Partagez | 
 

 Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Ven 12 Aoû 2011 - 15:14

« Sois le bienvenue parmi nous vampire. Je me nomme Baltor Valdrak et je serai ton pire cauchemar si tu ne me réponds pas bien, crois moi. Voici mon collaborateur qui n’a guère plus de patience que moi il me semble. »

L'humain semblait amusé par la situation, sûrement aimait-il être bourreau face à des victimes en position de faiblesse. Il menaça le vampire, lui laissant le choix : parler et avoir la vie sauve ou mourir... Et malgré sa terreur apparente, il eut le courage de partager ses informations :

« Comme je l’ai dit à votre ami, je suis un vampire opposé à Malvekor. Nous savons que depuis quelques années il a mis la main sur des documents anciens et précieux. Malvekor a toujours été un seigneur vampire ambitieux et arrogant, mais depuis quelques temps ce n’est pas pareil. Il a assassiné nombre d’anciens vampires et s’est détourné de notre race par ce fait. Il a recruté énormément de jeunes vampires en leur promettant monts et merveilles. Depuis qu’il a ces documents, il semble à la recherche d’un sang spécial. Au début nous pensions que c’était le sang des anciens vampires et des sangs pur qui l’intéressait, mais nous avons appris que ce n’était pas le cas. Il semble rechercher un sang aux vertus extraordinaires. Nous savons qu’il l’appelle le sang de l’ordre de Damarashan. »

Yasukun n'avait jamais entendu parler de ce Malvekor et ses agissements, et pourtant, il vivait en Màvreah. Son influence paraissait étendue, et ses connaissances élevées. 'Le sang de l'ordre de Damarashan', cela ne disait pas grand chose à l'immortel, ce nom était apparu dans un vieux livre mais peu d'informations s'y trouvait. Comme si cet ordre demeurait un grand secret.

« Dernière question. Où se trouve ce Malvekor qui vous effraye tant et combien êtes-vous à le pourchasser ? »

« Nous savons qu’il est quelque part dans le parc. D’après nos sources il se trouverait vers le nord à quelques jours de marche. C’est tout ce que je sais. »

Quelques jours de marche pour un vampire, peut-être plus un humain... Mais quelle importance ? Si l'ennemi ne bougeait pas, le nécromancien et son allié possédaient toutes leurs chances. Soudain, l'humain attrapa sa victime à la gorge, ne respectant pas sa parole de départ. Petit à petit, la vie quittait le pauvre immortel, et Yasukun observait la scène en silence, inexpressif. Avant que la mort ne prenne le vampire, l'homme fit une révélation importante :

« Je suis l’incarnation du sang de Damarashan. La magie nécrotique coule dans mes veines. Je suis la clé de ce rituel de magie noire qui vous effraye tant. Tu aurais aimé savoir ça et m’éliminer pour du coup arrêter cette possible menace pas vrai ? Je te rassure, je ne compte pas mourir et servir d’instrument. Je vais aller le voir et le tuer. Je me servirai de ses os pour me faire du mobilier digne d’un roi. »

A peine son petit discours achevé, il égorgea le vampire de sa dague et reporta son attention sur son allié, toujours debout à observer le cadavre de son congénère. Il avait gardé le silence pendant l'interrogatoire, mais pouvait maintenant prendre la parole sans déranger l'humain.

« - L'incarnation du sang de Damarashan hein... Tu n'aurais pas pu le dire avant ? Je me fous de ton sang et de ton titre prestigieux, mais j'aurai aimé connaître la raison de cette poursuite. »

Vlad semblait mécontent, mais tentait de ne pas le laisser transparaitre. La peur aurait pu l'envahir face aux agissements de son allié, mais elle n'en fit rien. La mort ne l'effrayait pas, la douleur encore moins. Il fallait partir vite pour retrouver Malvekor, agir rapidement malgré la lenteur humaine. Et ça, l'homme semblait l'avoir compris :

« Tu connais mieux la région que moi, je te suis vampire. »

« - Essaye d'être rapide. »

A ces mots, l'immortel commença à marcher, attendant que l'homme le suive pour s'adapter à son allure. Vitesse qui lui déplaisait, mais il ne pouvait laisser son allié en arrière alors que la région restait infectée de vampires assoiffés...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Lun 15 Aoû 2011 - 12:50

L’allié vampire essayait de ne laisser transparaître aucune réaction, mais dans ses yeux on pouvait lire du mécontentement. Cela amusa le nécromancien de voir que le vampire avait cette réaction. Ca signifiait beaucoup de choses en si peu de gestes. Il avait de la chance, son allié semblait être attaché à l’honneur et n’approuvait sûrement pas qu’il ai fait miroiter au prisonnier la possibilité d’être libre, pour ensuite le tuer. Le jeune homme avait ses raisons pour avoir fait ça. Tout d’abord, leur prisonnier n’avait pas avoué combien ils étaient à la poursuite de ce Malvekor. Ca signifiait donc qu’ils devaient être peu nombreux, mais néanmoins assez pour poser des problèmes aux deux alliés. La seconde raison était la plus évidente de toutes. L’humain dégageait une aura de mort qu’aucun autre humain ne pouvait posséder. Les vampires n’étaient pas idiots et ils auraient vite fait le rapprochement entre son sang et Malvekor. Ca aurait été de la folie de laisser repartir un témoin potentiel juste pour le sens de l’honneur.

« - Essaye d'être rapide. »

L’humain ne broncha pas et essaya même de dépasser ses llimites. Malheureusement, il voyait bien qu’il était lent. C’était un nécromancien après tout, pas un soldat expérimenté habitué aux longues marches. Après quelques heures, il n’en pouvait plus et s’adossa à un arbre. Les squelettes qui avaient suivi s’arrêtèrent également sur un simple ordre mental et se positionnèrent pour patrouiller.

« Attend, je dois me reposer. Je n’ai pas ton endurance ni ta vigueur vampire, laisse moi souffler quelques minutes avant de reprendre. »

Le jeune homme ne mentait pas, il avait les jambes en coton d’avoir autant couru. C’était déjà une performance pour lui d’être arrivé si loin. Le soleil allait se lever dans 3, peut être 4 heures. Ils avaient encore le temps de parcourir un bout de distance. Tout en respirant lentement l’air comme pour se calmer, il fixa le vampire et décida de jouer cartes sur table.

« Avant d’aller plus loin et vu que nous avons un petit moment laisse moi te dire que je n’ai pas eu le choix. Ce vampire que tu as capturé était un danger pour moi. Quand on n’arrive pas à saisir un vieux vampire et ses sbires, on se débarasse de l’objet qu’il convoite et qui lui permettrait d’acquérir plus de pouvoirs… moi en l’occurrence. »

Baltor savait que la confiance du vampire serait primordiale dans la bataille à venir. Si son allié doutait de lui, il risquait de se retourner contre lui et là il ne s’en sortirait pas. Après cette petite explication, l’humain se releva et ils recommencèrent à marcher encore et encore, s’enfonçant de plus en plus dans le nord du parc. Le soleil allait pointer ses rayons et l’homme était épuisé. Encore une fois ils firent halte pour de bon.

« Reposons nous et attendons que la lune se lève de nouveau. Je sais que les vampires supportent mal la journée, bien qu’avec tous ses arbres aucun rayon ne perce. AU moins pour une fois, j’aurais peut-être pu te gagner à la course. »

L’homme sourit en disant ça, un peu d’humour ne faisait pas de mal et ça renforcerait les liens du groupe. Il s’adossa à un arbre assez confortable, tandis que les squelettes en infatiguables créations d’os qu’ils étaient montaient la garde. Le nécromancien regarda le vampire qui pour le moment se portait bien, mais ce n’était qu’une question de temps. Un vampire avait besoin de sang pour survivre, tout comme lui avait besoin de manger. D’une de ses poches, il sortit son dernier morceau de viande séchée qu’il engloutit rapidement, comme pour le récompenser de ses performances. Ensuite après une brève hésitation, il releva sa manche gauche et tendit le bras.

« Viens te restaurer vampire, tu en auras bien besoin. Mon sang te requinquera en quelques secondes. N’ai pas de craintes, je serais rétabli en à peine quelques heures et ne te ralentirai pas d’avantage qu’à l’accoutumée. »

Baltor souriait en disant ça, il se rendait bien compte qu’il était pas très rapide et endurant. Il espérait que le vampire accepterait son offre, car il ne mentait pas. Son sang se reconstituait à une vitesse affolante, hors norme grâce à la magie qui coulait dans ses veines. En plus de ça, son sang était bien plus réparateur qu’un simple sang d’humain ou bien d’une autre créature. Le seul point négatif à tout ça, c’était les qualités un peu trop nombreuses que possédait son liquide vital. Si un vampire y goûtait, il y avait fort à parier qu’il y de vienne accro. De toute façon en général et d’après ce qu’il en savait, les rares nécromanciens victimes d’un vampire n’avaient pas été tués. Ils avaient été enlevés pour servir de repas le temps de leur courte vie d’homme, par peur de ne plus jamais goûter à leur sang si délicieux. Si son allié dérapait, il y avait 5 squelettes derrière lui prêts à le tailler en pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Lun 15 Aoû 2011 - 15:59

L'humain restait lent, et au bout de quelques heures à peine, il s'arrêta de nouveau. Les cinq squelettes firent de même tandis qu'il s'adossait à un arbre. Le vampire soupira discrètement avant de se retourner pour observer l'homme, qui semblait fatigué, au plus grand désespoir de son allié.

« Attend, je dois me reposer. Je n’ai pas ton endurance ni ta vigueur vampire, laisse moi souffler quelques minutes avant de reprendre. »

Yasukun approuva d'un signe de tête et croisa les bras sur son torse avant de guetter les alentours en cas de danger. La journée commencerait dans quelques heures et il devrait se reposer, lui comme son allié humain. Il reporta son attention sur ce dernier, occupé à reprendre sa respiration calmement.

