Partagez | 
 

 Repos au bord du lac [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Repos au bord du lac [Terminé]   Sam 20 Avr 2013 - 21:03

Un marchand s’était arrêté quelques instants pour manger et boire dans la maison du lac. Malgré un soleil très présent, il faisait frais en cette période de Faunyël. Le jeune Seleris prépara son paquetage et avant de partir regarda le beau lac de l’aube depuis la fenêtre. Cela l’apaisait mais son regard fut attiré plus loin au Nord. Une silhouette assez grande apparaissait peu à peu. Un casque pointu, une carrure plutôt fine et une hache de grande taille. C’était un elfe, mais surtout un guerrier à en voir l’armure de cuir et la beauté de l’uniforme blanc et bleu. Il ne portait pas de sac de voyage, le marchand ne saisissait pas vraiment ce que pouvait faire un elfe en cet endroit. Surtout venant des forêts de la tribu de Tarik. C’était malgré tout une aubaine, il devait vendre des herbes à cette même tribu, si l’elfe avait pu les croiser, il pourrait aussi prévenir d’un éventuel danger sur le parcours. Il prit son sac et sortit de la maison en direction de l’elfe.

Kirin se demandait encore si son voyage n’était pas un peu inutile. Il était parti afin de parcourir le monde. La dernière fois qu’il l’avait fait, c’était pour mener une guerre en Angaïla mais cette fois il n’avait d’autre but que de chercher une hache de meilleure qualité que la sienne. Il savait que les nains auraient certainement des haches de meilleures qualités que ce que pouvaient faire les forgerons elfes plutôt spécialisés dans les épées et les lances. L’idée de parcourir à nouveau Angaïla ne lui semblait pas très intéressante. Il devait voir ailleurs et les humains semblaient bien plus accueillants que les lycanthropes déjà en guerre, les vampires ne lui inspirant que crainte. Il avait parcouru Evanya vers l’Ouest jusqu’à arriver dans les forêts de la tribu de Tarik. Il avait d’ailleurs rencontré quelques patrouilleurs plutôt cordiaux qui l’avaient aidé à trouver son chemin vers le Sud, en direction de la capitale des hommes. Au loin se trouvait le lac de l’aube, il était magnifique, bien plus beau que le lac des mystères qu’il avait déjà vu en Angaïla. Il vit une maison plutôt accueillante de loin et décida de s’y rendre. Un homme sortit de la maison et se dirigea vers lui, il portait un gros paquetage et lui fit rapidement penser à un commerçant. Les mètres les séparant s’amenuisèrent jusqu’à ce que l’homme fasse un signe à Kirin de la main, l’invitant à le rejoindre.
-Salutations messires elfe. Je suis Seleris, marchant de la Cité de l’Aurore.
-Salut à toi Seleris, je suis Kirin, paladin d’Evanya.
-Paladin dites-vous ? Où est votre cheval ? C’est la tribu de Tarik qui s’en est occupé ? Grands dieux, je savais que je n’aurais pas du me lancer pour le Nord !
-Quel cheval ? Je marche seul et j’avoue ne pas être à l’aise sur un cheval. Ces créatures méritent de vivre leur vie sans qu’un grand elfe comme moi vienne lui courber le dos.
-Ah ? Je pensais que les paladins avaient forcément un cheval. Peut-être est-ce uniquement chez les humains ou bien je suis peut être juste ignorant.
Kirin se mit à rire voyant Seleris faisant un léger sourire ironique. Cette rencontre était amusante.
-Non je vous avoue que le titre de paladin est assez vague même pour moi. On me nomme paladin du sentier d’Artor car je suis son protecteur et cela jusqu’à la mort. Le cheval je l’ai remplacé par une hache.
-Oh je vois, je ne connais pas ce lieu personnellement. Ce doit être en terre elfe. Je venais vers vous pour savoir si ce n’était pas trop tendu au Nord.
-Non, j’ai rencontré des hommes qui m’ont même aidé à trouver mon chemin dans la forêt. Mais vous, cette maison n’est-elle pas la vôtre ?
-Oh non, c’est la maison du lac, un lieu de repos pour les voyageurs ou simplement ceux qui veulent un endroit calme.
-C’est parfait !
-Bon je ne vais pas vous retenir paladin Kirin. J’ai hâte de faire des affaires au Nord maintenant, bonne journée à vous !
-Bonne journée Seleris.

Rejoignant la maison du lac, Kirin se sentit comme attiré par cette étendue d’eau. Il s’avança vers celle-ci et posa sa hache à ces côtés. Il sortit de sa sacoche quelques légumes et fruits qu’il avait put trouver sur son chemin dans la forêt. Il s’assit alors au bord du lac et retira son casque qu’il déposa à côté de sa hache. Le soleil était au rendez-vous et un léger vent frais venait caresser son visage et sa chevelure. Cet endroit était parfait, il dormirait certainement ici, il ferait un feu un peu plus tard pour écarter les éventuelles créatures de la nuit.


Dernière édition par Kirin Eldor le Sam 27 Avr 2013 - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Sam 20 Avr 2013 - 21:52


Aurore n'était toujours pas partit de la cité de l'Aurore, son affection pour celle-ci était trop importante. Ou peut-être était-ce une autre raison qui la poussait à rester ? Parcourant les rues étroites de la cité, la jeune fille était en pleine réflexion. Et comme à chaque fois qu'elle baissait sa garde les émotions des autres l’envahissaient, lui donnant cette impression de manquer d'air, d’oppression constante. Elle avait donc pris la direction du Lac, endroit qu'elle affectionnait particulièrement pour son calme et sa beauté. Elle savait qu'elle y serait en paix, qu'elle pourrait s'y reposer pour réfléchir et peut-être pourquoi pas prendre un peu le soleil. Sa tenue était plutôt légère, une robe de couleur crème qu'elle abordait de temps en temps, aucune arme si ce n'est son sourire qu'elle avait en permanence sur ses lèvres. Avec elle, la jeune fille avait emporté un petit panier, qu'elle avait soigneusement remplit de fruit, d'eau et une petit couverture.

Les derniers événements lui avait appris que le Lac n'était plus très sûre, elle ne s'arrêta donc pas au bord de celui-ci mais poursuivit jusqu'à la maison. Un abri qu'elle affectionnait tout autant que le Lac en lui-même, une maison en bois, protègent du vent, sublimé par plusieurs petites fenêtres et un petit coin ouvert sur son devant. La vue qu'elle offrait sur l'eau, apaisait souvent Aurore. Elle espérait qu'il n'y aurait personne et surtout pas un jeune couple en pleine occupation.


