Partagez | 
 

 Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Ven 23 Sep 2011 - 3:46

Encore une nuit calme et apaisante. Dès la tombée de l'obscurité, Vladimir s'était enquit d'enfiler son long manteau noir et avait parcouru les rues d'Ambroisie à toute vitesse. Ses envies du jour le menèrent tout droit vers la forêt des murmures, pas pour chasser cette fois-ci, mais pour se trouver un coin plus isolé encore qu'il ne l'était possible. Le vampire connaissait d'ailleurs un lieu précis et il se glissa silencieusement à travers la flore. Il arriva finalement face à un immense et plat rocher où il s'empressa de s'allonger. Il avait emporté un bouquin avec lui et commença lentement à le feuilleter. Vladimir était dans une position telle qu'on aurait pu croire qu'il était un modèle posant pour une future statue si les lieux n'étaient pas déserts. Il était gracieusement allongé sur la roche et la lune éclairait avec intensité son pâle visage. Le vampire affectionnait particulièrement cet endroit illuminé dans un environnement pourtant si sombre. Sa lecture en revanche le laissait perplexe, de la littérature humaine contant la tragique histoire de deux amants aux classes sociales trop différentes pour vivre leur amour au grand jour. L'amour, ce sentiment revenait presque dans tous les livres, quelle était donc cette obsession pour ce sentiment ?

Une odeur piqua soudainement son nez et l'interrompit dans ses réflexions. C'était une odeur délicieusement sucrée, l'odeur d'un jeune humain. Heureusement pour celui-ci Vladimir n'avait pas particulièrement faim et il restait toujours parfaitement maître de lui-même en n'importe quelle circonstance. Il était simplement curieux de savoir qui pouvait bien être assez brave ou inconscient pour s'aventurer seul dans la forêt des murmures à cette heure-ci où règnent les créatures de son espèce. Il se redressa dans un geste fluide et ses yeux percèrent l'obscurité jusqu'à trouver la cible de ses interrogations. Au premier abord Vladimir n'avait rien d'un vampire si ce n'était la pâleur de son doux visage, il n'inspirait pas la crainte mais pas non plus la sympathie. Son regard froidement impassible dévisagea l'humaine dont les yeux attisaient un peu plus sa curiosité. Voilà qui était mystérieux, des pierres précieuses pourpres en guise de pupilles.

Le vampire referma son livre en un claquement sonore qui fit tressaillir le silence. Il pivota en direction de sa convoitise et telle une ombre il vola presque jusqu'à elle. Il la dévisagea de son regard impassible, obnubilé par ses étranges yeux. Puis pour montrer qu'il ne lui voulait rien de mal, il déposa un baiser sur sa main, signe de politesse pour lui qui vivait toujours à l'ancienne mode de l'époque où il était encore humain. Le vampire à l'apparence de jeune homme observait les moindres détails de celle qui se trouvait en face de lui et ne daigna pas décrocher un seul mot. C'était une sorte d'inspection silencieuse où régnait une étrange atmosphère.


Dernière édition par Vladimir Vancheri le Mer 28 Sep 2011 - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Ven 23 Sep 2011 - 21:59

La lune éclairait magnifiquement la forêt des murmures. Quelques jours auparavant, Kanâa s'était décidée à visiter Màvreah. La Forêt des Murmures regorgeant de paysage purs et sombres à la fois, elle s'était mis en tête de les dessiner. Elle avait donc commencer par s'y rendre de nuit, connaissant parfaitement les dangers qui y rôdent et les rumeurs lancées. Sa témérité la perdrait, elle le savait. Ou plutôt, elle venait de le vérifier. Apparemment, son sens de l'orientation n'était pas si infaillible que ça. Elle tourna la tête à gauche, puis à droite, tourna sur elle-même, et finit par admettre qu'elle était perdue. Mais ce n'est pas pour autant qu'elle allait s'avouer vaincue, et paniquer comme une idiote. Elle décida donc de s'assoir un instant, en croisant les doigts pour ne rencontrer aucun vampire mal intentionné, et dégaina d'un geste fluide son éternel carnet de croquis et un crayon. Elle commença par dessiner les alentours, de mouvements rapides et précis. Ses yeux brillants enregistrant tout, voyant tout, et seuls témoins de son dur labeur.

Une fois qu'elle eût fini, elle se releva et constata qu'elle ne voyait plus rien. Emportée par sa fièvre dessinatrice, la jeune femme s'était laissée prendre par le temps. L nuit était maintenant noir d'encre et elle avait presque du mal à distinguer la Lune. Elle avançait à tâtons dans la forêt, trébuchant de temps en temps sur des pierres, jurant alors que ses grands yeux roses ne voyait rien dans la pénombre des sous-bois. Kanâa fronça le nez. Elle détestais ne pas savoir où mettre les pieds. Elle s'apprêtait à rebrousser chemin quand une ombre passa, faisant voler ses cheveux, et son sang ne fit qu'un tour quand elle constata qu'un homme qui ne se trouvait pas à cette place quelques secondes avant se tenait devant elle.

