Partagez | 
 

 L’Alliance contre Croc-Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 7 Mar 2012 - 5:27

Des coups d’épées entremêlant agilité et force aux combats aux corps à corps tout autant qu’à l’entraînement au tir à l’arc, les braves faucons d’Evanya emplissaient de bravoure la fière caserne de l’armée elfique d'Eléänya. Celle-ci se voyait étreindre les cris puissants des soldats de la contrée, l’élite protectrice des terres verdoyantes d’Ephaëlya.

Sous-estimés des autres, les elfes n’en étaient que bien plus forts durant les combats, surprenant l'ennemi par une organisation à la pointe de la perfection d’où les grands stratèges de guerre elfiques s'élevaient tels des héros psychologiques en proie à la victoire par l’annihilation de toutes menaces.

Commandant, capitaines, lieutenants, chefs de troupes et de cavaleries, dompteurs de cerbridés et soldats de tout Evanya… tous à la même enseigne… Eléänya…
Tous prêtèrent serment à la Grande Prêtresse, Fáliadëa Niodë.
Tous s’unirent, sacrifiant leur vie à une cause noble qu’était celle des Faucons à la préservation de la contrée.

Chacun de ses hommes n’avaient d’autre motivation que le plus grand des respects à leur serment, à savoir la protection du peuple, fils de mère nature. Maniant l’honneur et le courage avec grande dextérité, nul n’était à défier lorsqu’il s’agissait de combattre car le cœur des elfes ne s’en voyait que bien plus grand, débordant d'un amour sans pareil à leur patrie.

Ce jour là, tous surent par quelques missives, qu’Ayliän Faën, Commandant de l’armée elfique et Symbole d’espoir se voulait de parler à tous ses soldats et bien plus encore, se voulant d'étendre son appel à tous les alliés des elfes en ce monde. Beaucoup se devaient de garder leur poste, continuant leur ronde, parcourant les terres de la contrée avec vigilance mais une grande partie des faucons d’Ardamirë était présent à cet événement peu commun. Quelques autres messagers de toutes races vinrent également afin d'en informer leurs supérieurs.

Le soleil caressait le visage de chacun d’entre eux comme à s’en dire qu’Evanya enlaçait de sa chaleur ses fils et ses alliés, les embrassant d’une douce brise. Levant les yeux en direction du sommet de la Grande Tour blanche, Donjon Suprême et poste de contrôle de l’armée elle-même, le fier commandant à l’armure aux couleurs du firmament bleuté y était, chevauchant son faucon millénaire en scrutant de son regard émeraude l’immense caserne elfique qui se voyait être noir de monde. Tous les regards se posèrent sur lui avant qu’il ne descende doucement des hauteurs par quelques battements d’ailes gracieux de Yalmenël.

La créature cessa de descendre, battant des ailes dans le but de se maintenir dans les airs à quelques mètres du sol afin que le commandant soit visible de tous. Il était temps et l'elfe porta sa voix jusqu'à l'autre bout de la caserne.

- FAUCONS D’EVANYA, FIERS GUERRIERS D’ELEANYA, PROTECTEURS DE NOTRE BELLE CONTREE ET ALLIES DU PEUPLE ELFIQUE.

CES DERNIERS JOURS ONT ETE DIFFICILES POUR NOTRE PEUPLE PAR LA DISPARITION D’ENFANTS ET D’HOMMES AINSI QUE DE NOTRE PREMIERE PRETRESSE NARYA GALDARIEL.

MAIS LA JUSTICE FUT FAITE, LE VIL ET CRUEL EST MORT.
L’ASSASSIN N’EST PLUS, LE MONSTRE A ETE EXECUTE!!!


Levant le bras bien haut, le commandant serra le poing avec honneur.
Et dans un élan de partage et de justice, les soldats rugirent de fierté à en faire trembler les murs de l’enceinte d’Ardamirë.

- MAIS LA HAINE ENGENDRE LA HAINE...

ET DE CELA, NOTRE PEUPLE SE VOIT MENACER DES CROCS-NOIRS!!
UNE MEUTE NE SACHANT CONTROLER LES SIENS, LAISSANT LA SOIF GUIDER LEURS ACTES, SOUMIS A LA PLUS INDIFFERENTE DE NOS PREOCUPATIONS… LA LACHETE!!

IL Y A DE CA UN JOUR, J’AI EU VENT DE SOURCES SÛRES DE FUTURES REPRESAILLES DES LYCANS CONTRE EVANYA!!
ET BIEN QU’ILS VIENNENT!!!!!


Une nouvelle fois, l’assemblée hurla en chœur, résonnant en tout Evanya les battements en leur poitrine.

- QU’ILS VIENNENT POUR SE REFUSER LE DROIT DE FOULER NOTRE TERRE.
QU’ILS VIENNENT POUR ETRE CHATIES D’EVANYA, BANNIS DE CES TERRES QUE NOUS CHERISSONS TANT.

ET SI CELA N’EST SUFFISSANT, NOUS COMBATTRONS, FIERS FAUCONS D’EVANYA!!!


Les arcs se levèrent en direction du soleil majestueux lorsque le commandant leva le sien.
Les soldats brandirent leur épée bien haut, scintillant des lueurs enflammées de l’astre brûlant.
Les poings se serrèrent, exposant au firmament bleuté la détermination de tous.
Les chevaux hennirent, se tenant à deux pattes tandis que les cavaliers exposèrent leur dague courbée.

La caserne baigna Ardamir dans une sphère puissante que nul ne pouvait briser.

- MESSAGERS DE LA CONTREE ET DE TOUTES CELLES DE CE MONDE,
FAITES CIRCULER LE MESSAGE A TRAVERS EPHAELYA, QUE LES VALEUREUX GUERRIERS DE TOUTES RACES VIENNENT SOUTENIR LES FORCES D'EVANYA S'ILS LE SOUHAITENT!!

QUE TOUS SACHENT QUE LES ELFES SE DEFENDRONT JUSQU'A LA MORT!!!!
QU'ILS SACHENT QUE FACE AUX CROCS-NOIRS, ILS VAINCRONT!!!


POUR EVANYA ET L’AVENIR D’EPHAELYA!!

Ces derniers mots firent l’effet d’un cataclysme impressionnant, l’immense caserne s’enflamma, brûlant instantanément la capitale elfique d’Ardamirë… Une cinquantaine de messagers se dispersèrent dans la mêlée avant de monter à cheval et d’y prendre les chemins à travers la forêt au loin. Messagers de toutes races, le message du commandant Faën allait être entendu aux quatres coins du monde.



De leurs serres, les Faucons protégeront et de l'Alliance, la bataille n'en sera que plus victorieuse...




L'Alliance contre Croc-Noir




[HRP]
- Ce rp fait référence à la mort de Narya Galdariel, assassinée par Shun Atiël, lui-même exécuté par Ayliän Faën pour ses crimes.
- Tous les elfes et alliés de toutes races (sauf les centaures et marcheurs) peuvent répondre à ce sujet. De cela, ils s’impliqueront personnellement à cette bataille contre les Croc-Noirs et seront appelés lorsque le besoin se fera. Nul besoin d’avoir participer au discours du commandant, les messagers peuvent vous avoir averti.
- Je ne répondrai à personne en ce sujet. En effet, je m’en servirai comme recensement à ceux qui veulent participer à ce conflit contre les lycans de Croc-noir.
- Les Crocs-noirs sont officiellement bannis d’Evanya.
Si l'un d'eux se voit surprendre à fouler les terres elfiques... à ses risques et périls.


Arrow ~ Evanya ~ Ardamir, la Cité des Elfes ~ A la flèche dorée ~ L'apprentissage. -Partie 1- ~

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Mer 17 Oct 2012 - 1:22, édité 30 fois (Raison : Nouvel allié)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 7 Mar 2012 - 6:49

Gïlh'Or Rwênoskraj était présent lors de l'assemblée générale de toutes les troupes elfiques. L'énergie immense qui se dégagea de ces êtres de lumière le submergea et une soif intarissable de vengeance l'assaillit violemment. Son cœur battait à rompre ses cotes, son sang bouillonnait dans ses veines palpitantes...

Il courut alors et enfourcha d'un bond sa manticore. Alors même qu'Ayliän descendait avec son bel oiseau géant, lui, sur son monstre ailé, prit place à ses côtés, légèrement en retrait tout de même.

Son visage respirait la fierté d'être présent, ici. Son regard se perdit au-delà de l'armée elfiques ; juste derrière et sur les côtés se mêlaient parfois aux elfes des lycanthropes de Drack. Certains chevauchaient des fenrir, d'autres étaient munis de lourdes épées ou d'arbalètes. Au milieu d'une troupe particulièrement féroce se trouvait Thorolf Gunnar, le Maître de Guerre. Il reconnut d'autres visages amicaux et cela amplifia son exaltation à l'idée d'entrer en guerre et d'écraser, enfin, la meute ennemie.

Lorsque Ayliän hurla « Pour Evanya et l'avenir d'Ephaëlya ! », Gïlh'Or poussa un grognement sauvage et cria à son tour :


« Pour Thaodia et l'avenir d'Ephaëlya ! »

Sa manticore poussa un lugubre hurlement en même temps que toute la caserne réunit. Les Dracks entrechoquèrent leurs épées, les armures résonnèrent en une cadence rythmée, militaire, faisant écho aux cris enragés et glorieux des elfes. Cette cacophonie sembla si mélodieuse aux oreilles fines du vieux chef. Elle avait un goût de victoire.
__________________


» Ajout de Gïlh'Or Rwênoskraj, Chef de Drack & Thorolf Gunnar, Maître de Guerre de Drack, ainsi que de 100 soldats en armure, de 65 monteurs de fenrirs et de 60 arbalétriers.

(je me permets d'ajouter moi-même Thorolf mais je le préviens tout de même de répondre, s'il le souhaite, à ce topic !)
Revenir en haut Aller en bas
Eramos d'Irifuse
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 818
Métier : Vagabond
Age du personnage : 55
Alignement : Vigilant
Ennemis : « Chacun est l'ennemi de soi-même. » Anarchisis
Double Compte : Rangdor d'Irifuse

Feuille de personnage
Réputation: 1750
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 7 Mar 2012 - 14:27

Il ne voulait pas être là mais il n'avait pas le choix, personne ne l'avait. Bien que l'honneur guidait certains hommes, bien que la violence en guident d'autres, la guerre n'était ni belle ni glorieuse aux yeux de Cœur d'aigle. L'homme emmitouflé dans ses sombres vêtements regardait la scène tout en tendant une oreille critique au discours du commandant d'Evanya. Ayliän était fier car bientôt, inconsciemment ou non, il pourrait montrer la force de frappe des elfes, si longtemps dénigrés par le reste du peuple ephaëlien et cela valait surement plus précieux à ses yeux plus que n'importe quelle vie lycanthrope se trouvant dans le camp adverse.

