Partagez | 
 

 De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Dim 5 Mai 2013 - 18:35

Rose avait raison, Max avait besoin de se reposer. Ce qu'il fit dès que nous avons franchis la frontière de Tahodia,.Elle était déjà venue en Tahodia, mais pas dans ce marais. Lorsqu'elle mit pied à terre, Max repris sa forme humaine et pris ses vêtements pour s'habiller. S'approchant de l'eau Rose la regarda, mais Max lui dit aussitôt
-Ne bois pas cette eau, elle est infecte, tu tomberais gravement malade. Un ruisseau n'est pas loin, suis moi.

Max lui prit donc la main et elle le suivit dans ce marais. En chemin il trouva une épée, elle ne savait pas trop si cela lui serait utile puisqu'il pouvait se changer en loup, mais elle ne posa pas de question. Rose ne savait pas ou il irait maintenant qu'il avait quitté la terre des elfes, mais elle redoutait de se faire rejeter par les autres... En voudrait-il à Max d'être tomber amoureux d'une elfe ? Rose espérait que non, rien ne devait être fait à Max, elle ne voulait pas le perdre... Puis, arriver au ruisseau Max en profita pour se désaltérer et Rose fit de même. Elle releva sa robe légèrement et mis ses pieds dans l'eau, quel soulagement. Enfin un peu de fraîcheur... Elle en profita pour boire aussi et regarda Max. Il la regardait aussi avant de lui dire

- Ce n'est pas comme chez toi... J’espère que tu n'es pas déçue, mais ne t'en fait pas mon amour, je te présenterais bientôt des plaines étendues sur des plateaux qui survole des endroits magnifiques. C'est là bas que nous nous installerons, fais moi confiance.

Rose s'approcha et l'embrasse tendrement avant de lui répondre
Jamais je ne pourrai être déçu d'être avec toi mon amour. Cela n'a pas d'important que ce ne soit pas comme chez moi, c'est même encore mieux. Une nouvelle vie s'offre à moi et je veux la passer avec toi. Tu es tout ce que je désire Max.
Elle l'embrassa a nouveau en se blottissant contre lui et chuchota à son oreille Je t'aime Max.


Dernière édition par Rose Dragomir le Mar 9 Juil 2013 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 6 Mai 2013 - 6:22

Jamais je ne pourrai être déçu d'être avec toi mon amour. Cela n'a pas d'important que ce ne soit pas comme chez moi, c'est même encore mieux. Une nouvelle vie s'offre à moi et je veux la passer avec toi. Tu es tout ce que je désire Max.
Savait-elle à quel point entendre cela le rassuré ? Lui faisait du bien ? Il l'ignorait, mais à présent il savait que son amour était bel et bien réciproque, il l'aimait et cela ne changerais pas. Elle se rapprocha et l'embrassa, il la serra contre lui, il sentait son coeur battre à l'unisson avec celui de rose. Cette mélodie le guiderait à présent, ces battements de coeurs étaient tous ce qui comptait à ses yeux, car tant qu'ils existés cela signifié que Rose était encore et toujours en vie.
Je t'aime Max.
-Je t'aime aussi Rose, et cela est la seule chose qui importe.
Il la lâcha et la pris par la main, ils devaient arrivé au rocher avant la nuit, si ce n'était pas le cas ils seraient facilement repérable par tous, et si c'était le cas le combat semblerait alors évident. Il reprit la route en tenant toujours Rose par la main droite et son épée de la main gauche, il ne lâcherais pas cette lame tant qu'il ne se serait pas assez reposé, la route était courte mais dangereuse.Au loin on entendait des jeunes loups joué, cela rassura Max, le fait qu'ils ne soit pas dans le marais l'avais perturbé voir même inquiéter.
-Si nous croisons un loup, met toi derrière moi, il ne pourra pas te faire de mal tant que je serais là. Tu as bien compris ?
Les marais s'éloigner peu à peu, le sol de boue devint pierres, ils n'étaient plus loin. Encore cinq-cents mètres et ils seraient arrivés au rocher où ils pourraient se reposer dans une ancienne cache militaire abandonnée, là bas ils pourraient dormir et Max pourrait s'équiper en armes et armures. La nuit n'allais pas tarder à tombée, et les jeunes voulant s'affronter allez arrivaient comme une vague sur le plateau rocheux, ils devaient vite se mettre à l'abris. Ils arrivèrent au pied d'une petite montagne qui survolée le plateau du rocher sur le quelle la nuit tombée déjà... Sans même la prévenir Max pris Rose dans ses bras et la regarda avec un sourire avant de sauter jusqu'à un rebord à peine visible depuis le sol, après avoir regarder en bas si personne ne l'avais vue sauter, il déposa Rose et la repris par la main.
-Suis moi, nous pourrons nous reposer ici, ce n'est pas un palais mais c'est déjà ça.
Il partit devant l'arme à la main, bien que cette cache sois abandonnée, des enfants pouvaient toujours venir explorés ces grottes oubliées. Arrivé devant l'entrée, il lança une petite pierre dans la pénombre... Il n'y avait rien ni personne. Il fit signe à Rose d'entrée, il la précéda et alluma rapidement une torche avant de mené sa compagne dans les couloirs sombre de la petite caserne encore pleine de matériel. * Rappel toi... A droite, a droite... Ah c'est là ! * Max ouvrit une porte en bois qui grinça lègérement, une pièce d'une bonne taille s'ouvrit à eux. Des lits, des caisses d'armes et un petit puits, magnifique ! Il s'installa sur un lit et regarda Rose.
-Il faut que je me repose, je ne tiendrais pas sinon, la porte est fermé et personne ne rentrera. Si tu veux venir te reposer tu peu aussi. Mais ne sors pas d'ici mon amour, ici la nuit, c'est bien plus dangereux que ce que tu crois...
Il s'endormis d'une seconde à l'autre en laissant Rose éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 6 Mai 2013 - 18:12

-Je t'aime aussi Rose, et cela est la seule chose qui importe.

Quel bonheur de l'entendre lui dire encore et encore. Cela rassurait Rose à chaque fois et lui redonnait confiance. Max lui tenait la main et il l’entraînait quelque part, mais elle ne savait pas ou. Elle entendait des bruits au alentour, des loups qui jouait plus loin. Rose espérait que personne ne viendrait ou ne les verrait pour le moment. Elle commençait à paniquer un peu, mais Max la rassura, comme s'il avait lu ses pensées.

-Si nous croisons un loup, met toi derrière moi, il ne pourra pas te faire de mal tant que je serais là. Tu as bien compris ?

Rose hocha la tête et lui promis ce qu'il voulait. Elle n'avait aucune envie de se retrouver dans un combat ni d'y assister. Elle sentit la nervosité gagner un peu plus Max tout comme la nuit approchait. Les loups devait être la cause de sa nervosité. Puis, sans qu'elle ne comprenne rien, Max la pris dans ses bras en souriant. Elle s'accrocha à son cou de peur de tomber pendant qu'il sautait plus bas. Rose enfouit son visage dans le cou de Max pour éviter de crier. Puis arriver à l'endroit ou il voulait, Max la déposa et la prit par la main a nouveau pour qu'elle ne se perde pas.

-Suis moi, nous pourrons nous reposer ici, ce n'est pas un palais mais c'est déjà ça. Rose regarda Max, elle n'avait pas besoin de palais et n'en voulait pas. Elle lui dit donc
Je ne veux pas de palais et je n'en ai guère besoin. Je veux seulement un toit pour nous, une place ou nous pourrons vivre tranquillement.

Après quelques minutes, ils arrivèrent à une porte que Max ouvra et il lui fit signe d'entré. Un coup la torcher allumer Rose pu voir ce que contenait la pièce, soit des lits, des caisses d'armes et un petit puits. Max s'installa sur un lit en la regardant, Rose savait qu'il avait besoin de se reposer et il lui confirma

-Il faut que je me repose, je ne tiendrais pas sinon, la porte est fermé et personne ne rentrera. Si tu veux venir te reposer tu peu aussi. Mais ne sors pas d'ici mon amour, ici la nuit, c'est bien plus dangereux que ce que tu crois...

Cela ne pris que quelques secondes avant que Max tombe endormie. Rose n'avait pas envie de se reposer et n'en ressentait pas le besoin. Elle alla donc au petit puits se rafraîchir un peu puis, revint se coucher près de Max pour veiller sur lui. Durant le temps que Max dormit Rose repensa à tout ce qui leur était arrivé, comment leur rencontre et leur amour s'était développé rapidement. Tout cela avait été un peu vite, mais elle ne regrettait rien. Malgré tout sa peur la plus profonde était de ne pas être accepter par la famille de Max. Rose n'avait pas vraiment de famille appart sa soeur, mais elle savait que pour Max c'était différent... A force de repenser à tout cela Rose finit par fermer les yeux doucement pour remplir toute son énergie. Elle resta tout de même attentive au moindre bruit qu'il pourrait y avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 6 Mai 2013 - 23:01

- Relève toi sale louveteau de mes deux ! Ce ne sont que quelques elfes, pas de quoi en faire tout un drame, relève toi et va en pointe ! C'est un ordre !
Max s'était relevé sans bronché et avait foncé l'arme à la main vers la dizaine d'elfes qui fonçaient vers lui, il n'avait pas le choix, sa mission était de tué tout ce qui s'opposais à sa famille.* Pour la fierté de mon père, pour la sécurité de ma mère et pour l'honneur de ma famille, je vais vous tuer bande de larves ! * Sa lame s'enfonçait alors dans la poitrine de l'un de ses adversaire qui s'était stoppé net au contact de la lame, le sang coulait sur l'épée qui sortit d'un coup sec de sa victime avant de passer à la suivante. Un coup du tranchant dans la rotule droite de son ennemi suivant l'immobilisa et le fit chuter devant Max qui abattait alors sa lame sur la tête apeuré du jeune elfe soldat. Du renfort arrivait et s'occupé des autres adversaires de Max, il continuait à avancé dans la foule sanglante qui s'éparpillé peu à peu autour de lui. Sa main tenait fermement la pommeau de sa lame meurtrière, encore un puis un autre, les elfes tombaient les un après les autres sous les coups de ses frères et soeurs de sang...
BOUM...Bam...BOUM...Bam...
Max immergea peu à peu de son sommeil, Rose était allongée à son côté, cela le rassuré. Les loups, c'était la seule explication, ils combattaient en contre-bas. Il se rappelait de l'époque où lui aussi il venait se mesurait à ses ennemis ici, c'était facile, trop facile même. Son regard se déporta sur Rose, elle était tellement belle endormie, il savait qu'il était capable de tout pour elle. Il se leva sans la déranger et se dirigea vers les vieilles malles de bois qui contenait armes et armures, il devait les équipés, avec l'une de ces armures Rose pourrait résister à des coups de griffes et quelques morsures qui lui aurait étaient fatals. Il ne connaissait pas sa taille, mais à la vue des tailles des lycans, il lui mit de côté l'une des plus petite armure et lui sortit également une petite épée qui pesait à peine deux kilogrammes, elle pourrait la maniée assez facilement pour tué. Quand à sa propre sécurité, il choisis une armure constitué de plaque d'acier robuste et lourde, elle lui permettrait d'encaisser plusieurs coups sans trop souffrir. Il s'équipa également d'une longue épée pesant à peu près 15 kilogrammes, grace à sa force et son endurance retrouvée il pourrait la maniée vite et bien. * Toutes ces batailles et tous ces meurtres ne m'auront pas étaient inutiles, aujourd'hui il vont me servir pour sauver celle que j'aime...* Une fois équiper, il regarda Rose une dernière fois avant de se diriger vers la porte, il laissa un mot écrit au charbon sur celle-ci.
Ne sors pas d'ici, je reviendrais avant le levé du soleil, l'armure et l'arme qui sont sortis sont pour toi moi amour. Je t'aime.
Il ferma la porte derrière lui, il se refusait à laisser Rose en danger en absence, il comptait plus à Rose qu'à sa propre vie. Il avait pour idée de rendre visite à ses parents et de leurs apprendre sa nouvelle relation qu'il entretenait avec l'elfe, mais il n'en n'avait pas le courage. Il ne trouvait pas les mots justes pour leurs expliquer son amour, sa joie et son bonheur d'être aux côté de cette femme. * Je ne peux pas les laissés sans nouvelles... Après notre dispute ils doivent être inquiets de ne pas me voir revenir... Je dois allez les voir ! * Le loup commença donc sa marche vers le village de Croc Noir où Rose ne mettrais malheureusement surement jamais les pieds...
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mar 7 Mai 2013 - 3:29

