Partagez | 
 

 |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Sam 16 Fév 2013 - 16:09


|~0•:.La nuit tombait, glaciale comme depuis déjà quelques temps. Je ne m'étais même pas couverte, ne craignant pas le froid. J'étais en tunique verte, les bras nus, les cheveux rattachés avec un foulard. Je rentrais d'une séance de cueillette, sur le territoire vampire, dans la Forêt des Murmures. L'ambiance là-bas y était lugubre, même en plein jour. Une petite brume permanente recouvrait les lieux. Des murmures justement, s'entendaient en permanence. J'avais l'impression que des paires d'yeux me guettaient sans cesse, ce qui était peut être le cas. Par prudence, j'avais caché une lame dans mon corset et une autre dans mes bottes. En argent, évidemment, nous sommes chez les vampires après tout... Enfin, c'étai le lieu idéal pour trouver les plantes qui me fallaient. J'aimais être herboriste, j'étais quand même une elfe, j'aimais la nature. Enfin, si on peut parler de nature dans cette forêt qui semblait désespérée... J'en frissonnais, sur le chemin qui menait au " Refuge des Courtisanes ".

Ce refuge se situait à la sortie de la forêt. Il avait une sale réputation. Apparemment, les vampires hypnotisaient leur victime, les emmenaient ici, et elles travaillaient pour le reste de leur vie. Il y avait aussi du sang et de la peau blafarde à volonté. Je voulais y faire un tour, par curiosité. C'était peut être dangereux pour moi, je n'étais qu'une jeune herboriste à la peau de porcelaine, des lèvres rouges sang et une bonne odeur de fleur. Ce n'étais certes qu'apparence, mais les vampires restent très redoutables. Je me dis sur le chemin, que je devais rester discrète, et ne pas me faire remarquer. Je priais pour que les gardes ne me reconnaissent pas. L'histoire avec le nain, avait fait le tour de la contrée. Je me promettais de ne prendre aucun risque.

Je finis par l'apercevoir, cette auberge, au bout du chemin. Le soleil était entrain de disparaître derrière les arbres. Tout allait s'éveiller, ici. De la lumière filtrait à travers les carreaux, légèrement opaques. Je serrais la anse de mon panier, et marcha sur l'allée de gravier, qui crissa sous mes pas. J'inspirais, et pénétra dans l'entrée. Tout y était en bois, étonnamment chaleureux. Il y avait une piste de danse où se trémoussaient des courtisanes, peu vêtues. Il y avait un peu de monde, beaucoup de vampires, quelques humains audacieux, et deux trois elfes. Je m'avanças vers le bar et m'assis sur un siège, en hauteur. Je posais mon panier sur le comptoir et me retourna pour observer le monde. Tout semblait normal, en apparence. Mais en regardant en détails, on a l'impression que tout se fait par automatisme. Les danseuses ont le regard vide, les clients le regard blasés. Une légère odeur de sang planait dans l'air. Soudain je sursautais. Un cri avait retentit, à l'étage. Un cri de femme. Puis quelqu'un descendit, tenant une carafe remplit de ce qui semblait être du vin, mais vu le cri... J'en doutais. Cette même personne servit une table avec le contenue. Je me remettais face au comptoir, un peu secouée tout de même. Le barman, me demandait d'une voix molle ce que je voulais. Je commandais une simple bière, histoire d'éviter de tomber sur des mélanges par très ordinaires.

Quelques instants après, je m'accoudais sur le rebord en bois, et bus une gorgée de bière, regardant les danseuses, qui était la seule animation. Quelqu'un rentra. C'était un jeune vampire. Il avait l'air tout jeunot. Je le fixais par automatisme. Grand, distant, quasiment froid. Des cheveux longs, une peau d'albâtre sous un costume intégralement noir. il émanait de lui une sorte de... malaise. Je ne saurais dire quoi. Je commandais une autre bière d'un geste de la main et finis par me retourner, le gardant quand même dans mon champs de vision, du coin de l'oeuil.


