Partagez | 
 

 Une éducation à refaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une éducation à refaire   Mer 8 Fév 2012 - 17:32

Maëlle était arrivée dans la meute depuis maintenant plusieurs jours, pourtant elle n'avait toujours pas trouvé son rôle. Elle se posait de plus en plus de questions, et ne savait toujours pas vraiment ce qu'elle était devenue. Elle passa sa première journée et nuit à marcher dans les petites ruelles du village de la meute. Elle avait peur de rencontrer ce qui était sous les ordres de Denaro et fuyait tout contact avec ces personnes étranges. La jeune lycanne n'enlevait jamais son long châle noir qui lui permettait de se cacher comme une ombre. Lorsque les habitants comprirent qu'elle n'était pas prête à se dévoiler, chacun passèrent à côté d'elle comme si elle n'existait pas. Pourtant lors de sa deuxième nuit au village, lorsqu'un orage extrêmement violant s’abattit sur la meute, une jeune femme prit Maëlle part le bras et l'amena dans une petite auberge. Elle la confit à la tavernière. Avant de partir l'inconnue se retourna et se présenta sous le nom d’Émilie, elle lui dit également que Denaro avait dû s'absenter mais que si tout allait bien dans trois jours il serait à la fosse des sanguinaires et qu'il commencerait à l'éduquer pour sa nouvelle vie.

Maëlle passa ses trois jours dans sa petite chambre. La tavernière était attentionnée envers cette jeune louve complètement perdu. Et elle était la seule avec qui Maëlle voulait bien avoir la moindre discussion. La tavernière lui donna un cahier pour occuper son invité lorsqu'elle devait travailler. La jeune femme avait une très bonne mémoire visuelle et lorsqu'elle était enfant, elle avait pris beaucoup de cours de dessin. Sur la première page de son cahier elle dessina le portrait de Denaro, puis sur les suivantes Maëlle dessina les premières créatures étranges qu'elle avait rencontrées, ces petites choses barbues avec plein de poils et une hache plus grande que leurs bras, puis la bête que les chasseurs avaient tué après leur départ vers le village. Enfin elle essaya de dessiner chaque loup qu'elle avait peut voir dans le campement puis pendant la bataille, ils étaient tous si beau, si important. Était-elle comme eut? Aller telle pouvoir reprendre cette forme qui lui avait fait tellement peur et qui à présent l'émerveillait comme le feu peut émerveiller un petit enfant? Maëlle prit une nouvelle page et commença à faire une liste des questions qu'elle voulait poser à Denaro, pouvait-elle prendre une forme de loup? Qui était vraiment Denaro pour une meute? Y a-t-il beaucoup de lycans? Étaient-ils loin de sa terre natale? Est-ce que ceux de son village pouvait le retrouver ici pour la tuer? Qu'allait-elle faire dans ce village? Avait-il une place pour une jeune femme aussi inculte qu'elle ici?

Lorsque les trois jours furent écoulés, Maëlle remercia la tavernière et lui promit de revenir très bientôt. Couverte de son châle noir et son cahier à la main, elle partit vers le lieu de rendez vous. Elle n'avait aucune envie de faire attendre le lycan, si bien qu'elle arriva sur les lieux du rendez-vous avec beaucoup d'avance. Maëlle s'assit sous un arbre, ouvrit son cahier et prit une nouvelle page vierge que laquelle elle se mit à dessiner le lac qu'elle côtoyait en étant petite fille. En se rappelant ses souvenirs, Maëlle se mit à pleurer doucement, la vision des armes que ses amis pointaient sur elle lui fit horreur et dans un geste de colère, la jeune femme jeta son cahier à côté d'elle, ce dernière s'ouvrit sur le portrait de Denaro. Maëlle fixa le ciel en attendant patiemment celui qu'elle considérait un peu comme son nouveau mentor.


