Partagez | 
 

 Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 18:39

Ces dernières semaines avaient été très agité pour le simple loup que j'étais, j'avais décidé d'arrêter de vivre dans le passé, j'avais découvert mes origines de drack grâce à Maldrik, le chef de la meute de Nord-Bois et aussi j'avais fait la connaissance d'une sublime vampire nommait Kristan Shine. Et après, on dit qu'il n'y a rien qui se passe dans Ephaëlya en ce moment, ça sonnait faux à mon oreille. En quelques semaines, j'avais connu plus de péripétie que dans tout le reste de ma vie. Je me préparais à rentrer dans ma meute, j'y étais médecin, c'était un peu inutile vu que les loups pouvaient se guérir de tous les poisons et ne pouvait être blésé que par l'argent. J'aurais dû faire forgeron, là j'aurais eu du succès. Mais, j'étais allergique au travail des armes, je n'aimais pas faire des armes, j'aimais seulement m'en servir. Loup patrouilleur, c'était un bon métier, mais en ce moment il n'y avait rien qui se passait dans Thaodia et donc ce serait des nuits à veiller pour rien. Soldat, être enrôlé dans l'armée lycanne, je n'aimais pas la discipline et l'armée, c'était la discipline. Je me ferais virer le premier jour. Je ne savais que faire de ma vie, mais je n'avais que vingt-ans, ce n'est pas comme ci, j'avais quarante ans et je n'avais toujours pas de métier. J'avais fait le métier de chasseur, mais on s'occupait principalement de lapin, ce n'était pas emballant, j'aimais vivre dangereusement. Le danger, ça nous prouve que l'on vit. J'avais une passion pour les poisons et pour la chasse, c'est pour ça que des moments, je passais des jours dans le territoire humain, on me connaissait sous le nom du docteur, mais je faisais principalement des victimes. Il y avait qu'une fois que j'avais sauvé quelqu'un, c'était un jeune enfant. Un poison par humain, ça c'était la vie.

La neige prenait encore beaucoup de place dans Thaodia et dans les autres territoires, ce qui m'apportait un avantage au niveau de la discrétion vu que j'étais moi-même blanc de pelage. J'avais un nouvel objectif depuis que mon passé ne m'était plus important. Il prenait mes nuits, comme mes jours, je ne faisais qu'y pensait, je pensais à une stratégie, non à des dizaines pour parer chaque faille. J'attendais le bon moment pour le lancer, mais il n'y en avait pas pour le moment. Je m'approchais de plus en plus du territoire d'Hurle vent, non que dis-je, j'y étais, mais avec cette neige, tout paressé différent, j'avais du mal à me repérer et soudain un craquement de branche se fit entendre, un regard autour de moi et une silhouette apparut, qui étais-ce ?


Dernière édition par Damon Martinez le Ven 4 Mai 2012 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 20:04

C'était le première fois que Maldrik s'aventurait aussi loin de ses terres, il cherchait encore d'autres Nord-Bois, des chiens errants, pour renforcer sa propre meute.
Il avançait vite sous sa forme humaine, préférant de loin marcher dans la neige de ses pas lourds d'homme.

Il faut dire que son "père" Elfe l'incitait vivement à parcourir le monde ainsi plutôt que sous sa forme de loup. Ses habit un peu défréchi pour la forme, il avait lutter durement avec les branches. Ceci ne serait sans doute pas arrivé si il prenait plus de temps.

Arrivé sur la colline vaste, Il poussait un hurlement digne des loup de meute, attendant un signe, une réponse, un simple appel aux Nord-Bois bien que ses timbres de Drack pouvaient paraître encore.

Il mit ses mains dans ses poche, et scrutait l’horizon de ses yeux acier. Si seulement un seul d'entre eux l'avait entendu. Il les attendait depuis si longtemps, il était seul, trop seul, depuis trop longtemps.

