Partagez | 
 

 Au service de la plus jeune ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au service de la plus jeune ou pas    Dim 5 Fév 2012 - 0:57

Cinquième cycle de Radyël, Mortaeï 35. An 244
Quand on a l’éternité devant soi, quand on a déjà vécu plus de cinq siècle sur Ephaëlya, la vie est immanquablement monotone. Les jours se ressemblaient, les saisons tout comme les années. La routine était présente, et aujourd’hui il y avait enfin un petit peu d’activité. Après un léger accident, mon ancien majordome avait trouvé la mort dans des circonstances tragiques. Vidé de son sang. En même temps il n’y avait rien de plus banal pour une famille de vampire.

A présent je marchais de long en large dans mes appartements. Je faisais des allers-retours trahissant une légère anxiété. Je ne savais pas comment réagir. Pour la première fois c’est moi qui mènerais cet entretient, habituellement, c’était mère, Agnès ou même Soyah qui s’en occupait mais jamais moi. Comble de mon malheur, aucune des trois n’était là aujoud’hui et c’était à moi de m’occuper de cet homme. Homme dont je ne savais strictement rien sauf peut être son nom. Kyle quelque chose. De toute façon seul Kyle sortirait de ma bouche si ce n’était pas avec un claquement de doigts qu’il serait appelé.

Arrêtant subitement mon manège, je me suis assise sur mon lit, attrapant une plume ainsi qu’un journal portant le numéro 244. L’ouvrant, j’ai commencé à écrire dedans, comme je le faisais à présent depuis le début de la guerre des Titans. Cette habitude liée à ma survie et à l’envie de laisser une trace de mes ressentis à ma famille sur cette sombre période de ma vie ne m’avait plus jamais quittée. Les lourds rideaux de mon aile du manoir étaient tirés pour ne pas laisser passer la lumière mortelle qui au fil des siècles étaient la seule chose qui me rebutait légèrement. Le soleil n’était pas encore couché et je n’arrivais plus à dormir. Ecrire était mon seul échappatoire, mon seul moyen d’être réellement moi-même sans aborder l’un des deux masques que je portais, soi celui de la petite fille aimante, charmante et serviable, soit celui de l’être froid et indifférent. Celui de la femme égoiste et supérieur que j’avais en toute autres circonstances. Dans mon journal je pouvais tout écrire. Je pouvais faire part de mes sentiments, bien que je ne puisse jamais le faire dans la vie, de ma douleur, de ma souffrance et de ma peine. Je pouvais parler de ma colère et de l’amour qui étreignait mon cœur depuis ma naissance mais qui avait retrouvé un semblant de vie avec Lui avant de s’éteindre aussi vite qu’une bougie soufflée.

Les heures étaient passées sans que je ne m’en rende compte. La plume dansait sur le papier dans un frottement sonore qui avait le don de m’apaiser. Transportée dans un autre monde le temps n’avait plus d’enprise sur mon esprit qui était enfin libéré de toutes contraintraintes. Le retour à la réalité fut difficile. Il était temps de me préparer. Fermant le journal, je me suis levée et je me suis dirigée vers la bibliothèque. Mes pas résonnaient dans le couloir dénué de vie. Il n’y avait pas un rat et c’était le cas de le dire. Entrant dans la pièce je me suis dirigée vers le mur de gauche, attrapant un livre. Tirant sur ce dernier, une trappe s’ouvrit dans laquelle je pus sans difficultés insérer le journal, parmis tous les autres. La regardant d’un air dubitatif je me suis dit qu’il faudrait vraiment que je songe à une autre cachette, le nombre d’ouvrage manquait cruellement de déborder. Enfin, je verrais cela dans quelques décénies rien ne pressait actuellement.

Sortant de la pièce et la refermant à clef, je me suis rendue vers le hall. Passant devant un miroir j’ai regardé mon reflet, vérifiant ma tenue. Ma robe était banale du point de vue d’une Bradingard ce qui signifiait élégante mais pourtant sobre. Le decolleté était légèrement pigeonnant et mon collier était parfaitement assorti avec cet ensemble. Passant devant la lourde porte d’entrée en chène vieille de plusieurs siècle je me suis dirigée vers le petit salon avant de m’asseoir sur un des confortables fauteuils. La nuit était tombée depuis un moment et mon énergie revint au même rythme qu’elle. Regardant la grande horloge au tic tac régulier et angoissant à force j’ai réalisé que mon invité devrait arriver en théorie… Maintenant. S’il était en retard les choses se passeraient mal pour lui. J’espèrais alors qu’il aurait au moins la correction d’arriver à temps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Dim 5 Fév 2012 - 1:50

"Ma bourse est vide et je suis au milieu de l'endroit que je déteste le plus au monde...Mais qu'est ce que j'ai bien pu foirer..."
Bon, c'est pas comme si il se baladait avec des montagnes d'or...Mais disons qu'un long voyage sans s'arrêter à l'autre bout du monde et quelques folies comme acheter toute une série de livres pornographiques simplement en voyant les titres devaient aider pas mal à le rendre fauché. Laver et changer ses habits, et dormir dans une auberge quand c'est possible, le vampire appréciait. C'était quand même un vampire, vivre dehors, il avait l'habitude, mais c'est largement moins confortable que sur un vrai lit. Concernant le fait qu'il était en Màvreah...
-Flashback-
"Au fait, il parait qu'on peut trouver à Ambroisie le tome 0."
"Sérieux?! Oh!"
-Flashback-
Et c'est ainsi qu'il arriva en Màvreah et se rappela sur place qu'il était fauché et donc que même si il trouvait le livre qu'il était venu chercher, il n'avait pas les moyens de le prendre.
"Ca y est, je me souviens..."

