Partagez | 
 

 Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]   Ven 7 Déc 2012 - 2:32

Helyne était une jeune lycanthrope proche du monde. En effet, son sourire et sa bonne humeur déteignait sur les autres de sa meute, tellement qu’elle était l’une de leur préférée. Ses airs naïfs dus à la jeunesse ne faisait qu’accentuer la sympathie qu’elle propageait. Et c’est ainsi que le Marcheur aimait ses proies.

Rangdor possédait une force inouïe, accentuée d’une vitesse fulgurante et d’un pouvoir intérieur brut, mais tous ses outils ne lui servait à rien, car, pour survivre, il devait faire tomber amoureuse une personne de lui-même pour ensuite lui aspirer son âme. Bien entendu, son système interne n’étant plus régit par son anatomie humaine, il n’est pas obligé de manger trois repas par jour; il serait mort depuis longtemps ! À moins qu’il ne le soit déjà ?

Vingt-deux jours s’étaient écoulés depuis le dernier ''repas'' du centenaire et c’était beaucoup trop. Il devait manger au moins une fois par mois au risque de voir son état physique et mental se détériorer exponentiellement. Par chance, seule son impatience et sa faim prenante l’accaparait en ce moment, mais s’il ne mettait pas la main sur une âme sous peu, il ne vendrait pas chère sa peau, surtout si elle devenait translucide !

C’est pourquoi il avait courtisé la jeune Helyne, si bonne et bienveillante. Son âme était pure et cela lui donnait l’eau à la bouche, car il n’y avait pas meilleur goût que les âmes sans tâche, au contraire de la sienne, aimait-il penser. S’il devait un jour absorber une âme lui ressemblant, il s’étoufferait avec le surplus de cendres que créerait celle-ci. Non, celle de la jeune lycanthrope était mieux, elle était parfaite.

Il n’avait cependant pas été aisé lui faire ouvrir son cœur, la jeune femme ne recherchant pas l’amour. Rangdor avait dut prendre de grands moyens pour le lui faire ouvrir. Dans une mascarade sans équivoque, le Marcheur avait tué le frère de Helyne sans que personne ne puisse le témoigner. Puis, il avait ramené un lycan solitaire au village pour qu’il soit exécuté pour le meurtre à sa place. La confiance et le bonheur de la jeune femme en avaient prit un coup et c’est dans cette brèche créée que Rangdor s’était faufilé en lui promettant de la protéger jusqu’à son dernier souffle, en s’occupant des obsèques de son frère et en présentant à sa famille ses condoléances. Bien que celle-ci le voit d’un mauvais œil, ce n’était pas le cas d’Helyne qui tomba sous un charme macabre et empli de désespoir.

C’est le soir même qu’ils partagèrent la couche et que Rangdor aspira l’âme de la lycanthrope sans défense. Ses forces revigorées, il ne perdit aucun temps et quitta le petit village lycanthrope pour ne plus jamais y revenir.


Trois jours s’étaient écoulés depuis l’incidence du village. Tout de suite après, Rangdor avait suivit son instinct qui l’avait guidé vers le nord de Thaodia, plus précisément vers la forêt des Damnés. Bien entendu, il n’eut conscience de sa destination qu’une fois arrivé à bon port. Les feuilles colorées et mourantes donnaient une seconde vie à Rangdor, mais ce sentiment bénéfique ne durait que peu de temps avant de disparaitre sous une masse chaotique d’incompréhension, de faim et de violence.

Le Marcheur de nouveau acerbe frappa une branche d’if sans retenue, ce qui la fit éclater en brindilles. Il ne comprenait pas pourquoi il était sans cesse assaillit par ce genre de sentiments faiblards. Il ne connaissait ni la compassion, ni la paix; il était un Marcheur, un damné des Dieux !

Un bruit le sortit de sa réflexion. Cela ressemblait à des pas faisant craquer les feuilles mortes tapissant le sol. Se retournant lentement, il regarda qui lui faisait face.

