Partagez | 
 

 Chimères parfaites et éphémères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chimères parfaites et éphémères    Ven 1 Juil 2011 - 23:02

Elizabeth... Gracieuse, rayonnante, vivante ! Est-ce là un rêve, une chimère ?! Peu importe, l'image de l'amour, de la beauté demeurait devant ses yeux. Sa femme, son âme-sœur dansait, virevoltait en robe de dentelle et de soie. Ses parures d'or et de diamant brillaient au soleil. Le soleil... Non, Yasukun ne pouvait s'exposer aux rayons de cet astre lumineux. Il regardait ses bras, ses mains, rien... Le soleil n'avait aucun effet néfaste sur lui. Un rêve ? Si beau, si invraisemblable !

Il s'avança, timide, peureux, vers cette femme respirant le bonheur. Elle tourne, elle chante, elle rit. Qu'elle est belle, qu'elle est élégante ! Ses cheveux blonds retombent sur sa peau blanche, si douce dans ses souvenirs. L'immortel tend la main, il tremble, il hésite. Il veut la frôler, humer son parfum de rose, l'enlacer. Il veut sentir la vie couler en elle, l'existence l'envahir. Simplement, il veut y croire...

Le vampire l'effleure à peine, et voilà qu'elle disparaît. Illusion envolée, image d'une minute, espoirs effacés. A terre, sur le sol vert orné de fleurs de toutes couleurs, se trouve sa robe. Merveilleuse tenue qu'il aimait défaire après les bals, après avoir danser, virevolter ensemble sur une musique entrainante et douce. Ils s'enlaçaient, ils faisaient l'amour, fusion parfaite d'une nuit torride. Tant de souvenirs, tant de sentiments encore en son cœur meurtri par sa perte.

Yasukun tombe... Ses jambes se dérobent sous le poids de cette souffrance. Il serre dans ses bras le seul reste d'Elizabeth, sa robe d'un bleu nuit satiné, accompagné de dentelle dorée. Il pleure. Cet être sournois, qui dissimule sans cesse sa douleur derrière un masque calme et cruel ? Pleurer ? Serait-il encore... humain ? Qui en douterait en voyant cet homme s'exposer ainsi au soleil sans que sa chair ne se transforme en cendres.

« - Elizabeth... »

Ses sanglots entravaient sa voix, si faible, elle n'était que murmure... Tout devint noir, le vampire ne tenait plus que le vide aux creux de ses bras. Ses pleurs cessèrent, il entendait des pas. Il aperçut des pieds, près de lui, face à lui. Qui était cet inconnu ? Cet étranger avait-il fait fuir l'illusion, l'image idéale ? La colère, la peine montaient en lui. Le vampire releva la tête, lentement, afin d'apercevoir le fauteur de trouble, l'être qui s'était introduit dans son rêve parfait mais si cruel car éphémère.


Dernière édition par Yasukun Vlad Lucifer le Mer 3 Aoû 2011 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Mar 5 Juil 2011 - 14:56

Le rêve échappatoire de la réalité, ou tout devient possible. Notre héros s'était donné au sommeil profond pour se reposer. Il s'était allongé dans un arbre la pipe a coté de lui qui fumait toute seule. Il était dans un monde noir, sur le dos d'un Tigranex squelettique, dont ses yeux était d'un violet noirci. Le peu de lumière qui était présente, ne montrait qu'un paysage mort. Elrick sur sa monture fumait la pipe, mais contrairement a la réalité, la fumée était beaucoup plus imposante, ce qui faisait qu'il était entouré d'un aura de fumée. Il marchait tranquillement, pour mission de retrouver un homme, tels était son rêve. Il devait le guider à lui, lui dire quelque chose d'une importance capitale pour lui. Fallait il encore qu'il le trouve dans ce monde noir.

Cela faisait bien une heure voir plus qui s'était écoulé dans cette unnivers, au passage il avait tuer quelque créatures maléfique, avec sa grande faux comme arme. Oui notre Héros se balade avec une faux dans ses rêves. Une grand faux très particulière, qu'on ne pourrait pas vraiment bien décrire. Elle était double, assez effrayante et terriblement dangereuse dans les mains de son possesseur.

