Partagez | 
 

 Une rencontre tant attendue. (Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre tant attendue. (Abandonné)   Dim 23 Déc 2012 - 14:29

Déterminée à retrouver cette mystérieuse jeune femme, je décidais de me mettre en route. Avant de partir, je pris soin d'emporter le nécessaire de "survie", c'est la façon que j'avais d'appeler mon sac qui contenait une boussole, une carte, de l'argent, quelques vêtements chauds au préalable, et toutes autres sortes de bricoles qui pourrait me servir. Après avoir bouclé mes affaires, je relus plusieurs fois la lettre d'Hippolyte. Et là, le problème survint : je n'avais pas beaucoup d'informations sur Emerence ! Je savais son nom de famille, qu'elle était grande avec de longs cheveux noirs, des yeux d'un rouge profond et, à ce que j'ai pu lire, un caractère bien trempé, pour ne pas dire agressif ! Mais ce n'était pas assez ! Comment la retrouver avec une description si peu détaillée ? Enfin, en chemin, j'aurais bien des informations supplémentaires; enfin peut-être.. Ah non ! Il faut penser positif ! Perdue dans mes pensées, j'avais oublié mon objectif principal : prendre la route et chercher Emerence. Je pensais quand même à mettre une veste avant de partir, on ne sait jamais. Je rabattais ma capuche sur ma tête, jetais un regard sur ce qui avait été mon chez-moi pendant un long moment. Sans m'en rendre compte, je me suis mise à pleurer. C'était plus fort que moi. J’essuyais mes larmes, ouvris la porte sans regarder derrière moi et sortis, pour ne plus jamais revenir.

Après quelques nuits de marche, une trentaine je pense, je me retrouvais sur le territoire des humains. Leur sang commençait à me manquer en quelques sortes: ce n'est pas que le sang animal me passait par dessus la tête, c'était vraiment le cas ! Arrivée à destination, je décidais de me cacher dans une forêt pour quelques temps, histoire de me nourrir en toute discrétion. Après une semaine de nuit à la belle étoile, je fis quand même le choix d'aller dans une auberge mais le plus dur était de paraître humaine. Il fallait que je prenne leurs attitudes : cligner des yeux; faire semblant de respirer; ne surtout pas montrer mes canines et ne pas succomber à l'envie de boire leur sang en présence d'autres humains. Les auberges, ce n'est pas ce qui manquaient en leur territoire ! Je choisis la plus proche, pris une chambre pour la journée et monta au second étage, histoire de déposer mes affaires avant de redescendre. Une fois en bas, je me dirigeais vers le bar, commandais un verre de vin, posais l'argent sur le comptoir, bu le verre d'un trait et c'est à ce moment que l'aubergiste engagea la conversation :

-" C'est que les jolies donzelles affluent en c'moment ! T'es la deuxième que j'croise en 3 mois !"

-" La deuxième ? Qui était la première ? Comment s'appelait-elle ? Comment était-elle physiquement ?"

-' Doucement doucement ! Le nom j'sais pas. Elle était plutôt grande avec de longs ch'veux noirs et des yeux rouges, avec un caractère assez froid."

-" Et elle n'a pas indiqué sa prochaine destination ?"

-" Non ma p'tite dame ! Mais les contrées voisines sont celles des Elfes et des Nains; faut prendre la route !"


A ces paroles, une question me vint à l'esprit : fallait-il se diriger en Evanya ou en Angaïla ? Je pris le choix d'aller en Evanya, la contrée des Elfes; en espérant trouver des informations.
Une fois la nuit tombée, je récupérais mes affaires, rendis les clés à l'aubergiste et me mis en chemin. Bien évidemment, je ne voyageais pas la journée étant une vampire. Il me fallut environ une vingtaine de nuits de marche avant d'arriver en Evanya.
Ici aussi, les auberges étaient assez nombreuses. Je choisis la première que je vis et m'y installa pour la journée. Une fois mes affaires dans ma chambre, je me dirigeais vers le comptoir. J'y vis un homme assis et décidais alors de l'aborder.