Dernière édition par Maïlyanaë Ràwayëlle le Lun 25 Fév 2013 - 19:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Dim 17 Fév 2013 - 15:04

Troublante … Le seul mot qui venait à l'esprit d'Ermengard pour définir la belle cité d'Ambroisie était « troublante ». Les bâtisses de marbres, majestueuses, lui paraissaient terriblement inquiétantes, et le caractère hautain de ses semblables, étranger. Pourtant, plus il y passait de temps, plus il parvenait à tolérer tout cela. Mieux même il lui semblait éprouver une certaine attirance pour toute la haute société vampire. Mais jamais, ô grand jamais il ne s’abaisserait à baver devant ces egos surdimensionnés, et encore moins il ne deviendrait comme eux dans le futur. Il avait une idée bien précise sur la vie qu'il voulait mener pour l'éternité qu'il avait devant lui. Et cette vie serait une vie d'indépendance. Le vampire qu'il était vivrait et se battrait pour ses propres convictions, même s'il devrait pour cela étudier attentivement tout son peuple et leurs idéaux. C'est ainsi qu'il aurait aimé vivre, et c'est ainsi qu'il vivrait, coûte que coûte.

Après la visite d'Ambroisie il y a quelques jours, Ermengard sentait la soif monter en lui, telle une envie charnelle irrépressible. Il avait entendu parler d'un établissement réputé parmi les vampires, où l'on y servait du sang, sans avoir besoin de chasser et de détruire des vies. Ce n'est pas que cette dernière perspective le dérangeait, mais cela lui éviterai de se remplir la tête de questions concernant son acte. Il ne regretterait pas de tuer une famille entière pour étancher sa soif, mais sa philosophie l'amènerait à s'interroger à propos de ces gens, sur ce qu'ils avaient pu vivre avant cette nuit morbide, sur leurs projets et ambitions … Et surtout, il n'avait pas envie de sortir de Màvreah pour le moment, il avait énormément de choses à découvrir sur les autres vampires et sa nouvelle patrie. Il fallait qu'il en connaisse le moindre secret, le moindre recoin sombre, la moindre personne vivant dans ces lieux, qu'il s'agisse d'une pauvre courtisane ou encore de l'impératrice elle-même …

Il décida donc de se diriger vers « Le refuge des courtisanes » à l'extrême Sud de la contrée des vampires. Son voyage dura quelques jours, enfin quelques nuits en vérité, et il s'arrêta très souvent pour contempler quelque curiosité ou entendre des histoires à propos des nobles les plus influents des domaines qu'il longeait. Mais parmi toutes les histoires sur les autres vampires qu'il écoutait, un seul nom résonnait encore et encore dans ses oreilles. Emerence de Gainbourg, nouvellement nommée impératrice des vampires. On disait d'elle que son charisme n'avait pour égal que sa prestance. Et pourtant certaines personnes semblaient penser qu'elle n'était pas à sa place. La curiosité d'Ermengard était piqué au vif et il se promit de rencontrer cette femme un jour. De la rencontrer et de la comprendre ...

Enfin il arriva en vue du refuge à la tombée de la cinquième nuit. Sa soif de sang avait augmenté avec les jours et sa main était sporadiquement prise de spasmes, signe qu'il était temps d'arriver à destination. Il pénétra dans l'établissement après avoir été brièvement accosté par une entreprenante courtisane, mais néanmoins attirante, et quelle belle gorge … Une fois à l'intérieur, la légère odeur de sang le fit saliver un moment avant qu'il ne se reprenne. Il se dirigea vers un grand vampire costaud, gui semblait garder un grand escalier central, afin de lui demander où il pouvait déposer son arme, une gigantesque épée de pierre qu'un humain normal aurait grand mal à manier. On lui amena un autre vampire qui l'amena jusqu'à un vestibule où étaient stockée quelques armes, plutôt basiques. Il posa sa lourde épée dans un coin de la pièce et en sortit.

Une fois retourné dans la grande salle, le regard d'Ermengard fut attiré par les courtisanes qui dansaient au centre de la pièce. Il ne remarqua même pas leur nudité tant il fut troublé par le vide dans leur regard … Cette absence d'espoir qui signifiait qu'elles avaient fini par accepter que leur vie ne serait plus jamais celle dont elles avaient rêvé … Il se dirigea ensuite vers le comptoir où il demanda une bouteille de sang, d'humaine de préférence. Quand il reçut sa commande, il la but en savourant chaque goutte, ou plutôt la revitalisation que chacune d'entre elles lui procurait. Une fois la bouteille terminée il se rendit compte que la soif avait émoussé ses sens car il remarqua qu'une silhouette l'épiait depuis son arrivée. Sans la regarder plus qu'un quart de seconde il sourit, c'était une femme, une elfe. Il se leva enfin du comptoir après avoir réglé sa note et se dirigea en direction de l'inconnue avec une lueur de curiosité malsaine dans le regard ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Dim 17 Fév 2013 - 17:09

"Il se dirigea vers l'inconue,
une lueur de curiosité malsaine dans le regard..."


