Partagez | 
 

 Ma famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ma famille   Mer 1 Mai 2013 - 3:30

Pas mal d'histoires se sont passées entre temps. Il avait rencontré Rose, une elfe qui l'avait aidé à se reconnecter avec son double, qui n'était pas si mauvaise que ça. Il avait toujours pensé que cette créature était un corps étranger, mais pas du tout, il s'était créé des histoires à dormir debout, d'une méchante créature sanguinaire, sans coeur qui voulait détruire tout ce qu'il voyait dans son collimateur. Je dois l'avouer que mon imagination n'était pas en tord sur toute la ligne. Ce monstre était autre que mon double, on pourrait la symboliser par mon coeur, notre âme astrale. Au début, il était comme moi, rayonnant de bonheur, puis un moment donné de ma vie, tout a basculé pour lui, tout comme moi. Son grand rôle était de canaliser toute ma haine, ma colère et ma tristesse. J'avais à peine 3 ans et des poussières, que des personnes mal attentionnées m'ont raconté une histoire complètement fausse. Mes parents ont été dévorés par des lycanthropes durant la guerre. Mon double m'avait averti que c'était une histoire inventée de toute pièce, mais c'était trop tard, j'avais coupé mon lien avec lui. Depuis ce jour, je ne l'ai plus jamais parlé. Je suis devenu un guerrier vengeur, un soldat loyal qui désirait la mort de ces monstres féroces. Ma haine pour eux augmentait chaque jour. Très vite, mon double fut submergé de travail, se penchant vers le mal , car l'obscurité le noircissait de l'intérieur. Puis, un second évènement, plus tragique que le premier fit son jour. Ma première transformation était une catastrophe planétaire. J'ai tué, massacré et détruit toute ma caserne, mon foyer. J'ai commencé à haire, ma propre personne, me traitant de monstre sanguinaire. J'ai essayé plusieurs manières pour dompter la bête, mais rien à faire, elle gagnait toujours.

Bref, revenons à nos moutons. Grâce à Rose, j'ai rencontré mon double et il m'a dit ceci :
"Ton corps n'oublie jamais rien ! Je fais partie de ton inconscience. Je vis avec tes souffrances, c'est mon job ! Mais comme toi, je suis humain, j'ai des limites. La colère s'accumulait de jour en jour. Tu ne faisais rien pour m'aider. Puis, il y a eu l'accident à la caserne. C'était à ce moment, que j'ai déraillé. Tu ne le savais pas, mais la première transformation est souvent un désastre. Ta colère que tu avais enfuie en toi, s'est échappé comme si on avait piqué dans un ballon de baudruche. Mais, tu en possèdes tellement au fond de toi, que ça prendra pas mal de temps avant qu'ils pètent tous. Acceptes que je suis toi et le plus dur, accepter que l'animal féroce en toi. Au début, je serais violent, je tuerais encore, tu peux en être sûr. Mais, à la longue, les ballons disparaîtront et tu retrouveras la tranquillité intérieure. Pour l'instant, tu jouais un peu au gentil papa. Je cassais un ballon et tu m'en redonnais un, voir même deux. "

Ensuite, j'ai fait une deuxième rencontre intéressant avec mon premier lycanthrope. Il s'appelait Sev, un lycan sauvage. On s'est battu à mort la première fois, car j'étais dominé par mon "moi" mauvais. J'ai appris pas mal de choses sur la vie et m'a montré une manière de commencer dompter cet animal. Les résultats sont positifs, mais je suis encore loin du compte. J'ai encore tellement à apprendre. J'ai fait énormément de découverte aussi, car je n'arrêtais pas de voyager de gauche à droite. Mon livre de bord commençait à être plein à craquer. Je devrais penser à en acheter un nouveau.

En chemin, j'avais entendu dire qu'il y avait une forêt paisible aux alentours, alors curieux comme je suis, j'ai pris mes clics et mes clacs et je m'y dirigeais avec mon sac, le sourire aux lèvres. C'était en environnement très calme, tout le monde vivaient en harmonie. J'ai pu voir des animaux comme des biches, diverses espèces d'oiseaux de jour. Puis, je vis un grand lac, somptueux, m'invitant à baigner ma gourde dedans. J'ai bu alors, une goutte de cette eau délicieuse. Soudain, je sentis des regards derrières moi. Ma main serra le manche de mon épée, j'étais prêt à lâcher les chiens.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Mer 1 Mai 2013 - 18:53


UNE MEUTE, UNE FAMILLE...



" De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir... "

Sang-Chaud… Elënna avait découvert cette meute il y a peu de temps mais se trouvait déjà à la tête de celle-ci. Une famille, voilà ce que la belle avait cherché longuement, voilà ce qui lui avait été retiré pour faire d’elle la femme la plus heureuse maintenant. Ancienne elfe mordue par un lycan, elle avait été chassée de chez elle, battue et traitée de tous les noms possibles et inimaginables qui pouvaient caractériser le mal. Pour ses parents, elle n’était qu’infamie, qu’un monstre, un démon ou bien le diable en personne. Les deux races que se partageait le sang de la jeune femme aux cheveux de neige étaient en guerre, certes, alors la façon dont l’avait repoussé ses géniteurs pouvaient être compréhensibles. Cependant, tout cela s’était quelques années voir quelques mois avant la guerre qui avait éclaté. Une guerre séparant deux peuples ne se détestant pas plus que ça avant une vulgaire dispute tournant à des décès…

Bref. Elen était aux anges depuis que sa meute avait accepté de la prendre pour chef. Jamais elle n’avait exercé ce rôle mais se sentait pourtant à sa place. Non pas qu’elle était hautaine ou avait une allure supérieur, juste qu’elle aimait déjà ceux qui constituaient déjà sa nouvelle famille et qui étaient aussi devenus ses amis. La demoiselle ne serait pas une chef autoritaire. Elle saurait se faire respecter mais ne forcerait personne à faire quoique ce soit. Ses loups étaient libres de faire ce qui leur semblait bon tant que cela ne mettait pas la meute en danger.

La nouvelle chef des Sang-Chaud se leva tôt ce matin-là. S’étirant tel un félin dans ses draps du palais dont elle avait hérité avec le poste d’alpha, Elënna ouvra doucement les yeux, affrontant la lumière du soleil. La journée promettait d’être douce et belle. Parfait pour ce qu’elle avait prévu de faire aujourd’hui. Roulant plusieurs fois sur son lit, désireuse de ne pas le quitter, la belle se força tout-de-même après dix bonnes minutes. Elle se laissa glisser sur la plancher, frottant ses yeux de ses points, assise maintenant par terre en tenue d’Eve. Elle bailla doucement avant de se relever d’un bond pour se motiver et de filer vers la salle d’eau. La matinée serait longue, il lui fallait donc se rafraîchir et être en pleine forme. Ce fut rapide mais utile. Après une bonne douche, Elen remua sa chevelure comme elle l’aurait fait avec sa fourrure et se glissa dans son petit short et sa brassière en cuir. Se regardant dans le miroir l’espace de quelques secondes, elle se sourit, prête à faire bouger des montagnes.

