Partagez | 
 

 De retour à la maison... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: De retour à la maison... [Terminé]    Dim 9 Jan 2011 - 23:44

La forêt des sanglots… cette terre morte qui lui avait semblée si accueillante durant son enfance… Aujourd’hui elle lui paraissait hostile, vide, abandonnée. Le silence qui y régnait n’était plus mystérieux mais glauque et morbide. D’un certain coté, c’était rassurant de se dire que la forêt avait changé autant qu’elle-même avait changé. Elle pouvait à présent oublier toutes ses craintes quant à sa décision de revenir ici, les fantômes qui hantaient les lieux n’étaient pas ceux de son passé mais ceux des nombreuses victimes de ces bois.

Cependant, elle eut un instant d’hésitation quand elle arriva à l’orée de la petite clairière de son enfance. S’était-elle trompée ? Où se trouvait la petite maisonnée de son enfance ? Elle avança et marcha dans les ruines de ce qui avait dut être une cabane en pierre et en bois, soulevant sous ses pas des nuages de poussières déposées sur la terre crevassée. Elle rappela à sa mémoire les quelques vestiges de son passé qu’elle avait réussi à protégé du passage du temps. Il y aurait dût avoir là une petite chambre, et là, la pièce principal où elle restait toujours quand son père se trouvait au cocon familiale. Et plus loin, il devrait y avoir une petite sculpture de bois aux traits gracieux pour signaler le lieu de repos de sa mère. Mais tous ce qu’elle trouva fut quelques fondations en pierres, et, plus loin, un bout de bois, où y avaient été maladroitement gravé des traits grossier.

Elle resta interdite quelques instants puis huma l’air, le visage tourné vers le soleil qui se couchait à l’horizon. Elle repéra enfin l’infime trace d’arôme qu’elle cherchait et fut définitivement certaine d’être au bon endroit.

« Je suis de retour au bercail » murmura-t-elle d’une voix amère.

Et elle avait de quoi l’être. Cet endroit qu’elle avait toujours vu comme le théâtre d’un conte de fée se retrouvait être un coin miséreux où ruines et poussières se disputaient leur droit. Elle secoua la tête. Elle dormirait ici cette nuit, elle l’avait décidé sur le chemin et n’allait certainement pas se défiler face à quelques cailloux, elle avait vu bien pis durant son voyage. Elle alla donc chercher du bois aux alentours, ce qui ne dura pas bien longtemps vu le nombre de branches mortes trainant par terre. Ensuite, elle posa le bois dans un coin et s’étala au centre de la clairière. Le soleil disparut progressivement du ciel. Enfin, elle put contempler l’astre lunaire. Elle ferma les yeux pour mieux sentir la pulsation que cette lumière entêtante faisait naitre en elle. Son cœur battait plus vite, sa respiration se faisait courte, et dans sa tête se diffusait une douce ivresse, seul alcool qu’elle n’eut jamais consommé, sa propre ecstasy aux effets ravageurs. Elle senti sa conscience s’effriter, les odeurs se firent plus fortes. Elle ouvrit alors les yeux brusquement et le charme fut rompu.

Elle se redressa en position assise pour reprendre son souffle en passant une main dans ses cheveux.

Bon sang, il s’en est fallu de peu pour que le loup prenne le contrôle… Reprend toi ma fille, sinon tout ça va mal se finir…

Elle finit par allumer un feu, dissipant les dernières sensations de son laisser aller. Elle se rendit alors compte du froid de la nuit et se rapprocha un peu plus du feu qui créait un large espace lumineux englobant la clairière. Au-delà, tout n’était que ténèbres et obscurité…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Lun 10 Jan 2011 - 4:28

L'homme persévérait avec fluidité parmi les ronces et les arbres morts de cette forêt maudite. Ses pas, légers mais décidés, le menait tout droit à cet objectif qui hantait depuis un bon moment ses pensées. Son coeur s'emballa à cette idée, la peur se fit sentir puis l'excitation la remplaça: le prédateur approchait de sa proie. Mais où donc l'amenait-elle? Pourquoi ce lieu désolé et inquiétant l'attirait-elle autant? Ces questions, Archange Sombrelune se les étaient posé tout au long du périple. Mais cela n'avait plus d'importance maintenant, seul la réussite comptait.

Soudainement, la noirceur se dissipa pour laisser place à l'aura argenté de la lune. Le sang se glaça dans les veines de l'homme déchu.