[Désolée pour le petit rp, je suis pas très douée pour débuter un rp :/ ]


Dernière édition par Maëlle Ashendal le Sam 11 Fév 2012 - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Jeu 9 Fév 2012 - 0:36

Mon destin venait de prendre un nouveau tournant. De faible louve j’étais devenue chef. Il n’y avait eu aucun changement psychologique en moi depuis ce jour, juste un changement de statut et dans le regard des autres. J’essayais de ne pas changer, de rester la même quoi qu’il arrive mais ce n’était pas toujours facile.
En sortant de chez moi ce matin, je me suis dit qu’il fallait que je montre l’exemple, que j’apprenne aux notre à ne pas avoir peur de quitter nos frontières. Choisissant deux louves pour m’accompagner pendant la première partie de mon voyage, nous avons sellées nos montures avant de nous mettre en selle. Deux étalons ainsi qu’une licorne sombre. Ma licorne, Kishi était ravie de sortir enfin, de pouvoir galoper et explorer en ma compagnie ce territoire.

La première partie de notre voyage se déroula sans aucun accroc. Comme prévu, nous avons atteint notre objectif en fin de journée. La statue des lycanthrope se dressait fièrement devant nous, imposante, resplendissante, magnifique. Aprs avoir établi notre campement avec mes deux comparses, nous nous sommes rapidement endormies à la belle étoile, profitant de cet instant unique et rare. Au petit matin, réveillées par les rayons du soleil nous nous sommes levées et une fois prêtes, j’ai jeté un dernier regard à la statue illuminé par la lumière céleste.

« Voyez toutes les merveilles dont regorges notre Thaodia, splendeurs que nous n’avons presque jamais pu admirer. Merci mes sœurs de m’avoir accompagnées, vous pouvez rentrer à la meute, il me reste encore une partie de chemin à faire seule. »

Ai-je dit aux deux louves, des sœurs avec lesquelles j’avais grandis, avec lesquelles j’avais joué, étudié et combattu. Maiwenn et Shana me saluèrent et je du me retenir de ne pas lever les yeux au ciel. Il fallait que je m’y habitue à priori, même si ce n’était pas prêt d’arriver. Caressant doucement l’encolure de la jument, je me suis remise en selle, me dirigeant cette fois ci vers le camp des Sang-Chaud. La chevauchée fut rapide et agréable, Kishi était folle de joie et caracolait comme une folle. Sa joie était contagieuse et calmait mon anxiété. Je ne me rendais pas chez les Sang Chaud par plaisir mais je devais consulter leur bibliothèque, ils étaient les seuls à pouvoir posséder les informations pouvant éclairer mon passé. Tout comme Hurle-Vent, c’était une nouvelle louve qui avait pris la tête de la meute, une dénommée Emilie Spaärk et à vrai dire j’étais plutôt inquiète. Ancienne Croc-Noir, il était probable que son allégeance ne soit pas totalement morte et que cela ne soit en réalité qu’une manœuvre de Vulcain pour mettre la main sur les terres de Thaodia.

Galopant, toujours perdue dans mes réflexions je me suis trouvée du côté de les Fosse des Sanguinaires. J’avais dérivé un peu trop au Sud, pas énormément non plus mais je me trouvais plus bas que ce que je pensais. Qui plus est, ne connaissant pas vraiment le chemin à emprunter pour rejoindre le camp, je comptais plus sur le fait de faire une rencontre surprise. Arrêtant ma licorne, j’ai fermé les yeux, inspirant calmement. Rien de particulier, mis à part… une odeur portée par le vent. Celle d’une louve, me dirigeant au trot dans sa direction je l’ai bien vite trouvé. Passant au pas cette fois ci pour ne pas l’effrayer je l’ai interpellée.

« Bonjour ! Mademoiselle ? Pouvez-vous m’aider s’il vous plait ? »

M’arrêtant prêt d’elle je suis descendue de selle. Un rapide coup d’œil sur sa personne me permit de l’identifier et de la « mémoriser ». A présent je ne l’oublierais plus, il ne me restait plus qu’à mettre un nom sur ce visage pour que tout soit satisfaisant. Un léger vent souffla sur les lieux, agitant les pans de ma chemise grise surmontée d’un corset noir, le tout avec un pantalon de la même couleur. La regardant avec tendresse je lui ai adressé un sourire amical

« Je suis Kimaya et vous ? »

Mon regard bleu comme les glacier était fixé sur elle à présent. Elle tenait un cahier dans ses mains et je devais la déranger à première vue. En effet, la jeune femme semblait attendre quelqu’un qui n’était pas moi.



