Partagez | 
 

 Théodose & Skul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Théodose & Skul   Sam 21 Jan 2012 - 1:54

L'île était bien en vue, le bateau ne tarderait pas à toucher le sable. Le capitaine Wingus observa chaque membre de son équipage, ils semblaient heureux de voir enfin la terre. Oui, le voyage en mer s'achevait enfin.

"- Jetez l'ancre moussaillons !"

Le capitaine Wingus et son équipage venait de débarquer sur la plage de l'île d'Omerie. Une île qui autrefois demeurait inconnue du peuple d'Ephaëlya. Et voici qu'un capitaine mordu de nouvelles aventures y amenait lycans, elfes, humains, vampires et même nains ! Une fois le débarquement terminé et l'équipage descendu, Wingus s'abaissa pour prendre en ses mains une poignée de sable fin qui coulait à travers ses doigts de travailleurs. Certains moussaillons firent de même tandis que d'autres cherchaient déjà à explorer l'île.

Tout se mit rapidement en place, les jeunes aventuriers débarquèrent provisions et armes puis installèrent un petit camp pour la nuit. Certains pêchaient dans l'eau où d'autres se baignaient sous le regard attentif du capitaine qui scrutait les environs à la recherche du moins danger. Il s'assit sur une pierre qui bordait la mer et regardant l'horizon bleu, il devenait déjà mélancolique de ce voyage sur l'océan à bord de son bateau qu'il chérissait plus que tout. Mais le capitaine Wingus était aussi un aventurier, et comme son équipage, il semblait impatient de redécouvrir l'île aux milles merveilles.

HRP: Voici le premier choix qui se pose à vous: Explorer le long de la plage ou aller dans la forêt. Discutez de votre choix avec votre partenaire et faites-le!
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Dim 22 Jan 2012 - 22:15

L'île semblait calme devant toute cette smala qui venait de descendre du navire. Le vent ne portait aux narines de la jeune lycane que les senteurs acres de la mer qui s'étendait à l'infini derrière elle tandis qu'un souffle humide venait lui caresser le visage, venant tout droit des terres. Toute cette végétation n'était pas celle qu'elle connaissait en Thaodia, encore moins sur le territoire de Sang-Chaud, d'ailleurs là-bas, il n'y avait pratiquement pas de verdure. Bref, ici pas de conifères ni d'arbres feuillus, uniquement des palmiers, des sortes de grands arbre tordus aux longues ramures piquantes.

Son camarade de voyage n'était pas loin de là, il devait certainement être encore sur le bateau pendant qu'elle commençait à s'approcher de la lisière de la forêt vierge qui s'étendait devant sa personne. Ses yeux se plissèrent et elle scrutait le sol à la recherche de traces d'animaux pouvant annoncer la présence de gibier pour leur permettre de survivre plus longtemps que ce que sa gibecière contenait, à savoir une réserve d'une semaine en viande, si elle ne faisait pas la gourmande, quelques fruits, et trois gourdes d'eau douce. Visiblement, la première vivre pour laquelle elle allait devoir se réapprovisionner serait cette dernière : à en juger par la chaleur et le constant soleil sur l'île aux allures de paradis, ces gourdes n'allaient pas tenir plus d'un ou deux jours chacune.

Derrière elle, des pas lourds et lents se firent entendre et elle détournait alors le visage légèrement, son compagnon était là, un premier soupir lui échappa alors qu'elle se tournait face à lui pour juger de son équipement :

- Nous allons devoir y aller ... Tu es prêt ? Il n'y a pas l'air d'y avoir beaucoup de choses à voir sur cette plage, nous ferions mieux d'avancer.


Elle resserrait sa ceinture autour de sa taille pour pouvoir ensuite repositionner convenablement le fourreau de son épée courte le long de son flanc gauche, ainsi elle n'allait pas être gênée pour la marche qui allait venir. Elle tournait une nouvelle fois la tête vers les autres, ils étaient déjà en retard. Elle poussait donc un grognement d'impatience pour lui demander de se presser un peu avant d'entrer dans la forêt hostil, passant devant lui en empreintant un chemin assez clairsemé au milieu des hautes herbes qui bordaient une clairière, probablement piste d passage de proies à se mettre sous la dent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 23 Jan 2012 - 23:16

Enfin la terre était atteinte et les nombreux compagnons posaient enfin pied à terre. Le maître nain, lui, profitait du peu de temps qu’il lui restait à l’abri de tout, dans ses quartiers. Il vérifiait pour la dixième fois au moins le contenu de son grand sac de toile qu’il allait porter tout le long de l’excursion sur l’île.
Au dehors, de somptueux volatiles tropicaux volaient en passant entre les mâts, se glissant derrières les voiles tout en longeant les cordages qui les maintenaient en position en un magnifique ballet. Enfin il entreprit de pointer sa barbe au dehors de la cale, enfonçant sa botte dans le sable après avoir prudemment entrepris la descente du pont vers la rive, qui n’était alors possible qu’à l’aide de trois grosses planches de bois déjà abîmées par l’usure et l’ancienneté.

Son compagnon de voyage était déjà devant et s’impatientait déjà. Elle flairait quelque chose. Plus de doutes c’était bien une louve au final. Mais pourquoi avait-il finit avec elle au juste ? Pourquoi n’aurait-il pas pu former un binôme avec un autre nain ? Un sourd grognement de sa part lui arracha un soupir d’exaspération. Elle l’énervait déjà. Il n'avait pas eu son mot à dire, mais il était vrai que la plage était lisse et ne présentait pas vraiment de choses intéressantes ...


- Doucement mam’zelle ! J’arrive ! J’ai peut-être les jambes courtes, mais ce n’est pas une raison pour me presser ainsi ! Et si cela ne vous plait pas, je me ferai une joie de me laisser porter. A moins que vous vouliez rentrer chez vous avec un collier de perle, je doute que vous ne trouviez grand chose ici. Je vous suis !

Non mais pour qui se prenait-elle ? Il essayait alors de la rattraper à grandes enjambées avant de lui jeter un regard noir qu’elle ne vit pas à première vue. Mais bien vite son intention s’était reportée sur la forêt : des hautes herbes … Déjà hautes pour les humains, elles lui arrivaient au plein milieu du torse, voilà quelque chose qui allait être handicapant pour le reste de la marche … Sans compter qu’il ne voyait pratiquement rien de ce qui l’entourait. La louve n’allait pas être si inutile après tout, tout du moins, elle lui permettra de rester en vie plus longtemps que s’il serait resté seul ou uniquement avec un petit homme de son espèce.

Ils traversèrent la clairière avant de longer un sentier se perdant dans la gorge de la forêt humide. Un rapide coup d’œil derrière lui lui fit remarquer qu’il ne noyait plus la plage, ni même deux autres individus du bateau qui auraient pris la même direction que leur binômes. Il reporta son regard à un arbre immense qui leur faisait face : ici le chemin se séparait en deux.


- Et bien ! Nous voilà dans de beaux draps … Je laisse donc votre instinct faire les choses, pouvez vous flairer quelque chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mer 25 Jan 2012 - 19:48

En entrant dans la forêt, vous remarquez que celle-ci est extrêmement dense. Vous continuez tout de même la progression, mais vous êtes considérablement ralentis. Parfois, quelques branches vous blessent si vous ne prenez pas de précaution. À plus vous enfoncez, vous avez l’impression que cette forêt se joue de vous. Vous sentez vos pieds s’entremêler dans des pièges et vous restez prisonnier de ceux-ci. Comment allez-vous vous en sortir?
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Sam 28 Jan 2012 - 23:14

Cela faisait maintenant plusieurs heures qu'ils marchaient, plutôt lentement d'ailleurs, en raison de la présence du nain. La louve avait décidé de se fier à l'odeur de l'air d'un côté puis de l'autre, perdant du temps à devoir retourner sur ses pas pour suivre l'autre chemin : l'un était chaud, légèrement humide et apportant à ses narines l'odeur des nombreuses fleurs qui décoraient le sol de la forêt tandis que l'autre était légèrement plus lourd, humide lui aussi, mais empli d'une odeur acre, moins connue de ses narines. Voulant mettre toutes les chances de son côté elle en fit rapidement part au nain. Ainsi ils choisirent le premier.

Malgré son sens accru de l'orientation, elle ne pouvait pas discerner facilement le soleil sous la canopée : les arbres étaient hauts et plus feuillus que sur la plage, n'offrant aucune visibilité pour le ciel, tout ce qu'elle pouvait dire c''est qu'il faisait encore jour, trois heures c'étaient maintenant écoulées et la nuit tomberait d'ici une heure ou deux de plus.