L'assassin était révulsé par la violence, peut-être avait-il trop vécu ? Tout ce qu'il savait c'est qu'il n'était bon qu'à cela. Tuer était devenu son métier avant sa profession et, par après, son seul talent. Et bien qu'il déteste celle-ci, il respectait au plus haut point celle dans son ombre, beaucoup plus puissante mais invisible de tous: la mort. Chaque homme et femme, qu'ils aient été bon ou mauvais avaient le droit au repos éternel. Ainsi, il espérait que le Gardien de la nature partageait sa croyance dans laquelle un ennemi, bien qu'antagoniste à cause des contraires nous caractérisant, peut être combattu sans perdre le respect.

Torpeur, le vieux griffon à l'allure aussi gigantesque que puissante, déposa Cœur d'aigle prêt des armées elfiques et lycanthropes, qui le dévisagèrent sans comprendre, pour certains, pourquoi un humain venait participer à une guerre qui ne le concernait en rien et, pour d'autres, n'acceptait pas l'idée de voir un être aussi maléfique de réputation être près d'eux. La plupart des elfes le voyait ainsi, aussi machiavélique que sombre, Cœur d'aigle n'était que pour eux désespoir et mort, comme si une maladie mortelle pouvait se tenir comme un seul homme une arme tranchante dans la main gauche.

Alors, sans même dire un mot, sans même un sourire, l'homme en noir marcha vers le commandant des elfes, écartant la masse d'individus qui festoyaient presque à l'idée d'une bataille il y avait quelques instant qui, maintenant, n'était plus que silence et hargne. Se tenant maintenant debout devant Ayliän, il le salua en abaissant légèrement la tête, plus comme on le faisait à un ami qu'à un souverain, ce qui aurait pu attiser la haine envers lui s'il en avait été autrement. Puis, tournant sa tête vers le chef de la meute Drake, il lui jeta son regard, à l'iris aussi vert que celui des elfes, aussi pointu qu'une flèche transperçant son âme, la mettant à nu et s'éloigna d'eux, caché dans l'ombre des deux dirigeants.

Il n'était pas un héros et ne le serait jamais. Il était Cœur d'aigle et ce jusqu'à son dernier souffle.

- Pour Ephaëlya, rectifia-t-il dans un souffle à peine audible pour l'oreille des deux grands hommes devant lui.

_________________

« C'est des plus denses ténèbres que nait la plus plus pure des bontés. »
Eramos d'Irifuse dit le Cœur d'aigle, né le 2ème cycle de Ventusiar, Terrïa 6 de l'an 193
Journal de Cœur d'aigle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ildir.purforum.com
Invité
Invité



MessageSujet: Le messager...   Mer 7 Mar 2012 - 18:00

Arrachant d’une carcasse vampirique encore chaude la lame de sa faux, le jeune guerrier solitaire venait encore d’assouvir un millième de sa vengeance personnelle contre les créatures de la nuit. Quelques gouttes de sang froid ne provenant que du vampire s’écoula sur sa joue, traçant un chemin à travers la poussière et la terre de la forêt des sanglots.

Voilà plus de deux cycles qu’il était en chasse de sa victime, envoyé en tant que mercenaire par quelques familles lycanes effrayées. Le corps putride du suceur de sang fut ensuite traîné sur deux cent mètres avant d’y être jeté dans un trou de vase visqueuse où il disparut, s’engouffrant dans les ténèbres de la terre pour y être dévoré par les insectes.

Lorsque Krys retourna au petit village qui l’avait engagé, celui-ci était en pleine ébullition. Les lycans s’agitaient, courant ici et là, prévenir des amis, discutant au milieu de la place alors que quelques enfants se battaient avec des épées en bois, se proclamant Commandant d’Evanya ou encore Chef de Drack. Intrigué de cette situation qui ne laissait que plus perplexe le loup solitaire qui connaissait Ayliän Faën pour avoir traversé avec lui l’égorgeur du Dragon et tissait quelques liens d’amitiés profonds, le lycan se voulait d'en connaître les raisons.

Il s’approcha du chef de village et demanda une explication, oubliant même sa part du butin en vue de la mort du monstre vampirique qui n’avait comme jamais existé.

- Arvok Ragedent, pourquoi tant d’agitation?

Le vieux lycan laissa entrevoir un grand sourire enthousiasme avant de lui répondre.

- Un messager!!! Un messager lycan venant tout droit de la capitale elfique vient de nous informer qu’Ayliän Faën, commandant de l’armée d’Evanya ainsi que Gïlh'Or Rwênoskraj, chef de meute de Drack se sont alliés ensemble et demandent aux guerriers de tout Ephaëlya de les rejoindre à l’Alliance, les confrontant à la meute de Croc-Noir!

Croc-Noir n’était certes la meute la plus pacifiste et la plus aimée, bien au contraire mais déclarer la guerre à celle-ci était une chose plutôt étrange vu le nombre bien moins conséquent des Crocs-Noirs face à la seule armée elfique. Cependant, Krys comprit le geste de son vieil ami, Ayliän, car les événements récents concernant la prêtresse et le second n’avait échappé à sa vigilance et à vrai dire, tout Thaodia en était au courant depuis le premier jour.

Un léger sourire caressa les commissures du mercenaire, enfin, il pourrait combattre à une cause commune et ayant grande valeur.

- Je vous remercie, Arvok, et m’en vais de ce pas en Evanya.
- Prends garde, mon jeune ami! Les Crocs-Noirs ont été banni d’Evanya, les gardes risquent bien de te bloquer le passage!
- Je connais personnellement le commandant d’Evanya, il ne sera que le meilleur des soldats pour m’inviter à la fête!

Posant sa faux à son épaule, le jeune lycan quitta le village et marcha en direction des terres elfiques. D’ici quelques jours, il y sera et bien que sa route se devra d’être contrôlée par la garde d’Evanya, il comptera sur l’appui d’Ayliän pour arriver jusqu’en Ardamir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Jeu 8 Mar 2012 - 1:34

brom brom brom brom BROM BROM BROM BROM ... Plus d'une centaine de pas se succédaient les uns après les autres. Parmi ses nombreuses bottes en cuir qui laissaient place aux autres derrière les leurs, des pattes de certains puissants Fenrir marquèrent profondément le sol d'Evanya. Les cliquetis métalliques entre le fer et l'acier revenaient continuellement après chaque mètre. Les solides armures qu'arboraient fièrement chaque soldat étaient accompagnés d'une ceinture munie de deux dagues. Deux longs javelots décorés à chaque extrémité par le museau de Drack ornaient également leur dos. Quelques soldats affichaient dignement un étendard d'une couleur bleue roi .

Un tissu fin de la même couleur était attaché à leur ceinture, certains même ne s'était pas privé d'afficher diverses peintures de guerre sauvages de ce même bleu. Chaque guerrier regardait agrippait leur bouclier, beaucoup d'autres se montraient littéralement à torse-nu avec une longue épée à deux mains ou encore des fléaux qui se tenaient fermement à l'intérieur de leur poing. Leur regard meurtrier fixait l'horizon sans sourciller, suivant le rythme de leur Maître de Guerre. Demnak marchait fièrement en première ligne, sa tresse soigneusement nouée derrière sa tête et sa longue épée comme seule fidèle alliée. Et devant lui ...

"Nous sommes arrivés."

Thorolf leva suffisamment haut le poing pour permettre à tous d'apercevoir son geste. Toute la troupe cessèrent de se mouvoir en cadence et restèrent parfaitement immobile, prêt à intervenir à n'importe quelle geste d'hostilité. Le vieux titan se présenta donc à l'entrée, torse nu, avec une panoplie d'armes accrochée sur son dos dont une hache, deux lames et des hachoirs. Des gantelets en fer et quelques protections aux jambes définissaient la totalité de sa sécurité. Deux gardes elfiques l'interpella sagement, mais toujours avec cette puissante intimidation que seulement cette race pouvait posséder. Leur voix était chanté, déballé comme une fine poésie où l'on pouvait se brûler à la moindre tromperie ... Mais aux yeux du Colosse, tant de courtoisie et de finesse lui donnait des envies de vomir : il n'a jamais réussi à sympathiser avec un seul elfe au court de sa longue et misérable vie. Il se souvint d'avoir motiver durement ses troupes pour les emmener au champ de bataille ... Mais la personne qui devait le plus se motiver à rejoindre la terre des Elfes, c'était bien Thorolf. Il soupira et déclara d'une manière sarcastique :

"C'est l'ennemi, on vient vous envahir."

L'elfe ne réagit pas, attendant toujours une réponse concrète et surtout sincère. Leurs yeux montèrent rapidement de Thorolf aux bannières affichés. L'un des deux reconnaissaient le symbole des Drack mais ... Tout deux hésitèrent les laisser passer. D'une part, parce que Thorolf portait en lui une âme bien plus que noire ... Que fallait-il faire ? Autant Gïlh'Or était enveloppé d'une âme rassurante, autant l'image et l'esprit du Maître de Guerre, embourbé dans des meurtres sordides et cruels aussi violents que gratuits, n'étaient clairement pas un signe de bienvenu. La porte s'ouvrit après une longue minute, mais un des gardes ne se priva pas de conclure cette prestance par une conclusion directe en elfique ... Devant le regard noir du vieux guerrier, il traduit vivement :

"Vous empestez la mort."

Sincèrement, Thorolf apprécia le compliment sans même penser que la remarque était narquoise. Il dit d'un ton bref et tout à fait honnête :

"Merci ! L'odeur va empirer prochainement. "

Il voulut lui donner une tape dans le dos mais ... Les elfes étaient susceptibles et il ne voulait pas récolter trois flèches dans son oeil valide. Il ramena sa main en avant en s'égosillant de s'activer. Toute l'armée reprit mouvement et pénétra dans l'enceinte jusqu'à ... Croiser une toute autre armée, bien différente de leur état crasseux et guerrière. Autant de beauté était maladif ... Leur manière de combattre était une espèce de danse que Thorolf traduit comme "une marionnette démembrée et unijambiste". Mais il ravala ses propos raciales, l'heure n'était pas venu pour attirer les foudres surtout que Gïlh'Or, son inestimable seigneur et précieux ami comptait sur lui. Arrivé à bon port, il croisa son Frère et leva la tête en sa direction pour le saluer. Toute la troupe portait un regard noir, sauvage et discipliné, comme si le champ de bataille se trouvait ici, là et maintenant sous leur pieds. Ils étaient prêts à mourir en déclenchant des flots de sang, en massacrant, annihilant et en anéantissant l'ennemi coûte que coûte jusqu'à ce que la main qui retient leur arme soit inerte par tant de fatigue et de rage. Thorolf prit la voix d'un ton caverneux et sec :

"Frère, nous sommes tous prêts, comme tu l'as souhaité."

