Partagez | 
 

 Direction Evanya [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Direction Evanya [Abandonné]    Dim 22 Avr 2012 - 1:05

5ème cycle de Faunyël, Mortaeï 30 An 244

Je marchais dans les rues d’Ambroisie, fuyant cette dernière comme la peste. Les marcheurs étaient là et je savais que je ne ferais probablement pas long feu. Je marchais d’un pas rapide et vif, ma robe grise, tacheté de couleur fauve semblait faite dans un tissu si léger et fluide qu’on aurait presque pu penser qu’elle avait été tissée dans les nuages. Je continuais ma route, quittant l’enceinte des lourds murs de la cité, continuant mon errance comme une vagabonde. La nuit était tombée depuis peu de temps mais je m’étais mise en route dès que possible. Pour camoufler mon visage, je portais un foulard couleur terre et je portais des bottes et non pas des talons pour progresser plus vite.

Une fois en dehors des remparts de la cité, c’est la forêt qui s’étendait à perte de vue. J’avais un but précis pour le moment, je devais me rendre chez les elfes, même si la situation entre nos deux races était un peu bancale, j’avais besoin d’acquérir une monture. Après avoir vaillamment combattu un dragon en compagnie de mon frère, je me suis mise en tête d’acquérir moi-même une de ces créatures célestes. Je ne savais pas encore lequel j’achèterais mais en tout cas, nous devrions tout deux nous choisir et nous accepter, jamais je ne forcerais une de ces magnifique forme de vie à devenir mienne. Je resterais celle que j’ai toujours été et celle que je serais toujours, une vampire avec sa propre volonté qui se laisse pourtant mener par le bout du nez en apparence.

Dehors, tout était recouvert de neige, depuis plusieurs jours déjà. C’était inhabituel pour la saison, les Dieux semblaient nous avoir abandonnés pour le moment. Ils semblaient avoir décidé de laisser leurs protégés seuls. Levant la tête vers le ciel nocturne, je tentais de déceler quelque chose, un signe, un moindre détail à me raccrocher mais je ne pouvais pas, je n’avais rien trouvé, je n’avais rien de remarquable pour attirer mon regard et je suis retournée vers mon chemin que je traçais moi-même dans la neige.

Mes mains posées sur mon foulard pour le maintenir en place, je continuais de progresser ainsi. Je n’avais pas croisé âme qui vive depuis mon départ, je n’avais rien vu ni entendu de vivant. Le monde semblait s’être arrêté de tourner, seules les successions du jour et de la nuit me permettaient de continuer à croire qu’il y avait de la vie quelque part. En progressant, je me suis souvenue d’un détail qui m’échappait depuis plusieurs heures déjà. Je devais manger. Je ne m’étais pas abreuvée depuis plusieurs semaine mais j’atteignais à présent mes limites. Je devais trouver quelqu’un pour refaire mes forces, sans quoi je ne réussirais jamais à aller chez les elfes.

M’arrêtant soudainement, je me suis fié au silence de la forêt. Je savais pourquoi tout était silencieux comme cela. Les marcheurs n’étaient pas loin d’une part, mais d’une autre part, il y avait également cette histoire de neige, les animaux étaient retournés en hibernation forcée ou n’avaient pas eu le temps d’en sortir. A présent, je devais me fier à mon observation et à rien d’autre. Un léger bruit sur ma droite attira mon attention. Sans plus attendre, je me suis mise à courir dans cette direction. Aussi silencieuse que si je courrais sur un tapis de mousse, mes pas ne faisaient aucun bruit pour les oreilles qui n’étaient pas celles de vampires. Une fois ma proie à portée de vue, j’ai accéléré encore un peu avant de lui bondir dessus, l’entrainant dans un roulé boulé avant de montrer les crocs et de feuler comme un animal. Mes crocs déformaient la beauté habituelle de mon visage, devenant celui d’une tueuse sans cœur. Devenant mon vrai visage, celui que peu de personnes encore vivantes avaient vues.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Direction Evanya [Abandonné]    Sam 28 Avr 2012 - 6:33

