Partagez | 
 

 Avec un centaure nomé Constanople -Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Ven 4 Mai 2012 - 18:52

C'est tôt en matinée que Maldrik préparait l'arrivée de la jeune centaure. Son épaule encore emmitouflée dans des bandages, il avait très bien cicatriser comme tout lycan mais ne trouvait pas le temps de se reposer pleinement. Et puis, la centaure méritait tous les égards. Pour peu que leur joute avait quelque peu duré, Maldrik n'aimait guère faire preuve de force.

Les vieux lycans préparaient avec lui, nourritures, boissons, paillasses confortables. Ils étaient beaucoup plus habituer que lui a recevoir d'autres espèces. Le nord-Bois était un lieu d'accueil et de repos pour les voyageur, de par sa neutralité et les engagements politiques. Terres neutres, il devait poursuivre le but fixé par tout, la prospection de ce lieu de commerce et de refuge.

C'est dans ce but, que la visite de Canstanople était aussi appréciable. Il allait en savoir un peu plus sur ces animaux fabuleux.

Le service allait bon train, et curiosité supplémentaire, Maldrik était attacher à une laisse, comme à chaque période de chaleurs des louves. Il se refusait tout contact avec la meute durant ce temps. Seuls les vieillards pouvaient l'approcher. C'était un honneur qu'il faisait à la centaure de le voir ainsi, sous forme humaine, habillé mais.. attaché.
Et oui, c'était ainsi à chaque nouvelle lune.

Les portes du palais ouvertes, il attendait, les odeurs de la forêt beaucoup plus forte dans cette période.


Dernière édition par Maldrik Frodeew le Dim 20 Mai 2012 - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Sam 5 Mai 2012 - 21:59

Constanople avait reçu une invitation de ce nouveau chef de Nord bois, un certain Maldrik, ce nouveau chef lui avait prouvé qu'il saurait se battre et défendre sa meute.

Elle marchait et pénétra dans l'endroit qui semblait être Nord bois, un lieu remarquable où vivaient loups et humains coopérés ensemble. Constanople habillait d'un haut, qui lui recouvrait juste la poitrine et encore il était à moitié déchiré et l'on voyait le bas de sa poitrine déjà bien visible en étant habillée. Elle avait comme toujours sa lance-double dans le dos, son masque sur le front, ses cheveux volés aux vents des diverses rues.

Excédée elle hurla car elle en avait marre d'habiter les rues sans savoir où elle allait.


-Il est ou ce palais ! Sa voix résonna dans toute la zone.

Une femme habillait dans une tenue très provocante pointa du doigt un bâtiment qui dépassait du reste des toitures.

-Ah ! C'est donc ça ! Je pensais que c'était une église !

Sur ses mots elle se dirigea vers cet imposant bâtiment. Marchant, évitant les regards de femmes jalouse de sa poitrine et ceux des hommes qui louchaient.

*Mais qu'est qu'ils ont tous à regarder mes seins ici ! Meute neutre ? Meute perverse surtout.*

Elle arriva devant le palais, elle leva la main pour saluer de loin car ils n'étaient pas mal éloignés. Elle distinguait de bonnes effluves mais aussi quelque chose d'attaché au cou du chef lycan.

En arrivant devant lui elle ne réprimanda pas un sourire choqué et amusé.


-Je suis flatté que vous vous attachiez pour résister à ma beauté mais bon. Elle disait ça sachant que ce n'était pas le cas, elle reprit avec sérieux. Expliquez-moi avant tout. Pourquoi ! Les femmes regardent ma poitrine d'un air gène car la mienne semble plus jolie, et que les hommes se rincent l’œil sans aucune discrétion devant une centaure armée d'une lance-double en argent . Mais sinon pourquoi cette laisse ? Et je vois que vous êtes bien amoché, serait-ce à cause de moi ?

Elle se rendit compte qu'elle parlait trop, elle se baissa la tête rougissante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Dim 6 Mai 2012 - 0:47

Et les sabots retentissaient dans la salle, nerveux, Maldrik ne semblait guère sourire. Et pourtant il affichait un léger rictus à la remarque de la centaure si intrépide:

" - Ohh ! Pour sûre que vous soyez aussi divine Constanople, je ne pense pas qu'ils vous regardent aussi mal. Après tout, les yeux sont fait pour regarder, n'en prêtez aucune insulte de leur part. Pour ce qui est des femmes, elles jalouseraient sans doute plus votre charme que votre poitrine, croyez-moi. Ou sans doute le faite que vous soyez seule femme à pénétrer mon antre en cette période de ... leurs chaleurs."