Aujourd’hui, l’ancienne elfe avait prévu de faire faire une patrouille de chasse aux loups qui le souhaitaient. Et leur nombre n’était pas petit. En effet, depuis que leur ancien chef avait disparu sans donner de nouvelles, les Sang-Chauds n’avaient plus eu de véritable organisation et donc plus de sortie comme celle qu’ils allaient entreprendre en cette merveilleuse journée. A l’heure tapante du rassemblement, les lycans chasseurs étaient déjà postés sur la place du camp. Certains attendaient patiemment, sous forme humaine et les plus jeunes avaient déjà adoptés leur forme lupine, bondissant, s’amusant à se donner des coups de pattes. Un sourire discret s’étira sur les lèvres d’Elënna. Le temps était venu de voir ce que sa famille valait. Laissant la meute sous les ordres d’un ancien, n’ayant pas encore de second, elle donna quelques ordres et prit la forme qui lui correspondait le mieux : une belle louve blanche venait de prendre sa place. Ses habits enroulés autour de sa patte arrière gauche, lui faisant comme un brassard, elle poussa un hurlement de joie, invitant ses loups à la suivre alors qu’elle partait déjà au pas de courses vers l’extérieur.

La matinée se déroula merveilleusement bien. La chasse fut bonne et le gibier abondant. La joie et le plaisir semblait entourée le petit groupe de loups composé d’une dizaine d’individus. Cependant, ils avaient courus de droite à gauche, de gauche à droite et ce pendant des heures, s’éloignant de leur territoire. Voilà maintenant qu’ils approchaient celui des Crocs-Noirs. Il n’était pas très prudent pour eux de se retrouver ici car la meute avait déclaré que les Sang-Chauds seraient ennemis de cette autre meute durant la guerre, alors qu’Elen n’était pas encore chef…

D’ailleurs, une odeur vint chatouiller le museau de la louve alpha. Si la meute se déplaçait comme s’ils ne faisaient plus qu’un avec leur chef, leurs bruits de pas se confondant, ils étaient tout-de-même moins discrets en groupe. La belle s’allongea doucement sur le sol, ses loups l’imitant. Un lycan se trouvait non loin. Il était seul d’après son odeur. D’un geste de la queue, Elënna ordonna à ses amis de rentrer au camp, qu’elle les rejoindrait rapidement. Comme un seul loup, ils se levèrent sans se manifester et prirent le chemin du retour d’un pas souple et léger. La louve au pelage de neige attendit quelques secondes avant de se redresser et de se glisser jusqu’à la clairière où se trouver l’individu. En effet, il était seul. Un mâle qui était penché au-dessus d’un point d’eau. Que faisait-il ? L’animal se glissa dans des fourrés, faisant le tour pour observer ses faits et gestes.

Se glissant doucement hors de son buisson, la chef de meute s’assit sur son arrière train, passant un coup de langue sur son poitrail. Elle était légèrement plus grande qu’un lycan normal mais c’était surtout ses muscles fins et elfiques qui faisaient sa différence. Mince et haute sur pattes, même sous sa forme animale, elle restait belle. Levant la truffe, elle huma doucement l’air alors que le jeune homme se retournait déjà vers elle…


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Mer 1 Mai 2013 - 23:52

La lame à la main, Melvinn pointa son épée contre son adversaire. Il vit un loup blanc assit en train de le regarder.
- Tu es qui ? dit-il d'un ton menaçant !
C'était la première fois, qu'il voyait un loup aussi gros et d'aussi près. Il frémissait de peur, sa lame trembla. Puis, il remarqua qu'il ne fit rien, le regardant juste par curiosité, dégageant une aura neutre et pure. Il remit son épée à son fourreau, derrière son dos. Il s'approcha calmement, guettant ses moindres gestes. Il était à deux pouces, puis il lui présenta sa main, la paume vers le haut, preuve qu'il ne lui voulait aucun mal.
- Tu es super beau, je ne savais pas qu'il existait des loups blancs dans les parages.
Il lui caressa sa tête, le chatouillant au niveau des oreilles. Il avait l'air d'apprécier, puis commença à lui parler comme s'il pouvait le comprendre.
- Je suis content que tu sois là dit-il avec un air gaie. Je m'appelle Melvinn. Tu sais, je suis aussi un lycan, mais je n'arrive pas à maîtriser. Pour l'instant, j'ai toujours un appétit de sang et de chaire fraîche.
Il sentait son dos lui faire un mal de chien car il était dans une posture pas très idéale. Il s'assit alors, en face l'animal, le fixant comme un trophée.
- Tu n'es pas avec ta meute ? lui demanda-t-il. Tu es peut-être comme moi, tu n'as pas de famille.
Il avait la tête vers le ciel.
- J'aimerais tellement me trouver une famille. Ça fait presque cinq ans maintenant que je me promène de ville en ville, à la recherche d'un groupe qui m'accepterai comme je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Jeu 2 Mai 2013 - 2:40




" Le bonheur est parfois caché dans l'inconnu... "

Le soleil brillait déjà haut au-dessus de la petite clairière et commençait à réchauffer les terres d’Ephaëlya. Les rayons de l’astre perçaient les épais feuillages de la forêt des damnés, formant des fuseaux de lumière dans lesquels quelques animaux se posaient pour se dorer un peu au soleil, réchauffant leur pelage, plumes ou même peau. La matinée arrivait à son terme, laissant la place à l’autre moitié de la journée, passant par le moment le plus chaud de la journée. Quelques oiseaux gazouillaient joyeusement, exprimant leur joie de voir un si beau temps et les fleurs semblaient se pavaner sous le regard protecteur du soleil. La journée était belle, parfaite pour faire de nouvelles rencontres…

Elënna restait là, assise, regardant l’homme alors que ses paupières se fermaient légèrement à cause de la luminosité mais aussi grâce au plaisir que lui procurait la chaleur sur sa fourrure blanche. Cela faisait fort longtemps qu’elle n’avait pas pris le temps de profiter des rayons de l’amant de la lune qui était devenue une amie pour elle. Maintenant que la météo était clémente, voilà qui était chose faite. Bref, le jeune homme pointa une lame vers la louve. Elle n’oscilla pas, attendant de voir la réaction de celui-ci face à un loup. La question basique vint se poser, celle sur l’identité. Quelques secondes passèrent, sans réponse, la belle ne bougeant toujours pas. Les deux lycans se regardaient, ne se lâchant pas des yeux. L’odeur de la peur imprégna l’air l’espace d’un instant puis le mâle parut se ressaisir face à l’attitude neutre que voulait lui montrer la chef de meute. Le brun rangea enfin son épée dans son dos et fit quelques pas vers l’animal, doucement mais sûrement… Tendant sa main vers Elen, elle tendit légèrement son museau, se demandant s’il savait qu’elle était comme lui… Il prit alors la parole.

