Partagez | 
 

 Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Mer 4 Juil 2012 - 19:57

La nuit est fraîche, pale comme la mort. Exactement comme je les aime en fait. Mais je ne trouve rien d’agréable à me satisfaire, je n’apprécie plus la caresse du vent sur ma peau, le chant des arbres, la chaleur d’une main… Il ne me reste que le gout de fer du sang, il n’y a plus que cela qui étanchera ma soif et ma haine. Mes pas s’enfoncent dans le sol enneigé et font doucement craquer la neige fragile et éphémère. Mais après tout, les choses ne sont-elles pas plus agréables, lorsqu’elles ont une fin ? Quand elles meurent ? Je deviens las de mon immortalité, je ne peux mourir… Alors je tue.

Je ne peux retenir un rire nerveux et malsain sortir de ma bouche à ce moment-là, c’est alors que mes sens s’aiguisent et que mes papilles semblent avoir découvert ma ou mes prochaines victimes.
Je me déplace plus rapidement cette fois, je découvre alors à l’orée d’une petite clairière un couple de marchands itinérants qui ont installés leur bivouac. Quelle tristesse pour ces pauvres malheureux qui finiront morts par malchance et quel joie pour moi de la leur offrir séance tenante et sans aucun autre jugement que celui de l’impartialité total du chaos. Je m’approche alors doucement de ce couple qui allait commencer à allumer un feu, je leur dis d’une voix douce mais venimeuse :

« Bonsoir à vous heureux tourtereaux réunis en ce lieu fort froid… un lieu ma foi fort idéal pour une tombe… »


Un sourire des plus diaboliques se dessine sur mes lèvres alors que mes victimes semblent être à la fois effrayés et désemparés par mon arrivée. Je pense qu'ils ont compris que je ne viens pas ici par simple curiosité... ou bien pour une curiosité des plus malsaines dans ce cas. L’homme, un humain à la carrure forte, la barbe de 3 jours et aux cheveux bouclés châtains sort une hache de bucheron et me menace avec une voix des plus agressives :

« Qui que tu sois, n’approche pas démon ! Ou je t'occis sur le champ ! »

Je ne peux m’empêcher d’éprouver un certain plaisir à voir mes proies se débattent ainsi, comme des mouches prises dans une toile d’araignées. Oh ! Comme il est bon de s’avancer et de profiter de ces moments uniques comme ceux-ci. Je sors de ma poche, la pièce de métal qui ne me quitte plus depuis ce jour maudit. Je la fais doucement jongler entre mes mains, puis d’une voix plus calme j’affirme à ma victime :

« Pile je t’arrache la main droite pour t’apprendre à me parler ainsi. Et face… »

Je lance ma pièce en l’air, mais l’homme n’attends plus et charge vers moi son arme brandis vers les cieux s’apprêtant à l’abattre sur mon crâne comme une vulgaire bûche. Aussi vif qu’une Ophale, j’esquive son attaque, l’attrape au cou et le sers suffisamment fort pour le forcer à lâcher sa hache. Je le soulève de quelques centimètres et savoure ses bruits d’étouffement si gracieux à mes oreilles. Je tends mon autre main, la pièce retombe sur la Face ensanglantée. Mes yeux semblent s’illuminer de malice. Je lui affirme d'un ton sadique:

"Face ensanglantée je te brise le cou!"

Ma main se resserre plus fort et violemment sur le cou de mon homme, un sombre craquement se fait entendre avant que les bras de cet idiot ne ballottent sans vie. Je le jette ensuite violemment sur le sol et m’approche de la femme. Ses beaux yeux verts sont remplis de larmes et de peur, comme elle a l’air belle. Alors que je suis tout près d’elle, elle me dit d’une faible voix :

« P… Pitié… »

Je la regarde un bref instant, c’est vrai qu’elle est encore jeune et qu’il serait cruel de la lui ôter comme ça. Je lui souris et lui montre la pièce de métal, celle qui décidera de son sort :

« Pile je te laisse partir… Face je m’abreuve de ton sang… »

Ma victime étouffe un cri avant que je ne lui plaque mon autre main sur sa bouche et que je ne lance ma pièce en l’air de l’autre. Lorsqu’elle retombe sur la paume de ma main, je découvre avec joie qu’elle est de nouveau retombée sur Face ensanglantée. Je regarde l’humaine qui comprend à présent que son destin est scellé. Je m’approche de son cou, son parfum est enivrant. Je lui murmure au creux de son oreille :

« Ne fais pas cette triste mine… Tu as joué… Tu as perdu… Mais profites de ta mort car elle se savoure saignante comme de la viande fraiche ! »

Mes crocs se plantent avec férocité dans le cou de la femme, j’étouffe ses cris de douleur grâce à mon autre main. Un long moment se passe alors que je m’abreuve d’une grande quantité de son sang. Quelle soif mes aïeux ! Au bout d’un moment la pauvre femme ne résiste plus et se meurt alors que je déguste cette précieuse liqueur rouge qui coule dans ma gorge. Enfin rassasié, je laisse cette femme à demi morte finir de mourir sur le sol enneigé… Comme elle est belle, son sang donne une si jolie couleur à la neige.


