Partagez | 
 

 Une nouvelle étoile... Poilue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une nouvelle étoile... Poilue !   Sam 25 Juin 2011 - 1:03

Le souffle court, il courrait, l'heure de rendez vous était déjà passée depuis un moment lorsqu'il s'était levé du mauvais pied et avait aperçu le soleil bien trop avancé dans le ciel. Tär s'était levé à la hâte, enfilait ses vêtements puis était sorti en trombe. Le lycan espérait qu'elle serait encore là, à l'attendre, furieuse contre lui surement, mais il fallait qu'elle soit encore là, chaque nouvelle recrue potentielle pour la meute n'était pas à négliger et ça le guérisseur l'avait bien compris.C'était une journée très chaude, seul venait perturber les rayons du soleil une petite brise suffisante pour rafraîchir juste ce qu'il fallait. L'air embaumait des diverses senteurs forestières. C'était une journée parfaite en somme, tout comme celle d'avant ainsi que la précédente, ces derniers temps le climat était plus que clément, ce qui était fort rare. L'espace d'un instant, il se laissa aller à se remémorer la journée de la veille..

*Flashback*

Le soir approchait peu à peu, le guérisseur était harassé de toutes ces journées sans dormir, il était totalement courbaturé, en effet, Tär n'arrivait plus à trouver le sommeil depuis quelques temps. Il ne parvenait même pas à se l'expliquer et il ne comprenait même pas où il trouvait encore l'énergie de se tenir sur ses jambes... Enfin, ses pattes. Pour s'occuper il se changeait en loup et rôdait aux alentours du camp, sans aucun but précis. Ce qu'il ne vit pas ce soir, c'était le piège, un piège à ours immense dissimulé sous les branchages et la terre meuble de la forêt. Ça ne manqua pas, il marcha sur le déclencheur et celui-ci, les mâchoires se refermèrent sur le tibia de sa patte postérieure droite dans un craquement plus que lugubre. On entendit surement dans tout Thaodia le cri de douleur d'un pauvre loup, d'une pauvre bête qui ne demandait qu'à dormir...

Quoiqu'il en soit, Tär ne parvenait pas à se dégager, ses yeux lupins étaient humides et la douleur se propageaient dans tout le corps, propageant la douleur par tous les pores de son corps. Après avoir passé de longues et douloureuses minutes en gémissant, il entendit des pas non loin de là où il se trouvait, des pas humains même, légers. C'était une femme, il le sentait à son odeur légèrement boisée, celle d'une consoeur, celle d'une femme à l'esprit animal, tout comme lui. Le guérisseur ne la vit pas car elle arrivait dans son dos, sans un mot, il la laissa s'approcher sans bouger, ne sentant rien d'agressif. Toujours sans bruit, elle libéra sa jambe endolorie, puis s’apprêta à partir sans un mot.

"Ne partez pas.. Laissez moi au moins le temps de vous remercier. Où comptez vous aller ?"

"Ce n'est vraiment rien monsieur. Je n'ai pas vraiment de destination, je dors là où me mène le vent puis je repars."

"Venez dormir chez moi, au camp tout proche."

"Non, je ne souhaite pas déranger"

"Alors rendez moi un service, s'il vous plaît"

"En plus de vous libérer du piège ?" lui souffla-t-elle avec un sourire

"Oui... Je suis navré... Mais je vous prie de me retrouver demain à la statue des lycanthropes, j'ai à vous parler, s'il vous plaît"

Un long silence s'installa avant qu'elle réponde "Oui" puis qu'elle s'éclipse dans la noirceur révélée de la forêt. Le guérisseur était resté là, pantois, attendant de pouvoir à nouveau s'appuyer sur sa jambe puis repris la route de sa hutte. Et grâce à cette rencontre, il avait enfin retrouvé le sommeil.


