Partagez | 
 

 S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Sam 19 Mai 2012 - 14:12

La nuit est fraîche, mais la neige a laissé la place pour une vaste étendue de sable à perte de vue. La végétation est rare, seul quelques palmiers poussent non loin d'une oasis. Je suis arrivé à l’orée du désert au crépuscule. J’ai pris suffisamment d’eau pour 2 jours, mais seule préoccupation et que je n’aie jamais établi d’entente commerciale auparavant. Mais avec mon nouveau rang et les conseils de Maldrik Frodeew, je pense que je devrais m’en tirer sans trop de problèmes.

Malgré l'air glacial, je peux admirer le ciel étoilé d’Ephaëlya. Avec la neige je n’ais jamais pu le faire auparavant. Je n’y ai jamais fait attention, mais je réalise au combien nous sommes si petits sous cette voûte constellée. Je prépare un feu avec des brindilles que j’ai ramassé dans la forêt du Crépuscule avant de me rendre au Désert du Zénith. J’entrechoque deux silex et de fines étincelles viennent embraser les fines branches. Je n’ai aucune idée de ce que je mangerais ce soir, il doit bien y avoir quelques animaux nocturnes. Je pose mon sac et Lupe, mon épée fidèle. Je ressens l’appel de la chasse m’envahir et laisse le loup prendre le contrôle de mon être pour cette froide nuit.

Je laisse de fines empreintes sur le sable et traque mon futur repas de ce soir. La lune est dissimulée par quelques nuages, ce qui rend mon approche plus furtive et sournoise. Cette région stérile peu civilisée par l’homme a un certain charme. A l’occasion je me promènerais plus souvent dans cette contrée de solitude. Après quelques minutes de rabat, j’aperçois un fennec se repaissant d’une gerbille. Je bondis sur lui et referme mes puissantes mâchoires.

Je suis retourné à mon campement, le fennec dans la gueule. Je le pose sur une pierre et reprend ma forme humaine. Je remets mon armure de cuir et mes vêtements, je repense à Amarÿelle que je revis par deux fois après notre rencontre dans la forêt du Crépuscule. Je pense qu’elle aimerait beaucoup ce désert pour son aura poétique. Il faudra que je pense à acheter du papier, une plume et de l’encre pour la rassurer. Je l’enverrai à Nords Bois, elle s'y sent comme chez elle. Je pense aussi un peu à Opale Ischäand, bien que je ne la connaisse pas encore très bien, j’espère qu’elle aussi se porte bien. Cette traversée va s’avérer rude, mais je ne m’inquiète pas plus pour elle. Elle a su survivre toute seule par ses propres moyens, si la chance se montre généreuse envers nous, alors nous pourrons nous revoir.

Je me demande comment vais-je cuisiner ce fennec se soir ? Alors que le foyer s’embrase de magnifiques flammes rouges, je sors quelques ustensiles et me recherche encore quelle cuisson serait la plus savoureuse pour mon repas.


Dernière édition par Ionos Selherand le Jeu 16 Aoû 2012 - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Sam 19 Mai 2012 - 15:54

La voûte céleste était bien dégagée ce soir, et très peu de nuages obstruaient le scintillement de la Lune et des étoiles.
Ce désert était l’endroit le plus chaud d’Oryenna, pourtant, même le Grand Froid avait eu raison de cette chaleur. En tous cas, en partie. J’avais l’impression qu’il faisait plus chaud ici qu’ailleurs, mais après tout, dans le désert, la nuit étaient plus fraîche que la journée. Je ne pouvais pas comparer les deux, pour des raisons évidentes, mais c’était ce qu’on m’avait dit. J’eus une pensée mélancolique ; je ne savais pas ce que j’aurais donné pour voir de nouveau l’aube se lever, ne serait-ce qu’une fois. Malheureusement, je ne pouvais m’exposer à une mort certaine avant d’avoir assouvi ma vengeance.

J’inspirai profondément l’air glacial, levant les yeux vers la clarté argentée de la Lune.
Peut-être aurais-je du me mettre en chasse... Je n’avais pas spécialement faim, mais me mettre en quête d’un animal à dévorer me permettrait de tenir plus longtemps sans avoir à m’attaquer à quelqu’un. Je ne l’admettais que rarement, car cela était paradoxal pour un vampire, mais ça me dégoûtait. J’avais vu énormément de vampires tuer sans état d’âme, mais ce n’était pas mon cas. Parfois, c’était si dur que je me surprenais à envier mes semblables. D'un côté, j'aurais aimé ne rien ressentir, comme eux. D’un autre côté, ils me dégoûtaient, eux aussi.

Bref, dure dure, la vie. Mais je m’en accommodais, comme d’habitude.
Ce soir-là, le désert était... désert. Je devinai que même si je continuais ma route, je n’allais pas croiser beaucoup de monde. Je décidai donc de faire demi-tour ; j’aurais plus de chance en m’éloignant d’ici. Mais alors que je m’apprêtais à le faire, le vent m’apporta une odeur que je connaissais. Quelqu’un avait allumé un feu non loin d’ici. Humant l’air, je tentai de déterminer à qui j’avais à faire, mais l’odeur des flammes masquait celle de celui qui les avait allumées.

Ma curiosité me tuerait peut-être avant l’heure, mais je me dirigeai vers le campement.
Montant au sommet d’une dune de sable, je portai mon regard au loin, et y aperçus une faible lueur qui était forcément celle d’un feu de camp. Prudent, je descendis le long du flanc de la dune et m’approchai de la lumière. Je me demandais qui pouvait bien trainer par ici la nuit... Un marchant peut-être ? Il était relativement fréquent d’en voir par ici, pour traverser le désert et rejoindre les villes. A moins qu’il ne s’agisse simplement d’un voyageur. J’allais vite le savoir.

