Partagez | 
 

 Une brebis parmi les loups [PV Khâl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alistair Luen
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 172
Métier : Baron de Màvreah
Age du personnage : 80
Alignement : Neutre Mauvais
Double Compte : Xaelis Kasaros Everys

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Une brebis parmi les loups [PV Khâl]   Mar 29 Mai 2012 - 6:34

Le Refuge de la Griffe Noire ~

Cet endroit me donnait la nausée, j’y étais depuis à peine quelques minutes et déjà je ne supportais plus d’y être. Je me forçais cependant à rester assis, si j’étais là ce n’était surement pas pour repartir aussitôt. Certes je n’étais pas le bienvenu en ces lieux, un vampire dans un refuge lycan, c’était comme d’être une brebis au milieu des loups. C’était par contre une très belle image pour expliquer ma situation délicate. J’avais eu du mal à entrer dans la bâtisse sans attirer vers moi des regards haineux, à la limite de vouloir venir m’assassiner directement. Je déglutissais péniblement, je ne voulais pas vraiment être là, mais il le fallait. Je n’avais pas fait plusieurs nuits de voyage pour m’en retourner peinard dans ma contrée adoptive, sans avoir mis au clair certaine chose. Non cela m’était impossible, trop de choses étaient en jeu dans cette affaire malsaine. Assis à une table en retrait dans l’établissement dont la salubrité me laissait douteux, je sortis de ma poche la lettre qui m’avait fait déplacée jusqu’ici. Lorsque j’avais lu pour la première fois son contenu chez moi en Màvreah, cela m’avait mis hors de moi. Je n’osais croire à un tel affront, je ne pouvais pas croire que l’on me trainait ainsi. Des menaces m’étaient adressées et je ne pouvais tolérer qu’on se joue de moi comme cela. On me menaçait de dévoiler mes secrets et je devais m’assurer de préserver mon image auprès de tous. J’étais déterminé à résoudre ce petit problème, qu’il coûte une vie ou non. La lettre ne portait que mon nom, l’auteur ayant préféré signer d’un simple « A », signature très certaine d’une personne voulant garder l’anonymat. Un froussard qui n’avait pas assez d’honneur pour s’assumer et rien de plus! Repenser à la lettre me faisait bouillir de l’intérieur, mais je ne devais pas m’énerver, je n’étais pas au bon endroit pour ça.

Un doute m’assaillait pourtant, la lettre ne faisait nullement mention d’un quel contre de mes secrets. Cela me laissait penser qu’il ne s’agissait que de chantage de la part de ce « A », pour obtenir ce qu’il voulait de moi. Si cela se trouvait, il ignorait tout et je me déplaçais que dans le but de me faire dépouiller à cause de mon rang dans la noblesse. Être baron avait ses bons et ses mauvais côtés.

Les bras croisés et bien adossé sur ma chaise, j’attendais que ce très cher « A » se pointe. Il demandait à ce que je lui emporte un objet de fortune, pour m’assurer son silence, un marcher grotesque de mon point de vue, car rien ne me garantissait sa parole. C’était pourquoi j’avais pris la résolution de tuer cet homme une fois la rencontre terminée. Je n’avais pas pris avec moi ce qu’il voulait, mais je ne lui donnerais pas. Il avait choisi le lieu de rendez-vous, mais ce n’était pas le plus embêtant. Non le pire était que l’endroit en question abritait en permanence des hommes qui haïssaient au plus haut point les vampires. Or, j’en étais justement un. Je ne me sentais pas à ma place dans ce refuge, les regards noirs fusaient dans ma direction à chaque minute qui passait trop lentement à mon goût. Je me faisais petit dans mes bottes, tentant de les ignorer du mieux que je le pouvais, je ne devais pas me soumettre face à cette bande de chiens sans quoi ils ne feraient qu’une bouchée de moi. Car, bien qu’être vampire m’apportait certaines particularité avantageuse, je ne pouvais affronter une dizaine de lycantropes et m’en sortir indemne. Je m’impatientais maintenant, cela faisait plus d’une demi-heure que j’avais le postérieur posé sur cette chaise de bois et toujours aucun signe de « A ».

