Partagez | 
 

 Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Mer 16 Fév 2011 - 11:30

    Arwen avait passé plusieurs semaines à errer dans les landes dévastée d'Ephaelya. Revenant lentement du lac des mystères en Angaïla, le territoire des nains. Elle avait continué d'observer quelques groupes de voyageurs nains. Les suivant à pas feutrés, les observant et les écoutant. Elle ne les avait pas attaqué pour autant. Ce n'était pas dans ses principes de manger des êtres qui ne l'avaient pas attaqué. Elle avait donc poursuivit sa route. Elle s'était quelques fois arrêtée afin d'écrire quelques lignes dans un livre de note. Elle y mettait les observations qu'elle avait pu faire sur les êtres qu'elle avait suivi mais aussi sur les différentes plantes et animaux en tout genre qu'elle avait eu la patience d'étudier. Le territoire des nains recelait bien des curiosités et elle fut agréablement surprise de voir le fonctionnement de leurs mines. Parfois, la nuit elle se déshabillait et se transformait en louve afin de profiter de la lune, de lui rendre hommage et d'exprimer pleinement sa nature animale.

    S
    on voyage l'avait poussé jusqu'en Evanya où elle put profiter de la fraicheur de l'océan. Laissant le vent s'engouffrer dans ses cheveux, et l'air marin, humide et salé embaumer sur sa peau pâle. Elle adorait les elfes mais ils étaient plus intelligents que les autres rares. Ainsi elle était restée à l'écart. Elle n'était pas restée bien longtemps sur ce domaine, de peur de se faire chasser à grand coup. Bien que le peuple soit pacifiste, elle ne leur faisait pas confiance.

    E
    lle revint finalement en Thaodia un soir où la lune était presque pleine. Elle était passée non loin du Rocher du clair de lune, l'évitant en cette période dangereuse. Puis elle avait pénétré dans la forêt des sanglots avant de traverser les collines défrichées. Elle avait soigneusement évité les repères des meutes et avait exterminé quelques loups garous solitaires qui l'avaient menacé. C'est ainsi qu'elle se retrouva au sommet d'une colline, observant le paysage abimé qu'elle avait sous les yeux.




Dernière édition par Arwen Helgrind le Jeu 24 Fév 2011 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Dim 20 Fév 2011 - 22:28

Comme d'habitude, Tär errait en Thaodia, allant d'un endroit à un autre sans vraiment connaître sa route. Cette fois-ci il avait seulement failli mourir une dizaine de fois à cause de meute sédentaires de loups errantes ça et là en Thaodia. Heureusement qu'il avait réussi à se servir de sa tête à chaque fois et pour l'instant il était toujours entier. Comme après toutes ces journées de ce genre. Tär était vidé de toute énergie et cherchait un coin où il pourrait se reposer tranquillement. Il s'était approché de la lisière de la forêt, de ce côté, il n'y avait que des collines et cela lui permettrait de s'échapper plus rapidement au cas où il rencontrerait à nouveau un ou plusieurs loups..

C'est à ce moment, qu'il la vit, une louve, très grand pour son espèce, un pelage blond et parsemé de noir ébène à quelques endroits. Il restait sous le couvert des arbres pour voir sans être vu. Tär put ainsi la détailler avant de tenter quoique ce soit, ou de fuir tout simplement. Ce qui le frappa ensuite fut la cicatrice au niveau de l'oeil de la louve. Celle-ci regardait par delà le paysage, au loin. Elle lui parut absente et peu enclin à l'attaquer. C'est ce qui le poussa à s'approcher plus. Toujours sans être repéré, il se rapprochait et remarqua peu à peu les détails de sa musculature : Elle était une louve assez fine malgré sa grande taille, sa musculature était fine et à peine dessiné, cela soulignait le fait qu'elle aussi, comme lui, devait beaucoup marcher.

Son caractère peu farouche le poussait peu à peu à entamer un contact avec cette louve solitaire. Mais au dernier moment, son instinct lui souffla de faire demi-tour. Elle pouvait tout aussi bien faire parti d'un de ces loups qui combattaient au Rocher du Clair de lune. Tär s'apprêtait à partir et à rejoindre le couvert des arbres quand une brindille craqua sous son poids, il maugréa :

"Et Merde..*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Lun 21 Fév 2011 - 13:15

    Elle était plongée dans la contemplation du paysage. Se concentrant uniquement sur les cicatrices laissés sur cette terre par des hommes et des créatures jadis épris de haine, elle ne fit pas attention au loup qui s'approchait d'elle. Elle espérait au fond que tout ce beau monde, peuplant Ephaelya, avait appris la leçon et cesserait de se battre inutilement. Mais cela était vain, jamais la paix ne reviendrait car les gens étaient trop stupides. Pour elle, qui adorait la nature, cela n'en était que plus désolant. C'est pour cela qu'elle avait choisit ce métier. Prendre note de toutes les merveilles de la nature et les conserver afin que les générations futures puissent en profiter encore un peu.

