Partagez | 
 

 La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]   Dim 11 Sep 2011 - 16:37

Ariani était à peine entrée dans la pièce que l'odeur du sang frais la percuta de plein fouet. Heureusement, elle y était suffisamment habituée pour savoir rester parfaitement calme. Elle observa l'humain inconscient qui s'exposait inconsidérément à elle. Elle songea un court instant qu'il devait être béni, pour être tombé sur elle et pas sur une de ses amies vampires croisées tout à l'heure. Elles l'auraient tué san hésitation.

« Ariani, tu es là ! Tu vas bien ? Il ne t'a rien fait ? Tu n'es pas blessée ? »

Elle hésitait à ouvrir la bouche pour l'instant, pas tout à fait sûre d'être si maîtresse d'elle même qu'elle le pensait. C'était clairement lui le plus mal en point des deux, et de très loin. Elle ne bougeait toujours pas, espérant qu'il se rendrait compte du danger qu'elle représentait pour lui. Il avait l'air d'avoir tout juste compris ce qu'elle avait du mal avec son sang, et fit le geste de refermer sa chemise, qui était posée sur la table un peu plus loin. Il tenta de reculer mais tomba dans ses bras, pris d'un vertige. La vampire ferma les yeux pour ne plus voir le sang, ça serait toujours ça de gagné. Elle le serra doucement dans ses bras, et déposa un baiser dans ses cheveux.

Rouvrant les paupières, elle adressa un signe bienveillant à la servante avant de déposer tendrement le jeune homme sur la table. Elle prit un chiffon et le trempa dans l'eau que la femme avait laissée là, et entreprit de nettoyer son corps. Lorsqu'il fut à peu près propre, Ariani l'emmena à l'étage, et le déposa sur le lit. Elle se sentait mal, et la tête lui tournait de plus en plus. Elle s'intéressa enfin à sa propre blessure. Le loup l'avait mordu, et avait réussi à percer sa peau. Or, le venin de loup est mortel pour un vampire... Inspectant la plaie, elle constata avec soulagement qu'il n'y avait qu'une infime goutte de venin. Le loup n'avait pas réussi à la tuer. Enfin, pas encore. Allait-elle survivre ? Elle ignorait quelle quantité de poison pouvait engendrer la mort. En tout cas, son maître lui avait appris que c'était particulièrement dangereux. La vampire s'étendit sur le lit, en compagnie de celui qu'elle aimait, sentant le besoin intense de se reposer. Elle l'ignorait, mais son corps luttait déjà contre l'envahisseur canin. Elle survivrait aisément, mais garderait la marque de crocs pendant des mois...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]   Dim 11 Sep 2011 - 21:59

Son corps était souffrant et quémandait avec urgence du repos mais son esprit divaguait, ses pensées s'entremêlaient et la vague d'interrogation qui déferlait dans son cerveau l'empêchait de fermer les yeux. Tibère était allongé sur le lit à côté de la vampire qui semblait déjà sombrer dans un sommeil profond. Même ces fortes créatures pouvaient être épuisées et cette pensée arracha un bref sourire à l'humain. Il l'observait silencieusement dormir, sa nouvelle perle aux cheveux d'or où il glissa délicatement sa main. Quelle sensation étrange, le liquide qui le faisait vivre rendait malade sa compagne, la vie ne pouvait donc pas côtoyer la morts sans rudes épreuves ? Son quotidien serait-il ainsi à présent, semé de batailles entre deux races qui habitées par la haine, avec lui au milieu, inutile ? Il effleura avec précaution la blessure de son aimée, il avait bien plus peur pour elle que pour lui et culpabilisait sans vraiment savoir pourquoi. Les choses se seraient peut être passées différemment s'il n'avait pas été là, elle n'aurait pas eu à s'inquiéter pour lui, incapable de se défendre, ne se serait pas faite blessée et n'aurait pas du résister à son envie de sang. Tibère soupira, tourna le dos à celle qui dormait et tenta de trouver le sommeil à son tour.

Le repos fût de courte durée, il s'était en effet levé avant que le soleil ne disparaisse du ciel. Même s'il était encore faible et dans un piteux état, il pensait être plus sage de ne pas envahir un peu plus la chambre de son odeur sanguine qui devait être bien plus forte que son parfum. Tibère se redressa, observa une fois de plus la vampire endormie puis se pencha sur elle, déposa un baiser brûlant sur sa joue froide puis se releva et quitta la pièce à pas feutrés. Encore chancelant, il s'exécuta tout de même à trouver un employé dans cette immense demeure. Il aperçut ce qui semblait être le majordome, lui demanda de quoi écrire et chose faite, il s'assit à un bureau puis après avoir trempé la plume dans l'encre, il commença à rédiger sa lettre d'une écrite appliquée.