Kyle sortit de sa poche un papier avec l'emplacement d'un lieu, puis il leva la tête et l'oeil vers le batiment en face de lui. Ou peut-être que manoir était un terme plus précis.
"Ca semble être ici."
Il jeta un dernier coup d'oeil sur le papier qu'il remis dans sa poche gauche puis il soupira en pensant à l'offre d'emploi qu'il avait suivi. Le vampire avait eu la flemme de chercher plus loin alors il l'avait pris et suivi alors que c'était le genre de boulot qu'on ne quittait que par la mort ou en se faisant des ennemis dans la haute noblesse, un boulot sur la durée et non pour se faire un peu d'argent rapidement. Mais bizarrement, il l'avait quand même suivi, comme attiré. Il commença à s'avancer vers la porte d'entrée, sentant une atmosphère qu'il n'appréciait pas ici. Rien comparé à son aura noire, mais tout ce qui lui fait penser à ce détail l'ennui de toute façon, si ça pouvait lui éviter de faillir dans sa tentative de cacher son aura. Peu de présence à l'intérieur semblait-il.
"Mais comment font-ils pour vivre des endroits aussi...Grands."
*Tu adorerais, avoue.*

Il se figea instantanément. Cette voix dans sa tête lui ressemblait énormément, mais ce n'était pas la sienne, elle ressemblait plutôt à un être particulièrement gênant et surtout qui l'effrayait. Plusieurs secondes de silence, il reprit son avancée vers la porte d'entrée en se disant que ça ne pouvait être que son imagination et qu'il y pensait juste trop. Une fois la porte atteinte, le vampire frappa à la porte. Peut-être devrait-il prendre une tenue plus convenable ou un air plus sérieux, mais ce n'était pas son genre, il ferait avec. Kyle avait déjà fait un énorme effort...Ou pas tellement puisqu'il avait toujours eu envie d'essayer ce genre de tenue. Pour aujourd'hui, il avait pris une tenue de majordome comme il les voyait dans son esprit, avec la tenue noire élégante, la chemise blanche et une cravate noire. Une tenue bien moins ample que ce qu'il avait l'habitude de porter, mais il vallait mieux s'y habituer de suite, et il avait déjà trouvé où cacher ses armes.
"...Personne...Parfait, je n'ai qu'à me..."
Et c'est alors que la porte s'ouvrit, évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Dim 5 Fév 2012 - 19:49

L’attente. La patience. Rien de ceci ne faisait parti de mon fort. Mon petit pied frappait le sol au même rythme que celui de la pendule. Je commençais déjà à m’impatienter. Le silence de notre vaste demeure rendait le moindre son incroyablement puissant. Des bruits feutré, calme et discrets. Je me suis levée et silencieuse comme une ombre je me suis dirigée vers la porte d’entrée. J’entendais son souffle dans l’air de la nuit. Posant ma main sur l’imposante poignée je l’ai tournée ouvrant la porte juste devant lui. Je l’ai rapidement jaugé du regard avant de soupirer.

« Entrez. »

Ai-je dis avant de le laisser face avec son destin. Je me suis ensuite dirigée vers l’endroit que je venais de quitter peu avant. Des épées, des sculptures et des tableaux recouvraient les murs. S’installant dans le fauteuil j’ai levé la tête avec un ennui non feint.

« Bon. Vous savez, je n’ai pas de temps à perdre. Si vous êtes là c’est que vous avez besoin d’argent ou que vous avez une passion pour être au service de femmes. Peu m’importe votre réelle motivation. Voulez-vous donc être au service des quatre femmes de la famille Bradingard et plus particulièrement au mien ? J’ai cruellement besoin d’un majordome pour me seconder, s’occuper de tout ce dont je n’ai que faire. En fait ce travail s’apparente plus précisément à celui de secrétaire particulier. »

S’arrêtant là pour le moment je le regardais froidement. Je ne faisais que très rarement de long monologues mais lorsque je les achevais, j’attendais au minimum une réaction. Croisant les bras sur ma poitrine tout comme mes jambes, je suis restée immobile sans cesser de le fixer. Il avait une mine étrange et semblait plutôt simple d’esprit. Je ferais avec, de toute façon pas besoin d’être une lumière pour exécuter un demande et des ordres. Il manquerait peut être d’initiative mais cela ne serait pas bien grave. La respiration lente et pesée je ne le quittais pas des yeux. Comme je le craignais cette journée était bien ennuyante, même la présence de cet individu la rendait légèrement différente des autres. Il ne semblait pas intéressant le moins du monde.

