Partagez | 
 

 Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Ven 7 Juin 2013 - 18:41

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Le soleil allait bientôt se lever lorsqu'elle quitta la forêt des Murmures. Le ventre à présent plein et le cœur encore tout excité par sa nouvelle amitié, son énergie regagnait petit à petit son corps. Son amie vampire avait surement regagné le château maintenant, bien à l'abri du soleil, la quitter ainsi était plutôt perturbant, mais la jeune louve savait qu'elles se reverraient. À présent vêtue et armée de ses dagues, elle reprit le chemin en quête d'une solution pour son plan de vengeance. Elle ne pouvait pas faire le travail elle-même, c'était bien trop risqué, sa meute la reconnaîtrait au premier coup d'œil. Il lui fallait trouver quelqu'un qui arracherait volontiers la vie d'un homme et ce sans aucun scrupule ni pitié. Un combattant dangereux qu'elle devrait convaincre de travailler pour elle, rien n'était gagné d'avance.

Toujours plongée dans ses pensées, Hysteria quitta rapidement les lieux pour arriver en bordure de la forêt du crépuscule. Une forêt dangereuse d'après ce qu'elle avait pu en entendre parler, peu de monde osait s'y aventurer, mais quelque chose disait à la louve que c'était ici qu'elle trouverait le tueur parfait. Elle y pénétra, sans trop se soucier des problèmes qu'elle pourrait avoir une fois a l'intérieur, maintenant qu'elle avait repris ses forces, plus rien ne pourrait la faire reculer. Elle y marcha d'un pas lent, donna toute sa confiance à son ouïe pour la prévenir d'un quelconque danger tout en renforçant sa garde. Le feuillage des arbres était tellement épais que même les rayons du soleil n'arrivaient pas à pénétrer l'intérieur de la forêt. La jeune femme fit une petite halte au lac de l'aube pour se ressourcer et faire un brin de toilette, elle n'avait toujours pas retiré le sang de son dernier repas qui bordait sa bouche et ses lèvres ainsi que ses mains. Elle ôta ses vêtements et ses dagues avant de plonger dans l'eau, celle-ci était plutôt froide, car le soleil ne pouvait pas venir la réchauffer. Aussi, Hysteria décida de ne pas trop tarder et sorti rapidement pour faire sécher son corps avant de se rhabiller.

Elle continua son chemin, sans y croiser personne, pour gagner du temps et aller plus vite, elle ôta de nouveau ses vêtements avant de se transformer. Elle prit ses habits et ses dagues dans sa gueule et repris la route en courant. Elle était une louve d'assez petite taille, mais ceci était loin de lui faire défaut elle y gagnait encore plus en rapidité. La forêt était étrangement calme et alors qu'Hysteria s'était arrêtée quelques minutes pour faire une pause, elle entendit un bruit provenant des buissons non loin derrière elle. Elle se tourna vivement en grognant, quelqu'un la traquait ? La louve ne chercha pas à comprendre plus longtemps, elle se mit a courir a vive allure, il ne fallait pas rester ici. À en juger les bruits que ses oreilles percevaient, elle se faisait bel et bien traquer et comptait bien échapper à ses poursuivants. Surement des humains ou des chasseurs, peu importe, elle n'avait pas le temps de se battre.

Après de bonnes minutes elle n'entendit plus les bruits et tourna la tête pour regarder derrière tout en continuant de courir. Mais alors qu'elle ne regardait pas où elle m'était les pattes, elle se heurta violemment contre quelque chose, elle fit quelques roulés boulés lâchant au passage ses habits et ses dagues de sa gueule. Hysteria poussa un grognement et après avoir repris quelque peu ses esprits, elle rouvrit les yeux, c'était un homme qu'elle venait de percuter, qui apparemment était lui aussi en train de courir à en juger la violence avec laquelle elle s'était heurtée à lui. Elle se redressa sur ses pattes et se recula tout en fixant l'inconnu, un homme, tout seul dans cette forêt, elle devait se méfier de lui. Il était plutôt grand et costaud, des yeux bleus similaires aux siens. Il avait deux cicatrices bien voyantes et à en juger l'expression qui était fixée sur son visage à ce moment-là, il avait l'air fort mécontent. Hysteria préféra alors rester sous sa forme de louve ne sachant pas comment allait réagir l'homme, dans tous les cas, sa réaction ne présageait rien de bon pour la jeune femme.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Ven 7 Juin 2013 - 20:10

« Lorsque deux êtres opposés se rencontres. »

~ Musique d'ambiance ~


Cela faisait maintenant plusieurs jours que le jeune loup se nourrissait de petits gibiers. Les lapins, les rats, les écureuils et bien d'autres petites bestioles ne nourrissaient pas un loup convenablement, surtout pour l'énergie déployée à les attraper. Il était tant de se mettre quelques choses sous la dent de plus imposant et consistant. Laekin ne connaissait pas spécialement les lieux et les territoires des races. Pour lui, un homme errant avait sa place partout et quiconque tenterait de l'empêcher d'aller où il veut, en payerait des lourdes conséquences. Il regarda autour de lui un instant, il était dans une forêt avec un épais feuillage. Il se demanda alors si il rencontrerait du gibier plus imposant que les autres dans ce sombre endroit. Il avait vu un lac quelques jours auparavant, il était certain que la forêt comportait de la nourriture de gros calibre.

Il prit son arc de qualité médiocre, car taillé de ses propres mains et avança d'un pas lent. Il pourrait chasser sous sa forme de loup, mais cela demandait bien plus d'énergie que de tirer à l'arc. D'ailleurs, avec ses capacités sensorielles, il pouvait s'approcher de ses proies assez furtivement et tirer sa flèche. Pourquoi courir quand on peut faire plus efficace et moins fatigant? Il garda ses sens éveillés, la vue lui servirait à rien dans un tel environnement. Il devait avant tout se servir de l'ouïe et de son odorat pour repérer ses proies. Il avança toujours lentement, pendant de longues minutes puis il sentit une odeur forte. Il continua son avancée, l'odeur de plus en plus présente dans l'air et des bruits de sabot creusant le sol. Il pencha sa tête sur le coté d'un arbre quand il put voir une magnifique biche. Enfin, il pourrait manger convenablement à sa faim et d'ailleurs il pourrait même faire quelques réserves pour la vendre à un village voisin. Il prit une flèche de son carquois en cuir d'animaux toujours confectionné par ses mains. Il tendit son arc, prêt à tirer, quand la biche regarda sur le coté suite à un bruit de feuillage à une distance moyenne d'elle. Laekin ne pouvait pas la laisser s'enfuir, son repas se trouvait devant ses yeux.

Il tira son projectile, mais une fraction trop tard car la biche avait prit peur. Laekin courra quelques pas vers la direction de sa biche pour retenter sa chance de manière hâtive, sait-on jamais, il savait que la chance jouait son rôle aussi dans la chasse. Mais cette fois ci la chance n'était pas de son coté, il subit un choc en pleine course, ce qui lui coupa le souffle sans pour autant le faire tomber. Il lança un dernier regard à la biche, hors d'atteinte pour le chasseur. Peut importe maintenant, ce que l'homme savait, c'est que la personne lui ayant fait perdre sa proie aller le payer très cher. Il se retourna rapidement et tomba nez à nez avec une jeune louve au beau pelage noir. Laekin sentait que cette louve n'était pas une louve ordinaire, il pouvait le lire dans ses yeux.

-"Lycan..."

Son attention fût rapidement détournée par des bruits venant dans leurs directions. Pourquoi ne les avaient-ils pas sentis pendant la chasse? Surement à cause de son envie quand il regardait la biche. La faim avait dû réduire sa concentration à la vue d'un mets si appétissant. Il prit alors une flèche de son carquois avec vivacité et tendit son arc au moment où un humain, un vrai, sortit du feuillage. Il lâcha la corde de son arme, une seconde plus tard un dard était planté en pleine poitrine du vieil homme. Il était relativement âgé, pas un vétéran de la vie, mais il devait bien être dans l'âge des seniors.

-"PAPA !!"

Un jeune humain, certainement le fils du cadavre à quelques mètres d'eux, arrivait équipé d'une hachette dont les chasseurs avait pour habitude d'utilisés pour couper la viande de leurs proies, une fois celles-ci abattues. Laekin s'affaissa sur ses jambes, prêt à recevoir son assaillant. Il remarqua alors une dague sur le sol, qui appartenait surement à la louve, il en profita pour la ramasser avec hâte. Quand l'humain fût assez près pour frapper avec son arme, le lycan esquiva sur le coté et planta en un éclair la dague en plein front du présomptueux. Le corps de celui-ci chuta, puis convulsionna au sol durant un moment qui parut long. Le loup solitaire, regarda la scène jusqu'à la fin, puis retira la dague du cadavre et se tourna vers la dernière survivante à toute cette histoire. La louve...

-"À ton tour de payer ! Laisse toi faire, ça sera surement moins douloureux si tu ne te débats pas."

Il avançait d'un pas lent et précautionneux vers la femelle en face de lui. Après tout, elle était de son espèce et il savait de quoi les lycans pouvaient être capable.



Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Ven 7 Juin 2013 - 23:03

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Alors qu'un silence pesant s'était installé entre les deux êtres, elle se mit à le détailler de haut en bas, toujours sur ses gardes, prête à bondir au moindre geste de la part de l'homme. Ce n'était pas un humain, Hysteria le sentait et elle savait également que ce n'était pas un homme bien car un homme bien ne montrerait pas fièrement ses cicatrices -celles qu'avait l'inconnu provenaient d'un combat sans doute- La jeune louve sentait que ce n'était pas du sang d'humain qui coulait dans ces veines-là mais bel et bien du sang de lycan. Un loup solitaire, parmi toutes les créatures existantes il fallait qu'elle tombe sur l'une des plus dangereuses. Hysteria se mit à grogner lorsque l'homme l'observa, celui-ci marmonna quelque chose d'à peine audible, mais des bruits vinrent soudain briser le silence. Un homme, un chasseur sorti des buissons, était-ce lui qui avait traqué la jeune femme jusqu'ici ? Sans doute. L'autre lycan ne mit pas longtemps avant de réagir, il prit son arc et envoya une flèche droit dans le torse de l'humain. Sans aucun scrupule, mais un autre homme, plus petit et plus jeune sorti du buisson en criant "Papa" il se précipita sur le lycan. Celui-ci ramassa l'une des dagues sur le sol, retirant au passage un grognement de la part d'Hysteria qui n'aimait pas qu'on touche à ses bijoux. Tout se passa plutôt rapidement et il ne fallu que peu de temps avant que le jeune humain ne pousse son dernier soupire avant de mourir sous le regard de l'inconnu qui n'en perdit pas une miette. Un sadique ? Sans pitié en tout cas. Il ôta la dague du cadavre et se tourna vers la louve qui recula de quelques pas.

-"À ton tour de payer ! Laisse toi faire, ça sera surement moins douloureux si tu ne te débats pas."

À ces mots il commença à s'avancer lentement. Bon, apparemment il n'avait pas l'air de vouloir discuter, si elle allait se laisser faire ? Et puis quoi encore. Il ne fallait pas perdre son sang froid et réfléchir rapidement pour intervenir, si il tenait tant à son repas, c'est que celui-ci devait être de taille importante, si il voulait absolument un repas de taille importante, c'est que les derniers jours passés il n'avait mangé que de petits animaux ce qui voulait également dire que sa force et sa rapidité étaient surement réduites par la faim. Entre autre, Hysteria gardait son atout de vitesse face à lui et contrairement à lui, elle avait toute sa force et son énergie. Une fois la distance de sécurité largement franchie par l'homme, la louve bondit sur le côté et couru à vive allure vers la deuxième dague restée a terre, elle l'attrapa dans sa gueule avant de se transformer en humaine. Il voulait se battre à la dague ? Pas de problème, c'était son arme de toujours. Elle se redressa un peu, nue face à lui, seulement armée de sa dague, son cœur battait à tout rompre par la montée d'adrénaline. Hysteria fronça les sourcils et serra la dague dans sa main, l'homme était bien plus grand qu'elle et surement plus fort, mais la louve n'avait pas peur, elle n'avait pas survécu jusque là pour se faire massacrer par un membre de sa race.

-"Tu crois vraiment que je vais me laisser faire ? Tu ne m'impressionne pas sous tes airs de grand dur."

Elle se recula encore un peu, oui, elle était prête à se battre, mais pour elle, éviter la confrontation était toujours mieux que de risquer sa vie ou celle de l'autre. Même si présentement, l'autre était un bougre d'âne, en tout cas il représentait bien la race des lycans, un sale animal sauvage assoiffé de sang. Parfois Hysteria se demandait même si elle n'aurait pas plutôt due naître sous une autre race que celle-ci. Soit, elle se mit en posture défensive, elle ne savait toujours pas comment allait réagir l'homme, elle qui habituellement cernait les personnalités plutôt rapidement. C'était d'ailleurs assez perturbant, pourquoi ne voyait-elle pas les réelles intentions de cet homme avant même qu'il ne les exécute ? Il fallait gagner du temps pour le moment, mais Hysteria n'était pas le genre de louve à se laisser marcher dessus, surtout pas par un mâle.

-"Et puis, si tu as raté ta proie, c'est que tu n'es pas si bon chasseur que cela, pas besoin de rejeter la faute sur moi."

Elle poussa un long grognement pour montrer qu'elle n'allait pas se laisser faire, mais des bruits attirèrent soudain son attention. Ils étaient similaires à ceux des deux hommes qui l'avait pourchassé, mais ils étaient bien plus importants. Peut-être les compagnons de chasse des deux cadavres qui recherchaient leurs camarades disparus. À en juger les bruits de pas, les hommes devaient être au moins une bonne vingtaine voir plus. Hysteria se pencha pour ramasser l'arc de l'autre lycan, pas le choix, ils devraient faire équipe pour le coup. Elle lui lança l'arme à ses pieds et planta son regard dans le sien, elle regarda par-dessus son épaule tendis que les pas se rapprochaient de plus en plus.

-"Rend moi ma dague. Je pense que comme moi tu as très bien entendu ce qu'il s'amène, tu as beau avoir l'air fort, tout seul tu n'y arrivera jamais contre une vingtaine d'hommes. On règlera notre histoire après, c'est soi ça, soi on crève. Alors ?"

Hysteria attendit la réponse du loup, espérant que celui-ci lui rendrait sa deuxième dague, elle pouvait très bien se battre avec une seule de ses arme, mais elle était beaucoup plus habile avec les deux. Elle espérait que l'inconnu en face d'elle avait un minimum d'intelligence pour comprendre que si il n'acceptait pas, ils étaient tous les deux dans un sacré pétrin. La louve regarda une dernière fois l'homme avant de regarder de nouveau vers les buissons, à présent les chasseurs n'étaient plus qu'à quelques pas d'eux et lorsqu'ils auront retrouvé les deux cadavres alors ils s'attaqueront directement aux lycans.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 0:28

« Lorsque deux êtres opposés se rencontres. »

~ Met toi dans l'ambiance ~


La louve se montra bien maline et surtout rapide. Serait-ce dû à son manque de force qu'il eu tant de mal à la suivre lors de son esquive? Surement. Elle prit sa forme humaine après avoir saisie la seconde dague au sol. Le loup ne l'avait même pas remarqué, après tout il ne pouvait pas avoir des yeux derrière la tête et ainsi voir partout. C'est alors qu'il s'attarda sur le corps et les traits de visage de la femme face à lui. Elle avait des formes généreuses, parfaitement placées et gracieuses. Le lycan put remarquer aussi qu'elle possédée une peau sans défauts, c'est alors qu'il monta son regard vers le visage de la jeune louve. Elle avait des fins traits, des yeux d'un bleu profond et des lèvres pulpeuses. C'est sur, elle avait l'avantage d'être une magnifique femme. Mais l'homme balafré ne l'analysé pas de manière attirante, après tout, il ne connaissait rien de tout cela. Il devait se battre constamment pour sa survie et ceci depuis son adolescence.

