Partagez | 
 

 La bataille de Kazad Duraz : Bataille 5/5 - L'assaut d'Ogzuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La bataille de Kazad Duraz : Bataille 5/5 - L'assaut d'Ogzuk   Jeu 15 Mar 2012 - 14:38

Les ruelles, c’était là les failles des ennemis, mais le nain qui l’accompagnait avait-il comprit ? Pour le moment en tout cas, les deux alliées achevaient encore et encore des portions de troupes ennemies dans ces petites rues. Pas assez larges pour deux, Estel tirait ses flèches pendant que le maitre nain tuait de sa hache les gobelins qui venaient se frotter à eux ! Le plus gros morceau du combat était devant eux, car au fur et à mesure de se rapprocher, ils tombaient sur des cadavres de nains, enfants, femmes, hommes et aussi d’alliés. L’ennemi avait en sa possession des armes très menaçantes, des canons qui dévoraient tout sur leurs passages ! Dans leurs petites ruelles, ils étaient à l’abri et leurs charges, bien qu’ils ne fussent que deux, portait leur fruit, déjà deux troupes de douze et dix-sept gobelins étaient tombés à leurs pieds. Estel ne disait mot, elle se doutait de la haine que le nain avait en lui, car pour la plus part des morts, il s’agissait bel et bien de nain et non d’alliés, parfois l’elfe apercevait un humain, un vampire et même un elfe, mais pas n’importe lesquels, un elfe de la garde, à la solde d’Ayliän ! Avait-il prit le risque de venir ici après ses blessures ? Bien sur que oui, le courage du capitaine elfique n’était plus à mettre en doute, elle se doutait qu’à son réveil, il continuerait de se battre.

Une odeur lui parvenait alors, non loin d’eux, les loups avec qui elle avait sauvé son ami étaient eux aussi présent, sur sa gauche, en continuant sa course dans les ruelles, elle parvenait à les voir, tout comme eux d’ailleurs, le flair des lycans est une chose merveilleuse, elle aperçut alors le sous chef de la meute Shun, d’après ce qu’elle avait entendu, suivant son chef Sheiz qui avait subit, lui aussi, de grandes blessures. Puis soudain, une explosion ! Provenant de leurs cotés, le nain et l’elfe n’eut rien, rien que de la poussière, mais les loups eux avait reçu ce cadeau empoisonné de plein fouet ! Estel entendait des voix à présent et celle du chef plus particulièrement, il cherchait son second, il cherchait Shun, elle venait de s’arrêter ! Que devait-elle faire aider les lycans ou continuer avec le nain ? Elle n’eut pas trop le temps d’y réfléchir que sept gobelins venaient de voir le petit homme, lui lançant une attaque, par ses dernières flèches elle en tuait quatre, puis ils arrivèrent enfin à une grande rue ! Bonne ou mauvaise nouvelle ? Plutôt mauvaise, car ils étaient à découvert, placé sous les coups des canons ennemis, devant eux, l’horreur était à son apogée, les corps d’alliés comme d’ennemis remplissaient la rue, on ne voyait plus les pavés, rien que du sang noir, mélange de sang rouge et vert, elle pensait alors aux enfants qu’elle avait protégé ! Etaient-ils en sécurité ? Elle espérait qu’ils n’assistent pas à une telle scène, il était déjà dur pour elle de la voir, alors des enfants pensez vous…

Elle continuait de suivre le nain, lui il savait ou il devait aller, quelques gobelins, certainement chanceux de ne pas avoir étaient tué durant la bataille qui avait eut lieu ici, tombèrent sous les coups de hache d’Orick et d’épée d’Estel. Elle apercevait au loin des troupes naines, ils allaient enfin avoir de nouveau compagnon d’arme, mais à sa surprise, le nain bifurqua dès qu’il eut enfin le loisir de les voir ! Que voulait-il faire ? Qui était-il dans cette citée ? A deux, ils n’avaient aucune chance contre un gros groupe, surtout qu’Estel ne possédait plus aucune flèche dans son carquois, mais elle continuait de le suivre, jusque maintenant, il avait prit de bonne décision et retourner dans les ruelles lui plaisait bien plus que de rester à la vue de tir de canon qu’on ne pouvait stopper. Puis un son retendit, faisant trembler les murs au alentour, un son fort et puissant donnant un élan de courage aux alliés, le cor de la ville venait de retentir, l’action allait avoir lieu maintenant, elle entendit alors pour la première fois, la voix de son comparse et dans son élan de joie et de combativité, il partait comme un fou la hache en l’air. Estel souriait de le voir ainsi, puis elle se mit à le suivre, espérant sauver la ville de ses affreuses créatures !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: La dernière bataille...   Jeu 22 Mar 2012 - 20:07

Vision cauchemardesque d'une déferlante vaseuse, masse verdâtre engloutissant le dernier rempart avant le Grand Palais de la capitale naine. Impressionnante charge disproportionnée de l'ennemi qui ne semblait à présent que dévier à une désorganisation chaotique. Car voilà bien une chose que les gobelins n'avaient prévu tout autant que les alliés d'Angaïla. La lâcheté d'Ogzuk sonna le glas de cette race venue des montagnes. Tant de chemin parcouru, tant de morts jonchant les bords du lac des mystères et les pavés brisés de Kazad Duraz pour une défaite n'émanant que bien trop la grande naïveté des gobelins.