_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Dim 12 Fév 2012 - 0:27

Des larmes chaudes, continuèrent à couler doucement sur le visage de Maëlle. Le traumatisme qu'elle avait vécu était loin d'être refermé. Elle entendait encore les flèches que son père envoyait sur elle pour la tuer. Elle voyait encore la lueur de haine, de cruauté, de mépris mais aussi de peur dans les yeux de ces êtres avec qui elle avait grandit, rit, partagé ses plus grand secret. Elle avait vu cette soif de tuer dans les yeux de celui qu'elle avait aimé toute petite, celui avec qui elle avait voulu fonder une famille et finir ses vieux jours en sa compagnie. Une brise glacée fit naître une sensation de froid sur les joues de Maëlle. Rapidement elle essaya ses larmes et regarda le soleil. Les heures avançaient et Denaro ne venait pas. L'avait il oublié? Impossible! Elle se refusait à croire que son sauveur l'ait déjà oublié! Mais pourquoi lui avoir donné un rendez vous ici? Loin de la meute? Dans un endroit qui au final était remplit de danger. Voulait-il se débarrassait de la louve? Non il ne pouvait pas faire ça. Elle avait confiancer en lui et si il n'était pas encore là c'est qu'il devait avoir une bonne raison. La louve prit son petit cahier et le referma, le gardant sur ses jambes, elle attendit encore. Regardant devant elle comme une âme perdu, comme une blessé attendant tranquillement que la brise envoûtante dans la mort l'entour.

Maëlle commençait à luter contre cette douce sensation qui attire n'importe quel être vivant dans les bras de Morphée. Elle sombrait quelques secondes dans le noir lorsque ses yeux trop lourd, tombaient pour reposer les yeux de la louve. Lorsqu'elle entendit les pas d'un cheval, Maëlle ne tourna même pas la tête, elle était sur que Denaro était là, enfin là. Un sourire illumina son visage quelques secondes. Elle entendit la vois d'une ... femme! Maëlle se redressa légèrement et se tourna vers l'inconnue près à s'enfuir au moindre mouvement. Elle l'écouta, sa voix était calme et agréable à entendre. L'inconnue souriait et n'avait pas l'air agressive pourtant ... La tavernière lui avait dit de faire attention, surtout qu'elle ne se trouvait pas loin de cette meute barbare et sauvage qu'était les Croc-Noir.

-Bon...jour. Je me nomme Maëlle. Je ne vous veux aucun mal. Si je suis sur votre terre, je suis désolée je ne le savais pas je vous le promet! Je vais partir toute suite si vous le voulez, et personne ne saura que je vous ai vu ...

Tout en parlant, Maëlle se releva doucement, se frottant contre l'arbre derrière elle; la jeune femme ne lâchait pas l'inconnu du regard. Que faire?

-J'aimerais vous aidez mais je ne pense pas en être capable ... Êtes-vous dans la meute des Croc-Noir? Encore une fois je suis désolée, j'attendais mon chef et ...

Maëlle trembla lorsqu'elle vu les yeux de la créature, ils étaient si sombre. Elle n’espéra plus qu'une chose que la coeur de sa maîtresse ne soit pas aussi sombre.


Dernière édition par Maëlle Ashendal le Mer 22 Fév 2012 - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Dim 12 Fév 2012 - 1:47

Un sourire éclairait le visage de la jeune femme avant qu’elle n’entende ma voix. Comme une douche froide elle se mit instinctivement sur la défensive, prête à se défendre plus ou moins face à une attaque. Sa position était déjà maladroite et en quelques coups n’importe qu’elle personne légèrement entrainée pourrait la tuer sans encombre.

« Maëlle ? Joli prénom »

Ai-je directement commenté avant que la jeune femme ne se confonde en excuse. Mes terres ? Effectivement elle faisait faux bond, elle n’était pas sur ces terres et moi non plus. N’importe qu’elle louve aurait pu en reconnaitre une autre suite à son odeur mais pas elle. J’en ai donc déduis qu’elle devait être une jeune et non pas une louve de naissance. Elle avait peur, cela se voyait. Posant ma main sur l’encolure de ma monture j’ai soupiré.