" Lorsque tu recevras ceci je serais sûrement déjà loin. Ne t'en fais pas, je ne fuis pas, loin de moi l'idée de quitter, je pense simplement que je devrais te laisser respirer un moment. Je ne sais pas si ton quotidien est toujours ainsi, mais j'ai l’impression de ne t'attirer que des ennuis, il doit être difficile de veiller constamment sur une proie aussi facile que moi. Tu as été blessée par ma faute et mes propres souffrances t'ont causé du tort...
Je rentre donc chez moi, en Oryenna, à la Cité de l'aurore, dans ma maison, loin d'ici. Elle est bien moins luxueuse que la tienne, située dans un quartier plutôt mal famé mais elle reste malgré tout mon foyer., et si un jour la folle idée de venir te passait par la tête, ma porte sera évidemment ouverte. Je ne compte pas devenir un féru de combat, j'ai retenu la leçon mais ne t'inquiète pas, ma blessure devrait vite cicatriser, je suis plus robuste que je n'en ai l'air. D'ici là prends soin de toi, préfère la tranquillité à la haine des loups-garous. Et surtout, Ariani, si tu trouves une nouvelle conquête, avoue-le moi avant que je devienne définitivement épris de toi.
Puisses-tu recevoir l'effluve de mon amour lors de tes songes. Tibère. "

L'humain poussa un soupir, fixa sa lettre sans la lire puis la plia finalement. Il revint voir l'employé, remis les instruments qui lui avaient servit à écrire puis lui confia son texte et lui demanda de le remettre à Ariani lorsqu'elle serait debout. Tibère salua l'homme et quitta le manoir d'un pas leste, en route vers sa contrée natale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]   Mar 13 Sep 2011 - 23:48

Ariani se réveilla en début de soirée, alors que le monde s'assombrissait pour une nouvelle nuit. Elle sortit lentement de sa torpeur, puis fut étonnée de ne pas voir Tibère à ses côtés. Où était-il passé ? La vampire se leva et partit aux nouvelles. Elle jeta un oeil dans les chambres, puis ne le trouvant nulle part, elle rejoignit les cuisines. Quelqu'un l'avait sûrement vu partir. Elle ne pouvait croire qu'il s'était simplement eclipsé sans rien dire une nouvelle fois. Quelque chose au fond d'elle lui disait qu'il ne le pouvait. Qu'il était plus délicat que ça. Et elle avait raison, car à peine eût-elle franchi la porte des cuisines que le serviteur auquel Tibère avait laissé le messag le lui tendit, en lui disant que le jeune homme était parti.

" Lorsque tu recevras ceci je serais sûrement déjà loin. Ne t'en fais pas, je ne fuis pas, loin de moi l'idée de quitter, je pense simplement que je devrais te laisser respirer un moment. Je ne sais pas si ton quotidien est toujours ainsi, mais j'ai l’impression de ne t'attirer que des ennuis, il doit être difficile de veiller constamment sur une proie aussi facile que moi. Tu as été blessée par ma faute et mes propres souffrances t'ont causé du tort...
Je rentre donc chez moi, en Oryenna, à la Cité de l'aurore, dans ma maison, loin d'ici. Elle est bien moins luxueuse que la tienne, située dans un quartier plutôt mal famé mais elle reste malgré tout mon foyer., et si un jour la folle idée de venir te passait par la tête, ma porte sera évidemment ouverte. Je ne compte pas devenir un féru de combat, j'ai retenu la leçon mais ne t'inquiète pas, ma blessure devrait vite cicatriser, je suis plus robuste que je n'en ai l'air. D'ici là prends soin de toi, préfère la tranquillité à la haine des loups-garous. Et surtout, Ariani, si tu trouves une nouvelle conquête, avoue-le moi avant que je devienne définitivement épris de toi.
Puisses-tu recevoir l'effluve de mon amour lors de tes songes. Tibère. "


Ariani s'assit sur la première chaise qu'elle put rejoindre, songeuse. Peut-être avaient-ils besoin de temps pour s'adapter à leurs conditions mutuelles ? Oui, c'était probablement une bonne chose, à ce niveau là. Mais qu'il puisse penser qu'elle trouverait quelqu'un d'autre la laissait perplexe. Ne lui avait-elle pas dit combien elle l'aimait ? Il lui semblait pourtant l'avoir clairement mentionné, et à plusieurs reprises. Enfin, quoi qu'il en soit, ce n'était pas demain la veille qu'elle entreprendrait un tel voyage. Le risque était trop grand pour une vampire de sa condition, surtout seule. Elle connaissait mal la route pour se rendre à la Cité de l'Aurore, car lors de ses voyages dans tout Ephaëlya, c'était son créateur qui avait mené la danse, et qui avait trouvé des lieux pour se protéger du soleil durant la journée. Jamais, seule, elle ne parviendrait à faire cette route sans avoir des ennuis. Elle soupira, navrée d'être retenue ainsi par sa condition de vampire. Le coeur gros, elle remonta dans sa chambre afin de déposer la lettre dans sa vitrine à souvenirs, bien à l'abri avec tout ce qui comptait à ses yeux. Elle sortit alors de la maison pour aller se promener du côté de la Forêt des Murmures...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» « La raison parle et le sentiment mord. » [PV : Chauve-Souris]
» La raison parle et le sentiment mord. [Terminé.]
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]
» Critique de la raison pure [essai]
» Parle tout bas si c'est d'amour [Tour I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-