Pourtant démantelées, les troupes gobelines chargèrent désespérément le mur constitué des 300 nains, gardes de la cité ainsi que de l'elfe à l'armure bleutée. Mais les hommes du commandant elfique n'étaient pas loin, bien au contraire. Ils se voyaient étreindre la masse verte, par l'arrière, de leurs lames en compagnie de quelques nains.

Avant que les troupes d'Ogzuk, Le lâche, n'atteignent le mur de chair du palais, les quelques flèches de l'elfe embrochèrent par deux voir trois gobelins à la suite. S'efforçant de tirer sur la corde du plus fort qu'il le pouvait comme à penser croire à son dernier combat. Bien qu'il n'était nain, bien que ce n'était ses terres et son peuple, il mourrait s'il le fallait car ces terres étaient tout aussi les siennes qu'à tous autres ephaëliens. Et s'il fallait préserver cet équilibre si durement acquis pour en finir à lâcher prise contre quelques gobelins, il préférerait en mourir en se sachant ephaëlien jusqu'au bout.

Une douleur...

" Déchirure" ... voilà bien le seul mot qu'il lui vint à l'esprit lorsqu'il sentit sa peau s'arracher à l'épaule droite. Cette blessure que lui avait infligé la vile Anëssia Lilwen, morte dans la souffrance par sa lame. Cette même blessure pansée rapidement par la jeune et belle Estel.

Brave Estel... sans elle, il ne serait que l'ombre de lui même, à mourir dans un coin, entouré de quelques soldats retirant leur casque pour annoncer sa mort.

Mais de cela, il n'était pas!
Et de cela... il combattra!

Tendant la corde intensément, sa peau s'arracha à chaque pression, à chaque relâchement, à chaque respiration. Mais le simple fait d'y voir au final des têtes verdâtres s'empiler les unes à côtés des autres par ses flèches n'en était que plus motivant pour recommencer encore et encore.

Le nombre de gobelins diminuait en masse et très rapidement, quelques trolls se joignirent à la fête mais rien de très nocif. La victoire était acquise, de cela tous le savaient. Maintenant, il fallait survivre à la dernière effluve gobeline pour espérer participer aux festivités de la victoire.

A quelques secondes de l'impact, Ayliän se tourna en direction de Yalmenël, le fixant intensément, ordonnant à celui-ci de se battre à ses côtés. L'elfe empoigna sa dague après s'être débarrassé de son arc en le remettant en son dos et se précipita comme bon nombre de nains vers la vague gobeline.

- POUR ANGAILA!!!!!!!!!

Un seul nain hurla ses mots et tous, sans exceptions, répétèrent en chœur, tout autant qu'Ayliän.

Yalmenël s'envola et fut le premier à déverser sa colère. Embrochant de ses serres, raclant le sang gobelins en son bec en broyant quelques têtes. La dernière des batailles avait débuté... non la plus sanglante, ni la plus difficile et encore moins la plus longue mais certainement la plus importante, symboliquement parlant.

Quelle fierté pour le commandant d'apercevoir ses derniers hommes combattre à ses côtés. Quelle belle image se faisait-il pour en sourire seul au milieu des cadavres et du chaos. Rien ne pouvait être plus beau... rien ne pouvait être plus dramatique... car bien que cela était une chose qu'il n'oublierait jamais, Evanya n'avait encore connaissance des pertes énormes qu'elle se devrait de subir en l'apprenant.

Les troupes gobelines se mirent à s'affoler lorsque leur nombre s'affaiblissait à chaque seconde, permettant ainsi de se joindre à la peur et d'y céder par l'abandon. Mais cela n'était permis, en tout cas, les nains ne le voulaient pas. Ils voulaient leur mort, rien de plus et les elfes les suivraient à cette extermination.

La bataille était quasiment finie...
La victoire était si proche...



Arrow ~ Angaïla ~ Chemins abandonnés ~ La forêt Ancestrale ~ Le lien du passé... ~


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La bataille de Kazad Duraz : Bataille 5/5 - L'assaut d'Ogzuk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 4/5 - Assaut des brigands [Victoire]
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 3/5 - Combat dans les souterrains
» La bataille de Kazad Duraz : Bataille 5/5 - L'assaut d'Ogzuk
» Règle sur la bataille navale.
» Un ptit avis pour une forterresse de bataille en scratch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-