Partagez | 
 

 Armistice ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fáliadëa Niodë
Grande prêtresse & Fondatrice des Orateurs du Sanctuaire aux Lucioles
avatar

Messages : 190
Métier : Grande Prêtresse
Age du personnage : 555
Alignement : Loyal - Bon
En couple avec : Evanya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Armistice ?   Mar 25 Juin 2013 - 0:43

Avis aux participants de ce RP : L'issue de ce RP n'est pas définitif, cependant, merci de respecter les ordres de passage et de ne pas faire attendre trop longtemps pour une réponse. La guerre traîne depuis bien trop longtemps déjà et nous avons besoin d'avancer pour cesser de tourner en rond. 



Armistice ? Fin de la guerre. Tel était le souhait de la grande dame d'Evanya. Il lui fallait désormais trouver une échappatoire à cette guerre qui n'avait pas de sens. De nombreuses meutes avaient perdu leurs chefs et désormais, l'elfe ne pouvait qu'espérer recevoir de l'aide des vampires qui avait été contactés suite à la perte de la première bataille des elfes. Cependant, rien n'était sur et désormais, l'elfe ne pouvait que prier les divinités afin de pouvoir enfin entrevoir la fin de ce conflit. Cependant, désormais, tout était entre les mains des représentants qui allaient se trouver face à elle lors de ce conseil. La grande dame avait fait en sorte que les missives arrivent le plus vite possible aux chefs de meutes ainsi qu'aux divers représentant de peuples. 

La grande prêtresse avait décidé de tenir ce conseil au pied de la statue des combattants. Deux de ses plus fidèles garde étaient présent à ses côtés alors que quelques unes de ses servantes les plus dévouées étaient restées au campement qu'ils avaient établis quelques lieux plus loin. Tout était fait en sorte que personne ne se sente outré ou agressé. Il fallait que les membres du conseil soient en confiance et n'ai aucune raison de refuser le traité qu'allait leur proposer l'elfe. Il fallait que chacun des partis accepte, sans quoi, les peuples qui étaient concernés par ce conflit courraient à leur perte. Désormais il lui fallait attendre l'arrivée des membres du conseil et espérer pour que chacun n'arrive à un accord qui conviendrait à tout le monde. L'elfe lança un regard empreint de doute à son garde qui l'observa un instant avant de s'incliner respectueusement en lui glissant "Ayez confiance ma dame. Je vous sais capable de réunir tous les peuples."


HRP
Spoiler:
 

Ordre de passage : 

- Fàliadëa Niodë
- Emerence de Gainbourd
- Kimaya Laraheris
- Valarhän Rhauwyr
- Elënna Betràyëd
- Mognar Germolish
- Kemya Dre' Helientas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mar 25 Juin 2013 - 1:46



Chaque chose en son temps, voilà ce que la longévité d'Emerence lui avait appris. Sortant de la chambre ou Dante était encore confortablement installé, Emerence ouvrit enfin la missive que la grande prêtresse venait de lui faire parvenir, un rictus sur les lèvres, le vampire détaillait l'écriture et la lettre. Ainsi, après l'avoir contacté pour lui demander de l'aide elle lui demandait de participer à une réunion entre les différents dirigeants. Soupirant d'agacement, la tournure de la situation ne plaisait pas à l'impératrice, elle qui se faisait une joie de participer à la guerre se voyait réduire à jouer le personnage de la femme prônant la paix entre les races. Elle rentra dans la chambre annonça à Dante qu'elle reviendrait rapidement mais qu'elle devait se rendre à une réunion importante. Sans plus d'explication elle ordonna à ses servantes de lui obéir et de le laisser se déplacer dans le domaine comme bon lui semble.

-  - - - - - - - - - - - - -

Après plusieurs jours de trajet nocturne avec deux gardes de l'élite reconnus pour des performances impressionnantes, l'impératrice arriva enfin au lieu de rendez-vous, à la Statue des combattants. Une longue robe blanche recouvrait ses courbes et une cape brune agrémenté d'une capuche la protégeait, descendant de sa monture silencieusement, Emerence laissa un garde l'accrocher plus loin alors que le second la suivait. D'un visage impassible elle arriva rapidement jusqu'à la prêtresse, deux gardes étaient à ses côtés et des servantes n'étaient pas très loin non plus. La vampire finit par esquisser un bref sourire avant de prendre la parole et de s'incliner poliment, le garde l'accompagnant fit de même en restant silencieux.

- « Dame Faliadëa, Grande prêtresse d'Evanya. Je suis ravie de vous rencontrer, même si j'admets que les circonstances ne se prêtent malheureusement pas à cette joie. Je suis la première, je suppose que vous préférez attendre les dirigeants. Avant toute chose, je tenais cependant à vous dire, que vous avez mon soutien quoi qu'il arrive. Le peuple vampirique vous portera assistance si nous ne parvenons pas à un accord ce soir. »

Inclinant une nouvelle fois la tête, la jeune femme se déplaça sans bruit face à un siège attendant patiemment qu'on l'invite à s'installer. Le second garda ne tarda pas rejoindre le groupe s'inclinant devant la prêtresse avant de se positionner derrière l'impératrice. Emerence lui fit simplement signe de faire un tour, ce qui fit presque immédiatement. Curieusement, la sang-froid observait les environs afin d'être certaine que la soirée se passerait sans inconvénient, ce qui avec autant de dirigeants et races différentes étaient loin d'être évident.

A savoir :
 


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mar 23 Juil 2013 - 2:47

Le tour de Kimaya Laraheris est sauté, c'est donc à Valarhän Rhauwyr de répondre.


Résumé de la situation :
Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armistice ?   Mer 24 Juil 2013 - 1:17

«-Général ! Une missive de la plus haute importance !»

Hurlait l'intendant avant de passer les portes du bureau du général sans prendre la peine de frapper à la porte. Il entre donc avec un papier à la main. Valarhan, lui était à son bureau, qui, par ailleurs, était mal rangée. Plumes, papelards, absolument touts traînaient sans organisation. L'intendant donner la missive alors que le général n'avait décroché aucun mot. Il la lit silencieusement tandis que l'intendant attendait un verdict sur le contenu qui devait être lu seulement par le général.

«-Je vois … Fais rassembler deux de mes meilleurs hommes, je pars pour Envaya sur l'heure.»
«-Mais, mais … Pourquoi donc ?»


Il se leva après la question de l'homme légèrement perdu. Valarhan passa juste à coté de lui et lui dis sans détour.

«-La prêtresse souhaite mettre fin à la guerre avec les lycans … Et on m'a invité. Il est temps que les conflits se terminent.»

Dit-il avant de passer la porte suivi par son intendant qui commençait à comprendre. Le jour déclinait mais qu'importe, il devait partir le plus rapidement possible, ainsi, les deux hommes qu'ils avaient demandé arrivèrent rapidement. Ils prennent la route pour Envaya sans perdre une seconde.

------------

La statue des combattants, étrange lieu pour tenir un conseil. La troupe en nombre réduit finit par arriver au camp tout aussi petit. Une réunion au sommet avec si peu de garde, si l'invitation n'avait pas été offert par la prêtresse, il aurait pu penser à un piège, mais là, il n'y avait pas à s'inquiéter.

Il descend de son destrier et de le donner à un de ses gardes avant d'aller à la rencontre de Fäliadëa Niodë, la représentante des elfes. L'autre garde n'était pas loin de lui et était prêt à intervenir en cas de problème. Son intendant et même le conseil était contre d'amener aussi peu de soldats pour son escorte. Cependant, il n'était pas là pour déclarer la guerre, bien au contraire.

Il s'approche de la statue, on pouvait l'entendre au loin à cause des cliquetis de l'armure qu'il portait. Il remarque que la représentante des vampires était aussi présente, il lâcha un sourire provocateur furtif et discret avant de se poster juste devant la prêtresse. Il incline légèrement le buste devant elle puis il se présenta.

«-Je suis Valarhan Rhauwyr, Général et représentant des humains, vous me voyez ravi de votre invitation à ce conseil.»

Il se remit d'aplomb avant de reculer sans dire un mot, il avait besoin de temps pour réfléchir à sa situation ainsi que celle des humains en cas de poursuite de la guerre, ce qu'il ne souhaitait pas.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Ven 26 Juil 2013 - 0:43


ARMISTICE.



" La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. "

Le soleil venait de se coucher sur le monde d’Ephaëlya. Seuls quelques rayons baignaient encore les paysages d’une lumière douce et chaude. Une légère brise s’était levée et glissée lentement entre les arbres et les ruelles du continent. La vie de la meute de Sang-Chaud avait été morne depuis plusieurs mois, depuis peut-être plusieurs années mais Elënna souhaitait que tout cela change. Après quelques jours de recherche, la chef de meute avait réussi à trouver une troupe de troubadours pour venir mettre un peu d’animation dans le camp. Ce soir-là, il y avait donc une petite fête. De grandes tables avaient été installées sur la place de Neuri et tous les lycans s’étaient réunis pour passer une douce soirée dansante, égayée par la musique de voyageurs. Les rires et les discussions vives fusaient de la petite soirée organisée. Les plus petits courraient partout, cherchant à s’attraper sous forme humaine ou même lupine et criant à la triche. Les hommes trinquaient avec leurs pintes de bières naines et les femmes se racontaient les derniers ragots. Bien entendu, quelques gardes patrouillaient autour de la ville, gardant les remparts et la grande porte, ne quittant leur poste que pour les rondes.

