Partagez | 
 

 La fin et le commencement - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fin et le commencement - Terminé   Sam 15 Déc 2012 - 1:34

Amarÿelle, devant la menace qui planait sur sa meute adoptive, avait pensé aller demander de l'aide aux Elfes. Les membres de Nord-bois n'avaient jamais été violent envers eux, et ils n'avaient pas pris part aux combats et à la guerre. Alors peut-être que les Elfes les aideraient. Elle avait fait des au revoir doux avec ses amours, Ionos et Opale. Elle avait peur pour eux, surtout qu'Opale attendait un enfant. Elle ne pouvait pas l'accompagner, et pourtant rester ici était dangereux. Elle se faufila au travers les arbres en souhaitant réussir sa mission. Elle s'était retournée et avait regarder Opale un moment, la grossesse lui allait si bien... Elle regarda ensuite Ionos, qui depuis le début avait montré une impatience. Il avait très envie d'être père.

La grossesse c'était déroulée normalement, le début avait été compliqué, Opale avait eut de violente nausée. Mais la suite, Amarÿelle la jugeait parfaite. Elle avait prit grand plaisir à suivre celle-ci et à prendre soin d'elle. D'ailleurs, elle se chamaillait souvent avec Ionos quand ensemble ils voulaient faire la même chose. Cela finissait souvent en fou rire ou en petite bouderie qui ne durait jamais longtemps. Mais aujourd'hui, elle devait les quitter pour espérer les sauver. Elle avait donc prit quelques affaires et avait pensé à Pap's. Avec lui, elle était sur d'être rapide.

Elle s'éloigna du camp, sa besace entre ses mains et le petit sifflet pendant à son cou. Elle commençait à chercher comment elle ferait sa demande, comment elle allait pouvoir faire pour qu'ils acceptent de protéger Nord-bois. Elle arriva rapidement dans une petite clairière assez grande pour que le dragon se pose. Elle porta à ses lèvres le petit sifflet et l'appela. Le papillon des vents se posa lourdement sur le sol. Il fit trembler un peu la clairière et les quelques oiseaux qui n'avaient pas fuient devant Amarÿelle s'envolèrent rapidement. Elle ne pu s'empêcher de sourire et grimpa sur son compagnon. Elle lui chuchota des mots qu'il aimait et lui demanda de prendre son envol en direction de sa terre natale. Elle devait retrouver les camps Elfes et parler à celui qui les dirigeaient.

Peu après l'envol, elle eut le souffle couper pendant de longue seconde. Pourquoi ? Pourquoi d'un seul coup elle avait l'impression de mourir, de paniquer..? Pourquoi ? Elle ferma les yeux et se concentra sur sa tâche. Malgré son malaise, elle ne voulait pas abandonner Nord-bois. Elle se retourna pour voir son village. Les gens commençaient à se rassembler pour fuir dans les bois. Comme Ionos l'avait demandé. Elle sourit peut-être que ce qu'elle faisait ne serais pas vain.

Elle fit descendre Pap's vers le sol, elle pensait avoir trouver le camp Elfique. Mais à ce moment là, un second choc. Elle cru mourir à nouveau. La panique commençait à s'emparer d'elle. Pourquoi elle n'arrivait pas à respirer ? Pourquoi maintenant ? Est ce qu'elle allait mourir comme ça loin de Ionos, loin d'Opale... loin de l'enfant à naître. Elle eut un frisson avant de reprendre son souffle à grande goulé. Elle serra les poings et descendit de Pap's. Elle tomba à genoux dans l'herbe fraiche. Elle avait mal pourtant n'avait aucune blessure. Amarÿelle réussi à se mettre debout. Elle fit quelques pas et se rendit compte qu'elle n'était pas du tout au bon endroit. Elle regarda partout avant de décider de remonter sur le dragon.

Il reprit son envol, l'elfe eut soudain envie de vomir. Est ce qu'elle avait le mal de l'air ? Non, elle savait que ce n'était pas ça. Mais elle n'arrivait pas à savoir quoi.. Quand elle regardait en direction de la forêt, vers son foyer, son coeur s'emballait. Est ce qu'elle avait fait le bon choix ? Aurait-elle du rester avec son clan ? Elle ne savait plus. Certains de la meute savaient particulièrement bien se battre. Elle-même pouvait défendre. Elle n'avait que son arc, mais c'était peut-être mieux. Elle resterait auprès d'Opale et des autres femmes et enfants qui ne savaient pas se battre et les protègerait du mieux qu'elle pouvait. Oui, elle allait faire ça. Elle n'arrivait plus a concevoir les choses autrement.