-"Bonsoir. Excusez-moi mais, vous n'auriez pas vu une jeune femme, assez grande, cheveux noirs et yeux rouges par ici ?"

-"Bonsoir. Je suppose que vous n'êtes pas du pays. Il me semble que j'ai aperçu une femme qui correspond à votre description, il y a de cela quelques mois. Après, je ne peux pas vous confirmer que c'est la femme que vous cherchez. Je peux seulement vous avouez l'avoir espionné jusqu'à la frontière entre Evanya et Thaodia."

-"Et bien je vous remercie beaucoup pour toutes ces informations. Je vous souhaite une bonne journée, j'ai besoin de me reposer."


Il me répondit d'un signe de tête. Je montais alors dans ma chambre où je m'allongeais, perdue dans mes pensées. Soudain, je m'aperçu que le ciel était devenu sombre. J'attrapais mon sac, descendais, me dirigeais vers le comptoir, rendit les clés et sortis de l'auberge, en direction de Thaodia.
Là aussi, il me fallut plusieurs nuits pour me rendre à ma destination. Cela faisait trois mois que j'étais parti. Une fois en Thaodia, je préférais me trouver une grotte pour la journée, les auberges commençaient à me sortir par la tête. Les rues étaient très animées la nuit, du moins il y avait du monde. Je récoltais beaucoup plus d'informations ici que dans les autres contrées. J'ai appris qu'elle avait été vu retourner en Evanya. Je fis donc le choix de rebrousser chemin, là encore je remis bien une vingtaine de nuit avant de retourner dans la contrée que j'avais précédemment quitté. Je rencontrais d'autres personnes qui m'ont dit avoir vu une femme correspondant aux critères que je leur donnais. Je dû alors retourner en Oryenna, en un peu plus d'une dizaine de nuit je pense, où j'ai appris qu'elle était rentrée "chez elle", en Màvreah. Cette fois-ci, je mis seulement 5 nuits pour retourner dans ma contrée, je courrais littéralement pour rejoindre Màvreah et enfin pouvoir rencontrer Emerence. Lorsque je fus arrivée à destination, je fouillais toutes les auberges et tavernes du pays, à sa recherche. Au bout de la septième nuit de recherche, je décidais de me rendre "Au refuge des Courtisanes", célèbre auberge de Màvreah. Et c'est là, au bout de plusieurs mois de recherches désespérées, que je la vit. Emerence de Gainbourd, la femme que je traquais depuis un long moment déjà, se trouvait à une table non loin de l'entrée. Sans lui demander son avis, je m'installais à sa table, tout en la contemplant. Elle était sublime, avec ses yeux rouges tel le sang, ses longs cheveux d'un noir de jais. Pas de doute, c'était forcément elle. Je pris alors la parole, avec un grand sourire:


-"C'est.. C'est bien vous ? Emerence de Gainbourd ? Hippolyte m'a énormément parlé de vous ! Figurez-vous que cela fait très longtemps que je suis à votre recherche ! Oh, excusez-moi, je ne me suis pas présentée : Inélïa De Finepierre."

Je tremblais de tout mon corps, j'étais tellement impressionnée,soulagée, angoissée, excitée, tout cela à la fois ! Elle me lança le regard le plus froid que je n'ai jamais vu. J'ai tout de suite arrêté de sourire, elle me faisais froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Une rencontre tant attendue. (Abandonné)   Sam 29 Déc 2012 - 14:23