Ses blessures de leur ancien duel n'étaient pas parfaitement cicatrisées ... Mais l'entaille qu'il avait toujours sur son visage s'affichait bravement derrière les traits froids et impassibles du titan. Le grand moment de dépeçage était enfin venu ... Ses meurtres allaient multiplier d'un coup, son appétit pour le sang n'en sera que repus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Jeu 8 Mar 2012 - 18:00

Les grandes assemblées n’avaient jamais été sont fort et la raison de celle-ci n’aidait pas non plus. Kyron était posté dans un coin sombre de l’assemblé son foulard recouvrant sa bouche et son capuchon effaçant son visage aux yeux du monde. Il était là pour la sécurité personnel de son chef un travail qu’il prenait a cœur pour une fois. Alors que le général élfique commençait son discours le jeune soldat roula les yeux vers le ciel, il ne voyait pas comment un peuple aussi fixé sur la connaissance et la paix pouvait posé quel conque menace a la meute la plus sanguinaire de Thaodia il le verrait pour lui même bien assez tôt. Peut être que c’était parce qu’il se pensait plus assassin que soldat qu’il ne se sentait pas a sa place ici. Kyron ne voulait pas participer à cette guerre, il ne se sentait pas concerné par les problèmes des elfes. Mais en tant que soldat d’élite de la meute de Drack il participerait a cette guerre qu’il le veule ou non. Le sang de Croc-Noir allait bientôt couler par sa main et c’est tout se qui importait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Jeu 8 Mar 2012 - 20:28

Depuis la mort de sa mère Constence ne sortait plus du manoir des Vlad. C’était son père qui lui avait appris la mort de cette dernière et il lui expliqua que c’était un membre des crocs-noirs qui l’avait tué. Constence resta plusieurs jours dans sa chambre sans jamais en sortir. Son père dû lui apporter du sang pour qu’elle puisse se nourrir, il faisait son maximum pour soulager la peine de sa fille mais il n’y avait rien à y faire.
Pourquoi avait-elle été tuée ? Qu’avait elle fait de mal ? Constence n’arrivait pas à faire le deuil de la mort de sa mère, la douleur était trop forte et elle ne voulait voir personne. Que pouvait-elle faire ? Se venger mais seul contre la meute des crocs-noirs elle n’avait aucune chance. Beaucoup de monde essayaient de lui changer les idées mais cela n’avait aucun effet et pourtant un jour elle sortit enfin de sa chambre. Erika lui apprit que les elfes se préparaient à combattre les crocs-noirs et qu’ils acceptaient l’aide de toutes les races qui étaient contre les lycans. Constence décida de se rendre là-bas et de combattre les crocs-noirs mais elle n’en parla à personne. Notre jeune hybride savait très bien que son père ne serait pas d’accord et qu’il ne la laissera pas risquer sa vie pour venger sa mère. Constence attendit donc le jour quand tout le manoir était endormi pour pouvoir sortir du manoir. Elle mit sa capuche sur la tête et prit pour la première fois la direction d’Evanya depuis la mort de sa mère.

Elle arriva bien avant la nuit à Eléänya et plus particulièrement à la caserne de l’armée elfique. Elle écouta attentivement le discours d’Ayliän, le commandant de l’armée des elfes. Il fut rejoint par un Lycan de la meute de Drack d’après ce qu’avait compris Constence. Elle se fraya tant bien que mal vers le commandant et le chef de meute et enleva son capuchon. Elle s’inclina légèrement puis elle regarda l’elfe droit dans les yeux avant de prendre la parole :

- Je suis Constence Vlad Galdariel, la fille unique de Narya et je veux me battre à vos côtés pour venger la mort de ma mère.

Constence les salua et s’éloigna du Lycan et de l’elfe. Elle s’écarta un peu de la foule puis leva la tête vers le ciel avant de dire :

C’est pour toi maman, tu es partie trop tôt. J’ai encore besoin de toi !
Revenir en haut Aller en bas
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Ven 9 Mar 2012 - 18:21

Respiration saccadée, choc des épées et des boucliers, grognements bestiaux et gémissement de douleurs. Le sable volait sur le terrain d’entrainement, nos soldats se remettaient enfin en actions et se préparaient à notre éventuelle entrée en guerre. Parmi nos trois envoyés en Evanya, un était revenu avec des informations. La rumeur avait été rapidement répandue par Fenca, tout le monde ne cessait d’en parler.

« Les elfes sont rejoints par la meute de Drack pour se battre contre les Crocs-Noirs, la guerre sera terrible ! »
« Ce sera un massacre, heureusement que nous allons rester à l’écart ! »
« Tu es folle ma pauvre, nous devrions nous en mêler au contraire ! »

Les discussions allaient bon train mais au final j’étais la seule à en décider. Je savais que Sébastian était favorable à notre entrée du côté des elfes mais j’éprouvais des réticences, pourquoi nous en mêler alors que nous n’étions pas concernés directement ? Je n’appréciais pas les Croc-Noirs mais ce n’était pas suffisant pour que le sang de la meute coule pour une rancœur personnelle, surtout que les elfes m’avaient déjà vengé en anéantissant mon tortionnaire …

« Dame Laraheris ? Je suis .. »
« Folwyn, tu fais partie des trois envoyés, que se passe t’il pour que tu ai l’air aussi affolée ? »

Prenant la parole la jeune louve m’appris les dernières informations qui circulaient et un léger grognement m’échappa. Si les humains s’en mêlaient à la demande de Flamme Rousse, nous entrerons en guerre nous aussi à la satisfaction des quelques guerriers qui y étaient favorable.
Les préparatifs se firent rapidement mais sans rien négliger. Nous n’étions certes pas beaucoup mais nous étions prêts à nous battre aux côtés des Drack et des elfes, aussi bien pour montrer que la justice qui a été faites n’avait pas a être discutée mais également pour apprendre aux humais qu’il ne fallait pas se mêler des affaires d’autrui.

« Aujourd’hui mes frères et mes sœurs d’armes, notre meute quitte enfin ses montagnes ! Montrons à Ephaëlya tout entier que nous ne sommes plus ses lâches et faibles loups ! Montrons leur notre véritable force et cohésion ! Montrons leur qui nous sommes ! »

Ai-je terminé, devant les troupes, sur le dos de ma licorne qui avait été parée d’une armure de guerre elle aussi pour l’occasion. Kishi se cabra et les lycans poussèrent un cri de guerre avant que nous ne nous mettions enfin en route, l’heure de la guerre avait sonné.


_________________________________________


La meute ramène avec elle
-50 cavaliers de chiens sombres
-60 soldats (archers, épéistes…)


_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Dim 11 Mar 2012 - 22:26

    Hurlements et gémissements à l’agonie. Pêle-mêle de sarcasmes et de railleries. Une symphonie tonitruante et significative. Même les arbres semblaient crier leur désarroi. La terre tremblait et le ciel grondait. Tout n’était que tapage et colère. Furieuse, dame Nature était criarde, et se voulait vengeresse. Du sang avait coulé, des mains salies, et des âmes rongées par l’avarice et la folie. Les races n’étaient plus ce qu’elles étaient autrefois. Combattant jadis ensemble pour la survie de tous, dorénavant, c’était la survie de chacun qui prônait sur le groupe. Les liens étaient brisés, broyés. La confiance n’était plus, et les yeux étaient bercés dans de sombres illusions.

    Elerinna, calmement adosée à un arbre centenaire, fut intriguée par un vol d’oiseaux précipité. Leurs ailes s’entrechoquaient, leurs petits corps bougeaient en tout sens, leurs vols étaient saccadés, imprécis. Un comportement pour le moins anormal, qui fut tout de suite validé par les cors qui tintaient au loin. Le son grave des instruments fit s’envoler le reste des volatiles qui n’avaient pas déjà pris la fuite. Tout n’était qu’agitation. Les oreilles de la jeune elfe penchèrent vers l’arrière, un sentiment de mal être s’installant en elle. D’un bond vif, elle atterrit au sol et s’élança dans une course intense pour rejoindre Ardamir. Son inquiétude fut renforcée quand elle vit l’attroupement qui se créait à la caserne d’Eleanya. L’armée qui organisait un rassemblement ? Cela n’annonçait rien de bon.

    Un frisson parcouru le dos d’Elerinna lors du discours du chef de l’armée en personne. Ses mots étaient brutes, cruels. Son ton était fort et dénué de sentiment. Un vrai discours d’une personne qui part en guerre. Les soldats répondaient de leurs arcs, de leurs muscles puissants, et de leurs voix à l’unisson . Elle fit un pas en arrière, puis se ravisa. Bien qu’elle n’ait pas saisi le sens véritables des mots qui venaient d’être crachés au grand jour, elle ne pouvait pas faiblir au moment ou sa contrée avait besoin d’elle. Elle qui depuis toujours, s’était décidée de donner son corps à la justice. Elle qui bientôt, se voulait décorée d’un titre valeureux : Elle qui n’était jadis qu’une civile, désirait au plus au point, intégrer l’armée elfique, et démontrer sa valeur et son courage. Elerinna ne suivit pas le mouvement de foule, qui levait ensemble leurs artilleries, mais se contenta d’incliner faiblement son corps en avant, voutant la tête, le regard posé au sol. Son respect, elle le donnait, et elle le brandirait en temps voulu.

    « Pour Evanya et l'avenir d'Ephaelya» murmura-t-elle silencieusement, tout en redressant son regard en direction du ciel qui se voulait toujours plus bas, plus éreintant, plus menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Amitié & Force...   Mar 13 Mar 2012 - 0:32

Le vieux bougre n’aurait raté pour rien au monde le discours de son ami proche qu’était l’elfe au regard verdoyant. Nombreuses avaient été leurs aventures depuis leur rencontre à la guerre d’Angaïla contre les forces gobelines, nombreux étaient les liens d’amitiés et bien plus encore, ils se voyaient frères de cœur.

Voilà quelques cycles à présent qu’il avait quitté sa contrée rocailleuse pour goûter à la vie rurale d’Evanya à la demande d’Ayliän. Drôle d’image que celle d’un nain vivant de la culture elfique et pourtant, il en était bien ainsi!

