Partagez | 
 

 Un réveil difficile [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un réveil difficile [Terminé]   Mar 25 Juin 2013 - 18:18



Ça restera comme une lumière, qui m'tiendra chaud dans mes les temps froids,
un petit feu de toi, qui s'éteint pas.




Les rêves sont la source d’un bonheur, d’un imaginaire, d’une envie ou d’une crainte sans limite. C’est un univers si simple à atteindre et si intense à découvrir, il suffit de fermer les yeux, de sentir son être se détendre avant de sombrer dans un coma brumeux qui n’est pas forcément agréable. Ne plus avoir d’emprise sur son corps, ne plus rien observer, ne plus entendre et puis soudains nous y sommes… Des paysages défilent dans notre esprit, des personnes, des paroles et nous ne prenons jamais conscience que nous rêvons, parfois le tout parait très vrai alors que d’autre fois le tout semble si surréaliste qu’il provoque un réveil forcé. Parfois, le méandre de notre conscience de nos pensées et plus agréable que la réalité et c’est pourquoi notre esprit s’enferme dans cette deuxième vie idyllique.

Malheureusement tout le monde n’a pas la chance d’avoir des rêves agréables et cette journée fut témoins de  cette guerre intérieure que se livrait Aurore. Passant de droite à gauche, gémissant agrippant le drap, extérieurement c’est tout ce qui devait être visible, mais si nous glissons dans sa tête afin d’y voir l’étendue du problème, il est fort possible de découvrir une réalité qui est loin d’être idyllique. Aurore courait dans cette étendue qui n’avait pas de fin, hurlant de terreur, appelant à l’aide, l’appelant lui sans jamais avoir de réponse, la terre sous ses pieds semblait l’aspirer dans les profondeurs de l’abysse afin de l'amener  dans un lieu encore différent, dans une atmosphère toujours plus lourde. Autour d’elle des voix, des visages répétaient la même phrase «  il ta abandonné, il ne reviendra pas, tu as toujours été seul cela ne changera pas… ». Hurlant une nouvelle fois, démentant la situation, l’humaine reprenait sa course folle, cherchant à sortir de ce cauchemar, puis soudain heurta une personne, roulant sur le sol du à la force l’impact, Aurore releva les yeux un sourire aux lèvres, certaine que s’était lui… Rapidement sa bouche reprit la forme d’un « o » annonçant sa déception, une femme la regardait avant de sortir de je ne sais ou un couteau annonçant qu’elle allait la tuer, que s’était l’unique solution pour le faire souffrir. Au contact de la lame sur sa peau, pénétrant au niveau de son cœur, Aurore se réveilla enfin en sueur et le visage humidifié par les larmes.

Rapidement, elle tourna la tête pour s’assurer de la présence du sang froid, cherchant son air, elle passa ses mains sur son visage, ses yeux… Avant de soupirer profondément. Un mauvais rêve, un simple mauvais rêve, angoissant à l’idée de se rendormir, sans bruit elle sortit du lit, entrouvrit les volets pour s’apercevoir que le soleil n’était pas encore couché mais qu’il n’allait plus tarder, elle referma immédiatement le tout pour protéger Adrän. Aurore récupéra ses vêtements sur la chaise, poussa la porte pour sortir et s’habilla dans le couloir, soulagé que personne ne sortent à ce moment. Les yeux encore rougit par les larmes, elle descendit chancelante les marches unes à unes. L’aubergiste persuadé qu’elle allait tomber en bas des escaliers, se précipita pour l’aider, mais de mauvaise humeur Aurore le repoussa réclamant une infusion. Il s’excusa avant d’obéir immédiatement, la jeune femme prit place au comptoir, tirant dans un raffut inimaginable la chaise sur le bois.  S’installant en frissonnant au contact de la fraicheur du siège, elle soupira une nouvelle fois tout en se frottant les yeux. Elle ne remarqua que trop tard, le regard choqué de son ami sur son cou, passant une main sur la morsure, elle sursauta avant de détacher ses cheveux pour la refroidir, relevant le regard vers Nathan afin de s’assurer que le jeune homme n’avait rien vu, mais sa nouvelle maladresse cette fois n’était pas rattrapable. Tous deux se regardèrent un long moment, sans aucune parole, se scrutant, s’analysant, ni l’un ni l’autre ne souhaitait aborder le sujet, pour dire quoi ? Qu’elle était avec un vampire, qu’elle n’écoutait définitivement rien et qu’en plus elle avait l’idée de rejoindre le peuple de la nuit… Non soyons réaliste, le silence était la meilleur option.