Elle soufflait bruyamment; légèrement essoufflée, ses pieds se faisaient lourd et la boue était de plus en plus présente et gluante dans cette partie de la forêt. La végétation elle aussi avait changée : maintenant il n'y avait rien de plus que des plantes à couleurs vives et des racines entremêlées qui dépassaient du sol à certains endroit, délimitant ainsi le flaques de boues qui malheureusement se trouvaient sur toute la largeur du sentier praticable.


"-Ce n'est pas vrai ! Nous sommes pris dans une région marécageuses, ce sont des sables mouvants ! Voilà pourquoi cette terre gluante ne fait que nous ralentir !"

Elle grimpait alors sur une racine à l'abri du piège tout en maintenant le nain avec elle. Il fallait qu'ils se débarrassent du maximum de poids qu'ils avaient et qu'ils bougent le moins possible en passant.

"- Il va falloir que je me transforme, j'ai une idée ... Je vais avoir besoin de ton aide ... Puis-je compter sur toi ? A moins que tu aies une idée, dans ce cas je suis prête à t'écouter."

Elle attendait sa réponse avant de lui parler de sa propre idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 30 Jan 2012 - 17:05

Théodose devenait malade à force de voir tant d'arbres et aucune montagne. Pas de grosse pierre, rien. Comble de l'horreur, il devait supporter l'arrogance de sa compagne de quête, c'était pas la joie. Sa barbe était devenue sale, ses cheveux devenaient gras, ce qui ne l'aidait pas à avoir une humeur amicale. Alors comme ça il fallait lâcher du lest ? Et bien qu'elle s'en aille ! Non, d'une part ce n'était pas possible et d'autre part elle risquerait de partir sans lui s'il eût dit ça. Déjà qu'il était en haut d'un arbre...Comment aurait-il pu seulement redescendre. Bon, la situation était ardue : une zone marécageuse, des moustiques, la puanteur, pas de direction précise et une louve, enfin presque.

" Euh... Ah ! Mais ça ressemble à un cabanon là... Non. Fichu temps va ! Bon, à mon avis faut jeter tout ce dont nous n'avons pas besoin.... Ou alors, si tu te transformes et que tu arrives parvenir l'autre côté et revenir..."

La réflexion se voulait intense et profonde, chose rare pour un Nain.

" Bon, on va jeter les trucs inutiles. Je propose qu'on les cache dans le tronc de l'arbre à côté, au cas-où on reviendrait. On sait jamais ! Et puis j'pense qu'on pourra continuer tout droit ensuite, ça semble un peu moins mouvant par là. Enfin, j'espère, j'ai pas envie de mourir bouffé par des insectes. "

Étrangement, Théodose avait la nette impression que quoi qu'il dirait, sa partenaire ne l'écouterait pas. A moins d'un miracle, on n'avait encore jamais vu un Lycan sympathique... L'odeur des miasmes marécageux commençait à lui monter à la tête, non pas qu'il devenait souffrant, cette odeur était strictement repoussante. Il en venait presque à se demander si ce n'était pas quelque bande de sorciers qui aurait maudit cette zone pour empêcher toute intrusion de ce type...
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 30 Jan 2012 - 22:43

La louve écoutait ce qu'il avait à dire avant de secouer la tête de droite à gauche en signe de négation. Elle avait toute son idée en tête et elle allait certainement marcher parfaitement. Elle se détournais alors pour fouiller dans sa gibecière à la recherche de la corde qu'elle ne laissait jamais, même en Thaodia, cela pouvait être toujours utile. Elle l'enroula sous ses bras et autour de sa taille avant d'y faire un noeud solide et de passer le mou qui restait par dessus une branche basse pour être s^^ure d'en avoir assez pour les différentes traversées qu'elle allait opérer.

"- Il ne faut rien laisser. Tout peu nous être utile, nourriture, armes et outils. Maintenant accroche l'extremité de la corde à ta taille pour pouvoir m'assurer en faisant contrepoids."

Elle enlevait alors sa cape avant de se dénuder sans gêne devant lui. Puis elle se laissait transformer, la tête pendante. Ces transformation étaient toujours douloureuses et la fatiguaient, mais elle en avait besoin maintenant pour pouvoir leur permettre de continuer leur route. Elle avait vu juste concernant sa taille de louve, le harnais qu'elle s'était concoté n'était ni trop étroit ni trop large, juste assez ample pour lui permettre de se mouvoir correctement. Une fois sa transformation achevée, elle n'était plus qu'une louve au pelage brun foncé et blanc au ventre. Elle lui jeta un rapide coup d'oeil pour s'assurer qu'elle était bien attachée à lui et pris ses vêtements et sa gibecières dans sa gueule avant de poser une pattes après l'autre dans la boue. Elle s'y enfonçait jusqu'à l'articulation qui correspondrait au coude sur un bras humain et devait maintenir sa tête en hauteur pour ne rien salire.

Elle avait vu juste, son poids répartis sur ses quatre pattes, elle ne s'enfonçait pas ausi vite qu'un humain et son poids allégé par sa méthamorhpose -d'environ une trentaine de kilos- faisait qu'elle n'avait aucune crainte de s'embourber. La boue meuble était gluante et ses mouvements étaient entravés par la tourbe. Elle se fatiguait à donner de lents coups de pattes pour pouvoir atteindre la rive qui était située à sept ou huit mètres de la racine où le nain était encore bien à l'abri. D'ailleurs, comment allait-il traverser lui ?

Elle fit le chemin inverse beaucoup plus facilement une fois ses affaires déposées. Sa tête lui servait à garder un équilibre correct et elle s'en servait comme balancier pour se donner un peu plus d'élan qu'à l'allé. Elle fit la même chose avec la hache du nain, ne le regardant même pas avant de prendre celle ci dans sa gueule. Elle se jettait une nouvelle fois dans la vase, l'air joueuse, elle s'en fichait, elle était retenue. Sa hache pesait lourd dans sa gueule, heureusement son cou était puissant, mais ce n'est pas sans peine qu'elle parvint à rejoindre le rivage en respirant bruyament et en grognant lorsque la lame de la hache plongeait dans la boue.Elle devait alors utiliser beaucoup de son énergie pour pouvoir la tirer de là.

Elle était de l'autre côté et le fixait, immobile, les pattes tremblantes. Ses paupières étaient à moitié fermées et sa fourrure collé était maintenant toute unie, uniquement sa nuque, son front et son museau n'étaient pas tâchés de boue. Elle se détourna une nouvelle fois, se retransformant de nouveau en humaine. La louve poussait alors un ultime gémissement avant de reprendre peu à peu son apparence humaine. Dénudée, elle s'empressait alors de défaire la corde et de se rhabiller sans même attendre d'être sèche ou propre.


"- Reste accroché. Je vais devoir te tirer maintenant. Voilà pourquoi tunous devions nous défaire de tout notre leste : faire traverser les objets avant nous. Par contre tu vas devoir te salire un peu la barbe, je pense."

Elle attachait alors la corde autour de ses hanches avant de commencer à tirer le mou de la cette dernière pour éviter que la nain ne coule trop profondément.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mar 31 Jan 2012 - 4:12

Cette forêt mystérieuse recèle de surprise, vous l’aurez bien remarqué à votre dépend. Maintenant que le soleil se couche sur l’île Omërie, vous vous retrouvez dans l’obscurité presque totale. Des voix semblent murmurer autour de vous, faisant frissonner la moindre parcelle de votre corps. Quelque chose vous dit que vous n’en avez pas fini avec cette jungle et apparemment elle souhaite que vous partiez, elle ne veut pas de vous. Vous entendez une fois de plus en plus puissante qui vous ordonne de repartir vers la plage. Est-ce que vous déciderez de partir ou de rester?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mar 31 Jan 2012 - 11:33

Heureux soit-il ! Enfin... Il avait échappé de des hauteurs vertigineuses de l'arbre mais grâce à une louve... L'important n'était pas là. Au prix de moult efforts il pût enfin arriver sur l'autre côté du rivage. Les miasmes nauséabonds avaient failli faire perdre connaissance au Nain, mais il s'en était finalement sorti sain et sauf. Sa pilosité avait perdu sa couleur naturelle pour être recouverte d'une couleur verdâtre et puante.

Plus étrange, alors qu'il traversait l'étendue aquatique, il avait senti comme une présence. Une force qui le poussait vers le fond. Bon, il faut dire qu'après ce qu'il a vécu au sommet de l'arbre, des hallucinations ne sont pas à exclure. Ce serait même tout à fait probable.