Un deuxième hurlement brisait le silence de la colline...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 20:28

J'avançais vers chez moi ou peut-être pas, j'étais un peu perdu quand soudain un hurlement se fit entendre, je sentais comme un simple appel, pas de rage, ni rien. Cela devait être un simple loup cherchant sa meute, je partais en direction du bruit, les collines étaient plutôt simples à monter, mais il ne fallait pas glisser, toujours la main sur mon katana, car lorsque l'on si attend le moins, l'attaque survient. Je vis avec surprise que mon interlocuteur était tout simplement Maldrik, je ne l'avais jamais vu s'aventurer ici, en même temps, ici se trouvait Kimaya et la dernière fois, j'avais bien vu qu'elle lui faisait de l'effet la chef. Je mis mes mains près de mon corps m'approcha de lui, il n'avait pas l'air d'avoir remarqué ma présence, j'avais décidé de me venger pour l'égalité de la dernière fois, je pris une boule de neige et lui envoya dans la figure avant de me cacher furtivement pour pas qu'il sache qui s'était.

Je n'allais pas faire le petit toutou qui a peur, je contournais son regard par le peu d'arbre qu'il y avait, la neige était en abondance comme d'habitude et les branches se trouvant sur le sol ne se voyaient pas et lorsqu'il craquait par contre, on les entendait et comme par hasard, une craqua au niveau de moi, normal c'était mon pied. La furtivité, ce n'était pas l'un de mes atouts, je devais me dépêcher, je pris quelques boules de neige et commença à courir et malheureusement, il y avait une souche et en tombant toutes les boules de neiges étaient dans ma bouche. Super, de la neige comme nourrir. Il m'avait sans doute repéré donc je me mis à crier : « Maldrik, c'est moi Damon. » tout en me relevant et me dirigeant vers lui, mais je n'étais pas parti sans rien dans les mains, il y avait une boule de neige dans chaque main et à sa vision, je lui tirais les deux boules. Je n'étais pas un grand viseur et les deux partirent dans d'autre direction que son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 21:17

Un boule de neige frappait son épaule, Maldrik cherchant de partout le petit polisson qui avait oser.. Un seul aurait été capable de ça... Et pourtant, il portait sa main à sa lame, un large sourire au lèvres. Le bruit de l'acier... Quel plus beau bruit pouvait être comparable à celui de "Clair-Obscur", l'acier Noir au coeur d'argent.
Il la posait sur son épaule, un main dans sa poche, toujours aussi désinvolte.


Puis ses yeux se posèrent sur Damon, gloussant un peu, Maldrik se mit en position de guerrier dans la neige. Lui avait l'habitude de son corps d'homme, et la neige était son élément. Les bruit des branches brisées lui indiquait clairement où se trouvait le jeune Lycan et même en contre sens du vent, il était certain de savoir qui se cachait derrière la sournoise attaque.

" - Je t'ai bien reconnu, petit frère! Il me semble que tu voulais en découdre? J'ai bien peur que tes frêles boules de neige ne suffisent pas. C'est aux armes que je te donnerais tes leçons, petits frère.."

Il reçut la deuxième boule non loin du visage:

" - Leçon numéro cinq: Toujours être sûr de viser juste, petit frère... Tu me payeras mille fois cet affront.."

Dit-il en riant. Et il mit son épée près de son corps, ôtant la main de sa poche pour rejoindre le pommeau à tête de loup. La lame glissant dans la neige dans sa course, laissant une belle trainée de poudreuse derrière lui. Il prit son élan sautant, levant bien haut son épée. Et la troisième boule s'écrasait sur son visage...

" - Cof cof cof! Leçon numéro six: toujours s'attendre au pire, surtout avec toi, petit frère."


Il riait de plus belle, ce n'était qu'un jeu entre ces deux là. Il écrasait sa lame non loin du corps de Damon. Son but n'était pas de le blesser, la lame retournée dans le sens non tranchant et bien visible. Il s’essuyait le visage, d'une main, reprenant le contrôle de sa vue et de son odorat. Et ses yeux acier brillant de bonheur, il fixait déjà sa cible, la pointant de son épée.

" - Allez! Petit frère! Viens donc! J'attends tes armes!"