-"Tu crois vraiment que je vais me laisser faire ? Tu ne m'impressionne pas sous tes airs de grand dur."

Laekin ne dit pas un mot, il analysait la situation. Il aimait se battre et son fort intérieur lui disait de faire taire cette pauvre femelle présomptueuse, mais il était plutôt intrigué par la force de caractère dont la louve faisait preuve. Beaucoup d'homme aurait fuit en voyant l'homme solitaire et ça, même sous sa forme humaine. Il sourit intérieurement face à cette ironie du sort, tenue tête par une petite femelle qui ne savait ce qu'elle osait faire. Il analysa donc les actes et non les mots de cette jeune fille. Elle ne l'attaquée pas malgré le fait qu'elle disent tant d'ânerie. Elle ne voulait pas d'un affrontement, cela était certain aux yeux du lycan. Que faire? Répondre a l'envie de faire souffrir cette grande gueule ou éviter ce combat inutile aux vus de son état.

-"Et puis, si tu as raté ta proie, c'est que tu n'es pas si bon chasseur que cela, pas besoin de rejeter la faute sur moi."

Laekin s'arrêta net, le visage baissé vers le sol. Qu'avait-elle osait dire? Il aurait eu sa proie si cette folle n'était pas arrivée en courant. Le loup tremblait de rage, il était peut-être en manque d'énergie mais il lui en resté assez pour botter les fesses de cette louve mal éduquée. Le comparatif des corps était un moyen très simple de deviner l'issue du combat. Une peau parfaite, montrant aucune marque de combat ni même la moindre expérience en survivalisme. À coté de cela, le corps du vagabond, tailler dans la pierre, dure comme un roc, parsemé cicatrices. Oui, il l'écraserait, il était sur de ce résultat. Le sang bouillait en lui, des images apparaissait dans son esprit, où il détruisait cette louve physiquement prenant un malin plaisir à ne pas abréger son supplice tout de suite pour qu'elle comprenne qu'il aurait mieux valu pour elle de se taire. Il s'approcha d'elle lentement, chuchotant à voix basse, oubliant qu'il était facile pour une lycan d'entendre ce qu'il disait...

-"Tu va voir petite, je vais te torturer très lentement."

Laekin s'arrêta net et tourna la tête en même temps que la femme face à lui. Des humains? Encore? Aucun doute la dessus, c'est la seul espèce qui faisait un tel boucan lors de leurs mouvements. Il regarda les deux cadavres au sol et comprit alors qu'il devait avoir à faire aux reste des chasseurs. Son arc tomba soudainement à ses pieds, il leva son regard vers celui d'Hysteria.

-"Rend moi ma dague. Je pense que comme moi tu as très bien entendu ce qu'il s'amène, tu as beau avoir l'air fort, tout seul tu n'y arrivera jamais contre une vingtaine d'hommes. On réglera notre histoire après, c'est soi ça, soi on crève. Alors ?"

Il prit un léger moment pour réfléchir, cela tombait mal et comment pourrait-il avoir confiance en celle qui a assombrit le résultat de sa chasse? Il se baissa pour prendre son arc et jeta la dague qui se planta dans un bruit coupant entre les deux pieds de la femme. Il lui lança un regard noir et réfléchit à ce qu'il pourrait faire. Ils ne pourront pas gérer vingt humains, un après l'autre. Il leurs fallait deux choses, son instinct de chasse prit le dessus. Ce ne sont pas les lycans les proies mais les humains. Il jeta un regard hâtif autour de lui, rien. Il fallait leurs causer pourtant beaucoup de dommage en très peu de temps. Une embuscade ! Oui, il leurs fallait l'élément de surprise.

-"Tu vas faire ce que je te dirais, tu te cache dans un tronc mort ou dans la végétation. Cache ta présence et attaque quand tu me verra faire de même, pas avant !

Laekin partit dans les ombres de la forêt, puis les humains arrivèrent à l'endroit des meurtres précédents. Ils crièrent fortement, ce mettant sur la défensive, jusqu'à ce que l'un d'eux, le plus costaud du groupe mit un genoux au sol pour inspecter les cadavres. C'est alors qu'on entendit un sifflement, puis un humain tomba à la renverse. Puis quelques instants plus tard un autre sifflement venu de l'autre coté, suivit par un cri d'agonie. Le nombres d'arbres et les incalculables ombres de la forêt permettait au loup de tourner autour du groupe, passant d'un tronc à l'autre tel un fantôme, ne laissant pas la chance aux humains de le localiser. Après 4 autres flèches, il s'arrêta et inspecta son carquois. Il restait cinq flèches pour quatorze humains. Il leva les yeux au ciel et se maudit de pas avoir fait d'avantage de projectiles. Bon, il fallait qu'il vise juste et vite, chaque flèches ratées serait un humain de plus à combattre. Il se pencha sur le coté du tronc, le chef de la bande hurlait des ordres aux autres et les humains commencèrent à se disperser entre les arbres. Mince, cela rendait les choses plus compliquées, il ne pourrait plus tourner autour du groupe et si il tue un humain sans discrétion, ils pourront alors savoir où il est. Il fit le choix tout de même de continuer sa stratégie et tua deux autres humains rapidement. Un d'un tir dans l’œil et l'autre d'une flèche dans la gorge, lui retirant son dernier souffle dans des gargouillements infectes. Laekin continua sa manœuvre et se retrouva dans le dos d'un homme. La tête, il ne devait l'avoir qu'à cette endroit. Il tendit lentement son arc et tira, malheureusement la malchance poursuivi encore le loup qui ne fit d'arracher l'oreille du chasseur et par la même occasion un hurlement de douleur. Il tira de nouveau sur l'humain dans le dos, peu importe maintenant, il était repéré. Il se retourna et vit un homme courir à dix mètres, il décocha une flèche qui se logea en plein dans la tempe. Il commença à courir vers l'endroit du départ, se préparant à se battre au corps à corps.

-" C'est le moment de sortir et de montrer que tu n'as pas qu'une grande gueule la louve!"

Il avait hurler ces mots, provoquant un échos dans la végétation. Il prit sa forme de loup et tomba nez à nez avec un chasseur, malheureusement pour celui-ci, avec l'élan de sa course Laekin lui arracha la gorge puis reprit sa course...





Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 1:38

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

À en entendre les bruits, le groupe d'humains se rapprochait à vive allure et ils n'étaient à présent plus qu'à quelques pas de là où se trouvaient les deux lycans. Hysteria se demandait si l'homme était assez stupide pour refuser de se battre à ses côtés, elle l'imaginait comme l'un de ces mâle qui prenait les femelles pour des moins que rien. La louve fronça les sourcils tout en continuant de l'observer, celui-ci lui rendit finalement sa dague qui vint se planter entre ses deux pieds. Elle se pencha pour la saisir de sa main libre avant de se redresser, le loup la regardait d'un air noir, mais Hysteria n'y prêta pas une grande attention. Tout ce qu'elle attendait c'est que cet idiot lui réponde, bien que le simple fait qu'il lui ais rendu son arme voulait déjà en dire long. La jeune femme ramassa rapidement ses vêtements avant de les jeter derrière un buisson non loin d'eux. Elle n'avait pas le temps de se revêtir et laisser ses habits ici n'était pas une bonne idée pour cacher sa présence. L'homme lui répondit enfin, à croire qu'il lui fallait tout ce temps pour que l'idée lui monte au cerveau.

-"Tu vas faire ce que je te dirais, tu te cache dans un tronc mort ou dans la végétation. Cache ta présence et attaque quand tu me verra faire de même, pas avant !"

Hysteria l'écouta jusqu'au bout avant d'arquer un sourcil en le regardant partir. Faire ce qu'il dirait, et puis quoi encore ? Elle avait quittée la meute, ce n'était pas pour recevoir des ordres d'un pur inconnu, elle allait se battre à SA manière et allait attaquer quand bon lui semblerait. La louve soupira puis couru dans le sens opposé du lycan, elle allait prendre les humains par surprise. Elle contourna le lieu aussi vite qu'elle pu en se cachant derrière arbres et buissons pour ne pas se faire repérer. Rapidement elle arriva derrière le groupe d'humains, son instinct ne lui avait pas menti, il y avait bel et bien une vingtaine de chasseurs et tous étaient armés. Elle les suivi par derrière, à pas de loup, voyant par moment un ou deux hommes mourir d'une flèche. Elle se rapprocha doucement d'un des hommes qui surveillait les arrières du groupe et rapidement, d'un coup bref elle arriva face à lui et lui trancha la gorge avant de se fondre de nouveau dans la végétation. Sa discrétion avait été telle que personne n'avait remarqué la mort de cet homme. Elle s'avança de nouveau, continuant de pister le groupe, celui-ci arriva enfin devant les deux cadavres et cherchèrent autour d'eux les responsables de ce massacre.

-"Mon dieu, mais qui a fait ça ?"

-"Des lycans surement, et à tous les coups ils sont encore ici! restez sur vos gardes !"

Hysteria pouffa de rire intérieurement, elle grimpa dans un arbre avec un peu de difficulté, ce n'était pas tous les jours qu'on voyait un lycan s'amuser à grimper sur les branches. Une fois en haut, elle prit la pierre qu'elle avait ramassée avant de monter puis la lança un peu plus loin pour faire éclater quelques branches et ainsi faire croire aux humains qu'elle se cachait là-bas. Le chef fut assez bête pour envoyer une bonne partie de ses hommes à l'endroit où la pierre avait fait du bruit, laissant deux autres de ses hommes près des cadavres. La louve sauta de sa branche, Dagues levées et atterrit sur l'un des deux hommes plantant au passage ses deux lames dans son crane. Le deuxième humain se jeta sur elle tout en hurlant.

-"Lycaan!!!"

-" C'est le moment de sortir et de montrer que tu n'as pas qu'une grande gueule la louve!"

Comme si elle avait attendu son autorisation pour commencer, la louve grogna et évita au passage l'homme qui venait de se jeter sur elle en faisant une petite roulade sur le côté. Sa rapidité l'aidait vraiment dans tous ses combats grâce a celle-ci il était difficile de pouvoir l'atteindre. Puisque l'humain avait annoncé sa présence, l'autre groupe de chasseur n'allait pas tarder à revenir pour l'aider, mais Hysteria savait que de son côté, le deuxième lycan arrivait également. Dans un petit moment d'inattention -parce que cela arrive à tout le monde- la jeune femme se prit un coup de poing en plein visage, elle grimaça tout en grognant, la violence du coup l'ayant fait reculer de quelques pas. La louve reprit rapidement ses esprits et fonça tête baissée sur l'homme, le percutant avec violence elle profita de la chute pour lui ouvrir le ventre à l'aide d'une de ses dagues, plantant l'autre dans l'œil du chasseur. Hysteria se releva ensuite et recula de quelques pas en observant les sept derniers chasseurs revenir avec hâte. Mais qu'est ce qu'il fichait cet idiot de lycan ? La jeune femme récupéra ses dagues et attendit le groupe avec sang froid, léchant au passage le sang qui coulait de ses lames.

Entendant les bruits de pas du mâle qui se rapprochait de plus en plus, Hysteria commença à s'avancer vers le groupe, ses dagues prêtes a trancher la chair de ceux-ci. L'un des chasseurs se jeta sur elle, couteau en main, la louve se recula d'abord vivement de quelques pas, elle ne savait pas de quelle matière était fait ce couteau, si c'était de l'argent elle devait s'en méfier. Elle jeta ses dagues en arrière et se transforma en louve puis je jeta à la gorge de l'humain avant même qu'il n'ais eu le temps de lever la lame de son couteau contre elle. Un autre arriva derrière elle, surement avait-il cru que la jeune femme ne l'avait pas vu, celle-ci fit un bon vers l'avant pour l'éviter et vint mordre à la jambe un autre humain. Le chasseur lui mit un coup de pied au niveau du ventre, la faisant tomber quelques pas plus loin, il en profita pour se jeter sur elle après avoir saisi le couteau dans ses mains. Il réussit à lui porter un coup au poitrail une entaille longue d'une vingtaine de centimètres mais peu profonde. Heureusement pour elle, ce couteau n'était finalement pas en argent. Elle grogna avant de repousser l'humain à l'aide de ses pattes et se jeta dessus, lui arrachant la jugulaire de ses crocs. Il ne restait plus que cinq hommes prêts à l'attaquer, elle se remit sur ses pattes, laissant son propre sang tomber sur le sol a petites gouttes et recula de quelques pas.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 5:59

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~


Laekin courra aussi vite qu'il put, les chasseurs s'étaient regroupés et on pouvait entendre les bruit d'un affrontement. Cette idiote, il lui avait dit de se cacher et d'attendre pour attaquer en même temps que lui. En plus d'être présomptueuse, elle n'en faisait qu'à sa tête. Le lycan était loin des autres, il entendait pourtant le combat et mal gré sa forme de loup il ne put s’empêcher de sourire intérieurement. Certes il avait perdu sa proie tout à l'heure, mais il aimait se battre, certainement plus que n'importe qui. Il arriva sur les lieux du rassemblement, la louve avait déjà tué trois humains et le vagabond trouvait cela pas mal pour une grande gueule. Il s’arrêta un moment pour regarder et analyser la suite du combat.

Elle s'avançait vers le groupe en colère et sur ses gardes. Bon, cela était pas très futé de sa part de s'attaquer à un groupe de sept, rassemblé et enragé par la perte de leurs amis. D'ailleurs, un d'eux sauta sur Hysteria avec un couteau étincelant. De l'argent? La jeune louve recula subitement, elle avait du avoir le même réflexe. Après tout les lycans n'aimaient vraiment pas l'argent et apprenaient très tôt à réagir au moindre reflet de lame. En cas d'erreur, cela laisser des traces à vie, comme pour cette sous-race qu'est l'humanité, qui elle avait ce problème avec n'importe quels matériaux, faible humain. La jeune combattante se transforma en louve et sauta à la gorge de l'idiot qui l'avait attaqué si grossièrement. Laekin n’éprouva aucunement le désir de l'aider, après tout il avait fait sa part et puis dans le fond, il se foutait des autres personnes. Cette furie en faisait partit et d'ailleurs ça lui donnerait une bonne leçon. Puis après réflexion, il se souvint de la perte de son gibier. Non ! C'était à lui de la faire payer ! Il réagit quand la louve fut blessée par la lame d'un autre chasseur. Elle recula de quelques pas, quand le mâle arriva à coté d'elle en grognant et montrant les crocs aux chasseurs.