« Avant d’aller plus loin et vu que nous avons un petit moment laisse moi te dire que je n’ai pas eu le choix. Ce vampire que tu as capturé était un danger pour moi. Quand on n’arrive pas à saisir un vieux vampire et ses sbires, on se débarrasse de l’objet qu’il convoite et qui lui permettrait d’acquérir plus de pouvoirs… moi en l’occurrence. »

Peu importe les justifications, l'immortel n'avait pas apprécié la mort de son congénère. Le nécromancien devait respecter sa parole, mais ses excuses paraissaient valables malgré tout. S'il était vraiment cet homme au sang tant convoité, son geste s'expliquait. Yasukun soupira de nouveau puis accompagna ses paroles d'un haussement d'épaules :

« - Soit, je peux comprendre. Les humains ont parfois un fort instinct de survie après tout, c'est oublié... »

Suite à ces explications, les deux hommes se remirent à marcher à travers le parc. Le vampire souhaitait aller plus vite, mais l'humain demeurait lent, et cela ne changerait pas. Quelques heures plus tard ils s'arrêtèrent de nouveau. Le nécromancien semblait épuisé, le vampire avait faim, et le soleil se lèverait bientôt.

« Reposons nous et attendons que la lune se lève de nouveau. Je sais que les vampires supportent mal la journée, bien qu’avec tous ses arbres aucun rayon ne perce. Au moins pour une fois, j’aurais peut-être pu te gagner à la course. »

L'homme sourit, amusé par ces propres paroles et s'adossa à un arbre pendant que les squelettes montaient la garde. Yasukun ricana, le soleil lui était nocif mais jamais un humain ne pourrait égaler la vitesse d'un vampire. Une journée d'avance lui permettrait de semer l'immortel, mais la nuit restait son domaine et il était obstiné n'abandonnant jamais.

« - Dans tes rêves. »

L'immortel s'assit sagement dans l'herbe alors que l'homme sortait de la nourriture de sa poche : de la viande séchée, qu'il mangea rapidement. Yasukun observa son allié comme s'il était un étranger, n'ayant pas vu d'humains se nourrir depuis longtemps. Le goût de tels aliments lui était devenu inconnu, malgré son ancienne nature. Une fois son repas fini, le nécromancien releva sa manche et présenta son bras au vampire :

« Viens te restaurer vampire, tu en auras bien besoin. Mon sang te requinquera en quelques secondes. N’ai pas de craintes, je serais rétabli en à peine quelques heures et ne te ralentirai pas d’avantage qu’à l’accoutumée. »


L'immortel semblait étonné par la proposition de son allié, lui qui disait avoir un sang rare, il lui offrait avec peu d'hésitation. Yasukun se releva pour se rassoir près de l'humain puis observa les veines de son bras avant de lever un regard interrogateur vers lui :

« - Tu es sûr de toi ? »

Avant même de recevoir une réponse le vampire ouvrit la bouche, dévoilant ses crocs et s'empara du bras de l'humain. La peau chaude de celui-ci témoignait d'un sang frais. Remarque idiote : son allié était un être vivant, donc un être au sang frais. Il planta ses canines dans la chair de l'homme, et commença à s'abreuver de son liquide vital.

En effet, le sang du nécromancien semblait différent du sang ordinaire des autres humains. Son goût paraissait plus plaisant et il possédait plus d'effets positifs. Yasukun serait revigoré en moins de deux, s'il se contrôlait suffisamment pour lâcher le bras de son allié avant de se faire tuer par ses squelettes ou de voir son énergie entièrement aspirée. Suite à cette pensée, le vampire se recula hésitant et essuya le sang qui coulait de sa bouche avant de fixer le 'donneur' :

« - Merci humain. »

Le soleil commençait à se lever, mais les arbres du parc protégeaient les alliés, en particulier le vampire de ses rayons lumineux. Il s'éloigna de l'homme et s'assit contre un arbre avant de fermer les yeux. Et malgré son envie de courir pour se dégourdir les jambes, l'immortel s'endormit aussi vite.

La journée passa rapidement, les deux alliés semblaient plongés dans leur sommeil, et le soleil se couchait à peine. Vlad fut réveillé par un bruit discret mais suspect non loin de leur position. Il se leva rapidement et s'approcha de l'humain qui dormait toujours. Guettant les alentours en même temps, il entreprit de le sortir du pays des rêves en le secouant doucement.

« - Debout le nécromancien, un vampire traine dans les parages. »

Sans attendre, le dit vampire sortit des arbres environnants et observa ses deux ennemis apparents. Il s'agissait d'une femme, au physique jeune mais au visage triste. L'allié de l'humain se redressa pour faire face à leur adversaire, et se prépara discrètement à une attaque. Ses bras restaient cachés sous sa cape, et il regarda sa congénère avec un air menaçant et provocateur. Celle-ci ricana puis prit la parole :

« - Je suis une ancienne alliée de Malvekor, et je sais qui vous êtes. »

Ne voulant agir seul, Yasukun se contenta d'un grognement pour réponse et porta son attention sur son propre allié, attendant un geste, un ordre pour se lancer sur leur ennemi. L'humain menait le jeu, et l'immortel ressemblait à un pantin obéissant, mais il voulait juste se battre et tenir sa parole. Il s'apprêtait à sortir ses lames secrètes, cachées par sa cape, et patientait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Mer 17 Aoû 2011 - 13:16

Comme prévu le vampire ne mit pas longtemps à accepter son offre. Le nécromancien voyait bien qu’il souffrait légèrement de la faim. Le vampire planta ses crocs et s’abreuva en quantité raisonnable, avant de reculer hésitant. C’était probablement dû à la peur des 5 squelettes bien équipés proches de lui et des étranges pouvoirs de l’homme, ça restait compréhensif.

« - Merci humain. »

Le jeune homme referma sa plaie en même temps qu’il remit sa manche. Elle était tellement légère qu’il n’avait pas besoin de réellement se concentrer pour la refermer. De plus on ne vit pas la fumée noire sortir dans la nuit et avec sa longue robe sombre, c’était presque impossible.

« Maintenant dormons, nous avons encore du chemin à faire. »

Baltor s’endormit assez vite et profondément, affaibli par la perte de son sang et par sa longue nuit de marche. Sa dernière vision fut l’immortel qui semblait rassasié et avait envie de se défouler, revigoré par son sang rempli de magie. Ses squelettes reçurent l’ultime ordre de tuer quiconque essayerait d’approcher d’eux à moins de 10 mètres.

Le jeune homme ne vit pas la journée passer et fut secoué par son allié. Les squelettes ne réagirent pas, du fait qu’il leur avait donné l’ordre de les protéger tous les deux. Le vampire aurait pu le tuer qu’ils n’auraient pas bougé d’un pouce, obéissant de façon stupide au dernier ordre donné.

« - Debout le nécromancien, un vampire traine dans les parages. »

Baltor se réveilla sans trop de difficulté. Comme prévu il était rétabli et avait récupéré la perte de son sang. Quand il dormait, son stock d’énergie nécrotique se reconstituait lentement et le soignait de façon naturelle. La maladie il ne connaissait pas, ce qui était rare pour un humain. Sans trop étendre ses perceptions il sentit lui aussi une vampire proche d’eux. Il savait déjà que c’était une femme, son énergie était bien plus douce que celle des mâles et l’attirait légèrement. La vampire sortit de nulle part et immédiatement les squelettes voulurent l’attaquer. Le nécromancien les calma d’un ordre mental pour les rendre passif. Néanmoins, ils se regroupèrent autour de la vampire pour l’encercler. L’allié du jeune homme semblait prêt à se jeter dans la bataille et à se servir de ses lames secrètes, ça faisait plaisir, il était intelligent. Malgré la gravité de la situation, la vampire ricana, comme si c’était un jeu.

« - Je suis une ancienne alliée de Malvekor, et je sais qui vous êtes. »

Yasukun grogna pour se montrer menaçant. Baltor se leva et prit un air perplexe avant de s’avancer sans peur vers la vampire. Les squelettes sortirent leurs armes et les pointaient dans la direction de la vampire.

« Tu bouges ou tu essayes de faire le moindre geste dans ma direction, tu pourras dire adieu à ton si joli visage c’est compris vampire ? »

Elle se contenta de hocher la tête et gardait son air confiant. Enfin du moins elle essaya, car malgré son regard déterminé et calme, l’humain nota un petit frisson qui la parcourut avant même qu’il la touche. Les vampires n’avaient pas froid, c’était de la peur. Baltor s’approcha et sortit un os de sa poche en forme de baguette épaisse. Il prit les bras de la vampire et posa l’os dessus. Lentement celui-ci se ferma comme des menottes. L’os était solide, elle était entourré de 5 squelettes armées, bref elle était à la merci de l’homme. Après les quelques secondes que mit l’os à enfin lui bloquer les poignets et les bras, Baltor l’emmena avec douceur et la fit s’asseoir à un arbre. Autant il pouvait se montrer sans pitié quand il trouvait des espions, autant quand on se rendait, il avait un certain sens de l’éthique. De plus le fait que ça soit une vampire et non un vampire modifiait son comportement. Ce n’est pas son joli visage qui l’amadouait, c’était son énergie si douce qui le berçait avec douceur. Le nécromancien se connaissait et recula de quelques mètres de la vampire, pour moins subir cette étrange et inexplicable attraction, qui bien que légère risquait à long terme de fausser son jugement.

« Alors que sais-tu de moi donc ? »

La vampire inspira profondément, comme pour essayer de se calmer.

« Je sais que vous êtes le nécromancien, le dernier. Comme le prédisait la prophétie, votre ordre a survécu en vous, vous confiant tout leur savoir et toute leur puissance. Votre sang permettrait de rendre Malvekor assez puissant pour être invincible presque, grâce un rituel qu’il possède. Ca lui permettrait également de sortir au soleil sans crainte et donc d’avoir un avantage décisif sur ceux de notre race. »

Baltor paraissait intrigué. Comment pouvait-elle savoir ça ? Il n’avait jamais eu connaissance de cette prophétie dans les visions qu’il avait eues.

« C’est exact et malgré ça tu oses venir me voir en prétendant être une soi disante alliée de Malvekor c’est bien ça ? Tu as du culot, c’est bien, mais néanmoins stupide. Donne moi une seule raison de ne pas te tuer, voire pire avant ça. »

Le jeune homme fit un sourire qui en disait long. C’était tellement rare qu’il croise une vampire, que malgré l’urgence de la situation, il comptait bien jouer un peu avec avant de la tuer.

