Partagez | 
 

 L'appel du ciel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L'appel du ciel...   Jeu 3 Fév 2011 - 15:46

~ Sujet Privé, Rp individuel ~

Le vent soufflait légèrement, la forêt se mit à s’appauvrir, les arbres semblèrent de moins en moins nombreux, laissant place à la roche et la verdure, aux rivières et sommets… à la douce caresse de l’air que procurait celle de la vallée des cascades. Le soleil, de sa splendeur, illuminait les eaux se fracassant contre les rochers, s’immisçant à la nature, tapissant la terre, ruisselant en direction de cascades vertigineuses. Les deux compagnons avaient marché ensemble durant quelques heures, arrivant enfin à destination après avoir traversé la forêt de l’éternel. Les oreilles de l’elfe s’imprégnaient des doux chants des oiseaux, du feuillage valsant par le vent, des eaux et des animaux. Il ne pouvait se sentir mieux, affichant un sourire si apaisant, son âme s’en voyait expulsé bien au-delà des apparences… il était chez lui…

Il ne savait combien de temps il avait quitté cet endroit mais cela lui avait semblait si long. Le faucon le suivait un peu en retrait, quelques mètres derrière lui, perplexe à l’idée de faire confiance à cet elfe qui l’avait pourtant tiré d’affaire, peut-être même lui avait-il sauvé la vie mais au fur à et mesure de la marche sa crainte s’estompa quelque peu. Ayliän n’avait forcé en rien l’oiseau à venir, bien qu’il l’espérait, il respecta même cette distance qui les séparée, ne voulant faire peur à cette créature des cieux. De temps en temps, il détournait la tête, s’assurant que l’oiseau allait bien malgré la blessure à l’aile gauche dont le sang coloré à présent ses plumes bleues ciel. Il lui souriait sans en demandé en retour bien que le regard du faucon semblait apprécier cette attention.

Après une ascension pour le moins éprouvante vers les hauteurs de la vallée des cascades, ils arrivèrent à une petite clairière qui semblait rappeler quelques souvenirs à Ayliän. Une étendue verdoyante où prônaient les étoiles lors de cette nuit où l’elfe rencontra cette humaine qu’il venait définitivement de quitter, sacrifiant son bonheur pour Evanya. Il décida de se reposer et s’assit sur l’herbe fraîche, admirant la vaste étendue, contemplant les montagnes prônant au loin reflétant d’innombrables cascades plus magnifiques les unes que les autres. Il ferma les yeux et inspira profondément comme il le faisait si bien à chaque fois qu’il fouillait du pied la vallée.

Lorsqu’Ayliän rouvrit les yeux, le faucon s’était assis à côté de lui, brisant ainsi la distance physique et morale, partageant sa compassion. L’elfe ne l’avait entendu venir ni même s’asseoir à ses côtés, ses serres agrippaient la terre, sa tête fièrement exposé au soleil, ses plumes luisaient à en éblouir le Gardien, sa plaie avait cessait de saigner, son aile en était imprégner, meurtri par la violence des hommes de la tribu de Tarik. L’elfe porta sa main à la blessure avec délicatesse et lorsque celle-ci la toucha, le visage de son compagnon bascula à lui sans pour autant bouger, le bec de l’animal était impressionnant, pouvant certainement arracher la tête des plus vils de ce monde. Mais l’elfe n’avait de crainte, le regard que lui lança le faucon ne lui permit pas, bien au contraire.

- Je suis désolé de ce qu’ils t’ont fait, j’aimerai comprendre…

- iiiiiii

L’elfe détourna le regard en direction de l’ouest.

- Nous ne sommes plus très loin…
Tu seras en sécurité chez moi… je prendrai soin de toi.


Le regard d’Ayliän se posa sur son nouvel ami qui semblait le comprendre.
Le soleil était à son zénith, l’air y était doux, ni trop chaud ni trop froid tout comme la légère brise faisant valser le plumage du faucon et les cheveux de l’elfe…

Le silence régna durant de longues minutes, liant sans le vouloir l’elfe et le faucon…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Jeu 3 Fév 2011 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Yalmenël...   Jeu 3 Fév 2011 - 15:50