Doucement, ses lèvres s'entrouvrirent laissant entendre une petite voix qui fredonnait une comptine que les enfants chantaient souvent. Elle s'avança enfin jusqu'à la maison avant d'y rentrer puis d'y ressortir tombant sur un elfe... Elle cessa immédiatement de chanter écarquillant les yeux. Qu'est-ce qu'un elfe faisait ici? Si on lui avait dit qu'elle rencontrerait un elfe en Oryenna dans la cabane jamais elle n'aurait cru la personne. Surtout qu'Aurore avait de vague souvenir des elfes et aucun ne lui avait paru amicale, pour elle ils se sentaient simplement supérieur au Humain un peu comme les vampires. Elle haussa les épaules refoulant ses préjugés, cela ne lui ressemblait pas d'avoir des aprioris sur les personnes, comme à son habitude elle dessina sur ses lèvres un large sourire chaleureux. Avant de se faire entendre :

- « Bonjour, j'espère que ma présence ne vous dérange pas ? Vous venez aussi profiter du calme du Lac? C'est le plus beau lac que je connaisse. Si calme, reposant, je ne suis pas sûre que dans une autre contré il est un lac qui puisse faire rivalité avec celui-ci. Vous venez de loin? »

Comme d'habitude la jeune fille posait les questions qui lui passaient par la tête, elle en avait même oublié les formules de politesse, ainsi que de se présenter. Elle finit par déposer son regard sur l’elfe afin de l’observer avec plus de minutie. La première chose qu’elle remarqua était sa taille importante, il était beaucoup plus grand qu’elle et elle dut légèrement lever la tête pour observer son visage. Il avait des traits plutôt fin mais à la fois sévère, de long cheveux blond qui l’interpella généralement, c’est vrai que les elfes laissaient pousser leurs cheveux, qu’ils soient femme ou homme. Il était vêtu d’une tenue qu’elle ne connaissait pas, était-il important ? Ses yeux descendirent vers sa hache, une arme aussi grande.. Elle devait être lourde, comment faisait-il pour la porter ? Elle en perdit presque son sourire. Elle reprit la parole, perplexe :

- « Excusez-moi, je ne me suis pas présenté je m’appelle Aurore, Aurore Badry. Vous êtes soldats ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 21 Avr 2013 - 0:29

Le soleil continuait sa longue aventure dans ce ciel dégagé de Faunyël. Kirin ne se rendait pas compte du temps qui passait à contempler le lac et cet étrange calme qui y régnait. Il s’allongeait dans l’herbe et observait les rares tâches nuageuses qui parcouraient le ciel et souriait de voir un ciel aussi bleu. D’un coup il se leva, il venait d’entendre un bruit dans la maison du lac, probablement la porte venait de s’ouvrir, une personne y était. Il marcha d’un pas silencieux jusqu’à l’entrée de l’édifice et vit sortir une jeune femme humaine en robe légère de couleur crème. Elle s’arrêta nette devant lui et dit :
-Bonjour, j'espère que ma présence ne vous dérange pas ? Vous venez aussi profiter du calme du Lac ? C'est le plus beau lac que je connaisse. Si calme, reposant, je ne suis pas sûre que dans une autre contré il est un lac qui puisse faire rivalité avec celui-ci. Vous venez de loin ?

Son sourire était aussi délicat que celui des jeunes elfes de son village. Ce territoire semblait paisible et rempli de belles rencontres. La femme parla du calme et de la beauté du lac de l’aube, une réflexion qu’il se faisait depuis tout ce temps qu’il avait passé à contempler le lieu. La jeune femme ne laissa pas l’elfe répondre et reprit en se présentant. Cette fois, elle l’avait parcouru du regard et s’était arrêtée sur la hache qu’il tenait dans la main droite. Son beau sourire s’estompa légèrement et ses paroles devinrent plus solennelles :
-Excusez-moi, je ne me suis pas présenté je m’appelle Aurore, Aurore Badry. Vous êtes soldats ?

Kirin n’arrivait pas à savoir si cette question était inspirée par l’inquiétude. Il accepta malgré tout l’idée qu’une jeune femme désarmée devait forcément vérifier l’identité d’un homme portant une hache lourde, surtout si elle était seule face à ce guerrier. Il tenta alors de la rassurer d’une voix calme et douce :
-Salutations Aurore. Je suis Kirin Eldor, paladin du sentier d’Artor. Je viens de loin oui, un lieu reculé du Sud de la terre des elfes. Je n’ai pas pour habitude de parcourir le monde mais parfois, pour mieux apprécier ce que l’on a, il est bon de s’en écarter. Ma hache ne vous a pas trompée, elle me sert habituellement à protéger les arbres et elfes qui m’entourent chez moi, en Artor. Mais lors de mes voyages, c’est pour me protéger moi que je la porte. Mais ne soyez pas inquiété, face à une fleur de la terre des hommes, je ne suis qu’un papillon qui butine à vos douces paroles.

Kirin qui avait laissé son casque et sa sacoche près du lac invita d’un signe de la main la jeune femme à le suivre :
-Suivez-moi je vous prie, je regardais la splendeur de ce lac couplée à ce beau ciel de Faunyël. J’ai encore quelques murs des bois si les fruits sont à votre goût. Et dites-moi en chemin ce qu’une jeune femme esseulée vient faire au bord du lac de l’Aube.


Dernière édition par Kirin Eldor le Sam 27 Avr 2013 - 16:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 21 Avr 2013 - 12:20

-Salutations Aurore. Je suis Kirin Eldor, paladin du sentier d’Artor. Je viens de loin oui, un lieu reculé du Sud de la terre des elfes. Je n’ai pas pour habitude de parcourir le monde mais parfois, pour mieux apprécier ce que l’on a, il est bon de s’en écarter. Ma hache ne vous a pas trompée, elle me sert habituellement à protéger les arbres et elfes qui m’entourent chez moi, en Artor. Mais lors de mes voyages, c’est pour me protéger moi que je la porte. Mais ne soyez pas inquiété, face à une fleur de la terre des hommes, je ne suis qu’un papillon qui butine à vos douces paroles.

Aurore haussa une nouvelle fois un sourcil, était-elle la seule à parler normalement ? Enfin elle avait compris le principal, il s’appelait Kirin Eldor était paladin d'un sentier qu'elle ne connaissait pas et surtout il venait de faire un long voyage pour apprécier davantage les différentes contrées. Pour le reste, c'était beaucoup plus confus. Il protégeait des arbres.. Hum pourquoi pas, après tout certaines personnes protégeaient bien un carré d'herbe, de plus les elfes étaient connu pour leur Amour de la nature... Mais à ce point-là, cela surpris légèrement la jeune fille qui ne manquerait pas de lui poser la question. Elle se remémora ensuite de la dernière phrase de l'elfe... Il voulait butiner quoi ? Les douces paroles d'une fleur ? Hum, Aurore resta un long instant à réfléchir à la métaphore finissant par conclure que l'elfe devait être plutôt âgée et que comme toute personne dans la force de l'âge il préférait utiliser des jolies phrases plutôt que de parler sans réfléchir. Finalement, ce n'était peut-être pas une mauvaise chose, elle devrait y penser elle aussi. Elle n'eut pas le temps de répondre que déjà le soldat poursuivit

-Suivez-moi je vous prie, je regardais la splendeur de ce lac couplée à ce beau ciel de Faunyël. J’ai encore quelques murs des bois si les fruits sont à votre goût. Et dites-moi en chemin ce qu’une jeune femme esseulée vient faire au bord du lac de l’Aube.