Je soupirais, m’avait-on fait venir pour rien? Pourtant je ne me trompais pas sur la date, ni sur l’heure du rendez-vous, en plus je n’étais pas en retard! Que faisait-il? M’avait-il oublié? Après tout, les lettres mettaient du temps à arriver à destination, et le voyage pour traverser en terre lycannes n’était pas maigre. Je regardais un peu autour de moi, les regards mauvais portés à mon égard s’empressaient d’aller voir ailleurs, comme si je ne les avaient pas remarqué… je passais en revue toute la clientèle présente ce soir-là, des hommes pour la plupart, malodorant et peu soigné. Enfin… leurs odeurs était relative, mais pour moi elles empestaient, tout comme mon odeur devait en rendre plus d’un fou de rage. Je laissais aller mes doigts frapper contre le bois robuste de la table, la cohue était telle que ce bruit devait passer inaperçu, je me trompais. Deux hommes s’avancèrent vers moi, l’air peu amical. Je restais sceptique face à leur approche, haussant un sourcil à leur venue. J’espérais qu’il s’agisse de ce mystérieux personnage qui s’amusait avec moi, mais leurs airs presque débiles me laissaient penser qu’il ne s’agissait que d’hommes de main. Je restais assis, les fixant presque autant qu’eux me dévisageaient, ma place contre le mur m’assurait une protection arrière, mais me bloquait également le passage si je devais m’en aller rapidement. L’un deux prit enfin la parole. « C’est toi le vampire qu’on doit s’occuper? »

Cette question me laissais bouche bée, elle m’indiquait cependant que je n’avais pas tort sur leurs capacités mental. J’haussais à nouveau un sourcil, je ne savais trop s’il se moquait de moi ou s’il était simplement bête. « Tu vois d’autres vampires ici peut-être? Néanmoins j’imagine que vous travaillez pour ce « A », ou est-il j’ai à lui parler? »

Celui qui avait posé la question rigola un peu, ce qui m’exaspéra et sembla exaspérer son compagnon. Avais-je mentionné qu’il était également celui avec les plus gros bras des deux? Quoi qu’il en soit l’autre prit la parole. « Il ne viendra pas, c’est nous qui récupérons ce qu’il t’a demandé, alors donne le-nous sans histoire et peut-être tu pourras partir d’ici intacte. » Encore une fois je le regardais incrédule, « Hors de question, j’ai demandé à lui parler c’est ce que je ferais, aller le chercher, ma patience à des limites. » Mon ton était sec et autoritaire, je ne me laisserais pas marcher dessus pas deux primates. « Comme tu voudras » Ajouta-t-il avant de faire un geste à son coéquipier. J’étais presque satisfait quand je sentis se poser sur mon épaule la main du plus muscler me la broyer quelque peu avant de me soulever de mon siège et m’accoter sur le mur. Aussitôt il eut un espèce de silence qui pesa dans la salle, tous semblaient bien ravi de me voir dans cette posture. Voilà que les ennuis commençaient.

« Vous n’êtes que des menteurs, votre histoire de secret c’est du vent! J’suis certain qu’il n’existe pas ce « A », vous voulez qu’avoir ce diamant, et vous savez quoi? Je ne l’ai même pas! »

Je me demandais à l’instant pourquoi je continuais alors que mes pieds quittaient le sol, l’homme qui me maintenait en place d’une main avait le poing levé alors que son partenaire souriait bêtement. « Parfait, fait ce que t’as à faire. » Laissa-t-il échapper à l’autre avant de s’éclipser. Le refuge avait repris du poil de la bête en matière de bruit, cette fois du moins le flot avait un même et unique sens, et il était fortement en ma défaveur.

J’étais dans une très mauvaise posture, mais je ne me laisserais pas faire comme ça. Si je prenais des coups, il en prendrait aussi. Avant qu’il frappe je balayais la pièce des yeux, tentant de voir quel serait le meilleur moyen de m’échapper de là. Ce coup était presque inévitable et il allait faire mal, je me préparant mentalement à encaisser le choc, mais je levais la jambe, lui donnant un coup de genou dans l’estomac. Le souffle coupé il me lâcha, ce qui me donna juste assez de temps pour rouler un peu plus loin. Le lycan était en colère et ça se voyait, je prenais une position défensive, prêt à parer une nouvelle attaque de sa part.

_________________
- Alistair Luen - Vampire - Baron de Màvreah -
- Écrits d'un Bâtard -
"Ali c'est un peu le bigorneau sur le rocher Ephaëlyen." Cerra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brebis parmi les loups [PV Khâl]   Sam 2 Juin 2012 - 6:05

Khâl s'était fait réveiller tôt ce matin, par les rayons du soleil qui frappaient directement dans ses yeux et avec une gueule de bois. Oui le pauvre fauve s'était saoulé la veille et s'était endormi avec un corps dénudé au milieu du boisé. Un peu perdu dans sa tête il essaya de se souvenir de la soirée de beuverie qu'il venait de vivre. Des images floues faisaient surface peu à peu, des femmes, quelques hommes, mais très peu et de la bière, beaucoup de bière. Que dire ce qui s'était réellement passé, surtout pour se retrouver nue ici au milieu de nulle part. Khâl finit par se relever, il commença à marcher en se tenant sur les arbres comme s'il venait de faire frapper sur la tête. Plusieurs minutes passent avant que le pauvre lycan puisse retrouver son chemin. Au bout d'une heure il arriva enfin chez lui, il entra et se dirigea vers un seau d'eau au fond de la tanière, le pauvre tomba assit près du seau et prit un peu d'eau du creux de la main pour s'arroser le visage. Quand le fauve fit complètement sur pied il se mit un sous-vêtement et un pantalon, toujours pieds nus et sans chandail il prit un morceau d'oie sauvage qui était toujours sur le feu, éteint bien sûr. Un peu brûlé, mais toujours mieux ça que de retourner dans le bois pour chasser un gibier.