Plusieurs semaines étaient passées depuis mon retour en terre de Màvreah, je reprenais peu à peu mes habitudes, cela avait été difficile après mon long périple dans les différentes contrées de ce pays, où j'ai pu rencontrer, observer des gens différents mais aussi apprendre les coutumes, rumeurs ... de ces contrées.
Durant ces semaines, j'avais eu vents de rumeurs malfaisante à propos d'une nouvelle race, d'être inconnu qui sont apparus un peu partout, je décidais d'aller voir cela de mes propres yeux dans la capitale des vampires.

Je marchais donc sur les chemins se rendant à la capitale, seul sur les côtés ne voulant pas me faire remarquer ou simplement perdre du temps. Pensant tout du long à ce que pouvais être ces nouveaux êtres, si ils pouvaient être nuisible pour notre espèce, si ils étaient nombreux... me rendant compte ensuite compte du temps m'entourant, le froid; cela durais depuis trop longtemps, j'étais partis de ces terres que la neige était là et en revenant presque deux saisons plus tard, elle persistait.

Me perdant de plus en plus dans mes pensées, marchant machinalement, pas après pas, si j'étais arrivé à destination je ne me serais surement pas rendu compte, si le voyage c'était fais sans embûche, sans qu'une présence n'interpelle mes sens de vampire, je stoppais net ma démarche, sortant mes mains de mon long manteau, adoptant une posture défensive, parant à toutes éventualités. J'attendais de voir ce qui allait ce passer, si je m'était fourvoyé sur la possibilité d'être épié ou tout autre activité nuisible .

Une fois encore tiré de mes pensées par surprise, de je ne sais où je me retrouvais roulant à terre, m'écartant de ma position initiale pour me retrouver plusieurs dizaines de mètres plus loin, la neige se mettant sur moi, en plus de ce possible ennemi, le temps de retrouver mes esprit, c'est à dire quelques secondes, passant véritablement en posture défensive, qui se traduisait par le changement de couleur de mes cheveux passant de blond, tel le soleil à son zénith à brun le plus sombre. Mes paupières se rouvrant, découvraient avec stupéfaction un être féminin sur moi, feulant , je l'expulser à plusieurs mètres de moi, et me remettait sur mes pieds à la rapidité d'un vampire, rapidité visible uniquement par ce de mon espèce.

Ne replongeant cependant pas comme précédemment ,dans mes songes, je réfléchissais à toutes les possibilités, qui était ce? ce qu'elle me voulait, si j'allais m'en sortir...?
Je la laissais entreprendre la prochaine action, le temps pour moi d'analyser correctement la situation et les opportunités s'offrant à moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Direction Evanya [Abandonné]    Dim 29 Avr 2012 - 14:40

Nous étions tous les deux recouverte par la poudreuse, c’est là que j’ai vu pour la première fois son visage. Mais je n’ai pas pu en profite rà proprement parler, ses cheveux d’un blond si pur et infantile se changèrent en une masse noire et sombre comme une nuit sans lune. Avant même que je n’ai eu le temps de me remettre de cette suprise j’ai été violemment repoussé, ayant baissé stupidement mes défenses. Allongé dans la neige, je l’ai vu se relever si vite que son odeur même n’était pas un leurre, c’était bien un vampire.

Je me suis relevée doucement, sans montrer aucun signe d’agressivité, mis à part mon visage toujours aussi peu amical. Je ne pouvais pas attaquer un de mes confrères, je ne pouvais pas me nourrir sur lui. Mon visage se détendit lentement, mes crocs disparurent de sa vue et l’agressivité disparut de mon visage, ne laissant pour seule trace mon regard noir qui se teintait de rouge au fur et à mesure. J’avais soif, plus que ce que je ne pensais, portant une main à mon ventre, j’ai exercé une pression dessus, dans un vain espoir de calmer mon estomac qui ne cessait de me réclamer du sang en me faisant légèrement souffrir.

