Partagez | 
 

 Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]   Sam 14 Jan 2012 - 0:31

Les premiers rayons du soleil coloraient lentement le ciel qui était ténébreux quelques heures auparavant. Samaya était allongé dans un grand lit qui était habillé avec de grands draps blanc soyeux. À chacun de ses mouvements, la soie caressait la peau blanche de la louve, lui donnant une sensation de bien être et de profond réconfort. Lorsqu’elle releva la tête, une panique s’empara d’elle. Passer d’une émotion si calme à un énervement en quelques secondes était étrange, mais presque devenue habituel pour elle. Son regard bleu parcourait la chambre à une grande vitesse et son cœur battait de plus en plus rapidement dans sa poitrine. Rien, elle ne reconnaissait rien. Tous ces objets et ce décor lui était totalement inconnu. Une seule question habitait son esprit : Ou suis-je ?! La lycane ne possédait, pour l’instant, aucun souvenir de la veille et son affolement ne faisait que progresser à une vitesse ahurissante. D’un geste rapide et nerveux, elle se leva de son lit et fit quelques pas en direction de la fenêtre. Le paysage qui s’offrait à elle par les quelques carreaux transparents était différent de celui qu’elle avait l’habitude de côtoyer. Les arbres, la verdure et les animaux étaient remplacés par des habitations, des marchands et des loups. Les gens étaient déjà nombreux à se déplacer dans les rues et leur ombre pâle dansait sur le pavé en ciment, profitant du fait que le soleil n’était pas totalement levé. Les images de la soirée précédente revirent doucement à la mémoire de Samaya. La louve soupira de soulagement, heureuse qu’elle sache maintenant où elle était. Son cœur reprit doucement son rythme normal et l’énervement disparut peu à peu. Son regard bleu parcourut une nouvelle fois la pièce, mais plus lentement afin de s’imprégner de la bâtisse et d’avoir le plus de souvenir possible. Elle ne savait pas combien de temps elle resterait ici. Sa mère se doutait probablement de l’endroit où elle était allée, mais si son père n’était pas chef de meute à l’époque la tâche serait plus difficile pour sa génitrice.

Aux lueurs du jour, la demeure de son père était des plus resplendissantes. Plus encore que lorsqu’elle l’avait aperçut pendant la nuit. Son père. Penser à ce mot et avoir un visage à mettre sur celui-ci était étrange, mais agréable à la fois. Elle ne connaissait pas beaucoup de lui, mais elle était persuadée qu’ils allaient s’entendre à merveille. De toute façon, un lien de sang les unissait. Son père devait avoir beaucoup de travail qui l’attendait aujourd’hui puisqu’il était chef de meute. Samaya n’en connaissait rien, mais ce rôle était probablement important au sein d’une communauté. Reculant de quelques pas afin d’être dissimuler aux regards, la louve se demandait ce qu’elle pouvait bien faire de sa journée. Sa vie avait changé du tout au tout et rien n’était plus comme avant. Les nombreux habitants de la cité de Drack étaient une chose nouvelle pour sa jeune personne. Elle n’avait pas l’habitude de voir autant de gens rassemblé dans une si petite parcelle de terre. Malgré toute cette nouveauté, l’adolescente ressentait le besoin de se retrouver seule avec elle-même. La lycane avait beaucoup à penser sur les derniers événements et faire la paix avec son passé faisait partie des choses qu’elle devait faire sous peu. Maintenant qu’elle avait retrouvé Gïlh’Or, tout était différent. Peut-être qu’après seize ans, Samaya pourrait enfin passer à autre chose. Elle ne connaissait pas encore beaucoup de détails sur ce qui c’était passé lorsqu’elle était âgé de quelques jours, mais elle était persuadée que cela viendrait. Une promenade vers un endroit isolé des villes était une idée alléchante et c’est ce qu’elle décida de faire.

Quelques heures plus tard.

