Partagez | 
 

 A travers l'égorgeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: A travers l'égorgeur...   Ven 23 Déc 2011 - 16:21

Trois jours s’étaient écoulés depuis leur départ d’Azgal.

La charrette du jeune Isban avançait plutôt rapidement mais prudemment. Les nombreuses marchandises qu’avait vendues Atrock au lycan étaient solidement attachées par quelques cordes à l’arrière. Thrag s’était endormi sur quelques couvertures recouvrant le tout tandis qu’Ayliän était assis à l’avant avec le lycan, guidant ses chevaux à travers la forêt.

L’air commençait à se raréfier, l’elfe se devait de prendre de grande bouffée pour respirer normalement. L’humidité se fit sentir et l’odeur du sang et de la mort se mit à planer à l’approche des monts d’Huzhrung. Remarquant l’elfe en difficulté, Isban le rassura quelque peu.

- Ce n’est pas un endroit pour les elfes ici…
Nous nous rapprochons de l’égorgeur du dragon… l’air devient pesant à cause de l’épais brouillard recouvrant les montagnes et surtout le passage vers Thaodia.

- Je ne me suis jamais rendu à l’égorgeur du dragon ni même en Thaodia…
- L’égorgeur est un coupe-gorge… d’où son nom… il n’y a aucune issue à travers ce chemin de rochers coupants et cette masse de nuage aveuglant chacun de nos pas. Peu de créatures y vivent car l’air y est bien trop peu fourni mais il faut toujours rester prudent. Le plus dur est de ne pas se perdre mais ne vous inquiétez pas, je fais ce chemin depuis bien quelques années à présent, je connais la route.

La vieille charrette s’engouffra dans l’épais brouillard avant même qu’Ayliän ne pu comprendre qu’ils venaient de s’introduire en l’égorgeur lui-même. Il était extrêmement dur de se situer, même de par la vision d’un elfe. L’air se mit très vite à refroidir, procurant à l’elfe un bien étrange frisson qui parcourut son corps. La charrette se mit à tanguer de par les nombreux cailloux et autres rochers jonchant le sol qui n’était à présent plus visible. Un endroit bien peu rassurant où les chants des oiseaux et les lueurs du soleil n’avaient leur place, rejetés par cette aura malsaine qui étreignait de façon étouffante le cœur d’Ayliän.

Les deux chevaux tirant la petite charrette avançaient très lentement de par les quelques pressions qu’exerçait Isban sur les cordages.

Le voyage allait être long et froid…



_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Jeu 12 Jan 2012 - 4:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Dans la pénombre brumeuse...   Ven 23 Déc 2011 - 17:52

Allongé sur de vieilles loques recouvrant des brics à bracs venant de l’auberge d’Azgal, le vieux bougre s’y était endormi durant quelques heures. Les remous de la charrette sur le chemin de terre à travers la forêt l’envoyèrent bien loin aux pays des songes mais voilà que depuis quelques minutes maintenant, la vieille boîte sur roues tanguait, balançant le corps du nain qui se devait instinctivement de se remettre à sa position initiale. En vain, le bougre se réveilla en pleine brume.

- … Qu’est ce que… où sommes-nous? Ayliän?? Isban? demanda t’il un peu inquiet en ne percevant rien plus loin que le bout de son nez.

- Thrag, rejoins-nous!

Le nain se leva doucement, ne voulant dégringoler de la charrette et disparaître dans la brume.
Il arriva après quelques pas jusqu’à Ayliän et s’assit entre l'elfe et le lycan.

- Bien dormi, mon ami?
- Plutôt bien oui…! Nous y sommes déjà?
- A travers l’égorgeur du dragon… oui.
- C’est malsain ici…
Combien de temps nous faudra-t’il pour rejoindre Thaodia?

- Environ 5 jours si tout se passe bien…

La vieille charrette ne s’arrêta guère car selon Isban, faire une pause revenait à perdre son chemin et beaucoup en avait fait les frais en ne réapparaissant jamais. Alors durant cinq longs jours, ils parcoururent l’égorgeur. Aucun danger ne vint à leur rencontre, le seul ennemi était le mental qui ne devait vaciller au risque de perdre la tête au milieu de ce brouillard permanent.
La nuit et le jour n’étaientt différents en ce lieu, plutôt sombre sans réellement l’être…


Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Ami disparu...   Ven 23 Déc 2011 - 21:53

La patience était de rigueur et la communication se devait d’être silencieuse car bien que rares étaient les créatures à y vivre, celles qui y résidaient était particulièrement vicieuses et voraces. Tout était bien calme jusqu’à ce qu’une nouvelle vint à faire esquisser un sourire aux lèvres de l’elfe.

- Nous y sommes presque…
- Tu as entendu ça, Thrag! dit Ayliän soulagé.



- Thrag? …

L’elfe se retourna, espérant voir son ami somnoler à ses couvertures comme il le faisait la plupart du temps. Roupiller était devenu l’occupation favorite de Thrag durant ces cinq jours. Essayant de percevoir à travers l’épaise brume un morceau de jambe de son ami, il n’y vu rien. Se relevant doucement, il comprit bien vite que Thrag n’était plus sur la charrette…

- Thrag? THRAG????
ISBAN, THRAG A DISPARU ARRETE-TOI!

