Partagez | 
 

 La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Ven 28 Oct 2011 - 0:41

Bataille de la guerre d'Ogzuk - La bataille de Kazad Duraz - Les trolls assoiffés 2/5

Venant des forêts du Sud, certains gobelins viennent rallier l’assaut de Ogzuk en amenant avec eux les terribles trolls des forêts ! Quelques nains voient alors ces armées arriver, mais déjà trop tard, les troupes d'Ogzuk se battent déjà dans les souterrains et en surface.


[HRP]

Troupes en jeu :
-Deux cent gobelins
-Onze chefs gobelin, brutes sanguinaires
-trente trolls des forêts

A présent, venez lutter contre cette horde qui menace la capitale naine !

Ordre des rps :
Ogzuk
Denaro Romulus O'lray
Eramos D'Irifuse
Narburz Voorknag
Uranie Poutrel
Ruthven S'kan

Merci à Ayliän pour cette carte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Ven 4 Nov 2011 - 0:11


Venu des forêts du Sud, une armée de gobelin accompagnée d’une trentaine de trolls surveillait la capitale. Quelques gardes des forêts nains avaient repéré les gobelins il y a déjà quelques heures et avaient déjà mené une petite bataille que les peaux vertes remportèrent. Au loin, une armée de gobelins fut repéré à l’Est de la capitale, ils avancèrent rapidement et attaquèrent un petit groupe de maisons naines. Quelques minutes se passèrent lorsqu’un régiment de nains sorti de la capitale afin de venir en aide à l’Est. Un groupe de guerrier partait à l’Est, c’était à présent clair, les forces d’Ogzuk arrivaient, il fallait participer au carnage !

Un des chefs, prit de frénésie, tua un gobelin qui l’accompagnait puis hurla le signe de la bataille. Les trolls furent les premiers à répondre à cet appel, les gobelins restèrent autour des trolls afin de profiter de leurs protections.

C’était à présent une nouvelle armée gobelin qui s’avançait dans l’échiquier de la bataille de Kazad Duraz. Il fallait les arrêter, après la première victoire de l’armée gobelin à l’Est, il n’était plus question d’attendre, il fallait agir !

[HRP]
Les gobelins à l'Est représentent la bataille 1/5, les troupes égarés. Sachant que cette bataille est pour l'instant une défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Dim 6 Nov 2011 - 2:06

Les troupes gobelins avançaient vers la capitale lorsque plusieurs tirs furent tirés au loin, l’armée de l’Est venait d’essuyer une attaque d’artillerie. Les gobelins virent que les nains ne s’occupaient pas d’eux, la centaine de combattants de la capitale partait vers l’Est, c’était alors un terrain dégagé au Sud qui leur était offert. Face à la grande Kazad Duraz, les trolls pourraient aider à détruire les grandes portes, c’était l’objectif à présent des chefs de l’armée du Sud.

Pendant ce temps, les gardes des remparts avaient localisé l’armée et demandèrent aux artilleurs de préparer les canons pour défendre au Sud. La bataille semblait mal parti mais les nains ne sont pas du genre à abandonner, ils résisteraient jusque dans la mort.

[HRP]
Troupes alliés :
-Les canons sont en préparation pour la première salve de tir
Troupes ennemies :
-200 gobelins
-30 trolls
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mar 8 Nov 2011 - 5:37



Denaro et son nouveau compagnon de route sortirent de terre au sud d'un petit village d'Angaila nommé Foisur. Sales et exténués, il continuèrent leur chemin jusqu'à atteindre le-dit village et ils y passèrent une nuit agitée. Les gobelins avaient pratiquement pris Kazad Duraz et les lieux devenaient de moins en moins sur. Denaro et Narburz prirent donc sur eux et sur le serment qu'ils avaient fait de partir à la guerre contre les gobelins miteux. À deux contre plusieurs centaines de gobelins ils n'auraient eut aucune chance, mais le destin faisant bien les choses, une troupe de mercenaires au chômage passa sur les routes de Foisur. Le lycan en profita et sortant sa bourse, il paya grassement les mercenaires, leur promettant une récompense digne des meilleurs guerriers s'il parvenaient à défendre les contrées au sud de Kazad Duraz. Si son discours ne fit pas l'effet escompté, l'avidité du chef et de son second eurent raison des dernières protestations dans les rangs mercenaires. Ils marchèrent donc, compagnie d'environ 70 hommes, en direction du nord, vers l'armée gobeline massée au porte de la citée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mer 9 Nov 2011 - 20:39

    Par la race et son apparence naine, Narburz n'était même pas au courant des dernières nouvelles concernant son peuple sous la montagne. Rien, l'envie de faire la guerre et d'aider ses congénères ne le réjouissait nullement. Pourquoi combattre sous la montagne, pour aider un peuple qui le rejette, à cause de son caractère et des mots cruel qu'il peut avoir. Malheureusement pour Narburz, son nouveau compagnon de route et surtout du moment ce vieux Denaro. Allez rejoindre les montagnes pour donner un coup de main aux nains et au grand Mulgor. Le nains peut enclin à le suivre, lors d'un souper décida quand même de le suivre.

    Lors d'une escale à Froisur, les nouveaux amis, établirent des plans pour rejoindre le combat. Le nain malgré son apparence et son mauvais caractère qu'il se donne. Essayait de trouver un simple moment de lucidité. Puis Denaro acheta des bandits, une troupe de 70 hommes fiers et dangereux. LA hache du nain, avait soif de sang, l'envie de donner la mort pris le pas sur son malêtre actuel.

    Tout en faisant très attention à ne croiser aucun gobelins sur la route de Kazad-Duraz.L'inconvénient fut la horde de peau-verte qui les suivaient de très près. La troupe rejoins les profondeurs de la capitale naine. Narburz s'installa sur une pierre en bordure de route, prenant une pause. Le voyage de retour l'avait beaucoup fatigué, sachant qu'il allait avoir besoin de ses forces dans le futur combat. Le nain pausa son cul et caressa sa longue hache. Au loin on pouvait distinctement entendre les hurlements et les cris des créatures en approchent. Narburz se releva et vint voir Denaro:

    -Alors encore une petite bagarre digne de ce nom mon ami. Penses-tu que nous pouvons faire confiance aux hommes? Ce ne sont que des bandits.


    Narburz avait toute confiance envers le Lycan, mais les hommes l’inquiéter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Jeu 10 Nov 2011 - 1:23

La troupe de gobelins venant du Sud, accompagnée par trente trolls, virent arriver une troupe de guerriers alliée de Kazad Duraz. L’un des chefs gobelins regarda cette troupe et s’exclama :
-Ya lin d’trucs po fo d’la ! c’bo pou l’troll ! Pou trucs !
Traduction à la volée : Il y a une troupe là-bas ! Ca va entrainer les trolls ! Chargez les !

C’est alors que les deux cent gobelins accompagnés des trente trolls changèrent rapidement de direction et s’avancèrent en direction des soixante pauvres combattants qui arrivaient en renfort de Kazad Duraz.

Les gobelins étaient presqu’en frénésie, et le surnombre et la présence des trolls garantissait un moral de fer dans leurs rangs. En direction du Sud, à une centaine de mètre, les combattants de Denaro allaient probablement vivre une bataille dont ils se souviendraient, ou tout simplement la dernière.