Un nouveau soupire sortit de ma gorge suivit d’un rapide sifflement. Un chaton fit son apparition quelques instant après. Sautant sur mes genoux, ma main droite vint lui apporter quelques caresses et grattouilles sur sa fourrure tigrées dans des teintes sombres.

« Vous devez également apprécier les créatures qui peuplent ces lieux, sans les tuer bien évidemment sinon vous subirez un funeste destin. Avez vous des questions pour le moment ? »


Dernière édition par Lyria M. Bradingard le Dim 5 Fév 2012 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Dim 5 Fév 2012 - 20:55

C'est une femme qui lui ouvrit. Charmante, dommage qu'elle manquait vraiment d'expression, un sourire lui irait comme un gant.
"Ah, bien le bonjour...!"
Ce fut le premier vent qu'il se prit en pleine poire de la part de cette noble vampire, mais ça lui avait évité de dire une connerie. Il ne perdit pas son sourire pour autant et suivi ses indications, entra en soupirant.
"On dirait que je ne vais pas beaucoup m'amuser cette fois..."
Murmura-t-il pour lui-même. Tandis qu'il suivait sa peut-être future employeuse, il observa l'intérieur du batiment avec intérêt. On aurait presque dit qu'il était fasciné par l'endroit. La voix de la vampire le ramena à la raison, il se posta donc devant elle, debout, les mains dans le dos. Ce n'était pas elle qui s'occupait des entretiens apparemment, son manque d'expérience dans le domaine était flagrant. Aucun tact, ça n'allait pas être une mince affaire. Mais ses paroles lui firent se poser une question existencielle. Elle n'avait pas de temps à perdre...Ce qui signifiait qu'elle bossait? Elle est de la noblesse et elle est si occupée que ça? C'était peut-être bien l'occasion d'en apprendre plus sur son peuple alors...A vrai dire, il avait besoin d'argent et travailler pour des femmes était une passion, surtout pour son oeil qui était toujours fixé sur la femme en face de lui, léger sourire toujours en place. Donc son boulot serait principalement de faire toute la paperasse et tous les trucs qu'elle aime pas, oui, il n'allait pas apprécier ce boulot...Une fois son monologue fini, elle semblait attendre une réaction. Peut-être répondre à sa question évidente et conne par exemple, et tant qu'à faire, avec un minimum de classe, du genre faire une révérence.
"Ce sera un honneur et un plaisir de travailler pour vous. Surtout un plaisir."

Ou bien un contraire. Son regard froid et hautain en aurait peut-être destabilisé d'autres, mais hormis le fait qu'il avait envie de lui foutre une droite pour lui faire ravaler sa fierté, Kyle n'en était pas plus touché, et gardait toujours sa posture, son sourire et son regard droit sur elle. Après un sifflement de sa part, un chat s'approcha et vint sur elle. Super, des animaux. Il adorait s'amuser avec les animaux comme les chats, une étincelle dans son oeil était donc visible. Mais ce n'était pas vraiment le moment pour se jeter sur un chat et jouer avec, bien qu'il était très bien placé et que s'il sautait dessus, son atterrissage serait à un endroit fort...Intéressant. Mais ça signerait son arrêt de mort aussi, très probablement. Faire avec les créatures de ces lieux? S'ils n'essaient pas de lui arracher la tête, pas de problème. Bon, c'était l'heure de l'interrogatoire.
"J'ai un grand nombre de questions, mais je vais me contenter de celle-là pour le moment...Qu'est-il arrivé à mon prédécesseur?"

Pour le moment, c'était effectivement la question la plus intéressante pour lui. Il postulait certes, mais si il apprenait des choses plutôt compromettante pour sa vie, mieux valait qu'il parte tout de suite, affronter plus vieux et nombreux que lui risquait de l'ennuyer légèrement.
"Evidemment que vous aviez quelqu'un d'autre avant moi, vous ne semblez pas vraiment nouvelle ici...Et si il se trouvait que vous l'aviez malencontreusement trouvé mort, j'aimerai en connaître les causes exactes, et si possible le coupable."
Cette Bradingard n'était certes pas faite pour mener un entretien, mais Kyle était tout aussi mauvais quand il était question du tact.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Mar 7 Fév 2012 - 23:42


J’ai réalisé au bout d’un moment qu’il se tenait toujours debout. A aucun moment je n’avais pensée à lui proposer de s’asseoir. C’était un manque de tact, une nouvelle faute dont je faisais preuve, une de plus à ajouter à ma liste. La réponse qu’il me donna me laissa légèrement pantoise. Je ne savais pas s’il se moquait de moi ou s’il était sincère. Etrangement, j’ai penché pour de la moquerie, de la moquerie pure et dure à mon égard mais je n’ai pas réagi. De toute façon avec ce genre d’individu ce n’était pas la peine.