Les deux groupes se jaugèrent, les humains étaient peu rassurés vu les carnages dans leurs rangs. Il était tout de même six, mais pouvait-ils faire quelque chose contre deux lycans et leurs pouvoirs innés? Laekin avança lentement pour arriver au bord de la distance de sécurité de l'autre groupe, puis il tourna pour se mettre de l'autre coté. Forçant le groupe d'humain à se retrouver dans un étau mortel, le puissant loup se retrouva face au chef de la troupe adverse qui était équipé d'une massue d'une taille incroyable même pour une autre race. Ça allait être compliqué, il avait perdu pas mal d'énergie et l'humain imposant semblait fort.

Il grogna un moment et sauta dans les pieds de l'homme face à lui. Il attrapa une cheville et se mit à tirer de toutes ses forces en secouant la tête pour chercher à le déséquilibrer. Le chasseur sourit un moment puis donna un grand coup circulaire de son imposante arme. La douleur fut explosive, le loup savait avoir perdu des côtes dans cette action, il ne pouvait être autrement vu comment le corps de l'animal fut soulever de plusieurs centimètres. Mais il tint bon et profita de ce moment d'instabilité chez le géant pour le faire tomber. Il sauta au visage de l'humain immédiatement malgré la douleur, il ne pouvait pas lui laisser le temps de réagir, sinon il perdrait le combat. La blessure avait du le ralentir, car l'humain eut le temps de se protéger en mettant ses bras sur son visage. Laekin ne se priva pas de les transformer en lambeaux, sous les hurlements plaintifs de l'homme. Après plusieurs secondes, le chasseur découvrit son visage sous la douleur et la fatigue de tenir sa garde. Ce qui permit au vagabond de l'achever en le mordant à la gorge.

Après quelques secondes a regarder sa victime, le loup solitaire réagit, il faisait un duel un contre un depuis un moment relativement long. Il leva la tête et remarqua que les humains étaient tous tournés vers la louve. Pourquoi? Il ne pouvait pas la voir avec tous ces gueux devant lui. Était-ce par confiance pour leur chef, qu'ils l'avaient laissé se battre en combat singulier contre Laekin ou ils s'étaient tournés vers la femelle car elle était blessée? Il secoua sa tête pour se raisonner et se dépêcha comme il put de sauté sur le chasseur le plus proche pour attirer l'attention. Il le réduisit rapidement en charpie quand sa vue se troubla et une douleur au crâne se fit sentir. Il put voir le sol se rapprocher, que se passait-il? Un des humaind restant l'avait frappé sur la tête à l'aide d'une grosse pierre. Pourquoi avait-il cherché à aider la louve en attirant l'attention des humains? Cela ne répondait pas à ses principes, il l'avait fait par instinct, car si elle tombait, le même sort l'attendait? Ou peut-être qu'il désirait tellement se venger pour sa chasse perdue qu'il voulait que personne ne lui fasse du mal à part lui. Il sentit son corps s'étaler sur le sol, puis il pensa soudainement à l'ironie de savoir que c'était lui qui était tombé en premier. Sa fierté de mâle en prendrait un sale coup si il viendrait à se réveiller un jour... Sa vue s’obscurcit et il tomba dans l'inconscience alors que son corps reprit forme humaine. Il était totalement nu, ses vêtements perdus lors de sa transformation plus tôt.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 15:00

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Debout sur ses quatre pattes, elle faisait face aux cinq derniers hommes du groupe des chasseurs, sa blessure n'était pas mortelle, elle allait disparaître totalement après un certain temps, mais celle-ci lui faisait perdre pas mal de sang. La louve se mit à reculer et grogner quand les cinq humains commencèrent à s'avancer vers elle, ils furent rapidement stoppés lorsque le mâle arriva à ses côtés en poussant un grognement féroce. Il était sous la forme d'un loup noir d'une taille plutôt imposante par rapport à celle d'Hysteria, le pelage noir, il conservait ses beaux yeux bleus et ses cicatrices. Le lycan commença par faire le tour du groupe pour arriver jusqu'au chef, un duel commença ensuite entre les deux hommes, mais la jeune femme ne pu voir que de très bref détails, les quatre hommes lui barraient encore la route en s'avançant dangereusement. Ils ne l'attaquaient cependant pas pour le moment, surement ils attendaient que leur chef ai fini régler son compte au mâle. A un moment donné, Hysteria entendit un grand bruit qui venait de derrière les chasseurs, le lycan s'était pris un coup ? Puis quelques minutes passèrent avant que le jeune homme se jette sur l'un des chasseurs qui faisait face à la louve. Tout se passa ensuite très rapidement, un chasseur ramassa une grosse pierre non loin de lui et porta par surprise un coup à la tête du lycan, tout se passa tellement vite qu'Hysteria n'eut pas le temps de réagir.

Une rage certaine évolua en elle lorsqu'elle vit le corps de son compagnon de combat s'écrouler à terre et perdre sa transformation. Quelle bande de fumier, s'attaquer à quelqu'un dans son dos. La louve se tourna et couru dans le sens opposé au groupe pour récupérer ses dagues, elle reprit sa forme humaine en retirant les lames plantées dans le sol et couru vers les chasseurs, le regard plein de rage. Elle se jeta sur un des hommes qui commençait à se rapprocher du lycan blessé -L'auteur du coup de pierre également -, se glissa dans son dos et d'un coup, elle lui trancha les tendons d'Achille. L'humain tomba lourdement à terre en criant de douleur, Hysteria se chargerait de son cas en dernier. Elle se tourna vers les deux derniers chasseurs qui parurent presque terrorisés par le regard meurtrier qu'avaient adoptés les yeux de la louve. Elle couru rapidement vers eux en poussant un hurlement remplit de haine et avant même qu'ils ne purent réagir, leurs deux gorges furent tranchées en même temps. Elle accompagna les deux hommes dans leur chute avant d'enlever ses dagues des cadavres. Elle se redressa par la suite et se tourna lentement vers le dernier survivant toujours agonisant. S'avançant d'un pas dangereux vers lui, la louve vint finalement s'asseoir à califourchon sur son ventre. Elle leva l'une de ses dagues vers le ciel avant de la faire retomber avec puissance au milieu du front du chasseur.

Enfin débarrassée du groupe de chasseur, Hysteria resta assise sur le cadavre pendant quelques minutes pour reprendre sa respiration. Elle passa son doigt tout le long de sa blessure qui se situait pile au milieu de sa poitrine elle lécha son propre sang puis regarda le lycan près d'elle. Elle se demanda s'il avait vraiment voulu l'aider ou s'il avait simplement fait ça pour se charger personnellement de son cas. Elle fronça les sourcils en soupirant puis s'agenouilla à côté de lui, tournant le corps du loup pour le coucher sur le dos. Il avait prit un grand coup à la tête et avait un hématome imposant au niveau des côtes. Il devait souffrir, mais ses blessures disparaîtraient lorsque son corps se sera régénéré. Cela lui prendrait un certain temps, vue l'ampleur des dégâts et par le manque d'énergie du mâle. Bon, il était idiot et l'avait surement aidé pour mieux la tuer par la suite, mais Hysteria ne pouvait pas l'abandonner là, ce n'était pas son genre. La louve était clémente avec son prochain, même si dans le cas présent il s'agissait d'un grossier personnage. Elle posa ses dagues au sol et parti derrière un buisson pour récupérer les vêtements qu'elle y avait cachés et se rhabilla. Elle revint ensuite vers le corps, accrocha ses dagues à sa ceinture et se pencha vers le mâle, l'attrapant par les aisselles pour le soulever un peu. Il était lourd, surtout pour le poids plume de la femelle, mais il fallait le mettre dans un endroit plus en sécurité. Elle le traîna vers une petite grotte qu'elle avait repéré lorsqu'elle échappait aux chasseurs et laissa le corps dans cette cachette de fortune. Elle revint ensuite sur le lieu du massacre pour récupérer l'une des chemises du chasseur. Hysteria revint dans la grotte avec sa trouvaille et en arracha quelques bouts de tissu pour faire plusieurs bandages au lycan, un à la tête, pour stopper le sang qui coulait de la blessure et un au torse pour maintenir ses côtes.

Hysteria repartit une seconde fois sur le lieu de boucherie pour traîner un des cadavres jusqu'à la cachette, lorsqu'il reprendrait ses esprits, il fallait que le lycan mange pour reprendre des forces et faciliter sa régénération. Certes, ce n'était peut-être pas l'animal qu'il chassait au départ, mais c'était tout de même de la nourriture consistante et avec tous les cadavres ils avaient assez pour remplir un garde-manger. Elle laissa le cadavre près du beau mâle et se redressa en regardant le corps. Il était attirant, musclé et il était évident que ce n'était pas la première fois qu'il se battait si sauvagement. La louve détourna le regard puis partit à la recherche de ses vêtements. Elle s'aida de son odorat pour les retrouver, ils étaient légèrement craquelés à cause de la transformation, mais Hysteria se dit que le mâle préfèrerait surement porter ses vêtements plutôt que ceux des humains. Elle revint enfin dans la grotte et déposa soigneusement les habits à côté du lycan. La jeune louve s'accroupit doucement prés de lui et regarda le bandage à sa tête, il était déjà imbibé de sang. Elle lui enleva pour lui en remettre un propre. La cicatrice qu'il avait attira son attention, une cicatrice faite à l'argent c'était évident. Elle passa son doigt sur cette ancienne blessure tout en frissonnant, cela lui rappelait tellement la cicatrice en forme de X similaire à celle-ci et qui parcourait tout son dos. Elle retira finalement sa main et vint s'asseoir à l'entrée de la grotte pour surveiller.

Hysteria resta ainsi à surveiller, elle regarda le soleil se coucher, la nuit allait surement être longue. Elle baissa les yeux vers sa blessure, celle-ci commençait déjà à se soigner lentement, la louve poussa un long soupire tout en posant sa tête contre la paroi de la grotte. Elle ferma les yeux lentement, tendis que le sommeil commençait peu à peu a envahir son corps, elle avait besoin de reprendre des forces, surtout si elle devait se battre avec le lycan très prochainement. Finalement la fatigue eue raison d'elle et elle fut peu à peu plongée dans un profond sommeil.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 17:59

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Le lycan était plongé dans un mauvais rêve, il était encerclé par un feu de forêt et il entendait des cris de colère au loin. Son combat n'était pas terminé? Il regardait autour de lui rapidement. Où étaient les cadavres et la louve? Des humains sortirent des arbres en feu avec des fourches et d'autres armes de la paysannerie. Il était finit, les paysans le tueraient pour ses crimes et la femelle lycan avait du s'enfuir avant qu'ils n'arrivent. Le loup balafré ne pouvait pas lui en vouloir, il en aurait certainement fait autant. Après tout, chacun ses problèmes dans ce monde. Les forts survivent et les faibles meurent, la loi naturelle de la faune. Les paysans approchèrent d'avantage et il vit une grande faux arriver vers sa tête. Le grand mâle ne pouvait pas bouger... Pourquoi?! Trop tard pour cette réflexion, il voyait déjà sa tête voler dans les airs.

Laekin se réveilla en sursaut, puis fut surpris par une douleur incroyable aux niveaux de ses côtes et son crâne. Ce n'était donc qu'un cauchemar, il reposa son corps sur le sol, puis posa sa main sur son front et s'étonna de sentir un tissu sur sa plaie. Le loup s'empressa de mettre son autre main sur ses côtes et constata que là aussi, on lui avait porté des soins. Il jeta un regard lent vers la gauche et discerna de la roche en grande partie avec un cadavre humain posé à quelques centimètres de lui. À la vue de ce tas de viande, son ventre lui rappela son existence dans un grondement sourd. Il devait manger, cela l'aiderait à guérir plus vite, mais avant de manger il vérifia de l'autre coté de la grotte et vit l'entrée de celle-ci. Il aperçut la louve, elle dormait calmement. C'était elle qui l'avait soignée? Pourquoi? Elle aurait très bien put le laisser à son sort et déguerpir de cet endroit. Le jeune mâle n'aimait pas cette situation, il avait horreur d'être redevable, voilà pourquoi il préférait être seul. Cela lui épargnait beaucoup d'ennuis, même si après réflexion, il ne serait plus de ce monde si la louve n'avait pas prit soin de lui.

Il tenta de se relever, non sans mal. Ses côtes lui procurées des terribles souffrances, mais il arriva tout de même à se mettre assis. Il jeta un regard au corps de l'humain à coté de lui et se leva en s'appuyant contre la parois de la grotte. Laekin se sentait si pitoyable, sauvé par une femelle qui plus est, elle avait une grande gueule. D'ailleurs, comment avait-elle put survivre seule? Généralement les loups errants étaient des mâles. Les femelles avaient tendance à chercher confort et sécurité au sein d'une meute. La vie de solitaire ne donne pas droit à l'erreur, il faut réussir ses chasses, savoir se battre et surtout être rusé pour éviter les ennuis. De ce qu'il avait pu voir, elle ne manquait pas de courage et avait une certaine qualité de combattante. Pour ce qui est de la chasse, si elle courrait comme elle avait couru quand elle avait interrompu celle de l'homme errant, il se demandait comment il était possible qu'elle soit encore en vie dans ce cas là. Puis, au bout d'un moment, il regarda à ses pieds et y trouva des vêtements. Il n'avait pas remarqué qu'il était nu, a vrai dire cela lui indifféré totalement. Mais pour la pudeur envers la louve, il plia lentement ses jambes en gardant son buste bien droit, pour ne pas forcer sur ses côtes et ramassa ses vêtements. Il jeta un regard à l'entrée et vit la jeune femme toujours plongée dans son sommeil. Il chuchota:

-"Tu appel ça monter la garde, on serait mort depuis bien longtemps si on aurait été attaqués."

L'homme soupira et s'habilla lentement, avec parfois des sursauts de douleurs dû à un mouvement trop brusque qui furent ponctuer par des grognements sourds. Après avoir fournit cet effort, il prit deux minutes pour se reposer. Il devait manger, c'était urgent maintenant. Il attrapa les cheveux du cadavre et le tira derrière lui en se dirigeant vers l'entrée de la grotte. Le corps qu'il tirait ne lui demandait presque aucun effort, les lycans étaient connus pour avoir une force extraordinaire par rapport aux simples humains. Laekin arriva à l'entrée et posa le cadavre doucement. C'était un chasseur après tout, il avait prit l'habitude de ne faire aucun bruit, d'ailleurs la louve semblait toujours dormir, à moins qu'elle faisait semblant? Peut importe, il s'assit au bord de la grotte et mordit dans la chair du cadavre pour se nourrir. Il était venu au bord de celle-ci pour surveiller les alentours. Comment pourrait-il laisser l'entrée de l'habitat provisoire à une marmotte? Il réfléchit en mangeant puis se dit que le combat avait dû la fatiguer et la vider de son énergie. Il regarda le cadavre qui était déjà dans un piteux état, elle voudrait certainement en avoir un morceau. Le balafré n'avait pas pour habitude d'être partageur, surtout pour de la nourriture. Mais à contre cœur, il se dit qu'il garderait un morceau pour son réveil. Après tout, elle l'avait soignée et même si la situation lui plaisait pas, il gardait un certain honneur. Laekin continua donc son repas lentement, sentant la régénération s’accélérer et ses forces lui revenir.