[HRP]
Troupes alliées :
-70 combattants guidés par Denaro, accompagnés par le nain Narburz
Troupes ennemis :
-200 gobelins
-30 trolls

Merci à Ayliän pour la carte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Ven 11 Nov 2011 - 4:48



SI les gobelins et les trolls étaient reconnus pour leur brutalité, ils ne l’étaient certainement pas pour leur intelligence. La charge sonna et ce n’est pas 70 hommes qui leur firent face, mais bien… 32 divisés en deux lignes. En effet, seulement ce petit effectif barrait le chemin aux trolls menaçants. Denaro sourit, tout allait comme prévu. Denaro allait encaisser le choc initial avec ses hommes alors que Narburz s’éloignait du champ de bataille… et c’était exactement ce qu’il voulait. Les trolls parcoururent rapidement la distance les séparant des humains et lorsqu’ils abattirent leurs massues ils perdirent complètement leur minimum de contenance. Non seulement leurs flancs s’hérissèrent soudainement de plusieurs pointes de bronzes, mais en plus, pas un homme ne fut touché. Reculant devant l’assaut terrible qu’ils venaient de subir, les huit trolls formant la première ligne de charge tentèrent de rebrousser chemin, mais rapidement ils furent piétinés par la deuxième ligne qui se précipitait vers l’avant. Les soldats de Denaro poussèrent un hurlement de guerre à faire trembler les chairs et reculèrent de plusieurs pas. Leur premier succès avait bardé leur moral d’un fer incandescent. Ceux ayant laissé leur lance dans le ventre des trolls se saisirent de leur seconde lance accrochée dans leur dos et reformaient leur ligne en position initiale en levant bien haut leur lourd bouclier de bronze. Ils étaient prêt à tout. Maintenant le reste du plan reposait sur les épaules de Narburz et du commandant Grietch qui avançaient furtivement dans la forêt. Les gobelins dans leur rage de sang ne les avaient pas vu quitter la route, trop occupé qu'ils étaient à observer la première ligne se faire défoncer par les trolls.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 12 Nov 2011 - 3:07

    Narburz laissa Denaro avec ses hommes, pour se détourner un peu du chemin, afin de prendre les gobelins à revers. Pendant ce temps le loup attire les trolls et essayent de détruire leur rangs. Deux groupes de 19 neufs guerriers par sur les côtés, le nain suit le chemin de droite. Les gobelins avide de combattre, de répandre le sang au plus vite. Et certainement un peu fou de voir les trolls attaquer les hommes. Suivent délibérément les immenses créatures.

    Rien de mieux pour le nain, il pouvait préparer tranquillement son plan dans son coin. Malgré le surnombre des peaux-vertes. Le nain essaya de prendre le contrôle de la situation, le moment allez venir d'attaquer, avant que son compagnon et son groupe ne subissent trop de perte. Tous les guerriers étaient munit de longue lance et de gros bouclier en bronze. Recouvrant presque l'intégralité de leur corps. Une bonne défense si jamais il faut subir la rudesse et le nombre énorme de gobelins.
    Narburz donna ses ordres, puis empoigna sa longue hache de guerre. Cherchant dans son baluchon de voyage un morceau de tissu pourpre aux écaillures émeraude. Un présent de son paternel, lors de sa petite enfance Cela faisait trop longtemps, que le nain ne l'avait pas utilisé ni sorti du sac. Pourquoi l'avoir emporté, il n'aurait su le dire. Narburz l'enroula autour de sa barbe, pour ne pas être gêner pas les mouvements de pilosité durant le combat.

    De l'autre côté, Griecht avançait lentement dans son coin, ses hommes en formation. narburz sourit avant de se joindre enfin au combat. Ses hommes en formation de deux rangés de neuf. Les gros boucliers devant le visage et le corps, le nain prit les devant, hurlant un chant de guerre dans sa langue. Le son des roulements de sa bouche, fit retourner un nombre énorme de gobelin. Voyant le sous-effectif se joindre à la bataille, les gobelins s’élancèrent devant leur destin.
    D'un éclair effroyable, le premier coup fut pour le nain. La hache se planta dans le crâne du gobelin, le choc fut impressionnant, le son du fracassement ignoble. Le sang coulait sur le visage hideux de la créature, dégoulinant sur le tranchant de la hache. Les guerriers passèrent devant le nain, pour le protéger bouclier devant. La première rangée, déposèrent les boucliers debout, la seconde ligne donnait des coups de lances. Les gobelins venaient trouver la mort.
    Narburz, donnait ses ordres par dessus le tumulte de la bataille, après son premier coup d'estoc. les hommes faisaient de leur mieux pour tenir les ennemis à distance. Puis ayant envie dans découdre, il repoussa les quatre hommes devant lui, le nain se trouva au centre de la phalange. Un gobelin approcha, le nain esquiva et coupa le peau-verte en deux. Le haut de son corps tomba, laissant les jambes immobiles et debout devant le nain. Narburz bataillait, les assaillants tombaient en nombre, un seul des hommes venait de périr et trois autres blessés. Mais cela ne les empêchaient nullement de combattre.

    Puis Narburz essaya de voir ce que faisait de son côté Denaro.

    Troupes alliées :
    -32 combattants guidés par Denaro,
    -18 combatants guidés par Narburz,
    -19 combatants guidés par le commandant Grietch.

    Troupes ennemis :
    -198 gobelins
    -22 (30) trolls
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 12 Nov 2011 - 21:30

Ils allaient rejoindre des troupes alliées en difficulté au sud-est de la Capitale. Au loin Uranie pouvait déjà entendre le bruit de la bataille. Des cris, le son des métaux qui s’entrechoquaient, c’était enfin arrivée, Uranie allait participer à l’effort de guerre. Elle pouvait sentir le sang battre contre ses tempes tant la pression était grande. Tenant fermement sa hache, la jeune femme marchait d’un pas décidé, toute son histoire prenait du sens désormais. Toutes ces aventures, le maniement des armes, la fierté de ses parents, tout ceci devait être récompensée, elle y était enfin.

Les troupes déjà présentes n’étaient pas au courant de leur venue, tout ceci avait été mis en place rapidement face à l’ampleur du danger. Miloris ordonna à ses troupes de se séparer en deux ainsi une partie viendrait assaillir les gobelins par le Nord et la seconde par l’Est. Uranie se retrouva avec son ami dans la troupe de 49 nains s’occupant du Nord, elle était sous les ordres de Gorok Frohk, second de la troupe. Se retrouver séparée de sa mère l’inquiétait et la rassurait à la fois. En effet ceci pouvait être dangereux de surveiller quelqu’un durant un combat, le mieux était de se concentrer sur sa tache, le reste passait au second plan. Elle ne penserait qu’à ceci durant la bataille, elle ne devait pas faillir.
En aval la naine apercevait enfin la bataille qui faisait rage. Apparemment elle venait de débuter car les dégâts ne semblaient pas si énormes. Soudain Gorok hurla à l’ensemble de ses hommes :

« Nains, Pour Angaïla ! »

Et il s’élança, courant vers les troupes gobelines et les trolls. Uranie joignit son cri à ceux de ces semblables et commença à courir à son tour. L’excitation était à son comble et bientôt un nouveau choc retentirait entre les armes des nains et celles des gobelins.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Lun 14 Nov 2011 - 2:17

Les troupes guerrières venant du Sud, constitué d’une trentaine de trolls, avaient chargé avec rage les troupes de Denaro. La technique stratégique de celui-ci sembla donner un avantage important à ses troupes lui permettant ainsi de briser la charge des trolls. Les gobelins voyant la première ligne être désorganisée les fit ralentir rendant la charge quelque peu inefficace. Profitant du désarroi des troupes gobelins restées en arrière, Narburz et Grietch chargèrent, la surprise était au rendez-vous et l’impact fut un carnage dans les troupes gobelins.