Son ami n’avait pu le rencontrer plutôt, étant occupé chaque jour à la caserne de par ses responsabilités en tant que haut gradé. Un grade qui, tristement, rongeait la vie d’Ayliän, sacrifiant une existence de quelques siècles pour son peuple, rien de plus exemplaire pour tous. Un sacrifice qui se devait d’être respecter et Ô combien, Thrag le comprenait.

Le vieux nain apprit, par quelques affiches accolées aux murs de la capitale, que le commandant aller s’entretenir aux soldats de tous horizons à la suite des événements récents. Evénements qui eurent le temps de faire le tour de la contrée en un seul jour tant les messagers étaient nombreux.

Alors aujourd’hui, Thrag était là, de ceux qui hurlaient de fierté, entres elfes et lycans.
Il admirait cet elfe flamboyant sur sa monture ailée tandis que le chef de Drack se voyait être à ses côtés non loin de là, sur son manticore, créature tout aussi effrayante qu’impressionnante.

Le vieux nain porta sa hache du plus haut qu’il le put. Il n’avait plus ressentit cela depuis la guerre en Angaïla et quelques souvenirs aussi mémorables que douloureux traversèrent son esprit, redorant le cœur du vieux débris qu’il était à le faire rajeunir de quelques décennies!

Eh oui, vieux croûton, c’est reparti!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 14 Mar 2012 - 21:13

Emrin suivrait Gïlh’Or partout même surtout s’il partait en guerre, ce qui était le cas maintenant. Il leur avait expliqué que la guerre contre les croc-noir était déclarée et qu’il fallait partir en guerre. Emrin allait participer à sa toute première guerre et il était un peu stressé mais il savait que Gïlh’Or et Thorolf ne le laisserait pas et qu’ils allaient l’aider. Il retourna chez lui et sortit son armure qu’on lui avait faite en prévision de ce jour. Emrin l’enfila et prit son arc, son épée et son bouclier puis rejoignit tous les autres qui attendaient le départ. La meute de Drack se mit en route pour la terre elfique où avait lieu le rassemblement. Ils ne mirent pas longtemps à arriver aux rassemblements. Emrin fut étonné de voir autant de monde rassemblé et il comprenait que beaucoup voulait empêcher les croc noir de nuire. Avec tous les autres soldats, Emrin resta en rang tandis que Gïlh’Or s’approchait du commandant de l’armée elfique. Emrin écouta le discourt de l’elfe puis ce fut son chef qui prit la parole. Il ne parla pas beaucoup mais cela suffisait pour que toute sa meute ce mettent à crier et à taper leur épée sur leur bouclier. Emrin était content de pouvoir participer à cette guerre même s’il savait que cela n’allait pas être une partie de plaisir. Il y avait des chances qu’Emrin ne retourne pas chez lui mais cela n’avait aucune importance car personne ne l’attendait. Il n’avait pas de famille et donner sa vie pour la meute était un grand honneur. Il n’aurait jamais réussi à se regarder dans un miroir s’il n’avait pas participé à cette guerre, ce n’était peut-être qu’un chasseur qui n’était pas mauvais du tout avec une épée et il était un vrai pro avec un arc à la main. Il avait hâte que le combat commence mais il restait à sa place et attendit les ordres de Gïlh’Or.
Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 4 Avr 2012 - 15:27



Une forêt luxuriante dont la couleur des feuillages étaient pareils au plus belles feuilles d'or et au plus beaux émereaudes que la louve n'avait jamais vu s'étalait devant ses yeux. Ici, nous n'étions plus dans les contrées lycanes, où les forêts n'étaient rien de plus que de grandes gibecières dans lesquelles pulullaient toutes sortes de proies délicieuses et prédateurs repoussants. La guide était maitnenant sur les terres elfiques qui jouxtaient la frontière nord de Thaodia. Après deux jours de voyage qu'elle avait entrepris de faire accompagnée d'une des sentinelles de Sang-Chaud, elle atteignait enfin son objectif : Ardamir, capitale elfique, aussi respslendissante qu'elle l'avait entendu de la bouche des rares loups de sa meute qui y avaient déjà posé les pattes. Face à elle se dressait, au delà de la cime des arbres centenaires, les tours de garde, les bâtiments imposant des chefs elfes ainsi que l'architecture courbée et très décorées de certains bâtiments auxquels elle ne parvenait pas à attacher une etiquette : était-ce des casernes, ou bien de simples appartements des quartiers populaires de la ville ?

~ Une fois dans la cité ~


Comme elle avait pu le prévoir, les chemins menant à la casèrne étaient indiqués par une masse grouillante de soldats venant des quatre coins d'Ephaëlya : de petits nains barbus s'insultaient ça et là, se menaçaient avant d'éclater de rire comme des enfants -barbus, certes, mais des enfants tout de même-, de grands elfes les toisaient parlant calmement des futures stratégies de batailles qu'ils allaient devoir employer pour leurs prochaines conquêtes. Ca et là, elle était parvenue a discerner la présence d'autres loups, notamment celle des représentants de Drack. Il était tout a fait logique de les voir ici, sachant que leur meute était la meute rivale de Croc-Noir.
Elle se frayait alors un chemin du mieux qu'elle le pouvait jusqu'à l'entrée de la caserne. Ici, un chef elfe était déjà en train de motiver ses troupes. De nombreux hourra raisonnaient dans ses oreilles alors que des soldats lycans ne cessaient de se rajouter à l'appel de leurs alliés. La jeune femme resta immobile, cernée entre trois soldats en cuirasse : elle réflechissait. D'après ce qu'elle avait entendu, la meute de Croc-Noir était la meute la plus importante et tendait à empiéter sur le territoire d'autres meutes, boulversant l'équilibre de Thaodia et la menaçant d'une guerre civile. Bien que Sang-Chaud n'était pas une meute qui souhaitait prendre parti comme le faisait celle de Drack, la jeune guide était consciente que, si le conflit contre Croc-Noir n'était pas réglé d'une manière ou d'une autre, les loups de cette dernière meute finiraient par profiter de la passivité des autres meutes et autres peuples de Ephaëlya.

Quand la clameur se fit entendre, plus forte et plus sure d'elle que jamais, la jeune louve leva le poing. Elle s'était finalement convaincue : elle allait participer à cette Alliance contre Croc-Noir, ne serait-ce que pour repousser la menace qui planait au dessus de sa meute.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Dim 8 Avr 2012 - 15:30

[HRP]
La suite des événements se voit être le Grand Conseil de l'Alliance se déroulant dans la salle de briefing de la caserne où tous les membres de celle-ci ont droit à la parole et peuvent proposer leurs idées.

=> http://www.ephaelya.com/t4676-le-grand-conseil-de-l-alliance#67257


Les inscriptions sont toujours ouvertes en ce sujet. N'hésitez donc pas à poster à la suite de ce message.

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mar 10 Avr 2012 - 18:41


L'ARMÉE... UN REVE RÉALISÉ...

Evanya... Cette contrée ne semblait jamais changer... Elle était tout simplement intemporelle. Les paysages paraissaient tout le temps lumineux, encadrés par une végétation luxuriante et verdoyante. Personne n'aurait juré que la guerre se préparait. Personne, ici, n'aurait imaginé à quel point le conflit régnait en cette période. Pourtant, Elenwë avait entendu parler de ses armées qui se préparaient aux combats. Depuis qu'elle avait abandonné l'idée de retrouver sa mère, morte ou vivante, la jeune elfe n'avait pas trouvé de but bien précis pour continuer de mener sa vie dans l'aventure et le danger. Elle avait toujours aimé cela, sans doute héritage du côté paternel. En effet, son père faisait parti des Faucons d'Evanya, l'armée elfique. La jeune elfe n'aurait su dire quel poste il occupait, mais ce qui était certain, c'est qu'il aimait se battre et qu'elle avait hérité de cette caractéristique. Les rumeurs sur la future attaque contre les lycans l'avaient encore plus motivées. Elen s'était enfin décidée à rentrer dans cette armée elfique si connue et si respectée. Il était temps qu'elle fasse ses preuves, elle allait enfin marcher dans les pas de son père défunt.

Elenwë marchait vers son lieu de naissance, la cité d'Ardamir. Ville construite au cœur des montagnes d’Evanya, elle est certainement le lieu le plus peuplé et actif de cette belle contrée. Son nom signifiant « Joyau du monde » exprime très bien l’allure de cette cité. Les maisons étaient faîtes de pierres beiges, reflétant la lumière du soleil ou de la lune et de grands toits en pointes rouge leurs font office de chapeau. La jeune elfe connaissait la cité comme sa poche maintenant. Elle marchait dans les rues, l'air nonchalant, regardant, à droite, à gauche. Elle savait par où aller pour tout ce qui concernait l'armée. Avant de se jeter dans cette bataille, elle devait certainement rencontrer un des dirigeants de l'armée. Pourtant, Elen ne se doutait pas qu'elle rentrerait directement dans le vif du sujet.

Sur le chemin de la caserne, la belle elfe croisa des troupes de soldats venues de tout Ephaëlya. Partout étaient rassemblés des petits groupes de lycans, de nains et de temps en temps, l'elfe croisa un ou deux vampires, elle ne sut dire combien ils étaient parmi ces masses de guerriers. Bien sûr, les elfes étaient partout, mais on aurait pu s'en douter. Souvent classés dans la catégorie des pacifistes, les elfes sont aussi connus pour leur sang-chaud et n'hésiteraient pas à se battre pour leur peuple ou leur contrée. Elenwë se contenta de sourire face à toute cette motivation que montrait la présence de temps de races confondues. Le toit de la caserne était visible et la jeune elfe se mit à jouer des coudes pour la rejoindre en évitant les embuches qui se trouvaient sur son passage. Bien vite, l'entrée pouvait être aperçue ainsi qu'une silhouette. Une fois qu'Elen fut devant, elle aperçut cet homme connu de n'importe quel elfe. Ayliän Faën, Commandant de l'armée elfique et Gardien de la Nature. Il se tenait droit, avec une allure fière et avait déjà entamé son discours. Les elfes l'acclamèrent, prêts à se lancer dans la bataille et rapidement, plusieurs troupes de lycans les rejoignirent, promettant de se rallier à eux. A priori, le peuple elfique ne serait pas seul dans cette bataille. Les Croc-Noir avaient commis plusieurs délits, et ils allaient le payer de leur mort. Dans une démarche sûre, Elenwë osa s'avancer face à son futur commandant et parla d'une voix forte en s'inclinant devant lui, la main sur le cœur.

