Partagez | 
 

 Quelque part dans les cieux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Quelque part dans les cieux...    Ven 22 Juil 2011 - 1:12

Depuis leur rencontre à la fontaine du temps, l’astre brûlant n’avait eu de cesse de gravir le firmament finissant par éblouir la contrée de sa pureté. Les soldats s’entrainaient au tir à l’arc, d’autres combattants aux lames et au corps à corps, la caserne était en pleine ébullition comme à chaque jour en ce monde. Le commandant Faën s’y sentait tant bien, lui rappelant son père, sa vie et le pourquoi de son existence, le but de tout cela…

Les deux elfes traversèrent le camp, devant s’arrêter à plusieurs reprises lorsque les soldats s’inclinaient respectueusement à eux. La proclamation de la première prêtresse avait chargé les soldats d’Evanya à la connaître, n’hésitant donc pas à la saluer.

Le Gardien de la Nature s’arrêta à un petit espace entre deux entrainements et demanda à Narya de l’attendre là.

- Restez là, ne bougez surtout pas, je reviens…

Ayliän se mit à marcher seul en direction d’un grand bâtiment en bois à une centaine de mètres de là avant de ne plus donner signe de vie durant de longues minutes. Les rayons du soleil vinrent à éblouir toute la caserne où les cris des hommes se battant et s’efforçant de progresser dans l’art du combat ne cessèrent pour autant. Au loin, la majestueuse tour de la cité, siège du conseil de la garde, protecteur vigilant de la contrée.

Une ombre vint à survoler la caserne sous le regard fier des soldats d’Evanya avant que la créature ne se pose en face de la jeune prêtresse. Le faucon millénaire leva le regard en sa direction inspectant la jeune Narya semblait-il. Lorsqu’il vint à s’agenouiller au sol, l’aile du faucon vint à se rabattre laissant à la jeune elfe l’opportunité d’y découvrir Ayliän le chevaucher, le regard fier et fort, un léger sourire vint à caresser ses lèvres.

- Je n’ai que les cieux à vous offrir, mais croyez moi… vous n’oublierez jamais le premier vol!

Je vous présente Yalmenël, il est très gentil, n’ayez crainte. Mon ami nous emmènera au plus haut dans les cieux…


Spoiler:
 
Le Gardien de la Nature tendit sa main en esquissant un nouveau sourire, espérant y serrer celle de la jeune Narya.

- Prenez ma main, prêtresse Narya.

Il espérait qu’elle lui prenne la main, celle-là même qui avait ressenti auparavant quelques picotements à la douceur de la jeune fille. Il espérait qu’elle monte derrière lui tout en lui faisant confiance. Il espérait tant la rendre plus heureuse qu’elle ne l’était en cet instant.

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Mar 30 Aoû 2011 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Ven 22 Juil 2011 - 20:34

Le soleil gagnait en hauteur dans le ciel, ce qui rendait la contrée d'Evanya de plus en plus magnifique. Il y avait une multitude de soldats autour des deux représentants de la terre des elfes. Beaucoup s'entraînaient au tir à l'arc, d'autres au combat à la main et certains inspectaient le travail des autres. Narya fut agréablement surprise qu'un nombre important de soldats s'inclinent devant elle. La jeune femme répondit à chaque fois en souriant et en s'inclinant à son tour. La prêtresse ne savait plus où regarder. Il y avait beaucoup trop d'action autour d'elle.

- Restez là, ne bougez surtout pas, je reviens…

La jeune femme approuva d'un léger signe de tête. Elle attendit quelques minutes, regardant l'action qui se déroulait près d'elle. La prêtresse aimait voir le peuple elfique, ou plutôt l'armée, à l'oeuvre. Elle ne pouvait espérer être plus près de son peuple qu'à cet instant. Une ombre vint alors survoler le ciel. Narya redressa la tête afin de suivre des yeux cette immense masse sombre. Des tonnes de questions et de suppositions s'imposèrent à son esprit. Que pouvait bien être cette chose ? Plus les secondes défilèrent et plus elle se rapprochait. L'elfe plissa alors les yeux et elle constata que c'était un faucon. La jeune créature se souvint alors qu'Ayliän avait fait mention de ce genre d'oiseau lors de leur conversation près de la fontaine. C'était donc ce qu'il voulait dire par la cité des cieux. La couleur rouge prit entièrement place sur le visage de l'elfe. Elle se sentait quelque peu stupide de ne pas avoir compris cette allusion.

Le grand oiseau atterrit alors juste devant elle, se qui coupa radicalement les rêveries de la femme de haut rang. L'oiseau la toisa quelques instants et elle fit de même, mais avec un certain respect. Elle se laissa alors aller à l'admiration de cet oiseau qui vivait depuis fort longtemps. Il était d'une beauté magnifique. Narya détailla les traits de son visage puis son corps, ainsi que ses ailes. Lorsqu'elle sortit de sa rêverie, le gardien de la nature se dressait fièrement sur l'animal couvert de plumes.


Je n’ai que les cieux à vous offrir, mais croyez moi… vous n’oublierez jamais le premier vol!