-Espérons que le chasseur ne deviendra pas le gibier, souffla-t-il.

Pourtant, malgré le danger, l'homme poursuivit sa traque sans en éroder la cadence. Puis, se fut au tour de la forêt de s'éclaircir, une petite clairière apparue aux yeux de l'humain. Archange s'arrêta pour contempler le spectacle désolant qui s'offrait à lui: les restes pathétiques de ce qui avait été autrefois une chaumière.

Les gémissements mi-humain mi-animal le firent brusquement revenir à la réalité. Un autre spectacle, plus mystérieux et captivant encore attira son attention. Il vit une jolie femme au centre de l'endroit qui fermait les yeux et exposait tout son être à la lune.

Archange Sombrelune eut un pincement au coeur, comme il était dommage de devoir mettre fin aux jours d'une créature si formidable et énigmatique!

L'homme dégaina lentement sa dague, son pouls s'accéléra en même temps que celui de sa victime. Puis, alors qu'il allait traverser l'orée du bois, la jeune femme sortit de sa transe. Ce changement d'attitude rendit le chasseur perplexe, pourquoi se refusait-elle donc à la puissance? S'il aurait pu, lui aussi se serait offert à la force sauvage et incontrôlable qu'offre la lycanthropie!

La dame se releva puis entassa une multitude de branches entres elles pour s'allumer un feu. Même une beauté indomptée pouvait souffrir du froid...

-Mais c'est ici que ton voyage s'achève, très chère Aisling, murmura Archange.

Il s'avança doucement vers la clairière, posa un premier pied puis fit de même avec le deuxième. Ou plutôt tenta, puisque ce dernier se prit dans une racine qu'il n'avait pas remarqué.

-Saleté de racine! beugla-t-il en tombant face première.

Le choc envoya valser la poussière vers le ciel, des oiseaux quittèrent leurs arbres en piaillant de terreur. Rouge de honte, Archange se releva piteusement puis regarda droit devant lui, ne sachant plus comment réagir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Lun 10 Jan 2011 - 22:52

Un vacarme sorti tout droit des enfers la fit sursauter.

« Saleté de racine! » Beugla un homme en s’écrasant face contre terre contre le sol poussiéreux.

S’en suivit un tonnerre de piaillement d’oiseaux effrayés s’envolant, Aisling resta interdite tandis que l’homme se redressait, apparemment très embarrassé. Mais elle n’y fit pas attention, attendant que tout ce boucan arrête de raisonner à l’infini dans son crâne. Finalement, elle fixa le nouvel arrivant. Ce qui la frappa immédiatement fut ses yeux, d’un bleu comme elle n’en avait jamais vu. Un humain, comme le lui indiqua l’odeur qu’il dégageait.

Après l’avoir jaugé du regard elle eut un ricanement. Un humain aussi maladroit ne devait pas être bien dangereux, ou sinon il cachait bien son jeu. Elle aboya alors :

« Alors bonhomme, on s’est perdu ? On a vu de la lumière alors on est entré ? Vraiment, aucun respect ces humains ! »

Après cette pique qui l’avait défoulé, au moins un peu, elle reprit sa contemplation du feu. Ses traits se détendirent et son regard se fit vague. Ce soir elle était en deuil de son enfance. Sa belle et tendre enfance…
Elle éclata de rire. Ayant totalement oublié la présence de l’inconnu, le regard pénétrant de la lune, la danse hypnotique des flammes. Elle ne voyait plus que la misère qui l’entourait, qui l’avait toujours étouffé dans son manteau poussiéreux et pathétique et que, dans sa stupidité, elle n’avait jamais pu apercevoir.

« Bon sang, comment peut-on avoir vécu dans un endroit pareil, et pire ! Avoir eu envie d’y retourner ? Ils devaient vraiment être désespérer pour être venu s’enterrer dans un trou pareil ! Et elle ! Qu’est-ce que ça a dû la désillusionné sur son beau prince ! Pitoyable, franchement pitoyable ! »

Elle reprit son souffle, ses lèvres retroussées dans un sourire amer. Et la lune continuait de briller, indifférente à la vie d’en bas.

« Ce soir, ajouta-t-elle en un murmure, la lune est à vomir… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Mar 11 Jan 2011 - 2:43

L'indifférence et l'ennui apparent d'Aisling à son égard mit le feu aux joues d'Archange. L'impression qu'il donnait était-elle donc si ridicule?