Après un certain temps, il garda donc une part comme promis pour la jeune femme et regarda les étoiles pour se perdre dans ses pensées. Il avait toujours était seul et maintenant qu'il avait quelqu'un avec qui discuter, il ne trouva aucune approche à lui faire. Il ne savait même pas si elle était éveillée, son visage était tourné vers la parois rocheuse. Il regarda avec attention la louve et repensa au moment où elle était nue. Il est vrai qu'elle était très agréable à regarder, d'ailleurs son visage était si serein que ça procura un calme chez le lycan.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 18:54

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Profondément endormie, elle se laissa guider par ses rêves dans un monde, un monde parfait où tout être vivant était en harmonie avec la nature et ses congénères. Un monde où le sang et la guerre n'existaient pas, surement un monde où la jeune lycan aurait aimée naître. Mais sa vision utopique fut de très courte durée, comme toutes les nuits, les souvenirs revenaient à elle comme un rappel à l'ordre. Elle revoyait toujours ce moment où son "père" avait définitivement tiré un trait sur elle. Tout commençait par une journée des plus banale, depuis la mort de sa mère elle passait son temps enfermée dans sa chambre par l'ex mari de la défunte. Encore adolescente, elle observait le plafond de sa chambre, les yeux vides d'émotion, elle n'avait pas l'impression de vivre. Hysteria décida alors de se risquer à s'aventurer hors de la chambre, elle arriva jusqu'à la porte d'entrée avant que son père se glisse derrière elle à pas de loup.

-"Hysteria ! Mais qu'est ce que tu fais ? Ne t'avais-je pas donné une consigne très claire pourtant ?!"

La petite sursauta alors et se tourna vers l'homme, il avait toujours cette haine et ce mépris dans le regard lorsqu'il posait les yeux sur elle. Il portait alors des gants épais, comme ceux qu'utilisaient les hommes travaillant le métal.

-"Papa je...Je suis désolée."

L'homme ne lui laissa pratiquement pas le temps de terminer sa phrase, il lui mit une gifle assez forte pour que la petite se retrouve à terre. Elle se tint la joue en le regardant, les yeux ruisselants de larmes.

-"Je t'ai déjà dit de ne pas m'appeler comme ça! Je vais t'apprendre a me désobéir, petite garce !"

Sans plus attendre, l'imposant lycan empoigna la gamine par les cheveux et la tira ainsi jusqu'à sa chambre, il s'absenta quelques instants, laissant la petite en sanglot à terre et revint, un petit pieux à la main. Il attrapa la petite lycan pour la jeter sur son lit et l'obligea à rester couchée sur le dos pendant qu'il se mettait à l'œuvre. Le pieux était en fait en argent, c'était donc pour cela qu'il s'était muni de gants et il le planta une première fois dans le dos de sa fille qui se mit à hurler de douleur. Il traça une première ligne en diagonale puis une deuxième, le tout formant un X. Lorsqu'il eut fini son acte de barbarie, il se redressa, le regard plein de haine et dit.

-"Voilà, j'espère que ça te servira de leçon! batarde!"

Hysteria se réveilla en sursaut, le visage couvert de sueur, elle regarda tout autour d'elle. Ce n'était qu'un cauchemar.. Comme pour ne pas qu'elle oubli quel était son objectif premier. Elle n'avait pas le temps de tuer des chasseurs, il fallait qu'elle tue ce lycan, qu'elle venge sa pauvre mère et son adolescence gâchée par cet homme. Elle s'aperçu alors que le mâle était assis près d'elle, elle lui jeta un rapide coup d'œil avant de voir qu'il lui avait laissé une part. Il n'était peut-être pas si mauvais que ça finalement, à moins qu'il n'ait fait ça pour le simple fait qu'il lui était redevable. La louve soupira en prenant le morceau de viande et détourna le regard posant ses crocs dans la chair. Elle mangea quelques bouts, puis reposa le repas a terre, elle n'avait vraiment pas le cœur a manger. Hysteria se redressa un peu et regarda le loup, plantant son regard dans le sien.

-"Je vais au lac. Reprend tes forces et nous verront pour le reste plus tard."

Dit-elle avec froideur avant de tourner les talons, elle parti en direction du lac de l'aube d'un pas las. La grotte était relativement proche du lac ainsi en cas de danger elle pourrait rapidement revenir se cacher, même si l'endroit était plutôt calme habituellement. Une fois arrivée, elle retira ses vêtements et passa un peu un bras derrière son dos pour toucher la cicatrice du bout des doigts en frissonnant. Elle plongea ensuite dans l'eau, toujours un peu froide, comme d'habitude, et y nagea un peu pour se laver du sang de ses ennemis, celui du lycan et du sien par la même occasion. Lorsqu'elle eut fini, elle s'assit au bord de l'eau, laissant ses jambes y tremper et regarda son reflet d'un air mélancolique. Il fallait trouver une solution à ses problèmes.

Trouver un plan pour venger la mort de sa mère et trouver un moyen de contourner le combat avec le mâle. Elle n'avait pas envie de se battre, elle n'avait pas le goût du combat. Elle n'aimait pas ça tout simplement, se battre n'avait rien de plaisant pour elle. Et ce lycan qui se montrait plus fort, qui faisait le grand et le beau la mettait mal à l'aise. Tout ça lui rappelait a quel point elle était faible, oui, elle s'en sortait très bien toute seule, mais ses sentiments la rendaient faible. Qui aurait été assez fou pour aider un homme qui attend la bonne occasion pour vous tuer ? Personne, sauf elle. Pourquoi ne l'avait-elle pas laisser mourir tout simplement ? Elle aurait pu s'enfuir et éviter tout ça, mais non. Une chose était sûre, elle était bel et bien la fille de sa mère, la même gentillesse, la même douceur.. Toutes ces qualités étaient-elles des défauts pour un lycan ?


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 20:33

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~


Laekin la regarda manger quelques bouts de viande, elle ne paraissait pas affamée. Il comprit rapidement que quelque chose se passait dans la tête de la jeune femme, après tout, il connaissait ces moments de mauvaises pensées ou de terribles souvenirs. Elle se mit debout et parla avec froideur:

-"Je vais au lac. Reprend tes forces et nous verront pour le reste plus tard."

Elle s'en alla immédiatement, sans même attendre la moindre réponse du mâle blessé. Pour qui se prenait-elle? Elle parlait comme si elle donnait des ordres, mais personne de donner d'ordre à Laekin, du moins pas en restant vivant après. Il regarda son état et sourit à lui même avant d'ajouter à voix basse:

-"En même temps, où pourrai-je aller comme ça?"

Il regarda en l'air, après tout, aucuns arbres n'avaient grandis sur la roche ce qui créa donc une fenêtre dans les arbres pour voir le ciel. Celui-ci était remplit d'innombrable étoiles, ça l'avait toujours fasciné, ce spectacle de lumière dans le noir. Bon, il était temps de réfléchir. Qu'elle démarche fallait-il prendre maintenant? Il était blessé et donc ne pouvait pas s'aventurer dans l'inconnue sans attendre d'être en grande partie rétablit, mais il ne voulait pas rester avec cette louve qui se montrait de plus en plus présomptueuse à son goût. Après, il n'avait pas oublié qu'elle lui avait fait perdre une proie. Son esprit de vengeance n'était pas éteint, même si tout de même amoindrit suite aux différents événements qui venaient de se passer. Puis il était dans l'incapacité de quoi que se soit maintenant, au vu de son état, la gamine le tuerait sans problème. Pourquoi ne l'avait-il pas laisser dans ses problèmes? Il aurait pu partir tranquillement et il ne serait pas dans ce moment de faiblesse par sa faute. Il réfléchit un moment à tout ceci, mais ne trouva pas de réponses et encore moins de solutions. La seule chose qu'il pouvait faire était de rester dans cette grotte et de se rétablir, ensuite il pourrait faire ce qui lui chante. Il se redressa bien droit et leva le bras pour sentir sous son aisselle. Il puait et pas qu'un peu...

Il se redressa et regarda sa peau, elle était couverte de sang et de terre séchés. Il décida de se laver, mais pour ceci il lui fallait trouver de l'eau. Il leva le nez au ciel, se mit à sentir lentement et commença a chercher une odeur maritime ou de vase dans les environs. Il ne sentit que quelques odeurs spécifiques à de l'eau, mais elles n'étaient pas assez fortes pour le guider vers le lieu désirer. Il se souvint alors de la louve lui avait parlée d'un lac juste à l'instant. Il se mit en route dans la direction qu'elle avait prise et chercha l'odeur de la jeune femme. Il retrouva très vite la piste d'ailleurs, Laekin remarqua que cette jeunette avait une odeur plutôt agréable, même si celle-ci restait animale, pour lui c'était comme un parfum de sucre. Il arriva à la lisière de la forêt et pu apercevoir la louve en train de se baigner, elle était très sensuelle et très attirante. Le loup aurait voulu s'approcher pour voir d'avantage mais il se ressaisit et longea le bord des arbres un bon moment. Puis se rapprocha de l'eau avant de se mettre nu et de s'y glisser dedans. L'eau était rafraîchissante et très claire, il se laissa border quelques minutes, puis se frotta la peau pour retirer toute la saleté qu'il y était posée. Après un certain moment, il revint à la berge et enfila son pantalon mais rien d'autre. Le loup revînt sur ses pas et retrouva l'endroit où la louve se trouvait. Elle était nue et assise les jambes dans l'eau. Laekin remarqua alors la cicatrice en forme de croix dans le dos de la jeune femme. Ceci n'était pas une blessure suite à un combat, mais clairement des entailles faites par de la torture. Et pour qu'elle soit marquée ainsi, elles avaient été faites à l'argent.

Il prit un instant pour la regarder, puis retourna à la grotte où il fit l'état de ce qu'ils possédaient. Elle n'avait pas récupéré son arc ni son carquois, il soupira face à cette incompétence, mais bon, il pourrait toujours aller les récupérer ou en refaire plus tard. Le plus important était de récupérer, ce qui se faisait avec le temps. Il sentait d'ailleurs que ses blessures se soigner vite, il n'avait pas eu besoin de remettre un tissu à la tête car le saignement avait stoppé. Il s'allongea lentement sur le sol de la caverne, dos à l'entrée et reposa son corps sans dormir. Après tout, il était seul et il pouvait très bien avoir des ennuis. Il se remit à penser à la louve dans l'eau...




Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Sam 8 Juin 2013 - 21:56

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Tendis qu'elle était toujours assise au bord du lac, les pieds et les jambes dans l'eau, la louve regardait son reflet d'un air pensif et surtout mélancolique. Ces affreux cauchemars étaient très fréquents, quasiment toutes les nuits elle y avait droit. Elle prit un peu d'eau dans ses mains et les passa sur son visage pour sortir ces mauvaises pensées de sa tête. La louve entendit soudain un bruit non loin derrière elle, elle tourna légèrement la tête et renifla un peu l'air, c'était l'odeur du mâle. Il n'y avait que les malotrus dans son genre qui pouvait s'amuser à observer quelqu'un derrière son dos. Hysteria poussa un long soupire, mais décida de ne pas y prêter attention, peu à peu l'odeur de l'homme disparu, il était surement retourné à la grotte. La louve se coucha sur le dos, elle regarda le ciel tendis que ses mains jouaient avec des brindilles. Il ne faudrait pas qu'elle tarde trop ici. Et alors qu'elle commençait à se redresser, elle entendit des bruits de l'autre côté du lac. Elle se releva vivement pour se cacher derrière un buisson, c'était un groupe de chasseurs, surement alertés car leurs amis manquaient a l'appel. Il fallait faire disparaître les corps au plus vite avant qu'ils ne les trouvent.

C'est ainsi qu'Hysteria partit en direction de l'endroit où le précèdent massacre avait eu lieu, ses vêtements à la main. Pendant la route, elle retrouva l'arc du lycan, c'était vrai qu'elle n'avait pas pensé à lui rapporter plus tôt. Elle haussa les épaules, après tout, elle n'était pas à son service. Elle attacha donc l'arme et le carquois derrière son dos et continua rapidement sa route avant que les humains ne viennent fouiller les lieux. Elle rassembla tous les corps les uns à côté des autres, un total de dix-neuf cadavres à trainer jusqu'à la grotte, elle y perdrait surement un temps fou et l'état dans lequel était le loup ne lui permettrait pas de l'aider. Elle prit le temps de réfléchir un peu puis eu une idée. Après avoir enlevé toutes les chemises des hommes, elle fabriqua une corde de fortune avec le tissu a laquelle étaient reliées d'autres petites cordes faites uniquement avec les chemises des chasseurs. Elle commença ainsi à tirer tous les cadavres vers la grotte en espérant que sa "corde" ne cède pas en route. Elle s'aperçut que les corps laissaient derrière eux une grande traîné de sang, cela indiquerait aux humains la grotte. La louve s'arrêta en soupirant, elle ne savait vraiment pas quoi faire. Quitte à se faire embrouiller par le mâle -de toute manière son cas avec lui ne pourrait pas plus empirer- elle décida de jeter tous les cadavres dans le lac, tellement profond et vaseux que personne n'irait les chercher ici. Une fois son travail terminé, elle retourna à la grotte, s'arrêta à l'entrée pour observer le mâle.

-"J'ai retrouvé ton arc et ton carquois."

A ces mots, elle posa l'arc au sol et détourna le regard du lycan. Elle s'assit à son tour à terre, toujours près de l'entrée et déposa ses vêtements à côté d'elle en soupirant. Pendant combien de temps allait-elle devoir rester avec ? Elle avait un travail a accomplir, ou du moins, un tueur à chercher. Ce lycan aurait fait la parfaite affaire, mais il voulait se battre avec elle et surement pas l'aider. La louve soupira de nouveau et se coucha sur le côté, tournant dos à l'homme et se servant de ses vêtements comme oreiller.

-"Il y avait un groupe de chasseurs de l'autre côté du lac, surement à la recherche de ceux qui sont morts. J'ai fais disparaître les corps dans le lac."

Elle se demanda alors comment allait réagir le mâle, s'il allait voir ça comme de la nourriture gâchée ou comme une bonne initiative de la part d'Hysteria. En fait la louve s'en moquait franchement de ce qu'il pourrait penser ou dire ou même faire. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il guérisse rapidement pour pouvoir enfin se débarrasser de lui et reprendre sa route. Cependant, la louve pouvait paraître froide avec lui, en vérité elle aurait bien aimé faire sa connaissance, mais elle ne savait ni comment s'y prendre, ni s'il s'intéresserait à elle. Elle poussa à nouveau un long soupire, la présence du loup la démoralisait presque, il ne parlait pas, se montrait si odieux. Il était à l'opposé total d'Hysteria, ce qui avait le don de la mettre fort mal à l'aise.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Dim 9 Juin 2013 - 0:20

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~


Le loup retint sa respiration un court moment quand il entendit des bruits de pas, puis, sentant la douce odeur de la louve, il reprit lentement sa respiration et se détendit pour lutter contre sa nervosité. Quelques secondes plus tard, Hysteria arriva au bord de la grotte.

-"J'ai retrouvé ton arc et ton carquois."

Laekin répondit par un grondement sourd, il n'avait pas pour habitude de remercier les gens. Après tout, ils ne l'avaient jamais mérités, la plupart voulait sa mort et donc, à quoi bon devenir bon avec eux. Non, l'homme balafré était bien satisfait de sa personnalité. Il voulait, il prenait, voilà tout. Il tourna légèrement son corps et sa tête pour regarder l'entrée et la jolie fille. Elle ne le regardait pas et posa l'arme au sol. Elle s'assit en déposant ses vêtements et en soupirant longuement. On pouvait ressentir que le mâle la gêné et qu'elle avait marre de rester là auprès de lui. Il la regarda pendant un moment, jusqu'à ce qu'elle s'allonge en soupirant de nouveau. Elle était dos à lui, ce qui dans le fond, le déçu en partie. Un silence s’installa, puis la louve le brisa.