Je vous présente Yalmenël, il est très gentil, n’ayez crainte. Mon ami nous emmènera au plus haut dans les cieux…


La douce main de son supérieur se tendit alors vers elle. Il l'invita à chevaucher cet oiseau en sa compagnie. Narya n'avait jamais vue une telle créature de sa courte vie et elle n'en avait certainement pas chevauché une ! Un doux sourire prit place sur les lèvres pulpeuses de la prêtresse.

- J'accepte avec le plus grand des plaisirs commandant Faën. Cette visite est un merveilleux présent.

Son sourire prit alors une lueur de complicité. Elle avança doucement sa main et elle prit celle d'Ayliän. Elle était aussi douce que tout à l'heure, ce qui décrocha un nouveau sourire à l'elfe rousse. Elle chevaucha à son tour la créature apprivoisée et elle s'installa derrière l'homme avec qui elle partageait sa matinée. Elle colla avec douceur sa poitrine ainsi que le bas de son corps contre le dos de l'homme tout en passant ses bras autour de sa taille. Narya appuya sa tête sur l'épaule de celui-ci et elle murmura :

- Je suis prête.
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: La beauté des cieux...   Lun 25 Juil 2011 - 15:27

Les mains s’entrelacèrent délicatement, un sourire croisé, une étreinte plaisante, les bras de la jeune et belle Narya enroulèrent son torse tandis que l’elfe posa ses mains sur le plumage du faucon.

- Accrochez-vous, prêtresse Narya!

Quelques battements d’ailes pour s’échauffer, le faucon s’expulsa du sol pour ne plus s’y attarder, libérant les deux elfes de leur pesanteur. En pleine suspension, le faucon prit une cadence plus rythmée, montant haut dans le ciel d’une rapidité fulgurante ne laissant que la beauté des cieux gravir dans le cœur des voyageurs des airs. La cité d’Ardamir s’en voyait tant magnifique du ciel, entourée de la forêt de l’éternel, elle semblait jaillir de la nature florissante. Plus le faucon continuait son ascension plus la vue était surprenante, de la cité on pouvait finalement y voir bien plus au-delà. L’air était pur, le vent froid ne faisait de mal à la chaleur des corps accolaient d’Ayliän et Narya.



Finalement, sous les ordres de quelques pressions des mains, Ayliän ordonna au faucon d’interrompre son ascension dans la cité des cieux, volant à présent tranquillement au dessus des nuages, ces montagnes resplendissantes prônant à la rêverie de beaucoup. Planant entre falaises des rêves et firmament bleutée, Ayliän prit la parole, tant heureux de pouvoir partager un tel moment avec une autre personne… ce qui n’était encore jamais arrivé.

- C’est magnifique, n’est-ce pas…
Rares sont les gens à pouvoir voir cela!


L’elfe souriait, la plénitude enveloppa son être comme les bras de la jeune Narya enlacer son corps. Le silence des cieux n’était autrement plus beau qu’en la présence de la jeune elfe, ce qui ne le laissa guère indifférent.

- Merci d’être là, Narya…
Je n’avais jamais partagé les cieux et grâce à vous, la solitude me pèse bien moins qu’auparavant.


Le Gardien de la Nature attendit la réaction de la jeune elfe à la chevelure de feu, se disant qu’elle en devait être plus belle à travers les cieux. Il n’avait de cesse de contempler le spectacle qui s’offrait à eux, bien qu’il l’ait fait à plusieurs reprise, le fait de ne plus être seul était bien différent des fois précédentes, un sentiment des plus particuliers que partager le cœur de l’elfe à la douce présence de la première prêtresse.

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Jeu 28 Juil 2011 - 16:52

Le faucon battit plusieurs fois des ailes jusqu'à finalement s'envoler. Le vent balayait la chevelure des deux êtres tout en caressant tendrement leurs visages. Narya avait toujours les bras enlacés autour de son supérieur, son torse était toujours appuyé contre son dos. Elle baissa les yeux afin d'admirer la cité d'Ardamir sous un nouvel angle. La vue était tout simplement magnifique, époustouflante même. Aucun mot ne pouvait décrire avec justesse la beauté qui émanait de ce paysage.

- C’est magnifique, n’est-ce pas…
Rares sont les gens à pouvoir voir cela!


Un sourire prit place sur le visage serein de la première prêtresse. Elle était privilégiée de partager ce moment avec Ayliän, elle le savait. La jeune femme à la chevelure de feu n'eût cependant pas le temps de prendre la parole avant que l'elfe avec lequel elle chevauchait le fasse.

-Merci d’être là, Narya…
Je n’avais jamais partagé les cieux et grâce à vous, la solitude me pèse bien moins qu’auparavant.


Elle sourit une nouvelle fois, comme à son habitude. Elle désserra doucement son emprise autour de la taille d'Ayliän. Narya était tout de même accrochée, mais moins qu'auparavant. La jeune femme était maintenant habituée à la hauteur à laquelle ils survolaient le territoire d'Evanya.

- Je vous remercie de m'avoir invité à partager ce moment avec vous, Ayliän. Cette vue est magnifique et la chevauchée l'est tout autant.

