Partagez | 
 

 Le vent nous portera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le vent nous portera   Dim 20 Mar 2011 - 20:41

Précedemment

Awi avait passé du temps à flâner dans cette immense forêt, se nourrissant de ce qu'elle trouvait sur son passage. Ces arbres anciens, le murmure du vent dans les feuilles, créait une atmosphère protectrice ... apaisant ses peurs et ses craintes. Elle avait donc passé quelques jours à se reposer. Les dernières rencontres lui avait permis de confirmer cette sensation de légèreté et de bien être. Elle s'était amusée à tester son agilité parmi les arbres et les lianes. Angel avait parfois bien du mal à la suivre ce qui la fit beaucoup rire. Apprendre par soi même et observer ses capacités dans un milieu inconnu voilà ce qui remplissait ses journées.

Elle avait passé la nuit dans un arbre, Angel blottit dans ses bras. Les rayons faiblards du soleil levant vinrent chatouiller son visage. Elle ouvrit les yeux et s'étira, elle réveilla tendrement Angel son petit renardeau aux couleurs crème. Une fois qu'il eu fini de lui lécher mains et visage pour montrer sa joie, elle le prit dans ses bras et sauta au pied de l'arbre.

Elle avait envie de prendre un bain... Elle se sentait plus que poussiéreuse mais elle n'avait pas vu ni entendu le murmure de l'eau depuis bien des jours. Elle décida donc de s'aventurer à la lisière de la forêt et d'observer les alentours. Elle arriva devant une vaste prairie verdoyante. Il devait y avoir de l'eau, où bien cette prairie n'existait que dans ses rêves ou peut être par magie qui sait ?

Le vent soufflait sur la prairie, les hautes herbes ondulaient sous sa force... On aurait pu croire qu'un immense serpent se tortillait parmi elles en laissant la trace de son passage qu'un court instant. Awi regarda Angel et lui sourit. Vu sa hauteur, lui aussi laisserait une trace invisible dans ces herbes folles.

Awi était restée percher sur un arbre, écoutant les murmures que lui rapportait le vent à ses oreilles. La prairie semblait déserte. Elle descendit silencieusement et sortit du milieu si protecteur et réconfortant qu'avait été la forêt pendant ses quelques jours.
Elle avança prudemment à travers les hautes herbes, Angel suivant de près. Elle marcha ainsi à l'instinct, attentive au moindre bruit qui pourrait peut être la guider vers une rivière.

Elle ne savait pas depuis combien de temps elle avait quitté la forêt mais le soleil était maintenant bien haut dans le ciel. Allait-elle trouver dans cette prairie ce qu'elle recherchait ? Peut être devait-elle se concentrer ? Elle se stoppa net, Angel s'allongeant à ses pieds. Elle ferma les yeux et ne bougea plus, seul le mouvement de son ventre sous sa respiration trahissait la vie. Elle ignora le tintement des grelots dans ses cheveux et se concentra sur les messages que le vent amenait à ses oreilles...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vent nous portera   Mar 17 Mai 2011 - 14:46

Astriol se réveilla doucement, troublé dans son sommeil par le murmure du vent dans les hautes herbes. La nuit avait été réparatrice après les aventures de la veille. Quelques semaines auparavant, un marchand d'esclaves l'avait capturé et l'avait emmené de ville en ville, lui faisant écumer les arènes pour amasser quelques pièces d'or. Plus d'une fois l'elfe avait faillit se laisser mourir, mais la seule pensée du meurtrier de sa famille qui n'avait pas encore payé pour ses crimes, avait réussi à le faire tenir. Trois jours auparavant, il avait réussi à subtiliser le trousseau de clés de son geôlier. Après l'avoir caché deux jours durant, il avait profité du clair de lune pour s'échapper, récupérer ses armes, délivrer ses compagnons d'infortune et assassiner le marchand immoral. S'était ensuivi une course poursuite avec les gardes, qui, après avoir remarqué le corps sans vie du vendeur d'hommes, s'étaient mis à la poursuite de l'elfe. Celui ci, sautant de toit en toit parvint à les distancer, puis à sortir de la ville. Il avait marché longtemps, et, lorsque la nuit avait commencé à tomber, il s'était allongé au milieu d'un champs de hautes herbes, afin d'être masqué au yeux des possibles poursuivants.