" Tu es super beau, je ne savais pas qu'il existait des loups blancs dans les parages. "

Beau ? La louve fronça sa truffe. Ce qu’il venait de dire, ça, s’était vexant. Elle ressemblait donc à un vulgaire mâle, une brute assoiffée de combats de griffes ? Bon, la demoiselle lui pardonnait car c’était tout de même un compliment. C’est là qu’il se mit à agir étrangement. Les lycans qui s’adressaient à d’autres membres de leur race n’avaient pas pour habitude de les traiter comme des animaux. Cependant lui, n’hésita pas. Il posa sa paume sur le haut du crâne de la louve et se mit à la gratter derrière ses oreilles. Au début surprise, Elënna finit par plisser les yeux, ravie. Certes, il ne devait pas fréquenter d’autres loups. Il continua alors sur sa lancée.

" Je suis content que tu sois là. Je m'appelle Melvinn. Tu sais, je suis aussi un lycan, mais je n'arrive pas à maîtriser. Pour l'instant, j'ai toujours un appétit de sang et de chaire fraîche. "

Donc il prenait la belle pour une simple louve, enfin un simple loup du coup… Un mâle, qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre… Le fameux Melvinn s’assit face à elle après avoir fait les présentations. Par contre, ce qu’il disait là, c’était super intéressant. C’était soit un nouveau lycan, soit un lycan qui n’avait jamais eu personne pour l’aider à se contrôler. Mais il parlait encore.

" Tu n'es pas avec ta meute ? Tu es peut-être comme moi, tu n'as pas de famille. J'aimerais tellement me trouver une famille. Ça fait presque cinq ans maintenant que je me promène de ville en ville, à la recherche d'un groupe qui m'accepterait comme je suis. "

Elen l’écoutait avec attention. Son histoire semblait intéressante et elle voulait en savoir plus. Malheureusement, sous cette forme, cela allait être un peu dur. Elle réfléchit l’espace d’un instant. S’il n’avait jamais rencontré de lycan ou qu’il était incapable d’en reconnaitre un lorsqu’il en croisait, aurait-il peur de voir une transformation à quelques centimètres de son visage ? L’ancienne elfe réfléchissait, songeant à ce qu’elle aurait pensé au début. Pourtant, il avait dit qu’il cherchait une meute depuis cinq années, qu’avait-il fait entre temps ? Et surtout, pourquoi ne se contrôlait-il toujours pas un minimum ? Les questions se bousculaient dans sa tête, alors la demoiselle se décida enfin à rassasier sa curiosité…

Son regard bleu de louve plongeait dans celui de l’inconnu ne tarda pas à virer au gris, comme lorsqu’elle avait forme humaine. Peu à peu, sa gueule et son corps se métamorphosèrent. Son museau laissa place à une bouche aux lèvres pulpeuses et à un petit nez rond, son pelage de neige quitta son corps pour seulement rester sur son crâne, ses membres reprenaient une taille humaine et son buste une allure humaine. Assise en tailleur face au jeune homme, Elënna le fixa, cachant sa poitrine de ses mains et son intimité par ses jambes. Un sourire gêné s’afficha sur son visage et son doux visage prit des couleurs rosées rapidement. Il ne pouvait rien voir mais la situation était assez embarrassante tout-de-même. La lycanne murmura alors d’une voix douce et calme.

" Désolée. J’espère ne pas vous décevoir mais je ne suis pas un beau mâle, ni un vrai loup… Je suis juste comme vous… "

Il était difficile de prévoir la réaction de Melvinn, alors elle se présenta rapidement. Bien entendu, elle ne devait pas paraître très agressive ou autoritaire dans le cas présent, mais on ne pouvait prévoir la façon dont le lycan réagirait.

" Je m’appelle Elënna. Je suis de la meute des Sang-Chauds. "

Petit mensonge, ou plutôt une vérité pas complètement avouée. Pas la peine de l’effrayer encore plus en précisant le titre qu’elle avait reçu il y a peu. Elle resta là, immobile, attendant une réaction et une réponse de la part du jeune homme…


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Jeu 2 Mai 2013 - 3:14

Sa tête rougit comme une tomate, voyant le corps dénudé de l'étrangère. Il avala à plusieurs reprises avant de lui répondre d'une voix tremblante. Ses mains s'agitèrent, jouant avec la ficelle de son pantalon, preuve qu'il était très mal à l'aise.
- Heuuu, j'ai des vêtements de rechange dans mon sac. S'il vous plait accepter-les !
Il fouilla dans sac et prit vraiment son temps, pour souffler un peu et retrouver un peu de courage pour lui faire face. Il lui tendit un pantalon large brun et une chemise blanche délabrée. Son regard figea le sol, à la recherche d'une pousse ou d'une brindille quelconque.
- Ça sera un peu trop grand pour vous car je fais presque deux fois votre carrure, mais je vous jure que je ne rigolerais pas. Je n'oserais pas de toute manière, votre beauté, heuu je veux dire ça vous ira parfaitement.
La fille mit les vêtements avec un petit sourire. On aurait pu le confondre avec un rire caché. Puis, elle frappa deux fois sur la tête de Melvinn qui était complètement perdu dans ses fantasmes. Son corps sursauta par réflexe, puis il se tourna avec un petit soufflement.
- Haaaaa c'est vous ! Vous m'avez donné une frousse bleue.
Il pouvait enfin la regarder de haut en large. Elle avait l'air d'une déesse de l'amour, belle à s'en percer l'estomac. Il resta figea un long moment devant ses gros yeux ensorcelants.
- Heuuu vous m'avez parlé d'une meute, les Sangs-Chauds ? Qu'est-ce que c'est ? Il en existe plusieurs ? Et pourquoi vous vous baladez toute seule dans cette forêt ? Vous voulez que je vous aide à les retrouver ?
Une tonne de questions sortirent de sa bouche, quel homme curieux ce Melvinn !
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Jeu 2 Mai 2013 - 13:45




" Où peut-on être mieux qu’au sein de sa famille ? "

La situation était des plus gênantes. Maintenant, il ne restait plus qu’à savoir si le rouge qui était monté aux joues des deux jeunes gens était plus prononcé chez l’un que chez l’autre. Qui était le plus mal à l’aise ? Une brise vint faire voleter les cheveux d’Elënna, quelques mèches se glissant sur son doux visage et dévoilant légèrement ses oreilles pointues. La belle frissonna. Elle n’avait pas froid mais la sensation du vent sur son corps nu lui déclenchait quelques frissons. Heureusement, les rayons du soleil qui baignaient sa peau la réchauffaient doucement. Toujours enroulée dans ses bras, Elen affichait un sourire timide.