« Asseyez-vous, je vous en prie. »

Rattrapant mon erreur, il posa une nouvelle question qui me fit légèrement resserrer les lèvres. Son prédécesseur ? Il avait fouillé mes appartements et lu mes journaux, il savait tout sur moi et je ne pouvais laisser passer cela alors il lui est malencontreusement arrivé un petit accident mortel. Bien évidemment, je n’avais plus soif depuis ce jour mais c’était le prix du silence. Il était évident que je ne pouvais pas donner cette réponse à un inconnu. Il risquerait de prendre ses jambes à son cou et je devrais refaire des recherches. J’avais la flemme alors autant éviter de dire que je lui avait brisé la nuque

« Il lui est arrivé un fâcheux accident. Accident qui pourrait se reproduire dans le futur malheureusement.. »

Je ne devais pas en parler plus. Restant en suspens, ma main caressait toujours distraitement à présent la petite boule de poil avant que cette dernière ne s’étire et descende de mes genoux. Elle sortit en se dandinant comme une créature noble, bien que ce soit ce qu’elle était ses manières m’exaspéraient.

« Effectivement, je ne suis pas nouvelle, cela fait plusieurs siècles que je suis ici. En parlant de présence en ces lieux, voulez vous visiter ? Connaitre votre peut-être futur lieu de de travail. »
Ai-je terminé en me levant, désignant la porte de la main, l’invitant à passer devant. C’était également un moyen de m’échapper que je venais de trouver, j’espérais que cette marche lui ferais oublier les pensées à propos de Miler. Cet incapable n’était même pas un sang pur et le gout qu’il avait était tout simplement passable, pour ne pas dire répugnant. A présent, nous arpentions les couloirs du rez-de-chaussée. Les différentes pièces se succédaient, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Le rez-de chaussé était en quelques sortes notre terrain neutre car à partir du premier étage, différents secteurs se voyaient attribués aux différentes personnalités de la famille. Les couloirs étaient ornés de tableaux, de fresques, de vases et de sculptures également. Des tapisseries, évoquant les différentes périodes de notre histoire.

« Vous savez Kyle, parfois le silence vaut mieux qu’une multitude de question. »

Je marchais à ses côtés, regardant les murs, reconnaissant certaines de mes œuvres, avant d’ouvrir la salle de piano. Mon regard mélancolique se posa sur l’instrument. Je n’y avais plus touché depuis plusieurs décennies, je ne parvenais pas à dépasser mon blocage malgré le temps. Refermant la porte avec douceur, mon regard se plongea dans celui de mon invité.

« Pouvons-nous continuer ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Mer 8 Fév 2012 - 1:02

Aucune réaction face à sa révérence? Peut-être l'avait-elle mal comprise? Ou au contraire, très bien...Mais dans ce cas, le manque de réaction reste étrange. Pour l'instant, il n'avait vu aucune réaction de sa part, tout comme ses yeux restaient vide, au point qu'il se demandait si elle était seulement encore capable de ressentir quelque chose. Elle se contenta de remerdier tout d'abord à un problème. Elle ne l'avait pas invité à s'assoir, et par politesse, celui qui passe l'entretien se doit d'attendre cette invitation...Mais l'erreur n'était peut-être pas celle que l'on croit avec Kyle. Il s'assit donc...Le vampire n'alla pas jusqu'à poser ses pieds sur la table, mais il avait une position fort disgracieuse et plus pour son confort personnel, rien de sérieux dans cela, et elle pourrait aussi mal le prendre. Donc, un fâcheux accident...
"Qui pourrait se reproduire..."
Son sourire s'élargit. C'était exactement la réponse qu'il attendait, une mort dans d'atroces souffrances de la part de quelqu'un de cette maison, peut-être la femme en face de lui, et une menace pour lui dire précisément le genre de question qu'il devait éviter. Les raisons de ce "meurtre" n'étaient qu'un détail, juste pour se nourrir ou bien il avait fait une connerie ou bien encore il avait fait le stalker, aucune importance. L'important, c'était que quelque chose d'ici l'avait fait mourir, qu'une des propriétaires était en face de lui, et qu'il ne ressentait aucun danger venant d'elle pour lui. Du moins, aucun danger plus grave que le simple fait de se balader en Màvreah, il se sentait capable de gérer quelqu'un comme elle, et étant une propriétaire, elle devait savoir se défendre d'à peu près tout ce qui devait se trouver ici, logiquement.

Et elle se leva en lui faisant une proposition intéressante, visiter les lieux en sa compagnie. Quoi de mieux que de se balader avec une charmante demoiselle, et pour le boulot en plus? Il se leva donc de même.
"Etant l'objet d'une de mes questions futures...Avec plaisir."
Comme invité, le vampire passa devant, ce qui était assez bête pour une visite, normalement c'est l'hôte qui est devant, enfin bon, tous les moyens sont bons pour changer de sujet. Ce n'est pas comme si il en avait fini avec ce sujet, mais le vampire postulant avait obtenu une réponse bien assez satisfaisante, il trouverait bien la suite des informations en faisant quelques détours dans des lieux où il n'y est pas vraiment censé passer. Pendant qu'il avançait et observait les murs et ce qui les ornaient, il s'étonna à être fasciné par tout ce qu'il voyait. Il ne manqua pas ce qui faisait référence à la guerre des Titans, et préféra rapidement oublier cette partie. Evidemment qu'ils y avaient participé...C'est à ce moment qu'il mit les mains dans les poches, un autre mauvais point. Elle prit un moment pour lui rappeler qu'il valait mieux ne pas être trop curieux, ce qui n'était pas nécessaire, à moins d'en fait vouloir parler de ce sujet justement.
"Mais le silence ne m'aurait pas appris les informations essentielles dont j'avais besoin."