C'est donc en peinant qu'il se leva, courbaturé de sa marche forcée et de ses récents combats. Il se raidit, l'oreille aux aguets. Derrière le murmure du vent, il distinguait les pas d'un inconnue. Des pas légers, hésitants, peureux. Des pas d'enfants. Il n'avait rien a craindre. Il reprit donc son chemin, pour trouver un lac une rivière, ou tout point d'eau qui lui permettrait de se laver. Il se dirigeait vers la présence. Au bout de quelques mètres, il vit une petite fille, un renard aux pieds. Surpris, il ouvrit la bouche comme s'il voulait parler, mais aucun son ne sortit. Au bout de quelques instants, devant la mine effrayée de la petite il trouva enfin ses mots:


« -tu...tu es perdue? »

C'était ridicule, mais que dire à une fillette que l'on rencontre dans un champs après avoir passé plusieurs semaines au milieu des arènes au sable taché du sang qu'on faisait couler? En plus, son renard ne semblait pas très commode, et il n'avait pas envie de se faire mordre pour le moment. Il tenta malgré tout de rattraper sa maladresse en sortant un bout de fromage qu'il avait réussi à voler en ville, et lui tendit tout en continuant:


« - Tiens, mange, reprend des forces. Dis moi, qui es tu, et que fais tu ici? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vent nous portera   Ven 20 Mai 2011 - 23:48

Awi se concentrait pour écouter les paroles de la nature et repérer parmi elles, le murmure de l’eau. C’est alors qu’elle entendit des pas et des plissements d’herbes. Les bruits provoqués par la personne qui marchait, lui faisait penser que celle-ci venait à sa rencontre. Elle ouvrit les yeux se demandant si ça pouvait être Dance ou la jeune musicienne qu’elle avait quitté quelques jours auparavant. Mais lorsqu’elle vit la personne s’avancer elle comprit immédiatement que ce n’était ni l’un ni l’autre. Elle soupira et essaya de se tenir de façon à ce qu’on la prenne pour une humaine.

Elle ne pouvait pas fuir, la personne l’avait déjà repéré et avançait assez rapidement vers elle. Qu’est ce qu’on lui voulait encore ! Elle qui était seulement à la recherche d’un misérable point d’eau…voilà qu’on venait à nouveau à sa rencontre. Elle avait un mauvais pressentiment vu l’odeur de cet étranger, il avait trempé dans du sang… était-ce un meurtrier en fuite ? Elle devait rester sur ses gardes, elle recula prudemment de quelques petits pas.

L’humain ne dit rien en la voyant puis après un silence dérangeant et il se mit à bégayer… Encore un qui avait dégénéré pensa t elle. Angel se leva et se planqua derrière sa maîtresse. Perdue ? Était-elle perdue ? Par rapport à quoi ? Et puis elle n’était pas un objet, elle ne pouvait pas s’égarer …Mais qu’est ce que racontait cet humain, il était vraiment dérangé quelque chose ne devait pas tourner rond dans sa tête. Elle le fixa sans rien dire et attendit patiemment la suite de sa phrase. Alors qu’il semblait regretter ses dires, il lui tendit un morceau de fromage. Pourquoi diable voulait-il maintenant lui offrir du fromage ? Voulait-il la tuer ? Est-ce comme ça qu’il avait dupé les personnes dont le sang collait encore à ses vêtements ?

Plus ça allait plus il était louche cet homme… d’abord, il parlait de « perdu » puis lui donnait du fromage et pour fini il lui posait une ribambelle de question. Elle allait répondre qu’elle se promenait quand la vue et l’odeur du sang la fit paniquer. Elle n’allait sûrement pas se laisser faire comme les autres victimes. Elle s’approcha de la main tendue comme si elle allait manger le fromage puis au dernier moment, au lieu de croquer dans le présent qu’il lui tendait, elle mordit à pleine dent son avant-bras. Elle comptait bien montrer à cet homme qu’elle ne se laisserait pas faire. Au bout de quelques minutes, elle lâcha enfin prise puis elle se mit à quatre patte et à grogner. En humaine, elle ne faisait peut être pas peur, mais quand elle montrait son vrai visage, elle était capable de faire fuir certains animaux alors pourquoi pas lui.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vent nous portera   Ven 17 Juin 2011 - 2:55