Dernière édition par Ephidel de Raziela le Mar 31 Juil 2012 - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Jeu 5 Juil 2012 - 18:52

Il est des êtres qu’il ne vaut mieux par connaitre. On ne sait jamais, au détour d’un sentier étroit, ce que la route pourrait décider de nous faire endurer.

Cette phrase, prononcée par un vieillard aveugle, résonna longtemps après que Lolia eut ouvert les yeux sous la lune pleine. Sa méditation s'était bien mal achevée. Alors qu'elle laissait son âme vagabonder dans les méandres de l’oubli, abandonnant la pudeur de son cœur aux vents froids, son esprit tombait dans les tréfonds de la folie. Son corps restait seul face au monde, inerte et vide, sans volonté aucune, sans réflexion, se mouvant uniquement par automatisme et instinct de survie, oubliant jusqu’à ses sens. C'était une méditation profonde et sombre qui absorbait son être. Un calme reposant s'installait en elle. Mais il avait fallu que ce vieillard apparaisse soudain. Il était bien rare que des images se matérialise devant elle lorsqu'elle se reposait ainsi. C'était bien plus que souvent signe de grand évènement. Le jeune elfe avait toujours eu un certain don pour ce qui était domaine de prédiction. Son sixième sens ne la trompait que rarement.
Ici, à peine remise de ces récentes émotions, elle ne parvenait pas à reprendre contenance. Le regard vide et blanc de ce visage ridé la poursuivait jusque dans la vrai vie. Elle sentait le poids accablé de chagrin et de terreur qui lui murmurait ses mots :
"Il est des êtres qu’il ne vaut mieux par connaitre. On ne sait jamais, au détour d’un sentier étroit, ce que la route pourrait décider de nous faire endurer."
Lolia sentait dans ce regard un avertissement sans concession aucune. Mais les mots restaient vagues et la phrase ne conservait aucun sens distinct dans l'esprit elfique. Que pouvaient bien signifier ses sombres paroles ? Et pourquoi étaient-elles annoncées par un vieillard à le peau sombre ? Malgré la perspicacité dont elle avait hérité à la naissance, Lolia ne parvenait à comprendre.

Par un haussement d'épaule signifiant "On verra bien plus tard", l'elfe réintégra enfin l'univers dans lequel son corps venait d'être livré à lui-même. Par la même occasion, elle remarqua que la nuit était tombée, que la lune était pleine et qu'une fine pellicule de neige l'avait recouverte. Elle se leva donc et secoua les flocons audacieux. Elle étira son corps endolori et ramassa ses arme, son arc et son éternelle épée, qu'elle replaça convenablement dans son dos.
Soudain, un cri sourd se fit entendre, à moitié étouffé. Lolia tourna vivement la tête vers la provenance du son. Il ne semblait pas éloigné mais elle ne parvenait pas à dire si c'était un cri de joie ou de souffrance. Curieuse de nature, Lolia réajusta son manteau de moire et se mit en marche.
Quelle ne fut pas sa surprise, lorsqu'elle arriva à l'orée d'une clairière, de découvrir un homme entrain d'en jeter un autre, mort celui-ci, sur le sol enneigé. L'elfe resta stupéfaite mais s'empressa de se cacher derrière un arbre. Si, dans l'empressement, elle avait pu voir la jeune femme toujours vivante dans la clairière, certainement aurait-elle pu faire quelque chose pour elle. Malheureusement, elle ne la vit pas et elle ne se rendit compte de sa présence que lorsque l'homme l'attrapa et lui planta ses crocs dans le coup. Son mouvement fut violent, meurtrier. Lolia n'osa bouger, il était de toute façon trop tard. En moins d'une poignée de secondes, la femme avait été rejetée au sol, vidée de son sang. Le peu qui lui en restait s'écoulait à présent sur la neige froide et soudain bien moins belle qu'il y a un instant.

Lolia ne put retenir un hoquet de dégoût devant le sourire carnassier et satisfait du meurtrier. Il tourna alors vivement la tête vers elle. La jeune elfe sut qu'elle était foutue, ou du moins repérée. Elle préféra donc affronter ce vampire de front et s'avança à sa rencontre, au beau milieu de la clairière baignée dans une douce lueur bleutée. En marchant, elle trouva une étrange similitude entre le vieillard de son "rêve" et son future adversaire. Si ce n'était que ce dernier semblait bien plus jeune. Logique pour un vampire allez-vous dire. Mais Lolia fut certaine que tout cela était loin de tenir du hasard. Surtout que cette mystérieuse phrase prenait maintenant tout son sens. Un sens bien plus dangereux que l'elfe l'avait imaginé.
Elle s'arrêta à quelque mètre du vampire, ne préférant pas prendre de risque inutile, mais elle ne sortit pas son arme. Peut être pouvait-elle encore éviter le conflit direct ?