Nous avons toujours été pâle, mais je l’étais encore plus que la normale. Le manque de sang se faisait cruellement sentir, et je savais ce qui allait se passer. Cela m’était déjà arrivé une fois. Me refusant à boire de Son sang, j’avais fini par devenir folle et à finalement sombrer dans la torpeur. Je savais que mes heures étaient comptées avant que je ne sombre à nouveau dans cet état de stase insupportable, à la merci de tous, à attendre qu’un pauvre malheureux me donne son sang. L’heure n’était cependant pas aux suppositions ou à quoique ce soit de futile. Je devais m’excuser pour ma conduite déplorable, même si je n’en avais pas envie. Ce que je ressentais était naturel mais pas excusable. M’appuyant sur l’arbre derrière moi, j’ai relevé la tête et fermé les yeux, offrant inconsciemment ma gorge à cet homme. La tête posée sur le tronc ma voix fusa, légère, faible mais sans marque d’agressivité, retrouvant mes vieilles marques.

« Je suis… désolée. Je ne pensais pas que vous étiez un vampire. Je vous prie d’accepter.. mes plus plates excuses. »

Inspirant doucement, j’ai rouvert les yeux, avant de faire quelque pas de manière assurée, ayant chassé mon malaise de manière temporaire, en apparence seulement. Mon regard devenu entièrement rouge était posé sur lui, sur sa gorge. Je voyais la veine dans laquelle je pourrais trouver du sang, je savais que je pourrais boire sans le tuer, suffisamment pour me remettre sur pied. Je savais que rien qu’en quelques gorgées, je pourrais me retrouver sur pieds.

Sans m’en rendre compte je m’étais approchée à nouveau de plusieurs pas, et il s’en était fallu de peu pour que je ne regarde pas une fois encore sa gorge, mes canines prêtes à percer sa joue.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Direction Evanya [Abandonné]    Mer 9 Mai 2012 - 1:51

Elle s'était retrouvée plusieurs mètres loin, j'avais su garder mon sang froid ainsi que mon instinct de riposte près, ces mois de voyages n'avait pas servis à rien après tout.
J'étais debout, l'observant toujours, ne sachant pas si c'était une vampire rôdeuse, vagabonde, sans éducation, un être vulgaire portant le nom de mon espèce, vampire.
Je me demandais pourquoi elle m'avait attaqué et comment se finirait cette rencontre, je n'avais aucunes envie de me battre, je n'étais pas venu pour ça, ni pour perdre mon temps durant des heures de poursuites, d'essoufflement et d'épuisement.

Mes mains vinrent se placer se placer sur mon manteau léger, plus pratique pour ce genre d'aventure et de longue distance, pour y ôter la neige s'y trouvant, évitant de l’abimer à cause de l'humidité et en attendant qu'elle se décide à évoquer ses intentions . Sans m'en rendre compte, attitude naturel pour moi et ma seule particularité physique me distinguant de mon espèce, mes cheveux, ils changèrent encore de couleur, pour adopter un gris soyeux, reflétant ma neutralité, ne la voyant plus comme une ennemie potentiel du à l'appartement de son sang, mais la méfiance était toujours là; ce gris ne faisant cependant pas passer pour plus vieux que mon âge, il était ...jeune, intense , clair; tout en se faisant je m'approchait d'elle voulant l'examiner, remarquant qu'elle devait être en panique ou nervosité intense, elle bougeait énormément, à la limite de gesticuler comme un enfant qui ne désire qu'une chose puéril .

Elle avait déjà fais quelques pas, quand j'entrepris mon premier quand elle pris enfin la parole, pour s'excuser.
A mon plus grand plaisir toutes mes interrogations sur sa ligné disparurent ou presque, comme tout le monde, une infime partie de mon sentiment d'incertitude persistait, mais j'étais toute fois rassuré.