Et effectivement, je le sus très vite.
Arrivé à une vingtaine de mètres du campement, l’odeur d’un lycan me parvint enfin, et je pus même l'apercevoir près du feu. Je plissai le nez, découvrant mes dents de quelques millimètres. Ma répugnance envers ces créatures me venait bien naturellement de mon côté vampirique, mais je ne m’embarrassais pas de cette haine forte que ressentaient habituellement les miens vis-à-vis des loups. Je trouvais ça stupide. Après tout leur conflit n'était pas le mien. Néanmoins, je restai sur le qui-vive ; ma dernière rencontre avec une louve, en Màvreah, ne s’était pas forcément passé de façon amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Dim 20 Mai 2012 - 17:30

De toute ma vie je n’ai que peu croisé de vampires. Et encore il s’agissait de nosfératus plus sauvages, comme des animaux. Seul l’appel du sang les faisait vivre. J’ai toujours eu de la chance de n’en n’avoir croisé que peu. Mais je sais au combien ils sont vifs et redoutables. Mais ils portent tous cette odeur froide et commune qui empeste la mort. C’est cette odeur qui m’avertit de la nature de cet inconnu.

Il a l’apparence d’un très jeune garçon, il a des cheveux noirs comme l’encre sur la papier. Il est vêtu d’un long manteau de même couleur. A en juger par l’état de ce dernier, il s’agit d’un vampire errant. Qu’est ce qui a bien pu l’amener jusqu’ici ? Oh ! Le fennec bien sûr ! L’odeur du sang attire toujours les charognards. Je me lève et avance de quelques pas. Ma main se pose sur le manche de Lupe.

Je m’arrête à une bonne distance de lui, mon instinct me pousse à dégainer mon arme et de l’enfoncer dans le cœur. Mais je préfère m’assurer de ses intentions avant de prendre une telle initiative. Je lui dis d’un ton méfiant :

- Quoi que tu cherches ici, tu ne le trouveras pas vampire !

Je ne suis pas du tout à l’aise. Je cache au mieux ma crainte d’un affrontement avec ce vampire. Je n’ai pas voyagé autant pour mourir de sa main. Que diable me veut-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Dim 20 Mai 2012 - 20:18

Je remarquai, sur un rocher non loin du feu, un le corps sans vie d’un fennec.
C’était certainement l’odeur de son sang que j’avais également flairée, alors que je suivais celle du feu et de la fumée. La légère faim que je ressentais, ajoutée à l’effluve sanguine, me fit légèrement saliver, mais hors de question de m’emparer d’une proie déjà morte. Et certainement pas une proie tuée par un lycan ; sait-on jamais, peut-être que j’allais attraper la rage ou une forme mutante d’hépatite... Et puis, je n’aimais pas le geste, même si je ne l’avouerais pas devant témoin. L’idée me déplaisait. Pas autant que celle de tuer, mais elle me déplaisait.

La réaction du lycan ne m’étonna pas outre mesure. Ce n’était pas la première fois que j’entendais ça.
De plus c’était un lycan, et moi un vampire ; cherchez l’erreur. Je ne m’étais pas vraiment attendu à ce qu’il m’invite à m’asseoir près du feu. D’ailleurs, j’aurais trouvé ça suspect. Là au moins, sa réaction était normale, prompte, et ça venait du cœur. Il semblait avoir envie de transpercer le mien, aussi. Cependant, je ne dégainai même pas la dague dissimulée à ma ceinture, et me contentai de croiser les bras, restant face au lycan et à son épée, un léger sourire narquois aux lèvres.

« Qui es-tu pour me dire que ce que je cherche n’est pas ici ? »


Question à double visée. En gros, « à qui ai-je affaire ? » et « occupe-toi de tes oignons. »
Penchant légèrement la tête sur le côté afin d’apercevoir le cadavre du petit renard du désert, j’observe également les ustensiles éparpillés non loin de ce qui semblait être le repas du lycan. Drôles de goûts, celui-là. M’enfin, dans le coin, on n’avait pas le luxe de faire la fine bouche. Je lâchai néanmoins un petit conseil pratique accompagné d’un clin d’œil (conseil à ne pas expérimenter chez vous, cependant).

« Laisse-le mariner à feu fort pendant la nuit et ajoute trois piments, ça devrait faire passer son goût coriace. »

Non, je ne cuisinais pas, vous vous en doutez sûrement. Je voulais juste voir si ce type allait le faire ou non, même si je ne me faisais pas trop d’illusions ; un lycan restait un lycan. Ils n’étaient peut-être pas tous mauvais, mais pas tous futés non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Dim 20 Mai 2012 - 21:17

Je ne m’attendais pas à une réponse de ce vampire. A vrai dire je m’attendais plus à une réaction beaucoup plus agressive de sa part, pas à ce qu’il me donne des conseils culinaires. Je dois avouer que je ne sais pas trop comment dois-je réagir face à ce vampire. Je pousse un soupir agacé et lui rétorque :

- Merci bien, mais je me garderais de tes conseils culinaires !

Je n’ai jamais fait confiance à un vampire, et je doute que ça change. Ils sont si arrogants et se donne des grands airs de noble. Les miens ont toujours été traités comme de vulgaires animaux d’étable par ces suceurs de sang. La haine viscérale que nos races s’éprouvent l’une contre l’autre ne s’estompera jamais.

Néanmoins j’ignore pourquoi mais ce vampire semble un peu différent des autres… Et quand je dis un peu, c’est du à la tenue qu’il porte. Il ressemble plus à un voleur qu’à un vampire. J’ignore quelle farce me joue le destin, mais avoir un compagnon comme vampire pour discuter avec moi ne m’enchante point, mais alors point du tout.

Bon puisqu’il semble camper sur ces positions, alors je n’ai aucun risque qu’il me poignarde dans le dos. Quoi que je préfère ne pas le quitter des yeux au cas où. Pfff ! Cet imbécile me met dans un état, du jamais vu, je suis sur qu’il doit bien se marrer. Je n’ose même pas toucher au fennec en sa présence. Je me contente de lui demander :


- Tu comptes me regarder de la sorte encore longtemps ? Je ne suis pas un chien de zoo je te signale ! Si tu es là pour me demander je ne sais quoi vas y !


Vraiment qu’ai-je fait pour mériter ça ? Tailler une bavette avec un vampire ! Par les titans cette nuit va me sembler longue, mais longue...