Déposant l’infusion devant la jeune femme, le regard de l’humain en disait long, elle allait passer un mauvais moment. Il se pinça plusieurs fois la lèvre signe de sa nervosité, avant de jouer des doigts sur ce qui lui servait de comptoir. Aurore détourna les yeux, honteuse, elle savait déjà ce qu’il allait lui dire, le moment était inévitable. En très peu de temps, la claque verbale arriva et d’une voix emplit de déception le jeune homme brisa le silence :

- «  Tu peux me dire ce que tu fais ? Tu quittes la ville avec un type, un vampire c’est ça ? Je ne suis pas stupide. Tu peux m’expliquer ce qui te passe par la tête ? C’est quoi l’intérêt tu sers de garde mangé sur patte ? Pratique à transporter. La mort de ta mère ne ta pas suffisamment attristé, elle est morte chez eux, dans leurs territoires tu n’as pas suffisamment souffert ? Il ne manquerait plus que tu me dises que tu vas là-bas. Et puis tu as vu ta tête, t’as intérêt de prendre des forces.  »

Devant la mine d’Aurore se décomposant il préféra s’arrêter avant de bafouiller des excuses non sincères. Il était inquiet, ses émotions étaient particulièrement présente autour d’eux, Aurore grimaça, il était la dernière « famille » qui lui restait. A quoi s’attendait-elle en revenant aussi après des cycles d’absences pour  lui dire qu’elle partait découvrir le monde avec un homme –qu’il vient de découvrir être un vampire-, en temps normal elle lui aurait tenu tête, lui annonçant qu’elle faisait ce qu’elle voulait de sa vie. Mais pas avec lui, pas dans ces circonstances, s’était peut-être les derniers moments, la dernière fois qu’elle le voyait….

- «  Arrête  de crier tu vas réveiller tout tes clients, écoute je sais ce que je fais, arrête de t’inquiéter pour moi. Tu es cruel, apprends déjà à le connaitre avant de laisser tes préjugés prendre le dessus. C’est quelqu’un de bien et oui je vais partir avec lui et oui c’est pour Màvreah. Ma tête c’est parce que j’ai mal dormis rien de plus, et la prochaine fois que tu me dis que je suis un garde-manger sur patte je te fais bouffer le comptoir ok ? »

Le jeune homme laissa échapper un « hum » contrarié, il était certain qu’elle allait au suicide et qu’elle gâchait sa vie. Enfin il faut dire qu’il l’aurait bien vu marier avec lui des beaux enfants, lui poursuivant la gestion de l’établissement et elle serveuse à ses côtés. Cette fois cet espoir tombé définitivement en ruine et à cause d’un vampire en plus. Voulant apaiser les choses, Aurore lui laissa quelque instant, histoire qu’il comprenne bien la situation. Elle porta l’infusion à ses lèvres, avant de lui offrir un sourire et de lui donner une réponse rassurante – mais fausse-, elle ne fit malheureusement pas attention à ce qui se passait autour d’eux et donc si une oreille les écoutaient ou non :

- «  Eh, ce n’est pas comme-ci j’allais devenir une vampire, une buveuse de sang affreuse et blafarde. Tu me connais, faut pas pousser non plus. Je ne suis pas folle à ce point, je passerais encore te voir. T’inquiète pas je te pro*elle eut du mal à finir sa phrase, mais elle avait conscience que le mensonge était une étape obligatoire* je te promets que l’idée ne m’effleure pas l’esprit et que ça ne se produira jamais ! »

