Partagez | 
 

 Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Dim 6 Jan 2013 - 22:24


• • • Il faisait nuit, la froideur des terres de Thaodia emplissaient les maisons, le doux silence de la nuit vint emplir l'atmosphère d'une certaine sérénité. Tout était calme, ou du moins c'est ce que laissait paraître les montagnes qui protégeaient la meute de Hurle-vent. Il n'y avait aucun son, même pas le plus minimes, aucun bruit de pas, de murmures étouffés dans la nuit noire, rien. C'est ce qui alerta la maître de guerre, allongée dans son lit, les draps en travers de son corps encore habillée de sa tenue de combat, elle se leva et sortit sans même fermer la porter derrière elle. Sa maison était en contre-vas du village, il lui fallait tout au plus 5 voir 10 minutes de marche pour rejoindre sa meute, bien que beaucoup voyaient son isolement comme une faiblesse pour la meute, Asha ne c'était jamais sentit proche de celle-ci et la solitude lui convenait parfaitement. Lorsqu'elle sortit, la température extérieure lui donna des frissons, il faisait plus froid que ce qu'elle avait imaginé. Elle ne se sentait pas bien, un mauvais pressentiment s'empara d'elle, pourquoi n'y avait-il aucun bruit ? Aucun garde en train de faire des rondes ? Le souffle court, elle courra en faisant de longues foulées. Et en un rien de temps, elle se retrouva aux portes de sa meute, enfin pour ce qu'il en restait. Les bâtiments étaient détruits, en ruines, les murs étaient noircit, y 'avait-il eu un feu ? Quand ? Elle n'avait jamais quitté la meute et le matin même tout allait bien ... Elle marcha dans les décombres, ou l'on pouvait voir les souvenirs de la meute, des feuilles traînaient sur le sol par-ci par-la, a quelques endroits des restes humains, des os, les corps de ses anciens camarades, ses frères et ses soeurs. L'odeur du sang était présente, lui empêchant presque de respirer, la tête lui tournait, pourrait-elle supporter d'en voir plus ? Alors qu'elle rejoignait la place centrale une main se posa sur son épaule, apeuré, elle se retourna précipitamment tout en reconnaissant son ancienne chef de meute, Kimaya ... Elle avait survécu ? Comment ? Mais la question n'eut le temps de frôler les lèvres qu'une douleur aussi forte qu'un poignard planté dans le dos, les griffes de Kimaya étaient sorties et elle lui lacerait l'épaule. Le souffle d'Asha s'accéléra, que se passait-il ? Elle n'arrivait pas à se défendre, ses bras ne lui obéissait plus, le sang perlait sur son bras tachant sa chemise en lin. Le visage marqué par la colère la chef de meute gronda d'une voix glaciale « Traîtresse ... Tu nous as abandonnés ... » . Les corps de la jeune femme se mit à convulser, les sangs rouges au goût amer emplit la bouche de la maître de guerre qui ne pouvait rien faire. Et puis plus rien ...

Asha ouvrit les yeux, se relevant d'un saut, les bras tendus en avant comme pour répondre aux gestes de sa chef, sauf qu'il n'y avait personne devant elle, la place centrale avait disparu, elle se trouvait chez elle dans sa maison en bois. Le souffle court, elle se calma, reprit le contrôle de sa respiration. Et leva les yeux vers la fenêtre, la nuit commençait à peine à tomber. Grognant comme sous sa forme animale, elle tapa contre le rebord du lit ou elle était allongée quelques minutes auparavant. Un cauchemar, de nouveau, ce n'était pas la première fois que la jeune femme en faisait et à chaque fois, ils se faisaient plus durs, plus sanglants. Asha ne possédait aucun don, rien qui lui permettait de prédire l'avenir, ce n'était que des rêves étranges, qui la hantaient chaque nuit. Elle n'eut pas le temps d'y repenser, qu'un craquement se fit entendre non loin, levant les yeux, elle aperçu en face d'elle Lucius, un ami, le seul en qui elle pouvait avoir confiance. Assis dans une chaise, il la regardait. « Encore ? » dit-il sans sourire, il était le seul à savoir qu'elle avait du mal a dormir et que ses nuits étaient bercées par des mensonges, du moins l’espérait-elle. « Ce n'est pas tes affaires, depuis quand tu es la à me regarder ..... Et puis j'm'en fou. Faut que je sorte, j'en peux plus. », il se leva « Tu va aller au rocher ? » Asha n'y avait pas pensé, la pleine lune était ce soir. Et comme souvent, elle se rendait au rocher, c'était le jour ou les lycans venaient ce tester, voir les capacités des autres, on y rencontrait  plus des solitaires que des loups de meutes, mais elle s'en fichait c'était l'une de ses meilleures distractions. « Ouai. » lacha-t-elle sans lui accorder le moindre regard. La jeune femme se contenta d'aller contre son armoire, prendre quelques armes qu'elle cacha avec intelligence dans les plis de ses habits fait de cuirs, des dagues de préférences, le combat rapproché était sa force. Tandis qu'elle était plongée dans la contemplation de ses armes, de nouveau la voix de Lucius s'éleva. « Tu sais que ce soir, il y a la réunion du conseil ... Kimaya compte sur toi. » soupirante, Asha se dépêcha de prendre ce qu'elle avait à prendre puis sortit en lançant « Tu iras à ma place ... comme à chaque fois. » Claquant la porte derrière elle.

Depuis quelques temps la meute lui prenait tout son temps, enfin plus qu'avant. Asha n'avait jamais apprécié être seule que l'on doit écouter, bien que cela ai des avantages lors des combats et batailles, les responsabilités de Maîtres de guerres étaient plus importantes qu'elle n'aurait pu imaginer. Sur le dos d'un Fenrir, la jeune femme se lança à l'assaut de ses terres qu'elle connaissait par coeur depuis le temps qu'elle les parcourait. Peu de Lycan à son age avait eu la chance d'avoir parcouru chaque continents, il y a quelques années de cela, la jeune femme avait tout quittée, tout pour partir à la découverte des autres pays et si elle avait écouté son coeur, elle ne serait jamais revenue en Thaodia, mais la meute avait tellement mal tournée ... qu'elle était revenu porter main forte aux siens, le sens du devoir avait été plus fort. Les heures passèrent, elle ne s'arrêta pas une fois et ne laissa aucun temps au Fenrir pour se reposer. La nuit commençait à tomber, il le faudra être arrivé à temps. Depuis peu, la jeune femme était devenue l'attraction de ce genre de rendez-vous, au début elle avait du faire face aux moqueries des hommes qui s'y rendait. Jusqu'à ce qu'elle offre son premier combat, qui n'avait pas duré plus que quelques minutes. Asha était forte, elle le savait, mais sa force ne résidait pas forcement dans la force en elle même, mais plus dans la rapidité, la capacité à réfléchir a des techniques tout en répondant au coup de l'adversaire. Ses armes favorites étaient les plus petites, les plus fourbes, de petites dagues qui servait pour le corps a corps, une planté dans le coeur et son ennemi était mort. Asha avait déjà tué et cela ne la gênait pas de le faire encore, sa conscience ne subissait aucun dégât de se coté la.

