Partagez | 
 

 Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Mer 17 Aoû 2011 - 20:49

La forêt des damnés, de vagues souvenirs était ancrés dans la mémoire d’Artseus. Disparu depuis vingt cinq ans, il avait récupéré sa mémoire à l’aide des elfes et de la méditation. Seulement quelques images faisaient surface lors de ses méditations. Pendant qu’il dormait, il lui arrivait de rêver de son passé, malheureusement à son réveil son esprit avait tout oublié. Les seules brides de souvenirs qu’il avait retrouvés étaient la fuite à la vue de l’arachnide démoniaque et sa chute. Après une étude approfondie de la faune il s’est avéré que ces créatures ne vivaient que dans peu de lieu de Thaodia. La forêt des damnés, après un choix de plusieurs heures et par élimination, semblait le meilleur choix. Peut être que meilleur n’était pas le mot adapté, car cette forêt était, d’après de racontars l’une des plus hostiles de la terre des Lycans.

L’hybride était donc parti à la recherche de son passé. Il avait quitté la capitale elfe. Après son amnésie, les elfes l’avaient recueilli. Ce peuple pacifique lui enseigna ses préceptes, ses convictions, son art du combat et sa philosophie. Même si il se sentait bien parmi eux, quelque chose au fond du demi-elfe lui manquait. Peut être que son peuple d’origine lui manquait, peut être est ce là bête en lui qui avait besoin de liberté ou était ce tout simplement de la curiosité ? Qui peut savoir sans avoir été vérifié. C’est avec cette idée en tête qu’Artseus partit.

Il restait une dernière chose qui le troublait. Pourquoi une nation tels que les lycans avait une si mauvaise réputation. Il est vrai qu’ils ont tendance à laisser aller leurs pulsions, que la loi du plus fort règne en maître, mais en regardant les autres peuples cela ne différencie guère. Les vampires ont bien réussi à redevenir une nation comparable aux autres malgré la décadence qu’ils ont subi, les nains retranchés chez eux arrivent bien à rester l’une des nations les plus respecté dans le domaine du commerce, les elfes et leurs sagesses légendaire ne sont pas ceux qui sont le plus à plaindre. Il reste les humains, un peuple aux d’Artseus qui reste mystérieux car ils n’ont pas réellement de spécificité mais ont un potentiel important.

C’est après des années d’études et de réflexion qu’Artseus avait besoin de rendre compte par lui-même de cette différence. Il voulait aider plus qu’autre chose son peuple, prouver aux autres que malgré les différences les lycans étaient une race digne d’Ephaëlya. Il savait qu’il serait sans doute confronté à certaines barrières politiques, raciales voire même de la société lycanne, mais il était près depuis le jour ou il est arrivé chez les elfes, il savait qu’il reviendrait foulé le sol de Thaodia.

En cette fin de soirée de Kandìntia, le 26 Aerïa, Artseus était en pleine forêt des damnés. Il semblait perdu, il jetait un œil dans toutes les directions, il cherchait des repères. Il avait traversé la forêt en ligne droite à partir d’Evanya, mais n’avait pas réfléchi à l’aboutissement de ce chemin. Le soleil brillait encore dans le ciel, mais d’ici une heure le crépuscule apporterait une autre ambiance au sein de la forêt. Le chant des corbeaux serait atténué par un silence inquiétant, les couleurs ternes de la forêt seraient assombries par le rideau de la nuit et enfin la faune si calme d’habitude en journée, serait bien plus menaçante à l’odeur d’une homme perdu …

Artseus continua son chemin, harnaché comme un aventurier il n’avait pas peur de la nuit en approche, son chemin poursuivait en plein milieu d’une clairière, qui paraissait différente étrangement, l’homme ralentit. Un son peu commun l’alerta. Des feuilles, des bruits sourds, une odeur autre que la senteur étouffé de la forêt se faisait sentir, le demi elfe n’était plus tout seul … Discret mais pas au point d'être silencieux, avec un sang froid peu commun, il avança calmement dans cette clairière. Le bruit qu'il faisait était audible, comme ci il voulait être remarqué.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Mer 17 Aoû 2011 - 23:06