" Tu l'as entendue, toi aussi ? Elle a voulu me noyer ! "

Effrayé et balbutiant à tout-va, il n'avait même pas songé à définir ce dont il parlait. De toute façon, ne dit-on pas que les animaux ont un sixième sens ? C'était l'occasion de faire une démonstration scientifique, inopportune fût-elle ! Théodose ne voulait pas s'approcher de la rive, tout lui semblait malsain. On ne les avait pas envoyés ici gratuitement, c'était bien trop invraisemblable. Quelqu'un leur voulait du mal, mais qui et pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mar 31 Jan 2012 - 15:34

Elle avait faillit lacher prise pendant sa traversée en sentant quelque chose le tirer. Elle avait donc mis toute ses forces pour le maintenir hors de la vase. Maintenant il était en sécurité sur la rive. C'était le plus important. Elle mit alors tout ses sens en éveil alors que l'atmosphère s'était visiblement assombrie, pourtant, ils étaient toujours dans le même paysage verdoyant. Ses oreille de louve lui faisait entendre des murmures à tonalités différentes : des voix enfantines, d'autres plus adultes, des soupirs, de petits rires qui lui faisaient tous aussi froid dans le dos. Elle grogna doucement en regardant la vase.

" - Oui j'entends aussi ... Et j'ai senti que tu t'enfonçais plus profondément au bout d'un moment, certainement un spectre, ou ce genre de choses."

Elle regardait alors tout autour d'elle, la main posée sur le fourreau du couteau de chasse qu'elle avait à la ceinture. Elle réprima un frisson lorsqu'une petite brise fraîche se fit sentir. Que se passait-il ici ? Mieux vallait ne pas s'attarder, elle repositionna sa gibecière sur son épaule avant de regarder ce qui s'avérait être un sentier : il s'enfonçait profondément sous de petits arbres qui formaient une haie opaque, impossible d'y voir plus, même avec sa vue perçante. Cette ambiance lui faisait manifestement penser aux comptes pour enfants que sa tutrice lui racontait quand elle était encore jeune, remplis d'esprits et de créatures effrayante, elle avait cependant toujours cru que ce n'était rien de plus que des légendes populaires. Soit.

Après avoir correctement enroulé la corde, Skul posa sa main sur l'épaule du Nain pour l'insiter à continuer, de toutes façons,il était trop tard pour rebrousser chemin et il allait certainement bientôt faire nuit. Ils allaient devoir se trouver un abri et ce le plus rapidement possible pour avoir le temps de monter un camp provisoire à la lumière du jour qui commençait déjà à décliner.


" - Je pense que notre objectif pour le moment est de trouver un endroit où s'installer pour la nuit ... Il vaut mieux que nous ne nous séparons pas."

Après ses mots, elle soupira fortement en tentant d'ignorer les voix, sans rien leur adresser si ce n'est quelques grognements assourdissants. Ils allaient devoir voir ce qui se trouvait dans ce bosquet opaque, s'il était possible de s'y installer, ils allaient enfin pouvoir s'arrêter pour manger et pour se reposer un peu.

Elle jetait donc un dernier regard méfiant aux alentours avant de se détourner et de continuer sa route avec son compagnon.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 6 Fév 2012 - 18:43

La nuit tombait et le vent se levait. Les feuilles s'entrechoquaient au gré des bourrasques et la chaleur étouffante laissait place à un froid mordant. On n'y voyait plus rien ou presque. Seuls quelques rayons de Lune parvenaient à se faufiler un chemin au travers des feuillages et éclairaient tant bien que mal le chemin des deux acolytes. La faune et la flore marécageuses revêtaient un tout autre visage une fois la nuit venue. La prudence était le mot d'ordre : ils n'avaient encore nul endroit où se reposer et étaient assez fatigués compte tenu des péripéties du jour. Sous son armure, Théodose ressentait à son tour le froid qui lui glaçait les sangs. Mais comment faire naître ne serait-ce qu'un feu dans toute cette humidité ?

Bien sûr que non, il ne lui était pas venu à l'esprit de se séparer. Surtout pas après avoir failli être englouti par la vase et entendu des voix venues de nulle part. Il était nerveux : il serrait tellement son arme que les doigts de sa main droite lui faisaient mal. Au moins il se sentait un minimum en sécurité dans cet environnement hostile. Il faut dire qu'il ne s'était jamais aventuré en pareil endroit et ne s'était jamais retrouvé en pleine terre inconnue avec le sentiment d'être épié de partout par un ennemi imperceptible.


" Nous séparer, c'est hors de question. Écoute, je crois sérieusement que l'on ne trouverait pas d'espèce de petite clairière. Ici, c'est le lieu le moins feuillu qu'on ait traversé. On va dormir ici autant qu'on peut et l'un relèvera l'autre pour le tour de garde. On garde nos armes en mains et moi, mon armure. Toi.. T'as qu'à rester en loup, non ? "

Ils étaient arrivés jusqu'à une zone où l'herbe était couchée et semblait moins humide que la rive du marécage précédent. Quelques arbres étaient tombés récemment à en croire l'état des troncs arrachés. Peut-être ce lieu a-t-il été le lieu d'un combat récemment. Ils étaient sur le fil du rasoir : n'y voyant qu'à peine devant eux, ils ne pouvaient pas s'aventurer plus loin dans la forêt. Cette nuit serait rude et le sommeil léger, mais c'était mieux que rien.

Dans les bois, du bruit se faisait entendre. Rien d'alarmant, on aurait dit des petits animaux. Mais toujours est-il qu'en pleine forêt vierge, un petit animal peut se révéler être un scorpion venimeux capable de paralyser les membres en une piqure... Enfin bref, il ne fallait pas commencer à penser de la sorte sinon ils ne s'en sortiraient jamais vivants. Théodose alla donc chercher quelques grosses branches à deux ou trois mètres à la ronde pour pouvoir alimenter un feu, certes précaire, pour la nuit.


"Nous devons nous reposer ici, mieux vaut profiter d'un environnement... clément, on va dire, plutôt qu'aller mourir de fatigue dans la forêt."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mar 7 Fév 2012 - 0:50

Vous avez décidé de continuer dans cette forêt mystérieuse. Pourtant, vous savez trèsbien que vous n’êtes à l’abri de rien, vous avez l’impression qu’on vous regarde, qu’on suit votre trace, vos moindres mouvements. Plus vous avancez, plus vous avez l’impression que les plantes bougent autour de vous et sans que vous puissiez vous y attendre, plusieurs d’entre elles se mettent à vous attaquer, entourant vos chevilles et vos bras. Ce sont des plantes vivantes, certains sont carnivores. Comment ferez-vous pour vous déprendre de leur emprise?
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mar 7 Fév 2012 - 23:13

La nuit était tombée et leur campement de fortune se dressait au milieu de mille types de plantes différentes : les unes hautes comme des centaures qui se cabrent, d'autre minuscules, et quelques dernières plus grandes encores. La zone était assez paisible et de nombreux sons se faisaient entendre, comme les galops assemblés de plusieurs petites créatures qui courraient ça et là dans les broussailles sans jamais se montrer. Cette forêt était tout bonnement étrange : certes, une proie ne se montre pas dans tous les cas devant un lycan, mais le problème était que le lycan ne parvenait pas à distinguer la provenance de leurs émissions sonnores. Son ouïe était agressée de toute part et ses yeux nocturnes ne parvenaient jamais à discerner la moidre ombre, le moindre mouvement, ni le moindre frétillement de la brousses envirronante. La louve s'était transformée sous les conseils de son compagnon, elle allait veillait jusqu'à ce que la lune soit à son zénith à savoir dans une ou deux petites heures. Elle posait alors sa tête masive sur ses puissantes pattes antérieures en soupirant, regardant toujours autour d'elle sans grande motivation, qu'est-ce qui pouvait leur arriver au final ?

Un instant plus tard, un renard passait non loin d'elle, il semblait terrorisé et elle n'eut aucun mal à bondir sur lui : il était tellement tendu qu'il n'avait même pas fait attention à la louve. Comme le voulait le rituel, elle prit soin de le capturer en douceur, lui montrant qu'elle ne voulait pas lui faire de mal - du moins pour le moment- ce qui lui prit un certain moment.Le renard devait certainement être rassuré d'être au côté d'un "cousin"et accepta finalement un morceau de viande que lui avait apporté Skul.