Il se mit à glousser comme un jeune enfant:

" - Installez-vous je vous prie. Cette laisse est mon seul moyen de résister à l'appel des louves, chère Constanople, et heureusement pour vous : vous n'en êtes pas une. C'est bien pour cela que je tolère votre présence ici, en plus de notre récente rencontre."

Il se prit un verre de whisky, s'installant dans un fauteuil, jambes croisés, un bras sur le dossier. Il osait enfin la regarder, dans les yeux:

" - Il faut dire que vous n'y êtes pas allée de main morte. Heureusement pour moi, je cicatrise très bien... Je vous ai fait venir par rapport à votre question. Vous vous en souvenez sans doute? Vous me demandiez si vous pouviez venir sur mes terres. Il me semble que mon invitation réponde à votre question. Constanople, j'apprécie votre force, votre bravoure, votre rage. Une personne comme vous a tout mon respect, sachez le. Et mes terres seront éternellement ouvertes pour vous."

Il but une gorgée. Sa transpiration était marqué en cette période, il passait son verre sur le front, toujours aussi agréable qu'à son accoutumée. Il faisait signe de la tête à un des serveurs de fermer les grandes portes, pour peu que les odeurs fortes de l'extérieur le tenaillait. Et il ne regardait toujours que les yeux de la centaure, contrairement à d'autres, aussi tentante qu'elle pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Dim 6 Mai 2012 - 1:52

Constanople ne put s’empêcher de rougir suite à la remarque du lycan, un beau lycan, elle dut avouer qu'il dégageait un certain charme. Elle ria à pleine gorge en écoutant Maldrik parler des femmes de sa meute. La guerrière répondit finalement après que Maldrik c’eut servi un verre d'un liquide qui lui était alors inconnu.

-Sachez que... Vous êtes bien courageux de résister à toutes ses belles femmes, mais le serez-vous asse pour me résister ?. Elle avait pris une voix suave de tentatrice.

Attendant la réplique du lycan elle éclata de rire juste après celle-ci, même si elle n'avait jamais charmé un homme, ou jamais n'était le sujet du désir d'un homme elle avouait ne pas écarter l'envie de vivre ça.

Elle soupira longuement pour répondre à la troisième réplique du lycan.


-Vous savez, je suis guerrière, mais une centaure guerriere vous n'en verrez pas quinze dans votre vie, sauf si je les forme. Car je suis une centaure bannie. À l’origine les lycans me répugnent depuis qu'une meute a détruit mon ancienne tribu, ma famille, la famille Hiria était une grande famille de forgeron, tanneur, spécialiste en armes, armure, technique de guerre, mais dans une tribu qui ne connaît rien à l'art du bâton tranchant... Ce n'était pas utile. Mais vous semblez différent, voilà pourquoi vous avez eu ma voix, et pour la blessure ça aurait pu ce faire à l'argent, soyez heureux.

Elle sourit sur les dernières paroles de son sourire ironique, marque de fabrique Contanople.

Puis elle décrocha quelque chose dans un tissu de même couleur que son poil de cheval. Dans ce tissu il y avait un javelot. Le plus beau qu'elle eut fait. Il était en argent, incrusté de rubis, Pierre difficile à trouver. Le manche du javelot était lui fait en une pierre rappeuse qui agrippé à la peau humaine. Le javelot possédait des filaments d'or créant des arborescences.

Elle offrit le présent au lycan, inclinant la tête en signe de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Dim 6 Mai 2012 - 12:32

Maldrik souriait, le genre de sourire carnassier qui ne valait mieux pas exprimer. C'était une faim, pas celle du ventre, mais celle de la tentation constante. Il n'était pas un "sauvage", il s'y refusait simplement. Il posait son verre qu'il avait vidé d'une traite.
Puis il écoutait Constanople, elle semblait bien sûr d'elle, de ses charmes, de ses formes...


"-Sachez que... Vous êtes bien courageux de résister à toutes ses belles femmes, mais le serez-vous assez pour me résister ?"