Melvinn lui, avait pris la couleur d’une personne étant restée trop longtemps au soleil. Son regard se posa sur le corps de la chef de meute et elle se surprit d’ailleurs à ne pas voir sa mâchoire se décrocher. Il déglutit et s’activa rapidement, la lâchant vite de ses yeux, jouant avec le cordon de son pantalon. Aucun doute, il était horriblement gêné. La voix tremblante, il lui répondit enfin :

" Heuuu, j'ai des vêtements de rechange dans mon sac. S'il vous plait accepter-les ! "

Elënna allait lui répondre qu’elle n’en n’avait pas besoin, qu’elle avait ses vêtements avec elle mais elle remarqua à ce moment-là, sa jambe nue. Elle fronça les sourcils. A chaque transformation, la demoiselle enroulait sa brassière et son petit short autour de sa cuisse pour qu’une fois qu’elle reprendrait forme humaine, elle puisse s’habiller. Mais à priori, elle avait perdu ses habits. Certainement lors de la chasse, trop occupée à chercher des proies et à s’amuser avec sa meute. Le jeune homme, lui, s’était retournée, sa respiration se calmant légèrement et farfouillait dans son sac. Sans se retourner pour autant, il lui tendit une grande chemise et un pantalon large. Aucun doute, elle allait flotter dedans. Elle était petite pour une elfe, ce qui faisait qu’elle n’était pas très grande même parmi les plus grands lycans. Et celui-ci faisait deux fois sa carrure…

" Ça sera un peu trop grand pour vous car je fais presque deux fois votre carrure, mais je vous jure que je ne rigolerais pas. Je n'oserais pas de toute manière, votre beauté, heuu je veux dire ça vous ira parfaitement. "

La chef de meute rit doucement, finalement amusée par le mal à l’aise qui s’échappait du brun. C’était elle qui était nue devant lui et c’était lui qui ne savait plus où se mettre. Cela donnait un côté assez humoristique à la scène. Sa tête était baissée vers le sol. Elen ne savait pas ce qu’il regardait, alors elle en profita pour s’habiller. Enfilant la chemise trop grande, elle en retroussa les manches pour en faire des manches trois quarts puis vint le tour du pantalon. Alors lui, il était clairement trop grand. Serrant la ficelle à fond pour qu’il tienne sur ses hanches, là aussi, elle y fit des ourlets pour le remonter à mi mollets. Elle se regardant rapidement, faisant la moue. Bon, elle était drôlement plus belle dans ses petits habits de cuir, mais il faudrait faire avec… Pieds nus, accrochant ses orteils dans l’herbe comme elle adorait le faire, debout derrière Melvinn, elle tendit son bras pour lui tapoter de fois sur sa tête, lui signalant qu’elle avait fini. Il sursauta, arrachant un nouveau sourire à Elënna puis se retourna.

" Haaaaa c'est vous ! Vous m'avez donné une frousse bleue. "

Décidemment, il devait vraiment se sentir mal. La belle fronça les sourcils. Devait-elle être vexée ou ravie de mettre autant mal à l’aise avec une personne. Les loups de sa meute la considéraient comme n’importe qu’elle femme, et mieux encore, comme n’importe quel loup. Après tout, elle était une femelle et l’alpha alors certains lycans s’amusaient à dire qu’elle aurait pu être un mâle. Cela la faisait sourire. Elënna sentit le regard chaud du jeune homme sur son corps, la détaillant de haut en bas, mais elle ne dit rien, ne bougeant que très légèrement. Quelques secondes passèrent avant qu’il se ressaisisse.

" Heuuu vous m'avez parlé d'une meute, les Sangs-Chauds ? Qu'est-ce que c'est ? Il en existe plusieurs ? Et pourquoi vous vous baladez toute seule dans cette forêt ? Vous voulez que je vous aide à les retrouver ? "

La jeune femme aux cheveux de neige sourit, passant une main dans ses cheveux et ce fut à son tour de détailler un peu plus le garçon. Il était plus grand qu’elle et avait l’allure d’un guerrier mais la question que se posa Elen était plus complexe à deviner. A quoi ressemblait-il lorsqu’il avait sa forme lupine, celle qui disait ne pas maîtriser après plusieurs années après sa morsure. Il ne devait certainement pas être né ainsi, sinon il aurait eu des parents pour l’éduquer, lui et le loup qui se cachait en lui. Il avait pleins de questions et semblait aussi curieux que la belle. Elle sourit.

" Merci pour les habits, j’ai dû perdre les miens en cours de route. Je vous les rendrais très prochainement, promis. "

Volontairement, elle n’avait pas répondu à ses questions. Un sourire amusé sur ses traits elfiques, Elënna passa à côté de lui, le frôlant et se dirigeant vers le petit point d’eau. Elle s’agenouilla, se penchant au-dessus du petit étang et y plongea ses deux mains, leur donnant la forme d’un petit récipient. La première récolte fut destinée à ses lèvres, elle but un peu, assoiffée par la course qu’elle avait mené le matin même. La seconde s’éclata sur son visage, alors qu’elle passait ses mains sur son visage. Elen resta là quelques instants, les gouttes perlant sur son visage, son regard perdu dans ce liquide si commun mais pourtant si important. La louve se laissa glisser sur ses fesses, s’asseyant et trempant ses pieds dans l’eau fraîche. Jetant un coup d’œil derrière elle, elle invita Melvinn à la rejoindre pour répondre à ses questions.

" A priori, vous savez encore moins de choses que moi quand je suis arrivée en Thaodia… Il y a cinq meutes dans la contrée des lycans. Ces cinq clans qui se partagent le territoire. Ma meute s’appelle Sang-Chaud en effet, un chef vient juste de prendre la relève de l’ancien, il semblerait que tout est sur le point de changer pour le meilleur. Une meute, c’est un endroit où l’on vit en communauté, je dirais même en famille. Les lycans avec qui l’on vit tous les jours deviennent des frères, des sœurs, des amis ou même des parents. En trouvant cette meute, j’ai retrouvé ce qui m’avait longtemps manqué. L’amour et l’amitié qu’une famille peut vous apporter… "

Melvinn était venu s’asseoir à côté d’elle. Relevant son regard gris des eaux calmes, la chef de meute le regarda et lui sourit. Elle ne souhaitait pas lui annoncer de suite qu’elle était celle qui occupait le plus haut poste dans la meute. Le but n’était pas de le faire fuir, mais bien de lui apprendre. Elen se surprit à la trouver mignon et plein de charme. Mais elle n’était pas là pour cela, d’ailleurs, pourquoi était-elle ici ? Elle ne se souvenait plus mais continua sur sa lancée.