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Lun 9 Juil 2012 - 12:46

Alors que cette douce femme gisait sur le sol enneigé, j’entendis un bruit semblable à un léger cri de surprise et de dégout. Je me retourne vers l’endroit d’où provenait ce bruit. Je fus surpris de constater que quelqu’un avait observé cette magnifique scène dans l’ombre. Mais je le fus encore plus lorsque mon unique témoin et spectateur sortit de l’ombre pour s’avancer vers ma rencontre. C’était une jeune femme, plus précisément une efle à la chevelure dorée comme le blé et des yeux aussi gris que deux pierres de lune. Sa démarche bien que lente est gracieuse pour sa silhouette svelte. Oh je pouvais sentir qu’elle je la répugnais, après tout qui ne le sera pas face à un tel spectacle. Cependant, j’étais repu de sang et de violence pour le moment. Je décide alors de jouer les curieux et en savoir plus sur cette elfe ; Je commence à tourner autour d’elle, tel un fauve excité dans une cage et lui demande :

- Bonsoir à vous ravissante damoiselle. C’est dangereux de s’aventurer en ces terres sauvages et hostiles, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Comme vous pouvez le voir, ces malheureux l’ont appris à leurs dépens.

Je retiens un rire nerveux en repensant à leur visage tordu de peur. Je demande alors à la jeune femme d’une voix mielleuse :

- Mais revenons en à vous, qu’est ce qui vous amène en ces terres. D’autant plus que vous êtes seul et sans escorte. Oh ! Mais vous êtes armés à ce que je vois, c’est très bien… Il le faut en ces temps aussi froid et glacé que la mort.


Je joue avec les mots tout en laissant mes yeux se promener sur l’élégante silhouette de la jeune femme aux cheveux d’or. Je peux sentir qu’elle est nerveuse, car le regard qu’elle me porte est d’une méfiance sans égard. Je ne sais pas encore ce que je pourrais faire d’elle. La tuer ? Mais il faudrait que ce soit pour une raison amusante… Pour l’heure, je me contenterais de sa crainte et son mépris, je lui demande :

- Vous semblez nerveuse, vous allez bien ?

Avant qu’elle ne puisse me répondre, je regarde mes précédentes victimes, puis j’affirme à mon invitée :

- Vous savez vous pouvez prendre dans les provisions de ces morts. Ils n’en auront plus la peine.

Il me tardait de savoir qu’elle serait sa réaction, peut être les choses allaient elles de venir de plus en plus intéressantes. Tout en la regardant je jonglais avec ma lourde pièce de métal sur mes phalanges. L’idée qu’elle puisse jouer à Pile ou Face avec moi me procure un frisson des plus agréable et un rire que je ne pouvais retenir. Puis je lui demande d'une vois presque innocente :

- Une créature de rêve comme vous doit avoir un nom des plus adorables. Me ferez vous l'honneur de le connaitre ? Je vous donnerais le mien en échange, mais si je vous fais trop peur...

Revenir en haut Aller en bas
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Sam 14 Juil 2012 - 22:01

Lolia sentit un frisson glacial lui remonter le long de l'échine lorsque le vampire commença à tourner tout autour d'elle. Elle sentit sa peau se hérisser. Dans l'air planait l'aura plus que maléfique de ce récent meurtrier. Malheureusement, ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait prise dans les griffes d'un vampire. Le premier n'avait voulu, dans un premier temps, que l’enrôler dans sa guilde d'assassins. Le second, après avoir tenter de la transformer, avait malencontreusement perdu dans la vie durant l'attaque des Marcheurs sur Ambroisie. Et voici que, alors que la pauvre elfe en avait par dessus la tête des jeux machiavéliques et manipulateurs des vampires, il fallait qu'elle en croise un assoiffé de sang.
Mais, bien entendu, il fallait qu'elle en croisa un qui aimait jouer avec ses proies.


- Bonsoir à vous ravissante damoiselle. C’est dangereux de s’aventurer en ces terres sauvages et hostiles, on ne sait jamais sur qui on peut tomber. Comme vous pouvez le voir, ces malheureux l’ont appris à leurs dépens.

"On ne sait jamais sur qui on peut tomber" Décidément, la jeune elfe se dit qu'à l'avenir elle ferait mieux d'écouter les vieillards aveugles. Mais il était trop tard pour reculer à présent. La lune était belle, presque pleine, et elle illuminait à merveille la cruauté du regard vampirique. Sans parler de son rire nerveux et sec qui résonnait comme une promesse de mort imminente. Étonnant contraste par rapport à la voix qu'il adopta par la suite :

- Mais revenons en à vous, qu’est ce qui vous amène en ces terres. D’autant plus que vous êtes seul et sans escorte. Oh ! Mais vous êtes armés à ce que je vois, c’est très bien… Il le faut en ces temps aussi froid et glacé que la mort.

