Partagez | 
 

 Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Jeu 6 Sep 2012 - 4:16

    C'était doux...Comme si tout mon corps s'était retrouvé coincé sur nuage. En fait, cela faisait longtemps que je ne m'étais pas sentit..aussi apaisé ? Je ne connaissais pas la réelle raison de mon existence. Tout ce que je savais, c'est que j'étais juste son double, son souffre-douleur. Un déchet qui tentait de se faire tout petit. Mais depuis combien de temps ce cirque durait-il ? Est-ce que je possédais seulement encore la notion du temps ? Liam passait ses journées à me montrer des horreurs...Des abominations et rien que d'y penser...Si je pouvais, je serais déjà en train de vomir à même le sol. Je remis cette grosse couette sur mon visage pour essayer de me protéger des rayons du soleil. Ce nuage me paraissait de plus en plus réel.

    « Quoi ? »

    Mon corps se souleva brusquement et mon regard ne trahit qu'un sentiment de stupéfaction. De...Depuis quand est-ce que je pouvais contrôler le corps de Liam ? Je regardais mes bras...puis mes mains, refermant plusieurs fois les poings histoire de voir si tout ceci était réel...Et bien ça l'était. J'eus quand même le réflexe de me pincer la joue...Une joue...gluante ? Mon visage laissa apparaître une grimace, car je venais de comprendre que cette « chose gluante » était en réalité une tâche de sang...Merde...Ce n'était pas le mien ! Je ne préférais déjà plus savoir ce qui c'était passé la nuit dernière. Maintenant, j'avais peur de ce qui pourrait arriver. Vraiment peur. Liam...Liam était vraiment devenu un être abject .

    Cela faisait au moins dix longues minutes que j'attendais mon verre d'eau. Je venais de quitter ma chambre, propre comme un sous neuf et vêtu d'une chemise blanche comme seul haut. La tavernière, une vielle dame aux cheveux roux, me regarda d'un air douteux. Le même regard méprisant qu'on lance à un étranger. Une certaine inquiétude envahit ma personne. Mes yeux se baladèrent sur la poutre en bois qui se trouvait au dessus de ma tête. J'essayais de me souvenir de la journée d'hier, mais le nuage fut la seule image qui me vint en tête. D'ailleurs, je me demandais ce que je faisais ici. Le lieu empestait l'elfe et je pouvais à peine sentir l'odeur des repas aux alentours. La tavernière m'arracha un léger sursaut quand elle m'adressa la parole :

    « Vous avez vraiment l'air perdu vous...Tenez vot' verre d'eau et n'oubliez pas de payer pour la chambre. »

    La dame me toisa du regard, avant de partir s'occuper d'autres clients. Etranger ou pas, je restais un moins que rien, même face aux femmes. Je me mis alors à fouiller les poches de mon pantalon noir, à la recherche de quelques pièces d'or perdus...Mais rien. Je regarderais dans mon sac plus tard. Rien ne pressait. La tavernière ne se doutait surement pas qu'elle venait de servir un Drack....En même temps, mon allure n'était pas celle d'un homme sanguinaire. Liam faisait des choix vraiment inquiétants. Entrer dans une meute pareille....C'était vraiment de la folie ! Mais bon de toute façon, je n'avais pas d'influence sur lui. Me laisser sortir devait être une simple erreur de sa part. Je ne me sentais pas vraiment à ma place...Et cela me mettais mal à l'aise.



Hrp:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Jeu 6 Sep 2012 - 13:07

La fraicheur du matin se fouettant sur son visage lui faisait du bien. Elle n'avait pas énormément dormi mais ne se sentait pas fatiguée. Elle avait passé sa soirée sur la place principale où un petit marché nocturne avait été installé. Elle avait fait quelques emplettes et avait également jouer un peu. Elle avait ensuite passer le restant de la nuit dans une toute petite chambre d'hôte dans une petite famille dans le centre ville. Mais elle avait pour consigne de partir avant le petit déjeuner. Ainsi elle s'était retrouver dehors avec le lever du soleil.