Elle voulût reculer, mais avant qu'elle esquisse un mouvement, l'inconnu se pencha élégamment en avant et déposa un un baiser sur le dos de sa main. Son souffle froid chatouilla sa peau et elle se raidit. Même si ce geste prouvait qu'il ne lui voulait aucun mal, il se pourrait bien qu'il soit un vampire, et Kanâa ne désirait prendre aucuns risques en cette nuit. Elle dégagea donc doucement sa main, mais fermement et recula de quelques pas, fixant le regard de l'homme. Elle se soumit donc sans gêne à son examen silencieux et fit exactement la même chose de son côté. En cas d'urgence, elle possédait une dague en argent, et elle approcha sa main de celle-ci, se tenant prête à toutes hostilité. Elle observa donc chaque geste cette personne, apparue de nul part....

Quand elle réalisa que depuis plusieurs minutes, rien ne c'était passé, elle ouvrit enfin la bouche et défia du regard son adversaire, parlant d'une voix claire :

" Qui-êtes vous donc, pour vous promener inconsciemment en ces lieux ? N'avez-vous donc jamais entendu les rumeurs et les mises en garde qui courent les rues ?"

Toujours en garde, elle attendit patiemment la réponse de cet homme, continuant toujours de le fixer de ses yeux translucides...


Dernière édition par Kanâa Nydiralaeth le Sam 24 Sep 2011 - 3:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Sam 24 Sep 2011 - 3:06

Était-ce là une pointe de défis qu'il apercevait dans ses deux jolis cercles d'améthyste ? C'est qu'elle l'aurait presque fait sourire, ce vampire aux traits qui restaient pourtant constamment neutres. N'était-ce pas elle, l'inconsciente qui n'avait point écouté les mises en garde quant aux dangers de cette forêt ? Il lui sembla que l'humaine inversait les rôles, peut être pour se donner du courage, allez savoir. Voilà une bien étrange jeune femme qu'il venait de rencontrer là. Il avait finalement trouvé son occupation de la nuit. Vladimir n'avait toujours pas daigné prononcer un seul mot, beaucoup de personnes le croyaient d'ailleurs muet car il n'ouvrait la bouche qu'en de très rares occasions. Il se contentait de l'observer de son air froid et dénué d'une quelconque émotion.

Le vampire pencha soudainement la tête sur le côté, il vint déplacer une mèche de cheveux de la jeune femme et glissa délicatement ses fins doigts sur son cou. Elle avait l'air si appétissante, cette jeune aventurière aveuglée par sa témérité, il aurait aimé en boire juste une goutte mais sembla finalement y renoncer. Il ne voulait pas la tuer, du moins pas encore. Malgré ses doux gestes, le contact de Vladimir était glacial, tout comme son silence et son visage impassible. Ses yeux azurés pouvaient voir dans les ténèbres, eux et il baissa alors son regard, intrigué par une nouvelle chose. Il n'observait pas le corps pourtant bien formé de l'humaine, loin de là. Il s'en étonna lui-même mais il venait tout juste de remarquer le carnet qu'elle tenait à la main. Vladimir s’accapara son calepin, sans lui demander son avis évidemment, et fit un bond en arrière à une telle vitesse que le doute quant à sa race n'était plus vraiment possible. Le vampire s'était éloigné au cas ou elle aurait voulu le reprendre avant qu'il n'ait pu y jeter un œil. Il pris tout son temps, observant longuement les pages qu'il tournait une à une. C'étaient des dessins, qui n'étaient pas mauvais d'ailleurs, elle avait l'air même plutôt douée et une idée vint à Vladimir.

Toujours sans dire un mot, il fit signe à l'humaine de le suivre, elle était bien obligée de toute façon si elle voulait récupérer son précieux ouvrage pensa t-il. Il l'emmena non loin de là, à l'endroit même où il s'était allongé avant que la jeune femme n'attire son attention. Il pointa le morceau de roche plat qui étincelait sous la lune brillante de mille étoiles et lui tendit son carnet de dessins. Le sous-entendu était suffisamment clair à son goût et il était curieux de voir le fruit de son travail, si elle acceptait, bien entendu. Il s'assit à même le sol et la fixa patiemment, il trouvait simplement cela intéressant de voir ce lieu qu'il affectionnait tant dessiné à coups de crayon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Sam 24 Sep 2011 - 17:40

Kanâa continua de fixer le regard d'acier de l'inconnu. Elle fronça les sourcils en discernant un frémissement au coin de ses lèvres. Se moquait-il d'elle ? Non, mais... Elle allait faire ravaler sa témérité à cet homme ! Elle tentait de se donner contenance en ignorant sa position de faiblesse en cette situation, mais cela ne sembla pas fonctionner sur le présumé vampire. L'homme n'avait toujours pas parlé. La jeune femme commença à reculer très lentement, toujours sur ses gardes, surveillant le moindre mouvement de son adversaire. Pour l'instant, il se contentait de l'étudier de ses grands yeux froids et pâles comme la mort.