Pour elle l’idée était simple, lui faire croire après sa transformation qu’elle était morte dans un malheureux accident. La dernière image qu’il aurait eu d’elle, était celle-ci une Aurore rayonnante et amoureuse –d’un vampire oui- mais qui n’avait jamais perdu la raison. Le soleil s’était couché depuis un moment et terminant son infusion elle se retourna pour monter, réveiller le vampire…. Vampire qui se dressait déjà en bas des escaliers…. Elle  sursauta et laissa tomber son bock sur le sol en observant le sang-froid, avait-il entendu sa dernière phrase ? Le regard vibrant de crainte qu’il s’y méprenne, elle attendit une réaction, elle devait lui expliquer et discrètement qu’elle n’avait dit ça qu’uniquement dans le but de rassurer son ami –en lui mentant oui, mais s’était mieux ainsi-…. Ses lèvres s’entrouvrirent laissant à peine entendre un «  Adrän… »



Dernière édition par Aurore Badry le Mer 3 Juil 2013 - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Mer 26 Juin 2013 - 5:10

Est-ce qu'un vampire peut rêver, voilà une des question que je me posais avant ma transformation. Rêver, j'adorais ça, ce sentiment que rien n'est réel sans en prendre conscience. Paysage coloré, rencontre étrange. Les souvenir se mélangent pour former une tableau des plus énigmatiques. Depuis que je suis un sang-froid, comme Aurore aime m'appeler, mes rêves deviennent des cauchemars où je revois Oneria dans un décor en feu. Est-ce une illusion de mon imaginaire, ou était-ce réellement elle ? Je ne serais le dire. Et cette nuit n'est pas une exception, je la vois parfaitement, alors que nous étions entouré par les flammes, mais avant qu'elle ne m'adresse la parole comme à chaque fois, je rentre en contact avec le sol de la chambre. Mon crane a frappé sec avec les planches en bois. Je frotte ardemment l'arrière de ma tête en me demandant ce qu'il venait de se passer.

Un coup d’œil sur le lit et je comprends immédiatement le comment du pourquoi. Je fus éjecté sans concession du pageot. Aurore avait l'habitude de remuer pendant son sommeil, en émettant quelques bruits tel que des «Hum» qui en disaient long sur l'état de ses rêves. Je pouvais aisément en déduire qu'elle avait le sommeil agité. Je ne lui en voulais pas, mais le sommeil me regagne rapidement, le soleil devait être encore haut dans le ciel. Je rampe jusqu'au lit puis m'y glisse tel un serpent sans bruit, sans geste brusque. Je tente de remettre Aurore droite et de la garder contre moi, serrant sa main dans la mienne, j’espérais que mon rapprochement lui ferrait du bien. Après cela, je retombe dans ma léthargie diurne.

Plus rien n'arrivait à me réveiller, pas même Aurore qui s'était en allée. Mais il fallait bien que je rouvre les yeux, la nuit était tombée, il était temps pour moi de me libérer de ma torpeur. La jeune femme n'était déjà plus là. En bas, probablement en train de converser avec son ami.

Je m'étire, prenant toute la place possible dans le lit puis je m'habille enfin. Mes vêtements m'avaient horriblement manqué. Sans conteste, j'étais mieux ainsi bien que je n'étais que très peu pudique. Je commence à aller dans le couloir en fermant la porte, laissant mes autres affaires, je ne  sais pas combien de temps nous allions rester, je laisse cette décision à Aurore, lorsqu'elle sera prête pour partir.

Au moment où j'allais poser un pied sur l'escalier, je perçois la discussion des deux amis, et elle avait l'air houleuse. J'arrive lorsque son ami parlais de moi, ainsi, il comprit que j'étais un vampire, sans doute par le biais de la morsure laissée par mes canines. Aurore n'a pas eu l'esprit de la caché. Je soupire en espérant que ce n'était pas grave, mais, ce n'était pas le cas.

