Partagez | 
 

 Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Ven 1 Juil 2011 - 14:26

Hylianna n’avait pas revu son bien aimé depuis de longues… Très longues journées, ou plutôt nuits ! Ce simple humain lui manquait, son absence creusait un vide en elle bien qu’elle prenait le temps de se nourrir et d’assouvir ses envies. Durant une journée comme les autres, passés à l’abri de cet assassin de soleil qu’elle prit l’initiative d’envoyer une lettre à Adran Lockwood. Elle demanda à sa domestique un de ses plus beaux parchemins ainsi qu’une plume et de l’encre noire.
Installée gracieusement auprès de son bureau, elle plongea la plume dans l’encrier afin d’adopter sa plus belle écriture pour cette première lettre adressé à son tendre.

«Bien le bonjour Adrän,

Je me suis permise de rechercher quelques informations sur le lieu où vous logez afin que cet écrit vous parvienne. J’espère que vous ne m’en voudrez pas. Ainsi, je vous écris donc, de ma plus belle écriture, en vous avouant que je vous écris en espérant vous revoir bien vite.

Voici, des jours voir des semaines que nous nous sommes malheureusement point vu, et il nous tarde de se revoir… Adrän, vous me manquez énormément… Je ne vais pas faire long car je ne vous demande pas de répondre mais juste de bien vouloir me rejoindre demain au coucher du soleil dans la Prairie des murmures en Evanya.
J’espère également qu’avec le temps vous ne m’avez pas effacé de vos souvenirs… A tantôt mon bien aimé !

Hylianna Salvatore. »


La lettre fut assez vite terminée, elle roula le parchemin et l’enroula d’un ruban de soie rouge parfumé de son propre parfum avant de le confier à sa domestique pour qu’il parvienne à son destinataire.

***

L’enthousiasme de la vampire à l’idée de passer une nouvelle soirée auprès de ce fameux humain, était flagrant. Elle courait à une vitesse vampirique dans toute la demeure afin de prendre un bain relaxant dans un lait sensuellement parfumé. Egalement pour aller chercher sa domestique afin de l’aider à choisir une tenue adéquate… Enfin, bref, les préparations… Elle voulait que tout soit parfait, mais la soirée en elle-même serait-elle à la hauteur de ses espérances ?

Une fois apprêtée, elle fit attention à ce que le soleil de la brûle avant de sortir et de se ruer à l’endroit tant convoité où la demoiselle devait retrouver son compagnon. Elle arriva après un long moment de course. Elle n’avait jamais mis les pieds dans cette prairie et, l’étonnement fut à son comble… L’endroit était vaste, beau voir magnifique… Hylianna en poussa même un petit cri d’épanouissement, cet espace était le lieu idéal pour des retrouvailles.

Elle s’installa au beau milieu de la prairie des murmures en patientant de l’arrivé de son bien aimé. Adrän ne devrait à présent plus tarder, s’il ne l’avait pas supprimé de sa vie…
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 33
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Sam 2 Juil 2011 - 0:43

Des gerbes d’étincelles, deux armes qui se croisent, voici ce qu’est devenu mon quotidien en rencontrant Armaintho Pierce, mon maitre d’arme qui est assez rude avec les entrainements, mais je ne m’en plains pas. Aujourd’hui encore, les mêmes bruits, les même couleurs qui découlent de nos épées respectives, la mienne, plus courte que son arme hors norme. Après quelques tours de passe, une pause s’impose, se soleil de plomb ne cesse de rutiler, il devait être à son zénith.

Voici quelques jours que nous avons établi un campement temporaire dans la Sylve, tuant les monstres maléfiques pour faciliter le transite commercial, non loin d’un minuscule point d’eau où je plonge la tête dedans pour me rafraichir après cette échauffement. En retirant la tête hors de l’eau, je perçois un léger bruissement de feuillage, touts mes sens sont en alerte, mais, il n’y avait personne , étrange. Je regarde Armaintho assis sur une souche en train de taillé un bout de bois avec une de ses couteaux de lancer à quelques pieds de moi. J’arrête de prêter attention à se sons qui aurait pu être produit par le vent.

Alors que je retourne vers ma section du campement, je retrouve une lettre soigneusement posée sur ma couche. Aussi curieux qu’un gros chat, je m’empresse de l’ouvrir en faisant attention de ne pas l’abimer, sachant pertinemment de qui elle provient. La soie rouge rubiale diffuse un parfum enivrant qui fait surgir quelques souvenirs inoubliables. Je dévore chaque mots avec gourmandise et émotion, ainsi, elle ne m’a pas oublié, tout cela n’aura pas été fait en vain. Après lecture de la missive, je dépose le message sur mon torse, transmettant ses sentiments à mon cœur qui se réchauffe plus vite que s’il était juste au dessous de l’astre solaire. J’allais devoir demander congé à mon maitre d’arme, juste pour cette nuit, chose qu’il me donna sans rechigner, mais l’entrainement de demain sera des plus ardu !