-"Il y avait un groupe de chasseurs de l'autre côté du lac, surement à la recherche de ceux qui sont morts. J'ai fais disparaître les corps dans le lac."

Il y eu un long silence, avant que l'homme ne veuille bien répondre. Après tout, il réfléchissait à la situation, il pensa aux marques et odeurs de sang. Puis toutes les autres traces pouvant les amener ici... Les humains suivraient une piste vers le lac et une fois là bas, perdrait totalement les traces des deux lycans. Même si des chiens venaient à être employés dans la traque, il perdrait l'odorat près de l'immensité aquatique. La louve ne laisserait pas des traces derrière elle, elle avait surement prit ses précautions. Puis les canidés domestiques n'ont pas l'odorat de leurs cousins sauvages. Il utilise beaucoup moins leurs sens dans leurs habitats où ils n'ont pas à rester sur leurs gardes.

-"Tu as bien fait, ça brouillera pas mal les traces. Du moins assez pour nous laissez le temps de partir. Je vois d'ailleurs que tu peux te montrer plus maline que je le pensais. Au fait, pourquoi tu reste ici? Tu pourrais très bien me laisser seul et livré à mon sort."

Il se tourna définitivement vers la louve et se mit dans une position la plus confortable possible pour ses blessures. Il regarda le dos de la belle demoiselle en attendant une réponse claire de sa part. Il était vrai qu'ils n'avaient pas trop parler avec tous ces événements et surtout l'homme solitaire n'avait pas cherché à rompre la glace au début, c'était même le contraire... Mais Laekin détesté être une gêne pour les autres et si il ressentait de la lassitude chez sa compagne de grotte, il partirait surement durant la nuit. Attention, il ne souhaitait pas devenir ami avec cette fille, mais quitte à rester là un moment, autant parler, c'était toujours mieux que de s'ignorer comme des enfants. Il réfléchit donc à la méthode qu'il pourrait employer pour parler calmement. Il se gratta le cuir chevelu, ce qui fit saigner de nouveau sa plaie. Il posa alors une question bête:

-"Au fait, comment t'appel tu, gamine? Et tu as quel âge?"

Il attendit la réaction, bien sur, il savait qu'elle serait pas douce, vu la manière avec laquelle il l'avait surnommé. Mais c'était son caractère, personne ne pourrait le changer et quitte à être bloqué ici, autant discuter. Même si les discutions n'était pas son fort et qu'il n'était pas habitué à des conversations aimables, il cherchait vraiment à faire de son mieux... Après un bon moment, il repensa tout de même à la chose qui lui trotté dans la tête depuis le lac.

-"Comment tu as eu ces marques sur le dos? Je doute que c'est en te battant et d'ailleurs c'est des blessures faites par de l'argent, ceci est incontestable."

Pourquoi il lui demandait cela? Comme si elle allait parler d'elle... Et d'ailleurs pourquoi voulait-il savoir ceci? Généralement, il s'en moqué des autres. Curiosité? Ou pour tuer le temps? Tant pis, maintenant la question était posé et d'ailleurs il commença à s'énerver car le sang lui couler sans s'arrêter sur son front.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Dim 9 Juin 2013 - 18:25

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Toujours dos tourné au mâle, la louve regardait le ciel en poussant un long soupire. C'est qu'il allait pas lui répondre en plus. Même pas un grognement ou autre signe de mécontentement, rien, juste le silence pesant qui était présent depuis presque le début de leur rencontre. Soudain l'homme se décida à répondre, Hysteria sentit le regard de celui-ci se poser sur elle tendis qu'il lui parlait. Elle ne tourna pas la tête vers lui, se contenta simplement de tourner une oreille attentive à ce qu'il avait à dire. Il lui dit alors qu'elle avait bien fait, non sans blague, la jeune louve savait déjà qu'elle avait bien fait de faire disparaître les corps, il ne lui avait pas appris une grande nouvelle. Il dit ensuite qu'il ne la pensait pas si maline, ce qui eut le don de faire grogner la jeune femme. Pourquoi fallait-il toujours qu'il la rabaisse pour la mettre plus bas que terre ? C'était pour se venger ? Parce qu'elle n'était qu'une femelle mais elle avait terminé le combat à sa place ? Il avait pris un coup à sa fierté de mâle, c'est ça ?.. Non, vraiment elle se demandait bien comment elle allait réussir à le supporter longtemps. Puis le mâle lui demanda alors pourquoi elle restait avec lui ? Pourquoi elle ne l'avait pas abandonné. Hysteria tourna légèrement la tête vers lui avant de répondre.

-"J'me le demande moi-même parfois. Disons simplement qu'on m'a inculqué des valeurs que je respecte. On m'a toujours appris a aider son prochain."

Elle détourna rapidement le regard en soupirant de lassitude. Jamais elle ne désobéirait aux valeurs que sa tendre mère lui avait apprise, ces mêmes valeurs qui avaient fait que toute la meute avait toujours détesté cette défunte femme. Nombreux étaient ceux qui disaient que la mère d'Hysteria aurait dû naître sous une autre race, la louve était pareil au final. Puis le mâle vint de nouveau briser le silence, apparemment il s'intéressait un peu à elle ? Ou c'était simplement pour passer le temps ce qui semblait être le plus probable aux yeux de la lycan. Il demanda comment elle s'appelait, tout en ajoutant "gamine", ce qui fit de nouveau grogner la louve. Pourquoi fallait-il toujours qu'il cherche les emmerdes ? Pas étonnant qu'il avait toutes ces cicatrices, s'il cherchait ainsi tous ses adversaires. Il lui demanda également quel âge elle avait. La louve tourna de nouveau légèrement la tête pour le regarder en fronçant les sourcils, elle répondit.

-"Pourquoi tu te sens toujours obliger de chercher la merde, hein ?" Elle marqua une pause en soupirant puis repris "Hysteria.. Hysteria O'connor. Et j'ai vingt cinq ans... Et toi ?"

Elle tourna légèrement le haut de son corps pour le regarder un peu plus, elle le détailla ainsi quelques minutes avant de lui tourner le dos de nouveau. Il ne devait pas être bien plus vieux qu'elle, peut être deux ou trois ans de différence tout au plus. La louve sentit de nouveau le regard du loup se poser sur elle, ça la gêna un peu puis il se remit à parler, à croire qu'il s'était enfin aperçut qu'il était doté d'une langue. Hysteria l'écouta de nouveau attentivement, prête ce que celui-ci lui envoie encore des piques pleins la figure, mais il ne fut rien de tel.

-"Comment tu as eu ces marques sur le dos? Je doute que c'est en te battant et d'ailleurs c'est des blessures faites par de l'argent, ceci est incontestable."

Hysteria écarquilla les yeux, elle sentit son cœur se serrer, sa gorge se nouer. Comment avait-il osé ? Comment pouvait-il trouver le plaisir de l'attaquer sur ces faiblesses ? Quelle ordure ! la lycan sentit une profonde colère monter en elle, elle devint soudain très silencieuse. En fait elle essayait de se calmer en vain, elle sera les poings tendis que les larmes lui montaient aux yeux. Elle allait lui faire payer. Elle se leva brusquement et se tourna vers lui en le fusillant du regard. Elle se rapprocha alors dangereusement avant de se jeter sur lui en hurlant, le plaquant brutalement au sol.

-"Ah! ça t'amuse hein ?! jouer avec les points faibles des autres pour les faire souffrir! t'es vraiment qu'un abruti de lycan! comme tous les autres de ton espèce!"

Hysteria ne s'était jamais sentit être une lycan, elle les trouvait trop sauvage, trop animal, trop grossier, ce qu'elle n'était absolument pas. Elle resserra l'emprise qu'elle avait sur les poignets du lycan et planta son regard haineux dans le sien. En fait il n'avait pas l'air d'avoir fait ça pour la blesser, elle s'était emportée. Qu'allait-il penser d'elle maintenant ? Il allait la prendre pour une furie ou un truc dans le genre... Non mais elle s'en moquait de ce qu'il pourrait penser d'elle! c'était pas son problème !... Oui mais d'un autre côté, il n'avait pas fait ça pour être méchant pour une fois, du moins, c'est ce que pensait la louve. Elle le lâcha avant de s'éloigner pour se laisser tomber assise en face de lui. Maintenant c'était sûr, il allait vouloir l'étriper.. Elle poussa un gémissement plaintif en ramenant ses jambes contre elle, comme un animal blessé et perdu. Elle regarda quelques secondes le lycan d'un air vide, avant de rebaisser les yeux vers le sol.

-"Excuse moi.." Elle marqua une pause "C'est un autre lycan qui m'a fait ça.." Elle s'arrêta et reposa sa tête contre ses genoux, elle ressentait a ce moment là le besoin de parler, de se confier, elle ne pouvait plus garder ça pour elle toute seule, ça la rongeait petit a petit. Ses émotions la rendaient souvent instable et faisait venir en elle des réactions qu'elle n'avait pas habituellement, comme la rage précédente ou une soudaine envie d'affection par exemple. Elle continua. "Je suis née au sein de la meute de Drack. Ma mère était une magnifique lycan, douce et gentille, mon père, je ne l'ai pas connu, je suis le fruit de l'adultère de ma mère. Son mari était un lycan imposant, personne n'osait l'affronter ou le contrarier, je l'ai toujours considèré comme mon père. Lorsqu'il a appris la vérité sur moi, il tua ma mère et me fit vivre un calvaire jusqu'à maintenant, les cicatrices dans mon dos sont une de ses punitions pour avoir désobéis.." Elle releva faiblement la tête et regarda le loup en serrant les poings. "Mais je vais me venger, venger la mort de ma pauvre mère et venger toute la souffrance qu'il m'a fait vivre."

Elle frappa contre la parois de la grotte et détourna le regarde. Que disait-elle, bien sûr que non ce n'était pas elle qui allait se venger, pas toute seule en tout cas il lui fallait quelqu'un et ce quelqu'un elle ne l'avait toujours pas trouvé. Elle poussa un long soupire en passant sa main dans ses propres cheveux avant de voir que le loup saignait encore. Elle attrapa le reste de la chemise du chasseur et en arracha un bout avant de se rapprocher doucement du mâle. Elle s'agenouilla près de lui et essuya le sang qui coulait de la blessure en soupirant. Une fois fait, elle s'assit près de lui, elle n'osait même plus le regarder, il allait encore plus la trouver faible maintenant, elle ne l'était pas! c'était ses sentiments qui la rendaient faible. Elle ramena de nouveau ses jambes contre elle tout en reposant son regard dans celui du mâle, finalement elle se risqua à lui demander.

-"J'ai besoin d'aide pour me venger, je te propose un marcher, tu m'aides a tuer cette ordure et en retour je ferais ce que tu voudras."

Elle voyait déjà le mâle accepter et se servir d'elle comme un vulgaire pantin, comme une soumise aux ordres de son maître, mais elle ne pouvait pas faire autrement. Cette idée ne lui plaisait pas tellement, mais c'était la seule et unique solution qu'elle avait pour pouvoir se venger bientôt et surtout efficacement. Elle détourna peu à peu son regard du mâle pour regarder hors de la grotte, mal à l'aise après tout ce qu'il venait de se passer.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Dim 9 Juin 2013 - 20:26

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Musique d'ambiance ~


Le vagabond avait vraiment réaliser un effort incroyable pour être si courtois. Normalement les relations avec lui se résumé à mourir ou être grièvement blessé. D'ailleurs, il était dans une fâcheuse situation, car son état l’empêchait d'être trop menaçant et que la louve pourrait facilement avoir le dessus sur lui. Il était tout de même fier de lui et de sa courtoisie. Du moins, jusqu'au moment ou il put entendre la réponse et de constater la réaction de la jeune femme. Elle s'était levée, le regard noir et plein de haine. Puis, elle s'était jetée sur lui avec rage.

-"Ah! ça t'amuse hein ?! jouer avec les points faibles des autres pour les faire souffrir! t'es vraiment qu'un abruti de lycan! comme tous les autres de ton espèce!"

La jeune femme n'avait pas du réfléchir aux blessures du loup, car la douleur lui coupa la possibilité de réagir violemment et pourtant si il en aurait eu les capacités, elle aurait très mal finit après avoir osé infliger cette torture à Laekin. Après un souffle pour évacuer la sensation douloureuse, il la regarda avec des yeux d’assassin. Les poignets sous la prise d'Hysteria, il ne pouvait pas lutter d'avantage sinon la douleur s’intensifierait et il montrerait de la faiblesse face à cette folle. Il était obligé de se soumettre, ce qui le dégoûta au plus haut point et provoqua chez lui une colère incroyable. Oui, il voulait la tuer, si il pouvait faire quoi que se soit. Il lui broierait un os après l'autre, tout en la laissant souffrir.

La femme le lâcha finalement et tomba sur ses fesses juste en face de lui. Si il aurait put, il l'aurait réduit en charpie, il avait fait des efforts et voilà, comme d'habitude ça lui retombait dessus. La louve prit soudain une posture de soumise, en couinant plaintivement et en baissant les yeux face à ceux du mâle. Oui, elle savait qu'elle n'aurait pas dû faire ceci, mais ça n'atténua pas la colère de l'homme. Bien au contraire, ça lui confirmé d'avantage qu'elle n'avait qu'une satanée grande gueule.

-"Excuse moi.." Elle marqua une pause "C'est un autre lycan qui m'a fait ça.."

Si elle savait ce que Laekin voulait lui faire, elle préférerait se retrouver avec l'autre lycan que lui. Il réfléchit malgré sa rage et se demanda pourquoi elle avait subit un tel acte de barbarie. Elle avait surement fais sa grande gueule avec un autre ! Oui, c'était surement cela. Après tout, quand on voit le caractère de la louve et son caractère présomptueux, on ne veut que lui faire du mal. Elle continua alors à parler :

"Je suis née au sein de la meute de Drack. Ma mère était une magnifique lycan, douce et gentille, mon père, je ne l'ai pas connu, je suis le fruit de l'adultère de ma mère. Son mari était un lycan imposant, personne n'osait l'affronter ou le contrarier, je l'ai toujours considérée comme mon père. Lorsqu'il a appris la vérité sur moi, il tua ma mère et me fit vivre un calvaire jusqu'à maintenant, les cicatrices dans mon dos sont une de ses punitions pour avoir désobéis.." Elle releva faiblement la tête et regarda le loup en serrant les poings. "Mais je vais me venger, venger la mort de ma pauvre mère et venger toute la souffrance qu'il m'a fait vivre."

Laekin avait donc eu raison, elle venait d'une meute, en même temps c'était pas bien compliqué à deviner. Après elle avait subit les fruits de l'infidélité de sa mère, c'était son problème et le loup se demanda alors pourquoi elle n'haïssait pas sa mère tout autant. Il savait que si il trouvait une femelle un jour et que celle-ci irait ailleurs, il tuerait tout sur son passage... Jusqu'à ce qu'il se fasse tuer à son tour ou qu'il ai consumé toute sa haine. Certes, il n'était pas très compatissant, après tout il ne connaissait que la haine ou même la rancœur. Il n'avait jamais connu l'amour, même de sa propre mère et quand il pensait à l'amour, il parlait de l'amour véritable, pas celui des villageois qui avait vu une certaine sécurité.

