Partagez | 
 

 Chassez le Naturel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chassez le Naturel ?   Ven 12 Aoû 2011 - 4:03

Chassez le naturel


Le chef cavalait depuis plusieurs heures maintenant, escorté par une petite vingtaine de ses guerriers. Il avait équipé sa plus belle et imposante armure. Il portait une grosse épaulière noir matte et une longue cape qui volé derrière lui.
Tout ses loups portaient de lourde armure complète, même les chevaux étaient couvert d'acier. Tout avait mis en place pour effrayer les autres résident de Thaodia.
A présent chef, il était temps de remettre en question les relations de sa meute avec celle de Nord-Bois. Pour le moment la meute d'Arielle était la seule pouvant lui poser problème. Dans l'Est, il savait que les hurlevents reprenaient des forces depuis l'arrivé de leurs nouveaux chef Sebastian. Mais pour le moment, Sheiz n'était pas inquiet.

A dos de son cheval noir, il galopait à travers les grandes plaines vertes de Thaodia. Voilà maintenant une heure qu'il était en territoire Nord Bois. Aucune patrouille ne l'avait bloqué mais il savait bien qu'Arielle s'attendait à sa venue. La chef de meute était la compagne de l'ancien chef de Croc-Noir. La compagne de Gilh'Or Rwênoskrajs, mort durant la bataille du Lac de Mystère en Angaila. Trahi par son second, trahi par Sheiz.

Le nouveau chef se mordit la lèvre, depuis il renvoyait le visage de Gilh dans ses rêves. Il semblerait que le vieil ermite n'avait pas fini de le hanter.. Au loin, Sheiz vit un grand portail d'acier.

- Nous arrivons à l'entrée de leurs villages, c'est ici que réside Arielle Müdrin.

Les cavaliers Loups ralentirent la cadence, l'un des loups tenait un étendard avec la marque de Croc-Noir...




Arielle, étant l'ancienne compagne de Gilh était logiquement, l'officiel compagne de Sheiz à présent. Chose qui ne plaisait guère au nouveau Chef.
Les loups s'arrêtèrent à plusieurs mètres du portail. Tout était silencieux, pas un bruit derrière le grand mur de bois.
Sheiz scrutait autour, cherchant des tireurs embusqués. Il avança entre ses cavaliers et s'approcha du portail.

- Arielle !!!! Ouvrez la porte !! Nous ne venons pas dans un but hostile !!!

Le chef s'impatienta, son cheval tourna en rond en tapant des sabots. C'était presque provoquant de la part de la louve de le faire attendre.




- Je vous conseil de nous ouvrir !! hurla Shei
z.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chassez le Naturel ?   Mer 17 Aoû 2011 - 1:43

Arielle avait dormi d'un sommeil agité. Elle avait apprise la mort de Gïlh’Or quelques jours auparavant. Comment était-il mort, elle n’en avait aucune idée. Sûrement tombé au champ de bataille. Elle n’aurait pas crue cela de lui… Il était son compagnon depuis trop peu de temps et dans un but trop politique pour qu’elle passe toutes ses journées à pleurer… Du moins c’est ce qu’elle se disait.

Ses éclaireurs annoncèrent le jour précédent l’arrivée prochaine de Sheiz et de ses hommes. La chef ne l’avait jamais aimé et savait bien que c’était réciproque ; ils ne se toléraient auparavant qu’à cause de Gïl’ et ne comprenait pas la raison de sa venue en ses terres.

Suspicieuse, elle fit réveiller Lunéa de très bonne heure et lui annonça la venue des Croc-Noir.


<< Prépare les guerriers… J’irai avec cinq archers sous le couvert des arbres pour les accueillir. Je préfère éviter de les faire entrer autant que possible. Je ne sais s’ils ont de bonnes ou de mauvaises intentions, mais connaissant Sheiz… Il vaut mieux prévenir que guérir. >>

Elle fit un sourire glacial à sa seconde, rictus qui ne lui était pas destiné :

<< Poste une dizaine d’archers sur la muraille tout en leur recommandant une certaine discrétion, qu’ils interviennent si nos ‘invités’ sont hostiles. Dit également aux subalterne de se préparer à emmener les jeunes derrière la cascade de Lorealen si jamais les choses tournent au vinaigre… >>

La louve rentra chez elle, mit une armure de cuir souple par-dessus une chemise et un pantalon et enfila de longues bottes de cuir, les même qu’elle avait jetées à Gïlh’Or un jour sous le bord de la rivière. Elle sourit à ce souvenir, puis secoua la tête pour le chasser de son esprit. L’heure n’était pas au deuil. Elle noua ses longs cheveux, prit un carquois rempli de flèches et son arc, quelle accrocha en bandoulière. Avant de sortir, elle se ravisa et enleva son armure. Il valait mieux ne pas alerter l’ennemi de leurs intentions défensives.