« Comme je vous l’ai dit je suis une ancienne alliée de Malvekor et je me nomme Lydia. J’étais sa favorite et puis il m’a rejetée pour une autre… cette espèce de garce de Melodia. Si vous me laissez vivre, je pourrai vous aider à pénétrer dans son antre. Je connais une entrée secrète permettant d’éviter ses sbires. Tout ce que je vous demande c’est de me laisser la vie sauve et de tuer sa catin ainsi que lui-même. Je n’aime pas qu’on se moque de moi. »

Haussant les épaules, le nécromancien ne savait pas quoi faire. Elle avait des informations ça se voyait, mais vu la rancœur qu’elle semblait avoir envers l’autre vampire, il était prêt à parier que même la torture ne la ferait pas parler. Il se tourna vers son allié, toutes ces petites rivalités ne l’intéressaient pas. Il avait besoin d’un spécialiste en la matière.

« Je te laisse décider de son sort, mais choisi vite. Nous n’avons pas de temps à perdre inutilement en bavardages. »

L’humain avait les bras croisés sur la poitrine, perplexe. Ca l’intéressait de voir la réaction de son allié vampire. Lydia avait toujours les menottes en os aux poignets et était assise, le regard légèrement apeuré, mais non moins déterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Dim 21 Aoû 2011 - 15:38


« Tu bouges ou tu essayes de faire le moindre geste dans ma direction, tu pourras dire adieu à ton si joli visage c’est compris vampire ? »

La vampire semblait avoir un minimum peur, étrangement. Le nécromancien prit toutes les précautions nécessaires et attacha les mains de l'ennemi avec des menottes en os pour l'amener contre un arbre afin de l'interroger. Il semblait plus doux avec elle qu'avec ses autres ennemis, ce qui fit la surprise de son allié. Serait-il envouté par le charme de la créature de la nuit ?

« Alors que sais-tu de moi donc ? »

« Je sais que vous êtes le nécromancien, le dernier. Comme le prédisait la prophétie, votre ordre a survécu en vous, vous confiant tout leur savoir et toute leur puissance. Votre sang permettrait de rendre Malvekor assez puissant pour être invincible presque, grâce un rituel qu’il possède. Ca lui permettrait également de sortir au soleil sans crainte et donc d’avoir un avantage décisif sur ceux de notre race. »

Yasukun écoutait en silence, debout face à la captive. Il n'avait que faire de ces interrogatoires ou de ces informations même si elles s'avéraient utiles, mais il patientait toujours sagement. Cette vampire semblait bien renseignée, il valait mieux s'en faire une alliée qu'une ennemie. Ou la tuer, solution qu'aurait sûrement privilégié l'humain si sa victime n'était pas une femme.

« C’est exact et malgré ça tu oses venir me voir en prétendant être une soi disante alliée de Malvekor c’est bien ça ? Tu as du culot, c’est bien, mais néanmoins stupide. Donne moi une seule raison de ne pas te tuer, voire pire avant ça. »

« Comme je vous l’ai dit je suis une ancienne alliée de Malvekor et je me nomme Lydia. J’étais sa favorite et puis il m’a rejetée pour une autre… cette espèce de garce de Melodia. Si vous me laissez vivre, je pourrai vous aider à pénétrer dans son antre. Je connais une entrée secrète permettant d’éviter ses sbires. Tout ce que je vous demande c’est de me laisser la vie sauve et de tuer sa catin ainsi que lui-même. Je n’aime pas qu’on se moque de moi. »

Le nécromancien paraissait dubitatif, il ne savait que faire de la vampire. Elle semblait assez haineuse pour les suivre dans leur traque sans trahison. Elle avait besoin d'eux, et ils auraient peut-être besoin d'elle tôt ou tard. Après tout, un vampire de plus dans l'équipe ne serait pas de trop. Puis, elle en connaissait beaucoup trop sur l'ennemi pour faire bande à part. L'homme se tourna vers son allié :

« Je te laisse décider de son sort, mais choisis vite. Nous n’avons pas de temps à perdre inutilement en bavardages. »

L'immortel soupira discrètement puis regarda brièvement l'humain avant de reporter son attention sur Lydia. Celle-ci le fixait avec un regard déterminé mais contenant une once de peur. Yasukun se faisait rarement dupé par le charme d'une femme, encore moins quand elle avait été dans le camp ennemi. Néanmoins, il répétait souvent à qui veut l'entendre 'on a toujours le choix', et il croyait dur comme fer en cette devise.

« - On lui laisse le choix : nous suivre ou partir seule. Mais avec nous, ses chances de voir sa vengeance accomplie semblent plus fortes. »

« - Bien entendu que j'accepte une alliance. »

La vampire semblait sûre d'elle et obstinée. Vlad se tourna vers l'humain attendant son accord pour lui expliquer brièvement leur façon d'agir puis se remettre en marche. Le nécromancien avec ses cinq squelettes et le vampire formaient déjà une bonne équipe pour la trappe, une immortelle en plus serait un atout considérable. La femme se leva rapidement et tendit ses bras emprisonnés au nécromancien tout en souriant.

« - Détache-moi ou je serai plus un poids qu'une force. »

L'immortel observa l'humain en restant méfiant vis à vis de sa congénère. Elle ne lui inspirait car entièrement confiance et son allié ne semblait pas s'en soucier. Qu'elle vienne, Yasukun la surveillerait discrètement en s'assurant qu'elle ne les trahisse pas, même face à son ancien maître...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Mar 23 Aoû 2011 - 13:03

Le vampire fixa l’humain avant de regarder la prisonnière. Elle semblait déterminée, mais la peur se lisait dans son regard.

« - On lui laisse le choix : nous suivre ou partir seule. Mais avec nous, ses chances de voir sa vengeance accomplie semblent plus fortes. »

« - Bien entendu que j'accepte une alliance. »

Le vampire se tourna vers le nécromancien attendant son accord. Celui-ci haussa les épaules, il avait confiance en son jugement.

« Si tel est ton avis, alors soit, elle est libre. »

Le jeune homme n’avait pas hésité en prononçant ses paroles. La vampire semblait un peu plus confiante et se releva en tendant ses bras, comme pour indiquer qu’elle voulait être libre.

« - Détache-moi ou je serai plus un poids qu'une force. »

Le mage accéda à sa requête et fit tomber les anneaux d’os qu’il récupéra par terre. Il n’avait pas une infinité d’os dans ses poches, alors pas de gâchi inutile. L’autre raison, c’est qu’il ne voulait pas laisser de trace de lui par terre. Il n’avait pas oublié les paroles du vampire que Yasukun avait capturé : ils étaient suivi par des vampires décidés à tuer Malvekor. Là avec la vampire, ils s’affichaient clairement dans le camp ennemi.

« Nous te suivrons Lydia, conduis-nous vers l’antre de ton ancien maître. »

La vampire hocha la tête et partit comme une flèche en avant. Elle se calma rapidement en constatant que l’humain malgré ses efforts n’était pas aussi rapide qu’elle. Elle chuchota d’ailleurs à Yasukun, sans qu’il puisse l’entendre après 30 minutes.

« Il est toujours aussi lent ? »

La nuit se passa sans encombres, mis à part l’exaspération de Lydia pour la lenteur de l’homme. Le soleil allait se lever et le nécromancien mourait de faim. Il n’avait pas mangé beaucoup et s’était dépensé plus que la moyenne. Les vampires devaient également ressentir l’appel du sang. Il n’y avait que les 5 infatiguables squelettes qui semblaient en forme et prêts au combat dans les meilleures conditions. Alors que l’humain allait proposer une partie de chasse aux animaux sauvages histoire de se sustenter, il sentit une délicieuse odeur. On aurait dit un animal rôti. Les deux vampires devaient l’avoir senti également avec leur odorat très développé. Il mit son doigt sur sa bouche et chuchota le plus silencieusement du monde.

« Allons voir, je ne serais pas contre un bon repas. »

Pour une fois ce fut Baltor qui les guida. Il ne faisait pas vraiment de bruit avec sa longue robe, ce qui n’était pas le cas des squelettes. Il leur demanda de rester plus loin, ils étaient trop bruyants. Après quelques minutes de marche, il vit enfin quelque chose qui lui mit l’eau à al bouche. Une joyeuse petite famille avec le père et la mère qui semblaient bien vêtus. Il y avait 3 gardes armés qui les entourraient, c’était probablement des nobles capricieux qui avaient eu envie de visiter le coin et s’étaient loué les services de gardes expérimentés. Insouçiant leurs deux fillettes jouaient en se courant l’une après l’autre. Cette famille semblait heureuse, avec le joli festin qui les attendait. Un bon cochon en train de cuire à la brôche, avec une petite sauce dessus. Une serviette de soie posée par terre avec des fruits, du pain, du fromage. Le nécromancien en salivait d’avance devant tant de bonnes choses. Il y en avait assez pour nourrir toute la famille, les 3 gardes et quelques invités surprise, c’était démesuré. Le nécromancien tourna un regard vers son allié vampire, c’était un regard froid et logique.

« J’ai besoin de manger et vous aussi. Je ne te jugerais pas sur ce que tu feras. Tout ce que nous devons faire ça sera de neutraliser les gardes, ça ne devrait pas être trop dur. »

Le mage n’aimait pas la violence gratuite, mais il ne comptait pas se laisser mourir de faim. Il n’avait pas l’intention de faire du mal à la famille, ni même aux gardes. Malheureusement, les vampires avaient besoin de sang. Il accepterait qu’ils tuent les gardes, voire la famille, bien que ça ne semblait pas nécessaire. Le jeune homme tendit la main et tira un trait d’énergie en pleine tête d’un des trois gardes. L’homme s’écroula assomé, mais personne ne s’en aperçut. Le mage rusé avait attendu qu’il s’éloigne des autres sur son chemin de ronde. Il réitira l’opération avec un deuxième garde qu’il manqua. L’homme fut percuté par le trait d’énergie en pleine joue au lieu de la tête. Ca lui fait l’effet d’un coup de poing et il tomba à terre avant de se relever. La famille apeurée rentra s’abritter dans leur caravanne richement décorée. Les deux gardent levèrent leurs armes et ne savaient pas quoi faire. L’un d’eux appela le troisième qui était assomé.

