Partagez | 
 

 Sans rien casser.[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Sans rien casser.[Terminé]   Ven 26 Avr 2013 - 20:57

Assis en tailleur, les yeux fermés. Je me concentre en pensant à ma mère ce qui fait naître en moi un sentiment de colère, de frustration. Bien que j'avais horreur de ça, je devais faire avec, après tout, je le faisait pour elle. Aurore était en face de moi, j'entrouvre un œil pour voir comment elle allait, puis le referme pour me concentrer davantage sans pour autant laisser mes émotions me dompter.

Après quelques minutes d'énervement intérieur intense. Je me lève en refoulement le plus possible le reste de mes sentiments. Elle devait être éreintée par cette séance d’entraînement, le maniement des armes et le contrôle de son don. Tout cela à la fois, devait être éprouvant surtout à cette heure tardive. Je tends mon bras pour l'aider à se relever.

«-Nous en avons fini pour ce soir, nous reprendrons demain si le cœur vous en dit … Il y a une auberge plus loin, allons-y.

Aria, allongée jusqu'à maintenant, se lève également pour venir à nos cotés, elle avait passé la plupart de son temps à nous regarder faire sans broncher. Nous nous mettons en route vers cette auberge, une petite pensée surgit alors. J'espère que mes entraînements sont efficaces et qu'ils ne sont pas vains. D'ailleurs, il faudra que je planifie un autre programme pour elle, trop dur ? Peut-être, je vais sans doute alléger le rythme qui se verra moins soutenu.

La lune éclaire nos pas dans les landes et sans crier gare, nous arrivons à la dite auberge. En me rapprochant, j'arrive à distinguer des personnes dehors, se tenant juste devant la porte. Nous arrivons à leur niveau, un des hommes les plus proche de la porte nous fait signe de nous arrêter.

«-La boutique est fermée jeune gens, je ne peux recevoir personne dans mon établissement ...»

Surpris par les dires du tenancier et curieux de nature, je me demandais ce que ça voulait dire. Mais j'étais décidé à connaître le fond de l'affaire qui se tramait. Je passe ma main sur mon menton.

«-Hum … Que vous arrive t-il pour que vous soyez tous dehors ?
-On a enfermé une bestiole dans la cave … Elle est vivace et dangereuse cette saleté. Nous cherchons des personnes pouvant s'occuper de ce monstre sans casser le mobilier … Et ce n'est pas avec mes clients habituels que je vais la déloger.


Tout en parlant, il me regarde de haut en bas. Puis dans un sursaut de lucidité, il agrippe le bras sans que je puisse répondre à ce qu'il avait dit précédement.

«-Vous … Vous êtes guerrier ? Aidez moi, je vous en supplie, je serais vous récompenser gracement si vous me libérez de ce fardeau, et si vous ne chambouler pas toute mon auberge, je vous offre la chambre !
-Hum … Que faisons nous ?»


Dis-je en regardant Aurore qui semble être à bout de force.

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 


Dernière édition par Adrän Lockwood le Sam 27 Avr 2013 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 1:55

Un entrainement intensif était en train de se dérouler depuis plusieurs heures, la jeune fille observait le sang-froid qui dégageait des sentiments importants, de haines et de colères, émotionnellement c'était impossible à gérer pour Aurore qui se contractait à chaque nouvelle vague de sentiments. Cependant, Aurore semblait avoir une capacité de résistance à la douleur impressionnante. Elle ne bougeait pas, réprimandant des grimaces et autres gestes montrant son mal-être. Aurore ne progressait pas forcément ou légèrement mais rien de flagrant, pourtant elle percevait plus nettement différents Aura entourant les individus. Ceux-ci étant colorés, permettant à Aurore de différencier les émotions.

La jeune fille fermait les yeux, soufflait doucement, cherchant à canaliser son ressentis, des frissons la parcouraient, impossible de faire le vide. Elle ré-ouvrit alors doucement les yeux se concentrant sur le jeune homme, son esprit vagabonda légèrement ce qui lui permit de prendre le dessus. Visiblement le fait de penser à autre chose était bénéfique. Elle referma ensuite les yeux, s'obligent à se détendre à penser à ses dernières aventures, ses dernières rencontres, elle esquissa un sourire avant d'entendre un mouvement dans la direction d'Adrän. Le vampire calmait ses émotions, ce qui calma immédiatement Aurore

- «Nous en avons fini pour ce soir, nous reprendrons demain si le cœur vous en dit … Il y a une auberge plus loin, allons-y.»