Les trolls étaient à présent hors charge, c'est-à-dire qu’ils se séparaient aisément et attaquaient les troupes de Denaro. D’autres trolls plus en arrière venaient en aide aux gobelins en se rapprochant dangereusement des troupes de Grietch et Narburz. La surprise étant passé, les forces de la horde du Sud allaient à présent gagner l’avantage du nombre, et surtout de la puissance avec un tel nombre de trolls.

Au loin, les grands portes de Kazad Duraz s’étaient ouvertes et avaient laissé place au régiment de la famille Poutrel, fier ligné de nains du haut quartier. Une cinquantaine de guerriers menés par Gorok Frohk, dont Uranie Poutrel, allaient bientôt charger et rejoindre les forces de Denaro.
[HRP]
Spoiler:
 

Merci à Ayliän pour la carte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mar 15 Nov 2011 - 21:11



Vooooouf!

S’accroupissant à la dernière seconde, Denaro évita de justesse l’horrible masse que le troll lui balança à la tête. Sachant qu’il pourrait toujours se régénérer s’il advenait qu’il subisse un coup dur, il ne désirait toutefois pas recevoir le monstrueux gourdin garnis de clous et d’épines du monstre. La masse continua sa course pour finir par s’écraser contre le tronc le plus près d’eux. Profitant de l’instant qui lui était accordé, Denaro plongea sous le troll, fit une roulade et se releva... pour se trouver face à un second troll. Il n’eut pas le temps de s’exclamer car une seconde attaque se portait contre lui. Le troll face à lui abattit ses butoirs géants et voulu s’emparer du lycan qui s’écarta de lui tout en tailladant le cuir épais de la créature avec sa rapière. Sans effets, le coup fit tout de même mouche et la main tailladée de la créature étendit une giclée de sang sur le sol de la forêt. Denaro prit la fuite, rejoignant sa troupe de mercenaires à qui il avait ordonné un repli stratégique dans les bois. Fuyant à toute jambe, il parvint à la phalange en moins de deux. Le groupe d’hommes désorganisés se repliait se retournant quelque fois pour lancer une javeline en direction des monstres, car contrairement à ceux-ci, les mercenaires n’éprouvaient pratiquement aucunes difficultés à avancer. Les trolls, de par leur stature imposante, devaient déraciner et broyer toute résistance offerte par l’environnement dense se qui ralentissait leur progression, mais leur ténacité les gardait sur la route.

«Sami! Deux trolls à une trentaine de mètres d’ici vers l’est. Recoupe les par le sud avec trois hommes et emmener les près des chemins abandonnés. »

«Oui commandant. Georges, Silas, Dumorier, suivez moi!»

Les quatre hoplitions accoururent dans la direction ordonnée par le lycan. Celui-ci savait la défaite inévitable, mais il préférait disperser les troupes ennemies pour offrir plus de chances à Kazad Duraz lors de l’offensive finale. Sami s’enfonça dans la forêt en direction des monstres. Ceux-ci les virent s’approcher et s’efforcèrent de les rattraper. Les hommes bardés de fer n’avaient strictement aucune chance contre ces deux géants, mais ils restèrent loyaux jusqu’à la fin. Leur course les mena finalement aux chemins abandonnés et c’est à ce moment que leur enfer débuta. Contre toute attente, il ne jaillit pas de la forêt deux trolls, mais plutôt trois. Dumorier eut tout juste le temps de se dire qu’il s’agissait d’un troll égaré que son corps fut soudainement déchiré, épandant tripes et entrailles sur la route. Hurlant de rage, Silas envoya sa lance sur le troll responsable de la mort de son frère et fit mouche. Le hurlement du troll fut terrible, alors que la pointe de bronze s’enfonça dans son cou déchirant les tendons et le cuir. Une coulée d’ichor se fit voir sur le torse du monstre et Silas chargea son bras une deuxième fois avant de se faire percuter par le corps sans vie de Sami, lequel venait de se prendre un coup de gourdin dans le torse. Le corps explosé de son chef lui embua les yeux, commandant une vengeance immédiate. Se relevant difficilement, le corps endolori et la respiration sifflante, Silas s’élança à toute vitesse dégaina son épée, voyant du coin de l’œil Georges jouant au chat et à la souris avec deux trolls, et se propulsa sur une roche en bordure du chemin. Il atterrit contre la cuisse du monstre et enfonça de toutes ses forces la lame dans la chair musclée, essayant de causer le plus de dommages possible. Soudainement propulsé, il se retrouva étendu sur le dos, désarmé et sans défense. Le troll s’approcha de lui et leva son énorme patte. La mort serait rapide. Il sourit et ferma les yeux. La mort ne vint pourtant jamais et lorsqu’il regarda autour de lui, il vit le corps massif du troll sur le sol.

«Les enfants comme vous ne devraient jamais jouer avec des lamesss. Ilsss finiront toujours par ssse couper.»

Pendant ce temps.

«Enfoncer moi ces lignes, rejoignez le nain !»

Grietch donnait ses ordres, mais rien n’y faisait. Sa phalange n’avançait plus, la première ligne stoppée par la marée affluente de gobelins qui semblait ne jamais vouloir se tarir. Sa troupe n’essuyait aucune perte, hormis l’imbécile qui avait omis de relever son bouclier alors qu’un gobelin le chargeait. La piètre réaction de l’homme avait causée la perte de sa tête et sa mort aurait pu endommager l’intégrité de la phalange si le guerrier derrière lui n’avait pas levé sa javeline à temps pour transpercer la panse de la peau-verte qui s’avançait dans la brèche. Leur bloque de résistance était destiné à être complètement éradiqué si les deux troupes, celle de Narburz et la sienne, ne se fusionnait pas bientôt. Grietch crispa les poings sur la poigne de sa lame et décapita son troisième gobelin de la journée. Ses épaules lui brûlaient et la rage l’habitait. Dans la confusion des combats, il ne vit pas les portes de Kazad s’ouvrir.

«Putain de bordel! Avancez et tranchez dans le vif!»

Dans les bois.

Le loup mordait, arrachait, tailladait. Ses crocs et ses griffes labourant le crâne de la bête. Celle-ci hurlait la vie qu’elle n’avait jamais vécue et la mort qu’elle savourerait bientôt. Un coup d’épaule le fit glisser et il se reprit tant bien que mal sur le dos du troll. Celui-ci hurla de plus belle et projeta se bras dans son dos, histoire de se débarrasser du parasite qui l’écorchait. Il parvint à se saisir de Denaro et le souleva triomphalement. Alors qu’il se préparait à déchirer le loup, quatre lances le percutèrent en pleine poitrine, aspergeant les hoplitions d’ichor malodorant. Le loup retomba au sol, ses côtes fêlées se ressoudant au prix d’une concentration d’énergie insensée. Pendant qu’il se régénérait, les hommes poussèrent leur avantage et foncèrent sur la bête en sang hérissée de lance. Alors que trois d’entre eux s’acharnèrent sur ses talons, l’un d’eux récupéra sa pique et porta de foudroyants coups au poitrail du monstre. Gêné par la végétation dense, le troll se débattit autant qu’il le pu, mais rapidement ses talons furent débités comme des troncs d’arbre et il s’écroula, les muscles et les tendons fauchées par les lames acérées des guerriers. L’homme à la lance grimpa sur le torse de la bête, mais en un sursaut d’agonie, celle-ci le happa et broya le bassin de l’homme dans sa main. Le cri de souffrance fut horrible et Denaro se remit sur patte, s’élança sur le cou de la bête pour la mise à mort finale. Ses crocs percèrent les chairs pour une énième fois, mais cette fois-ci, ils trouvèrent le conduit de vie de la créature. Un flot de sang les aspergea tous et la bête mourut en d’atroces gargouillements.