*Ah mais c'est bien ce qu'on va voir, pensa-t-il, tu feras bien moins la maligne lorsque je dessinerai un beau sourire sur ta gorge blanche!*

Le regard de l'homme redevint de pierre, elle ne devait pas savoir que sa réaction avait touché une corde sensible en lui. Sa main agrippa doucement le manche de sa dague sans pour autant la retirer de son fourreau.

-Je me nomme Archange Sombrelune, dit-il tout simplement.

Le dos toujours tourné, elle sembla s'en ficher royalement.

-C'est beau, n'est-ce pas?, continua-t-il. Comment ne pas se sentir humble en un tel endroit? La vie n'est pas éternelle, quoi que puisse en dire certains sages.

Une brise froide et humide souffla au visage du jeune homme qui en apprécia la fraîcheur malgré la température ambiante.

Une autre rafale fit claquer sa cape et relever sa capuche; un orage s'annonçait.

Se doutant bien que rien ne ferait réagir cette jeune femme lunatique, Archange décida de prendre les choses en main. Le délais arrivait bientôt à terme, il ne serait pas payé s'il retardait trop.

-Aisling, souffla-t-il, j'ignore quelles sont les pensées qui t'ont poussé à venir jusqu'ici mais elles n'aboutiront jamais, malheureusement pour toi.

La lame d'argent jaillit, menaçante.

-Ne t'inquiètes pas, je ne te ferai pas souffrir.

Archange eu la nausée, il ne voulait pas de mal à cette femme mais pourtant il le devait. Elle représentait le mal, les villageois lui avaient rapporté sa présence et les meurtres qu'elle avait commise.

Et pourtant, durant tout ce voyage où il l'avait suivit, jamais elle n'avait fait preuve de méchanceté.

Un doute perça son coeur mais il le balaya du revers de la main, il se rappela de ces enfants mutilés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Mar 11 Jan 2011 - 21:08

« Je me nomme Archange Sombrelune » dit soudain l’humain, la ramenant brutalement à l’instant présent.

Elle ne répondit pas. Qu’il parte, cet endroit lui appartenait, au moins pour ce soir.

« C'est beau, n'est-ce pas?, continua-t-il néanmoins. Comment ne pas se sentir humble en un tel endroit? La vie n'est pas éternelle, quoi que puisse en dire certains sages. »

Son regard se fit dur. Qui était-il pour prétendre pouvoir profaner ces lieux ? Il parlait tranquillement, rompant le silence de cette terre, mais en connaissait-il seulement le passé ? Ne comprenait-il pas qu’il devrait mieux partir ? Qu’elle avait besoin qu’il parte !? Seule la lune aurait dut être témoin de ses retrouvailles avec sa terre natal, pourtant il était là, rendant tout son chemin inutile. Elle ne pouvait se plonger dans ses souvenirs comme elle avait prévu de le faire, et ce faisant, elle ne pouvait pas y faire une croix !

« Aisling, souffla-t-il, la faisait froncer des sourcils, j'ignore quelles sont les pensées qui t'ont poussé à venir jusqu'ici mais elles n'aboutiront jamais, malheureusement pour toi. »

Comment connaissait-il son nom ? Elle l’entendit alors. Le glissement de velours d’une lame se frottant contre l’air. Elle se tendit, attendant la suite.

« Ne t'inquiètes pas, je ne te ferai pas souffrir. » rajouta-t-il enfin.

Cela acheva de la convaincre. Malgré l’hésitation qui perçait de la voix de l’homme, il n’était pas là pour boire du thé. Elle resta immobile, incertaine de la démarche à suivre. Jusqu’ici elle n’avait jamais eu à se battre sauf pour… elle déglutît difficilement, chassant la rage qui lui montait à la gorge à la moindre évocation de ce soir-là. Il lui fallait rapidement se décider. Finalement elle se leva et se tourna vers l’humain, le regard grave et le fixa et demanda :

« Avant que tu ne fasses quoi que ce soit, dis-moi quelles sont les motivations qui te poussent à t’en prendre à moi. Ce serait la moindre des courtoisies et je m’en voudrais de trépasser sans savoir pourquoi… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Mer 12 Jan 2011 - 3:11

« Avant que tu ne fasses quoi que ce soit, dis-moi quelles sont les motivations qui te poussent à t’en prendre à moi. Ce serait la moindre des courtoisies et je m’en voudrais de trépasser sans savoir pourquoi… »

Les muscles du jeune homme se détendirent, la bonté refit surface dans son âme rempli d'incertitude.

