Partagez | 
 

 Aria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Aria.   Sam 30 Mar 2013 - 9:33

Spoiler:
 

Après une dure bataille dans une arène où nous avons du combattre. Une des personnes qui s'occupe de la garde des enclos m'indique une drôle de taverne pour me reposer se prénommant Lëanya. Étrange nom pour une auberge, cela doit être de l'elfique si je ne me trompe pas.

Je me dirige donc vers cet endroit non loin de cette arène aux monstres redoutables, je fais virevolter la bourse que j'avais récolter en les affrontant, j'avais bien gagné ma soirée, bien que le fait de repenser à cette Wyrm, j'en frémis encore. Après quelques minutes de marche, à regarder les alentours nocturnes et mes plaies au niveau des bras … Saleté d'Harpie … Je me retrouve en moins de temps qu'il n'en faut devant la dite auberge. J’entrouvre la porte dans un grincement lugubre puis rentre à l'intérieur. Il n'y avait personne, pourtant, une atmosphère étrange plane dans cet endroit. Quelques bougies étaient allumées rendant l'éclairage de la pièce légèrement tamisée.

Je m’apprête à faire marche arrière lorsque qu'une main silencieuse et avisée ferme la porte devant mon nez me faisant par la occasion sursauter. Un homme âgé vient s'interposer entre moi et la sortie.

«-Et bien mon jeune garçon, que puis-je pour toi ?

-Heu … On m'a indiqué cette taverne comme endroit pour pouvoir me reposer … Je sors de l’arène et …
-Ho ! Tu as du rencontrer mon fils ! Et si tu es ici, alors tu dois être un des vainqueurs si je m'abuse ... Viens donc à cette table, nous allons boire à ta victoire !»

Je n'eus le cœur de refuser son offre que j'accepte en opinant de la tête. Je m'installe à cette fameuse table tout en regardant la salle, la décoration était sobre … On pouvait tout de même voir quelques peinture d'animaux sur les murs … Un passionné de chasse sans nul doute. Par ailleurs, je m'interroge encore sur ce fameux nom de taverne. Je me retourne ne le voyant nul part, mais les bruits de bouteilles se situant derrière le bar me signalent sa position.

«-Dites voir … Pourquoi avoir choisi Lëanya pour titre de votre établissement ? Ce nom sonne elfique, pourtant, vous êtes humain, non ?

-Ne fais pas attention à ça … Je n'ai guère d'imagination et je ne voulais pas me vautrer dans les noms habituels comme 'Au gobelin rôteur' ou 'A la pintade qui fume' ...»

Il sort enfin de sa cachette avec la respiration haletante, comme si il venait faire de faire de l'apnée. L'homme s'approche de la table et dépose verres et bouteilles d'alcool à la couleur des plus, étrange.

«-Du coup, j'ai choisi le nom de la réserve naturelle qui se situe à quelques lieux d'ici.
-Hum … Je vois ...»

Une réserve naturelle, maintenant que j'y pense … Quand j'étais en Ardamir, j'avais entendu certaines rumeurs sur cette réserve. Là-bas, on pouvait trouver des montures gratuites, pratique. Le tavernier me sert un verre que je regarde avec appréhension, cependant, je n'allais pas vexer mon hôte …

«-Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer que tu étais un vampire … J'ai pris un bouteille de sang pour toi …
-C'est que … Je ne bois pas de sang d'autre personne … Ce n'est pas vraiment dans ma déontologie, voyez-vous …»

Il avait beau avoir l'âge d'un retraité, l'homme avait une perspicacité à toute épreuve. Il débouche la bouteille d'un rouge vermeil, je repousse le verre en face de moi. Le vieillard fronce les sourcils puis le replace devant moi avec force.

«-Que crois-tu ? Que je tue ma clientèle pour remplir quelques bouteilles de leurs liquides ? C'est du sang d'animal … De loup, je crois.»

Il verse le sang épais dans le verre. D'abord réticent et gêné de devoir m'alimenter devant lui. Je m'incline à son offre. Je trinque avec lui tandis qu'il porte un toast en récitant une ode à ma victoire.

Une heure plus tard, j'ouvre les yeux, comme si c'était la première fois depuis des siècles. Ma tête est d'une lourdeur colossale, je pouvais porter Ephaelya tout entier sur mon cuir chevelu sans soucis. Je pivote la tête lentement pour remarquer que le vieux s'était affalé sur la table ronflant tout ce qu'il pouvait. Ce mal de crâne m'assassine littéralement les neurones. Qu'est-ce qui aurait pu me mettre dans cet état … Je tourne la bouteille qui se trouve devant moi, heureusement, je n'ai pris qu'un verre … Mais ça m'a suffit pour me mettre dans le cirage. De loup … De Lycan ? Bon sang, je m’abstiendrai la prochaine fois.