Elle plaisantait ? il ne pouvait le dire. Il levait un sourcil, sondant cette centaure au plus profond de son âme, ses yeux toujours aussi fixe dans les siens. Et ses aciers ne lâchaient rien, il pouvait vite se rendre compte que l'esprit de la centaure lui était pour l'instant infranchissable. Mais pour combien de temps ? Il sourit encore, secouant la tête en gloussant :

" - Courageux ? Ou simplement fou ? Je suis un loup, oui, mais je n'en reste pas moins un homme, sachez le, demoiselle. Certes mes instincts sont ceux de ma race, libre à moi de refuser simplement de les écouter. Je ne suis pas un barbare, encore moins un animal... Quoi que techniquement... Je vous l'ai dit, Constanople : Ne doutez pas de vos charmes et ne me tentez pas de trop. Vous êtes un délice à mes yeux et vous avez de la chance que je réprime ainsi mes plus bas instincts."

Il écoutait la suite, avançant son torse, les deux mains jointes, coudes en appuis sur ses genoux. Il tiquait légèrement.

"Je suis guerrière .... vous n'en verrez pas quinze dans votre vie, sauf si je les forme ... centaure bannie ....les lycans me répugnent depuis qu'une meute a détruit mon ancienne tribu ... grande famille de forgeron, tanneur, spécialiste en armes, armure..."

Ces seules informations lui étaient très utiles, c'est ce qu'il attendait d'entendre depuis longtemps. Il restait cependant très stoïque, plus enclin à jouer avec ses yeux:

" - J'en suis navré, tous les lycans ne sont pas ainsi, j'espère vous le prouver avec le temps. Une personne comme vous, qui manie aussi bien les javelots a toute sa place parmi nous, et vous n'aurez jamais à craindre de notre meute. Nous sommes que des marchands, des couturiers, des fermiers, des paysans, des bâtisseurs, des fabricants. Regardez autour de vous, Constanople. Tous ceux que vous voyez en dehors sont des réprimés, des rejetés, des réprouvés, sans meutes et sans famille. Personne ne voulait d'eux, trop faibles, trop neutres, trop sages pour être acceptés quelque part. Et ici, ils sont libres, libres de vivre, d'avoir un toit, d'avoir enfin un but. Leur histoire est faite d'amertume et de tristesse. Apprenez à les connaître, vous verriez que vous avez beaucoup de point en commun avec eux.
Quand à moi, même si je n'ai pas été aussi malheureux, je n'en reste pas moins un loup, éduquer comme un chien de chasse parmi les Elfes. Où aurait été ma place sinon ici ? Chez les Dracks et leur soif de pouvoir ? Chez les Croc-Noirs, violents assoiffés de sang ? Non, Constanople, ma place est ici, avec eux car ils ont besoin de moi tout comme j'ai besoin d'eux."


Pour ce qui est de la petite remarque sur l'argent, il y avait déjà goûter, sa cuisse se rappelant encore la brûlure que ce métal procurait. Il ne relevait pas le sujet, souriant simplement, son menton s’installant sur ses mains jointes. Elle semblait chercher quelque chose, dans son dos, il restait sur ses gardes, un léger grondement en gorge sans le vouloir. La dernière fois qu'elle avait fait ce geste, c'était pour l'attaquer. Il reculait légèrement le buste à l'approche du javelot à l'extrême beauté, elle inclinait la tête : C'était pour lui ? Un cadeau ? Il hésitait un instant. Il avançait ses deux mains, glissant sous les sienne, le contact électrisant sa chair ... Tentation, il était fou ! Toucher une femme en cette période... Il restait concentré, les perles de sueurs bien visibles, avalant difficilement sa salive :


" - Il est magnifique, Constanople, me ferez-vous l'honneur de m'apprendre à m'en servir ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Mer 9 Mai 2012 - 16:47

Contanople avait écouté sans rien dire les remarques du lycan, lorsqu'il lui avait dit qu'elle était belle, elle n'avait pu s’empêcher de rougir sans comprendre cette réaction de la part de son corps.

Écoutant aussi sa remarque sur son clan, Constanople se sentait bien ici en fait, la violence n'y régnait pas mais un sentiment de sécurité y était présent.