- Quoi? C’est pas vrai… non non, je ne peux pas m’arrêter! Nous devons continuer!
- NON!! THRAG?????
THRAAAAAG???????????????

- Nous ne l’avons plus surveillé depuis quelques heures. Il est foutu! Laisse tomber!

Ayliän se précipita à l’arrière de la vieille charrette espérant apercevoir son ami disparu mais la brume sembla bien se moquer de lui. Le cœur vacillant, l’elfe se mit à craindre le pire…

- JE DOIS LE SAUVER!!
- NON!! NE DESCENDS PAS DE LA CHARRETTE, PAUVRE FOU!!!
- THRAGGGG?? THRAGGGG???? se mit-il à hurler.
- ARRETE, TU VAS NOUS ATTIRER DES ENNUIS!!
C’EST FINI! IL EST FOUTU!


Le jeune elfe regarda dépité les alentours, s’éloignant à chaque seconde de son ami, serrant le poing en essayant de ne lâcher prise à la tristesse qui l'envahissait. Rabaissant le regard, Ayliän se perdit dans une mélancolie des plus profondes… ne pouvant croire que cela pouvait finir ainsi…

Le chariot s’éloigna inexorablement…

- Je suis désolé pour ton ami… nous l’honorerons lorsque nous quitterons ce lieu lugubre.
Je te le promets.





- Ayliän?

Isban se retourna, apercevant Ayliän sauter de la charrette en marche, arc à la main, carquois en son dos… courant vers une mort certaine…

- NON!!! PAUVRE FOU!!! REVIENS!!!

Mais n’écoutant pas les remarques du lycan, le commandant d’Evanya disparut à travers la brume…



_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Souffle glacial...   Sam 24 Déc 2011 - 3:20

Une traversée angoissante au milieu d’une brume cauchemardesque…
Les nains n’étaient fais pour ce genre de voyage et Thrag le sentit!

La plus grande partie du trajet se passa à l’arrière du chariot à essayer de dormir comme il le pouvait. Se retournant à certains moment vers le droite avant de basculer vers la gauche quand son épaule le démangé. Quelques prises de têtes commencèrent à germer dans son esprit, quelques questions idiotes, quelques comptines d’antan et autres hystéries intérieures qui lui permettaient de passer le temps.

Tout autour d’eux, tel un lugubre canyon, prônait la roche. Les imposants murs rocailleux s’élançaient à disparaître dans la brume, que ce soit à l’arrière, à l’avant ou sur les côtés… Il n’était pas difficile d’imaginer l’horreur qu’on se devait d’endurer à se perdre au milieu de toutes ces cisailles rocheuses. Le vieux nain frissonna à cette pensée et se retourna vers la gauche pour reposer son épaule.

« Siiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Thrag se redressa après ce sifflement étrange qu’il entendit, regardant autour de lui sans pouvoir apercevoir quoi que ce soit.
Une tromperie de son imagination certainement…

« Siiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Cette fois, il ne rêvait pas. Se relevant rapidement, il empoigna sa hache de ses deux mains et tendit l’oreille.

« Ssssiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Un son aigue, un sifflement d’outre-tombe… venant de l’arrière, semblant suivre la charette…

- Humm…? murmure-t-il tandis que la voix d’Ayliän et d’Isban se faisait entendre à trois mètres à l’avant. Discutant ensemble de la route à prendre peut-être.

Plissant les yeux, il crut voir une ombre à quelques mètres à l’arrière du chariot. Une ombre bien imposante semblait-il. L’épais brouillard ne fournissait que bien peu d’informations au nain qui n’avait une vision aussi développée que celles des elfes.

Un souffle vint à siffler dans les oreilles du nain, une autre ombre à sa droite venant de grimper sur la roche.

« SIIIIIRRRRRRRRRRRRRRRR »

- Qu’est-ce qu….!!

Le nain n’eut le temps de dire mots qu’une masse visqueuse s’introduisit dans sa bouche, engluant celle-ci avant qu’il n’en vienne à être précipité dans le vide par un coup violent dans le dos. Thrag s’écrasa sur le sol, regardant la charette continuer sa route comme si de rien n’était, s'éloignant au loin. Plus il essayait d’hurler pour attirer l’attention plus la masse visqueuse en sa bouche s’engouffrait plus profondément dans sa gorge. Aucun son ne pu sortir…

Un souffle glacial caressa sa joue droite…

« Sssssssiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Deux ombres apparurent, l’une à sa droite, l’autre face à lui, toutes deux imposantes, mesurant plus de deux mètres de hauteur. A l’approche de l’horreur s’approcher de lui, le nain put discerner sa forme monstrueuse avant que ses huit pattes ne l’enlacent, le portant jusqu’à l’abdomen de la créature qui cracha de la masse visqueuse en abondance, enveloppant le nain tétanisé par la peur…

Abandonnant sa hache, le nain fut emporté, malgré lui, à l’intérieur de sa prison visqueuse ne lui permettant de respirer que suffisamment pour ne pas tomber dans les vapes.

