Partagez | 
 

 Notre chef a disparu. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Notre chef a disparu. [Terminé]   Dim 29 Jan 2012 - 20:39

Depuis plusieurs mois personne n’avait eu de nouvelle de Sébastian, il était complètement disparu. L’elfe avait beau garder espoir, elle se retrouvait complètement seule dans un monde qu’elle arrivait à peine à contrôler. Enyëlle avait tout quitté pour être aux côtés de l’homme qu’elle aimait, elle avait quitté ceux qui l’avaient aidé à s’en sortir, aider à apprécier sa nature lycantrophe. Pourtant, il avait disparu aujourd’hui et la peur grandissait au fond son cœur. Elle espérait qu’il ne lui était rien arrivé, qu’il y avait bien une raison valable pour son absence. L’elfe ne pouvait lui en vouloir, elle était plongée dans l’ignorance et tant qu’elle ne connaîtrait pas la vérité, elle garderait un soupçon d’espoir. Enyëlle avait parlé au nom de Sébastian pour rassembler les loups de sa meute. Ils se questionnaient tous autant qu’elle à savoir ce qui lui était arrivé, mais personne n’en avait la moindre idée, personne ne savait où Sébastian Whright était passé. La louve s’avança devant le peuple des Hurle-Vent, le regard triste et perdu.

« Nous ignorons tous où notre chef est partit, ce qui lui est arrivé. Nous ignorons s’il va revenir ou même… »Elle arrêta un moment, ne souhaitant pas nécessairement prononcer ces mots, mais il le fallait. « Nous ne savons pas s’il est mort. Attendre encore serait une erreur je pense, il voudrait que quelqu’un de motivé et fort prenne la tête de sa meute, j’en suis certaine. »

Si personne ne prenait la relève, la meute perdrait toutes ses défenses, elle perdrait également son espoir. Il ne fallait pas oublier l’ampleur que prenaient les autres meutes et les chefs n’y manqueraient pas de les écraser, surtout en les voyant dépourvus ainsi. Enyëlle balaya l’assemblé d’un regard, ils savaient tous ce qu’elle devait endurer en ce moment, ils savaient que ce n’était pas facile de prononcer ce discours, mais Enyëlle était la plus proche de Sébastian et sans doute la dernière personne à l’avoir vu.

« Vous devez savoir qu’en ce moment nous sommes faibles et comme Sébastian n’avait pas de second, il faudra tôt où tard que quelqu’un prenne sa place. Je ne veux pas assumer ce rôle, je m’en sentirais incapable. Je ne connais pas autant votre race, ça fait à peine 1 an que je fais partie des vôtres, comme le pourrais-je. C’est un appel à tous… ne laisser pas Hurle-Vent sombrer par l’absence de son chef. »

Suite à ces paroles, elle baissa le regard dans l’espoir que quelqu’un se sentirait assez fort pour porter ce lourd fardeau sur ses épaules, assez fort pour relever la meute.
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 30
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Jeu 2 Fév 2012 - 1:20

Les jours se ressemblaient les uns les autres. L’absence de notre chef se faisait de plus en plus ressentir sur le moral de nos troupes. La meute perdait peu à peu de sa force et de sa vigueur. C’est à ce moment là que beaucoup ont réellement pris en compte notre déficit dans la hiérarchie. Très peu avaient remarqué cela et je faisais partie de cette minorité.
En cas d’absence de chef nous n’avions pas de second, nous n’avions pas de maitre de guerre ni même de guide spirituel. Notre meute ne comportait que des soldats et des loups ainsi que des louves en apprentissage. Avec l’absence de Sébastian, nous étions plus que seuls. Nous formions également une proie facile pour la soif de pouvoir et de terres des autres meutes, ce que je craignais le plus.
Ayant maintenant ma place au sein de la meute, malgré les rumeurs à mon égard à propos de ma marque il y avait un sentiment de confiance entre la meute et moi. J’avais aperçue plusieurs fois la compagne du chef, une ancienne elfe qui semblait se morfondre dans l’inquiétude et je la comprenais. Intérieurement j’étais comme elle, même si je ne le montrais pas. J’avais passées de longues journées, de longues semaines mêmes à fouiller dans nos documents les plus anciens à la recherche d’informations, un moyen d’aider la meute par mes moyens.
Pendant ces semaines, je m’étais presque coupée des autres, je ne les voyais presque plus, je rentrais chez moi tard le soir pour repartir tôt le matin. Je ne prenais presque plus le temps de manger mais je m’occupais au moins de ma licorne, Kishi qui avait besoin de moi et qui cherchait ma compagnie. Après de longues recherches, je suis finalement parvenue à ce que je cherchais. Je venais juste de sortir de mon refuge près de la mer et je me dirigeais vers le camp d’entrainement des louveteaux quand l’une des jeunes louves que j’entrainais m’attrapa par un des pans de ma chemise.