Dernière édition par Ionos Selherand le Mar 22 Mai 2012 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Lun 21 Mai 2012 - 14:36

Je restai face au lycan, qui ne semblait pas aussi calme et impartial que moi.
Par « impartial », je me comprends ; je pense que j’étais moins repoussé par lui que lui par moi. J’en étais même sûr, compte tenu de sa réaction comparée à la mienne. Bah, rien d’anormal jusque là donc, du moins pour moi. Je n’avais pas rencontré des masses de lycans dans ma vie, mais bien assez pour savoir qu’ils n’aimaient pas les vampires. Et les vampires non plus n’étaient pas censés les apprécier. Mais si on comptait le nombre de choses que j’avais en commun avec ceux de ma race -c’est-à-dire pas beaucoup de choses- on pouvait aisément comprendre que ma haine contre les lycans n’était pas aussi forte que chez les autres vampires.

Il avait l’air mal à l’aise, et ça m’amusait. Pas de façon malsaine ou moqueuse, mais ça m’amusait.
Moi, à l’inverse, j’étais relativement sûr de moi. Parce que je savais que j’avais le droit à l’erreur ; une blessure par lame se refermerait en peu de temps, et ne me serait probablement pas fatale. Il en était de même pour lui, d’ailleurs. Je lui aurais bien donné un autre conseil concernant confiance en soi, mais il parla avant moi.

« Ne t’en fais pas j’ai tout mon temps », répondis-je avec un geste désinvolte de la main et un sourire qui disparut ensuite pour laisser place à une mine bien plus grave. Je repris : « Plus sérieusement, aurais-tu vu un vampire d’une quarantaine d’années d’apparence dans les parages ? »

Puisque j’étais là, autant demander s’il trainait par ici, celui-là.
Mais ça m’aurait étonné. Je ne savais même pas s’il était encore en vie. Quoique, si moi je l’étais encore, cela voulais forcément dire que je croyais à cette hypothèse. Mais peu importe le temps que cela me prendrait, je le retrouverais. Je le jurais sur ce qu’il me restait d’humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Lun 21 Mai 2012 - 20:58

Le vampire semble arrogant pour son plaisir et mon malheur. Je sens bien qu’il semble s’amuser de me voir sur le qui-vive. Mais je préfère éviter de répondre quoi que ce soit d’agressive qui lui donnerait un prétexte de m’attaquer.

Mais lorsqu’il me pose cette question, le ton de sa voix a changé. Plus sombre et mélancolique. J’ai presque l’impression que le vampire que j’ai en face de moi n’est plus le même. En le regardant, il me semble même entrapercevoir en lui quelque chose de triste. Je n’éprouve point de pitié à son égard en cet instant, mais un peu de compassion. Je lui réponds d'un ton moins dur :

- Navré, mais je doute qu’un vampire s’aventure dans une région aussi ensoleillée que le désert du Zénith. A moins qu’il ne veuille mourir.

C’est alors que sans aucune raisons bien particulière, je ne me sens plus vraiment d’humeur pour jouer au plus sot que soit. Quelques secondes passent où je le dévisage sans aucun à priori dans le regard, juste un peu de curiosité. Il est moins effrayant que je ne l’imaginais, je lui demande d’un ton un peu hésitant :

- Écoute je ne sais pas qui tu cherches et je n’en ai cure. Mais si tu es exténué, tu peux te reposer ici. Quant à la nourriture et bien…

Je ne sais pas réellement pourquoi je fais ça. Mais au fond si ce vampire avait eu envie de me tuer, il l’aurait surement déjà fait. Je reste méfiant à son égard comme je ne connais pas ses réelles motivations, mais tente de me montrer moins fermé que mes semblables.

- Si tu faim tu peux boire le sang de cette proie. Ce n’est peut-être pas fameux, mais c’est mieux que rien…Tu peux aussi repartir je ne chercherais pas à te traquer, comme toi je suis un peu mon propre chemin...

Oui c'est un peu vrai. Qu'elles différences nous séparent vraiment? Nos races sont toutes deux craints des humains et seul l'argent peut nous tuer. Finalement, peut être le destin me met-il au défi de voire ma réaction face à un vampire un peu plus civilisé. Quoi qu’il en soit je continue de le scruter, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Mar 22 Mai 2012 - 21:57

Comme je m’y attendais, le lycan n’avait vu aucun autre vampire dans le coin.
Les chances que j’avais de trouver ce monstre ici étaient nulles. En effet, assez peu de vampires devaient venir ici, sauf s’ils étaient suicidaires. J’eus une pensée ironique, mais parfaitement sérieuse ; voir l’aube et mourir étaient deux choses que je souhaitais faire, après avoir retrouvé ce vampire. Cet endroit serait peut-être le dernier que je verrais, qui sait.

Le lycan faisait preuve de moins d’animosité en s’adressant à moi.
Je ne m’attendais pas à ce qu’il se montre finalement hospitalier, mais plutôt à ce qu’il me dise de m’en aller. Après tout ce ne serait pas le premier ; un voyageur seul et fatigué par une longue route avait toutes les raisons de repousser un vampire qui l’abordait, je comprenais cette réaction, et je n’avais jamais insisté. Mais pour une fois qu’on me proposait de rester, je n’avais pas envie de refuser. C’était rare que j’aie de la compagnie. Je souris comme un gamin à qui on aurait donné l’autorisation de veiller tard le soir -un sourire sincère cette fois.

« Merci, un peu de repos me suffira », répondis-je en m’approchant du feu de camp. En tant que vampire, j’étais censé craindre le feu et fuir cet élément destructeur, mais à bonne distance, sa chaleur me faisait du bien.

En fait, j’étais rassuré que le lycan ne me pose pas de questions sur le vampire que je cherchais.
Je ne parlais jamais de cela, je n’aimais pas, et ça pouvait aisément se comprendre, d’après moi. Qui appréciait que les horreurs écrites dans son passé lui soient rappelées ? Pas moi en tous cas. Si le lycan avait appris ce que j'avais fait par le passé, il ne m'aurait certainement pas accueilli de la sorte.

