Partagez | 
 

 La Grande Porte - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Grande Porte - Terminé   Ven 18 Mai 2012 - 16:59


- UN PAS DE PLUS VERS LA LIBERATION DE GRINAK -


La louve alpha avait pris ses quartiers, installant toute sa meute sans nom dans le palais. Le haut du panier, voilà ce qu'ils étaient aujourd'hui. Les louveteaux étaient devenus presque invisibles, trop heureux de visiter leur nouvelle demeure. Toutefois, Sylviana leur avait demandé de se montrer discret. Ce n'était pas seulement un chef qui s'installait à Sang-Chaud mais bien toute une meute, petite mais très soudée. Toutefois, ils n'interviendraient pas directement dans la conduite de la meute, se contenant de conseiller Sylviana, en cas de force majeure. Leur but, ils le connaissaient par coeur et n'avaient nul besoin d'échanger pour cela. Avec elle, c'étaient vingt loups qui rejoignaient la meute du Sud. Vingt loups dont cinq louveteaux et six adolescents. Les adultes restant comprenaient Sylviana, ses deux frères Thor et Louxor, leurs compagnes respectives et deux autres couples. Feu ses parents, auraient certainement été fier de la réussite de leur meute. Sa soeur quant à elle les avait un jour quitté sans un mot, ni signe annonciateur. Une blessure dont Sylviana n'était pas encore guérie. Une colère qui grandissait chaque jour encore. Après une longue vie de privation plus ou moins difficile, de méfiance, de cache, ils allaient enfin vivre au grand jour et assouvir leur dessein sans que rien ne les en empêche. La fièvre qui animait leurs corps était presque palpable et leur transmettait une force nouvelle.

Aussitôt arrivée, Sylviana s'était mise au travail. Un premier tour rapide lui avait permis de soulever les différents manques de la meute. En secret, elle préparait la nouvelle orientation des Sang-Chaud. Son esprit fourmillait d'idées, d'opportunités et elle dut prendre son apparence humaine plusieurs jours de suite, tant le travail fourni fut conséquent. Elle ne comptait les journées que par le lever de la lune. La louve allait et venait, s'entretenait avec sa meute originelle, avec sa nouvelle famille. Les informations étaient échangées, détaillées, décortiquées et répertoriées. Des plans étaient dessinés, les alentours, le détail de la meute, le moindre cours d'eau, rien n'y échappait. La louve ne travaillait pas vraiment au palais mais à l'académie, perdue au milieu de nombreux ouvrages. On ne vit que très peu le nouveau chef de meute mais quiconque souhaitait une rencontre était aussitôt reçu.

- RENCONTRE AU SOMMET -


Il faisait nuit noire maintenant, l'une de ces nuits sans lune où elle se sentait vidée de son énergie. Ces nuits, elle les redoutait et les détestait. La chandelle fut soufflée, le chef de meute s'étira longuement. Harassée, affamée, elle était néanmoins satisfaite. Envoyer une lettre par transporteur, Sylviana n'avait pas vraiment confiance aussi ce même loup efflanqué fut missionné pour porter la missive. A qui faire confiance de nos jours, si ce n'étaient aux siens ? Elle quitta l'académie et respira longuement même si le ciel semblait éteint. Les odeurs jamais ne faisaient défaut, elles. Familières, aimées, elle offraient une protection à qui savait les reconnaître. Ragaillaride, la femme reprit sa marche. Partout, des flambeaux brulaient pour offrir leur lumière aux quidams. Après un passage rapide pour profiter de la chaleur de sa famille, la louve s'était changée, comprenait bien qu'elle avait repris sa forme animale et non changé de tenue. Un bon gueuleton plus tard, elle laissait derrière elle le palais où s'égayait la jeune génération.
Elle était venue jusqu'à la tour de guet. La louve en profita pour saluer les guetteurs. Aucune vague de protestation, son accession avait été accepté sans même modifier la vie de la meute. Se doutaient-ils seulement que ce train de vie n'allait pas durer. Elle avait longuement réfléchit et travaillé avec sa meute d'origine. Certaines choses allaient changer et ce très bientôt. Ses pattes foulaient la neige, déjà tassée par le passage de milliers de pattes. Elle évoluait parmi les nouveaux siens, les observait sans un mot pour le moment. Sylviana enregistrait les habitudes, bonnes ou mauvaises. Dire qu'elle se sentait à l'aise était faux. Un tout autre mode de vie que le sien régnait ici et déjà, cela la rendait folle. Pourtant, ils étaient ceux dont le comportement était le plus proche de celui de sa meute. Aussi prenait-elle sur elle, attendant ce fameux signe qui lui permettrait de tout mettre en route. Toutefois, cette nouvelle vie avait un avantage certain et ce ne seraient pas leurs panses rondes qui témoigneraient du contraire. La nourriture abondait, enfin. Après quelques discussions satisfaisantes, Sylviana posa ses iris jaunes sur l'horizon noir, formant une masse des plus décourageante même pour elle qui avait l'habitude de ces lieux. Les étoiles n'étaient pas assez puissantes aussi des patrouilles avaient été formées pour surveiller les alentours. Différents feux étaient prêt à être embraser au moindre signe d'alerte, mais la louve en guettait un tout autre. Le retour de son messager et la venu de ce lycan. Aussi se plaça-t-elle sur le bord droit de la grande porte et huma l'air.


