Partagez | 
 

 Un périple pour un empire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un périple pour un empire...    Ven 3 Fév 2012 - 6:02

J'attendis plusieurs minutes que nos hôtes nous quittèrent pour aller la retrouver dans le bureau. Je réalisais que ces derniers jours, nous n'avions pas eu beaucoup de temps pour nous. En fait, pas juste ces derniers jours, depuis un bon moment, je n'avais que ce projet en tête et j'avais bien compris que je ne lui avais pas accordé autant d'importance et de place que celle qu'elle prenait dans mon cœur. Ce projet est tellement important pour moi, c'est tout simplement mon but depuis plus d'un quart de siècle. Pourtant je n'aurais pas dû l'oublier, j'aurais lui faire part de beaucoup de points, mais j'en ai pas pris le temps. Pas que je ne voulais pas ou que je ne lui faisais pas confiance mais bien parce que je ne prenais pas le temps tout simplement. Il faut dire aussi que je n'avais eu quelqu'un si près de moi que tout les autres pouvaient attendre et que ce n'était que détail, autant pour eux que pour moi, qu'ils seraient encore là malgré le temps et s'ils ne l'étaient plus peu importe. C'était différent avec elle, j'aurais dû lui donner ce temps. Je m'approchais d'elle doucement et finis par lui donner un doux baiser.

Désolé de ne pas t'avoir parlé de la lettre plus tôt. C'était tout simplement un oubli et un manque de temps... Une erreur de ma part. Je comprendrais si tu as des questions sur Elizabeth et cette lettre. Bien que je crois avant tout que tu devrais commencer par la lire.

Je l'invitais donc à se retourner vers le bureau qui était totalement dénudé de tout document. Je plaçais ma main métallique au dessus de mon bureau et je fermais les yeux un instant. Tout d'un coup la main tomba sur le bureau comme une main venant de mourir. Après quelques secondes, un déclic se fit sentir, peu à peu on put entendre plusieurs engrenages s'activer. Alors que le bruit d'engrenage s'intensifier, la main métallique reprit soudainement vie comme si l'âme qui l'avait quitté était revenue en un instant. L'espace du bureau changea du tout au tout, laissant découvrir un espace de travail rempli de documents et de certains ouvrages écrits dans une langue étrange. Au milieu de tout ce bordel se trouvait une lettre écrite sur une feuille d'or.

A toi l'honneur.

Sur cette feuille d'or, une douce écriture rouge traçait une lettre très courte. L'écriture très fine donnait de très bonnes indications sur l'écrivaine. Avant même que les premières mots soient lu, on savait qu'elle était écrite par la main d'une érudit ayant de l'éducation, de l'honneur et des principes. Elle se lisait comme suit.

Mon cher Teranix,

Je vous écris pour vous faire part de mon départ, je quitte ces terres avant que la situation s’envenime. Il est évident que ma sœur s’assurera de me mettre hors d’états de nuire si je reste parmi les nôtres. Je sais que votre allégeance envers ma sœur n’est pas des plus grandes, mais je vous en pris faites de votre mieux pour garder tout le prestige que vous avez à mes yeux. Je vous promets qu’un jour tout reviendra à la normal pour notre grande race, même que je ne serais pas surprise que vous y soyez pour quelque chose. Vous vous rappelez du monde avant la guerre? Vous savez comment les elfes nommaient les grandes plaines au nord de leur territoire actuel? Elles étaient si belles sous la pleine lune. Malheureusement il n’en reste plus rien, c’est dommage j’aurai bien aimé y retourner, ne serais-ce qu’une seule fois. Mais bon, ce n’est pas cela qui va m’abattre. Je serai présente, je sais qu’au fond de vous vous savez l’endroit où je me trouve, vous seriez prêt à parier votre lame à cet instant même. Parlant de votre lame, pourquoi ne plus la porter depuis quelques temps? Peut-être devriez-vous recommencer, elle était le symbole de votre puissance et je crois bien que vous avez tout ce qu’il faut pour reprendre les pouvoir que l’on vient de vous enlever. Ayez confiance en vous et cherchez bien sous la lumière de la lune, vous y trouverez le chemin.