- Est-ce ainsi que je vais finir… pensa t’il en imaginant l’effroyable souffrance d’une mort lente et cruelle…

Les deux énormes araignées se faufilèrent dans la roche par quelques trous menant dans les montagnes, emmenant le vieux nain pour l’y dévorer…


Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Dans le repaire...   Mar 27 Déc 2011 - 18:54

Voilà quelques minutes que le jeune elfe s’immisça dans la brume épaisse, tendant la corde de son arc. Ses pas étaient aussi discrets et rapides qu’un félin. A l’écoute du moindre bruit suspect, il avait abandonné sa vision amoindrie par le brouillard.
L’air était bien moins respirable au niveau du sol mais Ayliän se voulait de retrouver son ami disparu…

Son pied vint à heurter un objet métallique, s’agenouillant à celui-ci, le jeune commandant extirpa la hache de Thrag du tapis morbide de brume blanche.

- Nylmö… dit-il en relisant les inscriptions gravées dans l’acier de celle-ci…

Gravure que feu son père, Khalän, avait réalisé il y a de ça si longtemps maintenant…

- Nylmö Órë… reprit t’il en insistant d’avantage, levant le regard en direction de la paroi qu’indiquait la hache de sa position initiale.

S’approchant avec prudence de la muraille rocheuse, il s’y colla, palpant le moindre indice. L’air froid vint à déstabiliser le jeune elfe, faisant quelques pas pour reprendre la bouffée d’air qui lui manqué pour reprendre ses esprits. Son regard se porta instinctivement vers une brèche dans la muraille, le vent s’y engouffrant se mit à siffler de façon dérangeante… invitant presque Ayliän à s'y faufiller…



Au plus profond de lui, il songea à Thrag l’attendant quelque part… hurlant son désespoir.
A cette triste mais encourageante vision, l’elfe s’introduisit à l'intérieur...

La brume n’habitait les lieux, permettant d’offrir plus d’air bien qu’il était effrayant d’y être. Quelque chose de malsain se tramait dans ces montagnes… quelque chose d’horrible… l’elfe le sentit et bien plus lorsqu’une effroyable puanteur emplit les lieux. Il ne savait s’il montait ou descendait, si sa route le menait à l’est ou à l’ouest… un labyrinthe monstrueux où la panique pouvait couter très chère. A force d’espérer revoir son ami le nain, l’elfe finit par se perdre dans les dédales de la montagne. Il finit par s’asseoir, dos contre la paroi… le regard vide, ne sachant quel chemin emprunter… il se voulait de crier le nom de son ami mais ne savait quelles sortes de menaces rôdaient dans les entrailles d’Huzhrung. Il ne savait pourquoi Thrag s’en était allé… mais certainement pas de son plein gré… le vieux bougre n’aurait quitté Ayliän et encore moins de cette façon.

Essoufflé, l’elfe se mit à marmonner le surnom du vieux nain en s’assoupissant involontairement.

- Nylmö…
Nylmö…
Nylmö…


Allait-il rester là, n’allait t’il plus continuer sa route… il y pensait… mourir à petit feu par la solitude et la tristesse… il y pensait…

« Sssiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Reprenant ses esprits, l’elfe releva la tête à l‘écoute de ce sifflement peu commun…
Essayant de discerner la source, il reprit courage et déboucha à quelques mètres plus loin à une petite caverne.

« Ssiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiirrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr »

Un frisson parcourût le jeune soldat d’Evanya.
Sortant d’une brèche à 10 mètres de haut, il resta discret en y rentrant de nouveau lorsqu’il aperçut au centre de la grotte quelques masses blanches visqueuses gesticuler dans tous les sens, essayant d’échapper à l’horrible insecte géant tournant autour d’eux… Un autre s’en vint, sautant d’une des parois pour s’écraser sur l’un des cocons avant d’y planter agressivement ses pinces pour y sucer le contenu. D’atroces gémissements se firent entendre, des cris étouffés semblant bien souffrir. Une autre masse visqueuse était posée à côté de la victime qui se mit à saigner abondamment, dévoilant à Ayliän qu’il s’agissait d’êtres vivants emprisonnés dans des cocons ne servant que de nourriture aux Arachnéas qui avaient fait de cette caverne un Garde-Manger.




Son regard resta fixé sur cette masse, plus petite que les autres…
Elle gesticulait elle-aussi… peut-être était-ce…

L’elfe tendit la corde de son arc délicatement et avec grande discrétion. Visant en premier lieu l’insecte dévorant l’une des victimes avant de penser à faire de même pour l’autre circulant autour des cocons comme à surveiller les rations.

- Respire, Ayliän… se dit-il pour reprendre un souffle normal…

La corde se tendit bien plus encore, espérant qu’une seule flèche dans la tête viendrait à bout de la créature…
Sentant les battements de son cœur battre en sa poitrine, il rythma son souffle à la même cadence… comptant ceux-ci intérieurement, ses doigts lâcheront la corde à 20…

- ... 10… 11… 12… 13… 14… ses battements étaient réguliers et sa respiration également.

- ... 15… 16… 17… 18… 19… l’adrénaline emplit son être et ses doigts s’affaiblirent au contact de la corde.

La flèche aurait certainement parcouru l’espace entre l’elfe et la créature, fendant l’air jusqu’à transpercer son crâne si une main étrangère ne s’était pas posée délicatement sur la flèche elle-même.