Quelques minutes plus tard, elle senti sa gorge se nouer tandis que ses mâchoires se refermaient sur la gorge de l'animal qui lâchait alors un ultime gémissement avant de tomber mort devant ses pattes, elle lui avait broyé la nuque d'un coup de crocs. Elle se transforma ensuite avant de réciter l'invocation d'une déesse de la forêt qu'elle avait alors longtemps adoré auparavant et à laquelle elle était toujours attachée : Anushka. Elle espérait juste que le nain ne se réveille pas alors qu'elle récitait l'incantation.


"- Ô grande déesse, cet innocent sera mon offrande. En ce jour, offre moi la connaissance, apprend moi ton langage."

Elle senti un mal de crâne puissant lui laminer le crâne, comme si son cerveau était pris dans un menaçant étau alors qu'un sourd grondement parvint à ses oreilles. Elle se transformait à nouveau, agitant la tête pour remettre ses idées et ses sens en place. Les bruits de craquements étaient toujours percéptibles, mais de nombreux murmures l'étaient aussi, preuve que la formule fonctionnait. Une de ces voix se rapprochait de manière menaçante.

" - Reste où tu es, je veux uniquement savoir quels sont ses bruits étranges que nous entendons en ses lieux.

- Tu ne t'en doutes certainement pas, louve. Tu ne viens pas de ces contrées, mais tu ferais alors mieux de retourner d'où tu viens, car toi et ton ami n'êtes pas les bienvenus. Regarde autour de toi, la jungle t'entourre, les animaux maîtrisent l'art de se dissimuler bien mieux que tu ne le crois, même les plantes en sont capables.

- Les ... Les plantes ? La jeune louve se reculait doucement en poussant un léger grondement en voyant deux yeux jaunes se rapprocher d'elle.

- Je ne peux t'en dire plus, après tout, à toi de le découvrir par toi-même, tu es en expédition n'est-ce pas ? C'est pour moi le prix à payer : survivre ou laisser sa vie. Mais enfin, je ne suis pas là non plus pour te faire du mal, ne t'en fais pas. Sache que tu devrais en premier lieux te débarasser des plantes à couleur vive, ce sont elles les plus dangereuses ici, ne vous en approchez surtout pas au risque de mourir dans d'atroces souffrances, même si vous êtes apte à sortir de leurs griffes."

Passant à une cinquantaine de centimètre de la louve, un imposant tigre longeait le campement d'un pas nonchalant, s'arrêtant devant le nain toujours endormi avant de disparaître dans la pénombre. Au moins, elle était déjà renseigné sur une chose, le danger ne venait pas uniquement de la faune, mais surtout de la flore, du moins, pour ce secteur. Elle espérait tout du moins que toute l'île n'était pas dans le même cas. En une fraction de seconde, elle se métamorphosait à nouveau avant d'attraper ses affaires et de se jeter sur le nain pour le réveiller, le secouant rudement.

" - Dépêche toi ! Ilfaut que nous nous débarassions d'une certaine catégorie de prédateurs ! Prépare ta hache ! Affute la ! Je garderai ma machette ! Mais réveille toi bon sang !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Sam 11 Fév 2012 - 12:30

Après avoir amassé une quantité suffisante de bois pour entretenir le feu durant la nuit, on décida que Skul tiendra le premier tour de garde. Théodose dormait non loin du feu de camp avec sa hache à proximité et toujours vêtit de son armure. Il n'avait pas eu grand mal à trouver le sommeil, mais plutôt à le conserver. L'atmosphère étouffante du lieu et les péripéties qu'ils avaient traversé peuplaient ses rêves de personnages et de lieux immondes, qui le faisaient transpirer, se retourner et donc l'empêchaient de se restaurer comme il le devrait. Il se réveilla un moment en sursaut et vit que Skul était dos au feu de camp mais il ne parvenait pas à discerner ce à quoi elle se vouait. Tiraillé par le sommeil et le besoin d'échapper à ses rêves, il se dit que Skul devait avoir reniflé quelque chose et le cherchait. Tant mieux pour elle tant qu'elle ne mettait pas leur groupe en danger de mort.

Rendormi, il plongea dans un rêve des plus étranges : il se trouvait dans un désert vide, au sens strict du terme. Quelque chose le poussait à avancer toujours tout droit vers une destination inconnue. Soudain, il se retrouvait comme téléporté dans une grande salle d'un palais où se déroulait une réception des plus majestueuses. Toutes les races y étaient conviées : Nains, Humains, Vampires, Elfes et même des êtres mi homme-mi bête qu'il n'avait encore jamais vu. Paniqué, il chercha à se cacher lorsqu'il se rendit compte qu'au final personne ne prêtait attention à lui. Pire encore, personne ne le voyait. Personne, sauf une personne. Il y avait un jeune humain encore enfant qui le fixait, il ne regardait rien d'autre et ne disait mot. La fête battait son plein jusqu'au moment où le dit enfant se leva et hurla qu'un monstre avait pénétré l'enceinte du château. Tous les regards convergèrent vers Théodose et celui-ci se réveilla en sursaut.

Le comble était qu'au même moment Skul cherchait à le sortir de sa léthargie en vociférant des phrases très surfaites. Apparemment " une certaine catégorie " d'ennemis faisait surface. Certes, oui ils étaient dans un forêt. Les élans d'arrogance de Théodose connurent leur terme lorsqu'il vit les plantes s'avancer à une vitesse beaucoup trop élevée à son goût vers eux. Heureusement pour lui, son armure était presque devenue une seconde peau pour lui et il n'avait donc aucune difficulté particulière pour se relever et échapper à une attaque d'une des plantes carnivores. Dans son élan, il avait récupéré, par pur réflexe, son arme et la tenait fermement dans sa main droite.


" Le feu ! Il faut leur mettre le feu ! Il faut tout cramer vous dis-je ! "

Pris dans l'adrénaline et la tension du moment, il faisait des phrases quelque peu alambiquées. Mettre le feu à ces plantes se révèlerait une entreprise particulièrement risquée et dangereuse, d'autant plus qu'ils ne pouvaient pas courir le risque de se retrouver au milieu d'une forêt prise par les flammes. Il y avait d'autres solutions : fuir ou combattre. Or, à combien d'effectifs correspondait ce bataillon végétal ? Ni lui ni Skul n'aurait su le dire et ils n'avaient pas particulièrement envie de le savoir. Focalisés sur le cœur de la plante qui se faisait de plus en plus menaçant, ils avaient occulté la racine qui se dirigeait vers la patte avant gauche de Skul. A la recherche d'un objet quelconque qui leur fût utile, Théodose s'en aperçut au dernier moment et parvint à trancher la racine en deux avant qu'elle n'eût atteint sa coéquipière.

"On n'a pas le choix, on va devoir fuir, en pleine nuit on ne verra rien... Ah j'ai une idée ! Je vais essayer un truc ! Occupe-la ! "

L'idée du feu refit son apparition dans l'esprit de Théodose mais cette fois-ci sous une forme différente : tandis que Skul occuperait les racines de cet être dégénéré, il se ferait une torche avec un des gros morceaux de bois réunis auparavant et s'en servirait pour réduire le monstre à néant. Bien sûr, le risque de mettre le feu à une bonne partie de la clairière reposait toujours au-dessus de leurs têtes mais ce n'était pas sans compter que l'herbe était très humide et qu'avec de la chance, le feu serait contenu. Au pire.. Ils devraient courir...
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Dim 12 Fév 2012 - 21:49

Dès qu’il fût sur pieds, elle se détourna une nouvelle fois avant de se métamorphoser un peu plus loin. Elle n’aurait jamais eu le temps de l’affûté à en juger par la vitesse des racines qui commençaient dors et déjà à ramper au sol vers eux. Elle s’interposa ensuite entre ces dernières et le nain. Le feu lui semblait être une bonne idée, fort heureusement, les plantes n’étaient pas si volumineuses et ne risquaient donc pas de faire brûler la forêt entière si l’on savait s’y prendre à l’avance. Les voix de la faune tambourinait toujours dans sa tête, il y avait la des avertissements, d’autres la menaçaient, certainement pour ne pas finir en proie. La voix du tigre quant à elle avait disparu dans le fin fond de la nuit. En En parlant de nuit, lui ne voyait rien, mais la nyctalopie de la louve lui permettait de discerner le moindre mouvement de la bête. Prise par les paroles de son compagnons, essayant de se concentrer pour ignorer les autres, elle vit qu’une des lianes meurtrières s’apprêtait à lui saisir la patte que lorsque la hache passa à une dizaine de centimètres de sa truffe, la faisant sursauter.