« Cessez de vous excuser bon sang. Je ne suis pas une Croc-Noir, je suis une Hurle-Vent et je voudrais me rendre à Sang-Chaud. Pouvez-vous m’aider alors ou non ? »

La louve se releva sous mon regard légèrement impatient. Elle semblait si faible et fragile et je ne supportais pas cela. Si elle avait été d’une tout autre race je l’aurais directement brusquée pour la faire sortir de ses gonds ou je l’aurais brusquée psychologiquement, mais elle était une louve et quel que soit sa meute je tenterais de l’aider un minimum, comme si elle faisait partie des miens. Elle regarda ma licorne et sembla légèrement effrayée par cette dernière. Souriant, j’ai passé une main dans sa crinière avant de déclarer doucement.

« Vous savez, elle ne mord pas et elle est très gentille quand elle le veut bien sûr. »

La regardant à nouveau, j’ai passé les rênes par-dessus son cou avant de la laisser vagabonder en paix. M’approchant de la louve en levant les mains, montrant que j’étais désarmée je me suis assise en tailleurs à même le sol.

« Qui est votre chef et depuis combien de temps l’attendez vous ? Je pourrais peut-être vous aider si c’est dans mes moyens vous savez. »

Je lui ai une nouvelle fois souris avant de tapoter le sol près de moi, l’invitant à s’asseoir. Pendant ce temps je ne cessais de l’observer et de noter ses traits, elle semblait avoir mon âge mais elle paraissait fragile, réellement fragile comme lorsque la transformation est récente. Certains la vivent mieux que d’autre mais une chose est sûre, seules les personnes qui sont consentantes peuvent se servirent de leur potentiel entièrement quelques semaines après la morsure et cela ne semblait pas être son cas


_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Mer 22 Fév 2012 - 0:44

Maëlle écouta la jeune femme sans jamais bouger. Enfin presque puisqu'elle n'arrivait pas à calmer ses tremblements. L'inconnue se voulait rassurante dans chacune de ses paroles. Tout d'abord elle n'était pas une Croc-Noir, elle ne faisait pas partie de cette meute barbare, sanguinaire, violant, agressif, belliqueux... Maëlle eut l'impression qu'on relâcher l'étau de peur qui serrait son coeur, elle se trouvait tellement ridicule. Mais en même temps elle ne savait pas se battre et encore moins se défendre. Seul contre une prédateur elle était sur de finir en repas. L'idée de voir son corps se faire dévorer par des prédateurs, des charognards puis des insectes fit reculer d'un pas Maëlle. Kimaya cherchait les Sang-chaud! La louve pouvait donc l'aider, mais pourquoi chercher sa meute? Qu'allait elle faire? Déclarer une guerre? Assassiner les autres loups? Répandre un poison? Prévoir une invasion? Maëlle se dit qu'elle ne pouvait tout simplement pas montrer où la meute vivait pour l'instant, pas maintenant alors qu'il y avait une brume de mystère autour de cette jeune femme aussi charmante soit elle.

Maëlle regarda avec surprise la lycane lorsqu'elle s'assit. Elle n'avait vraiment pas l'air méchante, ni sauvage, ni cruelle... Que faire? Elle avait bien fait confiance à Denaro alors pourquoi pas à Kimaya? Maëlle s'approcha doucement, un pas après l'autre il lui fallu plusieurs secondes pour rejoindre la louve puisqu'elle faisait une pose à chaque pas surveillant les réactions de son interlocutrice. Puis elle s'assit respectant une distance de sécurité et arrêta de trembler.

-Pourquoi voulez vous aller chez les sang chaud? Voulez vous intégrer la meute? Je ne connais pas les Hurle-Vent, vous êtes plutôt neutre? Quelles sont vos croyance?