Le coeur de la jeune prêtresse s'emballait. Toute cette beauté sous ses pieds faisait que son coeur battait de façon irrégulière et l'emplissait d'un profond bonheur. Elle s'avança doucement afin de pouvoir frôler la joue du gardien de ses lèvres. La partie du visage pulpeuse et rosées de la jeune femme rousse touchèrent une seconde, peut-être moins, la joue pâle de l'homme à la chevelure blonde.

- Merci...

La couleur rouge prit doucement sa place sur le visage blême de Narya. Elle laissa son regard se perdre dans les nuages, les mains autour de la taille du conducteur. Inconsciemment, sa main prit celle de l'homme et leurs doigts s'enlacèrent doucement. Narya ferma les yeux. Elle était si bien à cet instant. Le vent continuait ses douces caresses envers les deux jeunes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Vision du destin...   Sam 30 Juil 2011 - 16:25

Contemplant la beauté du firmament qui leur appartenait pour quelques instants, le commandant s’imprégna de la douce chaleur corporelle que lui procurait le corps de la jeune prêtresse. Se desserrant de son emprise sur Ayliän, elle se mit à parler, sa voix permit aux lèvres du soldat de former un arc au doux son de celle-ci. L’air était si pur, le vent si doux et le monde si petit du royaume des cieux qu’il ne pouvait se sentir mieux en cet instant.

Une douce caresse... le visage de la jeune Narya frôla quelque peu sa joue, émanant une bien enivrante chaleur qui fit basculer le guerrier à la rêverie. Un tendre remerciement retentit, sincère et honnête, il n’eu fallut pas plus pour apaiser le commandant. Pourtant, sa main, posée sur le plumage du faucon silencieux, vint à sentir la douceur de la peau diaphane de la belle Narya, entrelaçant ses doigts à ceux du soldat. Surpris d’une telle initiative, Ayliän ne refusa ce contact chaleureux bien qu’au fond de lui, il ne savait que trop bien que ce geste était une envie toute particulière ne s’attardant pas à la simple reconnaissance.

Admirant les cieux, une vision vint à percer son esprit, fendant ses pensées comme une flèche fendrai l’air.
Une vaste étendue verte, une licorne la traversant, quelques couples au loin, Lucie…
Lorsque la vision s’évapora, le soldat déplaça sa main, s’échappant à celle de Narya d’une délicate attention. Il ne savait pourquoi cette image venait de le traverser, mais c’était un signe que bien qu’au beau milieu des cieux, il pensait encore à la jeune lycane.

Quelques oiseaux vinrent à rejoindre les deux elfes et le faucon, de grands et beaux volatiles volant avec élégance. Au nombre de trois, ils volaient à la droite de Yalmenël, offrant aux elfes un spectacle des plus impressionnants sous un fond de toile du firmament. Espérant qu’elle ne prenne pas mal son geste en vue de ne plus être au doux contact de sa main, le guerrier sourit et inclina la tête afin d’y croiser le regard de la belle Narya du mieux qu'il le pouvait.

- Ils sont splendides!
Je pense que notre compagnie leur fait tout autant plaisir que la leur pour nous!


Formant une petite moue attristée, il reprit d’un ton plus bas vacillant au murmure.

- Evanya me manquera…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Jeu 4 Aoû 2011 - 17:05

Le regard perdu dans l'immensité qui s'offrait à eux, Narya sentit la main d'Ayliän se dérober doucement à la sienne. La jeune elfe ne broncha pas, se contentant de sourire. Ce geste était peut-être de trop ? Ou simplement mal interprété. Quoi qu'il en soit, la jeune prêtresse ne garderait aucune rancune par rapport à cet acte. Un grand corps ou plutôt trois grands oiseaux vinrent alors voler près des jeunes gens et du faucon millénaire. La jeune prêtresse sourit, laissant son regard se poser avec douceur sur ces êtres magnifiques. Décidément, elle allait se souvenir de cette balade dans les cieux très longtemps et de façon agréable. La voix de son supérieur vînt alors la sortir de sa rêverie.

- Ils sont splendides!
Je pense que notre compagnie leur fait tout autant plaisir que la leur pour nous!


Narya approuva alors les dires du gardien de la nature.

- Ils sont majestueux ! Je ne croyais jamais avoir la chance d'observer ces créatures d'aussi près.

La jeune femme à la chevelure de feu desserra alors son emprise autour de l'elfe qui était devant elle. Les bras nus de la rouquine tombèrent doucement le long de son corps. Narya laissa le membre de son corps pendre dans l'atmosphère. L'air le caressait avec une certaine rigidité, mais ce contact était tellement agréable pour la prêtresse. Elle fit même des mouvements de haut en bas, ressemblant à une vague, avec celui-ci.

- Evanya me manquera…

Elle sentit toute la douleur émanant de cette confession. L'elfe cessa son petit manège avant de laisser ses bras reprendre leur légère étreinte autour de la taille d'Ayliän.

- Vous manquerez à Evanya également. Soyez-en certain.

Le territoire d'Evanya semblait prendre peu à peu fin. Une terre différente se dessinait lentement au loin. Narya s'avança doucement vers l'épaule d'Ayliän, sans lui toucher, afin d'être certaine d'entendre correctement la réponse de son interlocuteur.