- Ne fais pas ça…

Son arc se rabaissa tout aussi vite, son souffle reprit une fâcheuse manie et son cœur s’emballa tout seul…
Il porta son regard vers l’étranger qui se posta à ses côtés.

- … qui êtes-vous!?

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Alerte...   Mer 28 Déc 2011 - 3:32

Depuis quelques jours, Krys était en pleine traque, poursuivant un vampire blessé par sa faux depuis les marécages des torturés. L’horreur de la nuit eut choisi un bien mauvais chemin que celui de la déchirure mais pourtant arriva sans encombre jusqu’à la moitié avant que le chasseur ne gagne à nouveau du terrain, l’obligeant à se cacher à travers les montagnes du mont hurleur au sud-ouest. Ces mêmes montagnes s’accolant à l’égorgeur du dragon et à la chaîne de Huzhrung.




Déterminé à le tuer, Krys ne s’arrêta durant prés de deux jours dans la noirceur des cavernes. Les gémissements de terreur du vampire retentissaient dans les longs couloirs rocailleux. Il faiblissait et le lycan le sentait… il était prés… lui et sa faux… à trancher.

Un terrible hurlement attira son attention, le guidant à une lugubre caverne non loin d’un nid d’Arachnéas.
Un Garde-Manger… Le lycan resta à observer le vampire durant de bien longue heure dans sa prison visqueuse en attendant d’être dévorer… il voulait être sûr que les araignées lui règle bien son compte. Un nouveau venu s’en vint alors, un cocon plus petit mais gesticulant avec férocité, voulant échapper à une mort atroce.

Krys ne put qu’attendre, inspectant les lieux, se terrant dans un petit espace emplit de noir. C’est alors qu’il aperçut à une dizaine de mètres de là, à la même hauteur, un elfe assister à l’exécution du vampire se faisant sucer les organes du corps. Mais telle fut sa surprise quand l’elfe s’arma de son arc, pointant en sa direction le monstre dévorant la triste victime de la nuit… Il se voulait certainement de sauver son ami à côté… mais il n’avait pas passé assez de temps dans cette macabre caverne pour savoir que les éclaireurs guettaient… il fallait absolument l’arrêter avant qu’il ne lance le projectile, alertant les araignées… et peut-être même le nid à une centaine de mètres de là…

Le lycan se précipita silencieusement, traversant d’étroit passage, caché des regards arachnides. Il finit par rejoindre le même espace du jeune elfe qui ne l’avait entendu, trop concentré à sa cible.

Le lycan marcha rapidement à sa rencontre et posa sa main sur la flèche, ce qui stoppa immédiatement l’elfe dans son élan…

- Ne fais pas ça… dit-il à voix basse.

- … qui êtes-vous? demanda l’elfe surpris.

- Krys Arquen, traqueur de vampire… ce vampire… répondit-il en guidant le regard du jeune elfe en direction du cocon se faisant dévorer.

Il y a des éclaireurs partout… regarde…



Krys pointa du doigt plusieurs emplacement où la noirceur dissimulait de plus petites araignées, bien que faisant 1 mètres de longueur tout de même. Les éclaireurs étaient dotés d’une vision bien plus développée que toutes autres créatures du nid… mais pire encore, ils pouvaient émettre un son des plus stridents qui pouvait alerter à des kilomètres à la ronde ses congénères.

- Tu vois…

L’elfe se résigna et posa son arc sur le roc.

- Je pense que mon ami est dans ce cocon… dit-il au lycan en hochant la tête vers la petite masse visqueuse à 10 mètres en bas.

- C’est un enfant?
- Non, un nain… et je ne le laisserai pas mourir ici… sache le.

Krys fut étonné de voir un elfe risquer sa vie pour un nain, rêvant d’un monde bien plus beau que celui qu’il connaissait, il y voyait en cet elfe un espoir.

- Je vais t’aider…

L’elfe le regarda intensément comme à s’en dire qu’il cherchait en Krys un brin de sincérité.

- Tu peux avoir confiance en moi…

- Mon nom est Ayliän Faën…
- Ayliän Faën… Tu as un plan?

Les présentations faites, l’elfe détourna le regard en direction du petit cocon et de celui ensanglanté à côté d'où s’acharner l’Arachnéas pour vider son contenu. Aprés quoi, son regard se porta sur une hache impressionnante bien qu’un peu vieillotte à ses côtés pour finalement croiser le regard du lycan.

- Oui… j’ai un plan…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Triste fin...   Mar 3 Jan 2012 - 3:20

Trainé sur plusieurs centaines de mètres à travers les montagnes, accompagnant les effroyables cliquetis et gémissement affamés des insectes géants le menant à ce qui semblait être un vaste espace d’où la puanteur de la mort et des corps décomposés emplissait l’air, Thrag se mit à lâcher prise… Sa respiration se fit plus lente, espérant que son cœur suive la même cadence. Si le pire ne pouvait venir à lui, il espérait tout de même s’évanouir afin que la souffrance ne torture sa mort bien plus qu’il ne le fallait pour regretter d’être venu au monde…