Après quelques minutes de repos, les deux compagnons se remirent en route en direction des hauteurs, grimpant toujours plus haut avant de finir leur route au pied d’une cascade des plus enivrantes… en face de celle-ci… sa petite maison en bois. Les yeux de l’elfe se mirent à briller et son sourire n’en fut que plus radieux lorsqu’il aperçu la petite elfe de 12 ans s’amusant à courir avec la petite créature toute de blanc… Les lèvres d’Ayliän prirent une tournure douloureuse n’exprimant pourtant que la joie. Lorsque la petite fille l’aperçu à son tour, elle fondit en larme et se mit à courir maladroitement en sa direction, déversant sa tristesse à son visage, émettant de petits bruits incompréhensible tout en ouvrant ses bras… S’en était si douloureux de la voir ainsi qu’Ayliän se mit à marcher plus rapidement vers elle avant qu’elle ne saute à son cou, l’enlaçant de toutes ses forces, le serrant tendrement, collant sa petite joue humide à celle d’Ayliän…

- Pou… Pourquoi tu as fait ça! Pourquoi pourquoi… pourquoi tu pars si longtemps.. moi je t’aime et tu me laisses toute seule…

La petite fille semblait énervée et pourtant éprise d’un tel bonheur en le serrant contre elle que l’elfe ne pu parler sans que son cœur ne vacille à en faire trembler ses lèvres et sa propre voix.

- Filénoé… excuse-moi…

- Non non non! Tu es méchant avec moi! Tu m’aimes pas…

- Tu es folle de dire ça…

- Tout le monde parle de toi à la cité… tout le monde est content d’avoir le Gardien et moi je reste triste que tu ne viennes pas.

Ayliän détacha Filénoé de ses bras et posa ses mains sur les petites joues de la jeune elfe.

- Mais je suis là maintenant… je suis revenu…

Ayliän n’eu pas le temps de continuer que la petite boule de poil blanche sauta à son visage, gesticulant avec frénésie, se blottissant dans ses bras.

- Niouuuuu… niouu…

- Yeah yeah Nïm, doucement doucement!

La petite fille se mit à rire, accompagnant Ayliän s’essayant à calmer la « bête »!

- A elle aussi tu lui a manqué grand frère!!

Relevant la tête à la petite elfe, Ayliän réalisa qu’il avait soudainement oublié quelqu’un…

- Je quelqu’un à vous présenter…

Il détourna la tête en arrière afin que la jeune fille et Nïm suivent son regard en direction du Faucon se tenant à une vingtaine de mètres d’eux, ayant certainement peur d’être de trop.

- Ohhhhh c’est un faucon millénaire!!!! Je n’en avais jamais vu, il est trop beau!

Ayliän le regarda fièrement, il semblait si gêner d’être étranger à eux, son aile meurtri était telle qu’on ne la voyait pas à cette distance.

- Oui, c’est vrai… il est magnifique

C’est à cet instant là qu’Ayliän comprit qu’ils étaient destinés.

- Je reviens, ne bougez pas.

Le gardien s’en alla à sa rencontre, il se mit devant le faucon et tendit la main pour y toucher son bec.

- Tu fais parti de la famille maintenant…

Ayliän lui offrit une sourire des plus sincères et se retourna avant de marcher en direction de Filénoé et Nïm qui les attendaient. Il stoppa sa route et se retourna vers le faucon.

- Tu viens?

Cette fois-ci, l’oiseau n’hésita pas et rejoignit Ayliän, se mettant à ses côtés, marchant ensemble. La petite elfe s’empressa d’accourir vers eux et caressa avec douceur le plumage du faucon, remarquant qu’il était blessé par la même occasion.

- Il s’appelle comment??
Ohh il est blessé!!! Il faut le guérir, Ayliän!!


- Oui tu as raison, va vite chercher de l’eau pour notre ami!

Le Gardien se retourna et fit face au faucon millénaire, il prit un air intrigué avant de lui sourire.

- Ayliän et Yalmenël… tu aimes?

- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Le Gardien sourit à l’approbation enjouée du faucon, acceptant un nom purement elfique signifiant tout simplement « Appel du ciel ». Un nom que l’elfe trouva de par l’appel à l’aide strident qui le réveilla dans la forêt, le conduisant tout simplement à lui par la main du destin.

C’est ainsi qu’il fut baptisé, de par l’amour et la compassion…
Un lien solide entre un elfe et un faucon…
Entre Ayliän et Yalmenël…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L'envol...   Jeu 3 Fév 2011 - 15:55

Ayliän et Filénoé passèrent le reste de la journée à soigner Yalmenël, bandant son aile après avoir nettoyé sa plaie à la chute, le faucon s’endormit prés du bassin d’où les eaux de la grande cascade déferlaient avec puissance. Le Gardien ne pouvait s’empêchait de l’admirer, assis à la porte de sa maisonnette où la petite fille le rejoignit en s’asseyant contre lui, posant sa petite tête sur son épaule.