Elënna était postée légèrement en retrait. Une pinte à la main, un sourire ravi était dessiné sur son doux visage. La meute était si soudée. C’était ce qu’elle avait cherché depuis toujours. C’était cette famille, c’était sa famille. De plus, même si elle avait l’autorité et savait se faire respecter, la jeune femme adoptait une relation amicale et familiale avec la plupart des membres de la meute. Surveillant ses loups du regard, la louve fut surprise lorsqu’une main tapota sur son épaule. Dans un léger sursaut, Elen se retourna, un rictus sur les lèvres. Le messager se recula légèrement, l’air penaud d’avoir surpris sa chef. Il lui tendit un papier sans un mot alors qu’elle remarquait déjà les caractères elfiques

" Excuses-moi Darën, je ne t’ai pas entendu arriver. C’est une missive elfique ? "

Le garçon secoua la tête rapidement pour acquiescer avant de reculer dans la pénombre, retournant à son poste. La chef de meute ouvrit la lettre, baissant la tête, les mèches de ses cheveux blancs glissant devant son visage et chatouillant le papier. Les sourcils de la demoiselle se froncèrent puis ce fut avec une moue emplie de réflexion qu’elle releva le regard. Jetant un dernier regard vers les lycans, elle se détourna et fila vers le Palais du Limikkin. Elënna prit quelques affaires, demandant à un de ses plus fidèles gardes de l’accompagner et laissant la cité sous les ordres d’un ancien. Il fallait qu’elle se rende en territoire elfique. Elle était conviée à rejoindre Evanya pour une discussion diplomatique…

-----------------------
Cela faisait plusieurs mois que la chef de meute n’avait pas mis les pieds dans sa contrée d’origine. Les elfes l’avaient rejeté, elle qui n’était plus comme eux. Sa famille et tous ceux qu’elle avait connu l’avait regardé comme un monstre, comme un enfant du diable. Pourtant, la guerre entre les deux races n’avait pas encore commencé à cette époque-là et toutes ces personnes la connaissaient depuis qu’elle était enfant. Il avait suffi d’une nuit, d’un incident, d’une attaque et d’un tournant dans sa vie pour qu’elle devienne une inconnue. Retourner dans la contrée elfique était compliquée pour elle mais c’était son devoir de chef de meute et elle s’était jurée de s’occuper de celle-ci jusqu’à la mort s’il le fallait. De plus, Elen ne revenait pas dans ce coin comme une voleuse, elle y était invitée…

La statue des combattants était le lieu de rendez-vous. Etrange mais étant donné que le sujet abordé serait certainement la guerre qui déchirait la race elfique et celle lycanne, la statue était un bon symbole pour l’assemblée qui allait avoir lieu. Cela faisait une nuit et une journée que le duo était sur la route. Ayant adoptés leur forme lupine, les deux lycans courraient pour rejoindre vite la représentante elfique qui avait demandé à toutes les races d’être présentes. La nuit était tombée depuis maintenant plusieurs heures. En effet, si tous les peuples devaient être là, il fallait que la réunion se passe de nuit. Ils n’étaient plus très loin car les parfums des personnes déjà présentes flottaient doucement dans les airs.

Elënna ralentit l’allure, son garde l’imitant. L’elfe était là, elle n’était pas seule d’ailleurs. Les fumets des humains, des vampires et d’une autre lycanne étaient aussi présents. Tout le monde avait emmené une personne, un garde certainement mais pas en grand nombre. Il manquait le peuple des nains qui ne devrait pas tarder à se manifester… Ce fut sous forme lupine que la jeune femme quitta les bois pour apparaître aux regards des têtes d’Ephaëlya. En quelques secondes, la louve au pelage de neige reprit forme humaine ainsi que son garde qui se dépêcha de glisser une cape de peau sur le dos de sa chef. Elen s’enroula rapidement dedans alors que l’autre lycan recula doucement, regagnant la forêt. La belle ne souhaitait pas sentir une présence dans son dos, son garde avait quartier libre le temps de la discussion…

" Bonsoir mesdames, messieurs. Je suis Elënna Betràyëd, chef de meute des Sang-Chauds. Je suis ravie de revenir sur nos terres,  Dame Faliadëa, et j’espère que nous ne nous serons pas réunis pour rien, au contraire... "

La louve avait incliné la tête pour saluer les autres représentants, un sourire sincère sur son visage. Elle avait un air amical sur le visage et souhaitait réellement que la guerre cesse. Les elfes et les lycans étaient deux facettes de son cœur, alors elle ne voulait en rien les voir s’entretuer. La cape sur ses épaules, Elënna alla gagner une chaise qui lui était certainement destinée. Il manquait des personnes, il faudrait faire preuve de patience…

Résumé:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mer 31 Juil 2013 - 2:50




" L'on ne peut jamais être neutre. Le silence est une opinion... "

La nuit était tombée depuis maintenant plusieurs heures et les bruits de pas étaient à la fois pressés et décidés. Des ronchonnements s’élevaient du petit groupe qui était en marche. Cela faisait maintenant quelques minutes que Kiaya avait pris la tête d’une troupe composée de plusieurs nains, ayant abandonnée sur sa route ses précédents compagnons de voyage et le Thane d’Angaïla. La naine aimait quand les choses étaient bien organisées et que ses plans ne changeaient pas. Malheureusement, elle semblait maudite car il y avait toujours quelque chose qui clochait ou qui lui arrivait pour que finalement rien ne se passe comme prévu.

L’émissaire et son escorte qui avait eu pour mission de rejoindre la Grande Prêtresse elfique et le conseil qu’elle avait rassemblé avait été attaqué durant leur voyage. Le Grand Molgor n’avait pas pu se déplacer lui-même et avait donc décidé d’envoyer un de ses messagers. D’ailleurs, il n’était pas le seul à voyager dans Ephaëlya pour la diplomatie de son peuple. Plusieurs petits groupes de nains vagabondaient dans le monde ephaëlien à la recherche des différentes races présentes sur le continent pour répandre la parole de leur dirigeant. Mognar Germolish avait souhaité renforcer des liens, voir en créer, avec les peuples autres que le sien. Pour cela, il avait donc envoyé des émissaires à la rencontre des représentants des autres races. Le diplomate Gof Rongepierre avait reçu l’ordre de se rendre à l’assemblée à laquelle le Grand Molgor était convié pour justement observer les différents peuples et suivre le déroulement de la guerre qui ne cessait de déchirer les elfes et les lycans.

Bref, attaqués par une horde de gobelins au Nord de la colonie d’Orki, le petit groupe de nains avait eu de lourdes pertes dont la mort du messager. Pourtant, la race naine devait absolument être représentée face à la Grande Prêtresse et Orick avait eu la merveilleuse idée de désigner Kiaya comme la nouvelle porte-parole du peuple nain. Elle avait dû accepter, obéissant à son Thane mais aurait préféré rester avec lui pour continuer leur discussion qu’ils n’auront donc jamais l’occasion de terminer. Alors la naine jurait contre l’ancien cartographe parce qu’il lui fallait bien un bouc émissaire.

Non loin, la lumière d’un camp brillait doucement. S’il y avait bien un avantage à la Plaine Infinie d’Evanya, c’est que l’on voyait venir le danger et autres choses qu’on ne voulait pas forcément croiser. Kiaya redressa donc son buste, son marteau de guerre en pierre noire et en alliage de métaux sur épaule. Même si elle n’était pas ravie d’être ici, la guerrière représentait son chef, son peuple et cela ne pouvait être qu’une fierté. Les représentants des différentes races étaient déjà presque tous là, assis sur leur siège et attendant patiemment le début de la conversation. La Grundazan mit rapidement une race sur chaque visage. L’elfe et la vampire étaient reconnaissables. Elle supposait l’homme en armure être le Général des armées humaines et les deux autres jeunes femmes des lycannes. L’une d’elle ressemblait beaucoup à une elfe mais son attitude animale la trahissait. S’avançant seule d’un pas décidé, Kiaya pénétra dans la ronde, le visage neutre. Le petit bout de femme prit la parole.

" Veuillez m’excusez de mon retard. Je me nomme Kiaya Grundazan, dernière de la longue lignée de guerriers. Gof  Rongepierre, l’émissaire du Grand Molgor a été tué sur la route dans une attaque de gobelins. Heureusement, nous avons croisé le chemin de la troupe blessée et c’est donc moi qui serait aujourd’hui le porte-parole de Mognar Germolish sous ordre du Thane d’Angaïla, Orick Marteaufoudre. "

La naine inclina légèrement la tête, les petites pierres et les os qui ornaient son corps et ses cheveux tintant doucement alors que les représentants la fixaient. Sans un mot de plus, Kiaya s’avança vers un des sièges et s’y essaya, adressant un hochement de tête rassurant à ses soldats qui attendaient un peu plus loin.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Dim 18 Aoû 2013 - 15:03

Le tour de Kemya Dre' Helientas est sauté, c'est à Fàliadëa Niodë de répondre.
Kemya Dre' Helientas est considérée comme signataire de l'armistice et est désormais évincée du RP.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fáliadëa Niodë
Grande prêtresse & Fondatrice des Orateurs du Sanctuaire aux Lucioles
avatar

Messages : 190
Métier : Grande Prêtresse
Age du personnage : 555
Alignement : Loyal - Bon
En couple avec : Evanya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Dim 18 Aoû 2013 - 15:38

L'air était frais et le regard de la prêtresse empreint d'une lueur inquiète. L'avenir du peuple elfique ne dépendait désormais plus que des hommes et femmes qui allaient être présent ce soir afin de définir si oui ou non, la guerre devait cesser. Malgré son air fermé et craintif, elle n'avait aucun doute sur l'issue de ce conseil. Elle savait que bon nombre de représentant de race n'avaient que pour simple ambition une vie de paix. Et maintenant que le chef sanguinaire de la meute de Drack était mort, toute ces horreurs étaient terminées. Il fallait imaginer une nouvelle suite à l'histoire. Visualiser ce que pourrait devenir véritablement le monde sans cette guerre qui avait tué bien trop d'âmes. Les gardes de la grande prêtresse avaient fait quelque pas en arrière afin de la laisser libre de ses gestes et de ses mouvements, gardant malgré tout un regard inquiet et protecteur sur leur souveraine.

Petit à petit, chaque représentant était arrivé. Dame Emerence de Gainbourd, vampire, une femme de prestance et pleine d'assurance était là, avec des gardes. Inclinant respectueusement la tête, l'elfe, qui était la plus vieille de toute cette assemblée, Fàliadëa observait silencieusement chaque personne faisant son arrivée. C'était impressionnant, de voir tous ces visages, fermés, observateurs.
Personne ne voulait se mélanger aux autres, il étaient sur leurs gardes et attendaient visiblement que celle qui les avait réunis, prenne la parole.

Avançant de quelque pas face à l'assemblée, l'elfe joignit ses mains et porta un regard bienveillant sur tout le monde.

- Mes Dames. Messieurs. La raison pour laquelle nous sommes réunis ce soir est sombre. Bien trop sombre. Bon nombre d'entre-vous avez vu les horreurs de la guerre et il est temps que tout cela cesse. Dame de Gainbourd.. Votre soutient ne peut que me faire chaud au coeur.

Fàliadëa observa l'assemblée un bref instant avant de reprendre la parole.