En chemin, ils s'arrêtèrent devant une salle en particulier. Le regard de la Bradingard se fixa principalement sur un objet, le piano, et elle l'observa un moment. Certainement une sombre histoire derrière cet instrument dont le vampire n'avait que très peu de pratique. Le regard de la vampire le rassura, elle était finalement tout à fait vivante et capable de ressentir des choses. Il préféra ne faire aucune remarque à ce sujet.
"Volontier, après vous."
Une question serait certainement intéressante à poser à cet instant, mais peut-être allait-elle y répondre avec la visite, aussi préféra-t-il simplement continuer la visite en sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Mer 8 Fév 2012 - 19:01


J’ai soupiré doucement, ne voulant pas m’étendre pus longtemps devant cet instrument. Un léger signe de tête en guise de remerciement avant que je ne me mette à nouveau n route. Diverses pièces sont été sur notre routes parmi lesquelles la salle d’arme, les cuisines, une seconde salle de musique et la première bibliothèque.Passant par la suite à l’étage, je lui ai montré les deux principaux couloirs.

« Celui-ci mène aux quartiers de ma mère et de ma sœur ainée. A votre droite, ceux de ma cadette ainsi que les miens, suivez moi. »

Prenant par conséquent le couloir de droite, je ne lui ai pas montré la seconde bibliothèque, passant directement à la salle que j’utilisais pour la peinture. Un chevalet avec une toile était encore dessus, cette dernière avait séchée depuis mais je ne l’avais toujours pas achevée malheureusement. Cette scène représentant un lac sous une nuit sans lune ne pourrait jamais voir ses oiseaux s’envoler entièrement. Mon regard se porta vers lui encore une fois, beaucoup trop souvent depuis le début de cette visite même.

« Vous intéressez vous à l’art Kyle ? »

Lui ai-je demandé, n’attendant pas spécialement de réponse de sa part, pour ne pas dire pas du tout. D’un signe de tête je lui ai montré la porte de mes appartements avant de désigner une porte de l’index.

« N’ouvrez jamais cette porte sans l’une d’entre nous. Vous le regretteriez aussitôt. »

Ma voix n’était nullement menaçante, juste comme celle d’une personne annonçant le temps. Je serais fortement embarrassée s’il ouvrait cette porte car je serais dans l’obligation de me débrouiller pour retrouver à nouveau quelqu’un. Effectuant un demi-tour, je me suis dirigée vers des escaliers en colimaçon, plus nous montions et plus les cris et les battements sourds se faisaient entendre. Gravissant avec agilité les dernières marches, nous sommes arrivés à la volière. Des pigeons, des faucons et même quelques aigles étaient là. Des chouettes blanches comme neige, des buses, tous ses rapaces et messagers étaient à nous et vivaient dans cette tour en liberté totale. Un nouveau sifflement jaillit de mes lèvres, différent de celui de tout à l’heure. Tous les oiseaux se turent un instant avant que plusieurs ne s’envolent après avoir regardé stupéfait Kyle. Seul un vola à ma rencontre, ou plutôt une. La chouette que j’avais recueillie il y a de cela quelques année et qui me vouait une fidélité sans égale à présent. La regardant avec amour, tout comme je l’avais fait avec le chaton peu avant, je lui ai donné à manger.

« Voici certains individus que vous allez devoir côtoyer bien souvent, aussi bien pour faire partir nos missives que pour recevoir nos messages importants. Je suppose que vous n’avez toujours pas de questions intelligentes à poser ? »

Ai-je demandé presque sèchement cette fois ci. Bien que je me trouve dans l’un de mes endroits favoris, je commençais à être à nouveau agacée par je ne sais quoi. Il devait y avoir un problème dans les environs. Le manoir était étrange ce soir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Jeu 9 Fév 2012 - 21:03

Et la visite repris. C'était vraiment immense, il se demandait toujours comment ils faisaient pour pas se perdre, même après cette visite, il aurait encore quelques difficultés avec la direction...Il fit son possible pour retenir les lieux importants...Comme la salle d'arme. C'était visiblement la seule salle où il pourrait s'entraîner en paix pendant ses pauses. Il en profiterait pour comparer un peu leurs armes avec les siennes. Non non, il ne comptait pas utiliser ces armes ou les voler, le vampire tenait à sa vie et il s'était habitué à ses propres armes, il ne comptait pas s'entraîner au maniements d'autres, sans compter qu'il était certain que leur qualité était moindre par rapport à ses armes. Les autres salles, peu si ce n'est aucune importance, ce n'est pas comme si il comptait s'intéresser à l'art ou à la musique sérieusement comme ça. Dire qu'il manque de temps serait faux étant sa condition de vampire, juste un manque d'intérêt par rapport à ses actions. Et maintenant, l'étage. Divisé en deux parties, une pour la chef de famille et l'aînée et l'autre pour les deux soeurs restantes. Kyle retint principalement qu'il devait éviter la partie de gauche sans ordre direct lui intimant le contraire. Ils continuèrent la visite jusqu'à une salle de peinture visiblement, une toile sur un chevalet signifiant qu'il n'était pas finie. Sa question lui fit comprendre que c'était elle qui peignait. C'était beau, mais il ne pourrait pas aller plus loin d'analyse.