Aurore avait ouvert les yeux afin d'observer Adrän au-dessus d'elle, lui tendant la main, comme à son habitude elle n'y réfléchit pas et la saisit afin de se relever. La jeune fille était épuisée, ses déplacements nocturne commençaient a avoir des répercutions physique et entraînaient une fatigue plus ou moins importante. En effet, Aurore commençait à prendre l'habitude de sortir en pleine nuit, espérant croiser le vampire, c'est ainsi qu'elle avait rencontré Adrän la première fois, puis la seconde. Elle finit par lui répondre par un simple sourire avant de lui suivre, pendant le temps de marches Aurore et Adrän restèrent silencieuse, Adrän avait l'air de réfléchir et la jeune fille en avait profité pour faire de même, tout en observant Aria du coin de l’œil.

Rapidement tout trois arrivèrent à l'auberge, ce qui soulagea Aurore qui ne tarda pas à déchanter. Elle resta une nouvelle fois silencieuse pendant l'échange entre Adrän et ce qui semblait être le dirigent de l'établissement. Celui-ci lui expliqua que l'auberge était inaccessible suite à l’investissement d'une créature à l’intérieur. Décidément, la malchance de la jeune fille avait l'air d'être tenace. Aurore s'approcha doucement de la porte de l'auberge, déposa une main sur la poignée de celle-ci avant d'être interrompu par son compagnon de route. Le dirigent lui avait demandé si il pouvait s'occuper de la bête et Adrän eu la gentillesse de demander à Aurore son avis :


- « Hum … Que faisons-nous ?»

Comme a chaque fois, les lèvres d'Aurore dessinèrent un jolie sourire avant de s'entrouvrirent, laissant entre une voix douce et calme :

- « Allons-y, si nous pouvons nous rentre utile autant le faire.»

Elle poursuivit son mouvement afin d'ouvrir la porte et pénétra dans l'auberge. Un établissement plutôt correct, spacieux et agréable pour le regard. Aurore ressentis presque immédiatement la terreur de l'animal enfermé dans le sous-sol, ce qui l'épuisa aussitôt. Elle s'arrêta au milieu de la pièce se tournant dans la direction de l'entrée de la cave. Avant de se précipiter il allait falloir trouver une idée. Elle s'appuya contre une table, d'une façon naturelle afin de ne pas inquiéter le sang-froid, inutile de lui faire remarquer son épuisement. La jeune fille avait gardait le sourire qu'elle abordait habituellement, et jouait avec une de ses mèches de cheveux tout en réfléchissant, comment pouvait-elle aider le jeune homme ? Elle attendit que Adrän la rejoigne avant de reprendre la parole

- « Je ressens beaucoup plus d’inquiétude et de peur que d'agressivité. Vous avez une idée d'un plan? Sans rien casser cela ne va pas être évident. Je me demande à quoi cette créature ressemble...»

Aurore s'arrêta, continuant d'entourer une mèche de cheveu autour de son doigt. Comment une créature était parvenue à rentrer dans un établissement et se retrouver dans une cave ? La faim? La peur ? Ou la dernière solution la contrainte. Dans ce cas cela voudrait dire que l'aubergiste n'avait pas que des ami(e)s bien au contraire. Cependant, le pourquoi du comment n'était plus la priorité mais plutôt comment ils allaient faire pour la faire sortir. Elle ré-entrouvrit les lèvres pour poursuivre, concluant sa réflexion à voix haute :

- « Si la faim était l'objectif de la bestiole, elle aura déjà mangé les réserves se trouvant en bas. Cela voudrait dire qu'en ouvrant simplement la porte elle prendrait la fuite. Si c'est la peur qui la motivé cela veut dire qu'elle fuyait une chose encore plus terrifiante qu'elle, dans ce cas le problème va être plus complexe que prévu. En revanche, si c'est une autre raison, je pense qu'il faut simplement occuper son attention pendant que l'autre essaye de l’assommer ou de l’abattre.»
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 17:40

Au moment d'entrer dans l'auberge, l'aubergiste agrippe le bras pendant qu'Aurore inspecte les lieux. L'homme me rapproche de lui et me murmure à l'oreille tout en regardant discrètement Aurore.