- Quel est donc ce territoire au loin ?
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Survol de l'est...   Jeu 18 Aoû 2011 - 16:03

Le vent contre sa peau, les oiseaux volants à ses côtés et la douce présence de la première prêtresse… Ayliän était si bien au royaume des cieux. Virevoltant ici et là, les deux elfes et le faucon ne semblaient se lasser de cette escapade aérienne. Les douces paroles de la jeune elfe lui fit plaisir, souriant à cette jolie romance entre lui et la contrée.

Lorsqu’ils vinrent à survoler le joyau d’Evanya, le lac Miriel, Narya se demanda à quelle territoire appartenait cet horizon plutôt sombre de part une nature morte mais non sans vie. Ayliän bascula le visage s’essayant à voir la jeune Narya et lui répondit.

- Thaodia, la contrée lycane… il est dangereux de s’y aventurer seul.

Ayliän exerça quelques petites pressions aux plumes de Yalmenël afin qu’ils descendent un peu plus, survolant la frontière même entre Evanya et Thaodia.

- La seule ouverture en direction de Thaodia est celle de la plaine infinie à la forêt des damnés. De nombreux soldats d’Ardamir y font une ronde fréquemment durant la journée, c’est un point sensible… nous ne pouvons l’ignorer.

Le faucon remonta un peu plus haut et survola le lac Miriel de tout son long avant de redescendre à ras de l’eau.
Ayliän tendit sa main et fit glisser ses doigts dans les eaux turquoises.

- Vous devriez essayer, c’est plutôt agréable et elle est si fraîche! dit-il en souriant, ne relâchant pas sa main des eaux tandis que le faucon les survolaient d’une vitesse modérée.

Au loin, droit devant, la statue des combattants prônaient fièrement, tendant son arc vers l’est.
Après avoir quitté le lac, le faucon s’y dirigea et de par sa vitesse il ne fut pas long d’y arriver. Passant à quelques centaines de mètres de celui-ci, ils purent apercevoir dans le lointain le somptueux palais du conseil des Hauts-elfes.

- Le conseil des Hauts-Elfes, là-bas.
Je n’y suis jamais encore allé… mais un jour peut-être…
J’y serai certainement convié lors d'une réunion, ainsi que vous, Narya.


Son regard se porta ensuite vers le canyon et il reprit un peu plus sérieusement.

- Pour y parvenir, il faut traverser le canyon de Rhaw avec une troupe car celui-ci est relativement dangeureux.

Le faucon bifurqua ensuite vers l’ouest afin de rebrousser chemin en direction de la forêt de l’éternel…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Mer 24 Aoû 2011 - 5:36

La jeune Narya écoutait avec attention et fascination les explications du commandant Faën. Elle se devait de connaître chaque centimètre de cette terre ainsi que son histoire. La femme rousse ne parlait pas beaucoup, préférant écouter la voix du savoir. L’elfe savait que les informations qui lui étaient dîtes lui seraient utiles dans l’avenir. La jeune femme souriait, étant parfois impressionnée et parfois intriguée.

-Le conseil des Hauts-Elfes, là-bas.
Je n’y suis jamais encore allé… mais un jour peut-être…
J’y serai certainement convié lors d'une réunion, ainsi que vous, Narya.


Les paroles de l’elfe firent sourire la prêtresse. Elle s’imaginait déjà là-bas en compagnie d’Ayliän et de la grande prêtresse. Une grande réunion au sommet de cette montagne pour traiter des plus gros conflits.

Narya se perdit une fois de plus dans ses songes…

Lorsqu’elle en sortit, le faucon millénaire, Ayliän ainsi qu’elle-même survolaient une vaste forêt. Une immense et magnifique étendue verte prenait forme sous les yeux ébahis de Narya. Elle s’approcha alors du commandant de l’armée elfique, lui parlant avec douceur.


-Pouvons-nous descendre s’il vous plait ? J’aimerais visiter cet endroit.


À ces mots, le faucon descendit doucement sous la pression qu’exerçait Ayliän au niveau de son plumage. Quelques minutes plus tard, la prêtresse posait le pied au sol. La jeune créature observait autour d’elle avec de grands yeux verts, tel un enfant. La fascination habitait son regard. Cette femme de haut rang abritait, quelque part en elle-même, un cœur d’enfant. La douceur régnait comme à l’habitude sur ses traits et elle se retourna vers son compagnon de vol, souriant comme toujours.

-Cette forêt est si ravissante ! Evanya me surprend de plus en plus. Cette contrée renferme des secrets que je n’aurais jamais osée imaginer qu’elle puisse posséder.

Quelque chose attira soudainement l’attention de la jeune dame. Un arbre n’était pas comme les autres. Il se tenait majestueusement debout parmi les autres, mais il semblait si différent. Il était énorme et semblait avoir vécu de longues années. Curieuse, Narya s’approcha doucement de cet énorme végétal. Sans se retourner, elle demanda distraitement à Ayliän si cette plante géante avait quelque chose de spécial.