" J’étais avec un groupe de loups avant de sentir votre présence, je ne me baladais donc pas seule. Dans tous les cas, je pense être assez grande pour me surveiller toute seule. Pour ce qui est de retrouver mon camp, si vous voulez m’accompagner je ne dirais pas non. Peut-être pourriez-vous découvrir ce qu’est une meute de vos propres yeux comme cela… "


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Dim 5 Mai 2013 - 3:43

" Merci pour les habits, j’ai dû perdre les miens en cours de route. Je vous les rendrais très prochainement, promis. "

Haha comme quoi, avoir un ami prévenant c'est toujours utile rigola-t-il. Le temps ne presse pas, vous me redonnerez en temps et en heure mes habits sourit-il. La louve prit du recule et s'était approché du petit lac pour tremper ses pieds nus. Elle jouait dans l'eau, produisant des minis tsunamis. Elle attendait quelque chose, mais Melvinn n'avait pas compris le message, alors elle força le message. Il s'approcha d'elle à une distance respectable, de peur d'être trop collant. Il ne la connaissait pas et il voulait garder une belle image de lui, puis s'assit à côté d'elle. Il l'écouta avec tous ses sens en éveille. Il l'observa comme un oeuvre d'art. La femme lui expliqua ce que c'était une meute. C'était très intéressant. La curiosité l'avait mordu et lui posa des questions.
- Ils acceptent n'importe qui dans les meutes ? Je n'ai pas grand chose à faire pour l'instant. Je suis un écrivain et conteur d'histoire. Je suis en manque s'inspiration ces temps-ci. Il lui sourit et ajouta "les nouvelles aventures sont très stimulants. Vous pensez que je pourrais m'y installer un temps ?"

La nymphe des bois, lui demanda de la rejoindre. La réponse était plutôt rapide dit-il d'un sourire caché. Bhaaa oui, ça sera avec un grand plaisir. Il se leva et présenta sa main titanesque. Serrons un pacte ! Vous m'aidez à retrouver la passion d'écrire et je vous donnerai une chose en échange, ce que vous voudrez. Alors ? La main de la jeune demoiselle attrapa la sienne, puis ils partirent ensemble vers le lieu-dit.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Dim 5 Mai 2013 - 11:45




" Il faut avoir confiance dans les surprises de la vie... "

Elënna adorait cette sensation. Elle adorait sentir l’eau glisser sur sa peau douce et la fraîcheur qu’elle pouvait lui procurer. Un instant, la belle ferma les yeux, profitant du calme et de la tranquillité qui régnait autour de deux jeunes gens. Depuis quelques jours, ayant pris ses fonctions de chef de meute, elle n’avait plus une seule seconde à elle. Elen aimait s’occuper de sa meute, les constantes demandes et questions que l’on lui posait mais elle était aussi privilégier d’avoir pu redevenir la louve solitaire qu’elle était avant l’espace de quelques minutes. Malheureusement, le devoir l’appelait de nouveau, mais c’était le sourire aux lèvres qu’elle retournait dans le cocon de sa famille…

Melvinn s’était enfin assis à côté d’elle mais semblait méfiant et distant. Faisait-elle peur ou ne voulait-il pas se montrer impoli ? Impossible à savoir. Alors elle parlait, racontant et expliquant ce qu’était une meute à ses yeux et à quel point tout cela était important. Après tout, beaucoup de lycans étaient sans famille à leur arrivé et se retrouvaient avec plusieurs personnes à leur côté. Des amis, des frères, des parents ou des enfants, la population des lycans étaient très développés malgré la guerre qui régnait en ce moment entre les elfes et les loups. Le jeune homme avait rassuré Elen sur la possession de ses vêtements mais il n’avait pas tort. Après tout, elle les lui rendrait quand elle le pourrait. Lui, l’écoutait avec un émerveillement certain, ses yeux pétillants comme piqués au vif.

" Ils acceptent n'importe qui dans les meutes ? Je n'ai pas grand chose à faire pour l'instant. Je suis un écrivain et conteur d'histoire. Je suis en manque s'inspiration ces temps-ci. Les nouvelles aventures sont très stimulants. Vous pensez que je pourrais m'y installer un temps ? "

Elënna avait déjà répondu à la question du grand brun sans s’en rendre réellement compte. Elle lui proposait de la raccompagner pour découvrir ce qu’était sa meute et surtout comme on pouvait y vivre. Là-bas, il trouvait certainement l’inspiration dont il avait besoin, peut-être même trouverait-il l’inspiration pour sa vie future et resterait avec eux… Mais cela n’était pas prévisible, il fallait attendre et voir. Tout vient à point à qui sait attendre.

" La réponse était plutôt rapide. Bhaaa oui, ça sera avec un grand plaisir. "

Dans son ton, n’importe quelle personne qui l’avait vraiment écouté aurait pu détecter cette tonalité qui prouvait qu’il avait esquissé un sourire. La louve sourit à son tour, ravi de rendre service à ce jeune homme et de partager son expérience avec un autre lycan extérieur à la meute. Quelqu’un qui était aussi démunie qu’elle avant qu’elle ne rencontre les Sang-Chauds. Rapidement, Melvinn se leva comme pressé et tendit sa main puissante à la jeune femme.

" Serrons un pacte ! Vous m'aidez à retrouver la passion d'écrire et je vous donnerai une chose en échange, ce que vous voudrez. Alors ? "

Un sourire éblouissant s’afficha sur les traits de la belle. Elle fit comme une moue pensive mal imitée et saisit la main du colosse pour se relever à son tour. Elle se sentait toujours aussi petite à côté de lui mais cela avait un côté rassurant qui lui plaisait. Sa paume contre celle du lycan, elle hocha de la tête, souriant toujours.

" Promis. Vous retrouverez votre inspiration grâce à moi, je vous le promets. N’oubliez pas que vous aurez une dette envers moi. "

Le regardant d’un air amusé, elle ne profiterait jamais de cet échange de services mais son air malicieux expliquait bien qu’elle en rigolait. Son regard se perdit un instant dans celui du brun avant qu’ils prennent la route. Le jeune homme se laissa alors guider dans Thaodia par la démarche souple et féline de la chef de meute. Retrouvant son énergie et sa joie de vivre, Elënna bondissait sur un tronc couché, s’accroupissant dessus pour regarder Melvinn la rejoindre d’un pas neutre. Il ne mit pas bien longtemps à la retrouver. En effet, pour trois pas de la demoiselle aux cheveux de neige, lui en faisait facilement deux de plus. Cependant, elle eut le temps de le détailler un peu. Ses épaules carrées et sa posture lui donnaient un air impressionnant et malgré ses habits larges, ses muscles saillants pouvaient de voir. Les yeux plissés et indiscrets, la chef de meute rougit légèrement lorsqu’il fut à sa portée, se rendant compte que ce qu’elle faisait n’était pas des plus polis. Du coup, elle enchaîna sur des questions elle aussi.