Amarÿelle fit prendre le chemin du retour au papillon. Ils n'étaient pas partit très longtemps, même pas une demi journée. Trois heures... quatre tout au plus. Elle le fit se poser sur le sol de la petite clairière et descendit. Elle posa sa tête contre la sienne et le remercie. Elle tremblait sans savoir pourquoi et se mit finalement à le serrer dans ses bras. Elle lui susurra des mots doux lui promettant de revenir rapidement le voir. Elle marcha ensuite vers le camp. A pas lent, comme si son corps voulait l'empêcher d'y arriver. Quand elle arriva au village, elle croisa Rainos. Elle avança vers lui. Il avait les yeux rouges. C'était étrange. Elle ressentait également une étrange impression, l'atmosphère tendu d'avant son départ avait changer.

Quand elle vit, dans les bras du vieil homme, un petit paquet qui s'agitait, elle eut à nouveau le souffle coupé. Elle leva les yeux vers ceux de Rainos qui secoua la tête de gauche à droite en laissant une larmes glisser le long de sa joue. Le monde s'effondra autour d'Amarÿelle. Elle tomba à genoux sur les pierres de la place centrale. Elle ne sentit même pas la roche lui écorcher les jambes. Elle regardait dans le vide en sanglotant.

« Et... Io..nos...? Ou... »

Rainos S'accroupi à coté d'elle est lui caressa la joue pour la faire taire. Il tenait un poupon dans ses bras. Celui ne pleurait pas, il regardait les deux adultes pleurer avec ses grands yeux. L'un rouge, l'autre vert. Il tendis sa petite main vers la jeune femme qui ne le regardait pas.

« Lui aussi.. »

Amarÿelle tomba sur le sol. Elle tremblait, pleurait et hurlait. Elle n'arrivait pas à prononcer le moindre mots, mais ses hurlements faisaient trembler certains lycans qui se tenaient à l'écart. Elle n'avait jamais connu plus vive douleur. Rien, non rien n'avait jamais autant réduit la jeune femme dans cet état secondaire. Elle pleurait, hurlait... Une femme tenta de la relever et de la calmer mais l'elfe la repoussa violemment avant de partir dans une nouvelle salve de crie.

Elle se reveilla quand la pluie commençait à tomber. Le regard vide, elle s'assit. Elle tenta de se mettre debout mais ses jambes flanchèrent et elle retomba dans la boue qui commençait à s'accumuler autour d'elle. Rainos n'était plus là. La femme qui avait voulu l'aider revint vers elle avec une peau pour s'abriter. Elle couvrit la jeune femme et l'aida à se lever. Elle cria un ordre et une autre femme vint lui porter assistance. Les pieds d'Amarÿelle laissait des sillons dans le sol quand les deux femmes la ramenaient dans l'une des maisons. L'elfe perdit à nouveau connaissance avant de passer le pas de la porte.

« Chut, elle a besoin de repos ! »

Amarÿelle ouvrit les yeux. Elle était dans un lit, sous un tas de couverture, et à coté d'elle deux femmes préparaient de l'eau chaude. Elle avait la bouche sèche, mal au ventre et à la tête. Peut-être qu'Opale avait une plante contre les maux de tête ? A peine eut-elle pensé ça que les souvenirs refirent surface. Son retour, Rainos en larmes... un bébé dans les bras. Une douleur. Elle sentit ses yeux s'embuer. Ce n'était pas vrai. Pas possible, Ionos et Opale ne pouvaient pas être mort. C'était impossible. Elle s'appuya sur ses coudes et essuya ses larmes.

« Qu'est ce qu'il s'est passé ? Ou est Ionos ? Ou est Opale ? »

Les deux femmes se regardèrent et l'une d'elle sortie précipitamment de la pièce. La seconde vint posé un linge chaud sur le front d'Amarÿelle. Elle lui dit que Rainos viendrait lui expliquer, qu'il n'allait pas tarder. Mais l'elfe n'écoutait pas. Elle voulait des réponses maintenant. Elle repoussa la femme en lui criant qu'elle ne voulait pas attendre. Elle voulait savoir pourquoi ils n'étaient pas là, pourquoi il n'était plus là... Elle se leva mais ses jambes qui n'étaient pas encore sûr ne la tint pas debout. Elle s'effondra. La femme l'aida à se remettre dans le lit alors que le père de Ionos arriva enfin, seul.