Après un autre entrainement pour l’après midi, révisant quelques techniques qui permettent de faire vaciller un ennemi, voici le moment tant attendu. Je me dénude et plonge dans la source qui s’offrait à moi, me lavant de la sueur accumulée par les exercices. Il me tarde de revoir son doux visage qui me hante chaque nuit avant de m’endormir. Le brin de toilette passé, je me vêtis de mes plus beau habits, ceux de d’habitude en somme.

Le soleil laisse sa place à sa consœur, après avoir demandé à Armaintho la direction de la prairie des murmures et forte heureusement, ce n’était pas si loin que ça. Je n’aurais pas l’occasion de me perdre. A la l’orée du bois, je m’aperçois très vite la vastitude du territoire, cela ressemble presque aux Landes éternelles en Oryenna. Je progresse hâtivement vers l’une des plus haute bute . Il ne devrait pas y avoir énormément d’âmes qui vivent ici, puis, je la remarque enfin. Elle semble ne pas m’avoir vu, je m’approche à pas feutré, juste derrière elle, je l’étreins lentement la taille, puis pose son dos sur mon torse. Je lui susurre à l’oreille.

-Vous voici donc, mon aimée … J’espère que je ne vous ai pas fait trop attendre …


_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Jeu 7 Juil 2011 - 19:34

Assise en tailleur au beau milieu de cette splendide prairie, elle écoutait et surtout analysait les moindres petits qui étaient possible d’ouïr pour un vampire. Les oiseaux chantaient encore sous le couché de soleil, une douce brise faisait virevolter les feuillages ainsi que le son de leur frottements… Les craquements de brindilles énoncés par les quelques bêtes qui osaient approcher… Mais celui qu’elle guettait le plus, était le bruit des pas de son amour qui s’approchait.

Le contact direct qu’il a soigneusement provoqué au niveau de la taille de la vampire, la fit frissonner avant de laisser place à un large sourire. Elle déposa délicatement ses mains sur celle d’Adrän. Sa voix masculine vint titiller le tympan de la demoiselle qui posa sa tête sur l’épaule de son bien aimé.

-Vous voici donc, mon aimée … J’espère que je ne vous ai pas fait trop attendre …

Hylianna, qui avait pris soin de se vêtir correctement et différemment qu’à son habitude, venait juste de se poser… Pour la première fois depuis qu’elle avait souhaité rejoindre sa race en Màvreah, elle ne portait point de robe… Elle l’avait remplacé par un pantalon serrant en cuir noir mettant la finesse de ses jambes en évidence. Celui-ci était soigneusement assorti à un chemisier blanc au col remonté laissant un décolleté, ainsi que des chaussures à talon noir. Sa chevelure retombait parfaitement dans son dos. Elle se tourna enfin vers son aimé pour lui déposer un doux baiser.

« N’ayez crainte mon tendre, je ne suis ici que depuis quelques instants. Je suis enchantée de vous revoir… Le temps me semblait interminable sans vous… »

Elle lui sourit avant de se blottir contre lui… La nuit allait être fascinante… !
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 33
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Ven 8 Juil 2011 - 23:26

Je m'étais agenouillé pour être à sa hauteur. Ces douces mains se sont posées sur les miennes, en douceur, cependant, son épiderme est toujours aussi glacial. Pourtant, il ne faisait pas si froid que ça, avant le beau temps qui revient. Les longs cheveux noirs de jais de mon ami vient juste de se poser sur mon épaule. Je ne peux m'empêcher de sourire.

Elle se retourne vivement, puis, avant que je ne fasse ce qui était prévu, elle me devance en déposant baiser sur mes lèvres. Un frisson vient ébranler mon échine. Sa douceur, j'ai tenté de la rechercher dans mes souvenirs, mais rien n'égale le doux plaisir du réel. Je retiens quelques larmes en devinant qu'il ne s'agissait pas d'un rêve.

-Vous revoir me comble de joie … J'ai tant souhaité ce moment depuis notre dernière rencontre … A chacun de mes sommeils, mes pensées se tournaient vers vous … La seule femme qui peut m'aimer pour ce que je suis.


Alors qu'elle se blottie contre mon torse, je ne me fais pas prier et l'entoure avec mes bras, retenant son corps … Froid ? Je regarde ses vêtements attentivement et remarque le changement vestimentaire, seulement, je me demande si c'est assez pour être frigorifiée de la sorte. L'inquiétude me ronge et se lit certainement sur mon visage. Lentement, j'approche mon front du sien, d'un geste lent et délicat, j'écarte les quelques cheveux qui nous séparent, le contact me surprend … Elle n'avait pas de fièvre, c'était tout aussi froid que ces mains. A quelques centimètres de ses lèvres, je murmure faiblement, inquiet.

-Hylianna, depuis que nous nous sommes rencontrés … Vous avez toujours les mains gelées, et ce teint si … Blafard … Seriez-vous malade ?


Mon cœur se sert, même si la vérité n'était sans doute pas bonne à entendre, il voulait savoir.

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Sam 16 Juil 2011 - 21:49

La joie était de nouveau au rendez-vous. Hylianna, heureuse de revoir son ami ne pouvait s’empêcher de sourire. Ses lèvres s’effloraient à peine à celle de son bien aimé, qu’elle se mettait à trembloter. Sa douce voix se fit entendre.