« C’est vrai que ce désert n’est pas un coin à vampires, mais les lycans ne sont-ils pas censés être en Thaodia avec leur meute ? A moins que tu sois solitaire ? » hasardai-je sur le ton de la conversation, comme si les paroles méfiantes que nous avions échangées n’avaient jamais été dîtes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Mer 23 Mai 2012 - 13:31

Le sourire que m’adresse ce vampire n’a rien de néfaste à mes yeux. C’est comme si celui que j’ai en face de moi un jeune gamin encore innocent. Je ne saurais affirmer que ce jeune homme soit blanc comme neige, mais comment dire. J’ai l’impression que lui et moi ne sommes pas si différents que ça. A part un détail, je ressentais en lui quelque chose de cassé et en même temps ce jeune vampire semblait être animé d’une certaine obstination à poursuivre son but. En fait, il me rappelle un peu moi quand j’ai quitté les miens il y a 3 ans. J’étais un peu arrogant et me faisait confiance qu’à moi-même. Peu après j’ai rencontré de gens merveilleux comme Cerrarë Kel’Alanor, Marldrik Frodeew à présent mon chef de meute, Amarÿelle Chal’di, Opale Ichaänd…

Je ne pense pas que personne ne souhaite rester seule au monde. Ma méfiance envers ce vampire s’efface et un autre sentiment que je n’arrive pas à décrire se met à naitre. Je me demande alors intérieurement pourquoi nos deux races s’acharnent elles à s’entretuer et à se mépriser. Loin de là que l’on devrait se tenir par la main. Mais à cet instant, qui croirait qu’un lycan et un vampire arriveraient à parler ensemble sans essayer de démembrer l’autre ? Je dois honteusement avouer que moi-même je n’y aurais pas cru. Néanmoins je ne vois pas pourquoi je ne ferais pas un minimu confiance à ce jeune garçon. De toutes façons je doute que lui aussi a une arme en argent. Je lui réponds alors d’un ton plus amical :

- En fait je m’apprête à commercer avec des marchands au désert. Je viens de Nords Bois vois-tu. Mais je dois avouer que les ententes commerciales ne sont pas ma tasse de thé.

C’est vrai qu’à la base je suis mercenaire, mais un mauvais mercenaire toujours à faire le gagne petit. J’ai jamais pu faire des boulots à l’encontre de mes principes, c’est bête mais que voulez-vous, on ne change pas un homme du jour au lendemain. Mais j’ai pas mal voyagé et affuté mes aptitudes au combat à l’épée, ça aide si on veut survivre dans ce monde hostile. Finalement ce n’est pas un mal que ma route croise celle de ce jeune vampire. C’est alors que je sens mon ventre gargouiller, il est temps de passer à table. Mais je me demande alors si mon invité a faim aussi. Je lui propose de nouveau :

- Dis-moi, si tu as faim tu peux boire le sang de ce fennec… Au fait, je me nomme Ionos Selherand.

J’ai finalement décidé de me présenter au jeune homme par politesse. Tout en le regardant, je me demande ce que cette rencontre m’apportera et si nous pouvons continuer à laisser nos différents de côtés. Mais une chose est sur, de toutes mes rencontres celle ci est la plus inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Ven 25 Mai 2012 - 18:48

Plus les minutes passaient en sa compagnie, plus ma méfiance s’amoindrissait.
J’étais loin d’être naïf, mais les mauvaises intentions, même si la personne savait le cacher, ne passait pas inaperçues pour moi. Je sentais toujours ce genre de choses. Lui, il me paraissait sincère, et le fait qu’il soit un lycan n’intervenait en rien dans ce jugement. Lui aussi semblait se rendre compte que je ne prévoyais ni de le poignarder dans le dos, ni de lancer un attentat. Tant mieux s’il s’en était rendu compte.

« Commercer ? Vraiment ? Ah. Ce n’est pas moi qui y songerais. »

En effet, j’avais beau parler facilement aux gens, le fait que je sois un vampire était évidemment un obstacle, et de plus, avoir une vie « normale » me paraissait hors d’atteinte depuis longtemps. Je jetai un bref regard au corps du fennec lorsque le lycan me proposa à nouveau de partager sa proie. Non pas que je pensais qu’il avait empoisonné le cadavre, mais on ne m’avait jusque là jamais proposé de partager un repas. Ça me faisait bizarre, voilà tout. D’autant plus qu’une fois vidée de son sang, la viande perdait du goût.

« Non merci, je n’ai pas très faim... Et puis c’est ta proie. Au fait, je m’appelle Raven. Et en ce qui me concerne, je suis originaire d'Oryenna. »

Comme à mon habitude, je ne révélai que mon prénom.
Cela faisait longtemps que je ne disais plus mon nom de famille lorsque je me présentais, tout simplement parce que je n'avais plus de famille. Parce que ce nom m'évoquait de mauvais souvenirs, parce qu'il me rattachait à quelqu'un que je maudissais de tout mon être, et également à des personnes auxquelles je tenais plus que tout. Et qui n'étaient plus là aujourd'hui, en partie par ma faute. Mortedune avait trop de significations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Sam 26 Mai 2012 - 22:50

Mon invité se nomme donc Raven ? Un nom peu commun que voilà là, en fait j’ai toujours pensé que les vampires d’Orennya s’attachaient à des titres de noblesse comme un naufragé à une bois en souvenir de leur humanité morte. Sur un ton plaisantin je lui dis :

- Et moi qui m’attendais à Baron ou Duc, mais Raven me convient très bien !

Et bien par les titans ! Quelle étonnante soirée je passe en compagnie de ce vampire qui après mûre réflexion m’est plutôt amicale. Mais malgré son sourire et l’amabilité qu’il me fait preuve, je sens bien une certaine mélancolie au fond de son aura. Mais ce soir je me contrefiche de cette soit différence qui est censé nous séparer. Au diable la rivalité entre vampire et lycans. Je prépare le fennec en lui enlevant la peau, au préalable je place un petit bol sous mon repas et son sang s’y écoule. J’embroche ensuite mon fennec, le parsème d’épices et le met sur le feu.

J’asperge un peu du sang sur le gibier, puis je pose mon regard sur Raven et lui sourit en posant le bol à demi plein loin du foyer :

- J’ai bien assez de sang pour mon repas, donc tu peux te servir au besoin. Ça ne me gêne plus de partager mon dîner avec toi maintenant que nous faisons fit de nos différences.