Elle frissonnait un peu quand un courant d'air se glissa dans son cou. Elle se frotta les bras, et les mains. Amarÿelle traversait le quartier en cherchant du regard une auberge ou un petit magasin de friandise. Elle commençait à avoir faim. Elle se frayait un chemin entre les badauds qui commençaient à affluer. Ne connaissant pas très bien la ville elle du plusieurs fois demander son chemin, l'un d'eux lui indiquait une petite bicoque qui vendaient de bonne petite chose. Elle y entra sans hésiter, l'odeur de pain chaud enveloppante l'attirait.

« Bonjour jeune dame ! Vous avez trouver de quoi ravir vos papilles ? »

Le vieil elfe qui tenait la boutique c'était avancer à son entré. Il avait autour de la taille un tablier blanc et une toque pleine de farine. Amarÿelle lui sourit poliment et lui expliqua qu'elle n'avait pas mangé mais qu'elle n'avait pas non plus énormément d'argent. Celui-ci lui rendit son sourire. Dans ce quartier c'était plutôt rare que les gens n'ait rien à dépenser. Il lui fit un clin d'oeil en lui donnant un petit bout de pain chaud. Il lui indiqua aussi le chemin pour l'auberge A la flèche dorée. Selon lui, les repas étaient à sa portée.

Amarÿelle le remercia un signe de tête et d'un sourire avant de reprendre le chemin. Elle marcha un petit moment avant de se retrouver devant la grande auberge. Elle avait déjà entendu parler de cette auberge où les boissons étaient réputés. Elle poussa doucement la porte et reçut une bouffée de chaleur sur le visage. Elle entra doucement dans la pièce principale. Elle salua la tavernière qui affichait un grand sourire à sa venue. L'elfe blonde se dirigea vers le comptoir et y posa son sac.

« Bonjour madame, puis-je prendre un petit déjeuner ici ? »

La rousse lui affirma que oui en lui donnant le prix. Amarÿelle accepta donc et s'assit sur le petit tabouret. A coté d'elle il y avait un homme qui buvait un simple verre d'eau. Elle se demandait bien comment il faisait de si bon matin pour se contenter de cela. Elle s'installa confortablement en remerciant la tavernière qui lui ramenait une tasse de chocolat avec des petits croissants. Elle en croqua un bout après l'avoir tremper dans le chocolat.

Elle regarda discrètement l'homme assit à coté d'elle, il ne semblait pas très à l'aise. Il portait une longue chevelure noir et une chemise blanche qui accentuait le contraste. Amarÿelle regarda ensuite son verre d'eau. Elle avait l'impression qu'il n'était pas à sa place et qu'il s'en rendait compte. Elle essaya de savoir pourquoi il était si mal à l'aise. Vraiment trop curieuse et sans vraiment réfléchir elle se tourna vers lui toute souriante.

« Bonjour ! Vous ne semblez pas.. Vous avez faim ? »

Elle plaça l'assiette entre lui et elle. La tavernière la regarda étrangement. Habituellement personne ne parlait au étranger. Et son accent était légèrement différent que celui de la ville. La rousse en conclu donc que l'elfe était aussi étrangère à la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Jeu 6 Sep 2012 - 14:14


    Et Voilà, j'étais encore perdu dans mes pensées...à me demander ce que je ferais de ma journée d'aujourd'hui. Je savais qu'une guerre se préparait entre les Croc-Noir et les elfes, mais est-ce que les Dracks en faisait partie ? Je ne savais rien de tout ça. Je ne savais rien et cela ne me concernais pas. la seule chose dont je me rappellais, c'était que les lycans -quelque soit leur meute- n'étaient pas les bienvenus ici...Ma main se posa sur l'arrière de mon crâne. La situation était de plus en plus insupportable pour moi...En fait, je n'étais rien sans Liam. Liam, l'être monstrueux à qui je servais de double. Je me souvenais que la plupart des lycans possédaient un coté sombre une fois la première transformation accomplie...Mais moi...J'étais quoi ? Son coté gentil ? Il était déjà fou à lier ! Je ne faisais même plus attention à ce qui se passait autour de moi. Et pourtant, sans cette voix angélique pour me sortir de là, je crois bien que je serais rester sur mon petit nuage.