- Cette cause est noble. La perte de membre de nos peuples n'est pas une cause noble. Peu importe les raisons sordides pour lesquelles cette guerre à débuté, il est temps qu'elle cesse ! N'avez vous pas assez entendu de personnes pleurer la perte de leurs enfants ?! Cette querelle n'a plus aucune raison de continuer. Pour de banales histoires de vengeance, devrions nous accepter l'idée que nos peuples soient décimés par tant de rage ? Soyons réalistes... Soyons sérieux. Pourquoi ne pas nous allier afin de profiter ensembles du renouveau de notre monde...

Les gardes derrière l'elfe étaient impassibles, et observaient les participants au conseil sans un mot. C'est alors que l'elfe esquissa un sourire, passant une main dans sa chevelure, levant les yeux vers les membres du conseil.

- Notre monde change.. Bon nombre de personnes vont connaître une époque nouvelle. Une époque que personne n'aurait pu imaginer par le passé. Notre monde revis.. Alors, à quoi bon l'accabler de tant de pertes inutiles.. Nous sommes tous, fils et filles de ce monde. Ne pouvons nous pas vivre, en paix ? Chaque peuple possède ses propres terres.. Et nous ignorons encore tout de ce que le monde a à nous offrir.. J'ai vu le monde naître. Et je refuse de le voir périr. Je vous demande donc, aux nom de toutes les divinités.. La paix.

Résumé :
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Dim 18 Aoû 2013 - 16:51



Les mains sur le dossier du siège se trouvant juste devant elle, l’impératrice attendait patiemment qu’on l’invite à prendre place. Les yeux rivés vers la prêtresse, la buveuse d’hémoglobine la détaillé de ses yeux rouges. Il était évident que tenir une réunion aussi importante devait être angoissante, pourtant l’elfe ne montrait aucun signe de stress, de panique ou d’autre sentiment négatif, elle dégageait cette prestance et ce calme typiquement elfique. Un bruit de cavalerie fit stopper net la dirigeante dans son observation, tournant la tête elle put apercevoir au loin une silhouette pas si inconnue que ça. Le général avait visiblement était lui aussi confié à cette entretient important et c’est dans un sourire provocateur qu’il fit son apparition. Une fois les présentations effectuées il s’éloigna discrètement visiblement beaucoup plus tendu que la représente elfique, croisant le regard de l’humaine, l’impératrice se contenta d’incliner poliment la tête, conservant sa mine inexpressive habituelle.

Rapidement, une odeur peu agréable arriva jusqu’aux narines de la dirigeante, reconnaissant immédiatement l’odeur d’un lycan, l’ancienne mercenaire se crispa analysant avec calme la situation. Deux loups arrivèrent  jusqu’à eux avant de reprendre forme humaine, ce qui semblait être le garde glissa une cape faite de peau sur la dirigeante avant de disparaître dans l’obscurité de la forêt. Celle-ci, s’approcha du groupe afin de se présenter et d’exprimer sa joie d’avoir été convié à cette réunion, avant de prendre place sur le siège qu’il lui était destiné. L’observant avec minutie les oreilles relativement pointues de la chef de meute de sang-chaud n’échappèrent pas à l’impératrice qui esquissa un bref sourire. La contemplation de la buveuse d’hémoglobine fit stoppé net devant l’arrivé d’une toute petite créature, reconnaissable entre tous, la race naine venait de faire son apparition. A son grand étonnement se fut une toute petite femme qui s’avança jusqu’à l’assemblé, expliquant qu’elle venait remplacer le représentant de la race ainsi que le messager. Difficile de comprendre pourquoi une simple personne du peuple venait prendre la place d’un grand dirigeant, mais soit chacun race avait un mode de vie différent et l’impératrice devait l’accepter. Inclinant poliment la tête, elle se tourna ensuite vers la grande prêtresse qui venait de prendre la parole.

Celle-ci officialisa la raison de la présence de tous les représentants, exprimant son inquiétude face à cette guerre qui ne semblait pas vouloir se terminer, refusant le constat d’échange violent qu’elle jugeait horrible, terminant sa phrase en remerciant l’impératrice du soutient qu’elle était prête à lui apporter. Esquissant un sourire, Emerence garde le silence, il était tout autant dans son intérêt que cette guerre se termine, les peuples devaient se reconstruire et évoluer. De plus la race vampirique n’était actuellement pas en état de participer à une guerre qui risquait de s’étendre si ce soir les représentants n’agissaient pas.  Reprenant la parole, l’elfe exprima sa profonde tristesse devant tant de pertes, tant de cadavres, tant de familles blessées, elle poursuivit en expliquant que le monde évoluait et que les différents peuples devaient se battre ensemble afin de faire face à l’apparition de possible nouveau danger.  Les arguments étaient plutôt bien choisis, la parole de l’elfe se voulait sincèrement et les autres représentants semblaient plutôt en accord avec elle, ce qui était le cas de l’impératrice pour une fois. Elle n’avait rien à vraiment ajouter mais elle décida de prendre la parole, d’une voix froide et inexpressive.


- «  Comme vous devez le savoir, Ambroisie est en reconstruction, l’attaque du dragon ayant tout ravagé. Les vampires reviennent doucement en Màvreah, c’est pourquoi je ne peux que soutenir cette démarche de paix entre les différents peuples. Notre monde change et personne ne peut savoir si c’est en bien ou en mal. Pour moi il est inutile de dépenser notre énergie à nous entretuer, de plus je ne souhaite pas voir les divinités intervenir comme par le passé.  Cependant, si la guerre devait se poursuivre, le peuple vampirique soutiendrait le peuple elfique, même si j’espère sincèrement que nous n’en arriverons pas là. »

Terminant sa phrase, Emerence garda le silence tout en observant chaque personne présente. Il était évident qu’il était tant que tout ceci se termine, mais le choix final se jouerait uniquement entre les elfes et les lycans, principaux acteurs de cette guerre sans fin.

Spoiler:
 


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mer 21 Aoû 2013 - 14:10

Les dirigeants



Debout telle une ombre, elle attendait et observait. Sous le vent, sa présence était difficilement décelable en temps normal mais avec l'aide de sa licorne sombre, cette tâche était rendue encore plus ardue. Des bribes de conversation parvenaient à ses oreilles et elle prenait connaissance de tout ce qui se disait dans les grandes lignes. Kimaya Laraheris était présente ce soir là, elle n'avait pas franchis les dizaines de mètres qui la séparaient de la petite assemblée qui s'était formée et à laquelle elle avait été conviée. La louve hésitait, elle désirait que la paix revienne, mais elle ne savait pas si sa place se trouvait véritablement là-bas ou non. N'ayant pas participé à cette guerre, elle trouvait même que c'était une insulte aux défunts d'être venue pour quémander la paix, tout en sachant au fond d'elle même que le carnage résultant de cet évènement lui avait plu. La meute qui l'avais rendue captive et qui l'avait détruite avait été largement punie.