"Pas à l'art dont vous parlez. De toute façon, je possède un sens artistique proche du néant."
Une manière polie de lui dire de jamais demander son avis au risque d'entendre quelque chose de pas forcément plaisant. Un signe de tête lui montra la porte des appartements de son employeur, tandis que son index lui montrait une autre porte. Où elle menait? Il ne le saurait pas de si tôt puisqu'elle se contenta de dire qu'il ne devait jamais l'ouvrir sans un membre de la famille sous peine de mort. Ils reprirent la visite pour une dernière pièce apparemment, tout en haut. Des oiseaux visiblement au vu du bruit...Et bien plus même. Tous des messagers de la famille? Ils aiment vraiment les animaux ici, mais eux, les animaux, semblaient ne pas l'aimer. Ils n'avaient peut-être pas tort. Une question intelligente? Il fit semblant d'y réfléchir.
"Excusez-moi, après réflexion, je n'ai toujours pas de question intelligente à poser...Mais je vais me contenter des stupides. Je n'ai vu personne, mais je ne dois pas être le seul employé n'est-ce pas? Ai-je un endroit pour dormir dans votre domaine? Et quand recevrai-je mon paiement?"

Trois d'un coup, et pas forcément les plus intéressantes et les plus diplomates. Mais concernant l'endroit où dormir, il y pensait depuis un moment, et n'ayant pas eu de réponse encore, autant poser la question. Les deux autres étaient plus optionnelles mais quitte à être pris pour un imbécile, autant l'ennuyer quelque peu avec des questions idiotes. Et dire qu'elle semblait pas si ennuyeuse au fil du temps, il fallait qu'elle recommence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Ven 10 Fév 2012 - 2:26

Un sourire m’échappa lorsque j’ai repensé à sa réponse à propos de l’art. Un sens artistique inexistant, j’en avais de gros doute. Il était impossible qu’une personne soit dépourvue de goût, il ne voulait tout simplement pas l’exprimer rien de plus. A présent mon attention était tournée vers la chouette avant qu’un nouveau sifflement ne sorte de mes lèvres.

Attendant délibérément avant de répondre à ses questions, un nouvel arrivant fit son apparition. Tendant mon poignet dénudé le rapace vint se poser dessus sans hésitation, plantant ses serres dans ma chair. M’approchant de Kyle, après avoir redéposé ma jeune amie blanche comme neige sur un perchoir j’ai enfin commencé à lui procurer quelques réponses

« Il n’y a personne aujourd’hui car c’est le jour de repos pour les employer, ils sont tous à l’extérieur ou dans leurs appartements. »

En prononçant cette phrase, je lui ai saisi délicatement le poignet et l’ai rapproché du mien pour que le faucon qui venait d’arriver puisse s’y poser en toute sécurité. Il serait le seul parmi tous à pouvoir supporter ce vampire sans risquer de lui arracher les yeux. Tournant à présent le dos à mon invité je me suis dirigée vers l’extrémité de la volière, m’accoudant au mur de la tour de pierre. En dessous de moi, le vide. Face à moi la forêt, la nature et la végétation lugubre de notre contrée que ej chérissais plus que tout. Certains oiseaux volaient encore dans le ciel nocturne, refusant de trop s’éloigner.

« Vous serez logez dans les quartiers des employés. »

Ai-je déclaré sans réellement accorder d’importance à ma réponse. Me retournant ensuite lentement vers lui, ma chevelure vola derrière moi à cause du vent. Plissant très légèrement les yeux je lui ai répondu directement.

« Vous pensez à votre salaire avant même d’avoir accepté le travail, d’avoir été employé, de connaitre le montant même de votre salaire. Qui vous dit que vous allez être choisi ? Et pourquoi devrais-je vous prendre à mon service et à celui des Bradingard exactement ? Avez-vous une réponse à cela ? »

Ma question se fit plus dure tout d’un coup. Plantant mon regard sombre dans le sien sans prêter gare aux volatiles présents. Seul cet individu m’importait à vrai dire. Quittant la balustrade et m’avançant vers lui, j’ai rappelé le faucon à moi avant de l’autoriser à s’envoler à nouveau.