Il tira une grande latte sur sa pipe, la soufflant d'un calme glacial. L'homme qui cherchait était enfin apparu, de plus devant lui. L'étranger ne voyait que les pieds de sa monture squelettique, jusqu'au moment ou il leva la tête, pour regarder notre héros. Il avait un allure froide, il fumait toujours sur sa pipe, regardant se vampire. Puis ouvrit la bouche, il recracha un grand nuages de fumés avant de se mettre a parler.

" Cesse donc de penser à ton Elizabeth, tu as des chose bien plus importante a faire maintenant. Quel est ton nom Vampire ? " Dit il d'un voix calme, autoritaire et imposante.

Il allait devoir tout lui expliquer sa présence dans son rêve, cela n'allait pas être facile, surtout que ça pouvait paraitre complétement incroyable. La fumée qu'Elrick dégageait venait se répandre un peu partout entre eux, elle léchait les pieds du vampire, tandis qu'elle donnait une maigre consistance à la bestiole d'os. Il restait la a attendre la réponse du suceur de sang. Dans sa tête, il se dit que c'était un homme, il aurait préféré que cela arrive avec une fille, mais bon le Chaos a fait les choses ainsi, notre héros n'allait pas les modifier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Jeu 7 Juil 2011 - 19:31


Le troubleur de rêve s'avérait être un elfe, armé d'une double faux impressionnante. Il se trouvait sur une monture squelettique, tout deux entourés de fumée épaisse et blanche. Une pipe à la main, l'elfe demeurait calme et froid. On aurait dit la Mort en personne, cette grande faucheuse qui enlève les vies de tous les êtres sur cette terre. Thanatos, Kali ou encore Anubis, tant de noms pour désigner une seule et même chose : la fin, la mort...

" Cesse donc de penser à ton Elizabeth, tu as des choses bien plus importantes à faire maintenant. Quel est ton nom Vampire ? "

Le ton de l'elfe demeurait calme et autoritaire, sa voix était imposante. Le paysage paraissait flou, et la vue était entravée par les vapeurs du tabac. La fumée se répandait entre les deux êtres, faisant tousser le vampire. Ce dernier dégageait ce brouillard avec sa main, avant de répondre d'une voix triste et désespérée :

« - Je me nomme Yasukun Vlad Lucifer, et vous, qui êtes-vous donc pour appartenir à... ce rêve ? »

L'immortel se releva, lasse et vidé de toute joie de vivre. Ce rêve était comme une deuxième mort d'Elizabeth, et tous ses sentiments remontaient : tristesse, culpabilité, souffrance, solitude... Tant d'années pour faire son deuil d'ailleurs inachevé et voilà que l'image de son seul amour revient le hanter. Cruelle vie... L'éternité ne suffirait jamais à faire ce deuil, et même mort, l'esprit du vampire ne reposerait jamais en paix...


« - Mais que vaut la vie lorsqu'on en a perdu la raison, le seul amour qui vous rendait digne d'être ? »


Ce jour-là reste gravé en sa mémoire : le jour où elle succomba à la maladie dans ses bras impuissants. Sur son lit de mort, Yasukun tenait sa main, blanche et faible... Qu'elle avait minci, qu'elle semblait fatiguée... Mais qu'elle était belle, même ainsi, sa grâce apparaissait. Elizabeth semblait épuisée à chaque parole, mais dans son dernier souffle elle lui confia une ultime fois son amour... « Je t'aime. » Le vampire, autrefois humain, enlaçait son corps froid et sans âme, incapable de lui rendre ne serait-ce qu'une étincelle de vie...