Soudain, l'homme pencha la tête dans un mouvement élégant et avança sa main. Kanâa ferma les yeux, son cœur paniquant follement dans sa petite poitrine. Elle sentit les doigts glacés du vampire effleurer son visage et glisser une mèche de cheveux derrière son oreille avant de poursuivre leur route le long de son cou. Elle se raidit. S'il pensait pouvoir se nourrir aussi facilement, il se trompait. Elle se défendrais jusqu'au bout... Le visage toujours impassible, il sembla repérer quelque chose que lui seul pouvait voir, et baissa la tête. C'est en sentant sa main vide qu'elle compris qu'il lui avait pris son calepin. Au moment même où elle voulût s'élancer sur lui pour le récupérer, il recula à une telle vitesse que cela ne laissa aucun doute quand à sa nature. Elle avança doucement, la mine ahurie. C'était quand même privé ! Tout ses voyages étaient consignés à l'intérieur. Si le vampire s'avisait ne serait-ce que d'en enlever une page, elle se débrouillerait pour lui infliger de sérieuses blessures...

Il prit un temps infini avant de finir par lever les yeux, apparemment satisfait de son inspection. Puis quelque chose sembla lui passer à travers la tête, et il lui fit signe de le suivre. Elle se précipita à sa suite, tenant absolument à récupérer son précieux. Elle arriva alors, après quelques minutes de marche, à une sorte de promontoire, formé d'une immense pierre plate. La jeune femme recula, quelque peu impressionnée par l’ampleur de l'endroit. Elle promena son regard sur l'espace presque vide. L'impression de dominer tout Ephaëlya était prenante. La Lune donnait l'impression de se refléter même sur chaque parties du rocher. Elle écarquilla les yeux. Puis le vampire lui tendit son carnet en lui désignant l'endroit de la main. Elle haussa un sourcil. Voulait-il qu'elle le dessine ? Quelle créature étrange... Sans attendre, il s'assit alors sur le sol et la fixa patiemment.

Kanâa soupira. Elle secoua la tête, se demandant ce qu'elle avait fait pour mériter ces aventures. Elle sortit une lanière de cuir et attacha rapidement ses cheveux, afin qu'ils ne la gêne pas, en un chignon à la va-vite. Puis elle s'approcha un peu et s'accroupit, observant le visage éclairé par la Lune du vampire, cherchant la bonne façon de donner un rendue magique à son dessin. Puis, elle souffla par le nez, faisant voler une mèche de cheveux. Elle commença donc, doucement mais sûrement, à dessiner les contours. Son regard volait d'une vues à l’autre. Tantôt elle fixait un long moment l'homme, tantôt elle promenait son regard tout autour d'elle. Parfois, même, elle changeait de place, puis revenait immédiatement à la précédente. Une heure passa. Kanâa dessinait toujours. Elle fronçait les sourcils, remuait le nez, jurait, puis se remettait à dessiner. Si seulement elle avait eu plus de matériel, elle aurait pu ajouter quelques couleurs, avoir un rendue plus réel. Mais ceci n'était que quelques coups de crayons. Gris. Voici tout ce qu'elle avait pu faire.

Kanâa contempla d'un air malheureux son esquisse monochrome alors que le vampire n'avait toujours pas bougé ou parlé. Elle se releva et dit d'un ton incertain :

"C'est fini....Enfin, je crois..."

Elle hésitait à dévoiler sa première esquisse d'un endroit où elle venait d'arriver, et surtout à un inconnu. Elle tendit néanmoins son calepin à l'homme et détourna la tête. Elle attendit donc patiemment que ce vampire au mœurs... originales, se décide à se lever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Sam 24 Sep 2011 - 22:06

Vladimir n'avait pas bougé d'un cil, à vrai dire il était habitué à rester des heures entière à la même place sans exécuter le moindre geste. Et puis qu'est-ce une heure dans une vie immortelle de vampire ? La jeune femme s'était attaché les cheveux, laissant tout le loisir à Vladimir d'observer son cou gracieux où bon nombre de vampires avaient sûrement désirés y planter leurs crocs. Il observait les va-et-vient de la dessinatrice avec intérêt, se demandant par ailleurs pourquoi c'est lui qu'elle fixait parfois durant de longues minutes. En tous les cas, elle agissait en vrai professionnel et le monde qui l'entourait semblait avoir disparu tellement elle était concentrée sur son objectif. C'était amusant comme son visage laissait passer toutes ses émotions, ses sourcils semblaient faire des vagues et son nez ne cessait de se retrousser. Quelle curieuse humaine, vraiment...