« Samuel ! Qu’est-ce tu branles bordel ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Dim 28 Aoû 2011 - 22:40


« Si tel est ton avis, alors soit, elle est libre. »

Le vampire semblait heureux que le nécromancien lui fasse confiance, bien qu'heureux soit un mot trop fort. Mais leur alliance devenait solide et les deux hommes se faisaient à présent confiance, ce qui ne pouvait être que positif. L'homme détacha la vampire sans hésiter et récupéra les os ayant servi à fabriquer les anciennes menottes.

« Nous te suivrons Lydia, conduis-nous vers l’antre de ton ancien maître. »

Suivre une connaisseuse était la meilleure idée. Elle se mit en route immédiatement, mais en oubliant la vitesse humaine, plus faible que celle des vampires. Yasukun ne put s'empêcher un faible ricanement et il se mit en marche à son tour, à allure humaine. Peu après, la congénère lui murmura :

« Il est toujours aussi lent ? »

L'immortel afficha un sourire moqueur malgré le respect qu'il avait à présent pour son allié, il détestait lui aussi la lenteur de sa race. Il jeta un rapide coup d'œil à celui-ci puis se retourna de nouveau vers Lydia :

« - On s'y fait. »

Ils passèrent la nuit à courir, ou plutôt marcher sans aucun problème. L'appel du sang se faisait ressentir, malgré le contrôle acquis avec le début de l'éternité. Soudain, une odeur de nourriture humaine se fit sentir, ainsi que celle du sang frais non loin de là. L'homme fit signe de se taire et murmura à ses deux alliés :

« Allons voir, je ne serais pas contre un bon repas. »

« - Et moi contre du sang frais. »

Les deux créatures de la nuit se laissèrent guider par l'humain suivi des cinq squelettes sans un mot. Les guerriers en os restèrent en arrière, la petite troupe se voulait discrète pour s'assurer un repas digne de ce nom, et ainsi regagner beaucoup d'énergie pour la suite de la traque. Il s'agissait d'une noble famille entourée de trois gardes armés. Deux gamines jouaient tranquillement autour d'un festin grandiose et sûrement alléchant pour un humain, pas pour un vampire.

« J’ai besoin de manger et vous aussi. Je ne te jugerais pas sur ce que tu feras. Tout ce que nous devons faire ça sera de neutraliser les gardes, ça ne devrait pas être trop dur. »

Yasukun reporta son attention sur les gardes : trois hommes armés, sûrement de bons soldats d'Oryenna. Facile se disait-il, deux vampires et un nécromancien contre trois humains normaux, le combat serait un jeu d'enfant et la victoire certaine. L'immortel se retourna vers son allié et sourit d'un air mauvais. Lydia fit de même, affamée et désireuse de sang, elle observait les humains sans un mot.

« - Nous les éliminerons sans problèmes. »

L'humain usa de ses pouvoirs sur un soldat qui s'était éloigné des autres. Celui-ci tomba sûrement inconscient, tandis que le nécromancien rata un des autres hommes, signalant ainsi leur présence. La famille paniquée se réfugia alors que leurs gardes se mirent en position de défense face à des ennemis encore invisibles.

« Samuel ! Qu’est-ce tu branles bordel ! »

Le dit Samuel ne répondait pas, provoquant ainsi l'inquiétude de ses deux compères. Cependant, ils n'osèrent bouger et restaient là avec leurs armes espérant se défendre. Yasukun se tourna vers sa congénère, impatiente de s'abreuver du sang de l'un des humains puis lui murmura d'un ton à la fois complice et menaçant :

« - Un chacun, et ne fais rien que tu puisses regretter. »

Pour toute réponse, la vampire ricana et sortit de leur planque d'observation, dévoilant enfin leur position aux soldats. L'allié de l'humain la suivit et aussi rapidement qu'ils le pouvaient, ils se retrouvèrent derrière les deux hommes armés, leurs crocs plantés dans leur nuque. Yasukun arrêta de s'abreuver avant d'ôter la vie à sa proie, le laissant inconscient tandis que Lydia n'eut aucun remord à tuer sa victime.

« - Tu aurais pu le laisser vivre. »

Les deux vampires ne faisaient plus attention à leur allié, sûrement en train de se nourrir à sa faim, voire plus. La femme ne semblait pas très heureuse de la remarque de son congénère, elle était presque déçue que celui-ci n'ait pas le même point de vue qu'elle. Elle soupira puis sourit en s'approchant du refuge de la famille.

« - Tu n'es pas assez cruel toi. Je ne suis pas rassasiée... »

L'immortel grogna et secoua la tête en signe de négation. Il ne comptait pas la laisser massacrer une famille, qu'elle soit sur son territoire ou non. Il l'attrapa par le bras et prit un air menaçant, espérant la convaincre de rester calme et d'attendre l'humain sagement. Face à son refus apparent, Yasukun resserra son étreinte autour de son bras et murmura :

« - Si tu fais ça, je te tue de mes propres mains. »

Lydia soutint son regard quelques secondes avant de baisser la tête en signe de résignation. Le vampire finit pas la lâcher et tout deux s'approchèrent de l'humain, occupé à festoyer seul devant une table bien garnie. La jeune femme s'assit face à l'homme alors que Vlad s'appuya contre un arbre les bras croisés.

« - Ne trainons pas ici. »

L'immortel soupira et baissa la tête. Moins il resterait ici, moins sa congénère voudrait boire le sang de cette famille de nobles . Il souhaitait partir au plus vite et laisser ces pauvres humains en paix...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Lun 5 Sep 2011 - 18:24

Les gardes étaient terrorisés et à cran. Rien de plus normal ils n’étaient que deux et ne voyaient pas d’où venait le danger.

« - Un chacun et ne fais rien que tu puisses regretter. »

Le jeune homme cacha sa pensée et garda un visage impassible. Pourtant il était heureux d’être tombé sur un vampire ayant une certaine maîtrise de ses instincts. Il se dit qu’après tout, s’il n’avait rien fait, il ne serait peut-être pas mort de sa main le soir de leur rencontre. Soudain, la vampire partit comme une fusée et neutralisa un garde. Yasukun ne fut pas long à faire de même.

Le nécromancien était aux anges, la situation était sous contrôle et la famille apeurée les regardait à travers les rideaux se demandant ce qui allait leur arriver. Ne prêtant attention à rien, il s’assit sur la table en bois et commença à dévorer. Il goûta presque à tout et se fit franchement plaisir. D’habitude il ne mangeait pas beaucoup, mais là il devait prendre des forces pour les jours à venir. Il savait que le temps jouait contre eux et qu’il n’aurait peut-être plus l’occasion de faire un aussi bon repas. Lydia s’assit face à lui, tandis que son allié s’adossa à un arbre. Il n’avait pas besoin de lever la tête pour les localiser avec précision. Leurs énergies nécrotiques étaient particulières et parfaitement reconnaissables.

« - Ne trainons pas ici. »

Le mage releva la tête et regarda le vampire. Il n’avait pas encore fini de manger et il aurait pas dit non à une journée de pause. Soupirant un peu il prit un air ennuyé.

« Laisse moi le temps d’en profiter un peu. Nous partons dans une trentaine de minutes, quand j’aurais fait quelques provisions. »

Il jetta un regard à la famille. Les humains étaient rares dans cette région. A bien y réfléchir ça serait pas mal que son allié prenne leur sang histoire d’être paré au combat à venir. Il haussa les épaules, après tout c’était lui qui voyait. Les minutes s’écoulèrent et il avait enfin fini de manger. Il prit dans ses poches de la nourriture sèche et facile à transporter. Il avait bien mangé et aurait bien fait une petite sieste pour se reposer. Après un soupir il se leva enfin.

« Mettons-nous en route, j’imagine que nous avons encore un peu de marche à faire. Dans combien de temps y serons-nous de façon approximative Lydia ? »

La vampire ne cessait de fixer avec des yeux plein de gourmandise la petite famille apeurée. Ca se voyait qu’elle avait envie de tous les dévorer.

« A ce rythme nous y serons demain. J’aurai besoin de force moi pour arriver à faire ce long voyage, je crois que j’ai encore un peu faim. Je peux prendre une gamine au moins ? »

Elle regarda le nécromancien avec des yeux attendrissants en faisant la moue. Ca aurait pas été une vampire il aurait même pas hésité, mais à cause de l’attraction nécrotique qu’elle excerçait sur lui sans le savoir, il eu le doute. Regardant Yasukun il se resaisit enfin.

« Non tu t’es assez restauré, tu peux tenir un jour de plus. En revanche il reste un garde assomé, mais fais vite. »

Le mage avait quand même cédé, tandis que Lydia se dirigea vers Samuel. Elle lui caressa le visage, comme si c’était un jouet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Dim 23 Oct 2011 - 15:39


Les deux vampires avaient rejoint le nécromancien et patientaient tandis qu'il mangeait à sa faim. Aux paroles de son allié, l'humain releva la tête et son air ennuyé accompagné d'un faible soupir trahit son agacement :

« Laisse moi le temps d’en profiter un peu. Nous partons dans une trentaine de minutes, quand j’aurais fait quelques provisions. »

«  Bien... »

Yasukun détourna le regard sur Lydia, leur nouvelle alliée. Elle serait fidèle mais sa soif de sang s'avérait être un soucis pour son congénère. Lui qui s'était promis de ne jamais tuer d'innocent, il ne pouvait laisser une semblable agir contre ses principes. Bien que lui-même ne les respectait pas toujours...

L'humain porta une minute d'attention à la famille que les trois alliés venaient de terroriser, tandis que l'immortel ne cessait de surveiller Lydia, ne s'occupant plus de l'homme qui semblait affamé. Le temps semblait long à attendre, guettant la moindre réaction de sa congénère trop gourmande. Ainsi, il soupira lorsque son allié reprit la parole :

« Mettons-nous en route, j’imagine que nous avons encore un peu de marche à faire. Dans combien de temps y serons-nous de façon approximative Lydia ? »

« A ce rythme nous y serons demain. J’aurai besoin de force moi pour arriver à faire ce long voyage, je crois que j’ai encore un peu faim. Je peux prendre une gamine au moins ? » 

L'immortel lui lança un regard noir et rempli de reproches. Il ne la laisserait jamais toucher un seul membre de cette innocente famille. Lydia faisait les yeux doux à l'humain, espérant sûrement son autorisation. Voyant son air douteux, Yasukun montra les crocs à son allié qui se ravisa aussitôt.