Ce ton guilleret sonnait bien mal avec ces paroles sarcastiques et moqueuses. Lolia sentait bien qu'il s'amusait comme un fou à ce petit jeu malsain. Elle commençait à réellement regretter de n'avoir pas pris la tangente bien avant. Malheureusement pour elle, ce n'était pas dans ses habitudes. Sa curiosité finirait par la tuer un de ces jours, la pauvre en était bien consciente.

- Vous semblez nerveuse, vous allez bien ? Vous savez vous pouvez prendre dans les provisions de ces morts. Ils n’en auront plus la peine.

Le vampire ne s'arrêtait pas de parler, ne laissant aucun répit à l'elfe pour répondre. De toute manière, qu'en aurait-elle fait ? Elle n'avait aucune réponse à formuler. En réalité, elle ne savait toujours pas si elle devait parler ou en finir par la force. Son hésitation laissa encore le temps au vampire de parler un peu plus. Il n'était plus à une cruauté près de toute façon ;

- Une créature de rêve comme vous doit avoir un nom des plus adorables. Me ferez vous l'honneur de le connaitre ? Je vous donnerais le mien en échange, mais si je vous fais trop peur...

Le mépris dans sa voix devenait de plus en plus insupportable. Il se délectait de l'effet qu'il produisait. Mais la jeune elfe ne supportait pas de se faire manipuler de la sorte. Il était temps que cela cesse, qu'elle sorte de sa léthargie inutile et qu'elle reprenne contrôle sur elle-même. Elle redressa donc la tête et regarda le vampire bien au fond de ces yeux rouges :

- Ton nom m'importe peu. Néanmoins, je te donnerais le mien afin que tu saches à qui tu as à faire. Je me nomme Lolia.

L'elfe s'étonna elle-même de cette assurance. Ce n'était pas son genre de parler ainsi. La vantardise ne faisait pas partie de sa façon d'être. Néanmoins, le souvenir des combats qu'elle avait déjà remportés mêlé à l’arrogance rabaissante de cet homme lui...donnèrent des ailes si l'on puit dire.
L'hésitation était toujours bien présente en elle. Il ne semblait pas avoir envie de l'attaquer tout de suite. Mais la vision du couple mort à ses pieds n'était pas un bon présage. Et puis tout le monde se laisse un petit temps entre le repas et le dessert. Et Lolia ne voulait pas être le dessert de ce vampire là.
C'est donc avec conviction qu'elle sortit enfin sa lame. L'épée crissa étrangement en sortant du fourreau. Le combat était devenu inévitable. Mais le regard de braise de cet homme obligea Lolia à lui laisser une dernière chance de s'expliquer.


- Que compte-tu faire à présent ?

Cette question était stupide, elle s'en rendait bien compte. Mais les innombrables façon de lui faire comprendre qu'il était temps de déguerpir s'était bousculées bien trop rapidement dans sa tête. Et voilà tout ce qu'il en était sorti. Néanmoins, pour une raison obscure, elle était déjà persuadée qu'il ne partirait pas de là avant un bon moment.

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Mar 17 Juil 2012 - 15:24

Le vent l’a faisait doucement frémir comme une feuille d’automne sur la branche d’un arbre. Je rencontrais une bien belle femme pour une race si arrogante. Elle avait ce regard à la fois fier et droit, elle semblait être hors de portée de la souillure du mal. Et pourtant, il y avait cette petite crainte que je pouvais lire dans la prunelle de ses yeux. Sans doute n’avait-elle jamais croisé quelqu’un comme moi, peut-être se demandait elle aussi ce que je lui réservais. Je marche lentement autour d’elle, la scrutant et l’observant. Je lui parle d’une vois toujours aussi douce et mielleuse :

- Hé bien... Loliac'est cela ? Hé bien, voilà un bien joli nom que nous avons là, peu commun pour une elfe. Je m’attendais à quelque chose à l’attrait plus elfique. Mais ce prénom semble vous aller à ravir…

Je me dis que je ne devais pas trop la faire languir car elle semblait prête à bondir au moindre signe suspect. Elle s’attend évidemment à ce que je fonde sur elle comme un oiseau de proie agrippant un lièvre de ses serres acérés. Je lui dis comme pour la rassurer :

- Ce que je vais faire de toi ? Voyons tu parles comme si tu avais affaire à un vulgaire brigand de grands chemins. Comme tu peux le voir je n’ai cure de l’or ou d’autres objets de valeur…

Je me remis à bonne distance d’elle, suffisamment près pour qu’elle puisse m’entendre, mais pas trop pour être hors de portée de sa lame acérée. Je n’avais aucune idée de ce que j’allais bien pouvoir faire de cette curieuse, bien qu’elle m’ait vu à l’œuvre, elle pourrait signaler mon meurtre de sang-froid à une quelconque autorité. Mais je n’avais nul envie de me cacher, si les gens savent que c’est moi qui ai tué ces gens tant mieux, ils seront à qui ils auront affaire si jamais ils croisent ma route. Je jonglais avec ma lourde pièce de métal tout en lui affirmant à ma nouvelle… invitée :

- Vois-tu, douce Lolia, il y a des gens qui tuent pour l’argent, par ce qu’ils en ont reçu l’ordre ou encore par conviction… Ceux-là trouveront sans cesse une excuse pour justifier leur barbarie. Moi je suis d’un autre bord, ceux qui tue par ce qu’il en ressente un besoin vitale, presque compulsif… Mais au moins nous ne sommes pas hypocrites, nous ne nous cachons pas sous de faux semblants. Et toi, as-tu déjà tué ?