Lorsque le beau lycan eut fini la demande concernant le fait de lui apprendre à se servir du javelot, elle prit la main du lycan dans la sienne et lui murmura à l'oreille, comme si elle voulait que personne n'entende sa phrase.


« Si je suis un délice, pourquoi ne pas en profiter ? Elle se recula en souriant pour reprendre. Mais il te faut mériter ce délice, sauf si le délice craque avant de faire craquer celui qui souhaite le délice. »

Elle provoquait un homme dont le désir pouvait surgir à tout moment, mais elle n'en faisait rien, c'était la première fois qu'on lui disait qu'elle pouvait être désirée alors elle se sentait si libre et heureuse quelque part.

Constanople sourit d'un air joueur et provocateur, tout en serrant ses bras l'un contre l'autre mettant sa poitrine de forte contenance en avant et envoya un baiser à Maldrik.

Elle se rapprocha avant que le lycan ne réagisse elle s'approcha le souffle légèrement accéléré et posa son visage à quelque centimètre de Maldrik, sentant son souffle se sien.


« J'attends Maldrik. Dans un ton suave et attirant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Mer 9 Mai 2012 - 17:35

Maldrik relevait les yeux. Que cherchait-elle? Un simple amant pour ajouter dans sa collection et se vanter de s'être fourvoyée avec un Lycan ?
Il passait une main timide le long du cou de la demoiselle, si proche, si tentante, puis passait ses doigts dans sa chevelure, si douce. Il en humait le parfum, évitant soigneusement de cette bouche, avec un large sourire:


" - Délicieuse ... Certainement ... Et bien plus encore. Mais mon coeur lui est pris, par une autre, une belle louve dont je ne peux me défaire. Et aussi tentante que vous l'êtes, Constanople, vous n'aurez que mon corps. Est-ce cela que vous voulez ? Vous méritez bien plus qu'un simple amant... Beaucoup plus."

Et pourtant il ne pouvait éviter de la toucher, au point de tendre sa laisse au maximum.
Sa main redescendit le long de ce cou, si frais, si désirable, s'attardant le long de son flanc et ses hanches, si parfaites. Il l'attirait un peu, pour être plus à l'aise, la faisant avancer à lui d'un pas ou deux. Il passait si près de son oreille, son souffle encore plus dévastateur que ses yeux acier:


" - Et combien même je ne serais qu'un vil gougeât, j'ai bien peur de trop aimer cette louve pour risquer de la perdre dans vos bras ... Et pourtant .. J'aimerais, oui, j'aimerais goûter votre bouche, votre peau, vous sentir frémir sous mes doigts... Je n'en ferais rien Constanople, mes caresses ne seront pas franches, mes baisers seront froids et mes mots secs de sentiments car je ne vous aime pas, demoiselle.
Êtes-vous certaine de vouloir cela ?"


Il lâchait cette foutue lance, son autre main glissant à merveille sur le ventre chaud de la centaure, il lui susurrait, en douceur, plaçant un baiser sur son lobe d'oreille:

" - Et quelle serait votre vision de moi, si je cédais comme un vulgaire mâle aux abois ? Je ne vaudrais sans doute guère mieux que les lâches qui n'hésiteraient pas une seule seconde à profiter ainsi de vous, vous qui osez vous offrir à moi. Non, Constanople, vous méritez d'être plus qu'une simple maîtresse dans les bras d'un homme, plus qu'un simple délice. Ne m'obligez pas à vous faire cela si vous ne le désirez pas en toute franchise."


Il reculait un instant, la fixant avec sérieux, attendant qu'elle réponde à cela. Ses mains ne la lâchaient pas pour autant, ni ses yeux, ni sa volonté de résister.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Mer 9 Mai 2012 - 17:59

Constanople se laissa guider par les caresses et mots de ce beau lycan. Néanmoins... Cet homme qui lui avait dit la désirer, tente à présent de la rejeter. Pourquoi ? Il entendit le lycan lui dire que son cœur était déjà volé. Après avoir réfléchi un moment elle soupira suavement dans son oreille après avoir embrassé son cou d'un délicat baiser légèrement humide.