Finalement elle lui tendit son œuvre d'un air incertain. De la modestie peut être ou bien tout simplement le fait d'être à moitié forcée. Mais peu importe, Vladimir se saisit du dessin et y posa ses yeux imperturbables. Il fût surpris d'être si satisfait, il n'aurait pensé qu'une fille aussi jeune pouvait avoir tant de talent et il ne s'attendait à vrai qu'à la déception quant à au résultat d'un endroit qu'il chérissait. Elle aurait sûrement voulu y ajouter de la couleur, il était certain que la morosité des couleurs n'était guère joviale mais elle reflétait bien l'allure terne du vampire. Lui qui vivait dans un monde gris depuis tellement longtemps, les pointes de couleurs gaies ne faisaient plus partie de son quotidien. Et ainsi à travers ce crayonnage il retrouvait bien l’atmosphère dans laquelle il vivait. Vladimir regrettait seulement que son œuvre ne soit pas plus grande, elle paraissait bien minuscule sur cette simple feuille de papier. Mais après tout, il avait trouvé une dessinatrice en herbe sortie de nulle part, il n'allait tout de même pas se plaindre, c'était un homme éduqué.

Le vampire avait mis presque autant de temps à contempler le fruit du travail de la demoiselle qu'elle n'en avait mis à le façonner. Ainsi donc, après d'interminables minutes, il avait fini par se relever silencieusement, il s'était épousseté convenablement puis il avait rendu son dû à la jeune femme. Si son visage aux traits d'insensible n'avait pas été comme changé en pierre depuis maintes années, il lui aurait certainement sourit. Mais évidemment rien ne se passa et c'est de son air toujours aussi indifférent qu'il la regardait. Vladimir attrapa soudain la main de la dessinatrice, dans un geste toujours aussi délicat malgré son contact glacial. Il l'emmena à l'endroit qu'elle venait de reproduire et s'assit sur la roche brillante, l'invitant à faire de même. Finalement il entrouvrit son long manteau et comme s'il allait dégainer une quelconque arme, il fit simplement apparaître ce qui semblait être une bourse. Venant d'une famille aisée, il n'avait jamais eu aucun problème d'argent et en avait d'ailleurs toujours sur lui, peut-être pour ce genre de rencontre improbable qui sait ? Il lui avait tendu les pièces d'or contenues dans le tissu, désireux de lui racheter son œuvre et tout aussi curieux de savoir quelle serait sa réaction, à cette étrange jeune fille.

Ils étaient tout deux éclairés malgré eux par l'importante lumière que dégageait la lune à cet endroit-ci. L'allure du spectacle donnait à cette transaction une sorte d'importance cruciale alors qu'au fond ce n'était qu'un achat comme un autre malgré le lieu incongru pour faire ce genre de chose. Vladimir n'avait toujours pas ouvert la bouche et observait sa compagne de son visage pâle et scintillant sous les étoiles en attente de sa réponse.

La parole est d'argent le silence est d'or, il exprimait à lui seul cet illustre et légendaire dicton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Sam 24 Sep 2011 - 23:56

Après que le vampire est inspecté son œuvre un long moment, qui sembla pourtant quelques minutes à Kanâa, elle était restée debout, là, gênée au possible. Rien n'avait traversé le visage pâle de l'homme, et elle était tiraillée par le fait de savoir si cela le satisfaisait. Elle tenta de percer ses émotions, mais le vampire était une statue de marbre. Elle s'apprêtait donc à lui demander son avis, quand il lui rendit son carnet. Elle eût l'impression d'être déjà moins seule. Il la contempla fixement une minute, puis, sans parler, lui attrapa vivement la main. Le contact presque glacial fit courir des frissons sur tout le corps, mais elle ne se plaignit pas. Ce n'était pas comme si elle avait envide d'être tuée cette nuit.

Elle allait poser une question sur leur destination, quand il s'arrêta à l'endroit même qu'elle avait dessiner quelques heures plutôt. Il s'assit doucement sur une pierre et l'invita à prendre place. Elle s'assit donc non loin de lui, gardant ses distances, quand il plongea la main sous son manteau noir, comme s'il allait l'attaquer. Sans réfléchir, elle posa sa main droite sur sa dague. Elle soupira de soulagement quand tout ce qui en sortit fût une bourse, apparemment lourde. Le vampire possédait énormément d'argent, alors qu'elle, elle se saignait presque pour pouvoir trouver une auberge bon marché. Il lui tendit alors le petit morceaux de tissu. Kanâa resta de longues minutes à regarder la monnaie d'un air ébahi. Pour tout les dessins qu'elle avait fait, jamais on ne l'avait récompenser. Et les Dieux seuls, savaient qu'elle avait dessiner de nombreux paysage dans sa courte vie. Son regard passa des mains de son interlocuteur, à son visage, puis revenait au contenue de sa main. La jeune femme paniqua. Que devait-elle faire ? Elle n'était pas du genre à se faire payer pour ses services, mais elle manquait quand même d'argent en ce moment. Et si elle voulait reprendre sa route, il lui en faudrait.