Arielle revenait de sa rencontre avec Sirius, rencontre qui la laissait plutôt songeuse. Elle parcourait la forêt des damnés sous sa forme humaine, n’ayant pas de sac pour transporter ses vêtements et ne tenant pas particulièrement à les laisser sur place. Elle avançait à pas réguliers, sans se presser, et réfléchissait à sa situation, à celle des meutes, à la mort de Gïlh’Or sur laquelle elle se refusait d’arrêter ses pensées. La nomination de Sheiz au rang de chef l’enrageait, et elle devait se faire violence pour ne pas frapper dans un arbre proche lorsqu’elle y songeait. C’est à quelques kilomètres à peine de sa meute qu’elle sentit la deuxième odeur inconnue de sa journée. Masculine, quoi qu’un peu fleurie, elle ressemblait à celle d’Enyelle. Un demi-lycan? Un elfe mordu, ou un mélange? La jeune femme ne saurait le dire. Cependant, ce qui était certain, c’est que peu importe ses origines, il voyageait sous la même forme qu’elle.
Curieuse, arrivée à une clairière, Arielle marcha ouvertement vers son centre, pouvant ainsi observer la lumière jaune-orangée du soleil couchant. Elle se tourna vers l’odeur qui se faisait de plus en plus forte, puis se dirigea vers elle. Elle fit face à un homme qui n’avait pas l’air étonné de sa présence.


<< Bonjour… Que cherchez-vous? Pardonnez-moi la question ; je m’explique : Ceux qui viennent ici cherchent généralement quelque chose, qu’ils ne le sachent ou non. Peu s’aventurent dans cette forêt sans but précis… Et vu votre direction, soit vous vous rendez à l’océan, soit vous vous êtes égaré, soit vous cherchez quelque chose. Je penche plus pour la troisième option, je réitère donc ma question du début ; que cherchez-vous? >>

La jeune femme sourit et pencha légèrement la tête, le regard brillant. Déstabiliser les gens était l’une de ses habitudes, elle ne s’en souciait pas vraiment. C’est hors de leur zone de confort que ces derniers révèlent généralement leur vraie nature plutôt qu’une façade.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Mer 17 Aoû 2011 - 23:49

Artseus ne s’était pas trompé. Il avait bien ressenti la présence d’une personne, et celle-ci se tenait devant lui. Une petite femme s’était présentée devant, petite car Artseus avait au moins trente bons centimètres au dessus d’elle. Elle paraissait sereine, et sa question semblait dite avec une voix calme et posée. Elle ne dégageait aucune peur, elle souriait même. Ses yeux dorés étaient troublants et son sourire ne faisait qu’accentuer la chose. Continuant de s’approcher l’homme écouta les paroles de la petite femme. Puis après s’être suffisamment approché il huma l’air, silencieux et posé il comprit qu’elle disait la vérité. On pouvait humer une faible odeur marine d’ici en se concentrant sur son odorat, mais le plus flagrant indice était les oiseaux loin de ciel qui ne vivaient qu’à une quarantaine de kilomètres des côtes. Puis l’homme se décida enfin à regarder en face cette jeune femme.

Plus petite qu’elle, paraissant jeune qu’elle et pourtant … Il y avait quelque chose d’étrange. Il ressentait en elle une assurance et une détermination peu commune pour les femmes de son âge. Pour venir aborder une personne en pleine forêt, à l’approche de la nuit, seule ; cette femme savait ce qu’elle faisait. Artseus avec tous ces indices resta sur la défensive, il savait que bon nombre de truands vivaient en Thaodia, avec une politique chaotique les pillages étaient fréquents hors des meutes. L’homme plongea son regard dans celui de l’humaine et entama la discussion.


« Bonsoir, mademoiselle. Je vous trouve bien curieuse pour une vagabonde. C’est peu commun de trouver des personnes dans cette forêt, surtout à cette heure tardive. »

Ne voulant pas être offensant le demi-elfe ajouta.

« En tout cas vous n’êtes pas aussi bête que le groupe que j’ai croisé à la frontière, ils ont essayé de m’indiquer une mauvaise direction sur les terre d’Evanya là d’où je viens. Je vous remercie donc de la certitude de vos propos. Pour vous remercier je vais répondre à votre question. »

Artseus approcha légèrement son visage afin que celui ci soit visible et que la lumière l'éclaire légèrement ; durant la conversation il s’était approché de la femme, afin d’observer ses mouvements durant son approche. Puis il essaya de lire dans son regard.