La louve frappa contre la roche et semblait perdu dans ses pensées un court moment, puis après quelques secondes, elle regarda le loup avec un regard qu'il n'avait jamais vu. De la tendresse? De la pitié? Neutre? Il ne savait pas, mais elle n'avait plus son regard teinté de haine ou de lassitude qu'il avait put voir depuis le début et pour dire vrai, il y trouva une certaine beauté dans ceux-ci. Elle prit un lambeau de tissu, s'approcha lentement de l'homme et vint essuyer le front du loup avec douceur, du moins Laekin la trouvait douce, car même un simple frottement venant d'une autre personne, c'était une première pour lui, d'ailleurs il avait oublié que son sang coulait avec la colère. Ce geste baissa lentement la colère en lui, mais pas totalement, il ne fallait pas rêver. Dans le fond, il voulait toujours lui saisir son visage et l'écraser au sol avec violence. Mais la douceur de la louve le calma assez pour qu'il résiste à cette envie. Après plus d'une minute à le nettoyer, Hysteria se rassit non loin de l'homme balafré et se mis dans une position fœtale tout en le regardant. Oui, elle avait des magnifiques yeux, il ne pouvait le nier. Il fut surprit par les mots qu'elle allait employer:

-"J'ai besoin d'aide pour me venger, je te propose un marcher, tu m'aides à tuer cette ordure et en retour je ferais ce que tu voudras."

-"Tout ce que je voudrais?"

Laekin n'avait pas d'idée précise de ce qu'il pourrait demander en échange, il avait toujours vécu seul et s'était toujours débrouillé seul. Puis, il n'aimait qu'être servis que par lui même. Que pouvait-elle lui apporter? En réalité l'idée seule d'un combat, avec un loup que personnes n'osaient défier faisait frémir le mâle. Mais il pouvait attendre d'avantage, il regarda alors la louve de la tête au pied. Il pourrait demander qu'elle lui offre son corps, elle était totalement au goût de l'homme dans le fond. Fort caractère, corps exquis avec des formes plus qu'alléchantes. Non, il voulait trouver une louve qui lui serait fidèle et non une louve qui le quitterait une fois qu'il aurait tué la cible. Il s'allongea plus confortablement sur le dos et se mit à parler.

-"Au fait, je m'appel Laekin et j'ai 27 ans."

Pourquoi lui avait-il dit son prénom et son âge? Il est vrai qu'elle l'avait demandé peu de temps avant mais, rien ne l'obligé à lui donner de vrais informations. Il réfléchit à sa réponse pour le marché de la louve.

-"Je n'ai aucuns besoins pour l'instant, qu'aurait-tu à me proposer? Puis d'ailleurs, il me faudrait d'avantage d'informations sur ton soit disant père, je vais pas aller me faire buter pour un échange où je suis perdant."

Il avait été convenable dans son dialogue, encore un effort notable de sa part ! D'ailleurs, cette louve était la première à survivre après avoir infligée tant de désagréments au mâle solitaire. Il repensa à un sujet important et s'empressa d'en parler.

-"Par contre une règle importante si nous concluons notre marché... Je déteste quand tu fais ta grande gueule et que tu agis selon ton envie. Si nous faisons vie commune le temps que je bute celui que tu veux, tu devras m'obéir et faire ce que je te dis en cas de problème. Pour ce qui est de ta nourriture ou de ta protection, tu te débrouille si je ne peux pas ou si je ne veux pas intervenir. Je tuerais celui que tu voudras, mais je suis pas ton garde du corps, ni ta nourrice. C'est à prendre ou à laisser... Bref tu devras obéir quand je te le demanderais."

Il se tourna dos à la jeune femme, car il ne souhaitait pas qu'elle voit son sourire. Il trouva la situation amusante après tout, la louve sera redevable de quelque chose, il pourrait se battre et qui plus est il aurait peut-être une bonne à tout faire pour s'occuper des désagréments de la vie solitaire. Oui, il était plutôt bien gagnant, il avait ce qu'il voulait. D'ailleurs, il sourit d'avantage quand il se demanda qu'elle réaction elle aura suite à sa règle.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Dim 9 Juin 2013 - 23:05

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Comme il fallait s'en douter le lycan allait bien profiter d'elle et de son petit marcher, aussi celui-ci fut partant pour l'aider mais en contre partie il exigeait des règles ce qui avait le don d'énerver la louve. L'homme exigea qu'elle lui obéisse et ne prenne pas de décision, comme un vulgaire pantin, il était hors de question pour Hysteria de se soumettre ainsi, elle n'était pas partie de la meute pour recevoir des ordres. Il se montra toujours odieux dans ses paroles, la traita de "grande gueule" comme a son habitude tout en lui disant catégoriquement qu'elle deviendrait une esclave. La jeune femme en avait assez, si il ne voulait pas l'aider, et bien elle irait trouver cette aide ailleurs, elle poussa un long soupire, ce loup était vraiment bien fait pour vivre seul et bien elle allait lui rendre ce privilège, il se rendrait compte tôt ou tard que rester seul ne rend pas plus heureux. Elle se releva et le regarda quelques secondes, il avait le dos tourné, elle ne pouvait alors pas voir son visage. Pour la première fois de sa vie, elle allait désobéir aux valeurs et aux règles de sa mère, mais elle ne pouvait vraiment pas rester avec lui.

-"Tu sais quoi ? Débrouille toi. Il est hors de question que je me soumette a qui que ce soit, t'apprendras bien vite qu'a force d'être con avec les autres.." Finalement elle poussa un long soupire "Laisse tomber, ça sert a rien. Adieux."

Elle ramassa ses affaires pour se rhabiller , pris ses dagues et tourna les talons en sortie de la grotte, le quitter ainsi lui faisait mal au cœur dans le fond, c'est qu'elle avait bien aimé avoir de la compagnie, même si il avait été des plus odieux. Elle sortit de sa cachette et eu une des plus belle surprise, le groupe de chasseurs arrivaient vers la grotte, un homme plus petit, qui n'était pas un chasseur pointa du doigt la jeune femme en ouvrant de grands yeux.

-"C'est elle! c'est la lycan qui a fait le massacre!"

Un homme les avait donc vue tuer le groupe d'humains ? La lycan ne réffléchit pas plus, elle se mit a courir et commença une course poursuite. Les humains passèrent devant la grotte sans même regarder l'intérieur, au moins le lycan blessé n'aurait pas d'ennuis. Les chiens et les humains aux trousses, Hysteria décida de prendre sa forme animale pour aller plus vite, déchirant lors de la transformation ses beaux vêtements et perdant au passage ses dagues. Elle n'avait d'autres solution que de courir aussi vite qu'elle pouvait, sans même savoir où elle allait, elle avait l'impression que ses poumons allaient rompre a tout moment.

Au bout de quelques minutes de course poursuite, la louve s'aventura dans un coin plus sombre de la forêt, elle s'arrêta lorsqu'elle n'entendit plus les bruits de pas derrière elle, étrange, ils avaient déjà renoncé a l'attraper ? Hysteria reprit sa forme humaine et se laissa tomber au sol, épuisée et totalement vidée de ses forces. A croire que son sens de la survie irréprochable lui jouait des tours, en quelques secondes elle fut encerclée par les chasseurs, comment avaient-ils pu tromper sa vigilance ? Prise au piège et ses armes, la jeune lycan rassembla ses forces pour se retransformer, en vain.

-"Alors, on dirait que le monstre est pris au piège, hein ? On va te faire payer pour ce que tu as fait a nos amis."

Il n'y avait vraiment qu'elle pour se retrouver dans un de ces pétrin. Elle grogna, comme pour essayer de les effrayer mais elle était dans une position très vulnérable face a eux. Le chef du groupe s'avança, c'était un humain d'une taille plutôt imposante, il avait un regard froid et son visage était balaffré, un habitué des combats. Il s'avança vers la lycan avant de l'attraper par le cou pour la soulever a quelques centimètres du sol, la jeune femme se mit a grogner et lui cracha au visage. Qu'allait-il lui faire ? Il pensait vraiment l'effrayer ainsi ? Finalement la louve avala rapidement sa salive lorsque l'humain sortit un pieu en argent pour la menacer. Il posa la pointe de l'arme sur la gorge de la jeune femme et dit.

-"On sait que tu étais avec un lycan au moment où vous avez fait vos meurtres, dit moi où il se trouve et je te laisserais en vie."

-"Va te faire foutre, espèce de connard." Répondit-elle avant de nouveau lui cracher au visage.

L'homme fronça les sourcils et mit une droite plutôt violente a la jeune femme qui grogna de plus belle. Ouais, elle aurait pu balancer la cachette du loup, le faire payer pour son comportement, mais elle n'était pas comme ça, quelque chose en elle l'empêchait de le faire, bien que le mâle l'aurait clairement mérité. L'humain leva un peu plus haut le corps de la louve et planta brutalement le pieu dans la cicatrice qu'Hysteria avait au milieu de la poitrine et qui n'avait pas encore totalement terminé de régénérer. La louve poussa alors un cris strident de douleur, cette même douleur qu'elle avait ressentit lorsque son père l'avait puni. Elle ne put empêcher les larmes de couler de ses yeux alors que les humains devinrent soudain étrangement calme.

-"Oh mon dieu..." Le chef du groupe lâcha brusquement la louve qui tomba lourdement sur le sol. "Courez!"

En quelques secondes le groupe d'humain était partit, mais qu'est ce qui avait bien pu tant les effrayer ? La louve se tordait encore de douleur part terre, elle ouvrit alors un œil pour voir ce qi avait pu effrayer les humains avant de s'apercevoir qu'un géant de forêt était a quelques mètres d'elle. Il ne l'avait pas encore aperçut. Ces monstres étaient plutôt dangereux et meurtrier, ce n'était que des brutes épaisses qui attaquaient sans raison, la louve était encore bien tombée. Elle se recroquevilla sur le sol et ferma fort les yeux, sa blessure ne faisant que la lancer encore et encore. Elle se demanda pendant un instant si elle allait ressortir vivante de cette forêt.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Lun 10 Juin 2013 - 1:27

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Musique d'ambiance ~


Laekin attendit un moment, mais la réponse tarda à arriver. Pesait-elle le pour et le contre? Où cherchait-elle à déroger la règle? Où en sortir une bien à elle? Lui allait être difficile à plier, elle devra l'accepter comme il est. Le loup sentit une odeur bien étrange sur le moment, il n'arriva pas à déterminer ce que cela pouvait bien être.

-"Tu sais quoi ? Débrouille toi. Il est hors de question que je me soumette a qui que ce soit, t'apprendras bien vite qu'a force d'être con avec les autres.." Finalement elle poussa un long soupire. "Laisse tomber, ça sert a rien. Adieux."

L'homme se tourna, surprit encore par une telle réaction. Il ne demandait pourtant pas la lune! La louve prit ses affaires et sortit de la grotte quand il la vu se stopper net. Il pouvait sentir d'avantage l'odeur de tout à l'heure, c'était une odeur d'humain et de chien. Merde! Ils ont su remonter la piste! Il se redressa rapidement, peu importe la douleur, il devait se préparer pour foutre le camps. Il entendit les cris des chiens... Ils étaient déjà là?! Comment se faisait-il qu'il n'ai pu les percevoir plus tôt? Il jeta un œil à la femme et la vit s'enfuir en toute hâte. Les humains étaient trop proche, il ne pouvait plus sortir. Son rêve était-il prémonitoire? Aurait-il sa tête tranchée comme dans celui-ci? Il se colla à la parois et attendit en espérant que les chasseurs ne le remarque pas. Il vit passer des ombres à toutes allures, puis, une ombre se figea au milieu de l'entrée, ce qui assombrit la grotte. Il put entendre un souffle haletant d'une personne cherchant à récupérer sa respiration. Il jeta un rapide coup d’œil et pu apercevoir brièvement que l'humain était bien grassouillet et avait la peau luisante par la sueur.

Avec son état, il ne pouvait pas trop se battre, mais un humain était plus qu'envisageable. Ils étaient généralement faible, même si certains pouvaient se montrer dangereux, ceci était plutôt rare. Il sortit lentement du creux de la parois rocheuse et regarda l'humain droit dans les yeux.

-" Alors mon gros, tu arrive pas à suivre tes copains? Ou peut-être as-tu tellement de couardise en toi, que tu es venu dans la grotte le temps que tes amis font le boulot."

-"La ferme, sale bâtard!"

-"J'ai touché une corde sensible? Puis tu te montre grossier? Va falloir payer le prix de cette méchanceté."

Il s'approcha rapidement malgré la douleur, il était juste plus lent que d'habitude et assez rapide pour cet empoté. Il attrapa sa pomme d’Adam avec sa main, resserra sa poigne autour et tira d'un coup sec. L'humain retomba avec un trou béant dans la gorge. Laekin renifla l'air et jeta un œil en dehors de la caverne. Personne, c'était parfait. Il rassembla ses affaires puis sortit après une dernière vérification. C'était parfait, il s'était débarrassé de la grande gueule et en plus, elle faisait l'appât pour les humains. Quoi demander de mieux? Il marcha tranquillement en direction de l'Est, car il avait su de source correct, qu'il allait rentrer sur le domaine des vampires si il partait à l'ouest. Valait-il mieux pas tenter le diable, car le loup connaissait très bien les capacités de ces buveurs de sang. Il suivait un peu les traces de la louve et des chasseurs mais c'était pas trop grave. Après tout, il les contournerait tranquillement si il venait à les rencontrer.

Il marcha quelques mètres, quand il sentit une coupure à sa cheville. Il s'arrêta, baissa la tête et vit un éclat étincelant dans l'herbe. Il plia les jambes en gardant le buste droit et ramassa l'objet. C'était une des dague de la louve, il réfléchit un instant et se dit qu'il pourrait la vendre à bon prix. Il regarda à coté et vit la seconde dague à un mètre à peine de lui. Les deux, tant mieux, ça doublerait le prix, voir même accentuerait leurs valeurs unitaires. Il ramassa la seconde dague quand il eu l'impression d'avoir un flash-back. Le regard tendre de la belle femme qui frottait son front ensanglanté, quand elle était nue au bord du lac, la fois où elle soupirait suite à une de ses réponses, puis revint à lui l'odeur de la louve... Non l'odeur était présente, dans l'air mais surtout imprégnée dans les dagues. Il baissa la tête un moment, puis regarda en face de lui.

-" Eh merde Laekin, c'est quoi ce qui t'arrive? Puis qu'elle idiote !"

Il courut vers des arbres en se tenant les côtes et en faisant abstraction de la douleur. Le loup inspecta un jeune arbre, qui poussait tant bien que mal parmi l’obscurité provoquée par les grands troncs et y coupa des fines branches plutôt droite. Il prit une des dagues et tailla le bout en pointe avant de les mettre dans son carquois. Il renifla l'air, puis se mit à suivre la piste du troupeau d'humain et de leur proie. Il couru aussi vite qu'il put, la douleur se faisant insoutenable. Il n'arrêta pas, la louve était surement en danger et bizarrement il ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que se soit. Pourquoi? Il ne savait pas, mais c'était un désir profond en lui. Il courut de longue minute quand il entendit un hurlement de souffrance. C'était la jeune femme, Laekin couru à toute vitesse, se moquant royalement de ses blessures. De toute façon, si la louve mourrait, il tuerait tous les humains sur place et rendrait certainement visite au petit village voisin qui devait être le leurs. Il ne savait pas pourquoi sa colère montait, il était si content en quittant la grotte, il pouvait récupérer sa vie pleine de liberté. Il entendit les paroles de la louve qui résonnaient dans sa tête. Vie pleine de liberté, mais surtout une vie seul, pleine de solitude.