La lune était déjà haute dans le ciel, lors quelle gravit la colline qui menait aux rochers. Comme d'habitudes, il y avait déjà des lycans, quelques loups qui se combattaient. Ici les combats pouvaient être aléatoires, l'abandon de l'adversaire ne sonnait pas tout le temps l'arrêt du match, le sang avait souvent coulé sur ce rocher, les vies prisent. Tous ceux qui se rendaient ici devait s'attendre à ne plus renter. Patiente, Asha relâcha le Fenrir et alla dans un coin un peu plus tranquille du rocher. Sur la pointe plus exactement, peu de gens venaient s'affronter ici, car il y avait plus de danger de mourir en tombant que par des coups. La jeune femme aimait prendre des risques, sa vie, elle n'y pensait pas, elle pouvait la perdre, elle n'acceptait pas la défaite et ne l'accepterais sûrement jamais. La lune désormais à son apogée, plongeait la jeune femme dans sa douce lumière blanchâtre, illuminant ainsi sa chevelure blanche et ses yeux couleur argent. Elle passa une main dans ses cheveux tout en soupirant, la nuit risquerait d'être longue. • • •
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Mar 8 Jan 2013 - 0:14

Rhomyr ne s'était rendu qu'une seule fois au Rocher du Clair de Lune. Stratégiquement, il avait choisi deux, peut être trois jours après la dernière Pleine Lune. En effet, sa première visite était porteuse d'un objectif précis. L'homme, devenu Lycanthrope deux périodes à peine auparavant s'était entêté dans le fait de rejoindre le plus haut sommet de tout Thaodia afin d'admirer, c'était le mot, tout le nouveau royaume qui l’abriterait pendant un long moment. Peut-être même jusqu'au moment où son glas sonnera. Il éprouvait encore de nombreuses difficultés à accepter sa nouvelle condition. Pour l'homme friand de liberté qu'il était, lui imposer cela par le biais d'une morsure était un affront sans nom. Ce n'était pas seulement cela. Il était désormais...

Seul.

Son ancien clan était désormais décimé. La plupart de ses compagnons avaient péri sous ses yeux où étaient devenus comme lui. Il n'avait pas chercher à les retrouver. Si Rhomyr était assez fort pour contenir l'être sauvage qui ne demandait qu'à sortir de sa cage pour s'exprimer, il craignait que ses compagnons qui auraient pu survivre soient victime d'une rage inébranlable. En somme, qu'ils se soient transformés en bêtes sauvages et sanguinaires. Il savait pertinemment qu'au nom du souvenir et de son affection pour eux, la meilleure des œuvres serait de tuer les plus malchanceux. Rhomyr savait également que Thaodia héberge au moins cinq meutes de grande renommée. Le hasard avait fait qu'il avait rejoint les Crocs-Noirs. Que se passerait-il s'il rencontrait alors l'un de ses amis, membre d'une meute ennemie ? Il semblait connaître la réponse. Quand Rhomyr se posait une question, il arrivait que son cœur lui hurle à la mort la réponse. Lentement mais sûrement, Krengar prenait vie.

Ce soir-là, il avait décidé de rejoindre à nouveau le Rocher du Clair de Lune. Non pas pour une nouvelle visite guidée qui l'avait mené à cet affrontement avec sa pire ennemie, Ada Dyclos, mais bel et bien pour laisser libre cours aux envies qu'il avait de plus en plus de mal à retenir. Le Rocher du Clair de Lune était le lieu des rencontres infortunes et dangereuses. Assurer le spectacle en risquant sa vie ? Rhomyr était capable de le concevoir. Après tout, il avait été le chef d'un clan de brigands qui détenait une notoriété non sous-estimable. La mort, il l'avait côtoyée chaque jour depuis qu'il avait fait le choix de quitter la taverne de ses parents affectifs. Avec ses efforts et ses contributions, l'homme avait su se faire un nom. La notoriété était l'un des quelques plaisirs qui l'attirait. Cependant, à Thaodia, il comptait à l'heure actuelle comme le dernier des inconnus. Croc-Noir détenait la réputation d'être la Meute la plus unie et solidaire envers ses membres. C'était un point commun avec la vie de meneur qu'il avait vécu pendant près de cinq années consécutives. Une vie qu'il devait oublier pour se refaire. A l'heure actuelle, trop d'inconnues entraient en jeu pour lui afin qu'il puisse œuvrer le moindre coup bas. Bref, Rhomyr était probablement un mauvais Lycanthrope pour le moment. Il ne peinait plus à se transformer sous sa nouvelle forme mais il ne l'appréciait pas encore. En effet, la raison principale était que l'on ne lui avait pas appris à jouir de ses nouvelles capacités, de ses nouveaux avantages qui pourquoi pas pouvaient étouffer partiellement les inconvénients.

Ainsi, Rhomyr était arrivé sur place une petite heure avant Asha. Comme promis, l'influence de Lycanthropes était très abondante. Les combats nombreux, les vainqueurs également mais les perdants tout autant. Certaines bêtes étaient tout simplement incapable de s'arrêter avant le coup de grâce, porteur d'une mort assurée et impitoyable. Cela lui donnait l'impression que l'élite de Thaodia s'était réunie ce soir, une élite dont l'objectif était que le plus fort sorte vainqueur. Un genre de quête comme : Tuer, tuer, jusqu'à être le dernier. Rhomyr se l'avouait, Thaodia n'avait rien à voir avec les contrées humaines. Pourtant, c'était un homme friand de duels. S'il était vraisemblablement maladroit sous sa forme de loup-garou, Rhomyr excellait dans le maniement d'une épée. Il était du genre à régler la plupart des conflits par la seule portée de sa parole mais parfois, il était nécessaire de rompre avec la tradition et de porter ce masque de mort pour ne jamais être infidèle à ses idéaux. Un certain nombre de justiciers, d'hommes de loi et d'honneur étaient tombés contre ses idéaux de liberté intense. Lorsque l'on mettait en cause les rares choses en lesquelles il croyait, Rhomyr pouvait devenir méconnaissable, voire avec quelques tendances sanguinaires. Parvenir à vexer cet homme était souvent porteur de mauvaise augure.