Rose sentit Max bouger dans le lit et se lever, mais elle n'avait pas la force d'ouvrir les yeux. Elle devait le laisser faire ce qu'il avait à faire. Dehors il n'y avait presque aucun bruit, comme si tout le monde était maintenant rentré. Rose en profita pour refaire son énergie au complet avant de se lever après un moment. En se levant et en observant la chambre à nouveau, elle y vit un mot de Max ainsi qu'une armure et une arme qui était près des caisses. S'approchant elle lu le mot de Max qui lui disait

Ne sors pas d'ici, je reviendrais avant le levé du soleil, l'armure et l'arme qui sont sortis sont pour toi moi amour. Je t'aime.

Se dirigeant vers vers l'armure Rose se décida à l'essayer. L'armure lui faisait, même si un peu grande cela ferait l'affaire. L'arme par contre n'était pas fait pour elle. Rose fouilla donc dans toute les caisses et fini par trouver un vieil arc et des flèches. Elle avait du laisser le sien dans son ancienne maison malheureusement. Rose prit donc l'arme et s’entraîna sur la porte pendant un bon moment avant de se tanner. Combien de temps devait-elle attendre Max encore ? Qu'était-il donc partis faire ? Voir sa famille peut-être..Cela lui semblait logique, mais même si elle comprenait pourquoi il ne l'avait pas emmené, Rose se sentit un peu blesser..Peut-être ferait-elle jamais la connaissance de sa famille...Pourtant c'était son vœux le plus cher, avoir une famille qui l'accepterait comme elle était. Malheureusement ce n'était pas pour tout de suite, il fallait être réaliste, Max était un loup et elle était un elfe... Elle savait la guerre qui régnait entre les deux races.. Cela ne serait pas facile pour elle et Max de mener une vie un peu "normal" à moins qu'il la transforme comme lui... Rose ne savait plus quoi penser ni quoi faire... Fallait-il qu'elle devienne comme Max pour être accepter ? Pourrait-elle aller jusque là ?

Rose aimait Max plus que tout, pour lui elle ferait n'importe quoi... C'est à ce moment qu'elle entendit un drôle de bruit qui venait de l'extérieur et qui approchait. Elle alla chercher ses flèches dans la porte et se recula jusqu'au mur. Quelqu'un essayait d'ouvrir la porte, Rose ne savait pas si c'était Max ou quelqu'un d'autre, elle le saurait d'ici peu. Puis, après quelques minutes la porte s'ouvrir sur un homme qui en apparence semblait humain, ce n'était pas Max, mais Rose se doutait qu'il pouvait sans doute se transformer en loup aussi. Elle le visa de son arc et dit d'un ton neutre qui ne laissait déceler la peur

N'avancer pas ou je tire et je ne rate jamais ma cible.
Le jeune homme stoppa net son avancement et regarda Rose d'un air surpris. Il ne s'attendait sans doute pas à ce qu'il y aille quelqu'un dans cette pièce.

Qui êtes vous ? Que faites-vous ici ? Ne savez vous pas ou vous êtes ma pauvre. Tel fût les premières paroles que l'inconnu lui lança en pleine figure.

Rose lui répliqua toujours déterminer à ne pas céder à la peur
Je sais très bien ou je me trouve. Qui je suis ne vous regardes pas. Fermer la porte et aller vous mettre sur un lit, au moindre mouvement brusque je n'hésiterai pas à vous tirez dessus.

L'homme fit ce qu'elle demanda et alla jusqu'au lit sans mouvement brusque. Rose ne savait pas ce qu'elle pourrait faire de cette homme, mais elle essaierait de le retenir jusqu'au retour de Max.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mar 7 Mai 2013 - 15:03

-Que les âmes de nos pères reposent en paix, nous les nouveaux nés allons menés leur guerre, à coup de masse et d'épée nous trouerons leurs chaire, à ces elfes de misère qui ont bafoués nos règles...
Le chants raisonnaient aux alentours du village, on pouvait apercevoir la lueur éclatante des feux de bois qui appelés tous les Croc Noir à venir se réjouir avec eux. Max se rendait en ce lieu qui était pou lui toute sa jeunesse, ici vivait sa famille depuis des dizaines de générations sans jamais commettre une seule faute. Et pourtant lui, Max Cooperman jeune guerrier à l'avenir bestial prometteur venait avoué à ses aînés une faute qui pour eux serait à coup sur, impardonnable. Il subirait à jamais le regard des autres lycans, mais cela il s'en moqué, les seuls regards qui l'intéressés étaient ceux de sa famille. Il était à présent à la porte du village, il franchit celle-ci en saluant les gardes de veillent, ses pas étaient lents et lourds. Il pouvait apercevoir plusieurs des ses amis qui buvaient et rigoler tous ensembles, et dire que plus jamais il ne pourrait faire partie de ces groupes de jeunes combattants ivre de bataille et de victoire... Ses mains tremblés lorsqu'il approcha de la demeure familiale, la porte massive ne lui avait jamais parue aussi agressive qu'à ce moment précis, il monta les quelques marches qui le séparait de celle-ci et se stoppa la main sur la poignée. * Prend ton courage à deux mains, tu peux le faire... Ce n'est pas la mort après tout, ils doivent accepter mon amour pour Rose, c'est tout ! * Il entra dans la maison d'un pas décidé en fermant la porte derrière lui, il alla à la rencontre de ses parents qui étaient assis ensembles devant la cheminée. Sa mère lui sauta au cou tandis que son père resté de glace, ils se détestaient autant qu'ils s'aimaient, Max écarta sa mère sans un mot et alla se tenir droit devant la cheminée. Son père serait alors forcé de porter attention à ce qu'il avait à dire.
- Maman, où est Alex ? J'ai quelques chose à vous dire et je veux qu'il soit présent pour l'entendre.
- Ton frère est partit te chercher mon chéri, on nous as signalé que tu avais passer la frontière et t'était dirigé vers le Rocher. Une fois qu'il aura fais le tour du périmètre et des anciens campement en éspérant te voir, il rentrera ne t'en fait pas.
* Rose ! * Le garçons avais foncer ,sans donner plus d'explications à ses parents, vers la porte. Cette fois-ci il ne prit pas le peine de la refermée, il commença une course infernal vers le rocher. Ses pas étaient à présents légers et rapide, si il avait eu des ailes il se serait envolé. Il parcourus en deux minutes un trajet de plusieurs dizaines de kilomètres, il devait prendre soin de Rose à tous prix. Il apercevait déjà le rocher mais ne pris pas le temps de se féliciter de son exploit sportif et sauta directement vers l'entrée de la cache. * J'éspère qu'il n'est pas trop tard, si c'est le cas... Je te tuerais petit frère, je me le promet.* Il courut dans les dédales jusqu'à arrivé devant la porte. Elle avait était enfoncée puis refermer... Son rythme cardiaque accéléra au moment où il donna un coup de pied plus que puissant au niveau de la poignée pour faire sauté la porte qui retomba deux mètre plus loin. Il aperçue Alex qui était assis là sur le lit, Rose était là elle aussi, elle tenait Alex tranquille grace à un arc... Max avança vers Alex, arrivé à son niveau, il lui donna une claque qui résonna dans les dédales.
- Je t'ai déjà dis de ne jamais me cherché ! Qu'est-ce que tu fou ici ?! Si tu l'as touchée, je te tue Alex, tu as bien compris ? Je te tue !
- Pardonne moi... Je ne voulais pas... Qui est-elle...
- Plus tard !
Son frère pleuré, surement à cause de la gifle et des menaces de son aîné. Max se dirigea alors vers Rose et l'embrassa tendrement, il porta ses lèvre à l'oreil de l'elfe.
- Je ne m'éloignerais plus, plus jamais. Dis moi si il t'as touché, dis le moi...
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mar 7 Mai 2013 - 15:49

Cela faisait déjà un moment que Rose tenait son Arc, cela lui fit du bien car elle ne s'en était pas servit depuis un moment. Plus le temps passait, plus le silence régnait et cela devenait lourd. Rose prit la parole à nouveau en demandant au jeune homme

Vous êtes un homme loup vous aussi ? Quel est votre nom et que faisiez vous par ici ?

Le jeune homme pris une grande respiration avant de répondre

Oui, je suis un homme loup comme vous le dites. Mon nom est Alex et je recherchais mon frère Max. À votre tour maintenant, qui es êtes vous et que faites-vous ici jeune elfe ?

Rose lui répondit cette fois, puisqu'il avait fait de même.
Je me prénomme Rose et je suis ici avec Max..Je crains que vous ne l'ayez raté..

C'est à ce moment que la porte fût enfoncer pour la deuxième fois, mais cette fois c'était Max. Rose soupira de soulagement. Il se dirigea vers son frère et lui mit une claque qui résonna dans tout la pièce.

- Je t'ai déjà dis de ne jamais me cherché ! Qu'est-ce que tu fou ici ?! Si tu l'as touchée, je te tue Alex, tu as bien compris ? Je te tue !
Rose allait répondre quand Alex à enchaîné aussitôt
- Pardonne moi... Je ne voulais pas... Qui est-elle...

C'est alors que Max s'avança vers Rose et l'embrassa tendrement. Elle lui remit son baiser volontié heureuse de le revoir en vie. Puis il lui chuchota à l'oreille

- Je ne m'éloignerais plus, plus jamais. Dis moi si il t'as touché, dis le moi...
Elle vit dans ses yeux qu'il était inquiet et avait peur de la réponse que Rose pourrait donner, mais elle le rassura immédiatement en caressant sa joue et en lui disant

Ne t'en fais pas mon chéri, il n'a pas eu le temps de me toucher. Dès qu'il est entré je le tenais avec mon arc. Je ne rate jamais ma cible. Nous avons a peine discuté, je viens d'apprendre qui il est, mais je ne lui ai pas dis qui j'étais pour toi..Je crois que c'est à toi de lui en parler.