-Si tu ignores la raison de ma venue eh bien c'est que tu es plus sotte que je ne le croyais, Aisling Gorm. Mais soit, si m'entendre te réciter les ignobles exploits qui te reviennent te fait plaisir, je le ferai.

La forêt redevint paisible, comme si les arbres morts tendaient eux aussi l'oreille à ses propos. La lune se camoufla derrière les nuages sombres et menaçants. Seul l'éclat du brasier éclairait le visage sévère d'Archange.

-Il fut un jour trois petites fillettes aussi jolies que le printemps et aussi innocentes que peut l'être un enfant.

Une autre rafale, plus puissante encore, fouetta l'homme. Un éclair zébra le ciel puis une forte pluie s'abattue sur les deux individus.

Archange fixa Aisling, cherchant dans ses yeux un quelconque remord.

Rien.

Ce manque de réaction enragea profondément l'homme qui continua sur un ton plus sévère.

-Mais il vint un jour où ces trois petites filles disparurent dans la forêt où elles avaient l'habitude de cueillir des baies et de fleurs. Les villageois, qui avaient auparavant détectés la présence d'un gigantesque loup, furent inquiété par cette soudaine absence, ils firent donc appel à moi, le fils de Morengar Sombrelune , Archange le Déchu.

La pluie salissait les chaussures de Sombrelune et faisait coller contre sa peau ses vêtements et sa cape.

-Je fis donc mon enquête et je découvris, quelques heures plus tard, trois corps partiellement dévorés de ce qui avaient été des petites filles. La scène de crime était rempli de trace de loup, un énorme loup. Mais je fis une autre découverte: ses trace de transformaient peu à peu en pas humains.

Une larme solitaire coula de la joue de l'homme. La rage qu'il contenait était visible de l'extérieur tellement ses membres vibraient de fureur.

-Le meurtrier eu même la brillante et amusante idée de départir les corps de leurs yeux. Écoeuré, je promis aux petites gens de leur ramener le coeur de celui qui avait fait cela. Ils promirent de me payer mille pièces d'or pour ta mort, Aisling.

L'homme soupira.

*Je suis tombé bien bas... Ah comme il me manque ce temps de liberté où seuls l'honneur et la bonté régissaient ma vie!*

-Les loup-garou ne sont pas chose commune dans cette région. À cette époque, il n'y en avait que trois. Je tuai les deux premiers qui avaient déjà commis de nombreux larcins et violentés les catins des environs mais je ne trouvai aucun oeil sur eux ni dans leurs affaires. J'en fus très surpris, je ne te le cache pas, tu me paraissais si... Inoffensive et douce! J'imagine que tu sais bien cacher ton jeu...

Archange testa l'affûtage de la lame, une goutte de son sang perla.

-Je te le promet, Aisling, je ne te ferai pas souffrir. Laisses-moi juste te purifier de cette maladie qui te pourrit le coeur. Les dieux te pardonneront ta lycanthropie.

L'homme se tint droit, une profonde tristesse envahie son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Mer 12 Jan 2011 - 19:30

« Je te le promet, Aisling, je ne te ferai pas souffrir. Laisses-moi juste te purifier de cette maladie qui te pourrit le cœur. Les dieux te pardonneront ta lycanthropie. »

Son sang ne fit qu’un tour. Elle serra les poings, plantant ses ongles dans sa peau et se retint de sauter à la gorge de l’humain.

« Me purifier ? Répéta-t-elle, ma maladie ? Me pardonner ?! »

Elle avait hurlé ces derniers mots, de tout le discours d’Archange elle n’avait retenue qu’une chose. Il croyait la comprendre. Il croyait savoir quel mal la rongeait. Elle baissa la tête et fixa ses deux mains ouvertes vers le ciel et où de fins croissants de lune sanguinolents cicatrisaient déjà, lavés par l’eau de pluie.

« Comment oses-tu me dire ça sans rien savoir de moi !? Me purifier ? Mais je n’ai pas commis ce crime dont tu m’accuse ! Ma maladie ? Si exister est une maladie alors tu es aussi atteint que moi !... »

Enfin, elle releva la tête et lui jeta un regard d’où perçaient toute sa douleur mais qui pourtant brillaient d’une fierté amer.