Dernière édition par Sylviana Moraleska le Ven 18 Mai 2012 - 19:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Ven 18 Mai 2012 - 18:21

Maldrik avait été convié par un émissaire des Sang-Chaud, la nouvelle Chef avait accédé à se simple demande, exigeant en retour qu'il soit yeux bandés et sans armes. Le lycan en question lui passait un baume désagréable sous le nez avant de franchir le seuil du territoire de leur meute.

Il haussait les épaules, bien forcé d'admettre que ce type de sécurité était bien futile. Il avait précisé venir pour un échange tout à fait neutre. Le foulard épais cachait sa vue, le camphre masquait son odorat mais qu'en était-il de ses mains ? Allait-il devoir subir en plus l'affront de se voir ligoter ?

A sa grande surprise, on lui laissait tranquille cette partie, Voulant la jouer comique dans cette mascarade grotesque, il apportait sa laisse de cuir, l'accrochant à son collier qui ne quittait jamais son cou et se laissait guider ainsi, un sourire en coin, les mains dans ses poches. Et sa fine musculature dans un jean serré, un t-shirt troué n'avait guère l'air d'un chef...
Et pourtant, sa démarche fier de Drack ne laissait aucun doute sous son air désinvolte.

Et là, c'est bien l’émissaire des Sang-Chaud qui regardait béatement Maldrik, la laisse au cou comme un chien éduqué. C'est penaud en entrant dans la grotte après avoir pris peine de faire baisser la tête de Maldrik au passage qui déposait la laisse entre les main de la dame détendue et laissait ainsi ce drôle de personnage entre ses "pattes".

Ses oreilles par contre épiait le moindre bruit. Mais là encore, fallait-il qu'il le dise? Certainement pas.
Il affichait toujours ce sourire en coin, ses mains dans ses poches arrières...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Ven 18 Mai 2012 - 18:56

- LE FACE A FACE -
Le rideau de pénombre se déchira enfin sur les silhouettes d'un loup suivi d'un homme. Sylviana soupira, elle allait devoir prendre sa forme humaine. Maldrik venait de perdre des points sans même le savoir. Aussitôt pensé, aussitôt fait, elle héla un lycan qui lui apporta dare-dare des vêtements. Un pantalon de lin, une tunique cintrée à la taille et s'évasant sur ses hanches. Un long et fin manteau de cuir brun recouvrait le tout. Déjà qu'elle n'appréciait guère sa forme humaine mais si en plus il lui fallait se montrer nue devant un étranger. Elle en frissonna de dégoût, comment pouvait-on attacher autant d'importance à une allure si laide. Les tissus la démangeait comme toujours mais elle tenait bon. Le messager attendit que son nouveau Chef soit fin prêt. Il s'avança alors et lui tendit une laisse. La situation saugrenue faillit la faire éclater de rire. Très bon, vraiment très bon. Elle remercia le messager d'un signe de tête et le congédia, indiquant le garde-manger. Délicatement, elle prit la lanière de cuir entre les dents acérées du loup. Ce dernier ne se fit pas prier et se frotta contre son chef de meute avant de filer se nourrir. Aucun mot n'avait encore franchi les lèvres de Sylviana. Elle prenait son temps et le jaugeait. Grande taille, musculature sèche, longs cheveux noir corbeau, qu'en était-il de son regard ? Bien plus révélateur que tout le reste. Une tenue négligée, Sylviana le nota dans un coin de sa mémoire. Attitude nonchalante certes mais l'individu n'en est pas moins chef de meute. A garder à l'oeil donc. S'approchant, elle le renifla pour graver son odeur. La louve savait très bien qu'il ne risquerait pas de porter la main sur elle, pas ici en tous les cas. Plusieurs paires d'yeux le scrutaient à leur tour.