La masse visqueuse en sa bouche s’en était échappée après de nombreuses tentatives en raclant sa langue à son palais durant qu’il se faisait trainer jusqu'ici comme un vulgaire sac de viande. Les bras le long du corps, enserrés dans cette toile immonde et puante, il serra les poings… il serra les dents… et ferma les yeux en laissant évacuer une larme qui s’abattit en son cou… la dernière d’une longue vie…

Toute sa vie durant, il avait pensé mourir en guerrier… au nom d’Angaïla… pour Angaïla… enterré avec les siens… il n’en pouvait être autrement à présent… il mourrait à petit feu en ce lieu lugubre et humide… au milieu d’êtres comme lui qui n’eurent que leurs yeux pour pleurer pendant que les monstres ingurgitaient l’intérieur de leur corps chaud…


Merci, vieux croûton… merci pour cette vie…
Que d’aventures pour finir ici… quel dommage tout de même…


Un hurlement… un cri strident… certainement celui de l’ignoble insecte au-dessus de lui. Hurlant son euphorie avant de planter ses longues pinces faisant office de tuyaux dans sa chair. Lorsque le coup s’en vint finalement, Thrag ferma les yeux et réussit à tourner la tête sur le côté pour s’éteindre avec le peu d’honneur qu’il lui restait en cette position.

Non… la créature n’avait non pas planté ses pinces en sa chair mais s’était écroulée sur le nain… du sang verdâtre en sorti, aspergeant le vieux nain qui se devait de supporter la monstrueuse araignée morte sur lui. Un bruit d’acier vint à le surprendre prés de son visage, quelque chose venait de tomber à côté de lui, quelque chose de lourd…

Une main s’en vint alors à palper le cocoon dans lequel il était emprisonné avant que celle-ci ne se porte à son visage et n’arrache la toile l’enveloppant.

- THRAG, TIENS LE COUP!!!!!!!!!!!!!!!

Le vieux bougre revint à lui et le visage de son ami Ayliän apparut. Celui-ci libéra son visage de la masse visqueuse. Le nain n’en revenait pas… il était là… l’elfe avait parcouru tout ce chemin… pour lui. Un sourire se dessina à ses lèvres, ému… ne sachant quoi dire, il resta immobile à regarde l’elfe arracher la toile.

Ayliän eut le même regard en direction de son vieil ami, ses deux mains vinrent à tenir le visage rabougri de Thrag.

- TU NE PENSAIS TOUT DE MEME PAS M’ABANDONNER ICI!!

Thrag n’eut le temps de répondre qu’un jet de masses visqueuses éjecta Ayliän contre la paroi à quelques mètres de là. L’elfe s’essaya de se libérer mais ne le put alors que Thrag se libera de sa toile et se mit debout. Un allié combattait contre une araignée géante un peu plus loin, Ayliän n’était pas venu seul!

- THRAG… LA HACHE, PAR TERRE!!! hurla l’elfe immobile contre le mur.

Le regard du vieux nain fixa sa hache flamboyante et la prit avec fierté… c’était elle qui s’était écrasée sur le sol… lourde comme un rocher mais destructrice comme la foudre…

Celle-ci tournoya sous le maniement du nain avant de se planter dans l’abdomen d’un éclaireur s’essayant à grignoter l’elfe impuissant face aux attaques. Un deuxième éclaireur… un troisième… un quatrième… le liquide verdâtre se mit à tapisser le sol de la caverne et bientôt celle-ci serait remplie de créature à huit pattes bien plus affreuses encore… il fallait anéantir tous les éclaireurs avant qu’ils ne donnent l’alerte…

Un regard en arrière, Thrag observa le jeune guerrier munis d’une longue faux transpercer le ventre d’une des arachnéas, ensuite, il libéra Ayliän qui se précipita jusqu’à son arc à terre. Thrag le rejoignit et le jeune guerrier à la faux fit de même. Tous trois se mirent en rond se collant les uns aux autres… tuant les créatures s’approchant de trop prés… mais il était trop tard… les mâles arachnides s’en vinrent depuis le nid. Cinq se présentèrent aux combats, trois faces à eux et deux sur les parois.

- IL Y EN AURA BIENTOT DES CENTAINES ICI! IL FAUT PARTIR!! hurla le guerrier à la faux.
- IL FAUT REBROUSSER CHEMIN ET TROUVER UNE ISSUE!!! suivit l’elfe en décochant une flèche sur l’un des mâles arachnides qui ordonna aux autres de charger.
- ALORS FUYONS!!!!!!!!

Les mots de Thrag furent clairs et les trois guerriers reculèrent rapidement, s’engouffrant dans les fissures dans la paroi avant que ne s’en suivent les insectes géants les poursuivants avec appétit. Une course contre la mort venait de débuter à travers les montagnes noires…

Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Obscure couverture...   Mer 4 Jan 2012 - 3:09

Après qu’Ayliän ai résumé en quelques minutes son plan, les deux guerriers s’y attelèrent. Le lycan sauta des dix mètres, chutant jusqu’en bas avant de se rouler sur le sol afin d’amortir la chute pour enfin faire face aux arachnéas. L’elfe quant à lui débusqua les éclaireurs, sa vision et son ouïe l’aida tant que ses flèches s’en vinrent à tuer les monstres cachés dans la pénombre et l’arachnéas qui allait s’en prendre au plus petit des cocons. La créature s’effondra sur la masse visqueuse tandis qu’Ayliän, pensant avoir tué tous les éclaireurs, prit la lourde hache du vieux nain et la lança de toutes ses forces à côté du cadavre arachnide et du cocon écrasé, espérant qu’il s’agisse bien de son ami. Il sauta à son tour dans le vide et se réceptionna sans douleur de par sa souplesse, se précipitant vers la créature morte qu’il eut vite fait d’éjecter sur le côté avant qu'il ne se jette sur le cocon, palpant la vie à l’intérieur.