« Je comprends... Mais sachez que tu es le premier homme à me tenter ainsi, à me caresser ainsi... le seul à faire naître un sentiment de désir et d'envie, le premier à m'avoir dit que je pouvais être un objet de désir... Je me sens si heureuse Maldrik... Mais je sais que tu me mens, que tu ne pourrais être froid avec une femme car tu sembles aimer leur offrir un profond plaisir que tu ne peux offrir froidement... »

Elle arrêta de parler et posa sa main dans la nuque du lycan et le caressa avec ses ongles naissants. Elle savait que son cœur battait à présent la chamade, elle se colla au chef de meute, sa poitrine avant le reste de son corps en raison de sa grosseur.

« Mais je veux que ce sois-toi qui aies l'honneur de te délecter de mon corps ne manquant pas d'atout séduisant. »

Elle sortait de belle phrase bien maigre, maniant mieux le fer que la parole elle regretta de ne pas avoir écouté le barde centaure de son ancienne tribu pour avoir de quoi mieux séduire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Mer 9 Mai 2012 - 18:31

Maldrik caressait sa joue aussi tendrement qu'il le faisait, il écoutait cette centaure avec cette certitude: Si c'est vraiment cela qu'elle voulait, il ne pouvait lui refuser. Mais Kimaya dans tout cela ? Jamais il ne l'aurait trahi. Il laissait cependant cette centaure l'approcher au plus près, se laissant même caresser par elle. Il prit une grande inspiration, elle l'avait tutoyé, il en ferait de même:

" - Constanople, j'en suis touché et honoré mais j'aime Kimaya. Aussi, je .. Je ne peux t' offrir que ma tendresse. Je te respecte, en tant que centaure, en tant que femme et je respecte encore plus l'amour que j'éprouve pour ma louve. Est-ce que tu comprends ?"

Il déposait de fin baisers sur ses joues, sa main collée sur son ventre remontant instinctivement sur sa peau pour atteindre les monts généreux qu'elle possédait. L'autre quand à elle jouait dans son dos avec ses si beaux cheveux:

" - Ne me force pas à commettre l'irréparable. Oui tu es belle, je ne te mens pas sur ce point, désirable et sensuelle, Caonstanople. Mais je ne peux te donner que de simples caresses. Acceptes-tu ? D'uniques et simples caresses, rien de plus, car j'aime Kima à ce point. Elle sera ma femme, elle porteras mes enfants, elle seule et aucune autre."

Ses deux mains montaient pour entourer son visage, il lui souriait. Il avançait simplement sa tête vers la sienne, enveloppant ses lèvres des siennes dans un simple baiser qu'il fît durer un peu. Puis, il reculait, instinctivement, gardant une de ses mains dans la sienne:

" - Je ne peux te donner plus par respect pour ma future femme, Constanople, comprends moi et pardonne moi si je ne peux aller plus loin. Je ne te veux pas comme cela, pas dans ses conditions, tu mérites tant et plus, ma chère amie."

Il embrassait le creux de son poignet, tendrement, sans la brusquer, il la laisserait convenir de la suite. Il était clair qu'il ne ferait rien de lui-même qui risquerait de mettre à mal son amour pour Kimaya.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Jeu 10 Mai 2012 - 9:30

Constanople se mit à rire mais légèrement. Elle méritait tant et plus . Mais enfin... qui voudrait d'elle, dans son peuple elle est considéré comme bannis, mais elle projette de réunir tous les centaures dans une seule et même tribu, mais personne ne voudrait d'elle comme femme, cela est bien trop évident.

Mais ce lycan lui, lui permettait de se sentir désirer, ne serait-ce qu'une après-midi, mais elle se sentait désirée et elle en était heureuse, heureuse de pouvoir se dire qu'on l'aimait...enfin peu être, ce n'est pas sûr, la joie se mêlant au doute, ce dernier à l'envi, et l'envie à l'amour. Elle rapprocha ses lèvres du lycan, n'ayant jamais embrassé d'elle-même elle se sentirait maladroite au moment fatidique de ce premier baiser. Ses lèvres légèrement humides et l'embrassant en emprisonnant sa lèvre inférieure entre les siennes. Elle fit prolonger ce baiser quelques secondes avant de les retirer en mordillant légèrement sa lèvre inférieure. Elle lui murmura d'une voix plus attirante que jamais.