Je continue de tourner la broche, je ne m’attendais vraiment pas à ça je dois l’avouer. Et maintenant je me sens curieux de s’avoir tout de ce jeune vampire. Je crains de l’offenser, de me montrer indiscret et maladroit. D’un ton un doux et un peu timide je lui demande :

- Excuse-moi si ma question te parait indiscrète Raven, mais j’aimerais savoir si… hé bien est ce que les autres vampires peuvent être comme toi ? S’ils ne sont pas tous agressives ou hautains envers les autres races ? Je n’ai jamais mis les pieds en Màvreah et tout ce que je sais des vampires sont des préjugés que tu viens pour mon bonheur de briser.

J’espère que la nuit durera longtemps ce soir, car en cette nuit je serais bien capable de ne plus voir les vampires de la même façon. Je suis heureux de voir que malgré mon errance de 3 ans en ce monde, j’ai encore beaucoup à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Ven 1 Juin 2012 - 0:06

Je souris et laissai échapper un léger rire de bon cœur à la remarque de Ionos.
Baron ou Duc étaient évidemment des titres qui ne me correspondaient pas du tout. J’étais né dans une famille modeste, mais des plus chaleureuses. Et c’était cela le plus important ; les titres de noblesse et de baronnie, je m’en moquais comme de mon premier bavoir. Ce n’était que de la frime pour moi ; un titre ne déterminait pas la valeur d’une personne, c’était pourtant évident. Mais certains se limitait à cette vision-là... C’était leur problème après tout.

Finalement, cette nuit ne s’annonçait pas si désagréable.
C’était relativement rare que j’aie de la compagnie, en général les voyageurs comme Ionos ne voulaient pas tailler une bavette avec un vampire au beau milieu de la nuit. Cependant, moi non plus je n’avais pas que ça à faire tous les soirs. Même si actuellement je n’étais pas pressé de repartir. Il le faudrait pourtant ; une aube dans ce désert me serait fatale. Je ne pouvais pas encore me le permettre.

Je regardai le lycan s’activer autour du foyer avec sa proie.
Le sang coulant dans le bol me mit l’eau à la bouche, malgré que je ne sois pas vraiment affamé. Depuis le temps, j’aurais peut-être du être habitué à me nourrir de sang chaud. J’aimais ça, mais c’était précisément ce qui me dégoûtait. Parfois, il m’arrivait de goûter à des choses improbables, comme des limaces (les limaces orange ont des effets hallucinatoires, vous me croyez ?), et d’autres choses qui m’étaient accessibles, même si ce n’était en aucun cas nourrissant. Je n’avais donc pas d’autre choix que de me plier à mon régime alimentaire.

La question de curiosité de Ionos me fit sourire.
Il n’avait pas rencontré beaucoup de vampires, et au fond, c’était peut-être mieux comme ça. Je connaissais les idées qu’avaient en général mes semblables, et je ne les approuvais pas.

« Il y a du bon et du mauvais dans chaque peuple, y compris chez celui des vampires. Donc je suis certain qu’il y en a d’autres capables de tenir une conversation avec un lycan », plaisantai-je tout en me dirigeant finalement vers le bol qu’Ionos avait déposé à l’écart pour m’en saisir. « Je suis content de t’avoir donné une autre idée de ce que peut être un vampire, mais sache tout de même que la plupart se croient supérieurs aux autres races, et que je ne me sens pas proche d’eux. Ça n’a jamais été le cas. Les miens, je les ai perdus il y a bien longtemps. »

Je trempai doucement mes lèvres dans le sang pendant un instant, avant de relever la tête vers Ionos avec un léger sourire.

« Disons qu’il y a des exceptions partout. »

Je m’assis en tailleur devant les flammes, veillant à ne pas trop m’en approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Sam 2 Juin 2012 - 2:01

Je sens mon cœur s’alourdir lorsque Raven parle des siens qu’il a perdus. Un sentiment que je peux néanmoins comprendre mais en fait je ne sais pas trop si je peux me permettre de me comparer au jeune vampire. Bien que je ne sache pas qui sont mes vrais parents j’ai toujours une meute et un chef pour moi. Je ne peux m’empêcher d’éprouver une tristesse envers ce jeune homme. Puis il pose de nouveau un sourire sur moi, et je peux vous assurer que je me sentais si… j’oublie qu’il est vampire et moi un lycan. J’oublie que nous devons nous haïr et j’aimerais en cet instant devenir son camarade.

Je lui parle alors d’une voix calme :

- Je peux te confier un secret Raven ?

Moi qui à la base suis si méfiant et encore plus envers les vampires. Me voilà prêt à résumer ma vie pour remonter le moral de Raven. Car oui, j’ai l’impression que ce dernier se sent démoraliser après avoir parlé des siens, de sa famille…

- Vivre loin des siens … Je ne peux peut être pas comprendre entièrement au combien cela peut être douloureux, néanmoins laisse-moi te conter une singulière histoire veux-tu ?…Je connais quelqu’un qui a longtemps vécu éloigné de sa meute pour courir après comment dire… Un but ? Enfin bref, le fait est que ce jeune lycan a pendant 3 ans ignoré sa famille et sais-tu ce qui s’est passé ?

- Il a fait plusierus rencontres lors de ses voyages qui ont changé sa vie, peu à peu il a repris confiance en lui et a décidé de renouer avec sa famille. Il n’avait pas réalisé combien elle lui manquait. Aujourd’hui il est le second d’une meute en plein renouveau et a fait une halte dans un désert ou il partage son repas avec un vampire. C'est un vrai nigaud si tu veux mon avis!

Tout en riant à cœur joie de ma propre taquinerie, je fais un clin d’œil malicieux au jeune Raven, dans mon fort intérieur je me dis que si Raven avait été un lycan, j’aurais aimé avoir un jeune frère comme lui. Alors que mon repas s’achève, je décide d’utiliser la camomille que me donna Opale lors de notre rencontre. Je ne suis pas encore fatigué, bien au contraire j’ai envie de continuer à connaitre Raven s’il le désire. Le bourse de cuir porte encore son odeur, je dilue le mélanges dans de l’eau que j’ai fait précédemment bouillir puis, je sors un bol.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Dim 3 Juin 2012 - 19:59

En cet instant, j’avais totalement oublié que nous étions censés nous détester.
Assis en tailleur, j’écoutais attentivement le récit du jeune lycan. Il ne me fallut pas vraiment longtemps pour comprendre que c’était de lui dont parlait cette histoire. Ainsi, il avait quitté les siens durant trois ans ? Dans son cas, cela me semblait volontaire. J’ignorais cependant de quel but il parlait, mais il avait fini par retrouver une meute, un foyer. Il avait de la chance d’avoir réussi. Tout le monde n’avait pas cette chance. A mon tour, je ris de bon cœur.