La masse visqueuse était chaude et semblait respirer avec difficulté. L’elfe s’empressa d’arracher les épaisses toiles enveloppant la victime jusqu’à y apercevoir le visage rabougri du vieux nain qui n’eut d’autres mots que le silence et l’émotion en offrande. Un léger sourire se forma sur le visage de l’elfe, il avait réussi… Mais tout se passa trop vite, une masse visqueuse l’éjecta à son tour contre le mur, Thrag se releva et se mit à pourfendre les créatures s’essayant de dévorer l’elfe tandis que le lycan combattait seul de l’autre côté.


Après avoir été libéré, Ayliän forma les rangs involontairement, reprenant son arc, il était au milieu alors que le nain à la hache était à sa gauche et le lycan à la faux à sa droite. Des mâles arachnides s’en suivirent aux festivités. Bien plus ténébreux et effrayants que les femelles, ils chargèrent les guerriers après que l’un d’eux réceptionna une flèche d’Ayliän en son torse.

Il fallait fuir… il n’y avait d'autre alternative…

Voilà maintenant une dizaine de minutes que les guerriers courraient à travers les cavernes, grottes et autres étroits passages, poursuivit par les hurlements monstrueux des mâles arachnides affamés à quelques mètres derrière eux.

Ayliän était à l’arrière, envoyant quelques flèches à l’aveuglette dans les coins sombres avant que n’apparaissent les araignées géantes. Car si tel était le cas, ça ne voudrait dire qu’elles ne se tiendraient qu’à un mètre de lui.

Thrag était au centre et ses pas se mirent à ralentir, bien que l’elfe le poussait à plusieurs reprises pour l’obliger à avancer.
Il fallait que cela cesse… cette course insensée ne menant qu’aux tréfonds des ténèbres... il fallait qu'elle cesse au plus vite...

Krys était devant, en première ligne à massacrer, éventrer et dégager du chemin les éclaireurs se jetant sur lui de quelques parois, mais aussi à arracher les toiles bloquant le chemin. La faux du jeune lycan ne pouvait prouver autrement son efficacité qu’en cet instant des plus critiques.

Les trois guerriers des montagnes noires s’affaiblirent… jusqu’à ce que Thrag ne finisse par sombrer… tombant à terre.
L’elfe s’agenouilla à lui essayant de le relever, mais le vieux bougre était lourd.

- THRAG, RELEVE-TOI!!!!!
- Con… CONTinnueee AYLIAN!!!! LAIS… LAISSE-MOI LA!!!

L’elfe se retourna et s’accroupit, tendant la corde de son arc en direction de l’obscure noirceur devant lui. Quelques flèches s’en vinrent à toucher les créatures, les cris se firent plus stridents encore, l’approche de la mort certainement. L’elfe était bien décidé à protéger son ami derrière lui jusqu’à ce que s’en vienne le pire…

- AYLIAN, VA-T’EN!!!!!!!!!!! IMBECILE, LAISSE-MOI LA!!!!!!!!!!!

Ignorant le nain, Ayliän continuait à couvrir ses arrières avant que Krys ne finisse par prendre Thrag par le col et le trainé sur le sol.

- IL NOUS REJOINDRA APRES, MAITRE NAIN!!
J’AI VU UN PASSAGE LA-BAS!!


Thrag tendit les bras en direction d’Ayliän qui ne se retourna une seule fois, concentré à son arc avant qu’il ne finisse par être englouti dans la noirceur hurlante des mâles arachnides.


- AYYYLLLIIAAANNNNNNNNNNNN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Une chute s’en suivit, les deux guerriers tombèrent dans une crevasse à travers la paroi de gauche. Mais l’elfe ne le remarqua, enfuit dans le noir complet, il se remit debout et se mit à courir vive allure, espérant revoir les siens. Passant à côté de la crevasse, il continua sa route aveuglement… derrière lui l’accompagnaient les cliquetis des pinces, les hurlements stridents et les bruits sourds des pattes velues sur les parois…

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Mer 4 Jan 2012 - 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Une issue...   Mer 4 Jan 2012 - 3:48

Krys et Thrag dévalèrent douloureusement une pente raide d’une vingtaine de mètres jusqu’à finir leur descente dans une nouvelle caverne. Bien que l’eau noie le sol, elle évita aux deux survivants de tomber lourdement sur les rochers.
Sortant la tête de l’eau, Thrag essaya de grimper à la pente mais glissa à plusieurs reprises.

- QUE FAITES-VOUS, MAITRE NAIN???? IL NOUS FAUT Y ALLER!!
- ON NE PEUT PAS LE LAISSER TOUT SEUL AVEC CES MONSTRES!!!!!