«-Dites voir un peu … Vous êtes sûr qu'elle sera d'une quelconque utilité ? Il n'a pas l'air bien forte la gamine.»

A ces dires, je fronce les sourcils et d'un mouvement sec du bras, je me défais de son étreinte. Tout en le fixant dans le blanc des yeux, je pose ma main sur son épaule avec un sourire des plus ironique tout en gardant pour moi cette colère. Je sers durement son épaule.

«-Écoutez moi bien, l'ami. Si je peux réussir cette … Mission sans rien casser, je vais avoir besoin de son aide. Malgré son corps frêle, elle a quelque chose que vous n'avez pas … La persévérance … Je vois vos habilles, aucun ne sont abîmés ni déchiquetés. Sans m'avancer, j'imagine que vous êtes sorti comme des fillettes après avoir entendu un bruit dans la cave … Alors maintenant, ce que vous allez faire, vous allez vous éloigner de plusieurs pas de votre auberge et nous laisser faire notre travail que nous avons accepté gentiment.

Le tenancier avait la teint livide pendant que je lui parlais, signe que j'avais forcement raison et qu'il savait que nous étions son dernier espoir. Je le libère de ma main et s'en va plus loin avec ses habitués. D'un coup d'oeil, je cherche Aria. Elle ne semble être déjà plus là. De toute manière, elle n'aurait pas été d'une grande utilité, vu sa taille, elle n'entre pas dans la propriété. Je m'aventure dans la taverne qui fait office d'auberge et m'en vais rejoindre Aurore qui s'était déjà imprégnée de l'Aura de la dite bête. Je souris, toujours aussi stupéfait par son don d'Empathie qui peut être une arme assez redoutable. Je m'avance entre les tables en regardant la pièce sous toute ces coutures. Il y avait pas mal de chose fragile … Vase, pot, verre, bouteille.

Je mets mon esprit retors au travail, cherchant une solution la plus adaptée pour éviter que cette pièce soit dévasté. D'autant plus que nous ne connaissons pas les détails sur le monstre. Je m'apprête à lui répondre lorsqu'elle se remet à parler. Une conclusion bien dramatique pour la créature et elle ne me satisfait pas … L’assommer me semble le plus plausible.

«-Si nous pouvions éviter de faire couler le sang ce soir … Cela serait merveilleux. Si la bête est menaçante, alors nous serons obligés de nous défendre. Par ailleurs ...

Je m'approche d'Aurore en sortant ma dague et la tiens par la lame. Je lui tends l'arme pour qu'elle la prenne.

«-Prenez ceci pour vous protéger … Nous avons vu les bases ce soir, il est temps de mettre en pratique.

Lui dis-je en souriant puis je reprends mon sérieux.

«-Voici le plan … Nous allons d'abord écarter les tables et mettre de coté tout ce qui est fragile. Si la bête est terrifiée comme vous le dite, elle partira aussi sec … Mais si c'est autre chose qui lui a fait peur, nous devrions nous inquiéter des personnes dehors … Nous serons averti grave à votre don de toute manière ...

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 18:39

- « Si nous pouvions éviter de faire couler le sang ce soir … Cela serait merveilleux. Si la bête est menaçante, alors nous serons obligés de nous défendre. Par ailleurs ...»