Deux louves l'avaient accompagnées, une sous sa forme bestiale et l'autre montée sur un Zahir. Toutes deux n'attendaient qu'un signe de celles qui avait guidé la meute depuis le départ de son ancien chef, il y a plus d'un an de cela. Pourtant, le doute habitait cette chef plus que jamais. Sa meute n'avait jamais été a plus forte et même si elle était parvenue à lui éviter cette guerre, rien ne lui garantissait qu'elle serait à l'abri d'autres conflits. Une inspiration, une décision, un soupire.


~~~~~

La démarche lente et gracieuse de Kishi rassurait la louve. Même si sa détermination était sur le point de vaciller, celle de sa monture était bel et bien présente. Lorsqu'elle fut visible de tous, elle se rapprocha avant de mettre finalement pied à terre. L'odeur de la femme vampire qui était venue jusqu'à elle l'avait durement ébranlée mais elle avait pris sur elle pour ne pas le montrer et rester forte. Une seule tête connue figurait parmi l'assemblée, celle de d'Elënna Betràyëd, jeune louve dans tous les sens du terme qu'elle avait rencontrée peu après son arrivée sur la terre meurtrie des Lycans. Ainsi donc, elle avait fait son bout de chemin et était devenue chef elle aussi. Une certaine crainte habitait le cœur de la louve, espérant que le scenarii qu'elle avait connu avec Thorolf ne se répète pas à travers cette jeune transformée.

Observant et identifiant toutes les races présentes, la louve finit par se présenter, étant arrivée juste après le discours de l'Impératrice Vampire.

« Je suis désolée d'arriver aussi tard et je m'excuse d'interrompre ainsi votre réunion. J'ai cependant été conviée par l'un d'entre vous et il me semble que ma présence était par conséquent demandée. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Kimaya Laraheris, louve Alpha de la meute pacifique de Hurle-Vent. »

D'entrée, elle soulignait sa place dans la guerre passée ainsi que ses ambitions. Telle était la décision qu'elle avait prise. Prenant place non loin de la seule personne qu'elle connaissait, elle la regarda avec un regard empli de question et d'espoir. Pourtant, pas un mot ne sortit de ses lèvres, rien, pas un seul son. Pour le moment, elle observait juste et attendait de savoir dans quoi elle allait s'engager.



Spoiler:
 
B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armistice ?   Mer 21 Aoû 2013 - 19:34

Après quelques contemplation de la statue des combattants. Il n'était jamais venu ici auparavant et prenait le temps d’admirer le paysage le temps que tout le monde se regroupent. L'impératrice, la Prêtresse ainsi que le Général étaient les premiers arrivés, malheureusement, il ne connaissait pas les autres convives qui avaient été invités par la représentante elfique. Mais il se doutait déjà qu'il s’agirait du gratin de chaque nation.

Alors que ses yeux s'étaient posés sur le symbole commémoratif des elfes, son esprit était ailleurs.Que fallait-il qu'il fasse pour que la paix revienne sur Ephaelya ? C'était très compliqué comme situation ,d'autant plus qu'il n'a joué aucun rôle dans cette guerre. Seleücos était parti bien avant que ça éclate entre les deux races. Heureusement qu'il ne s'est pas mêlé de cette histoire au final.

Deux autres femmes vinrent se joindre dans leur groupuscule, Elënna Betràyëd Chef de meute du sang chaud ainsi que Kiaya Grundazang, une guerrière qui est venu en remplacement du Molgor. Discrètement, il haussa un sourcil après l'explication peu convaincante de la Naine, cependant, il ne préfère ne rien dire, bien qu'il trouve cela assez osé de faire venir une guerrière en guise d’émissaire, il devait faire avec.  

Il s'assit enfin à sa place et l'elfe prend ainsi la parole pour expliquer que la guerre, c'était mal. Les enfants orphelins, la rage, les pleurs. La paix était la meilleur solution pour tout les peuples et ça, c'était évident. Emerence prit la parole juste après Fàliadëa , et engagea la conversation sur les divinités et cette menace est sérieuse.

Une nouvelle arrivante fit son apparition, la chef de meute du Hurle-Vent, décidément, il y avait que des femmes dirigeantes et même si cela n'avait rien à voir avec la réunion, il se sentait un peu seul. Mais revenons en au plus important, juste après l'entrée de la louve, il prit la parole d'un ton plutôt imposant. De touts les dirigeants, il devait être le plus jeune, il savait que leur longévité battait celle des humain, pauvre mortel, mais il n'allait pas se laisser marcher sur les pieds.

«-Je suis d'accord pour que la paix revienne en Ephaëlya. Bien que la guerre soit uniquement Elfique et Lycanne, cela affecte indirectement les autres contrées. Cela doit cesser au plus vite. La meute de Drack est en disgrâce, leur chef est mort, il n'y a plus à discuter. Aucune troupe oserai faire quoi que ce soit sans un meneur et les Croc-noir n'ont plus d'allié … La guerre est finie … De surcroît, comme l'a dit Emerence de Gainbourg, les divinités ne risquent pas d’apprécier une autre effusion de sang … Nous avons eu les Dragons ainsi que le Blizzard et eux savent qu'est-ce qu'ils nous réservent pour l'avenir.»    

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Lun 26 Aoû 2013 - 21:02




" Le temps nous presse sans trêve vers le trou final. "

Elënna était assise, fixant la petite assemblée. Tous semblaient attendre patiemment que la discussion commence. Qui serait pour l’arrêt de la guerre ? Et surtout, est-ce que tout le monde voudrait cette paix ? Ephaëlya avait été ravagé par plusieurs guerres et il était rare que tout ce beau petit monde soit en parfait harmonie. Il y avait toujours un être sanguinaire, un avide de pouvoir. Les terres étaient peuplées par toutes les races mais il y avait toujours un individu qui voulait le contrôle de toutes les personnes qui croiseraient son chemin.

D’ailleurs, si les vampires étaient évoqués comme des êtres souhaitant diriger le monde et qui considéraient les autres races comme inférieures à la leur, il n’y avait pas qu’eux. En effet, parmi les lycans, les meutes n’étaient pas toujours du même avis, n’avaient pas les mêmes croyances, les mêmes envies, les mêmes nécessités. Elënna avait fait les frais de ces différences. Lorsqu’elle avait pénétré en Thaodia, elle ne connaissait encore rien des lycans et de leurs traditions. Dans la fosse des sanguinaires, la jeune femme avait su faire ses preuves face à deux brutes mais ce fut grâce à un homme qu’elle put survivre. Ce même homme qui était pire que ceux qu’elle avait combattu. Ce même homme qui l’avait piégé pour mieux l’avoir dans ses filets. Le chef de la meute de Drack était l’homme le plus cruel et sadique qu’elle avait plus croiser. Mais d’après les rumeurs, il n’était plus de ce monde. Pourtant, Elen ne le croirait que lorsqu’un autre lycan aura pris son poste.

Bref. Une nouvelle odeur plus forte que les autres approchait. Un petit bout de femme fit bientôt son apparition dans la clairière. Une naine ? Le dirigeant de cette race de roc n’était pas un mâle normalement ? Les sourcils de la belle se froncèrent jusqu’à ce que la guerrière prenne la parole et explique la situation. Elle était donc porte-parole et parlerait au nom du Grand Molgor. Tout le monde était enfin là. La Grande Prêtresse se leva donc, son regard se posant sur chaque représentant un à un alors qu’elle prenait enfin la parole, joignant ses mains devant elle. C’est alors qu’elle commença son discourt, rentrant directement dans le vif du sujet : la fin de cette guerre atroce et irraisonnable. Elle avait raison, tout cela ne pouvait pas durer. Fáliadëa parla d’un renouveau, chose qu’Elënna ne comprit pas, ou du moins dont elle ne se soucia pas. Il fallait que tout cela cesse, que cette folie s’arrête. Les races ne pouvaient pas rester là les bras croisés ou à s’entretuer.

Ce fut au tour de l’impératrice de prendre la parole, ne bougeant pas de son siège. La froideur était dessinée sur son visage mais une beauté dangereuse émanait d’elle. La vampire voulait avant tout le bien pour son peuple et cette paix, cette trêve était un bon moyen pour que la race buveuse de sang se reconstruise peu à peu après l’attaque des dragons sur le monde d’Ephaëlya. Emerence devait être une bonne dirigeante si elle souhaitait que son peuple regagne en force et vive sans que le sang soit obligé de couleur, sur les champs de bataille bien entendu. Ce fut à cet instant qu’une odeur nouvelle attira l’attention de la chef des Sang-Chauds. Kimaya venait d’arriver. Comment la belle avait-elle pu l’oublier et ne pas remarquer son absence ? Un sourire ravi se dessina sur les lèvres d’Elënna. Elle n’avait pas eu l’occasion de beaucoup parler avec la louve noire mais la revoir lui faisait réellement plaisir. Quel bonheur de connaître un visage parmi tous ces êtres inconnus dans une réunion si sérieuse. Kim s’excusa pour son retard et se présenta pour les ignorants. Le silence reprit place sur la clairière alors que la chef de Hurle-Vent venait s’installer près de la jeune elfe mordue. Elles échangèrent un regard plein de questions, d’espoir mais Elen garda le silence, se contentant de lui sourire, hochant doucement la tête pour lui signaler qu’elles auraient tout le temps de discuter plus tard mais qu’elle était heureuse de la revoir.

Ce fut au tour du Général humain de se lever et d’hausser la voix, prenant position dans cette guerre. La paix, lui aussi la souhaitait. D’ailleurs, un sourire victorieux s’étira sur les lèvres de la demoiselle lorsque l’homme confirmait la mort de Thorolf. Cet être immonde qui avait osé la toucher en avait donc payé de sa vie. Voilà une bonne nouvelle pour tout le monde. Personne ne souhaitait voir les divinités intervenir, les souvenirs écrits dans les livres sur leur venue motivaient tout le monde à tout faire pour éviter qu’ils doivent intervenir. Le général se rassit ayant exposé donc son avis sur la guerre. Quelques secondes de silence s’installèrent sur le petit groupe avant qu’Elënna se décide à se lever à son tour, rajustant la cape qui enroulait son corps nu, sur son épaule.

" J’ai toujours cru que la paix était possible entre les races. Je suis moi-même le fruit d’un mélange de la race elfique et lycanne et je ne m’en porte pas si mal. Elle esquissa un petit sourire. Si la guerre venait à durer, ma meute se positionnerait du côté des elfes mais je souhaite plus que tout que nos peuples arrêtent de s'entre-tuer. J’ai repris la tête d’une meute affaiblie et perdue qui a besoin de se remettre doucement, même si elle n’hésitera pas à se battre si le destin en décide ainsi. S’il le faut, nous combattrons nos frères lycans pour que les effusions de sang n’aient plus lieu. Je suis donc pour que la paix soit la seule chose qui unisse nos races et non les guerres. "

De sa petite silhouette, sa voix douce s’était pourtant échappée avec fermeté, exprimant son avis et se positionnant face au choix qui s’offrait à eux. La détermination pouvait se lire sur son visage, jurant étonnamment avec son air joyeux et enfantin. Comme elle le disait souvent, il fallait toujours se méfier des apparences…

Résumé:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Jeu 12 Sep 2013 - 14:32




" La paix est rarement refusée aux pacifiques. "

