Partagez | 
 

 Au royaume de la garde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Au royaume de la garde...   Dim 10 Oct 2010 - 22:17

~ Sujet Privé, Rp individuel ~

Lorsque la porte de bois se referma derrière le garde, le silence fut d’or, régnant en maître dans ce lieu sacré de la cité. Le sol était recouvert d’un long tapis rouge flamboyant indiquant le chemin à Ayliän. Marchant d’un pas lent avec une prestance semblable à celle des grands hommes d’Evanya, il s’avança plus profondément dans le long couloir et arriva au pied d’un imposant escalier de pierre en colimaçon recouvert de ce tapis rouge qui semblait ne pas en finir. Ayliän se retourna doucement pour évaluer la longue distance entre lui et la porte en bois de l’autre côté du couloir, un corridor parsemé d’une dizaine de gardes, dos au mur au garde-à-vous, qui n’avait pas bougé d’un pouce. L’elfe put alors imaginer toute la grandeur du Donjon, une gigantesque tour de pierre d’un diamètre plus imposant qu’il n’y paraissait à l’extérieur. Le niveau de sécurité quant à lui était colossal, la grande Prêtresse et le Conseil de la garde n’avait que peut de chance d’apercevoir un danger.

Devant tant d’acharnement à la sécurité des hauts placés, le garde se décida et monta une à une les hautes marches de l’escalier en colimaçon. Après quelques minutes de marche lente, il arriva au premier étage, un nouveau couloir s’offrait à lui, plus élégant et raffiné encore. Décoré de lustres en cristaux et de magnifiques tableaux sur le mur reprenant l’histoire de la grande guerre contre les Titans. Le garde ne put cacher son étonnement à tant de beauté, la dernière fois qu’il y avait mis les pieds daté de si longtemps qu’il en avait oublié cette sensation enivrante d’appartenir fièrement à cette race qu’était les elfes.

Arrivé au fond du couloir, une porte en bois se dressait devant lui, ainsi que deux gardes aux regards perçants. L’elfe s’arrêta devant eux à une distance respectueuse, il se mit au garde-à-vous et repris les dires qu’il avait utilisé aux gardes de l’entrée.


- Soldat Ayliän Faën, Garde d’Evanya et Protecteur de l’Arbre aux lucioles.
Je souhaite m’entretenir avec le Conseil de la garde.


Comme à leurs habitudes, les gardes se regardèrent tout deux, et l’un prit la parole.

- Nous ne pouvons déranger le Conseil pour une quelconque demande.

Ayliän se doutait bien que l’on ne puisse le laisser passer aussi facilement, mais il s’était préparé à cette éventualité.

- C’est une demande personnelle auprès du Conseil de la garde, une demande de congés après 200 ans de bons et loyaux services à Evanya.

Les deux gardes se regardèrent une nouvelle fois, et l’un ouvrit un coffre en acier derrière lui, détachant la clé de son cou pour l’insérer dans la serrure. Il y ressortit un gros bouquin parmi tant d’autres, empilés les un à côtés des autres de façon alphabétique.

- Faën… Faën… Faën…

Ayliän attendait avec assurance tel les gardes postés dans le couloir du rez-de-chaussée.
Bien qu’il était sûr que son nom y soit, il eu tout de même peur qu’il ne le soit pas.


- Ayliän Faën, garde d’Evanya, affecté aux Sanctuaire de l’Arbre aux milles lumières par le Conseil de la garde et membre des Orateurs du Sanctuaire aux lucioles par Dame Fáliadëa, grande prêtresse des elfes et fondatrice des Orateurs.

Ayliän sourit à entendre ses mots, il fut pris d’une grande fierté et d’un certain soulagement.

- Selon la date, vous n’avez pas quitté votre poste depuis 200 ans.

Le garde referma le bouquin et le rangea dans le coffre avant de le refermer à double tour.

- Veuillez nous excuser pour toutes ces formalités, mais il en est de la sécurité du Conseil et de la Grande prêtresse.
Vous avez permission de vous entretenir avec le Conseil.


Sur ces mots, le garde ouvrit la porte en bois et Ayliän la franchit en hochant la tête en signe de remerciement aux deux gardes. La porte se referma, laissant Ayliän devant un nouveau couloir tapissé de rouge vif, un des nombreux gardes postés dos au mur brisa le garde-à-vous et s’approcha d’Ayliän afin de lui faire face.