Une torche, elle voyait maintenant un peu mieux. Elle regardait les tiges semblables à de longs et menaçants reptiles qui se tortillaient, se tordaient, s’enroulaient ensemble, avant de se tendre et de se replier à nouveau sur eux-mêmes. La tête de ses créatures n’était rien d’autre qu’un énorme bulbe se gonflant avant de s’écraser sur lui, recommençant ce processus comme un cœur le ferait pour pomper le sang dans tout l’organisme vivant. De temps à autres, une des lianes ou des racines se détachaient de la tige et de la terre pour siffler dans l’air avant de claquer comme un fouet. Devant ce spectacle repoussant, la louve regardait l’extrémité d’un de ces tentacules avant de le mordiller. Il était mou, comme de la chair et rien à l’intérieur ne se présentait comme du poison. Du moins, elle pouvait toujours mordre sans rien avaler et resserrant sa gorge et ses mâchoires au plus étroit. Elle pris une branche banale dans sa gueule avant de la laisser prendre le feu. Elle s’approcha de l’échantillon de plante carnivore avant d’y mettre le feu. C’est comme si elle prenait instantanément.

Elle releva la tête avant de s’élancer avec agilité : elle bondissait sans cesse de gauche à droite avant d’atteindre la bête et de lui coller la torche dans les tentacules avant de se retirer, elle fut alors traînée en arrière subitement et se retournait en une fraction de seconde pour planter ses crocs dans une liane en grondant de rage. Quelques instants plus tard, la plante tombait raide morte, dévorée par les flammes, une plaies béante au niveau d’une de ses racines causée par la morsure de la louve. Par mesure de sécurité, elle se dégageait alors du combat pour aller se faire régurgiter le peu de sève lui étant tombée dans la gorge, rendant par la même occasion le repas de la veille. La fatigue commençait à la gagner alors que trois ou quatre plantes continuaient toujours à se mouvoir autour du campement. Elle se précipitait du mieux qu’elle pouvait pour trouver d’autres branches à enflammer afin de les laisser dans les bras mouvants de ces infâmes créatures. Elle n’espérait qu’une chose, que le nain ne se fasse pas piéger. Elle détournait de temps à autres sont regard vers lui pour guetter ses actions : il ne se débrouillait pas mal, parvenant à se déjouer des pièges des lianes, il n’allait certainement pas avoir de mal à les affaiblir suffisamment avant de leur faire accepter les branches enflammées.

Elle se transforma une ultime fois, elle commençait à avoir les jambes tremblantes et du alors économiser le maximum d’énergie tout en lançant sur les plantes ses javelots de feu improvisés.

"  - Pourvu qu’il n’y en aie plus … En vois-tu d'autres, Nain ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 13 Fév 2012 - 21:18

Le feuillage au loin se met à bouger soudainement, vous entendez des pas et la voix d’un homme qui hurle à tue-tête. Vous reconnaissez cette voix rauque, celle du Cap’tain Wingus. Celui-ci passe en courant près de vous, l’épée à la main, la lame tachée de sang. Vous êtes surpris de son apparition, mais surtout lorsqu’il décide de changer de chemin et se retourne vers vous. Au creux de son regard, une haine indomptable semble naître, il vous toise du regard et se jette sur vous comme s’il était fou. Il hurle des mots incompréhensibles et ne cesse de vous assener de coups d’épée. Déciderez-vous de vaincre le Capitaine Wingus qui semble posséder, au risque de ne plus avoir de capitaine pour regagner Ephaëlya?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 13 Fév 2012 - 22:02

Ensemble, ils étaient venus à bout de leur agresseur. Théodose n'avait pas pour autant baissé sa garde, ils venaient d'avoir la preuve que n'importe quoi était un ennemi potentiel, même une feuille. La tension et l'adrénaline les tenaient en haleine, à tel point que retrouver le sommeil était devenu chose impossible, pas même envisageable l'espace d'une seconde. C'était comme si la lourdeur de leurs muscles s'était envolé grâce à cette toute récente victoire. Attentif et méfiant, Théodose était à l'affût du moindre bruit suspect, mais il n'y avait rien. Strictement rien.

"Non, coéquipière. Rien du tout, tout me semble calme à présent, mais je ne suis pas rassuré pour autant, vois-tu... "

Ils restaient là, immobiles. Bien sûr, ils auraient aimé s'avancer plus loin dans la forêt mais la nuit et leurs récentes aventures avaient poussé la prudence jusqu'à l'exagération. Situation problématique ! Qu'ils restent là ou qu'ils avancent, ils n'empêcheront pas un combat s'il doit se produire ! Néanmoins, être en pleine nuit dans une forêt vierge ne jouait pas en leur faveur, loin de là. En moins de vingt-quatre heures, Théodose venait de voir ses plus profondes conceptions de l'aventure ébranlées, pour ne pas dire anéanties. Il côtoyait la mort de très près, plus près qu'il ne l'avait jamais été ou n'aurait pensé l'être un jour. Des bruits d'animaux se faisaient entendre, certains plus proches que d'autres mais rien d'inhabituel. Les minutes passant, ils commençaient à être les victimes de leur prudence et l'ennui commençait à alourdir leurs corps. Il fallait soit dormir, soit avancer. Les tours de gardes seraient plus courts, on ne pouvait prendre le risque que l'un s'endormît à côté du feu de camp qu'il était censé surveiller.

" Je crois que l'on peut se reposer, maintenant. Nous ne pouvons pas prendre le risque de tomber de fatigue plus loin, ici au moins on a toujours notre feu de camp, il suffit de le revigorer, c'est pas difficile, j'ai l'habitude. "

S'attelant à la tâche, Théodose commença à ranimer le feu agonisant. Il fallait l'avouer, il était doué pour un Nain en ce qui concerne la vie loin des montagnes. Peut-être fallait-il y voir là l'influence de la plus grande partie de son existence jusqu'alors passée loin des montagnes, justement. Le feu devenait fort et réconfortant, le duo était assis et ne disait mot, tous deux bien trop perdus dans leurs pensées. La journée ayant été riche en évènements, il y avait matière à réfléchir. Où se dirigeaient-ils ? Qu'est-ce qu'il se passait dans cette forêt ? Tant de questions qui restaient, pour l'instant - ? - sans réponses... Soudain, au moment où ils s'y attendaient le moins, un hurlement les arracha de leurs pensées pour les renvoyer brutalement dans le monde réel. Quelque chose hurlait. Quelque chose... Ou quelqu'un ? Car oui, cette vois, bien que difficilement reconnaissable, était celle du Cap'tain Wingus, l'homme grâce - ou à cause - de qui ils avaient pu faire le voyage jusqu'à cette ile. Pourquoi hurlait-il et surtout, comment était-il arrivé ici ?! N'avait-il pas assuré aux deux compagnons qu'il resterait au port comme tout bon marin qui se respecte ?

Se redressant rapidement, mais moins que son allié, Théodose aperçut l'homme qui fonçait telle une flèche dans la direction d'où ils venaient. Il venait de passer à quelques mètres d'eux mais il ne leur avait même pas jeté un regard, comme s'ils n'existaient pas. Étrange. Enfin, non : terrifiant. Alors que Théodose et Skul firent quelques pas pour s'avancer en silence, le Cap'tain pilla net, épée en main et se retourna. Il les fixait tour à tour, le visage impassible mais les yeux brûlant de rage. Il n'avait d'humaine que l'apparence, comme s'il était la victime d'un sortilège d'envoûtement ou d'un mal inconnu habitant cette forêt. Ou bien il n'était qu'un monstre métamorphe, son apparence humaine n'était qu'une ruse pour faire s'aventurer des innocents en quête d'un trésor dans cette zone maudite pour leur arracher leurs âmes ? Aucune idée. Comme à l'accoutumée, l'équipe était armée. Et heureusement, car Wingus se mit du tout au tout à vociférer des onomatopées inintelligibles et brandit son arme en se ruant entre le Nain et la Lycan. Qui s'apprêtait-il à attaquer ? Les deux. Habité par une rage sans nom, le marin enchainait tous les coups possibles à l'épée avec un talent que l'on ne lui aurait jamais prêté. Théodose peinait à résister mais il se battrait jusqu'au bout car il avait une idée bien précise derrière la tête.