Aux oreilles du lycan parvenaient les bruits d'une citadelle loin d'être endormie. Le claquement caractéristique de la masse du forgeron, les allées et venues des chasseurs portant sur leur dos le gibier de la journée. Des voix leur parvenaient diffuses, lointaines. Le village fortifié grouillait de vie malgré l'absence cruelle de l'astre nocturne. L'académie ne manquait pas non plus d'animation, l'heure était à la maîtrise de la bête. Certains combats étaient violent, les cris et coups résonnant jusqu'à leurs oreilles. De la taverne s'échappait une mélodie joyeuse et entraînante. La louve adorait la musique et elle était presque sûre que ce soir, un conteur fascinait son auditoire. Sylviana était maintenant familiarisée avec toute cette agitation, source de bien des maux de tête depuis son arrivée. Elle ne doutait pas un instant que son invité connaissait cela aussi. Dans la citadelle, un changement d'ambiance commença à se faire sentir. Les nouvelles allaient bon train et la venue de Maldrik ne tarda pas à être au centre de toutes les conversations. Aussi un étrange silence s'abattit sur leurs épaules. Bonjour la discrétion. Sylviana se frappa le front en grommelant. Quel était l'imbécile qui avait failli à sa tâche. Elle le saurait bien vite.

Le bandeau s'éloigna des yeux du lycan pour disparaître dans une poche de Sylviana. Sa main fit un signe dans les airs, on leur porta un petit baquet d'eau mélangée à une huile, ainsi qu'une carré de tissu duveteux. Le chef de Nord-Bois allait pouvoir récupérer son odorat. La louve lui fit comprendre de se laver. Ensuite, seulement ensuite, elle le mènerait au palais, plus précisément dans la Grande Salle. Les bras maintenant croisés, elle continuait de l'observer comme pour lire en lui. Sa gorge n'avait encore délivré aucun son. Il lui tardait d'apercevoir son regard à la lueur des torches. Comme elle l'avait ordonné, personne ne l'accompagnait et les loups de l'escorte avait longuement protesté avant d'obéir à contre-coeur. Elle ne voyait pas l'utilité d'une escorte sur son propre terrain de jeu. De tous les côtés se dressaient ses partisans, des loups qui mourraient pour elle sans qu'elle n'ait besoin de le leur ordonner. Ainsi allait la hiérarchie en la meute de Sang-Chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Ven 18 Mai 2012 - 20:20

Les bruits de fond le laissaient impassible, pour peu qu'il avait travaillé dur à la reconstruction de son propre village. Il entendait cependant que quelques tissus glisser sur le sol, sa laisse se tirer un peu, le couturier qu'il était pouvait deviner qu'un vêtement était entrain de glisser sur une peau. Il tendait le cou, il ne lui restait plus que ses oreilles, c'était bien suffisant.

Voilà qu'on le tirait encore, il restait là sans rechigner, sans même un grognement, l'attitude parfaite de l'esclave en révolte dans son accoutrement, il sifflotait gaiement, narguant la louve, car il supposait que c'était elle qui maintenait sa laisse.