*Fin Du FlashBack*

Revenant à lui, il s'aperçut qu'il n'était plus qu'à quelques mètres de la statue des lycans, Tär la chercha immédiatement du regard puis ne la trouva pas... Enfin jusqu'à ce qu'il sente à nouveau son odeur, elle était là, cachée et il était prêt à lui laisser le temps d'approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   Sam 25 Juin 2011 - 22:29


~La veille~


Ce jour la, Elëa Kelay, venait tout juste de quitter sa petite maison familliale. Le jour c’était levé vite. La jeune lycane était partie bien avant le levé du jour, elle ne voulait pas que son père se rende compte de quelque chose, tout avait été prévu depuis plusieurs jours.
Elle ne s’avait pas vraiment ou elle se dirigait, allant la ou ses pas l’enmenaient elle ne s’inquietait pas et de toute facon elle était toujours dans son territoire, il était peu probable quelle croise des vampire en territoire lycan. Elle se demandait encore si ses décisions n’avaient pas été prise trop rapidement. De toute manière elle savait bien qu’elle ne pouvait plus reculer, il lui fallait vivre sa vie, elle ne pouvait plus se cacher à son père, lui-même savait se qu’il se passait, il n’aimait pas qu’elle puisse se transformer à sa guise en louve. Il fallait qu’Elëa trouve des gens comme elle, sa mère lui avait tout expliqué. Elle marchait donc en quête de ses semblables.

Elëa arriva dans une forêt, elle était grande et les arbres y était surement présents depuis des siècles, la jeune femme marchait vers les profondeurs de celle-ci sans vraiment se mefier de se qui pourrait lui arriver. Tout en marchant elle épiait avec un regard précis les feuillage et appréciait la douce chaleur de la journée quant elle entendit un animal crier de soufrance celui-ci avait dû tomber dans un piège, elle se mit à courir pour se rapprocher le plus possible des bruit qu’émmetait cet animal.

Elle arriva juste derrière un loup blanc avec la patte prise dans un piège à ours, elle le trouvait magnifique et se disait qu’elle ne pouvait pas le laisser souffrir comme ça. Mais si elle l’aidait, comment réagirait il ? Elle avait peur et ne savait pas si elle devait lui venir en aide. Apres un moment de réflexion elle s’avanca doucement vers le lycan qui la regardait avec tristesse, surement parce qu’il souffrait et ne savait pas comment se sortir de ce piège. Elëa s’agenouilla aupres de l’animal et le libéra avec le plus de douceur possible, celui-ci se redressa et la jeune femme fut ravis de voir qu’il n’y resterait pas. Elle se redressa et commenca à partir quand le jeune homme l’accosta.

- Ne partez pas… Laissez moi au moins le temps de vous remercier. Où comptez vous aller ?

- ce n’est vraiment rien Monsieur, je n’ai pas vraiment de destination, je dors là où me mène le vent puis je repars.

- Venez dormir chez moi, au camp tout proche.

Elëa se sentit mal, elle ne voulais pas déranger et pourtant l’homme s’emblait tellement gentil qu’elle eu du mal à refuser de peur de le contrarier.

- Non, je ne souhaite pas déranger.

- Alors rendez moi un service, s’il vous plait.

-En plus de vous lidérer du piège ?

- Oui… Je suis navré… Mais je vous prie de me retrouver demain à la statue des lycanthropes. j’ai à vous parler, s’il vous plait.

La jeune femme ne comprenait pas pourquoi le lycan voulait la revoir et surtout pourquoi il voulait lui parler, elle hésita car elle ne le connaissait pas. Il était tout de même tres gentil et elle ne voulait pas se froiser avec un de ses confrères. Elle regarda avec gentillesse et accepta son invitation. Puis elle lui fit un sourir avant de repartir dans les profondeurs des bois.

Un peu plus tard elle repensa à sa nouvelle rencontre, c’était pour elle la première fois qu’elle rencontrait un homme loup, ou du moins un lycan, elle était plutôt satisfaite que cette rencontre se soit bien passé. De plus cet homme était très gentil et doté d’un physique agréable. Elle continua de marcher jusqu’à ce que la nuit soit déjà bien entamée.Elle chercha un endroit calme un peu retiré pour pouvoir y passer la nuit, enleva ses affaires pour se faire un petit coin douillé et se changea en louve avant de se poser et de s’endormir doucement en écoutant les bruits des créatures qui vivaient dans ces bois.



~Le jour J~


Elle se réveilla alors que la journée avait déjà commencée depuis bien longtemps, elle pris le temps de ce reveiller calmement en observant les alentour. Ceux-ci étaient toujours très calmes, elle se releva, s’étira avant de prendre toutes ses affaires dans sa guele et de partir en direction de son lieu de rendez vous.

Une fois non loin de la statue du lycanthrope elle prossèda à la mutation et se rhabilla rapidement. Elle hésitait à continuer son chemin, qu’allait-il lui dire ?
Elle voulait au fond d’elle le revoir afin de vérifier qu’il allait bien et que sa blessure lui faisait moins mal, ce jeune homme avait l’air tellement gentil qu’elle ne voulait pas qu’il soit mal, cétait son tempérament, elle pensait toujours au bien être des autres avant le sien. Quoi qu’il en soit elle décida à y allait pour simplement vérifier son état de santé.