« En effet ! » m’exclamai-je. « Mais c’est bien qu’il ait réussi à mettre de côté les préjugés pour causer avec ce vampire. »

Je fis une légère pause, hésitant à parler de mon propre vécu.
Je n’allais certainement pas conter mon histoire comme Ionos l’avait fait... Du moins, pas sans omettre certaines choses. Les faits étaient trop impardonnables pour être dits, même de cette façon. Ionos ne me verrait probablement plus de la même façon s’il savait ce que j’avais fait. J’avais trop peur de ça pour me risquer sur ce terrain.

« Moi, je connais un certain vampire obstiné à en poursuivre un autre pour venger sa famille... Il refuse de se laisser abattre avant que cette vengeance soit assouvie. »

Je bus une autre gorgée de sang et rendis à Ionos un sourire dont la malice naïve contrastait avec ces paroles bien sombres.

« Après, ça n’aura plus grande importance. »

La petite bourse de cuir que sort Ionos m’interpelle. Ou plutôt, l’odeur de l’objet m’interpelle.
Je connais bien cette odeur, je l’avais déjà sentie. Je souris ; elle était agréable, douce, rassurante, à l’image de celle à qui elle appartenait. Je me souvenais de ma rencontre avec Opale, ainsi qu’avec Astralÿs. Comment oublier une telle rencontre après tout ? J’avais manqué de les tuer, pourtant elles n’en avaient pas tant que ça tenu rigueur...

« Tu as rencontré une certaine Opale Ischaänd ? »

J'ignorais quand Ionos l'avait rencontrée, mais la rencontre devait être récente compte tenu de l'odeur encore fraîche.
J'aurais voulu savoir comment elle allait, ce qu'elle devait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Mar 5 Juin 2012 - 1:16

Ce serait donc la vengeance qui anime le cœur de ce sombre Raven ? Il ne semble pourtant être ni d’un tempérament agressif ou violent, c’est étrange. Quel mal a pu lui être infligé de la sorte, au point d’enflammer sa rage tel un braséro ? Oh je me doute qu’il ne me dit pas tout le concernant, mais en même temps cela ne me regarde pas et c’est sans doute peu reluisant. Mes yeux se posent de nouveau sur mon gibier, ou quelques gouttes de graisse tombent sur le foyer dans un doux crépitement. Il va bientôt être l’heure pour moi de passer à table. C’est alors que le jeune vampire regarde ma bourse de cuir avec curiosité, puis il me demande d’un ton curieux :

« Tu as rencontré une certaine Opale Ischaänd ? »

Mon cœur sursaute dans ma poitrine lorsque Raven prononce ce nom si doux à mes oreilles, le nom de cette femme si intrigante avec qui je partageai un repas. Opale Ischaand, cette femme aux yeux sombre comme un jais et à la peau agréablement mate, elle doit traverser le désert pour trouver quelques plantes médicinales. Je ne pense pas que ce vampire lui veuille du mal, les façons dont il me demande et comme si il s’inquiétait pour elle. Je retire le fennec de la broche et le dépose sur un plat à part, un fumet appétissant s’en échappe, tout en découpant sans aucune difficulté un morceau de chair, je continue de parler au jeune vampire d’une voix rassurante :

- Hé bien j’ai rencontré une guérisseuse qui portait ce nom en effet, j’ai même eu l’occasion de discuter un peu avec elle. Par ailleurs, elle doit traverser le désert pour y trouver quelques plantes médicinales. J’ai un bon souvenir d’elle, elle a grand attentionné et généreuse. C’est une qualité rare chez certains humains.

Pour avoir côtoyé les humains pendant près de 3 ans je ne balançais pas ces paroles en l’air. Je savais que parfois ils étaient capables du meilleur comme du pire. Je peux difficilement faire confiance à cette race que je trouve trop imprévisible à mon gout, et en même temps je ne pouvais m’empêcher d’admirer leur ténacité et leur combativité. C’est un peuple fort, puissant et fier. Peut-être, non surement orgueilleux. Mais quand je repense de nouveau à Opale Ischaand, je me sens si… je ne saurais dire, en vérité je ne l’ai pas assez fréquenté pour pouvoir me faire une opinion d’elle moins floue. Mais en mon cœur, je sens que j’aimerais beaucoup la revoir, je pense qu’elle se porte pour le mieux, mais je ne dirais pas non pour une nouvelle discute avec elle au coin du feu et avec un bol de soupe de volaille. Et je dégusterais une camomille pour ne pas me faire hanter par ces cauchemars. Je souris à Raven et lui affirme :

- Si jamais je la recroise plus tard, voudrais tu que je lui dise que j’ai rencontré le jeune vampire Raven ? Pour ma part je suis sûr qu’elle va bien et qu'elle serait heureuse de savoir que tu te porte bien.

J’ignore qu’elle heure est-il et à vrai dire, je n’en ai cure. La compagnie du vampire Raven m’est agréable et je pressens que quelque chose naîtra de cette rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Mar 12 Juin 2012 - 16:12

[Désolée du retard et du texte médiocre >< Je n'ai malheureusement pas beaucoup de temps et de moral en ce moment]

J’observais, mais sans la moindre méfiance, les geste du lycan tout en l’écoutant attentivement.
Ainsi donc, il avait rencontré Opale, lui aussi. Je devinai qu’il avait apprécié la jeune femme, après tout comment quelqu’un comme elle pouvait laisser un souvenir désagréable ? C’était difficilement possible. Non, c’était impossible. J’avais beau avoir essayé de la tuer, cela ne l’avait pas empêcher de me tendre une main chaleureuse. Décidément, la race humaine était pleine de surprises. Il y en avait partout, des surprises, mais davantage lorsqu’il était question des humains. Il n’y avait pas de peuple plus déroutant, plus dérouté, que les humains.