Se permettant son premier repos de la journée, Denaro se retransforma et se vêtit de l’armure que portait l’hoplition au bassin charcuté.

«Là où tu vas tu n’en aura plus besoin, que ton âme soit en paix.»

Un fois vêtu, il regarda ses hommes et s’écria.

«Qu’il n’y aie aucune paix pour ces bâtards ! Que le sang de la horde tapisse la forêt et qu’il regrette d’avoir sortit du sol ! Ils sont entrés dans la lumièere, alors offrez leur l’obscurité !»

Sa tirade résonna dans les bois, se mêlant aux cris et aux affres du carnage. La tristesse voila son regard. Tant de mort pour si peu, se dit-il. Se souvenant des hommes qu’il avait envoyé à la mort, il enhardi ses troupes et fonça vers le groupe de Sami. Se qu’il vit en arrivant le glaça d’effroi autant que lui gonfla le cœur de fierté. Trois trolls étaient étendus sur le sol, mort de toute évidence, et un seul homme se tenait debout. Il s’agissait de Silas, l’épaule ensanglanté et le torse bariolé de trace de sang, le sien. Ses confrères étaient alignés le long du chemin, baignant dans se qui restait d’eux-mêmes. Un détail attira l’attention du lycan. Sur le torse de l’un des trolls, deux être se nourrissaient, ou plutôt, bâfraient dans ses chairs. Une exclamation de joie lui échappa.

«Au nom du grand Hermite ! Que faîtes vous ici ?»

Un étrange sifflement s’échappa des deux êtres, dérangés dans leur «repas».

«Gand maître, nous vous sssaluons et,»
«,ne sssoyez pas sssurpris de nous voir.»

«Vautour rouge et Aigle blanc. N’étiez-vous pas supposé surveiller les quartiers de l’Ordre ?»

«Ssssi, ssssi mais le comma,»
«,ndant Ssssaturnosss nous à sssommé de, »
«,venir vous rejoindre.»


Sans plus d’explications, les créatures retournèrent à leur buffet froid et dégoulinant. Silas s’était assit et endormis durant l’échange, un repos bien mérité. Denaro se perdit une foisd e plus dans ses pensées. Ainsi Saturnos, tu n’as pu te retenir, intéressant. Le cours de la bataille semblait vouloir changer et leur destin n’était maintenant plus scellé.

Sur l’escarpement rocheux.

L’homme observe la foule qui bataille en contrebas et observe le régiment de Grietch, coincé dans la marée noire et verte de gobelins. Il faudrait commencer par là. Denaro, dans quelle merde t’es-tu encore fourré ?, pensa-t-il pour lui-même. Sa troupe attendait près de lui. Ils n’étaient que 18, mais se serait bien assez pour éliminer plusieurs dizaines de gobelins. Il lança sa torche sur le sol, embrasant l’herbe du surplomb, ils étaient maintenant visible.

«Archers! Faites pleuvoir la mort sur nos ennemis.»


8 hommes et femmes confondus s’avancèrent, leurs armures éclatante face au feu et bandèrent leurs arcs. La première salve décolla, annonciatrice de mort.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Jeu 17 Nov 2011 - 2:04

Les gobelins perdaient du terrain sur l'avancement des troupes du nain. Fièrement, et avec courage, Narburz avait quitté la première rangée, pour laisser la place à l'un des ses équipiers. Devant la phalange en ordre des hommes, le nain tailladait à tout vas dans les rangs ennemis. Il découpa une tête, dont un filet de sang noiraud vint se déposer sur la fine armure du nain. Quand un gobelin érafla l'avant bras du nain, pénétrant dans les ports de la peau.

La phalange de Grietch se fraya un chemin dans les rangs ennemis, Narburz commencé à faire de même. Tranchant dans le vif, les peaux-vertes. Une dizaine de corps gisaient sur l'herbe. Le sang pervertissant la fraicheur de l'endroit. Une honte pour les nains, que de voir, les gobelins envahirent le pays et de subir toutes ses attaques soudaines et mutilantes. Plus rien ne dépendait maintenant des puissances, les nains devaient combattre un ennemis presque plus nombreux que les petits hommes.

Narburz brisa les côtés d'un ennemi à grand coup de hache. Les lances des hommes plantèrent trois gobelins, dans le crâne et dans le poitrail. Il semblait qu'enfin les troupes des alliés allaient prendre le dessus. Quand une troupe de nain arriva en nombre sur le chemin. Narburz se mit à sourire en voyant arriver des nains pour aider les hommes à combattre. Mais quelque chose emplit la tête de notre nain, ou se trouvait Denaro plus aucune trace.
Soudainement une envolée de flèche survolant le champ de bataille.Toutes en flamme, les pointes se fichèrent dans les buissons, qui leur mirent le feu. Les flammes se dressèrent tout autour du combat éclairant le champ de guerre. La chaleur et la frénésie du moment, mit la peur chez les gobelins. Narburz hurla, quand une bande d'homme et de femme en armure intégrale entra dans la bataille Maintenant le reste allait devenir intéressant.

Spoiler:
 

Le groupe de Grietch et Narburz vont bientôt se rejoindre, pendant que le groupe de la famille Poutrel arrive pour les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Dim 27 Nov 2011 - 13:16

Un choc violent avait résonné, sa lame avait décapité d’un coup sec un gobelin. Son premier ennemi était à terre, elle ne s’en arrêterait pas là. La naine jubilait, voir tant de nains se battre avec elle pour leur peuple était tout simplement grandiose ! Une soif inouïe de vengeance l’envahissait, ces gobelins devaient payer l’audace de défier des nains. Comment pouvait-on les laisser pilier et détruire si facilement des villages nains ? Tout ce qu’on lui avait dit sur la guerre quand elle était au forum n’était peut être pas vrai, mais elle s’en servait pour trouver la foi. La foi en son peuple, le plus beau des peuples et le plus fière aussi ! Elle en avait hérité c’était certain.

Donnant des coups précis, elle tua quelques gobelins avec facilité. Elle n’était qu’au début du combat et déjà la troupe avançait dans l’armée adverse. Mais ce qui était à venir ne présageait rien de bon, un troll fonçait vers eux écrasant même des gobelins au passage. Sautant à temps sur le coté, Uranie se retrouva sans sa hache. Elle prit son long poignard, qui ne serait pas si pratique avec une infinité d’ennemis autour. Elle vit son ami récemment retrouvé se faire projeter par la bête féroce. Cherchant sa hache, elle allait trouver un moyen de tuer le troll sinon il ferait trop de dommage dans la troupe naine. Uranie avait eu le temps de voir sa lame brillait quelques mètres plus loin. S’élança elle évita de justesse l’arme d’un gobelin qu’elle projeta en arrière avec son poing. Son poignard de retour sur sa ceinture, elle fit demi tour s’enfonçant dans les rangs nains afin d’atteindre ce troll. Il avait fait pas mal de blessés. Derrière le troll, elle enfonça sa lame dans son mollet essayant de causer le plus de dégâts possible. Un de ses confrères ayant comprit la manœuvre fit de même dans l’autre mollet. La bête hurla de rage et de douleur et malgré les blessures il tenait toujours debout. Hargneux il se tourna vers Uranie et son semblable. Elle n’avait que très peu de place pour bouger et savait pertinemment que le troll allait lui donner un coup de massue. Son regard croisa celui de l’autre nain, puis elle vit la massue qui fonçait sur elle. Uranie poussa un cri, la mort ne lui avait jamais autant fait peur. Rouvrant les yeux, elle vit le troll avec une flèche dans l’œil droit. Comprenant que les archers l’avaient sauvés, elle donna un nouveau coup de hache dans la jambe du troll suivit de près par son semblable. Petit à petit, le troll recevait des coups de chaque coté, et tous les nains étant autour de lui participaient à la mise à mort. Il essaya une nouvelle avancée, beaucoup plus lente face à l’ampleur des blessures et tomba de tout son long écrasant deux nains au passage.