Et les murmures se firent, à peine chuchotés, il s'en délectait au fond de lui, sachant combien cette situation pouvait être des plus savoureuses.
Divine tentation pour laquelle il excellait : faire jaser quand rien d'autres n'importe. Il gardait le silence, tout comme elle et les bruits cessèrent, ambiance pesante pour elle : lui était ravi...
Allez savoir pourquoi?

Toute son attitude était fait dans ce but, et tout se plaçait comme il l'avait décidé.
Il était ainsi.

Laissant tranquillement les mains de ses poches, il s'inclinait légèrement, laissant des mains inconnues lui enlever ce bandage ridicule. Il ouvrait lentement les yeux. Et quels yeux? Ceux de l'acier d'une lame, perçant, il regardait en silence respectueux les alentours.
Puis il fixait simplement cette femme qui l'invitait enfin à ôter le reste de camphre mentholé indésirable.
Il ne se fît pas prier, dans des gestes nobles, gracieux, contrastant son apparence, déboussolant de douceur dans un calme olympien.

Il respirait enfin, devant se concentrer pour ne pas être submergé par tant d'odeurs différentes.
Remerciant simplement de la tête, il voyait encore que la sécurité était de rigueur. N'avait-elle pas encore compris qu'elle ne risquerait rien ?
Peut importe, il pouvait le comprendre mais restait toute fois aussi impassible que la neige en hiver. Il s'avançait un peu, s'inclinant avec courtoisie devant cette femme, sans la quitter des yeux, un main sur son torse. Fine, aussi grande que lui, impressionnante de beauté par ses yeux dorés et sa peau aussi pâle que la sienne. Et cette odeur qu'elle portait, sauvage, une tigresse dont il allait se méfier pour d'autres raisons.

Il se redressait remettant cette main à l'arrière de son jean, droit et fier comme toujours. Son sourire se fût un peu plus naturel et gardait comme elle le silence, en attendant la suite avec une impatience d'adolescent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Sam 19 Mai 2012 - 16:18

- DIRECTION LE COEUR DE SANG-CHAUD -

Le voilà qui sifflait maintenant. Drôle de comportement qui agaça prodigieusement la louve. Trop jeune pour être chef de meute ? Volontairement provocateur ? Complètement ravagé ? Elle décida de passer outre mais si le contenu était comme le contenant, alors l'entrevue ne durerait guère. La louve put enfin lire dans son regard et le soutint sans sourciller. Regard bleu acier, deux lames prêtes à vous trancher en deux malgré l'allure désinvolte. Il en fallait toutefois plus pour l'émouvoir ou la déstabiliser. Toutefois, il dégageait un charme indéniable et la pâleur de son teint, se pouvait-il qu'il préfère sa forme animale ou avait-il seulement un cuir fragile ? Elle l'observa faire, légèrement surprise par la grâce de ses gestes. Un sourcil à peine relevé, elle se retint de ne pas lui rire au nez. Une lueur moqueuse brillait au fond de ses prunelles sombres. En peu de temps et de gestes, il venait de révéler beaucoup de sa personne et les informations n'échappaient pas à la louve. Elle lui rendit son signe de tête et récupéra le tissu qu'elle plia soigneusement. Il fut acheminé au même endroit que le bandeau. Entrouvrant ses doigts, elle laissa choir le côté de la lanière de cuir qu'elle tenait. Le temps de l'amusement était révolu. Pourtant ce lycan l'intriguait, si seulement il avait eu l'idée judicieuse de venir sous sa forme animale.

Une bonne respiration, le lycan était en pleine possession de ses moyens. Son visage n'exprimait rien ou plutôt cachait-il ses émotions avec perfection. Un manipulateur ? Elle n'aimait pas trop le fait qu'il se sente à l'aise, où se croyait-il donc ? En terre conquise ? Elle lui offrit un sourire lumineux, masquant ses véritables pensées, en réponse à son sourire. Ses iris dorées étaient remplies de malice et sa bouche formait une petite moue mutine. Une révérence, la main sur le coeur. N'en faisait-il pas trop ? Pour Sylviana, les sentiments étaient rarement dévoilés. Non pas pour cause de faiblesse mais elle les réservait pour ceux qui lui étaient chers, qu'elle connaissait sur le bout des griffes. De légers bruits de fond plus naturels leur parvenaient maintenant. La louve n'avait rien dit ni ordonné mais le message avait été plus implicite, plus subtil. Sylviana reprenait le comportement de sa meute en mains mais bien trop tard à son goût. Décidément, il lui faudrait remettre les pendules à l'heure, enfin pour le moment, elle devait se consacrer à Maldrik Frodeew.