Il fallait croire que j'étais vil et qu'elle n'était qu'un garde mangé sur patte. A ce moment précis, j'eus l'envie de l’emplafonner sévèrement. Cependant, je pouvais le comprendre, qui irait faire confiance à un vampire ? Une créature qui se nourrit de sang, et qui vit la nuit. Juste des inconscients, et cela tombe bien, nous étions tout les deux ainsi avec Aurore. Ce qui me m'étais mal à l'aise, c'était d'écouter ainsi, tel un espion. Hier, cela ne me gênait pas, mais aujourd’hui, c'était différent.

Subir les préjugés, cela a toujours été comme ça, pas besoin d'être vampire pour être en proie aux jugements sans fondement. Mes yeux dissociés en sont la preuve, le village me prenait pour un monstre lorsque j'étais jeune. Victime de quolibet, je me suis renfermé sur moi même en croyant les autres que j'étais une abomination. Cependant, mes parents adoptifs étaient là pour moi, et heureusement, sinon j'aurais été chassé sans retenu.

J'écoute Aurore rétorqué avec violence à son ami avec une légère menace à la fin, c'était étrange, cela ne lui ressemblait aucunement d'agir ainsi. Elle avait mal dormi, et cela s'entendait. Ce n'était pas aujourd'hui qu'il fallait l'embêter. Ho que non, malheur a celui qui s'entrechoquera avec elle verbalement, et l'homme comprit alors et laissant le silence calmer les ardeurs de la jeune femme.

Je m'apprête à descendre lorsqu'Aurore rajouta quelque chose d'autre, quelques mots qui sema un chaos pas possible dans mon esprit. Elle ne souhaitait pas devenir vampire … Comment ? Est-ce que j'ai bien entendu ? Ce n'était pas possible, je ne pouvais pas y croire.

Et c'est ce qui se passa, je ne l'ai tout simplement pas cru. Je connaissais Aurore sur le bout de mes doigts, je savais pertinemment que c'était faux. La jeune femme est bienveillante, un peu trop d'ailleurs. Elle irait jusqu'à mentir pour rassurer son ami, c'est bien son genre. En revanche, il ne fallait pas me la faire à moi, j'étais peut-être crédule, mais pas à ce point là. J'eus un léger sourire lorsque mon esprit se remet en place puis je descends enfin les escalier pour me montrer au grand jour.

La jeune femme parut surprise au premier lieu, son verre tombât sur le sol, mais forte heureusement, j'eus le temps de mettre le pied pour amortir la chute pour éviter les dégât. Décidément, lorsque nous arrivons dans une auberge, il fallait cacher les ustensiles de cuisine et ne pas les mettre à porter d'Aurore. Le tenancier n'aurait plus un seul verre ou pinte à servir. Je la regarde droit dans les yeux, avec le sourire. Elle bredouille un Adrän presque inaudible, mais avant qu'elle n'en dise plus, je pose mon index sur ses lèvres pour lui notifier qu'un silence est nécessaire, que j'avais compris son stratagème, néanmoins, c'était à mon tour de rassurer son ami.

Je retire mon doigt et dépose un délicieux baiser sur ses lèvres, sans aucune gêne pour ma part. Puis je me dirige vers le comptoir où son ami me regardait, l'air un peu effrayé. Je garde le sourire, il croit sans doute que je souhaite le supprimer après avoir dit tant de chose envers ma personne. Ça serait un mensonge de dire que je n'étais pas remonté, mais avec le temps, je savais garder le contrôle de moi même.

«-Si vous êtes inquiet pour Aurore, alors ne le soyez pas … Je suis vampire, c'est vrai. Dans vos légendes, on raconte beaucoup que ce sont des êtres abjectes, immondes et sans scrupule. Certains le sont, c'est vrai, mais chaque race a son lot d'homme et de femme vils et ignominieux. Je ne suis pas comme ça, bien au contraire.»