Aurore ne refusa pas l'invitation suivant l'elfe avec calme, comme à son habitude la jeune fille ne se méfiait pas, a tort ou à raison. Ainsi il voulait savoir ce qui l’amenait au lac, une chose était sur elle n'allait pas lui dire que les émotions des personnes l'entourant l’oppressaient et qu'elle avait donc besoin d'air. Il la prendrait certainement pour une folle et pour la jeune fille il fallait mieux éviter ça. Elle garda donc sa joie de vivre habituel ainsi que son sourire sur ses lèvres. Aurore tourna plusieurs fois une phrase dans sa tête avant de répondre, elle n'aimait pas mentir donc elle devait s'arranger pour dire la vérité sans trop en dire non plus.

- « Je serais ravie de partager vos mûres avec vous Kirin. Pour vous répondre, j'avais besoin de respirer, la cité m'oppressait légèrement aujourd'hui, de plus le contact avec la nature m'apaise, et puis elle au moins elle ne ressent rien de perceptible. Quand j'ai besoin de réfléchir j'aime venir au bord du Lac. C'est ici que mes parents adoptifs m'ont trouvés et j'ai l'impression d'être plus proche de mes origines. Vous devez trouver ça étrange non? »

Aurore s’arrêta à l’emplacement que lui avait indiqué l’elfe, elle était parvenue à dire la vérité sans parler de sa capacité de percevoir les émotions, ce qui était au fond une très bonne chose. Elle s’installa sur l’herbe, déposant son regard sur l’eau du Lac, le reflet du soleil sur celui-ci était encore plus beau que celui de la lune en pleine nuit. Elle se remémora les rumeurs qui avaient tant fait parler du Lac, l’animal marin, les lucioles, les fées. L’elfe en avait-il entendu parler ? Elle poursuivit donc simplement :

- « Eh puis d’ici peu je vais faire comme vous, voyager. Il est temps que je découvre de mes propres yeux les contrées qui nous entourent. J’espérais voir l’animal marin du lac ou les lucioles avant mon départ mais après tout, si les rumeurs disaient vrai je pense qu’il y a un moment déjà que quelqu’un aurait pu les voir n’est-ce pas ? Vous avez déjà entendu les rumeurs tournant autour du lac ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 21 Avr 2013 - 13:19

Je serais ravie de partager vos mûres avec vous Kirin. Pour vous répondre, j'avais besoin de respirer, la cité m'oppressait légèrement aujourd'hui, de plus le contact avec la nature m'apaise, et puis elle au moins elle ne ressent rien de perceptible. Quand j'ai besoin de réfléchir j'aime venir au bord du Lac. C'est ici que mes parents adoptifs m'ont trouvés et j'ai l'impression d'être plus proche de mes origines. Vous devez trouver ça étrange non ?
La jeune femme se confiait à Kirin avec sincérité. Celui-ci restait calme et arrivé là où était encore posé son casque et sa sacoche, il s’assit alors qu’Aurore termina par :
-Eh puis d’ici peu je vais faire comme vous, voyager. Il est temps que je découvre de mes propres yeux les contrées qui nous entourent. J’espérais voir l’animal marin du lac ou les lucioles avant mon départ mais après tout, si les rumeurs disaient vrai je pense qu’il y a un moment déjà que quelqu’un aurait pu les voir n’est-ce pas ? Vous avez déjà entendu les rumeurs tournant autour du lac ?

Il se souvint alors de ce que lui avait dit un des veilleurs de la tribu de Tarik au sujet de choses étranges que l’on pouvait parfois apercevoir sur le lac. C’était probablement des mirages interprétés par des voyageurs fatigués. Il répondit alors en invitant Aurore à s’asseoir.
-Oh j’ai entendu une rapide rumeur sur des choses étranges qui pouvaient parfois se passer sur le lac. Je ne savais pas qu’un animal marin avait été vu. Disons que mon idée de rester au bord du lac pour la nuit n’était peut-être pas si bonne. Je me coucherais devant la maison si vous comptez y passer la nuit.
Il prit quelques mûres et en déposa quelques unes sur sa sacoche prêt d’Aurore. Il se remémora les différents points qu’avait abordés Aurore.
-Je vous comprends au sujet des villes. Plus les gens se retrouvent dans un même lieu plus ils sont stressés et courent partout. J’ai plus âme à me reposer dans ma maison à lire ou alors parcourir les bois pour surveiller qu’aucuns dangers ne viennent obscurcir la quiétude des elfes de mon village. Si vous comptez partir en voyage, je vous déconseille de partir seule. Les dangers en Ephaelya sont nombreux et les voyageurs sont plus souvent des soldats ou des marchands ambitieux. Que feriez-vous si en allant vers Evanya vous rencontriez une meute de loup affamée ?

Kirin se souvint que de nombreuses entreprises gagnaient leur pain en transportant les voyageurs entre différents points importants du monde.
-Tiens, vous pourriez chercher une entreprise de transport en Oryenna pour sécuriser vos déplacements. Au sujet des entreprises, que faites-vous dans la vie ? J’aimerai en savoir plus sur vous.
Kirin laissa la jeune humaine répondre mais son regard se porta sur l’étendu d’eau. Après l’annonce d’une créature pouvant surgir des eaux, celui-ci n’appréciait plus autant la vue de ce lac. Se battre pour lui n’était qu’un moyen de protéger des gens, cette fois, s’il fallait protéger quelqu’un, ne serait-ce pas plus raisonnable de s’écarter de ce lieu et continuer cette discussion ailleurs ? Il regarda Aurore et la beauté de son visage retira toutes ses sombres pensées. Il était étonné qu’une jeune femme humaine se balade seule dans un lieu dont on disait qu’il pouvait être dangereux. Alors qu’aurore répondait, il fit comme il aurait fait avec une elfe sans arrières pensées. Il approcha sa main du visage d’Aurore afin de sentir sa peau sur la sienne. C’était une façon de faire là où il était, c’était un moyen de mieux se connaître. Il ne s’attendait pas à ce que son interlocutrice ne comprenne pas son geste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 21 Avr 2013 - 20:07

Aurore gardait un sourire sur ses lèvres, comme à son habitude la jeune fille prenait plaisir à échanger avec les autres. Elle répondit à l'invitation en s'installant proche de lui sur l'herbe. Elle continuait à regarder l'elfe, cherchant à s’imprégner de ses traits, surtout à le comprendre. Il n'avait pas l'air comme les autres elfes qu'elle avait déjà rencontrés. Il n'était en rien supérieur à elle et avait l'air d'apprécier la discussion. Peut-être c'était-elle trompé ? Il n'était peut-être pas aussi vieux que ce qu'elle avait imaginé. En même temps pour Aurore, il était difficile de supposer avec certitude l'âge d'un elfe, ils vivaient beaucoup plus longtemps que les humains, encore un autre point commun avec les vampires.