Elle se mordit les lèvres et prit un air songeur. Pourquoi Diable cet inconnue, qu'elle n'avait rencontré que depuis quelque heures d'ailleurs, tenait tant à lui donner de l'argent. Ce n'était qu'un dessin. Et elle n'avait même pas pu le reproduire en grande taille et avec des couleurs. Elle soupira. Une fois, deux fois, trois fois, avant de fixer le vampire. Le visage éclairé par les étoiles et la lune, on aurait dit une quelconque divinité céleste. Il ne parlait toujours pas. Ce que Kanâa trouvait très étrange... Elle eut une idée soudaine, et s'apprêtait à ouvrir la bouche, quand elle oublia qu'elle se mordait toujours la lèvre. La chose dont elle n'avait absolument pas besoin se produisit alors : Elle se mordit jusqu'au sang. Elle jura. Ne pouvait-elle pas faire attention ? Quelle idiote elle faisait. De plus, elle était en présence d'un vampire. Qu'il sache se contrôler ou pas, cela restait dangereux à faire... Elle essuya donc vivement sa lèvres du dos de sa main avant de s'excuser d'un air extrêmement gêné.

Elle se demanda soudainement la sensation que cela procurait à un vampire quand il mordait quelqu'un. Est-ce que la personne mordue ressentait-elle une douleur quelconque ? Sa fascination pour cette race ne cessait de croître dès qu'elle se retrouvait en présence d'un de ses représentants. Elle reporta alors son attention sur le vampire présent. Tout ses sens en alerte, la main sur l'une de ses eux dague, elle guetta sa réaction et le moindre de ses gestes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Dim 25 Sep 2011 - 2:13

N'avait-il pas donné assez d'argent ? La jeune femme semblait hésiter, qu'est-ce qui la turlupinait ainsi ? Elle soupirait à répétition et le regardait sans qu'il ne comprenne ce qu'elle avait en tête. Si elle voulait plus d'or ce n'était pas un problème, il pouvait lui offrir tout ce dont elle rêvait s'il le voulait. Malheureusement il n'avait rien de plus que cette petite somme sur lui et cela en revanche était problématique si elle désirait plus. Était-ce lui qui la rendait si nerveuse ? La dessinatrice se mordait les lèvres, jurait, s'excusait, c'était une vraie pile électrique, Vladimir se demandait ce qui pouvait bien lui passer par la tête. Et alors qu'elle sembla avoir une brillante idée, une perle vermeille due à sa morsure perla sur le coin de ses lèvres, elle s'empressa d'ailleurs de l'essuyer. C'était étrange comme les humains paniquaient lorsque le sang se dévoilait face aux vampires. C'était compréhensible certes mais tout de même incongru qu'ils s'effraient plus du vampire que de leur blessure. Vladimir n'avait pas esquissé un seul geste et encore moins un rictus qui aurait prouvé une quelconque retenue de lui-même. L'odeur de son sang était certes exquise mais il était amplement maître de ses mouvements, elle n'avait pas à s'inquiéter.

Mais c'est justement cet air perturbé qu'elle avait qui amusa le vampire. Il avait déjà remarqué que lorsqu'il était à l'écart elle semblait hyperactive et que dès qu'il la touchait, elle se pétrifiait. Ce fût donc dans un geste amusé qu'il lui prit une nouvelle fois la main, laissant une nouvelle goutte apparaître au coin des lèvres de la jeune femme sans qu'elle ne puisse la retirer. Vladimir plongea son regard nuageux dans les deux pétales de rose de sa compagne et tout doucement, il posa ses lèvres polaires à la commissure de celles brûlantes de sa compagne. Il ne sortit pas ses crocs, non, il vint simplement délecter de sa langue l'unique perle qui s'était logée là. Comme il s'y attendait, elle était délicieuse, onctueuse et fraîche comme la rosée du matin. Cette unique goutte de sang le vivifia et son visage sembla prendre d'infime couleurs. La vampire se redressa finalement après lui avoir volé ce demi baiser, toujours aussi inexpressif. Allait-elle maintenant l'injurier de tous les noms, ou bien même tenter de le tuer ? Sans trop savoir pourquoi lui-même il aimait tester cette humaine et se délectait de ses réactions plus surprenantes les unes que les autres.

A vrai dire il n'eut pas le temps d'observer quoi que ce soit. Vladimir détourna son regard de l'humaine et plissa les yeux, perçant l'obscurité de son regard. Ce qu'il craignait arriva, ce dont il fallait avoir peur n'était pas de lui mais de ses semblables. Un de ceux-là avait du sentir l'odeur ensanglantée d'un humain et venait pour y goûter à son tour. Sans l'informer de la situation, Vladimir s'éclipsa à la vitesse de l'éclair et disparu aux yeux de la jeune femme. En réalité il était allé se percher dans un arbre non loin de là. Il attendait simplement que le vampire qui rôdait s'attaque à sa proie qu'il devait penser seule, et paniquée de surcroît. Pourtant elle ne semblait pas se laisser abattre, elle avait sortie une dague en argent. Tiens donc, la demoiselle savait-elle aussi se battre ? Quoi qu'il en soit Vladimir préférait ne pas courir le risque, il aurait pu s'amuser de la voir se débattre mais il ne voulait pas tenter qu'elle se fasse tuer sans qu'il puisse intervenir. Si quelqu'un devait boire le sang de cette humaine, ce serait lui, pas un quelconque vampire. Et pour cet aristocrate qui aimait toutes les choses artistiques, hors de question de laisser une dessinatrice avec un talent d'une telle envergure se faire supprimer.