A ce souvenir, l'immortel retint les larmes qui l'envahissaient. Il porta la main à son médaillon, un cristal rouge, souvenir de sa défunte épouse. L'elfe demeurait là, fier sur sa monture... Yasukun baissa la tête, afin de cacher sa tristesse, juste le temps de rétablir son masque sans expression se disait-il. Son habituel 'visage artificiel' qui cachait sa douleur et son mal-être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Mar 19 Juil 2011 - 16:01

« - Je me nomme Yasukun Vlad Lucifer, et vous, qui êtes-vous donc pour appartenir à... ce rêve ? »

Il resta là à l’écouter, mais ne disait rien, il fuma sur sa pipe, le scrutant de ses yeux dilaté par tout ces plantes qu’il fumait. Il attendait, le moment venu ou il reparlait, tout son jeu de scène fonctionner, il déstabilisait son interlocuteur. D’ailleurs celui-ci, se remit a parler. Son humeur glaciale en imposait. Sous ces air la il avait l’air pas très gentil, pourtant il n’était pas méchant non plus, ce qui revient a dire Chaotique.

« - Mais que vaut la vie lorsqu'on en a perdu la raison, le seul amour qui vous rendait digne d'être ? »

« Pauvre immortel, qui se plaint de vivre pour l’éternité. Si tu as perdu ton amour, trouve en une autre, et tu verras ta vie pourra recommencer. Le passé ne fait qu’entacher le futur. Qui suis-je n’a aucune importance vu que tu me retrouvera bien assez tôt pour comprendre ta mission qui commence maintenant, trouve moi, et tu trouvera la solution a tes questions.
Maintenant part me retrouver, pour aller chercher l’objet qui te sera utile pour ta quête.
Et comment j’ai fait pour rentrer dans se rêve reste un secret. »
Tout en parlant il commençait a disparaître en fumée, mais cette fois sa voix au début était autoritaire et froid, puis plus il parlait plus elle devenait sympathique et chaleureuse. Il ne restait plus que la moitié de l’elfe encore visible. Le reste était parti en fumée.

« Au faite mon nom est Elrick Khaos. »

Puis la il disparut en fumée, entièrement, mais la fumée était resté là devant le vampire. Puis d’un coup elle se mit a bouger et a crée une forme humanoïde de nouveau avant d’éclater, toute la fumée se concentra en une boule, qui flottait en l’air. Le paysage était encore plus noir qu’avant, il était oppressant, seul l’orbe gris, paraissait attrayante, réconfortante, on avait envie de la prendre en main, mais qu’allait se passait, si on le faisait ? Disparaîtrait elle ? Resterait elle dans la main ? Voir quelque chose encore plus incompréhensible. La boule émettait une lueur grisâtre, mélangé a du violet foncé par endroit, en faite non la boule commençait carrément a prendre toute sorte de couleurs, mais le gris dominait. On pouvait entendre le murmure d’une voix, c’était celle de l’elfe qui disait attrape moi, et je t’aiderais à commencer ta quête. On avait l’impression qu’elle parlait directement dans le crâne du vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Mar 19 Juil 2011 - 22:13

« Pauvre immortel, qui se plaint de vivre pour l’éternité. Si tu as perdu ton amour, trouve en une autre, et tu verras ta vie pourra recommencer. Le passé ne fait qu’entacher le futur. Qui suis-je n’a aucune importance vu que tu me retrouveras bien assez tôt pour comprendre ta mission qui commence maintenant, trouve moi, et tu trouvera la solution à tes questions.
Maintenant pars me retrouver, pour aller chercher l’objet qui te sera utile pour ta quête.
Et comment j’ai fait pour rentrer dans ce rêve reste un secret. »


Trouver une autre femme ? Cet elfe croyait-il que l'amour est aussi simple ? Les sentiments sont incontrôlables, ils vous envahissent et vous détruisent parfois, vous marquant à vie. Le passé, Yasukun ne pouvait l'oublier. La mort de sa femme resterait à jamais gravé en sa mémoire. Mais, son interlocuteur semblait savoir plus de choses que lui-même, il devait donc le retrouver, comme il le lui avait dit... Le vampire désirait plus que tout faire cesse sa souffrance permanente.

A cet instant, l'elfe commençait à disparaître en fumée, mais son ton se faisait de plus en plus amical. Seule une partie de lui restait présente, sous le regard ahuri du vampire. L'étrange troubleur de rêve se présenta, avant de se transformer entièrement en une épaisse fumée. Elrick Khaos... Un nom que Yasukun n'oublierait pas de sitôt. Si ce n'était pas dans ce rêve que l'elfe lui donnerait les réponses, il se mettrait à sa recherche une fois ses yeux ouverts sur la réalité.