Rose déposa l'arc par terre et se blottit contre Max doucement. La chaleur se rependit dans son corps et elle se sentit à nouveau en sécurité. Puis, elle alla s'asseoir sur le lit en face de celui d'Alex en entraînant Max par la main. Ils devaient se parler et ce ne serait pas facile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mar 7 Mai 2013 - 22:09

-Ne t'en fais pas mon chéri, il n'a pas eu le temps de me toucher. Dès qu'il est entré je le tenais avec mon arc. Je ne rate jamais ma cible. Nous avons a peine discuté, je viens d'apprendre qui il est, mais je ne lui ai pas dis qui j'étais pour toi..Je crois que c'est à toi de lui en parler.

Il était heureux, malgré sa situation qui était des plus étrange, il était heureux de savoir Rose en parfaite santé. Alex était là à le regardé bêtement, mais Rose avais vite guidée le loup vers le lit qui se trouvait en face de son frère. Les yeux dans les yeux Max montré à son petit frère la rage qu'il éprouvé sur le moment, si il l'avait écouté, il ne serait pas là et n'aurais pas tout gâché !
Alex se leva, Max en fit de même. Max bouscula son frère qui retomba sur le lit et le regarda de nouveau dans le blanc des yeux.

- Tu ne partira pas d'ici avant qu'on ai eu une longue, longue et chiante discussion mon frère, tu n'avais aucune raison de venir me cherché. Dois-je te rappelé qui de nous deux est en droit de commander l'autre ? Le quel de nous deux sais survivre seul et
abandonné ?!


- Mais tu n'es pas seul à ce que je vois, et c'est ça qui me trouble grand frère !
Alex avait tenté de se relever pour bousculer Max à son tour, mais ce dernier lui avait décrocher un direct en pleine gorge. Le jeune lycan étouffé s'étala sur le lit en se tenant la gorge. Max se pencha au dessus du visage d'Alex, ils se regardaient comme deux bêtes sauvages qui se disputer une proie facile.

- Au cas ou tu n'aurais toujours pas compris Alex, tu n'aura jamais, j'ai bien dis jamais le dessus. Autant que tu t'y habitue pendant qu'il en est encore temps ! Tu es loin d'être un soldat, t'es encore un gamin en apprentissage ! Alors ne cherche pas à combattre bien plus fort que toi, ta bêtise te mênnera au tombeau bien plus vite que tu ne le pense !

- Tu ose me dire ça ?! Qui nous as abandonnés pour partir tué de l'elfe ? Et qui en embrasse une aujourd'hui sous mes yeux ?! Tu as changé Max ! Les autres vont te chassés, ils vont la trouvée et la tué ! Et toi tu finira en prison de torture à vie ! Ce n'est pas moi qui devrait réfléchir à mes actes mais plutot toi qui devrait pensés au conséquences des tient !

Sans qu'il ai le temps de comprendre, Max reçu un coup de tête en pleine mâchoire, Alex avait grandit et son frère n'avait pas était là pour le voir.Alex s'était relevé, mais contre toute attente il ne s'attaqua ni à Max ni à Rose. Il resté droit à fixé son frère de haut en bas, Max pouvait le détruire là à ce moment là, mais il n'en aurait pas eu la force. Son frère était pour lui ce que le soleil est à la terre, il tenait à lui à un tel point qu'il aurait était près à donner sa vie en échange de la sienne.

- Ecoute moi, si tu sors d'ici pour tout allez raconter, je serais obligé de partir. Mais crois moi, je reviendrais, et je te mettrait une branlé monumentale ! Mais si tu as un minimum de respect pour moi, tu va t'asseoir là maintenant et on va discuter. Alors mon frère ? Qu'est-ce que tu choisis ?

Alex s'est assis sans réfléchir un instant, Max retourna s'asseoir à côté de Rose et lui pris la main. De sa main libre il fit signe a Alex qu'il pouvait posé ses questions...
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mer 8 Mai 2013 - 0:11

Rose observait Max et Alex se battre ensemble...Deux frères qui se retrouve après un long moment.. A un moment Alex dit quelque chose qui fit un peu peur à Rose car cela reflétait ses pensées,

- Tu ose me dire ça ?! Qui nous as abandonnés pour partir tué de l'elfe ? Et qui en embrasse une aujourd'hui sous mes yeux ?! Tu as changé Max ! Les autres vont te chassés, ils vont la trouvée et la tué ! Et toi tu finira en prison de torture à vie ! Ce n'est pas moi qui devrait réfléchir à mes actes mais plutot toi qui devrait pensés au conséquences des tient !

Il avait raison et Max le savait aussi bien qu'elle. C'était la leur plus grande peur. À un moment Alex frappa Max et se releva, Rose mit la main sur son arc prête à s'en servir mais rien n'arriva, seulement Max qui donna le choix à son frère

- Ecoute moi, si tu sors d'ici pour tout allez raconter, je serais obligé de partir. Mais crois moi, je reviendrais, et je te mettrait une branlé monumentale ! Mais si tu as un minimum de respect pour moi, tu va t'asseoir là maintenant et on va discuter. Alors mon frère ? Qu'est-ce que tu choisis ?

Évidemment Alex reprit place sur le lit et Max revint près de Rose en lui prenant la main et en faisant signe à son frère qu'il pouvait poser ses questions. Elle le regarda doucement et prit la parole

Je suis consciente que ce ne doit pas être facile pour toi d'accepter la relation qu'il y a entre ton frère et moi..Particulièrement parce que je suis une elfe, mais sache que j'aime Max plus que tout au monde et que si je dois finir torturer ou morte car je l'aime, alors soit il en sera ainsi. Je pense que tu es assez intelligent pour comprendre au moins ce sentiment d'amour qui nous unis.

Alex la regardait, on aurait dit qu'il avait les yeux remplie d'eau mais il détourna la tête avant de répondre
Je comprend vos sentiments, mais cela ne change rien au fait qu'un lycan et une elfe ne vont pas ensemble. Que lui avez-vous fait pour qu'il tombe amoureux de vous ? Ce n'est pas le frère que je connaissais qui voulait à tout prie tuer les elfes.

Rose se leva et alla gifler Alex.
Je ne vous permet pas d'insinuer que j'ai pu forcer votre frère à m'aimer. Jamais je ne me serais abaissé à ce niveau. Entre nous il y a eu une connection instantané. Si vous avez des questions qui valent la peine d'être posé allez-y mais sinon vous feriez mieux de vous taire.

Alex prit une grande inspiration et s'excusa pour ce qu'il avait dit. Il regarda Max et lui demanda comment il m'avait rencontré. Rose regarda Max, désireuse de le raconter, il lui fit un signe de la tête et répondit donc à Alex.
C'était au Lac Miriel en Evanya. Je me rafraîchissait dans la rivière quand Max est arrivé dans les bois et il a fait du bruit. J'ai tout de suite entendu et je lui ai demandé de se montré. Lorsqu'il est arrivé près de moi il y avait un sentiment qui me poussait vers lui, je ne savais pas ce qu'il était encore, simplement que je le trouvais séduisant et qu'il m'attirait. Je crois que ce fût ce qu'on peut appeler un coup de foudre.

Rose se leva et vint s'asseoir devant Max pour se blottir dans ses bras, la ou elle se sentait en sécurité. Elle fit signe à Alex qu'il pouvait continuer ses questions, mais elle laisserait Max répondre. Elle cru qu'il avait besoin de se parler tout les deux aussi. Rose repensa qu'elle même avait abandonné sa soeur sans savoir si elle la reverrait un jour....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mer 8 Mai 2013 - 16:04

-Je suis consciente que ce ne doit pas être facile pour toi d'accepter la relation qu'il y a entre ton frère et moi..Particulièrement parce que je suis une elfe, mais sache que j'aime Max plus que tout au monde et que si je dois finir torturer ou morte car je l'aime, alors soit il en sera ainsi. Je pense que tu es assez intelligent pour comprendre au moins ce sentiment d'amour qui nous unis.
-Je comprend vos sentiments, mais cela ne change rien au fait qu'un lycan et une elfe ne vont pas ensemble. Que lui avez-vous fait pour qu'il tombe amoureux de vous ? Ce n'est pas le frère que je connaissais qui voulait à tout prie tuer les elfes.
-C'était au Lac Miriel en Evanya. Je me rafraîchissait dans la rivière quand Max est arrivé dans les bois et il a fait du bruit. J'ai tout de suite entendu et je lui ai demandé de se montré. Lorsqu'il est arrivé près de moi il y avait un sentiment qui me poussait vers lui, je ne savais pas ce qu'il était encore, simplement que je le trouvais séduisant et qu'il m'attirait. Je crois que ce fût ce qu'on peut appeler un coup de foudre.
Max écouté sans être réelement présent, il était dans son esprit à revoir son jeune frère apprendre à courir avec ses quatre pattes, il les revoyaient tous les deux lorsqu'il l'entraîné a l'épée... Tout cela lui semblait si lointain maintenant qu'il voyait son propre frère comme un parasite à ce moment, tous ces souvenirs qu'il garder d'Alex lui prouver à quel point il avait raté l'évolution stupéfiante de son frère, il lui en voulait surement de ne pas avoir était le grand frère qu'il aurait du être.
- Et ta haine des elfes Max ? Elle est où ?... C'est toi qui m'as apprit tous ces chants, toutes ces méthodes ! Où c'est partit tout ça ?
- Où ça ? Je ne sais pas, mais ce mal n'est plus en moi. Alex, je reste celui que j'était avant de partir tu as compris ? Et quoi que je choisisse de faire je reste ton grand frère, et je dois toujours veiller sur toi que tu le veuille ou non.
Alex le regarda avec un sourire en coin et un regard mauvais, il fit craqué ses doigts un par un et pris son inspiration avant de continuer la discussion. Max savait que son frère allais dire quelque chose de dur, il n'aurait pas pris tout ce temps autrement.
- Si tu continu à veiller sur moi comme tu l'as toujours fait, tu peux t'en aller avec ton elfe, cela ne changera rien pour moi. Tu m'as abandonner avec une seul idée en tête, celle que tu était un loup imbattable, le meilleur ! Et aujourd'hui mon frère, je te promet qu'un jours je te sur-passerais, je te chasserais et là je me vengerais de toutes ces années de solitude !
Max se leva et marcha vers la porte, son regard était noir, la haine monté jusqu'à faire gonflé les veines qui lui courraient sur le crane. * Il ne veut rien comprendre... Ca ne sers à rien, si il reste ici, je vais le tuer.* Il montra le trou béant ,qui servait à présent de porte, à Alex et lui ordonna de partir. Alex se leva et fit le premier pas vers la sortit, Max ne repéra qu'un mouvement étrange avant de sauter sur son frère en lui enfonçant son poing dans le ventre. Alex ne laissa sortir qu'un léger cris qui ne s'entendit qu'à peine, avant de tomber au sol. Max regarda rose avant de regarder dans la poche gauche de son frère, il y trouva une dague de chasse... Cette arme, c'est Max qui la lui avait donné, il la prit et alla se poser au dessus de l'une des malle sans rien expliquer à Rose. Il s'entailla la paume de la main gauche avec cette lame, il laissa coulé son sang jusqu'à ce que celui-ci forme une petite marre de sang sur le bois sombre, puis dans un élan il planta la dague en plein milieu de la marre de sang. Il se retourna et marcha vers Rose, il la prit par la main et la leva et l'embrassa en la serrant contre lui, il approcha ensuite ses lèvre près de l'oreille droite de sa bien aimée.
- Nous devons partir, à présent il va nous chasser, il ne se stoppera qu'une fois que je serais mort ou qu'il soit mort... Suis moi.
Il le prit par la main, et ils prirent la direction de la sortie des dédales.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mer 8 Mai 2013 - 16:34

- Si tu continu à veiller sur moi comme tu l'as toujours fait, tu peux t'en aller avec ton elfe, cela ne changera rien pour moi. Tu m'as abandonner avec une seul idée en tête, celle que tu était un loup imbattable, le meilleur ! Et aujourd'hui mon frère, je te promet qu'un jours je te sur-passerais, je te chasserais et là je me vengerais de toutes ces années de solitude !