Ce tronc enfouit sous l’écorce semblait abriter bien des choses qui n’étaient pas des plus joyeuses. La vieillesse semblait l’habiter ainsi que de nombreux souvenirs que l’ont tentes d’oublier. Une tristesse passagère parcourut le regard de la prêtresse. Elle semblait ressentir un instant toutes les choses qui c’étaient passés à cet endroit il y a longtemps. L’elfe remarqua également que de petites créatures y vivaient. Des lucioles, plus précisément. Dos à son supérieur, elle attendait la réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Ballet de lumière...   Jeu 25 Aoû 2011 - 20:05

A la demande de la jeune prêtresse, le faucon se mit à descendre en direction d’un lieu bien magnifique d’où l’elfe s’aimait à venir lorsqu’il le pouvait… La curiosité de Narya sembla les guider vers des horizons tant connus et pourtant jamais réellement partagés. Le Gardien éprouva un bien-être particulier que Narya lui procura à s’en vouloir connaître des choses qu’il ne partageait jamais…

La solitude avait souvent enlacé le guerrier durant ses rondes lorsqu’il n’était que simple garde du Sanctuaire aux lucioles, pourtant respecté des siens, il ne se préoccupait que de la protection de ce lieu si cher à son cœur… ayant hérité de l’honneur et du courage de son père, l’elfe qu’il était devenu était fier. Il empoigna son collier et le serra avec beaucoup de tendresse avant que le faucon ne finisse par toucher le sol, laissant les deux êtres de la nature y descendre pour poser pied au sanctuaire.

Ayliän se mit à sourire intérieurement à voir la jeune et belle Narya divaguer aux merveilles qui les entouraient en ce lieu presque onirique. Elle semblait ne connaître cet endroit, ce qui surpris le guerrier… N’avait t’elle jamais mis les pieds ici? Comment était-ce possible pour une elfe de ne connaître le cœur d’Evanya? Lorsqu’elle se figea devant l’arbre aux milles lumières, Ayliän comprit qu’elle ne l’avait jamais réellement vu… bien qu’elle se devait certainement de connaître son existence. Elle était tant mignonne, quelques mimiques enfantines se formèrent à son doux visage diaphane ne laissant que le vert de ses yeux étinceler de par les lucioles. Une question s’en vient ensuite à la rencontre du commandant d’Evanya qui en fut réellement étonné bien qu’honoré de pouvoir lui présenter cet arbre.

Ayliän fit quelques pas en direction de Narya et stoppa non loin d'elle.

- L'arbre aux lucioles... le cœur de la contrée…

Quelques lucioles se mirent à valser ensemble dans un ballet enivrant autour de l'arbre, l'illuminant un peu plus, parfois un peu moins... l'aura que dégageait l'arbre n'avait de cesse d'épanouir quiconque s'en approchait... Ayliän ne pouvait qu'avoir le cœur léger et le sourire aux lèvres à cette sensation.

Ce matin, quelques elfes s’étaient assis à proximité de l’arbre, s’agenouillant à lui ou s’asseyant pour y méditer afin de communier avec mère nature. Narya n’avait sûrement dû les remarquer, éprise d’une touchante admiration à ce spectacle que lui offraient les lucioles. Ayliän se rapprocha de Narya jusqu’à frôler son corps, il lova la main de la jeune elfe dans la sienne et la porta contre l’écorce de l’arbre, appuyant de sa paume la main de la jeune elfe.

- Vous ressentez la vie? On peut presque y sentir les battements de cœur d’Evanya…

La fine main de Narya était esclave d’Ayliän, chaude et douce, le guerrier ne pouvait qu’aimer ce contact. Il relâcha doucement sa main, libérant celle de la belle créature et reprit en admirant les lumières dansantes qui flottaient dans les airs.

- Nous sommes au Sanctuaire, un lieu naturellement enivrant dû à l’aura que dégage l’arbre aux lucioles… Trois cents ans d’existence… il a connu la grande guerre, les souffrances de la terre et les brûlures des incendies forestiers… il a même failli être détruit par les elfes… mais les lucioles s’en sont éprissent tout comme vous aujourd’hui. Elles ont embrasé les branches et le tronc, elles ont enflammé le cœur des habitants d’Evanya et empêché la destruction de ce qui symbolise aujourd’hui notre terre…

Son regard se posa sur la nuque de la jeune Narya, se voulant de ressentir une nouvelle fois la douceur de sa peau bien qu’il se devait de la respecter, il préféra se l’imaginer.

- Narya… ce lieu est la priorité… avant toute chose.
Les gardes du sanctuaire aux lucioles sont nombreux, moi-même je l’ai été avant d’être ce que je suis à présent. Mon père fut l’un des nombreux chefs de la garde du sanctuaire… je ne pouvais faire autrement que de protéger ce pourquoi il est mort. Depuis maintenant deux cent ans, je viens régulièrement ici… comme de nombreux elfes… je vous le conseille lors de vos temps libres…


Il inspira profondément laissant l’air pur du sanctuaire remplir ses poumons.

- Tous les elfes sont liés par l’arbre aux milles lumières… il est indispensable que ceux-ci s’en viennent parfois à sa rencontre pour y méditer… nous en avons tous besoin, vous aussi à présent.

Ayliän porta délicatement sa main à l’épaule de Narya.

- Prenez votre temps, prêtresse Narya.