« C'est accepté et oublié, désormais vous savez au moins à qui mon sang appartient .»

Toujours dans l'objectif de ne pas m'attirer d'ennuis, de perdre vainement et inutilement du temps, je tentais d'entreprendre une bonne approche. Je remarquais également, faisant le rapprochement de tous ces gestes, de son comportement, son attitude , puis ses mâchoires bougeant légèrement je compris qu'elle était affamé, elle n'avait pas dû se nourrir depuis des jours pour ne pas se contrôler et obéir ainsi à ses instincts primitif.
Passant une main dans mon dos, y sortant une poche en cuir replit de sang humain, remplie la veille au matin, lors de mon départ puis lui tendis.

« Tenez, je déduis de votre comportement, que vous n'avez pas dû vous nourrir depuis des jours ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Direction Evanya [Abandonné]    Mer 16 Mai 2012 - 17:06

Je semblait totalement sous le contrôle de ma soif, je n’avais plus aucune volonté ni aucune domination de moi-même, je n’étais plus bonne à rien, mis à part être faible. Il ne semblait pas énervé par mon agression, pourtant il y avait toutes les raisons possibles et imaginables pour l’être.

Il se contenta de retirer la neige de son manteau tandis que ses cheveux prenaient une teinte plus claire et plus adaptée à l’environnement. Je n’avais pas souvent vu cela, mais les miens avaient toujours été plein de ressource et de surprise. A mon plus grand soulagement, il accepta mes excuses. Je n’aimais pas me mettre en froid avec les miens, surtout lorsqu’ils étaient un minimum charismatique. Mon regard fou s’arrêta sur sa main qui tenait une poche de sang, cela se sentait. Mon regard devint alors aussi rouge que le sang lui-même. Je n’avais qu’une seule envie, me jeter dessus pour la vider entière, boire jusqu’à se que ma soif se tarisse en parti mais je ne pouvais pas, je ne devais pas me montrer aussi faible.
« Votre geste est fort noble et vous m’en voyez flatté messire. Mais je ne peux accepter ainsi d’être assistée. Et au risque de vous froisser, cela ne fait pas des jours que je n’au pas bu, mais bien plus que cela. Je ne suis pas une de ses jeunes vampire…»

M’arrêtant là sans en dire plus, j’étais pourtant totalement explicite. Je n’étais pas comme ses vampires à courir après la moindre goutte de sang dès que l’odeur s’en faisait ressentir. J’étais une sang pur et même si cela en se voyait pas en ce moment même, j’avais une certaine dignité et un rang à conserver.

Posant ma main sur la sienne avec douceur, je l’ai repoussé pour qu’il récupère son sang. Je n’étais pas raisonnable, j’étais folle mais je préférais m’enterrer dans ma fierté plutôt que de céder simplement. Surtout que je n’aimais pas l’idée d’être ainsi assisté, même si beaucoup n’hésiteraient pas à me contredire, m’affirmant le contraire. Je savais que je n’étais pas une faible, malgré l’image que je donnais de moi. Si je pouvais conserver un minimum d’honneur en ce moment, je le ferais sans hésiter.

Reculant d’un pas ou deux, le regard toujours aussi écarlate, je m’efforçais de regarder ailleurs que dans sa direction, j’en avais cruellement besoin, j’avais besoin de faire autre chose. C’est ce que j’ai fait, m’asseyant sur une souche d’arbre qui semblait m’appeler sans aucun doute. J’étais fatiguée, j’étais assoiffée et irritable et je préférais encore fuir plutôt que de me rabaisser à lui dire oui, à moins qu’il ne trouve les mots.

« Que faites vous ici si ce n’est pas indiscret ? »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Direction Evanya [Abandonné]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Direction Evanya [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-