La louve marchait sous forme animale depuis de longues heures. Humaine, elle avançait beaucoup moins vite et perdait plus de temps. Lorsqu’elle était allée chercher son père, la lycane n’avait pas emprunté ce chemin et chaque arbre et chaque feuille était de nouvelles découvertes pour son regard affamé. Elle ne se plaignait pas de la durée du trajet, puisque pendant tout ce temps elle réfléchissait aux derniers événements tout en laissant aller ses yeux sur son environnement de façon distraite. Son père était un homme bon et il ne semblait pas l’avoir abandonné volontairement. Les larmes présentes sur son visage et l’expression qui habitait ces yeux à cet instant parlaient à sa place. Il s’en voulait, c’était certain. Le soleil était déjà beaucoup moins présent que lorsque la lycane était partit de la cité de son père. Le fait qu’il soit si près de disparaître dans le ciel la sortit instantanément de ses pensées. Ses yeux se dirigèrent vers un gros rocher se dressait fièrement devant elle. Le paysage était splendide, mais à sa taille, il était impossible de regarder à côté sans lui porter la moindre attention. Observer le coucher de l’astre solaire sur cette immense pierre serait probablement magnifique. La louve se dirigea donc vers celui-ci d’un pas rapide afin de ne pas manquer le spectacle qui allait se dérouler sous ses yeux. Les rayons rosés en provenance du ciel caressaient le pelage blanc de la louve. Si la forêt avait été occupée, Samaya aurait facilement été repérable grâce à ces rayons. L’esprit occupé, l’adolescente parvînt en quelques minutes sur l’immense amas de roches. Le soleil disparaissait doucement jusqu’à ne plus être visible. Le mélange des couleurs ainsi que la beauté du reste de l’horizon avait fait de ce coucher de soleil l’un des plus beaux que Samaya avait eût l’occasion d’observer. Des pas retentirent sur sa droite, la tirant de la contemplation du paysage qui était maintenant nocturne. Un grognement s’échappa de sa gueule et son regard scruta avec attention l’obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]   Ven 27 Jan 2012 - 14:15

Dans la Grande Résidence chez Croc-Noir, il n'y avait aucun bruit, les maisons ne montraient aucun signe de vie pour le moment. Dans les appartements, tout le monde dormait en effet, parfois certains ronflements se faisaient entendre mais à part ça, rien d'autre, pas un mouvement. Les couloirs étaient tous déserts. Soudain, une ombre passa dans l'un deux et le bruit d'une porte qui s'ouvre retentit. Le second rentrait à peine chez lui, il avait passé toute la nuit à courir pour arriver à temps en Thaodia, puis sur le territoire de sa meute. Il tremblait un peu à cause de la fatigue et se laissa directement tomber sur son lit, épuisé. Le soleil allait bientôt se lever et les autres loups se réveilleraient comme tous les matins et lui ferait en sorte que son crime soit oublié de tous, ce n'était pas le moment de fuir. Il jeta un dernier coup d'oeil au collier brillant qu'il tenait dans sa main et ferma les yeux, plongeant dans un monde plein de songes plus obscurs les uns que les autres.

*Flash Back, un jour plutôt:

Un loup couleur sable courrait à perdre haleine dans la forêt d'Evanya, il avait besoin de s'éloigner de sa meute, de respirer un air autre que celui de Thaodia. Le lycan avait besoin de voir d'autres paysages et c'était ce qui s'était passé. Mais maintenant, il était en fuite. Apparemment, chasser des elfes n'était pas accepté là-bas... Ce n'était pas son premier but, au départ, il voulait juste se nourrir et était sur les traces d'un Cerbridé blessé dont le sang lui donnait envie. L'animal avait essayé de trouver des elfes pour se protéger et s'était approché des habitations alors que le loup n'était plus lui-même, dans un état second. L'homme avait disparu pour faire place à la bête, il voulait de la violence, sentir les gens mourir sous ses crocs puissants et rien ne pourrait l'arrêter. Même les doux rires d'enfants le laissèrent de glace alors qu'il bondissait par dessus la végétation, grognant sourdement sur cet animal dodu. Deux hommes aux oreilles pointues s'étaient interposés mais le lycan les ignora, autre chose attirait son attention. Ses yeux vairons se posèrent sur deux enfants qui jouaient innocemment, ignorant le remue-ménage qui se passait autour d'eux. Les elfes encochèrent leurs flèches, prêts à tirer pour l'éloigner mais cela ne l'effrayait pas, il avait faim de sang et le loup se jeta sur les enfants, les tuant d'un coup de gueule. Leurs os s'étaient brisés sur la pression de ses crocs et le lycan sans coeur avait ensuite attaqué les hommes bouleversés. Un carnage, rien à dire de plus. Le liquide écarlate avait recouvert l'herbe humide, les corps sans vie étaient nombreux. Shun regardait les dégâts qu'il avait causé, la gueule en sang, presque fier de ce... Chef-oeuvre, quand une flèche fendit l'air pour se ficher dans son épaule, le faisant grogner sourdement. Des soldats elfes l'avaient entendu et avaient appelés des renforts, il fallait fuir maintenant, sans être reconnu.

Sa fuite l'avait emmené dans ce paysage si paisible, si beau... Il n'avait jamais vu le lac Miriel en vrai, le loup n'avait entendu que des rumeurs à son sujet mais la beauté du lieu dépassait tout ce qu'il avait entendu. Une odeur fleurie attira son attention et il s'approcha, remarquant une jeune femme aux oreilles pointues, au bord de l'eau. Le gros loup s'approcha silencieusement, passant une langue sur ses babines ensanglantées, son envie meurtrière n'avait pas faibli, ce corps fragile l'affamait et les soldats étaient encore loin, il pouvait l'achever sans même qu'elle s'en rende compte. Le puissant animal était plus silencieux que jamais mais ces êtres agiles avaient aussi les sens aiguisés et elle l'avait entendue. Il décrivit ce visage fin, délicat alors que tout son être trépignait d'impatience. Il fit un nouveau pas en avant, s'approchant de cette elfe aux cheveux de feu et aux yeux émeraudes. Elle le regardait de manière calme, comme si elle pensait que son regard doux suffirait à l'apaiser. Mais elle se trompait et elle allait vite se rendre compte de son erreur, elle aurait du essayer de fuir, à présent, c'était trop tard. Le lycan bondit sur sa proie, la plaquant au sol alors qu'elle poussait un cri aiguë de surprise. Il entendit le bruit de précipitation des soldats qui avaient retrouvé sa trace ainsi, approchant rapidement. Pourtant, il n'avait pas fini de jouer et griffa violemment le corps fragile, plantant ses crocs dans la gorge de sa victime. L'elfe eut un dernier spasme de vie, laissant passer un gémissement plaintif entre ses lèvres fines et délicates. Les soldats arrivèrent trop tard, Shun avait disparu, laissant le corps inerte de cette femme. Il entendit un cri de désespoir venant de l'un des soldats:

"Mademoiselle Galdariel! La Première Prêtresse a été assassinée!"


Le lycan poussa un hurlement de victoire alors qu'il disparaissait entre les arbres, telle une ombre n'ayant jamais existé.*