Adrän s'approchait d'Aurore avant de lui remettre une dague, elle la prit avec douceur avant de la ranger dans une de ses bottes. Elle ne s'en servirait pas, elle le savait. Aurore ne souhaitait pas blesser qui que ce soit et surtout pas un animal. La jeune fille regarda un instant Adrän se demandant si ce geste était une simple protection ou affectueux. Elle haussa les épaules, perplexe. Cela faisait plusieurs nuits qu'Aurore passait du temps avec le sang-froid, enfin la troisième pour être exact, il s’agissait donc de leur troisième rencontres. Et encore maintenant, elle ne parvenait pas à comprendre le comportement du vampire vis à vis d'elle, Aurore conclus simplement qu'il était gentil rien de plus, rien de moins. Elle se reconcentra sur la réalité et la mission, et commença à bouger les différentes tables et chaises dans un angle de la pièce éloigné de celle de la porte de la cave. Observant Adrän du coin de l’œil qui faisait la même chose, la pièce se vida rapidement, les objets fragiles se retrouvant derrière le comptoir afin d'éviter toute catastrophe. A chacun de ses différents mouvement et de la position ou elle se trouver vis à vis de la créature, les émotions d'Aurore changeait, cependant elle semblait relativement bien les gérer plus que rien n'était visiblement extérieurement.

Aurore bougea enfin la dernière table, la poussant dans un bruit désagréable jusqu'aux autres. Elle soupira, et passa une main sur son front avant d'une nouvelle fois se ré-appuyer contre un meuble de la pièce, sa vision se troubla légèrement, preuve de la fatigue qui s'emparait d'elle petit à petit. Comme a chaque fois, les lèvres d'Aurore dessinaient un sourire agréable reflétant sa mentalité toujours positive. Elle regarda le sang-froid sans lui faire part de sa faiblesse physique afin de répondre à son plan.

- « Je crois que tout est bon, cependant je ne suis pas sûr que la créature trouvera d'elle-même la direction vers la porte de sortie, il faudrait faire en sorte de la diriger non? »

Aurore se releva, observant la pièce tourner autour d'elle avant de se rattraper à une chaise devant-elle. Elle se pinça la lèvre inférieure, avant de réafficher un sourire rassurant, son regard se posa immédiatement sur le sang-froid, vérifiant qu'il n'avait pas remarqué son tournis. Elle soupira doucement, cherchant à faire le vide, avant de reprendre sa marche jusqu'à la porte de sortie et de l'ouvrir en grand. Afin de changer de sujet et surtout d'éviter une éventuelle discussion sur son état de fatigue, Aurore reprit la parole avec une voix toujours aussi douce :

- « Je pense que cela devrait-être bon comme ça, je ressens uniquement de la peur émanant de la cave rien de plus. Alors quand vous voulez Adrän. Dite moi, que voulez l'aubergiste avant votre entrée ? Il avait un détail à fournir ? Il vous a peut-être dis à quoi ressembler l'animal ? »

Aurore s'appuya sur l'armature de la porte, toujours aussi souriante les yeux fixés sur le vampire.
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Sam 27 Avr 2013 - 21:51

Après avoir dicté le plan, nous commençons à pousser les table pour faire un sois disant circuit entre la cave et l'entrer. Les choses fragiles sont mises en sûreté. Tout semble en ordre, il ne manque plus qu'à faire sortir l'animal de sa cage. Je regarde Aurore qui semble complètement à plat. Si cela ne tenait qu'à moi, je la laisserai sur le coté et je me serais occupé moi même de ce problème. Enfin, c'est son choix, je n'ai pas à le remettre en question. Toutefois, je garderai un œil sur elle lorsque nous ouvrons la cave qui fait office de cage à la bête. Je pose le dernier vase derrière le comptoir puis je pose mes bras sur le bar en bois, me préparant à répondre à ces questions. J'allais devoir éviter de parler de ce que m'a dit ce grossier personnage avant d'entrer.

«-Il ne me voulait rien, il a juste demandé si Aria était avec nous, en tremblant … Et pour ce qui est des détails, nous n'en n'avons aucun, poids, taille, espèce … Rien de tout cela. Il est sans doute parti en courant en voyant l'ombre de la chose. Ça peut être un chat, comme ça peut être un Pharcos !»