    « Bonjour ! Vous ne semblez pas.. Vous avez faim ? »

    Mon regard se posa sur l'être qui venait de me parler. L'être...Un ange, cela devait sans doute être un ange et j'étais toujours en train de rêver. La créature m'avait bel et bien parler...mais je crois, je crois que mon attention était totalement concentrée sur son visage, ses cheveux...son corps. Cette fois, je me sentais bizarre. Comme si mon coeur avait cessé de battre, lui-même absorbé par la beauté de la dame. Vu l'assiette qu'elle venait de placer entre nous deux, c'était sans doute de la nourriture qu'elle me proposait. Mais moi, moi je bégayais comme un idiot:

    "Heu, je..Je..."

    Merde.

    "Bonjour."

    Idiot. Le mot était trop faible pour me décrire à ce moment précis. J'étais vraiment un moins que rien avec les femmes moi...Je pris une grande inspiration avant de sourire à mon tour. Il fallait absolument que je dissimule cette gène avec quelque chose.

    "Excusez-moi, je suis un peu ailleurs ces temps-ci. ça ne vous dérange vraiment pas si je vous en prend un ?"

    Galant, pas galant....est-ce que je venais de perdre tout mes moyens ? Aller reprend toi abruti...Même la tavernière m'encourageait discrètement du regard. Mon regard qui avait du mal à se détacher de l'ange...vraiment du mal. Je finis par poser mes yeux sur ces délicieux croissants. Mon ventre se mit à gargouiller témoignant de mon manque de nourriture. Je n'allais quand même pas lui prendre...si ? Non ? Cette simple question venait de foutre un bordel monstre dans ma tête. Je n'osais déjà plus relever les yeux pour l'observer de nouveau. Le ridicule ne tue pas à ce qu'il parait. Moi, je me pensais ridicule. Je n'étais plus spectateur. Il fallait donc que je me débrouille tout seul comme un grand gaillard. Une vision terrible parcourut alors mon esprit. Celle de Liam s'attaquant à l'elfe...Non...pas ici, il ne sortirait pas ici, ce serait du suicide....Ah...Je commençais à comprendre pourquoi il me laissais un peu de liberté.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Jeu 6 Sep 2012 - 17:18

Amarÿelle élargie son sourire amical quand l'homme balbutia, elle se sentit un instant gêné de l'avoir troublé et tiré de ses pensées. Alors qu'elle allais s'excuser, il reprit la parole. Elle pencha la tête sur le coté pour l'écouter. Ses cheveux blond détachés tombaient en cascade sur ses épaules.

« Excusez-moi, je suis un peu ailleurs ces temps-ci. Ça ne vous dérange vraiment pas si je vous en prend un ? »

Elle fit un hochement de tête en poussant l'assiette un peu plus vers l'homme. Il semblait encore prit dans ses pensées pourtant il était tourné vers elle et lui parlait. L'elfe en attrapa un et le portait à ses lèvres. Elle ouvrit la bouche et avant d'en croquer un autre bout elle lui répondit.

« Allez y ! je ne sais pas si je vais tout manger de toute façon ! Et puis, le partage ne fait pas de mal ! »

Elle le regarda prendre le croissant. Amarÿelle le détaillait un peu plus avec autant de curiosité. Il se dégageait de lui une chaleur étrange. Etrange dans le sens où elle ne ressemblait pas à celle qu'elle connaissait, elle avait pourtant croisé beaucoup de monde venant de tout horizon, mais ce qu'elle ressentait par rapport à cet homme était différent et l'attirait un peu. Elle le regardait manger en grignotant sa propre pâtisserie.