Rose ne dit pas un mot...De toute façon il n'y avait rien à répondre, rien qui ne le ferait changer d'avis. Pour lui il ne voyait que son frère avec une elfe.. D'un côté c'était comprenable, mais de l'autre elle aurait aimer être accepter au moins par une personne...Max laissa Alex partir, mais avant même qu'il n'ateigne la porte Max lui avait enfoncé son poing dans le ventre. Fouillant dans les poches de son frère il y trouva une dague. Rose ne comprît pas pourquoi Max s'entailla la paume avec la dague et fît couler son sang. Cela ne lui plaisait pas mais elle le laissa faire. Il planta la dague au milieu de la marra de sang avant de venir la chercher. Max leva rose du lit en lui prenant la main et l'embrassa tendrement, ce qu'elle lui rendit bien sûr.

- Nous devons partir, à présent il va nous chasser, il ne se stoppera qu'une fois que je serais mort ou qu'il soit mort... Suis moi.

Le choix était évident et elle le savait. L'heure était venue de s'enfuir à nouveau. Rose ne savait pas ou ils iraient, mais elle suivait Max partout. Elle garda sa main dans la sienne et marcha en silence ne sachant pas du tout où ils allaient. Dehors la nuit commençait à tomber et le vent à souffler une légère brise. Trouveraient-ils un jour un endroit où ils seraient accepté pour eux mêmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Sam 11 Mai 2013 - 1:34

Max s'était fixé un but qu'il n'avait pas encore eu l'occasion de remplir, il devait quoi que cela lui coûte, se rendre au village de Croc Noir et parlé à ses parents de l'amour qu'il ressentait pour une elfe. Il prit la direction de ce village suivis de près par Rose qui avait l'air interrogative, il ne lui avait rien dis sur leur destination car il avait peur qu'elle refuse d'y mettre les pieds. Max garder donc le silence tout en suivant la route qu'il avait eu à emprunté un peu plus tôt dans la journée, malheureusement le soleil commençait déjà sa chute et l'on pouvait déjà entendre les loups chassé non loin de leur position. Max regarda Rose, il ne lui dis rien et la prit dans ses bras pour la portée, il se refusait à l'idée de la laisser se faire attaquer. Il continua à suivre ces sentier forestiers qu'il connaissait par coeur, il avait grandit, chasser et appris à se battre sur ces terres qu'il regretterais à jamais lorsqu'il devrait partir avec Rose. Ils ne pouvaient resté ici, le danger était trop grand pour l'elfe en Tahodia, surtout dans le village natale du loup. Max se rendait compte peu à peu que l'affrontement entre lui et au moins l'un des membre de sa famille était inévitable, il sentait qu'Alex n'était pas loin, mais trop peureux le jeune se refusait à les attaquer. Max sentait déjà les odeurs de bois brûlé et de viande grillées qui s'éloigner, sous forme de fumée, du village qui était maintenant à portée de vue. Rose devait maintenant avoir comprit, elle devait comprendre que Max ne pourrait vivre en loup libre sans avoir affronter le regard de sa mère et de son père l'un après l'autre, elle devait comprendre qu'il était prêt lui aussi à tout abandonné pour elle. Les portes du village n'était plus qu'à cinquante mètres de Max, les gardes venaient déjà, l'arme en main à sa rencontre. Mais il ne s'arrêta pas d'avancer.
- Je ne m'arrêterais pas, et vous ne m'arrêterais pas non plus. Laisser moi passer, j'ai des comptes à régler !
Les gardes s'étaient écartés, un tunnel se créa entre deux rangées d'armures imposantes, l'armure du chasseur que Max avait endossée tant de fois. Il franchit avec Rose dans les bras la porte principal du village, tous les regardés, les yeux grands ouverts pour certains et le regard assassin pour d'autres. Mais au fond, il préféré les ignorés, ils ne savaient rien de ce que Max pouvait ressentir envers cette elfe, ils ne connaissaient rien d'elle et ne pouvaient donc pas la juger. Il déposa sa bien aimée au sol et la prit par la main, sans dire mots il l'entraîna ensuite dans les allées du villages tout en se dirigeant vers la maison familiale.
- Vois-tu mon amour ? C'est ici que j'ai grandit, que j'ai appris à me battre également. La bâtisse là bas, c'est le centre d'entrainement des jeunes, il faut dire que c'est plus une cour de récréation pour la plus pars, mais il faut avouer que l'on y apprend bien. Et cette maison au bout de l'allée, c'est celle où j'ai grandit, c'est là que se trouvent mon père et ma mère en ce moment. C'est là que nous nous rendons, quoi qu'il se passe, n'oublie pas que je veille sur toi.
Sans le vouloir Max s'était petit à petit rapproché de Rose jusqu'à la tenir non pas par la main mais par la hanche, malgré toutes ces années que le lycan avait passé à s'entraîné et à guerroyer, il avait peur. Peur de combattre l'homme qui à toujours était à ses yeux le meilleur soldat, le meilleur assassin mais également le pire des père qu'un fils puissent imaginer. Ils marchèrent ainsi jusqu'au seuil de la porte, cette porte massive ne lui fut pas le même effet qu'elle avait put lui procuré plus tôt, elle ne lui faisait plus rien, ce n'était qu'une planche de bois. Il prit la main de rose et noua ses doigts aux siens, il entraîna ensuite leurs deux mains vers la porte et toqua à trois reprises. La mère de Max apparut, les yeux rouges de tristesse, non pas de haine. Elle serra Max dans ses bras, de sa main libre il caressa lentement le dos de la femme qui lui avait donné la vie avant de la lâcher et de la regarder droit dans les yeux.
- Mère, je te présente Rose, oui c'est une elfe. Et oui mère, oui je l'aime, quoi que tous puissent dire, c'est elle que j'ai choisis.
Elle ne lui répondit pas, elle regarda Rose droit dans les yeux avant de lui tendre la main, une main amicale. Max savait que sa mère était contre le combat qui opposait les deux races, mais elle venaient sans s'en rendre comte un climat amicale autant dans l'esprit de Max que dans sa confiance en son amour pour Rose. Mais cela changea du tout au tout en un instant, le père de Max arriva par le côté de la maison, il était habillé de son armure et équipé de son épée favorite. Max le regarda se mettre devant la maison tout en le défiant du regard, il savait que cela était inévitable, et il savait également que par cette nuit de pleine lune, un Cooperman mourrait sous les coups d'un autre. Max fit dos à sa mère et lâcha la main de Rose, une main se posa sur son épaule.
- Mon fils, n'y va pas... Je t'en prie, il y à forcément une autre solution que celle-ci...
- Non mère, non, il n'y en à pas. Ce soir j'affronte mon père en duel pour le droit de vivre en paix sur ces terres avec celle que j'aime ! Mais fait moi une promesse, si je tombe... Sauve la de ces chiens enragés qui suivront mon père dans une chasse à l'elfe.
Il avança son épaule a fin de faire lâché prise à sa mère avant d'avancer pas à pas, il n'avait pas le courage de regardé Rose, il avait peur à présent, peur de la perdre. Il prit son épée à deux mains et la pointa vers son père, les deux loups étaient à quelques mètres l'un de l'autre, lorsque l'affrontement aura débuté, rien à pars la mort de l'un des deux combattant ne pourrais l'arrêter. * Pour Rose, Max... Pour Rose ! * Il fit le premier pas vers son père tout en lançant son épée vers la gorge de celui-ci qui para le coup avec une agilité époustouflante tout en envoyant un revers vers la cuisse de son fils qui fit un bond en arrière pour éviter la lame. La lutte était engagée et n'était pas prête de s'arrêter, à peine avait-il esquiver le coup que Max revenait déjà à la charge avec une un coup d'épée enroulé vers la hanche gauche de son adversaire, ce dernier stoppa de nouveau le coup avant de donner à son fils un coup de pied en plein ventre qui le fit reculer de deux pas. L'homme en profita pour se jeter sur Max et lui envoyé une autre attaque de sa lame qui rasa la tête du garçon, une mèche de cheveux se trouvait au sol, le coup n'était vraiment pas passer loin. Le combat repris sous les yeux et les cris de rage des habitant du villages qui tenté de déstabilisé Max, mais rien n'y faisait, son objectif était fixé et il ne s'arrêterais qu'une fois gagnant ou perdant... * Rose...*

{HRP : C'est tout pour ce soir, désolé mais pas la force de continuer >.<. C'est à toi (: ♥}
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Sam 11 Mai 2013 - 14:55

Durant tout le trajet Max ne disait pas un mot, quelque chose clochait... C'est en entendant les loups au loin que Rose compris, ils se dirigeaient vers le village, probablement celui ou Max avait grandi et où sa famille vivait... Comment allaient-ils réagir face à cette nouvelle... Elle ne savait pas si c'était une bonne idée, mais le choix était déjà fait pour Max. Durant un moment il porta Rose jusqu'à l'entrée du village. Des gardes voulurent nous arrêter, mais Max était déterminer, il savait ce qu'il voulait et l'obtiendrait.

- Je ne m'arrêterais pas, et vous ne m'arrêterais pas non plus. Laisser moi passer, j'ai des comptes à régler !

Les gardes s'écartèrent du chemin en nous laissant passer. Il y avait foule réunis, pour la plupart les regards assassin fusaient sur nous, mais cela n'importait pas. Max la déposa par terre et l'entraîna par la main.