« Non tu t’es assez restauré, tu peux tenir un jour de plus. En revanche il reste un garde assommé, mais fais vite. »

Le vampire soupira, en colère face à la réponse de l'humain tandis qu'elle se dirigeait déjà vers Samuel. Il grogna faiblement et s'avança prudemment vers sa congénère. Il se méfiait encore d'elle et de sa faim insatisfaite. Lydia empoigna le garde par le col puis planta en un éclair ses crocs dans sa nuque. Elle but son sang avec grande soif et laissa le pauvre homme à la porte de la mort sous le regard méfiant de Yasukun qui grogna d'un ton autoritaire :

« - On y va. »

L'immortel partit en vitesse, souhaitant s'éloigner de cette famille et reprendre la quête au plus vite. Lydia et Baltor le suivirent sans attendre et tous reprirent le chemin qui menait à Malvekor. Durant plusieurs heures ils marchèrent et l'humain accompagné de ses squelettes restaient parfois en arrière laissant ainsi la possibilité aux deux vampires de sécuriser leur voyage.

Ils marchèrent longtemps lorsqu'enfin, ils l'aperçurent. L'antre de Malvekor se trouvait enfin là, devant leurs yeux ébahis par la grandeur du bâtiment. Yasukun n'avait que faire de la raison de leur venue ici, ils voulaient juste un peu d'action dans sa vie éternelle mais ses deux alliés avaient tout deux un but à remplir. L'immortel était fidèle et loyal : il les accompagnerait jusqu'au bout. Il ricana et prit la parole d'une voix envieuse de combat :

« - C'est parti, la véritable action commence enfin. »

Yasukun et ses alliés se cachèrent derrière les arbres environnants afin d'établir un plan pour intégrer la forteresse. Deux gardes se trouvaient devant l'entrée principale et le reste de la demeure en était pleine mais avec le nécromancien et sa troupe de soldats alliés aux deux vampires seraient bien plus puissants. Lydia, l'ancienne sbire de Malvekor leur décriva du mieux qu'elle le put l'intérieur de la forteresse :

« - Dans le hall, Malvekor dispose d'une armée parée à tout. Il faudra assommer les deux gardes extérieurs et prendre le chemin de droite où se trouve une entrée secrète accessible aux seuls alliés. J'en ai la clé. Ensuite, nous monterons les escaliers et nous parviendrons dans la pièce principale. Là se trouvera Malvekor et une autre armée qu'il faudra décimer sans pitié. Enfin, Malvekor sera à nous. »

A ces derniers mots Lydia ricana, heureuse d'avoir enfin l'occasion de prendre sa revanche. Yasukun approuva en silence et tous attendirent l'avis du nécromancien avant de se lancer dans cette attaque surprise. L'immortel reprit d'une voix sûre :

« - Lydia et moi irons nous occuper des gardes, ensuite Baltor tu nous rejoins avec tes guerriers et nous entrerons. »

Yasukun se leva accompagné de sa congénère et à leur vitesse habituelle, ils parvinrent devant les deux gardes entrainés. Le combat ne dura pas, les deux sbires tombèrent sous la force des deux alliés. Lydia et sa connaissance sur leurs techniques de combat, puis Yasukun et ses lames secrètes offertes par le nécromancien. Ils firent signe à l'humain de les rejoindre et attendirent en scrutant les horizons à la recherche du moindre danger.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Mar 13 Déc 2011 - 20:44

Le petit groupe s’éloigna rapidement de la famille humaine et de leurs gardes. Le nécromancien s’était bien restauré, il avait retrouvé quelques forces tout comme les vampires qui le suivaient. Le voyage dura un certain moment, quand enfin ils l’aperçurent. Une immense forteresse à l’allure imposante, ce Malvekor avait les moyens et devait être de noble lignée.

« - Dans le hall, Malvekor dispose d'une armée parée à tout. Il faudra assommer les deux gardes extérieurs et prendre le chemin de droite où se trouve une entrée secrète accessible aux seuls alliés. J'en ai la clé. Ensuite, nous monterons les escaliers et nous parviendrons dans la pièce principale. Là se trouvera Malvekor et une autre armée qu'il faudra décimer sans pitié. Enfin, Malvekor sera à nous. »

Baltor se concentra et perçut la présence de plusieurs vampires dans ce sombre édifice. Ca n’allait pas être évident de l’emporter. Leur seule chance restait la vitesse et les informations de Lydia. Le jeune homme fixa les vampires et fit un signe de tête significatif pour dire aux deux vampires qu’ils pouvaient y aller. Il aurait besoin de leur vitesse pour pénétrer rapidement dans la forteresse sans attirer trop l’attention.

« - Lydia et moi irons nous occuper des gardes, ensuite Baltor tu nous rejoins avec tes guerriers et nous entrerons. »

Les deux immortels filèrent comme des flèches et n’eurent aucun mal à tuer les gardes. Yasukun était impressionnant, il se servait à la perfection des lames d’os que lui avait créé l’humain. Cela eu pour effet de lui arracher un petit sourire. Une fois les deux gardes morts, le nécromancien se hata d’arriver avec ses 5 guerriers morts-vivants pour rejoindre les vampires. Toute la petite troupe suivit Lydia qui les guidait avec aisance dans la forteresse. Finalement, la vampire s’arrêta pour leur expliquer la suite des opérations.

« Nous devons encore traverser ce couloir avant de tomber sur la salle des gardiens. Malheureusement nous ne pouvons pas les éviter, ce sont les 5 vampires les pluis puissants que possède Malvekor. Si nous parvenons à les vaincre, nous n’aurons plus qu’à filer tout droit et à ouvrir la grande porte de fer à cinq serrures. Chacun des gardiens possède une clef, nous devons donc tous les tuer pour pouvoir accéder au maître. »

Soudain, du bruit se fit entendre dans toute la forteresse. Ils étaient repérés à cause des deux gardes morts à l’extérieur. Ce vampire était rusé, il avait dû mettre en place un système de ronde assez régulier, ils n’avaient pas de chance. C’était impossible de faire demi-tour et ils ne pouvaient se permettre d’affronter une armée de vampires dans ce couloir étroit. Baltor n’avait pas le choix, il prit une décision qui allait peut-être lui coûter la victoire.

« Reculez, nous devons isoler Malvekor de ses gardes. »

Le jeune homme utilisa l’une de ses techniques les plus redoutables pour bloquer l’accès du couloir. Il farfouilla ses poches et jeta quelques os par terre. Fermant les yeux, il puisa dans son énergie qui fondait à une vitesse vertigineuse. En à peine quelques secondes, les os avaient grandi pour former une barricade hérissée de pointes très solide. Elle était aussi haute que le mur, c’était impossible de passer sans la détruire. Baltor l’avait renforcé, rendant cet obstacle impossible à détruire par de simples armes. Il avait vidé la moitié de son énergie pour parvenir à faire ça, mais au moins ils n’auraient pas à affronter une armée de vampires. Se retournant, il constata avec joie le visage admiratif ou apeuré de ses alliés, il n’aurait su décrire le sentiment exact. L’homme prit la tête du groupe, entourré de ses cinq abominations. Ils arrivèrent rapidement dans une salle joliment décorée. Cinq vampires non armés les attendait le sourire aux lèvres. Celui qui semblait être leur chef s’avança l’air sûr de lui.

« Ainsi Lydia tu amènes la proie directement jusqu’à nous, on en attendait pas moins de toi. Le maître avait prédi ton arrivée nécromancien. Tes pouvoirs semblent impressionnants, mais tu ne l’emporteras pas. »

Avant même que quiconque puisse réagir, l’un des vampires jeta une dague sortie de nulle part en plein dans le cœur de Lydia. La vampire avait les yeux exhorbités et semblait ne pas comprendre. Visiblement elle avait eu l’envie de les trahir mais ça c’était retourné contre elle. Le mage se pencha près de la vampire qui le fixait d’un air désolé, comme pour l’amadouer. Il aurait peut-être pu la sauver, mais ça l’aurait mis en situation de faiblesse. Il lui saisit le bras avant de pendre ce qu’il lui restait d’énergie. C’était un moyen d’abréger ses souffrances et de récupérer ce qu’il avait perdu pour sa barricade d’os. Les gardiens de Malvekor ne bougeaient pas, observant attentivement sa magie. Lydia arrêta de vivre en à peine quelques secondes à cause de la blessure mortelle qu’elle avait reçue. L’humain se releva, il avait récupéré un peu de ce qu’il avait perdu. Ce fut le signal, les vampires se jettèrent sur les deux alliés. Yasukun était entourré par deux vampires qui semblaient aussi fort que lui, tandis que le mage avait les trois autre.

Les squelettes se positionnèrent de manière défensive, boucliers en avant et épées prêtes à frapper. C’était la seule chance qu’avait l’humain de s’en sortir, il ne devait pas laisser de faille pour l’atteindre sous risque de mourir. Les trois vampires tournaient autour lentement, cherchant une faille. Soudain, l’un d’eux se jeta sur un squelette et lui arracha la tête. Le tas d’os s’effondra en n’ayant pas vraiment eu le temps de bouger, c’était impressionnant. Le jeune homme comprenait pourquoi ils n’étaient pas armés, ils n’en avaient pas besoin. Le trio de vampire se moquait de lui. Baltor changea de tactique et se mit à tirer des petits traits d’énergie précis pour tenter de les assomer ou de leur briser quelques os. Il réussit seulement à abattre un vampire qui s’effondra : la nuque brisée. Le chef de la garde d’élite grogna en perdant un de ses guerriers.