|~0•:.Il s'approchait. Mon échine se hérissa d'un imperceptible frisson. Cela voulait dire qu'il avait un regard mauvais. Que me voulait-il ? C'est parce que je l'avais dévisagé ? Ce n'était juste que par pur automatisme. Et je n'aimais pas tellement les vampires. Trop.. Hypnotiques pour certains. D'autres sont très gentils et honnête, bien qu'ils tuent de gens pour se nourrir. Ainsi est faites la nature. Tout en réfléchissant à cette mystérieuse personne, je pris mon panier, vérifia d'un coup d'oeil rapide si mon arc y était toujours, et le posa à mes pieds. Je me redressais et croisa les jambes, commandant un autre verre. Je m’ébouriffais ma chevelure en y passant les mains dedans, avant de les poser sur le comptoir en croisant les bras.

Je me surpris à contempler avec un soudain intérêt la rangée de bouteille en face de moi. Du rouge très foncé au plus clair, passant par toutes les nuances. L'étagère d'en dessous contenait sans doute des alcools plus conventionnels. Jaune clair, mousseux, marron, transparent, rose... C'est d'ailleurs dans cette dernière que le barman prit mon verre pour en verser avec générosité. Au moins, ils étaient pas radin. Il posa le verre devant moi, et repartit aussitôt, laissant une impression de vide profond. Je soupirais et le mena à mes lèvres, buvant une petite gorgée.

Pendant ce temps, l'autre s'était rapproché et même assis. Sans même le regarder, je lui adressais la parole:

-"Bonsoir."

Mon ton était glacial, tout comme sa peau, complètement blanche. On aurait dit du marbre. Il dégageait une impression de confusion, d’obsession éternelle. Il savait de toute manière que je l'avais vu, enfin plutôt observais. Un nouveau cri retentit. Mes oreilles frémirent, mais rien d'autre ne bougea chez moi. Les gardes, sûrement des vampires eux aussi, ne levèrent pas un pouce. Un faible courant d'air souleva l'odeur de sang frais. Mes yeux brillèrent, échafaudant des plans au cas où cela tournait mal. Mais pour l'instant, il n'y avait pas lieux de s'inquiéter. C'était peut être juste moi qui me faisais des idées. Mais c'est bien connus, l'instinct des elfes est infaillible... Il me soufflait que ce vampire n'avait pas des intentions tout à fait honorables et ordinaires. Je n'avais toujours pas tourné la tête vers lui depuis son entrée, et je n'avais en fait, pas bouger d'un poil. Je restais polie mais distantes. Je n'aimais pas sa du tout. Je serrais les lèvres et attendis la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Lun 18 Fév 2013 - 15:01

Ermengard n'était qu'à quelques mètres de la jeune elfe, mais il pouvait voir le malaise qui couvrait les yeux de cette dernière. Se sentait-elle mal à cause de l'odeur de sang, ou bien parce qu'un vampire la fixait avec des yeux peu conventionnels ? Il en aurait vite le cœur net de toute façon. Sa nervosité porta son regard sur les bouteilles de sang du bar, ainsi que sur les bouteilles d'alcool. Elle se fit par ailleurs servir un grand verre d'alcool de couleur rose, fort étonnant. Il semblait qu'elle avait besoin de se détendre … Raisonnement fort intéressant. Il s'assit donc à côté d'elle et demanda un ballon de sang d'elfe, non dans le but de l'effrayer, mais simplement pour goûter. Elle reporta son attention sur lui et lui envoya sèchement :

- « Bonsoir »

Oh cela commençait fort, elle tentait de camoufler sa déstabilisation en se voulant froide. Dommage, cela aurait pu être bien plus amusant. Il ne répondit pas et se contenta de boire le verre que l'on venait de lui servir en contemplant une magnifique humaine qui dansait le regard vide. Oh comme il aimerait la vider également, dans tous les sens du terme … Un cri retentit plus haut dans la bâtisse. Comme c'était plaisant … Ermengard se délectait de ce son de souffrance. Pourquoi se poser des questions ce soir là après tout, sa soif s'étancherait très facilement, pas besoin de chercher plus loin. Le vampire décida enfin de s'intéresser à cette ingénue qui n'avait pas si froid aux yeux, vu qu'elle l'avait dévisagé avidement.