- Bienvenue au Donjon suprême soldat, cet étage est réservé au Conseil de la garde.
Pour vous entretenir avec la Grande prêtresse, il vous faut accéder à l’étage supérieur.


- Je suis venu m’entretenir avec le Conseil de la garde.

- Très bien soldat, suivez moi.

Ayliän suivit le garde qui s’arrêta devant une porte en bois plus grande encore que toutes les autres. Il se retourna et fit patienter Ayliän à l’entrée.

- Veuillez attendre ici, je vais demander audience au Conseil.

Le garde entra rapidement et en ressortit quelques minutes après. Quelques minutes qui laissa à Ayliän le temps d’admirer les peintures sur le mur. La grande guerre contre les Titans semblait si chaotique que l’elfe fut pris de frissons devant certaines œuvres.

- Soldat, le Conseil va vous recevoir. Dit le garde en déplaçant délicatement le bras en direction de la grande porte en bois.

Le cœur d’Ayliän prit une cadence affolante, il inspira profondément avant d’expirer comme pour y chasser les mauvaises choses.
Poussant la grande porte en bois, il ne lui fallait plus qu’être convaincant.

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Jeu 7 Juil 2011 - 16:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L'émissaire d'Evanya...   Mar 12 Oct 2010 - 1:51

La salle du Conseil était d’une clarté éclatante, plusieurs vitraux à l’effigie de la guerre des Titans permettaient à la lumière d’illuminer les murs blancs de la pièce, donnant un semblant de paradis. Ayliän se mit à marcher, doucement, calmement, respirant avec un certain rythme.

Il s’agenouilla avec élégance et souplesse devant la haute tribune où été assis les cinq sages du Conseil de la garde. La tribune était à une hauteur de deux mètres, elle était un tant soit peu recourbée, formant ainsi un arc. Les sages étaient tous en armure de guerre, seul celui du milieu portait une armure dorée, les rayons du soleil s’y abattaient pour y être déviés en direction d’Ayliän.

Le sage à l’extrême droite prit la parole d’un ton ferme.


- Lève toi jeune soldat d’Evanya, montre nous ton visage.

Ayliän se releva avec délicatesse et leva les yeux au Conseil.
Le sage à l’extrême gauche se mit à son tour à parler.


- Quel est ton nom soldat, et pourquoi être venu jusqu’à nous?

Ayliän se devait d’être convaincant et prêt à tout pour obtenir ce qu’il voulait, de ce faite, il se ressaisit et parla à voix haute.

- Mon nom est Ayliän Faën, Garde d’Evanya et Protecteur de l’Arbre aux lucioles.
Et cela fait maintenant 200 ans que je protège notre contrée au péril de ma vie.
J’aimerai prendre congé quelques temps afin d’explorer d’autres contrées et découvrir d’autres peuples.


Pendant qu’Ayliän avait parlé, un des sages au centre remit un grand livre à celui en armure dorée. Celui-ci l’avait ouvert et après quelques secondes, il releva les yeux et s’immisça dans le regard de l’elfe.

- Ayliän Faën, fils de Khalän Faën, chef des gardes du Sanctuaire aux lucioles mort en protégeant la contrée de la menace extérieure, il y a de ça deux siècles.

Le cœur du garde se resserra d’une étreinte douloureuse lorsque le nom de son père retentit dans toute la salle. Ayliän l’aimait tant qu’être son fils était pour lui une grande fierté. Il ne put cacher cette sensation déséquilibrante, mais tentait de garder les yeux en direction du Conseil.

- Nous ne pouvons t’offrir ce que tu souhaites, nous avons besoin de soldats tels que toi pour garder les portes d’Evanya.
Les temps changent, une nouvelle ère semble tendre inexorablement vers une nouvelle destinée.


Ayliän rabaissa les yeux, déçu d’une telle réponse de la part du Conseil, si sévère soit-elle, il ne l’a mérité pas.
Il ne pouvait laissé passer ça et prit la parole avec détermination en relevant la tête.


- Cette nouvelle ère m’a guidé à vous, de par la main du destin…
Ma venue, j’en suis sure, n’est pas le fruit du hasard, elle conditionne un changement probable dans ma vie, tout comme dans vos vies, puisque nos sommes tous liés ensemble par le destin.


L’elfe en armure d’or sourit à Ayliän, comme ayant eu une révélation qu’il attendait depuis la venue du garde.

- Ayliän Faën…

Ayliän prit sur lui, le sage semblait avoir prit une décision irrévocable qu’il ne pourrait contrer.