« Tu vas crever espèce d’humain ! »

Le jeune homme sourit, il avait trouvé leur point faible. Certes ils étaient très rapides, mais face à l’effet de surprise qu’il pouvait créer avec ses techniques, même la vitesse ne les sauverait. Il n’avait qu’à trouver un moyen différent de les abattre et la victoire s’ouvrait à lui. Il en profita pour jeter un œil à son allié. La vision de Yasukun en train de virevolter avec ses lames d’os lui redonna l’espoir, la victoire était possible. Les deux vampires anéantirent deux autres de ses squelettes avec la vitesse de l’éclair. L’humain avait encore un atout dans sa manche, ça pouvait marcher. Il donna un ordre mental à ses deux guerriers pour qu’ils reculent boucliers levés en position défensive. Farfouillant dans ses nombreuses poches, il jeta des poignées d’os autour de lui avant de se mettre à genoux. Sur un air de défi, il fixa les vampires, les invitant à venir.

Les créatures ne se firent pas prier et en moins de deux, il avait les bras immobilisés. Le chef se pencha et susurra à son oreille.

« A quoi pensais-tu, petit humain ? Tu es fatiigué de vivre à ce point ? «

Le ton était moqueur, mais il s’en fichait. Ils étaient tombés dans son piège. Des tas d’os sous leurs pieds et il avait encore un bon tiers de sa magie, il ne lui en fallait pas plus pour les vaincre. Les os changèrent rapidement de forme pour devenir des pieux géants et des lianes. Le chef réussi à esquiver et se fit embrocher une jambe, tandis que son coéquipier mourru sans comprendre ce qu’il se passait. Baltor avait créé ça en à peine deux secondes, mais il avait dû puiser toutes ses forces pour cet exploit. De nouveau libre, l’homme attrapa la jambe du vampire pour l’affaiblir et récupérer toute sa magie. Le vampire malgré sa blessure et le nécromancien qui commençait à lui pomper son énergie vitale réussit à s’extraire en lui mettant un coup de pied dans la figure. L’humain était trop faible pour se relever, il fallait compter sur la victoire de Yasukun. Les deux squelettes attendaient stupidement, le mage n’avait pas encore les idées assez claires pour leur ordonner de venir vers lui. En effet, l’humain était malin. Il les avait isolé du combat, comprenant qu’ils ne servaient à rien pour ensuite les détruire et récupérer la magie ayant servi à les créer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Sam 31 Déc 2011 - 23:04


« Nous devons encore traverser ce couloir avant de tomber sur la salle des gardiens. Malheureusement nous ne pouvons pas les éviter, ce sont les 5 vampires les plus puissants que possède Malvekor. Si nous parvenons à les vaincre, nous n’aurons plus qu’à filer tout droit et à ouvrir la grande porte de fer à cinq serrures. Chacun des gardiens possède une clef, nous devons donc tous les tuer pour pouvoir accéder au maître. »

Alors que Lydia parlait calmement, une armée de vampire se dirigeait vers les trois intrus. Yasukun se préparait au combat aveuglément mais le nécromancien fut le plus raisonnable et bloqua l'accès à la troupe de mauvais vampires. Les os jetés à terre grandirent jusqu'à former une barrière suffisamment haute et solide pour retenir les ennemis. Yasukun sourit, et tous se remirent en route.

Ils arrivèrent dans une salle majestueuse aux décorations éclatantes où cinq vampires les attendaient patiemment. Il s'agissait sûrement des plus puissants sbires de Malvekor dont parlait Lydia. L'un d'eux s'avança vers la petite troupe intruse et prit la parole en s'adressant à la seule femme présente :

« Ainsi Lydia tu amènes la proie directement jusqu’à nous, on en attendait pas moins de toi. Le maître avait prédit ton arrivée nécromancien. Tes pouvoirs semblent impressionnants, mais tu ne l’emporteras pas. »

Soudain, une dague arriva en plein cœur de la jeune vampire. Yasukun et le nécromancien ne l'avait pas vu arriver et tous furent surpris. L'immortel ne réagit pas, si ses ennemis étaient si rapides il ne devait pas les quitter des yeux. Le nécromancien se pencha vers Lydia mais sa blessure ne pouvait être guérie : il se contenta de la vider de son énergie mettant fin à son supplice en même temps.
Au moment même où l'humain se releva, les cinq vampires se jetèrent sur leurs ennemis. Deux entouraient Yasukun et trois encerclaient Baltor : le combat s'avérait difficile. A partir de cet instant, l'immortel ne fit plus attention à l'humain qui semblait protégé par ses cinq guerriers squelettiques. Il activa ses larmes secrètes, annonçant le début des attaques.

« - Je vais vous décimer les gars. »

Trop rapides... Lydia avait raison, ils étaient sûrement les meilleurs gardes de Malvekor. L'un d'eux tomba à terre sous un rayon d'énergie du nécromancien tandis que Yasukun usait de sa rapidité et de ses lames pour venir à bout de ses deux ennemis. Ils pouvaient gagner, ils devaient gagner. L'immortel mettait toute son énergie dans ce combat, et remerciait intérieurement l'humain pour ses lames. Mordu au bras mais toujours dans un bon état, Yasukun se glissa derrière l'un des deux vampires tandis qu'il avait touché l'œil de l'autre avec ses armes. Il trancha la gorge de sa victime sans aucune pitié et but le sang qui s'échappait de la plaie pour récupérer ses forces. Le liquide vital d'un immortel restait plus revitalisant que celui d'un elfe ou d'un humain.

Deux de moins, et bientôt trois ! Le nécromancien venait d'en décimer un autre grâce à ses os qu'il manipulait sans problème. L'humain restait à terre : l'immortel devrait à présent vaincre les deux vampires restants. Il assomma le premier et vint à la rencontre du deuxième qui s'avançait déjà vers l'alliée de l'immortel pour le ramener à Malvekor en vie.

« - C'est moi ton ennemi. »

D'un puissant coup de pied, il propulsa le chef des puissants vampires au sol et assena un coup de coude au deuxième qui rappliquait déjà. Celui-ci se déplaça en un éclair pour attraper la dague de Lydia, dont le corps demeurait immobile et vide de vie. Revenant à la charge alors que Yasukun engageait le combat contre le chef, il le poignarda dans le flanc avec violence. Yasukun gémit mais agissant rapidement, il lui trancha la tête qui retomba lourdement au sol en laissant une traine de sang virevoltait dans l'air. L'immortel ricana et se retourna vers le chef :

« - A toi maintenant, la victoire m'appartient. »

Le chef ricana. Il croyait encore en sa puissance mais la volonté de Yasukun était sans faille. Il voulait le vaincre, et il y arriverait. Le premier à attaquer fut l'allié du nécromancien, lames secrètes en avant. L'autre esquiva mais le vampire ne cessait de porter des coups, parfois en vain. Les deux montraient les crocs et se battaient avec une rapidité et une force quasi-égale. Le chef récupéra la dague de Lydia, il comprenait enfin qu'il ne pouvait rien à mains nues. Cela redonna espoir à Yasukun qui redoubla de puissance dans ses attaques. Et ses efforts ne furent pas vains : il blessa profondément le chef à l'épaule. Dépourvu d'un bras, celui-ci fut envahi par la colère et planta sa dague dans le ventre de son ennemi qui se courba sous la douleur.

« - Salaud. »

L'immortel cracha aux pieds du chef des cinq puissants sbires de Malvekor et lui trancha la main qui retenait la dague. Criant sous la rage du coup au ventre, Yasukun repoussa le chef qui ne pouvait à présent plus attaquer. Il ricana et courant à toute vitesse sur lui, l'immortel assena son ennemi de coup grâce à ses lames secrètes. Immobilisé par la douleur, le chef décéda en se vidant de son sang par sa gorge tranchée. Yasukun avait gagné. Il se releva et regarda le nécromancien puis avança vers lui d'une démarche lente.

« - On a gagné... »

L'immortel s'assit près de l'humain et posa la main sur son flanc et son ventre endolori. Les plaies saignaient toujours mais la victoire lui redonnait le sourire. Il se laissa tomber en arrière pour se retrouver allongé puis ferma les yeux dans le but de se reposer. Son souffle paraissait légèrement saccadé et l'on pouvait voir son torse se gonflait à chaque inspiration. Près d'une demi-heure passa ainsi, sans ennemis en vue et dans le calme le plus total. Enfin, Yasukun se redressa, grimaçant sous la douleur puis porta son attention sur son allié :

« - Tu as assez d'énergie pour continuer ? Vole celle de nos ennemis, et si tu en as un surplus, soigne-moi s'il te plait. »

Yasukun ne s'était pas exprimé avec autorité mais plus par confiance. Il savait qu'il pouvait compter sur son allié et vice-versa. Il soupira puis profitant du calme ambiant, il décida de se débarrasser de ses questions qui lui traversaient l'esprit depuis le début de leurs mésaventures :

« - Alors tu es un nécromancien... Tu as de grands pouvoirs d'après ce que j'en ai vu. Malvekor voudrait donc ton sang pour obtenir ta puissance ? Ne prends pas cela pour de la convoitise, disons que j'aime connaître mes alliés. »

L'immortel se traina jusqu'au mur sans prendre la peine de se lever et s'y adossa. Il semblait épuisé mais malgré ses blessures, il ne demeurait pas mal en point. Une fois rétablies, les deux hommes devraient reprendre le chemin qui les mènerait à Malvekor. Mais pour le moment, tout deux méritaient une petite pause après ce dur combat où ils avaient perdu Lydia, la mieux placée pour les guider dans cette demeure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Lun 2 Jan 2012 - 13:27

Baltor étant à moitié assomé ne compris pas réellement ce qu’il se passa. Il entendit juste ce qu’il espérait tant.

« - On a gagné... »

Il cessa de lutter et plongea dans un sommeil léger à même le sol pour récupérer. Il sentait le vampire proche de lui dans un état diminué. Ce Yasukun était vraiment un allié précieux, c’était la deuxième fois qu’il terminait un combat seul et le sauvait ainsi d’une mort certaine. L’homme ne vit pas les minutes passer, mais il récupérait lentement son souffle.

« - Tu as assez d'énergie pour continuer ? Vole celle de nos ennemis, et si tu en as un surplus, soigne-moi s'il te plait. »

Baltor ne répondit pas à ça, il voulait encore profiter de leur victoire quelques secondes. Il se retint d’esquisser un sourire quand son allié lui dit l’évidence même. Partout autour de lui, il sentait l’énergie nécrotique émanant des 5 vampires et de son allié, sans parler de ses sbires. Il n’aurait peut-être pas besoin de les détruire finalement, il devrait y avoir assez pour qu’il se régénère de façon complète et rétablisse son allié.