- « Bonsoir, charmante elfe. Il me semble que mon visage ne vous revient pas, je me trompe ? »

Ermengard sourit et fit tourner le sang dans son verre, tout en se demandant comment allait bien pouvoir se terminer la soirée. Oh bien sûr il ne forcerait à rien cette jeune femme, il allait simplement se contenter de passer la soirée en sa compagnie. Une courtisane elfe passa près du vampire vagabond, un parfum de fleur derrière elle. Parfait, tout simplement parfait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Lun 18 Fév 2013 - 22:09

|~0•:.J'observais le sang qui tournait dans son verre, laissant une légère couche de rouge sur la paroi. Dire que c'était du sang d'elfe... Bon oui j'ai tué aussi quelques un de mes congénères, mais je n'aimais pas ça. Enfin, bref, je soupirais avant de me détendre - Du moins en apparence - et de lui sourire en répondant:

-" Non en effet. Mais ce n'est pas comme si j'étais une habituée..."

Mon ton était bien plus doux. Peut être qu'il n'étais pas si méchant que sa en vérité. Mais mon instinct m'avertissait toujours d'un danger... Etait-ce parce que j'étais entourée de vampire tout plus assoiffés les uns que les autres ? J'avais le don qu'on me trouve toujours fourré dans des endroits improbables et dangereux. La dernière fois c'était en pleine terre de nain, dans une mines abandonnées, et avant j'étais chez ces satanés cabots de lycans. De vrai saleté. Je les détestais au plus haut point. Mais une voix forte retentit, me tirant de ma rêverie:

-"Bonsoir mesdames et messieurs ! Il est actuellement une heure, c'est l'heure de notre soirée des saignées ! Evènements qui a créé notre réputation ! Attentions mes amis les vampires... Que la soirée débute !"

Je ne compris d'abord pas tout de suite de quoi il s'agissait. Puis quand je vis une cage avec des courtisanes à moitié nues dedans, remontait par dessous la scène par un ingénieux système de poulies, je compris. C'était elles, le bétails. Plusieurs vampires se levèrent, la soif se lisant dans leur yeux. Ils trépignaient d'impatience. Puis ce fût le lâcher et la débandade. On aurait dit un bagarre dans un bar, sauf que là sa mordait sa criait, et sa saignait . L'odeur du sang s'amplifia jusqu'à saturer l'atmosphère. Je me tournais de nouveau vers le comptoir, restant de marbre, les yeux inexpressifs. Les cris de paniquent et de rage résonnaient à mes oreilles mais je ne montrais absolument rien de mes émotions, comme si c'était normal.

Je finis par jeter un regard interrogateur à mon voisin, car il n'avait pas bouger. Je finis par lui demander, curieuse et avec étonnement:

-"Vous n'y allez pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Mar 19 Fév 2013 - 17:07

L'odeur du sang était enivrante … Ermengard ne se sentait pas comme d'habitude. Il avait l'impression de planer au dessus du sol de la salle. Cela ne lui était encore jamais arrivé et il chercha à savoir ce qui lui procurait cette sensation. Est-ce qu'il s'agissait de cette elfe, plutôt attirante ? Ou bien de la présence d'autres vampires ? Ou encore de tout ce sang à disposition et ces femmes soumises qui n'attendaient que d'être vidées de leur énergie vitale … Il n'y avait pas moyen pour le vampire de trouver la cause de son état et il abandonna bien vite car il pensait que cette soirée n'était pas de celles où il fallait se poser des questions … Il porta ses lèvres à son verre rempli de nectar écarlate et s'en délecta une fois de plus. La voix de l'elfe le sortit enfin de sa rêverie :

- « Non en effet. Mais ce n'est pas comme si j'étais une habituée ... »

Le vampire ne compris pas tout de suite ce qu'elle voulait dire, puis eut un petit rire quand l'illumination arriva. Elle avait cru qu'il lui avait demandé s'ils s'étaient déjà rencontrés, mais Ermengard l'aurait su si c'était le cas. Non le véritable but de sa phrase était de savoir pourquoi elle était si froide à son égard, et pourquoi son visage ne lui plaisait pas. Mais ce n'était pas grave après tout, il avait le temps de faire sa connaissance, et puis si elle ne voulait pas de lui, eh bien il irait voir ailleurs ! Ce n'étaient pas les femmes qui manquaient après tout … Le vampire n'avait absolument aucun besoin charnel à satisfaire à ce moment-là, mais il était mieux pour le moment qu'elle en reste convaincue … La réponse de l'elfe était d'un ton plus doux que celui auquel il s'attendait … L'avait-il convaincue si facilement ? Non cela cachait quelque chose évidemment …

- « Bonsoir mesdames et messieurs ! Il est actuellement une heure, c'est l'heure de notre soirée des saignées! Événement qui a créé notre réputation ! Attention mes amis les vampires … Que la soirée débute ! »