Comme une vraie petite chef, Maëlle essaya de se calmer pour parler d'une voix posée. Elle voulait tout savoir sur cette inconnue, il était hors de question qu'elle la conduise dans sa meute comme ça. Mais si elle y était forcée qu'allait elle pouvoir faire? La licorne fit un drôle de bruit et la jeune femme sursauta. Elle ne mord pas ça c'est vite dit!

-Je l'attend depuis le début de la journée. Il s'appelle Denaro peut être le connaissez vous? C'est une homme brillant, sur de lui, extraordinaire, bienfaisant, un chef parfait! Je ne pense pas que vous puissiez m'aider, je dois juste être patiente, il doit être retarder par un autre lycan qui a aussi besoin de lui.

Oui Maëlle devait attendre, elle attendrait plusieurs jours si il le fallait. Elle avait tant de questions à poser.

-Dites moi, est ce que vous aussi vous pouvez prendre votre âme et la mettre dans le corps d'un lycan? Denaro a réussi à me voler mon âme pour la remettre dans mon vrai corps.

Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Dim 26 Fév 2012 - 15:10

Je voyais bien que cette louve ne se sentait pas à l’aise, qu’elle tremblait comme une feuille, qu’elle avait peur. La jeune louve recula d’un pas. Elle avait peur probablement, je ne devais pas la mettre à l’aise et je n’en fus pas le moins du monde offusqué. Si elle avait peur de mo, et bien soit. Un léger sourire se dessina sur mon visage alors que je l’observais venir à moi avec une méfiance sans égale. Un peu comme une créature effrayée mais curieuse qui avance petit à petit et qui pourrait fuir au moindre mouvement vif.

Elle finit par s’asseoir non loin de moi mais à une distance qu’elle jugea suffisante pour m’échapper en cas de danger. C’était faux. Je pouvais me changer en louve en une fraction de seconde et bondir dans cet élan, une fouée et un saut avant que mes crocs ne se plantent dans sa gorge et que je lui arrache cette dernière. Heureusement pour elle je n’étais pas comme cela.

Des questions, des questions et encore des questions. Comme si elle ne voulait pas parler, comme si elle voulait éloigner le sujet d’elle. En savoir plus sur moi que moi sur elle. C’était sûrement sa technique pour calmer le stress. Technique qui semblait porter ses fruits. Elle me parla d’un lycan, un dénommé Denaro que je connaissais de nom bien évidemment, le chef de meute des Sang-Chaud. Cette petite avait beaucoup d’admiration pour lui, cela s’entendait à la manière qu’elle avait de parler de lui. Je doutais sincèrement ne pas pouvoir être capable de l’aider, bien au contraire. Au sein de ma meute et bien avant de devenir la chef je participais beaucoup à l’éducation de tous et de toutes. Tous avaient besoin que je les guide et c’est ce que je ferais avec elle si elle avait besoin et si elle l’acceptait.

Sa formulation me fit hausser un sourcil de surprise. Mettre une âme dans un corps de lycan ? Qu’entendait-elle par la ? Voulait elle parler de la transformation ?

« Si je veux aller chez les Sang-Chaud c’est pour consulter les documents qu’ils possèdent. Je dois faire une recherche et j’ai fort besoin de la science qu’ils possèdent. Qui plus est réfléchissez un peu, je ne vais pas intégrer une autre meute si j’appartiens déjà à une première. »

Ramenant mes genoux contre ma poitrine j’ai regardé autour de moi calmement, regardant par la suite le ciel et les nuages. Pour une fois le ciel de Thaodia n’était pas trop surchargé, il était même plutôt dégagé et agréable à regarder. Me perdant dans sa contemplation j’ai baissé la tête pour la regarder à nouveau. Elle me faisait penser aux louveteaux mais ne semblait pas si jeune que cela, elle devait avoir à vue de nez plus ou moins le même âge que moi. Enfin l’âge supposé que j’avais.

« Je connais ce chef de meute uniquement de nom malheureusement mais j’espère bien le rencontrer un jour. Quant à ce dont tu parles, faire passer son esprit dans le corps d’un loup si je ne me trompe pas, nous appelons cela une transformation tout simplement. »

Je me suis relevée lentement, commençant à retirer mes vêtements. Je les aient déposés au fur et à mesure sur la selle de Kishi. Je n’allais pas débarquer chez les Sang-Chaud en haillons et les vêtements de rechange que j’avais devaient me servir uniquement en cas d’urgence.