Il continuait d'observer les combattants les uns après les autres. Lequel choisir ? Pourquoi ? Il souhaitait que son premier choix soit détaillé, logique, réfléchit. Comme le fin stratège, rôle qu'il était capable d'ailleurs d'endosser, Rhomyr épiait jusqu'au moindre détail la vermine environnante. Soudain, son regard figea sur une femme. Sa chevelure était blanche et ses yeux s'harmonisaient parfaitement avec l'aspect de la Pleine Lune. Il l'observait se mouver dans la nuit en la détaillant. Il comprit que sa destination était le point le plus en hauteur, là où il avait obtenu sa première victoire il y a quelques cycles. Une guerrière ? Peut-être pas tout à fait. Il avait repéré ses deux dagues à la taille. Une assassin. L'image de la femme fatale. Il sourit en coin, la trouvant déjà intéressante. Il l'imaginait déjà hargneuse, colérique, insociable et bien d'autres choses encore. Rejoindre le sommet, ce devait être sa façon de dire aux occupants des lieux qu'elle ne méritait pas d'affronter n'importe qui. C'était un choix légitime pour le Maître de Guerre d'une meute, telle qu'elle soit. Une autre indication tiqua rapidement Rhomyr : Personne ne suivait Asha. Il en était maintenant sûr, elle incarnait l'adversaire la plus intéressante de ce soir.

Rhomyr pressa le pas, lui laissant une large longueur d'avance. Il arriva quelques minutes plus tard qu'elle au sommet le plus haut de tout Thaodia. Un duel au sommet. Quoi de plus judicieux pour celui qui recherchait la notoriété et les sensations fortes ? D'une voix forte et impartiale, il s'adressa sans retenue à la femme fatale.

Tu es chez moi. Le plus haut pic m'appartient, femelle. Quitte mon territoire.

Pensait-il ce qu'il venait d'annoncer ? Bien sûr que non. Rien de tout ça n'était vrai de toute façon. Mais il trouvait cette phrase d'amorce suffisamment convaincante si elle était bien le genre de femme à qui il songeait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Mer 9 Jan 2013 - 18:43

• • • Plongée dans ses pensées la jeune femme ne perçu même pas le regard d'un homme posé sur elle. A vrai dire elle s'en fichait pas mal et avait l'habitude du regard lubrique des hommes sur son corps. Sans pour autant s'en vanter, Asha se savait charmeuse, des courbes parfaites, des yeux envoûtant, un visage angélique. Tout ce que détestait la louve qui avait mi du temps a s'affirmer en tant que femme, comme beaucoup elle avait cru un moment que cette part de féminité en elle était une faiblesse. Les femmes avant ne commandait pas, elles ne devenaient pas maître de guerre et se suffisait en chassant et procréant pour la meute, une place qu'Asha n'avait jamais accepté et n'acceptait toujours pas d'ailleurs. Mais Hurle-vent, sa meute avait bien changé depuis la prise du pouvoir par sa chef Kimaya, une femme, une amie si l'on pouvait décrire ce lien entre eux ainsi d'Asha, elle avait tout fait changer. Les femelles prenaient une place beaucoup plus importantes, un peu comme un virement de situation, la nomination d'Asha quelques semaines plus tard en tant que maître de guerre confirma cette montée en puissance des femmes dans la hiérarchie du moins pour cette meute. Dès ses début en tant que tel, la jeune femme avait eu du mal à se faire accepté, la rumeur avait couru dans toutes les meute comme un feu se répandant sur la poudre, la place de maître de guerre ne serait pas tenu par un homme, cela en avait fait rire plus d'un. Les moqueries, c'est peut-être ce qui avait marqué le plus Asha et pour se défaire de cette étiquette de faible, elle était venue, encore et encore au rocher du clair de Lune, il n'y avait qu'ici qu'elle pouvait montrer sa force et montrer que sa meute n'était pas mené par des lâches.

Alors qu'elle ne montrait aucune attention à l'homme qui se trouvait dans son dos et à une distance sûrement calculé, une voix s'éleva sur la colline, sa voix. Grave et guttural, un peu énervé comme si la présence de la louve pouvait vraiment lui importer. Pourtant ce lieu aussi vieux que la création du monde n'appartenait a personne, même Asha ne se serait jamais auto-proclamée détentrice du rocher, ce serait idiot. Un sourire amusé se dessina sur son visage, alors qu'elle ne prit pas la peine de tourner le visage pour faire face à cet inconnu. « Ton territoire n'est pas ici Humain. » Puis elle se tut, en se retournant doucement, pouvant ainsi mettre un visage sur cette voix. Bien que lycanthrope aujourd'hui, car il avait cette aura que pouvait ressentir la jeune femme, des signes distinctifs montrait qu'il ne l'avait pas toujours été, son odeur humaine était toujours là et ne disparaîtrait pas avant longtemps, bien qu'il puisse côtoyer d'autres loups en permanence. Penchant la tête sur le coté, elle le détailla de ses yeux argent tout en gardant son sourire malsain sur ses lèvres. « Dommage que je sois obligée d'abîmer une telle représentation de la virilité masculine ... » rigola t-elle. La peur ne faisait pas partie de son vocabulaire, ainsi affronté un colosse plus grand d'au moins une fois sa tête et demie ne lui faisait aucun effet.

Cependant avant que le combat commence et sur, il commencera. La jeune femme sortit l'une de ses dague fait dans un métal brillant, sans pourtant être de l'argent. La lame était travaillée, des signes étranges étaient gravé dans le métal qui reflétait sous les rayons lunaires, le travail de cette arme aurait pu venir des terres Elfiques. Tous deux semblaient calmes, pourtant une tension était montée, lequel des deux attaqueraient en premier ? Souriant malicieusement, la jeune femme s'entailla la peau au niveau du pouce avec sa dague, assez profondément pour que la plaie laisse couler du sang. D'une main sur, elle posa son pouce sur sa joue et fit glisser son pouce vers le haut de sa pommette, pareille de l'autre coté. Cette pratique était utilisé il y a bien longtemps par les anciens lycans, lors des batailles en général pour camoufler leur odeur avec le sang de leur camarade morts. Aujourd'hui la technique avait été perdue par beaucoup. Bien que dans ce moment precis, cela ne servait à rien, Asha avait l'habitude de se marquer de la sorte. Une façon d'intimider l'ennemi, lui faire peur avant même que le combat commence. Asha bien que sanglante dans ses gestes, n'était pas folle juste particulière. « Dis moi l'humain, toujours prêt à mourir ce soir ? » Prenant une position défensive, la jeune femme était prête à se battre.• • •


HRP : Désolé de la longueur si pitoyable ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Sam 12 Jan 2013 - 21:25

Humain.