Ermengard regarda soudain la scène centrale, d'où un homme à l'air sournois venait de s'exprimer et dont il s'éloignait maintenant. Que pouvait être cette « soirée des saignées » ? Le nom promettait d'être intéressant … La scène se mit à bouger et il en sortit de ravissantes jeunes femmes, totalement dénudées, très appétissantes, mais dont le visage exprimait une panique intense. Soudain des vampires se levèrent et se jetèrent sur les jeunes femmes telle une meute de vautours sur un tas de cadavres frais. Les femmes hurlaient, lentement saignées et vidées, alors qu'une flaque écarlate s'élargissait sous tout ce monde. L'odeur métallique du sang frais emplit la salle, mais Ermengard n'y réagit pas, pris de colère. Quelle sauvagerie ! C'est donc cela le loisir d'un vampire moyen ? Révoltant ! Le vagabond tremblait de fureur quand sa compagne l'interpella :

- « Vous n'y allez pas ?
- Je trouve cela … dégradant … à la fois pour notre race et pour ces femmes. J'imagine qu'elles n'ont déjà pas beaucoup de liberté, alors achever leur vie pour le plaisir, sans réelle nécessité, cela va à l'encontre de ce que nous devrions transmettre. Nous ne vallons pas mieux qu'une bande de loups sauvages à cause de saloperies comme ceux-là. »

Le vampire parvenait à accepter la condition de vie des courtisanes, mais cela c'était au dessus de ses forces. Mais il ne voulait pas commencer à attirer l'attention en mal sur lui, donc il ne dit rien et serra les dents ainsi que les poings, le visage crispé par la colère. Il attendit que le massacre s'arrêta en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Mar 19 Fév 2013 - 20:05

|~0•:.Le silence se fit, le plus naturellement du monde, comme si de rien n'était. tout revint à la normale, si j'ose utiliser ce terme... Les vampires rejoignirent leur place, les gardes évacuèrent les cadavres à moitié déchiqueter, seul "l'animateur" de la soirée, dit un mot pour clôturer l'évènement:

-"Que c'était beau ! Que c'étai bon ! J'espère que le buffet vous a plus mes amis, je vous laisse vous diriger vers le bar, ou à l'étage pour tout autre consommation. Je vous souhaite une excellente soirée !"

Puis il disparut derrière le rideau de velours rouge, situé au fond de la scène. Le refuge avait repris son ambiance feutré, avec ses murmures et son odeur de sang qui cette fois, était franche et nette. Je laissais échapper un petit toussotement. Cette odeur, bien que je la côtoyais souvent, me piquait les narines. Je frissonnais, avant de sourire. Mon voisin vampirique disait ne pas vouloir se faire remarquer, mais c'était trop tard. D'ailleurs je lui fis remarquer:

-"Je crois que c'est trop tard... Certains vampires ont remarqué que vous n'y êtes pas allé..."

En effet certaines tête se tournaient. Un lueur de curiosité par ci, d'animosité par là. D'autre encore me regardaient avec un sourire en coin. Pensaient-ils que c'était moi, sont buffet ? Personne ne savait qui j'étais. Personne ne se connaissait vraiment d'ailleurs. On parlait, on se trouvait des points communs, mais pouvait vraiment-on dire qu'on se connait ? La vie était pleine de rencontre, de monde, de foule dans lesquelles on se fond, devenant comme "tout le monde". Je soupirais de lassitude.

-"Vous êtes le premier vampire que je croise qui méprise presque votre nature. Vous êtes des loups sauvages sanguinaires, des bêtes cruelles qui tuent pour vous nourrir. C'est la loi de la nature, et on peut rien y faire."

Je disais calmement avec presque une trace de lassitude dans ma voix. Mais en même temps c'était vrai. Combien de vampire avait lutté pour combattre leur soif, ne voulant pas tuer des innocents ? Beaucoup et beaucoup périrent. D'autre allié l'utile à l'agréable, tuant seulement les criminels et les assassins. Ils se jugeaient bon. Mais... Ils tuent à leur tour... Ce qui fait d'eux des assassins, donc normalement ne devrions-on pas les abattre à leur tour ?

Perdue dans mon tourbillon de pensée, me torturant l'esprit je portais mon verre. Sauf qu'il était vide. Je partis dans un éclat de rire, léger et cristallin. J'essayais d'articuler tant bien que mal ma phrase:

-"Quelle idiote je fais..."