Votre amie pour toujours,

Elizabeth Ancestry


J'attendais en silence qu'elle lise, la laissant par la même occasion farfouiller dans les autres documents qui étaient présents. Dans plusieurs de ces documents, une langue qui semblait éteinte depuis des siècles. Un mot revenait souvent, ce mot était « Pandora ». Je la laissais lire, fouiller à sa guise, dans les plans, les morceaux d'histoire dans notre langue et dans la langue originelle. Je ne savais pas si elle pouvait lire cette langue si ancienne, peu d'entre nous le pouvait. Cette langue était morte bien avant ma naissance, cependant au cours de mon éducation et de celles d'une poignée d'anciens vampires, elle me fut enseignée. Qui sait, peut être que ces parents eurent l'honneur de recevoir cet éducation et lui avait transmis. C'est ce que j'allais voir dans quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un périple pour un empire...    Ven 3 Fév 2012 - 6:04

Le baron venant de quitter le manoir, je me retrouva seule avec Teranix. Ce dernier m'avait gentiment fait signe d'aller l'attendre dans son bureau et il ne se fit pas désirer bien longtemps. A peine quelques minutes après, il vint me retrouver. Voilà bien longtemps que nous n'avions pas été seuls de la sorte. Bien sur nous avions eu quelques instants rien qu'à nous seulement ces derniers se réduisaient à se rejoindre avant d'aller passer leurs journées dans le même lit. Il s'arrêta à coté du bureau puis me regarda pour enfin prendre d'une voix désolée.

Désolé de ne pas t'avoir parlé de la lettre plus tôt. C'était tout simplement un oubli et un manque de temps... Une erreur de ma part. Je comprendrais si tu as des questions sur Elizabeth et cette lettre. Bien que je crois avant tout que tu devrais commencer par la lire.

Je ne comprenais pas pourquoi il était désolé. Il n'avait pas à me faire des historiques de chaque moment qu'il a pu connaître durant sa vie. Une lettre venant d'une amie, même si son importance est bien plus grande qu'une simple lettre, relevée de sa vie privée, je n'avais pas vraiment de droit la dessus. C'est alors qu'un phénomène très étrange se produisit. Je vis Teranix tendre la main au dessus de son bureau quand soudain celle ci tomba, comme si elle était dépourvue de vie. Seulement, cela n'avait aucun sens quand on pense que l'avant bras de Teranix n'était plus, remplacé par un métal forgé à cet effet. Je ne compris pas ce qu'il se passait mais j'entendais de drôles de bruits mécaniques comme le ferait un ensemble d'engrenages mis en marche. Bien que je ne compris pas ce qui l'avait déclenché, je comprenais cependant le but. Le bureau du Duc était loin d'être anodin et cela me fut confirmé lorsqu'il s'ouvrit de tout côté, laissant apparaître son véritable bureau. Je resta ébahie face à ce qu'il venait de se passer mais je fus bien plus attirée par ce que révéla ce stratagème. Des tas de documents, de cartes, de lettres et tout autres écrits qui devaient avoir beaucoup d'importance. Je m'approcha alors devant le bureau, m'asseyant sans permission sur le siège qui devait sûrement appartenir au Duc. Je regardais chaque documents mais ma main se dirigea d'abord vers cette fameuse lettre. Je la pris donc, il s'agissait d'une sorte de papier à lettre d'or sur lequel on pouvait y lire, écrits avec une encre rouge telle qu'on aurait pu croire à du sang.

Mon cher Teranix,

Je vous écris pour vous faire part de mon départ, je quitte ces terres avant que la situation s’envenime. Il est évident que ma sœur s’assurera de me mettre hors d’états de nuire si je reste parmi les nôtres. Je sais que votre allégeance envers ma sœur n’est pas des plus grandes, mais je vous en pris faites de votre mieux pour garder tout le prestige que vous avez à mes yeux. Je vous promets qu’un jour tout reviendra à la normal pour notre grande race, même que je ne serais pas surprise que vous y soyez pour quelque chose. Vous vous rappelez du monde avant la guerre? Vous savez comment les elfes nommaient les grandes plaines au nord de leur territoire actuel? Elles étaient si belles sous la pleine lune. Malheureusement il n’en reste plus rien, c’est dommage j’aurai bien aimé y retourner, ne serais-ce qu’une seule fois. Mais bon, ce n’est pas cela qui va m’abattre. Je serai présente, je sais qu’au fond de vous vous savez l’endroit où je me trouve, vous seriez prêt à parier votre lame à cet instant même. Parlant de votre lame, pourquoi ne plus la porter depuis quelques temps? Peut-être devriez-vous recommencer, elle était le symbole de votre puissance et je crois bien que vous avez tout ce qu’il faut pour reprendre les pouvoir que l’on vient de vous enlever. Ayez confiance en vous et cherchez bien sous la lumière de la lune, vous y trouverez le chemin.