Il l'attendait, tout était certains dans ses gestes qu'aucun mal ne lui serait fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 21:45

Je sentais Maldrik s'approcher à moi, sa présence me rendait un peu affolé, c'était un jeu pour nous, mais d'autre aurait vu dans nos actes, un futur combat. Je n'avais pas trop eu le temps de vivre avec ma forme d'humain vu que sur cinq années presque tout le temps, j'étais en loup pour m'y habituer. J'entendais sa voix, je me doutais bien qu'il aurait deviné que c'était moi, mais ma position aussi, je n'aurais pas pu le prévoir et en plus, il continuait de faire le professeur, c'était assez drôle. Ma première boule l'avait touché dans le dos, la deuxième l'avait raté et c'est à ce moment qu'il a reprit ses leçons : « - Leçon numéro cinq: Toujours être sûr de viser juste, petit frère... Tu me payeras mille fois cet affront. » Ensuite ma troisième boule, il l'eut en pleine tête, j'avais envie de crier de joie, c'était trop marrant et il reprit encore avec les leçons : « - Cof cof cof! Leçon numéro six: toujours s'attendre au pire, surtout avec toi, petit frère. » Il n'avait pas perdu son rire pour autant. Son épée qui avait nommé Clair-Obscur venait de s'abattre à ma gauche. Il attendait une attaque avec mes lames, mais j'avais mieux prévu. Je me suis mis à taper dans son pied et fit glissé ses pieds du sol et pendant qu'il était dans les airs, je tournais vers la droite avant de me relever en sautant et d'une pression, mon katana était dans les airs et en le prenant de la main gauche, je me mis en position de garde en attendant que mon frère se relève.

« Leçon numéro sept : Toujours tenir debout. »

Il m'amusait avec ses leçons et je pris la septième place. Lorsqu'il fut relevé, les coups pleuvaient, mais sa lame et la mienne étaient différentes, la mienne se positionner sur la vitesse et la précision avec sa fine lame, mais lui plutôt la force et avec cette lame, il aurait pu m'avoir de loin. Je devais faire preuve de stratégie, je fis exprès de reculait et de tomber avant de lui jeter de la neige dans la figure et en me relevant, je le frappais sans pour autant essayer de le blesser. Mon katana fit envoyer au loin et donc je pris les deux dagues qui se trouvaient dans mon dos. En garde, j'attendais qu'il réplique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Ven 4 Mai 2012 - 22:26

Plus le jeu du combat avançait et plus Maldrik y prenait un malin plaisir, cela se voyait dans ses yeux, dans ses coups, dans son sourire.

Les coups laissaient de petites étincelles, les bruits de l'acier tintant à merveille dans le silence de la pleine et Maldrik en noble guerrier, descendant de la lignée combattante des Titans, se régalait. Et voilà que le petit frère s'amusait dans le même jeu des leçons.

Pour une fois que Maldrik était à terre, Damon l'avait joyeusement surpris sur ce coup, agréablement même. Damon prenait en instinct, en sérénité et en assurance. C'était indéniable.
Se relevant à l'aide de l’appui de sa lame, Maldrik continuait.

Le regard brillant, tout deux, par l'appétit du combat, il montait une épaule pour éviter le jet de neige:


" -Leçon numéro huit: ne jamais être prévisible, petit frère"

Il montait sa la me sur son épaule, marchant en narguant son jeune frère à terre. Il reprenait position. puis courrait à nouveau à l'affront, toujours le dos de la lame pour ne pas blesser. Seul son sang serait versé, il se le disait avant chaque combat contre un semblable. Même si le goût du sang lui brûlait la gorge, il n'aurait jamais blessé Damon.


"YHAAAAAAAA!"

Les cris des guerriers valaient autant que l'appel de l'acier. Et au lieu de monter sa lame haute , au dernier moment Maldrik glissait allègrement dans la neige, passant sur le côté de damon. Sa lame guidant toute sa course, comme une luge.
Il la plantait au sol se redressant derrière le dos de Damon. Un renard contre un loup, ce n'est pas la lame qui fût utiliser mais le bras gauche de maldrik. Sous la gorge de damon, ses mains saisissant son coup et il se penchait en avant l'emportant avec lui. Enfonçant tendrement la tête de Damon dans la neige.