« - Alors tu es un nécromancien... Tu as de grands pouvoirs d'après ce que j'en ai vu. Malvekor voudrait donc ton sang pour obtenir ta puissance ? Ne prends pas cela pour de la convoitise, disons que j'aime connaître mes alliés. »

L’humain se releva enfin de sa position allongée et resta assit par terre à fixer le vampire mal en point.Il le regarda d’un air calculateur avant de hausser les épaules. Il lui avait sauvé la vie trop de fois pour être intéressé, ça n’aurait pas de sens.

« En effet je suis un grand maître nécromancien. Quant à ce Malvekor qui semble nous attendre derrière cette porte, j’imagine qu’il possède quelque chose pour tirer profit de mes pouvoirs. Le sang de nécromancien renforce naturellement les vampires, plus que n’importe quel autre sang. Tu as pu le constater toi-même d’ailleurs, même si les effets sont temporaires. Je t’avouerai seulement que je ne sais pas ce qu’il compte faire avec moi, mais je dois l’arrêter. Je n’aime pas qu’on veuille attenter à ma vie. »

Il se releva et fouilla chaque cadavre pour récupérer les clés. En même temps il absorba toute l’énergie nécrotique des dépouilles. Une fois qu’il avait fini, elles n’avaient plus d’odeur, elles ne sentaient plus la mort. C’était des coquilles vides de toute magie. L’humain avait refait le plein, il était en pleine forme. Il s’approcha du vampire et lui saisit le bras. Il ferma les yeux, ses blessures étant profondes, il devait se concentrer un minimum. Leurs deux corps émettaient une fumée noire sortant des plaies et les refermant par magie. Le processus dura une vingtaine de secondes.

Satisfait de ce qu’il venait de faire, il se dirigea vers ses sbires. Il n’hésita pas longtemps, préférant avoir toute son énergie plutôt qu deux créatures visiblement trop lentes pour rivaliser face à un vampire. Il les toucha et les choses s’effondrèrent de façon instantanée. L’humain se retourna, le visage déterminé avec une lueur de défi dans les yeux. Ils étaient complètement requinqués, rien ne semblait pouvoir les arrêter.

« Je crois qu’il est temps d’ouvrir la porte et d’affronter cette chose qui paradoxalement nous aura sauvé en voulant nous détruire. »

Le nécromancien faisait une référence au fait que sans l’intervention des chasseurs de Malvekor, il aurait probablement tué Yasukun et serait ensuite mort vu que l’immortel lui avait sauvé la vie deux fois. Parfois le destin était amusant à contempler, en tout cas c’est ce que pensait le mage. Il se dirigea vers la porte et y inséra les 5 clés pour déverouiller un système complexe de serrures. La porte s’ouvrit, les baignant dans une pièce richement éclairée avec des bougies. Un vampire les attendait dans une fine armure brillante. On aurait dit un chevalier brillant de milles feux à cause de la réverbération de la lumière sur l’armure d’argent. Il les fixa un sourire sur les lèvres.

« Ainsi vous êtes parvenu jusqu’à moi. Je vous en félicite, cela n’a pas dû être très aisé pour vous. »

Il marqua une pause, visiblement il attendait quelque chose. Ce fut Baltor qui parla, il était méfiant et ne comprenait pas pourquoi ce vampire était si calme c’était louche. Il se demanda aussi comment il pouvait porter cette armure d’argent, ça semblait plus qu’improbable.

« Vos sbires m’ont parlé d’un rituel avec mon sang, est-ce la vérité ? »

L’humain le fixait d’un air calme également, ça ne servait à rien de s’énerver. Ils avaient tout leur temps pour comprendre et détruire cette vermine qui avait essayé de le tuer à maintes reprises. Le vampire se leva de façon majestueuse, l’armure ne semblait pas gêner ses mouvements, elle devait avoir été réalisée par un maître.

« Vous avez le droit de savoir avant de mourir. Je me nomme Malvekor, l’un des seigneurs vampires de ce monde. J’ai vécu très longtemps, plusieurs siècles à vrai dire. J’ai vu des choses incroyables, des choses que vous ne concevez pas l’existence. Parmis ces choses, j’ai vu l’ascenssion d’un groupe d’humains nommés les nécromanciens. Ha leur sang si délicieux, quelle sensation inoubliable. Comme vous le savez probablement, votre sang nous permet de devenir plus fort, plus rapide, plus puissant. J’ai pour ambition de devenir le maître de notre race, et pour ça j’ai besoin de ton sang humain. J’ai découvert un antique parchemin, un rituel. Avec ton sang et tes os je peux m’approprier une partie de ton pouvoir et ressentir les effets bénéfiques en permanence de manière illimitée. J’ai détruis ce parchemin une fois que j’en ai mémorisé le contenu, je dois être le seul qui connaisse le processus. Je possède déjà le don unique de ne pas souffrir de l’argent. Une fois que j’aurais accompli ce rituel, nul ne pourra résister à ma puissance. »

Soudain, leur ennemi passa à l’attaque et se rua sur l’humain. Celui-ci tendit sa main et tira deux traits d’énergie successifs qui auraient dû faire mouche. Malheureusement pour lui, la créature était bien trop rapide et il le rata. C’était très rare quand il n’arrivait pas à toucher une cible, même en plein mouvement. Ca sentait vraiment pas bon tout ça. La solution pour qu’il puisse el vaincre était que Yasukun l’immobilise, mais avec ce foutu argent, il n’y avait pas moyen que ça réussisse. Il tenta la seule option qu’il lui restait et jeta des os autour de lui. Si malvekor l’approchait de trop près, il pourrait au moins l’immobiliser. La créature rusée stoppa net sa course à 10 mètres de lui et fit un sourire carnassier en regardant Yasukun.

« Je connais ta technique mage de la mort. Je vais détruire ton laquais sous tes yeux et prendre mon temps. Tu vas devoir bouger pour venir le sauver. »

Malvekor s’éxécuta et fonça sur l’allié de l’homme. Celui-ci tenta de tirer un autre trait d’énergie en traitre, mais il risquait de blesser Yasukun. Ils étaient mal parti et le nécromancien le savait. Il avait beau réfléchir il ne voyait pas vraiment d’idée. Tout ce qu’il savait c’est que l’ennemi était rapide, qu’il avait connaissance de ses techniques et qu’il était très rusé. En effet, c’était génial ce qu’il venait de faire. Il obligeait Baltor à quitter la protection de ses os pour se mettre à découvert. Le jeune homme n’aimait pas les vampires, mais son sens de l’honneur lui dictait de ne pas laisser son allié se faire tuer sans rien pouvoir faire. Soudain, l’idée de génie lui vint, elle était là la solution. Il regarda les deux vampires et bluffa.

« Tu crois que sa vie m’importe ? Vas y tue le si tu y arrives. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Sam 18 Fév 2012 - 18:43


« En effet je suis un grand maître nécromancien. Quant à ce Malvekor qui semble nous attendre derrière cette porte, j’imagine qu’il possède quelque chose pour tirer profit de mes pouvoirs. Le sang de nécromancien renforce naturellement les vampires, plus que n’importe quel autre sang. Tu as pu le constater toi-même d’ailleurs, même si les effets sont temporaires. Je t’avouerai seulement que je ne sais pas ce qu’il compte faire avec moi, mais je dois l’arrêter. Je n’aime pas qu’on veuille attenter à ma vie. »

Yasukun se contenta de hocher la tête. Il connaissait enfin la véritable raison de ce combat contre Malvekor. Durant un court instant il se demanda en quoi cela le regardait puis il secoua la tête pour se rappeler qu'il voulait juste se battre, et que le but lui importait bien peu. Le nécromancien se releva et absorba l'énergie des ennemis tout en récupérant les clés puis se dirigea de nouveau vers son allié. Il semblait en pleine forme à présent et saisit le bras de Yasukun pour lui transmettre cette énergie et le guérir de ses blessures.

Une fumée noire s'échappait de leur corps, intriguant toujours autant le vampire. Cela l'amusait à présent, voir ses plaies se refermer sous ce sombre brouillard le faisait sourire. Il appréciait de plus en plus ce combat et son allié remontait dans son estime à chaque avancée dans leur périple. Oui, s'allier à un nécromancien était une bien bonne idée au final.

« Je crois qu’il est temps d’ouvrir la porte et d’affronter cette chose qui paradoxalement nous aura sauvé en voulant nous détruire. »

L'immortel ricana à cette remarque. L'humain avait raison, si tout deux étaient encore en vie, il s'en était fallu de peu pour qu'ils rejoignent un autre monde. Yasukun se releva tandis que son allié ouvrait la porte menant 'au boss'. L'entrée menait à une grande pièce simplement éclairée par de fortes bougies. Au centre, Malvekor vêtu d'une armure plus brillance qu'un lingot d'or. Le vampire redoutait le pire : l'armure semblait en argent, arme très efficace contre ceux de sa race.

« Ainsi vous êtes parvenu jusqu’à moi. Je vous en félicite, cela n’a pas dû être très aisé pour vous. »

L'ennemi souriait. Yasukun grogna, il ne voulait pas perdre de temps dans un échange de mots. Il voulait en finir tant que l'énergie emplissait son corps. Le nécromancien ne semblait pas de son avis, mais l'immortel se rangea tout de même de son côté, l'écoutant depuis le début.

« Vos sbires m’ont parlé d’un rituel avec mon sang, est-ce la vérité ? »

L'allié de l'humain ne prêtait déjà plus aucune attention à la conversation. Il observait la pièce : quatre murs, des bougies pour seul éclairage, rien de plus banal. Puis il porta son attention sur leur principal ennemi. De l'argent, aucun doute mais comment un vampire pouvait-il porter une armure composé d'un élément qu'il devrait redouter ? Il n'eut pas le temps de répondre à cette question : son discours achevé, Malvekor se jeta sur l'humain qui tenta de le repousser aussitôt grâce à sa magie, mais échoua. L'immortel n'osait attaquer cet être recouvert d'argent, et heureusement pour eux, le nécromancien sut trouver un moyen de défense.