-Oh j’ai entendu une rapide rumeur sur des choses étranges qui pouvaient parfois se passer sur le lac. Je ne savais pas qu’un animal marin avait été vu. Disons que mon idée de rester au bord du lac pour la nuit n’était peut-être pas si bonne. Je me coucherais devant la maison si vous comptez y passer la nuit.

Aurore, se pencha légèrement en arrière afin d'observer le ciel et ses nuages, formant différents symboles faisant penser à des animaux ou des objets du quotidien. Elle releva la tête pour observer les mûres que l'elfe venaient de déposer juste à côté d'elle, par politesse et gourmandise elle en prit plusieurs et les porta à ses lèvres. Elle les plaqua à l'aide de sa langue sur son palais et en savoura la texture et le gout. La jeune femme avait toujours apprécié les fruits et la fraîcheur qu'ils apportaient.

Je vous comprends au sujet des villes. Plus les gens se retrouvent dans un même lieu plus ils sont stressés et courent partout. J’ai plus âme à me reposer dans ma maison à lire ou alors parcourir les bois pour surveiller qu’aucuns dangers ne viennent obscurcir la quiétude des elfes de mon village. Si vous comptez partir en voyage, je vous déconseille de partir seule. Les dangers en Ephaelya sont nombreux et les voyageurs sont plus souvent des soldats ou des marchands ambitieux. Que feriez-vous si en allant vers Evanya vous rencontriez une meute de loup affamée ?
Tiens, vous pourriez chercher une entreprise de transport en Oryenna pour sécuriser vos déplacements. Au sujet des entreprises, que faites-vous dans la vie ? J’aimerai en savoir plus sur vous.


Aurore termina ses mûres avant de répondre, pour beaucoup le conseil de l'elfe était intéressant et d'ailleurs tout à fait normal. Pour beaucoup, il était suicidaire pour une femme de faire un voyage aussi long seule et surtout très dangereux. Mais pas pour Aurore, pour la jeune fille rien ne pouvait lui arriver, encore une idée insouciante. Certainement dû à son âge mais pas seulement, Aurore était persuadé que toute situation avait une raison, un but, un objectif, que rien n'arrivait par hasard. Et d'ailleurs chaque situation la renforçait dans cette idée, si elle ne s'était pas fait agresser par un Pharcos jamais elle n'aurait rencontré Adrän, jamais elle ne l'aurait suivi et donc elle ne se serait jamais fait recruter par la guilde de l'équilibre. La jeune fille n'était pas certaine que l'elfe pourrait comprendre ça, mais elle ne pouvait pas lui donner raison. C'est donc avec un sourire toujours aussi joyeux qu'elle lui répondit :

- Je ne pense pas avoir besoin de mercenaire ou d'entreprise pour mon voyage. Si j'étais accompagné par des gens que je devrais payer, il n'aurait pas la même signification et ne m'apporterait pas ce que je recherche. Je pense que rien n'arrive sans raison et si comme vous le dites si bien une troupe de loups affamés venaient à ma rencontre et que je perdais la vie, c'est que cela devait se passer ainsi. Ou alors peut-être que je ferais une nouvelle rencontre, d'une personne qui viendrait à mon secours, ce qui me ferait évoluer davantage. De toute façon je suis certaine que si une troupe de loups s'approchaient de moi je pourrais les sentir venir avant même qu'ils pensent à m'attaquer, il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir.

Alors que la jeune fille allait poursuivre ses explications et développer ses arguments, le regard perdu dans le vide. Elle sentit une chaleur se déposer sur sa joue, sa réaction ne ce fit pas attendre elle sursauta légèrement avant de retirer la main de l'elfe. Cependant, elle ne se mit pas en colère, la tonalité de sa voix ne s'éleva pas non plus. Son regard se déposa immédiatement sur l'homme, elle ne ressentit aucune émotion déplacé de sa pars ce qui la rassura immédiatement. Elle se pinça la lèvre inférieure, réfléchissant à ce qu'elle devait lui dire... Peut-être était-ce une coutume elfique ? Ou alors il arrivait à garder pour lui ses émotions chose qu'elle n'avait encore constatée chez personne. Il la prenait peut-être pour une femme de charme ? Avec sa tenue cela était possible... Elle se repinça la lèvre inférieur, mal à l'aise. Ses lèvres s'entrouvrirent bafouillant :

- Je... Je ne suis pas une courtisane.. Dé-désolé...

Aurore resta sur place, une autre fille se serait certainement mit en colère, ou aurait pris la fuite mais pas elle. Après tout jusqu'à présent, elle ne se sentait pas menacé par l'elfe alors pourquoi cela devrait changer ? Elle regarda l'homme, et reprit la parole tout en douceur, plus sereinement sans bafouiller :

- Pardonnez ma réponse aussi rapide, j'ai étais surprise par votre geste. Dois-je comprendre un sous-entendu ? Ou est-ce que c'est une façon de s'exprimer pour votre peuple ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 21 Avr 2013 - 21:34

Les paroles de l’humaine révélaient une certaine insouciance. Comment pourrait-elle ressentir la présence d’une meute de loup, elle qui avait été surprise par un guerrier en armure en plein jour ? Malgré cela, il comprit le point de vue qu’elle porta sur les mercenaires. Partir en voyage est une idée, mais s’entourer d’inconnus pour se protéger peut retirer tout le charme du voyage. Il porta alors sa main sur la joue d’Aurore. Elle était chaude, réchauffée par le soleil, mais aussi douce que les plus douces peaux d’elfes qu’il avait pu toucher. A peine l’avait il effleurée que celle-ci rejeta sa main et resta pensive. Elle bégaya une réponse qui le mit dans l’embarras :
-Je... Je ne suis pas une courtisane… Dé-désolé...

Il fut alors honteux de son geste, il n’avait pas pour habitude de prendre une étrangère pour un elfe de son village mais il n’avait jamais rencontré si chaleureuse compagnie en dehors des elfes de sa terre. Son geste était déplacé et il s’en rendait bien compte à voir la réaction d’Aurore. Il réfléchit quelques instants afin de s’excuser au mieux mais la jeune femme reprit alors avec plus de tenu :
-Pardonnez ma réponse aussi rapide, j'ai été surprise par votre geste. Dois-je comprendre un sous-entendu ? Ou est-ce que c'est une façon de s'exprimer pour votre peuple ?

Sa réponse était remarquable d’empathie. Elle avait au moins saisi que ce n’était pas un geste déplacé, comme si elle avait pu lire dans son esprit. Il en fut quelque peu désappointé. Il la regarda pour mieux juger la situation, elle attendait avec impatience sa réponse. Cela lui rappela le moment où elle avait vu sa hache et lui avait demandé s’il était guerrier, afin de savoir si elle devait se méfier probablement. Cette fois encore, elle se méfiait, c’était certain. Il recula légèrement afin de laisser à Aurore un peu plus d’espace, pour lui faire comprendre par le geste qu’il s’excusait et maria ensuite ce mouvement à la parole :
-Pardonnez-moi Aurore. J’avoue avoir pris des aises que je me permets parmi les miens. Je n’ai pas pour habitude de rencontrer des gens comme vous. D’ailleurs cela m’intrigue, vous me feriez presque penser aux rumeurs qui courent autour des prêtresses elfes. Vous réagissez naturellement à mon geste mais après réflexion, vous répondez vous-même à ma place. Seriez-vous une prêtresse du peuple des hommes ?