Dis-je en rigolant en faisant référence à notre première rencontre. J'arrête de rire lorsque j'entends la porte de la cave cogner sèchement. Au son, je pouvais être sûr que ce n'était pas un chat, et à l'état de la porte après assaut, ce n'était pas un Pharcos. Est-ce plus gros, plus grand ? Je ne serais le dire. Mais Aurore me mets sur la voie en me disant qu'elle ressentait que de la peur, aucune agressivité donc. Toutefois, j'ai bien peur qu'il ne réagisse autrement en nous voyant, enfin, tout dépendra de ce que ça pouvait être. Au bout du compte, mes voyages en Ephaelya m'ont donné une connaissance de la faune des environs, je serais réagir face à la bête.

Je sors de mon bar et va rejoindre Aurore, le plan n'allait pas changer. Cependant, je ne vais pas laisser la jeune femme en première ligne. Je pose mes mains sur les hanches et me penche en avant pour faire une inspection de l'état d'Aurore. J'étais certes un peu inquiet, mais je pouvais très certainement compter sur elle. Je souris tout en plongeant mon regard dans le sien.

«-Après cette mésaventure, nous pourrons nous reposer, gratuitement de surcroît. Demain, j'allégerai l’entraînement pour qu'on ait un rythme moins soutenu … Mais avant, il faut qu'on s'occupe de ça ...

Je la laisse et m'en vais au milieu de la salle qui est maintenant dégagé. Je me tourne vers Aurore et lui dis tout en souriant.

«-C'est a vous d'ouvrir la cage du monstre, je me prépare pour le réceptionner si il compte aller autre part qu'à la sortie. C'est quand vous voulez !

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 1:05

- «Il ne me voulait rien, il a juste demandé si Aria était avec nous, en tremblant … Et pour ce qui est des détails, nous n'en n'avons aucun, poids, taille, espèce … Rien de tout cela. Il est sans doute parti en courant en voyant l'ombre de la chose. Ça peut être un chat, comme ça peut être un Pharcos !»

La jeune femme fronça les sourcils et perdit une fraction de seconde son sourire sur ses lèvres, si il y avait bien une chose qu'elle connaissait parfaitement s'était le mensonge. Les deux parents d'Aurore l’avaient suffisamment utilisé pour la protéger, qu'elle reconnaissait l'émotion entre mille. Elle regarda le sang-froid perplexe, ainsi il lui mentait ? Pour quelle raison, qu'est-ce que l'aubergiste avait bien plus lui dire de si important pour qu'il décide de le lui cacher. Les traits du visage de la jeune fille si expressif reflétait parfaitement son état d'esprit, elle fut légère frustré mais remit les questions a plus tard. Elle devait terminer ce qu'ils avaient commencé, faire sortir la bestiole.

De toute façon, la jeune fille n'eut pas plus le temps d'y réfléchir plus qu'Adrän se tenait face à elle les mains sur les hanches, la posture la fit sourire. Il plongea son regard dans celui d'Aurore ce qui comme à chaque déstabilisa la jeune fille qui détourna rapidement le regard. Il était difficile de comprendre pourquoi, mais Aurore n'arrivait pas à regarder une personne longtemps dans les yeux, pour elle le regard était le reflet de l’âme et une âme ne devait pas être dévoilé à n'importe qui. Surtout que le vampire connaissait déjà beaucoup d'elle et surtout le point essentiel qui la construisait son don. Adrän expliqua qu'il serait plus indulgent pour l'entrainement de demain, qu'il irait plus doucement, Aurore se pinça la lèvre inférieure, ce n'est pas ce qu'elle souhaitait. Elle avait besoin de connaitre ses limites, c'était d'ailleurs essentiel.

Il s'éloigna ensuite se préparant à réceptionner l'animal au cas ou. Aurore elle se dirigea vers la porte de la cave afin de l'ouvrir, elle n'eut qu'à peine le temps de se mettre sur le côté qu'une énorme boule de poil aux crocs et griffes tranchantes se précipita dans la pièce, il semblait paniqué, tourner dans la salle a la recherche d'une sortie, il montrait les dents et laissait échapper de lourd grognement de son arrière gorge. Il s’arrêta devant Aurore l'observant de haut en bas, la jeune fille garda un sourire, aucune panique ne se dégageait d'elle bien au contraire. L'animal poursuivit sa ronde toujours aussi bruyamment, Aurore déposa son regard sur Adrän, elle n'avait pas oublié les questions qui lui travaillaient l'esprit depuis sa réponse au sujet de l'aubergiste.