" Cher commandant, vous pouvez me comptez parmi les vôtres. Je combattrai à vos côtés parmi les Faucons d'Evanya si mon aide n'est guère refusée. "

Elle se redressa et croisa le regard d'Ayliän qui acquiesça de la tête, sans un mot. Elle sourit et se recula doucement, le laissant vaquer à ses occupations. Elen avait toujours vu ce jour comme une dure épreuve où on lui poserait plus de questions, mais finalement, cette guerre était un bon prétexte pour recruter. Ses armes sur son corps, elle ne devait pas paraître si frêle qu'elle le pensait. Se replongeant dans la foule, la jeune elfe garda ce sourire aux lèvres. Elle était officiellement un Faucon d'Evanya... Croc-Noir, gare à vous...



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mar 10 Avr 2012 - 23:56

Voilà cinq jours qu'Elwing avait quitté Ardamir pour aller chercher des plantes dans la Forêt de l'Eternel. Ses voyages duraient de plus en plus longtemps, comme si elle préférait rester là-bas à moins qu'inconsciemment elle voulait retarder le plus possible le retour chez ses parents. Depuis quelques temps déjà, elle partait d'elle-même, sans que sa mère le lui demande. Était-ce le tumulte de la cité? Ou encore cette envie de voir ce qui se passait au-delà d'Evanya? La soif d'aventures se faisait de plus en plus ressentir chez la jeune elfe et c'est en trainant des pieds qu'elle rentrait chez elle. Alors qu'elle arrivait aux abords de la cité, elle entendit des voix s'élever. Plus elle se rapprochait, plus elle ressentait une certaine frénésie. Elle fut troublée de voir beaucoup d'étrangers en Ardamir et, poussée par sa curiosité, décida d'aller voir ce qu'il se passait. Arrivée près de la caserne, elle leva la tête et vit Ayliän Faën, Commandant de l'Armée Elfique, faisant un discours. Autour d'elle, la foule était aussi captivée par ses paroles. Elwing se sentait oppressée par la proximité de tous ces êtres, le contraste était trop important après ces jours solitaires à contempler Mère Nature dans toute sa splendeur. Elle ne comprenait pas d'où provenait toute cette agitation, qu'avait-il bien pu se passer pour qu'une telle effervescence soit si présente?

La jeune elfe interpella un de ses concitoyens, qui semblait quitter les lieux, pour connaitre les raisons de ce rassemblement. Il eut juste la gentillesse de lui répondre avant de s'éclipser...

Narya Galdariel a été assassinée par un Croc-Noir!

Elwing était abasourdie, elle sentait comme un bourdonnement dans sa tête...

* La Première Prêtresse, comment a-t-il pu?... *

Elle sentait la colère monter en elle. Ses chiens ne pouvaient donc pas les laisser vivre en paix? C'en était trop, jusqu'à présent elle s'était tenue hors des conflits, n'écoutant que l'inquiétude de ses parents à son sujet. Mais à présent les choses étaient différentes : les Lycans venaient de s'attaquer à une haute figure d'Evanya. Elle ne pouvait pas laisser passer ça. Elle savait depuis longtemps qu'elle ne finirait pas comme sa sœur ainée à passer sa vie loin des tumultes d'Ephaëlya, à rester passive en s'émerveillant et louant Sên. Sa vie était ailleurs, elle le savait à présent. Elle deviendrait donc guerrière et irait se battre, au grand désarroi de ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 11 Avr 2012 - 18:43

    ...Fraises...Gateaux...chocolat ?

    "Commandant !"

    Aaron se réveilla assez brusquement. Il manqua même de tomber de sa chaise mais réussit à se rattraper au dernier instant. Le jeune homme qui avait l'air à moitié endormi s'empressa de prendre un peu de sérieux:

    "MMmmh ? Qu'il y a t-il soldat ?"


    Le rouquin posa ses bras sur la large table qui lui servait de bureau juste après avoir essuyé le rebord de sa bouche. Il râlait au fond de lui. Ce n'était pas la première fois qu'on le dérangeait en pleine sieste. D'ailleurs, le Commandant ne dormait presque plus normalement. Il y avait beaucoup de choses à faire dans ses locaux, même en pleine nuit. Alors les siestes, c'était sacré pour lui. Le soldat s'avança de quelques pas avec un parchemin en main:

    "C'est un message..."


    Voyant que son sous fifre ne semblait pas en savoir plus, Aaron fronça légèrement les sourcils. Cela lui donnait un air plutôt autoritaire. Son interlocuteur déposa le parchemin sur le bureau puis le rouquin s'en empara. Il déroula soigneusement le manuscrit. une grimace apparut sur son visage.

    "C'était donc ça..."
    murmura t-il pour lui même.

    Ah…Ah ah...Une invitation pour faire la guerre...Une guerre opposant la meute de Croc-Noir au peuple elfique…Le Commandant reprit un air un peu plus sérieux quand il comprit que ce bout de papier n'avait pas été envoyé par un guignol. Il posa un de ses coudes sur le rebord de la table et rapprocha sa main près de son visage. La mort du second de Croc-ocir, Shun Atïel, tué par les mains du Chef des armées elfiques en personne…Si ce loup n'avait pas assassiné la première prêtresse d'Evanya, la situation aurait probablement été moins grave. Et Sheyz Vulcain dans tout ça ? Mort, tué par des vampires.…Le rouquin était assez déçu. Le chef s'était fait démolir par des suceurs de sang et son second, par une tapette des bois. Dire que la situation commençait à devenir intéressante…Mais bon, que cette meute de chien s'attaque aux elfes une seconde fois…C'est carrément du suicide collectif. Le jeune homme avait apprit la morts des deux loups depuis un quelques temps, mais il n'imaginait pas que leur clan soit aussi stupide pour vouloir défier les "longues oreilles". Enfin bon, maintenant il fallait prendre une décision. Le Commandant en chef des armées d'Oryenna avait le choix entre s'impliquer dans ce conflit ou ne rien faire. Prendre part à cette guerre ne lui rapporterait que des avantages politiques. C'était l'occasion pour lui de prouver sa valeur en tant que chef. Il grimaça quelques instants en pensant à ce mot, "chef". Il ne fallait pas qu'il commence à prendre ce rôle trop au sérieux..Néanmoins, il était difficile de ne pas se mêler d'un tel évènement. Le Chef de Drack, lui, profiterait surement de la situation pour reprendre le pouvoir en Thaodia. En y repensant, ce serait un moyen de prouver que la race humaine dispose toujours d'une grande puissance militaire. Après plusieurs minutes de réflexions, Aaron se leva assez calmement et posa ses deux mains sur la table. S'il rejoignait la bataille, Croc-Noir n'aurait plus aucune chance de gagner…et se serait la victoire assuré. Il s'adressa au pion qui lui avait donné le parchemin.

    "Allez me chercher le Lieutenant de caserne."


    Peu de temps après avoir reçu la lettre, le rouquin décida de réunir un conseil de guerre avec les plus hauts gradés de la hiérarchie militaire. Il leur annonça sa décision et les possibles stratégies à mettre en place au cas ou tel ou tel scénario se produiraient. Puis Aaron écrivit une lettre à l'attention du Commandant en chef des armées elfiques lui annonçant que lui et 360 de ses meilleurs hommes seraient aux cotés des alliées sur le champ de bataille.


HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Plan de l'Alliance   Sam 1 Sep 2012 - 14:08

Le Grand Conseil


Voilà plus d'un cycle maintenant que l'Alliance naquit en la capitale elfique et de nombreux changements vinrent au sein même de la caserne d'Eléänya. Effectivement, pour permettre à l'Alliance de rester unie et faciliter les communications, les elfes construisirent des camps spécialement pour les alliés en très peu de temps à travers la forêt aux alentours de la caserne. Ces lieux se voient à présent étreindre les terres d'Evanya, enlacés par mère nature. Des aires d'entraînement furent installées également et remodelées par chaque camp tout autant que les divers bâtiments servant d'annexes.

Aujourd'hui, tous les chefs et alliés furent conviés au Grand Conseil de l'Alliance se déroulant dans la Salle de Briefing de la Caserne d'Eléänya. Une salle gigantesque d'où une tribune s'élèvait à plus de trois mètres en son centre, s'affaissant lentement pour permettre aux chefs d'être un peu plus élevés eux aussi avant que les sièges ne s'en viennent à se coller les uns aux autres au même niveau pour tous autres soldats venus par simple curiosité. Formant un arc de cercle, une grande baie vitrée permit d'y contempler les soldats de toutes races s'entraîner dans l'aire d'entraînement avec acharnement sous un soleil de plomb dont la chaleur n'avait d'autre dessein que d'affaiblir leurs mouvements si fluides.

En haut de la tribune, Ayliän Faën, commandant de l'armée elfique, se tenait debout, attendant que tous soit au rendez-vous. Il n'était à cette place par sentiment de supériorité mais parce qu'il serait le premier à prendre la parole. Bien au contraire, il ne voulait aucune hiérarchie raciale et cela tous les savaient. Se mettant au même niveau que les chefs de toutes races, il se devait d'en faire des alliés, des frères d'armes. A ses côtés, assis non loin de lui, se tenait le Conseil de la Garde formé des cinq grands stratèges de guerre, de grands elfes ayant vécu l'effondrement du monde par les Titans. L'un d'eux n'étaient autre que le grand stratège, Nimalaï Välian qui n'avait quitté son armure dorée, récompense d'une vie dévouée à la protection d'Evanya depuis tant de siècles à présent. Un peu plus bas, Elanora Mëllys, conseillère et garde personnelle d'Ayliän s'était installée de façon à rester proche du commandant.

Lorsque les lourdes portes aux quatre coins de la salle se refermèrent, Ayliän attendit quelques secondes, détournant la tête pour apercevoir tout ceux présents en la salle, autour de lui. Il inspira profondément car ce Conseil n'était à prendre à la légère et chaque décision prise en serait définitive. Grace à Krys Arquen, messager et espion de l'Aliance en Thaodia, de nombreuses informations sont parvenues jusqu'à lui. Malheureusement, elles ne sont pas rassurantes.

Le commandant à l'armure bleutée prit le parole, prenant soin de parler à tous en détournant le visage lentement.

- Membres de l'Alliance, ce conseil peut à présent commencer.

J'ai eu vent de source sûre par l'un de mes messagers que les Crocs-Noirs se préparent à la bataille. Leurs troupes se forment petit à petit, les Forces Rebelles s'agrandissent de jour en jour. Pire encore, depuis l'abandon de Gïlh'Or Rwênoskraj, ancien chef des Dracks, son trône fut bien vite reprit par un cruel titan. Et de ce changement, une alliance rebelle fut érigée entre ces meutes.

La bataille est inévitable... sachez-le.

Trois hauts-gradés, trois menaces, il faut les arrêter... les tuer.


Ayliän se mit à les citer un à un haut et fort.