La pièce de métal glissait sous mes doigts tandis que je la regardais et lui adressant un petit sourire, qu’allais je bien pouvoir faire d’elle ? Cette question me brûlait les lèvres et excitait mes sens…
Revenir en haut Aller en bas
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Jeu 19 Juil 2012 - 11:48

Le vampire continuait à tourner autour de l'elfe à marche lente, comme un fauve s'apprêtant à se jeter sur sa proie. Pourtant sa voix restait douce, envoûtante. Autant dire que les vampires restaient ce qu'ils étaient ; de mortels séducteurs.

- Hé bien... Lolia c'est cela ? Hé bien, voilà un bien joli nom que nous avons là, peu commun pour une elfe. Je m’attendais à quelque chose à l’attrait plus elfique. Mais ce prénom semble vous aller à ravir…

Il laissa passer un court instant comme s'il réfléchissait sur le comportement à adopter. Lolia commençait à se poser les mêmes questions. Elle ne savait pas comment gérer cette situation.

- Ce que je vais faire de toi ? Voyons tu parles comme si tu avais affaire à un vulgaire brigand de grands chemins. Comme tu peux le voir je n’ai cure de l’or ou d’autres objets de valeur…

Il recula soudainement et arrêta de bouger, ce qui, bien sûr, rassura Lolia. Un ennemi immobile était bien plus facile à atteindre le cas échéant et ses mouvements seraient bien plus prévisibles.

- Vois-tu, douce Lolia, il y a des gens qui tuent pour l’argent, par ce qu’ils en ont reçu l’ordre ou encore par conviction… Ceux-là trouveront sans cesse une excuse pour justifier leur barbarie. Moi je suis d’un autre bord, ceux qui tue par ce qu’il en ressente un besoin vitale, presque compulsif… Mais au moins nous ne sommes pas hypocrites, nous ne nous cachons pas sous de faux semblants. Et toi, as-tu déjà tué ?

Voilà qu'elle était tombé sur un fanatique ! Il ne manquait plus que ça. La jeune elfe commençait à en avoir marre de cette situation, il était grand temps qu'elle trouve une échappatoire. Peut être que si elle répondait franchement à la question de son dangereux interlocuteur, parviendrait-elle à le tenir à distance ? Après tout oui, elle avait déjà tué. Mais il ne fallait pas lui faire trop plaisir, c'est pourquoi elle lui dirait la stricte vérité sans exagérer un quelconque fait qui la transformerais en meurtrière.

- Oui, mais toujours pour me défendre. Jamais je n'ai eu à tué pour d'autres raisons mais crois moi que je ne me laisserais pas faire à ce jeu là.

Lolia regarda le vampire dans les yeux, bien décidé à en finir une fois pour toute avec cette menace :

- Maintenant, je crois qu'il est temps de se séparer. Retourne à tes occupations et vas-t-en d'ici.

Sa voix n'était pas agressive mais plutôt chargée en électricité, comme le calme avant la tempête. Même si au fond d'elle-même elle tremblait de peur, Lolia faisait de gros efforts pour que rien ne transparaisse.

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Dim 22 Juil 2012 - 17:37

Je souris en constatant que cette Lolia semblait de plus en plus perturbée par ma présence. Je pouvais pressentir qu’elle guettait les moindres faux mouvements de ma part prête à se défendre au cas où. Je me délectais à l’avance car je n’avais aucune idée de ce que je pourrais bien lui faire. D’autant plus que j’arborais cette race des plus hautaines, mais cette Lolia me semblait être hors du lot de ces arrogants. Je lui dis d’une voix des plus mielleuses :

- Allons, allons… Ne soyez pas si pressée… Pourquoi ne pas rire de la situation plutôt, non ? N’importe qui d’autre à ma place vous aurez crucifié sur un tronc et éventrer avec violence et sadisme ! Moi je me contente de vous parler… Avec calme…

J’arrête aussitôt de jouer avec ma pièce, cette fois il nous faut arrêter de tourner autour du pot et de faire languir plu longtemps la folie meurtrière qui me ronge. Il ne faut pas trop jouer avec la patience, bien qu’elle nous permette de mieux savourer l’instant présent. Je propose alors à cette Lolia :

- Je vous propose un denier jeu, comme pour cette jolie femme qui baigne dans ce sang vous voyez ? Après cela vous pourrez quitter ces lieux… Bien sûr vous pourrez refuser et dans ce cas… J’espère pour vous que vos armes sont en argent…