« Me pardonner ? En quoi devrais-je obtenir le pardon des Dieux puisque ce sont eux qui ont fait de moi ce que je suis ? »

Elle le regarda dans les yeux, y cherchant une quelconque réponse à ses questions mais n’y trouva que son propre reflet, réfléchit en mille nuances de bleu. Elle se vit alors telle qu’elle était, pitoyable et, surtout, pathétiquement faible. Elle se méprisa alors, elle, la petite fille qui n’avait jamais trouvé son chemin sur les routes méandreuses de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Jeu 13 Jan 2011 - 4:52

« Comment oses-tu me dire ça sans rien savoir de moi !? Me purifier ? Mais je n’ai pas commis ce crime dont tu m’accuse ! Ma maladie ? Si exister est une maladie alors tu es aussi atteint que moi !... »

Archange resta interdit devant cette fureur. La surprise passée, il se dit que c'était là le chant du condamné, un récit de mensonges destiné à faire douter le bourreau.


« Me pardonner ? En quoi devrais-je obtenir le pardon des Dieux puisque ce sont eux qui ont fait de moi ce que je suis ? »



-Aisling, murmura-t-il, tuer des êtres innocents pour soulager ses pulsions meurtrières est mal. Cette lycanthropie te pousse à faire des choses horribles! Il est de mon devoir d'anéantir les lâches qui tuent ceux qui n'ont rien fait... Peu importe le moyen, le bien survivra au mal quelle que soit l'arme qu'il utilise!

Mais la réaction qui suivit le discours enflammé de la jeune fille finit par abattre les résistance de l'homme. Il vit en elle une personne profondément blessée. Un voile de préjugés et de racisme quitta ses yeux. Archange se rappela son défunt père et l'amour naturel qu'il portait envers quiconque ne brisait pas sa confiance.

Sombrelune tomba à genoux dans la boue, l'eau ruisselait de son visage.

-Que suis-je devenu, balbutia-t-il, mais quel genre d'homme suis-je donc?

Puis il se tut, seul le choc des gouttelettes contre les feuilles résonnait dans la forêt. Ces deux individus recroquevillé faisaient pitié à voir, Archange eut un haut-le-coeur devant sa réaction. Cependant, il s'accepta, chose que le jeune homme n'avait pas eu le courage de faire depuis bien longtemps déjà.

-Il fut un temps où ta différence m'aurait attiré de la sympathie, Aisling, et me voilà maintenant en train de te menacer à cause d'elle!

L'homme tendit le pommeau de sa dague à la femme qui se tenait à ses côtés.

-J'ignore qui tu es vraiment, avoua-t-il, peut-être croyais-je que faire couler ton sang purifierait mes mains... Je ne suis qu'un misérable. Même si les preuves vont contre toi, mon coeur me pousse à réfuter mon instinct. Je suivrai donc les préceptes de mon paternel, Morengar, et t'écouterai. Parles, Aisling, je me ferai pardonner.

Les choses se déroulaient à une vitesse phénoménale, Archange ne comprenait pas comment faisait cette femme pour anéantir aussi facilement ses doutes, ces questionnements l'effrayèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Jeu 13 Jan 2011 - 11:25

Ils étaient tous deux trempés, leur fierté bafouée trainant dans la boue . Trois années de mutisme à fuir la réalité l’avaient rendu bien misérable, pensa Aisling. Archange lui tendit alors le pommeau de son arme.

« J'ignore qui tu es vraiment, avoua-t-il, peut-être croyais-je que faire couler ton sang purifierait mes mains... Je ne suis qu'un misérable. Même si les preuves vont contre toi, mon coeur me pousse à réfuter mon instinct. Je suivrai donc les préceptes de mon paternel, Morengar, et t'écouterai. Parles, Aisling, je me ferai pardonner. »

Parler… Il réussissait encore à la déstabiliser. Elle haussa les épaules. Au point où elle en était…

« Parler ? De quoi devrais-je parler ? Hum... »

Elle lança un regard tout autour d’elle et se redressa.