Nina-Lou Knywett,



Nouvelle chef de meute des Crocs-Noirs. Après l'abandon de Sadko Nayl, elle se porta volontaire pour porter le flambeau et se voit être la cible principale. C'est la vengeance qui l'a guide. La mort de Shun Atiël ronge son cœur, comme à toute la meute. Elle souhaite la guerre et n'aspire à une vengeance qui n'a lieu d'être. Alors soit, elle aura ce qu'elle veut jusqu'à ce que mort s'en suive.


Cerrarë Kel'Alanör,



Second de le meute de Croc-Noir. La vengeance le guidera comme au reste de la meute. Comme beaucoup de Crocs-Noirs, il est fidèle à sa chef et terrassera tous ceux sur son passage. C'est un grand guerrier lycanthrope, fier et guidé par l'honneur. Il est donc une grande menace. Sa mort annihilera l'espoir de ses troupes.


Thorolf Gunnar,



Chef impitoyable des Dracks.
Après le départ de l'ancien chef, il a transformé le marécage des dracks en un enfer vert et ses habitants en bétails ou chiens de guerre cannibales selon les caractères. De par les dires du messager, son but ne serait la victoire, ni même la défaite... mais un chaos constant. Un monde nourrit de la chair et du sang, des cris et des sanglots. A croire que le début de la guerre serait pour lui, le début de la victoire. La meute de Drack et celle des Croc-Noirs se sont alliés ensemble. Il se voit être un dangereux psychopathe, un meurtrier sanguinaire et un aliéné cannibale. Malheureusement, c'est aussi un grand stratège.
Il doit mourir.


Ayant présenté les hauts-gradés rebelles au grand jour, le commandant laissa échapper quelques mots sincères, guidés par la détermination et le devoir.

- Ils doivent tous mourir.

Ayliän plongea la salle dans un silence sans pareil.
Ses paroles étaient dures, elles donnaient le droit à tuer. Cela ne lui ressemblait guère, mais pour son peuple et celui d'Ephaëlya... il s'en voyait obligé. Il ne pouvait être un bon commandant si ses émotions engendraient quelques défaillances à ses responsabilités. Les rebelles avait tout autant souffert que les elfes dans cette histoire et malheureusement tout ne faisait que commencer. Les deux camps avaient leur propres idéaux et valeurs, ni l'un ni l'autre n'était bon ou mauvais, seul l'honneur comptait.

L'une des imposantes portes s'ouvrit afin d'y laisser passer un elfe plutôt rapide rejoindre le commandant. Celui-ci s'inclina à lui et tendit trois vieux parchemins. Semblant être au courant de cela, le commandant inclina la tête respectueusement et attendit que la porte se referme.

Le Gardien de la Nature ouvrit les parchemins, les tenant fermement entre ses mains. Il s'agissait d'une simple ébauche de la carte des batailles et des listes encore vierges pour y noter les noms des guerriers de l'Alliance.

Son regard vacilla en direction du fier et sage Nimalaï Välian qui n'avait de cesse d'épier celui-ci afin d'incliner la tête discrètement en affichant un air compréhensif qui le motiva à continuer.

- Les Forces Rebelles n'auront que trois possibilités s'ils veulent s'aventurer en Evanya. Malheureusement, la distance nous fera défaut.





La première bataille se déroulera au sud-est du Lac Miriel à la frontière séparant les deux contrées. Entre la Plaine Infinie et la Forêt des Damnés, c'est là-bas que je livrerai bataille.

La deuxième bataille se déroulera en l'Egorgeur du Dragon, seul passage pour les lycans avant d'entrer en Angaïla pour finalement remonter vers Evanya. Nous aurons le support de quelques nains mais depuis le massacre de la Guerre des Gobelins, il n'est pas question d'entraîner ce peuple dans une nouvelle guerre.

La troisième bataille se trouve au nord de la première, à la Muraille de Melehtë. Cette chaîne de montagnes faisant face au Lac Miriel comporte une faille, un gouffre énorme fissurant les terres d'Evanya et de Thaodia. C'est en contournant la faille frontalière "Falkä Lánda" que les lycans s'en viendront.

Il nous faudra donc des troupes à l'orée de la forêt des Damnés en Evanya ainsi qu'à l'entrée de l'Egorgeur du dragon, en Angaïla et à la Muraille de Melehtë. Chaque bataille aura une troupe de messagers afin de rester en contact constant. Nous pourrons ainsi envoyer plus d'effectifs à tel endroit s'il en est indispensable.

Son regard perçant balaya la salle durant un laps de temps n'excédant pas plus de cinq secondes.

- De nombreux parchemins comme ceux-ci vont être accrochés sur les murs de la capitale d'Ardamirë. J'ai le soutien de plus de 800 faucons d'Evanya mais espère avoir quelques autres noms sur ces listes.

Ayliän se tut, il était à présent temps de former les troupes...


Ces listes seront mises à jours quotidiennement ;





Ayliän Faën, Meneur de l'Alliance à la Frontière & commandant de l'armée elfique
Alaxay Von Lucius, répurgatrice de Malanée & guerrière solitaire
Lolia Ambraleya, aventurière intérimaire
Sirawin Sondir, vétéran de la Grande Guerre des Titans
Gwen Ashley, Faucon d'Evanya & experte archère



Thrag Zagaz, Meneur de l'Alliance en l'Egorgeur du Dragon, chasseur d'Okri & vétéran de guerre
Krys Arquen, guerrier solitaire & mercenaire
Skul Sarihn, guide spirituel de la meute de Sang-Chaud
Aaron Flamme Rousse, commandant en chef des armées d'Oryenna
Broméus de Cahal dit le Belliqueux, fils héritier du Zénith, protecteur du désert & chevalier de l’Ordre
Théodore Ysgramor, brave & fier soldat de l'armée d'Oryenna (à partir du prochain tour)





Elanora Mëllys, Meneuse de l'Alliance à la Muraille de Melehtë, conseillière & garde personnelle du commandant de l'armée
Logan Ditesin, Capitaine de section & stratège de l'armée d'Oryenna
Izilbêth R. Faelivri, Faucon d'Evanya & guerrière solitaire
Maïlyanaë Ràwayëlle, vagabonde des rhaws et assassin en quête de vengeance



[HRP]
- Les inscriptions à l'Alliance sont ouvertes pour la première étape de cette guerre constituées de trois batailles. Vous connaîtrez l'ennemi directement sur le champ de bataille.
- Les membres ayant déjà posté avant ce post dans ce sujet et qui veulent toujours participer à la guerre n'auront qu'à m'envoyer un mp afin de ne pas refaire un rp.
- Pour participer à la guerre, rien de plus simple. Postez à la suite de ce post de façon rp ou non vos motivations. L'important est de signaler votre choix de bataille pour cette première étape (ce choix est définitif).
- Pour les membres se voulant d'intégrer le camp Rebelle, veuillez m'envoyer un mp et par la même occasion prévenir l'un des 3 chefs Rebelles (voir rp).
- Les centaures et autres marcheurs ne sont pas autorisés à participer
- Pour les retardataires et les nouveaux, pas d'inquiétude, les inscriptions seront toujours ouvertes durant la guerre!
- La guerre de l'Alliance contre Croc-Noir débutera lorsqu'il y aura un certain nombre de participants en chaque bataille.



Arrow ~ Evanya ~ L'arbre aux lucioles ~ Au coeur d'Evanya... ~

_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~


Dernière édition par Ayliän Faën le Dim 6 Jan 2013 - 21:47, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Sam 1 Sep 2012 - 15:01

Le cadavre du lycan gisait là, vidé de son sang, il n'avait vu la repurgatrice arriver dans son dos et lui rentrer sa longue lame en argent dans le cœur, ça avait été propre et rapide. Bon, le tuer alors qu'il préparait son campement n'était pas ce qu'il y avait de plus glorieux, mais c'est toujours un de ces chiens en moins. Il était en forme humaine, mais sentant l'humaine, s'était déshabillé calmement pour adapter sa forme canine mais il ne l'avait pas vu rôder entre les armes plus lui tomber dessus avec la vivacité d'une vipère. Son corps gisait donc, puis, cherchant calmement dans les affaires du défunt damné, elle trouva dans le pantalon aujourd'hui inutile une lettre cachetée du sceau de la meute Croc-noir.
La lettre paraissait avoir été réalisée avec le plus grand soin, c'est assez rare chez les lycans, certainement qu'elle renferme quelque chose d'important. Je l'ouvrit rapidement, les nerfs encore en alerte, me faisant trembler, de l’adrénaline du combat. La lettre expliquait des preparatifs de guerre, rien de bien important, mais toujours ça de pris. J'avais entendu parler dans de petits villages elfes qu'ils partiraient en guerre, mais je ne prêtait pas attention aux fagots des villageois, habituellement. Mais les elfes partiraient en guerre contre Croc-Noir? Un nom était revenu plusieurs fois , Ayliän Faën, peut-être l'elfe qui supervisait la guerre. He bien, voici une bonne occasion d'apporter la paix et de perfectionner ses technique guerrières. Aussi un bon moyen de se faire connaître! Je n'ai rien contre aucun des deux camps, mais la popularité, c'est ce qu'il me manque!



Ardamir:

Alaxay réajusta son chapeau en arrivant devant la caserne elfique. Elle ne se sentait pas ici chez elle et ne pensait pas être la bienvenue, mais elle venait en amie. Elle entra dans la caserne et se tourna vers un elfe apparemment habitué à donner des ordres, certainement un sergent recruteur. Elle se posta devant lui et fit sa grande accolade, chapeau dans la main;

-Bonjour Monsieur, je suis Alaxay Von Lucius, et j'aimerais vous rejoindre dans votre guerre contre croc-Noir. Je suis spécialisée dans l'infiltration et les guets-apens. J'ai aussi un document trouvé sur un messager lycan dont la meute m'est inconnue un inventaire d'efforts de guerre.

Revenir en haut Aller en bas
Skul Sarihn
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 382
Métier : Guide Spirituelle de Sang-Chaud
Alignement : Neutre / Bon.
En couple avec : Ses souvenirs
Ennemis : Moins de tensions ces derniers temps. La seule étant réellement présente : celle envers Croc-Noir.
Double Compte : Emrys Dalmore

Feuille de personnage
Réputation: 600
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Lun 3 Sep 2012 - 2:20

Skul arrivait au camp, sur le dos de sa chimère. Elle était en retard, des affaires à régler pour Sang-Chaud lui avait fait perdre du temps pour son voyage jusqu'ici, immense plaine, couverte de chapitaux et de terrains d'entraînements. Elle mit pied à terre devant une tente immense, celle des généraux, là où quelques hommes attendaient de se faire recenser pour le batailles à venir. Elle confia sa monture à un écuyer après l'avoir muselée, même si cela ne servait pas à grand chose, une dernière caresse sur le chanfrin et elle était partie attendre avec les hommes.