Kiaya renifla doucement. Elle n’aurait pas dû être là. Avec un peu de chance, elle aurait déjà regagné sa maison ou serait en route pour une nouvelle quête, une nouvelle aventure. Au lieu de cela, il avait fallu que la troupe naine qui devait se rendre à cette petite réunion se fasse attaquer et qu’Orick décide de l’y envoyer elle pour porter la parole du Grand Molgor. Elle, simple guerrière au nom connu de tous les nains. D’ailleurs, le petit bout de femme avait remarqué et compris les regards étonnés qui s’étaient posés sur elle. Non seulement les femmes naines étaient rares et ne sortaient pas beaucoup de la capitale, mais en plus de ça, c’était une naine du peuple qui représentait le dirigeant. Cela devait être étonnant pour toutes ces races aux hiérarchies bien différentes de celle des petits êtres.

Dans le peuple nain, les femmes n’étaient pas différenciées des hommes. En temps normal bien entendu, car certains commençaient à penser comme les autres races. Aussi, Kiaya avait fait toujours plus d’efforts pour être reconnue de tous. Bref. Même si les têtes présentes semblaient avoir un avis bien tenu sur la question, la petite ne s’en soucia pas plus que ça. Après tout, il était bien connu que le peuple nain n’avait pas besoin de l’accord des autres peuples pour diriger le sien.

Assise bien confortablement, les pieds dans le vide sans qu’ils puissent toucher le sol, la naine attendit patiemment que les discours commencent et ce fut rapidement le cas. Le sujet principal était la guerre, tout le monde s’en était douté. Mais il ne s’agissait pas de stratégie de mise en place des armées ou d’alliances possibles. En effet, le sujet était bien la fin de celle-ci, la paix sur le monde qu’ils peuplaient. Puis l’elfe dit quelques mots qui parurent étranges aux oreilles de la guerrière. Quand elle parlait de renouveau, parlait-elle de la magie ? Kiaya était une des rares de son peuple à avoir été touché par cette chose étrange. Si les nains étaient allergiques à toutes formes de pouvoir qui n’étaient pas le leur, la demoiselle avait, elle, développé une magie pour s’en protéger justement. Ceux qui connaissaient son don l’appelaient le bouclier vivant. En effet, elle pouvait former un bouclier autour d’elle, celui-ci ne la protégeant que de la magie et non des coups physiques. La naine faisait donc partie du renouveau dont le Prêtresse parlait.

Chacun leur tour, les dirigeants se levaient pour prendre la parole, reprenant ensuite leur place confortable ou non. Kiaya les écoutait d’une oreille distraite, détaillant surtout les personnes qui parlaient ainsi que les gardes qui les accompagnaient. Tous avaient amené des protections vivantes alors que le rendez-vous faisait bien allusion à une simple discussion. Comme quoi, personne n’était confiant quant à l’ambiance présente sur les terres d’Ephaëlya en ce moment. Il y eut enfin un moment de silence et les regards se posèrent sur elle. A elle de jouer maintenant. Bondissant de son fauteuil, la main sur la poigne de son fidèle compagnon, son marteau, la guerrière se racla doucement la gorge avant de prendre la parole.

" Le Grand Molgor se dit neutre dans cette guerre. Si celle venait à continuer, le peuple nain resterait en dehors de tout cela, en espérant qu’aucune des autres races n’ait le courage ou plutôt la folie de nous attaquer. Cependant, si ces batailles puériles s’arrêtaient, notre dirigeant ne peut y être que favorable. "

Kiaya n’avait rien d’autre à dire. Les nains voulaient rester neutre et le resteraient dans qu’ils le pourraient…

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fáliadëa Niodë
Grande prêtresse & Fondatrice des Orateurs du Sanctuaire aux Lucioles
avatar

Messages : 190
Métier : Grande Prêtresse
Age du personnage : 555
Alignement : Loyal - Bon
En couple avec : Evanya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Lun 16 Sep 2013 - 22:54


L'assemblée était calme et les différents gardes qui avaient accompagnés les dirigeant étaient désormais bien plus détendus. Tout semblait se dérouler pour le mieux et comme elle l'espérait, les vampires ainsi qu'une chef de meute lycanne étaient de l'avis de la grande prêtresse qui ne souhaitait qu'une seule chose; la paix. Observant tour à tour les divers membres du conseil, Fàliadëa attendit un instant avant de reprendre la parole. Se levant de sa chaise, elle observa tour à tour, chaque membre présent autour de la table et joignit ses mains alors qu'elle restait d'un calme olympien. Mais même si, au milieu de cette assemblée, tout paraissait calme. Il ne fallait pas perdre de vue que la guerre n'était pas encore terminée et que bon nombre de vie pouvaient être encore ôtées. Il fallait agir vite, sans quoi, les effusions de sang reprendraient.

- Il ne faut perdre de vue l'état actuel de la situation. N'avons nous tous pas la même et seule envie ? D'un monde de paix, sans la moindre guerre inutile, partie sur un conflit idiot ? Soyons raisonnables.. Pourquoi se battre, alors que notre monde, encore si fragile, ne demande qu'à être reconstruit ? Nous ne nous battons ni pour un foyer, ni pour de la nourriture. Le monde nous en offre à profusion.

La grande prêtresse marqua une brève pause, lâchant un long soupir las avant de se tourner vers un arbre, aux feuilles encore vertes de la haute saison. Un sourire fendit ses lèvres alors qu'elle se tournait vers l'un de ses garde. Celui-ci, silencieux, lui apporta un parchemin, enroulé d'un ruban de satin. Défaisant lentement le ruban, l'elfe leva ensuite les yeux vers les diverses personnes présentes autour d'elle.

- Sur ce parchemin, se trouve un traité. Un traité visant à arrêter définitivement la guerre. Chaque personne signant ce traité, s'engagera, à lutter en faveur de la paix. Mon souhait le plus cher serait bien sur que vous soyez tous signataires de cet armistice.. Malheureusement, si mon peuple et moi devons nous battre pour la paix, nous le feront. Nous en avons que faire de cette guerre inutile !

Tournant les yeux vers Emerence, l'elfe lui adressa un sourire plein de bienveillance. Mais dans ses yeux, brillait une lueur bien plus dure qu'auparavant. Désormais, les positions étaient claires. Les elfes souhaitaient la paix, mais s'il fallait se battre pour l'obtenir, ils le feraient. D'autant plus que le soutiens des vampires serait surement un argument de taille. Il fallait prendre un choix pour tous maintenant, sans quoi, l'avenir du monde serait sûrement compromis.
Tendant le parchemin enroulé vers la vampire, l'elfe l'invitait à le signer, alors qu'un des garde, s'approchait, saluant respectueusement l'impératrice, lui tendant une plume.

Résumé:
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Sam 21 Sep 2013 - 17:37




              Emerence gardait le silence, observant tour à tour chaque dirigeant présent, malgré des paroles et des actions prônant officielles  la paix. Il lui était particulièrement difficile d’imaginer qu’autant de peuple différent pouvait réellement avoir l’espoir d’un jour vivre en harmonie. D’ailleurs, d’après les différentes observations qu’elle avait pu faite, malgré l’envie générale de stopper la guerre, chacun se préparer à en affronter une en se reconstruisant le plus rapidement possible et en annonçant différente alliance entre espèce. Il était donc impossible qu’en montrant certains accords, la paix subsiste. Chaque peuple aurait des envies différentes, des désaccords et il suffisait d’une simple parole, d’un simple mouton noir pour que tout l’objet de la réunion s’écroule sous les yeux des représentants.

               Pourtant, chacun offrait sa signature ou son envie de neutralité en guise de réponse, tout en observant les autres du coin de l’œil. La confiance n’était pas une chose évidente à gagner et malgré cette envie commune de se reconstruire, de faire face ensemble aux nouvelles difficultés et en particulier à la magie, personne ne parvenait à réellement se faire confiance.  Pour la buveuse d’hémoglobine les elfes pouvaient apporter une connaissance importante, les humains eux pouvaient apporter à son peuple une nourriture abondante à la condition de respecter certains accords, quant aux autres peuples les objectifs restaient avoir. Que pouvait-apporter un peuple nain, dont le dirigeant ne faisait même pas acte de présence ? Que pouvait apporter des boules de poils à l’odeur désagréable ?  

               Humant légèrement l’air, l’impératrice retenue une petite moue avant de garder pour elle ses idées noirs, bien qu’Emerence souhaitait offrir une image de souveraine digne et particulièrement respectueuse des autres, sa soif de sang pouvait de temps à autre devenir incontrôlable surtout depuis son élection et son manque d’activité disons « nocturne. » En revanche une chose était certaine, son peuple avait besoin de temps pour se reconstruire, se retrouver et évoluer, il lui était impossible d’adopter une position de dominante, il fallait comprendre et espérer qu’aucun mouton noir ne ferait échouer l’envie de paix du groupe. L’elfe adresse un sourire et un regard à la créature de la nuit qui ne laissait aucun sous-entendu, elle souhaitait la paix, elle souhaitait la survie de son peuple et des combattants encore à la guerre. C’est donc d’un large sourire, dévoilant deux canines parfaitement aiguisé, qu’Emerence prit la parole de sa voix la plus froide.


- «  Au nom du peuple vampirique je m’engage à défendre votre idée de paix. Ainsi toute personne agressant votre peuple dame Faliadëa se verra obtenir le titre d’opposant à cette harmonie et sera traqué par mon peuple. J’espère qu’aucun événement de ce genre ne fera son apparition et que chaque dirigeant sera faire respecter cet engagement à son peuple. »

            Terminant sa phrase, Emerence accorda un bref sourire au garde lui tendant une plume, sans hésitation elle la récupéra ainsi que le parchemin que la représente elfique lui tendait. De sa plus belle signature, la buveuse d’hémoglobine nota qu’elle souhaitait la paix pour les peuples et imposa sa signature à l’endroit qui lui était réservé. Une fois terminée elle ajouta avec une certaine simplicité :

- «  Je pense qu’il est bon que chaque peuple se positionne, l’idée de neutralité ne me semble pas opportun, plus que aucune personne ne parle de guerre ou d’alliance sur ce parchemin. C’est simplement l’engagement qu’aucun peuple ne fera de faux pas en attaquant sans raison valable une autre race, ou un autre territoire. »

                Calmement, Emerence rendit la plume et le parchemin au garde qui se dirigea vers la louve alpha de la meute de Hurle Vent afin de lui tendre le tout. L’impératrice l’observait du coin de l’œil, perplexe devant cette femme qui ne semblait pas comprendre l’enjeu de la situation. Les personnes ne signant pas le parchemin en raison d’une neutralité serait vu d’un mauvais œil, puisque cela voudrait dire qu’il ne souhaitait ni la paix, ni la guerre. Pour l’impératrice ses personnes seraient donc les plus imprévisibles et donc les plus dangereuses.

Spoiler:
 


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mar 8 Oct 2013 - 0:41

Les dirigeants