« C’était chez moi, j’y vivais seul avec mon père, ma mère est morte quand j’étais encore louveteau. On aurait planté un couteau en argent dans le cœur de mon père y aurait pas eu de différence, il en est mort de l’intérieur. D’ailleurs l’extérieur n’a pas tardé à suivre. C’était un type bien, malgré son passé douteux. Un père aimant, autant que peut l’être une coquille vide. Il allait noyer son chagrin à la fosse des sanguinaire, seul les Dieux savent combien il en tué comme ça mais le fait est que le seul qu’il a épargné lui a collé une dague dans le dos. »

Elle s’était saisie du petit couteau qu’elle portait autour de son cou et le faisait passer d’une main à l’autre.

« Je n’étais pas au courant, quand j’ai quitté la forêt j’ai préféré ne pas savoir. Et pourtant, c’est fou l’ironie du sort, j’avais commencé mon voyage depuis plusieurs lune déjà quand j’ai croisé sur ma route l’ordure qui portait l’odeur du sang de mon père autour du cou. Ce couteau-là. Je l’ai tué. Mais ça a été le premier, et le dernier. »

La pluie l’avait réveillé petit à petit de son coup de déprime, et elle retrouva peu à peu ses vieux réflexes.

« C’est pas la tentation qui a manqué, mais j’ai vraiment tué personne d’autre que ce vieux charognard. D’ailleurs je lui ai même rendu service, avec la cicatrice qu’il avait il était la risée de tous les lycans. Bref, je plaide non coupable. »

Le feu était éteint depuis longtemps, le bois était imbibé d’eau, et elle aussi par la même occasion. Elle chercha vainement un abri mais dans une forêt ou les arbres sont à peine branchu, c’était peine perdu. Aisling était redevenu normale.

« Tu devrais te relever, ce n’est pas en embourbant tes vêtements et en tombant malade que tu vas retrouver ton criminel. D’ailleurs, pourquoi je ne me suis pas rendu compte que tu me suivais ? T’a reçu un entrainement spéciale ou je ne sais quoi ? Non parce que c’est pas évident de traquer un traqueur.»

Elle enleva sa cape qui lui donnait encore plus froid mais ça ne suffisait pas.

« Ça te dérange si pendant que tu me réponds je me change en loup ? Non par ce que la fourrure c’est vachement plus chaud qu’un pathétique bout de tissu imbibé d’eau. »

Et sans attendre la réponse la femme fit place à une louve couleur chocolat qui se secoua un bon coup en chassant toute les gouttelettes d’eau qui l’imprégnaient. Elle s’assit sur ses pattes arrière et le regarda, semblant attendre qu’il commence son récit. Elle savait parfaitement qu'elle risquait d'être déstabilisante, ou que l'homme risquait de prendre peur et de revenir sur sa décision de la laisser vivre (du moins encore un peu) mais elle était plus a l'aise sous sa forme canine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Jeu 13 Jan 2011 - 15:22

Archange écouta l'histoire d'Aisling sans jamais l'interrompre. Ce récit lui confirma ce que son coeur lui soufflait depuis le début du périple, elle n'était qu'une victime des infortunes qui croisaient sa route.

« Tu devrais te relever, ce n’est pas en embourbant tes vêtements et en tombant malade que tu vas retrouver ton criminel. D’ailleurs, pourquoi je ne me suis pas rendu compte que tu me suivais ? T’a reçu un entrainement spéciale ou je ne sais quoi ? Non parce que c’est pas évident de traquer un traqueur.»

Archange courba l'échine et se remémora son passé.

-Non, je n'ai pas eu d'entraînement spécial si ce n'est d'avoir vécu sur un navire pirate. Mon père se plaisait à s'en prendre aux plus forts pour voler leurs biens et les remettre aux pauvres, j'ai vécu mon enfance à combattre ces criminels que l'on nomme seigneurs.

Cette remarque fit apparaître un rictus de sarcasme sur son visage.

-Cependant, je n'ai jamais vraiment été habile... L'épisode de la racine t'as probablement mit la puce à l'oreille, souria-t-il. Par-contre, lorsque la colère m'envahie et que je vois quelqu'un qui mérite mon courroux, les choses changent en moi, je ressens la douleur mais l'encaisse avec facilité, mon endurance se fortifie et mes réflexes deviennent accrus. J'ignore pourquoi mais c'est comme ça...

Les deux individus tremblaient maintenant de froid, une buée épaisse se formait à chacune de leur parole. Aisling retira sa cape, cherchant probablement à se soulager de ses frissons. Archange resta coi, il méritait cet inconfort.