Un léger vent cinglant se leva, faisant onduler leurs chevelures. D'une main légère et fluide, elle replaça une mèche rebelle derrière son oreille droite. S'avançant d'un pas, elle fit de même pour Maldrik et recula, sourire aux lèvres.

"Bienvenu Maldrik Frodeew. Je serai votre guide et votre interlocuteur. Suivez-moi."

Elle n'attendait pas vraiment de réponse lorsqu'elle lui tourna le dos pour pénétrer le coeur de Sang-Chaud.

************************
HRP :
suite Ici ^^


Dernière édition par Sylviana Moraleska le Lun 21 Mai 2012 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Sam 19 Mai 2012 - 19:39

Il n'en attendait pas moins d'elle, n'avait-elle pas exigé de telles manières si rudes comme si un simple marchand pouvait être à craindre comme un criminel ?
Elle n'avait que le prix de sa requête. Et bien qu'elle le jugeait bien vite, lui ne se lassait pas de jouer avec elle comme un chat et une souris.
Après de là à savoir qui était la souris dans ce couple qui se jaugeait du regard ? Là était la question.

Elle ouvrit enfin la bouche pour l'intimer de la suivre. Elle lâchait sa laisse, ne voulait-elle plus jouer au propre jeu qu'elle avait elle-même voulu ?
Et puis si elle tenait tant à vouloir le loup, qu'attendait-elle pour le demander?
Il la fixait encore lorsqu'elle replaçait un de ses mèches, avançant sa main pour placer une des siennes. Il pouvait enfin s'imprégner totalement de son odeur.
Enivrante de sauvagerie, et pourtant si douce à ses narines, pour lui qui sentait le bois de santal, il rosit bien malgré lui.

Il décrochait cette anneau pour ranger sa laisse dans sa poche quand elle se tournait pour l'emmener au sein même du coeur des Sang-Chaud. Il la suivait de très près, puis penchait la tête à hauteur de ses oreilles pour lui susurrer:


" - Merci de l'accueil même si je n'apprécie guère vos exigences, mademoiselle... Ou devrais-je dire Dame Sylviana Moraleska. J'espère que mon "cadeau" a été à la hauteur de l'humiliation que vous m'avez imposé ? C'est bien dommage que vous n'en profitiez pas plus."

Il reculait sa tête, mettant un peu plus de distance entre eux. Elle était dangereuse pour lui mais elle apprendrait bien vite qu'il pouvait aussi l'être pour elle.
Il était fort facile de juger quelqu'un sans le connaître, mais quel serait son jugement une fois qu'elle l'aurait vraiment connu?
Lui se donnait cet avantage, il cachait bien fort ce qu'il pensait de la belle, délicieuse, et si tentante louve qu'il avait devant les yeux.
Et pour parfaire son attitude, il plaçait ses mains dans ses poches avant, toujours aussi droit, laissant bien visible son colier de cuir qu'il gardait en permanence, même sous forme Lycanne.

Peut-être, oui, peut-être lui autoriserait-il à ce qu'elle lui ôte...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Sam 26 Mai 2012 - 13:35

HRP : Post précédent
**************************


- BON VENT AU CHEF DES NORD-BOIS -
Le loup messager suivit sans difficulté le Chef de Meute. Il connaissait chaque recoin du Sud, chaque parfum, broussaille, ruisseau. Alors suivre le lycan a l'odeur si prononcée se révélait un jeu d'enfant. Il ne se cachait pas, trottinant, passant là où le Chef de Meute avait laissé ses empreintes. D'humaines, elles devenaient animales et il observa longuement le loup blanc qui l'avait repéré sans effort. Il s'arrêta lorsque celui franchit les limites actuelle de la meute de Sang-Chaud, limites qui ne cesseraient de s'agrandir à compter de ce jour. Il attendit patiemment avant de s'en retourner parmi les siens en camouflant son passage et en effaçant toutes traces du Maldrik.