" Et vous ? Vous êtes un lycan depuis longtemps ? Etes-vous né comme cela ? Moi non… Mais je ne regrette rien. Voulez-vous que nous asseyons de continuer la route sous forme animale ? Ce serait un bon entraînement pour vous et le loup qui sommeille encore au plus profond de vous… "

Redescendant sur la terre ferme, à ses côtés, Elënna se remit à marcher avec le jeune homme, attendant une réponse. Elle savait qu’il pouvait refuser mais elle était tout à fait apte à calmer un loup. De par son poste d’alpha, elle influait sur le comportement des loups sans réellement le comprendre encore. Elle analysait encore ce nouveau don qui lui avait été donné. Une ou deux fois, d’un simple grognement, elle avait réussi à faire se clouer au sol un de ses soldats un peu trop prétentieux et désireux de se faire remarquer parmi ses compères en insinuant des choses sur son chef. D’après les archives du palais, les chefs de meute avaient ce petit plus qui leur permettait de tenir leurs loups avec une certaine autorité. Elënna n’en abuserait jamais mais elle était passionnée par le savoir et c’était un nouveau point à éclaircir… Offrant un sourire amical à Melvinn, flottant dans ses habits trop grands, elle était persuadée de pouvoir l’aider…


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Mar 14 Mai 2013 - 22:58

Il se sentit mal à l'aise soudainement. Me transformer en loup, Moi ! pensait-il. Pas possible. Possible. Il tremblait comme une feuille, puis prit la fuite.
Je suis désolé, je ne peux pas le faire larmoya-t-il. Il couru plus vite que son ombre. Ses bras et ses jambes criaient d'arrêter. L'acide lactique était en plein travaille, diluant sa toxine dans chaque muscle en action.

A bout de force, il s'écroula au sol comme une baleine, roulant, roulant comme une objet géométriquement arrondi en bas d'une inclinaison pointue. Son corps puait la transpiration et la boue. Lui-même faillit vomir en se sentant sous les bras.

Qu'est-ce qui m'arrive pleura-t-il. Pourquoi je fuis, encore et encore. Je pensais que j'avais passé le cap. Ses larmes blanches nettoyèrent ses mains sales et fétides. La pluie vint à son tour l'aider à prendre une bonne douche. Après, un long moment, des flaques se formèrent un peu partout. Il pouvait se voir comme dans un miroir. Je suis laid, laid cria-t-il.

Il se laissa tomber à la reverse dans la boue, ruissellement sur son crâne, puis sur son coup, son torses et le long de son ventre. Ses vêtements étaient complètement transpercés.
Il ferma les yeux, puis se rappela de tous ses bons moments avec cette belle femme. Il ne voulait lui faire aucun mal. Normalement avec Sev, il commençait à comprendre le truc. Mais, aujourd'hui, c'est un autre jour et il se sentait pas du tout, mais pas du tout en forme. L'amour rend faible dit-il en rigolant.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Mar 21 Mai 2013 - 21:16



" Le chien a son sourire dans sa queue... "

Sifflotant légèrement, son regard se perdant dans les feuillages ou entre les quelques nuages qui flottaient dans le ciel, Elenna profitait du temps passé en compagnie d’une seule personne. Bientôt elle retrouverait la meute et les dizaines de lycans qui lui adresseraient la parole pour des sujets importants ou non. Les moments en solitaire étaient toujours un bon moyen de décompresser pour un chef de meute et la belle l’avait découvert bien assez tôt. Un sourire léger et exprimant sa joie se dessinait sur son visage. Posant ses yeux gris sur son compagnon de route, elle attendit une réponse de sa part mais une réponse qui tardait à venir.

Melvinn n’avait pas ouvert la bouche depuis qu’Elen lui avait suggéré de prendre sa forme animale et la gêne pouvait se lire sur son visage. Malheureusement, d’autres de ses sentiments le trahissaient et l’odeur de la peur imprégnait peu à peu l’atmosphère. La louve fronça le nez, jetant un regard au jeune homme. Ses yeux la fuyaient et il semblait tirailler entre deux options. Fuir ou essayer. Pourtant, la demoiselle semblait persuadée de ce qu’il allait faire. Il allait partir comme elle l’aurait fait lors de ses premiers jours de transformation. Cependant, lui était un lycan depuis quelques temps à priori mais il rejetait tellement sa nature que celle-ci se manifestait comme elle le pouvait, c’est-à-dire violemment. Alors il avait peur. Peur de lui et certainement peur de causer du tort à d’autres personnes…

Et en effet, après seulement quelques secondes, le lycan s’élança alors qu’elle n’eut à peine le temps de l’entendre s’excuser. Elenna s’arrêta, le regardant filer entre les arbres, une lueur de tristesse brillant dans ses yeux gris et envoutants. Elle n’allait pas lui courir après. Du moins pas de suite. Il lui fallait certainement du temps pour lui, du temps pour réfléchir et peser le pour et le contre. Après tout, Melvinn venait de rencontrer une personne qui était certainement capable de changer sa vie et sa vision de lui à tout jamais. Le changement faisait peur et fera peur à tout le monde et le long de la nuit des temps. Il avait toujours fallu en temps d’adaptation pour accepter les bouleversements dont une vie pouvait être faite.

Plusieurs minutes passèrent et le soleil disparut derrière une masse grise de nuage, quelques gouttes de pluie venant nettoyer les terres de toutes leurs saletés. Il était temps pour la belle de retrouver le lycan. Assise sur une pierre, elle se déshabilla et prit sa forme lupine. La belle louve blanche et haute sur pattes saisit les vêtements que le jeune homme lui avait prêtés dans sa gueule et commença son chemin. Le parfum de Melvinn imprégnait ses habits alors suivre sa trace se faisait encore plus simple que cela l’aurait été en temps normal.

Courant dans la forêt dense, le pelage de la chef de meute abandonna bientôt sa couleur de neige pour celle de la boue qu’avait formé la pluie. Tout le bas de son corps avait donc opté pour une nouvelle couleur, marron, celle des lycans de la région. Seuls la tête de la bête et le haut de son dos avait échappé au carnage de la bouillasse. Le jeune loup n’était pas loin alors les élancées de la belle se firent encore plus grandes, sautant sans gêne dans les flaques de terre mouillé, sans se soucier de la propreté de son pelage. Bientôt, une silhouette se dessinait sur le sol, allongée sous cette météo des plus salissantes.