Je tente de me lever en m'aidant de la table pour éviter de tomber et de ne jamais pouvoir me relever. D'un pas chancelant et non assuré je m'approche de la porte voulant absolument aller dehors. Je tourne la poignet avant de me retrouver dehors. Je sens une douce brise caresser mon visage qui a pour effet de me dégriser. Bien décidé de faire un balade, j'entame mon chemin avec l'astre lunaire en guise de guide.

Mes pas deviennent plus stable au fur et a mesure de ma marche et sans crier gare, je me retrouve devant une forêt. Je m'y aventure en espérant trouver un ruisseau pour m'humidifier le visage et me désaltérer. J'avais oublié à quel point les effets secondaires de l'alcool étaient aussi désagréable. Toujours est-il, je marche à travers les arbres qui se resserrent jusqu'à trouver une clairière. Le spectacle est idyllique, la lune enveloppe l'endroit de ses rais et la verdure n'avait pas l'air de s'en plaindre. Toute la clairière baignait dans une couleur émeraude. Je m'estime heureux d'avoir trouvé un paysage pareil … Le vent de l'inspiration se mit alors à souffler, je prends ma mandoline dans mon dos et m'adosse à un arbre … Ma mandoline ? J'avais pas fait attention que je la possédais en partant. Diantre, les effet de ce sang ne me vont vraiment pas …

Mes doigts commencent à gratter légèrement les cordes de l'instrument, la mélopée s'envole dans les airs ne faisant plus qu'un avec la nature environnante. Je ferme délicatement les yeux admirant ma propre musique. Les notes virevoltes, je me concentre d'avantage jusqu'à ce que j'entende un léger craquement devant moi. Immédiatement j'arrête de jouer et ouvre les yeux, quelque chose d'imposant se trouve devant moi. Je cligne des yeux plusieurs fois pour m'assurer que ce n'était pas le sang lycan qui me joue des tours, mais il semble que cela soit bien réel.

«-Qu'est-ce que tu es ...»

Dis-je en regardant l'animal qui n'est qu'à quelques centimètres de moi. Un loup au pelage blanc d'où émane une aura de jade, ces deux yeux de saphir me regardent attentivement. Nous nous analysons mutuellement, mais je pouvais savoir qu'il n'est pas hostile, il aurait pas à la moindre me déchiqueter, à vue de nez, il faisait bien deux mètres de haut voir un peu plus. Je décide de faire le premier pas en tendant la main, mais la bête répond farouchement en bondissant en arrière. Sa vivacité est assez impressionnante malgré sa taille. Toutefois, je me demande pourquoi il est venu à moi puis je me souviens de ce que je faisais avant sa rencontre … La musique.

«-Je vois … Je sais ce que tu veux ...»

Dans un élan d'allégresse, je lui offre une douce mélodie. Dans son regard, je pouvais sentir que cela le satisfaisait. Après quelques minutes d'harmonie, j'arrête de jouer. Je devais rentrer à l'auberge avant que le taulier ne prévienne les autorités.

«-Je vais devoir te laisser … Tu as quelque chose qui me plaît en toi … Ce quelque chose que beaucoup ont perdu … Je reviendrai te voir.»


Je prends mon paquetage que j'avais embarqué également sans m'en apercevoir. Enfin, ça devrait aller mieux maintenant, j'entame ma marche en direction de la sortie de la clairière lorsque je sens quelque chose me pousser dans le dos. Je me retourne pour voir que l'animal se trouve juste derrière moi, et le plus intriguant, c'est qu'il n'avait fait aucun bruit pour m'atteindre. Je porte ma main jusqu'à lui et lui caresse le front, cette fois-ci, il se laisse faire.

«-Je suis désolé, je ne peux pas rester ...»


Sur ces mots, il bondit de nouveau en arrière et se met en posture d'attaque, mais aucun grognement ne sort de sa gueule. Je comprends de nouveau ce qu'il voulait, je souris puis ris.

«-Tu veux jouer ? Alors, jouons !»


Je me débarrasse de mes affaires et les pose dans un coin reculé. Je fais quelque pas sur le coté pour me diriger vers un endroit dégagé de tout arbre puis je m’accroupis.

«-Je te préviens ! Je suis coriace !»

Dis-je en rigolant puis je lui fais signe de venir ce qu'il fait immédiatement. Un saut vif que voilà, rapide et sans bruit une nouvelle fois, puis, lorsque le corps de l'animal fait disparaître la lune, je reviens à la réalité. Mon visage sombre peu à peu dans la panique jusqu'à l'impact qui cette fois à fait trembler la terre. Je me retrouve écraser entre ses deux immense pattes et me voilà … en train de me faire lécher à mort. Je me mets à rire au éclat, n'ayant pas l'habitude de ce genre de bizutage.

«-Arrête ! C'est bon, je me rends !»


Il cesse puis me regarde de ces grands yeux bleus clairs. Il avait vraiment quelque chose qui m'attirait en lui, sa lueur dans le regard … Je m'extirpe de lui puis pose mon front sur le sien.