« Je vais vous montrer, si c’est ce que vous voulez, je vous aiderais, sinon je ne vois absolument pas de quoi vous voulez parler avec ce transfert d’âme… »

Une fois totalement dénudée j’ai fermé les yeux. Passant de deux jambes à quatre pattes je me suis ébrouée sous le regard de Kishi. J’ai souris comme une louve pouvait le faire avant de retourner m’asseoir là ou je m’étais installée peu avant. Mon pelage couleur caramel semblait animé de sa propre vie sous la lumière. Mes poils longs et soyeux semblaient aussi doux que la fourrure d’une chat angora. Regardant la jeune femme de mes yeux couleurs perles, j’attendais une réaction de sa part. Allait-elle prendre peur ou non, allait elle accepter que je l’aide ou allais-je devoir la laisser se débrouiller seule ?



_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Mar 6 Mar 2012 - 14:33

Maëlle eut à peine le temps de finir sa phrase que déjà Kimaya eut l'air surprise. La jeune innocente ne compris pas pourquoi, qu’avait-elle dit? Après tout c'était ce qu'elle avait vécu, enfin elle le pensait, Denaro n'avait pas eut le temps de lui expliquer ce drôle de phénomène avant d'être appelé pour d'autre urgence. Mais Maëlle ne voyait pas d'autre explication, après tout c'était la seule hypothèse possible. La jeune femme sortit de ses pensées et regarda la hurle vent en souriant légèrement. C'est vrai qu'on ne pouvait avoir qu'une seule meute, si elle avait bien tout compris une meute c'est une famille, un village, une même âme qui vit dans plusieurs coeurs. Comme une petite fille attendant qu'on lui raconte de fantastique récit, Maëlle s'approcha légèrement vers Kimaya en glissant doucement sur la terre froide et humide. La peur laissa place à la curiosité. Vous pensez que Maëlle change trop vite d’attitude? Qu'elle donne trop rapidement sa confiance? Elle le sait très bien, elle est ignorante dans ce monde dangereux, mais au fond elle, cette jeune femme à besoin d'accorder sa confiance.

Maëlle regarda son interlocutrice se lever surprise et d'une petite voix, elle murmura:

-Si vous voulez vraiment le rencontrer, vous pouvez l'attendre avec moi, je suis sur qu'il pourra vous apprendre beaucoup de chose! Et il sera certainement heureux de rencontrer de nouvelle personne! Peut être arrivera t'il à vous convaincre de venir dans notre meute qui ...

La jeune femme s'arrêta de parler, laissant ses mots voler dans le silence de Thaodia. Mais? Mais que faisait cette personne? Pourquoi se déshabillait-elle? Maëlle ferma les yeux quelques secondes se demandant si elle ne c'était pas endormit. Mais lorsqu'elle se pinça et ouvrit les yeux, elle se trouva en face d'une louve caramel...

-NIAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!

Maëlle bondit et recula en hurlant, un cri si aigu qu'il aurait peut appartenir à la Castafiore elle même! Un cri si fort qu'il raisonna plusieurs longues secondes en Thaodia. Maëlle était sur qu'on avait dû l'entendre à des kilomètres de là! Elle espérait que Denaro l'avait oublié et qu'il viendrait en courant la rejoindre. Maëlle fixa le loup et dans une voix couverte de sanglots elle murmura:

-Vous avez tué Kimaya! Pourquoi? Elle était si gentille!

Maëlle s'écroula sur le sol et se mit à pleurer. Pourquoi était elle morte?! Elle n'avait rien vu, rien entendu, et bientôt la louve allait certainement la tuer elle aussi. La jeune femme se voyait déjà morte. Mais lorsqu'elle releva la tête les joues baignaient de larmes, la louve n'avait pas bougé. Les deux jeunes femmes se fixèrent dans le blanc de l'œil.

-Ki...ma...ya...