- Vois-tu mon amour ? C'est ici que j'ai grandi, que j'ai appris à me battre également. La bâtisse là-bas, c'est le centre d'entrainement des jeunes, il faut dire que c'est plus une cour de récréation pour la plus pars, mais il faut avouer que l'on y apprend bien. Et cette maison au bout de l'allée, c'est celle où j'ai grandi, c'est là que se trouvent mon père et ma mère en ce moment. C'est là que nous nous rendons, quoi qu'il se passe, n'oublie pas que je veille sur toi.

Rose hocha la tête les yeux emplie d'eau qu'elle s'efforçait de cacher. Elle regardait partout alentour sans porter une grande attention. Après quelques minutes, ils arrivèrent finalement à destination. Max lui pris la main et cogna à la porte. Ce fût une femme qui vint ouvrir, son regard était voilé de tristesse, mais aucune haine n'était voyante.

- Mère, je te présente Rose, oui c'est une elfe. Et oui mère, oui je l'aime, quoi que tous puissent dire, c'est elle que j'ai choisis.

Rose fit un signe de tête, mais la mère de Max lui tendit la main. Elle la serra doucement en souriant. C'est à ce moment que Rose suivit le regard et Max et vît un homme en armure arrivé. Cela devait être son père, les deux se défièrent du regard et c'est alors que Rose comprit tout. Ils étaient venus dans ce village pour que Max puisse défier son père. Sa mère comprit aussi à ses paroles.

- Mon fils, n'y va pas... Je t'en prie, il y à forcément une autre solution que celle-ci...
- Non mère, non, il n'y en a pas. Ce soir j'affronte mon père en duel pour le droit de vivre en paix sur ces terres avec celle que j'aime ! Mais fait moi une promesse, si je tombe... Sauve-la de ces chiens enragés qui suivront mon père dans une chasse à l'elfe.

Rose avait les larmes aux yeux. Elle ne comprenait pas pourquoi c'était si important pour lui d'affronter son père. Le risque de le perdre était présent et cela ne pouvait arriver. Malheureusement les deux hommes commencèrent à se battre. Un coup passa près de Max et Rose laissa échapper un petit cri. Elle se tourna vers la femme et la supplia du regard

Je vous en prie… Vous ne pouvez pas les laissez se battre, il y en aura un qui mourra et je ne crois que nous le souhaitons ni une ni l'autre.
Malheureusement je ne peux intervenir...Ce sont deux hommes déterminé que j'aime plus que tout, mais je ne saurais que faire...

La tristesse se ressentait dans sa voix. Rose réfléchit à un moyen d'arrêter ce combat qui ne risquait pas de bien se terminé. Puis, elle fit la seule chose qui lui vint à l'esprit, elle descendit les marches et poussa un cri si aigu que tout le monde figea sur place. Le combat cessa pendant un temps, qui ne durerait sans doute pas longtemps. Rose s'approcha et se mit entre Max et son père et prit une voix déterminé

Je vous en prie ne vous battez pas. Regardant le père de Max elle enchaîna Vous ne voulez pas tuer votre fils j'en suis convaincue, tout comme il ne souhaite pas vous tuez. C'est un combat inutile et sans issue. Pensez à votre femme, à votre autre fils Alex, cela vous plairait-il de ne plus les voir du jour au lendemain. De ne plus jamais pouvoir embrasser votre femme. Je sais que vous ne m'aimer pas d'avance car je suis une elfe, mais j'aime votre fils plus que tout et je ne souhaite pas le voir mourir. Alors si vous souhaitez vraiment continuer ce combat vous devrez me tuer tout d'abord.

Rose embrassa Max les larmes aux yeux et lui chuchota qu'elle l'aimait à l'oreille. Elle se retourna et regarda l'homme dans les yeux, déterminé à ne pas laisser du sang couler. Rose ferma les yeux attendant que quelqu'un parle ou agisse. Elle entendit des bruits de pas et une main se poser sur son épaule, ouvrant les yeux elle vit la mère de Max qui souriait les yeux plein d'eau.

Cette jeune femme a raison. Je ne souhaite ni perdre mon fils, ni mon mari. Je vous en prie cessez ce combat ridicule et entrons dans la maison discuter.
Rose souria à la jeune femme et la remercia d'un signe de tête. Les deux femmes se tenaient maintenant entre le père et le fils. La décisions leur appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Sam 11 Mai 2013 - 23:27

-Je vous en prie ne vous battez pas. Vous ne voulez pas tuer votre fils j'en suis convaincue, tout comme il ne souhaite pas vous tuez. C'est un combat inutile et sans issue. Pensez à votre femme, à votre autre fils Alex, cela vous plairait-il de ne plus les voir du jour au lendemain. De ne plus jamais pouvoir embrasser votre femme. Je sais que vous ne m'aimer pas d'avance car je suis une elfe, mais j'aime votre fils plus que tout et je ne souhaite pas le voir mourir. Alors si vous souhaitez vraiment continuer ce combat vous devrez me tuer tout d'abord.
-Cette jeune femme a raison. Je ne souhaite ni perdre mon fils, ni mon mari. Je vous en prie cessez ce combat ridicule et entrons dans la maison discuter.
Elles ne comprenaient pas et ne pouvaient pas comprendre que le combat commencé ne s'arrêterait pas, les deux gladiateurs s'étaient lancé dans un affrontement dont la fin serait signée par la mort de l'un d'entre eux, le fait qu'ils soit du même sang n'y changerais rien. Le père de Max avait alors bousculer sa mère à fin de se tenir face à Rose, il envoya son épée vers cette dernière. Il n'avait pas le temps de mettre son épée contre celle de son père et ne pouvais bousculer Rose sans la blessée, il n'avait pas le choix et devait donc, être la victime de cette attaque. Il se glissa devant Rose et écarta les bras pour mieux la protéger, en instant la lame entra en contact avec l'armure qui recouvrait la peau du guerrier, une fissure se forma et l'armure tomba au sol. Sans plus attendre max envoya un coup de poing en pleine mâchoire à son père avant de lui sauté dessus et de le martelé de coups de poings visant le crane.
- Tu as voulut la tuer ! Tu va payer sale chien !
Le sang commençais à apparaître sur les mains du garçon, bien qu'il soit celui de son géniteur, il n'y prêta pas attention et continuer de frappé, toujours plus fort. Puis d'un instant à l'autre, sans comprendre pourquoi, Max ressentit comme une brise glaciale traversé son flanc gauche, ses poings se stoppèrent. Il abaissa les yeux vers cette zone et y découvris une dague, une dague de chasseur qui avait était planté là par son propre frère, comment avait-il put ? Max tomba à la renverse, le souffle court il enleva lentement la lame qui laissa apparaître une plaie béante, le sang coulait à flot mais cette fois, dans les deux camps. Il vit son frère s'approcher de son père qui tentait de le reveiller après les coups encaissés, quant à lui... Il appela la seule personne qu'il souhaitait voir, Rose.
- Il faut croire, que je n'ai pas eu de chance sur ce coup là... Le temps que cette plaie se referme, ils m'auront déjà massacré tous les deux, va-t-en. Je ne pourrais reposer en paix sans te savoir en sécurité, retourne parmi les tient avant qu'ils ne te prennent à partie, je vais me débrouiller mon amour.
Max restait là, allonger au sol la main sur sa plaie qui ne commençait même pas à cicatriser, son amour avait-il transformer ses dons ? Il l'ignorait et s'en moquait, tout ce qui lui importait à ce moment précis, c'était le fait de savoir Rose en sécurité. Mais déjà, Alex marcher vers lui...
- Viens sale lâche, viens finir ta tâche !
Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 20 Mai 2013 - 13:04

Les portes du Camp s'ouvrirent à l'approche du groupe de chasse. Partie tôt dans la matinée avec quatre de ses meilleures traqueurs, Kemya ramenait le repas du soir qui comptait une dizaine de lapin et deux cerfs. Pas aussi fructueux que les précédentes traques. Mais ça suffirait pour nourrir Nûldar, en plus des restes dans les cuisines. La jeune Chef passa le seuil des portes, sous le regard des Guetteurs, envieux du lièvre accroché à sa ceinture. A peine eut- elle franchi l'entrée qu'une sentinelle vint à sa rencontre. L'homme avait le souffle court et les joues rougies, comme s'il venait de traverser la moitié de Mirë. Il s'arrêta devant Kemya, les mains sur les genoux.

- Et bien, que ce passe-t-il ?, dit cette dernière en décrochant le lapin de sa ceinture et en le donnant à l'un des chasseurs.

- Chef... J'ai cru bon de... de vous avertir. Deux de nos loups... sont en train de se battre devant leur propre maison.

- De quelle famille s'agit- il ?

- Des... Des Cooperman madame. A l'Est du village.

- Jamais entendu parler.

Elle partit dans la direction indiquée, d'un pas rapide. Elle n'entendit pas la dernière phrase du soldat.

- Mais... Chef... Vous n’êtes même pas armée...

~

La moitié des rues pavées étaient désertes. Kemya sentait la colère monter au fur et à mesure qu'elle approchait. A l'aboutissement d'une guerre, comment certaines personnes pouvaient- elles encore penser à se battre ? Qu'elle en était la raison ? Une querelle entre jeune du village ? Pour une fille ? Un morceau de viande ? Autant de causes futiles, sans grande importance, qui, pour Kemya, n'avaient pas leur place ici. Le monde tournait déjà assez difficilement pour que de simples idéaux viennent entraver sa route.

Les pas de la jeune femme la menèrent rapidement vers le centre du conflit. Une cinquantaine de personne entouraient deux hommes, qui paraît, attaquer, se défendait. Deux étaient à terre, l'un évanoui et l'autre blessé, alors qu'un jeune armé tentait de réveiller le premier. C'en était trop. Kemya se fraya un chemin dans la foule, donna des coups d'épaules pour qu'on la laisse passer. Certains la reconnurent, chuchotèrent, partirent comme si de rien était. Elle arriva au centre des hostilités au moment où l'un des loups s’apprêtait à achever l'autre. Il voulut abaisser sa lame, décrire une parabole de mort jusqu'au cœur de son adversaire, mais il ne fut pas assez rapide. Un main gantelé vint se poser sur son bras, bloquant son geste. C'était celle de Kemya.

Le jeune homme tourna la tête vers elle. Ses yeux s'arrondirent lorsqu'il reconnut son Chef. Alors que cette dernière s'attendait à ce qu'il se répande en excuses, il fronça insolemment les sourcils. Elle lui asséna un coup de point sur l'arrête du nez, en rien puissant mais avec précision. L'homme laissa tomber son épée avec un cri, et passa ses mains sur sa blessure. Les os avaient cédé. La Lycanne lui empoigna les cheveux et le jeta à terre. Elle hurla, à l'intention des combattants mais aussi à l’auditoire devant elle.

- Je pensais pourtant avoir été claire. Plus de combat. Surtout au sein de la meute. Êtes vous complètement dénués d'intelligence ou simplement avide de sang ? Dans les deux cas, vous n'avez plus rien à faire à Croc-Noir ! J'espère que la raison de ce combat en vaut la peine, où je me chargerai moi même de vous bannir de Nûldar.