« Kimaya, l’elfe qui habites avec le chef et bah elle veut voir tout le monde tout tout le monde maintenant. Faut aller sur la grand place vite vite ! »

Un peu perplexe j’ai regardé la petite. Cela ne me coutait rien après tout d’aller voir ce qui se passait sur la grand place. Effectivement, il y avait du remue-ménage. Toute la meute était présente et une seule personne se détachait du lot, Enyelle Tamaraëh. Sur un léger promontoire, son physique légèrement différent de celui des louves se voyait mais peu importait. Elle était la compagne du chef et qui plus est, nous acceptions tout le monde dans nos rangs. A partir du moment où ils prêtaient allégeance à notre meute nous étions tous frères et sœur et j’étais la mieux placée pour le savoir.
Lorsqu’elle commença son discours, j’ai dégluti avec difficulté. Je ne savais pas comment agir, je sentais que c’était le moment ou jamais mais je n’osais pas. J’avais peur. Et si mes origines les rebutaient ? Pourquoi accepteraient-ils une femme comme moi à leur tête ? Quelqu’un d’autre voudrait il se présenter pour assurer la survie de la meute ? Les aveux de l’ancienne elfe terminèrent de me convaincre. Elle ne se sentait pas de taille mais la meute avait besoin d’un dirigeant, au moins le temps de se remettre sur patte et pour ne pas être prise au dépourvu. Nous avions besoin d’être dirigés. Je la connaissais depuis ma naissance, j’avais vécu toute ma vie ici, je connaissais nos terres par cœur puisque je ne supportais pas de les quitter trop longtemps. J’étais prête à donner ma vie pour rembourser ma dette auprès de cette meute et le moment était venu.
Après un silence, je me suis avancée aux côtés de l’elfe. J’ai regardé les loups, chacun d’entre eux, tout ceux que je connaissais avant de me lancer avec anxiété.

« Mes frères, mes sœurs. L’heure est grave comme vient de le dire dame Enyelle. Nous avons besoin d’un leader, d’un second au minimum en attendant que notre chef revienne ou que nous ayons… une confirmation. »

Les mots avaient du mal à sortir de ma gorge mais au fur et à mesure que je parlais, les choses se facilitaient. Quelque chose en moi s’éveillait, une partie de moi-même que j’avais volontaire mise de côté et qui refaisait surface petit à petit. Je retrouvais ma confiance en moi et mon assurance. Lorsque je repris la parole, ma voix était plus forte et plus juste, elle était celle d’une vrai louve à part entière.

« Nous savons tous et toutes que les Coc-Noirs prennent des forces et que les loups errants sont de plus en plus nombreux à les rejoindre. Nous savons également que les meutes de Sang-Chaud et de Drack voient leurs rangs grossirent. Nous devons nous ressaisir, nous devons continuer en l’absence de notre chef. Nous ne devons pas l’oublier pour le moment mais nous devons continuer pour qu’à son retour se soit une meute fière et plus puissante encore qu’il trouve ! »

A ses mots, j’ai regardé la louve à mes côtés avant de poser ma main sur son épaule

« Il reviendra. J’en suis certaine, ce n’est qu’une question de temps.»