- Regarde grand frère, Yalmenël a les mêmes couleurs que toi… vous vous ressemblez beaucoup.

Ayliän passa son bras pour serrer Filénoé contre lui et posa un baiser à son front.

- Merci d’avoir prit soin de Nïm, tu as réussi ta mission.

La jeune fille se mit à rigoler timidement avant de s’endormir, blottit contre Ayliän.
Le crépuscule ébloui une dernier fois la contrée avant que la lune apparut, embellissant le ciel de ses étoiles. Nïm s’était endormi dans les bras de Filénoé qui s’était endormi dans ceux d’Ayliän qui admirer toujours son faucon, se reposant aux bords de l’eau. Il resta des heures à le contempler avant que la fatigue ne le gagne lui aussi…

Le lendemain, Ayliän se leva de bonne heure afin d’aider Yalmenël à prendre son envol, il ne fallait en aucun cas attendre plus longtemps, son aile se devait de reprendre la forme adéquate pour garder la capacité à voler. Il lui avait retiré le bandage et nettoyait son plumage en l’amenant dans la cascade. Yalmenël se laissa faire, la veille, il avait trouvait une famille et il l’avait bien compris.

Ils commencèrent tous deux à s’essayer à l’art du vol, le faucon battait des ailes maladroitement, la douleur se faisant ressentir, pourtant à la demande du Gardien, il s’efforçait de se battre. Filénoé et Nïm quant à eux s’aimait à les regarder. Il ne fallut que quelques heures pour que Yalmenël reprenne son envol sous le regard de sa nouvelle famille.

S’élançant à travers le ciel, vacillant quelque peu, il virevoltait, plongeant à quelques reprises avant de se poser délicatement au sol… s’il le voulait, il aurait pu s’en aller.. pourtant il ne le fit pas et rejoignit Ayliän… qui en fut touché.

- Grand Frère monte dessus!!! Envole-toi avec lui !!

- Je ne pense pas que cela soit une très bonne idée…

Ayliän ne s’était jamais risqué à ce genre d’expérience, à ce instant là, le vol lui semblait bien plus effrayant que les pires créatures d’Ephaëlya. Mais Yalmenël s’imposa à lui en le bousculant de son bec.

- Regarde grande frère, il veut que tu montes!!

Ayliän fit une moue embêtée voir perturbée.

- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Le cri strident du faucon ne pouvait que le convaincre, le faisant céder à l’envie d’y voir le monde à travers les cieux.

- D’accord… j’ai confiance en toi, Yalmenël…

Le gardien monta sur le faucon, passant ses deux jambes de chaque côté, s’agrippant au plumage du cou de Yalmenël.

- C’est la première fois pour toi aussi mon beau!
Allez montre moi les cieux.


- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Et d’un long et strident cri, Yalmenël fit battre ses grandes ailes, faisant danser l’herbe et valsant les feuilles avant de quitter terre sous les yeux ébahis de Filénoé et Nïm regardant Ayliän s’élever dans les airs. Et d’un rapide et puissant coup d’aile, ils s’élancèrent dans le ciel, tournoyant entre les nuages, montant plus haut encore pour y découvrir l’immensité d’Evanya. Ayliän ne pouvait rêver mieux, souriant sans cesse à la beauté du monde.

- C’est merveilleux Yalmenël! Montre moi ce qui tu as de le ventre!

Le faucon s’exécuta et virevolta, partant en vrille à travers la vallée des cascades, passant entre les sommets et les falaises à une vitesse ahurissante. Ayliän n’en était que plus heureux, s’agrippant à ses plumes bleutées, posant à certains moments son visage contre Yalmenël pour ressentit les vibrations enivrantes d’un vol euphorisant.

Le faucon s’aimait à ressentir sur lui le poids du gardien, ce fut alors pour lui une révélation…
Le gardien était bon et juste, il lui avait sauvé la vie et amenait chez lui, il l’avait guéri et il l’aimé… Yalmenël hurla sa joie une fois encore avant de plongeait à toute allure en direction du sol.

-iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Une chute vertigineuse, une vue plongeante de la vallée des cascades, Ayliän poussa des cris d’exaltation à la frénésie de son ami. Le vol dura une vingtaine de minutes qui parurent des secondes pour les deux compagnons. Avant de se poser, Yalmenël sillonna toute la vallée des cascades faisant ainsi découvrir à Aylian ses terres sous un nouveau jour. L’elfe posa son visage contre le faucon et sourit.

- Merci mon ami… nous voilà frères à présent…

- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Quand les deux compagnons se posèrent à terre Filénoé et Nïm se mirent à courir en leur direction en poussant des cris d’euphorie. Ayliän descendit de Yalmenël, en posant le pied contre terre il vacilla quelque peu avant de reprendre l’équilibre.

- Ayliän Ayliän, tu t’es envolé!! Tu as vu comme tu étais haut?!!

- Niou niouuuuuu..

Le gardien de la nature sourit et se mit à rire de par l’émotion vécu.
Il prit dans ses bras Nïm et de l’autre la main de Filénoé avant de les faire danser maladroitement, fredonnant un chant elfique bien spécial que Yalmenël aimé particulièrement… celui dédié au ciel et à la terre… celui que fredonna Ayliän pour le calmer dans la clairière…

Le faucon millénaire se mit à crier sa joie au doux chant.

- Tu es fou Ayliän, je t’ai jamais vu comme ça!!

Ayliän sourit à la remarque de la petite elfe, elle disait vrai, il n’avait jamais pour ainsi dire exposer ses émotions et dans un sens, il en était fier. Le voyage qu’il avait entrepris, les rencontres qu’ils avaient faites, la mort qui semblait l’épier à certains moments, les combats entrepris, les battements d’amour d’un cœur sans trêve… Ayliän avait changé…

Quelques heures s’étaient écoulés depuis l’envol et Ayliän avait beaucoup réfléchit en ce qui concerne les braconniers de la tribu de Tarik. Il lui fallait aller jusque là à l’aide de Yalmenël et libérer les autres faucons prisonniers, mais pour cela, il lui fallait être seul car amener d’autres soldats sans preuve ne pouvait conduire qu’à une guerre entre race, de plus, Yalmenël ne pouvait porter plus de deux personnes. Mais le gardien se devait de faire une chose, retourner au Donjon suprême à Ardamir et ordonner des tours de garde dans la forêt de l’éternel. C’est ce qu’il avait décidé de faire, il lui fallait maintenant reprendre la route jusqu’à la cité avant d’aller jusqu’à la tribu, de plus son arc se trouvait dans ses appartements et il était indispensable.

Il se devait de partir avant le crépuscule et avoir la lourde tâche de le dire à Filénoé.
Il entra dans la maisonnette en bois où la petite elfe s’était assise à son bureau d’où il avait appris par coeur les cartes d’Ephaëlya deux jours avant son départ en direction du petit bois enchanté… à son départ d’Evanya…

- Que se passe t’il petite sœur?

La petite fille se retourna, des larmes perlant à ses yeux.

- Je sais que tu vas partir! Tu vas me laisser encore!

- Ne dit pas ça… je suis le Gardien de la Nature, je dois protéger notre contrée, tu le sais et puis je reviendrai très vite.

- Tu me le promets, grand frère?

Ayliän s’agenouilla pour être à hauteur de Filénoé.

- Je te le promets, petite fée.

La petite elfe descendit de la chaise et étreigna Ayliän de toutes ses forces.

- Tu devrais retourner à la cité voir tes parents.

- Non, je veux rester ici avec Nïm, on s’amuse bien et maman est d’accord.

- Je te crois, petite fée.

Ayliän se releva et franchit le pas de la porte en caressant Nïm qui s’y reposait.
Il s’avança en direction de la cascade, lieu où Yalmenël aimait à y penser son temps, écoutant les eaux. Il lui caressa le cou et monta sur lui.

- Allez mon beau, on va à la cité.

- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Yalmenël et Aylian s’envolèrent lorsque le soleil était encore haut dans le ciel.
Quittant la vallée des cascades, Ayliän se remémora ce dernier jours passé… ses retrouvailles… son premier vol… son nouveau compagnon…

La silhouette du faucon disparut à travers la clarté de l’astre étincelant, laissant une petite fille et une créature contempler ce spectacle des plus enivrants…




Arrow ~ Evanya ~ Ardamir, la cité des elfes ~ Eléänya, la caserne de l'armée elfique ~ La silhouette argentée... ~

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'appel du ciel...   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel du ciel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'appel du ciel...
» L'appel du ciel
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-