Il se demandait bien de ce qu'elle pouvait connaître encore de l'humanité. Rhomyr était bel et bien un nouveau venue en Thaodia. Il connaissait désormais quelques détails importants au sujet de son nouveau peuple mais ignorait encore beaucoup de subtilité. Asha était capable de définir l'ancienneté de sa condition ? Lui n'aurait su le faire. Il ne sentait plus que l'odeur de la femme sauvage sur laquelle il venait de poser ses yeux d'or. Asha était sa cible. Sa cible. Sa remarque ne l'avait pas offusquée et il était en quelque sorte rassuré. Elle semblait être capable de faire preuve en tout point de subtilité et même d'un peu d'humour noir. A vrai dire, Rhomyr s'interrogeait souvent lorsqu'il rencontrait un nouvel individu. Humain... En effet, il se présentait à elle sous sa forme humaine. D'une première approche, les Lycanthropes possédaient deux grandes catégories : les nouveaux-nés, ce qu'il était et les autres, les sang-purs. En général, les sang-purs reniaient les nouveaux-nés. Ils n'étaient pas entièrement fiable probablement... Les hommes sont dangereux pour les sang-purs alors pourquoi un nouveau né ne le serait-il pas ? C'était un constat simple sans être une généralité cependant. Rhomyr n'avait encore jamais rencontré son autre penchant.

Asha ne semblait pas être une sang-pure. En effet, le simple fait qu'elle se présentait à lui sous sa forme humaine le lui indiquait. Elle était vraisemblablement spirituellement forte pour avoir contenu sa bête la première fois. Rhomyr se souvenait encore de ses anciens frères d'armes qui étaient simplement devenu des loups sauvages, usant seulement d'instincts primitifs : ils avaient abandonné leur âme, leur identité. Autre détail marquant, Rhomyr avait immédiatement repéré les deux dagues à sa ceinture. Des ressemblances avec de l'argent ? Il aurait reconnu un tel métal. Il avait entendu parler des faiblesses de sa race mais n'avait encore jamais expérimenté la véritable valeur de l'argent. C'était pour lui une légende lorsque l'on dit que les vampires s'effacent devant le soleil. Entendu mais jamais vu.

Je suis beau ? Vraiment. J'accorde que tu l'es aussi. Cependant... Cela n'a rien à faire dans notre conversation, tu ne crois pas ?

Rhomyr détenait cette qualité d'être franc. Il l'avait bien sûr immédiatement trouvée ravissante mais ce n'était pas ce qui l'intéressait. En général, il préférait observer avec les yeux et imaginer plutôt que de passer à l'action. Lorsqu'il était chef de clan, ce n'était pas l'amour qui avait été l'auteur de son succès. Au contraire, il avait toujours considéré ce sentiment comme un frein. Des femmes avaient déjà tenté d'utiliser certaines choses contre lui en vain. S'il fallait tromper quelqu'un, il préférait être le trompeur plutôt que le trompé. Ce choix était le sien. Il n'accordait sa confiance qu'à une poignée de personnes. Les autres devaient être vus comme des ennemis potentiels, il fallait se méfier en permanence pour garder toujours un tour d'avance. Au fond, Ephaëlya n'était qu'un échiquier duquel Rhomyr aspirait à s'échapper pour défier toutes les règles.

Humain, Humaine. Loup, Louve. Nous sommes pareils. Je suis un Thaodien et tu es une Thaodienne. Ton nom ne m'importe pas. Tes origines non plus. Sache cependant que je ne vais pas t'affronter avec le même désir que toi. Je viens t'affronter pour obtenir la liberté de t'épargner ou de t'achever. C'est ce que je suis.

Machinalement, Rhomyr dégaina son arme. Elle n'avait rien de particulier. Il avait perdu toutes ses affaires lors de sa première transformation. Elles étaient dans la nature ou entre les griffes des Sang-Chaud. Il s'était procuré cette épée parmi les Croc-Noir. Elle était suffisamment fine pour être maniable d'une seule main. Malgré le fait qu'il représentait une montagne, physiquement, son style de combat se mariait sournoisement avec des frappes rapides, vifs et précises. Il cachait cependant sous sa tunique en cuir un poignard dont la lame était coincée sous la ceinture. Sa main libre représentait une arme blanche. Il pouvait tenter de la saisir à la gorge pour l'encastrer contre le sol. Tenter.

Il n'y a pas de règles. Il n'y a que toi et moi au sommet du Rocher du Clair de Lune.

Rhomyr était en train d'entrer en phase avec un certain état d'esprit. Pas de nom, pas de réelle motivation. Son esprit venait d'oublier qu'il était venu ici ce soir pour voir comment se battaient les Thaodiens. Ce qui pouvait différer entre son lui présent et son lui d'avant. Il présentait avoir trouvé l'adversaire idéal. Il la frapperait non pas dans le but de la tuer mais bel et bien pour devenir le vainqueur de cette confrontation. Son regard ne reflétait plus que la silhouette d'Asha dans la pénombre.

Lentement mais sûrement, Rhomyr s'attachait à Thaodia et aux Croc-Noir. Au fond, il aurait voulu y naître pour y vivre dès ses premiers jours. C'était un monde dans lequel le plus malin, le plus rusé et le plus fort tirait son épingle du jeu. C'était le jeu le plus intéressant pour un être comme lui. Chacunes de ses nouvelles aventures forgeaient le monstre en lui. Bientôt, il deviendrait probablement méconnaissable. Krengar était en train de se façonner au fin fond de l'esprit de son réceptacle. Une nouvelle ombre aspirait à s'étendre sur Thaodia. Non, sur Ephaëlya toute entière. La mégalomanie, la folie était aux portes de son esprit.