Parcourant la foret intense, Emerence était enfin de retour en Màvreah. La jeune femme affichait un sourire de satisfaction, visiblement heureuse de retrouver son territoire. Les derniers événements l’avaient perturbée, et la sang-froid avait l’impression de perdre la tête. Il y avait d’abord eu cet humain complétement inconscient, puis cette sang-pur, qu’Emerence avait prévu de tuer dans les prochains jours. Et pour finir, ce vampire avec qui elle avait beaucoup partagé en si peu de temps, son prénom ne cesser de raisonner dans l’esprit du sang-froid ainsi que ses paroles. Emerence ne parvenait toujours pas à comprendre comment un vampire ne pouvait pas aimer sa vie et profiter de son existence. Elle avait besoin de se détendre et c’est ainsi qu’elle avait pris le chemin du refuge des courtisanes, pour lâcher prise. Pénétrant dans l’auberge, la jeune femme retira sa capuche. Déposant son regard sur chacune des jeunes femmes présentes, des humains prêts à n’importe quoi pour une relation avec un(e) vampire. Emerence avait demandé à une serveuse une bouteille de sang avant de prendre place à une table au fond de la pièce. Observant les différentes personnes, la jeune femme s’écœurait du comportement pitoyable des vampires et des humains. Alors que celle-ci allait changer d’avis et repartir, un homme au teint pâle s’approcha de sa table, se permettant même de jouer avec la longue chevelure de la jeune femme.

- « Alors ma jolie, tu es toute seule, je peux te tenir compagnie si tu le souhaite. »

La réaction du sang-froid ne se fit pas attendre, elle l’attrapa par la gorge avant de la plaquer contre un mur. Dévoilant ses canines, elle répondit :

-« Approche toi encore une seule fois de moi, touche moi encore une seule fois les cheveux et je te tue. Va voir ailleurs si j’y suis. »

Relâchant son emprise, elle se réinstalla à table, lançant un regard assassin à son interlocuteur. Celui-ci n’attendit pas son reste et se dirigea vers une autre table. Soupirant d’agacement, Emerence poursuivit son observation, se répétant que venir dans un tel lieu était une très mauvaise idée. Alors que son esprit repartait dans ses pensées habituelles, arrivant même à une idée complétement farfelue « pourquoi ne pas être une courtisane ? ».
Réfutant immédiatement l’idée, elle se replongea dans l’observation du lieu.


- « C'est.. C'est bien vous ? Emerence de Gainbourd ? Hippolyte m'a énormément parlé de vous ! Figurez-vous que cela fait très longtemps que je suis à votre recherche ! Oh, excusez-moi, je ne me suis pas présentée : Inélïa De Finepierre.»

Emerence releva doucement le regard, vers cette femme qui venait de s’installer sans aucune gêne à sa table. Ses paroles raisonnaient dans son esprit, qui commençait à s’accumuler de questions. Son regard se mit à trembler légèrement et la sang-froid n’aurait su expliquer si c’était de rage, ou simplement la tristesse de son passé qui resurgissait en elle. Son regard se glaça d’avantage et ses mains resserrent doucement les plis de sa robe.

- « Je ne sais pas qui vous êtes, ni ce que vous me voulez mais une chose est sûr. En venant ici, vous avez été très mal informé. Je ne souhaite pas vous connaitre, je ne souhaite pas vous parler. Quand à… »

Elle sentit une douleur dans sa poitrine relevant le regard, elle comprit enfin l’évidence.

-« Attendez qui êtes-vous ? Comment et quand l’avez-vous connu ? »

Il était inutile que son interlocutrice réponde, Emerence venait de tout comprendre. Celui qui lui avait tout appris n’était pas mort, il était simplement parti l’abandonnant à son triste sort. Pour une autre, une autre vampire qui en plus était venu à sa rencontre ? Comment osait-elle lui faire face ??! Qu’espérait-elle ? Tant de questions s’immiscèrent dans l’esprit de la jeune femme. Sans s’en apercevoir, ses ongles venaient de transpercer sa robe, ainsi que sa chair laissant un liquide rouge imbiber le bas de sa robe.

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une rencontre tant attendue. (Abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille tant attendue [PV: Patte de Granit]
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Une lettre tant attendue & un messager inattendu - Lorenzacio -
» Une volute tant attendue [Mini quête] [TERMINE]
» (F/LIBRE) MOLLY C. QUINN - Ma soeur tant attendue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-