Partagez | 
 

 Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]   Lun 12 Déc 2011 - 19:55

Gelubriar apportait la mort sur le pays. Les grands pins de Thaodia pliaient sous la grêle. Toute la nature se recroquevillait sur elle-même et les plantes trop faibles, trop téméraires ou trop vaniteuses étaient broyées sans différences par les éléments déchaînés. Je contemplais à travers mes yeux de loup la tempête depuis mon abri provisoire, un creux dans la roche où, en cette saison, un feu et un tapis de feuille devenait le meilleurs des foyers.
Le froid est plus mordant et plus grinçant que les spectres nocturnes, songeais-je, n’ayant pour toute réponse qu’un hurlement violent. Avant de m’endormir, lové près du feu.

Le lendemain vit un premier éclat de soleil après une semaine de déluge infernal. Le gel avait éteint les derniers végétaux ras et la neige contrastait partout avec le sombre de la boue et des arbres morts. Je sortis et me mis aussitôt en chasse, ni le froid ni la faim ne devaient se faire sentir sinon j’étais fini. Je dévalais une pente, traversais un cours d’eau épuisé par la glace, me montrais le plus silencieux possible quand l’endroit semblait propice au gibier et courais à toute allure le reste du temps. Je gagnais la vallée suivante, puis franchis une colline.
Mes muscles peu actifs depuis des jours se dénouaient d’un coup, la violence et la puissance couplées pour la traque.

Le milieu d’après-midi approchait vivement et pas un seul animal. Si je ne trouvais rien il me faudrait rejoindre le village le plus proche mais je n’avais aucune économie et ce n’était pas le meilleur moment pour gagner son pain. Mais mon souffle s’épuisait peu à peu et je ne pouvais pas m’éloigner trop de mon abri pour chasser.
Je n’avais pas envie de me mêler à d’autres loups ces derniers temps, après avoir traversé tout le territoire en vivant de chasse et de menus travaux, je comptais passer un Grand Froid en paix mais mes réserves s’étaient vite épuisées sous la cruauté de la Nature.
Je franchis une crête et surveillais le paysage en quête du moindre mouvement mais à part un corbeau vieillissant s’envolant à proximité, je ne trouvais rien. Je m’apprêtais à revenir sur mes pas quand le vent m’apporta l’odeur d’un autre loup et un hurlement. S’il chassait aussi ce serait l’occasion d’être plus efficace.
Je descendis dans la vallée en suivant la piste mince de l’odeur.


Dernière édition par Grey Grise-Fourrure le Lun 20 Fév 2012 - 23:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]   Lun 20 Fév 2012 - 21:50



Cela faisait maintenant quelquesj ours que le lycan était sorti de l'antre des crevards. Graz, son second lors de cette mission s'était remis de ses blessures mais il restait dans un piteux état. Ce qui devait arrivé arriva. Son absence au sein de la meute, le fait que perosnne n'était au courant de sa mission ni ne savait s'il était encore en vie avait provoqué sa chute comme chef de la meute de Hurle-Vent. Bien entendu il n'avait jamais pensé qu'il resterait presque 3 mois dans les entrailles de la terre de Thaodia. Il y avait retrouvé ses instincts lesp lus sauvages et naturels. Il avait perdu une part de son humanité. Transformé par les horreurs qu'il avait vu mais aussidu fait qu'il avait dû se nourrir comme le font les bêtes les plus primaires. Il avait dû se résigner à manger les siens, profond secret qu'il garde encore aujourd'hui, enfouis. Etonnement ça lui avait plu, mais pour retrouver une place au sein des siens il lui fallait chasser et tenter d'oublier cette épreuve. La déesse Anushka l'avait accompagné, ainsi que ses pensées envers Enyelle.

Sébastian avait décidé de chasser aux alentours du territoire de la meute, dans les collines défrichées. Il trouvait en ces sorties une manière de s'isoler, comme auparavant, comme avant sa rencontre avec cette elfe qui allait bouleverser sa vie. Mais beucoup de choses avaient changé en lui, tout était prétexte pour s'éloigner. Il aimait plus que tout cette jeune femme mais son instnct primaire avait repris le dessus et il ne voulait pas lu ifaire de mal. Il fuyait la présence des loycans, même si leur présence ne le dérangeait pas. La bête qui était en lui, voilà ce qu'il craignait. Il devait pour la plupart du temps se contrôler pour ne pas se montrer agressif. Il passait alors son temps à chasser, pas uniquement pour manger mais pour assouvir son envie de sang, de violence.