Elle observait au loins les archers attendre les commandements de leurs chefs, ils s'entrainaient déjà à respecter la stratégie qui avait été mise en place. Des cavaliers et des épéistes en faisaient de même autour, se chargeant et s'assénant des bottes, dans l'objet de les pratiquer, non pas de blesser leurs vis-à-vis : à quoi bon blesser nos alliés ?

Elle avait rêvé depuis une bonne dizaine de minute et enfin c'était à son tour de s'avancer au devant des hommes. Elle se voûta pour les saluer avec le plus de respect possible puis se redressa après quelques instants. Enfin elle se présentaitn une fois qu'elle fût bien certaine que tout le monde lui prêtait attention.

- Mon nom est Skul Sarihn, je suis à l'heure d'aujourd'hui guide spirituelle de la meute de Sang-Chaud. Je m'engage auprès de vous, généraux, à prendre part dans cette lutte afin de préserver l'ordre sur le continent, mais aussi pour sauver mes semblables de la menace de Croc-Noir. Je ne parle pas uniquement de ma propre meute, je parle de l'ensemble des lycans, qui seront certainement bien vite touché par les loups de Croc-Noir et qui n'auront peut-être pas d'autre choix que de mourir en leur tenant tête ou bien de se laisser corrompre par leurs desseins. Je suis apte à manier l'épée et la dague, ma monture est une monture de guerre, une chimère, et je contrôle parfaitement ma forme lupine. De plus, une guide spirituelle pourra toujours être utile dans l'optique de motiver les troupes. Tout du moins, c'est ce que je pense.

_________________
This animal I have become ....


It is the real me !

En possession du parchemin "Murmure de Gaïa", lui conférant le pouvoir de communiquer avec les animaux sauvages et créatures d'Ephaëlya.



[♦ Capture de ma chimère de feu : Ici.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Lun 3 Sep 2012 - 15:31

Bien sûr, cela faisait déjà un moment que de vagues rumeurs à propos d'une guerre imminente se faisaient entendre. Mais Lolia avait été bien trop occupée ces derniers temps que pour y prêter une réelle attention. Il était de plus en plus rare qu'elle ne s'aventure dans une ville depuis sa rencontre avec la jeune Nakomis. Elle avait sans conteste privilégié les bois et les chemins moins fréquentés. Il était donc tout à fait compréhensible que ses fines oreilles n'aient pas eu vent plus tôt des enjeux de cette guerre.
Et il fallait bien avouer qu'elle s'en mordait les doigts.
Lolia avait atteint depuis peu l'âge adulte des elfes, ce qui avait donc signé son départ pour l'aventure. C'était monnaie courante pour un elfe que de quitter le nid familiale lorsque celui-ci atteignait ses 120 ans. C'était l'âge ou un appel de curiosité et d'individualisme se faisait. Néanmoins, malgré l’éloignement et la solitude, jamais Lolia n'avait cessé de vénérer son peuple ainsi que la grande prêtresse.
Et voilà que, à peine de retour à Ardamir, tout se révélait. Son peuple emporté dans une guerre promettant d'être sanglante et Narya Galdariel lâchement assassinée par un lycan.
La guerre allait éclater d'un jour à l'autre, sans aucun doute. Et la jeune elfe comptait bien y prendre part. En réalité, elle n'en avait pas tout de suite été si certaine. Il lui avait fallu réfléchir une journée entière avant de prendre sa décision définitive. Et cela pour plusieurs raisons.
Tout d'abord, et ce malgré le fait qu'elle avait déjà combattu quelques fois contre des hommes, un vampire, des farfadets et même un jour un dragon, elle ne pouvait pas se targuer d'avoir une réelle expérience de la guerre. Jamais elle n'avait eu l'occasion de combattre avec un si grands nombre d'alliés et d'ennemis en même temps. La mêlée était encore une chose inconnue à ses yeux.
Ensuite il y avait la question des enjeux. Voulait-elle vraiment participer à une guerre entre elfes et lycans ? Voulait-elle être une des protagonistes de la séparation et de la haine probablement définitive de ces deux peuples ? Alors qu'elle avait déjà côtoyé à maintes reprises des représentants lycans qui lui avaient semblé tout à fait respectables. Elle était bien consciente qu'il ne fallait pas tous les mettre dans le même sac. Néanmoins, ... ils avaient assassiné la grande prêtresse. Ce n'était pas rien !
Pour finir, d'un point de vue plus égoïste, elle n'était pas non plus certaine de vouloir s'engager dans une guerre aussi périlleuse. Pourtant, elle avait pas mal de talent dans le maniement des armes. Mais elle devait bien s'avouer qu'elle avait un peu peur à l'idée de partir se battre.
Pourtant, et malgré toutes ces réflexions, Lolia avait bien prit sa décision. Elle se battrait. Elle se battrait aux côtés des siens et cela même si elle devait y laisser la vie. Après tout, c'était une question d'honneur.

Ce fut donc d'un pas décidé qu'elle s'aventura dans les ruelles de la grande cité elfique et d'une main ferme qu'elle poussa la porte de la caserne, toute prête à écouter le discours des membres de l’Alliance.


- Bonjour, je me nomme Lolia Ambraleya et je viens me joindre à vos rangs.



HRP :
Spoiler:
 

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Lun 3 Sep 2012 - 16:53

Voilà maintenant 4 jours depuis que je suis arrivé à l’arbre aux lucioles, cet arbre est pour moi l’une des plus belles choses qu’Evanya possède. Rien que le regarder m’apaise et pourtant. Quand on m’annonça que notre première prêtresse était morte tuée sans raison par un loup, cela me brisa le cœur. J’avais du mal à croire ce que l’on me racontait, les loups étaient-ils tombés si bas, j’avais combattu aux côtés des loups à plusieurs reprises surtout pendant la grande guerre et déjà à cette époque on disait des loups qu’ils étaient incontrôlables, mais c’était faux. Ils ont toujours combattu avec courage et jamais je dis bien jamais je n’ai vu un loup fuir pendant la bataille, quelle autre race pourrait se targuer d’un tel courage. J’avais bien compris que ce qu’il manquait à cette race était un chef un leader qui pourrait canaliser cette soif de combat, mais jamais je n’aurais imaginé qu’ils pourraient à ce point déraper dans la violence gratuite. Je ressentais ce besoin de comprendre comment une race pouvait à ce point changer en un laps de temps si court, mais on ne me laissa pas le temps de faire quoi que ce soit. Alors que je me dirigeais en direction de Thaodia, j’appris au village de Lim que le commandent de l’armée elfique, Ayliän Faën avait exécuté l’assassin qui s’avérait être le second des Croc-Noir. Cet acte, comme on pouvait s’y attendre déclencha la guerre.
La dernière fois que j’avais combattu sous les bannières elfiques, c’était pendant la guerre des titans, mais je n’avais pas le choix j’avais toujours cette envie de comprendre ce qui avait changé chez les loups et quel meilleur moyen - de comprendre les intentions d’un peuple - que la guerre.

Je me rendis donc à la caserne la plus proche, il fallut que je patiente quelques minutes avant de pouvoir me faire recenser. Quand ce fut enfin mon tour je fis tomber ma capuche, l’homme eut un rictus en voyant ma tête.

- Sirawin Sondir, ancien soldat de l’armée, je serais le plus utile en première ligne.

L’homme me fixa de nouveau et je crus apercevoir un semblant de considération dans son regard. C’est comme cela que fonctionne l’armée ; peu importe ta tête ce qui compte c’est ce que tu vaux au combat.
Quelques jours plus tard une liste fut affichée ; Sondir Sirawin ¬- Bataille à la frontière -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mar 4 Sep 2012 - 19:49

Quelques mois passèrent depuis le départ du belliqueux, quittant de force et dans la honte les frontières du désert. Nombreuses furent ses aventures, que ce soit combats sans cesse, beuveries dans toute sortes de tavernes ou bien chaudes rencontres avec la gente féminine. En quelques mois, avait-il vécu bien plus d’aventures qu’il n’aurait vécues de sa courte vie au sein du Zénith. Au fil du temps, il apprit donc valeurs lui étant autrefois inconnues; L’humilité même envers races toute autres, camaraderie avec le plus commun des hommes et même …l’amour d’une demoiselle.

Maintenant bien sur de lui, il revint donc parmi les siens, faisant face à ses erreurs d’antan. Son arrivée à peine prononcée, il scanda nombreux discours et belles paroles, ralliant le cœur des hommes à sa cause. De ce fait, il sépara la populace en deux; D’un côté, les fidèles à la garde se faisant la majorité des forces armées. De l’autre, les bonne gens mécontents du règne malsain du lieutenant, se faisant une grande partie du peuple, divisions fidèles au belliqueux et l’Ordre de chevalerie. C’était donc dans l’amertume que Broméus voyait la ville de Cahal, étant autrefois unie et prospère. Après tout il était l’un des fils héritiers, il était donc son devoir de combattre la corruption afin de rendre quiétude à son futur peuple.

Malgré tout, il était plus qu’heureux de reprendre ses vieilles habitudes et de se rétablir parmi les siens. Faire bonne parure, entrainements militaires mais surtout, la facilité d’approche envers demoiselles faisaient de lui un homme comblé. En ce bon matin, chevaliers de Solare étaient en charge de l’entrainement, rendant celui-ci du moins difficile. Le soleil levant plombait sur les hommes dénudés, rendant leur tâche encore plus difficile.

Faisant des pompes au rythme de Sir Antoine, Broméus vit donc du coin de l’œil un cavalier s’approcher, lui tendant de ce fait une missive. ‘’Pour vous, Monseigneur de Cahal.’’ Sur ces dires, le jeune tourna le regard vers son mentor, attendant permission de se lever. D’un air taquin, le chevalier de Solare fit donc un clin d’œil à son égard, le provoquant d’un duel d’endurance. Comme deux gamins, ils se fixèrent des yeux tout au long de cette bataille interminable, pendant que le cavalier regardait la scène. Quelques instants passèrent, leurs bras se faisant de plus en plus faibles, puis finalement Antoine flanchit sous l’orgueil flagrant du belliqueux.

Répondant d’un clin d’œil à son tour, Broméus se leva donc comme si de rien était, pour ensuite prendre cette fameuse missive. Cachetée du blason des armées d’Oryenna, il put donc y lire :

La guerre entre l’alliance et les rebelles est imminente. Je fais donc appel à toi, fils du Zénith, et à tes confrères qui suivront ta cause. Rejoint moi à la cité de l’Aurore, et ensemble nous marcherons sur nos ennemis.

