Partagez | 
 

 Mordrakan, celui dont on chuchotte les faits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eramos d'Irifuse
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 818
Métier : Vagabond
Age du personnage : 56
Alignement : Vigilant
Ennemis : « Chacun est l'ennemi de soi-même. » Anarchisis
Double Compte : Rangdor d'Irifuse

Feuille de personnage
Réputation: 1750
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Mordrakan, celui dont on chuchotte les faits   Jeu 3 Nov 2011 - 18:28

MORDRAKAN


Rôle: Nemesis d'Eramos D'Irifuse

Sexe: masculin

Race: Lycan

Âge: 53 ans

Description mentale:
La caractéristique la plus développée de Mordrakan est sans aucun doute son intelligence très supérieur à la moyenne de ses congénères humains et lycans. Au début de sa vie, sa grande naïveté le rendait presque trop gentil qui ne meritait pas toutes les attentions bienveillantes qu'il prodiguait. Plus tard, il se découvrit une attirance pour la violence et des plaisirs sordides et morbides qui ne rendit que son coeur plus noire qu'il ne l'aurait été chez une personne idiote et donc sans intérêts. Mordrakan, lui désirait voir ses ennemis souffrir milles maux et milles violences. Les plans ténébreux qui parcouraient son esprit lui donna une réputation sans précédente. Il déteste la noblesse, il déteste les pauvres, il déteste les fiers chevaliers parcourant le monde en quête de gloire. Il détestait la vie et le monde dans lequel il vivait. Aucun amour ne transpercait le coeur de cendre de cet homme qui ne vivait que pour voir mourir les autres. Comprenant qu'il possédait un atout fort utile que les autres humains ne possédaient pas, il se mit à les exploiter, les voler, les malmener, les violenter et les tuer, finalement. Il ne voit pas le tord qu'il fait car il ne croit pas en lui. Il rit au nez des gens ''bons'' qui croient que leurs âmes seront épargner s'ils aident leur communauté.

Description physique:
Ayant une carrure et une taille d'homme fort, Mordrakan, devint vite un adepte des arts de la guerre. Il pesait 200 livres pour 1m85 de taille, tout en muscle. Il porte sa chevelure noire vers l'arrière collée à son crâne. sa peau pâle ne font que plus ressortir ses yeux aussi noir que ses cheveux. Il ne porte pas la barbe, répugnant le grattement qu'elle produit. Il se la rase donc soigneusement chaque jour. Il aime porter des vêtements sombres et sans artifices, détestant tout ce qui se rapporte aux bijoux. Son armure de guerre est forte impressionnante. Une armure de plaque aussi noir que les abysses recouvre son corps sans montrer aucune ouverture. Elle se porte avec des gantelets et des bottes assortis. Un colet métallique dont émergent deux cornes de minautores, portège son cou, et surmonte son heaume qui masque complètement son visage, comme un bourreau s'apprêtant à vous couper net la tête. Il porte en permanence une épée longue de près de deux mètres qu'il porte à deux mains. Elle est aussi noire que la nuit et sa lame dentelée arrache plutôt que de couper. Sa garde représente un serpent s'enroulant autours d'un tronc d'arbre mort et noircit par la corruption. Il se plait à la porter sur son épaule pour démontrer sa grande force physique et intimider les plus féroces guerriers.

NB: On ne connait tout simplement pas la forme lupine de Mordrakan pour la simple et bonne raison qu'on ne l'a jamais vu se transformer. Certains même ne savent pas qu'il est lycan et non humain. Les origines de cette transformation est inconnue.