Elle se dirigea ensuite vers l’entrée du village, donna l’ordre de fermer les portes et grimpa dans un arbre bordant la route menant à Nord-Bois, à quelques mètres de l’entrée. Elle fit poster les archers de chaque côté du chemin ; deux avec elle à plus ou moins 5 mètres d’intervalle, trois de l’autre côté du chemin. Puis elle attendit.

À l’arrivée de l’étendard de Croc-Noir, elle ne bougea pas. Pas plus lorsque Sheiz lui ordonna d’ouvrir la porte. Elle laissa son arc et ses munitions dans l’arbre, suspendus à une branche haute, hors de vue. Elle sauta souplement à terre, juste à côté de la monture du nouveau chef.


<< Toujours aussi sympathique, cher Vulcain. Que me vaut l’honneur de ta visite? >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chassez le Naturel ?   Ven 19 Aoû 2011 - 3:58



Sheiz fixa la porte, il plissa les yeux.
Elle osait le faire attendre et ce n'était pas vraiment le bon moment. Ce moment était plutôt décisif pour lui.
Il leva la tête, des odeurs flottaient dans l'air. Le chef se tourna vers ses cavaliers qui reculèrent de quelques pas, certains grognés. Pas de doute, il se passait des choses derrière le grand mur de bois.Puis elle apparut de nulle part, Arielle était là devant lui.
Les guerriers de Croc-Noir sursautèrent et dégainèrent épées et arbalètes.
Sheiz ne fit pas un battement cils, il se contenta après un court instant de lever la main droite pour calmer les troupes.

- Toujours aussi sympathique, cher Vulcain. Que me vaut l’honneur de ta visite?

Il descendit de son cheval et se mit face à la louve. Il y eu un silence pesant.
Sheiz se perdit dans le regard plein de défi de la louve.




Il eut une étrange sensation, il se rappelait de ses nuits où Gilh lui parlait de cette louve dont il était éperdument amoureux. Son ancien chef était si obstiné à unir les deux meutes. Ils pensaient qu'ensemble, ils pourraient faire régner une paix total sur Thaodia. Le vieux loup lui racontait toujours sa vie personnel. Sheiz savait bien que son chef ne lui parlait pas vraiment mais sa présence lui permettait de déballer son sac.
Le nouveau chef frissonna, pendant un court instant il se demanda si il aurait vraiment du tuer Gilh de la sorte. Peut être qu'au fond, le vieil ermite était quelqu'un pour lui...



Flash Back

________________________________



Il marchait vers une petite maison, il l'appelait la ''Cabane isolé''.. Quand il arriva devant la porte il frappa 3fois.
Gilh ouvrit, le sourire au lèvre :
- Sheiz !! Mon frère !! Comment te portes tu ?
- Très bien .. Vous m'avez demandé ?
- Absolument !! Entre je t'en prie ! Entre !!
Le second suivit son chef dans la petite cabane. L'intérieur était chaleureux et confortable. Gilh sortit une grande gourde et se posa à une petite table.
- Un peu d'hydromel ?
Sheiz acquiesça, il posa son épée contre le mur et se mit à table face au chef en tendant un verre.
- De quoi vouliez vous me parler ?
Le vieux loup inspira puis garda son souffle un instant en observant Sheiz.
- Je suis amoureux d'Arielle.
Le second souri, puis but quelques gorgées.
- Je le sais bien ça, et ?
- Je pense que je vais la demander en compagne.
Sheiz plissa les yeux, son sourire s’effaça.
- Impossible .. Elle est chef d'une meute rivale.
Son chef posa le verre un peu brutalement.
- Sheiz ... Sheiz .. Sheiz ''dit'il en secouant la tête '' pourquoi vois tu de la haine partout ? Qui t'as parlé de rivalité ? Nous avons d'excellent rapport avec les loups du nord !! Je suis sur que la meute de ma belle sera enchantée. ''
Le second se mordit la lèvre.
- Gilh ! Tu ne peux pas faire ça !! C'est tout simplement impossible !! Pourquoi il a fallu que tu tombes amoureux de la chef de meute ? Les unions entre membres sont tolérés bien que je ne comprenne pas pourquoi ... Mais entre chefs ? C'est de la folie !!! Il va falloir diriger deux meutes en même temps !! Nous ne pouvons pas vivre cotes à cotes avec une autre meute de loup ...
Le vieux lycan rougit de colère.
- Je comptais sur toi pour m'aider à unir les meutes de Thaodia... mais je vois que ce n'est pas la peine d'y penser.. Sort maintenant, je ne veux plus te voir.
Le second ne bougea pas d'un poil, il se mit à grogner.
- Je ne te laisserais pas mener notre meute à sa perte ...
Il y un long silence, les deux loups se fixèrent. Puis en une fraction de seconde, le regard de Sheiz se posa sur son épée.
Gilh se jeta sur son second, il s'écrasèrent par terre.
- Tu n'as pas à me désobéir !! Tu n'as pas à me défier !!!
Sheiz mit ses pieds sous le ventre de son chef et le projeta à travers la pièce.
Le chef se releva et se mit torse nu en déchirant ses vêtement, le second retira son épaulière. Puis d'un bond, Gilh sauta, dans son saut il changea en bête et s'abattit contre Sheiz. Ils traversèrent le mur et roulèrent dans l'herbe à l’extérieur.