Sébastian, sous forme de loup, marchait paisible, tous les sens en alerte. Ses pattes écraisaient les tapis de feuilles mortes. Le mauvais temps avait fait son effet. On ne pouvait que constater les dégats. Le froid était sans doute le pire ennemi, obstruant légèrement les sens des lycans et forçant le gîbiet à rester terrer, cacher dans leurs planques.. Un léger vent se leva, ce qui entraina jusqu'à ses narines une odeur reconnaissable parmi toutes les autres. Un autre lycan était à proximité. Le loup s'arrêta puis renlifla un peu partout avant de se tourner dans une direction puis se figea, à l'arrêt. La bise caressait son pelage et châtouillait ses oreilles. Il retroussa ses babines et grogna. Puis un lycan finit par apparaître devant lui. Il garda une position défensive, prêt à prendre à la gorge le loup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]   Jeu 23 Fév 2012 - 0:21

J’avais fini par trouver l’autre loup. Ce n’était pas vraiment l’attitude de celui-ci, la plupart des lycans étaient méfiant et sur la défensive face aux étrangers, mais il y avait dans ce mâle un désir de sang que je ne sous-estimai pas dès le premier regard. Méfiant, j’avançai lentement à la limite du cercle d’actions rapides du loup et m’arrêtai, guettant une réaction. Autour des deux loups parfaitement immobiles, le vent rugit comme un démon, emportant de légers débris et balayant la fourrure.
L’autre mâle ressemblait à un roi dépossédé, sans doute un ancien alpha, mais il se dégageait de lui un aura d’obscurité froide que seul le hurlement des tempêtes meurtrières pouvaient égaler. J’avais du mal à soutenir son regard, et je détestais cela, aussi me campai-je sur les pattes, près à agir immédiatement. J’avais conscience de ressembler à un rocher dans lequel le vent et la pluie auraient sculpté la forme d’un loup.

« Qu’es-tu ? » me demandai-je. Mon regard gris sondait les yeux de l’autre loup dans lesquels s’agitait une bête violente, un terrible combat se livrait en lui pour garder le contrôle de son être. Je me forçais à détendre un peu ses muscles, restant néanmoins sur mes gardes. Il valait mieux éviter la provocation, j’étais là pour chasser, pas pour m’épuiser ou pis, me faire tuer. Je perdais un temps précieux dans ce duel silencieux mais le tiers démon qui habitait l’ancien alpha me glaçait le sang et je ne savais pas comment « négocier » avec cela.
Après ce qui sembla être une éternité, je décidai d’entrer en action. Levant la tête, je la penchai légèrement. Tu veux chasser ? Moi aussi. Viens. L’autre sembla comprendre. Il avisa un pas en avant. Mais une brindille portait par le vent se brisa contre un arbre à quelques pas. Cela me troubla à peine moins d’une seconde. L’autre mâle bondit alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]   Lun 27 Fév 2012 - 20:00

Le lycan se présenta à lui. A la fois calme, paisible et troublant. Sébastian ne savait pas trop que penser de cette situation. Il était sur ses terres, à chasser le gibier de sa meute. Tous deux restèrent quelques instants à s'observer alors que Sébastian retroussa ses babines, grognant de plus belle. L'inconnu brisa alors le silence, invita le chef à venir chasser avec lui. Comme si l'ancien chef de meute de Hurle-Vent avait besoin de qulelqu"un pour arracher la vie à ses proies. La tension baissa alors quelque peu lorsqu'une brindille craqua. Apaisé à peine moins d'une dizaine de secondes, ce bruit cassa l'ambiance qui venait de s'installer et le lycan vit rouge. D'un bond il se rua sur son vis à vis. Les muscles tendus, les griffes sorties, il lança un grognement long et lourd qui envahit la forêt. Un nuage d'oiseaux s'envola dans le ciel alors que le vent se levait, faisaient entrechoquer les immenses arbres. Un tapis de feuilles mortes s'éleva, tourbillonnant derrière lui avant de retomber sur le sol. Alors qu'il allait entrer en contact avec le mâle, Sébastian stoppa sa course pour retomber à seulement quelques centimètres du loup. Ses yeux formaient des billes noires, ses rétines n'étaient plus perceptibles, comme s'il était dans un état second.

Pars...pars vite d'ici avant que je ne tue...ce territoire n'est pas le tiens...tu veux avoir le droit de chasser ce qui s'y trouve, tu dois faire partie de la meute!!

Le lycan tentait de contenir sa rage puis au bout d'un moment le calme revint dans ses yeux. Ses babines revinrent à leur palce initiale alors qu'un filet de bave tomba au sol. Il fut un temps où cela n'aurait pas déranger Sébastian qu'un lycan vienne trouver des ressources pour survivre sur ses terres. Mais la cicatrice avait tout changé. Ces crevards bien qu'atroces et inhumaines lui avaient tout de même rappelé certaines choses. Ils restaient des loups, en tant que tels ils devaient protéger leur territoire. Ils étaient des loups, des animaux sauvages, à l'instinct primaire...avides de sang et de chaire. Ces derniers mois l'ancien chef avait perdu tout cela, la source d'où il tirait sa force. Mais revenir vivant de cet endroit l'avait en quelque sorte purifié, rappelé à l'ordre.

Que fais tu ici ? Si tu as besoin de chasser tu peux le faire ailleurs....ou je me ferai un plaisir de te mettre en pièces
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les crocs et la fourrure [PV avec Sébastian Whright]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-