Rhomyr fondit sur Asha. Que le duel commence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Dim 20 Jan 2013 - 18:38

• • • Asha souri en entendant les paroles de son ennemi, car en cet instant c'est ce qu'il était, un simple ennemis. Il avait de la repartit, pas comme tous ses frêles hommes qu'elle avait déjà combattus et qui n'avait pas été très ... attractifs, les combats à morts, elle en avait mené et pas qu'un, mais ces derniers avaient été des moins passionnant, trop facile. Des hommes et des femmes voyant le combat gagné depuis bien longtemps, des mouvements calculés, des parades façonné, mais aucune tactique, rien. Rien de plus que des idées menées par la colère qui envahissait l'ennemie, de simple débutants n'ayant jamais connu les malheurs de la guerre, des champs remplit de cadavres, les combattants se jetant a cinq sur vous, la mort passant a quelques centimètres de vous a chaques actions. Aucune d'entre eux n'aurait pu tenir tel discours si elle leur avait laissé le temps de parler. Et puis, elle se fichait pas mal de ce qu'ils pouvaient dire, le rocher du Clair de Lune était et restée un endroit pour les combattants aguerrit, sans peur. Ce que l'homme en face d'elle pouvait sûrement lui faire ressentir, être mordu avait dû le rendre plus fort. On ne survit pas si facilement à une morsure de Lycans, il faut avoir la volonté et la force ou alors une malchance incroyable, mais la jeune femme ne pouvait comprendre cela, elle était née Lycan et le resterait. Elle aimait sa forme de louve, bien évidement, mais la communication restée cependant fermé avec les autres des meutes, les loups ne se comprenaient qu'entre meute. Bien qu'il ne lui aurait pas été dur de faire passer son message de « Je viens pour me battre », Asha aimait parler à ses victimes, on en apprenait beaucoup sur les façons de se battre des gens rien qu'en les écoutant parler, la tonalité de la voix, l'assurance, le souffle, pleins de petites choses qui pouvaient renseigner Asha. « Non, viril, les deux mots ne veulent pas dire la même choses. Et en effet, je m'assurais juste que tu ne sois pas l'un de ses louveteaux qui sont la que pour espérer obtenir mes faveurs »

Les yeux de la louve se balada sur le visage de l'homme, ses pensées l'auraient fortement intéressée à cet instant. Mais n'ayant pas se pouvoir, elle se contenta de hausser les épaules en souriant franchement. La soirée venait de commencer d'une manière plutôt originale, le seul fait de parler avant de se battre. Asha aimait prendre ses adversaires de court, les abattre avec un seul coup bien placé, rien de plus jouissif que de voir les regards des autres prétendants aux trônes se décomposer après un tel acte. Froide et insensible, c'est sûrement les mots qui décrivaient le mieux cette jeune louve dans ses actes. « Oh quel froideur dans tes paroles .. Sache cependant que la victoire est loin de t'arriver ce soir. Je ne subis aucunes défaites. » Ses yeux plantaient dans les siens, elle le regarda longuement, avant qu'elle le sente prêt à attaquer. Sortant ses dagues de ses fourreaux, elle joua avec en les faisant tourner dans ses mains, les lames en fondant contre le vent créèrent de petits bruits agréables aux oreilles d'Asha. La lune éclairée les deux jeunes gens, créant rien que pour eux un éclairage presque aux allures théâtrale.

L'homme bougea, en se lançant vers la jeune femme, le sourire aux lèvres. Elle glissa sur son coté droit au moment ou il aurait cru l'atteindre. Ses cheveux volant dans le vent ne la génèrent guère, elle aimait beaucoup cette sensation du vent contre son corps, une sensation de liberté et de vie. Ses lames courtes étant petites, elle n'avait d'autres choix que de combattre aux corps a corps. Passant d'abords derrière elle, Asha s'amusa en faisant glisser les lames sur les avants bras de son adversaire. Jouer avec la proie, il n'existe meilleur délice. Tel un loup rapide et agile, elle ne restait pas en place, se déplaçant aisément même sous sa forme humaine, rester statique était signe de mort. Un combat de lycans auraient été plus spectaculaire sous leurs vraies formes, mais Asha gardait cette idée dans un coin de sa tête, elle lui arracherait la tête de ses crocs à la fin du combat. Durant cela, elle essaya d'esquiver quelques coups sachant qu'elle serait blessée en restant si près de l'homme maniant l'épée. Elle asséna quelques coups, visant souvent des parties non importantes de l'organisme, simplement par pur sadisme, elle ne comptait peut être pas vraiment le tuer, du moins pour le moment c'était une idée qu'elle n'excluait pas de sa tête. Ses yeux gris brillant dans la pénombre calculée les mouvements de son adversaire, elle baissa la tête a plusieurs reprises en sentant la lame de l'homme l'effleurer dangereusement. Son souffle s'accéléra, ses mouvements aussi, tendu par l'adrénaline, Asha recula un instant en arrière et lança l'une de ses dagues vers l'homme, gardant une garde parfaite, prête a toute éventualité, ses pas martelant le sol. L'envie ce sang devenait oppressant pour la Maître de guerre d'Hurle-vent. • • •
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Mer 6 Fév 2013 - 13:48

Le duel venait de s'engager. Les derniers de la Maître de Guerre d'Hurle-Vent résonnaient encore dans son esprit. Elle lui avait donné une information intéressante. La belle inconnue était capable de sentir que sa condition de Lycanthrope était récente. C'était le genre de détails qui faisaient qu'à cet instant précis, Rhomyr demeurait plus un homme qu'un loup. Le bel homme avait toujours apprécié les femmes avec une belle répartie. S'il avait eut l'arrogance de s'introduire en déclarant que le sommet du Rocher du Clair de Lune était à lui, la prétention était passée dans l'autre camp. En fait, il ne croyait pas en fait qu'elle n'avait jamais perdu un seul combat. Du moins, cela lui paraissait un peu surréaliste. Pour sa part, il ignorait bien tout de son adversaire. Il ne pouvait savoir qu'elle était née Lycanthrope et encore moins qu'il avait défié une Maître de Guerre de Thaodia. Il avait été sincère lorsqu'il déclara qu'il n'avait que très peu à faire de ses origines. Plus que jamais, le duel était lancé et Rhomyr était venu au sommet du Rocher du Clair de Lune que pour cela. Que se passerait-il ensuite ? Aucun des deux ne pouvait prétendre le savoir. L'homme ne fut pas très impressionné par la rapidité de son ennemie. Pour le moment, il était capable de suivre ses mouvements comme s'il pouvait lire dans ses pensées. Durant sa vie dans le Désert de l'Oasis, il avait mené mille et unes luttes pour prétendre ou revendiquer certaines choses. Gagnant ou perdant, cela dépendait de la situation ou du déroulement du duel. Cependant, il était tout à fait impensable qu'il puisse imaginer lui laisser le gout palpitant de la victoire. Lorsque Rhomyr se battait pour revendiquer la liberté, c'était comme s'il devenait un peu une autre personne.