Plein de question lui venait en tête. Qui était-il ? Et que faisait il là ? Elle était trop curieuse parfois mais elle aimait en apprendre d'avantage sur les gens qu'elle croisait. Et ce qui se dégageait de cet homme l'intriguait.

« Je m'excuse à mon tour, mais, dîtes moi si je suis trop curieuse n'hésitez pas à m'interrompre. J'ai l'impression que.. »

Elle se tue un instant tandis que derrière eux deux elfes passaient en les regardants étrangement. Elle reporta son regard vers l'homme qui la regardait.

« J'ai l'impression que vous n'êtes pas à l'aise ? Je me trompe ? »

Elle prit la tasse maintenant tiède dans ses mains et la porta à ses lèvres sans quitter l'homme du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Jeu 6 Sep 2012 - 21:36

    « Allez y ! je ne sais pas si je vais tout manger de toute façon ! Et puis, le partage ne fait pas de mal ! »

    Bravo, elle venait de m'arracher un nouveau sourire. Ma main se saisit de la pâtisserie, que je regardais comme si c'était la première fois que je voyais un truc pareille. Je ne savais plus à quand remontait mon dernier vrai repas....Et oui, ce croissant, c'était bien un repas pour moi. Mon regard s'attarda sur le miroir qui se trouvait de l'autre coté du comptoir. Dès lors, je compris que si mon allure n'était pas celle d'un lycan sanguinaire, elle était en revanche plus proche de celle d'un vampire végétarien. Mes yeux rouges...Sang. Ces yeux de monstre...Je les détestait. Maintenant, je commençais à comprendre pourquoi les clients me fixait d'un air méfiant.

    "Merci Mademoiselle."

    Je ne voulais pas perdre mon sourire. Pas face à elle. Même si j'avais du mal à l'avouer, sa présence à mes cotés me rassurait un peu. J'avais réellement l'impression de parler à un ange...Un ange venu du ciel pour me sortir de la solitude. Moi, le démon aux multiples visages...C'était la première fois que je tenais une discussion normale avec une personne normale, dans un lieu, normal. Ce regard profond, cette grâce et cette chevelure d'or m'avaient complètement envouté.

    « Je m'excuse à mon tour, mais, dîtes moi si je suis trop curieuse n'hésitez pas à m'interrompre. J'ai l'impression que.. »

    Petit moment de silence.

    « J'ai l'impression que vous n'êtes pas à l'aise ? Je me trompe ? »

    J'aurais au moins essayé. Essayé de dissimuler ce mal être derrière un sourire presque sincère. Et malgré ça, la jeune femme réussit quand même à me percer à jour. La vérité ? C'est que je souffrais. Qu'est-ce que j'aurais donné pour disparaître. Qu'est-ce que j'aurais donné pour ne jamais devenir le témoin d’autant d'abominations. Cette fois, mon regard était fuyant et mon air, désolé.

    « Vous ne devriez peut-être pas me parler....Vous n'avez pas vu comment les autres clients nous fixe ? Je ne dis pas que c'est de votre faute...Au contraire...Mais je n'ai pas l'impression d'être le bienvenu. »

    Voilà, c'était dit. Je me confiais...à une inconnue. Quel idiot je faisais, vraiment.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Ven 7 Sep 2012 - 13:21


Amarÿelle vit le changement radical sur son visage. Elle s'en voulait un peu de lui avoir demander cela si ouvertement. Mais elle avait l'habitude de parler sans réfléchir et de regretter après. Mais aujourd'hui, à ce moment là, l'homme ne semblait pas agressif. Elle fut encore plus surprise quand il lui dit d'un aire désolé qu'il ne valait mieux pas qu'elle lui adresse la parole. Elle jeta un regard rapide et circulaire sur la salle. En effet certains clients regardaient avec insistance le jeune homme et parfois on pouvait y voir de la colère. Elle reporta son attention vers lui.