Le second en chef désigna trois nains pour s’occuper des blessés et les sortir de la bataille. C’est ainsi qu’elle vit son ami, toujours en vie mais en mauvaise état. La naine, elle avait eu plus peur que mal et s’en sortait avec quelques égratignures. Les autres trolls, étant très bêtes, avaient cependant compris que s’entourer des les troupes ennemis n’était pas une bonne idée. Ainsi ils restaient à leur place suivant l’avancée des gobelins. Pendant ce temps, Uranie se demandait où pouvait être les troupes de sa mère.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Lun 28 Nov 2011 - 21:16


Les trolls ne semblaient plus avoir l’initiative, après les différentes attaques dont ils avaient été victime, les trolls avaient fini par être collé par les troupes gobelins repoussées peu à peu par les forces au Nord tandis que Denaro tenait fièrement tête aux trolls. Mais c’était sans compter un certain sentiment de rage qui montait peu à peu chez les trolls, et rapidement cinq d’entre eux étant un peu en arrière finirent par entrer en frénésie. Après avoir tué une quinzaine de gobelins ils chargèrent poussant les autres trolls jusqu’à arriver devant les combattants de Denaro, celui si se retrouvait face à des unités totalement impossible à arrêter.

Pendant ce temps, les gobelins étaient réellement en difficulté face aux forces de Grietch, Narburz et Uranie mais finirent par adopter une formation totalement désorganisée se fofilant même dans les rangs ennemis. Ils se battaient comme lors des pillages, ils couraient partout, certains étaient juste là pour courir et agacer les annemis tandis que d’autres finissaient par jaillir de la masse pour blesser puis s’enfuir à leur tour. La masse gobelin était à présent tel une tempête de peau verte totalement folle.

Merci à Ayliän pour la carte

[HRP]
Le niveau augmente à présent, merci de prend en compte mes remarques.
Troupes alliées (129) :
-28 combattants guidés par Denaro,
-18 combatants guidés par Narburz,
-18 combatants guidés par le commandant Grietch.
-45 combatants de la famille Poutrel
-2 guerriers professionnels de l'ordre de Morrorym suivant Denaro
-18 guerriers professionnels de l'ordre de Morrorym suivant Saturnos
Troupes ennemis (178) :
-~140 gobelins
-24 trolls

PS : Ruthven ne donnant pas de nouvelles, j'accélère le rp.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Jeu 1 Déc 2011 - 5:29



Au centre de la mêlée.

-Frapper! Frapper! Que le sol se jonche de têtes!

Grietch poussait ses hommes à rejoindre le commandant nain, mais devant la marée verte, seulement l'endurance fesait la différence. Ils firent une centaine de pas avant de finalement se trouver côte-à-côte.

-C'est pas trop tôt!

Comme un duo de fauve, le nain et l'homme firent couler le sang. Bientôt, il n'eût autour d'eux qu'une vaste brume d'ichor, et au centre de celle-ci, les chorégraphes exécutaient leur macabre dance. Leurs hommes reprirent courage et le carnage recommença, plus fort que jamais.

Plus au nord.

Uranie bataillait ferme sous le regard de son clan. Les combatants, efficaces, découpaient la chair gobeline comme autant de tronçons d'un savoureux jambon. Pourtant, malgré leur courage, ils n'étaient que de simple proies face à la horde de trolls qui s'avançait dangeureusement. Si la première massue qui s'abattit sur leur tête les laissa pantois, la volée de coups qui suivi eût tôt fait de les désorganiser. La mère de Uranie, voyant la mort frappant ses hommes, sonna la retraite vers les grandes portes fortifiées de la citée.

Dans la forêt du sud.

Dans les bois, le silence était total. Il n'y avait pas le moindre son, pas la moindre âme en vie. Accompagné de ses alliés vampiriques voilés, le lycan avançait patiement, prennant garde à ne pas troubler le silence. Son coeur battait la chamade et déjà l'odeur des carcasses pourrissantes emplissait l'air. Un haume, un bouclier, puis une lance. Denaro sentait ses craintes se concrétiser. C'est finalement un kilomètre plus loin que l'horreur le submergea. Des carcasses désossées, empilées en une grotesque imitation d'art. Voilà ce qui attendait les vaincus. Ravalant les sentiments que lui infligeait ce spectacle, il y fit face et son coeur se durci.

-Il n'y a plus rien ici pour nous. Ramenez moi à Saturnos.

Il s'en fut ainsi, laissant l'amoncellement de cadavres derrière lui, sa détermination plus forte que jamais.

Sur l'escarpement.

Les soldats faisaient feu, éliminant autant de gobelins qu'ils possédaient de flèches. Les peaux-vertes mirent du temps à réagir, mais lorsque les trolls commencèrent à en souffrir la réaction fut immédiate. Rapidement, l'escarpement de sept mètre de haut fut escaladé par l'arrière garde de la horde, qui utilisait ses propres pertes comme prises supplémentaires. Voyant venir la vague, l'Ordre réagit vivement et les épées furent tirées. Les premiers à pointer leur tête sa la virent promptement tranché. Même si l'efficacité des hommes n'était plus à prouver, ils perdaient rapidement le terrain acquis et durent reculer vers les bois enflammé pour éviter les pertes trop nombreuses.


De retour à la mêlé.

La brume de sang entourant Narburz et Grietch disparu aussi rapidement que dura la mise à mort du mercenaire. La lance de l'hoplition traversa le bas de sa nuque, séparant ses vertêbres cervicales et ravageant son larynx de l'intérieur. Ouvrant de grands yeux étonnés, Grietch ne pu qu'émettre un gargouillement rauque à travers une bouillie sanglante. Il mourrut sans comprendre le tragique geste qui venait d'être commis.

Lorsqu'il retira sa lance, il devint clair que la prochaine victime du traître serait le nain. Il la lança puissament, mais avant qu'elle n'atteingne sa cible, un soldat fidèle leva son bouclier qui protégea Narburz, mais pas son porteur. L'homme mourrut atrocement le thorax perforé d'une pointe de bronze. Voyant la traîtrise, Narburz n'aût d'autre choix que de se replier vers les troupes de Uranie, emportant avec lui les cinq hoplitions lui étant restés fidèles. Les gobelins, en un sursaut d'intelligence peu commun, cessèrent de combattre les traîtres, et s'en firent de nouveaux alliés.

En direction des portes.

C'est au pas de course que les nains fuirent. Quelques-uns moururent en protégeant l'arrière de la colone, mais la majorité arriva saine et sauve au pied des murailles de la grande Kazad. Éloignés du champ de bataille, ils purent bander leurs blessures et prendre un instant de repos. Narburz ayant réussi à les rejoindre, il pu lui aussi profiter de cet instant de répi. Dans le camp de fortune, les visages étaient taciturnes et moroses. Plusieurs rageaient, jurant de venger l'affront de la fuite. Si le geste avait mal été reçu, chacun était fort soulagé d'être toujours en vie. Pourtant, ce n'était qu'une question de temps, car déjà, les étendars noirs s'alignaient à l'horizon. Les nains reprirent position et entonnèrent un chant de guerre antique. Alors que le chant atteingnait son paroxysme, un tonnerre ébranla les murs de la gande Kazad. Les canons fesaient feu. Cette fois, ils ne fuiraient plus, cette fois, Kazad était avec eux.