« Ça te dérange si pendant que tu me réponds je me change en loup ? Non par ce que la fourrure c’est vachement plus chaud qu’un pathétique bout de tissu imbibé d’eau. »

Archange redouta cet instant. Aisling avait changé à ces yeux et il ne voulait pas perdre cette image d'elle. Il se rappela avoir assisté à la métamorphose d'autres lycans, ceux qui avaient tombé face à sa vengeance destructrice. C'était là une scène horrible où le mal animal régnait en maître. Sombrelune ne pu rien faire, la transformation se fit aussitôt. Ses membres se crispèrent.

Mais le spectacle qui s'offrit à lui n'eu rien à voir avec ce qu'il avait déjà vu. Archange fut émerveillé devant la beauté de l'animal, l'aura qu'Aisling projetait était un mélange parfait de grâce, de respect et de puissance.

*Mais pourquoi donc est-elle si différente des autres que j'ai tué?*

Archange Sombrelune eu un regain de honte: il avait failli mettre fin aux jours de cet être parfait. Ou plutôt eu le culot d'y songer...

-Tu es si belle, murmura-t-il.

Il se reprit et se releva, espérant qu'elle n'avait pas entendu sa dernière réplique. L'homme mit fin à sa faiblesse et recouvra sa fierté.

-Je crains de ne pas avoir certains de tes avantages, Aisling, mais il n'empêche que je saurai aussi bien que toi résister à la froidure de la nuit. Maintenant, explique-moi pourquoi es-tu venu te perdre ici et, si tu le veux bien, quittons cet endroit maudit. À moins que quelque chose t'y retienne nous avons fort à faire.

Archange insista sur le nous, il se serait mordu les doigts de ne pas avoir essayé de convaincre Aisling de l'accompagner dans sa chasse au meurtrier infantile.

L'homme attendit la réponse de son interlocutrice, la pluie se fit moins forte et la nuit s'éclaircie: le matin approchait à grands pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Jeu 13 Jan 2011 - 22:22

Un justicier servant la veuve et l’orphelin ? Et bien il était moins avide qu’elle l’imaginait. Il ne tuait pas que pour l’argent et avait une morale, semblait-il, c’était déjà un plus. Elle remarqua qu’il s’était tendu durant sa transformation, reflexe humain et tout à fait compréhensible quand on connaissait la réputation fortement péjorative des lycans.

Tout son être poussa un soupir de contentement, la morsure du froid n’était qu’un vilain souvenir et si Archange sembla dire quelque chose, elle ne l’entendit pas, son esprit était obnubilé sur la sensation de chaleur qui la parcourait toute entière. Elle savait que d’ici quelque minutes elle devrait se retransformer mais pour le moment elle rechargeait ses batteries en chaleur, grand bien lui en fasse.

« Je crains de ne pas avoir certains de tes avantages, Aisling, mais il n'empêche que je saurai aussi bien que toi résister à la froidure de la nuit. Maintenant, explique-moi pourquoi es-tu venu te perdre ici et, si tu le veux bien, quittons cet endroit maudit. À moins que quelque chose t'y retienne nous avons fort à faire. »

Pourquoi avait-elle prévu qu’il dirait ça ? Sa dernière phrase eut le don de lui rappeler le but de sa présence ici. Oui quelque chose la retenait ici. Elle toisa l’humain de ses deux yeux devenus or puis se détourna de lui pour reporter son attention sur les ruines. Elle marcha alors jusqu’aux pierres, parcouru des pièces qu’elle seule aujourd’hui pouvait reconnaitre, elle retourna alors devant la sculpture qui marquait la tombe de sa mère. Une dernière fois elle tenta de se remémorer les traits de son visages mais de nouveau n’y parvint. Elle ferma alors les yeux et s’imprégna une dernière fois de son passé, repassant en mémoire toute sa vie, du maximum de détails dont elle était capable.

Rien. Elle ne trouva pas ce qu’elle était venu chercher. Elle pensait qu’en retournant chez elle, avec le recul, elle trouverait un indice lui indiquant la voie à prendre, celle qu’elle n’avait jamais eu l’occasion de chercher. Mais rien. Juste un malaise de plus. La pluie s’arrêta doucement et elle eut soudain envie de voir le soleil briller dans le ciel. Peut-être qu’il pourrait l’éclairer un peu plus que les obscurs rayons lunaires... Elle se retransforma rapidement et se retrouva à genoux dans le bourbier. Elle arracha alors le couteau à son cou et le posa sur la tombe en souriant légèrement.