« Je cherche des réponses à mes propres questions … Au sujet de ce pays qui était le miens. »

Le visage de l’homme resta neutre. Même face à un si joli sourire, même avec des paroles sûres et sincères, Artseus paraissait insensible aux charmes de l’humaine. Son visage paraissait inquiétant, dénué de réaction, presque à la limite de la froideur, son teint blême, son regard vide de tout ressentiment, sa taille était impressionnante, et son harnachement était digne d'un chasseur. Seule une chose pouvait trahir sa situation mais il fallait la connaître. Ses yeux étaient châtains. D’habitude dans une situation étrange ses pupilles seraient devenues sombres, afin de montrer une certaines distances. Mais dans cette situation, l’homme était curieux, avide de connaître les réelles intentions de cette femme qui malgré son regard et son sourire cachait quelque chose de bien plus intéressant …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Jeu 18 Aoû 2011 - 20:18

« Ah bon? Ais-je si l’air d’une vagabonde pour que vous en passiez la remarque? Et vous avez raison, il est en effet peu commun de trouver des personnes dans cette forêt, surtout celles qui ne la connaissent apparemment pas, ou très peu. Quant à ceux qui ont voulu vous envoyer dans la mauvaise direction, je veillerai à ce que cela ne se reproduise plus… »

La jeune femme écouta l’homme répondre à sa question, mentionnant ‘’ ce pays qui était le siens ‘’… Ah. Comme cela elle avait visée juste, il n’avait probablement pas été élevé en Thaodia. Chez les elfes, alors? Elle qui avait grandie chez les nains riait bien du fait qu’il avait été élevé parmi ‘’ ceux aux longues oreilles ‘’. Elle n’avait cependant pas de préjugés à leurs égard, étant donné qu’Enyelle vivait parmi sa meute et qu’elle avait déjà rencontrée leur commandant, Ayliän Faën. C’est d’un air amusé qu’elle déclara.

« Chercher à déterrer le passé n’est pas nécessairement la bonne marche à suivre lorsque l’on veut avancer à travers ce chemin qu’est la vie… J’espère que vous trouverez ce que vous êtes venu chercher, si toutefois intentions positives vous avez. Dans le cas contraire… Vous ne passerez pas cette clairière. Libre à vous de me mentir… Je le saurai. »

La louve s’assit par terre, appuyant son menton sur ses genoux. Son sourire s’effaça pour laisser place à un air plus serein, qui affichait bien qu’Arielle ne craignait pas le moins du monde son égal positionné en face d’elle. Égal était un bien grand mot, mais nous n’entrerons pas dans le jeu des hiérarchies… Elle ne portait aucune arme et cela n’avait pas d’importance, elle se doutait qu’il n’était pas venu pour tuer ou faire du mal sur son territoire. Restait à savoir si elle se trompait sur son compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Jeu 18 Aoû 2011 - 22:54

La jeune humaine n’était pas du tout impressionnée par la carrure d’Artseus. Elle semblait toujours aussi assurée dans ses propos et dans ses actes. Elle était assise devant lui. Même si l’hybride était un inconnu à ses yeux elle savait qu’il n’agirait pas de façon agressive. Comment savait-elle cela, pour une personne qui n’affichait pas ses sentiments, elle lisait en Artseus comme un livre ouvert. C'était déstabilisant pour lui. Il allait la mettre au défi, mais d’une façon amusante. Puisqu'elle lisait en lui, le demi elfe allait tenté de la percer à jour.

« Chercher son passé fait parti de la vie de chacun. Il est impossible de vivre sans lui, même une personne qui perd son passé, s’en forge un par la suite. Penser au passé est une idée rassurante car on sait que lorsqu’on y pense nous ne referons pas les mêmes erreurs où aussi certains souvenirs sont ancrés en nous pour nous donner du baume au coeur dans les tristes jours. Donc je suis aux regrets de vous informer que je vais passer ce chemin car je suis bien décidé à le connaître. »

Puis Artseus s’assit contre toute attente. Il se mit au même niveau que la louve. Il s’assit de façon à avoir un genou à terre et l’autre lui permettant de poser son bras et ainsi sa tête.

« Mais pour le moment je ne suis guère pressé par le temps … Et vous que faites vous ici ? Je sais bien que cela ne me concerne pas ; mais … »

Artseus plongea son regard dans le sien, étrangement ses pupilles venaient de changer de couleurs. Elles étaient devenues rassurantes, douces et dorées. Son regard venait de changer car il était passionné par quelque chose de précis. Dans le cas présent sa curiosité le passionnait, il voulait connaître cette femme, la raison pour laquelle elle était venue en cette clairière. Il allait à son tour la déstabiliser.