    C
    e n'est quand entendant la brindille casser qu'elle se rendit compte de sa méprise. Elle s'était laissée aller et s'était ainsi mise en danger. Mais la vie était trop courte pour se laisser aller à de tels regrets. Elle préférait se dire qu'elle était revenue à elle à tant et qu'elle pourrait profiter de l'erreur de ennemi pour se défendre convenablement. Elle se retourna donc vivement et trouva le loup en train de faire demi-tour. Pourquoi ? Quelles étaient ces motivations ? Il fallait bien avouer qu'elle n'en savait rien et que le comportement de ce loup-garou était quelque peu original.

    E
    lle se contenta de le fixer dans les yeux, et de baisser la tête, prête à grogner s'il le fallait. Elle voulait montrer qu'elle était une louve libre et solitaire et qu'elle préférait mourir plutôt que de se soumettre à un autre loup.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Lun 28 Fév 2011 - 12:48

Il s'était arrêté en un instant fermant les yeux et attendant la sentence, prêt à sentir les crocs baveux s'enfoncer dans sa gorge. Mais il n'en fut rien, après quelques instants il rouvrit les yeux et tenta même de se retourner pour faire face à l'autre louve. Tär lui fit face, lentement, sans gestes brusques, elle non plus n'avait pas bougé. Elle n'avait fait que baissé la tête pour montrer que s'il le fallait elle n'hésiterait pas à user de ses mâchoires. Il avait compris le message.

"Je n'ai en aucun cas l'intention de me battre. Si tu veux me tuer, fais le. Mais dépêche toi. Si non, alors relève la tête et présentons nous."

Tär doutait quand même quant à l'irrespect dont il faisait preuve par ses mots. Il était surement allé trop loin mais il s'en moquait éperdument. Après tout, que représentait la vie en ce moment. Rien. Il n'avait plus vraiment d'attache avec le monde. Pas de famille. Il ne manquerait à absolument personne. Ce paysage mort et dévasté ne pouvait que l'enfoncer dans sa noirceur, cet endroit mettait en avant l'esprit d'auto destruction de l'espèce humaine dans toute sa grandeur.

Malgré tout il aperçut la louve qui relevait la tête s’apprêtant soit à charger, soit à lui parler, il n'était pas encore fixé, dans son regard se lisait la peur, pas la peur de quelqu'un qui vient vous tuer. Non. La peur de l'incompréhension, voilà ce qu'il parvenait à lire dans les yeux de la louve. Tär s'assit dans le sol poussiéreux et attendit, il lui permit de faire son choix lentement.. La vie ou la mort ? Elle le déciderait pour lui : Blok n'avait plus envie de faire des choix, il en avait assez de dépenser de l'énergie dans le vide désormais il serait comme un grain de sable au fond d'un cour d'eau, perpétuellement poussé par une force qui le dépasse mais qui lui permet d'avancer : Ces choix et ses actes lui seront imposés mais il ne les contestera pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Mer 9 Mar 2011 - 16:34

    Elle resta impassible pendant un moment. Pourquoi ce loup se soumettait aussi facilement ? Elle était certes assez forte mais elle avait elle aussi des faiblesses, comme tout loup-garou qui se respecte. La plupart de ceux qu'elle rencontrait étaient soit agressifs, soient non intéressés par elle, et passaient dans ce cas leur chemin. Ce loup avait eu l'air de vouloir s'approcher mais se résignait maintenant. Cela n'avait pas de sens et la jeune louve ne comprenait pas.

    Elle s'assit, et prit ainsi une position moins agressive. Elle n'était plus sur la défensive mais restait tout de même à l'écoute de ce qui les entouraient. Il pouvait s'agir d'un leur ou d'une attaque surprise d'une meute. Ce loup pouvait très bien être accompagné et ses confrères cachés quelque part, prêts à l'attaquer. Il fallait donc qu'elle reste vigilante, juste au cas où.

    "N'as-tu donc plus aucune joie de vivre pour réclamer la mort aussi facilement ? "


    Cette question était sincère, elle voulait comprendre la drôle de réaction qu'avait ce loup. Il paraissait légèrement déboussolé. Peu-être avait-il pris un mauvais coup sur la tête, ou bien même avait-il abusé sur l'alcool. Ou bien tout simplement était-il devenu fou. Elle aurait pu ne pas vouloir comprendre, et ignorer cette bizarrerie. Mais elle était devenue curieuse ses derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Mar 15 Mar 2011 - 20:45

La louve s’était assise sur le sol, le jeune loup fut immédiatement rasséréné et se décrispa pour souffler un peu. Au moins il ne mourrait pas aujourd’hui, enfin pas tout de suite. Puis la louve assise en face de lui prit la parole :

"N'as-tu donc plus aucune joie de vivre pour réclamer la mort aussi facilement ? "

Tär réfléchit longtemps avant de répondre à la question et fit un pas en avant de s’asseoir à son tour. Gardant le silence un long moment, il se dit qu’il y avait finalement peut être une menace sous cette phrase. Peu importait. Comme il l’avait dit, la mort ne lui faisait pas peur. Ou peu … Subitement, il eut une pensée pour Solena et se dit qu’il ne devait pas mourir, cela lui ferait trop de mal.