« Comprends-tu que... Je suis sur de ce que je veux... Tu es le premier à me rendre dans cet état, le premier qui me prends un baiser, et le premier à en recevoir un de moi... »

Elle passa sa main autour de la taille de Maldrik et le colla à lui, et elle respira l'odeur délicieuse su lycan... pourquoi était-elle dans cet état ? Ce sentiment d'envie, de désir, de passion l'envahissait et elle ne contrôlait que ses pensées, son corps lui agissait seul mais selon ses pensées profondes.

« Maldrik... Je... Je te veux... aime moi le temps d'une après-midi, aime-moi le temps d'une balade dans ta couche, aime-moi comme tu es le premier homme que j'aime depuis un moment... demanda la centaure son corps brûlant de désir »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Ven 11 Mai 2012 - 12:50

Les mots résonnaient dans son esprit et bien qu'il avait été des plus clair avec elle, Constanople insistait en le retenant par la taille. Il la sentait envieuse et désireuse. Comment lui en vouloir ? Elle était encore si jeune mais elle ne se rendait pas compte de ce qu'elle lui demandait : Elle une centaure avec un corp demi-cheval, lui un homme-loup entier et instinctif.

"Maldrik... Je... Je te veux... aime moi le temps d'une après-midi, aime-moi le temps d'une balade dans ta couche, aime-moi comme tu es le premier homme que j'aime depuis un moment... "


Elle disait cela dans une voix de velours sans se rendre compte des conséquences.
Il essayait d'écarter tendrement les bras de Constanople, pour se libérer de cette étreinte et bien qu'elle était des plus désirable, il fallait se faire une raison. Avec autant de tact qu'il le pouvait, sa transpiration lui devenait insupportable, le dos collé contre la jeune centaure:


" - J'ai dis NON ! Constanople ! Et bien que tu sois belle, créature admirable de force et de passion, ma réponse est toujours non! Et crois bien que j'en suis désolé mais je ne peux pas tromper Kimaya, que ce sois avec toi ou une autre. Lâche moi maintenant.. S'il te plait... Tu as tors de m'aimer ainsi, je ne serais jamais à toi car j'aime Kima ..."

Il n'eut pas le temps de finir que les portes du salon s'ouvrirent en grand. Alerté par la voix de Maldrik, son ami Krëphid entrait. Ses sabots martelant le sol de marbre gris, le centaure était un beau mâle dont le corps était couvert de cicatrices. Il avait voué sa vie au jeune Lycan et son regard perçant se posait sur la scène, il fronçait les sourcils, s'approchant de constanople. Et le centaure forgeron était fort, par les heures de travail du fer et de l'acier.
Il saisit les mains de Constanople, sans chercher à lui faire mal mais assez sec pour la faire reculer avec lui. Et sa voix grave et mature résonnait enfin:


" - Dame, je ne sais pas qui vous êtes mais votre comportement est indigne d'un centaure de ce nom. Il me semble que Sire Maldrik a été trop patient pour m'appeler, et sans doute encore plus avec vous ! Reculez, Dame ou je me verrais obliger d'utiliser la force... Un centaure ne peut se lier à un humain, encore moins à Sire Maldrik. Vous devriez avoir honte de vous !"

" - Je t'en prie, Krëphid, ce n'est rien. Escorte là, fais lui visiter nos terres. Je la considère de la meute à ce jour, prends donc soin d'elle comme des autres... Sortez maintenant."

Maldrik marchait lentement jusqu'à son canapé, se resservant un verre tout en tournant le dos aux deux. Il plaçait une main autour de son collier, droit et nerveux au plus haut point. Krëphid tirait Constanople contre sa volonté en lui lançant des regards froids:

" - Vous avez de la chance, Dame. Sire Maldrik est bien trop généreux... Tâchez de vous souvenir de ce jour car il vient de vous honorer d'une maison et d'une famille... Sire , votre volonté sera mienne et cette Dame sera traitée comme une égale, soyez-en sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   Dim 20 Mai 2012 - 14:43

La jeune centaure dut se faire une idée, elle s’apprêtait à reculé mais le « Lâche-moi » de Maldrik lui fit définitivement comprendre qu'elle n'aurait rien, comme toute ça vie elle ne fut rien pour personne, les seules personnes pour quoi elle fut quelque chose furent sa défunte famille. Elle pensait avoir trouvé une personne sur qui se reposer, se qu'elle cherchait depuis son bannissement, mais finalement il n'en sera sûrement rien.