Je me tourne vers Aurore et lui lance un clin d’œil complice, je prends les précautions nécessaire pour qu'il soit indétectable puis je me retourne vers l'homme avant de reprendre mon petit discours. Qui a pour but de le rassurer davantage.

«-Vous savez, un vampire, ce n'est pas nécessairement ce que vous croyez … Un vampire peut être bon et gentil, secourir les demoiselles pourchasser par des créatures maléfiques.»

J'eus un sourire plus grand que d'habitude en rependant à notre rencontre. Ce petit passage lui était destiné, en espérant qu'elle s'en rende compte.
 
«-Vous savez, je suis quelqu'un de simple. Je ne suis pas orgueilleux, je ne me sens pas supérieur aux humains. Vous pouvez me confier Aurore, j'en prendrais grand soin, ne vous inquiétez pas.»

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Mer 26 Juin 2013 - 13:29



Le cœur d’Aurore battait la chamade, certaine que cette fois elle n’échapperait pas à sa maladresse extraordinaire, persuadé que le vampire allait s’y méprendre et lui passer un savon monumental. Au lieu de ça, il passe ses doigts sur lèvre afin qu’elle se taise –de toute façon elle se décomposait sur place et le bégaiement était de rigueur- , elle s’enfermait dans un silence alors que le vampire rattrapait le récipient qu’elle venait –encore- de faire tomber, ça avait des avantages d’être un sang-froid –vive les réflexes-, elle soupira de soulagement avant d’offrir un semblant de sourire, rassurée. Son vampire retira son index afin de l’embrasser avec beaucoup de douceur, l’estomac de la jeune femme se dénoua de soulagement, soupirent une nouvelle fois. Heureusement qu’il commençait à la connaitre, esquissant un sourire elle se tourna avec lui vers son ami,  prête cette fois à lui faire face et à lui faire comprendre la réalité des choses.

Alors qu’Adrän prenait la parole de manière calme et posé en exposant les faits, une petite main se glissa dans la sienne, entrelaçant leurs doigts. Aurore voulait lui faire comprendre qu’elle était l, que cette fois-ci elle n’allait pas raconter n’importe quoi pour détendre son ami… Enfin presque, hochant la tête, l’humaine confirmé avec simplicité les paroles du vampire, avant de laisser un large sourire se dessiner sur ses lèvres à son clin d’œil. Le vampire poursuivait en expliquant qu’il était gentil et particulièrement serviable –en rappelant le fait qu’il avait sauvé Aurore d’une créature particulièrement féroce …. Un pharcos-, se retenant amusé par la situation Aurore garda cependant un silence de circonstance, hochant de temps en temps la tête agrémentant le geste par quelques « hums ». La fin de la phrase laissa la jeune femme un peu perplexe, lui donnant l’impression qu’elle était un paquet qu’on voulait bien prêter ou donner de temps en temps, elle soupira avant de regarder la mine déconfite de l’aubergiste. Visiblement il comprenait mais garder un silence gênant, afin de détendre l’atmosphère -ou l’empirer- Aurore prit la parole avant de laisser ce qui devait être une blague :


- «  Ne te fais pas de souci mon cercueil est confortable, d’ailleurs tu nous en voudras pas on n’en a fait monter un discrètement par la fenêtre. Promis on le reprend avec en partant de ton auberge »

Un joli sourire sur les lèvres Aurore s’étonna de la bouche grande ouverte de son ami et de sa pâleur soudaine, il manqua de chuter avant de se précipiter à l’étage, claquant la porte de la chambre en l’ouvrant avant de se rendre à l’évidence, elle avait plaisanté.  Pendant ce temps Aurore regarda Adrän en haussant l’épaule, l’air perplexe et sans vraiment prendre conscience de la situation. Mais le moment d’intimité ne dura plus longtemps, Nathan redescendant la miné décomposé et un peu honteux de son comportement remplis de préjugé, il bredouilla des excuses sincères cette fois, avant de prendre la parole plus posément :

- «  Tu plaisantais …. ? Je… Je suis désolé. Je me suis un peu emporté, veuillez m’excusez tous les deux… Je suis content pour vous »

Rapidement, Aurore reprit la parole avec une nouvelle plaisanterie qui allait terminé de plomber l’atmosphère –le tout involontairement évidemment-, les trois personnes s’approchant du comptoir Aurore prit enfin la parole d’une voix emplit d’humour et pas sérieuse pour un or.