A l’évocation du sort que Thorolf avait subi, la louve ne bougea pas d’un poil et ne laissa nullement transparaître ses émotions. Toute cette histoire était allée bien trop loin et elle ne savait toujours pas quelles avaient été les véritables raisons qui l’avaient poussées à ne pas agir. Les discours se poursuivaient et chacun prenait sa position évoquant plus ou moins une neutralité évidente. Kimaya avait choisi le bon moment pour arriver.

Elle ne fut guère surprise d’apprendre que la seule personne qu’elle connaissait était à présent à la tête d’une meute et déjà, des idées étaient en train de naître dans son esprit. Son regard suivait attentivement les différents intervenants, écoutant, observant chaque être présent et évaluant la menace potentielle qui émanait de chacun. La seconde louve présente souhaitait particulièrement protéger sa meute, la naine qui prit ensuite la parole souhaitait demeurer neutre quoiqu’il advienne et les positions des autres dirigeants semblaient plus ou moins discutables et muées par des intérêts plus ou moins communs..

Kimaya semblait prendre une décision, lentement mais sûrement, elle se sentait rejoindre les elfes. Elle savait que ce serait le choix le plus raisonnable et qu’ils étaient certainement sur cette terre les créatures les plus pacifiques et avec lesquelles tout conflit serait évité. Cependant, sa détermination nouvelle fut soufflée comme un brasier naissant, étouffée avant même qu’elle ne sorte de sa coquille. Elle ne pouvait croire ce qu’elle venait d’entendre. Même si elle ne gardait aucun souvenir de ses premiers mois, elle savait bel et bien que son destin avait été tout tracé et dans quel état elle se serait trouvé aujourd’hui si ses parents ne s’étaient pas sacrifiés. Depuis des générations et des générations, sa famille avait été sous la domination d’autres êtres et la seule chose que la Chef de Meute ne pourrait jamais abandonner n’était autre que sa liberté d’agir.

Lutter en faveur de la paix, cette idée semblait bien belle, si on parvenait à en oublier le verbe. Lutter, se battre, en quoi cela allait-il arrêter la guerre ?  Signer ce traité signifiait-il de manière indirecte que chaque signature était un engagement auprès de l’armée elfique, une promesse de se battre contre n’importe quel ennemi de cette race, sous prétexte qu’un individu désirait attenter à la paix ?

Devant ses yeux, la louve n’avait pas l’impression que c’était la paix qui se préparait, mais plutôt une alliance naissante qui ne lui inspirait rien de bon, encore moins en sachant que des Vampires avaient signés. La louve regarda l’elfe venir vers elle, hésitant devant ce choix comme jamais. Ô combien elle regrettait le départ si furtif et lâche de Sebastian et combien elle maudissait Enyelle Tamaraëh d’avoir réussi à la convaincre dans cette folie et combien elle détestait la décision qu’elle venait de prendre. Avant même que le soldat ne parvienne à sa hauteur, elle refusa lentement qu’il fasse un pas de plus.

«  Je suis désolée mais ne peux signer un tel traité. Je n’ai rien contre la paix, bien au contraire, mais jamais je ne poserai ma signature sur un tel document, prêtant silencieusement et par la même occasion, allégeance à votre peuple Dame Niodë. Vous pouvez, tous autant que vous êtes, être certains que ma meute ne sera en aucun cas un obstacle au retour de cette paix que nous espérons tous, mais je ne peux me permettre de vous faire plus de promesse. »

Les choses commençaient à sortir peu à peu et Kimaya ne souhaitait nullement s’arrêter là. Elle voulait que les choses soient claires et peu lui importait qu’elle soit la seule à montrer son désaccord, même si elle mesurait pleinement la portée de son acte car en poursuivant sur cette voie, elle risquait purement simplement de condamner sa meute. Pourtant, elle ne souhaitait guère s’arrêter là et elle poursuivit calmement, exposant son point de vue jusqu’au bout.

«  Vous prétendez, Impératrice, que signer ce traité garantirait qu’il n’y aurait plus aucune attaque injustifiée, mais quelle est la limite du terme justifié pour vous ? Comment pouvez-vous être sûre et certaine qu’aucune rancœur, qu’aucune querelle que l’on pense enterrée ne pèse dans la balance ? Comment pouvez-vous garantir tout simplement d’être juste et surtout, impartiale ? Personnellement, je refuse de m’engager là-dedans, je ne peux signer ce traité tant que tous ces points ne seront pas éclaircis, et tant qu’il n’y aura pas de garantie d’équité et d’impartialité dans le jugement. Tant qu'aucune solution ne sera prise par rapport à cela,je ne peux m'engager, pas sans ... sans l'assurance qu'un groupe comportant une personne issue de chaque race puisse se réunir comme nous le faisons ce soir pour discuter des éventuelles menaces et par conséquent de l'utilité d'entrer ou non en guerre contre un peuple.  »

La tête haute, la louve regarda tour à tour les dirigeants, consciente qu’elle venait de se mettre dans une position particulièrement instable et dangereuse, mais pour la liberté des siens, elle était prête à tout.

Spoiler:
 
B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armistice ?   Mar 15 Oct 2013 - 19:58

Les choses commencent à se mettre doucement en place. Aucune personnes n'étaient contre la paix, ou bien il fallait être stupide ou pire être doté d'une intelligence supérieure. De nouveau, la prêtresse prit les rennes de la conversation en expliquant encore que les guerres n'étaient pas bien, que cela faisait mal à Ephaelya ect … Cependant, Valarhän attendait quelque chose de plus concret que ces paroles mielleuses. Il regarda l'elfe se tourner vers un arbre quelconque et lui adresser un sourire. Le général ne pouvait s'empêcher de rouler des yeux discrètement et de garder pour lui un long soupir. Décidément, il ne comprendra jamais les elfes et leurs manières envers la nature.

Un garde s'avança et tendit un coussin avec dessus un parchemin, sans doute le traité de paix. Valahrän n'était pas contre de le signer, bien au contraire. Mais, un mot resta dans son esprit et le tourmenta pendant que Fáliadëa parla. Lutter pour avoir la paix, il ne comprenait pas là où elle voulait en venir. Souhaite-elle dans ce cas là, une alliance ?

Cela allait changer la donne de beaucoup de chose, d’énormément de chose. Il regarda le papier filer entre les doigts de l'impératrice qu'elle signe sans poser de question. C'était une évidence, vu la tournure que cela prenait entre le peuple Elfique et le peuple Vampirique. Discrètement, il regarda Emerence en essayant de deviner ce qu'elle avait en tête, ce caractère avenant n'était pas normal, cela ne lui allait pas. Elle devait cacher quelque chose pour que ce copinage lui apporte un quelconque intérêt. Le premier os arriva vite, et avant lui. La lycanne de la meute d'Hulre-vent protesta contre ce traité qui allait à l'encontre de la liberté de sa meute.

Ainsi, il avait bien compris les dires de la Prêtresse et qu'il n'était pas le seul à pensé ainsi. Elle termine a la parole après une explication précise et incisive. Valarhän prit alors la parole d'un air sûr de lui et d'un sérieux à tout épreuve.


«-N'est-ce pas un peu tôt pour parler de lutter ensemble pour la paix ? Nous sommes ici pour justement éviter de lutter, d'être en conflit … Nous souhaitons tous la paix, cela est évident. Je pense que cela devient excessif de vouloir la paix par la guerre …»

Il pointa du doigt le traité qui était en suspend le temps que la situation reste opaque.

«-Je n'ai rien contre la paix, je tiens à le redire pour que les choses soient claires, cependant, avoir une armée unie … A quoi cela nous servirait-elle ? Quelles sont les conditions ? Tant que les choses ne seront pas claires, je ne pourrais pas signer à tel traité.»

Il se remit droit sur la chaise où il était assis. Les choses commençaient à devenir intéressant et il avait hâte de voir comment cela allait évoluer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Ven 25 Oct 2013 - 20:57




" L'attente est en proportion du bonheur qu'elle prépare. "

La nuit avançait doucement mais sûrement, la lune baignant la petite assemblée dans une clarté blanche qui en devenait presque éblouissante. Les discussions étaient lancées et les arguments s’élançaient de chaque côté. Pour le moment, tout le monde semblait prêt à débattre sur cet armistice et la plupart des dirigeants présents paraissaient en accord avec cette idée de paix durable. Mais cela était-il réellement possible ? Pouvions-nous dire un jour « il n’y aura plus de guerre » pour que tout cela cesse. L’humanité avait toujours été ainsi. Les mécontentements et les désaccords avaient toujours fait partie intégrante de la vie et cela ne s’arrêterait certainement jamais car là était l’essence-même de l’humanité, les émotions et les sentiments qu’elle ressentait. C’était eux qui dictaient tous les actes et gestes des personnes sur cette terre…

Les nains venaient à leur tour d’exprimer leur avis et de donner leur position. Une fois de plus, le peuple souterrain préférait rester terré et ne se prononçait pas, préférant la neutralité à l’importance du choix. Après tout, personne ne savait ce qu’il adviendrait après cette nuit. Si les dieux semblaient les surveiller par la présence de la lune, ils attendaient certainement eux aussi, impatients de voir la suite des évènements. Le tour du cercle venait de se terminer sur les paroles de la naine qui représentait son peuple. Il fallait maintenant décider si les peuples s’entretuaient ou établissait une situation de paix.

La Grande Prêtresse se leva de nouveau face à l’assemblée, reprenant la parole d’une voix douce et mélodieuse, ses mots semblant hypnotiser toutes les personnes présentes l’espace d’un instant. Une fois de plus, celle-ci parla de la paix que les dirigeants devaient mettre en place, des guerres inutiles et bien d’autre chose. Le monde dans lequel ils vivaient n’avait pas repris toutes ses forces et calmer le jeu l’histoire de quelques années l’aiderait certainement. Il y eut ensuite quelques minutes de silence où l’on voyait bien le regard de l’elfe se perdre dans la noirceur de la nuit. Un de ses gardes s’approcha enfin d’elle, lui tendant un rouleau de parchemin. La prêtresse expliqua que sur ce simple bout de papier se trouvait le traité, sur ce simple bout de papier se trouvait le salut de tous les peuples.  Les elfes n’hésiteraient pas à tout faire pour avoir la paix, même s’il fallait se battre…

Ce fut au tour de l’Impératrice de faire son discours. Elle s’engagea, elle et son peuple à défendre cette paix et à tout faire pour l’avoir, signant le parchemin après la grande prêtresse. Et ce fut ensuite à Kimaya de signer ce traité. Pourtant, Elënna sentait que tout n’allait pas se passer comme prévu. Elle connaissait peu l’autre chef de meute mais assez pour savoir que ce ne serait pas aussi facile. Kim refusa le papier et la plume tendue, prenant la parole et exprimant son avis. Elle n’allait donc pas signer et déballa tous ses arguments. D’ailleurs elle parvint à convaincre la chef de Sang-Chaud qui allait certainement se ranger de son côté. Puis elle ne fut pas la seule. Lorsque ce fut le tour du Général des humains, il reprit les propos de Kimaya et se rassit, souhaitant une discussion plus poussée sur les conditions de ce traité. La jeune femme aux cheveux couleurs de la neige, ne prit même pas la peine de se lever lorsque vint son tour, hochant seulement de la tête.