Votre amie pour toujours,

Elizabeth Ancestry

Après ma lecture, je ne voyais pas en quoi cette lettre indiquait le lieu où se trouvait Elizabeth. Mais bon, il faut dire que je n'avais jamais accordé mon temps à étudier la géographie de notre continent. Il s'avérait alors que décrypter les métaphores d'Elizabeth m'était bien compliqué. Enfin, Teranix lui avait compris, c'était bien là l'essentiel. Je ne pris pas la peine de faire de commentaire, ma curiosité me dirigeant plutôt vers les documents qui se trouvaient devant moi. Je me mis alors à les regarder un par un, sans vraiment m'y attarder, m'accordant juste le temps de comprendre de quoi il s'agissait. Je trouvais donc des cartes des différentes contrées et même de certaines îles, des lettres de nobles oubliés, des morceaux de l'histoire de notre peuple, et de bien d'autres trésors d'Histoire. Certains documents étaient écrits dans la langue d'origine des Vampires, je pouvais en être sûr pour l'avoir déjà vu dans quelques ouvrages. Je n'ai jamais eu le temps et les capacités pour étudier entièrement ce langage mais je sus quand même en traduire quelques mots et parfois même quelques phrases. Je compris donc que Teranix lui avait ce savoir, encore une chose qui amplifiait mon admiration à son égard. Mais dans un sens cela n'avait rien d'étonnant en vue de son rang et de son éducation. Cependant, il y a quelque chose qui retint mon attention, un mot, un nom propre précisément, qui revenait dans plusieurs ouvrages, que ce soit des extraits d'histoires ou des lettres de grands nobles de l'époque. « Pandora », je me demandais ce que cela signifiait, s'il s'agissait d'une personne, d'un objet ou encore le nom donné à une opération militaire tenue secrète. Ceci rajouta alors une énième question à ma liste qui commençait à devenir longue. Cette liste ayant commencé lorsque Teranix avait débuté son discours en annonçant qu'il me passait ces pouvoirs puis qui s'était rajouté à la mention du possible allié lycan. Ensuite, il y avait eu l'apparition d'une sœur pour Sophie-Anne, une sœur aînée qui plus est. Bien sûr, il y avait aussi la demande officieuse en mariage à laquelle je ne pouvais pas vraiment répondre à ce moment. Le pourquoi Teranix visait la tête d'une armée alors qu'il était déjà à la tête de la contrée entière. Puis l'absence d'explication sur le fait qu'il me choisisse pour l'accompagnée au lieu d'un de ses soldats d'élite. Et maintenant, il y a ce « Pandora » dont je ne connaissait absolument rien, même pas la nature de ceci. Il faut avouer que ça commençait à s'accumuler dans mes pensées. Enfin, j'espérais bien avoir des réponses pour la majorité de ses interrogations avant la fin de notre périple. Je redirigea toute ma concentration sur Teranix, le regardant sûrement avec un regard quelque peu perdu au milieu de toutes les révélations qui avaient été faite mais aussi les interrogations bien plus nombreuses que cela avait engendré.

Il y a beaucoup de questions que je devrais te poser mais il faut rester concentrer sur l'essentiel, nous verrons le reste ensuite. Quand partons-nous et qu'emportons-nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un périple pour un empire...    Mer 7 Mar 2012 - 20:36



Tout était déjà prêt, mais pas ici, il était bien trop risqué de quitter ambroisie avec leur équipement. J’avais pensé à un point de départ plus discret, plus… personnel. Tant de choses à lui dire mais par quoi commencer, Élizabeth. Je m’approchai d’elle doucement et la pris dans mes bras.

-Nous allons récupérer nos affaires à la maison près du lac, si l’on part charger comme des mules d’ici certains chercheront à savoir où nous allons. Tout es prêt pour le départ, nous allons en Evanya, c’est là qu’Élizabeth se cache. Pour ce qui es de ce que nous emportons, un peu de sang, des vêtements, nos armes, de l’argent. En somme, Nous voyagerons qu’avec le stricte nécessaire.

Je détachai d’elle doucement et activa le mécanisme pour que le bureau revienne à son état initial. Lorsque ceci fut fait je la regardai et l’invita à sortir de la pièce avec moi. Nous marchions tranquillement vers la sortie et, avant de sortir, je lui dis.

-Je crois que tu apprendras beaucoup sur le passé lors de ce voyage, mais aussi sur l’avenir de notre race… et de notre couple.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un périple pour un empire...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un périple pour un empire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mod pour ETW
» Pour les nostalgiques d'Empire : le darthmod
» Starwars - Assaut sur l'empire
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-