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Jeu 2 Fév 2012 - 23:05

C'est au petit matin un peu plus loin que le centre du village se trouvait la demeure d'Asha recluse par rapport aux autres cela lui permettait de garder une sorte d'intimité que les autres n'avait pas en vivant tous ensemble dans un si faible rayon. C'est dans la matinée alors que la jeune louve rentrée à peine de son voyage en Oryenna que quelque un vint à sa porte. Un claquement se fit entendre, une pogne de fer. Étant occupé la jeune lycane ne pu aller ouvrir la porte de sa maison. Ce fut un homme de grande taille et de grande carrure qui pénétra à l'intérieur de la modeste demeure. Les lattes de bois aux sols grincèrent petit à petit et un soupir sortie de la bouche de l'homme impatient de voir Asha qui ne semblait pas se préoccuper d'avoir un inconnu chez elle. Au bout d'un certain temps elle sortie d'une pièce annexe, les cheveux trempés et dégoulinant le loup de sa nuque et de son dos avec un simple tissus assez long pour cacher son intimité. Les mains posaient sur les hanches et les yeux rouges de braises elle toisa l'homme.

« Je viens à peine de rentrer que je suis déjà dérangé ... Que me veut tu Grümberg ? »

Sans se soucier du regard insistant de son vieil ami, elle alla de l'autre côté de la pièce principale trifouillant des tas de papiers. Un léger frisson la parcourut l'homme avait oublié de fermer la porte et l'air froid s'engouffrer dans la demeure qui rendait l'atmosphérique glaciale. Voyant la réaction de Asha, le Lycan s'exécuta en claquant la porte avant de prendre son inspiration.

« Il y a une réunion à la place centrale et comme je savais que tu ne comptais pas venir je viens te chercher ... de force. »

Asha se retourna et rigola en voyant Grümberg avec un air sérieux, elle attrapa des affaires qui étaient entreposées dans un coin. Avant d'attacher ses cheveux en un chignon pour éviter qu'ils ne mouillent ses habits, un sourire était toujours désigné sur son visage.

« Tu sais bien que les affaires de la meute son peut concluante à chaque fois. C'est à propos de l'Alpha non ? A quoi cela va me servir de voir les autres s'entre-tué pour prendre sa place ? C'est vraiment pathétique. »

Le Lycan qui se trouvait toujours dans l'embrassure de la porte tapa du pied avec un grognement qui semblait presque bestiale. Mais il réussit son coup en attirant toute l'attention de la louve. Il fit craquer un à un ses doigts avant de prendre la parole.

« Viens, tu verras que cela ne pourrait t'être que bénéfique et ainsi tu pourras pousser un coup de gueule si tu as vraiment quelques choses à dire je sais que tu es forte pour ça. Bon je t'attends à la place dépêche toi ou je te le ferais regretter. »

Sa phrase se termina dans un souffle. Asha était à semi bouche bée le regard fixé sur l'endroit ou se trouvait son ami quelques instants plus tôt. Haussant les épaules elle s'habilla formellement d'habit commun et accrocha une dague sur le côté droit de son pantalon de cuir. Une fois après avoir réussi à sécher ses cheveux à l'aide d'une serviette épaisse, elle se décidait à affronter le froid matinal. Le soleil frappa les yeux bleus de la louve, jusqu'à maintenant habituée à la sombre luminosité de sa maison. Asha soupira avant de décider de courir, si elle comptait ne pas rater trop de choses.Une bonne dizaine de minutes plus tard la louve arriva, il y avait déjà un bon rassemblement de personne, de suite Grümberg vint à sa rencontre, elle leva les yeux au ciel lorsqu'il osa lui sourire. Dans un coin, elle écouta peu à peu les discutions qui débutaient entre les loups. Bien sûr Enÿelle la compagne de l'ancien Alpha : Sébastien, commença. Le deuil de l'ancien chef laisser une sorte de chaos dans le camp, personne n'arrivait vraiment à se remettre de cette disparition, quant aux plus malins leurs seuls but étaient de réussir à prendre le contrôle de la meute. Peu à peu la colère envahit Asha au fur et à mesure des discutions, Kimaya une louve qu'elle connaissait un peu pris la parole, rien qu'a ce mot il était facile de conclure aux attentions de la gentille petite louve. Asha sentis une main se poser sur son épaule mais elle s'avança dépassent les autres.