Les loups se bâtèrent férocement mais les autres lycans de la meute fut alertés par les cris animales. En peu de temps, ils furent séparés chacun de leurs cotés. Bien immobilisé par trois loups, le second hurla de colère après avoir repris sa forme humaine.

- Réfléchi bien a tes priorités Gilh !!

Le vieux loup fusilla du regard le second coincé aussi par un groupe de loups.
Ce fut le lendemain ou Gilh disparut dans un long pèlerinage. Il disait partir pour marcher sur les traces de son passé mais le second savait bien que le vieux loup voulait réfléchir à cette décision...





________________________________




Sheiz cligna des yeux, toujours face à Arielle. Ce souvenir lui fit une sorte de picotement, c'était douloureux de repenser à Gilh..


Il secoua la tête et prit une petite inspiration.

- Nous devons parler, si tu le veux bien. J'aimerais m'entretenir avec toi ... en privée.

Il se tourna vers ses soldats et grogna faiblement. Les guerriers rangèrent leurs armes.

- J'aimerais que tu recules tes loups aussi.. Puis je entrer ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chassez le Naturel ?   Ven 19 Aoû 2011 - 4:46

    Le réveil avait été brutal. Il faisait à peine jour que Lunéa vint l’extirper de ses draps bleutés. Apparemment, des loups s’animaient à l’extérieur et il y aurait possiblement affrontement avec la meute Croc-Noir. Juste à entendre le nom de la meute, Enyëlle en frissonnait de tous ses membres. L’elfe avait entendu dire qu’ils n’avaient pas la même vision des choses que la meute Nord-Bois, surtout après la mort de l’ancien chef qui était curieusement l’ancien compagnon d’Arielle. L’elfe soupira, elle arrivait à peine à apprendre à vivre comme les lycans qu’il fallait déjà qu’elle intervienne dans une affaire hostile… elle qui était une femme qui évitait les conflits à tout prix. Quoi qu’il en soit, elle sortit de son lit avec difficulté et enfila ce qu’on lui avait donné comme équipement pour se protéger, c’est-à-dire une petite armure de cuirette, des gants ainsi que des bottes brunes très lourdes. Pour se défendre, elle avait une arc-a-flèche de plus ou moins bonne qualité, mais au moins elle avait le talent d’une archère. L’elfe attacha sa chevelure avec un lacet, puis sortit de la chambre pour rejoindre Lunéa, qui avait récemment obtenu le poste de seconde de meute. Il y avait de la tension dans l’air, Enyëlle n’arrivait pas à saisir pourquoi, étant toujours du genre à mettre un baume sur les conflits.

    Sans qu’elle ne puisse donner son avis, on lui ordonna de suivre Arielle. Comme elle était une bonne archère, elle pouvait mettre à profit son talent pour protéger sa chef, ce qu’elle ferait sans répliquer bien évidemment. La corde de son arc était tendue lorsqu’elle vit apparaître un lycan sur un cheval noir à la tête d’une troupe. En voyant cet homme, qui devait certainement être le chef de la meute Croc-Noir, elle eu l’impression qu’une lame transperça son corps. Les évènements de la nuit de sa transformation se précipitèrent dans son esprit en accablant ses pensées.