« Derrière votre semblant d’assurance se cache quelque chose. Je ne connais pas la raison mais vous n’êtes dans votre état habituel, quelque chose vous trahis. Pour être sincère avec vous je trouve que l’on se ressemble, il me manque quelque chose ; et vous soit quelque chose est absent dans votre vie soit … vous l’avez perdu … Mais je n’insisterai pas sur ce sujet, nous en parlerons si vous en voyez l’envie et si je vous prouve que ma venue est non agressive.»

Puis Artseus conclut toujours avec se regard avec plein de curiosité …

« Si vous voulez la vérité sur ma raison de ma venu, pourquoi n’avez-vous pas été sincère avec moi ? Je n’ai aucune certitude, il est vrai, sur ce que je vais vous dire … Mais vos propos et votre attitude vous trahisse. Vous faites sans doute parti d’un groupe voire même d’une meute. Cette assurance, cette sérénité je ne l’ai jamais vu dans le cœur des lycans indépendant qui sont généralement égoïstes et peu curieux de nature. De plus le fait que vous vouliez m’empêcher de passer confirme cette idée. Après vous m’avez dit que vous veillerez à ce que cela ne recommence pas. Les personnes qui veillent sur les autres ne sont pas de simples soldats, mais des personnes qui connaissent bien leur pays et qui savent ce qu’elles doivent faire pour remédier à cela ont ce genre de discourt. Je dirai que vous avez un rang au sein de cette hiérarchie. Je doute par contre que vous soyez le sommet de cette hiérarchie … Si vous l’étiez ; on ne vous laissera pas toute seule afin d’éviter que ce genre de situation dans laquelle nous sommes … »

L’hybride n’avait pas mâché ses mots. Il avait droit au but pour conclure. Artseus était une personne perspicace. Malheureusement ce don est une contrainte car elle lui a attiré de nombreux ennuis par le passé. Le ton qu’il avait employé n’était pas sec, il avait énoncé sa théorie avec une grande certitude. Il était confiant et son ton était plus rassurant et posé qu’au départ. La femme avait réussi à rassuré l’homme, sans qu’Artseus se rende compte il était près à se confier. Peut être allait elle agir de la même façon ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Jeu 18 Aoû 2011 - 23:43

Arielle trouvait que l’elfe lui ressemblait quelque peu, avec sa curiosité et sa capacité d’analyse. Par-dessus tout, elle aimait bien pouvoir parler avec lui d’égale à égal… Chose que la plupart des loups avaient tendance sujette à ne pas faire lorsqu’ils connaissaient son rôle en Thaodia… Sauf, bien évidement, ceux à qui elle s’était d’abord présentée comme étant ‘’ Arielle Mûdrin ‘’ et non ‘’ Chef de Nord-Bois et fondatrice du Service de Sécurité de Thaodia ‘’… Donc investigatrice d’une paix précaire entre les meutes… Une trêve. Heureusement pour elle, il y avait encore des lycans qui ignoraient son nom… Avec lesquels elle pouvait parler en toute franchise. Sauf sur un point.

« Le passé fait de nous qui nous sommes. Si nous l’avons oublié, pourquoi vouloir le chercher, au détriment de celui ou celle que nous somme devenu? La personne qui perd la mémoire se crée un présent, et non un futur. Penser au passé n’est pas nécessairement une idée rassurante car justement, la peur de refaire les mêmes erreurs est toujours présente. Et si vous tenez tant à explorer un chemin duquel vous ne savez apparemment pas grand-chose… Est-ce parce que vous pensez y trouver une meilleure personne que celle que vous êtes en ce moment? »

L’homme s’assit à ses côtés, ce qui la surprit quelque peu ; elle pensait qu’il allait partir. Les gens sont pleins de surprises… La jeune femme observait les changements de couleur dans les yeux d’Arteus. Intéressant….