Il se retourna et marcha en direction de Yalmenël quelques mètres plus loin, engouffrant ses doigts à travers son plumage avant de contempler la jeune elfe et l’arbre trônant majestueusement face à elle, s’illuminant par les remous des lucioles. Un fin sourire se dessina à son visage, il se devait de la laisser découvrir l’arbre seule et s’assit sur la fine couche d’herbe, ce que fit par la même occasion le faucon à ses côtés.

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Ven 26 Aoû 2011 - 1:12

Narya était silencieuse, écoutant le protecteur de la nature parler. Il devait savoir mieux que quiconque ce que représentait cet arbre ainsi que son histoire. La sagesse semblait s’émaner de ces lèvres fines, une sagesse que la prêtresse se plaisait à écouter. Plusieurs émotions tentaient de s’incruster à la fois dans le cœur de la jeune femme, créant un conflit à l’intérieur d’elle-même. Un sourire, un soupire, une larme ? La jeune femme avait simplement un sentiment étrange, ne sachant vers quelle émotion pencher. Toutes les informations qui avaient étés dîtes par Ayliän resteraient gravés dans sa mémoire, elle le savait.

- Prenez votre temps, prêtresse Narya.

Les paroles de son compagnon de vol étaient douces et s’avouaient sincères. Elle se retourna afin de lui sourire avec tendresse avant de se retourner une nouvelle fois. L’arbre était d’une telle beauté, c’était irréel. La jeune femme avança doucement sa main pâle et frêle vers le tronc de celui-ci. Du bout de son index, elle caressa l’écorce avec délicatesse. Un sentiment profond de bien-être prit possession de la femme de haut rang. Ce lieu de rassemblement pour les elfes apportaient réconfort à celui ou celle qui le touchait. Après de longues minutes passés à être immobile, Narya retira sa main du réconfortant végétal. La tristesse avait disparut, faisant place au bien-être. Le regard émeraude de la femme se dirigea inconsciemment vers les lucioles qui c’étaient épris de l’arbre. Elle sourit, pensant qu’elle l’avait également pris en affection.

Elle marcha lentement et gracieusement vers l’elfe avec qui elle partageait sa matinée. Il était assis sur l’herbe, près de son animal de compagnie. La jeune Narya observait l’horizon tout en s’approchant d’eux. Le vent balayait pour une centième fois sa chevelure de feu tout en caressant sa peau pâle. Elle se sentait si bien, cet arbre était magique. Elle finit par rejoindre son supérieur ainsi que le faucon. Narya s’assit près de lui, posant son regard dans le sien.


-Je vous remercie de m’avoir fais découvrir cet endroit et de m’avoir expliqué l’origine de cet arbre.

La jeune femme posa une main sur la sienne, la caressant doucement quelques instants.

-Vous méritez la place que vous occupez Ayliän. Pour certains, m’aider à m’orienter en Evanya aurait été un fardeau.

L’elfe retira doucement sa main afin de la laisser reposer sur le sol, tâtant l’herbe fraîche des doigts.

-Je ne sais comment vous remercier commandant Faën.


Un sourire amusé ne pût s’empêcher de prendre place sur ses lèvres, mais il fût rapidement remplacé par un air sérieux tout en étant doux et tendre, signe que ses paroles étaient sincères. Narya ferma les yeux et elle releva la tête, comme pour s’offrir en offrande au soleil. Elle le laissa caresser sa peau, appréciant le contact de cet astre.

-Pouvons-nous rester quelques minutes de plus ?


Le bien-être se lisait sur tous ses traits. Elle poussa un soupire, signe qu’elle était agréablement bien ici et maintenant avec Ayliän.
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Protection et fidélité...   Ven 26 Aoû 2011 - 19:40

Le regard du soldat se perdit dans le vide infini d’une indifférence sans pareille aux multiples tracas de la vie. Le lieu s’en venait à bercer ses songes les plus doux et annihiler ses cauchemars. Si bien que, lorsque Narya s’assit prés de lui, il fut quelque peu surpris de façon plutôt agréable. Un léger sourire en offrande aux yeux de la jeune elfe qui le remercia tout en posant quelques mots qui ne firent que le toucher de plus belles.

Il n’eu comme seule réaction d’incliner la tête à la belle prêtresse. La douceur de sa main se posa sur celle d’Ayliän qui cette fois-ci ne la rejeta pas. Le regard de la jeune elfe semblait tant sincère et épris d’une envie soudaine de couvrir son cœur de remerciement qu’il ne voulait briser ce moment. Ses doigts quittèrent finalement les siens et se reposèrent sur la fine couche d’herbe fraîche.

Les regards divergèrent en direction du soleil tandis que la douce créature se voulait de rester un peu en ce lieu, ce qu’Ayliän ne pouvait qu’approuver lui aussi.

- Bien sûr, Narya…

Quelques minutes vinrent à s’écouler avant qu’il ne se remette à parler.

- Lorsque je reviendrai de mon périple hors de ces terres, je vous offrirai le plus magnifique des couchers de soleil…

S’imaginant à emmener la jeune elfe dans son havre de paix, son chez lui, dans la vallée des cascades, il ne remarqua qu’un garde du sanctuaire ne l’interpellait.