Revenir en haut Aller en bas
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]   Ven 7 Déc 2012 - 19:52

Depuis le départ d’Hyppolite, Emerence cherchait désespérément une nouvelle façon de s’occuper. La jeune femme savait que l'absence du vampire allait être de plus
en plus dure. Bien qu'elle ne voulait pas se l'avouer, ni l'avouer à quiconque d'autre d'ailleurs, cette absence allait lui sembler bien pesante, elle qui s'était habituée à n'être plus seule... Elle redoutait de passer toute son existence sans personne, sans présence auprès d'elle, sans quelqu'un pour lui montrer qu'elle existait. Existait-elle encore ? Qu'allait-elle bien pouvoir faire de son éternité ? Une longue éternité sans plus aucun divertissement à l'horizon.

Comme tout vampire qui se respecte, Emerence avait commencé par des nuits de chasses, de traque. Prenant un malin plaisir à observer un long moment ses proies, s’amusant régulièrement avec eux avant de finir par les tuer. Non pas par faim mais par simple amusement. Cela lui procurait une sensation de supériorité qui lui donnait l’impression d’être en vie, de maitriser son existence. Cependant plus le temps passer, plus tous les signes de la lassitude et de l’ennui reprenaient le dessus. Les partis de chasses devenant de moins en moins passionnantes et Emerence y prenait de moins en moins de plaisir. Elle devait trouver un autre centre d'intérêt que le meurtre, un nouveau jouet ou bien tout simplement de nouvelles connaissances à apprendre, à découvrir. Il n'en fallut pas d'avantage pour la décider, elle devait reprendre sa « non vie » en main.

Connaissant plus que bien Màvreah, Emerence prit la décision de sortir du territoire vampire. Autant passer son temps à découvrir, espionner, apprendre des autres races avec l'avantage de la discrétion du vampire. Jugeant connaitre suffisamment le peuple humain qu’elle ne comparait plus qu’à un garde-manger. Elle traversa rapidement les terres d’Oryenna, se reposant au lever du jour dans des grottes ou endroit sombre afin de dormir. Chaque nuit, la vampire poursuivait son chemin laissant son instinct guider ses pas, le rythme des levées du soleil lui imposant ses limites et son temps de repos. Rapidement, elle arriva à la frontière de Thaodia. Alors que ses pensées se stoppèrent immédiatement et qu’une petit voix lui murmurait de faire demi-tour, Emerence afficha un sourire en coin. Elle allait pouvoir s’amuser un peu, et le gout du risque était plus fort que tout.

Elle ne cherchait pas à camoufler son odeur ni à être discrète. Elle poursuivit son chemin passant la frontière pour finir sa course à la forêt des Damnés. La vampire ne croisa personne durant son parcours et c’était mieux ainsi. Alors qu’elle s’apprêtait à céder à sa raison et repartir de ce territoire hostile à son égard, un bruit la fit changer d’avis. Elle n’avait pourtant senti personne. Elle se dirigea donc vers son nouveau centre d’intérêt, marchant doucement laissant le bruit des feuilles craquer sous ses pas. Emerence aperçut une silhouette imposante se dresser devant elle ou plutôt une armure. Elle s’arrêta, pencha la tête sur le côté laissant sa capuche retomber en arrière dévoilant ses longs cheveux noirs et ses yeux d’un rouge vif.

Un humain ? Un loup ? La vampire avait beau humer l’air, tendre l’oreille, aucune information qu’elle obtenait de cette façon n’expliquait vraiment ce qu’était l’être qui se poster devant elle. Emerence dévisagea donc l’individu le détaillant du regard. Celui-ci se tourna lentement vers elle, ce qui lui permit d’observer une peau pale, un visage d’humain, un teint sombre. Une beauté pareille à celle des vampires, serait-il un de ses congénères ? Que faisait-il ici ? Impossible. Elle secouât légèrement la tête afin de chasser ses différentes pensées, elle devait se concentrer. Son regard se déposa une nouvelle fois sur l’homme inconnu, examinant avec précession son visage. De grands yeux bleus contrastant avec une barbe et des cheveux sombres attira son attention. Poussée par la curiosité, elle s’avança d’avantage n’étant plus qu’à quelques mètres de l’individu.


- " Qu’est-ce que vous êtes ?" lâcha-t-elle froidement.