Il se plaçait sur lui,passant une jambe puis s'installant assis sur son petit frère allongés ainsi, imobiliser par le poid de Maldrik (qui ne devait pas peser si lourd au final) Emprisonnant ses bras par ses jambe, sa main sur sa gorge sans serrer.

Sa lame plantée non loin vibrait encore de l’appui de son maître. Il ramassait de la neige de sa main droite , éclaboussant la jolie bouille de Damon:


" - Ha ha! Comme ça, Monsieur aime la neige hein ! "

Et il se mit à rire de plus belle, encore et encore.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Sam 5 Mai 2012 - 0:12

Le travail que l'on m'a confié aujourd'hui, bien qu'il soit plus dangereux que le précédent est bien payé. Mes pas m'amènent dans les profondeurs de Thaodia, je ne me suis jamais aussi bien sentit chez moi qu'en cet instant. La longue couverture de neige a beau avoir engloutit cette terre lycane, toujours, je la reconnaitrais. Thaodia est belle, sauvage et indomptable à l'image des lycans. Je ne me lasserais jamais de son charme naturelle.

Le métier de mercenaire m'a permit de m'approcher de plus prés des bipèdes, j'y ai apprit à qui me fier et à qui ne pas l'être. Quand je travaille c'est toujours en solo, mon instinct et ma maîtrise de l'épée m'ont souvent tiré d'affaire. Je prends souvent des missions pour tuer des brigands, avec ce froid ils en profitent beaucoup pour s'attaquer aux caravanes.

Mais ce travail que je dois accomplir, est différent de tout ce que j'ai fait jusqu'à présent, je l'ai accepté à contre cœur. Mais je ressens au plus profond de mon instinct que quelque chose ne va pas. Pas d'indications particulières, juste un nom et une grosse bourse d'or en récompense. Ça c'est un boulot à double tranchant, le genre que je regretterais amèrement et pourtant je l'ai accepté.

La neige s'arrête de tomber, mes pas se font lourd dans cette blanche mousse. Je respire profondément l'air de Thaodia. Puis je me dis à moi même:

-Bienvenue chez toi...

Soudain, j'entends un cri perçant fendre l'air glacial:

"YHAAAAAAAA!"

Je me retourne, ce hurlement semble provenir de derrière cette butte enneigée. Ma curiosité me pousse à voire de quoi il s'agit. J'escalade avec difficulté et observe la scène. Deux hommes se battent dans la neige, l'un est plutôt grand à l'allure élégante et à la musculature fine. Ses cheveux noirs ébènes contrastent avec la blancheur du paysage, il doit avoir aux alentours de 25 ans peut être moins. Son opposant semble plus jeune que lui, plein de fougue et d'énergie pour un corps assez fin.

Je remarque aussi la couleur inhabituelle de ses cheveux, gris comme de l'argent. Je m'imagine qu'il doit s'agir d'un affrontement entre deux brigands, mais ils ne sont pas vêtus comme. Alors que les questions concernant ce combat bouillonnent dans ma tête, l'homme aux cheveux noir de jais effectue une rapide clef de bras pour immobiliser son adversaire, avant de lui envoyer une épaisse couche de neige dans la figure. Puis, il rit aux éclats:

" - Ha ha! Comme ça, Monsieur aime la neige hein ! "

Alors il ne s'agissait que d'un jeu? Sont ils frères? Les aurais je déjà croisé auparavant? J'ignore comment, mais j'ai comme l'impression que... Soudain, j'entends un lourd craquement sous mes pieds. L'endroit d'où je regardais la scène n'est pas stable et commence à m'entraîner dans une chute effrénée. Je m’exclame de surprise:

-OOOoooh nooooon!!