Ne sachant que faire pour arrêter la folie du nain, Krys détourna le regard en direction d’une brise légère qui caressa sa joue humide. Une brèche dans la roche… quelques étoiles s’immiscèrent dans ses yeux, ne reflétant que ce qu’il y voyait à travers celle-ci.


- Une issue… une issue!!!
MAITRE NAIN, UNE ISSUE!! NOUS AVONS REUSSI!!!

- NON!!!!!! JE NE PARTIRAI SANS MON AMI!!
- Peut-être a-t’il suivit le chemin et trouver la sortie lui aussi, ce n’était pas si loin!

Le nain s’arrêta de gesticuler contre la paroi rocheuse et fixe le lycan…

- Soit… nous allons sortir et contourner la montagne… NOUS RATISSERONS LES MONTAGNES POUR TE RETROUVER, AYLIAN!!!! hurla le nain en espérant que son ami l’entend…
- Allons y, maintenant!!

Après avoir bougé quelques pierres, ils sortirent des montagnes et se retrouvèrent en pleine forêt des sanglots. Sombre et morte… elle n’était accueillante mais Thrag s’en fichait bien, il fallait contourner les montagnes! Krys suivit le nain, ne pouvant faire autrement et durant de longues minutes, ils cherchèrent une crevasse, un trou, une brèche qu’aurait pu emprunter l’elfe... mais la muraille rocheuse n’en offrait pas… les montagnes noires se jouaient de lui, l’enfermant à s’en dire qu’elles étaient son tombeau…

- NON… non… ce n’est pas possible… pas comme ça… dit le vieux nain en s’agenouillant sur la terre molle où quelques brins d’herbes essayaient de résister à la flore nauséabonde.

Krys regarda Thrag perdre espoir et dans un sens, il était malheureux de le dire mais il avait raison… l’espoir n’était permis en ce lieu macabre. Les montagnes s’étaient refermées sur le jeune elfe trop peu connu… il semblait tant courageux et honnête.
S’en était injuste…

- Je suis désolé, maître nain.
- Il était venu pour moi… il aurait bien pu me laisser… il aurait bien pu ne pas quitter l’égorgeur… il aurait bien pu ne pas se retrouver dans cette caverne… il aurait… il aurait…
- Il a fait le choix de vous sauver.
Et rien qu’à cela vous lui devez d’être fort.


Les deux guerriers baissèrent la tête et restèrent immobile un long moment…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Faux semblant...   Mer 4 Jan 2012 - 4:18

Les remords… les regrets… ils dévoraient les plus fines parcelles de Thrag… se mêlant à la mélancolie et la douleur… il n’était plus que l’ombre de lui-même…

Les deux guerriers continuèrent tout de même à longer les falaises avant d’apercevoir une lueur étrange au loin. Un bleu étincelant sur un gros rocher, un bleu luisant aux lueurs de la lune prônant à travers les cieux, voilée à quelques moments par de gros nuages noirs.


- Approchons-nous… mais restons prudents… c’est peut-être un piège. dit le lycan en empoignant de ses mains sa longue faux ensanglantée du liquide verdâtre.

Le nain serra sa hache et avança le premier, ils marchèrent discrètement jusqu’à percevoir plus distinctement la lueur bleutée…
De ses yeux, quelques larmes perlèrent… allongé sur le rocher… le corps de l’elfe était immobile…

- Ayl… Ayliän…?

Krys quant à lui comprit bien vite ce qu’il s’y tramait. L’elfe tenait son arc d'une telle manière qu’une personne inconsciente ne pourrait la tenir ainsi… il n’était donc pas mort… mais il essayait de le faire croire…

Le nain se précipita en sa direction, escaladant les petits rochers avant de gravir une pente rocailleuse.

- Non… NON!!!! ATTENDEZ, MAITRE NAIN!!!!!!!!!!!!!

Thrag se retourna en direction du lycan et ne comprit son hurlement avant d’apercevoir un mâle arachnide frôler le corps de l’elfe. Il ne l’avait encore vu… mais cela ne serait tarder…

- VIENS ICI POURRITURE!!! hurla le nain avant que l’insecte géant ne le repère en poussant un long cri strident.

La créature se précipita à vive allure vers le nain alors que l’elfe se releva rapidement et décocha une nouvelle flèche qui se planta dans l’abdomen du mâle arachnide. Celui-ci se retourna aussitôt et vint à la rencontre d'Ayliän avant qu’une de ses pattes n’en vienne à le pousser dans le vide… reprennant ensuite goût aux nain, il s'y dirigea.

- iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Avant même que le monstre ne puisse atteindre le vieux nain, Yalmenël surgit des cieux en hurlant et enfonça ses serres dans le corps de l'insecte géant Les deux créatures se débâtirent pour savoir qui se devaient d’être vivante sous le regard du nain désappointé.