« Je n’ai absolument rien à cacher, il suffit de poser les bonnes questions. J’ai apprise la mort de mon compagnon, Gïlh’Or, chef de la meute de Croc-Noir… Il y a quelques jours. Je ne tiens pas à en parler pour le moment… Nous verrons plus tard. C’est simplement une histoire compliquée. »

La louve sourit car dans les yeux de l’homme, elle voyait comme un reflet de ce que devaient refléter les siens quelques secondes plus tôt ; soit une profonde curiosité. Elle se mordit la lèvre pour ne pas penser au loup qui avait partagé sa vie pendant si peu de temps. Impassible, elle continua :

« Je n’ai pas été sincère parce que je ne trouvais pas convenable de l’être avec un parfait inconnu. Je fais en effet partie d’une meute, celle des terres de Nord-Bois, sur lesquelles vous voyagez en ce moment-même. Je connais en effet bien mon pays… Et j’ai un rang, comme tout loup en Thaodia désirant faire partie d’une meute, au sein de cette dernière. »

La jeune femme pencha la tête et sourit d’un air malicieux.

« Cependant, mon rang importe peu, puisqu’il ne définit que ce que je suis, et non qui je suis. »

Bien sûr, si il y tenait vraiment, elle le lui dirait, mais pour l’instant, cela n’avait pas d’importance. Elle reprit, le côté serein d’elle-même s’affichant avec l’oubli de Gïlh’Or.

« Et vous? Où vous rendez-vous donc pour poser et trouver des réponses à vos questions? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Ven 19 Aoû 2011 - 0:49

Artseus venait d’échanger bon nombre d’idée avec cette femme. Etrangement elle se laissait mener aux questions du demi elfe ; elle rentrait dans son jeu. Ceci ne fit qu’attiser cette curiosité profonde qui était endormie depuis un certains au fond de son cœur. Ils étaient à présent d’égal à égal, et semble t’il rien ne pourrait perturber cette discussion. Les deux protagonistes étaient face à face, et l’échange devenait de plus en plus intéressant … L’humaine émit son idée du passé. Elle semblait défendre qu’il était mauvais de songer au passé. Artseus ne put s’empêcher de continuer la discussion sur ce sujet.

« Et que faites vous des personnes qui ont perdu ce passé de façon non intentionnelle ? Me direz vous que c’est le destin qui a décidé à ma place de me voler cette partie de mon histoire. Mais étrangement, ce passé c’est une partie de moi et lorsque j’y songe je me sens moi-même. Je ne renierai jamais mon nouveau passé car c’est lui qui m’a fait à l’image que je suis. Mais voyez vous je ressens un vide au plus profond de moi, je me sens incomplet et c’est en Thaodia que j’ai le sentiment d’être chez moi. »

Artseus s’ouvrait si facilement à cette personne ; deux autres personnes avaient réussi ce prodige, d’habitude si réservé il ne ressentait pas l’utilité de mettre une barrière entre lui et cette femme. Pourquoi ? Qu’avait elle de plus que les autres ? Puis la femme s’ouvrit à son tour à lui. C’est à ce moment qu’une faille s’ouvrit en lui. Si cette femme était sincère elle n’abuserait pas, mais si ce n’était pas le cas … le demi elfe serait fixé d’ici peu.

« Je sais que je ne peux pas comprendre ce que vous ressentez et que mes mots n’ont que peu de force face à votre ressenti, mais sachez que je suis désolé pour vous. »

Cette faille était perceptible, même pour cette femme. Les yeux de l’hybride perdirent en intensité, un brun terne chassa l’or rassurant qui baignait son regard. L’homme détourna le regard pendant quelque secondes, surtout au moment où il entendit qu’elle ne souhaitait pas en parler pour le moment. Il comprit au moins pourquoi elle ne souhaitait pas se remémorer son passé. Puis doucement il replongea son regard. Elle put percevoir une notion de mélancolie dans ce regard, comme ci l’homme ressentait la tristesse de cette femme. Il resta silencieux un moment puis :

« C’est étrange, une de vos phrase résonne encore en mon esprit : Pensez vous trouver une meilleure personne que celle que vous êtes maintenant, c’est à peu près ce que vous avez dit. Depuis que je suis parti des terres elfes j’essaie au maximum de cacher les sentiments, car ceux-ci sont synonymes de faiblesse à mes yeux. Que ce soit en politique, en amour, en combat montrer ses faiblesses n’a été qu’un échec conséquent. Malgré cette idée que j’ai de moi-même mes yeux me trahisse sans cesse. Qu’elle ironie du sort n’est il pas ? »