**************************
HRP :
Bref mais drôle, on se reverra mouhahahahah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Mar 5 Juin 2012 - 11:24

HRP : Précédemment

*********************************

- LE FAMEUX PASSAGE DE PORTE -


Il avait été impossible à la louve de parvenir à le semer, tout juste si la distance entre eux avait quelque peu varié. Un pisteur peut-être, elle voyait déjà quel rôle il pourrait trouver au sein de la meute. Toutefois, il y avait deux trois petites choses auxquelles il devrait se plier avant de pouvoir se targuer de faire parti des Sang-Chaud. Il avait traversé le labyrinthe souterrain sans être inquiété mais suivant le résultat de cette rencontre, le retour pouvait être bien différent et plus cauchemardesque. Tout dépendrait de son comportement et de l'impact qu'il aurait sur Sylviana. Elle continuait de trotter sans même se retourner pour s'assurer qu'il la suivait bel et bien. Ses paroles avaient été très explicites alors elle se doutait qu'il ne lâcherait pas une once de terrain. Ils parcourent rapidement les quelques dizaines de mètres qui les séparaient de la Grande-Porte. Le frottement de leurs pattes sur le sol concurrencé par la mélodie nocturne des environs, aucun mot ne fut échangé, seules leurs ombres en mouvement trahissaient leurs présences mais ici, ils n'avaient rien à craindre, enfin surtout la louve. Sylviana ralentit le pas en arrivant au pied du pont et le franchit sans hésiter. Elle grogna plusieurs fois pour saluer les guetteurs et se frotta contre la paroi droite de la porte. Elle appréciait de rentrer chez elle, dans cet endroit non maudit, ils n'avaient plus besoin de se cacher sans cesse, ces temps-là étaient révolus. Pivotant sur elle-même, elle se posa sur son séant et le laissa prendre un premier contact avec la meute, ses odeurs, ses bruits. Ils se trouvaient sous la voute de la Grande Porte et les lycans qui passaient les saluer sans exagération, Sylviana avait été on ne peut plus claire là-dessus. Les pirouettes et autres mièvreries la rendaient dingue et mieux valait ne pas trop s'emberlificoter là-dedans avec elle. Immobile et silencieuse, elle observait les réactions de Folker à ce premier vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Lun 11 Juin 2012 - 10:19

Folker avançait d'un pas léger et rapide, la louve faisait visiblement exprès de ne pas se retourner pour voir s'il suivait toujours. C'était peut-être encore un test, voir s'il était capable de ne pas se perdre et surtout de voir s'il pouvait suivre le mouvement. Folker était habitué au longues marches et il ne semblait pas fatigué. Il parcourait le chemin, suivant la louve sans rien dire. Il ne prêtait pas plus attention que cela au décors qui l'entourait étant plongé dans ses pensées de sa rencontre avec le chef de meute. Il ne voulait pas faire mauvaise impression.

Folker n'était pas dupe, d'apparence le terrain avait l'air désert mais grâce à son odorat et son ouïe il devinait facilement la présence d'autre loup très proche, probablement des guetteur se dissimulant dans l'ombre. Les grognement que poussa la louve confirma ses pensées, même si cela n'était pas très difficile de le deviner pour lui. Un frisson parcourra tout de même Folker, si jamais tout cela devait mal se passer il devrait vaillamment défendre sa vie contre toute une meute. Il était confiant et il possédait les capacités et les qualités requises pour tenir tête mais contre tout un clan... Il espérait ne pas avoir à le savoir.