" Mords-le ! Arrache-lui un bras ou une jambe ! Fais ce que tu veux mais bousille-moi ça ! "
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mer 15 Fév 2012 - 12:50

Elle était sur le point de fermer les yeux auprès du feu ... Elle avait veillé la plus grande partie de la nuit et méritait clairement un peu de repos jusqu'à ce qu'un hurlement ne la sorte de cette somnolance qui marquait d'avance l'accés au pays du Rêve. Les yeux lourds et le corps engourdis, elle se redressait de toute sa hauteur de louve en voyant un silhouette se diriger vers eux. Elle sentait alors l'odeur de cette dernière et se préparait à se recoucher en se rendant compte que ce n'était que le Capitaine du navire. Quelque chose cependant la maintenait en éveil, comme si elle ne pouvait plus bouger. Soit le pouvoir d'Anushka c'était aténué soit la course et les hurlements de leur vis-à-vis avaient fait fuir tous les animaux qui les entourraient il n'y a encore que quelques fractions de secondes.

Maintenant, elle bondissait de droite à gauche afin d'esquiver les inombrables coups d'épées dont l'homme les menacait tout deux. Mais qu'est-ce qu'il lui prenait à la fin ? Pourquoi se comportait-il de la sorte ? Nul ne pouvait le savoir, en tout cas, certainement pas les deux compagnons. La louve poussa un long grognement aux ordres du nain. D'abord, elle avait veillé quatre ou cinq heures de suite sans pouvoir dormir depuis la veille, ensuite, elle avait du dépenser énormément d'énergie lorsqu'elle du le tirer dans les sables mouvants et lors de leur précédent combat contre de vulgaires plantes, et maintenant il continuait à lui donner des ordres comme si elle n'était rien de plus q'une chienne ? Elle n'était pas née pour obéir aux autres comme ceci et du alors se maîtriser comme jamais elle n'avait fait pour ne pas se retourner contre son coéquipier.Au lieu de ça, elle s'écarta de lui, imposant trois ou quatre mètres entre euxdeux, laissant au Cap'tain le choix d'attaquer l'un ou l'autre. Elle n'espérait qu'une chose, c'était que sa technique puisse marcher. Elle s'élanca alors, elle était bien évidemment plus rapide même fatiguée. Enfin, c'est ce dont elle tentait de se convaincre. Elle tournait autour de lui, se rapprochant lorsqu'elle parvenait à être derrière lui, avant de lui tirer la cape vers l'arrière pour le déstabiliser. Lorsqu'il perdait l'équilibre, elle lançait des jappements au Nain pour l'encourager à lui asséner quelques coups dans les jambes, ou bien là où ceux-la pourraient l'affaiblir. Elle répétait alors l'opération plusieurs fois essayant de tirer toujours plus fort sur la cape de leur agresseur, jusqu'à ce qu'il tombe au sol, lâchant son épée sous le choc, laquelle alla tomber dans les flammes du feu de camp.

Bon, au moins il était désarmé et à terre. La louve en profitat donc pour sauter sur son ventre, posant ses pattes sur ses clavicules pour le maintenir au sol et les brisers dans le cas où il souhaiterai se redresser, elle approcher sa gueule entre-ouverte du visage de son adversaire en grognant férocement, l'intimant de leur expliquer pourquoi il était entré dans une pareille fureur et surtout, pourquoi il s'était subitement retourné contre son propre camp. Elle ne daignait cependant plus accorder aucun intérêt à la présence de son compagnon Nain.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Jeu 16 Fév 2012 - 22:48

Avaient-ils remporté le combat ? Le doute envahissait Théodose, il avait l'impression que Skul en avait fait beaucoup, voire tout. Ils étaient deux races que tout opposait, au final, et ils n'y changeraient certainement rien. Du moins, rien n'amenait à le penser. L'important n'était pas de débattre autour de qui avait raison et qui avait tort dans tout ça. Grâce à Skul, l'être qui était autrefois le Cap'tain Wingus se trouvait à terre, immobilisé. La lycane l'intimant de divulguer les motifs de son action. Il ne répondait pas, les seuls sons qui sortait de son gosier étaient des élucubrations incompréhensibles. Théodose n'était pas un mage de renom ni un grand spécialiste du langage mais il pouvait discerner tout de même un mélange de peur et d'anxiété. Tantôt il vociférait, tantôt il murmurait. Les deux compères, accablés par la fatigue et les durs évènements qui venaient de s'enchaîner, commençaient à perdre littéralement patience. Ne parvenant pas à faire parler le dément, Skul lui assainit un coup de griffe à l'avant bras et s'en alla, laissant le Nain face à ses responsabilités. Il avait voulu que Skul l'immobilise ? Il n'avait qu'à se débrouiller pour le reste, tout ce que voulait Skul c'était la tranquillité et elle n'avait aucunement envie qu'un Nain lui donne des ordres.

Très mal en point, tant physiquement que psychiquement, le Cap'tain ne pouvait pas fuir très loin et une telle idée ne lui traversait même pas l'esprit. Théodose s'assit donc devant lui, toujours son arme en main et plongea son regard dans le sien. Il repensait toujours à ce qui venait de se passer et comment il s'était comporté avec sa coéquipière : elle lui avait sauvé la vie dans les marécages, lui l'avait sauvé aussi et ils en venaient à rester agressifs l'un envers l'autre... Comme si, malgré leur entraide mutuelle, ils ne parvenaient pas à aller par delà les conflits ethniques qui les opposaient, tant eux que leurs ancêtres depuis des lustres. Enfin, il y avait un problème beaucoup plus urgent pour le moment.


" Cap'tain ? Mais pourquoi vous avez fait ça ?! " demanda Théodose d'un ton calme, mais ne baissant pas pour autant sa garde.

Leur ancien "ami" ne disait mot. Il en venait à s'agiter dans tous les sens, comme s'il était pris par un mal le rongeant de l'intérieur. Le Nain pensa un instant à faire appel à sa collègue mais il y renonça de suite : il devait d'abord se débrouiller seul et ensuite les lycans n'étaient pas réputés pour être de grands magiciens. Bien sûr, ce n'était que des on-dit mais il n'avait pas tellement envie de vérifier cette hypothèse pour le moment. Au terme de son agitation, ce qui restait du Cap'tain se mit à se calmer et, bien qu'il ne parlait toujours pas, manifestait clairement l'envie d'indiquer quelque chose en bougeant son bras droit. Il désignait l'endroit d'où il avait surgit mais son regard affichait une expression de terreur. Pure. Théodose n'avait jamais vu une telle force dans les yeux d'un être, quelque race qu'il fût, de son vivant. Il dut lutter pour soutenir le regard mais son corps fut lui aussi traversé par une sensation de malaise. Épuisé, il lui fallut recourir à ses dernières réserves d'énergie pour ne pas faillir. Qu'est-ce qui peut bien se passer là-bas se demandait-il... Plus il se posait la question, plus il était déchiré entre l'envie irrésistible d'en apprendre plus et le besoin de faire machine arrière et de revenir sur le continent.

" Mais où on va... Grand dieu. Cap'tain, que vous a-t-on fait, pour tout l'or du monde... ", chose rare pour un Nain, il commençait à avoir de la pitié pour le Cap'tain.

Voyons ! Il devait se reprendre, il se pouvait très bien que le Cap'tain ne soit que l'appât qui devait attirer le groupe dans un piège. Théodose ne pouvait compter sur personne d'autre que lui-même, pas même Skul : ils ne se connaissaient presque pas et tout les opposait. Il était tout à fait probable que Skul allât l'attaquer durant la nuit. A bien y réfléchir, Théodose s'enfermait dans la paranoïa. Si elle l'avait voulu, Skul aurait pu le laisser se noyer dans les marécages, répondre à la voix qui les avait appelés, ne pas se lever contre le Cap'tain. Non, Skul était de son côté, c'était indéniable. Ce qui était aussi sûr, c'était que l'on ne pourrait plus rien tirer du Cap'tain. Le pauvre était devenu un vrai dément, la question de sa survie se posait. Fallait-il l'achever pour écourter sa peine ou le laisser agoniser en guise de punition ? Skul se réchauffant près du feu et assommé par le sommeil, il se devait de réfléchir vite. Aussi rapidement que le coup de hache qu'il asséna à la nuque du pauvre homme. Désormais il reposerait en paix, dans tous les cas il n'aurait pas pu les ramener sur le continent, il n'aurait été qu'un boulet de plus.

Son jugement rendu et la peine appliquée, Théodose se rendit aux côtés de son alliée. Il se devait de lui avouer le fond de ses pensées avant d'aller dormir :


" Il est mort, je t'expliquerai tout demain. La seule chose que je veux que tu saches c'est que j'aimerais qu'on en apprenne plus l'un sur l'autre, même un tout petit peu. On est une équipe après tout... ".