Après le long silence il avait essayé d’adoucir la discussion en plaisantant sur sa situation. Il ne souhaitait pas trop insister sur certains points, comme le fait que cette femme brisait chacune des barrières qu’il avait érigées pour ce protégé de ce genre de situation. Peut être était ce la sincérité de cette femme qui le troublait à ce point … Ensuite Artseus eut de nouveau une réflexion. Il ne comprenait pas un point de son histoire. Elle avait dit perdre son compagnon, chef de la meute du croc noir (soit dit en passant la meute la pire qu’il soit aux yeux du demi elfe). Donc si elle était la femme de ce chef, ne devait elle pas être le second de la meute du croc noir ? Ce qu’il ne comprenait pas était qu’elle faisait partie de la meute du nord bois … Artseus était perdu. Puis il ajouta à la phrase qu’elle venait de dire.

« Je suis d’accord avec vous sur ce point, avoir des responsabilités n’empêche pas d’être une personne près du peuple ainsi qu’à l’écoute de son prochain. Au contraire, il faudrait que certains chefs de meute écoutent un peu leurs frères avant d’agir de façon si égoïste, cela permettrait d’éviter bon nombre de conflits. »

Artseus ne sourit pas à la demoiselle, mais … la lueur dorée apparaissait doucement de nouveau comme ci l’éclaircie de la tristesse laissait place à la lueur de la curiosité.

« Je peux vous le dire à présent. Mes souvenirs m’ont indiqués que j’étais originaire de la meute du nord bois. Mes parents sont des chasseurs confirmés et ils vendent des peaux de bêtes raffinés aux elfes. Je cherche à retourner sur les traces de mon passé afin de réintégré la meute. Retrouver ma famille est ma priorité, mais c'est aussi pour autre chose que je suis revenu. Je sais que cela peut paraître fou, mais j’ai une ambition pour les lycans … Je rêve de les unir, tous sous une même bannière. Je ne cherche pas le pouvoir mais j’aimerai aider ceux qui ont ce pouvoir à les guider vers cette utopie. Je ne cherche pas à faire couler le sang, je cherche la paix. Mon rêve est de prouver aux autres races que nous ne sommes pas des barbares mais une civilisation égale à la leur et même pouvant les dépasser sur certains points. »

Les yeux d’Artseus étaient plongés dans ceux de la lycanne, la légère brume dorée avait fait place à une lueur beaucoup plus vive, presque envoutante. La voix d’Artseus qui était calme et posé s’était atténué une sonorité légère et fluide, ses mots avait la force d’une cascade mais le son de sa voix était aussi fluide et calme qu’un frêle ruisseau. Artseus venait de nouveau d’ouvrir son esprit à l’humaine, cette complicité n’était pas simplement due à l’empathie de l’elfe, la femme était aussi pour quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Mer 24 Aoû 2011 - 22:19

Arielle se leva, étira ses jambes. Elle s’approcha de l’homme à pas feutrés et le fixa dans les yeux.

« Même si vous n’avez pas voulu perdre votre passé, ce que vous êtes aujourd’hui, vous ne le seriez probablement pas sans l’avoir encore en mémoire. Je ne crois pas au destin… Ni au vol d’évènements, qui est un sujet un peu trop abstrait à mon goût pour une discussion de routine... Comment pouvez-vous être vous-même en songeant à quelque chose que vous ne connaissez pas? »

La louve s’approcha plus près, histoire de sentir son odeur. Sucrée, comme les elfes…

« De un… Les sentiments sont une force et de deux… Je connais deux chefs de meute qui écoutent leurs semblables. »

La jeune femme eut un éclat de surprise dans le regard lorsqu’il parla de Nord-Bois. Tiens tiens… Il se rendait à sa meute. Peut-être allait-elle se mettre à croire au destin…Et apparemment, il avait le même but qu’elle. Charmant.