Le loup finit par prendre la fuite trouvant la sortie, les hurlements qui raisonnèrent de l'extérieur laissèrent penser qu'il avait dû rejoindre la forêt. La jeune fille rejoignit alors Adrän satisfaite de la tournure de la situation. Cependant, elle n'eut aucun geste, ni mots de félicitation elle se posta devant le vampire, leva la tête et regarda le vampire dans les yeux, elle avait besoin de savoir l'origine du mensonge. Et pour ça, Aurore le savait un regard ne mentait jamais, c'était la première fois qu'elle se permettait de le faire, ce qui la déstabilisait toujours autant.

- « Pourquoi... Pourquoi me mentir ? ... Je parle au sujet de votre conversation avec l'aubergiste... »

Aurore finit par détourner le regard, après tout peut-être que certaine réponse n'était pas bonne à entendre. Peut-être qu'il ne fallait pas poser de question dont on n’était pas sur de vouloir connaitre la réponse. Elle changea donc de sujet, sans laisser le temps au vampire de répondre et prit la direction des tables qu'elle commençait à remettre en place. Les yeux de la jeune fille trahissaient certainement sa fatigue et les questions qui lui traversaient l'esprit.

- « L'aubergiste va être content, félicitation pour votre travail Adrän. Nous allons avoir une chambre, un repos bien mérité je suppose. L'entrainement de demain ne sera que plus satisfaisant après une sieste. »
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 4:44

J'étais en position pour recevoir la bête au cas où ça dérape. Aurore se déplace jusqu'à la porte de la cave. J'eus quelque doute sur l'origine de la bête en espérant qu'il ne s'agisse pas d'une créature dangereuse. Je garde un ma main sur le pommeau de mon épée par réflexe, prêt à dégainer si ça dégénérerait. Je devais m'attendre à tout, surtout avec ma poisse qui me colle à la peau. A peine la porte légèrement ouverte qu'un loup déboule dans la pièce, complètement désorienté. Je m'écarte sur le coté pour laisser la voie de la sortie libre.

Il s'arrête devant Aurore en grognant. Mon sang ne fit qu'un tour, je pose ma main sur le manche de mon arme, et dégaine rapidement, du moins, que la moitié de la lame, le loup ne s'attarde pas et s'enfuit hâtivement par la porte. Je soupire de soulagement et remets ma lame dans son fourreau. Aurore avait un sacré avantage sur moi, connaître les intentions des autres à son égard. Tout le long de la cavalcade du loup, elle avait toujours ce sourire qui fait d'elle ce qu'elle est. L’innocence incarnée. Elle avait tout de suite compris que le loup ne l'attaquerai pas, et ça, j'aurais du le voir.

Elle s'approche de moi, son visage s'assombrit, et son sourire n'est plus. A ce moment, j'ai su que j'avais fait quelque chose que je n'aurais pas du faire. Elle fixa mon regard, en temps normal, cela ne m'aurait pas déranger, mais cette fois-ci ,j'eus du mal à soutenir son regard sans un certain malaise. Elle met sur le tapis le mensonge que j'avais utilisé pour éluder la question sur l'aubergiste plus tôt. Je me gratte l'arrière de la tête, cherchant une réponse adéquate, mais elle change rapidement de sujet, ne me laissant aucun moment de réponse. Cependant, je devais lui dire la vérité, bien qu'elle soit blessante. Je m'approche d'elle et arrête la table qu'elle commençait à pousser.

«-Le tenancier m'avait demandé si j'avais vraiment besoin de vous pour accomplir cette 'mission' … Vous trouvant trop faible, trop fragile … Et pour tout vous dire, cela m'a énervé. Quelqu'un qui ose porter une jugement sans vous connaître, je trouve cela outrageant. J'ai menti, pour protéger votre combativité à devenir plus forte, mais vous l'êtes bien plus que le l'aubergiste, croyez moi …

Lui dis-je avec le sourire. Au final ,elle était bien plus forte que je ne le pensais … Finalement, je n'allais pas alléger l’entraînement. L'aubergiste arrive enfin dans sa taverne et s'avance vers moi avec un air réjoui.