Sur la route.

Le lycan sortit du bois et s'avança sur la route où, encore quelques heures plus tôt, gobelins, nains et hommes s'étaient livré un combat sans mercie. Tout n'était que charogne.

-Ne nous attardons pas, allons rejoindre nos frères.

Ils traversèrent la large route porteuse de mort et pénétrèrent dans les bois réduit à l'état de cendres fumantes au sud de l'escarpement. Ils durent marcher pendant une quinzaine de minutes avant d'entendre les premières rumeurs du combat. Ils accélérèrent le pas et tombèrent sur un spectacle qui mis du baume sur le coeur du loup. Saturnos et sa bande finissaient d'achever la vingtaine de gobelins qui les avait poursuivis dans le bois. Après un court dialogue entre les deux hommes, ils tournèrent le dos au champs de bataille et se dirigèrent vers le nord-est lorsque retentirent les premiers coups de canons.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 3 Déc 2011 - 4:25

La fatigue que les troupes alliées accumulait commencé à se faire ressentir dans les rangs; Les hordes de gobelins se firent plus nombreuses en recevant de l'aide d'autre peau verte. Narburz tout en tranchant dans le vif, se demandait comment faire pour réussir à remporter cette bataille perdue d'avance. Une telle folie n'était nullement permise, et surtout le nain cherchait encore à comprendre comment il était arrivé dans les rangs alliés. Tout simplement en suivant son nouveau compagnon Denaro et comme un bon nain, pour protéger son royaume.

Ses hommes diminuaient à vu d’œil sous la férocités des assauts gobelins. Le nain n'arrivait plus à garder les rangs des hoplites en place, le mur se bouclier allait bientôt se briser. Quand un retournement de situation soudain, frappa le guerrier nain. l'un des mercenaires réunis une bande de fidèle et attaquèrent le nain et les guerriers qui lui resté fidèle. Un hoplite fendit l'air de sa lance pour abattre, le nain, un fidèle leva son bouclier et malheureusement trouva la mort en aidant le nain. Fou de rage de se voir trahir par des hommes qu'il avait payé pour aider le petit peuple. rendit le guerrier nain fou de rage, d'un coup sec et vif, il découpa la tête de son adversaire, elle roula sur le sol herbeux inondait de sang aux pieds des gobelins. La petite troupe diminuait recula, surtout quand voyant Griecth trouver la mort, Narburz ne trouvait plus tellement d'alliées dans le coin. La famille Poutrel se battait ailleurs et Denaro était occupé à combatte les trolls.

NArburz aperçut en fin, vers les contreforts de la capitale, une bande de guerrier se défendant. Donnant ses ordres le nain, se fraya un chemin jusqu'au mur. Une dizaine de gobelins trouva la mort devant les coups du nain et ses hoplites. Quand enfin il arriva contre les parois rocheuses, recherchant les poutrel et Denaro du regard. personne. Subitement un bruit retentissant emplit les cieux. Baignant la plaine dans le chaos, les gobelins s'arrêtèrent aussi sec, puis un fracas et une explosion. Tout un bataillon de gobelin s'envola. narburz leva les yeux et vit les grands canons de Kazad. La bataille allait changeait de cours, maintenant les alliées avaient de quoi faire trembler les troupes ennemis. Au nombre de cinq, Narburz et les hoplites formèrent un petit mur, tout en tranchant la mêlée de peaux-vertes se déversant sur eux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 3 Déc 2011 - 17:39

Toutes les troupes s’étaient retirées et montaient en direction de la capitale. Uranie ne doutait pas que sa mère savait ce qu’elle faisait et cependant l’inquiétude de mener si près l’ennemi de la Capitale ne l’enchantait pas. Elle n’avait rien à dire, elle était une simple soldate. Elle ne se gênait pas pour penser cependant. L’aide des canons n’était pas de refus mais serait-ce assez ? Uranie ne devait pas envisager si vite le pire, même si le fait qu’il y ait des traites ne soit pas la meilleure des nouvelles. Ils se devaient de rester sur leurs gardes, l’ennemi était partout.

Suivant les ordres du second en chef, Uranie fut choisie avec quelques hommes pour entourer les gobelins et tuer ceux qui tenteraient de fuir sous les coups de canons. La mission était périlleuse, la troupe naine serait aussi en danger et risquait à tout moment d’être touchée. Qu’importe les dégâts, la naine était prête à sacrifier sa vie pour sa patrie. Un nouveau boulet de canon tua une dizaine de gobelins qui n’étaient pas encore éparpillés. Oui car c’était la panique de leur coté et ils comprenaient leur erreur en courant dans tous les sens. D’autres tirs avaient pour but de toucher les trolls, un fut rapidement tué tandis qu’un second était blessé. Uranie et une vingtaine de nains courraient et cherchaient à bloquer la fuite des gobelins se plaçant sur leur gauche et leur droite. Donnant vigoureusement des coups de haches, elle visait les ennemis les plus proches. Son bouclier la sauva plusieurs fois d’un coup bien placé de ses adversaires. Il fallait dire que ces petites bêtes se glissaient facilement dans les rangs et ils étaient rapides. Uranie laissa échapper un cri de surprise, elle avait été touchée par un éclat de boulet et sa protection sur le bras n’y avait rien changé. Prenant sa hache de l’autre main, elle constata que son bras gauche saignait et qu’il fallait rapidement faire garrot pour éviter de perdre trop de sang. Elle ne voulait pas se sentir trop faible et être condamné à ne plus se battre par la suite.

Cherchant à se replier, elle s’éloigna tant bien que mal du champ de bataille. Se posant sur un rocher, ses armes au sol, elle commença à compresser la blessure de sa main droite. Ce n’était pas beau à voir, et malgré la force de son corps nain, elle mettrait un petit moment avant de s’en remettre. Elle pesta, ce n’était pas sa veine. Uranie n’avait qu’un but, défendre sa patrie, et la voila qui était bloquée à cause d’une blessure. Ca ne se passerait pas comme ça, elle ne pouvait pas rester passive trop longtemps. Arrachant les pans d’un tissu, elle se fit un rapide garrot qu’elle ne put pas réellement serrer, ça attendrait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Dim 4 Déc 2011 - 17:39

Les coups de canons retentissaient depuis les hauts remparts de Kazad Duraz. Les troupes ennemies perdirent rapidement leurs rangs s’écartant les uns des autres afin de diminuer l’impact des boulets. Quelques trolls furent pris pour cible et les rangs trolls furent légèrement diminués.

Malgré cela, le moral n’était pas perdu car la présence d’une vingtaine de trolls donnait du courage aux petits monstres verts qui continuaient leurs assauts sans relâche. Après quelques minutes un son parvint aux oreilles des troupes au Sud, celui de cors de guerres venant de la capitale, soixante dix mètres plus haut, il semblait que la capitale était attaquée. La cité était attaquée, l’heure était grave à présent, il fallait vite en finir avec ces trolls et gobelins encore debout.

Alors que les gobelins et trolls se trouvaient une nouvelle vigueur dans la perspective que des alliés se trouvaient déjà chez les nains, les combattants défendant Kazad Duraz sentaient à présent que leur combat n’était qu’une petite partie de la bataille et qu’au loin les combats continuaient.