Elle porta son regard sur les deux femmes qu'elle n'avait pas remarqué de primes abords. La première était plus âgée et légèrement en retrait. La deuxième était jeune, ses cheveux blonds dénoués laisse apparaître deux oreilles en pointes. Une elfe. La Lycanne se calma progressivement. Le regard qui lui portait le loup à terre semblait confirmer sa pensée. Un idée germa dans son esprit.

- Que quelqu’un emmène ses deux là à l'infirmerie. J'ai besoin de m'entretenir avec les trois autres.

Elle saisit le jeune homme au bras et l'aida à marcher puis à s'installer dans la petite maison, suivit des deux femmes.

- Je n'ai ni le temps ni l'envie de reprendre mon sermon, dit- elle. Je ne veux pas non plus comprendre la raison qui a poussé un loup à entretenir une relation avec une des leurs. Cependant, j'ai quelque chose à te proposer jeune Lycan. J'ai décidé d'établir de nouvelles règles au sein de notre meute. Celle prônant la paix et l'amabilité entre les peuples me tient réellement à cœur depuis la guerre – son regard vert se plongea dans celui de la jeune elfe. Il me paraît donc intéressant qu'un Loup tel que toi, qui aime et chéri une femme d'un sang autre que celui de notre race, accèdent à un rang haut placé. J'ai conscience que cette proposition puisse semblait absurde, irréfléchi, mais elle donnerait plus de profondeurs à nos paroles. C'est stratégique, rien de plus, rien de moins. Qu'en dis-tu ?

_________________


Thème:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 20 Mai 2013 - 23:16

Tous les regardés, ils étaient des bêtes de foire attirantes pour tous ces lycans en manque de batailles, mais que faisait-il allongé là ? Max appréhendait les mouvements d'Alex, dans ses yeux une rage montante bouillonnait, son frère allait à coup sur l'achever ici en place publique. Ses mains tremblées, la dague avait causé en lui bien plus de dommages qu'il ne l'aurait pensé, ses yeux commencés à se floutés légèrement. Un froid morbide grimpé peu à peu le long de sa colonne vertébrale, ses mouvements devenaient lents et ses pensées pesantes. Des absences remplacées petit à petit sa conscience, il se revoyait jeune louveteau bagarreur et enjoué d'apprendre les milles et une manières de tuer un adversaire aux côtés de ses aînés, sa vie passé devant ses yeux. L'entrainement difficile, les batailles torrides contres des ennemis à l'apparence invincibles, les êtres morts sous le poids de son épée.
* Les barbares meurt sous la lame d'un adversaire plus coriace, suis-je un barbare ? Né et éduqué pour tué, formé à massacré et à faire plié les peuples plus faibles que le mien ? Oui je suis un de ces être monstrueux, oui j'ai tué des êtres vivants, j'ai détruit des familles... Au fond je ne mérite peut-être pas la vie, tout ceci était écrit, ainsi va la vie des jeunes hérétiques.*
Max s'était allongé sur le côté où sa plaie béante se trouvait, il utilisé ses dernières forces pour relever la tête et observer Alex, son propre frère, marcher vers lui l'arme à la main. Ses minutes étaient comptées, son souffle n'était plus régulier, il n'était qu'un bruit emplie de sifflements bruyants. Son bras droit refusait de bouger, son gauche quand à lui était appliqué sur la plaie, il ne se laisserait pas tuer comme cela. Il ne pouvait accepter une mort aussi atroce que celle qui lui était promise ici. Alex leva le bras, prêt à porté le coup fatal à son aîné qui le regarda la bouche emplie de sang.
- Vas-y, fait ça vite.
Max ferma alors les yeux, la seul image qui parvenait à le réconforter était celle de Rose réussissant à regagner Evanya sans qu'elle ai à combattre qui que ce sois. Les quelques secondes qui passèrent lui semblèrent durées des heures, le coup avait-il était porté ? Etait-il mort ? Ses yeux s'ouvrirent alors de nouveaux, un bras agrippait celui d'Alex, des mots furent prononcés mais Max n'en comprit pas le sens. Son état était des plus instables, le froid qui l'envahissait plus tôt faisait à présent partit complète de son être, sa survie dépendait alors des actions de cette personne qui venait de lui accordé un instant de répit. Un mouvement brusque, un coup et des cris, voilà tout ce que le loup avait put entrevoir de cette scène qui se passait là juste à ses côtés. Ses paupières se fermaient sans qu'il n'ai besoin de leurs en donné l'ordre, la noirceur lui permettait de se reposer dans un sens. Un bras l'agrippa, il laissa échapper un râle lorsqu'on le fit avancé vers un endroit qu'il ne reconnaissait pas, qui était cette personne qui était là entrain de l'aider à marcher comme s'il n'était qu'un jeune enfant ? On l'assit dans le fauteuil au plus près de la cheminée, celui que son géniteur occupé en temps normal, un sentiment de satisfaction pénétra son esprit. La chaleur du bois qui se consumait lui procuré un remontant efficace face à ce froid glaciale qui avait prit possession de lui, après ces épreuves éprouvantes, enfin le repos. Peu à peu le loup reprenait conscience de qui il était, d'où il se trouvait et se prit une claque mentale lorsqu'il aperçue qui l'avait sauvé. Ses yeux restèrent fixe à la vue de son chef de meute, cette femme qui avait gagné le droit de vie ou de mort sur tous les membres du clan venait de lui sauvé la vie. Encore dans un piteuse état, ses lèvres n'avaient pas encore les forces de bouge pour exprimer à la chef les excuses qu'il lui devait, il se contenta d'un hochement de tête pour la remercier. Rose était présente elle aussi, à son côté près du feu, il l'invita à le rejoindre et lui fit une place en se déplacent avec quelques difficultés sur la droite du fauteuil. Ses membres étaient marqués de contusions atroces, de griffures par lesquelles le sang coulées encore, il osé à peine imaginer ce à quoi ressembler son visage. Le silence était mettre autour du bois crépitant, tous se regardés mais aucune lèvre ne bougées, peut-être attendaient-ils l'un comme l'autre que l'un d'entre eux ose ouvrir la discussion qui s'appréhendait difficile pour Max. Les combats dans l'enceinte du village ont étaient interdis, d'autant plus que les combattants faisaient tous partie de la meute, la seul chose qui inquiété réelement Max à ce moment, c'était de savoir quel sort leurs étaient réservé à Rose et lui.
- Je n'ai ni le temps ni l'envie de reprendre mon sermon. Je ne veux pas non plus comprendre la raison qui a poussé un loup à entretenir une relation avec une des leurs. Cependant, j'ai quelque chose à te proposer jeune Lycan. J'ai décidé d'établir de nouvelles règles au sein de notre meute. Celle prônant la paix et l'amabilité entre les peuples me tient réellement à cœur depuis la guerre. Il me paraît donc intéressant qu'un Loup tel que toi, qui aime et chéri une femme d'un sang autre que celui de notre race, accèdent à un rang haut placé. J'ai conscience que cette proposition puisse semblait absurde, irréfléchi, mais elle donnerait plus de profondeurs à nos paroles. C'est stratégique, rien de plus, rien de moins. Qu'en dis-tu ?
Un rang, des droits, le respect... Toutes ces choses avaient en un rien de temps, envahi complètement, l'esprit du loup. *Nous pourrions vivre heureux, respecter des autres, Rose serait libre de vaquait à une vie simple... Nous pourrions construire, vieillir sans crainte d'être poursuivi par les membres du clan... Mais je devrais combattre, partir en campagne surement... Je dois le faire ! Pour Rose, pour l'honneur de mon nom et pour offrir à ma mère le bonheur de voir son fils comme un grand homme ! * Max prit appuis sur ses avant bras pour se relever, ses jambes au fur et à mesure qu'il se redresser tremblées de plus en plus, il souffrait mais il se devait de donner une réponse dans une posture correct à sa chef de meute. Une fois redressé, il pris appui sur le rebord en bois massif de la cheminée avant de se tenir droit face à Kemya Dre' Helientas sa souveraine. Il prit une inspiration et regarda Rose dans les yeux, il lui sourit avant de se tourner de nouveau vers sa principale interlocutrice. Il posa sa main droite à plat sur son coeur, il sentait au travers de sa poitrine les battements à présent régulier de son palpitant. Il inspira de nouveau et humecta sa bouche de sa salive, sa gorge était sèche, il aurait apprécié un ver d'eau, mais ce n'était pas le moment .
- Moi Max Cooperman, je jure fidélité à ma nouvelle chef de meute Kemya Dre' Helientas, je repousserais ses ennemis et ferait coulé leur sang si elle me le demande. Oui madame, oui j'accepte ce rang que vous m'offrait à une seule et unique condition. Cette femme ici présente est à mes yeux, la pierre la plus précieuse qu'il soit, je refuse d'être séparé d'elle. Accordait nous le droit de vivre dans ce village au milieu de tous ceux qui ont fait partie de ma vie jusqu'à présent, et promettait moi que tant qu'elle sera elfe, aucun mal ne lui sera fait.

{HRP : J'ai post car Rose ne voyais pas quoi dire, je ne sais pas à qui c'est de poster donc je vous laisse vous arranger Smile Voilà ! Max.}
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Ven 24 Mai 2013 - 2:01

Rose regardait le combat avec horreur, elle aurait voulu intervenir et mettre une raclée à Alex...Malheureusement cela était impossible. Max était coucher par terre, on voyait qu'il avait du mal à respirer. Alex s'avançait vers lui le couteau à la main, voulant achever son frère.
- Vas-y, fait ça vite.
Max voulait en finir rapidement. Rose échappa un petit cri de terreur, elle ne voulait pas voir Max mourir. Au moment ou elle s'apprêtait à se cacher les yeux, il y eu une main ganté qui retenu le poignet d'Alex. Une jeune femme était intervenue, au regard que Max fit Rose sût qu'il connaissait cette femme, mais qui était-elle au juste ? Son regard semblait dur et sévère. Elle se décida à parler en regardant Max

- Je pensais pourtant avoir été claire. Plus de combat. Surtout au sein de la meute. Êtes vous complètement dénués d'intelligence ou simplement avide de sang ? Dans les deux cas, vous n'avez plus rien à faire à Croc-Noir ! J'espère que la raison de ce combat en vaut la peine, où je me chargerai moi même de vous bannir de Nûldar.

Rose compris que ce devait être un peu la chef de ce village. Elle déglutit avec peine avant que la femme ne les entraînes à l'intérieur de la maison. Un coup assis la jeune femme prit la parole

- Je n'ai ni le temps ni l'envie de reprendre mon sermon. Je ne veux pas non plus comprendre la raison qui a poussé un loup à entretenir une relation avec une des leurs. Cependant, j'ai quelque chose à te proposer jeune Lycan. J'ai décidé d'établir de nouvelles règles au sein de notre meute. Celle prônant la paix et l'amabilité entre les peuples me tient réellement à cœur depuis la guerre. Il me paraît donc intéressant qu'un Loup tel que toi, qui aime et chéri une femme d'un sang autre que celui de notre race, accèdent à un rang haut placé. J'ai conscience que cette proposition puisse semblait absurde, irréfléchi, mais elle donnerait plus de profondeurs à nos paroles. C'est stratégique, rien de plus, rien de moins. Qu'en dis-tu ?