« Je crois qu'ils vous fixe parce que vous n'êtes pas blond ! »

Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait dit ça mais cela lui était venue naturellement. Depuis sa rencontre avec Eleiya une femme vampire, elle avait appris à ne pas se fier aux apparences et aux rumeurs. Pourquoi un homme qui avait les yeux rouges serait forcément mauvais ? Pourquoi la différence effrayait tant les elfes ? Elle s'en voulait un peu de l'avoir rendu plus mal à l'aise.

« Vous savez je viens d'un petit village, je suis donc aussi étrangère que vous semblez l'être à cette ville. »

Elle voulait lui remonter un peu le moral. Elle ne le connaissait pas plus qu'un autre de cette pièce si ce n'est son aveux d'avoir cette impression de mise à l'écart. Elle sortie de son sac de quoi payer le petit repas et le tendis à la tavernière qui les épiait comme plusieurs autres clients. Il était rare que l'on offre un peu de son repas à un inconnue, et encore plus rare que ce soit dans ce sens. La rousse avait plutôt l'habitude de voir des hommes un peu trop lourd offrir des alcools à de jeune voir très jeune femme. Et principalement en soirée, pas de si bon matin.

L'elfe se tourna vers l'homme et lui tendis la main. Une main chaleureuse sans mauvaise intention. Juste par pur sympathie.

« Je m'appelle Amarÿelle ! Nous ne nous sommes pas encore présenté ! Quel est le votre ? »

Elle le gratifia d'un sourire tout aussi chaleureux. Elle était curieuse d'en savoir un peu plus sur cette homme qui physiquement ne ressemblait en rien aux elfes mais qui dans son attitude se montrait tout aussi pacifique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Sam 8 Sep 2012 - 15:05

    « Je crois qu'ils vous fixe parce que vous n'êtes pas blond ! »

    Quoi ? Mon air changea une fraction de seconde. Comment ça...Ils me regardaient de cette manière uniquement à cause de mes cheveux ? Non bien sûr. Je n'allais quand même pas croire à une bêtise pareille...M'enfin...J'hésitais. Cette femme n'avait pas l'air dérangé par le regard des autres. Je souhaitais la même chose pour moi. Pour l'instant, je la regardais plutôt l'air surprit. Surprit de voir que quelqu'un d'aussi souriant puisse exister.

    « Vous savez je viens d'un petit village, je suis donc aussi étrangère que vous semblez l'être à cette ville. »

    On était donc deux. Deux étrangers. Sa générosité me réchauffait le coeur...et je me sentais déjà moins seul. Pathétique. Je ne devrais pas me laisser influencer par le comportement des autres...Là, je venais de me rendre compte à quel point j'étais négatif. Il fallait que je retrouve complètement le sourire...Je voulais le faire, pour cette elfe à la beauté pure. Oui, bon, je n'avais pas vraiment confiance en moi...Mais j'y arriverais !

    Et puis il y eu cette main. Cette main qu'elle venait de me tendre. Est-ce que je devais...la prendre ? Un nouveau sourire apparut sur mon visage. Saisir cette main, c'était prendre un nouveau départ pour moi.

    « Je m'appelle Amarÿelle ! Nous ne nous sommes pas encore présenté ! Quel est le votre ? »

    Amarÿelle...J'avais vraiment envie de lui dire que c'était un très jolie prénom. Mais moi. Je n'en avais pas. Il arrivait que Liam me surnomme Roupillon pour je ne sais quelle raison, mais la question du « prénom » ne m'étais jamais venu en tête. Mon regard se posa dans celui de l'elfe. Je n'allais quand même pas lui sortir...cette idiotie ? Je pris mon courage à deux mains et finit par saisir la main de ma nouvelle amie.