«-Et si tu venais avec moi ? … Je voyage beaucoup, tu verras d'autre paysage … Je promets de protéger, mon ami ...»

Il se relève à son tour puis me lèche tout le visage. J'imagine que je pouvais prendre ça pour un oui. Je m'avance pour reprendre mes affaires puis je me retourne, il n'était déjà plus là. Je fronce les sourcils, décidément, sa furtivité est remarquable sauf lorsqu'il s'agit de sauter sur les autres.

«-Hey ! Où es-tu ?»

Je regarde toujours attentivement les environs, je le vois dépasser la tête un peu plus loin puis disparaît de nouveau. Il voulait que je le suive, cependant, ce n'était pas le chemin que je voulais prendre. Intrigué avant tout, je m'engage sur cette voie en le suivant jusqu'à arriver devant une clôture à la l'orée du bois.

«Curieux … Voilà un enclos pour bête.»

J'avais beau regarder de gauche à droite, de haut en bas, je ne voyais aucun animal à l’intérieur, sauf cette homme qui accourt vers nous, légèrement affolé et surtout, en chemise de nuit. Je le laisse s'approcher tout en m'interrogeant sur ce qu'il me voulait.

«-Hey vous là ! Que faites vous dans l'enclos ? Vous n'êtes pas un voleur au moins ?!

-Comment ?»

Je tente de tout remettre dans l'ordre essayant de remémorer les événements passés.

«-Comment avez-vous passé la barrière ?
-... Quelle barrière ?»

Je passe ma main sur le visage. Comment ai-je pu omettre une barrière ? Mon état second ne doit pas être beau à voir. Je passe ma main dans le pelage de la bête.

«-J'imagine qu'il est à vous …
-Elle … Et oui, elle est à moi.»

Je vois, c'était sans doute trop beau pour être vrai … Pourtant, je me souviens d'une des choses que le soûlard m'avait dit avant de se mettre à ronfler. Je devais être dans la réserve naturelle, Lëanya lieu pour les montures, et elle devait en être une.

«-Combien pour cette monture ?
-Le Lastalaica … Nous le vendons deux milles pièces d'or.»

A l'écoute du prix, j'ai eu un instant de blanc avant de me remettre d'aplomb. Ça ne pouvait qu'être une blague, le sang de lycan qui me joue des tours pour ne pas changer. Je ris.

«-Pardon, je crois que j'ai mal entendu le prix …
-Deux milles pièces d'or … Non négociable.»

Dit-il en me regardant sérieusement. Je déglutie sévèrement … Avec ce que j'ai gagné dans l’arène et mes maigres économies, j'arrive à cette somme. Je me tourne vers l'animal qui me regarde, je ne pouvais pas la laisser là, mon amie. Je recherche dans mon bardât une bourse bien cachée, mais assez conséquente. Je la lui donne en lui lançant de derrière l'enclos.

«-Les voici, le compte y est, je vous laisse vérifier …
-Il y est, je vous laisse sortir.»

Il compte rapidement pour un elfe d'un âge assez avancé. Il doit connaître le poids au gramme près des pièces, ce monde m'étonnera toujours, comme à son habitude. Le vieillard nous ouvre les portes en bois, le jour n'allait pas tarder à venir.

«-Mais dites moi … Comment allez-vous la nommer ?»


Il est vrai que je n'avais pas pensé à cette étape. Je la regarde puis lui caresse le flan, je souris.

«-Aria … La musique nous a rapproché, ce nom lui sied à merveille.»

Je quitte la réserve en compagnie d'Aria. Étrange soirée pour une étrange rencontre … Mais maintenant que j'y pense, j'ai l'impression d'oublier quelque chose.

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 


Dernière édition par Adrän Lockwood le Dim 31 Mar 2013 - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 120
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Aria.   Sam 30 Mar 2013 - 13:21

Bonjour,

Je passe juste pour te dire qu'il faut que tu rectifies un point. Un vampire ne peut pas être ivre malheureusement. L'alcool ne lui fait absolument rien, je te laisse donc modifier ce petit point avant qu'un de nous s'occupe de valider ou non ta capture Smile

Emeuh

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vendeur de Lëanya
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 40

MessageSujet: Re: Aria.   Dim 31 Mar 2013 - 22:49

Pièces d'or nécessitées: 2000 pièces d'or
Nombre de pièces d'or possedées: 2225 pièces d'or
Capture: Acceptée

Félicitation Adrän Lockwood ! Tu viens d'apprivoiser un Lastalaica !
N'oublie pas de rajouter le sigle correspondant dans ta signature ainsi que le lien du RP.

A bientôt sur les terres de Lëanya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aria.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aria.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» aria origine
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» [terminé] Ezra et Aria: Choc émotionnel.
» Arrivée au bal
» Pretty Little Liars [Drame]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Gestion des personnages :: Montures et autres boutiques-