Je glisse pendant un long moment, je sens la neige froide s'infiltrer dans mon cou. Ma course s'arrête et je peine à sortir la tête de cette masse de mousse glacée. Je secoue la tête, quelques flocons s'éparpillent ici et là autour de moi. Et je tombe nez à nez devant les deux jeunes hommes. Je souris bêtement et leur dit:

-Hum... après une entrée aussi remarquée... je vous dis bonjour...messieurs... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Sam 5 Mai 2012 - 12:38

Le combat continué, la neige que je lui avais envoyée, eh bien. Il l'avait vu venir et avait mis son épaule pour la bloquer tout en continuant des leçons : « -Leçon numéro huit : ne jamais être prévisible, petit frère » C'est vrai que je faisais que lui envoyer des boules de neiges depuis le début donc, le prévoir que j'allais continuer était facile. Il me narguait tout en marchant, on aurait pu nous comparer à deux gamins. Je me relevais et me mettais en garde, je n'avais plus mon katana qui était un peu plus loin, j'étais donc armé de deux dagues et je comptais en découdre, mais sans vraiment le blessé. Il commença à crier comme un fou, on aurait dit un barbare du genre Thorolf, je ne le connais pas trop, mais j'avais entendu parler de lui à ce qui paraissait, il criait souvent son nom. J'avais envie de répondre : « Mais, il est con pourquoi il s'appelle lui-même ? » Je devais plutôt me préoccuper du combat là, il s'avançait vers moi et je l'attendais, mais soudain il glissa sur le côté et avant même de me retourner il était dans mon dos m'infligeant une clé de bras qui fit tombé mes dagues. Tombant dans la neige et ma tête la première, c'est comme la phrase qui disait : « La vengeance est un plat qui se mange froid » Mon plat, c'était de la neige et elle était froide.

Il était allongé sur moi, ses jambes bloquant mes bras ainsi que ma tête enfonçait dans la neige, sa main sur ma gorge sans pour autant la serrer. J'entendais trois bruits, le premier : mes dagues tombant sur le sol au moins à un mètre de moi. Le deuxième, la lame de Maldrik qui se plantait non loin tout en vibrant quand il s'appuyait dessus. J'avais la tête hors de la neige et la-il profita pour m'en remettre une couche en pleine tête et sortit une phrase ironique : « - Ha ha! Comme ça, Monsieur aime la neige hein ! » On ne pouvait pas dire le contraire, je faisais qu'en mangeait pendant ce temps, il riait toujours autant le vieux. Je ne pouvais pas me retenir et un rire sortit de ma bouche. Soudain, un craquement se fit entendre et des bruits s'entendaient de partout et là, un homme surgit de la neige, il avait la vingtaine et des cheveux blancs. Mais, le pire, c'était sa phrase : « -Hum... après une entrée aussi remarquée... Je vous dis bonjour...messieurs... » Quelques secondes après le craquement, une autre phrase avait émané de sa bouche : « -OOOoooh nooooon!! » Que répondre à un homme qui arrivait comme ça ? J'avais une petite idée :

« Tu sais, tu serais venu nous voir avec un simple bonjour. Cela aurait suffi, on n'est pas de ces gens qui demandent beaucoup d'une entrée, mais la tienne était fracassante. Sinon, bonjour et comment t'appelles-tu et qui es-tu ? »

Il avait une odeur de lycans donc ce n'était pas obligatoirement un ennemi, mais je préférais le connaitre avant de décliner mon identité, avec le temps, on devient méfiant....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Sam 5 Mai 2012 - 13:20

Le rire de Damon était un océan de fraîcheur de jeune de son âge, Maldrik tendait l'oreille, à l'affut comme toujours. des bruits, les lames de Damone amorties par la neige puis un craquement sourd de branches et une voix .. Cette voix .. Sa voix... Il ne l'aurait oublier pour rien au monde. Tant de temps qu'il l'avait attendu, chercher, appeler et il était là...

Son: « -OOOoooh nooooon!! » pendant sa belle glissade lui rappelait la même bourde de Damon, aussi discret l'un que l'autre, il ne put retenir un rire franc et généreux.
« -Hum... après une entrée aussi remarquée... Je vous dis bonjour...messieurs... » Il ne l'avait pas reconnu, malgré l'odeur. Il faut dire qu'ils ne s'étaient vu qu'une seule fois. Gravée dans sa mémoire, ses yeux, sa voix, ses mains sur sa fourrure.

Lâchant Damon, Maldrik se redressait, comme hypnotisé par ce seul Lycan. Il s'avançait, lentement.