En rougissant un peu. Je n'avais pas l'air fine en effet... Je croisais enfin le regard du vampire. Ils étaient étonnamment froid et inexpressif. Ce qui m'intrigua... Mais bien à ma grande déception, je dus détourner mes yeux des siens, car des mouvements de gardes m'alertèrent. Mes oreilles tressaillirent, je me crispais légèrement, pour augmenter la vitesse des réflexes. Je repris mon panier, et le posa sagement sur mes genoux, l'air de rien. Un garde se décolla du mur, un autre boucha l'entrée. Je calculais combien de temps je mettrais pour arriver jusqu'à l'étage et sauter sur les toits... Et tout sa un sourire aux lèvres, le plus naturellement du monde. Que la nature féminine était bien faites... Assurer une conversation polie et intrigante avec un mystérieux individus tout en observant et en étant prête à l'action, l'air de rien, toujours rester belle. Malgré moi, une expiration plus forte que les autres me trahit. Seul le vampire le sentie. Je replantais mon regard dans le sien, bien plus intensément...


Dernière édition par Maïlyanaë Ràwayëlle le Mer 20 Fév 2013 - 19:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Mer 20 Fév 2013 - 16:39

Quand Ermengard rouvrit les yeux tout était terminé … Il n'y avait plus de vampires, plus de femmes sacrifiées, plus même leurs cadavres. Il ne restait pour seule trace de ce qu'il venait de se passer une tâche rouge au milieu du plancher. Il allait passer pour un faible aux yeux des autres désormais … et c'était exactement ce qu'il voulait ! En effet, quand il allait sortir du refuge, un groupe de vampires allait le suivre et tenter de le tuer. Malheureusement pour eux, le vagabond était un bretteur d'une rare qualité, et son épée avait hâte de découvrir le sang des vampires. De plus, personne dans la salle ,à part quelques gardes, n'avait pu voir la lourde épée de pierre qu'il utilisait au combat, et encore moins les crochets d'argent camouflés dans ses vêtements. Une soudaine envie de combattre s'empara de lui, telle la frénésie qu'il ressentait une fois qu'il avait commencé de vider la gorge d'une victime … La voix de l'animateur de la soirée le sortit de ses pensées :

- « Que c'était beau, que c'était bon ! J'espère que le buffet vous a plu mes amis, je vous laisse vous diriger vers le bar, ou vers l'étage pour toute autre consommation. Je vous souhaite une excellente soirée ! »

Ermengard parvint enfin à sortir ces images de la tête. Les consommations que proposait l'homme étaient déjà plus « réglementaires » que celles qui venaient de se terminer en boucherie. L'odeur du sang flottait lourdement dans l'air, mais, loin d'exciter le vampire, elle le calma. Il en avait déjà senti plus qu'il n'aurait imaginé avant de pénétrer dans l'établissement … Il regarda un peu la salle et remarqua qu'il était le centre de beaucoup d'attentions, dont la plupart paraissaient malintentionnées. La fin de la soirée allait être savoureuse ! L'elfe, qu'il avait presque oublié, lui fit remarquer :

- « Je crois que c'est trop tard … Certains vampires ont remarqué que vous n'y êtes pas allé ... »

Oh il n'y aurait de problèmes que pour les imprudents qui s'approcheraient trop de lui. Ermengard se trouvait plus téméraire que d'habitude et commença à se poser quelques questions à ce propos. Il ne comprenait pas vraiment ce qui le poussait à vouloir gentiment hacher d'autres vampires comme lui. Et si il finissait par prendre goût à ces sauvageries lui aussi ? Peut-être bien que certains des vampires qui y avaient participé étaient comme lui avant … En proie au doute il regarda l'elfe, troublée elle aussi. Alors qu'il allait lui demander ce qu'elle pensait de lui, elle dit :

- « Vous êtes le premier vampire que je croise qui méprise presque votre nature. Vous êtes des loups sauvages sanguinaires, des bêtes cruelles qui tuent pour vous nourrir. C'est la loi de la nature et on ne peut rien y faire. »

La remarque de l'elfe ne lui plut pas. Elle se trompait sur bien des choses, et il commençait à avoir envie de la transformer pour qu'elle comprenne la souffrance qu'il avait ressenti pendant toute ces années … Mais en même temps, il ne pouvait pas s'y résigner. Il se contenterait de lui montrer qu'elle avait tort :