Elle n’avait pas pris la peine de le saluer ni même de se présenter, à quoi bon. Elle n’attendait pas non plus une présentation de sa part et elle se fichait bien de connaitre son nom ou son âge. Sans lui laisser le temps de répondre elle enchaîna :

- "Qu’est-ce que vous faites ici ? "

Bien que la question puisse paraître idiote, pour la jeune femme elle portait tout son sens. Sachant parfaitement qu’elle n’avait pas affaire à une boule de poil ambulante ou à un simple humain, la raison de sa présence ici l’intéressait. Etait-il suicidaire ? Enfin autant qu'elle ? Après tout il devait penser la même chose à son sujet, une vampire ici, cela ne devait pas être courant. Emerence ne détacha pas son regard de" l'humain", l'observant avec insistance, le dévisagent. N'étant pas très rassurée la vampire restait sur ses gardes, essayant tout de même de paraître à l'aise.

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]   Lun 10 Déc 2012 - 3:56

Il était prêt, prêt à tuer pour sa survie. Dans ces contrées éloignées seule la prudence (ou la paranoïa) pouvait nous garantir une place au chaud chez les vivants et gare à l’arrogance, car c’est souvent la première à mourir déchiquetée par des bêtes à poils longs. Rangdor en avait entendu des tonnes comme ça, des histoire d’un fier guerrier incapable de ressentir la peur et, téméraire, entrant dans la dense et sombre forêt, son arme en argent comme seule garantie de salut. Mais, qui s’y frotte s’y pique, car ce genre de héros ne fait jamais bien long feu dans les récits et les légendes folkloriques. Les loup-garous sont de dangereux chasseurs, qui traquent rarement en solitaire, alors même si on réussit à en tuer un, son frère risque de rappliquer rapidement pour vous achever. Voilà pourquoi le Marcheur était prudent (paranoïaque) malgré sa ''grande'' puissance, le nombre l’emportait souvent contre la bravoure et seul les fous pouvaient se vanter du contraire.

Il s’était retourné tranquillement pour ne pas risquer de faire mouvement brusque qui l’aurait mit en danger, mais il n’entendit ni grognement, ni claquement de mâchoire. En fait, tout ce qu’il entendait c’était le lourd silence de la forêt et le craquement que faisait l’unique paire de jambes sur le sol tapissé de feuilles mortes. Alors, vint le moment fatidique, mais il ne vint jamais. Pas d’attaque, pas d’intimidation, seulement une jeune femme de blanc vêtue le dévisageant d’un air étrange.

« Qu’est-ce que vous êtes ? Demanda-t-elle prestement. Qu’est-ce que vous faites ici ? Enchaina-t-elle ensuite sans lui laisser le temps de répondre. »

Le Marcheur laissa échapper un rire sourd en regardant le sol. Il s’était attendu à affronter une meute de loups enragés, mais il avait affaire à une simple jeune femme... Non, ce n’en était pas une, se dit-il. Elle n’était pas humaine, il le vit enfin. Sa longue vie l’avait fait côtoyer toutes les races et la hargne que sa ''race'' avait pour la sienne semblait s’animer. En effet, elle était...

« Vampire, laissa-t-il échapper. »

Un long silence s’interposa. Puis...

« N’est-ce pas ironique de se faire demander la raison de sa présence en terre lycanthrope par une adoratrice de Calydon ? De plus, vous ne vous êtes pas présentée... Votre race aurait-elle perdue sa politesse distinguée ? »

Soudainement, Rangdor s’inclina d’une façon fluide et très élégante et ce malgré la pièce d’armure portée.

« Je me nomme Rangdor Aroden et c’est un plaisir de faire votre connaissance, milady. »

S’approchant un peu plus de la vampire, le Marcheur vint lui attraper la main et tenta de lui faire le baisemain.

« Oui... Un plaisir de vous rencontrer... Laissa-t-il échapper sur un ton malin, un sourire en coin. »
Revenir en haut Aller en bas
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]   Mer 12 Déc 2012 - 20:23

Emerence ne détachait pas le regard, attendant avec plus ou moins de patience la réponse de l’individu. Celui-ci se mit à rire tout en observant le sol. Se moquait-il d’elle ? Cette idée la mit en rogne, comment osait-il se moquer d’elle ?! Bien que son physique n’était pas des plus redoutables l’expérience lui avait appris à ne jamais sous-estimer un adversaire. Et lui, que faisait-il ? Il la sous-estimer ouvertement. Alors que la jeune femme, se posait trop de questions au sujet de son interlocuteur celui-ci semblait en pleine réflexion. Penchant une nouvelle fois la tête sur le côté, Emerence attendait la réponse à ses questions. Alors que tous deux avaient laissés le silence s’installer et s’observaient mutuellement. « L’humain » vain le briser en déclarant la conclusion de ses réflexions à voix haute.