" Au risque de me contredire, Kimaya et le Général ont su me convaincre pour le moment.  Il faut que nous voyons avec plus de précisions les conditions de cet armistice… "

Résumé:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Mer 6 Nov 2013 - 16:39




" Le désaccord pourrait être le chemin le plus court entre deux opinions.... "

La lune brillait toujours haut dans le ciel, éclairant la petite assemblée et continuant son chemin sans pour autant lâcher du regard le petit groupe réuni. Toutes les races étaient présentes et tout cela pour le bien du monde d’Ephaëlya, enfin, c’est ce qui se disait. Kiaya n’était pas réellement persuadé que tout ceci soit vraiment possible. Après tout, le mal et le bien faisait partis de ce monde, la guerre et la paix. De plus, ce n’était pas comme si elle aimait se battre. Enfin si, c’était exactement cela. Il y aurait toujours les gobelins pour servir de défouloir mais s’il y avait des guerres entre les races, c’était pour de bonnes raisons et la naine ferait tout pour défendre son peuple si elle le devait, paix ou non. Pour la survie des siens, elle était prête, à elle toute seule, à remettre en cause ce monde niais que les autres races voulaient mettre en place. A cette pensée, le petit bout de femme se demanda si Orick avait eu raison de l’envoyer elle pour représenter le Grand Molgor. Elle avait des avis personnels et le dirigeant nain ne les partageait certainement pas.

D’ailleurs, c’est ce qui poussa le caractère fort de la naine à se mettre au repos durant les quelques instants qui suivirent. Les discussions continuaient doucement jusqu’à ce qu’une des sauvages prenne la parole et remette tous les arguments dits auparavant en doute. Un sourire se dessina sur le visage de Kiaya. Elle avait du culot celle qui avait un prénom ressemblant au sien, elle ne pouvait que l’apprécier. Si l’elfe et le cadavre étaient d’accord, voilà que les loups et l’homme émettaient quelques réticences. Mais l’échange restait calme, parlant chacun leur tour jusqu’à ce que ce soit celui de la guerrière au marteau de pierre noire. Assise sur sa chaise, elle afficha un regard neutre, remuant doucement la main pour dire qu’elle et son peuple étaient toujours neutres et qu’elle attendait la suite des événements, n'ayant rien à ajouter…

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fáliadëa Niodë
Grande prêtresse & Fondatrice des Orateurs du Sanctuaire aux Lucioles
avatar

Messages : 190
Métier : Grande Prêtresse
Age du personnage : 555
Alignement : Loyal - Bon
En couple avec : Evanya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Sam 9 Nov 2013 - 17:03

La discussion tournait en rond, personne ne semblait décidé à vouloir instaurer la paix, tout du moins entre les peuples elfiques et lycans. Levant un regard toujours aussi doux vers les personnes présentes autour de la table, la grande prêtresse tourna les yeux vers l'un de ses garde qui gardait sur elle un regard anxieu. L'issue de cette réunion ne semblait plus du tout gagné et c'est d'un ton calme et toujours aussi assuré qu'elle reprit la parole.

- Il me semble que les idées elfiques soient claires. Nous, les elfes, sommes prêt à donner notre parole aux autres peuples que nous ne montrerons plus jamais aucune violence à leur égard. L'idée d'une armée unie ne semble pas vous convenir, alors pourquoi ne pas juste promettre de par cette signature que nous cohabiterons désormais sans la moindre violence ? Chacun d'entre vous a sans doute vu de ses propres yeux les ravages de la guerre. Il est désormais tant que tout cela cesse. Notre monde nous est déjà suffisamment hostile pour que nous perdions notre temps à combattre vainement entre nous. Au nom du peuple elfique, je m'engage personnellement, moi Fàliadëa Niodë à cesser le feu à l'égard de tous les peuples, présents autour de cette table. Le monde est remplis de créatures qui nous poserons problème si nous continuons de nous focaliser sur cette guerre sans intérêt. Nous avons perdu des frères, des amis, en leur mémoire, cessons cette violence qui n'a pas de sens.. Cessons de ravager ces terres qui nous accueillent.. Rien ne sert de se battre, quand nous pouvons l'éviter.

La grande prêtresse semblait souffrir de toutes ces vies gaspillées sans raison. Levant un regard empreint de tristesse vers les membres du conseil les plus réticents, elle se leva et laissa ses mains posées à même la table. Il était temps de se décider, les armées, épuisées et à bout de forces, ne tiendraient sans doute pas une seconde attaque. Que ce soit du côté lycan, comme du côté elfique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Jeu 14 Nov 2013 - 16:22



Emerence écoutait silencieusement les différents arguments mis en avant par les dirigeants. Encore et toujours des excuses pour éviter de se positionner. Il était évident, qu’ils devaient avoir tous de très bonne raison pour éviter une paix apparemment souhaiter qu’en apparence, mais l’impératrice, elle savait parfaitement que toutes phrases prononcés n’étaient qu’un alignement d’excuse pour se protéger de la peur. La buveuse d’hémoglobine peinait à garder son calme devant autant d’hypocrisie. Ses prunelles commençaient à briller d’une intensité différente alors que ses longs doigts fins enroulaient le tissu de sa robe, signe de sa nervosité grandissante. Suivant du regard le parchemin qui essuyait les refus, la nocturne tentait de garder le silence mais surtout de rester discrète, inutile de montrer un tempérament fort devant autant de dirigeants, il était plus prudent de paraître calme et réfléchi.

L’impératrice commençait à se demander si sa présence était encore obligatoire, après tout elle avait signé le document et rien ne la retenait davantage ici. De plus, la lassitude vis-à-vis des autres dirigeants commençait à la gagner, soit il lui paraissait faible et inintéressant soit dénué de bon sens et d’intelligence, seul la grande prêtresse avait encore un peu de valeur dans les yeux rouges de la buveuse d’hémoglobine. Laissant échapper un soupire à peine audible d’entre ses lèvres, la sang-froid se contenta d’observer l’elfe qui semblait elle aussi particulièrement fragile sur le moment, ce qui était compréhensible, elle prenait de son temps pour réunir tous les peuples pour voir ses crétins chercher des excuses en débâtant sur de vulgaire mot, jouant sur des expressions mal interprété.

Lasse, la grande prêtresse finit par reprendre la parole se voulant plus net dans ses propos ce qui ne semblait pas particulièrement atteindre les connections synaptiques des lâches présents autour de cette table. Emerence semblait elle aussi atteindre le maximum de sa patience, qui était connu d’être très faible. Hésitante, la créature de la nuit se demandait si il était judicieux de prendre la parole, après tout elle avait effectué sa part du contrat, signer et donner sa parole afin d’éviter une nouvelle guerre, elle n’avait rien de plus à faire. Visiblement les autres peuples préféraient s’entretuer, utiliser leurs énergies pour rien, au lieu de se préparer à affronter une force beaucoup plus puissante qu’elles-mêmes. Au fond, cela ne pouvait que faire l’affaire de la nocturne qui voyait dans ces conditions de belles opportunités à prendre par la suite. Esquissant un sourire à peine visible, l’impératrice s’imaginait déjà retrouver la pleine puissance des vampires et imposer une supériorité bien mérité, mais il fallait pour l’instant rester sur terres et agir comme elle l’avait toujours fais, paraître sereine et digne de confiance.
Entrouvrant la bouche, un léger filet d’air s’en échappa avant de faire entendre une voix un peu plus calme.


- « Je pense qu’il faut arrêter de perdre notre temps, en tout cas moi je n’en ai pas à perdre. Dame Fáliadëa Niodë, vous avez mon respect et mon soutien ainsi que mon aide en cas de nécessité. Je me suis engagée vis-à-vis de vous et des signataires de cette paix de ne pas attaquer leurs peuples, parole que je tiendrais. Pour les autres peuples refusant de signer, je n’ai pas d’engagement à tenir et je trouve dommage que certains puissent préférer s’entretuer ou s’imaginer divers embuscades ou fourberie au lieu de se concentrer ensemble sur un ennemi beaucoup plus dangereux. Que ferez-vous quand la magie reprendra complètement place parmi nous ? Que ferez-vous quand les divinités reviendront pour nous faire payer notre manque de communication ? Vous serrez seul, dispersé et il sera trop tard pour revenir en arrière. Ce n’est plus les autres peuples la menace, mais la présence de cette aura magique et les créatures qui sont en bien des choses supérieurs à nous. Si vous tenez autant à votre peuple que ce que vous dites, il est temps d’agir en tant que représentant et d’assumer votre rang, sauf si ce ne sont que de belles paroles. Il faut prendre les bonnes décisions. »

Terminant sa phrase, Emerence laissa sa langue claquer contre son palais, réflexe qu’elle avait adopté involontairement à chaque fois qu’une situation la contrarié. L’impératrice se redressait, cherchant du regard dans les ombres sombres de la forêt la présence de ses gardes, elle n’avait pas dans l’idée de rester encore durant des heures à débattre avec des personnes qu’elle jugeait à présent indigne de leurs rangs. Après plusieurs minutes de recherche elle finit par adresser un regard à la grande prêtresse lui adressant un signe de tête respectueux afin de lui faire comprendre qu’elle allait bientôt disposer.

Spoiler:
 


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Ven 22 Nov 2013 - 13:54

Les dirigeants



Beaucoup de personnes avaient suivies la louve et pourtant, la représentante des elfes et des vampires ne semblaient pas être plus inquiètes que cela. La louve n’avait pas confiance en ces deux femmes et cette alliance ne lui inspirait rien de bon.

«  Pouvez-vous m’expliquer mes dames, pourquoi personne à part vous deux ne souhaite signer ? Pourquoi vous êtes les deux seules représentantes à vous engager tête baissée dans ce traité ? Je veux bien croire que la paix vous motive, mais à ce point-là, je ne peux le comprendre. »

Elle regarde les autres représentants qui n’avaient, tout comme elle, pas encore signé le traité. Elle cherchait à comprendre ce qui se passait, pourquoi ces deux femmes se servaient de la menace des dieux, de la magie et de tout ce qui pouvait détruire leur monde pour forcer les représentants à marcher dans une seule et même direction. Elle ne parvenait pas à les comprendre été ne parvenait pas à imaginer que seule la volonté d’être en paix pouvait les motiver ainsi. Elle se doutait qu’il y avait quelque chose derrière cela, elle ne savait pas quoi, mais ce n’était pas clair pour elle. Elle sentait de plus, une certaine tension qui naissait dans le cœur d’une certaine personne.

«  Vous ne prenez pas en compte nos demandes, vous les éludez et nous traitez comme des louveteaux. Nous volons plus de précisions et nous ne les obtenons pas, comprenez par la suite que je ne souhaite pas faire partie de ce traité et que ma meute restera neutre. Je n’ai pas besoin d’un texte pour le prouver. »