C’est alors qu’un vacarme immense retentit, le cor de Kazad Duraz avait été utilisé dans le Haut Quartier nain, c’était le signe d’une grande difficulté et l’appel à toutes les troupes proches de venir en aide à la capitale. Le choix était dure à présent, il fallait soit vaincre rapidement les ennemis au Sud ou se diriger rapidement vers la capitale. Cette option semblait impossible, les troupes ne pouvaient pas se permettre de se désengager sans perdre de nombreuses troupes, un luxe qui ne leur était pas permis.

[HRP]
Troupes alliées :[59]
- artillerie de Kazad Duraz
- 5 combatants guidés par Narburz,
- 36 combatants de la famille Poutrel
- 18 guerriers professionnels de l'ordre de Morrorym suivant Denaro

Troupes ennemies : [87] (quelques pertes nouvelles grâce aux tirs de canons)
- 69 gobelins
- 18 trolls dont un blessé
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Dim 4 Déc 2011 - 23:31



Remontant vers la Capitale.

Repprenant la tête de l'Ordre, Denaro remonta vers la capitale, voyageant aussi vite que le couver restant des arbres le lui permettait. Ils avançaient d'un bloc, contournant aussi efficacement que possible les obstacles qui se dressaient devant eux. Leurs lourdes armures les ralentissaient, mais chaque hommes savait que la vie de plusieurs alliés dépendait d'eux. Ils forcèrent la marche possant leur endurance à bout. Il sortirent finalement des bois et le spectacle qui s'offrit à leur yeux était incroyable. Un horde vaste s'écrasait contre le mince regroupement de nains, alors que les canons de la grande citée pillonaient les peaux-vertes et comme toujours, les cadavres s'ammoncelaient.


Le lycan voulu s'adresser à ses troupes.

- Aujourd'hui, nous combattons le mal; cette gangrène qui émiette nos vie. Seule la victoire sera acceptable, et nul ne pourras nous l'enlever à mon signal!

Le fier chef n'eût que le temps de terminer son injonction qu'un cor sonna, faisant vibrer leurs poitrines et leurs os au travers de leurs épaisses cuirasses. Denaro choisi de charger à ce moment, prennant les gobelins de flanc et chacune de ses troupes se dispersant pour éviter de succomber en masse face au attaques des trolls. Ils firent plusieurs morts et Denaro se trouva face à un troll blessé, cotoyer par Saturnos. Ils attaquèrent sans relache l'horrible bête déjà afaiblie, lui causant d'horrible blessures qui la firent saigner à mort. Une petite victoire dans un océan de mort.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Lun 5 Déc 2011 - 3:48

Fou de rage de voir autant de haine se déverser comme un océan sur les rangs alliées. Le nain s'occupa de déchargeait ainsi toute une colère profondément enfoui à l'intérieur de son poitrail. Avec ses quatre guerriers hoplites, le capitaine nain avançait lentement en se frayant un chemin dans les rangs ennemis. Les gobelins tombaient comme des mouches, les corps s'entassant devant le cercle de bouclier entourant le combattant de petite taille, déversant sa colère à grands coups de hache dévastateur.

Narburz faisait une sortie héroïque comme on en parle peu dans les livres d'histoires. Sous la folie du sang et la fureur du combat, une transe nouvelle s'empara des forces du nain. En cet instant de folie dévastatrice, on aurait pu le prendre pour un Berseker, un guerrier hargneux, ne craignant nul blessure et aucun ennemi se dressant devant son arme de mort. Les yeux injectaient de sang Narburz avalait les mètres à grands coups de hache, le séparant de la famille Poutrel. Quand réussissant à reprendre le contrôle de son esprit, le nain vit les trolls passaient derrière la colonne de guerrier dirigeaient par le Lycan. Narburz sauta, faisant signe au manieur des canons de dirigeaient les tirs vers les créatures. Une salve de boulet s'envola une fois encore dans un fracas retentissant. Le sifflement des boulets pénétrant dans l'air siffla au-dessus du champ de bataille, puis les boules atteignirent leurs cible, Quatre Trolls s'écroulèrent le thorax broyait, il ne restait plus cas achever les créatures.

Quand Narburz retourna la tête une fois encore vers les canons, en entendant deux sons de cors différent. La capitale était attaquée, il fallait terminé ce massacre au plus vite avant de rejoindre le prochain lieu de l'affrontement. Mais les gobelins en décidèrent autrement en cernant les hoplites et le nain sous une vague d'assaut surprenant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 10 Déc 2011 - 11:34

La naine pestait toujours contre sa blessure, ce n’était vraiment pas le moment. Courant à travers les rangs ennemis, elle envoyait des coups de haches. Ce n’était pas évident d’utiliser son autre main, mais la naine ne pensait qu’à la victoire, l’ambition pouvait pousser quelqu’un au dessus de ses limites dans ce genre de situation. Elle vit les trolls blessés, le travail était dangereux mais se battre contre un ennemi blessé était toujours mieux vu sa condition, quoique lâche. Avec d’autres nains qui s’étaient joint à elle, les trolls étaient abattus tandis que qu’une énième rafale de canons était tirée dans les rangs ennemis. L’armée gobeline paniquait, leur rang plus qu’amoindrit, on pouvait voir l’ensemble des survivants courir en tout sens pour éviter les boulets de canon. Les Alliés pouvaient espérait à une victoire, c’était avant d’entendre le cor : la Capitale était attaquée !

Les gobelins restant cherchaient à fuir, ils n’étaient plus supérieurs en quantité numérique. Quelque uns d’entre eux eurent le bon réflexe de se mettre derrière les derniers trolls. Uranie se doutait bien que le plus dure était à venir, les trolls ne seraient pas évident à tuer et la population de Kazad Duraz avait besoin de soutien. Les canons tonnèrent une dernière fois touchant une fois de plus quatre trolls. Uranie leva la tête vers sa cité, les canonniers devaient être partie aider à l’intérieur même de la Capitale. Être ici, sans savoir se qui se passait tourmentaient la naine mais il était hors de question de partir sans avoir fait le mieux qu’elle pouvait ici. Une tension nouvelle pouvait se sentir parmi les troupes luttant contre l’assaut des trolls : ils étaient de nouveau seul face à l’ennemi...

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mar 13 Déc 2011 - 17:52


Certains gobelins appellent parfois les trolls « din mor », ce qui est une vulgarisation de dix nains morts. Lorsqu’ils estiment leur force face à celle des ennemis, s’ils ont la chance d’être aidé par des trolls, ils se disent que chaque troll vaut bien dix nains ! Malgré cela, lorsque l’on passe de plusieurs centaines de gobelins à une vingtaine de pauvres combattants perdus, on a beau être aidé par treize trolls enragés, on ne sait pas trop si ça vaut le coup de rester !

Les vingt six gobelins restant couraient partout, tentant de s’aider des trolls pour se protéger mais n’osaient plus lancer d’attaques. Totalement tétanisé, un des trolls se trouva obligé d’écraser un gobelin afin de pouvoir se mouvoir. Prit de rage de voir ses couards le gêner plus que de l’aider il hurla et en écrasa un autre puis empoigna un dernier dont il mangea le crâne. Ceci n’eut d’autres conséquences que de voir le reste des gobelins tenter de fuir vers le Sud. Certains furent tués par les alliés de Kazad Duraz lors de leur déroute.

A présent, les trolls étaient face à leurs ennemis, et ce combat ne serait pas simple, sachant que les canonniers des remparts avaient rapidement abandonné leur poste à l’appel de détresse lancé dans l’enceinte de la cité.