Le ton de ma voix été devenu plus sombre après ces mots. Je voulais lui faire comprendre que si elle refusait, elle finirait égorger et que je prendrais mon temps pour la faire souffrir à petit feu… Je lance la pièce de métal et lorsqu’elle atterrit sur la paume de ma main, je la dissimule et demande à Lolia :

- Pile ou Face ? La roue du destin tourne, fais ton choix…

Pourquoi ne pas rire de la situation ? Surtout lorsque l’on côtoie l’apôtre du chaos et de la folie en Ephaëlya. Allez, fais ton choix petite elfe… Je me régale à l’avance de ce qui pourrait t’advenir…
Revenir en haut Aller en bas
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Lun 23 Juil 2012 - 13:37

- Allons, allons… Ne soyez pas si pressée… Pourquoi ne pas rire de la situation plutôt, non ? N’importe qui d’autre à ma place vous aurez crucifié sur un tronc et éventrer avec violence et sadisme ! Moi je me contente de vous parler… Avec calme…

Quel culot ! Ne venait-il pas de tuer de sang froid deux pauvres innocents ? Lolia rageait intérieurement. Elle n'avait jamais été vraiment préparer à de telles attaques. Elle s'était toujours contenter de se défendre contre des ennemis directes. mais là, c'était bien différent car le fait est que ce vampire ne l'attaquait pas. Et elle-même n'était pas du genre à se jeter à l'assaut si elle croyait pouvoir échapper au combat. Après tout la mort était bien singulière et la jeune elfe trouvait écoeurant de la déclencher en vain.

- Je vous propose un denier jeu, comme pour cette jolie femme qui baigne dans ce sang vous voyez ? Après cela vous pourrez quitter ces lieux… Bien sûr vous pourrez refuser et dans ce cas… J’espère pour vous que vos armes sont en argent…

Lolia trouvait le mot jeu bien mal placé mais les menaces qu'il venait de proférer étaient pires encore. S'il croyait pouvoir la manipuler ainsi impunément, il se trompait. Ce petit "jeu" pourrait bien éviter des soucis mais comment savoir si ce n'était pas un piège ? Après tout si la jeune femme y avait participer elle aussi comme il le laissait entendre, la suite des évènements était simple à comprendre. Ce serait tout sauf innocent. Néanmoins, l'elfe ne voyait aucune autre échappatoire.
Le vampire sembla s'assombrir quand il lança une pièce dans les airs. Celle-ci retomba dans sa main et il s'empressa de la dissimuler.


- Pile ou Face ? La roue du destin tourne, fais ton choix…

Ainsi était-ce donc ça ; un pile ou face ? Lolia trouvait bien cruel de choisir un jeu aussi anodin pour donner la mort. Elle imaginait bien l'espoir qui devait faire briller les yeux des victimes juste avant qu'il leur annonce la vérité. Surtout que rien ne prouvait qu'il ne trichait pas. Qui sait de quoi les vampires sont capables !
Mais la pauvre elfe n'avait pas vraiment le choix. Ou plutôt si, mais un choix bien malsain.
Lolia prit le temps de rengainer son épée. Il avait parlé d'armes en argent, celle-ci ne lui servirait à rien. Jamais l'elfe n'aurait eu assez d'argent pour se permettre une telle lame. Néanmoins, ses flèches, elles, étaient en argent. Un de ses amis en fabriquait et s'arrangeait toujours pour lui en mettre de côté. Alors, tout en remettant son épée, elle s’arrangea pour décaler discrètement son arc. Ainsi, si les choses tournaient mal, il ne lui faudrait que deux secondes pour encocher une flèche et une de plus pour tirer. A cette distance, viser ne serait pas une difficulté. Mais la rapidité serait de mise. Elle connaissait trop bien la vivacité des êtres de la nuit.
Lolia regarda attentivement la main dans laquelle le cours du destin venait de tomber. Elle prit une profonde inspiration et pria mentalement Sên de lui éviter le pire :


- Face !

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Lun 23 Juil 2012 - 23:17

Lolia avait prononcé ce « face » avec une telle assurance dans sa douce et féminine voix que je ressentais un agréable frisson parcourir mon corps entier. Bien qu’elle ait accepté de jouer à mon jeu, je me doutais bien qu’elle n’était pas bête et qu’elle avait quelque chose en tête au cas où elle perdrait. Un joker en manche ! Des mauvais joueurs, tous autant qu’ils sont ! De vils opportunistes ! Oui ça se voyait par ses gestes qu’elle ne se laisserait pas faire ! Qu’elle n’allait pas jouer le jeu jusqu’au bout ! Après tout qu’importe, voyons d’abord ce que la pièce a décidé pour toi cher elfe. Je lève la main, mais la pièce n’est visible que pour moi. J’affiche un sourire, je referme ma main et commence à m’avancer vers cette Lolia. D’une démarche lente et assurée, mon regard planté dans le sien comme un poignard.