-Vous revoir me comble de joie … J'ai tant souhaité ce moment depuis notre dernière rencontre … A chacun de mes sommeils, mes pensées se tournaient vers vous … La seule femme qui peut m'aimer pour ce que je suis.


« Vous ne pouvez savoir comment cela est réciproque. Pour ce que vous êtes ? Croyez-moi vous êtes bien plus normal que bien d’autres. Et puis qu’est-ce que être « normal » ? »

Elle sourit de nouveau. Il ne pouvait savoir combien Hylianna était différente… Quoi de plus différent qu’un vampire par rapport à un humain ? Elle pensa donc à la fraicheur… Ceci l’étonnait qu’il ne lui ait point proposé sa veste. Elle ne cessait d’avoir peur qu’il la repousse ou même pire, qu’il veule la tuer si un jour ou l’autre il découvre la race dont elle provient…


Mais voilà que le visage heureux de son ami se transforma en visage apeuré… La sangsue commença à s’inquiéter mais le temps lui manqua avant qu’elle l’interroge.

-Hylianna, depuis que nous nous sommes rencontrés … Vous avez toujours les mains gelées, et ce teint si … Blafard … Seriez-vous malade ?

Elle fut assez rassurée. La maladie était une bonne excuse mais elle ne souhaitait pas lui faire cette peine. Heureusement pour elle, il n’avait pas l’air d’avoir des connaissances vampirique. Elle réfléchissait à sa réponse. Si elle lui disait la vérité, leur retrouvaille risquait de mal tourner…

« Non, pour tout vous dire la maladie ne m’atteint que rarement, j’ai quasiment toujours eu se teint pâle et cette fraicheur. Mais elle ne me dérange plus tant que ça ! »

Ceci allait-il lui convenir comme réponse ? Elle l’embrassa de nouveau dans le but de le rassurer d’avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 33
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   Jeu 21 Juil 2011 - 4:12

Plus normal que les autres. Mon regard née du démon parait-il en a fait fuir plus d'un. Assiégé par les griefs des enfants de mon village natal, j'étais loin d'être comme eux, enfant rejeté par tous. A mes souvenirs, c'est la première personne, hors de mon entourage familial, à m'avoir accepté comme je le suis.

-Vous me flattez, Hylianna … Mes yeux sont démoniaques, faites attention, je pourrais vous laisser un sortilège !


Je ris doucement, soulagé par ces dires. Elle n'était point malade, pourtant, j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'explication cohérente concernant sa peau de glace, enfin bon, je ne suis pas un puits de science, l'école étant réservée aux enfants ordinaires. Je n'étais point convié à l’apprentissage, ma mère a du s'en occuper elle même.

-Vous m'envoyez rassuré, mon ami, j'étais si inquiet … Mais si vous dites que cela n'est du qu'à votre métabolisme peu commun, je vous crois sur parole.


A présent, je pouvais en être sûr, je ne pourrais plus la quitter, mon cœur s'est entiché de cette femme, douce et tendre, à la beauté éclatante et au sourire rayonnant. Ses lèvres revient se poser sur les miennes, je frémis de gourmandise. Mais cette embrassade n'allait pas en rester là, je passe lentement ma main derrière sa nuque, lui interdisant tout moyen pour esquiver ce qui suit, une étreinte passionnée et véhémente, un langoureux baiser.

Quelques instants trop court plus tard, je retire mes lèvres à plusieurs centimètres, je lui murmure.

-Dans ma triste vie terne et fade, vous êtes la meilleure chose qui me soit arrivée. Chaque nuit depuis notre rencontre, avant que douce Morphée m'emporte, une pensée était tournée vers vous. Je ne peux penser à une vie sans la votre à mes cotés … Je vous aime, douce Hylianna, mon amour ...


Je souris gaiement, son cœur avait parlé à sa place et ce n'était pas plus mal, rien ne pouvait mieux définir ce que je ressentais à l'égard de l’envoûteuse.

Alors que je passe mes mains sur le vêtement peu commun d'Hylianna, pour admirer la couture et la souplesse du cuir, j'appuie une peu trop sur l'habit alors que ma main frôle ses cotes. Un léger rire cristallin sort de sa bouche. Taquin, mes lèvres se parent de malice, j'ai découvert une secret qu'elle n'aurait pas voulu que je trouve. La brèche ouverte, je m'y engouffre.

-Est-ce que, par le plus grand des hasards, la douce Hylianna Salvatore serait-elle…


Je laisse ma phrase en suspens puis je m'approche lentement de son oreille puis je lui susurre.

-Chatouilleuse ?


Le mot clé est dit, les hostilités sont déclarées. Je m'attaque sauvagement à ses cotes, sans aucune pitié. Demandera-t-elle que je la gracie ? Ou bien, ripostera-t-elle avec autant de férocité … En tout cas, je ne lui laisserai aucun échappatoire.

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les merveilleuses retrouvailles qui passent aux révélations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-