Il s'arrêta brusquement, quelque chose n'allait pas juste devant lui. Il entendait des bruits lourds qui faisait trembler légèrement le sol et les bruits, des bruits durs d'arbres qui grincent dans leurs chutes. Il y avait quelque chose d’immense pas loin, ça ne présagé rien de bon. Il déglutit, puis se mit a courir droit devant lui, affrontant l’appréhension du danger et ne pensant qu'à l'état dans lequel la louve pouvait se trouver. Il entendit les cris des humains et commença à en croiser, ceux-ci partait dans le sens inverse, fuyant et ne faisant pas attention au loup. Un énorme chasseur qui tenait un pieu en argent taché de sang passa juste à un mètre de lui, en hurlant comme une fillette. Ce qui pouvait paraître minable vu la carcasse de l'homme. Le loup renifla l'air, il y avait une forte odeur, il courut plus vite encore, mettant son corps à rude épreuve. Au bout de cent mètres, il tomba sur le corps d'Hysteria, totalement nue et la poitrine ruisselant de sang. Il regarda face à lui et ne put s’empêcher d'agrandir ses yeux de stupeur. Un géant des forêts, haut d'une quinzaine de mètres, se tenait devant eux. Laekin prit son arc avec rapidité et décocha un tir rapide dans l’œil du mastodonte. Celui-ci hurla de douleur en mettant sa main sur l'organe ruisselant, il commença à balancer sa massue à l'aveuglette devant lui dans des grands arcs de cercle, cherchant à toucher ses agresseurs. L'homme balafré garda son calme et tendit son arc une nouvelle fois, avant de décocher une nouvelle flèche après une bonne minute d'attente. Il avait dût viser un bon moment pour être certain de toucher l'autre œil avec son projectile. Le géant hurla de rage et de souffrance. Le loup ne s'attarda pas plus, il emmancha son arc et prit la louve dans ses bras avant de partir en courant aussi vite qu'il put.

Il courra ainsi plusieurs minutes, puis déposa la jeune femme contre un arbre, quand ils furent hors de danger.

-" Ça va?! Tu as l'air blessée laisse moi voir... C'est une blessure à l'argent?"

Il ne savait pas pourquoi, mais il était paniqué par l'état d'Hysteria. Il retira son arc qui faisait le tour de son torse et arracha sa chemise d'un air vif. Il prit le tissu et le déchiqueta en plusieurs morceaux. Il commença par essuyer le sang qui couler sur le ventre de la louve, puis lui donna des lambeaux de tissu pour qu'elle s'essuie la poitrine, il ne voulait pas passer pour un pervers. D'ailleurs les conflits, c'était finis.

-"Je suis désolé pour tout à l'heure... J...J'ai pris l'habitude d'exiger des autres et non d'attendre d'eux. Je n'ai jamais connu des personnes qui ont bien voulu m'aider. Tu es la première d'ailleurs... Enfin, je veux bien accepter ton marché et oublie la règle. Elle est idiote..."

Il était embarrassait, il se remit donc debout et se tourna dos à la jeune femme pour ne pas montrer son état. Sa fierté l’empêcher de paraître faible, surtout devant une fille qui pouvait se montrer si contraignante.

-" Tu n'as qu'à te nettoyer, je vais inspecter les environs et chercher de la nourriture. Tu n'as pas beaucoup manger la dernière fois, tu dois reprendre des forces si tu veux exécuter ta vengeance."

Il regarda la louve une dernière fois dans les yeux, pour s'assurer qu'elle allait bien, pis partit en marchant calmement avant de disparaître dans les arbres.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Lun 10 Juin 2013 - 15:59

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Elle était toujours là, pliée en deux sur le sol, la douleur était atroce, elle avait l'impression que sa chair se liquéfiait. Le géant ne tarderait surement pas à se rendre compte de la présence de la louve et alors Hysteria ne donnait pas cher de sa peau. Un seul coup de cette énorme massue suffisait largement à éclater une tête telle une pastèque. Mais soudain une odeur familière parcourait l'air, des bruits de pas se rapprochaient a vive allure, le mâle ? La jeune louve ouvrit faiblement les yeux, la douleur était telle que sa vision devenait floue par moment, elle ne perçut donc qu'une silhouette s'avançant vers elle. Elle eut confirmation qu'il s'agissait bien du mâle lorsque celui-ci tira des flèches sur le géant. Elle sentit ensuite son corps se lever pour se caler entres les bras musclés du lycan, elle fut transportée loin du monstre, puis posée a terre, adossée à un arbre. Sa tête retomba légèrement, elle avait tellement mal, elle ne comprenait pas, pourquoi avait-il fait ça ? Elle était morte en fait, ça devait être ça, oui, elle avait dû se prendre un coup de masse et était morte. Laekin lui parla, mais la louve ne comprit pas tout, encore trop abasourdie par sa blessure qui ne faisait que la lancer. Elle sentit un tissu essuyer son ventre, puis le mâle lui donna pour qu'elle essuie la plaie sans doute.

-" Tu n'as qu'à te nettoyer, je vais inspecter les environs et chercher de la nourriture. Tu n'as pas beaucoup manger la dernière fois, tu dois reprendre des forces si tu veux exécuter ta vengeance."

Hysteria releva faiblement la tête en regardant le mâle partir, non, elle se demandait vraiment pourquoi il avait fait ça. Il avait été si odieux, si j'men foutiste, alors pourquoi il changeait subitement ? La louve était totalement perdue, elle ne savait vraiment pas où donner de la tête. Bon, elle avait pas non plus été très courtoise avec lui jusqu'à maintenant mais... Bon ok, c'était aussi de sa faute tout ça, mais lui il était vraiment trop odieux et ce virement de situation mit Hysteria très mal à l'aise. Qu'est ce qu'elle se sentait faible.. Bizarrement elle ne voulait pas paraître faible devant lui, comme si elle devait faire ses preuves, elle ne savait pas vraiment pourquoi. La louve tenta de se redresser avec difficulté, mais au bout de quelques minutes elle réussis à se remettre debout en se tenant à l'arbre. Il fallait le retrouver maintenant, mais il ne devait pas être bien loin de toute manière. Elle commença à marcher, poussant des grognements lorsque sa blessure la lançait trop, s'accrochant a quelques arbres pour ne pas tomber. Elle arriva à un coin de la forêt où la lumière du soleil avait réussi à pénétrer le feuillage des arbres et se laissa tomber assise sur le sol pour se reposer un peu.

Elle reprit ensuite sa marche et fini par le retrouver, un animal mort à ses pieds, il était dos à elle. La louve s'arrêta quelques instants, manquant de tomber et observa quelques instants son dos nu et musclé, il était tellement beau, tellement viril.. C'était tellement dommage qu'il ait ce caractère de cochon. La louve secoua la tête, non mais qu'est ce qu'il lui prenait ? Il avait été gentil de l'avoir aidé, mais quand même! elle prit une grande inspiration et fit quelques pas vers lui, elle posa sa main sur son épaule pour lui signaler sa présence même s'il avait déjà du sentir son odeur. Hysteria fit le tour de l'homme tout en se tenant à lui pour ne pas tomber et arriva face au lycan en haletant. Elle le lâcha en essayant de tenir debout toute seule plantant son regard dans le sien.

-"P...Pourquoi tu as fais ça ?.."

Elle se courba légèrement en avant à cause de la douleur et leva un peu la tête pour ne pas le lâcher du regard. Sa vue devint ensuite un peu trouble, la faisant de nouveau grogner de douleur, elle se courba encore un peu en baissant la tête vers le sol crachant au passage quelques gouttelettes de sang, elle avait beaucoup trop forcé. Elle se laissa tomber a genoux devant lui et releva la tête pour le regarder, essuyant le fin filet de sang qui coulait à la commissure de ses lèvres. Elle devait savoir, comprendre pourquoi il l'avait aidé, c'était pour lui rendre l'appareil ? C'était pas son genre pourtant. Tout ça torturait beaucoup trop son esprit, elle était perdue.

-"Pour...Pourquoi tu m'as aidé ?..Je...Je comprend pas.."

Elle baissa légèrement les yeux vers la plaie, elle était plutôt profonde, elle mettrait surement du temps à cicatriser. Mais elle lui faisait tellement mal et lui faisait perdre tellement de sang. Hysteria toussa un peu, le simple fait de respirer lui faisait atrocement mal. Elle releva la tête et vit sa mère, surement la douleur et la perte importante de sang qui commençaient à la faire délirer. "Maman.." Dit-elle tout en se rapprochant du loup, toujours a genoux, elle attrapa la main de celui-ci. "Maman, qu'est-ce-que tu fais là ?" Elle regarda le visage bienveillant de sa mère, celle-ci lui sourit, la louve put presque sentir la main de la jeune femme venir caresser sa joue avec douceur. Peut a peu, la vue de la jeune lycan diminua et se fut le noir total, son corps se laissa tomber a terre, sa main lâchant celle du mâle. Sa mère vint s'accroupir près d'elle, continuant de lui caresser la joue et les cheveux, elle sourit de nouveau d'un air des plus doux avant de dire.

-"Pas maintenant ma fille, tu as une mission a accomplir. Nous nous reverrons, je te le promet."

La belle femme regarda une dernière fois sa fille avant de tourner les talons jusqu'à disparaître dans la végétation. Laissant Hysteria seule dans le noir total, elle avait l'impression que son corps était suspendu dans le vide, entre la vie et la mort.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Lun 10 Juin 2013 - 21:44

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Musique d'ambiance ~


Laekin marcha un bon moment avant de tomber à genoux en se tenant les côtes. Il souffrait le martyr, les efforts fait pour sauver la louve étaient de trop. Il tomba plié, face sur le sol et commença à hurler dans la terre. Pourquoi l'avait-il sauvé? Il souffrait maintenant et en plus de tout ça, il devait trouver de la nourriture rapidement. Il fit abstraction de la douleur et se mit à réfléchir. Oui, pourquoi l'avait-il sauvé? Il ne savait pas. Lui, le loup solitaire et fier, apprécié la compagnie d'une personne. Pourquoi? Il avait rejeté tous les autres et d'ailleurs personnes ne voulaient de lui. Il se remit debout, après tout, il ne pouvait pas perdre plus de temps.

Il marcha plus lentement que jusqu'à présent, puis au bout de quelques minutes, il retomba sur un odeur familière. Il ne savait plus ce que cela pouvait être, chaque personnes comme les animaux d'ailleurs, possédés une odeur personnelle. Il avança vers celle-ci, puis tendit l'oreille aux bruits environnant. Il entendit les grattements de sabot, avec intensité. Il prit son temps, son état faible ne lui permettait pas d'être aussi discret qu'à l'habitude. Le loup passa sa tête sur le coté d'un tronc d'arbre et vit une proie qu'il avait raté la dernière fois. C'était une biche, à la robe d'un marron clair avec des taches blanchâtres. L'homme saliva, cette proie était parfaite pour eux. Ils en avaient besoin pour leurs régénérations et pour récupérer de l'énergie. Il tendit son arc lentement quand la biche se mit de côté. Parfait, il pourrait la tuer sur le coup et éviter ainsi de traquer l'animal blessé pendant peut-être plusieurs heures. Il prit son temps et tira son projectile. Celui-ci se logea droit dans le cœur de l'animal. La bête mourut sur le coup et sans douleurs. Laekin s'avança lentement vers la bête et s'agenouilla juste à côté. C'était une belle pièce, elle faisait facilement 30 kg de viande une fois vidée et désossée. Il sortit une dague d'Hysteria et commença son travail de préparation. Il ouvrit le ventre, en sortit les abats avant de commencer à couper les membres et faire des filets de chair dans le corps. L'odeur du sang le faisait saliver de plus en plus, il prit un morceau qu'il dévora en quelques secondes. Il fallait prendre des forces pour amener tout ça jusqu'à la louve.

Le lycan fut tellement concentré sur sa tache, qu'il ne sentit la louve qu'au dernier moment, quand elle était à plus ou moins cinq mètres de lui. Il n'arrêta pas ses actions et fût même soulager de savoir qu'il n'aurait pas à porter la viande sur plusieurs centaines de mètres. Après quelques secondes, il sentit sa main se poser sur son épaule. Qu'elle douceur ! Laekin en eut même des frissons. Puis la louve arriva devant lui, avant de le lâcher. Il monta son regard et constata l'ampleur des dégâts. Ça n'allait pas du tout, la plaie saignée toujours abondamment et le sang avait coulé sur tout le torse de la femme. Il arrêta son activité et regarda la louve dans les yeux. Elle tenait à peine en équilibre, il se demandait même si elle ne tomberait pas si il soufflerait dessus. Il commença à ouvrir sa bouche quand elle brisa le silence.

-"P...Pourquoi tu as fais ça ?.."

-"Pourquoi quoi? J'ai fais quoi?"

Il ne savait pas de quoi elle parlait, d'avoir tuer la bête face à elle? Ou peut-être de l'avoir sauvé? Ou encore toutes autres choses qu'elle pouvait lui reprocher, comme à son habitude. Laekin la regarda droit dans les yeux, elle ne semblait pas réagir rapidement, elle semblait avoir du mal à comprendre, comme si elle fonctionnait au ralentit. Elle se courbait de douleur, grimaçant certainement sans le savoir. Le lycan savait ce qu'était les douleurs provoqués par de l'argent. Même si le métal n'était plus en contact direct avec la peau, l'effet perduré pendant encore quelques temps ensuite et la cicatrice pouvait être définitive. Elle cracha du sang, tomba à genoux et passa son poignet sur ses lèvres. Elle sembla vraiment être au bord de l'inconscience, provoquée par la douleur de la blessure. Elle se remit à parler

-"Pour...Pourquoi tu m'as aidé ?..Je...Je comprend pas.."

-"Je... Je n'en sais rien... J'ai repensé à ce que tu m'as dis, c'est vrai que c'est dur de vivre seul, en solitaire. Et je me disais que...

"Maman.."

Le loup jeta un regard derrière lui, cherchant l'interlocutrice de sa compagne et étant peu rassuré par la situation. Puis, une fois qu'il se remit face à la jeune femme, il remarqua que la louve lui parlait et s'approchait lentement. Hysteria prit la main du mâle et reprit la parole :

"Maman, qu'est-ce-que tu fais là ?"

-"Que t'arrive-t'il gamine? Ça va pas?"


La louve ne répondit pas et Laekin commença à prendre peur. Il posa sa main sur le visage de la magnifique femme et lui caressa la joue avec douceur. Comment réagir? Elle avait des hallucinations et le loup ne connaissait pas la médecine, ni même des remèdes d'herbe ou toutes autres conneries du genre. Il regarda la louve droit dans les yeux et celle-ci tomba en arrière. L'homme réagis tout de suite et arriva auprès d'elle en un bond.

-"Que dois-je faire? Dis moi ce que je dois faire... Hysteria?! Oh réagis ! Gamine! Dis moi quoi faire !"