Au bas de la lettre se trouvait la signature d’Aaron, commandant en chef des armées. Aimant bien ce qu’il venait tout juste de lire, Broméus passa donc cette missive à Antoine, celui-ci interrompant de ce fait l’entrainement. Pendant qu’elle se passait entre chevaliers, le belliqueux fit donc ce qu’il était le meilleur, scandant un bon discours de sa langue acérée. D’un ton fervent et entrainant, il leva donc la voix haut et fort, s’adressant aux troupes lui étant fidèles.

‘’Cette lettre s’adresse à vous, fils du Zénith! Bien que notre devoir fût autrefois de protéger les frontières de ses envahisseurs, il n’en est rien à ce jour. Le commandant des armées fait appel aux soldats du désert, et je crois qu’il est grand temps de rendre honneur à l’Oryenna!!’’

Sur ces paroles, tous s’écrièrent en guise d’accord. Bien qu’il semblait du moins motivé, au plus profond de lui le belliqueux s’inquiétait. Non point sur l’issue de la guerre, mais bien du sort de ses habitants. Priver sa ville de ses troupes était un grand risque, laissant au pouvoir le lieutenant de la garde. Il partirait donc avec son élite, laissant Cahal sous protection d’hommes de confiance. Sur ce cours silence, Broméus sortit donc de ses pensées, scrutant ensuite du regard tous et chacun les inondant de belles paroles.

‘’Nombreux seront ceux qui diront qu’il n’en est rien de notre devoir, je leur répondrai de ce fait qu’ils sont fourbes et lâches. Nos obligations ne s’en tiennent pas à rester cloitrés entre nos frontières, mais bien de défendre à tout prix l’humanité. Je crois qu’il est grand temps de bastaille, mais en plus de démontrer que nous sommes l’élite des hommes!

En but de terminer son discours, il leva donc le bras droit bien haut, reprenant d’un ton plus entrainant que jamais :

‘’Je, Broméus de Cahal dit le belliqueux, fils héritier du Zénith, protecteur du désert, défenseur des hommes et chevalier de l’Ordre, ferai honneur à l’Oryenna en répondant à l’appel!! Ensemble nous marcherons sans aucune pitié sur les troupes ennemies! Êtes-vous avec moi?’’

Sur ces dires, tous levèrent le poing vers le ciel, s’écriant tous ensemble trois fois ce mot qui leur était si chère : ‘’Cahal’’ Sans plus tarder, tous se mirent aux préparatifs, rassemblant leurs avoirs de soldats. Au lendemain de ce discours, cavaliers du Zénith chevauchèrent sous le regard chaud du soleil vers la capitale de l’Aurore, y rejoignant chevaliers de l’Ordre. Cinquante hommes au total, tous dotés d’armures de plaques plus lourdes les unes que les autres. La plupart cavaliers, d’autres phalanges accomplis et le reste soigneurs de guerre. N’étant pas la plus grosse des armées, elle était toutefois constituée d’une élite inébranlable, ordonnée et unie. De son orgueil et sa confiance inégalable, Broméus dirigerait ses fidèles au sein de ce lieu tant craint des hommes, l’Égorgeur du Dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 5 Sep 2012 - 12:56

Des semaines et des semaines de voyage, le jeune Erudit qu'était Logan Ditesin commençait à sentir le besoin de s'arrêter un moment afin de faire un point sur ce qu'il avait découvert pour le moment. Il avait déjà traversé le territoire des Nains, celui des Vampires (de jour naturellement), celui des Elfes et bientôt il ferait halte chez les Lycanthropes, derniers êtres du Monde qu'il n'avait point encore cotoyé. En effet, il n'incluait point les Marcheurs et encore moins les Centaures. Tout le monde se demandait toujours pourquoi il faisait tant de périples de par le monde, en particulier parce qu'il faisait partie des jeunes Stratèges de l'Armée d'Oryenna. Même lui d'ailleurs se demandait parfois le but de tout cela si ce n'est pour un but militaire... Qui sait?

Ce soir-là donc, il s'arrêta dans une auberge elfique et pendant qu'il buvait tranquillement son verre d'hydromel, il entendit deux elfes parler d'une soit-disant guerre. Le jeune homme tendit aussitôt l'oreille afin d'en apprendre un peu plus sur cette actualité qu'il ignorait visiblement. Il apprit donc que les Elfes allaient entrer contre la Meute des Croc-Noir... Une meute de Lycanthropes dont la réputation était toute aussi sinistre et mauvaise que le nom même de la Meute... D'après les dires des deux êtres aux grandes oreilles, le défunt Second des Croc aurait tué la Première Prêtresse des Elfes, ce qui visiblement avait déclenché la colère de leur Commandant des Armées qui, avait assassiné ledit assassin. Aujourd'hui animés par une froide vengeance, les Deux Camps allaient se livrer une bataille qui s'annonçait terrible... Hum intéressant se disait le jeune homme, de quoi alimenter les contes historiques. Il réagit instantanément lorsqu'il entendit prononcer le nom du Commandant en Chef des Armées d'Oryenna... Ainsi donc les Humains allaient eux aussi se joindre à la Bataille... Très intéressant, se dit Logan qui, ayant fait voeu d'allégeance à l'Armée, allait devoir se battre et apporter ses connaissances en matière de Stratégie guerrière . Il finit donc rapidement son verre et partit en direction de la Capitale d'Evanya...

ARDAMIR: caserne elfique

Lorsqu'il arriva à la Caserne elfique, il se présenta dignement comme il sied à une personne de son statut:

" Bonjour, je me nomme Logan Ditesin, de la Maison Ditesin, je suis venu en ce jour afin de vous apporter mon soutien ainsi que mon savoir-faire pour la très proche guerre que vous allez faire contre les Croc-Noir. Faisant partie de l'Armée d'Oryenna, je suis donc tout à fait apte à me servir d'une lame. "

L'Elfe qui le toisait, hocha la tête et lui fit signe d'entrer à l'intérieur de la Caserne. Aussitôt, le jeune Logan se dirigea vers les Quartiers du Commandement allié et attesta qu'il participerait à la Bataille de la Muraille de Melethë
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mar 11 Sep 2012 - 1:16



« Serrons-nous la main, prions, espérons, fermons les yeux, soyons-forts et la voix nous guidera. »

Jusqu'ici, le pieds n'est plus lourd, il suffit de faire trois pas et nous laisser guider par la lumière. Ce matin l'elfe s'était levée tôt, la veille avait été mouvementée mais si fantastique. Dès le levé du soleil, la jeune femme était prête à la guerre, en compagnie de son frère, elle dit au revoir à sa famille ou peut-être devrait-elle leurs dire adieux ? Sait-on jamais, la vie nous offres un tas de mystère. Passant les portes jusqu'à traverser et quitter le village, elle se dirigea vers le conseil avec son grand frère. Elle était confiante, mais apeurée, son frère semblait comme toujours, courageux, fier, fort mais pensait-il la même chose qu'il paraissait ? Peut-être elle ne le saura jamais.

Le conseil n'était plus très loin, elle ne pouvait plus reculer, il était déjà trop tard pour partir, le matin, c'était celui-là, le seul et l'unique, la guerre allait bientôt commencer. Son inscription était tardive, mais elle eut besoin de beaucoup de temps de réflexion, son frère lui faisait partit de la guerre depuis longtemps, il devra donc la soutenir comme il l'a toujours fait. Le long du trajet se fit en silence, sauf les quelques fois où la jeune femme et la jeune homme échangèrent chacun un mot remplit d'ambition et d'espoir.

« Nous allons survivre, se battre et gagner, n'est-ce-pas Lynen ? »

« Oui..Certainement, je ne voudrais pas te perdre, je me battrais à tes côtés jusqu'à ce que la mort m'en empêche. »

Dit-il sur un ton solennel.

Passant la grande porte du conseil, les deux, main dans la main ne passèrent inaperçus. Le grand Ashley s'avança en guida sa jeune soeur et l'entraîna au poste d'inscriptions, remplir quelques scripts et quittèrent les lieux pour rejoindre la conférence. La Frontière sera notre bataille. le conseil, un bon vieux topo de la sécurité, confiance et la gloire pour se remonter et gagner de la forte intérieurement. La jeune Gwen reconnu de suite le commandant qu'elle avait croisé la veille en tête à tête. Elle resta aux côtés de son frère puis observa le général, il l'avait surement remarqué lui aussi. Le temps passa, les mots creusèrent tous chacun un chemin jusqu'au coeur et l'esprit de l'elfe, il fallait gagner, il fallait mettre un terme à tout cela et mériter la paix.

Ses yeux se fermèrent, sa main serra celle de son frère, le coeur battant la chamade, plus les minutes passaient, plus elle avait l'envie d'en finir une fois pour tout, gagner et sentir cette sensation merveilleuse que produit la victoire, cette sensation qu'elle cherchait, qu'elle désirait, elle désirait la victoire et allait se surpasser pour goûter à la passion de la vie, du bonheur et de la paix qu'elle voulait connaître, qu'elle devra connaître, qu'elle va connaître.

Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 224
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   Mer 12 Sep 2012 - 15:22

Braves combattants, courageux guerriers et aliénés sanguinaires,

La guerre est à présent commencée... et vous êtes 21 participants à la baptiser.
Vous êtes dorénavant des héros en Ephaëlya... va savoir maintenant si vous y survivrez pour goûter à la renommée.

Les inscriptions resteront ouvertes durant la presque totalité de la guerre!
Vous connaîtrez tous les détails de votre bataille en ces liens ci-dessous!


L'Alliance contre Croc-Noir

I. A la frontière des contrées...

- Bataille à la Frontière : http://www.ephaelya.com/t5425-la-bataille-a-la-frontiere

- Bataille de l'Egorgeur du dragon : http://www.ephaelya.com/t5423-la-bataille-de-l-egorgeur-du-dragon

- Bataille de la Muraille de Melehtë : http://www.ephaelya.com/t5424-la-bataille-de-la-muraille-de-melehte


Bonne chance et... éclatez-vous (dans tous les sens du terme)! Smile



Ps : Ce sujet restera ouvert pour permettre aux membres le souhaitant de s'inscrire à la guerre..



_________________

~ Livre de rapports d'Ayliän ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Alliance contre Croc-Noir   

Revenir en haut Aller en bas
 

L’Alliance contre Croc-Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ordre du Croc Noir.
» Phoenix contre Loup noir.
» Le Fils de Croc Noir [ CLOS ]
» L'attaque des Croc-Noir - Terminé
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-