Néanmoins, ils partageaient tout les deux une passion commune pour l'amusement. Il ne pouvait s'empêcher malgré lui de s'imaginer victorieux et de lui laisser la vie sauve. Il était persuadé qu'elle le vivrait tellement plus mal comparé à une mort sèche et rapide. L'arrogance d'Asha ne l'avait en aucun point dérangé. Cette pensée naquit seulement d'une envie de s'amuser, de pousser son adversaire honorable dans ses derniers retranchements. Rhomyr était persuadé que la clé du succès et de la survie était en fait d'être tout simplement plus imprévisible que son adversaire. En ayant fait le choix de manier deux petites dagues comme celles-ci, c'était ce qu'Asha était. Une femme imprévisible mais dangereuse et paradoxalement, en avoir conscience permettait à Rhomyr d'évaluer les attaques possibles de son ennemie jusqu'à une certaine mesure. De quoi dépendait cette dernière ? Tout simplement au talent de la Maître de Guerre de pouvoir tromper l'esprit du guerrier et de pouvoir le vaincre.

Si la précision d'Asha devenait dangereuse pour le guerrier, il existait peut-être une possibilité d'arranger cela. C'est plutôt pas mal pour une femelle. lui lança-t-il, tandis qu'un sourire malicieux se dessinait au coin de ses lèvres. Il était peu probable qu'elle ait conscience qu'il s'agissait d'une feinte. L'énervement poussait à faire des erreurs et c'était cela que Rhomyr cherchait à provoquer avec ce genre de répliques. En espérant qu'Asha prenne le terme de femelle comme étant une grave insulte à sa personne.

Elle parvint plutôt rapidement à perturber son esprit. Pourquoi cherchait-elle à viser des parties non importantes de son organisme ? Avait-elle déjà compris pourquoi la garde de Rhomyr était pour le moment incassable ? Les attaques répétées d'Asha sans réelle précision, sans réel but à le baisser obligeait Rhomyr à prendre une posture plus défensive. A ce rythme-là, il craignait d'être épuisé le premier. Elle devint même de plus en plus agaçante lorsqu'elle se mit à glisser des feintes à l'encontre de son adversaire. Comment réagir ? Rhomyr répliquait de temps à autre mais ses mouvements étaient trop lent pour prétendre piquer une partie du corps d'Asha de cette façon-là. En vérité, il suffisait à Rhomyr de la piquer correctement une seule fois pour prendre un avantage certain. La difficulté résidait cependant réellement en le fait de l'attraper.

Mais... Ce n'était pas comme si le guerrier expérimenté et aguerri ne s'était jamais retrouvé dans ce genre de situation au cours de sa vie antérieure. Le rythme effréné des attaques de la Maître de Guerre d'Hurle-Vent le contraignait à parer simplement ses assauts. Elle devait avoir conscience plus que jamais que si le guerrier se mettait en posture de lui asséner le moindre coup, ce dernier aurait pu lui être fatal. Il se souvint alors, tel un éclair de génie, de la façon dont il s'était débarrassé d'un vieil ennemi similaire à la belle Lycanthrope.

Je t'ai attrapée ! s'écria-t-il.

Il attendit le bon moment, le moment opportun tel qu'on le nomme. Asha lança une nouvelle attaque vers son avant bras-droit, menée et guidée par son sadisme à l'état pur et il était peu probable qu'elle s'attende à ce qui suivrait. Rhomyr serra les dents en affichant néanmoins un léger sourire de satisfaction. La dague d'Asha avait bel et bien atteint sa cible. Elle venait de perforer le brassard en cuir que portait le guerrier pour faire se loger la pointe de sa lame dans la chair de sa peau. Probablement un peu plus sadique qu'elle en cet instant, il plongea sa main libre vers l'avant pour la saisir par la gorge. Le loup du moment tenait l'agneau. Sans la moindre difficulté, Rhomyr souleva Asha du sol et planta ses yeux d'or plein de malices dans son regard. Il la tenait peut-être mais devait faire vite. Il ne pouvait pas se satisfaire de cette seule action autrement il lui laisserait le temps de réagir. Son visage se crispa et il en revint même à la réalité. La Maître de Guerre l'avait blessé légèrement et il le ressentait. Cependant, si Asha était furtive et rapide, Rhomyr incarnait une certaine constitution et force. Une si piètre blessure prendrait pas mal de temps avant de lui engourdir le bras. Il sourit une dernière fois à Asha avant d'adopter un visage impassible et plein de colère. La suite n'allait pas prendre d'allure sympathique. Il empoigna le manche de son épée et se lança dans une série de coups de poing dans le visage. Une joue, l'autre joue, le nez, le menton, le front. Cinq coups à la suite venaient de fuser, tous lancés avec une hargne sans précédent. Il prit un léger élan et lança ensuite Asha plus loin qui retomba certainement lamentablement sur le dos.

Ton sadisme ne semble pas rivalisé avec le mien. Tu abandonnes ? répliqua-t-il.

Il rit légèrement. La situation l'amusait mais il n'espérait pas vraiment en avoir fini. En fait, il n'attendait qu'une seule chose. C'était que la Maître de Guerre d'Hurle-Vent se redresse et lui montre l'étendue de tout son talent. Rhomyr venait de remporter une première manche de ce qu'il appelait le duel des esprits. Il jeta ensuite un œil à son avant-bras gauche. Un peu de sang commençait à perler du bout de son index et de son majeur. Le sang tombait comme une légère pluie très fine en direction du sol pour s'y étaler comme des petites gouttelettes. Peut-être le gout du sang redonnerait à Asha une certaine inspiration, un élan de génie à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Lun 4 Mar 2013 - 14:43

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
Fight for life.



Le combat était engagé, Asha se débrouillait bien, elle était une guerrière après tout, le combat c'était quelque chose qu'elle savait faire et qui ne lui faisait pas peur. A vrai dire peu de choses pouvaient effrayer la maître de guerre de Hurle Vent, même la mort ne pouvait lui hérisser les poils, se serrait sûrement même un soulagement pour elle, Asha n'aurait plus à se soucier de quoique ce soit, la mort serait un doux repos pour cette dernière.