Il se penchait légèrement, tendant sa main:


" - Combien de temps allais-tu me faire attendre ? Combien de contrées m'aurais-tu fait parcourir avant que je ne te trouve ? Et te voilà enfin ... Tu ne me reconnait pas.. Tu ne m'as jamais vu sous cette forme mais ton image, elle, est gravée en moi comme dans du marbre.... Ionos ... Ionos Selherand. "

Et son sourire illuminait son visage:

" - Je suis Maldrik Frodeew, celui qui te doit certainement la vie... La cité des Elfes, la flèche d'argent dans ma cuisse... Et tes mains... Redresses-toi, Ionos. Je t'attendais."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Sam 5 Mai 2012 - 17:32

Alors que je tente de me dépêtrer de la neige, un des hommes s'avance vers moi, celui aux cheveux noire comme une nuit sans étoiles. J'ai l'impression d'avoir déjà vu son regard aussi perçant qu'une flèche de cristal. Il me tend une de ses mains et m'aide à me relever :

" - Combien de temps allais-tu me faire attendre ? Combien de contrées m'aurais-tu fait parcourir avant que je ne te trouve ? Et te voilà enfin ... Tu ne me reconnait pas.. Tu ne m'as jamais vu sous cette forme mais ton image, elle, est gravée en moi comme dans du marbre.... Ionos ... Ionos Selherand.

Le faire attendre? Qui est ce? Cette voix. Elle est si chaude et suave, je n'aurai jamais oublié une telle voix. Par les titans où l'ais je déjà rencontré?! Je m'en serais souvenus si... Un instant... cette odeur qu'il dégage, oui je crois... Non serais ce possible? Un sourire chaleureux se dessine sur le visage de mon interlocuteur, puis me dit d'un ton plus solennel:

" - Je suis Maldrik Frodeew, celui qui te doit certainement la vie... La cité des Elfes, la flèche d'argent dans ma cuisse... Et tes mains... Redresses-toi, Ionos. Je t'attendais."

Tout devient clair pour moi maintenant, je savais que je ne pouvais oublier une telle voix. Celle de ce lycan que j'ai aidé, blessé à la cuisse. Je n'avais pas attendu qu'il se transforme, seuls ses remerciements comptaient à mes yeux. Il se tient là, devant moi. Un peu surpris, je lui réponds:

« -Je... Si je m'attendais à te revoir... Je vois que ta jambe ne te fais plus souffrir... Je suis heureux que tu te portes pour le mieux... »


Je le serre dans mes bras, comme si je venais de retrouver un parent proche. Lors de notre première rencontre, j'étais effrayé à l'idée de le voire mourir. Pas une seconde je n'ai pensé à moi, mais à lui. Je ne l'avais vu qu'une fois, et pourtant j'aurais traverser l'abimes des titans pour le sauver. Ce Maldrik dégage une telle aura, celle d'un meneur, celle d'un lycan pour qui on serait prêt à tout donner. Je ne savais pas expliquer pourquoi je me sens autant affecter par son charisme. Je me retire de cette amicale étreinte et lui dit:

« - Te revoir en bonne santé remplit mon cœur de joie. »

Je regarde son compagnon un peu surpris et lui dit cordialement:

« Tu es un ami de Maldrik? Je suis ravi de faire ta connaissance jeune lycan. Je me nomme Ionos Selherand. »

Je lui serre la main, mais avant qu'il ne se présente, je me retourne de nouveau vers Maldrik, une interrogation me brûle les lèvres:

« Maldrik... tu as dit que tu m'attendais c'est cela? Pourquoi donc mon ami?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Lun 7 Mai 2012 - 15:35

Maldrik avait l'air hypnotisé par le jeune homme qui venait d'intervenir dans notre chamaillerie fraternelle et je me demandais ce qui le rendait comme ça.J'avais parlé au jeune homme, mais il n'avait pas entendu mes paroles, un sourd ? Soudain, Maldrik s'avança vers l'homme et lui parlât assez bizarrement avant de lui rappeler son nom et l'histoire qu'il avait eût ensemble. L'homme avait l'air de se rappeler et soudain il allât me voir avant de me serrer la main, je n'eus pas le temps de me présenter qu'il était reparti vers Maldrik. À vraie dire, je me sentais un peu : seul. J'avais une idée pour me faire remarquer et ça serait marrant. Je me suis avancé vers Maldrik et je l'ai pris par l'épaule avant de le serrer contre moi en disant :