- «  Pour fêter ça je vous propose un bon verre de sang ! J’offre la premier tourné, il m’en reste encore dans les veines. »


Ni une ni deux la réaction de l’aubergiste ne se fit pas attendre, tournant de l’œil avant de s’effondrer sur le sol dans un fracas impressionnant. Un long silence s’installa alors que Aurore regardait Adrän, d’une mine enfantine –ou plutôt comme une enfant ayant fait la plus grosse bêtise que sa vie, faisant les yeux doux pour se faire pardonner-…

- «  Oups… J’ai étais trop loin je crois… »

Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Mer 26 Juin 2013 - 18:17

Aurore était à coté de moi, ce qui me rassura légèrement, bien que j'ai pris moi même l'initiative de lui parler en tête à tête. Toutefois, même avec des explications plus ou moins approfondie, il reste peu convaincu et un silence s'était imposé de lui même. Je ne savais plus quoi dire de plus pour le convaincre de ne pas se faire du soucis. Je cherche de quoi parler, mais avant que je trouve un semblant de sujet, Aurore prit la parole. Elle voulait détendre l’atmosphère, ce qui était une idée agréable, mais de quelle manière ?

Une petite plaisanterie est sortie de ses lèvres, elle n'était pas bien méchante, mais la soudaine pâleur de l'homme et de sa mine déconfite me signala qu'il l'avait pris au sérieux, il se précipita à grande pompe à l'étage. Je voulais lui dire que ce n'était qu'une blague, mais il est très vif l'animal. Je regarde Aurore en haussant une sourcil, avec un air plutôt surpris de cette réaction.

Je vois qu'ici les vampire sont clairement des créatures de légendes, et non pas le peuple de Màvreah. J'avais oublier que les humains étaient facilement influençable par les récits et les romans. Croire que je dorme dans un cercueil, c'est tellement cliché, mais je préfère ne rien dire, je soupire tandis qu'il redescend calmement en se faisant tout petit. Il s'excuse en bredouillant, mais au finalement, il était content pour notre relation ce qui me tira un sourire sincère.

Nous nous rapprochons tous du comptoir pour continuer la conversation, enfin, c'est ce qui était prévu avant qu'Aurore ne laisse une nouvelle fois une plaisanterie sortir de son esprit malin. Néanmoins, ça n'a pas eu l'effet qu'elle voulait, et j'en étais presque sûr de ce qui allait se passer, à peine eus-je le temps de lui dire de ne pas le dire, la réaction ne se fit pas attendre de la part du tenancier. Il s’effondre en emportant un plateau de verre avec lui. Le fracas était stupéfiant, et tout les verres finissent par terre, comme si c'était inéluctable. Aurore avait le chic pour tout détruire, même indirectement … Je parle évidement, des verres, des assiettes et autre plat cassable.

Je finis par regarder Aurore en fronçant les sourcils, mais elle me regarda avec ses yeux doux. Je ne pouvais que pardonner cette bavure sans conteste. Je soupire, il fallait faire quelque chose pour réanimer au plus vite.

«-J'en ai bien l'impression, oui ! Enfin, maintenant que c'est fait, on ne va pas revenir là dessus.»

Je la décoiffe dans coup de paume sur la tête avant d'aller derrière le comptoir pour aller aider le pauvre malheureux toujours au sol. Sauf qu'un événement inattendu survient, un potentiel client rentre dans l'auberge. Je regarde Aurore tandis que le corps inanimé était toujours caché derrière le meuble en bois. On aurait pu croire à une agression, mais avant que cela ne vienne percuter l'esprit de la personne, je laisse au sol le tenancier puis prends sa place comme si de rien n'était.