Le paysage devint noir, la fumée bougeait, prenait forme. L'atmosphère demeurait pesante, et la seule chose donnant un lueur d'espoir à l'horizon était cette étrange brouillard, anciennement elfe. A présent, l'épaisse brume formait une boule grise, contenant plusieurs couleurs. De cette étrange chose, se dégageait des murmures 'attrape-moi et je t'aiderai à commencer ta quête'. L'immortel n'y comprenait rien, il ne voulait comprendre... Cette voix répétait ces mots inlassablement dans son crâne... Yasukun murmura :

« - Le passé ne sera toujours que passé, mais elle occupait une place trop importante dans ma vie d'humain pour l'oublier si facilement. »

Doucement, le vampire avança sa main tremblante et hésitante vers la sphère lumineuse, espérant ne rien provoquer. Il la frôla, et retira aussitôt sa main de peur de voir sa seule chance de compréhension partir en cendres. Une quête... Que devait-il faire pour connaître les réponses à ses questions ? Seulement attraper cette étrange forme ? Si ce n'était que ça... Il se redressa, prêt à attaquer, à courir, prêt à atteindre son nouveau but. Prêt à trouver des réponses à ses questions, enfin. Yasukun ferma les yeux, et doucement, il posa ses deux mains sur l'étrange sphère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Ven 22 Juil 2011 - 2:52

A peine avait t'elle touchait la boule de fumée colorée qu'elle éclata en plein de fragment multicolore avant de foncer sur Yasukun, toute ses particule aller rejoindre le corps du vampire, à chaque rencontre avec ceci, il pouvait voir une image au début extrêmement flou, mais plus la fumée rentrait en lui, plus l'image devenait claire et se préciser. Au début ce n'était de grosse tache de couleurs, vert, bleu rouge, noir, c'était affreux, ensuite sa s’affinait, on pouvait y voir un peu plus claire mais encore très grossièrement.

Une fois que toute la fumée était rentré en lui, il pu voir l'image final, on voyait Elrick contre un arbre entrain de fumer sa pipe, tout seul entrain de se reposer, il était a coté d'un lac. L'arbre était presque mort. Comme si l'elfe était la a écouter les dernier souffle de l'arbre. on pouvait y voir un petit feu de camps avec un livre ouvert, un livre qui parlait de plante, mais aussi une image qui désignait le rêve. Cela expliquerait il le pourquoi du comment, notre héros est rentré dans le reve du vampire ? Puis il y avait aussi une besace, fermé a clé, étrangement. elle devait contenir quelque chose d’extrêmement précieux.

La voix de l'elfe résonna dans la tête de Yasukun. " Maintenant trouve cette endroit et j'y serais car le Chaos en décidait ainsi. Je t'aiderais pour ta quête. Ensemble nous accomplirons quelque chose pour toi. Tu ne le regrettera pas, mais pour ça, il te faudra oublier ton passé pour voir ton futur."

De quoi pouvait il bien parler ? Quel est cette quête ? Pourquoi oublié le passé ? Toutes ses questions, tant d’énigme. C'est ce que devait penser le vampire. Le monde du rêve commençait a s’effriter, morceau par morceau il se détruisait pour laisser qu'une couleur le noir. Ce nouveau monde n'était encore moins accueillant que l’ancien Surtout se vortex qui engloutissait les morceaux.

" Réveil toi, avant de disparaitre a jamais dans les songes."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    Mer 3 Aoû 2011 - 15:03

Suite : Evanya > vallée des cascades "Oublier le passé, vivre au présent, pour un meilleur avenir."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chimères parfaites et éphémères    

Revenir en haut Aller en bas
 

Chimères parfaites et éphémères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Murmure des Chimères
» Bonne fête des mères
» Femmes Parfaites
» Les Chimères
» [Questions] AP - Chimères - Est-il possible de faire 2 arnaqueurs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-