Rose mis ses mains sur sa bouche pour ne pas parler, la surprise était de taille. Elle était assise près de Max et elle vu la lueur dans ses yeux, il pensait à elle, à eux. Il se leva avec difficulté et regarda la femme
- Moi Max Cooperman, je jure fidélité à ma nouvelle chef de meute Kemya Dre' Helientas, je repousserais ses ennemis et ferait coulé leur sang si elle me le demande. Oui madame, oui j'accepte ce rang que vous m'offrait à une seule et unique condition. Cette femme ici présente est à mes yeux, la pierre la plus précieuse qu'il soit, je refuse d'être séparé d'elle. Accordait nous le droit de vivre dans ce village au milieu de tous ceux qui ont fait partie de ma vie jusqu'à présent, et promettait moi que tant qu'elle sera elfe, aucun mal ne lui sera fait.

Rose poussa un soupir de soulagement. Malgré tout ce que les gens pourraient pensée, ils pourraient enfin avoir une vie ensemble, sans avoir besoin de fuir. Ils pourraient enfin avoir un toit à eux et peut-être un jour fondé une famille. Rose regarda la femme et prit la parole timidement
Merci, vous ne savez pas ce que ça représente pour nous. Maintenant si vous voulez bien nous excuser je voudrais soigner les blessures de Max et le faire se reposer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 3 Juin 2013 - 2:31


-Merci, vous ne savez pas ce que ça représente pour nous. Maintenant si vous voulez bien nous excuser je voudrais soigner les blessures de Max et le faire se reposer un peu.

Se reposer ? Après cette journée éprouvante et forte en émotions, Max ne pensé qu'à cela, mais devant la chef de sa meute il se devait de rester droit. Rose comprenait ce qui allais se passé, il en était convaincu, il était heureux et fier à l'idée d'apporter à la femme qu'il aime une vie des plus normale. Kemya se leva du fauteuil dans le quel elle avait prit place, Max la regarda droit dans les yeux et lui tendit une main qu'elle serra sans plus attendre avant de prendre le chemin de la sortit. * Nous nous reverrons bientôt, madame.* Une fois qu'elle eut franchit la porte, Max se laissa tomber à genoux au sol, il avait combattu en lui même pour rester droit et ne pas faire honte à sa famille devant la chef de meute. Il sentait son sang qui lui glacé les veines, il se dirigeait vers les plaies encore béantes qui parcouraient son corps. Max redressa la tête et aperçue alors Rose et sa mère, il serra les dents et tenta de se relever par ses propres moyens, mais ses muscles lui donnaient une force comparable à celle d'un nouveau né. Désemparé il regarda les deux femmes qui se tenaient là.

- Ca me fait mal au coeur de vous demandez cela, mais pourriez vous m'aider à monter jusqu'à la chambre ?... Je n'en n'ai plus la force.

En quelques secondes Max se tenait droit, maintenue de chaque côté par sa mère et sa compagne, il répugné le fait d'en être arrivé là. Ne plus pouvoir bouger était la pire des choses pour lui, il était comme un chien à qui l'on aurait posé des entraves de sorte qu'il ne puisse sortir que lorsqu'on lui en donne le droit. Ils passèrent la salle à manger puis arrivèrent en bas des escaliers, cette dizaine de marche fût pour Max une épreuve extrémement douloureuse. Du fait de son poids, il devait s'appuyer sur ses jambes pour aider sa mère et Rose à le faire monter jusqu'à sa chambre. Chaque planche de bois à monter était une épreuve pour le lycan, une tension énorme se faisait ressentir dès qu'il posait pied à terre. Mais il tint bon, ils arrivèrent en haut de ces quelques marches où se trouvaient deux portes, celle de droite était la salle d'eau, celle de gauche la chambre du loup. Sa mère poussa la porte en bois sur ses battant avant de s'aventurer avec Max et Rose jusqu'au lit du garçon où celui-ci s'étendue de tout son long dans la douleur.

-Je vais chercher des bandages et de l'eau, nous devons nétoyer cela, je ne compte pas perdre mon fils !

{HRP: Kem m'as demandé de poster, elle n'est pas disponible pour Rp... Enfin bref, reprenons le cours de notre Rp ! Smile (Je n'avais pas vraiment d'idée, j'ai fais au mieux, désolé) }
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Lun 17 Juin 2013 - 23:34

Nous étions enfin accepté pour qui nous étions..C'était un tel soulagement..Pourtant de l'autre côté un sentiment de peur naquit en Rose pour Max, il était blessé et il devait se reposer. Lorsque l'entretien fût enfin terminé Max s'écroula à genoux sur le sol, il tenta de se relever mais cela lui demanda beaucoup d'effort. Il s'en rendit compte lui même en nous regardant moi et sa mère,

Ca me fait mal au coeur de vous demandez cela, mais pourriez vous m'aider à monter jusqu'à la chambre ?... Je n'en n'ai plus la force.


Bien sûr cela ne prit que quelques secondes avant que Rose et la mère de Max le soutienne et le monte jusqu'à une chambre. Les deux femmes n'étaient pas si différente au fond, leurs envies concernant Max était la même, qu'il se porte bien et sois heureux..Rose se demandait tout de même si celle-ci acceptait la relation se son fils.. Cela ne prit pas tellement de temps que Max était allongé sur un lit, aussitôt coucher la mère s'en retourna aussi

-Je vais chercher des bandages et de l'eau, nous devons nétoyer cela, je ne compte pas perdre mon fils !

Rose acquiesça et retourna son attention sur Max qui avait l'air de souffrir. Elle lui caressa la joue doucement avant de déposer un léger baiser sur ses lèvres. Peu de temps après sa mère revint et toute les deux se mirent à soigner Max du mieux qu'elles pouvaient. Un coup les plaies nettoyer et les bandages fini, les deux femmes se retirèrent pour le laisser se reposer. Elles allèrent dans le salon et prirent place dans les même fauteuils qu'avait eu lieu la rencontre. Les deux femmes se regardèrent dans les yeux sans prononcer un mot, puis Rose brisa le silence

J'espère sincèrement que ma relation avec votre fils ne vous dérange pas..


La mère de Max regarda Rose avant de lui sourire et de lui tendre la main.

Je n'ai absolument aucun problème avec votre relation, je veux simplement que mon fils soit heureux. Vous me semblez être une source de bonheur pour lui et c'est ce qui me fait plaisir. 


Rose souria. Elle était enfin accepté pour qui elle était, mais surtout accepté par la mère de Max. Enfin une famille qui l'acceptait. Des larmes de joie coulèrent sur les joue de Rose qui les essuya en riant. Elle s'excusa auprès de la dame et remonta au chevet de Max. Rose lui tenait la main pendant qu'il dormait doucement. Ces égratignures semblèrent diminuer légèrement. Rose appuya sa tête près de la main de Max et se reposa, la journée n'avait pas été de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mar 18 Juin 2013 - 17:37

Les sutures posées par Rose et sa mère faisait souffrir le loup à un point inimaginable, il n'avait jamais connu de souffrances égales à celles-ci, mais il se devait de rester fort et de survivre à ces blessures qui en d'autres circonstances lui aurait étaient fatale. Les deux femmes s'activaient à soigner les plaies et à arrêter les saignements abondent, les quelques petites plaies commençaient déjà à se refermer grâce à son métabolisme naturel, mais les blessures à sa cuisse étaient encore profondes et béantes. Max sentait chaque bandage, chaque piqûre, il les ressentaient comme des coups de poignard en plein coeur. Ses yeux se floutaient de nouveau, une larme coula sur sa joue droite recouverte de boue et de sang mélangés, il se sentait faible et froid. Plus aucune sensation ne se laissais sentir, Roxane la mère de Max, lui avait surement fait ingéré un calment, ou bien était-ce la fin ? Son coeur ralentissait peu à peu jusqu'à ne plus être qu'un léger choque inaudible, sa peau était gelée tout comme la totalité de son corps, il n'était plus qu'un bloc de glace aux apparences morbides. Ses yeux roulèrent avant de laissais le loup tomber dans ses rêves, seul et triste, il évoluait dans un univers sombre et tragique.

>---

" Max grouille toi !
Son armure était lourde et abîmée, elle qui était à la base blanche et noir était à présent rougies du sang de ses ennemis, il courrait en évitant les cadavres tombés au sol et en frappant ceux qui ne tarderait pas à rejoindre leurs frère morts. Ils étaient dix hommes et femmes exténués, attirés par le sang et la liberté, ils étaient soldats et devaient obéir. Dans une foret lugubre et dépourvue de soleil, ils combattaient depuis plusieurs heures contre un ennemi qui semblait infini, combien en avait-il tué ? Pas assez. Combien en resté-t-il ? Beaucoup trop. Ses bras étaient fatigués mais sa lame était encore prête à trancher la chaire, à brisé les os ou bien à parer des coups sournois. Il tranchait des gorges, brisés des genoux d'un coup de pied, enfonçait sa lame dans des cages thoraciques sans hésitations.
" Tuez les ! Tues les loups !
Une lance dans la gorge fit taire ce chef de section elfique alors que les loups devenues des proies continuaient d'avancer au milieu de cette foule hostile, ils se devaient de combattre et de survivre, pour l'honneur de leur famille et de leur race. 
" Allez on bouges ! "

>---

Max ouvrit les yeux lentement, sans faire le moindre mouvement brusque, il regarda autour de lui. Rose était là à son côté, elle l'avait attendue et surveiller depuis la veille dans une position bien inconfortable, Max la regarder avec admiration. La jeune elfe était sublime pendant son sommeil, il s'amusait à caresser sa joue du bout de son index, pour rien au monde il aurait aimer voir quelqu'un d'autre à son réveille. * Et dire que j'ai peut-être combattu des membres de ta famille... Excuse moi mon amour.* Il tenta de bouger, mais sa cuisse le lui refusa directement, la plaie commençait à peine à se refermer. Il renia une envie d'uriner et reposa sa tête à plat sur un oreiller tacher de sang, il posa ses yeux au plafond et attendit, c'était là la seul option qui lui rester.
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mer 19 Juin 2013 - 20:42

Rose avait sombré dans un sommeil léger en écoutant le coeur de Max battre. Cela lui arrivait parfois lorsqu'elle était avec lui. À un moment elle senti Max s'agiter légèrement dans les lit et senti ces doigts caresser sa joue. Rose ouvrit les yeux doucement après quelques minutes, Max était réveiller et fixait le plafond. Elle se redressa et alla déposer un simple baiser sur ses lèvres.

Ne bouge pas encore mon amour, tu dois rester allonger un moment. Je ne sais pas combien de temps cela risque de prendre pour que tes blessures guérisse mais je pense que c'est en bonne voie. Je vais aller chercher ta mère, elle voulait être prévenue de ton réveil.