« Je l’ai rencontrée, ainsi qu’une elfe nommée Astralÿs, aux abords du Lac de l’Aube. On ne peut pas dire que je l’aie approchée avec une infinie douceur... » Un sourire gêné. « Mais elle, elle l’a fait pourtant. J’aimerais beaucoup la revoir. Transmets-lui mes amitiés si tu recroises son chemin. »

J’espérais recroiser un jour sa route, et aussi que la rencontre se déroule un peu mieux.
Je trempai une dernière fois les lèvres dans le liquide rouge, et reposai le bol à terre. Décidément la soirée était bien agréable. Je regrettais de ne pas faire des rencontres comme celle-là plus souvent. Je pensais que nous pouvions beaucoup apprendre l’un de l’autre.

« Et les lycans ? »
demandai-je soudain. « Est-ce que la plupart sont comme toi ou bien tous ceux que j’ai rencontré étaient des exceptions ? »

En effet, je ne gardai pas vraiment un bon souvenir des lycans. Sauf d’Ionos évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Ven 15 Juin 2012 - 15:38

Ainsi donc il connaissait Opale, si ce vampire s’était retenu de la tuer elle et cette elfe Astralÿs. J’étais à présent sur qu’il n’était pas aussi mauvais que certains de ses congénères. Au final, ce n’est pas plus un mal que nous nous soyons rencontré si tardivement, ça me permet de constater que tous les vampires ne sont pas des buveurs de sang hautains et méprisants. Je souris au jeune vampire aux cheveux d’ébène et lui dit :

- Comptes sur moi pour lui transmettre tes amitiés, je suis sûr qu’elle appréciera.

C’est alors que Raven me demande :

« Et les lycans ? Est-ce que la plupart sont comme toi ou bien tous ceux que j’ai rencontré étaient des exceptions ? »

Je laisse un silence se poser durant quelques secondes, je ne m’attendais à une telle question et je dois reconnaitre que le peuple lycanthrope n’est pas non plus un peuple chaleureux quand il veut. Je prends la parole et explique à Raven :

- Et bien je pense que tout dépend de la culture que reçoive certains de leur chef de meute. Tu sais certains ne trouve pas nécessaire de se montrer plus violent et de se comporter comme des animaux aux autres races. D’autres en revanche, ont tellement souffert de la suprématie des autres races, qu’ils n’ont à présent que le carnage et le sang pour résoudre leurs différends. J’ai beau comprendre ce qui pousse certains des miens à agir de la sorte, je n’approuve pas pour autant.

J’ignore quelles rencontres ce vampire a pu faire, mais tout comme moi je pense qu’il sait qu’il ne suffit pas de rencontrer un seul vampire ou lycan pour connaitre sa race par cœur. C’est comme les humains, ce peuple si fier capable du meilleur comme du pire. J’ai beau ne pas faire confiance à certains, ma rencontre avec Opale a quelque peu changé mon opinion envers ce peuple. Au-dessus de nous, les étoiles illuminent le vaste ciel assombri. Je n’ai pas encore sommeil, je suis encore curieux d’en connaitre d’avantage sur l’intriguant Raven.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Jeu 12 Juil 2012 - 0:59

[Un grand pardon pour mon retard >< les épreuves de bac sont terminées mais je ne vais pas tarder à partir en vacances, donc notre Rp sera encore ralenti -.- vraiment désolée]

Me concernant, je connaissais très bien la nature humaine, puisque j’avais été humain dans une autre vie. Mais je ne pensais pas qu’Ionos connaisse ce peuple aussi bien que moi -s’il était possible de prétendre connaître les humains. Peut-être que le plus important était de savoir qu’ils étaient capables de tout, et que celui qui savait cela avait tout retenu, en fin de compte. Quoi qu’il en soit, Opale était l’une des meilleures rencontres humaines qu’il m’eut été donné de faire.

Ionos en faisait également parti ; il était la preuve qu’il y avait bel et bien autre chose que des bêtes sanguinaires chez les lycans.
Ce qu’il me dit à propos de ces derniers ma rappelle irrémédiablement le cas des vampires. Certains étaient assoiffés de sang et ne vivaient que pour cela, les autres contrôlaient parfaitement la bête et avaient un bon fond. D’autres encore luttaient contre leurs propres instincts.

« Je pense que l’une des raisons pour lesquelles vampires et lycans se détestent autant, est que finalement, ils se ressemblent assez. »

Pour sûr, ni les uns ni les autres n’admettraient une chose pareille ; cela ne ferait qu’attiser leur colère.
Mais je n’en étais pas moins convaincu. Oui, on se ressemblait tellement qu’un jour, je m’étais battu avec une lycane pour la même proie ! Une proie déjà tuée par mes soins, ce qui m’avait donné d’elle l’image d’un charognard plus qu’autre chose... Une mésaventure parmi tant d’autres.

Il faut dire que j'avais vécu pas mal de mésaventures de ce genre.
J'y étais plus ou moins pour quelque chose selon les cas lorsqu'il m'arrivait des bricoles... Un jour, la faim m'avait poussé à me faire les dents sur un scorpion qui n'avait pas beaucoup apprécié que je le dérange pour ça. Ça piquait un peu. Mais pas autant que lorsqu'on se faisait botter les fesses par un dragon squelettique voulant protéger ses œufs. Ce genre de chose ne faisait pas que piquer. Bref, on en vivait des aventures en cinquante années.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Dim 22 Juil 2012 - 13:02

Raven disait vrai. Nous nous ressemblions énormément sur plusieurs points et avions trop peur de le reconnaitre. Les Vampires et Lycans avaient leur fierté de ce pont de vue et ça leur faisait faire souvent des bêtises. Je n’aurais jamais imaginé que notre rencontre finirait sur une entente et une compréhension aussi harmonieuse. Nous gardions nos secrets et respections l’intimité de l’autre, je me dis en mon fort intérieur que c’est une chance que je sois de Nord Bois et non d’une autre meute comme les Crocs Noirs par exemple. Je me lève doucement, range mes ustensiles et plats. Puis au moment de me saisir du bol prit par Raven, je le regarde dans les yeux.
Bien qu’il soit assez troublant pour un vampire et nul doute qu’il cache aux tréfonds de son âme une peine des plus profondes. Mais je l’apprécie beaucoup, car il me prouve que tous les vampires ne sont surement pas tous entachés par la soif du sang. Je lui souris donc et passe ma main dans ses cheveux sombres en les caressant et lui affirme :

- Je suis content de t’avoir rencontré Raven. Tu n’es pas quelqu’un de mauvais et je serais heureux lors de notre prochaine rencontre de te souhaiter la bienvenu au sein de ma meute. Je te ferais un autre bol de sang à l’occasion.