«-Bien le bonsoir monsieur, que puis-je pour vous ?»

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Mer 26 Juin 2013 - 20:29



Heureusement pour Aurore, Adrän ne la disputait jamais, il avait certainement prit l’habitude de se comportement enfantin et de ses « bêtises » perpétuelles.  La jeune femme elle, s’étonnait toujours davantage de ses propres âneries et ressentait toujours cette même gêne –quoi que parfois plus importante- à chacune de ses gaffes.  Scrutant le vampire de ses petits yeux de biches, clignant des cils afin de se donner un air insouciant –ou complètement stupide- elle donnait tout ce qu’elle avait pour l’amadouer –une femme sait jouer de ses charmes que voulez-vous- et ça marche parfaitement, ce qui lui arracha un merveilleux sourire. Le vampire annonça qu’il était trop tard pour rattraper la chose et qu’il  fallait s’occuper de l’aubergiste maintenant… Aurore fit un signe de tête affirmatif avant de sursauter en voyant un client entrer… Adrän passa derrière le bar se faisant passer pour l’aubergiste –alors que le vrai lui était étalé sur le sol recouvert de débris…- Large sourire sur les lèvres, jouant parfaitement de ses charmes, la jeune femme l’invita à lui se rendre sur la table la plus loin, s’installant sur celle-ci et croisant les jambes, Aurore regardait l’inconnu avec des yeux de biche –encore oui-.

Remettant ses cheveux ébouriffés précédemment par le vampire et jouant avec une mèche de cheveux, Aurore ne détacha pas son regard du client –cette fois elle devait vraiment avoir l’air cruche, une mauvaise nuit je vous le dis-. Celui-ci annonça qu’il voulait deux choppes de bière une pour elle et l’autre pour la jolie serveuse, regardant autour d’elle, la jeune femme ne vu personne d’autre… Elle demanda alors naïvement :


- «  Je suis désolé mais il n’y pas de serveuse ici… Vous parlez de qui ? »

Devant l’air ahuri de l’humain, Aurore préféra ce taire. Le client lui s’approcha d’Adrän afin de récupérer les bières qu’il avait préparées, il lui murmura par la même occasion :

- «  Dis donc elle n’a pas l’air bien futé votre serveuse, vous avez été la chercher où ? Elle fait aussi courtisane parce que franchement elle à une bonne bouille. »

Ressentant les émotions de l’humain à son égard, Aurore fit des yeux particulièrement ronds, laissa voir sa mine boudeuse. Quand il se retourna elle réafficha un grand sourire, le laissant revenir jusqu’à elle, le remerciant poliment pour la bière qu’il déposa devant elle. Alors qu’il allait mettre une main sur sa cuisse elle se leva prétextant qu’elle était de bonne humeur et qu’elle allait lui offrir un super cadeau, l’homme se leva persuadé que la jeune femme allait lui offrir son corps, il annonça qu’il l’attendait à l’étage. Le temps de récupérer une bouteille derrière le comptoir, Aurore se précipita derrière l’humain, lui éclatant la bouteille sur le crane, il tomba lui aussi sur le sol, inerte, saignant légèrement. Aurore lui rajoute un coup dans les côtes outrées des émotions qu’elle avait ressenti !

- «  GOUJA ! » hurla-t-elle à plein poumon prête à l’assommer encore et encore  avec ses mains.

Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Lun 1 Juil 2013 - 4:07

Ce qui était sûr, c'est qu'il n'existait pas deux des comme Aurore, la porcelaine d'Ephaelya ne tiendrait pas le choc. Mais que pouvais-je faire ? La disputer comme une enfant ? Elle était assez grande pour comprendre ce qu'elle faisait. Elle me regarda avec ses yeux brillants de malice et quelques battements de cils virent les cacher très brièvement. La façon qu'elle avait de minauder me fit sourire. Il savait garder une certaine fraîcheur d'esprit malgré sa maturité grandissante, je prends cela comme une force. Aurore était forte dans certain domaine, même si dans certain, ça pèche, comme l'adresse. Enfin, qui suis-je pour la juger ainsi, je n'avais guère d'adresse tout comme elle.