Je me retrouve suffisamment proche pour sentir le parfum de ses cheveux. Nous sommes si proches que nous pouvons ressentir la respiration de l’autre, nous pourrions même tenter de nous égorger sur le champ aussi ! Je sens une excitation dans l’air, celle de deux êtres prêt à s’entretuer pour survivre, du moins pour une pour moi ce sera pour m’amuser ! Oh rien que de penser à l’idée de sentir son sang chaud et écarlate sur ma peau, je m’en l^che les babines… Mais je dois rester calme et respecter la volonté impartiale de la pièce. Je ferais comme il a été convenu. Ma main droite attrape doucement la sienne, puis je lui fais un baise main avant d’ouvrir mon autre main et lui montrer la pièce de métal sur Face ensanglantée. Je lui affirme alors :

- Mes félicitations, il semble que le destin vous a porté en son cœur ce soir.

Je lui rends sa main et recule avec lenteur, puis je lui affirme :

- Comme promis je ne vous importunerais plus jusqu’à notre prochaine rencontre bien sur… Mais je vous en prie allez-y ! Vous en faites une tête, qu’est ce qui ne va pas ?

Mmm, je m’attendais à ce qu’elle ne comprenne pas le jeu. Après tout il n' y pas vraiment de règles. Peut-être que si je lui expliqué avec des mots simples… Je lui parle alors d’une voix calme :

- Vous qui êtes immortel comme moi, vous deviez le savoir. Nous avons bon ne pas craindre la mort, nous la côtoyons sans cesse. La vie se résume à ça jeune elfe naïve. Un pile ou face, un monde anarchique gouverné par de vils comploteurs. Seul le chaos est juste, il est impartiale quel que soit la situation. La moralité, la religion ou même la politique ne sont qu’illusion. Les dieux ne sont qu'un simulacre rassurant pour ceux qui n'ont pas de but. Je l’ai compris, et ce en mourant deux fois…

Je repense alors à ma douce Vaida Grimea. Oh Vaida, je suis heureux que tu ne sois plus là, pour voir l’engeance de folie et de carnage que je suis devenu pour venger ta mort. Je ne trouverais nul autre réconfort dans les bras de quelqu’un d’autre hormis la mort. Je sens l’adrénaline de ma folie s’estomper un peu et je dis à la jeune Lolia :

-Vous pouvez vous en aller, je ne suis pas du genre à tuer les gens dans le dos… Il n’y à rien de drôle à tuer sans que l’on y éprouve une certaine joie…

Revenir en haut Aller en bas
Lolia Ambraleya
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 542
Métier : Aventurière intérimaire
Age du personnage : 126
Alignement : Bon
En couple avec : Célibataire
Ennemis : Tout ceux qui me prennent pour cible.
Double Compte : Thôrya Dwiline

Feuille de personnage
Réputation: 300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Mer 25 Juil 2012 - 11:24

Un silence des plus pesants tomba comme une nappe de brouillard sur la clairière. Une forte tension se faisait sentir. Une simple pièce s'apprêtait à décider du destin de deux inconnus.
Le vampire souleva légèrement sa main afin de regarder le verdict sans que Lolia ne puisse le voir. Un sourire se dessina sur son visage à mi chemin entre la satisfaction et la déception. Impossible donc de savoir ce qu'il avait pu apercevoir au creux de sa paume refermée.
Le vampire s'avança vers la jeune elfe. celle-ci ne savait pas comment réagir. Cette race avait bien trop de pouvoir d'attraction. Il n'était pas aisé de leur résister. Elle sentait une menace malsaine s'approcher d'elle mais elle n'arrivait pas à reprendre le contrôle de ses réflexes. Bientôt il serait sur elle et il serait trop tard pour encocher une flèche efficacement. Comment allait-elle faire ?
Heureusement, quand il fut tout contre son corps, il se contenta de lui prendre la main afin de l'embrasser. Lolia le regardait, stupéfaite. Avait-elle gagné ? Ou n'était ce qu'une ruse ? Ce vampire là semblait pourtant jouer franc-jeu mais comment savoir ? Elle ne le connaissait qu'à peine après tout.
Il dévoila alors sa propre paume ; face ! Un grand soulagement s'empara d'elle. Mais il restait à voir si ce vampire tiendrait parole.


- Mes félicitations, il semble que le destin vous a porté en son cœur ce soir.

Il recula lentement en libérant sa main avec délicatesse. C'était bien ça le problème chez les vampires ; ils avaient trop de manières pour une espèce aussi bestiale.

- Comme promis je ne vous importunerais plus jusqu’à notre prochaine rencontre bien sur… Mais je vous en prie allez-y ! Vous en faites une tête, qu’est ce qui ne va pas ?