L'inconnu qui s'était invité en suivant ses instincts de chasseur montra enfin le bout de son nez. Son visage à lui était bien plus expressif, il souriait de façon peu élégante et se délectait déjà de sa proie. Mais alors qu'il allait sauter sur l'humaine, Vladimir daigna enfin réapparaître et se planta comme une flèche dans son dos. Avant que celui-ci n'ait eu le temps de se retourner, le vampire inexpressif pris sa tête dans ses deux mains et fit craquer ses vertèbres cervicales dans un bruit peu ragoûtant. Il n'avait peut être pas l'air robuste mais venait de prouver qu'il possédait une force puissante. L'ennemi tomba raide mort à ses pieds, entre l'humaine et lui. C'était monnaie courante pour lui, de tuer froidement des adversaires.

Le visage toujours aussi neutre, il posa ses yeux vides d'émotion sur la jeune femme. Allait-elle enfin fuir à grandes enjambées comme toute personne normalement constituée l'aurait fait après ce spectacle ou bien le surprendre une fois de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Dim 25 Sep 2011 - 21:37

Le vampire ne bougea pas d'un cil quand son sang coula légèrement. Elle crût un instant, discerner une lueur d’agacement dans ses yeux clairs. Elle devait avoir l'air franchement idiote, mais elle avait préféré ne pas prendre le risque. Mais apparemment, le vampire était entièrement maître de lui-même. Une lumière amusé passa dans le regard de son interlocuteur. Dans un geste délicat, il saisit sa main. Instinctivement, elle se raidit. Une goutte se forma de nouveau sur ses lèvres. Elle soutînt le regard glacé de l'homme, les battements de son cœur s’accélérant sensiblement. Soudain, les lèvres pâles de l'homme se posèrent à la commissure de celle de Kanâa. La jeune femme écarquilla les yeux dans le noir. Étrangement, le visage du vampire sembla se colorer.

Il se releva, et de son visage toujours aussi d'émotions, et sembla sonder la jeune femme. Dans l'attente de sa réaction. Kanâa ouvrit la bouche, puis la referma, totalement à court d'idées, bouleversée. Elle fixa un moment le vampire, quand, d'un seul coup, il se retourna et fixa l'obscurité de ses yeux translucides. La curiosité de la jeune fille fût piquée au vif. Que voyait donc son compagnon ? L'expression d'indifférence fixée perpétuellement sur son visage l'intriguait... Sans un mot, l'homme disparut à la vitesse de l'éclair. Les yeux fluorescents de la jeune femme ne discernait absolument rien, mais sa main se porta d'instinct à son arme. Alors, elle vît enfin ce que l'homme avait vu. Un second vampire, un rictus cruel et gourmand sur son visage blanc, approchait. La panique la rattrapa, puis elle se calma rapidement. Elle ne devait pas montrer sa peur. De plus, son compagnon de quelques heures semblait l'avoir abandonnée à son sort...

Au moment où elle allait s’élancer sur son ennemi, et inversement, son vampire réapparut comme par magie derrière son adversaire et lui brisa la nuque. Purement et simplement. Kanâa écarquilla les yeux. La force et l'agilité des vampires étaient toujours aussi impressionnantes quand on assistait à ce genre de scènes. Mal grès le son peut agréable que produisit l'action du vampire, elle continuait de fixer le fixer, lui et son attaquant, désormais mort. Entre elle et lui, gisait désormais un cadavre. Le visage froid de l'homme ne laissait transparaître ni regret, ni dégoût, ou même du mépris. Il posa les yeux sur elle. D'un côté, Kanâa avait envie de le sermonner sur le fait qu'elle pouvait se défendre seule, de l'autre, elle était heureuse qu'il ne l'ai pas laissée au prises avec la mort en personne.

Elle choisit donc de mélanger ces deux options... Elle parla d'une voix calme et ferme, même si le spectacle la ragoûtait peu.

"J'aurais très bien pu y arriver seule... Je pense. Mais je vous remercie quand même de m'avoir... comment dire cela... sauver ?"

Elle détourna les yeux, fuyant les yeux brillants de cet homme. Elle n'osait ni avancer ni reculer. Elle n'avait pas peur, loin de là, elle était seulement incertaine. Et chamboulée...
Vraiment, cette forêt était surprenante. Son sauveur se trouvait à quelques mètres d'elle. Elle allait répéter ses remerciements, quand une goutte lui tomba sur le nez. Puis une seconde, et une troisième... Puis ce fût tout le ciel qui libéra des trombes d'eau sur leurs têtes. La jeune femme s'empressa de fourrer son précieux carnet dans sa poche afin de le protéger. Elle grimaça en voyant le vampire aussi trempée qu'elle. Elle allait parler quand une coup de tonnerre résonna. Instinctivement, elle se mit les mains sur les oreilles et s'accroupit au sol. Sa peur des orages l'avait finalement rattrapée. Elle leva des yeux mi-furieux mi-craintifs au ciel. Elle venait de se ridiculiser devant un inconnu à cause d'un fichu orage.