- « Premièrement je ne méprise PAS ma nature ! Je suis ce que je suis, et je ne changerai pas, même si c'était possible, je choisirai de rester vampire. Cette vie me convient totalement ! Et deuxièmement ne parler pas de quelque chose que vous ne pouvez pas comprendre. Lorsque l'on doit tuer pour la première fois afin de se nourrir, c'est une souffrance atroce qui nous pousse à ce geste. Mais c'est une douleur de la même envergure qui s'empare de nous une fois que c'est fait ! Après on finit par s'y habituer et on n'éprouve plus de dégoût à tuer. Beaucoup sont cruels, mais tous ne le sont pas ... »

Un pincement de colère était visible sur le visage du vampire mais il le réprima très vite. Il était hors de question de faire peur à cette elfe. Il ne voulait pas se souvenir des cinquante premières années de sa vie où il était dominé par une insatiable soif de sang, où il avait décimé des familles et des familles en Oryenna. Il ne regrettait plus désormais et devait avancer. L'elfe paraissait pensive, et ne remarqua pas tout de suite son verre vide. Quand elle le fit, elle éclata de rire et le fit à nouveau remplir. Soudain Ermengard remarqua qu'un mouvement de foule animait la salle. Des gardes bloquaient discrètement les issues et commençaient à inspecter les personnes présentes. Il recherchaient quelqu'un, cela ne faisait aucun doute ! Le vampire se tourna alors vers l'elfe qui les avaient vu. Mais elle semblait mal à l'aise, elle respirait fort, et ses yeux … ses yeux avaient peur ! C'était elle ! Ils étaient à sa recherche ! Mais allait-il la dénoncer ? Il se posa la question un instant avant de deviner qu'elle comptait sur lui. Bien ! Il se leva, attrapa l'elfe par la main et l'emmena par l'escalier.

« Allons-y »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Mer 20 Fév 2013 - 19:37



|~0•:.Dès qu'il me prit la main -Main froide mais douce par ailleurs...- J'eus à peine le temps de saisir mon panier et de galoper à sa suite. Les gardes nous prîmes en chasse illico. Ils se ruèrent dans les escaliers à notre suite. En haletant pendant que l'on courait dans le couloir, je réfléchissais. Plus on montait, plus la chute serait rude. J'avais du mal à respirer avec mon corset, et ma robe moulante entravait mes mouvements. Puis le vert n'est pas si discret que sa, la nuit. Soudain j'eus une idée. J'avisais les vases qui ornés la rambarde du couloir, et d'un geste vif, je les fis tous valser derrière nous, pour ralentir les gardes. Je serrais plus forte sa main et en le tirant sans ménagement, je lui ordonnais:

-"Par là ! Viens !"

Dans l'élan et l'adrénaline, je l'avais tutoyé. Mais je n'avais pas le temps de penser aux mots que j'employais. Le temps était à la fuite. J'ouvris une porte qui mena droit dans une chambre, plutôt simpliste. Lit couvert de drap rouge, bois noir et usé. Je fermais la porte sans bruit.

-"Les gardes ne sont vraiment pas loin. Ils sont entrain de fouiller toutes les chambres de l'étage. Par bonheur, on est la dernière."

Dis-je l'oeil collait au trou de la serrure.

-"Faut que je me change. Je cours pas assez vite avec tout ces tissus et ce fichu corset."

Je n'étais pas pudique du tout. Et puis on avait pas le temps pour les simagrées.

-"Fais le guet pendant que je me change."

Je crois que je ne me suis jamais changée aussi vite de ma vie. A la vitesse de l'éclair, j'avais enfilé ma combinaison en cuir noir, mes bottes, ma ceinture, attaché mes cheveux en queue de cheval et en les faisant tourner entre mes doigts, mis mes dagues en argent à ma ceinture. Avec mon foulard qui tenait mes cheveux quelques instants plus tôt, j'avais bricolé un système pour que je puisse courir sans tenir mon panier. Tout sa, en moins de vingt seconde. Et sous les yeux d'un vampire qui pouvait me sauter à la gorge d'un instant à l'autre. Vive la vie suicidaire.