« Et bien à vrai dire, j’ai très peu d’attaches sur ce monde et si tu avais estimé que j’avais empiété sur ton territoire ou quelconque idiotie de ce genre, je n’aurai pas tenté de résister à tes crocs. La violence n’a fait que salir ce monde et je ne veux pas participer à cette destruction. Plutôt mourir. »

Tant parler de sa mort commencer à perturber Tär qui ne comprenait pas lui-même pourquoi il agissait ainsi. Même pour lui tout cela était étrange. A vrai dire, la mort l’effrayait beaucoup, il n’avait pas quitté l’oisiveté de sa vie. Au moins, vivant il était libre de voyager et découvrir de nouvelles contrées et de nouvelles personnes. Mort, que ferait-il ? Mais il avait trouvé cela très courageux de dire ça à la louve et espérait secrètement qu’elle comprendrait qu’il ne voulait pas de mal..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Mer 30 Mar 2011 - 9:41

    La jeune louve regarda son congénère avec étonnement. Ainsi il existait des lycans capables de penser à peu près comme elle. Rares étaient les loups qui s'injuriaient de la violence et qui se révoltaient face à la bêtise de leurs semblables. Finalement, elle cessa de se méfier de lui et préféra essayer de la connaître un peu plus. Elle n'avait pas eu beaucoup d'occasions, depuis qu'elle avait entrepris son voyage, de croiser des gens intéressants.

    - Je suis d'accord avec toi. La violence est une belle connerie. Pourtant beaucoup de nos semblables l'apprécient et la mystifient de façon puérile. Je n'ai pas de territoire ni de meute. Tu n'as donc pas de soucis à te faire.

    Elle se tut un instant, se demandant s'il était vraiment judicieux de parler ainsi à un inconnu. Elle se rendit compte qu'elle ne savait pas son nom, mais aussi qu'elle ne s'était pas elle même présentée. Elle se demanda également pourquoi il s'était approché d'elle avant de faire demi tour.

    - Je m'appelle Arwen Helgrind. Et toi ? Que faisais-tu tout seul dans le coin ? Et que me voulais-tu ?

    Peut être que ce loup avait besoin d'aide. Il pouvait avoir perdu sa meute ou bien s'était perdu en cherchant à rejoindre quelqu'un ou un endroit précis. Dans tout les cas, bien que méfiante Arwen refusait de laisser quelqu'un dans le danger sans lui venir en aide. Si elle ne tombait pas dans un traquenard bien sûr, elle se devait d'aider quelqu'un dans le besoin. Cela était l'un de ses nombreux principe. Mieux valait mourir en sauvant son honneur en ayant fait ce que l'on pensait être juste, plutôt que de vivre comme une ordure.

[HRP : Je ne sais pas pourquoi ma sign est gigantesque là alors que plus haut elle est normale... O.o]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   Ven 1 Avr 2011 - 23:59

Un pressentiment, oui, un pressentiment. C'était ça qui l'avait poussé à se diriger vers elle : Un pressentiment. Il avait su à l'avance qu'elle ne le tuerait. Voilà pourquoi il avait osé être aussi confiant sur son sort. Une pacifiste, comme lui, solitaire qui plus est. Rasséréné, Tär reprenait peu à peu de la constance :

"Je me nomme Tär Blok. Comme toi, je erre dans la solitude, désespérément, mais depuis peu j'ai adheré à un groupe. La meute Croc noirs, je m'y sens bien."

Il garda le silence quelques instants, ne sachant que dire. Tout à coup il entendit le vent se remettre à souffler, leur indiquant une direction. Un signe ? Peut être, peut être pas. Peu importait. Tär plongea à nouveau son regard dans celui de Arwen, une lueur spéciale brillait dans ses yeux, une blessure, un rêve. Quelque chose de grand, d'irréversible.

"Je n'aime pas être statique. Que dirais-tu d'une course ? Celui qui s'arrête le plus loin a gagné. Je te préviens, je suis inépuisable." il grogna pour signifier qu'il riait puis se mit en position, attendant la réponse de sa comparse.

Tär Blok humait l'air de ce jour humide et froid, une course ? Parfait, cela lui ferait du bien, évacuer toute cette pression était ce qui lui fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voyage plus vite celui qui voyage seul [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-