« Alors,mon chérie tu as honte de moi, tu ne me présentes plus à tes copains ? J'en ai marre, notre relation ne va que dans un sens, tu veux de moi qu'au lit ! »

J'avais décidé de me faire passer pour l'amant de Maldrik. Je me demandais surtout qui allait réagir en premier, le jeune loup qui portait le nom de Ionos ou mon frère. Je n'avais pas décidé de m'arrêter là, je commençais à peine à m'amuser, tout en faisant des manières de fille, je disais : « Mon chou, c'est l'un de tes anciens amants ? » A vraie dire, je n'aimais pas quand on m'ignore et donc c'était une sorte de vengeance, j'espérais surtout que Maldrik se prennent au jeu, son ami serait vite troublé. Je partis récupérer mon katana et mes dagues et en revenant, une phrase me brûla la bouche :

« Ionos, tu vois ce qui viens de se passer entre moi et mon Maldrik, eh bien, Maldrik en veut pas d'enfant et moi j'en veux un. De plus, une famille veut nous a proposé de nous en donner un. Tu en penses quoi ? »

Le coup final. La tête de Ionos allait finir par exploser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Mar 8 Mai 2012 - 11:23

L'étreinte de Ionos, il ne l'aurait lâché pour rien au monde. Elle était franche et fraternelle, plus encore, les deux amis comme retrouvés, il serait resté dans ses bras si son jeune frère ne faisait pas une jolie crise de jalousie.
Maldrik entendait Damon et un éclat brillant passait dans ses yeux, un sourire des plus joueurs s'affichait sur sa figure. Le voir ainsi, faire la fille, avec les gestes, avec la voix étaient d'un comique sans nom. Il jouait le jeu du Mâle efféminé aussi bien que son jeune frère. Il papillonnait des cils, la bouche en coeur faisant des "mouack mouack" risibles de faux baisers baveux:


" - Voyons, ma loutre des bois, ne soit pas si jalouse, tu as eue droit à ta papouille matinal. Tu veux sans doute m'épuiser dans tes bras que tu m'en réclames encore ? "

Reprenant une attitude un peu plus "normal", quoi que la situation était des plus appréciable pour Maldrik qui n'avait pas peur du ridicule, il s'écartait, récupérant sa lame, la rangeait dans son fourreau et passait une noble et magistral main aux fesses de Damon lorsque celui-ci se penchait pour récupérer ses propres armes.
Il reprit en gloussant tout en revenant près de Ionos sans lâcher le jeune Damon de ses yeux. Il se mit à rire, un rire généreux:


" - Je savais que j'étais un bon amant mais pas à ce point... Et pour les ... Heu .. Enfants.. Techniquement Ionos est un peu grand pour ça, tu serais beaucoup plus en âge d'être le notre, ma petite loutre."

Il glissait un clin d'oeil à Ionos, gloussant de plus belle, la démarche digne bien que la petite scène laissait à penser à deux gros gamin que même les fabricants de jouets en auraient honte.
Maldrik, lui, pour ce qui est de ses dignités, n'en avait cure, sachant très bien arrêter un jeu quand la situation l'exigeait:

" - Trêve de plaisanterie.... Ionos, je te présente Damon que je considère comme un petit frère. C'est un jeune de la meute de Hurle-Vent. Damon, je te présente Ionos, sans doute celui qui va bientôt devenir mon bras droit.. Si celui-ci accepte, cela va sans dire."

Il posait une main sur l'épaule de Ionos, le visage sérieux:


" - Mon ami, je te cherchais dans ce but... J'ai pris les rênes de la meute Nord-Bois, il y a quelques lunes déjà, je cherche en vain leurs loups. J'ai besoin de toi pour les trouver, leur dire que leur meute n'est pas morte, leur dire que leur chef est enfin de retour sur leurs terres. J'ai déjà avancé dans les travaux à l'aide d'Elfes, de centaures, d'amis mais je manque cruellement d'hommes.
Crois-tu que tu pourrais me rendre ce service ? Je te veux à mes côtés, Ionos, c'est une tâche que je ne peux plus faire seul. Acceptes-tu ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   Mar 8 Mai 2012 - 20:55

Après une telle scène de « ménage » si j'ose dire. Je devrais peut être m'enfuir en hurlant :*Par la barbe de Rainos une scène virile et charnel entre deux lycans mâles, diablerie!* Mais au lieu de ça, je reste assez amusé de ce spectacle.