La phrase finie, il se mit assis sur un bout de bois à côté du feu et s'attela à le raviver.

" Va te reposer si tu le souhaites, je vais tenir le tour de garde. Je n'ai pas sommeil, je dois réfléchir et tu en as fait plus que nécessaire aujourd'hui. C'est à mon tour maintenant. Pardon. "

Il n'avait absolument aucune idée de ce qui pouvait se tramer entre les deux oreilles de la lycane. Il avait été franc et lui avait explosé le fond de ses pensées en ce qui concernait leur relation. La suite des évènements n'était pas de son ressort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mer 22 Fév 2012 - 3:43

Le combat fut acharné, Wingus frappant de toutes ses forces et surtout dans tous les sens. Tout ce qu’il voulait, c’était démolir ce qui se trouvait devant ses yeux pour laisser s’échapper cette rage, cette violence qui bouillonnait en lui. Il fini par basculer sur le dos lorsqu’une louve tira violemment sur sa cape, celle-ci s’empressa de mettre tout son poids sur le nain pour qu’il ne puisse bouger. Il ne répondit pas aux questions, préférant s’agiter, se débattre… il voulait frapper encore et encore tel un animal. Il hurlait, mais ses paroles n’étaient pas compréhensible, il n’arrivait pas à faire des phrase… Soudain, plus rien. Le nain venait de lui asséner un coup de hache, lui enlevant automatiquement la vie.

Continuez votre route dans la forêt vers le sud, le maître de jeu prendra la relève pour vous guider.
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Mer 22 Fév 2012 - 11:29

Le jour se levait enfin et les yeux de Skul s'ouvraient doucement après que son museau ne se soit retroussé en sentant l'odeur dégoûtante de la mort. Elle se dressait alors sur ses pattes ravigorées par le court, mais au combien réparateur, sommeil que son compagnon lui avait accordé. Elle se dirigea vers le corps sans vie du Capitaine et le renifla avant de souffler un gros coup, bruit plus proche de l'éternuementque du soupir. Qui allait les ramener sur le continent maintenant ? Personne de sa connaissance n'était apte à diriger un navire aussi imposant que celui qui les avait amenés sur cette satanée île déserte ... Elle fit volte face avant de s'écarter du campement pour se retransformer en humaine. Elle entrepris alors une transformation lente qui allait utiliser un minimum d'énergie, elle en aurait sans doute besoin au cour de cette deuxième journée de périple sur l'île. Elle s'habilla et retourna au camp pour déjeuner. Rien de bien consistant tout du moins, uniquement une tranche de viande séchée et un peu d'eau pour la rafraîchir.

Le soleil perçait maintenant la canopée et bercait la jeune femme de ses rayons rassurants ... Ils étaient ni trop chauds ni trop intenses et l'ombre que prodiguait la cime des rares arbres de la clairière était toute aussi bienfaisante. Plus loin derrière eux, un amas de cendres étranges n'était que le reste des plantes carnivores qui les avaient attaqués la veille. Se souvenant de son combat, elle s'empressa de relever sa cape pour regarder la marque à sa jambe, là où la plante l'avait piégée dans ses tentacules. Une belle marque violacées était encore bien visible et la peau était entaillée sur la largeur du mollet. Elle inspecta la plaie de plus près, ignorant ce que faisait le nain. sans doutes était il en train de se préparer à reprendre la route, ou alors peut-être qu'il dormait bien au chaud un peu plus loin. Mais enfin, la marque était distincte et nette, rien n'était visible à l'intérieur de la plaie : pas de poussières, pas d'insectes, pas de graviers. Son pieds bougeait encore et elle ne ressentait aucune douleur qu'un quelconque poison aurait pu lui provoquer. Elle s'en vit alors rassurée, en même temps, ne disions-nous pas que les Lycans étaient capables d'éliminer presque toutes les toxines connues dans le monde et ainsi se protéger des maladies ? Quand bien même s'aurait été du poison, elle ne se serait sentie qu'engourdie. Elle se releva enfin, cachant sa plaie au nain qui avait fait irruption derrière elle.


"- Tu as été blessé par une plante hier ? Réponds moi franchement, ne joue pas à l'idiot"

Elle lui avait posé la question d'un ton sec. Le grand tigre avait été formel : les plantes pouvaient être dangereuses pour les êtres vivants, elle voulait savoir si celles qu'ils avaient affronté étaient porteuses d'un poison, le résultat n'étant pas visible chez Skul, si le nain présentait le moindre des symptômes anormaux, que ce soit physique ou psychologique, elle allait devoir faire quelque chose. Le plus rapide serait qu'il lui dise directement si oui ou non il avait été touché par ces maudites bestioles.

Son comportement avait changé envers le Nain, elle n'avait rien entendu de ce qu'il lui avait dit alors qu'elle dormait. Elle continuait de le voir comme un individu cherchant à se montrer dominant envers elle alors qu'elle n'était pas de son espèce et que rien ne pouvait les pouser à former une hierarchie. Elle ne cherchait pas à prendre le commandement, seulement à rester le plus tranquille possible avec ce nain, sans avoir à le surveiller pour chaque choses qu'il allait faire. Après l'avoir examiné de loin, elle se leva enfin et commença à ranger le camp. A première vue il n'était pas souffreteux et ne semblait pas être devenu comme le capitaine du navire si ce n'est qu'il avait l'air endormi, avec des cernes creusant ses joues à l'en faire ressembler à un hiboux tant ses yeux semblaient lourds. Elle partait alors en éclaireur devant lui après avoir rassemblé toutes les affaires et repris le bois non utilisé dans sa gibecière. Aujourd'hui, elle allait devoir chasser pour trouver de quoi survivre les prochains jours et c'est en partie pour ceci qu'elle prenait les rennes de l'expédition, sans compter que, si la proie était assez conséquente, le Nain aurait de quoi survivre lui aussi. Seul petit problème, elle n'avait jamais été très douée pour la chasse seule, depuis qu'elle vivait en meute, elle avait été formé à chasser avec les autres loups de sorte à tendre des ambuscades.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Dim 26 Fév 2012 - 17:41

[HRP : désolé mais j'ai vraiment aucune, aucune, aucune inspiration... J'ai mis une heure pour écrire à peine ça...]

Le soleil s'était enfin levé, la paranoïa de la nuit s'achevait enfin. Théodose était tellement nerveux qu'il aurait été incapable de fermer l’œil de la nuit ,ce qui s'était révélé bien utile quant à la garde. Les seuls bruits qu'il avait entendu étaient ceux d'animaux lointains. Aucun n'avait semblé se rapprocher, si et ce fût le cas, ils n'avaient été victimes d'aucune attaque. Les cernes de Théodose étaient tellement creusés que ses yeux donnaient l'impression de sortir de leurs orbites. Pour s'occuper, il avait nettoyé sa hache et médité ce qui leur était arrivé depuis le début de l'aventure. Le Cap'tain était mort, ils avaient eux-mêmes frôlés la mort et ils étaient divisés. Bien sûr, Théodose avait essayé de se racheter mais Skul dormait et il ne s'en était pas rendu compte. Il restait à espérer qu'après avoir récupéré un minimum, elle serait de meilleure humeur que dans la nuit. Preuve en est, c'était avec un ton antipathique qu'elle lui avait demandé s'il avait été touché par une plante. C'était un Nain, pas un muet, il lui aurait déjà signalé s'il l'eût été.

" Non, je n'ai rien. Je suis juste fatigué... Un peu, on va dire. J'ai l'habitude. Je ne savais pas que tu avais des compétences en herboristerie. J'en apprends un peu plus sur toi. "

Alors qu'ils marchaient, Théodose commençait à se remémorer la scène du combat et ne se souvenait pas d'avoir été touché, d'autant plus qu'il ne ressentait aucun symptôme. Le chemin commençait à être tracé, on pouvait donc supposer qu'il y avait eu une civilisation, peut-être même était-elle encore pérenne. Ils devaient la découvrir, il se pouvait même qu'il s'y trouvât la cause de la démence du Cap'tain Wingus, ou du moins quelqu'un ayant des renseignements qui leurs seraient utiles. Mais... Si cette île était occupée par une race qui leur était inconnue ? La seule pensée d'affronter toute une communauté à deux fit couler des sueurs froides du front de Théodose. La végétation, quant à elle, n'avait pas changé : c'étaient toujours les mêmes arbres, épais et feuillus, qui obscurcissaient la lumière du soleil et les plongeaient dans une espèce de pénombre constante. Théodose s'arrêta net, l'obscurité se faisait moins opaque, d'instinct il souhaitait anticiper tout scénario de potentielle rencontre.