« Tu l’as retrouvé maintenant… Va en paix et puisse la lune guider vos pas dans l’éternité… »

Elle se tourna finalement vers Archange et déclara en soupirant :

« Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de t’aider dans ta quête mais pour le moment je n’ai rien de mieux à faire alors disons que jusqu’à nouvel ordre je veux bien te filer un coup de patte… »

Elle se redressa et le fixa avec un sourire sarcastique :

« Alors ? Ou allons-nous maintenant, Mr le justicier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Ven 14 Jan 2011 - 4:35

« Je ne sais pas si j’ai vraiment envie de t’aider dans ta quête mais pour le moment je n’ai rien de mieux à faire alors disons que jusqu’à nouvel ordre je veux bien te filer un coup de patte… »

Archange jubilait intérieurement, il venait de se trouver une alliée de choix! Cependant, il se garda de conserver ces pensées pour lui.

« Alors ? Ou allons-nous maintenant, Mr le justicier ? »

L'homme sourit à cette dernière réplique, il sentait que sa patience allait être mise à l'épreuve. Il ne regretta pas son offre malgré cela, au contraire, il se sentit plutôt revivre. Enfin, la loque qu'était devenu Archange Sombrelune revivait, Morengar pourrait enfin être fier de son rejeton.

-Je crois que nous devrions nous rendre au village le plus près afin de regarnir mon équipement. Mes lames sont usées, mes pierres de feu presque inutilisables et mon flacon d'eau-de-vie complètement vide. Tout ce qui me reste de bon est cette dague d'argent et mes talents pour alléger la bourse ¨d'honnêtes hommes d'état¨.

Sombrelune s'étira, savourant les premiers chauds rayons du soleil. Complètement trempé, il décida de remiser sa cape et son gilet pour que son torse profite lui aussi des caresses de l'astre solaire.

-Alors si tu n'es pas trop fatiguée -moi je ne le suis pas du tout-, j'opte pour que nous prenions le chemin dès maintenant.

Archange afficha un sourire éclatant à Aisling. Ses yeux remplis d'allégresse brillaient de milles feux, comme le reflet du soleil sur l'océan.

-De plus, comme tu étais chez toi ici, c'est toi-même, petite louve, qui guidera nos pas jusqu'à la prochaine destination. Rendu là-bas nous verrons bien, mais saches que je garde en tête l'idée de retracer l'assassin qui trimbale les yeux de ces gamines!

Il avait été catégorique sur ce point, le croisement de ses bras sur sa poitrine le confirmait.

Archange regarde Aisling et lui adressa un clin d'oeil espiègle.

-Alors, qu'en dis-tu, ma petite dame?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Ven 14 Jan 2011 - 22:29

« Alors, qu'en dis-tu, ma petite dame? »

Aisling leva les yeux au ciel.

« J’en dis que je ne suis pas petite, et sinon le seul … hum … village, que je connaisse c’est le refuge de la griffe noire. Et évites d’alléger la bourse de qui que ce soit dans le coin, la plupart sont des combattants de la fosse, ils ne sont pas très commode en plus d’être bêtes comme leur pieds et paranoïaques comme des rats morts. Et crois-moi, t’a pas envie d’avoir affaire à une baston général. Alors tu pigeonnes qui tu veux, mais pas les lycans. »

Elle avança rapidement vers le bois puis s’arrêta et sembla chercher ses mots. Elle se retourna, les sourcils froncés, les yeux pétillants et un sourire sarcastique collé aux lèvres en pointant négligemment un doigt sur lui.

« Ah et j’espère que tu cours vite, par ce que moi oui ! »

Sur ce, elle se transforma en loup et disparu entre les ronces, protégée par sa fourrure des griffures des épines. Si elle avait accepté de collaborer avec Archange, ça ne l’empêcherait pas de lui rendre la vie infernale. Pas par sadisme non… par… en fait si, par sadisme…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    Sam 15 Jan 2011 - 3:23

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De retour à la maison... [Terminé]    

Revenir en haut Aller en bas
 

De retour à la maison... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bon retour à la maison
» Un retour à la maison... chaotique (terminé)
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour d'une Duchesse [Terminé]
» Le retour à la maison

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-