    (…)

    C’est là qu’elle se souvint comment elle avait eu une blessure profonde à la jambe et comment elle s’était retrouvée inconsciente au milieu de la forêt des damnés. L’elfe vivait la plupart de sont temps dans les bois et avait entreprit un long voyage vers Thaodia pour satisfaire sa curiosité intarissable. Pourtant, son périple s’acheva assez rapidement lorsqu’elle aperçu un gros loup noir. Il était tellement magnifique qu’elle ne pu s’empêcher de s’en approcher, voulant toucher son pelage si attirant… Elle qui ignorait quel calvaire s’en prendrait à elle par la suite. Enyëlle ignorait l’existence des lycans, elle ne comprit donc pas qu’il fallait rester loin des loups… surtout ceux qui étaient plus gros qu’à l’habitude. L’elfe voulu caresser l’animal, mais celui-ci ne réagit pas comme elle l’espère. Montrant d’abord ses dents, affichant un air féroce, le loup a attaqué Enyëlle pour finalement la mordre à la jambe, sans doute dans l’intention de la tuer. La douleur fut si intense qu’elle ne pu la supporter en plus de perdre une énorme quantité de sang. La dernière chose qu’elle se souvient était la voix de Lunéa si réconfortante.

    (…)

    Enyëlle tenait la corde de l’arc, elle aurait tellement voulu lâcher prise, laisser la flèche transpercer le corps de cet homme… lui faire payé de l’avoir condamnée, mais elle se retint. Des larmes perlaient au fond de ses prunelles d’émeraude, mais son visage resta de glace, ne lâchant pas sa cible de vue. Elle attendait les ordres de sa chef, elle obéirait coûte que coûte sachant qu’elle n’avait pas le droit de choisir qui devait vivre ou mourir. L’idée d’affoler les troupes de la meute Croc-Noir l’arrêtait également… Il fallait agir judicieusement. Et puis, comment serait-elle certaine qu’il était vraiment cet homme? Ce loup noir qui avait fait basculé sa vie?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chassez le Naturel ?   Ven 25 Nov 2011 - 17:10

Arielle fronca les sourcils devant la demande de Sheiz. Lui parler? De quoi, de qui? Elle regarda Enyelle a travers les branchages et lui fit discretement signe de ne rien faire. A son odeur, elle devinait que l'elfe n'allait pas bien... Et ne voyait pas pourquoi.

<< Entrer... Je ne crois pas que tes loups apprécieront que tu viennes seul avec moi au palais ou à l'intérieur des murailles, même si à tes yeux je ne fait pas une menace de taille. Des soldats pourraient t'attendre... >>

Elle finit sa phrase d'un air moqueur. Elle savait parfaitement que le nouveau chef se ficherait pas mal de ce qu'elle disait. Cependant, puisqu'il fit preuve de tact en le demandant poliment et en ordonnant à ses propres hommes de baisser leurs armes, elle en fit de même.

<< Puisque tu ne me craint pas, que dirais-tu d'aller prendre une marche et discuter sans nos escortes respectives? Je me doutes que ce que tu as à me dire n'est pas d'ordre public, du moins, pas pour le moment, et je crois que nous pouvons nous passer de nos escortes le temps d'une balade civilisée. >>

Elle ajouta, avant de s’engager dans un sentier menant au travers de la forêt :

<< À moins que tu n'ais peur d'une embuscade ou, pire encore, que je ne te morde... >>

Au bout de quelques kilomètres, loin des oreilles indiscrètes, elle grimpa sur une branche d'arbre comme à son habitude, observant l'homme qui l'avait suivit. Il avait l'air moins imposant vu d'en haut. Et perplexe qu'elle soit sur une branche d'arbre. Et oui. Opposition au fait qu'elle ait été élevée par les nains. Ils ne pouvaient grimper aux arbres. Elle si. Mais ils pouvaient les scier à coups de hache. Elle non. Elle n'appréciait pas trop voir mourir les arbres ; ou en tomber ; ou les deux en même temps. Vestige d'un temps révolu.

<< Que me veux-tu? >>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chassez le Naturel ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chassez le Naturel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chassez le naturel, il revient au galop - Mat'
» Chassez le Naturel ?
» Hansel ⊱ Chassez le naturel, il revient au galop
» (sachkorphée) chassez le naturel, il revient au galop.
» Chassez le naturel, il revient au galop.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-