Histoire: Quelle étrange vie que celle de Mordrakan, anciennement connu sous le nom de Shaun Apariel, l'un des apprenti d'un des plus influent érudit qu'Ephaëlya ait jamais connu: le sage Ravlof, qui consacra sa vie à la reconstitution des indices visant à prouver l'existence et la venue des dieux en Ephaëlya. Le sage avait malheureusement un défaut considérable par rapport à sa grande inteligence, il se noyait dans l'alcool à chaque nuit et chaque fois il battait son apprenti, qu'il traitait de moins que rien, lui donnant la fessée pour son impertinence et sa dure capacité d'apprendre. Shaun avait six ans lorsqu'il commença ses études chez le vieil alcoolique. Jusqu'à l'adolescence, il fut battu, chaque nuit mais un jour il en eut assez. Lorsque le vieux fou leva la main contre lui, il s'était préparé. Il avait volé le coupe papier préféré du maître, celui qui était fait d'argent et d'or et il le planta dans son coeur, mettant fin à son calvaire et débutant un autre. La garde civil fut prévenu par un voisin qui avait entendu des bruits de combat et Shaun avait fuit, traqué comme un chien et ainsi banni de la cité de l'aurore, sa description physique placardé sur toutes les maisonettes et murs de tavernes avec écrit en gros caractère: Meurtrier dangereux. Il ne s'était que défendu mais tel était l'Homme, aussi pitoyable que les animaux s'entre déchirant.


Il avait fini par rallier une troupe de mercenaire renégat voyageant dans le désert du zénit, au sud de la cité. Le chef de bande, un gros homme barbu du nom de Raziel, prit affection pour le jeune qu'il voyait chaque jour bouillir d'une rage intérieure aussi sinon plus grande que la sienne. Il lui apprit le maniement des armes et il se révéla être un élève impatient et ambitieux autant qu'il était talentueux. Il ne tardait pas sur aucune technique et les maîtrisit toute en quelques semaines, ce qui ne fit qu'augmenter l'appréciation que Raziel portait envers son nouveau protéger.

Un soir où il partageait le repas de son maître, celui-ci lui apprit qu'il devait porter un nom différent car ils devraient retourner dans la cité pour accomplir un contrat. Raziel avait déjà choisi le nom qui lui donnerait, désormais il serait Mordrakan, un nom elfique voulant dire le fort. Mordrakan accepta son nouveau nom mais n'avait pas l'intention de partager la récompense du cotrat en six parts égales. Il tua donc son maîtres et ses quarte acolytes et brûla le campement. Il se dirigea vers son ancien foyer, les poches pleines d'or dans l'intention de travailler pour lui-même et plus jamais pour quiconque.

Des années passèrent où il accepta un nombre important de contrat tous aussi payant que les uns que les autres. Il tuait, pillait, volait. Il faisait tout pour l'or mais il s'en lassa vite. C'était devenu monotone et franchement ennuyeux. Il accepta donc un dernier contrat et conduisit douze mercenaires vers une razia qui se devait sanglante. Après quoi, ils décidèrent d'aller s'amuser. Ils prirent la direction de la forêt du crépuscule.

Ils reperairent rapidement une maison au fond des bois confectionné à la main par un homme absent. sa famille, elle était bien là. deux jeune enfant et une délicieuse femme. Mordrakan s'en foutait mais ses hommes la voulait et lui n'était pas contre un peu d'amusement, leur contrat s'étant terminé à l'avance. La maison fut saccagé, les enfants mutilé et la femme... Son sort fut le pire. Ils s'enfuirent après coup laissant leur destruction derrière eux.

Plusieurs années passèrent, Mordrakan maintenant agé d'une cinquantaine d'année n'avait perdu de sa forte constitution et avait gagnée en expérience. Il était maintenant plus fort que jamais. Il est maintenant le second d'un homme qu'on nomme le Baron et compte bien ravire son titre une fois le temps venu.


_________________

« C'est des plus denses ténèbres que nait la plus plus pure des bontés. »
Eramos d'Irifuse dit le Cœur d'aigle, né le 2ème cycle de Ventusiar, Terrïa 6 de l'an 193
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ildir.purforum.com
 

Mordrakan, celui dont on chuchotte les faits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Siméon Alvaro - Nous sommes faits de l'étoffe dont sont tissés les vents [A.Damasio]
» Des larmes dont sont faits les pleurs.
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Méfaits accomplis ! | Ron Weasley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-