« Sebastien est partis. Pourquoi ? Peut être parce que la meute ne fait que s'enterrer dans les montagnes, nous avons perdu notre force et courage d'avant. Notre nombre c'est divisé par 2 et plus les années passent et plus c'est pire. Ce n'est pas simplement un chef qui nous faut mais quelqu'un pouvant motivé notre meute et faire revivre l'entente d'antan. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Ven 3 Fév 2012 - 18:35

Une lourde douleur écrasait son coeur alors qu’elle se tenait devant ceux qui avaient attendus patiemment que le chef revienne, sans nouvelles. Enyëlle ne savait pas comment réagir face à ce genre de situation ne connaissant pas les mœurs des lycans. Elle l’avait apprit un peu aux côtés de Lunéa et de Sébastian, mais sans plus. Ce monde lui paraissait tellement triste maintenant qu’elle se retrouvait de nouveau seule. Elle aurait voulu s’enfuir vers Evanya, retrouver sa famille, mais elle n’avait plus la force d’y faire face. Son regard triste se posa sur la lycantrophe qui s’avança à ses côtés. Elle écouta à peine son discours en se battant pour ne pas fondre en larmes, mais sentit la main qui se déposa sur son épaule de façon rassurante. Enyëlle sourit faiblement pour faire croire que tout allait bien, alors qu’au fond une rage se consumait. Pourquoi avait-il fallu qu’Ephaëlya lui prenne ce qu’elle avait de plus cher? Elle n’était qu’une femme sans histoire à présent, sans intérêt.

Puis une femme traversa la foule présente et prit la parole. Ses dires se fracassèrent dans la tête d’Enyëlle comme si elle venait de lui lancer des pierres, mais elle préféra rester immobile, fixant cette femme qu’elle ne connaissait pas. Après un instant de silence qui parcouru les Hurle-Vent, suivit de quelques murmures, Enyëlle se décida à parler.

« Alors quoi? N’attendez pas mon appui ou le retour de Sébastian pour bouger! Je ne suis pas celle qui prendra la tête de la meute, je vous laisse la place avec plaisir. Je n’ai pas l’étoffe et je ne l’aurai sans doute jamais, mais vous… si vous pensez être suffisamment motivée, pourquoi ne pas marcher dans les traces du chef? Pourquoi ne pas faire en sorte que cette meute retrouve son courage, sa force? La place est libre… qui vous en empêche? Parler ne servira à rien, il faut agir si vous souhaitez que les choses changent. Ce n’est pas en prétendant pouvoir faire mieux que vous arriverez à vos fins, mais en faisant mieux! »

Dans ses paroles, il y avait une pointe d’animosité, mais cela était du à cette rage qui bouillonnait à l’intérieur. Cette sensation d’avoir perdu une partie d’elle-même. Elle ne souhaitait pas que la meute tombe dans l’oubli après les efforts qu’avait fait Sébastian, mais elle ne ferait pas le travail à la place de ceux à qui la place serait méritée. Il était temps pour ceux qui avaient toujours agit dans l’ombre de refaire surface, de prouver leur valeur. Ses yeux d’émeraude fixèrent à tour de rôle les gens présents à cette assemblée, espérant que quelqu’un se croit assez solide pour venir les rejoindre et proclamer haut et fort qu’il endosserait le rôle. Elle jeta un coup d’œil à cette femme à ses côtés, celle qui avait prit la parole en deuxième.

« Ayez confiance en vous…vous semblez avoir à cœur les intérêts de tous ces loups. » Lui dit-elle dans un murmure qu’elle seule entendrait.

Son regard se baissa au sol, préférant ne pas voir le visage des gens, la déception dans leurs regards ainsi que cette haine envers elle, elle qui était la conjointe d’un chef disparu, elle qui aurait du pouvoir leur donner des explications, mais qui se plaçait au même niveau que tous, dans l’ignorance. Comment Sébastian avait pu lui faire une chose pareille? Il avait promis de la protéger coûte que coûte. Il avait réussi à faire tomber un troll pour elle et maintenant, aucun signe de vie… aucune lettre, aucun adieu.
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 30
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Dim 5 Fév 2012 - 3:04

Mon regard quitta la pauvre femme pour se porter vers celle qui venait de parler. Je la reconnaissais, je savais qui elle était et je savais également que ses réactions étaient coutumières mais ce n’était pas une raison pour dire tout haut ce que tout le monde pensait tout bas. Ma main se crispa légèrement sur l’épaule de la jeune femme et j’ai choisi de la retirer pour ne pas qu’elle ressente le froissement qui me hérissa les poils. Me mettant face à la jeune louve je l’ai presque toisée avant de lui lancer d’une voix douce ou demeurait une certaine froideur cependant

« Asha. Tu sais tout comme moi que le fait de lancer de telles paroles ne fera pas avancer les choses. Si tu as quelque chose à proposer fais le. Sinon ne parles pas, restes en silence sans ajouter ton grain de sel. Il y a suffisamment de problèmes à régler pour le moment il me semble. »

Le fait de parler avec l’une de mes connaissances me redonna un peu de vigueur. Surtout que les paroles de la jeune femme m’avaient bouleversées. L’heure était grave si elle ne se sentait pas de reprendre le flambeau. Pour aider la meute nous avions besoin d’aide. Nous devions travailler main dans la main car même un chef ne faisait pas tout. Il supervisait le travail mais le résultat final était un travail de groupe.