- « Vampire »

Emerence afficha un léger sourire sur ces lèvres, étouffant un petit rire. Elle l’avait peut-être mal jugé. Il était peut-être doté d’un cerveau finalement. Alors qu’elle allait le féliciter de cette belle trouvaille, celui-ci répondit enfin à ses questions :

« N’est-ce pas ironique de se faire demander la raison de sa présence en terre lycanthrope par une adoratrice de Calydon ? De plus, vous ne vous êtes pas présentée... Votre race aurait-elle perdue sa politesse distinguée ? »

Cela faisait bien longtemps qu’Emerence avait laissé la courtoisie, la politesse et tout le reste de côté. A quoi bon connaitre le nom de ses victimes ou de se présenter, alors que celles-ci mourraient dans l’heure qui suivait. La jeune femme haussa simplement les épaules, roulant des yeux. Elle avait presque oubliée le nombre incalculable d’idioties que pouvait sortir un humain à la minute. Et puis à quoi bon lui donner son identité alors qu’au fond il s’en fichait complètement et cherchait juste à éviter la question. Alors que la vampire entrouvrit les lèvres pour répondre sans délicatesse, le comportement de son « adversaire » la fit se stopper. Il s’inclina gracieusement devant elle puis se présenta :

- « Je me nomme Rangdor Aroden et c’est un plaisir de faire votre connaissance, milady. »

Ecarquillant ses yeux rouges, Emerence l'observa un long moment le laissant s'approcher. La jeune femme n'opposait visiblement pas de résistance, mais restait méfiante. Son comportement ne fit qu'attirait d'avantage sa curiosité débordante. Surtout qu'il n'avait toujours pas répondu à sa question. Retirant doucement sa main, sans mouvement brusque. Elle esquissa un sourire, lui permettant ainsi de dévoiler deux belles canines bien pointu.

- " Oui un plaisir de vous rencontrer"

Sans laisser le silence s'installer et reprenant une distance de sécurité entre le jeune homme et elle. Emerence répondit tout en gardant un sourire froid sur ses lèvres :

- « Plaisir qui n'est pas partagé. Vous ne m'avez toujours pas répondu. Mais bon si ce comportement humain vous plait tant que ça. »

Elle souleva de chaque main un peu plus sa robe, déjà courte. Afin de faire une révérence plutôt élégante. Accompagnant le geste par un léger signe de tête. Jouant parfaitement le rôle d’une humaine, pensant à cligner des yeux et à bouger les épaules au rythme de « fausse respiration abdominal »

- « J'accepte de me présenter, si vous me dévoilez ce que vous êtes. Et ce que vous faites ici. Marché conclu ?! »
Sans lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna :

- « Bien, je me nomme Emerence de Gainbourd. Et si vous êtes un simple humain vous êtes certainement mon prochain repas. »

Elle poursuivit son manège d'humaine qui l'amusée beaucoup. Continuant a cligner des yeux, à « respirer » exagérément. Elle n'attendait qu'une chose, des réponses. Emerence poursuivait son observation à son égard, cherchant deux canines qu'elle ne trouvait pas. Ce serait-elle trompée ? Aurait-elle affaire à un vulgaire humain ? Un simple futur repas ? Gardant un oeil sur Aroden, elle surveillait tout de même l'environnement restant en permanence sur ses gardes.

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rivalité amicale [avec Emerance De Gainbourd, Privé][Abandon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danse avec l'espoir (Privé)
» Rangers avec mon EHM
» La patte dans le sac [privé Tempêtes de feuilles et Etoile d'argent]
» Un rendez-vous important. (Privé avec Laetitia) TERMINE
» Serveur privé SCP RP - Garry's Mod

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-