A cette vision, Krys descendit quelques rochers afin de chercher Ayliän…
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Un saut parmi les étoiles....   Jeu 12 Jan 2012 - 4:12

Courant à travers les lugubres couloirs de la mort que ceux des montagnes noires de l’égorgeur du dragon, le jeune elfe n’avait retrouvé ses compagnons…

La macabre course poursuite entre lui et les mâles arachnides n’avait arrêté depuis dix longues minutes. Essoufflé, son imposant arc le fit dévier à certain moment contre les parois, s’arrachant un bout de tissu ou même à y faire quelques étincelles de son armure elfique. La fatigue prit Ayliän en esclavage, affaiblissant sa vision et malmenant un vertige désavantageux aux créatures à huit pattes derrière lui…

Il se mit à fermer les yeux à quelques reprises durant une à deux secondes, espérant que tout cela cesse, espérant peut-être que son cœur le lâche… mais que pouvait-il y faire de ce corps hautement entraîné à ce genre d’éventualité…? Les elfes étaient d’excellents coureurs, rapides et silencieux, leur endurance n’était qu’à envier… mais il espérait être plus faible… il se voulait de s’effondrer par terre et de lâcher prise, mais rien n’y faisait, bien qu’il ne les sentait presque plus, ses jambes n’arrêtèrent d’échapper aux insectes géants.

Il se trouva lâche… mais pourtant fier d’avoir sauvé son ami, Thrag. Il avait accompli ce pourquoi il était venu ici… alors sa mort n’en pouvait être que plus récompensée pensa-t-il...

Derrière lui, les cris stridents cessèrent au fur et à mesure de la course, à croire qu’il courait plus vite que ces créatures, chose impossible… Le noir complet… devant lui… derrière lui… il suffisait qu’une caillou soit mal placé ou qu'une paroi se dresse devant lui pour qu’il finisse sa route… pourtant… l’elfe courait… encore et encore, plus vite et plus fort… ne sachant s’il courait réellement finalement…

Une lueur… une étincelle… une brèche dans la paroi à une trentaine de mètres de là…
Ayliän n’avait plus goût à sourire, sa respiration l’anéantissait sans pitié…

« SSSSIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR »

L’effroyable cri d’un mâle arachnide déterminé à le dévorer motiva la cadence des pas de l’elfe… Selon le son de celui-ci, il était à une dizaine de mètres de lui… il suffisait que l’elfe ralentisse de peu pour que la créature ne se fracasse contre son corps fragile.

Alors soit... que la brèche soit de la taille d’une poing, il fallait qu’il s’y écrase… si la pierre était trop épaisse, il se briserait contre la paroi… sinon… il briserait la brèche et avec un peu de chance, il ne devrait faire un trop grand plongeon avant de recontrer le sol...

L’espoir naquit de nouveau en Ayliän et au dernier moment, il hurla sa hargne, peut-être était-ce son dernier… L’elfe enserra ses bras contre son torse et positionna sa marche en diagonale de sorte à ce que l’épaulière droite de son armure touche en premier la paroi fissurée…

- AAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Lorsqu’il s’en vint à toucher le mur rocailleux, celui-ci éclata en morceaux laissant à l’elfe découvrir les lueurs étoilées de la nuit s’engouffrer à travers son regard comme des milliards de perles l’accueillant de nouveau parmi les vivants. Le moment fut plein d’émotions mais la chute de dix mètres le fit dévaler la pente rocheuse avant qu’il n’en vienne à s’étendre sur un rocher.

Il avait mal… au dos… aux jambes… aux mains… au visage… sa respiration était cadencée maladroitement… mais son regard ne quitta le firmament étoilé… et un sourire affaiblit par la douleur se dessina doucement à son visage.



Cette marque de réjouissance se détacha tout aussi vite lorsqu’il comprit qu’il n’était descendu seul… la bête l’avait rejoint… descendant la montagne en poussant quelques cris avant d’arriver au niveau d’Ayliän qui prit soin de reprendre son arc discrètement sur le même rocher. L’empoignant de sa main gauche, il attendit le bon moment mais dû se résoudre à faire le mort lorsque le mâle arachnide posa ses pattes velues à quelques centimètres de son visage sans pour autant le voir… déstabilisé par la chute peut-être…

- Non… NON!!!! ATTENDEZ, MAITRE NAIN!!!!!!!!!!!!!

La voix du lycan retentit aussi fort que celle du nain…

- VIENS ICI POURRITURE!!!

La créature se mit à charger de l’autre côté, abandonnant l’elfe qui bien que surprit de la tournure des événements, se releva rapidement avec mal et décocha une flèche qui vint à blesser la bête. L’insecte géant décida finalement de rebrousser chemin, elle fut si rapide qu’Ayliän n’eut que le temps d’éviter de se faire éventrer par l'une des pattes dentelées du mâle arachnide qui réussit tout de même à le faire chuter de plusieurs mètres entre quelques buissons morts et cailloux pointus.

Ayliän tomba sur le dos avec violence et recracha du sang dû au choc avant d’entendre le cri de Yalmenël au loin…
Il sentit le goût du sang dans sa bouche, celui-ci s’engouffra en sa gorge avant qu’il ne perde connaissance à l’arrivée du lycan…


Arrow ~ Thaodia ~ Utopia ~ Aidez-moi, je vous en prie... ~

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A travers l'égorgeur...   

Revenir en haut Aller en bas
 

A travers l'égorgeur...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prix du petrole a travers le temps
» A travers la montagne. [PV Peintre]
» Courant a travers bois
» « Deux hommes regardent à travers les mêmes barreaux. L'un voit la boue, l'autre les étoiles. » - Dio ♠
» La peinture à travers les âges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-