La journée passa et le jeune loup n'avait toujours pas sorti de sa tanière depuis qu'il y était entré. La nuit tomba quand il eut le courage de sortir, le soleil étant moins fort pour ses yeux il se mit en route vers le nord pour demander si quelqu'un au refuge savait ce qu'il avait fait la veille. Khâl fit le trajet à pied comme un simple humain c'est pour cela que le trajet lui prit plus d'une heure. En arrivant dans le refuge Khâl alla s'asseoir directement au bar, à son grand désarroi c'est un nouveau barman alors aucune chance pour lui de savoir ce qui s'était passé. Un peu plus tard il sent la présence d'un vampire arriver et comme tous il se retourne pour voir où il alla s'asseoir. Puis sans vraiment porter attention à celui-ci il replongea sa concentration à essayer de se rappeler la soirée. Tout en se commandant une pinte de bière le lycan remarqua que tous arrêtèrent de parler et qu'un colosse achala le pauvre vampire. Quel malheur, que pouvait-il bien faire dans un tel endroit ? Puis finalement le suceur de sang ne touchait plus le sol, mais pour très peu de temps. Le vampire infligea un coup de genou dans l'estomac du loup puis roula pour se dégager et prit une position défensive en attendant la réplique du fauve.

Le lycan en furie fonça de nouveau sur le vampire qui esquiva de la gauche le coup projeter du lycan, celui-ci se retrouva sur une table et renversa la bière de l’homme qui s’y trouvait. Khâl se leva, sa chope à la main et se dirigea vers le fond de la salle. Les hommes toujours entraînent à se battre n’apercevoir même pas que celui-ci s’approcha d’eux. Le jeune loup presque aussi imposant que le colosse déposa sa bière sur l’une des tables et stoppa enfin le fauve qui était entraîné à tout démolir par furie. Se plaçant devant le coup Khâl prit le poing du lycan et le fit tourner, un craquement et un hurlement de douleur se firent entendre.

« Ça suffit ! »

Ces simples mots mirent fin à la rage de l'homme après tout Khâl était reconnue pour son caractère chaotique mauvais alors s'il le désirait il pouvait faire d'une bouchée de cet homme. Le fauve est son ami partirent dans les bois sans rien dire. Tends qu'à lui Khâl retournait vers sa bière qui reprit et il alla s'assoit sur le siège qu'il venait de quitter. Il sirota sa chope sans même regarder le vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Luen
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 172
Métier : Baron de Màvreah
Age du personnage : 80
Alignement : Neutre Mauvais
Double Compte : Xaelis Kasaros Everys

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une brebis parmi les loups [PV Khâl]   Sam 2 Juin 2012 - 11:15

Attendant de pied ferme l’homme-loup furieux d’avoir reçu mon genou dans le ventre et d’avoir perdu sa prise qui n’était nul autre que ma personne, je me demandais comment j’allais me sortir de ce merdier. Deux hommes voulaient ma peau, par chance l‘un semblait laisser le boulot à son copain musclé, mais je doutais qu’en m’en prenant à un lycan, dans un refuge lycan, en territoire lycan, les lycans présents ne le prendraient pas et voudraient eux aussi participer à l’extermination d’un petit vampire. Cherchant de mes yeux sombres une issue que je pouvais prendre au plus vite, je laissais le loup se rapprocher dangereusement de moi. Il se lança sur moi dans l’espoir de me chopper, mais malheureusement pour lui, je l’esquivais en me jetant vers la gauche avec la rapidité que me permettait ma race d’adoption. Mieux valait l’éviter que de me le prendre de plein fouet. Le lycan s’étalait sur une table, tout en renversant les boissons de ses congénères qui en furent quelque peu frustrés. Des plaintes ressemblant davantage à grognement de chien fâché ne tardèrent pas à émaner des occupants de la table. J’esquissais un sourire malin et moqueur, j’aimais humilier ce loup devant tous ses semblables et je crois que mon air le démontrait bien.