Le lycan ouvrit les yeux alors que le soleil illuminait sa petite demeure. Ses draps étaient couverts du sang de ses victimes de la nuit et il tenait encore ce collier en or, qu'il avait arraché à sa toute dernière proie. Il soupira, le lycan avait perdu le contrôle sur sa bête pourtant cela ne le dérangeait pas, aucun remord le saisissait. Il voulait juste prendre une douche pour retirer cette horrible odeur de sang séché. Il retira ses draps tâchés pour les changer et se déshabilla, cherchant dans son armoire des vêtements de rechange. La douche glacée le réveilla, il se laissa aller sous l'eau qui coulait le long de sa peau pâle. Il resta ainsi de longues minutes, réfléchissant à ces actes de la nuit, mais rien de tout cela ne le gênait, il ne s'en voulait pas, étant insensible à la mort qu'il avait donné à ces gens innocents. De nombreuses fois sa bête l'avait surpassé et maintenant, ces sentiments qu'il considéraient de faibles ne l'atteignaient même plus. Il rangea le collier sur un petit meuble à côté de son lit, posa les draps et vêtements sales à côté de sa porte pour s'en occuper plus tard. Il se prépara rapidement, s'habillant de vêtements de lin sombres et d'un long manteau noir à capuche, il sortit de chez lui, appréciant la chaleur du soleil bien avancé sur son visage. Il avait envie de sortir et de s'éloigner, ne plus voir le regard de ces gens qu'il connaissait trop. A chaque fois qu'il croisait quelqu'un, on le saluait, lui souriait. Certains lui tournaient autour, voulant faire un petit combat amical, ou une chasse tranquille, mais il les repoussait gentillement, le sourire aux lèvres. Il sortit du village de la meute tranquillement, s'éloignant d'un pas rapide. Il espérait ainsi trouver un chemin inconnu, croiser des gens qu'il n'avait jamais vu et pourquoi pas même s'amuser avec.

Le Rocher du Clair de Lune était un endroit sublime, surtout lorsque le soleil était bas dans le ciel à la limite de toucher l'horizon, colorant ainsi le ciel de rouge-orange. Il voyait la grande pierre au loin et s'approcha, pour mieux profiter de la beauté du ciel quand une odeur de loup, familière, attira son attention. Cela sentait le Drack, il en était sûr et certain car cela lui rappelait celle de l'homme avait qui il avait combattu et qui avait finalement failli le tuer par colère. Il s'approcha d'un pas pourtant tranquille, la couleur dorée se reflétant dans ses yeux vairons. Il profita d'un coup de vent sur sa peau pâle et s'approcha de la louve en ignorant son grognement, le sourire aux lèvres, déposant à côté de lui son long manteau qu'il venait de retirer:

"Bonsoir mademoiselle, je vois que je ne suis pas le seul à apprécier la beauté que nous offre le ciel de ce soir."


Spoiler:
 


Dernière édition par Shun Atiël le Jeu 1 Mar 2012 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]   Mer 1 Fév 2012 - 4:58

Samaya usa de son flaire, chose qu’elle n’avait pas pensé à faire jusqu’à maintenant. Pourquoi ? Lorsque ses pensées déviaient vers son passé, elle vivait un moment important avec elle-même. C’était la raison qui l’avait poussé à venir en ce lieu isolé. La jeune lycane avait été surprise. C’était un loup, elle était certaine, mais l’adolescente ne savait pas d’où il venait et de quelle meute il était. L’inconnu était peut-être solitaire ou d’une meute ennemi de celle de son père. S’informer auprès de son géniteur sur les différents clans et sur la population de Thaodia aurait été une chose sage avant de partir dans la nature, sans protection ou source d’information à proximité. Les reflets de la lune dessinèrent doucement un visage dans l’ombre. Le lycan qui était à quelques mètres d’elle lui était totalement inconnu. Elle était certaine de ne pas l’avoir aperçut auparavant, le lycanthrope ne devait pas être membre de Drack. Il semblait préférer sa forme humaine. Du moins, pour l’instant puisqu’il c’était présenté à elle ainsi. Samaya le regardait avec méfiance, son regard bleu était fixé sur lui et elle ne semblait pas prête d’accorder sa confiance à cet étranger. Elle n’avait pas l’habitude de voir des hommes et elle n’allait pas jouer l’innocente en plus. L’étranger prononça une phrase que Samaya ne semblait pas avoir entendu, concentré à sonder son regard.