Je me retournais, mais je n'eus pas le temps de demander des nouvelles a mon ami vampire. Cinq gardes ouvrirent en grand fracas la porte. Ils n'eût même pas le temps de savoir qui était derrière, que celui en première ligne se prit un magistral coup de pied, par mon allié, qui le fit trébucher sur ses compagnons de derrière. Pendant ce temps j'ouvris la fenêtre et l'incita à sauter. Il m'obéit. Juste avant de le suivre, pendant que les gardes se relevaient, je sortis une pincée de poudre d'une fiole de ma ceinture, et la souffla sur eux. Une fumée épaisse, très odorante et légèrement pailleté s'éleva, pour dissimuler notre fuite. Ce n'est qu'à ce moment, que je sautais sur le toit, en contrebas, et rejoignis l'autre. Je lui saisis la main à mon tour et nous poursuivions notre fuite, de toit en toit. Drôle d'oiseaux de nuit... Le refuge n'étant pas grand, nous batteries bientôt sur la terre ferme, et sans avoir lâcher nos mains nous prîmes la fuite dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   Mer 20 Fév 2013 - 22:36

Ermengard l'emmenait en direction des chambres. Il ne savait pas du tout ce qui allait se passer par la suite, mais il aviserai une fois sur place. Ils débouchèrent dans un couloir et la jeune femme l'emporta vers la gauche, en direction d'une porte en bois à demi ouverte, signe que la chambre était vide.

- «  Par là, viens ! »

Il n'eut pas le temps de se demander pourquoi d'un coup elle le tutoyais, et puis la réponse semblait évidente … L'elfe envoya voler les magnifiques vases qui ornaient le couloir en direction de l'escalier pour ralentir les poursuivants. Ils arrivèrent enfin devant la porte qu'ils essayaient d'atteindre et vérifièrent rapidement qu'elle était bien vide. Le vampire fit entrer l'elfe qui ferma la porte sans faire le moindre bruit. Le vagabond se mis alors à réfléchir furieusement pendant que les gardes à leur poursuite, car leur fuite leur semblait suspecte, fouillaient toutes les chambres. Il faisait les cent pas devant la porte en se prenant la tête dans une main. L'elfe pendant ce temps regardait dans la serrure. Le vampire remarqua alors son corps, qu'il avait refusé de regarder jusque là et se dit qu'elle était attirante. Si elle n'était pas poursuivie, il l'aurait volontiers prise sur le lit de la chambre …

- «  Les gardes ne sont vraiment pas loin, ils sont en train de fouiller toutes les chambres de l'étage. Par bonheur on est la dernière. »

Elle avait raison, cela nous laissait un peu de temps. L'elfe commençait à s'éloigner de la porte, alors Ermengard se mit à sa place.

- « Faut que je me change. Je cours pas assez vite avec tous ces tissus et ce fichu corset »

Elle allait sérieusement se changer devant lui ? Le vampire eut énormément de mal à se retenir de se retourner mais il y parvint quand même. Ils se rapprochaient assez vite … Il fallait vraiment qu'elle se dépêche !

- « Fais le guet pendant que je me change ! »

Ermengard eut un petit sourire à ces mots, car c'est exactement ce qu'il faisait depuis le début. Les gardes étaient à la porte à côté, et l'on entendait le vampire hurler sur eux car il était déranger pendant qu'il faisait … ce qu'il faisait avec sa courtisane. Lorsque le vagabond se retourna, l'elfe avait changé sa tenue. Il ne s'était déroulé que quelques secondes, mais ce dernier n'eut pas le temps de se demander comment elle avait fait car les gardes entrèrent avec fracas dans la chambre. Paniqué, et plus par réflexe que par réel geste, il envoya un puissant coup de pied dans le premier et les envoya tous valser. Pris de regrets, il espéra alors vivement qu'aucun d'entre eux n'avait pu voir son visage depuis le début de la soirée … L'elfe lui demanda de sauter, ce qu'il fit sans hésitation, en cachant son visage. Il atterrit en contrebas sur une portion du toit plus basse, en arrachant quelques tuiles pendant sa glissade. Il sauta encore sur un autre morceau du toit et y découvrit son épée. Mais que faisait-elle là ?!? Il n'eut encore pas le temps de se poser la question car l'elfe le rejoignit. Le vampire ramassa son et ils s'enfuirent encore. Leur course folle dura pendant presque une heure jusqu'à ce qu'ils se soient enfoncés assez profondément dans la forêt. Ils firent une halte afin de se reposer. Ermengard attrapa l'elfe par le cou et la souleva contre un tronc d'arbre avant même qu'elle ne puisse réagir.

- «  Qu'est ce que c'est que ce bordel ? Tu vas m'expliquer ce qu'ils te voulaient ceux là ? ... »

Il la lâcha et frappa un grand coup de poing sur l'écorce à côté de la tête de l'elfe. Il était vraiment en colère, car il ne parvenait pas à comprendre pourquoi il s'était mis dans une position précaire pour une elfe qu'il venait tout juste de rencontrer. Elle avait intérêt d'avoir une bonne excuse !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: |~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

|~0•:. I love the way you lie .:•0~| [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-