- Commandant Faën.

Le commandant leva le regard et se leva doucement.

- Soldat! Tout va bien?

Tous deux inclinèrent la tête respectueusement avant que la nouvelle ne tombe.

- Il est dans le devoir de tous soldats qui vous croisent de vous informer d’une nouvelle.

Le soldat jeta un petit coup d’œil à Narya, se voulant de faire comprendre à Ayliän qu’il y voulait parler en privé, ce que la Gardien se refusa.

- Vous pouvez parler, soldat. Voici Narya, première prêtresse.

Le soldat inclina la tête à la jeune créature.

- Veuillez m’excuser, prêtresse Narya, j’ai eu vent de votre proclamation, félicitations.

Le regard du soldat ne savait qui regarder, vacillant de l’un à l’autre.

- Ezëkielle Lossëhelin, seconde prêtresse, a démissionné de son poste ce matin même.

Le regard d’Ayliän se baissa, un soupir s’en suivit avant que son visage attristé ne s’efface à la jolie vision de Narya.

- Bien… merci, soldat.

Ayliän inclina la tête et laissa s’en aller le garde avant de se retourner face à Narya qui s’était relevée depuis son arrivé.
Formant une mimique plutôt déçue, il prit la parole.

- Ne lâchez pas Evanya, Dame Narya…
Si vous faites cela, qui prendra soin de notre Grande Prêtresse et de toutes les responsabilités qu'il vous incombe…


Elenna Mudoleth… ensuite Ezëkielle Lossëlehin… pourquoi donc chérir ces postes si ça n’est que pour mieux les quitter…
Ayliän n’avait plus que Narya à la protection de Dame Fáliadëa Niodë. Bien que cela pouvait paraître déplacer, l’elfe enlaça furtivement la jeune prêtresse, la serrant contre lui le temps d’un souffle avant de se redresser et d’immiscer son âme à travers le sien de par son regard.

- J’aspire à vous revoir à ce même poste lorsque je reviendrai…

Le regard perdu dans la vaste étendue verte de celui de la jeune prêtresse, Ayliän détourna la tête en direction de l’arbre aux lucioles.

- Nous n’allons plus trop tarder… Evanya a besoin de vous plus que jamais…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Dim 28 Aoû 2011 - 22:14

L’endroit était si magnifique et si féérique que Narya désirait y rester encore quelques minutes de plus. Elle était certaine qu’elle y reviendrait, convaincue que chaque elfe pourrait trouver son havre de paix en ces lieux.

- Lorsque je reviendrai de mon périple hors de ces terres, je vous offrirai le plus magnifique des couchers de soleil…

Un sourire suivit cette douce phrase. Elle avait toujours les yeux fermés lorsqu’elle s’apprêtait à accepter l’offre du commandant qu’une voix inconnu se fit entendre. Elle entendit Ayliän se lever, puis elle ouvrit doucement les yeux. C’était un soldat qui était venu s’adresser à son supérieur pour une quelconque raison. La jeune femme rousse se redressa lentement, faisant face au soldat.
- Il est dans le devoir de tous soldats qui vous croisent de vous informer d’une nouvelle.

L’homme en armure jeta alors un regard à la jeune femme afin de lui faire comprendre qu’il désirait être seul avec son commandant. Ayliän lui annonça alors quel titre Narya détenait. La jeune femme sourit au soldat, acceptant ces félicitations.


-Je vous remercie soldat et ne vous inquiétez point, vous êtes entièrement pardonné.

La nouvelle qu’il annonça à la première prêtresse et au gardien de la nature eut un effet négatif sur les deux êtres aux oreilles pointues. La prêtresse à la chevelure de feu n’avait pas eu l’occasion de rencontrer la jeune femme, mais elle était persuadée qu’elle était faîte pour ce rôle. Peut-être Evanya saura trouver celle qui saura vraiment la chérir et protéger la grande prêtresse. Son regard émeraude se dirigea doucement et inconsciemment vers le sol alors que l’homme vêtu de métal s’éloigna. Elle n’eût pas le temps de mener à terme ces réflexions qu’Ayliän lui adressa la parole.

- Ne lâchez pas Evanya, Dame Narya…
Si vous faites cela, qui prendra soin de notre Grande Prêtresse et de toutes les responsabilités qu'il vous incombe…


Une pointe de tristesse était présente dans le regard du protecteur de la nature. Il semblait si las, si déçue qu’une autre elfe ait quittée son poste. La tristesse d’Ayliän étant contagieuse, Narya commençait à la ressentir lorsqu’il la prit furtivement dans ses bras. La jeune femme, surprise, se laissa agréablement aller dans les bras de son compagnon de vol. Un doux sourire habitait ces lèvres. La jeune créature l’enlaça tout en serrant ses bras autour de lui, sans trop les serrer, avant qu’il ne se détache doucement de son corps mince.

-Je vous promets d’être toujours à ce poste lorsque vous serrez de retour Ayliän.

Encore une fois, la sincérité planait dans la voix mélodieuse de Narya.