- … ton ouverture d’esprit et ton courage font honneur à ta présence.
Ta requête est acceptée.


Les lèvres d’Ayliän formèrent un arc.

- Nous te donnerons tout le temps que tu le souhaites, mais ce temps à un prix.

Sur ses paroles le sage se tût quelques secondes, fermant les yeux comme pour y méditer avant de les rouvrir sereinement.

- Tous les quatres ans, nous envoyons un émissaire en Ephaëlya charger de réaliser un rapport de chacune des contrées. Ces rapports nous servent à surveiller nos voisins, à connaître leurs intentions, pour ainsi nous prévenir à d'éventuelles menaces. Ils pourront nous informer sur les nouvelles technologies, les divers conflits et bien d’autres choses qui nous seront utiles au bien être d’Evanya.

En conclusion, c’est un état des lieux d’Ephaëlya.

Aussi dangereuse soit-elle, la mission offre à l’émissaire l’opportunité de découvrir les riches contrées de ce monde, de sa faune et de sa flore, mais aussi d’y découvrir les nombreux peuples… de nouveaux horizons.

Tout cela au nom d’Evanya et pour Evanya.


Le sage du milieu se tut et tourna le visage en direction de l'un de ses confrères qui prit à son tour la parole.

- Il y a de cela quatres mois, nous avons élu un émissaire, un garde courageux et brave du nom de Färon Nissaï. Malheureusement, il n’est plus revenu en Evanya depuis. Nous nous inquiétons beaucoup à son sujet et sa famille aussi.

Nous voudrions que tu prennes sa place Ayliän, que tu deviennes à ton tour l’émissaire d’Evanya. Que tu parcours le monde à travers les cités des contrées, des montagnes d’Angaïla au marais de Thaodia, passant des landes éternelles d’Oryenna à la plaine des supplices de Mávreah. Nous ne t’obligerons en rien à suivre un itinéraire prédéfini, toi seul en prendras la charge. Nous voudrions tout de même que tu reviennes à nous durant ton voyage, nous donnant ainsi le travail que tu auras accompli et le soulagement de ne pas t’avoir perdu.

Acceptes-tu Ayliän Faën la mission qui t’es destinée?


Les épaules d’Ayliän semblèrent s’alourdir à chacun des mots du sage. Il était venu pour prendre congé et on venait de lui offrir l’un des postes les plus importants d’Evanya. Un poste à responsabilités comme il en avait toujours rêvé. Bien que ce poste ne l’éloigne de sa contrée, il fut empli de joie, les yeux de l’elfe brillèrent à cette opportunité.

- J’accepte, pour Evanya et son peuple.


Les sages se mirent à sourire comme soulagés, celui du milieu reprit alors.

- Nous t'assignons donc au rang d'émissaire d'Evanya.
D’ici trois jours, le temps de combler le manque de ta présence en Evanya, tu pourras partir.
Voici ton premier livre de rapport, nous espérons que tu reviennes avec celui-ci remplit et nous espérons aussi que tu viennes en prendre un nouveau pour continuer ta quête.

Sur la première page de ce livre, le nom de l’émissaire disparu y est noté, au cas où tu le retrouverai, si le destin le veut, tu y noteras les causes de son absence.


Le sage tendit un livre moins imposant que les autres mais comptant énormément de fine feuilles à l’elfe qui le ôta délicatement de sa main.

- Souhaites-tu une monture pour ton voyage?

Ayliän sourit une dernière fois au Conseil de la garde et répondit tout naturellement.

- Non, j’aime à marcher.

Le sage lui sourit à son tour.

- Courageux et téméraire, bon voyage Ayliän Faën.

Sur ces mots, Ayliän s’inclina au Conseil et se retourna en direction de la porte en bois qu’il franchit. Il reprit le même chemin qui l’avait conduit jusqu’ici et poussa la porte d’entrée, le cœur léger, l’esprit ailleurs…

Il inspira profondément en fermant les yeux, le sourire aux lèvres, il se sentait si fier.
Il porta sa main gauche à son gantelet droit où était dissimulé le ruban bleu de Kurata, cette même main tenant fermement le livre de rapport.

Le soleil semblait éblouir Evanya d’une tendre caresse brûlante et apaisante.
Il était temps pour Ayliän de se préparer…



Arrow ~ Evanya ~ Vallée des cascades ~ Le grand départ... ~

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au royaume de la garde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Garde impériale
» 03. Prends garde ! Spider Cochon est là.
» Garde de la Citadelle a cheval.
» garde royal rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-