Cette question était étrange se disait-il. Mais elle n’avait pas encore répondu à sa question, ce qu’elle faisait dans la vie. Et à présent, elle lisait presque dans ses pensées. Kirin espérait ne pas être trop oppressant, après avoir caressé son visage, acte qu’il comprit déplacé, il insistait à nouveau pour connaître l’activité d’Aurore. Il répondit lui-même à la question avant d’écouter la réponse de la jeune femme. Elle devait être membre d’une riche famille, sinon elle ne serait pas à se balader en Oryenna en robe. Mais pourquoi était-elle seule ? Rien ne lui semblait avoir de sens, les humains étaient certainement bien différent de ce qu’il connaissait, il avait hâte d’en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Lun 22 Avr 2013 - 11:43


L'elfe semblait aussi mal à l'aise que la jeune femme et semblait avoir pris conscience de son comportement. Aurore resta un instant perplexe, se regardant avant de le regarder. Avait-il ressenti son mal à l'aise? Impossible, elle n'était pas capable d'une chose pareille, enfin pas pour le moment. Kirin se recula afin de laisser plus de place à Aurore qui ne vit en ce geste, qu'une confirmation de la gène de l'elfe. Enfin au moins il ne l'avait pas pris pour une courtisane c'était le principal. Il finit par accompagner son geste à la parole.

- Pardonnez-moi Aurore. J’avoue avoir pris des aises que je me permets parmi les miens. Je n’ai pas pour habitude de rencontrer des gens comme vous. D'ailleurs cela m’intrigue, vous me feriez presque penser aux rumeurs qui courent autour des prêtresses elfes. Vous réagissez naturellement à mon geste mais après réflexion, vous répondez vous-même à ma place. Seriez-vous une prêtresse du peuple des hommes ?

Aurore ne put s'en empêcher et se mit à rire, d'un rire léger aussi doux que la tonalité de sa voix. Elle était à la fois surprise et flatté, d'un pars il l'avait presque prise pour un elfe, suite à son comportement alors que physiquement, Aurore ne pensait pas avoir leur beauté ni leur taille. Puis ensuite lui demander si elle était prêtresse là, elle n'avait pas plus s'empêcher de rougir et deux petits taches rosées c'était installées au niveau de ses joues. Elle ignorait à quoi correspondaient vraiment les différents rangs hiérarchiques des autres races. Elle prit la peine de réfléchir, finissant par conclure que les prêtresses devaient être des sortes de conseiller. Son rire diminua petit à petit et les fines lèvres de la jeune femme finirent par se ré-ouvrir laissant entre une nouvelle fois le son de sa voix :

- Je ne suis pas prêtresse, je ne sais pas à quoi cela correspond pour votre peuple, mais je n'en est ni la prestance ni la maturité d'en être c'est certain. Je ne suis qu'une jeune humaine fille d'aucune personne importante, je crois. Si vous voulez me situer dans ma hiérarchie, je dirais que je suis celui au plus bas niveau de celle-ci. Quand à ma réaction, je n'ai pas pour habitude de réagir aussi brutalement, comme je vous l'ai dit je pense qu'aucune personne n'agit sans raison. Au lieu de laisser ma spontanéité réagir en premier, j'aurais dû vouloir comprendre. Votre comportement ne laisse rien paraître de néfaste, je n'avais donc aucune raison de méfier. Et puis si jamais vous aviez eu...

Aurore s'arrêta, repensant à ce qu'avait dit l'elfe juste un peu avant, il avait parlé de rumeurs aux sujets des prêtresses, de quoi pouvait-il bien parler ? Avait-elle une sorte de sixième sens elle aussi? Avant même de lui poser la question, l'esprit d'Aurore enclencha son mécanisme de réflexion. Était-elle issue d'une union impossible entre une humaine et un elfe? Hum non impossible, elle n'avait aucuns traits physique des elfes, pas d'oreilles pointues, petite taille, pas d’aisance naturelle. Elle rejeta immédiatement l'idée et poursuivit enfin sa réponse :

- Je me demandais, vous parlez de rumeurs aux sujets des prêtresses ? C'est à dire ?

Cette fois-ci Aurore laissa le temps à l'elfe de répondre, son esprit vagabondait comme à son habitude à imaginer les réels parents qu'elle pouvait avoir. Toutes les suppositions y passaient, même les plus improbables. Elle avait repris son sourire habituel, savourait une nouvelle fois les rayons du soleil qui diminués au fil que le temps avançait. Le temps, la jeune fille n'y pensait même pas, après tout rien ne l’obligeait à partir elle n'avait aucune obligations, plus de famille, plus de point d'attache. Elle soupira, attristé par ses propres pensées qui commençait à devenir négatif, à trop vouloir connaitre des réponses elle finissait par en oublier l'essentiel, vivre. Aurore cherchait constamment des livres, des personnes qui seraient susceptible de la renseigner, tous les livres de la bibliothèque de la cité de l'Aurore sur le peu de sujet parlant de don ou de magie y étaient passés. Réellement plus rien ne l'attendait dans cette cité et pourtant elle ne parvenait pas à partir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 16:12

Kirin voyait bien que son geste était excusé, il saurait faire plus attention à l’avenir. La jeune femme rit légèrement à sa question sur les prêtresses. Elle expliqua qu’elle n’était pas une haute représentante de la race des humains et demanda plus d’explications sur les rumeurs à propos des prêtresses de la race d’Evanya. Kirin avait beau être un elfe, il n’avait que rarement vu des prêtresses dans son village. Elles dégageaient toujours une aura de calme et imposaient son respect. Il savait que la plupart étaient liées à la déesse Sên, mère des forêts d’Ephaelya mais n’avait jamais présenté une forte spiritualité, prenant plus de temps à étudier la faune et s’entraîner au combat. Son éducation se basait surtout sur l’étude des animaux, de la poésie et de la philosophie. Il répondit à Aurore en tentant de bien expliquer qu’il était possible qu’il se trompe :
-Oh vous savez, les rumeurs embellissent souvent la réalité. Les prêtresses d’Evanya sont des adoratrices de la déesse de la nature, Sên. Elles ont la possibilité d’apaiser les cœurs de ceux qui sont dans la forêt. Certains disent qu’elles sont traversées par la volonté de la déesse et peuvent alors voir le passé comme le présent et percer les secrets les plus enfouis dans la mémoire des vivants. Elles ont une empathie remarquable envers ceux avec qui elles conversent. En vous comparant aux prêtresses, je voulais parler de ce que vous véhiculez, une certaine empathie et une grande douceur.