En effet, Lolia était troublée. Plus que troublée d'ailleurs. Il allait donc tenir parole et la laisser partir sans rien tenter contre sa vie ? Elle trouvait cela bien étrange de la part de quelqu'un qui venait de tuer de sang froid deux pauvres innocents. Mais il était clair qu'il s'amusait de son désarroi puisqu'il prit la peine de lui expliquer ses raisons :

- Vous qui êtes immortel comme moi, vous deviez le savoir. Nous avons bon ne pas craindre la mort, nous la côtoyons sans cesse. La vie se résume à ça jeune elfe naïve. Un pile ou face, un monde anarchique gouverné par de vils comploteurs. Seul le chaos est juste, il est impartiale quel que soit la situation. La moralité, la religion ou même la politique ne sont qu’illusion. Les dieux ne sont qu'un simulacre rassurant pour ceux qui n'ont pas de but. Je l’ai compris, et ce en mourant deux fois…

Ses paroles ne rassurèrent pas Lolia, ni ne la confortèrent dans une quelconque illusion. Elle se sentait de plus en plus troublée. Non pas par le fanatisme anarchique qui prônait dans son discours, ça elle n'en avait cure. Mais bien par sa dernière phrase. Deux fois ? Était ce donc possible ? Elle aurait voulut le questionner, oubliant presque à qui elle avait à faire. Mais le "jeune elfe naïve", l’arrogance du mot "immortalité" et le regard rouge luisant du vampire, rappelèrent à Lolia qu'elle ferait mieux de partir au plus vite.
Heureusement, après un soupir, le vampire lui en donna l'occasion :


-Vous pouvez vous en aller, je ne suis pas du genre à tuer les gens dans le dos… Il n’y à rien de drôle à tuer sans que l’on y éprouve une certaine joie…

Lolia hésita un court instant. Malgré la colère et l'appréhension qu'elle ressentait pour son interlocuteur, elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance sur ce point. Peut-être se trompait elle mais elle en doutait. Elle se sentait déjà bien heureuse de pouvoir partir sans encombres. Il est clair que si ces deux là se recroisaient un jour, la donne aurait bien changée.
Mais en attendant, une ouverture s'était faite et elle se devait d'en profiter. Elle ne put d'ailleurs s'empêcher une dernière remarque :


- A un autre jour plus propice alors.

C'était donc sur cette remarque dénuée de sens que la jeune elfe se retourna et s'en alla en courant dans la profondeur des bois alentour. Elle courut un long moment, jusqu’à être totalement sûr que le vampire ne l'avait pas suivi.

_________________

Rp en cours

Roses
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   Mar 31 Juil 2012 - 19:39

- A un autre jour plus propice alors.

C’était sur ces mots que cette Lolia me quittait à toute hâte, je la vis s’enfoncer dans les bois et y disparaitre. Plus propice hein ? Quel dommage que cette elfe aie gagné à Pile ou Face, nous nous serions bien plus amusé et lié dans le sang. Je pense que le sien devait avoir bon goût… A notre prochaine rencontre peut être… Alors que je sentais la présence de Lolia s’éloignait de plus en plus de moi, je m’adosse contre le corps inanimé de l’homme que j’ai tué quelques minutes plus tôt et lui dit :

- Cette Lolia… Elle semble être une fille forte et courageuse… Elle a des valeurs fortes et semble ne pas avoir été souillé par la corruption ou le vice des hommes hein ? Peut-être devrais-je finalement la laisser tranquille non ?

Sans aucune réponse, je laisse mon esprit malade et tourmenté par la folie me parler à la place de ce mort. Je me sens telle un pantin guidé par les ficelles du chaos, se tortillant dans tous les sens et absent de toutes émotions. Je regarde un peu plus surpris victime décédé puis lui rétorque comme si elle venait de me demander quelque chose de terrible :

- Oh ! Oooooh ! Il faudrait que je la tue maintenant ? Non, non et non ! Elle a gagné à pile ou face après tout ! Je n’ai jamais aimé les tricheurs !

Je tords avec violence le cou de mon faux interlocuteur et lui réplique avec une voix teinte de colère et de folie :

- Tiens ça t’apprendra ! Je n’ai jamais aimé les tricheurs ! Heureux que tu sois mort vilain tricheur !

Je pousse un rire des plus puissant et fort. J’avais oublié à quel point j’adorais le chaos. Jouer sa vie à Pile ou Face le résume si bien ! De la morale et de l’éthique dans ce monde ? Ha ! La bonne boutade, pourquoi ne pas rire de la situation de ce triste monde et enfin accepter la seule et unique vérité. Le chaos est juste et impartiale ! Aucunes entraves ! Si seulement il voyait le côté drôle de ce qui appelle la « folie » ou encore la « démence », c’est comme jouer à la balançoire, une simple poussée et on s’envole.

Ah quelle belle, magnifique soirée ... Le rouge et le blanc se marie si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et si jouer à Pile ou Face résumait le chaos? (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pile ou Face ? || PV Tyler, Daphné & Gaïa [PM]
» Tricher au pile ou face
» "On joue à pile ou face ? Pile, je gagne, face, tu perds."
» Pile en face du cimetière, tu vois ? [PV Kayleen]
» Jouer sa vie à pile ou face ? Pourquoi pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-