« Pourquoi pensez-vous que vous serez pris et non un autre ? Ne commencez pas à vous croire indispensable, il serait bien présomptueux de votre part de prétendre à cela. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Sam 11 Fév 2012 - 0:45

Plutôt que lui répondre, elle se contenta de siffler un autre volatile. Mais son visage restait impassible, ses questions ne l'ennuyaient pas plus que ça? Et dire qu'il l'avait fait exprès en attendant une réaction intéressante de la part d'une noble. Il n'avait que rarement l'occasion de parler avec quelqu'un faisant parti de la noblesse, alors autant essayer de s'amuser un peu quand c'est possible. Et la Bradingard s'approcha de Kyle, avec le rapace accroché à son poignet tout en commençant à répondre à ses questions. Jour de repos, donc personne ici. Donc si quelqu'un voulait s'occuper de la plus jeune Bradingard, c'était le jour rêvé, et si il se trouvait que c'était Kyle lui-même, elle était juste en face de lui avec pour seule protection ses volatiles qui n'oseraient certainement pas s'approcher de lui si il était sérieux. Vraiment aucune autre mesure de sécurité, grande confiance en ses capacités, en son invité ou simple folie? Lui qui croyait les nobles plus prévoyants et peureux...Le vampire la laissa saisir sa main pour qu'un faucon s'y pose, mais il releva légèrement sa manche avant pour éviter de déjà abimer ses habits. Il passa un moment et regarder dans les yeux le faucon, quelle meilleure communication que par le regard après tout? Tandis que la vampire profitait du paysage tandis que lui ne pouvait plus profiter de ses formes de face. Nouvelle réponse sur son logement. Avec les autres employés. Et là, elle se retourna lentement, avec un regard différent. C'était ce qu'il attendait, la réaction qu'il attendit, aussi fit-il un grand sourire tandis qu'elle posait ses questions. Le faucon le quitta pendant qu'elle s'approchait de lui à nouveau, son regard cherchant à l'intimider ou à lire dans son oeil. Il manqua d'en rire. Le regard sombre de la vampire contre le regard scintillant de Kyle.

"Me croire indispensable? Personne n'est indispensable, peu importe son rôle, sa fonction ou ce que l'on a vécu, le monde continuera de tourner, même vidé de toute présence. Mais il ne serait pas faux de dire que certains sont plus préférables que d'autres, n'est-ce pas?"
Dire qu'il est suicidaire est faux. Il ne pense qu'à sa survie, mais il a de grave déficience dans ce qui concerne la communication avec d'autres personnes, il ne se rend même pas compte de ce qu'il risque en parlant comme ça. En tout cas, imitant la femme en face de lui, il s'approchait maintenant d'elle aussi.
"Qui me dit que je vais être pris? Vous-même."
Il était mort.
"Je suis la seule personne que vous attendiez aujourd'hui. Votre ennui par avant était on ne peut plus flagrant, chercher quelqu'un d'autre serait une perte de temps et cela ne semble pas être ce que vous faites d'habitude, vous ne comptiez pas chercher quelqu'un d'autre."
On allait retrouver ses membres dispersés dans les poubelles de la ville.
"Si j'ai une réponse concernant le pourquoi me prendre? Possible, mais avant cela, j'ai moi-même une question. Avez-vous déjà trouvé quelqu'un de plus de 400 ans ayant une longue expérience d'homme à tout faire prêt à vous servir? De votre réponse dépend la mienne."

Il se trouvait maintenant juste en face d'elle, et bien sûr il s'était arrêté. Son regard était toujours plongé dans celui de la Bradingard, portant un grand sourire, et ses mains dans ses poches. Il ne se rendait vraiment pas compte de ce qu'il disait et de ce qu'il risquait dans un lieu pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Sam 11 Fév 2012 - 14:03

Son regard était aussi brillant et presque joueur que le mien froid et meurtrier. Je n’avais pas envie qu’il continue sa phrase ou qu’il en débute une autre. Ses paroles avaient un tout autre sens lorsque je les entendais. Un tout autre tournant, une autre symbolisation. Bien sûr que le monde continuait de tourner sans certaines personnes mais la vie devenait plus douloureuse et invivable. Bien sûr que la vie continuait son cours mais perdait sa saveur sans la présence de personnes chères à son cœur. J’ai soupiré doucement, et même si la détermination dans mon regard avait laissé place à une résignation nouvelle.

S’approchant de moi sans crainte, il affirma des faits que me firent grincer des dents. Il était bien trop présomptueux, bien trop sûr de lui et cela m’agaçait, je n’aimais pas l’idée qu’il se croit tout permis et omniscient. J’ai souris en entendant sa phrase avant de rire doucement

« Au moins vous ne vous fourvoyez pas. Si vous êtes pris c’est non par qualification mais par ennui et désintérêt. »

Ai-je lancée cassante. J’ai levé les yeux au ciel avant de retourner m’appuyer sur le mur, observant la forêt qui s’étendait à perte de vue. Je n’avais jamais pu la voir sous la lumière du soleil mais il paraissait qu’elle était magnifique, encore plus que sous la lune. En près de six siècles d’existence, j’avais toujours ce rêve au fond de moi, voir la forêt sous le soleil mais la seule de notre race à le pouvoir était l’impératrice elle-même. C’était la seule à avoir ce droit, celui d’être une créature de la nuit pouvant connaitre la caresse mortelle du soleil sans crainte. Je voulais découvrir son secret, comme une humaine voulant la recette de la vie éternelle, comme un voleur celui de pouvoir transformer le métal en or.