« Qui plus est tu parles de la puissance d’antan de notre meute mais qui dit que cette dernière est morte ? Pourquoi ne fais-tu rien pour nous aider à en sortir ? »

Le moment n’était cependant pas aux accusations et je devais me reprendre. Je ne devais pas m’avouer vaincue face à la froideur et à l’hésitation des membres. Leur réaction était totalement compréhensible et l’odeur qui régnait en ces lieux n’était autre que celle de la peur, de la couardise et de la défaite. Beaucoup s’avouaient vaincus avant même que les choses sérieuses n’aient commencées. Me déplaçant lentement vers le côté je les aie à nouveau regardés tour à tour. Les dernières paroles de la compagne de Sebastian me trottaient dans la tête. Je ne savais pas quoi faire. Mes yeux se portèrent à nouveau sur elle comme pour lui dire qu tout ceci était plus facile à dire qu’à faire.

Cependant, elle avait raison, je tenais beaucoup à la meute, mais de la à me faire confiance, c’était un autre problème. C’est en regardant le visage des loups que j’ai compris. Tous étaient dans le même état, dans le doute, dans la fatalité devant cette hypothèse qui virait de plus en plus au décès ou à la disparition définitive de notre chef. Ils avaient besoin d’une personne à leur tête, d’une personne pour les diriger en son absence, redonner à la meute sa fierté de jadis pour que les choses changent définitivement. Nous ne pouvions plus passer pour des lâches ou des faibles et encore moins en ses temps difficiles. Nous devions prouver aux autres que nous étions dangereux et que malgré notre faible nombre cela ne changeait rien. J’ai repris la parole d’une voix toujours aussi calme et posée, au contraire des sentiments qui s’agitaient en moi

« Mes frères, mes sœurs, nous sommes et demeurerons des loups. Notre force vient simplement du fait que nous soyons unis, soudés autour d’une même idée, que d’une multitude d’êtres, nous ne formons qu’une seule et même entité. Nous sommes l’esprit d’Hurle-Vent et tous ensembles nous n’avons rien à craindre. C’est de notre union que la meute pourra renaître de ses cendres. Ensembles, tous ensembles, nous pourrons redonner à notre meute l’éclat et la place qu’elle mérite parmi toutes celles de Thaodia. Je ne suis pas voyante, ni extra lucide, je ne parle pas avec les dieux mais j’ai pourtant cette certitude. La force de la meute de l’est est dans son unité. Nous ne devons plus nous laisser marcher sur les pattes sous prétexte que notre chef n’est pas là. Quelqu’un se sent-il de taille pour supporter cette noble tâche ? Ou préférez-vous vous murer dans le silence ? »

Terminant ainsi ma déclaration, je venais petit à petit de prendre une décision. Sans m’en rendre compte, je m’étais préparée, sans le savoir j’avais fait mon choix et c’est sans les contrôler que les mots sortirent.

« Si personne ne le souhaite et qu’aucun d’entre vous ne s’y oppose, je veux bien tenter de prendre cette responsabilité… »

Ma voix cassa sur le dernier mot. L’engrenage était lancé et plus rien ne l’arrêterait. Mon destin et celui de notre meute n’était plus entre mes mains mais entre celle de toutes ces louves et tous ces loups. Eux seuls seraient les juges.