Elle se rapprocha et se mit dans les feuillages qui entouraient la statue qui se trouvait là. Elle était asser prêt pour surveiller l’arriver du lycan et à la bonne distance pour pouvoir faire demi tour si jamais elle n’avait pas le courage d’aller à sa rencontre.
Elle passa la moitier de la journée à l’attendre tout en surveillant de temps à autre les alentours.

Enfin d’après midi elle vit enfin l’homme à la chevelure blanche s’approcher de la statue tout en regardant autour de lui s’il ne la voyait pas. Elle, pouvait le voir, elle distinguait ses beaux yeux jaunes et son physique parfait. Cet homme était vraiment très beau, elle vit qu’il allait mieux et que sa blessure avait été proprement soigné. L’homme attendait calmement son arrivé, se qui la stressa encore un peu plus. Après un long moment désitation elle se décida enfin à s’avancer vers lui, encore une fois il était de dos…

- Bonsoir

Elle s’arrêta à quelques mètres de lui, elle rougit alors qu’il ne s’était pas encore retourné.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   Dim 26 Juin 2011 - 18:41

L'angoisse, c'était l'angoisse qui l'avait saisi juste après l'immense bonheur qu'avait provoqué cette senteur. L'angoisse de l'attente, l'angoisse de l'échec, et si, en le voyant, elle s'était dit que leur rencontre n'allait être que futile et dérisoire. Cette angoisse qui lui envahissait chaque veine, chaque articulation, chaque partie du corps. Il était pétrifié, pourquoi ? Pourquoi cela le rendait il à ce point anxieux, cette inconnue qui l'avait sauvé et lui avait enfin permis de dormir comme un nourrisson, pourquoi représentait-elle déjà tant pour lui ? Tär était bien incapable de répondre à cette question et pourtant il savait qu'il devait suivre son instinct, s'il lui avait demandé de la rejoindre ici, c'est que c'était important. Quoiqu'il en soit, il attendait et peu de temps après son arrivée, il entendit des pas, les mêmes que la veille, aussi légers et féminins qu'ils l'avaient étaient, mais son corps ne lui obéissait plus, le guérisseur ne pouvait qu'attendre, immobile, que la pression dans ses membres se relâchent enfin.

"Bonsoir"

Et la pression se relâcha, envahissant instantanément par une vague de chaleur rassurante le moindre de ses membres et le plaçant comme sur un nuage, léger, serein et heureux. Tär se tourna et la vit enfin, éclairée par le soleil quasiment couchant maintenant, elle était encore plus belle. Mais que lui arrivait-il, pourquoi cette jeune femme l'émoustillait tant, il fallait qu'il se reprenne, absolument. Il remarqua alors que ses joues rougissaient, pourquoi était-elle gênée ? Que se passait-il ? Inquiet, il jeta un regard autour d'eux, ils étaient seuls. Le guérisseur sourit à la jeune lycan, de toutes ses dents et de son sourire le plus amical. Il lui tendit amicalement une main.

"Bonsoir ma jeune amie, nous n'avons pas eut l'occasion de nous présenter, je suis Tär Blok, éminent guérisseur de la contrée de Thaodia, j'appartiens aussi à la meute Croc-Noirs, c'est même de ça que j'aurai aimé m'entretenir avec vous aujourd'hui. Je suis réellement navré de mon retard... J'avais... Comment dire... Quelques heures de sommeil à rattraper et je ne suis pas parvenu à me sortir du sommeil à l'heure, veuillez m'excuser je vous prie" il avait volontairement accentué le mot "éminent", connotant ainsi l'ironie de son propos.