D’un pas léger et doux, ralentissant sa course, Elenna s’approche du bel homme. Déposant ses habits sur une branche à l’abri du temps, la louve blanche s’allongea doucement sur le sol, posant son museau sur le ventre du lycan. Il fallait qu’elle lui explique qu’elle serait là pour lui, quoiqu’il n’arrive. S’il y avait bien quelque chose qu’elle ne ferait pas, l’ancienne elfe n’abandonnerait personne. Elle n’accorderait le sort qu’elle avait eu à personne et l’abandon était une des pires choses qu’elle avait pu vivre… Donnant des petits coups de museau dans les côtes de Melvinn pour le faire bouger, elle finit par se redresser, grognant doucement et sautant autour de lui, l’arrière train en l’air et les pattes avant sur le sol, secouant sa queue pour montrer son amusement. Etre un lycan ne signifiait pas être un monstre ou une bête, la preuve, Elen pouvait devenir un loup comme un petit chien de compagnie…


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Mer 22 Mai 2013 - 13:58

Il était en train de faire une sieste à moitié éveillée, son esprit se chamboulait un peu partout dans sa tête. Il se mémorisa ce que Sev, lui avait enseigné.

Puis, soudain, il sentit un corps lourd se déposer sur son torse, comme une sorte de grosse boule poilue qui bougeait pour trouver la place idéale.
Il pensait que c'était peut-être un écureuil, mais c'était trop absurde. Pourquoi cet ogre de noisettes voudrait se reposer sur son ventre ?
Il ouvrit les yeux, mais resta couché pour éviter de faire peur à cette créature encore méconnue. Il vit ce même loup blanc de tout à l'heure.
Il sourit comme un cheval, content qu'elle soit de retour. Il lui caressa la tête. Son poil était doux et chaud, mais à certain endroit, c'était humide et dégoûtant, puant le chien mouillé.
Ils ne parlaient pas, le silence était d'or.

Après, Melvinn voulait se relever et le loup fit pareille. Elenna commença à sauter et faire des bond un peu partout comme un enfant hyper excité.
Il ne comprit pas ce qu'elle voulait. Peut-être, voulait-elle lui remonter le moral ?
Il joua le jeu et s'amusa avec le loup, à la lutte.
Je ne te laisserai pas gagner, prison à puces rigola-t-il. Melvinn était en train de lui faire un guillotine, sans forcer. Le loup essaye tant que bien que mal de se défaire de cette prise, en poussant le sol de ses pattes. La tête du loup fit rire Melvinn, car ses poiles étaient condensés vers l'avant, on ne pouvait plus voir ses yeux, juste une bout de sa truffe.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Mar 28 Mai 2013 - 19:00



" Un baiser légal ne vaut jamais un baiser volé. "

Elenna était bien mais son pelage commençait à s’engorger d’eau. La tête posée sur le torse du lycan, elle aurait pu fermer les yeux et sombrer dans un sommeil léger. Mais le temps n’était pas clément et elle ne devait plus trop tarder à rentrer au camp. Sa meute l’attendait et elle avait des responsabilités. Soupirant doucement, la belle devait revenir à la réalité. L’espace d’un instant, elle s’était vue redevenant insouciante et partant à l’aventure avec ce jeune homme qu’elle ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve. Elle aimait être chef de meute mais sa vie en solitaire, sa vie de quête lui manquait un peu tout-de-même.

Melvinn avait posé son regard sur la louve, s’attendant certainement à voir un autre animal allongé presque sur lui. Un sourire magnifique s’était dessiné sur son visage tâché de boue qui se nettoyait peu à peu grâce à la pluie. Si elle l’avait pu, Elen lui aurait certainement rendu mais seuls ses yeux lui renvoyèrent une moue ravie. Ils passèrent quelques secondes voir minutes comme cela, sans bouger. Les doigts du jeune homme se mêlaient au pelage doux et plus très blanc de la louve. Les pupilles bleus de l’animal disparurent sous ses paupières. Tel un chat, un léger grondement résonna dans le corps du loup pour exprimer son bonheur. La sensation des caresses était si douce et cela faisait longtemps que la chef de meute n’avait pas reçu de marque d’affection de quelqu’un. Melvinn était certainement inconscient de tout cela. Pour lui, qui ne savait pas ce qu’était de vivre en meute, il s’agissait seulement de caresser un animal amical.

Lorsqu’Elenna se releva doucement, exprimant sa joie, le lycan fit de même, se redressant en même temps qu’elle. Sautant dans les flaques de boue sans se soucier de la saleté, la louve n’était plus à cela près. De plus, elle avait toujours aimé la pluie et sentir celle-ci s’abattre sur son visage. Là, elle se contentait seulement de se secouer de temps en temps pour chasser les perles d’eau de son pelage qui se nettoyait doucement mais sûrement. Secouant son arrière-train et montrant les crocs pour jouer, la chef de meute fut étonnée de voir Melvinn se prendre au jeu. Bientôt, la bataille fit rage. Esquivant ses attaques et ses gros bras, la belle finit tout-de-même par se faire attraper, la tête coincée sous le bras du beau brun. Il ne serrait pas mais l’étreinte était assez puissante pour qu’elle ne puisse pas se dégager. Quoique, elle aurait pu mais pas sans le blesser. Alors elle se contentait de pousser sur ses pattes en arrière, grognant, vexée. Bien vite, l’animal ne put plus rien voir, son pelage passant par-dessus ses yeux…

Aucune chance de gagner… Sauf si… S’arrêtant de pousser en arrière, Elenna se mit à essayer d’avancer et sans crier gare, son corps se mit à se mouvoir de façon étrange. Cela fut rapide et en quelques secondes à peine, Melvinn se retrouva projeter au sol, sur le dos, la jeune femme aux cheveux de neige, allongée sur lui, nue. Ses joues rougirent mais elle ne put s’empêcher de partir d’un fou rire. Décidemment, cela faisait deux fois en une journée qu’elle se retrouvait nue face au jeune homme. Son visage au-dessus de celui du lycan, un sourire vainqueur s’afficha sur ses lèvres.

" Je crois que tu es au sol… Alors, en conclusion, nous pouvons dire que j’ai gagné ! "

Elle rit doucement, son corps vibrant sous son amusement. Cependant, elle n’osait pas se relever, Melvinn en avait assez vu pour aujourd’hui. Son regard amusé se planta dans celui du beau brun. Dans sa chute, de la boue était venue s’étaler sur le visage du garçon. D’une main douce et fragile, Elenna chassa la terre mouillée des traits de la figure du lycan et lui adressa un sourire timide avant d’embrasser doucement le coin de ses lèvres…


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ma famille   Mar 28 Mai 2013 - 19:42

La belle créature se mit à ruer sur lui, l'écrasant au sol pour démontrer qu'elle était la despote de ces lieux. La forêt encourageait sa domination, plus que physique, mais aussi psychologique.