Voire cette scène plus que plaisante entre Damon et Maldrik me fait sourire. C'est assez inhabituel, mais c'est un spectacle qui je pense aurait fait une superbe ballade pour Dame Amarÿelle. Enfin ça m'apprendra à manquer de politesse envers les amis de Sieur Maldrik. Enfin si je m'attendais à voire ce dernier aussi frivole! Alors que Damon ramasse ses armes, Maldrik lui tapote les fesses à mon étonnement. Décideraient ce Maldrik est plein de surprises, c'est alors qu'il me pose une main sur mon épaule et me parle d'un ton moins farceur:

" - Trêve de plaisanterie.... Ionos, je te présente Damon que je considère comme un petit frère. C'est un jeune de la meute de Hurle-Vent. Damon, je te présente Ionos, sans doute celui qui va bientôt devenir mon bras droit.. Si celui-ci accepte, cela va sans dire."

Comment? Un peu pris au dépourvu je n'ai le temps de demander à Maldrik s'il me fait une déplaisante plaisanterie. Mais il continu en prenant un ton des plus sérieux:

" - Mon ami, je te cherchais dans ce but... J'ai pris les rênes de la meute Nord-Bois, il y a quelques lunes déjà, je cherche en vain leurs loups. J'ai besoin de toi pour les trouver, leur dire que leur meute n'est pas morte, leur dire que leur chef est enfin de retour sur leurs terres. J'ai déjà avancé dans les travaux à l'aide d'Elfes, de centaures, d'amis mais je manque cruellement d'hommes. Crois-tu que tu pourrais me rendre ce service ? Je te veux à mes côtés, Ionos, c'est une tâche que je ne peux plus faire seul. Acceptes-tu ?"

Aprés cette affirmation de Maldrik je ne sais plus où me mettre ni quoi répondre. Lui le lycan que j'ai sauvé il y peu de temps de cela. Il est mon chef? Aurais je quitté trop longtemps ma meute ? Il est vrai que lorsque je suis parti je pensais qu'à mes préoccupations et que ma meute s'en sortirai très bien sans moi. Mais lui qui s'affirme être mon chef et que je considère comme un ami, .

Retrouver les traces de mon passé est une tâche auquel je ne dois pas faillir. Rainos m'y a encouragé et j'ai fait des rencontres intéressantes durant mon périple. Mais cela vaille t-il la peine que je sacrifice ma meute, les miens, ma famille pour savoir qui je suis?

Quel imbécile je fais, je le sais que depuis trop longtemps. Je suis Ionos Selherand, un lycanthrope de la meute de Nord Bois. Bien que j'ignore qui étaient mes parents, la meute entière de Nord Bois est ma famille, mon passé ne doit pas emboiter sur elle.

Maldrik est le chef de ma meute, mais à mes yeux il est bien plus que cela. C'est un guide qui a la lourde de charge de s'occuper d'une meute entière. Il a tant fait, ce n'est qu'un juste retour des choses. Je m'agenouille devant lui et qu'importe si son ami Damon rit de ma situation. Bien que j'en doute, il est jeune mais je sens en lui un coeur brûlant et passionné. J'ôte le fourreau de ma ceinture et le tend à mon chef en lui disant d'un ton cérémonieux:

-Maldrik Frodeew, chef de la meute de Nord Bois, je t'offre mon épée et tout mon être au service de la meute de Nord Bois. Si tu désires savoir es raisons de mon départ loin de ma famille je te les dirai. Tu es à présent mon frère, et c'est avec joie que je t'aiderai.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour chez soi. [Libre] (Annulé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Que c'est bon de revenir chez sois (libre) abandon
» De retour chez la famille [PV: Driga]
» Grand retour de Djamila( libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-