_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Dim 5 Fév 2012 - 13:01

Asha leva les yeux vers la semi-louve, cette elfe transformer par Sébastien, comment pouvait elle portait un moindre jugement alors qu'elle ne connaissait en rien les douleurs accumulé par des vrais loups. Le fait de ne plus avoir d'Alpha était pour certain une malédiction ou pire encore. Mais l'elfe ,e pouvait en rien comprendre, elle avait perdu son compagnon, qui n'était en rien comparable avec un chef de meute, un guide. Asha rigola en pensant à ça, comme si elle s'intéressait de soit peu à la hiérarchie, cela n'était qu'un moyen aux autres de monter pour avoir plus de force sur les autres, pathétique. Ne répondant rien elle écouta désormais la louve qui était à ces côtés.
Kimaya parlait avec une pointe d'animosité. Et Asha n'aimait pas ça. S'il n'y avait pas eu tant de monde, la jeune louve lui aurait bien sauté dessus pour lui faire ravaler ses paroles. Si elle ne fessait rien pour la meute c'est que ce n'était pas son problème et il ne le serait jamais. Devenir chef de meute c'est trop de responsabilité, ce n'est pas son devoir et dirigés une meute de loup tous terrorisé par la moindre petite catastrophe au sein du village n'était pas l'une des choses les plus ambitieuses qu'elle comptait faire.


« Elle est bien morte, regarde nous sommes cachés par les montagnes, la meute n'est plus que ... »

Elle s'arrêta là, a quoi cela aurait servis d'en dire plus. La meute soufflait asse comme ça, abaissant les bras mollement le long de son corps en signe d'abandon. Ainsi elle serait un pion comme les autres, pour le moment. Des mains fortes vinrent attraper les épaules d'Asha, Grümberg. La louve ne fit que soupirer en entendant les prochaines paroles de Kimaya, dès son arrivée près de la mi-louve mi-elfe, son destin avait était de devenir Alpha. Personne ne se désignerai pour s'opposer à cette décision, elle avait était la seule à pouvoir suivre les pas de Sébastien. Asha leva de nouveaux les yeux vers la louve.

« Si tu penses être a la hauteur, si par tes choix tu peux faire revivre la meute, alors que les dieux te protèges. Mais si tu essayes par un quelconque moyen de nous tirer vers le bas encore un peu plus, je t'en empêcherai. »

Grümberg resserra l'étreinte. La rendant presque douloureuse, tandis que des regards se balader entre les deux louves qui se tenait tête. Une voix masculine fendit le presque silence de mort et était destiné a Asha.

« Sa suffit. »

C'Était son ami bien sûr, il savait qu'Asha était prête a tout. Tout en soupira la jeune fille baissa les yeux.

« Oui ça suffit. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Dim 5 Fév 2012 - 19:40

Spoiler:
 

Ses paroles enchaînèrent un certain engrenage chez les deux louves qui avaient pris la parole. Celles-ci se relançaient des propos véridiques qui ne faisaient que réanimer la peur, la rage et le désespoir des loups présents sur la place publique. Enyëlle ne pu dire autre chose, le chagrin lui avait coupé la voix, elle combattait pour ne pas s’effondrer en lame tout en garder un visage aussi serein qu’elle ne l’aurait pu. Elle jaugea les deux femmes du regard, une certaine Kimaya voulait redonner un espoir aux loups de Hurle-Vent, parlant avec plus d’assurance qu’Enyëlle aurait pu en avoir. Son discours tendait vers la même solution à laquelle elle aboutit, c’est-à-dire suivre les traces du chef. Un faible sourire se dessina sur ses lèvres rouges alors que ses prunelles se déposèrent doucement sur Kimaya. Le silence planait à présent, personne n’avait osé se prononcer, on pouvait lire cette terreur dans leurs regards.

« Kimaya… Ne fait pas que le tenter, soit la nouvelle chef. »

Son regard balaya la foule, tous demeuraient silencieux, tous les fixaient attendant qu’on leur indique la route à prendre. Ils agissaient comme des enfants qui avaient toujours besoin de leur mère pour les guider, ils ne savaient pas où aller sans chef, sans Sébastian. Elle s’approcha de Kim pour lui murmurer quelques mots, des mots qui seraient audibles que par elle et peut-être Asha qui n’était pas bien loin.

« Vois comment ils sont soumis, comment ils seraient perdus sans toi. Je n’aurais jamais pensé qu’une meute pourrait être aussi déstabilisé, mais tu dois terminer le travaille de Sébastian. Tu dois les rendre plus forts, moins peureux, tu dois leur apprendre à sortir de ces montagnes. Ce n’est pas une vie autrement. »

Puis elle réussit à lui sourire, signe d’encouragement. Elle jeta un regard à Asha voir si elle avait quelque chose à rajouter, mais elle semblait plus calme à cause de l’homme qui gardait son étreinte sur elle. Finalement, elle fit un pas vers les loups qui attendaient impatiemment.