«-Nous avons vu le loup partir, je savais que je pouvais compter sur vous, comme promis, je vous dédommagerais et la nuit vous est offert bien entendu.

Évidement, il n'accorde aucun regard envers Aurore ce qui avait le don de m’énerver. Croyait-il que j'avais tout fait tout seul ? Je garde mon calme pour éviter de gêner Aurore et fixe l'homme.

«-Je n'aurais jamais réussi sans ma partenaire ici présente. Ce n'était qu'un loup, pas bien âgé de surcroît, mais sans elle, j'aurais sans aucun doute dévasté la boutique. Nous vous laissons remettre en ordre la taverne, il est grand temps pour nous de vous laisser.
-Oui, mais … Vous prenez deux … Ou une chambre ?


Je ne réponds pas tout de suite, je réfléchis à ca question comme si il m'avait exposé une énigme existentielle puis, en comprenant ce qu'il voulait dire, je tourne la tête de gauche à droite frénétiquement, l'air gêné.

«-Deux chambres … Séparées, les chambres, bien entendu.»

Je viens de me rendre compte de ce que je venais dire, cela n'avait aucun sens, je me remets d'aplomb et me tourne vers Aurore, essayant de cacher mon embarras le plus possible.

«-Allons-y, nous avons besoin de sommeil …

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 13:02

Aurore poussait la table afin de remettre en ordre la pièce principale de l'établissement, ses yeux ne fixaient pas un point fixe, trahissant ses pensées, ses questions qu'elle se posait intérieurement. Elle sursauta légèrement, quand le vampire arrêta son occupation, stoppant net la table qu'elle s'appliquait à remettre en place. Le regard de la jeune fille se releva pour observer Adrän, attendant une explication qui ne tarda pas. Le sang-froid ne mentit pas cette fois, expliquant sans enjoliver les paroles qui avaient été dites par l'aubergiste, Aurore soupira avant d'insister sur la table, obligent le sang-froid à la relâcher. Rapidement, elle fut remis à son endroit habituel ce qui eut pour mérite de faire ressentir à Aurore une légère satisfaction.

Aurore était resté silencieuse depuis les explications du vampire et l'arrivait de l'aubergiste n'arrangea pas son silence. Pendant qu'il félicitait Adrän pour ses prouesses avec le Loup, Aurore elle poursuivait le rangement, non pas par envie mais simplement pour s'occuper l'esprit. Elle repensait aux paroles qu'avaient entretenues ses parents adoptifs à son égard, les mêmes propos que l'aubergiste. Peut-être avaient-ils raison finalement? Adrän lui tentait de redonner une valeur à Aurore auprès du dirigent de l'établissement, cela arracha un sourire à la jeune fille qui trouva ça très généreux de sa part.

Aurore finit par se rapprocher des deux hommes, gardant le sourire que dessinaient si souvent ses lèvres. Elle observa l'aubergiste qui ne la regarda qu'à peine, Aurore serra les dents incapable de révulser la colère qui s'installait en elle. Elle fit demi-tour, cherchant du regard une nouvelle occupation pour se distraire avant de se stopper net à la phrase d'Adrän :


- «Deux chambres … Séparées, les chambres, bien entendu.»

Elle se retourna vers le groupe, amusée de la situation. Adrän dévia le sujet proposant à Aurore d'aller rejoindre ses quartiers d'une nuit, prétextant un manque de sommeil. Aurore acquiesça simplement d'un signe de tête. L'aubergiste partit chercher deux clés, une qui remit à Adrän l'autre à Aurore qui visiblement existait enfin. Elle le remercia d'une voix douce avant de marcher jusqu'à l'escalier qui mène à l'étage où se trouve les chambres, elle s'arrêta se retournant vers le dirigent de l'établissement.

- « J'espère que vous ne vous comportez pas comme ça avec toute les femmes, sinon je comprends mieux votre sentiment de solitude. Cela ne doit pas être évident. Je suppose que vous avez dû vivre des moments difficiles avec une femme, tout s'explique vous savez. Je ne vous en tiendrai pas rigueur. Merci, pour la chambre et bonne nuit ou plutôt journée.»