« Amarÿelle... Comment te sens tu ? »

« Comment veux tu que je me sente ? J'ai perdu.. j'ai... »

Il posa sa main sur sa joue quelques secondes mais fini par la prendre dans ses bras et la serrer contre son coeur. Il se mit à pleurer. De longs sanglots qui furent accompagnés de ceux d'Amarÿelle. Aprés un long moment, où seule la peine des deux résonnaient dans la chambre, ils réussirent à se calmer. Rainos se rassit correctement et sourit faiblement à l'elfe. Il inspira et se mit à parler.

« Après ton départ, Opale a eut des contractions... Ils ont fait de leur mieux, mais elle allait mourir... Ionos à voulu s'occuper d'elle et ils sont partit dans la cabane... Quand le petit est né... La vie quittait Opale et l'on a vu trop tard les traces de l'Ophale. Quand nous sommes arrivés pour leur porté secour, Ionos n'était plus et l'on entendait que le cri de l'enfant. Quand on l'a prit il y avait Lysange écrit sur le sol... et tu es arrivée... »

Elle pleurait en silence. Ils n'avaient pas eut une mort douce, et le petit venait de perdre ses parents. Elle ne répondit pas et se rallongea dans le lit face au mur. Elle se mit en boule et se mura dans un silence qui dura plusieurs jours. Elle ne se nourrissait plus, et ne buvait presque plus rien. Elle restait dans le lit. Dans Nord-bois, il ne restait que Rainos et les deux femmes. Lysange était là aussi. Les lycane se relayait auprès de la veuve et venait régulièrement avec Lysange.

Plus le temps passait et plus l'elfe devenait faible. Elle restait allonger sur le dos en regardant le plafond avec un air vide. Rainos était en meilleurs forme. Il entra dans la chambre en parlant comme à son habitude. Il avait le petit dans les bras. Il s'agitait. Il se mit à pleurer et le Lycan le posa sur le lit. La petite chose était en contacte avec Amarÿelle. Sa main fin d'Harpiste sentait la chaleur du crâne du poupon.

« Lysange...? »

Rainos ouvrit grand les yeux et repris l'enfant pour le poser dans les bras de l'elfe. Peut-être trouverait-elle la force de rester en vie ? Peut-être allait-elle se battre pour lui, le fruit de l'amour des disparus. Amarÿelle eut à peine la force de joindre ses bras pour accueillir le bébé. Elle quitta le plafond du regard et le plongea dans celui de l'enfant. « Ionos... » Il avait ses yeux... les siens s'embuèrent mais elle contint ses larmes. Elle glissa un doigt sur le petit nez de l'enfant « Opale... ». Puis elle réalisa que ce petit allait avoir besoin d'elle comme elle allait avoir besoin de lui. Qui pourrait lui parler de ses parents ? Qui pouvait l'aimer autant qu'elle.

« Lysange.. je.. je suis Amarÿelle... Je.. je suis l'une de tes mamans... »

Plus elle parlait plus elle avait envie de vivre. Elle regarda l'enfant et sourit.

« Je vais m'occuper de toi Lysange... et je te raconterais tout ce que tu voudras savoir... »

Rainos repris l'enfant dans ses bras et fit venir les femmes qui aidèrent Amarÿelle à manger. Elles la lavèrent et l'habillèrent. Amarÿelle se sentait mieux. En quelques jours elle fut sur pieds. C'était encore difficile de penser à Ionos ou Opale mais voir Lysange chaque jours l'aidait a reprendre du poil de la bête. Elle allait souvent à l'endroit où les lycans les avaient enterré et leur parlait. Elle avait besoin de leur dire tout ce qu'elle ressentait. Elle voulait leur avis afin d'être une bonne mère. Elle mit encore quelques jours avant de pouvoir s'occuper elle-même de l'enfant. Elle le protégeait comme son propre fils et tout son amour lui était complètement dédié. Elle ne le quitterait sans doute plus jamais. Il était LUI, il était ELLE... Il était le mélange de ses deux amour perdues et elle prendrait soin de lui comme ils auraient voulu qu'elle le fasse.
Revenir en haut Aller en bas
 

La fin et le commencement - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-