Il n'obtint aucune réponse, le sang coulait en abondance au niveau de la poitrine de la femme. Il arracha alors son pantalon au niveau du genou et appliqua le tissu sur la plaie en appuyant fortement. Il réfléchit un moment, un organe avait dû être touché, il n'y connaissait rien, mais vu la respiration difficile de la femme, il supposa que cela venait des poumons. Quoi faire? Il fallait stimuler la régénération de la lycan. Il regarda le cadavre de la biche et prit d'une main un morceau énorme de viande, qu'il était en train de découper quelques instants plus tôt. Le loup mordit dedans avec hargne, en gardant la pression sur le tissu pour éviter au sang de sortir. Il commença à mastiquer la viande pour en faire de la bouillis. Il connaissait le travail des louves qui nourrissaient les louveteaux en rentrant de la chasse et il comptait nourrir Hystéria d'une manière similaire. Bien sur, il n'allait pas régurgité la nourriture après une semi-digestion, mais juste mâcher la viande avant de lui donner. Une fois la viande bien en compote dans la bouche de Laekin, il se pencha lentement pour coller ses lèvres à celles de la jeune fille. Il laissa alors la viande aller dans sa bouche, puis pinça son nez. Le corps de la lycan réagit instinctivement et déglutit la substance nourrissante. Il répéta le geste plusieurs fois jusqu'à ce qu'il put constater un changement majeur.

Elle avait reprit des couleurs, la plaie ne saignée plus et la respiration de la louve paraissait des plus normales. Laekin poussa un soupire de soulagement avant de regarder le visage de la beauté face à lui. Il avait une attirance, il ne savait pas ce que c'était, il se baissa alors lentement et mis en contact ses lèvres avec les siennes. L'homme éprouva une grande sensation de plaisir et de bien être. Il se retira avec un souffle lent et se mit a rougir fortement. Pourquoi il avait fait ça? C'était idiot ! En plus, elle n'était même pas consciente! Quel crétin...

Il sourit un peu à la situation, puis s'abaissa pour ramasser la charmante demoiselle. Il la porta sur une courte distance, puis s'arrêta près d'un arbre. Elle était si légère, un véritable poids plume pour l'homme musclé. Il la déposa avec délicatesse au pied de l'arbre et lui fit un baiser sur le front. Il parla alors malgré le fait qu'il savait qu'elle n'entendrait rien.

-"Repose toi gamine, tu en as besoin pour récupérer."

Il repartit chercher la viande et en profita pour terminer de la préparer à coté de la louve. Une fois terminé, il regarda le feuillage et pus alors remarquer que le soleil se levait. La forêt restait sombre à tous moments de la journée et d'ailleurs l'épais feuillage laissait juste passer des lueurs de lumière ici et là, pendant celle-ci. Un rayon frappa le visage de la gamine et il put la contempler pendant quelques secondes. Le loup profita de la bouger à l'ombre, car elle devait absolument dormir. Il revint à coté du tas de viande et mangea un peu. Laekin redonna de la nourriture à Hysteria avant de s'allonger à un mètre d'elle pour dormir. Il devra faire attention à ne pas se montrer trop doux avec cette louve, sinon elle aurait sa peau. Il se promit alors de trouver un juste milieu. Il allait être plus conciliant avec elle, même si son caractère de fille lassée pouvait l’énerver.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Lun 10 Juin 2013 - 22:43

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Met toi dans l'ambiance ~

Le corps d'Hysteria était toujours en lévitation, plongée entre la vie et la mort, elle ne savait pas où aller, elle ne savait plus qui elle était. Sa mère lui avait dit qu'elle ne mourrait pas maintenant, mais alors pourquoi était-elle toujours dans cet état d'inconscience ? Elle ne sentait plus rien, elle ne sentait plus la blessure la lancer, ni le chant des oiseaux de la forêt. Elle ne sentait même plus la présence du loup, tantôt son corps remontant vers la vie, tantôt redescendant vers une mort certaine. Laekin l'avait-elle abandonné ? Cette pensée lui fit peur sur le moment, non, elle ne voulait pas qu'il l'abandonne. La louve savait maintenant que dans le fond, le lycan n'était pas quelqu'un de mauvais, il fallait qu'elle le remercie, oui, voilà pourquoi elle devait vivre, pour lui montrer toute sa gratitude. Pour s'excuser du comportement odieux qu'elle aussi avait pu avoir envers lui. Elle ne voulait pas mourir, non, c'était inconcevable, elle avait un travail à finir, un potentiel ami à se faire, un futur homme à trouver pour fonder une famille.

La louve rassembla toutes ses forces pour se libérer de ces filets qui la suspendaient entre deux mondes, elle commença à se débattre jusqu'à ce que les cordes cèdent. Son corps tomba ensuite, se noya dans les méandres de son esprit, la louve avait la réelle impression de flotter sur l'eau d'une rivière. Elle se laissa portée par le courant, espérant, priant pour que la fin de son trajet soit la vie. Hysteria repensa au visage de sa mère, son sourire et son regard bienveillant, puis peu à peu elle repensa au mâle, son visage au regard froid, mais si séduisant, son corps et ses bras si rassurants. Elle ferma les yeux et repensa aussi fort qu'elle put à lui et lentement, très lentement la lumière revint vers elle. Tout fut soudain très clair, elle ouvrit faiblement les yeux, des arbres, un paysage verdoyant et a quelques mètres d'elle, le mâle était couché. La jeune femme sourit un peu, elle avait réussi, elle était en vie. Elle abaissa doucement son regard vers sa plaie, elle lui faisait clairement moins mal et ne saignait plus que très peu, tout ça, c'était grâce au mâle, elle le savait. La louve n'osa pas bouger tout de suite, elle observa Laekin pendant de longues minutes, puis se redressa un peu. Elle regarda ses mains toucha son propre visage comme pour être sûre qu'elle était bel et bien vivante et poussa un long soupire de soulagement. Rassemblant alors ses forces, elle s'avança a quatre pattes vers le loup et s'assit à côté de lui, sans oser le regarder.

-"Je...Je sais pas vraiment quoi dire.." Elle marqua une pause et sourit un peu, regardant le paysage comme si elle ne l'avait jamais vu. "Sans toi, je serais surement plus là a l'heure qu'il est."

Elle se mordilla un peu la lèvre inférieure, c'était difficile pour elle d'avouer qu'elle lui était à présent redevable d'une sacré dette. D'admettre que sans lui elle ne serait plus là pour se venger, de lui dire merci tout simplement. Elle soupira un peu en se grattant la tête, elle cherchait ses mots, elle ne les trouvait pas et ça l'agaçait au plus haut point. Hysteria tourna finalement la tête vers lui pour planter son regard dans le sien, il était tellement beau, sa présence était tellement rassurante. Elle se pencha un peu vers lui, rapprocha doucement son visage du sien, et avant même que leurs lèvres se touchent, elle se rendit compte de ce qu'elle s'apprêtait à faire, se mit a rougir avant de finalement déposer un simple baiser sur le front du mâle. Elle se redressa ensuite, gênée et tourna un peu la tête pour cacher son visage.

-"Merci.. Vraiment.. Et.." Elle prit une grande inspiration, c'était plutôt compliqué pour elle de reconnaitre ses tors, surtout aurpès de quelqu'un qui s'était mal comporté avec elle. Mais bon, elle lui devait la vie, c'était amplement suffisant pour admettre qu'elle avait des tors. "Excuse moi. T'as peut être eu un mauvais comportement, mais j'étais pas mieux que toi finalement, alors excuse moi. Et.." Elle tourna de nouveau son visage vers lui "Laisse tomber pour cette histoire de vengeance, je ne peux pas t'obliger, je reprendrais mes forces et je te rendrais ta liberté, enfin, ta vie de mâle solitaire."

En fait cette idée ne l'enchantait pas du tout, elle n'avait vraiment pas envie de se séparer du mâle dans le fond, elle voulait rester avec, sans vraiment savoir pourquoi. Elle ne pouvait vraiment pas expliquer cette envie de rester en sa compagnie, ni pourquoi elle l'avait embrassé sur le front juste avant. Elle détourna une fois de plus le regard en passant sa main dans ses propres cheveux. Elle ramena doucement ses jambes contre elle, grimaçant au passage à cause de la blessure qui lui tirait un peu la peau. Elle regarda droit devant elle, comme pour ne pas voir les réactions qu'allaient avoir le loup avec ce qu'elle allait lui dire. Elle reprit un peu son souffle puis dit.

-"En fait..En vérité.. Je..Je veux pas que tu partes." Elle continua a regarder droit devant elle, elle avait peur que le lycan se moque d'elle. "Je suis bien en ta compagnie, je sais pas pourquoi, j'arrive pas a l'expliquer, je sais même pas pourquoi je t'ai embrassé sur le front, il y a tellement de choses que je comprend pas chez moi.. Enfin, c'est pas ça le problème. Je veux pas que tu partes." Elle avala bruyament sa salive avant de tourner son visage vers lui d'un air hésitant. "Me laisse pas toute seule..S'il te plais."

Elle poussa un long soupire, il fallait qu'elle se repose, sa blessure et l'inconscience dans laquelle elle avait été plongée lui avait pris toute son énergie. Elle vint doucement de coucher près du mâle, posant sa tête contre le bras du lycan. Elle se blottit contre lui, sans vraiment s'en rendre compte, il était chaud, ce contact, c'était tellement bon et sans ses vêtements, elle avait froid, si froid. La chaleur du corps de Laekin la berça doucement, elle ferma les yeux et se laissa emporter par la fatigue, doucement, elle fini par s'endormir lentement.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Mar 11 Juin 2013 - 1:01

« EN DEPIT DE NOTRE DIFFERENCE, NOUS NOUS RESSEMBLONS »

~ Musique d'ambiance ~


Le loup commença à somnoler, pret à s'endormir, quand il vit Hysteria se réveiller et commencer à bouger. Il la fixa d'un regard protecteur, pret à intervenir, si elle viendrait à se plaindre de douleur ou qu'elle viendrait à tomber sur les cotés. Il la regarda calmement se mettre à quatre pattes, puis la vit se rapprocher de lui avant de s'assoir. Elle parraissait partagée, lui ne savait pas quoi dire, il se doutait que la louve souhaiterait parler de son sauvetage ou d'un sujet similaire. Laekin était perdu, comment être clair? La jeune femme brisa le silence:

-"Je...Je sais pas vraiment quoi dire.."

L'homme se noya dans le bleu de ses yeux, lui non plus ne savait pas quoi dire. Si, il savait, il voulait lui dire qu'elle était belle, mais elle le prendrait pour un fou. Il remua ses pensées, il devait briser ce silence pesant. Mais ce fut la louve qui le brisa, ce qui soulagea Laekin qui n'était plus à l'aise.

"Sans toi, je serais surement plus là a l'heure qu'il est."

-"Ne pensons plus à ça, après tout, tu m'as donné des soins toi aussi."

Elle gratta sa tête et soupira un grand coup. Après un court moment, elle regarda le loup intensément. La louve approcha alors tout doucement son visage, Laekin lui, crut rêver, son coeur battait la chamade et il repensait aux douces lèvres de la jeune femme. Finalement, elle fit un baiser sur son front, ce qui lui procura une amère déception. C'était si bien, il voulait ses lèvres et donc pourquoi avait-elle stopper son action? Il n'aurait pas la réponse, ça il le savait, de toute façon il avait dû se tromper. Pourquoi voudrait-elle de lui? Il avait toujours subis le rejet des autres.

-"Merci.. Vraiment.. Et..Excuse moi. T'as peut être eu un mauvais comportement, mais j'étais pas mieux que toi finalement, alors excuse moi. Et.. Laisse tomber pour cette histoire de vengeance, je ne peux pas t'obliger, je reprendrais mes forces et je te rendrais ta liberté, enfin, ta vie de mâle solitaire."

L'homme eu un énorme pincement au cœur, cela lui fit mal, bien plus que ses blessures. Pourquoi voulait-elle le laisser? Il connaissait enfin le bonheur de partager quelque chose avec une personne. Non, il ne voulait pas qu'elle le quitte. Il commença à ouvrir la bouche pour lui demander de rester avec elle, quand la jeune femme continua.

-"En fait..En vérité.. Je..Je veux pas que tu partes.Je suis bien en ta compagnie, je sais pas pourquoi, j'arrive pas a l'expliquer, je sais même pas pourquoi je t'ai embrassé sur le front, il y a tellement de choses que je comprend pas chez moi.. Enfin, c'est pas ça le problème. Je veux pas que tu partes." Elle avala bruyamment sa salive avant de tourner son visage vers lui d'un air hésitant. "Me laisse pas toute seule..S'il te plais."

-"J’espérais sincèrement que tu me le demande."

Le loup rougit fortement, c'était inexplicable pour lui aussi. C'était nouveau, certes, et il lui faudrait du temps pour s'habituer à être plus sociable. D'ailleurs, il ne put s’empêcher de regarder la lycan dans les yeux, ces yeux si bleu et si magnifique. Il ouvrit la bouche pour dire sa façon de penser.

-"Tu as... Changée ma façon de voir les choses. Les gens ont toujours voulu m'abattre ou me faire du mal. J'ai donc pris l'habitude de tuer, avant d'être tué. La preuve, quand les chasseurs t'ont poursuivis, quelqu'un de gentil aurait gardé sa forme humaine et aurait fait de la diplomatie, en parlant calmement. Moi, je les ai accueillis d'une flèche en pleine poitrine, comme la mort qui leur tendait les bras. Les personnes que je tue me hante, parfois, dans mes rêves. Mais je passe outre, car après tout, c'était eux ou moi. Il me faudra du temps, donc, pour que je puisse être plus... Gentil... Car c'est pas dans mon habitude. J'espère juste que tu seras assez patiente. Moi aussi je me pose beaucoup de question, en temps normal je t'aurais laissé mourir et je serais partis loin d'ici. Mais, inexplicablement, une force en moi voulait te rejoindre. Voilà pourquoi je veux rester avec toi. J'espère juste que l'on pourra s'entendre convenablement le temps que je puisse m'y habituer."

La louve répondit par un long soupir, ce qui étonna Laekin. Ce qu'il disait la lassait? Ou peut-être voulait-elle une autre tournure? Il regarda un instant son visage, il était crispé par la douleur. Non, elle n'était pas las de lui, elle souffrait. Elle se rapprocha de l'homme lentement et se coucha près de lui. La tête sur son bras, blottit contre lui. Il n'était pas rassuré, il ressentait quelques choses, un état de bien être et de plaisir. Il posa son autre bras sur la louve et put constater qu'elle frissonnait. Avait-elle froid? Il se serra à elle lentement, l’emmitouflant de son corps. Elle ferma les yeux rapidement, sa blessure et les émotion de la journée devait être éreintant pour un petit corps comme le sien. Il la contempla un long moment et se mis à chantonné une douce berceuse, qu'il avait connu dans le visage où il avait grandit. Puis une fois celle-ci terminée, il embrassa le front d'Hysteria avant de chuchoter:

-"Dors bien, magnifique demoiselle et n'ai crainte du danger, car je suis là pour te protéger."

Il l'embrassa de nouveau, vérifia qu'il la tenait bien au chaud et ferma les yeux. Le sommeil venant peu à peu le chercher, un rêve se dessinant, où il embrassait la jeune femme avec tendresse, sans un seul moment de répit.


Copyright © Choco ; Toute reproduction partielle ou complète est interdite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   Mar 11 Juin 2013 - 17:56

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque deux êtres opposés se rencontres [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-