Je tourne ma tête un bref instant pour fixer l’horizon du désert. Je remarque alors, qu’une partie du ciel semble moins obscure que tout à l’heure. Avions-nous tellement parlé que le temps s’est mis à galoper tel un cheval fouetté à pleines forces ? Je compris que Raven ne pouvait plus rester d’avantage ici, où la mort l’attendrait par le baiser ardent du soleil. Je retire ma main et lui affirme :

- Il vaut mieux que tu t’en ailles et trouve refuge à présent Raven. Ça m’attriste que nous nous quittions ainsi, mais je n’aimerais pas te savoir mort ici et tu as quelque chose à accomplir je crois.

Quel que soit sa tâche et le but qui l’animaient, je le comprenais et le soutenait de tout mon cœur. Au diable nos différends raciaux ! Je lui dis d’une voix douce et grave :

- J’espère que tu trouveras ce après quoi tu cours Raven, si le destin ne se montre pas trop capricieux nous nous reverrons surement je pense…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Mar 14 Aoû 2012 - 21:13

J’observai calmement Ionos ranger ses affaires en profitant de la chaleur des flammes.
J’avais l’habitude d’éviter le monde, mais actuellement, je n’avais aucune envie de partir. Il allait pourtant le falloir ; l’aube approchait à grands pas, et il valait mieux pour moi ne pas me trouver ici lorsque le jour se lèverait. Il ne me restait plus qu’à tirer ma révérence en espérant recroiser un jour la route de Ionos.

Je ne pus retenir un léger geste de recul lorsqu’il tendit la main vers moi. C’était peut-être quelque chose de trop inédit pour que je ne m’en méfie pas, mais je retrouvai mon sourire dès que le contact fut établi. Bien que l’idée d’être présenté à une meute de lycan ne m’emplissait pas d’une joie... confiante. Non pas que je ne fasse pas confiance à Ionos, mais l’idée ne me paraissait pas sûre. Tous les lycans n’avaient pas le comportement qu’il avait eu vis-à-vis de moi. Cependant, s’il jugeait que la chose était possible, j’accepterais.

« Ce serait sûrement un plaisir. Je vais y aller maintenant. Il faut encore que je trouve un endroit où passer la journée. »

Je me redressai en jetant un regard à l’horizon qui s’éclairait, puis me tournai vers le lycan.

« Je suis sûr que nos routes se croiseront à nouveau. Il n’y a pas si longtemps, tu étais prêt à dégainer ton épée devant moi. Maintenant, je m’apprête à partir après une agréable discussion. Qui sait ce qui se passera demain. » Je lui souris avec chaleur, comme je n'avais plus l'habitude de le faire depuis un certain temps. « Alors, à bientôt Ionos. »

Sur ce, je lui adressai un léger signe de la main, et me détournai pour marcher vers le côté le plus sombre du ciel. Cette rencontre m’avait mis du baume au cœur. Mais aucun baume n’avait le pouvoir de faire battre à nouveau un cœur mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   Jeu 16 Aoû 2012 - 12:08

Je regarde Raven s’éloigner de moi. Nous avions longuement parlé et la seule chose que je regrettais, est qu’il ne pouvait rester plus longtemps à cause du soleil. Je ne lui avais pas avoué qu’il était le deuxième vampire avec qui je fraternisais. Il ressemblait un peu à Leo, ma petite sœur vampire. Mais il était plus déterminé et mature à accomplir son objectif et c’est ce qui me plaisait chez lui.

Je ne pouvais qu’espérer que nos routes se recroisent et qu’à son tour je puisse l’accueillir au sein de ma meute. Décidemment je faisais un bien étrange lycan, je devenais ami avec certains vampires et j’étais prête à leur souhaiter la bienvenue au sein de ma meute. Si ça ce n’est pas bouleverser les grands principes. Je ne savais pas si Maldrik Frodeex approuverait ce genre d’initiatives de ma part, j’avais même un sérieux doute à ce sujet. Mais comme l’avais dit justement Raven. Il y a de bons vampires comme il y a de mauvais lycans.

Peut être que la notion de bien ou mauvais n’étais qu’illusion pour certains. Mais en général, elle ne s’applique surtout que pour les humains. Pour eux un monstre reste un monstre et cela qu’elle que soit son cœur. Cela me rappelle que l’humaine qui doit me guider au désert : Dame Prodeguara ne devrait plus tarder. Je me demande qu’elle était son point de vue à ce sujet. Elle était l’amante du lycan nommé Godric Lackey et son point de vue sur les « ogres » que nous étions semblait différent. Mais qu’en était-il sur les vampires ?

Je le saurais bien assez tôt, après tout. Nous allions être compagnons de voyage durant un long moment. Ce pèlerinage vers les marchands du désert allait sans nul doute me permettre de réfléchir à l’amitié que j’avais conclue avec Raven le vampire. Nous étions tel un chat et un chien au début de notre rencontre, prêt à mordre et griffer l’autre aux moindres mouvements brusques. Et pourtant nous sommes si similaires malgré nos différences. Et j’étais heureux que nous ayons réussi à les mettre de côté.

Les rayons du soleil commençaient à colorier l’entrée du désert de majestueuses couleurs vives. Je regrettais que Raven et Leo ne puissent admirer un tel spectacle. Je vis non loin de mon campement, une fleur particulière. Des pétales et un bourgeon aussi écarlate que le sang. Et un parfum des plus doux et enivrant, j’en ramasse deux que je mis dans mon carnet, je les offrirais à ces deux vampires lorsque je les reverrais.

Oui à présent je me doutais qu’Anüshka, déesse et mère des lycans, risquait de me rejeter. Je faisais un bien piètre fils de la lune. Mais si je perdais la bénédiction de ma déesse, j’avais au moins gagné un ami
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

S'entendre comme Lycan et vampire (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» Damon Salvatore, Bad vampire ? [TERMINÉ]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée comme une autre [Greg - Terminé]
» Tout change ? Ou tout revient comme avant ? [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-