" Je sais que tu risques de te moquer de moi, et c'est pas le plus important. Est-ce que d'après toi, le fait qu'il y ait maintenant un chemin est signe d'une civilisation ? C'est trop précis pour être le fruit de la nature seule, et j'en connais un rayon."

Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Lun 27 Fév 2012 - 21:47

La louve ouvrait toujours le pas. Les bruits d'animaux étaient de nouveau présents, signes que tout était plus ou moins normal. Elle l'avait vu hier : les animaux avaient senti l'approche de Wingus, et c'est en y faisant attention qu'elle aurait pu prévoir au moins l'approche d'une menace.

En effet, au dessus d'eux voletaient de magnifiques spécimens d'insectes aux grandes ailes, pareilles à celles des libellules. Parfois elle voyait les hautes herbes frémir sous l'agitation qu'elles devaient abriter. Le sentier se traçait maintenant sous leurs pas, en effet. Ils étaient perdus en pleine forêt et un sentier était là, certes, mais cela ne permettait pas de mettre immédiatement en évidence l'hypothèse d'une civilisation. La remarque du Nain l'avait quelque peu agacée.

" Je n'ai pas tellement de connaissances en herboristerie, juste assez pour savoir que nous, lycans, ne tombons jamais malade, notre organisme sécrète une substance qui neutralise toutes les toxines nuisibles. Si il s'avérait que les plantes pouvaient répendre un poison quelconque, tu serais alors en danger. Le tigre a été formel ..."

Elle avait murmuré ces derniers mots. Allait-il la croire ? N'allait-il pas la prendre pour une folle qui dialogait avec les animaux ? Elle soupira avant de reprendre le devant de cette expédition de fortune. Par encroit, les rayons du soleil perçaient les cimes et dévoilaient toutes les couleurs des alentours : de larges fleurs aux couleurs chatoyantes, des centaines de couleurs nuancées, se dégradant dans l'espace d'une telle manière qu'il était impossible, même pour le chasseur au regard le plus percant, de savoir où elles se délimitaient avec précision. Un arc-en-ciel de couleur, la palette du plus brillant peintre se dessinait devant leurs yeux.

Comme pour completer l'architecture profonde de cette jungle, le sentier rappelait les grandes feuilles qui couvrait l'humus : il était sinueux, avec de larges courbes répétitives qui s'engouffraient dans les bosquets et dans les hautes herbes. Puis l'obscurité revenait. Cela ne la gênait pas, heureusement que ses yeux de louve lui permettaient une vision accrue même dans la nuit la plus noire. Elle s'arrêta pour attendre que le Nain la rejoigne puis regardait le chemin avec attention.

" Ne penses tu pas qu'une civilisation aurait placé des repères, des infrastrucures et des endroits stratégiques près d'un sentier, comme un cours d'eau, des grottes pour s'abriter, des zones fertiles ? Cela fait deux jours que nous marchons sans croiser personne et de nombreuses bêtes vivent ici ... En plus de ça, c'est une région humide donc la terre s'use facilement et les animaux peuvent ainsi facilement tracer des sentiers. Après tout, je ne renvoie pas ta proposition, je me permets simplement d'en douter."

[justify]Elle s'agenouilla pour regarder au sol, des traces de cerfs Bridés. Elle ne pensait pas pouvoir en trouver ici, malheureusement ils étaient trop forts pour elle seule et beaucoup trop imposants. Même une charogne lui aurait suffit pour remplir sa gibecière qui commençait à ne plus rien contenir. [/jusitfy]

" Te reste-t-il beaucoup de nourritur ? Mes réserves commencent à se vider ... "

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Sam 3 Mar 2012 - 3:12

Théodose n'était pas plus surpris que ça que Skul se mette à parler d'un tigre. Après tout, elle était un animal, peut-être pouvaient-ils converser avec des esprits ou quelque chose d'autre. Après tout, ils étaient en forêt, ça aidait peut-être à contacter ces esprits. Enfin, ça ne l'emballait pas plus que ça, c'était un Nain, après tout. Et il le valait bien : à force de faire des remarques toutes plus saugrenues les unes que les autres, il n'avait réussi qu'à mettre Skul plus de travers qu'auparavant, et il n'en avait cure. A vrai dire, il ne se sentait pas à l'aise non plus avec cette idée qu'une civilisation ait pu exister à l''endroit exact où ils se trouvaient. Malgré tout, sa tentative de briser la glace entre lui et la Lycane avait échoué magistralement, elle en venait à se vanter de l'immunité de leur race, ce qui revenait à sous-entendre qu'elle lui était supérieure.

Qui plus est, elle commençait à se prendre pour une géomètre ! Il était grand temps de la remettre à sa place, mais il fallait rester diplomate, la situation étant assez tendue sans qu'il n'y ait besoin de l'envenimer davantage.


" Qui est ce tigre ? Je ne me souviens pas de t'avoir vu lui parler."

Théodose avait répondu d'un ton neutre, voire impassible. Il ne souhaitait pas se trahir maintenant mais il était trop intrigué pour ne pas lui poser la question. Sans qu'il n'eût su expliquer pourquoi, l'idée d'une entité qui dialoguerait avec Skul faisait germer en lui des regrets quant à l'exécution du capitaine... Était-ce vraiment la bonne solution ou n'avait-il pas commis une erreur en agissant sur un coup de sang ? Enfin bref, presque pas de connaissances en herboristerie avait-elle dit ? Ah la bonne heure ! Ils auraient l'air bien beau si le Nain se faisait empoisonner par la première plante venue ! Tact, tact, tact. Il ne pouvait sous aucun motif laissait transparaître l'exaspération que suscitait en lui les propos de sa compagne de quête.

Elle n'avait pas totalement tort non plus. Il est vrai que ce chemin était surprenant mais il était seul. Aucune infrastructure à l'horizon, aucun signe d'une civilisation passée. Si civilisation il y avait, aurait-elle été transformée en cette forêt vierge ? Si oui, par qui et pourquoi ? Tout ceci sonnait faux à l'oreille de Théodose, même s'il n'y avait effectivement pas eu de société, ils n'étaient néanmoins pas les premiers à passer ici depuis l'aube de l'humanité. D'une part, quelque chose ou quelqu'un avait rendu le feu Cap'tain dément et d'autre part ce chemin n'était manifestement pas l’œuvre de la nature seule : c'était trop ordonné, trop précis, mathématiquement parfait en somme.


" Tu n'as pas totalement tort je dois l'avouer, j'émettais une simple idée mais c'est vrai que j'ai peut-être été trop optimiste. Mais cela n'écarte pas pour autant l'idée que des gens sont passés là avant nous, même s'il y a un nombre incalculable d'années...

De la nourriture ? Oui il m'en reste pas mal, de quoi tenir trois jours je dirai. A moins qu'il ne faille partager, et là nous aurions de quoi manger jusqu'à demain ou après-demain, si on s'en tient au strict minimum... Je n'aurais jamais pensé qu'il le fallût, mais allons-nous devoir chasser ?"

La chasse ne faisait pas spécialement peur à Théodose, c'était juste qu'il n'y était pas très préparé. En tous cas il en connaissait le principe et les bases. S'il fallait vraiment se mettre à l'affût d'une proie, alors il fallait s'atteler à la tâche tant que des réserves de secours étaient disponibles. L'idée de consommer les plantes de cette forêt lui avait traversé l’esprit mais il l'écarta aussitôt : leur toxicité était trop grande et ils étaient tous les deux incapables de discerner avec certitude quel serait le végétal comestible.

Soudain, alors qu'il réfléchissait à quoi chasser, une silhouette noire et furtive fit son apparition quelques secondes avant de disparaître dans le cœur de la forêt.


" Hé ! Mais c'était quoi ça ? Tu l'as vue toi aussi, la silhouette ?! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Théodose & Skul   Sam 3 Mar 2012 - 19:43

Bien que la fatigue vous pèse, vous continuez votre route vers le sud attirés par cette silhouette noire que vous venez de voir passer. En plus de temps, votre chemin se débouche sur une aire dégagée où vous constatez un temple en ruine. Celui-ci date de plusieurs années, au moins deux siècles. Il est délabré et semble abandonné. Entrez-y et commencez à le visiter, nous vous dirons ce que vous y trouvez.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Théodose & Skul   

Revenir en haut Aller en bas
 

Théodose & Skul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-