Maëlle avait l'impression que le loup avait les mêmes pupilles que la jeune femme! Non c'était impossible! Mais mais... Maëlle essuya doucement ses larmes et pensa aux derniers mots de la jeune femme. Transformation? Maëlle eut peur de comprendre, un corps humain pouvait se transformer en loup? Est-ce cela un lycan? Doucement mais sagement, Maëlle s'approcha de la louve et s'assit à coté d'elle, en la regardant sous tous les angles possibles.

-Si tout ceci est un rêve, je pense que je suis en plein cauchemar! Moi aussi je suis capable de me transformer quand je le veux en un monstre?

Maëlle n'avait pas réfléchit à ses mots mais lorsqu'elle s'entendit parler, elle baissa la tête.

-Je suis désolée je ne voulais pas vous traiter de monstre! Vous êtes très belle en louve!


Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   Dim 11 Mar 2012 - 20:42

La jeune louve s’était finalement rapprochée de moi etavait pris place à même le sol alors que je me suis levée peu après. A présent sous forme de louve, assise face à elle, je la regardais de mes yeux perles qui ne montraient absolument pas que j’étais autre chose qu’une simple louve. La langue pendante, les crocs luisants sous la lumière, je me suis finalement relevée avant de m’étirer toujours sous cette forme. Son hurlement me vrilla les timpans et je dus retenir un grognement pour ne pas l’affoler plus que cela.
Je l’écoutais parler, riant intérieurement, cette petite ne semblait absolument pas habituée à cela, elle pensait que j’avais tué… que je m’étais tué en fait, et bien, je serais bien rapide pour dévorer un en clin d’œil une femme, mangeant même les os… Se rendant probablement compte de ses propos, la lumière se fit enfin et elle et je me suis mise en mouvement. Trottinant vers la licorne, je suis passée entre ses jambes avant de reprendre forme humain et de remettre mes habits tout en parlant.

« Ce n’est pas un cauchemar, bienvenue chez les lycanthrope ma petite.. Maëlle ? »

Ai-je déclarée, avant de remettre ma boucle d’oreille. Caressant le chanfrein de la licorne, je regardais la louve d’un air songeur, qu’allais-je bien pourvoir( faire avec cette petite novice ? Elle semblait totalement perdue il fallait le reconnaitre et était tout sauf habituée à son statut de louve.

« Tu peux toi aussi effectuer des transformations, il suffit que tu t’entraines et que tu y crois, cesse de penser que c’est de la magie ou que c’est monstrueux, c’est ta nature, accepte là. »

Je n’aimais pas vraiment pour ne pas dire pas du tout qu’elle compare ceux de notre race à des monstres. Elle avait un regard un peu trop innocent sur tout cela. Refaisant le tour cette fois ci, je me suis adossée à un arbre, la regardant tranquillement. Denaro ne semblait pas être là, ni même arriver de sitôt car je ne sentais pas d’odeur de loup dans les environs. Il venait peut être sous le vent qui savait.

« Dis moi, si tu as du temps à perdre, en attendant ce lycan, pourquoi ne pas commencer à voir ensemble cette transformation ? Je peux t’aider si tu le veux, ce n’est pas bien difficile, j’ai appris à plusieurs nouveaux loups comment le faire au sein de ma meute, tu peux me faire confiance, si tu me crois bien évidemment… »

Sans sa confiance, nous ne pourrions pas progresser d’un chouia. Regardant le ciel j’ai fermé doucement les yeux, la douceur du temps et du climat était tout simplement extraordinaire pour la journée. Une légère brise souffla, apportant avec elle un sentiment de relaxation peu commun, un signe des dieux peut être. Mon regard azur posé sur la louve, un sourire au lèvre j’attendais de savoir si elle acceptait ou non mon aide.



_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une éducation à refaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une éducation à refaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti-Éducation: Pourquoi nos meilleurs élèves s'exilent-ils?
» L’éducation soutient l’établissement d'une kleptocratie
» Haiti-Politique :Fonds national d’éducation : illégale, la méthode utilisée
» L'Éducation: Antidote contre le racisme - y compris le racisme anti-soi-même
» Se refaire le portrait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-