Le lycan ne tarda pas se ressaisir et je n’avais pas eus le temps de me précipiter vers la sortie, me remettant de ce saut vers la gauche. L’homme aux gros bras attrapa à nouveau mon manteau rouge abimé, cette fois au niveau du torse, et m’envoya à la rencontre d’une autre table. Encore une fois les gens qui étaient autour n’appréciaient pas du tout de se faire déranger, encore moins par un vampire. Je me retirais rapidement de la table avant de subir le courroux de ceux-là en plus. Mon dos avait fortement cogné sur le bois dur et j’étais quelque peu sonné par ce choc brutal. Secouant la tête pour y voir plus clairement, je vis que le colosse avait son poing levé en l’air et son autre main encore sur mes habits. Comment avais-je pu lui laisser cette chance une troisième fois? Je me préparais à recevoir ce coup douloureux, cette fois je ne pouvais y échapper. Étais-je en train de me faire massacrer par ce lycan? Pas encore, mais cela y ressemblait fortement. Le poing s’abattit sur ma mâchoire, me procurant une horrible douleur et me jetant à terre. L’atterrissage ne fût pas non plus sans douleur, je m’écrasais lourdement au sol tout en portant une main sur ma gueule légèrement ensanglantée. Le cabot n’y allait pas de mains mortes, et bien que ce coup fût plus brutal et plus déstabilisant, je ne le laisserais pas avoir ma peau. Avant qu’il ne revienne à l’assaut et tente de me donner un coup de pied dans les côtes, je lui fauchais les jambes. Ce geste imprévisible et rapide l’avait déstabilisé, me laissant le temps de me relever. Je ne l’avais pas fait tomber, mais au moins il avait reculé… un peu… Cette fois j’en avais assez, j’étais tenté par le poignard qui traînait à ma ceinture, ma main glissait doucement vers lui alors que le lycan se préparait à récidiver.

Je reprenais de la consistance, me préparant à éviter son coup une nouvelle fois et lui planter la lame dans le ventre, mettant ainsi fin à ses hostilités. Mais le coup ne vint pas, à la place le géant émit une plainte sonore ressemblant à de la douleur. Je restais pantois devant la scène, un jeune homme s’était emparé du poing de mon assaillant et le lui avait brisé à entendre ses os craquer comme cela. Il prononça à peine deux mots et cela sembla assez pour que les deux hommes quittent l’endroit sans demandez leurs restes. Fronçant les sourcils je regardais l’homme retourner s’asseoir à la table qu’il avait quittée plus tôt. Je sentis une légère colère monter, pourquoi ce lycan avait-il empêché cet autre loup d’essayer de me tuer? Ça n’avait pas de sens à mes yeux. J’avais oublié le sang qui avait coulé de ma bouche, son goût amer me le rappela. Je crachais par terre et m’essuyais la bouche du revers de la main, le goût de mon propre sang ne me plaisait pas tant que cela.

J’abatis alors avec fureur mon poignard dans la table de bois, juste devant ce loup qui m’avait empêché d’en tuer un autre. Un geste qui calma quelque peu ma colère. Je l’empoignais par le col sans trop le brutaliser, le tirant juste assez pour approcher son visage du mien. J’étais énervé et le fixais dans ses yeux gris, les miens ayant pris une teinte sanglante.

La salle qui, assez contente de voir le vampire se faire cogner, n’avait pas tellement apprécié l’intervention du jeune homme. Cependant en voyant ma réaction, elle l’encourageait très certainement de finir le travail. Je n’y portais pas attention, elle était toute dédiée à ce loup, qui avait pris ma défense.

« Pourquoi! Pourquoi tu ne te mêle pas de tes affaires! »

La voix quelque peu agressive, j’avais presque hurlé ces mots à son visage. Je ne m’attendais pas à ce qu’il reste calme, la suite je n’y avais tout simplement pas réfléchis et soudainement je me rendais compte de ma bêtise. L’assemblée s’agitait de nouveau, encourageant de plus bel ce lycan à me régler mon compte. Je lâchais son col prestement en faisant un pas en arrière, toujours en l’observant, mais cette fois mon regard se voulait tourmenté. Les encouragements s’élevaient de plus en plus et je regardais la sortie qui me paraissait si loin soudainement. Je me sentais bousculé, certains hommes-chien avaient décidés de faire accélérer les choses.

_________________
- Alistair Luen - Vampire - Baron de Màvreah -
- Écrits d'un Bâtard -
"Ali c'est un peu le bigorneau sur le rocher Ephaëlyen." Cerra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une brebis parmi les loups [PV Khâl]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une brebis parmi les loups [PV Khâl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une brebis parmi les loups [PV Khâl]
» un corbeau parmi les loups ―
» LUZ GUADALUPE ; parmi les loups
» Grim ▬ Quand les brebis enragent, elles sont pires que les loups. (end)
» Berger cherche brebis :3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-