La femme se tenait nue sur sa carcasse boueuse. Son fessier athlétique se reposait comme sur un cheval dans la jonction entre le bassin et le ventre.
Elle n'avait pas peur de dévoiler ses formes qui pendaient comme des trophées de guerre à l'air libre et humide, de ce climat de chien.
Des gouttes d'eau s'en échappaient pour s'échouer sur le buste du jeune homme.

Melvinn avait perdu sa langue. Sa bouche était entre ouverte. Son regard se figea sur les siens, comme pour prouver qu'il ne la matait pas, même si l'envie le torturait l'esprit.

La jeune louve rigola de la tête de Melvinn. On avait l'impression qu'il allait chier dans son froc.
Son corps bondissait sur le bas de son ventre, produisant des pulsions de plus en plus violente chez l'homme.
Melvinn essayait de contrôler ses pulsions, respira rapidement pour faire évacuer cette force transcendante. Ses mains broyèrent la boue, s'échappant de toute part. Son regard fixa toujours la belle louve.

Elenna, au lieu de protéger ses seins contre les voyeurs en tour genre, d'un bras ou alors d'un tissu, préféra caresser le faciès de l'homme ahuri, laissant ses clochettes dorées sonnées à toute ronde.
Sa main glissait le long de son visage pour retirer toutes les saletés de sa dernière chute dans la mer de boue, de la forêt.
Sa tête s'approcha ensuite de la sienne, puis l'embrassa sur sa bouche.

C'était l'action de trop ! Le bras de Melvinn agrippa le corps de la fille et la projeta au sol, produisant des vagues prodigieuses de boue. Puis, il fit une cabriole pour se retrouver au dessus de la fille. Son corps et ses bras tremblaient comme une feuille. Il avait une jambe entre les siennes.
Après, il contracta ses bras pour s'abaisser et l'embrassa à son tour, en lui mordant la lèvre inférieure sensuellement.
- Je pense que c'est un match nul rigola-il à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ma famille   Mer 5 Juin 2013 - 21:13



" Tous les voyages commencent chez soi. "

Le temps ne semblait pas se calmer et les gouttes de pluie tombaient avec délicatesse sur le corps de la jeune femme pour ensuite glisser vers celui du lycan. Frissonnant, Elenna n'avait pas pour habitude d'avoir peur du froid mais il faut dire aussi qu'elle n'avait pas l'habitude de se retrouver dans ce genre de situation, dans ce genre de position. En tout cas, elle était confortablement installée si elle ne pensait pas à la gêne occasionnée et à ses joues teintées de rose. Après tout, la chef de meute était allongée, nue et pleine de boue sur un jeune homme qu'elle ne connaissait que depuis très peu de temps.

Melvinn lui affichait une tête très étrange. Bouchée bée et les yeux ronds, il semblait ne pas parvenir à décrocher un mot et au passage son regard du corps de la demoiselle. Elle fit la moue et s'empêcha de plaquer sa main sur ses yeux pour lui apprendre les bonnes manières. Mais bon, c'était elle qui s'était ruée sur lui, nue comme un bébé. Alors elle n'était pas la mieux placée pour parler. Le regard vert du brun se planta dans le gris de la louve. Pourtant, il semblait lutter pour ne pas laisser son regard glisser sur son corps même si l'envie ne paraissait pas lui manquer. La respiration de Melvinn faisait soulever son torse lentement. En effet, il se forçait à rester calme et cela était écrit sur son visage. Affichant un sourire un coin, Elenna se moqua encore un peu de lui, sentant le crissement dans ses mains serrer la boue comme pour ne pas la toucher elle.

Après avoir caressé son visage du bout des doigts et embrassé à peine le coin de ses lèvres, tout se passa très vite. Le lycan se redressa rapidement, projeta la belle dans la boue à son tour, glissant au dessus d'elle. Un grondement résonnait dans la cage thoracique de la chef de meute qui n'avait pas l'habitude d'être prise par surprise ainsi. Ses lèvres étaient retroussées et l'expression sur son visage indécise. Peu à peu, les doux traits de son visage se détendirent, remarquant que Melvinn ne lui voulait aucun mal. Son corps était maintenant au-dessus du sien, épousant ses presque formes et Elen pouvait sentir celui-ci tremblait de tous ses membres. Une ou deux secondes de silence prirent place, bien vite remplacées. Le bel homme se baissa sur ses bras, les pliant alors que les muscles de ceux-ci roulaient sous sa peau. Ce fut à son tour de l'embrasser doucement mais furtivement. Ils n'échangeaient pas là de vrais baisers mais cela convenait parfaitement à la jeune femme qui ne connaissait pas assez bien le solitaire. Il lui mordilla doucement la lèvre.

"Je pense que c'est un match nul. "

Ces quelques mots avaient été soufflés à son oreille. Un mince sourire s'afficha sur le visage de la belle. Mais son regard quitta la frimousse du jeune homme pour regarder le ciel. Même si le ciel était orageux, elle sentait que la journée touchait à sa fin. Il ne fallait pas qu'elle tarde à rentrer au camp. Avec ou sans Melvinn, là était son devoir de chef de meute, s'occuper des siens. Passant rapidement sa main dans les cheveux du beau brun, elle le repoussa dans la boue, le regardant retomber lourdement au sol. Après un dernier sourire, Elënna se redressa, et passa rapidement ses mains sur son corps pour s'enlever le gros de la terre mouillée qui la parsemait. Heureusement, la lumière quittait peu à peu le monde et seule sa silhouette était maintenant visible pour Melvinn alors qu'elle se dirigeait vers les vêtements qu'il lui avait prêté un peu plus tôt dans la journée.

" Je dois rentrer rejoindre ma meute. Ils doivent m'attendre. Veux-tu m'accompagner alors ? "

Enfilant rapidement la chemise trop grande et le pantalon qu'elle retroussa de nouveau, Elenna semblait nager dans ces vêtements qui n'étaient pas les siens et surtout, qui n'étaient pas à sa taille. Secouant ses cheveux pour en extraire des gouttes de bout, la belle se fit la réflexion d'une douche ne serait pas de refus lorsqu'elle rentrerait au palais qu'elle avait hérité avec son poste de chef de meute. Refaisant face à Melvinn, elle lui sourit et lui tendit la main, l'invitant à l'accompagner...




[ HRP: Je pense qu'on peut arrêter de rp ici et en ouvrir un nouveau au Palais Limikkin. J'attends ta réponse sur skype (: ]



_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma famille   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ma famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Forêt des Damnés •-