Pourtant son cœur battait toujours aussi vite et elle avait presque les larmes au yeux. Pitoyable. Elle avait honte. A cet âge, être aussi craintive... Elle resta donc au même emplacement, crispée, ne sachant que faire... Bon sang, faites que ce vampire parte loin ! Personne ne devait la voir ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Lun 26 Sep 2011 - 16:22

Eh bien, lui en voulait-elle de l'avoir aidé ou est-ce qu'elle le remerciait ? En tout cas la jeune humaine semblait avoir de la fierté et son orgueil avait resurgit alors qu'elle n'avait pas eu le temps de prouver son art du combat. Si une telle situation se représentait, il la laisserait seule à l'avenir. Quoi qu'il en soit elle était restée face à lui, décidément, rien ne semblait effrayer cette jeune femme, ou alors... Une goutte de pluie vint finir sa chute sur le bout du nez de l'humaine pour finalement déverser tout son contenu et ne laisser aucun répit aux deux êtres qui se faisaient face et étaient maintenant trempés. Allons bon, lui qui prenait tant soin de sa crinière soyeuse, voilà qu'elle lui collait maintenant au visage, imbibée d'eau. Sa compagne allait de nouveau prendre la parole mais un violent coup de tonnerre l'en empêcha et elle porta les mains à ses oreilles. Voilà à présent qu'elle s'était mise en boule, à même le sol, visiblement terrifiée. L'humaine s'était promenée seule pendant la nuit dans une forêt lugubre et dangereuse, elle avait face aux caprices du vampire, et avait même faillit se battre avec un qui désirait lui planter ses crocs. Quelle fût donc la surprise de Vladimir de voir cette fille qui ne craignait pas les choses les redoutables et tremblait de peur face à un simple orage.

Sûrement qu'elle se sentait ridicule et du même fait désirait rester seule mais il n'allait tout de même pas laisser cette pauvre petite chose qui se murait à terre sous une pluie démentielle en attendant que... cela se finisse ? Elle aurait pu attendre longtemps et de plus les humains attrapent des maladies non ? Quelle inconsciente ! Vladimir se glissa dans le dos de la jeune fille, ôta son manteau de cuir et le posa doucement sur elle, lui recouvrant par la même occasion la tête. Il ne craignait pas le froid lui, il était simplement gêné de devoir se déplacer en simple chemise blanche qui n'allait pas le couvrir bien longtemps sous la pluie et deviendrait bien vite transparente. Le vampire posa ses mains sur les hanches de l'humaine puis dans un geste fluide l'incita à se relever avant de la faire pivoter sur elle-même pour lui faire face. La voir ainsi, apeurée sous son propre manteau alors que le ciel semblait déverser sa tristesse sur elle lui arracha un infime sourire. Elle n'en savait rien mais cela faisait bien un siècle que les lèvres de Vladimir ne s'étaient retroussées ! Elles étaient restées horizontales pendant tellement d'années qu'elle auraient bine pu craquer sous le poids du temps.

Le vampire ne laissa pas le temps à sa compagne de contempler son bref sourire puisque celui-ci disparu sans crier gare. Vladimir se demanda pourquoi montrait-il tant de sympathie à l'égard de cette simple humaine. Enfin quoi qu'il en soit il voulait récupérer son dessin. Mais vu la tête que tirait sa trouvaille amusante malgré elle, mieux valait ne pas rester ici. De toute façon vu la tournure des événements, son seul désir à lui était d'enfiler des vêtements propres, et secs. C'est ainsi que pour la première fois depuis leur rencontre le vampire daigna prendre la parole.

« Je peux vous conduire à mon manoir en attendant que le calme ne revienne. »


Sa voix était à son image, douce, presque murmurante mais aucunement chaleureuse, même plutôt grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Mar 27 Sep 2011 - 2:31

Kanâa était encore au sol des larmes pleins ses yeux roses si peu communs à sa race. Elle voulut se relever, mais le grondement qui s'échappa du ciel et la lumière qui en émana l'en dissuadèrent. Les gouttes transparente menaçait de s'échapper de ses grands yeux. Elle renifla et enfouit sa tête dans ses genoux, tentant de se soustraire au bruit. Quelle idiote ! Pourquoi ne s'en allait-il pas ce vampire !?

Elle allait le sommer d'aller trouver une autre victime et de la laisser tranquille quand elle sentit quelque chose de lourd qui portait l'odeur du vampire lui tomber sur la tête. Cela atténua le bruit, et la lumière lui sembla un peu moins effrayante. Elle se retrouva alors face au vampire. Elle lui jeta un regard en dessous, étant plus petite que lui, qui était mi-furieux mi-effrayé. Ses yeux roses observant le ciel avec appréhension. Elle crût discerner un infime sourire sur les lèvres de l'homme, mais celui ci ne dura pas longtemps. Le vampire avait l'air embêté que la pluie tombe aussi soudainement. C'est sûr qu'il n'avait pas fière allure dans ses vêtements trempés, avec ses cheveux plaqués sur le crâne, quelques mèche lui tombant entre les yeux, et Kanâa réussit presque à lui imaginer un air agacé. Soudainement, le vampire pris la parole... Ce qui étonna grandement Kanâa qui ne l'avait pas entendu depuis leur rencontre.