Astriol n'avait jamais vu ça. Il offrait à la gamine de quoi manger et elle l'attaquait, le mordant jusqu'au sang! Il recula précipitamment, et, ne voyant pas la pierre traitre qui se trouvait derrière son talon, tomba en arrière. La sauvageonne s'était mise à quatre pattes et commençait à grogner, comme un animal. Astriol en avait plus qu'assez. Il était couvert de sang, il était sale, maintenant, voilà qu'il était blessé et qu'on se mettait à lui grogner dessus alors que son seul méfait avait été d'offrir de la nourriture. Visiblement il était considéré comme une menace...Et bien il ne le resterait pas plus longtemps. Se relevant péniblement, il mit son arc en bandoulière et fourra le bout de fromage dans sa bouche. Puis, sans prêter attention à la petite peste qui grognait toujours, il parti en direction de la forêt qui se trouvait à quelques pas. Il s'attendait à ce que le renard ou sa maîtresse lui saute dessus, mais il n'en fut rien. Aussi continua-t-il tant bien que mal son chemin.

Arrivé à l'ombre des arbres, il chercha de quoi se laver, mais visiblement, aucune source ne se trouvait dans les parages. Cherchant un peu, il finit par tomber sur une zone pleine de champignons au chapeau creux. Des dizaines de petites cuvettes se trouvaient sur le sol. Ce n'était pas génial, mais c'était mieux que rien. En plus de cela, les champignons étaient comestibles! Il pourrait manger correctement, pour la première fois depuis des semaines, ce qui n'était pas un luxe. Salivant en imaginant le repas qui l'attendait, il oublia la morsure récente en versa de l'eau dessus. Grossière erreur, maintenant, son avant bras le lançait. Il finit de se débarbouiller et se mit à la recherche d'une petite plante mauve, dont les racines permettent aux blessures de cicatriser plus rapidement. Après quelques minutes, il tomba sur ce qu'il cherchait. Il coupa la fleur et la planta dans ses cheveux. Puis, à l'aide de sa dague, il coupa la racine centrale en deux, et à l'aide d'un des morceaux, frotta sa blessure. Le liquide qui suintait de la racine vint se loger sur les petits trous formés par les dents et se solidifia rapidement, formant une petite croûte sur la blessure.

Il ramassa les champignons et sépara les pieds et les chapeaux, car ces derniers, n'étaient pas nourrissant. Puis il alluma un petit feu de bois. En attendant que les flammes aient atteint une taille correcte, il tailla des brindilles en pointe et planta les pieds des champignons dessus, afin d'en faire de petites brochettes. Après avoir mangé les trois quarts de son repas, il entendit un petit bruit. Il posa la brochette qu'il avait dans la main et se leva, cherchant la source du son. Un petit toussotement l'aida à la repérer. La gamine qu'il avait rencontré plus tôt était encore là. Mais elle ne grognait plus. Étant de meilleure humeur que lors de leur première rencontre, il retourna prêt du feu, et fit griller une nouvelle brochette, tout en finissant la sienne. Puis il tendit le petit bâton sur lequel était planté la nourriture à la fille. Il fallait qu'elle comprenne qu'Astriol n'était pas une menace, et qu'il tentait simplement de l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le vent nous portera   Lun 20 Juin 2011 - 11:39

Awi après l'avoir mordu se mit à grogner pour l'intimider et à sa grande surprise, ça avait marché ! Elle n'en croyait pas ses yeux, elle avait réussi à le faire fuir. Il avait trébuché et était parti de mauvaise humeur, on aurait dit qu'il s'était fait mal. Complètement étonnée par ce retrait, elle resta là, immobile, à l'observer et se diriger vers la lisière de la forêt. A bien le regarder, il semblait différent de la race humaine… il ressemblait plus à la jeune musicienne. Elle n'avait pas osé lui demander de peur de la vexer mais cet homme avait piqué au vif sa curiosité.

Une pensée lui traversa l'esprit et si cet homme était le frère de la demoiselle, elle l'avait volontairement blessé alors qu'elle l'avait accueillie chez elle avec Dance. Prise de remords, elle fit un signe de la tête à Angel et décida de suivre silencieusement la trace de l'étranger.
Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas observé un être vivant, ça ne pouvait lui faire que du bien, d'apprendre à observer et faire travailler sa mémoire.