Kirin se posait toujours la même question, ce que faisait Aurore dans la vie. Mais à voir la tournure de la discussion, il n’arrivait pas vraiment à motiver son interlocutrice à répondre. Il savait qu’elle n’était pas prêtresse, qu’elle venait se reposer ici pour s’éloigner du tumulte de la capitale et qu’elle n’était pas de la noblesse d’Oryenna. Elle souhaitait aussi partir et voyager, ce qui semblait pour l’elfe un peu prématuré pour une jeune humaine sans défense. Il retenta sa chance en posant la question en y répondant lui-même pour l’inviter à suivre son initiative :
-Je vous avoue que lorsque l’on est garde champêtre, on n’a pas grand loisir de voyager en dehors du domaine que l’on protège. Mon explication sur les prêtresses n’est surement pas la meilleure. Je connais mieux les races de la forêt que les humains, les nains ou les semi-hommes. Je passe le plus clair de mon temps à me documenter sur les plantes et animaux qui m’entourent afin de mieux saisir les règles qui entourent la vie de la nature. Je ne sais pas pour vous, mais on ne peut pas dire pour moi que je sois un grand érudit des choses des elfes et des humains. Quel est votre travail actuellement, vous avez certainement une spécialité, couture, écriture, chant, agriculture, cordonnerie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 17:32

Aurore observait le reflet du soleil sur les mouvements de l'eau du Lac, le vent le balayait avec une certaine douceur et le bruit de celui-ci sur le feuillage des arbres environnant n'apportait qu'une once de fraîcheur supplémentaire. Les rayons caressaient la peau pâle de la jeune fille, lui procurant une sensation de bien-être, la voix de l'elfe ne fit que confirmer cette sensation d'apaisement et complétait parfaitement l'ambiance environnante. Aurore écouta avec beaucoup d’intérêt l'explication de Kirin au sujet des prêtresses, enfin surtout les rumeurs qui circulaient à leurs sujets. Ainsi c'était visiblement de grandes dames étant en relation étroite avec la divinité Sên. Ce n'est pas ce qui marqua le plus l'esprit d'Aurore mais plutôt le fait qu'elles semblent avoir aussi une ouverture vers les autres, une empathie plus développée que les autres personnes. Est-ce que c'était également le cas pour elle ? Est-ce que son don aurait à voir avec l'empathie, après tout cela serait un nom plus que convenable pour cette performance inconnue. L'elfe avait fini par conclure la discussion sur les prêtresses en confirmant qu'Aurore dégageait aussi cette douceur et cette forme d'Empathie, cela surprit légèrement la jeune fille qui n'avait aucune conscience de l'esprit qu'elle véhiculait.

Kirin s'arrêta ensuite, observant davantage Aurore. Il avait l'air de se poser encore beaucoup de questions à son sujet, ce qui une fois encore prouva à Aurore que les rumeurs circulants sur les elfes étaient erronées. Kirin était curieux, agréable et visiblement pas du tout fermé aux autres races, ce qui allait à l'encontre de tout ce qu'avait pu entendre Aurore aux sujets des elfes. Les lèvres de l'elfe s'entrouvrirent et la jeune fille posa enfin son regard sur lui :


- -Je vous avoue que lorsque l’on est garde champêtre, on n’a pas grand loisir de voyager en dehors du domaine que l’on protège. Mon explication sur les prêtresses n’est surement pas la meilleure. Je connais mieux les races de la forêt que les humains, les nains ou les semi-hommes. Je passe le plus clair de mon temps à me documenter sur les plantes et animaux qui m’entourent afin de mieux saisir les règles qui entourent la vie de la nature. Je ne sais pas pour vous, mais on ne peut pas dire pour moi que je sois un grand érudit des choses des elfes et des humains. Quel est votre travail actuellement, vous avez certainement une spécialité, couture, écriture, chant, agriculture, cordonnerie ?

Aurore prit le temps de bien réfléchir et de bien écouter l'occupation de Kirin. Ainsi, il protégeait un domaine mais n'était visiblement pas souvent en contact avec d'autres membres de sa race. Par choix, ou par obligation, cela restait une question à poser par la suite. En attendant, l'elfe attendait la réponse de l'humaine et elle se devait lui répondre. Cependant, que pouvait-elle lui dire ? Qu'elle ne faisait rien de sa vie ? Qu'elle venait de rejoindre la guilde de l'équilibre, ordre ne respectant pas forcement les lois de sa belle contrée ? Non, impossible. Elle allait devoir répondre sans répondre, ce que finalement elle savait plutôt bien faire. Elle entrouvrit ses lèvres, qui dessinaient comme à leur habitude un sourire agréable à l’œil, puis répondit avec simplicité.

- Je n'ai jamais pris le temps de réfléchir à mon avenir.. Jusqu'à maintenant j'ai passé mon temps à rechercher des informations sur nos contrées, notre passé. J'ai voyagé avec mes parents pour trouver des réponses que je cherche encore. A présent que je me retrouve seule, je ne sais pas quoi faire. Je ne travaille pas, j'ai quitté mon habitation... Voilà pourquoi je pensais faire ce que je savais faire, voyager. Je voudrais aider qui a besoin d'aide, mais je ne suis pas certaine que ce soit possible... Je voudrais que ma vie soit dévouée pour les autres... C'est ça que je veux.

Elle s'arrêta attendant certainement une réaction de sa part, elle avait répondu avec honnête sans dévoiler ses secrets. Après tout, tout le monde posséder des informations qu'il ne souhaitait pas dire, surtout à de parfait inconnu. Elle reprit son sourire posant une question relativement simple :

- Vous aimez le contact avec les autres monsieur Kirin ? Ou le fuyez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 13:37

Kirin se demandait comment une jeune femme sans travail pouvait vivre dans une cité des hommes. Il pensait que chez les hommes, l’argent était nécessaire sous peine de finir en haillons à mendier ou trouver quelques métiers peu recommandables de roublards. Cette femme ne disait pas tout, et elle avait parlé de réponses qu’elle avait cherchée avec ses parents, qui selon ses dires ne devaient plus être de ce monde. Malgré les nombreuses questions que soulevait la réponse d’Aurore, elle posa une nouvelle question plutôt surprenante et soudaine.
-Vous aimez le contact avec les autres monsieur Kirin ? Ou le fuyez-vous ?