Rose se leva et descendis voir Roxane, elle la trouva dans la cuisine à préparer de la soupe. Rose lui souria et lui annonça que Max était réveillé. Roxane mit de la soupe dans un bol sur un plateau et le monta à son fils. Les deux femmes étaient maintenant revenues au chevet de Max. Sa mère alla tout de suite lui prendre la main après avoir déposé le plateau.


Oh Max, j'ai eu si peur pour toi. Je suis contente que tu sois maintenant réveillé. Je t'ai préparé de la soupe.


Les deux femmes aidèrent Max à s'asseoir dans le lit doucement pour qu'il puisse manger un peu. Après avoir embrassé son fils Roxane s'excusa et leur dit qu'elle devait aller acheter certaines choses. Rose et Max restèrent seule à nouveau, elle pris place près du lit et l'observa. Il était si beau et si fort, elle ne saurait pas ce que sa vie serait devenue s'il avait dû lui arriver quelque chose. Pourtant lorsqu'elle le regarda dans les yeux elle vit une petite leur de crainte.


Dit moi ce qui te tracasse mon amour, je vois cette lueur dans tes yeux et je ne comprends pas, tu devrais être heureux pourtant, nous sommes réunis et tu es entrain de guérir. Nous sommes enfin acceptés comme on est.


Rose caressa la joue de Max tendrement et attendit patiemment qu'il lui explique ce qui n'allait pas. Tout ce qui comptait pour elle était d'être près de lui et d'être enfin accepté... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Mer 19 Juin 2013 - 23:21

Quelques crevasses dans la charpente en bois massif rappelaient à Max que même les objets les plus solides pouvaient être endoloris par le temps, comme il l'avait était par les coups de son père lors de leur combat, cette pensée le laissais étrangement déçus. Lui qui avait était éduqué de manière à être dur comme un roque, rapide comme le vent et puissant comme un titan, il se rendait compte à quel point ces objectifs à la fois réunis étaient impossibles à atteindre. Sa respiration reprenait peu à peu une allure normal tandis que sa plaie se refermer un peu plus chaque minutes, cela dis, il serait bloqué ici pour un moment. En observant de plus près sa plaie béante, il put comprendre que les muscles et les tendons avaient étaient touchés. * Comment ai-je fais pour tenir debout tout à l'heure ?... J'ai surement du puiser dans mes dernières forces, je le devais ! * Il sentit un mouvement, Rose revenait doucement à elle, la journée qui s'était écoulée avait surement due être aussi éprouvante pour la belle elfe que pour lui. Il la vit s'approcher de lui lentement et sentit le contact de ses lèvres sur les siennes, cette sensation de bien être l'envahissait à chaque contact avec sa bien aimé, c'était elle et pas une autre.
-Ne bouge pas encore mon amour, tu dois rester allonger un moment. Je ne sais pas combien de temps cela risque de prendre pour que tes blessures guérisse mais je pense que c'est en bonne voie. Je vais aller chercher ta mère, elle voulait être prévenue de ton réveil.
Le loup hocha de la tête, parler ne lui semblait pas encore être une bonne idée, il ne s'en sentait pas encore capable. Il regarda Rose s'avancer vers la porte de bois qui servait de séparation entre son monde et le reste de la bâtisse, elle la referma doucement alors que Max entendait déjà ses pas résonnés au contact des marches. Il était de nouveau seul avec ses souvenirs, il revoyait ce rêve qu'il avait fait plus tôt, pourquoi revenait-il depuis sa rencontre avec Rose ? Peut-être se sentait-il coupable d'avoir tuer des efles, lui qui était à présent capable de donner sa vie pour l'une d'entre eux, il se sentait troubler et incertain quant à ces souvenirs. 
Les deux femmes ne tardèrent pas à revenir dans la chambre du garçon, Max observa sa mère, elle n'était pas coiffé et avait l'apparence d'une folle... Elle qui était pourtant réputée pour sa tenue sans égale, il comprenait à quel point son était avait choqué celle qui lui avait donné la vie. Elle déposa sur le bureau un plateau garnie de soupe et de pain, même si il aurait préféré un steack bien saignant et une gourde de vin, il savait que son état ne le lui aurait pas permis. Roxanne vint jusqu'au lit de Max, elle mit genoux à terre à côté de celui-ci avant de prendre la main de son fils.
-Oh Max, j'ai eu si peur pour toi. Je suis contente que tu sois maintenant réveillé. Je t'ai préparé de la soupe.
Max sourit à sa mère, il la serra contre lui en lui glissant un merci à l'oreille, un chuchottement qui vallait beaucoup pour la femme. Une fois que sa mère et lui eurent fini, Rose et cette dernière aidèrent Max à se positionner confortablement pour pouvoir manger quelques chose, malgré des douleurs dans le dos s'étiré lui faisait du bien. Presque une journée complète sans faire aucun mouvement, cela était un supllice pour un loup comme lui, mais il savait être consciliant, il prit donc la décision de faire le minimum de mouvement jusqu'à ce que son corps lui permette une pleine motricité. La première cuillère fut la plus douloureuse, la soupe encore brûlante était venue brûler l'oseophage du loup, mais rien de bien grave. Il retrouva vite un appétit de lion et fini son bol en quelques minutes à peine. Sa mère vint l'embrasser en s'excusa de devoir partir faire des achats dans le village, Max en était certain, elle allait  voir son époux. Etait-il jaloux ? Bien sur que non, bien qu'ils se soit entre-tués, sa mère et son père étaient tous deux mariés et s'aimaient plus que tout. * Si tu savais maman, si tu savais que moi aussi si je le pouvait je fairais ma demande au près de la jeune femme qui est si proche de toi...* Sur ces paroles, elle prie congés, elle ferma la porte derrière elle laissant Max et Rose seuls dans son univers. 
Le loup était tourmenté par ses souvenirs de guerres, plus il voyait Rose et plus il y pensait, que pouvait-il faire à cela ? Il osait à peine la regarder dans les yeux de peur de replonger de nouveau dans ces songes monstrueux.
-Dit moi ce qui te tracasse mon amour, je vois cette lueur dans tes yeux et je ne comprends pas, tu devrais être heureux pourtant, nous sommes réunis et tu es entrain de guérir. Nous sommes enfin acceptés comme on est.
Elle se rapprocha de nouveau et lui caressa la joue comme il s'était amusé à le faire une heure plus tôt, il se sentait vibrer au contact de sa peau, il en était certain cette femme dégagée en lui une sensation de bien être imbattable. Elle avait compris son malaise, elle avait raison, il devait normalement être heureux mais c'était tout le contraire. Il lui fit signe de lui donné le verre d'eau qui était resté poser sur le bureau encombré de croquis de tactiques militaires en tout genres, elle lui fit boire quelques gorgées avant de reposé le verre à sa place initiale. Il toussa à deux reprises pour préparé ses cordes vocales avant de prendre la parole.
- Mon amour... Je suis pris par d'étranges rêves, d'étranges sensations... Mes souvenirs de batailles me reviennent en mémoire de plus en plus, je ne comprend pas pourquoi cela arrive maintenant. Tu as raison, je devrais être le plus heureux des hommes, et crois moi en mon coeur je le suis, mais mon cerveau m'empêche de le montrer. J'ai l'impression d'avoir une dette envers toi, envers ton peuple, c'est comme si je me reprochais moi même d'avoir accomplis ce que j'ai accomplis. On m'as toujours appris à payer mes dettes, et j'ai toujours appliquer cette règle, mais cette dette n'est autre qu'une dette de sang, et je ne pourrais jamais la comblée car cela m'obligerais à te laissais seul...  Voilà tu sais tout, je ne te cache rien, même si cela me fait du mal de te parler de tout ça...   


[HRP : Je pense qu'une fois que tu aura poster, nous pourrons mettre fin à ce Rp et attaquer celui avec Melhuin, nous pourrons par la suite reprendre notre Duo Rp, qu'en dis tu ? =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Rose Dragomir
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 216
Métier : Guérisseuse/Herboriste
Alignement : Neutre
Double Compte : Lissa Vanelsing

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   Jeu 20 Juin 2013 - 21:56

Rose prit la main de Max dès le début de son récit pour lui montrer qu'elle était la pour lui. Elle l'écouta attentivement.

Mon amour... Je suis pris par d'étranges rêves, d'étranges sensations... Mes souvenirs de batailles me reviennent en mémoire de plus en plus, je ne comprend pas pourquoi cela arrive maintenant. Tu as raison, je devrais être le plus heureux des hommes, et crois moi en mon coeur je le suis, mais mon cerveau m'empêche de le montrer. J'ai l'impression d'avoir une dette envers toi, envers ton peuple, c'est comme si je me reprochais moi même d'avoir accomplis ce que j'ai accomplis. On m'as toujours appris à payer mes dettes, et j'ai toujours appliquer cette règle, mais cette dette n'est autre qu'une dette de sang, et je ne pourrais jamais la comblée car cela m'obligerais à te laissais seul...  Voilà tu sais tout, je ne te cache rien, même si cela me fait du mal de te parler de tout ça...   


Lorsque Max eut fini sont récit Rose avait les yeux brouillés, elle se rendait compte à quel point il devait souffrir d'avoir du raconter ce cauchemar, mais surtout de penser qu'il aurait pu faire du mal à sa famille. Elle prit la peine de réfléchir avant de déposer un baiser sur les lèvres de Max et lui sourire.

Mon amour, ne t'en veux pas avec ce qui est du passé. Je doute fortement que tu puisse avoir fait mal à ma famille puisqu'ils ont disparu quand je n'étais pas très vieille. Je pense que tu dois mettre ton passé derrière toi et seulement pensée à notre avenir. Jamais je ne pourrai t'en vouloir pour ce que tu as pu faire dans le passé, j'en étais bien consciente lorsque nous nous sommes enfuie et pourtant je suis toujours près de toi et je ne compte pas partir nul part ailleurs. Je ne peux pas imaginer ma vie sans toi maintenant. 


Rose espérait que cela mettrait fin au cauchemar de Max. Ce qu'il avait fait dans le passé lui importait peu. Elle lui fit boire encore un peu d'eau et l'aida à se recoucher.

Tu dois te reposer encore mon amour, mais je ne bouge pas d'ici, je reste près de toi aussi longtemps qu'il le faudra.


Rose s'installa sur le lit près de Max en faisant bien attention à ne pas lui faire mal et se coucha à proximité. Elle lui prit la main et l'embrassa doucement sur le bout des lèvres en lui murmurant qu'elle l'aimait plus que tout. Rose espérait que Max pourrait vite se remettre de ses blessures et qu'il n'y aurait pas de problème. Elle ferait tout ce qu'elle peut pour lui rendre la vie plus agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De la rencontre au sentiment, il n’y a qu’un petit pas à franchir [Part 2] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amitier un sentiment fort [ rp avec petite Balafre]
» Nul sentiment pire que la honte (Herbert)
» Nathan Porter- La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul.
» L'amitié, le plus beau sentiment après l'amour [PV Warmes Blut et Plumy]
» « La raison parle et le sentiment mord. » [PV : Chauve-Souris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Rocher du Clair de Lune •-