« Je ne connais effectivement que peu de personne de plus que quatre siècle désirant travailler à notre service, dois-je me mettre à genoux pour vous remercier ? »

Mon ton était sarcastique et je me suis tournée vers lui, avant de lui demander, mettant ainsi un terme à notre entretient.

« Si vous n’avez plus de question ou si elles peuvent attendre que les employés reviennent vous pouvez partir. Je vous attendrais demain la tombée de la nuit. Ne soyez pas en retard pour votre premier jour. Qui plus est, l’un de nos employés viendra vous expliquer tout ce que vous devez faire et ne pas faire ainsi que tout ce que je ne vous ai pas dit. Vous êtes assez grand pour trouver le chemin tout seul j’espère. »

Ai-je terminée sur une note plus joyeuse. J’en avais enfin terminé avec cet entretien qui m’ennuyait au plus haut point. Quittant la tour, je me suis dirigée vers mes appartements pour achever la toile que j’avais commencé il y a de cela plusieurs jours. Au beau milieu du corridor, j’ai retrouvé le chaton qui était venu plus tôt dans la nuit, un sourire aux lèvres devant ses couinements et gémissement plaintifs, je l’ai pris dans mes bras avec tendresse. Il se moquait vraiment de moi, il s’était mis exprès dans le passage dans le but d’obtenir mon attention, mais au fond il avait raison et savait comment j’étais au plus profond de mon être, une vampire froide en apparence avec un cœur qui semblait battre mue par un amour qui ne demandait qu’à s’exprimer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    Dim 12 Fév 2012 - 1:02

Elle confirma, tout ça l'ennuyait bien. Son ton était cassant, bien sûr que Kyle devait l'énerver au plus haut point, ce n'était pas la première fois qu'il ennuyait des nobles dans sa vie, mais ça l'amusait tout particulièrement. La Bradingard retourna observer le paysage. Elle appréciait vraiment ce genre de chose, ou bien l'ennui? Non, elle ressemblait plutôt à quelqu'un qui aime regarder le paysage, après tout, elle appréciait l'art. Sur un ton sarcastique, elle finit par répondre à ses dernières paroles, ce qui manqua encore une fois de le faire rire.
"Oh, une jolie femme qui se met à genoux pour moi, ce serait le rêve..."
Puis il perdit son sourire. Certes, il n'avait aucun sens de la communication avec d'autres personnes, mais de par ses autres phrases et du fait qu'il se rend quand même un minimum compte de ce qu'il dit après coup, il était certain qu'elle allait tenter de le tuer ou le virer de ce lieu. Il ne s'attendait vraiment plus à être pris.
*Et moi qui croyait être allé trop loin...Non, j'ai été trop loin. Mais il faut croire qu'elle est prête à me supporter pour ne plus avoir à mener d'autres entretiens.*
Il reprenait son sourire en coin tandis qu'elle finissait, et pour la saluer, il fit une révérence.
"Je vous remercie de m'accepter sous vos ordres et vous souhaite une agréable nuit."
*Du moins, si c'est encore possible qu'elle vous soit agréable.*


Il était tout à fait sincère cette fois, mais ce n'était qu'un détail. Il prit donc congé, jetant un dernier regard sur la femme en face de lui, puis sur les volatiles se trouvant au dessus, et enfin il commença à descendre les escaliers, pour quitter les lieux. Elle aussi quittait la volière. Mais elle restait au premier étage, lui descendait encore, et une fois revenu au rez-de-chaussée et à peu près sûr que personne ne pourrait l'entendre ni le voir, il reprit ses vieilles habitudes de se parler tout seul.
"Bon sang, cette cravate me serre trop..."
Il n'eut aucune gêne à ouvrir sa veste et retirer sa cravate qu'il plaça dans sa poche. En temps normal, il l'aurait directement jeté, mais peut-être pas trop déconner non plus, et un objet qui traîne détruirait toute l'harmonie des lieux.
"Et bien, je me suis pas trop mal amusé finalement, j'espère qu'elle arrivera à me supporter quelques temps encore. Bon, où je vais bien rester en attendant..."
Marchant tranquillement dans la direction de la sortie, il sortit de sa poche gauche un livre et reprit la lecture tout en avançant.
"Dès demain, le boulot va commencer...Et je vais commencer à me renseigner sur mon prédécesseur ainsi que sur cette famille, ça m'occupera jusqu'à ce que je sois viré."
Ouvrant la porte de la main droite, il quitta définitivement le manoir pour aujourd'hui, avança en direction d'Ambroisie, il se retourna l'espace de 5s pour observer à nouveau le domaine.
"...C'est vraiment beaucoup trop grand pour si peu de gens. Pourquoi ils ont toujours cette folie des grandeurs?"
Cette question l'ennuyait vraiment. Mais il valait mieux qu'il ne pose jamais une telle question, tout d'abord parce qu'il n'est pas du tout un exemple de simplicité et de logique. Il bailla et reprit sa route, impatient que le jour se lève et surtout la prochaine nuit. Dommage que cette semaine, la lune était descendante.

[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au service de la plus jeune ou pas    

Revenir en haut Aller en bas
 

Au service de la plus jeune ou pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Service utile [mission]
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Technique du Jeune Jack
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-