Ce combat engagé sous la lune était pour le moment amusant, bien qu'il soit vrai qu'elle ne l'attaquait pas vraiment, mais préférait jouer avec sa proie, ce qui la poussa à la faute, elle avait sous estimer son adversaire et elle ne le comprit que trop tard, quand par surprise, il réussit attrapée et la soulever du sol. Tout d'abord, Asha s'etait attendue à ce qu'il la projette par delà le grand ravin, avec un peu de chance, elle serait tombée dans un arbre ou aurait atterrit de manière à ne pas mourir trop rapidement. Un court instant qui paru comme une éternité la jeune lycane eu l'occasion de croiser ce regard d'or à la fois malicieux et grave, prenait il autant de plaisir qu'elle a ce petit jeu ? Sûrement pas ... Tandis qu'il l'avait emmotté d'une main forte, Asha essaya vainement de se débattre ou de sortir de cette étreinte qui l'à mettait trop en danger devant ce colosse. Rien à faire, elle était piégée. Les coups déferlèrent sur le visage de cette beauté féroce, il n'avait nullement pitié d'elle et n'hésitait pas à l'abîmer. Une fois les coups donnés et son désir de vengeance satisfait, l'homme a lança au sol comme une vulgaire bête. Après tout, c'Est-ce qu'ils étaient tous les deux, des bêtes à ce battre pour un titre, une place, le plus fort.

Une fois au sol, le temps s'étira, s'allongea. Les paroles de l'homme avait réussi à lui donner un coup de poing dans le ventre pire que ceux qu'elle venait de recevoir à l'instant. Asha fit mine de se relever, en s'agenouillant au sol, mais ce n'en qu'une feinte pour reprendre son souffle. Ses esprits vagabonda aussi vite que l'éclair. Derrière elle, il y avait d'autres hommes, qui avaient toujours eu peur de l'affronter, n'osant la regarder droit dans les yeux ou juste lui adresser un mot, perdre par un non loup .... Détruirait pour toujours la force qu'elle inspirait pour eux, elle ne serait plus qu'une femelle parmi tant d'autres ... une faible ... Au sol, elle vit une petite tache rouge s'écraser puis une autre. D'une main, elle la passa sur son visage et vu que son nez s'en mit à saigner, pas étonnant vu les coups quels avaient reçu

Asha se releva, la tête haute, sans un regard en arrière vers les autres Lycans qui devaient être captiver par ce combat des plus épique. Les yeux de la louve se posèrent dans ceux de son adversaire, désormais elle ne jouerait plus avec lui. Cela devait se lire sur son visage tendu, l'aura de sa forme animal n'en pas loin, un seul battement de coeur trop rapide et elle se laisserait envahir par cette nouvelle force qu'était sa transformation. Ainsi elle aussi pourrait l'avoir par surprise, mais ce n'en pas ce qu'elle recherchait. Asha l'aurait pas la force elle aussi sans utiliser le moindre stratagème il voulait de la force brute ? Il en aurait. Les yeux argent d'Asha regardèrent un court instant le bras rougeoyant de l'homme, elle l'avait touché, il serait donc moins habile de ce bras ... parfait. Un léger sourire apparut sur son visage trop sombre, les yeux planté sur sa main sur laquelle roulait son sang.

« Ne me compares pas a toi, humain, je n’abandonne jamais. »

Ainsi sur ces mots qui furent sûrement les derniers, elle s'élança vers l'homme, cette pourriture qui avait réussi à la faire passer pour une moins que rien. La rage c'était emparé d'Asha et son semblant d'humanité venait de disparaître, elle n'en plus que l'animal qui sommeillait en elle. Au dernier moment, tandis qu'il qu'ait pu penser qu'elle lui saute dessus, elle s'écarta, prit un appui sur un rocher non loin et s'écrasa sur l'homme en plantant deux de ses dagues dans son dos, dague qu'elle avait récupéré a sur son bas qui cachait bien des armes. Asha ne restait pas bien longtemps aussi près de lui, cela lui avait coûté des blessures avant, elle ne se laisserait plus faire. Une fois un peu plus en retrait, elle bougea en contournant l'homme, quelques pas à droite d'autres à gauche de façon irrégulière pour ne pas qu'il tente une approche, ne pouvant être sur de la direction qu'emprunterais Asha. D'un coup rapide, elle lança une de ses dagues vers le bras saignant, histoire de le déconcentrer quelques secondes, durant lesquelles elle suivit le tracé de la dague et au dernier moment sauta. Les traits de son visage et de tout son corps changèrent a jeune femme aux yeux argent et à la chevelure blanche, venait de disparaître pour laisser place à une louve au museau ensanglanté et à la gueule entrouverte. Il ne lui avait pas fallut plus d'une seconde pour changer de forme, ses vêtements se retrouvèrent arrachés sur le sol, ses armes tombant dans un torrent de bruit. La louve visait la gorge, des crocs bien placés et l'homme finirait sa vie ainsi ... Tué par la rage qui venait de s'emparer de la jeune femme.
made by pandora.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   Mer 6 Mar 2013 - 18:28

La pénombre était désormais totalement installée sur le plus haut plateau du Rocher du Clair de Lune. Cette dernière illuminait le point culminant dans toute sa splendeur. Le duel entre le challenger, nouveau résident et la Maître de Guerre d'Hurle-vent se poursuivait. L'intensité était telle que ni Rhomyr ni Asha n'avaient remarqué la présence de spectateurs. Le membre de la meute de Croc-Noir ne se doutait toujours pas du titre que détenait Asha et encore moins des intentions des spectateurs. En effet, il l'avait défiée en duel pour la simple et bonne raison qu'elle était là, audacieuse, au sommet du Rocher du Clair de Lune en attendant un combattant à sa hauteur. Rhomyr était ce combattant, il ressentait cela comme s'il l'avait toujours su. Il voulait gagner sa place parmi eux en montrant et surtout en prouvant sa force au grand jour. Asha pouvait être une femelle, cela n'avait pas d'importance. A vrai dire, cela ne semblait pas importer au Royaume de Thaodia. Il y avait des individus, plutôt des bêtes et le reste du monde, les autres. En tout cas, cela représentait plutôt bien la vision que se faisait Rhomyr du monde désormais. Précédemment, il était donc parvenu à ruser, à faire preuve de plus de sadisme qu'Asha pour la faire tomber dans son piège bien ficelé. Il n'avait récolté qu'une blessure superficielle à l'avant bras gauche pour écraser quelque peu l'honneur et la fierté d'un membre important d'Hurle-vent. S'il savait seulement su... Peut-être ne valait-il mieux pas pour son égocentrisme.