[HRP]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Sam 17 Déc 2011 - 0:45



Ils bataillaient ferme pour leur survie. Même si les gobelins semblaient en déroute, la présence des trolls rendait le résultat plus qu'incertain. Dans un hurlement de rage, Denaro abandonna ce qui lui restait d'humanité pour foncer sur la créature la plus proche, les crocs dégarnis. Tête levée, il sauta directement sur son immense poitrail le lacérant de ses griffes acérées. Celles-ci taillère le cuir de la bête, faisant couler son sang. Le goût de l'ichor chargea la gorge du lycan de milles et une pestillences nauséabonde, mais sa rage était inexpugnable. Le troll, malgré la douleur, réussit à se saisir de la bête qui lui rongeait la poitrine, mais sa douleur ne fut qu'empliffiée par les tirs succésifs de trois archers de l'Ordre. Les pointes d'acier chauffèrent à blanc le visage du troll et dans sa douleur, il lacha le meneur de meute.

Après s'être écrasé lourdement sur le sol rendu glissant par le sang du monstre, Denaro bondit vers une autre proie. Jarrets et cou, c'était ainsi que les loups chassaient, d'abord les jarrets et ensuite le cou. Un trol tomba, les tendons tranchés par les fabuleux coups que lui portait une cohorte de nains. Le lycan profita du moment et s'élança vers la gorge découverte. Ses crocs s'enfoncèrent comme des pieux dans la jugulaire du monstre et une épaisse fontaine vermeille jaillit avec puissance aspergeant les combattants au passage.

Un bande essaya de répéter l'exploit de leurs frères, mais le troll fut plus fort qu'eux et les dix nains mangèrent la poussière les os éclatés. Malgré sa volonté de combattre, le loup savait que s'il n'y avait pas de renforts, c'était la mort qui les attendait tous.

Du coin de l'oeil, il vit Narburz et ses fidèles abattant une montagne de chairs. Un autre troll mordit la poussière, laissant dans son sillage une trainée de morts. Elfes, humains et nains; les corps jonchaient le sol et s'empillaient. Le spectacle était affreux. Faisant fi de l'horreur que lui inspirait la situation, il évita une première pierre, puis une deuxième qui s'écrasa non loin de lui sur un homme de la guilde. Le lycan fonça, charcutant quelques gobelins au passage. La mort emplissait son esprit, la mort n'était que son but ultime. Se projetant de toutes ses forces contre le lanceur de pierre, il le déstabilisa juste assez pour que l'énorme rocher qu'il maintenait dans les airs s'écrase sur sa rotule et lui fasse éclater le genou. Le cri du troll fut puissant au point où Denaro sentit sa fourrure se hérisser. Profitant de son moment de faiblesse, il s'élança dans l'aine de la bête et s'accrocha à sa cuisse, tentant désespérément de lui trancher une artère.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Eramos d'Irifuse
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 818
Métier : Vagabond
Age du personnage : 56
Alignement : Vigilant
Ennemis : « Chacun est l'ennemi de soi-même. » Anarchisis
Double Compte : Rangdor d'Irifuse

Feuille de personnage
Réputation: 1750
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mer 21 Déc 2011 - 21:03

La bataille semblait plus que désespérée. Les troupes alliées bien qu'un peu plus nombreuses semblaient avoir quelques misères avec les trolls, des ennemis extrêmement puissants et destructeur qui pouvait en temps normal détruire avec facilité un petit village et la plupart de ses habitants. D'un revers de mains, les trolls frappaient sans relâche les nains et autres troupes les envoyant valser ça et là pendant qu'eux combattait plus pour leur survie que pour la victoire.

Au loin, un lycan combattait férocement presque seul contre une bête géante, accroché sur ses cuisse à déchirer la peau et la chaire du monstre. Un carreau d'arbaète vint rejoindre la fête, se plantant droit dans l'oeil du gobelinoïde qui cria de plus belle et envoyant ses main sur le projectile qui lui avait crevé l'oeil. Cela donna juste le temps au Lycan de finir son travail et d'achever le troll. C'était maintenant à Eramos et ses faucheurs de jouer. Maintenant plus qu'une dizaine, ils s'engouffrèrent dans la bataille sans peur, prêts à sauver qui pouvait l'être. Le commandant tira son deuxième carreau qui alla se planter droit dans le crâne d'un gobelin chargeant sur lui. Tous armés de leur arbalètes, les dix faucheurs guidé par Eramos tuèrent chacun un gobelin avant de dégainer leur épée longues. Désignant un troll comme cible, le commandant cria l'ordre de le charger.

Aucune chance de survie pour la bête qui abbatu deux faucheurs sans regret avant de les suivre dans la mort, une épée en pleine gorge. Voyant les neuf trolls restants arriver sur eux, Eramos cria à ses hommes de protéger le lycan tout en redaigainant leur arbalète respcective. Chargeants les armes meurtrières, les faucheurs aussi stoïques que des statues de pierre, abattait leur flèches sur les gobelins restants avant de se préparer à combattre les neuf trolls.


- Emmenez-moi ces chiens dans la tombe !

Spoiler:
 

_________________

« C'est des plus denses ténèbres que nait la plus plus pure des bontés. »
Eramos d'Irifuse dit le Cœur d'aigle, né le 2ème cycle de Ventusiar, Terrïa 6 de l'an 193
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ildir.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   Mar 27 Déc 2011 - 0:26

Un mince espoir apparut dans le cœur de la naine, voilà qu’ils recevaient à nouveau de l’aide. Les derniers assauts des trolls avaient été meurtriers et l’erreur n’était plus possible vu la situation. Oui la Capitale et ses habitants avaient besoins d’eux. Sa première pensée fut pour son père, tel qu’elle le connaissait il devait déjà être au cœur de la bataille et elle avait peur pour lui. Quant à sa mère, elle lui faisait confiance dès qu’il s’agissait de sauver sa vie tout en étant efficace pour réduire en cendres les adverses. Il avait beau dire, son père n’était pas le guerrier de sa famille quoiqu’il savait très bien lui aussi se défendre, il avait fait la guerre des Titans il ne fallait pas l’oublier. Mais la chef de guerre, c’était sa mère et ça Uranie ne l’oubliait pas. Et pourtant, elle aurait du faire plus attention.

Elle avait toujours mal au bras mais l’issue de la bataille n’était plus très loin, il ne restait que 9 trolls et tout pouvait encore basculer. Leur force était tellement supérieure qu’il ne fallait rien laisser au hasard. Soudain un faucheur tira et toucha les yeux d’un troll. Ses confrères firent de même sur deux autres trolls. Ceux-ci n’eurent que pour réflexe de courir en tout sens ayant perdu la vue. Ils écrasèrent quelques alliés notamment un faucheur. Un autre troll aveugle fonça sur un de ses semblables et le choc fut fracassant. Les deux corps étaient au sol, déboussolés par un tel accident. Uranie n’hésita plus, elle se jeta de nouveau dans la mêlée et abattit sa hache sur la gorge du troll ayant encore la vue. Suivit par ses alliés les deux trolls furent rapidement abattus. Mais ce n’était pas encore la fin…

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )   

Revenir en haut Aller en bas
 

La bataille de Kazad Duraz : Bataille 2/5 - Les trolls assoiffés ( terminée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 4/5 - Assaut des brigands [Victoire]
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 3/5 - Combat dans les souterrains
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 5/5 - L'assaut d'Ogzuk
» Règle sur la bataille navale.
» Un ptit avis pour une forterresse de bataille en scratch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-