Le contact avec les autres ? Chez les elfes de son village, le contact était permanent lors des soirées autour du feu au centre du village. On dansait, on lisait des poèmes, on discutait, on fleuretait. Kirin se battait pour que ce genre de moments puissent se faire sans encombres et il en ratait beaucoup à veiller dans les forêts même de nuit. Il répondit à la question tout en tentant d’obtenir des réponses à son tour.
-Vous savez, là d’où je viens, le contact avec les autres est ce qu’il y a de plus beau. Je passe beaucoup de temps seul dans ma maison ou dans les bois, mais je sais apprécier les rares fois ou je peux participer aux fêtes du village. Le contact peut se traduire de bien des manières, la parole, le regard ou le toucher. En ce moment, nous sommes en contact par la voix et le regard. C’est une chose que j’aime c’est vrai. Je ne suis pas un guerrier parce que j’aime me battre, je suis un guerrier car j’aime protéger du monde extérieur les moments paisibles comme nous vivons actuellement. Et vous ? Si vous me posez la question, c’est que vous avez un avis particulier à ce sujet non ? Et quels sont ses secrets que vous avez cherchez si longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 14:44

Aurore écoutait Kirin expliquer qu'il aimait le contact avec les autres et qu'il les savourait particulièrement quand ils se présentaient. Visiblement le peuple Elfique était particulièrement attachés au lien entre les individus de la même espèce, ce qui finalement était loin d'être un tort. Il expliqua également le choix de son métier, pour le plaisir de protéger et non de tuer, une façon particulière de voir les choses. Plus que pour Aurore la finalité était la même, quelqu'un perdait la vie ou était blessé, pourquoi choisir un côté plutôt que l'autre ? Comment pouvait-on décider de qui était ennemis de qui ne l'était pas. Beaucoup de question qui encore aujourd'hui n'avait pas de réponse identique, chaque choix était propre à chacun, influençant selon l'humeur, l'envie, le désir, les sentiments. Les sentiments, encore une chose que Aurore ne comprenait pas, elle avait beau ressentir celle des autres, elle était incapable de les comprendre, a quoi bon partager une vie avec une personne qu'on finirait par faire souffrir ? A quoi partager des bons moments avec des personnes qui finiraient par vous trahir ? Alors que tout le monde avait parfaitement conscience de cela, chaque individu cherchait à trouver, à comprendre, à connaitre d’autres personnes et à tisser des liens.

Bien qu'Aurore n’ait encore jamais vécu toute ses expériences, elle les avait ressentis à travers les émotions, les rancœurs, les souffrances des autres, ce qui était finalement était beaucoup plus douloureux. Et la vie d'Aurore jusque-là se résumait à ça, éprouver les douleurs des autres sans en avoir elle-même vécu l'expérience. Elle prit tout de même la peine de répondre aux différentes questions de Kirin avec franchise :

- J'aime passer du temps avec les autres en gardant une certaine limite. Malheureusement je ne supporte pas de rester dans un groupe aux différentes émotions changeantes. Je préfère discuter avec une personne à la fois, dans un endroit calme un peu comme actuellement. Je ne peux pas avoir autant de contact avec les autres que ce que je souhaiterais.

Elle s'arrêta, réfléchissant a la suite de sa réponse, a la deuxième questions de l'elfe. Celle aux sujets de ses propres recherches, sur les réponses qu'elle n'avait pas encore trouvées. Elle se pinça la lèvre inférieure avant de tentait de répondre :

- J'ai longtemps cherché les différences entre les races, ce qui faisait leurs différences, ce qui faisait la force et le besoin de sang des vampires, la sagesse et l'agilité des elfes. Pourquoi ? Pour trouver une explication à mon propre ressentis. Je ne serais réellement l'expliquer mais j'ai l'impression de pouvoir ressentir, voir les émotions des autres. Ce qui finalement n'est pas commun pour une humaine n'est-ce pas ?

Aurore se stoppa consciente qu'elle avait certainement trop dis, elle observa l'elfe du coin de l’œil tout en jouant nerveuse avec une mèche de cheveux. Perplexe elle attendait une nouvelle fois une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 15:43

Kirin réfléchit quelques instants à la dernière réponse de l’humaine. Il se rappelait ce qu’il avait dit sur les prêtresses plus tôt dans la discussion et lui vint alors à l’esprit un texte sur les divinités du monde. Il avait parlé des prêtresses de Sên mais quelle autre déesse pouvait traduire ce genre de dons ? Il réfléchit laissant Aurore à son silence, l’endroit n’était pas le plus mauvais pour les silences. La température était agréable, le lac donnait le plus beau côté de sa splendeur. Un nom lui vint à l’esprit, Malanée. C’était une déesse qui selon lui était encore plus bienveillante que les autres d’après les poésies et autres textes à son sujet. Il se souvint des dons que pouvaient donner la déesse. La guérison, mais pas seulement. Les prêtresses pouvaient protéger les autres de leur force en prenant sur eux la douleur des autres.
-Malanée…

Il avait dit le nom de la déesse, afin de révéler ses réflexions à Aurore. Elle devait déjà avoir rencontrée des temples de Malanée dans la ville, ce simple nom pouvait déjà évoquer quelque chose dans l’esprit de l’humaine. Avait-elle tant voyagé qu’elle en avait oublié de consulter le culte de Malanée ? Celui-ci pouvait à son avis avoir des réponses intéressantes pour elle.
-Vous connaissez Malanée ? J’ai parlé tout à l’heure des prêtresses de Sên, mais Malanée correspond tout à fait à un don d’empathie. Peut être êtes vous élu de la déesse mais que vous n’avez pas compris votre don ? Malanée serait la mère des hommes mais aussi celle qui ne veut que le bien. Je sais que le culte a des dons de guérisons mais aussi la capacité de prendre sur elle la douleur des autres. Un sacrifice mais dans votre cas, vous avez peut être ce don mais ne savez pas l’utiliser. Vous prenez la douleur et les pensés des autres mais ne savez pas quoi en faire.

Kirin voyait bien qu’Aurore le regardait avec intérêt mais il se dit qu’il allait un peu loin. Une légère empathie ne pouvait être la représentation du pouvoir des divins. Il ria doucement et reprit.
-Excusez-moi… Je compare une légère empathie avec un pouvoir bien plus grand. Vous êtes certainement juste un peu trop sensible. Je me suis laissé emporter par tous les textes que je lis. Expliquez-moi comment vous ressentez ce que pensent les gens. Vous le devinez à leur humeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 18:03

Aurore écouta avec beaucoup d’intérêt chacune des réflexions et phrases que prononcés l'elfe. Pourquoi n'avait-elle pas étudié de plus près les divinités Tout ce qu'il expliquait lui semblait tellement proche d'elle, tellement improbable. Elle déposa son regard sur les lèvres de l'elfe, analysant chacune des paroles. Impossible les déesses n'étaient plus présentes depuis trop longtemps, pourquoi une déesse aurait choisi une simple humaine. Non l'elfe se faisait simplement des idées rien de plus, rien de moins.

Aurore se redressa doucement, les yeux remplis de questions, ainsi elle posséderait un don proche de celui de Malanée. Encore une chose complètement impossible et surréaliste, elle soupira doucement. Voilà qu'elle avait des informations plutôt correctement mais pas réaliste. Aurore grimaça légèrement perdu par ce qu'elle venait d'apprendre. Elle regarda une nouvelle fois Kirin qui voulait déjà en savoir davantage, il devait penser que c'était une chose facile à gérer, à expliquer ? Alors que c'était très loin d'être le cas, Aurore ne l'avait jamais maîtrisé, jamais compris non plus. C'était pour ça qu'elle faisait autant de recherche et que sa famille avait parcouru les différentes terres.