« Personne ne s’y oppose apparemment. Kimaya sera notre nouvelle chef, elle suivra les traces de Sébastian. J’ai confiance en elle et je ferai ce qui est en mon possible pour l’aider, du moins tant que je le peux. Je veux seulement ajouter une chose… Là d’où je viens, on ne reste pas cachés, on affirme ce qu’on est et on combat notre peur. Essayez d’en faire autant, loups d’Hurle-Vent et je vous garantis que vous y gagnerez. »

Sur ces mots, elle regarda au loin, à l’horizon, dans l’espoir de voir un visage connu, celui de l’homme qu’elle aimait. Elle aurait toujours une parcelle d’espoir, mais elle commençait à l’accepter.
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 30
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Dim 5 Fév 2012 - 23:14

Je regardais avec un calme qui me surprenais moi-même Asha. Elle disait vrai, nous étions cachés dans la montagne, nous ne nous sentions pas assez fort pour en sortir, moi-même je n’avais pas assez confiance pour partir trop loin de nos terres. Cette crainte datant de bien longtemps, cette peur qui nous hante depuis que notre meute a subi cette attaque sanguinaire et dévastatrice. Nous avions besoin de nous faire confiance à nouveau, nous avions besoin d’avancer tous ensemble.

Je pensais que ma dernière phrase n’avait pas été entendue mais j’avais eu tort. Asha sauta directement sur cette occasion, malgré le loup derrière qui tentait de la calmer, pour mettre directement les choses au clair. Son manque de confiance et ces agressions démontraient clairement son ressenti mais je la connaissais en partie, je savais que ses idées étaient partagées par des membres de la meute, je savais qu’une partie craignait que le successeur de Sébastian ne traine encore plus la meute sous terre mais en toute objectivité, à part nous exiler sur une île je ne voyais pas comment notre situation pouvait empirer. Une expression de respect envers elle figurait sur mon visage. Malgré le fait qu’elle se moquait éperdument de la hiérarchie, son amour pour notre meute était sincère et profond, autant que le mien envers les nôtres. Nous avions le même objectif mais j’étais la seule à vouloir tenter de nous sortir réellement de cette impasse.

Mon regard se quitta Asha pour retrouver celui d’Enyëlle. J’ai croisé son regard et j’ai vu la confiance qu’elle plaçait en moi, ce sourire qui trouvait avec peine sa place sur ce visage ou la douleur régnait en maitre. Un silence sans égal avait pris les lieux d’assaut, nous ne pouvions qu’entendre le souffle des loups, les murmures des autres, les grognements d’un ou deux téméraires. Je n’osais pas les regarder pour le moment, mais l’ancienne elfe le faisait. Elle s’approcha de moi et les paroles qui sortirent de sa bouche terminèrent d’allumer la flamme qui était en moi. Cette petite flammèche qui ne voulait pas s’élever, trop timide encore. Cette même étincelle qui devenait brasier au plus profond de mon cœur. L’elfe savait parler aux lycans, elle savait trouver les mots les mots justes, les mots qu’ils avaient besoins d’entendre. Elle était une excellente oratrice, et savoir qu’elle serait là pour m'appuyer me remontait le moral.

A présent c’était à moi de parler. Je me suis retournée vers eux, une détermination nouvelle dans mon regard. J’ai inspiré profondément, mes mains tremblaient légèrement mais pas à cause de la peur de ce rôle, mais la peur de les décevoir. Si nous voulions cesser de passer pour une meute peureuse, nous devions quitter de temps à autre notre montagne pour aller vers les autres meutes. Surtout sous la menace grandissante de ces saletés de Croc-Noir

« Mes frères, mes sœurs, je vous remercie tout d’abord de votre confiance et de l’honneur que vous me faites. Si nous voulons perdre cette image de loup craintifs et faibles nous devons aller vers les autres, nous ouvrir aux autres meutes, aux autres races, ne négliger aucune alliance pouvant nous être utile. Je sais que… les Croc-Noir prennent des forces et deviennent de plus en plus puissants. Nous ne pouvons pas rester passifs comme nous le sommes actuellement sinon nous serons une cible trop facile. Nous devons absolument renaître de nos cendres tels les phénix et redonner à Hurle-Vent sa gloire perdue. C’est tous ensemble que nous pourrons y parvenir. C’est de notre union que notre force sera reconnue partout. C’est grâce à vous toutes, à vous tous que nous réussirons, car c’est un travail de groupe. »