De longues minutes passèrent durant lesquelles Samaya et le lycan se jaugèrent fixement les prunelles. Ni un ni l’autre ne parlaient, semblant attendre que l’autre le fasse. Il ne fallait pas qu’elle commette une imprudence, ce mâle était probablement venu pour l’attaquer. L’hostilité des gens de leur espèce était fortement réputée. La jeune louve décida donc de l’observer afin de tenter de deviner ces intentions, mais même après quelques minutes, elle n’y était pas parvenue. La seule chose que la fille du chef de meute pouvait confirmer était que cet individu était seul. Son odorat ne la trompait jamais et s’il avait voulu la tuer, cet homme l’aurait fait. Sans le quitter des yeux, puisqu’elle gardait une grande méfiance à son égard, la louve au pelage blanc se déplaça vers la droite et elle attrapa un petit sac par la ganse avec sa gueule. À reculons, toujours en le fixant de ses prunelles animées, Samaya disparût dans l’obscurité. Quelques secondes lui suffirent et elle revient vers le loup, sous forme humaine. Le petit sac qu’elle avait amassé au sol contenait des vêtements. Une courte robe noire, moulante, ondulait son corps, mais celle-ci était déchirée à plusieurs endroits. La jeune fille était habillée ainsi lorsqu’elle était arrivée au pays des loups. Le trajet avait été dur sur sa peau, qui était victime de nombreuses égratignures, ainsi que sur son morceau de tissus préféré. Les mots prononcés par le mâle qui la regardait toujours lui revinrent alors en tête. Elle n’avait pas encore répondu à sa phrase.

« Je ne pensais pas trouver un autre individu en ces lieux. Je me nomme Samaya, qui êtes-vous ? »

Dévoiler son nom aurait révélé à cet homme son identité. S’il était l’ennemi de son père, peut-être qu’elle ne s’en sortirait pas vivante. Il fallait mieux garder le silence pour le moment et à mesure que le temps passerait, la jeune femme saurait si elle avait raison de se méfier ainsi. Puis, si le loup connaissait vraiment Gïlh’Or, il reconnaîtrait son visage à travers le sien. Le cœur de Samaya faisait des bonds plus rapides dans sa poitrine et un certain stress commençait à prendre le dessus dans son être. Maintes fois elle avait chassé des proies, mais jamais elle n’avait combattu un membre de sa propre race.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]   Jeu 1 Mar 2012 - 13:55

Le jeune homme ne quittait pas la louve des yeux, plongeant son regard vairon dans les yeux bleu ciel de la louve. Aucun des deux ne parlait, cela n'était pas nécessaire. Il essayait de savoir ce qu'elle pensait à ce moment même, mais à part de la méfiance, il ne voyait rien d'autre. Elle n'avait pas l'air de savoir qui il était ni à quelle meute il appartenait. Il pourrait profiter de cela pour extirper quelques informations sur la meute de Drack. Elle-même semblait essayer de voir ce qu'il allait faire mais rien sur le visage de Shun permettait de le découvrir, il avait depuis longtemps appris à masquer ses émotions pour cacher ses intentions, souvent peu honnêtes. Il avait une posture détendue pour ne pas paraître agressif, de toute manière, il n'était pas armé et n'avait pas besoin de cela, il l'avait prouvé maintes et maintes fois. Il affichait sur ses lèvres un sourire amical alors qu'elle se déplaçait doucement vers la droite pour aller chercher un sac qu'il avait déjà remarqué. Elle ne voulait pas le lâcher du regard, comme pour être sûre qu'il ne ferait rien de mal une fois le dos tourner. Il se retint de lâcher un petit rire alors qu'elle marchait à reculons pour disparaître derrière un buisson, sûrement pour reprendre forme humaine et donc entamer une discution avec lui. Il allait enfin savoir à qui il s'était adressé, qui était cette jeune femme de Drack. Il ne la connaissait sûrement pas, mais cela lui importait peu. Si il pouvait avoir des informations, il ferait tout pour la charmer. Il passa sa langue sur ses dents à cette idée, sûr qu'elle déplairait à plus d'une personne. Mais cela ne comptait pas pour Shun si les sentiments étaient faux, il savait faire semblant d'aimer et cette louve allait l'apprendre à ses dépends.