Cependant, elle aurait peut-être mieux fait de ne pas prêter attention aux spectateurs. Lorsqu'elle se retourna pour le fixer à nouveau droit dans les yeux, il ressentit la fureur monter en elle jusqu'au plus profond de son échine. Elle ne le considérait plus comme un divertissement. Le duel allait prendre de nouvelles proportions et il n'était plus question d'honneur, d'amusement ou encore de découverte de son adversaire. La colère d'une Thaodienne. Rhomyr ne pouvait pas s'empêcher de trouver la situation intéressante. Conscient de voir Asha dans toute sa splendeur et au meilleur de sa forme, ce dont le nouveau Thaodien se satisfaisait pleinement en vérité, Rhomyr détenait l'avantage d'être prêt.

Enfin... C'est ce qu'il avait osé penser. En fait, il s'était arrêté trop longtemps sur son sourire de femme fatale pour voir arriver convenablement la suite. Maudite Asha, le subterfuge avait fonctionné.

Asha l'avait brillamment bluffé. L'utilisation du décor était une preuve supplémentaire que la Maître de Guerre d'Hurle-vent était une forte combattante. Ainsi, sans le moindre mal, elle se retrouva dans son dos afin d'y loger la pointe de deux dagues bien dissimulées. Rhomyr lâcha un léger cri de stupeur. Les petites lames avaient à peine traverser les muscles saillants de ses omoplates et il était en réalité bien plus blessé par le regain soudain d'énergie d'Asha. C'était... Perturbant. Énervant ?

... Je vais devoir recoudre ma cape et mon gilet à cause de toi... murmura-t-il, ne pouvant s'empêcher d'ajouter une touche d'ironie. Elle ne devait absolument pas s'apercevoir qu'elle avait atteint son esprit dans la manœuvre.

Il se retourna ensuite vers elle. Elle semblait déjà prête à enchainer telle la furie qu'elle était devenue. Son regard était devenu impénétrable et Rhomyr ne supportait pas vraiment de ne pas pouvoir regarder au plus profond de l'esprit des gens. Encore plus lorsque ceux-ci s'annonçaient être comme des ennemis coriaces. La Maître de Guerre d'Hurle-vent fondit dans sa direction et lança précisément sa dague dans sa direction. Il la dévia au dernier moment d'un coup en revers avec la main droite si justement placé qu'on pouvait se demander comment il avait pu être aussi minutieux. Mais c'était là le revers de la médaille.

Asha s'était transformée et sa gueule béante dégoulinante d'une rage mortelle proche d'en finir avec son adversaire. On pouvait appeler cela le tournant du duel. C'était la première fois que l'un des deux protagonistes attaquait pour tuer. Il fallait réagir et très vite. Cette scène aurait pu avoir le mérite de le terroriser. En vérité, Rhomyr avait été dans cette position il n'y a pas si longtemps que cela. Il n'oublierait jamais cet épique instant où cette louve de Sang-Chaud avait bondit sur lui pour mordre férocement son bras gauche et le mettre hors circuit. La terreur s'était alors emparé de lui ce jour-là car il n'était pas idiot et suffisamment cultivé pour réaliser ce que le geste avait voulu dire. Mais tout de même, Asha visait à la gorge. L'intention de tuer était plus que réelle.

Dans la seconde, peut-être demi seconde qui suivit, Rhomyr lâcha son épée et fléchit les genoux suffisamment pour esquiver la morsure d'Asha. C'était une première chose de faite. Il leva ensuite ses mains pour l'attraper en toute hâte et l'envoyer suffisamment loin derrière lui pour gagner du temps. C'était ce dont il avait réellement besoin pour le moment. Ainsi, cette manœuvre ne blesserait aucunement la lycane pleinement assumée.

Tu es tout de même moins belle avec beaucoup de poils. Il ne sourit même pas à sa boutade.

Il se demandait plutôt si Asha était encore capable de l'entendre, de raisonner. Était-ce toujours la fière et belle guerrière à l'identité inconnue ou un monstre venait-il de prendre sa place ? Était-ce une forme qu'elle contrôlait parfaitement ? Rhomyr semblait desservit par son manque cruel de connaissances dans le domaine. La situation était bien trop dangereuse pour la prendre à la légère. Telle une harpie, Asha fondit à nouveau en direction de Rhomyr. La louve mènerait clairement cette valse mortelle si l'homme ne parvenait pas à réagir. Un coup de croc par ci, un coup de pattes par là. Une succession de bousculades. Asha semblait détenir l'arsenal nécessaire pour l'avoir à l'usure dans le pire des cas.

Mais alors que Rhomyr parvint à repousser une énième attaque sous sa forme humanoïde, il laissa enfin échapper un rire cynique.

Un jour, un vieil homme m'a dit que l'on ne peut vaincre la magie qu'avec la magie. J'ai pensé que c'était un vieux fou et je lui ai dis que la magie n'existait pas. Je n'aurais jamais pensé devoir abandonné toute once d'humanité pour survivre un jour. Ce monde est extraordinairement surprenant. Merci pour le bal, belle inconnue. Mais je dois gagner.

A son tour, l'humanité dans le regard de Rhomyr disparut. La bête au plus profond de lui attendait ce moment avec impatience en fait. Une rivale, une ennemie à réduire à l'état de charpie. L'homme laissa s'échapper un long râle de douleur au travers de sa bouche. Il n'était pas encore habitué à se transformer et si ce phénomène ne lui faisait plus peur, la sensation n'en était pas moins encore plus douloureuse. Il en était encore à ce point où sentir son squelette se modifier entièrement le fascinait. Comment une telle chose pouvait exister ? N'était-ce pas monstrueux ? Il le pensait sincèrement auparavant. Désormais, c'était plutôt une fierté. Le Lycanthrope de Croc-Noir allait prendre le dessus sur le restant d'humanité de Rhomyr. Un pas en avant vers la naissance de Krengar...

C'était fait. Le guerrier avait laissé place au monstre en lui. Asha allait devoir faire face à une bête massive aux poils noirs ténébreux et aux yeux d'or. Il contrastait parfaitement avec les rayons lunaires, leur faisant quelque peu de l'ombre dans un certain périmètre. La prestance de Krengar était irréfutable.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un soir de pleine lune £ Krengar Rhomyr [Terminé]
» Un soir de pleine lune
» Piège sous la pleine lune [PV Eowen Sauloon] terminé
» Les Histoires de la Pleine Lune
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Rocher du Clair de Lune •-