La jeune fille prit une légère inspiration avant de donner enfin une réponse, son coeur battait la chamade à la fois heureuse et inquiète de ce qu'elle venait d'apprendre. Elle devait en savoir plus, mais la peur commençait à s'installer au fond de son être :


- Je... Je n'aime pas trop en parler, je ne sais pas trop comment cela fonctionne. Je n'ai pas besoin de connaitre la personne ou pas... Si quelqu'un me croise, même sans me toucher et qu'il est en colère je le ressens. C'est comme-ci, comme-ci c'était mes propres émotions, les miennes. Cela me prend au niveau du cœur, des poumons, tout mon être tremble et ressens les sentiments d'une façon plus importante et je n'arrive pas à le contrôler ou a ne pas le ressentir. .. Je ne sais rien de plus.

Aurore s'arrêta perplexe, elle ne comprenait pas tout ou ne voulait pas comprendre. Pour elle son objectif restait le même, retrouver ses vrai parents, ses géniteurs. Elle ne pouvait pas avoir de lien avec diverses déesses, bien au contraire, elle était une simple humaine. Ou c'est ce qu'elle voulait être une simple humaine, oublier le reste, arrêtait de ressentir. D'ailleurs c'était la principale raison de ses moments de solitude, de repos et de présence au bord du Lac. Se reposer, ne plus ressentir cette fatigue cette oppression permanente.

- Cela m’oppresse souvent, j'ai du mal à respirer alors je m'éloigne... Certains personne comme vous ne dégagez rien ou presque ce qui me permet d'échanger et profiter des autres personnes. La plupart du temps je me contente de fuir et de répondre brièvement. Vous connaissez d'autre personne comme ça ? Dans votre peuple, vous vivez toujours ensemble non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Jeu 2 Mai 2013 - 21:19

Kirin écouta Aurore expliquer plus en détail la manifestation de ce qui s’avérait devenir un pouvoir qu’elle ne contrôlait pas. Ressentir les sentiments des autres devait être un avantage certain, mais elle en souffrait et cela l’épuisait. Kirin fut attristé pour elle et compris alors son besoin de solitude au bord du lac. Elle parla alors de l’elfe, disant qu’il ne véhiculait pas de sentiments forts ce qui lui permettait de ne pas souffrir de l’invasion de sentiments qu’elle ne supporterait pas. La discussion était donc possible ce qu’il avait de toute manière remarqué. Elle demanda si d’autres personnes étaient comme lui. C’était un peu étrange, comment pouvait il le savoir ? Il n’avait pas ce don lui. Il se dit que son habituel calme et sa réflexion lui permettait certainement de ne pas faire souffrir Aurore. Il ne savait pas trop quoi répondre mais surtout il ressentait une certaine impuissance face à elle, il ne semblait pas pouvoir l’aider.
-D’autres personnes comme moi… Je ne sais pas vous savez, je n’ai pas ce don. Je suppose que les enfants sont un enfer pour vous. Les elfes mettent du temps à murir et leurs sentiments sont souvent très forts. L’amour au début, la passion, puis avec l’âge une certaine forme de dépression nous habite parfois. Je n’ai pas encore vécu assez de siècles pour ressentir cette forme de désespoir, ni rencontré de femmes qui auraient pu me faire sombrer dans la tourmente. Il serait certainement difficile de trouver un lieu ou tous les elfes sont calmes. Enfin peut être les temples pour retourner au sujet des prêtresses. Mais je ne sais pas trop si je peux vous aider. Je suis un gardien, pas un érudit.

Il savait que cette réponse pouvait attrister l’humaine, elle avait semblé très intéressé par ce qu’il avait dit au sujet des religions. Mais cette fois, il n’avait rien d’autre à avancer. Il regarda le ciel à nouveau, la discussion avait été lente, le soleil en avait profité pour faire un bout de chemin parmi les rares nuages. Kirin ne disait plus rien. Il se disait que son voyage en terre humaine lui avais permis de rencontrer cette femme, qu’il ne reverrait certainement jamais. Un léger sentiment de tristesse le parcourut, puis il se reprit afin de ne pas agresser Aurore par ce sentiment. Il dit alors :
-C’est ainsi que va la vie. Les hommes cherchent des réponses mais n’ont pas le temps de les trouver. Votre peuple m’a toujours surpris par sa force mais aussi attristé par son apparition éphémère parmi nous. C’est ainsi que les elfes et les nains ont toujours été des spectateurs de votre bataille contre la mort. Pour t’aiguiller, je ne pense pas que les nains soient de savants connaisseurs de ce genre de phénomènes. Les humains et les elfes sont certainement les plus aptes à te répondre. Qu’en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   Jeu 2 Mai 2013 - 23:47

Kirin expliqua un peu les principes de son peuple, précisant que les elfes passaient par différente étape durant leur vie. Une information plutôt intéressante qui souligné parfaitement les distinctions des races, les humains avait une espérance de vie très courte et largement inférieure à celle des elfes, vampires, nains, en revanche les elfes évoluait beaucoup plus lentement que les humains. Toutes les races avaient des points forts et des points faibles, prouvant l'équilibre du monde d'Ephaëlya.

Les divinités étaient loin d'être inutile même encore maintenant, elle avait cessait la guerre par le passé, elles allaient peut-être recommencer, peut-être que c'est pour ça qu'Aurore avait un don pour aider et faire le bien afin de les soutenir. C'était les conclusions que la jeune fille avait fini par tirer après cette longue conversation plus intéressante que divertissante.

Les elfes étaient des personnes sérieuses, calme et posé c'est ce qu'elle retiendrait également de cette rencontre si particulière. Kirin avait fait une ouverture afin de pousser Aurore à chercher chez les personnes de son peuple ou les personnes humaines. Aurore en avait conscience, elle ne trouvait pas de réponse sans enfin se déplacer et avoir le courage de quitter la cité. Cette rencontre l'avait fait plus ou moins avancer, à présent elle savait que des réponses existaient quelques pars dans le vaste continent qu'elle ne connaissait que très peu. Il était temps pour elle de voyager, de partir et c'est donc naturellement et dans l'objectif de cette démarche qu'elle se leva un large sourire sur ses lèvres :


- « Il est temps pour moi de partir, de prendre la route de mon avenir en main. Je vous suis reconnaissante pour les informations que vous m’avez apportées et j’espère avoir le plaisir de vous recroiser. Que ce soit dans votre contré ou dans la mienne monsieur Kirin. Que les déesses veuillent sur vous et vous portes vers un avenir merveilleux, que vous puissiez rencontrer une personne qui comblera votre cœur. Au revoir. »

Sur ses mots Aurore s’inclina poliment avant de prendre la direction de la cité, il était temps pour elle de réunir des affaires et de partir, de disparaître dans le flux de ses objectifs. Une nouvelle aventure s’ouvrait à elle, remplit de réponse, de crainte mais aussi de joie elle en était certaine. Puisque même dans la douleur de la perte de ses parents, elle avait fait des rencontres intéressante et touchante.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repos au bord du lac [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Repos au bord du lac [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» repos au bord d'une rivier [P.V Lisiel]
» Un coin de repos | PV : Jade A. Hallywell [Terminé]
» Le droit au repos [Terminé]
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Un certain bord de mer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Lac de l'Aube • :: Maison du lac-