« C’est également mon but, d’aider les nôtre à s’épanouir en paix et en liberté. Je peux donc vous conduire à Nord-Bois, si vous le désirez. »

Sans l’attendre, elle se mit à marcher, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Ven 26 Aoû 2011 - 16:03

La discussion avait bien commencée. Les deux héros étaient tellement investis dans leur échange d’idée qu’ils n’avaient pas remarqué que la nuit venait de tomber. Artseus était curieux de connaître un peu plus cette femme. Un sentiment l’envahissait en la regardant, une sensation étrange, ils ne se connaissaient que depuis peu mais Artseus avait l’impression de la connaître. Cette femme savait comment aborder les gens, d’une façon habile elle avait réussi à intéresser l’homme. Ce talent lui permettait de découvrir de nombreuses choses sur l’homme, son passé, ses intentions et ses objectifs présents. Cette façon effrayait aussi tout autant le jeune homme. Il avait beau être curieux par cette discussion, il ne savait toujours pas qui était cette femme. Il l’écouta avec cette voix qui était intrigante.

« Même si vous n’avez pas voulu perdre votre passé, ce que vous êtes aujourd’hui, vous ne le seriez probablement pas sans l’avoir encore en mémoire. Je ne crois pas au destin… Ni au vol d’évènements, qui est un sujet un peu trop abstrait à mon goût pour une discussion de routine... Comment pouvez-vous être vous-même en songeant à quelque chose que vous ne connaissez pas? »

Il ajouta sans aucun sourire mais une voix rassurante :

« Le destin est immuable et est tracé pour chacun. Les dieux sont les guides qui nous permettent le bon chemin. Que vous n’y croyiez pas ne me dérange pas, ne nous égarons pas du sujet premier. Votre remarque est intéressante. Peut être que je ne me sens pas moi-même avec ce que j’ai à présent. Je suis un demi elfe lycan. Je ne suis pas comme mes confrères elfes, j’ai tendance à m’emporter plus vite qu’eux, je dois souvent contrôler une force au fond de moi qui me pousse à agir contre mes principes, je ne comprends pas non plus tous les préceptes elfiques. Ces pulsions sont inconnues chez les elfes. Elles ne le sont pas pour votre peuple. J’ai besoin de réponses pour comprendre qui je suis. »

Puis il ne continua pas la discussion sur les sentiments et les leaders lycans. Il acquiesça silencieusement et respectueusement à la lycanne. Il ne connaissait que peu de choses sur ces sujets. Cela ne lui servirait à rien de s’embourber dans un sujet conflictuel. En effet les sentiments étaient un sujet tabou pour Artseus. Ils ne comprenaient pas pourquoi ils étaient une force, il préférait les cacher, ainsi il se sentait en paix et serein pour affronter le monde. Les chefs de meute lycan était un sujet tout aussi inconnu. En effet l’homme n’avait entendu que des histoires de part les elfes. Ceux-ci n’avaient pas toujours une bonne opinion d’eux. Peut être était un préjugé après tout … Puis l’homme écouta de nouveau la femme. Cette voix était agréable à entendre. Il esquissa un très léger sourire sur le coup, qu’il s’empressa de dissimuler.

« C’est également mon but, d’aider les nôtre à s’épanouir en paix et en liberté. Je peux donc vous conduire à Nord-Bois, si vous le désirez. »

« J’en serai ravi … *réfléchit* Quand j’y pense vous ne m’avez toujours pas dit comment vous vous nommez mademoiselle. Je pense qu’il serait temps que nous partagions cela. Je me nomme Artseus Sigma. Et vous ? »

Artseus emmena son sac et suivit la jeune femme. Il se tenait à côté d’elle. Etrangement les deux lycans formaient un couple atypique. Une petite femme à la chevelure argentée ; et un homme impressionnant avec de longs cheveux d’ébène. Leur point commun était leurs yeux dorés et l’allure qu’ils avaient ensemble. Etrangement même si ils étaient différent ils allaient bien ensemble … Le long du chemin l’homme ne put s’empêcher de lancer des regards curieux, cette femme l’intriguait de plus en plus … Il conclut par :

« J’aime au plus profond de moi la nuit, cette odeur particulière de la forêt le soir, le frisson que l’on ressent lorsque le soleil disparait, les couleurs unies sous une même palette. Je sens que je suis en train de revenir chez moi … »

Le lycan n’affichait aucune mimique, mais dans sa voix et dans ses yeux il était facile de deviner son enthousiasme.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   Ven 26 Aoû 2011 - 17:13

(Fin du RP, suite à la meute de Nord-Bois)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur les traces d'un passé incertains ... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le reflet du passé [Terminé]
» Les fantômes du passé [Terminé]
» Thom Killers ※ ‘‘ Sur les traces d'un passé longtemps mis de côté ’’
» Jordan Parrish - Les cendres du passé [terminé]
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-