Constanople allait défaire son étreinte lorsque les portes derrières elle s'ouvrirent et un martèlement de sabot se firent entendre. Elle aurait put reconnaître ce bruit entre mille, c'était des sabots de centaure. Mais une question se mit à la harceler durant quelques secondes. Qu'un centaure fait ici ? En y repensant sa question était stupide puisqu'elle était aussi une centaure et elle était présente ici même.

Le centaure derrière elle lui prit les mains alors une force peu commune dans ce peuple qu'elle méprisait. Lâchant un grognement auditif de mécontentement elle se laissa faire docilement, mais pendant combien de temps ?


« - Dame, je ne sais pas qui vous êtes mais votre comportement est indigne d'un centaure de ce nom. Il me semble que Sire Maldrik a été trop patient pour m'appeler, et sans doute encore plus avec vous ! Reculez, Dame ou je me verrais obliger d'utiliser la force... Un centaure ne peut se lier à un humain, encore moins à Sire Maldrik. Vous devriez avoir honte de vous ! »

Constanople devint presque folle de rage à cette phrase, ses veines gonflèrent et son pouls s'accentua avec insistance, ses yeux laissaient entre-passer un éclat nouveau que Maldrik n'avait pas encore vue à ce jour, la colère. Ce sentiment était très peu présent chez Constanople, mais en fin d'adolescence cela était encore plus présent, et elle était plus irritable, voir vraiment très irritable lorsqu'on lui disait ce genre de chose.

En toute réponse à ce centaure elle laissa échapper un rire sonore et attendit la suite entre Maldrik, le centaure et elle.


"- Je t'en prie, Krëphid, ce n'est rien. Escorte là, fais lui visiter nos terres. Je la considère de la meute à ce jour, prends donc soin d'elle comme des autres... Sortez maintenant."

Elle devait rêver, Maldrik lui demandait de partir ? La personne à qui elle devait apprendre à utiliser le javelot lui demandé de partir. À présent elle en était sur, elle ne voulait plus d'elle, ni même pour discuter ? Et bien soit, elle dira juste ses pensées à voix haute, s'il veut encore lui parler il viendra la voir, elle ne fera pas le premier pas, ou alors il devra faire vite et tout de suite.

Elle ne prit pas la peine d'écouter ou alors vaguement ce centaure. Il lui disait qu'elle venait d'avoir une famille, et bien on va le voir ça tout de suite. Décidant enfin de répondre elle libéra son bras d'un geste sec et tua le centaure du regard avant de répondre.


« Premièrement, je ne suis pas une dame, je ne mérite pas ce titre, je suis Contanople point. Deuxièmement je suis indigne d'être centaure avant ce jour, apprenez que notre peuple et indigne de base, les seuls membres dignes sont ceux qui ont conscience qu'il faut se battre pour sur-vivre et faire vivre ceux que l'on aime, comme moi et peu être vous. Allez, elle abaisse son masque sur son visage, chercher des les derniers gros événements du peuple centaure de cette année, une centaure au masque de bélier qui à ravagé une meute de lycan pratiquement à elle seule ça vous dis quelque chose ?.
Troisièmement,
en lançant ses paroles à Maldrik, êtes-vous comme ces lycans qui jettent ce dont ils n'ont plus besoin ? Elle le vouvoyait comme pour lui dire qu'elle était profondément triste et déçu et les larmes lui bordaient les yeux»

Bien plus ravagé par la tristesse elle prit le javelot et le lança à environ un mètre sur la droite de Maldrik e le javelot se logea dans le canapé puis dans le mur dans un claquement, preuve de beauté des œuvres de la centaure.

« Cherchez quelqu'un d'autre pour vous apprendre à vous en servir, sauf si vous ne m'avez pas encore asse utilisé. »

Elle sortit par l'ouverture laissé par le centaure et elle tourna à droite...ou à gauche, elle se mit à vagabonder dans les couloirs effaçant des larmes qui revenaient aussitôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avec un centaure nomé Constanople -Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avec un centaure nomé Constanople -Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]
» "c'est dur d'être un aigle quand on vole avec des dindons..." - (jensen) [Terminée]
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» Un Dîner aux Chandelles, avec des Humains à Manger [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-