La louve se frottait contre la paroi de la porte, étrange... Pas tant que cela en fait elle devait surement signaler son retour par son odeur et même savourer son retour parmi les siens. La plupart des lycans habitués à vivre en meute réagissait comme ceci. Effectivement car désormais elle s'était assise et quelques lycans passaient devant la saluant avec enthousiasme. Certains lui adressait même des salutation à lui. Folker se posa au côté de la louve regardant l'activité en cette heure tardive. Ce qui était étrange pour Folker c'est que la plupart adressaient leurs salutations de façon exagéré. Pourtant tant d'enthousiasme au retour d'un dès leur? Elle n'avait pas l'air d'être revenu de mission ou de quelques jours d'absence. Elle avait peut-être un poste important au final... Peut-être même était-elle réellement la chef de meute? Folker secoua la tête à cette pensés comme s'il voulait s'en débarrasser. Il ne fallait pas qu'il suppose trop vite, il verrait bien par lui-même.

Il sentait l'odeur de la louve à pleines narines et il essayait de se concentrer sur le reste car elle remarquerait bien vite qu'il profitait de son parfum à elle. Beaucoup d'odeurs de loups se présentaient à lui, ils devaient être un bon nombre. Il y avait en avait aussi beaucoup de naturelle qu'il n'était plus habitué à sentir c'est dernier temps, pas d'odeur comme Folker a longtemps été habitué à sentir durant ses passages en villes. Il aimait déjà cet endroit, la nature lui avait pas mal manquée et il n'y avait rien de mieux pour lui que d'appartenir à une meute comme celle-ci pour se retrouver.

Folker lança un coup d'œil à la louve situé à ses côtés, d'ailleurs celle-ci était en train de le regarder. Il lui fit ce qui semblait être un léger sourire, se leva et avança comme s'il se sentait déjà chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   Mer 13 Juin 2012 - 18:21

- L’ENTREE DANS LA MEUTE -

Il franchit les quelques mètres le séparant du havre de la meute, peu de temps après elle. Il était endurant et tenace, deux qualités qu’elle tenait en haute estime bien que trop concentré sur elle par moment. Se doutait-il de quelque chose ? Pour l’instant, il avait agi en vrai lycan pas comme le chef des Nord-Bois qui avait seulement voulu fricoter, acte qui la rendait glaciale. Les amours étaient placés en second plan chez elle, sa seule raison de vivre et poursuivre son oeuvre était Grinak et son avènement. En bref, le dénommé Folker lui plaisait, chose plutôt rare ces deux dernières décennies. Son comportement, son assurance lui faisaient gagner des points d’heure en heure bien que peu d’entre elles ne s’étaient réellement écoulées depuis leur rencontre fortuite. Elle l’étudia longuement alors qu’il se détournait enfin d’elle pour sonder les environs. Il y avait cet intérêt particulier qu’elle ressentait chez lui comme s’il retrouvait une vieille amie. Etait-il resté si longtemps loin des siens ? Cela pouvait expliquer l’absence d’odeurs de lycans sur sa fourrure mais le brassage d’autres bien désagréables pour sa truffe délicate. Qu’avait-il donc fait de certains de ses cycles ? Perdus ou alors instructifs pour la meute, elle le saurait tôt ou tard. S’il intégrait la meute, il devrait montrer patte blanche. Son regard preplexe alors qu’elle se frottait contre la paroi droite de la porte ne lui avait pas échappé et c’était un bien signe olfatique dès plus important. Elle indiquait sa présence ou son absence selon le côté qui avait bénéficié de son récent passage. La louve s’était redressée au mouvement d’avance du lycan, ses oreilles pointant vers leur potentielle recrue. Le voilà qui prenait ses aises et cela amusa Sylviana. Par moment, il agissait comme un louveteau et l’instant d’après le loup refaisait surface. Sur ce côté, Sylviana se retrouvait en lui.

«  Fais comme chez toi. »

Un constat ou une remarque, le ton était amusé mais porteur d’une certaine autorité. Elle le dépassa sans autre préambule et prit un chemin qui menait vers une bâtisse plus imposante, le palais du Limikkin, sa demeure, le coeur de la meute. Il dominait l’endroit de par sa position élevée, stratégique. Il recélait bien des secrets, des espoirs qui mèneraient Sang-Chaud vers une ère nouvelle, une ère de gloire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Porte - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Grande Porte - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kataleyah Svarzia Sighild - La grande chamane (terminée)
» Porte-peste dans le secteur
» Du sang et des flammes [Terminé]
» La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
» Porte étendard orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-