Sa décision était prise, la louve ne signerait pas ce traité et peu lui importait si elle était la seule dans ce cas. Elle venait peut-être de condamner son peuple mais elle espérait qu’ils la comprendraient. Elle n’avait pas besoin de signer ce traité pour faire des alliances, elle n’avait pas besoin de cela pour garantir la paix sur son territoire. Contrairement à tous, elle ne s’était pas mêlée de ce qui ne la concernait pas, elle n’avait pas pris part à cette guerre qui avait opposé aux origines les Croc-Noirs aux Elfes, alors qu’elle faisait partie de ceux qui avaient le plus de raisons de leur en vouloir suite à ce qui lui était arrivé. Tous s’en étaient mêlés et les conséquences, tout le monde les connaissait.

«  Je ne signerai pas ce traité. Si vous souhaitez vous venger et faire jouer vos alliances envers mon peuple, et bien allez-y. Je resterai pour ma part fidèle à mes convictions et je sais que oh grand jamais je ne me mêlerai de ce qui ne me concerne pas, contrairement à certains d’entre vous. »

Par ces mots, elle désignait ouvertement les personnes qui s’étaient mêlées de la guerre alors qu’elles n’étaient pas concernées. S’il y avait eu autant de morts, il ne fallait pas se demander pourquoi.

Spoiler:
 
B-NET
[/quote]

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥️P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Armistice ?   Jeu 2 Jan 2014 - 17:19

C'était étrange, les paroles d'Emerence sonnaient étrangement dans l'esprit du général. Il ne comprenait pas d'où venait cette véhémence concernant notre refus ni ce léche-bottisme aiguë dont souffrait la vampire envers l'elfe. Bien qu'à l'évidence, cela dépassait son entendement, il trouvait cela des plus intéressant. La paix ou la guerre, c'est tout ce que le général entendait de la part de l'impératrice.

Par ailleurs, il remarque que la prêtresse revient sur la teneur du parchemin qui semblait bien plus raisonnable compte tenu des événements. Mais la représentante de la meute d'hurle-vent ne l'entendait pas de cette oreille et demande plus d'explication  ce qui était sans doute, necessaire avant de signer ce traiter. Mais lui aussi devait défendre ses idées de la paix qu'il imaginait. Juste après la louve, il reprend la parole pour bien expliquer le comment du pourquoi.

«-Une alliance ne peut pas avoir lieu actuellement, nous sortons d'une période de crise. Les bases sont beaucoup trop instables pour que nos races puissent marcher mains dans la mains …. Même si on demande aux soldats d'arrêter le combat, l'animosité sera toujours omniprésente … Une alliance, c'est des peuples qui se font mutuellement confiance et en ce jour, ce n'est pas le cas, ne nous voilons pas la face … Cependant, ce n'est pas impossible.»

Le ton avait changé, il souriait enfin. Il n'était évidement pas hostile à l'idée d'une alliance, bien au contraire, cela serait profitable pour tout le monde. Il allait devoir expliquer à tout le monde ce qu'il voulait et ce qui devait être fait.

«-Dame Niodë, le peuple elfique ne comprendrait pas une alliance avec un peuple qui les a fait souffrir , la perte d'un ami, d'une famille … Les stigmates de la guerre sont encore voyante … Pansons les blessures et reconstruisons les maisons qui ont été détruite pour que le futur nous mène vers votre idéal …»

Il se mit alors à rire lorsqu'une pensée lui vint comme une fulgurance puis il regarda l'assemblé majoritairement féminin.

«-Cela peut vous paraître bien étrange pour un humain de vous dire cela … Prenons notre temps avant de décider de l'avenir d'Ephaelya qui ne doit pas être pris à la légère.»
Revenir en haut Aller en bas
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Lun 10 Fév 2014 - 18:53




" Personne ne veut accorder aux autres le droit de se tromper. "

L’esprit de la jeune femme était maintenant embrumé par les différents avis des autres dirigeants. Entre voix mielleuses et avis divergents, Elënna fronçait les sourcils, ne sachant finalement pas où elle devait se positionner. Si elle était ici, c’était pour assurer la sécurité et la survie de sa meute. Cela pourrait peut-être paraître égoïste mais le devenir des autres lui importaient peu. Pour sa famille, elle aurait sacrifié tout un peuple. Mais elle n’était pas comme cela et savait que durant son existence, elle aurait des choix et des décisions difficiles à prendre. Si la paix venait à revenir sur les terres ephaëlyennes, elle en serait ravie, pour les Sang-Chauds mais aussi pour les autres meutes et races. Malheureusement, toutes les meutes n’étaient pas ici pour soumettre leurs avis et suivre le déroulement de ce débat pour finir par en écouter le jugement final. Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elles ne se mettent pas en travers de choix qui serait fait par les hautes têtes présentes.

Le temps semblait s’être arrêté et la lune dans le ciel ne bougeait plus, surveillant de près les propos des dirigeants, comme guidée par les dieux et déesses qui gardaient à tout jamais un œil sur leurs enfants mortels. Et alors quoi ? Si les entités estimaient que la finalité de cette assemblée ne leur plaisait pas, que feraient-ils ? Déclencheraient-ils à nouveau une catastrophe ? Un grand froid ? Des dragons ou même le retour des Titans ? Cette idée fit frissonner Elënna qui se concentra de nouveau sur les propos de ses collègues.

Finalement, tout ce que voulait la Grande Prêtresse elfique, c’était que les effusions de sang cessent. Dans sa voix, toute la tristesse des mondes semblait peser sur ses frêles épaules alors qu’elle parlait de ces vies gâchées, de ces vies ravagées, de ces vies à jamais anéanties. Pourtant, la meute de Sang-Chaud ne s’était jamais sentie concernée par tout cela. Elle assistait aux massacres, aux champs de bataille mais jamais la chef avait déclaré qu’ils étaient aux côtés des elfes ou des loups de Drack ou Croc-Noir. C’était bel et bien une guerre entre ces deux meutes et les armées elfiques. L’Impérative, elle, ne fit pas de vieux os, signifiant une fois de plus son soutien à la Grande Prêtresse. Kimaya, qu’Elen considérait comme une connaissance amicale, semblait toujours aussi réticente mais si l’ancienne elfe approuvait les propos de quelqu’un, c’était ceux du Général d’Oryenna qui semblait avoir la tête sur les épaules. Le petit bout de femme aux cheveux couleur neige se leva de nouveau, prenant la parole à son tour.

" Quoiqu’il en soit, ma meute n’a jamais eu affaire avec cette guerre. Je comprends bien que vous vouliez signer cet armistice Dame Niodë car votre peuple a souffert ainsi que certaines meutes lycannes mais jamais la mienne n’a été mise dans cette histoire. Je soutiendrai votre vœu de paix entre nos deux races mais j’estime à n’avoir à signer aucun parchemin étant donné que cette bataille ne m’a pas concerné. "

Elënna se rassit, soupirant doucement.

" Ne croyez pas que je reste indifférente à toutes ces morts inutiles mais je préfère garder tout-de-même un certain recule. Vous avez toute ma gratitude pour vouloir rétablir l’ordre et ne serait-ce qu’un minimum d’apaisement mais je reste sur ma position actuelle. Mettez de côté toutes alliances envisagées, cessez juste les combats, ce sera un bon départ pour ma part. Je pense que nous pouvons tous nous mettre d'accord sur la fin de cette guerre. Le Général a raison, commençons par rétablir la tranquillité et le calme au sein de nos peuple avant de vouloir offrir à ce monde une paix qu’il n’est certainement pas prêt à recevoir. "

Résumé:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Armistice ?   Lun 10 Fév 2014 - 19:26




" La fin du discours importe plus que le commencement... "

Assise sur sa chaise, Kiaya laissait ses jambes se balancer au rythme d’une chanson naine qui lui trainait dans la tête. Ses pieds ne touchaient pas le sol et au milieu de cette assemblée, elle se sentait bien trop différente. Une grimace se dessina sur son visage, elle était bien loin de ses terres rocheuses qui lui tenaient tant à cœur. Dans son esprit, la naine entendait le bruit des pioches sur les minerais et les rires rauques de ses confères, les bruits des choppes de bières glissant sur le comptoir et les histoires et légendes racontées par les anciens. Morwën, si tu savais combien elle pouvait haïr Orick Marteaufoudre, lui qui l’avait envoyé dans cette mascarade sans réellement lui demander son avis. Pouvait-elle refuser l’ordre d’un Thane ? Pas réellement, mais elle lui ferait payer, qu’il se cache sous terre ce nain de pacotille ! Après ce pseudo-armistice, Kiaya rentrerait à Kazad Duraz et trouverait ce traître. Dire qu’elle avait osé l’apprécier, lui si connu par rapport à son histoire et celle de sa famille.

Relevant son regard qu’elle avait posé sur ses bottes, la dernière des Grundazan dut tout-de-même s’intéresser aux discussions qui faisaient fureur autour d’elle. Dans les propos des dirigeants, elle pouvait bien sentir une certaine exaspération chez certains, une incompréhension, un doute chez d’autres. Que les autres races étaient compliquées. Les nains réglaient les problèmes à coup de marteau sur la tête mais à priori, là était le souci de ce débat : la violence dont ils ne voulaient plus. Finalement, la naine était assez d’accord avec cela. S’il n’y avait pas de raison de se battre encore, pourquoi n’arrêtaient-ils pas ? Mais finalement encore, elle s’en fichait un peu. Elle était ici pour faire un rapport au Grand Molgor, point. D’ailleurs, son avis importait peu, elle n’était pas dirigeante mais elle connaissait les positions de son chef, c’est cela qui l’avait mené à se trouver ici parmi tous ses êtres bien trop grands pour que leur cerveau dirige chaque partie de leur corps.

Tout semblait enfin se mettre en place et maintenant que la guerrière n’avait plus rien à dire, elle ne voyait pas pourquoi elle devait rester. Du coin de l’œil, Kiaya capta le regard de ses gardes, leur faisant un petit signe de tête pour leur signaler que le départ était proche. Son tour vint enfin et la petite femme bondit de sa chaise, glissant son marteau de guerre sur son épaule.

" Quant à moi, je n’ai plus rien à dire. J’ai exposé les positions du Grand Molgor et je ne pourrais parler plus pour lui. J’ai rapporté ses propos, ma mission ici est terminée. De ce fait, je m’en vais et dirais à mon chef que vous lui enverrez une missive pour lui signaler la finalité de cette assemblée. Merci de m’avoir accueilli parmi vous et que le sort vous soit favorable. "

La guerrière fit un simple signe de tête pour saluer les dirigeants, ses tresses et pierres se secouant doucement avant qu’elle pivote et rejoigne sa troupe. Elle reprenait la route pour Angaïla, pas question d’établir un camp. Plus vite ils seraient rentrés, mieux cela serait…

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Armistice ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Armistice ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Armistice de V. - Affabulatrice
» Armistice ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Evanya - Contrée des Elfes :: • Plaine infinie d'Evanya • :: Statue des combattants-