C’est sur cette dernière notion que j’ai achevé mon mini discours, regardant les loups, les jeunes comme les vieux, un sourire confiant sur mon visage. Me dirigeant vers Enyëlle, j’ai fait un geste qui me surprit moi-même, je l’ai prise dans mes bras déposant un baiser sur son front avant de reculer

« Je sais que nous ne nous connaissons pas vraiment mais je vous remercie de la confiance que vous placez en moi. Je vous remercie de votre soutien et de m’avoir aidé à trouver le courage. Je serais toujours là pour vous, si vous avez besoin de parler à ce propos ne vous inquiétez pas. »

Lui ai-je promis. Je sous-entendais clairement avec ce « ce » que je parlais de lui. Elle était sensible, c’était un trait de sa race d’origine, elle ne devait pas sombrer. Comme toujours, je serais à l’écoute de tout ceux qui en auront besoin, peut-être même plus qu’à l’accoutumé. Je serais toujours là pour ceux qui faisaient parti de ma famille d’adoption, de ceux qui étaient membres de ma véritable famille.

« Quant à vous Asha, je devrais vous parler lorsque vous aurez le temps. Rejoingnez moi dans ma maison, vous savez où elle se situe je suppose. »

Ai-je terminé. Au même moment, le vent souffla, comme s’il voulait nous aider à balayer nos soucis, les emmenant loin de nous. Il faisait table rase du passé et voulait nous aider à aller de l’avant, ce que nous allions faire en restant unis.



_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   Lun 6 Fév 2012 - 10:46

Asha regarda les autres loups, les femmes plutôt dociles semblaient ravi a l'idée de n'être plus seule et de pouvoir enfin retrouver leurs vies d'avant. Même certains louveteaux qui étaient venus semblait plus joyeux comme s'il voyait à travers l'Alpha, un sentiment de puissance grandissant. Et Asha ne pouvait rien contre ça, et de plus elle ne voulait pas. Ensuite le choix était fait la meute aurait désormais Kimaya Laheris comme chef . La louve entendis très bien les paroles de la semie-louve. C'est vrai que la meute en avait besoin plus que tout. Et Asha le nier peut être par peur de faiblesse une nouvelle fois. Un vent balaya l'assemblée, fessant virevoltait les cheveux de la louve. Le regard perdu au loin, elle ne savait pas si elle devait continuer ou non son discours sur la meute et sur ses faiblesses. Continuait serrait les mener à la perte, ils avaient déjà asse souffert comme ça. Regardant dans les yeux Kimaya, elle lui sourit, pour la première fois avec une simple amitié née dans les yeux.

« Bien, je te rejoindrais plus tard. »

Asha n'utilisait pas le vouvoiement, elle savait que ce n'était pas une façon a elle de parler. Et puis face à un chef ou autres, il devait y avoir un certain pied d'égalité même s'il tenait un rôle bien plus important au sein de la meute. Normalement ce petit effet aurait pu susciter de l'animosité vers d'autres loups, c'était une façon de dégradé l'Alpha, mais compte tenu des circonstances il sembla que cela ne fut presque pas remarqué. La réunion était donc fini, Asha inclina la tête vers les deux louves avant de s'en retourner. Son ami ne préféra pas la suivre, il savait qu'elle n'en avait pas envie. Asha commença àmarcher face au vent. Bientôt, elle se tiendra face a Kimaya, que lui voulait -elle. Cela restait encore un mystère. Doucement, elle descendit la pente qui la conduisit chez elle.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Notre chef a disparu. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Notre chef a disparu. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La mer est si imprévible, tel notre destin impétueux (terminé)
» Enteri le chef des Ladrinis (Terminée)
» Mais j'trouve pas d'refrain à notre histoire. Tous les mots qui m'viennent sont dérisoires. [Livre II - Terminé]
» (terminé) | Remettre les pendules à l'heure du Préfet En Chef... Lily & James
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-