Sa voix n'était nullement agressive bien au contraire, elle était compréhensive, calme, douce. Ses lèvres affichaient un sourire bienveillant, l'aubergiste resta sans voix, certainement un peu piqué au vif par les paroles d'Aurore. Elle monta les marches et s'arrêta dans le couloir s'appuyant contre la porte de sa chambre, elle attendit sagement le vampire qui devait certainement souhaiter la bonne nuit à l'aubergiste. Quand elle entendit enfin les marches de l'escalier grincer au contact des pas du vampire, Aurore se redressa et ses lèvres s'entrouvrirent une nouvelle fois.

- « Je ne sais pas si vous allez dormir, mais je vous souhaites quand même une douce nuit Adrän. A demain. »

Par simple réflexe Aurore s'approcha de lui, se leva sur la pointe des pieds afin de déposer un simple bisou sur la joue du sang-froid, murmurant ensuite doucement un merci. Comportement que finalement elle s'expliquait par une simple preuve de politesse, elle tourna ensuite les talons et rentra dans sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 20:58

Je prends la clé que me remet le tenancier puis je suis Aurore qui avait trouvé les escaliers pour rejoindre les chambrées. Mais j'arrête brusquement mon avancer lorsqu'Aurore se retourna pour parler à l'homme qui dirigeait l'établissement. Je souris, peut-être ai-je eu trod de la surprotéger, elle était bien assez forte pour le faire elle même. Toutefois, ces paroles dirigées vers l'aubergiste réanime un vieux souvenir que j'avais moi même vécu, à plusieurs reprises. La solitude, une chose que personne ne devrait faire face, c'est quelque chose qu'on ne peut combattre seule.

Cela me faisait penser qu'avec elle, je ressentais cette chaleur que j'avais longtemps oublié. Alors qu'Aurore monte, je me tourne une dernière fois vers le tenancier qui, visiblement, n'était pas joyeux d'avoir eu un reproche de la part d'Aurore.

«-Ne vous inquiétez pas … Telle que je la connais, elle n'a pas dis ça avec méchanceté, au contraire … Elle a sans doute dit ça pour vous aider … Je vous laisse réfléchir à vos actes envers elle, vous comprendrez aisément ce qu'elle a voulu vous faire comprendre.

Sa grimace colérique disparaît peu à peu, je profite de son temps de réflexion pour m'échapper et de rejoindre Aurore qui m'attendait en haut.

«-Il est sans doute un peu tôt pour moi … Bonne nuitée Aurore, à demain ...

Elle s'approche de moi sans que je m'y attende puis elle m'embrassa la joue avant que j'entende un merci au creux de l'oreille. Je reste figé sur place en me demandant ce qu'elle venait de faire, puis je reprends mes esprit, mais un peu trop tard. Aurore avait littéralement disparu de mon champ de vision. Je souris enfin puis rentre à mon tour dans ma chambre assignée.

Je retire mon haut pour être torse nu puis m'en vais à la fenêtre où je regarde l'horizon. Je pose mes coudes sur le rebord en bois tout en observant le clair de lune. Les élans de gentillesse d'Aurore ne me laissent pas indifférent, je le crains. J'eus un léger pincement au cœur en y repensant, j'appose ma main sur mon torse en me demandant ce qui m'arrivait.

Seul l'avenir me le dira ...

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 21:27

La bonne adresseBonsoir,

Je viens vous confirmer la réussite de votre quête. Félicitation jeune vampire, Félicitation jeune humaine. Vous remportez 200 pièces d'ors.

Que les vents d'Ephaëlya vous portent vers la réussite.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans rien casser.[Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sans rien casser.[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Erin McAlister • Donner sans rien attendre en retour
» Deux Blondes dans une laverie. [ft. Audrey M. McCarter]
» On s'improvise pas ingé-son sans rien connaitre à la zic...
» Je veux apprendre à chasser! [pv]
» Histoire d'un trésor à Pont L'Abbé, de Frédéric Le Guyader

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Landes éternelles •-