Alliant le geste à la parole il invita la jeune femme à s'asseoir sur une souche près là où ils se trouvaient. Il était tendu, comme lors d'un premier rendez vous, mais il avait compris une chose, ce rendez vous n'étais pas galant, il se rapprochait plus de l'ordre professionnel... En effet, ce qu'il voulait c'était transmettre l'amour de sa meute à cette gentille jeune fille, lui montrer les apports de cette famille, tout ce qu'on pouvait y recevoir sans jamais être obligé de donner. C'était l'amour d'une famille, les liens de l'esprit était beaucoup plus fort que les liens du sang. Cette lycanthrope était déjà sa soeur dans sa tête à lui, c'était cet amour fraternel qu'il allait tenter de lui transmettre et de lui faire partager. Sa meute, sa famille allait lui être offerte, elle pourrait refuser et partir, ou rester et être heureuse, avec lui, avec Sheiz et bien d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   Lun 27 Juin 2011 - 16:46

Elle ne pouvait plus reculer, le lycan allait se retourner, elle sentait son cœur battre à toute vitesse. Elle pensa un instant qu’elle avait fait une erreur et qu’elle n’aurait pas du venir à ce rendez-vous jusqu’à ce que l’homme se retourne en lui souriant d’une façon extrèmement chaleureuse, ce sourir rassura Elëa et elle fit de même.
L’homme se présenta, elle l’écouta attentivement. Effectivement il avait quelque chose d’important à lui dire, il lui appris qu’il était guérisseur et elle admira son statue, il devait être quelqu’un de bien s’il aimé prendre soin des autres et les aider du mieux qu’il pouvait. Aussi il lui parla de la meute Croc-Noirs et elle fut heureuse de comprendre que cette meute regroupé surement que des lycan, si elle acceptait elle ne serait plus seule et elle serait enfin comprise et plus jugé pour ce qu’elle est. Elle lui souria amicalement avant de répondre à Tär.
- Je me présente à mon tour, je m’appel Elëa Kelay, je suis ravie de faire votre connaissance.
Elle réfléchissa un instant avant de répondre à la proposition du jeune lycan, elle voulait en savoir plus sur cette meute.
- Je vous ecoute, qu’avait vous à me dire sur cette meute ?
La jeune femme s’asseya à côté du charmant lycan aux yeux jaune. Elle était préssé de tout connaitre sur cette meute, elle ne savait pas pourquoi mais elle se doutait que cet homme allait changer sa vie, cette rencontre ne pouvait etre que positive elle allait devenir quelqu’un et n’allait plus être un être à part.
Elle lui offrit une oreille attentive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   Mer 29 Juin 2011 - 1:24

"- Je vous ecoute, qu’avait vous à me dire sur cette meute ?"

Il était de nouveau serein, de nouveau lui même. Ses mains n'étaient plus moites et sa respiration reprenait enfin un rythme normal et il ne tremblait plus. Elea, comme elle se prénommait, le rejoint en s'asseyant sur la souche. Elle était prêt à l'écouter, il fallait qu'il trouve des mots percutants. Des mots qui s'ancreraient dans sa mémoire et qui l'obligerait, qui lui donnerait l'envie instantanément, de rejoindre leur meute, leur famille, car oui, plus qu'une meute, ils étaient devenus une famille. Puis, l'espace d'un instant, ses pensées allèrent à Victor... Des larmes perlaient au bord de ses yeux. Ce frère qui l'avait tant compris et qui était si colérique, ce frère qu'il avait chéri et qu'il chérirait toute sa vie, mais avant tout.. Ce frère qu'il avait perdu au combat, qu'il avait tenu dans ses bras lors de son dernier souffle. Son deuil avait été tellement long, il ne souffrait plus autant mais la douleur resterait ici, enfoui au fin fond de son coeur, comme une preuve d'un souvenir impérissable, comme un éclat d'âme qui, à jamais resterait enfoui en lui. Une larme tomba de son oeil, son parcours jusqu'au sol fut long, la lumière qui passait par cette goutte en ressortait plus belle, c'était comme un signe. Viktor s'exprimait, il lui disait au revoir, il lui disait qu'il serait heureux là où il allait et que Tär aussi le méritait.

*Qu'ai-je à en dire ? à en dire ? à en dire ? à en dire..*

Ces mots résonnèrent en lui, à l'unisson. Créant comme un hymne, un appel au courage, à la force. Le guérisseur se reprit et se sécha discrètement les yeux. Comme mettre des mots sur tout ce qu'il avait pu vivre au côté de Sheiz... Sheiz, cette grosse brute dépourvu de cervelle et têtu comme une mule qui n'hésite pas à s'affirmer par la violence. Mais malgré tout ça, il a toujours protégé le guérisseur, il a toujours été là pour lui et pour ça, Tär est redevable à son ami et à son second qu'il chérit. Quoiqu'il se soit passé, il n'a jamais eut un mauvais geste ou une mauvaise parole pour Tär, il a toujours été à l'écoute et remplit à merveille son rôle de second. C'est plus qu'un ami... C'est un frère. Le chef de la meute vient après dans l'esprit du guérisseur, Gil, un vieil ermite descendu de sa montagne qui dirige d'une main de fer, intransigeant, colérique et impulsif, rien ne l'arrête. Quel grand dilemme n'est ce pas ? Comment retranscrire oralement des choses qui ne sont pas à raconter mais à vivre... Car oui, être un lycan c'était avant tout vivre en lycan..