« Je connais ta technique mage de la mort. Je vais détruire ton laquais sous tes yeux et prendre mon temps. Tu vas devoir bouger pour venir le sauver. »

Yasukun grogna, il était impuissant face à un tel ennemi. L'avantage de son adversaire était bien trop grand et même sa rapidité légèrement supérieure à ses congénères ne lui permettrait aucun répit. Lorsque Malvekor s'élança vers lui, il ne pouvait qu'esquiver ses attaques. Esquiver encore et encore, jusqu'à ce que la voix de son allié retentisse :

« Tu crois que sa vie m’importe ? Vas y tue le si tu y arrives. »

Yasukun se stoppa net. Etait-ce une ruse ou bien la vérité ? Se foutait-il vraiment de sa vie alors qu'à maintes reprises il lui avait donné de son énergie ? Il n'osait y croire, non pas qu'il appréciait assez son allié pour être blessé par ces paroles, mais la trahison semblait la pire des choses à ses yeux. Malvekor ricana, fou de joie à ces mots, ne soupçonnant aucune malice de la part du nécromancien.

« - Alors on trahit ses alliés maintenant ? Pauvre petit humain, vous êtes une race si pitoyable. »

Son sourire n'était que cruauté et moquerie. Sur ce, il se tourna vers l'immortel qui regardait Baltor en espérant un signe lui prouvant que leur alliance n'était pas rompue. Il n'en savait rien que déjà, son ennemi revenait à la charge, plus puissant sous l'amusement qui l'envahissait. Yasukun grogna, que pouvait-il bien faire... ?

« - Armure en argent ou pas, je te tuerai. »

L'immortel sortit ses lames secrètes et se jeta sur son ennemi. Un combat s'engagea entre les deux vampires, bien que l'un avait l'avantage par son armure, Yasukun semblait plus rapide et esquiver facilement les attaques ennemies. Jusqu'à ce que Malvekor mette plus de puissance dans ses attaques : l'allié ne put esquiver et tenta de se protéger grâce à ses mains en avant. Au contact de l'argent, une brûlure se dessina sur ses paumes et il retira aussitôt ses mains sous la douleur que cette matière lui infligeait.

Il ne pouvait faillir, même si le nécromancien ne pouvait plus l'aider. A présent, il se battait pour sa vie et non plus pour atteindre un but qui l'importait peu. Le plaisir du combat était toujours le même, malgré la puissance de l'ennemi, malgré la peur de la défaite, le courage demeurait. Soudain, Malvekor assena un puissant coup à Yasukun qui se retrouva violemment propulsé au sol.

« - Incline toi devant ma puissance vampire inférieur ! »

Yasukun respirait bruyamment et resta au sol quelques instants, encore sous le choc du coup. Il finit par se relever et cracha son propre sang au pied de son ennemi, se trouvant à peine un mètre plus loin. Il devait trouver une faille, il devait le tuer malgré l'argent qui le protégeait. L'immortel grogna de nouveau, le coup brutal avait créé le brouillard dans son esprit et il n'y voyait plus très clair. A ce moment-là, la peur de la défaite reprit le dessus. En cet instant, il envisagea enfin de mourir ici, sous les coups de ce Malvekor. La défaite semblait proche...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   Lun 20 Fév 2012 - 21:41

Baltor regarda la scène comme si ça l’amusait de voir deux vampires se battre. Ses paroles semblèrent blesser ou du moins choquer son allié. Celui-ci s’arrêta net dans ses mouvements pour tenter de combattre Malvekor.

« - Alors on trahit ses alliés maintenant ? Pauvre petit humain, vous êtes une race si pitoyable. »

Yasukun l’observait avec un air qui aurait presque pu faire pitié. Il attendait de l’humain un signe, un petit sourire encourageant, enfin quelque chose lui prouvant qu’il jouait la comédie. Le nécromancien détestait la trahison, mais dans ce cas précis, sa seule chance de tuer leur ennemi était de laisser son allié se faire dominer de très près. Il continua donc à jouer la comédie comme si son sort lui importait peu et que le combat l’amusait. Malvekor revint à la charge amusé et il y avait de quoi. Il était impossible ou presque pour Yasukun de le vaincre avec ce fichu argent. Le vampire semblait grogner de frustration, il y avait de quoi.

« - Armure en argent ou pas, je te tuerai. »

Le combat qui s’engagea fut rapide et intéressant à observer. Yasukun se servit des armes que lui avait fabriqué le nécromancien, il les utilisait à merveille même. C’était un réel plaisir pour les yeux de constater ça et d’admirer ce combat mortel. Pourtant, malgré toute la maîtrise et la puissance de son allié le vampire, ce qui devait arriver arriva. Malvekor abattit le vampire au sol d’un coup puissant et sembla s’amuser de sa victoire inéluctable. Les vampires ne pouvant lutter face à l’argent, c’était un fait établi.

« - Incline-toi devant ma puissance vampire inférieur ! »

Yasukun avait du mal à respirer et l’humain sentait son énergie qui le quittait doucement, c’était parfait. Il était donc dans une situation critique. Il commença par décroiser ses bras comme s’il cherchait à attaquer Malvekor en traitre. Celui-ci n’était pas idiot et le guettait du coin de l’œil ne prêtant plus trop attention à sa victime. Il venait de tomber dans le piège du rusé nécromancien, c’était parfait. Malvekor se rapprocha du vampire et lui mit un coup de pied dans les côtes par pur sadisme. Il semblait s’amuser comme un fou tout en restant prudent. Tournant la tête de sa proie incapable de bouger à cause des coups reçus et de la présence trop proche de l’argent, il fixa l’humain et se moqua.

« Je vais l’achever lentement, bien que son sort t’importe peu humain. Ensuite je patienterais, tôt ou tard tu devras bouger d’ici. Je peux résister plusieurs jours sans dormir et sans perdre de mes réflexes, je doute que tu en sois capable. Tes pouvoirs m’appartiendront, je le jure. »

Il dévoilait un sourire carnassier en disant ça et releva Yasukun d’une main sans cesser de fixer le mage. Il lui prit un bras et le colla à son armure, manipulant sa victime comme une poupée de chiffon. L’immortel souffrait le martyr, ça lui brûlait la peau. C’était le moment qu’attendait Baltor depuis tout à l’heure.

« Tu as perdu sombre idiot. »

Ce furent les derniers mots qu’entendit Malvekor. Il venait de perdre son sourire supérieur et ne vit pas le coup venir. Le nécromancien utilisa à peine un quart de sa puissance pour changer la propriété des os que portait Yasukun. En effet, ses lames cachées étaient faites en os, de l’os solidifié comme de l’acier. Il pouvait les contrôler à tout moment vu qu’il en était le créateur. L’os grandit en une fraction de seconde et perfora le crâne du vampire qui n’eu même pas le temps de faire un geste ou une expression horrifiée. La jolie lame s’était déformée pour devenir plus grande. Baltor remit la lame à son état originel et à la bonne taille, il y avait passé tellement d’heures qu’il ne voulait pas gâcher son travail. Celui lui prit un autre quart d’énergie mais tant pis, il n’appréciait pas le gâchis. Les deux corps tombèrent et l’humain s’élança le plus rapidement qu’il pu. Yasukun était encore trop près de l’argent et subissait d’atroces souffrances.

Le jeune homme tira Yasukun en arrière et utilisa son énergie pour le soigner. Son état bien qu’inquiétant n’étais pas encore irréversible et grave. Les secondes s’écoulaient et l’énergie du mage s’épuisait. L’argent l’empêchait de guérir facilement le vampire c’était problématique. Il se releva et ramassa les os qu’il avait jetés auparavant. Il en prit un qui se transforma en une sorte de petit bol de fortune. Là encore ça l’épuisa en énergie, mais c’était nécessaire. Il se pencha près du cadavre de Malvekor et avec sa dague lui perça le cou en mettant le récipient en dessous. Le sang s’écoulait doucement, ça devrait aider le vampire à guérir. Après tout c’était le sang d’un puissant vampire, il n’y avait pas de raison que ça ne marche pas. Posant sa main sur la tête du cadavre, il ponctionna toute l’énergie qu’il pu jusqu’à ce que celui-ci n’en ai plus. Malvekor n’avait plus aucune odeur de mort, il n’était rien. C’était comme une sorte de coquille vide aux yeux de Baltor et d’un vampire, bien que pour n’importe quelle autre race ne pouvant ressentir la mort, ça ne changeait rien.

Le mage s’approcha de Yasukun et lui ouvrit la bouche en versant doucement le sang dedans. De son autre main, il lui insufflait de l’énergie pour soigner les brûlures faites à l’argent. Les minutes passèrent là encore, ça prenait du temps. Finalement, l’humain se releva content de lui. Le vampire vivait et était conscient. Il l’avait totalement soigné bien que son corps était faible pour le moment tout comme lui. Il s’était gardé assez d’énergie pour s’en aller d’ici au plus vite.

« Tu es tiré d’affaire vampire, ton aide m’aura été précieuse. Tu peux conserver les lames que je t’ai fabriqué c’est un cadeau. »

Faisant demi-tour, il partit en direction de la sortie. Yasukun l’avait bien aidé dans sa quête et il le respectait, mais ça s’arrêtait là. L’humain était un solitaire et il sentait que le vampire était de la même trempe. Ils avaient atteint un but ensembles et s’étaient créé de solides liens de confiance mutuelle. L’objectif étant terminé, il n’avait aucune raison de poursuivre sa route avec le vampire. Avant de disparaître par la porte pour ne peut-être jamais le recroiser il s’arrêta quelques instants et prit une voix calme.

« Nos chemins se recroiseront peut-être. La mort semble graviter autour de nous. »

Après avoir dit ça il s’en alla de façon définitive. Ses paroles étaient mystérieuses et pouvaient avoir plusieurs significations. C’était sa façon de dire qu’il espérait revoir Yasukun et qu’ensembles ils formaient une bonne équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rituel sanglant d'outre tombe [Yasukun] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Mémoire d'Outre Tombe
» Le début d'une grande amitié... ou presque. (PV Outre-Tombe)
» Il revient d'outre-tombe !
» Créature : Outre tombe
» Angleterre - Discussion d'outre-tombe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-