- Nous n’allons plus trop tarder… Evanya a besoin de vous plus que jamais…

Narya approuva d’un léger signe de tête, se disant pour elle-même. « Evanya à besoin de vous également… ». La prêtresse se dirigea alors vers le faucon qui était à quelques mètres d’eux. Lorsqu’elle s’apprêtait à le chevaucher, la jeune femme se retourna rapidement vers le commandant, une drôle d’expression ornait son visage pâle et serein.

-Commandant Fäen…

La douceur c’était épris des pupilles émeraude de Narya, la jeune femme leva vers lui son regard tendre avant de sourire légèrement. Elle glissa sa main droite sur le majeur de sa main gauche, y enlevant une bague couleur argent. Le bijou était visiblement trop grand pour elle, elle pouvait le porter dans ce doigt uniquement sans risquer de le perdre. La femme de haut rang le regarda longuement avant de prendre la main de son supérieur et de déposer la bague dans sa paume. De ses doigts délicats, elle referme ensuite doucement la main de l’elfe sur le trésor qu’elle y avait mit.

-Cette bague appartenait à mon père. Il m’en à fait cadeau lorsque je suis partis et elle m’a toujours porté chance. J’avais l’impression qu’elle me soutenait, m’aidant à prendre des décisions qui n’étaient pas toujours facile. Je vous la confie pour votre périple en dehors du territoire elfique. Gardez la tout le temps que vous en aurez besoin. Elle vous sera plus utile à vous qu’à moi…

À ces mots, la prêtresse chevaucha le faucon avec douceur. Elle était prête à affronter sa destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Merci...   Lun 29 Aoû 2011 - 14:24

Un dernier regard à l’arbre aux lucioles, il se disait qu’il y reviendrai juste avant de partir… un dernier hommage à sa dévotion… Le temps de cela, il ne vit la belle Narya rejoindre Yalmenël et ne le su qu’au doux chant de sa voix à ses oreilles. L’elfe se retourna et offrit un joli sourire en la rejoignant. Son visage diaphane exprima une moue bien intrigante, elle semblait vouloir exprimer sa fidélité, ce qu’Ayliän ne doutait pas.

Une dernière étreinte visuelle, submergeant son regard au sien, mélange de vert émeraude…
D’un geste gracieux, la jeune et belle prêtresse ôta une bague qui se mit à briller à la lueur du soleil. Le visage de la jeune créature s’attardât quelques secondes sur le présent qu’elle offrait au commandant. Ayliän essaya d’exprimer quelque chose mais son étonnement l’en empêcha, plutôt émue de ce cadeau qu’elle vint à déposer d’un délicat toucher qui ne fit qu’ébranler bien plus le cœur du soldat.

Ses mots touchèrent le jeune elfe, ce n’était un simple présent mais un vestige du passé qui la rattachait à sa propre famille…
Et cela, Ayliän ne l’oubliera… il serra le lien qui venait d’unir les deux êtres dans sa main et se promit intérieurement d’en prendre soin.

- Merci… Narya… Elle vous sera rendue à mon retour… en attendant, Evanya me sera plus proche grâce à vous…

La jeune elfe chevaucha le faucon lorsqu’Ayliän porta sa main à sa sacoche pour y déposer le précieux… maladroit, il ne savait où la mettre mais en avait une petite idée. Il ne lui manquait qu’une solide et fine ficelle pour la mettre à son cou. Un sourire vint à rencontrer la jeune elfe et d’un saut il se retrouvera à l’arrière de Narya cette fois. Il enserra son corps, élançant ses bras le long des siens afin de poser les mains de la prêtresse au plumage de Yalmenël.
Caressant des lèvres son oreille, il y guida la jeune prêtresse.

- A votre tour, Narya… guidez-nous à Ardamir…

Les mains du commandant vinrent à ne plus faire qu’un avec celles de la prêtresse et se mit à les contrôler, les déplaçant à quelques points stratégiques au cou du faucon.

- Tirez doucement…

Lorsqu’elle le fit, le faucon se mit à battre des ailes et prit son envol, quittant l’arbre aux lucioles… le sanctuaire aux milles lumières… la forêt de l’éternel… une bien jolie matinée qu’Ayliän venait de vivre en si bonne compagnie… un joli souvenir avant de partir...

Un léger sourire se dessina à ses lèvres, elle ne pouvait le voir, mais si elle l’avait pu, elle aurait certainement compris qu’il la remerciait de tout son coeur…


Arrow ~ Evanya ~ Ardamir, la Cité des Elfes ~ Sous les cerfs-volants des enfants... ~

(Ps: Une jolie rencontre à la fontaine du temps et une ballade des plus douces en votre compagnie, merci pour ces rps, Narya.
Si vous le souhaitez, vous pouvez finir le rp à votre façon. ♥)

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Mer 2 Nov 2011 - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    Mar 30 Aoû 2011 - 20:08

( J'ai adorée ces rps avec toi Ayliän et ce sera un véritable plaisir de recommençer. Je ne posterais pas une autre fois puisque je pense avoir terminé. Je tiens simplement à te complimenter... Ta plume est magnifique ! <3 )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelque part dans les cieux...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part dans les cieux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelque part dans le Val d'Anduin [Flashback PV Sefir]
» Discussion dans les cieux
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-