Il ne quittait pas le buisson des yeux et attendit sagement qu'elle revienne vers lui. Il croisa le regard de la jeune fille qui sortit d'entre les feuillages et son sourire se fit encore plus doux. Elle ne devait pas avoir plus de dix-sept ou dix-huit ans, cela en serait d'autant plus amusant... Shun jubilait intérieurement sans que cela ne se voit sur son visage. Il détailla rapidement la jeune louve qui portait une robe courte plutôt abîmée par endroits qui dessinait ses formes plutôt attirantes. Elle semblait nouvelle dans ses lieux, ou en tout cas, elle devait avoir fait un long chemin car sa peau avait plusieurs égratignures peu importantes mais cela guérirait vite et n’entachait en rien sa beauté naturelle. Un autre moment de silence passa avant qu'elle ne réponde enfin à ses paroles d'une voix claire. Elle s'appelait donc Samaya, très beau nom pour ce doux visage qui lui rappelait par ailleurs celui d'une personne qu'il connaissait. Elle lui demandait aussi le sien mais Shun ne pouvait dévoiler son vrai nom, son propre physique pouvait assez le trahir pour qu'il ne dévoile son identité. En tout cas, elle ne lui avait pas donné son nom de famille, peut-être cachait-elle quelque chose? En tout cas, il devait profiter du fait qu'elle est l'air suffisamment innocente pour ignorer beaucoup de choses sur les loups. Il s'approcha d'elle à pas lents et chuchota d'une voix douce:

"Mon nom est Ayron Rwênoskraj... Enfin... Pas vraiment, mais disons que le chef de Drack est un peu comme mon père alors comme je n'ai pas de vrai nom de famille..."

Bien, il devait commencer ainsi pour la tromper. Elle était de Drack donc devait connaître Gilh'Or et peut-être même tous les loups de la meute. Il devait donc trouver une autre solution pour lui faire croire ses paroles. Il allait pouvoir se venger de ce chef qui avait failli le tuer, c'était si amusant de tromper une personne si innocente! Shun continua sur le même ton, regardant le soleil qui avait presque totalement disparu à l'horizon:

"Mais je ne me sens pas à l'aise dans sa meute... Dans toutes les meutes d'ailleurs, je préfère être seul comme ça je n'ai pas d'obligations!"

Il rigola un peu et s'étira:

"Au moins, ça me permet de voir tout le monde sans être vraiment dérangé... Sauf peut-être les loups de Croc-Noir qui n'aiment pas trop les étrangers. Enfin bref, j'aide Drack avec mes possibilités comme ça, j'obéis un peu à celui qui est comme mon père! Bien sûr il ne parle pas beaucoup de moi pour me protéger!"

Il parlait avec naturel pourtant il ne pensait rien de tout cela mais cela n'était pas détectable dans sa voix. Il mimait les loups errants qu'il avait déjà croisé et utilisait les connaissances qu'il avait sur Drack tout comme sur son chef de meute. Il savait beaucoup de choses sur lui grâce à ce qu'il avait pu voir lors de leur première rencontre, une personne calme qui haïssait les Croc-Noir... Gardant son petit air innocent, il demanda:

"Mais j'ai l'impression de reconnaître l'odeur que tu portes sur toi... Tu es de Drack n'est-ce pas? Tu connais Gilh'Or?"




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux loups dissimulés dans l'obscurité. [Abandon]
» Deux loups, deux Feuilles
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» Absentes de deux semaines : au ski =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-