    « Enchanté Amarÿelle. C'est vraiment un beau prénom que vous avez là. »

    Et moi ? Moi...

    « Je..Appellez-moi Edward. »

    Ce nom m'était venu presque naturellement. En fait, si je cherchais dans le peu de souvenir qu'il me restait sur l'ancienne vie de mon double, je pourrais sans doute me rappeler que ses parents avaient hésité entre « Liam » et « Edward » à sa naissance. Maintenant, j'avais une étiquette collé sur le front avec mon prénom. J'avais une identité. Ma main lâcha celle d'Amarÿelle. Je voulais en savoir un peu plus sur elle :

    « Cela fait longtemps que vous êtes en ville ? »

    En ville...Je ne connaissais même le nom de cette Cité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    Mer 12 Sep 2012 - 23:32


Amarÿelle saisi sa main. Moite mais ferme. Elle ne savait pas faire comme son père, connaître d'une poignet de main les intentions des autres. Celui-ci arrivait à savoir quand la personne en face de lui n'était pas là pour les raisons évoqué. C'était souvent grâce à cela que ses grands parents avaient évité les charlatant. Elle sourit et rougi un peu quand il complimenta son prénom. Elle n'était pas souvent complimenté. Ou alors jamais aussi ouvertement.

Edward. Ce n'était pas un nom courante et l'elfe sourit quand elle l'entendit. Elle lâcha sa main pour la poser sur sa propre cuisse. Il semblait avoir hésité avant de le lui dire. Est-ce que c'était son vrai nom ? C'est vrai qu'il ne lui allait pas comme un gant. Ses cheveux noirs et ses yeux rouges ne laissait pas penser à un prénom si rare, si neutre. Mais comme elle l'avait remarquer, il n'avait rien à voir avec l'image que véhiculait son physique.

Dans une autre situation, elle l'aurait surement pris pour un démon. Un homme qui tue et pille pour le plaisir. Alors le voir si timide, si mal à l'aise ne correspondait en rien avec ce qu'elle aurait pu croire.

« Longtemps ? Non, deux cycles maximums... C'est la première fois que je vais à Ardamir. Ou du moins la première fois que j'y reste un moment. J'ai envie de tout voir et tout savoir sur cette ville. Et vous ? »

Elle le regardait et ne vit pas les deux elfes qui les regardaient depuis un moment approcher. Les deux blonds avaient fini leurs choppes et suivit de loin l'échange entre les deux étrangers. Ils approchèrent à petit pas et virent se camper entre les deux.

« Bonjour ! Nous n'avons pu faire autrement que d'écouter votre discussion, peut-être serait-il plus sage pour vous Mademoiselle de visité Ardamir avec nous. »

Le second homme se pencha vers elle et lui chuchota dans l'oreille.

« Ce monstre en face de vous ne semble pas digne de vous ! »

L'elfe blonde écarquilla les yeux. De quel droit de parfaits inconnus s'autorisait à lui parler comme ça ? Sans respecter son cercle d'intimité. En lui frôlant la joue et l'oreille, il l'énerva un peu plus. Elle battait l'aire de la main comme lorsqu'on tente de faire fuir un insecte trop envahissant. Puis regarda tour à tour les deux hommes.

« Pardon ? Vous le connaissez peut-être ? Vous pensez que j'ai besoin d'un guide ? Que j'ai besoin de VOUS comme guides ? »

Elle avait employé un ton sec et cassant. Elle détestait ce genre d'intervention. Encore une preuve que les gens sont parfois trop étroit d'esprit. Elle était à la fois étonnée et déçue. Les elfes n'étaient pas censé être ouvert et pacifique ? Ces deux là montrait clairement l'inverse. Elle gardait le visage fermé et les dents serrés quand Edward réagi à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut    

Revenir en haut Aller en bas
 

Entrée: Quand la douceur du fruit rencontre la tête d'artichaut

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mini-Event] L'amende est le fruit de l'amandier.
» demande gif entrée
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-