"Je cherche mes mots car je pense qu'il y en a besoin. Si j'avais à décrire en un mot ce que j'ai vécu au sein des crocs noirs je choisirai celui-ci : lumineux. Je ne sais pas si vous êtes une née lycan et je ne pense pas que ce soit le cas étant donné que vous n'avez pas le même comportement que ces derniers. Arrêtez moi si je me trompe, mais depuis votre morsure la vie n'est elle pas plus dure ? Dans la vision de vos proches ? De vos amis ? Quoiqu'il en soit, chez nous, tout le monde est pareil, né lycan ou non. Tout le monde est logé à la même enseigne. Vous n'êtes pas un monstre, vous êtes comme nous, vous faites partie de notre grande famille. Ici, on aime, on pleure, on crie, on s'énerve, on donne la vie, on soigne les plus vieux, on grandit et on voit les autres grandir. Pour ma part, j'ai totalement effacé ma vie d'avant de ma mémoire, car elle m'a renié. Devenir un lycan après avoir vécu n'est pas facile.. Et je devine que vous le savez... Vous ne seriez pas ici finalement..."

Il plongea son regard doré dans le sien, il ne savait pas si son discours avait fait mouche, mais il y avait mis son coeur, même si ses mots n'étaient pas justes, son coeur lui était entremêlé très étroitement avec ses paroles. Si elle l'avait senti, c'était gagné, sinon elle s'en irait, le prenant pour un vieux loup qui a soif de jeunes filles, de viande fraîche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   Dim 24 Juil 2011 - 0:32

Le discour du lycan était très beau et dans ces mots elle se connaissait parfaitement, depuis la morsure elle n’était plus pareil, sont père, la seule personne vivante, la plus proche d’elle ne la comprenait plus. Ses grands parents, qui etaient, eux aussi des humains, avaient beaucoup de mal à accepter le fait que leurs fille et leurs petite fille pouvaient être des lycanes. Elle ne pouvais effectivement pas rester dans une famille ou personne ne la comprenait.
Peut être que dans cette meute personne n’avait le même sang qu’elle, ni les même parents mais ils étaient pourtant, bien plus proche d’elle que l’était son père ou ses grands parents.
Elle s’avait très bien que, de les rejoindres, était la meilleur solution pour son avenir en tant que louve. De toutes les manières il fallait qu’elle ai un avenir plus logique avec son histoire.

-...[...] Devenir un lycan après avoir vécu n'est pas facile.. Et je devine que vous le savez... Vous ne seriez pas ici finalement..."

Elle regardais le lycan dans les yeux, ecoutant toujours attentivement ce qu’il avait a lui dire.
Ces dernières phrases enclancha un declic, elle était tout à fait d’accord avec lui et approuva d’un signe de tête avant de répondre.

- Je trouve votre discour tellement vrai… Je ne pouvais plus vivre ainsi avec tant de gens qui ne me comprennait pas. Mon père n’aime pas les lycan et c’étair pour lui beaucoup plus dure de me s’avoir lycan plutôt que morte. Je suis partie et il me faut un nouveau départ. Vous me semblez etre un homme bon Tär et je serais ravis de rencontrer tout les membre de cette meute même si je sais qu’il ne sera surement pas facil d’être accepté de tout le monde dès le début mais je m’en fais pas pour ça. Je vous remercie enormément de me proposer de vous rejoindre et de m’avoir aidé à commencer cette nouvelle vie aussi bien.

Elle le regarda avec les yeux brillant et plein de gentillesse voulant lui montrer qu’elle était vraiment heureuse de les rejoindre, elle oublierais jamais cette rencontre avec Tär, elle gardera en mémoire que ce très beau lycan avait changé sa vie pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle étoile... Poilue !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle étoile... Poilue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle étoile... Poilue !
» Ce soir, une nouvelle étoile illuminera les cieux ! [PV Ange des Sables.]
» Aile Céleste... Une nouvelle étoile dans l'Eau...
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-