« Je peux vous conduire à mon manoir en attendant que le calme ne revienne. »

Elle écarquilla les yeux quand la voix grave du vampire résonna dans ses oreilles et fit glisser un frisson dans tout son corps, ce qu'elle espérait qu'il n'avait pas remarqué. Elle allait répondre affirmativement quand un second coup de tonnerre emplis ses oreilles. Elle ferma les yeux le plus fort possible, comme si ceci pouvait la soustraire au climat comme par magie et s'agrippa fermement au poignet du vampire. Elle hocha vivement la tête. Ses larmes coulaient depuis quelques minutes sans qu'elle puisse les arrêter. Bon sang, il ne pouvait pas se dépêcher de l’emmener ?! Son cœur battait tellement vite qu'elle avait l’impression qu'il allait exploser dans sa poitrine, elle avait la main tellement resserrée autour du poignet de son compagnon qu'elle se doutait que ses ongles pénétrait surement sa peau. Les cheveux trempés, plaquée le long de ses épaules, sa lanière s'étant détachée, elle pleurait comme une enfant.

Les souvenirs remontait en elle comme une fontaine de peur. Kanâa Nydiralaeth n'avait sûrement pas peur des orages pour rien... Mais la raison était tellement idiote qu'elle préférait la taire. Elle se contenta d'exprimer son impatience et sa peur par les gestes, espérant que le vampire réagisse vite, et vite, c'était maintenant, pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   Mar 27 Sep 2011 - 23:18

Pour sûr qu'elle lui aurait égratigné les poignets s'il n'avait pas la peau aussi résistante que le marbre. L'humaine était bien plus terrifiée qu'il ne l'aurait imaginé. Elle avait posé ses jolis yeux sur lui mais paraissait lui en vouloir un peu plus à chaque instant. Elle avait beau vouloir jouer les femmes fortes, un simple orage lui faisait peur. D'ailleurs elle avait exprimé son mécontentement alors qu'il l'avait sauvé, sous-entendant qu'elle aurait pu s'en sortir toute seule et maintenant elle agissait comme une vraie princesse, ordonnant qu'on l'emmène ailleurs au plus vite. Si Vladimir n'avait pas eu un minimum d'éducation, il l'aurait laissé planté là mais après tout elle devait simplement être désagréable car ses nerfs étaient sous tension.

« Si vous ne me lâchez pas cela risque d'être d'être compliqué. »

Elle s'agrippait à lui comme si elle voulait le retenir et exprimait pourtant une forte impatience pour qu'ils quittent enfin cet endroit. Le comportement de cette humaine était décidément tout aussi étrange qu'amusant. Mais ses larmes l'attristait, personne n'aime voir une demoiselle pleurer, ainsi, après dégager ses mains dans un geste vif, il essuya délicatement les quelques gouttes qui glissaient sur la joue de l'humaine. Vladimir plaça une main de le dos de l'impatiente et ouvrit à nouveau la bouche :

« Si vous tenez absolument à m'étreindre, entourez mon cou de vos bras, princesse. »

Conscient d'ajouter une pointe d'ironie que sa compagne n’apprécierait sûrement pas, Vladimir esquissa un nouveau sourire, laissant apparaître ses longues canines pointues. Il ne lui laissa d'ailleurs pas le temps comprendre, avant qu'elle n'ait eu le temps de réagir, il glissa sa main libre sous les jambes de l'humaine et la fit basculer en arrière. Sa main posée dans son dos lui évita une chute et ainsi il la porta dans ses bras, avec une telle facilité qu'on aurait pu croire qu'elle ne pesait pas plus lourd qu'une plume. Si elle était si pressée, il n'allait pas la faire marcher et avait décidé de prendre les choses en main.

Décidément, il avait vraiment l’impression d'être son serviteur mais il se dit que cette femme exigeante qui lui avait arraché un sourire par deux fois le devait bien. Le vampire plia soudainement les jambes et sembla comme s'envoler dans un bond. Il courait maintenant à grandes enjambées, parcourant à une vitesse impressionnante cette forêt qu'il connaissait sur le bout des doigts, sa rencontre dans les bras. Ses yeux perçaient l'obscurité et il n'eut plus un regard pour la jeune humaine, occupé à faire au plus vite et éviter les rencontres indésirables.

HRP / (Puisque changement de lieu, je me permets d'ouvrir un nouveau sujet.) Suite : ===>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans les ténèbres, à chacun son destin. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Dans les Ténèbres de ma mémoire [Terminé]
» Marche dans les ténèbres.
» Nouveau venu dans les ténèbres [Shachath, Asher] [18/03/42]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-