Elle s'avança prudemment vers la forêt, et grimpa dans un arbre. Angel, quant à lui, resta plaqué au sol. Elle ne mit pas bien longtemps à repéré le vagabond et l'observa récolté l'eau des champignons pour se laver. Intelligent pensa-t-elle-même un peu trop pour un humain.
L'eau sembla raviver sa douleur vu le frisson que provoqua son contact. Elle profita du fait qu'il était occupé à soigner sa blessure pour se rapprocher un peu et le regarder en détails.
Il était plutôt jeune, grand, les cheveux assez longs aux couleurs étranges, Awi n'avait jamais croisé un être humain avec de tels cheveux. Elle aurait aimé apercevoir son regard pour voir qu'il était vraiment, surtout que quelque chose dans ses yeux l'intriguait mais elle n'arrivait pas à savoir quoi. La lame qu'il utilisa jeta un bref éclair dans les yeux d'Awi qui se sentit déstabilisée, il était donc armé… pourquoi n'avait-il pas utiliser cette arme contre elle ?
Finalement, elle s'était peut être trompé d'ennemi.
Il avait l'air chou avec sa fleur dans les cheveux et sa dague dans la main. Un sourire éclaira le visage d'Awi, il ne pouvait pas être humain, un humain ne se ridiculiserait jamais de la sorte de peur d'être surpris par quelqu'un. Lui semblait un peu ailleurs … comme si la forêt était son environnement habituel.

Plus ça allait plus Awi était intriguée par cet étranger. Elle le regarda préparer un feu et se faire des brochettes de champignons. C'est alors qu'elle vit Angel avancé, attiré par l'odeur de nourriture, elle sauta immédiatement au pied de l'arbre et atterrit silencieusement sur un lit de mousse. Elle s'avança prudemment derrière un buisson et fit signe à Angel de ne plus bouger. Un pas de plus et il se ferait repérer, quel ventre sur patte, ce n'était pas possible d'être aussi attiré par la nourriture. Angel allait continuer à avancer, Awi toussota pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas d'accord. Mais malheureusement pour elle, ce bruit attira l'attention du jeune homme.

Elle sortit un peu de son buisson et l'observa, il retourna vers le feu puis revint vers elle.
Awi était méfiante et garda sa distance, l'homme lui tendait une brochette de champignon, elle croisa son regard essayant d'analyser ses sentiments et ses pensées.
Elle venait de comprendre la particularité de son regard, la couleur de ses deux yeux n'était pas identique.
Elle le détailla en silence, essayant de lire en lui comme elle regardait une peinture; au bout d'un long moment, elle se décida enfin à tendre sa petite main frêle et d'habitude chapardeuse vers la baguette. Puis elle la saisit, et l'amena vers sa bouche pour en croquer un morceau. Angel se mit à trépigner et vint en courant vers sa maîtresse.
Awi laisse ses yeux parcourir le corps de l'étranger et remarque la profonde entaille qu'elle lui avait causé qui semblait déjà être guérie. Cet homme était-il un magicien ?
Elle leva à nouveau ses yeux vers lui et murmura en haussant les épaules :


Awi … déolé …

Elle mangea un autre bout de champignons puis en prit un dans sa main pour le donner à Angel. Elle se mordit la lèvre inférieure pour ne pas poser de question mais ce jeune homme l'intriguait, d'une part, par son physique et d'autre part, via son attitude.
Qui était-il ? Que faisait-il ici ? Pourquoi était-il couvert de sang et poussière alors que dans son regard on y lisait plutôt de la gentillesse ? Etait-il de la même famille que la musicienne ? Ou existait-il une autre race que les humains dans ce monde ?
Tant de questions qui attisait sa curiosité mais qu'elle n'osait poser. Elle posa ses genoux au sol et s'assit par terre. Elle voulait juste lui montrer par son attitude qu'elle ne l'attaquerait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vent nous portera   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le vent nous portera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le vent nous portera
» Le vent nous portera. → Kidnappés
» Le vent nous portera~[Natalya/Belarus - finie]
» Quand le vent nous portera...
» Ann ▲ J'irai là où le vent me portera

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-