Toujours est-il que nous avions un client qui venait de rentrer, Aurore prit toute les dispositions nécessaires et l'accueil avec les tout les égard possibles. Parfois, elle savait aussi être consciencieuse quand elle le voulait ! Il commanda alors deux bières, une pour lui et une pour la serveuse … Je le regarde perplexe et me posa la question intérieurement … Quelle serveuse ? J'avais beau regarder dans tout les recoin de la pièce, je ne trouvais personne.

Aurore, quant à elle, extériorisa la question qui me tourmentait ce qui m'arrange assez bien pour que je ne perde pas de crédibilité face à l'humain. Devant l'air abasourdi du client, je me dis qu'il y a un os et que j'ai du rater une épisode.

Il se rapprocha vers moi, sans doute pour les boissons et aussi me donner le fin mot de l'histoire. Il m'expliqua que ma serveuse n'était pas très futée. J'eus enfin compris que la fameuse serveuse était Aurore … Il s'en alla retourner à la table avec le sourire aux lèvres. Attendez, est-ce moi ou est-ce que j'ai entendu si Aurore faisait aussi courtisane ? Mon sang ne fit qu'un tour, j'agrippe le comptoir avec les mains en tentant de me calmer.

Par Morween, qu'on me retienne avant que ne commette l'irréparable. Les visions d'Aurore faisant ce métier virent me hanter et me tourmente. Mes ongles laissent des marquer de griffure sur le bois, seul exutoire pour le moment. Mais un bruit de verre qui casse et de corps qui tombe m'alerte et me fait revenir à la réalité. Aurore n'avait pas résisté de lui donner une bonne bouteille de vint, mais la dégustation s'est apparemment mal passée. Aurore était en colère et assez violente, elle fila au client divers coups, mais vu la carrure d'Aurore, il n'aura que des bleu et une sacré bosse sur le haut du crâne.

Je me dépêche pour rejoindre Aurore qui continua dans son acte, je lui prends ses mains pour qu'il stoppe ce qu'elle était en train de faire et la colle contre moi pour la calmer.

«-Je crois que ça serait une bonne idée de partir, tu ne crois pas ?»

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   Mer 3 Juil 2013 - 13:53



Alors qu'Aurore était prête à poursuivre les coups -d'une force de mouche-, Adrän finit par la rejoindre afin de la faire se stopper. Elle le regarda de ses grands yeux, avant de conclure mentalement qu'il avait raison. Les dégâts qu'elle avait engendrés avec sa maladresse légendaire n'étaient pas rattrapables. La fuite -encore- restait la meilleure solution, elle lui attrapa la main avant de l’entraîner en haut des marches -en enjambant le corps inerte du client-, une fois à l'étage tout deux rejoignirent rapidement la chambre, fermant l’accès derrière eux. Aurore esquissa un sourire avant de pousser Adrän contre la porte -sans trop de violence voyons!- afin de l'embrasser tendrement, elle rompu cependant rapidement l'échange et le contact afin de récupérer ses affaires. Les lèvres de la jeune femme ne laissaient entendre aucun son, Aurore ne savait pas quoi lui dire, que pouvait-elle rajouter de toute façon ? Elle savait à présent qu'il était inutile de traîner dans la cité, plus rien ne la retenait ici. Elle finit par rompre le silence, se tournant vers Adrän afin de lui faire part de sa conclusion :

-  « Je pense que nous n'avons plus rien à faire ici, tu as raison... Autant prendre la route pour Màvreah. Je suis désolé pour la tournure que la situation à prise. Ce n'était pas une bonne idée de revenir dans la cité. »

Elle termina rapidement de rassembler ses affaires, s’installa sur le bureau afin d’écrire un mot rapide d’au revoir à son ami. Les adieux n’avaient jamais été une chose qu’Aurore appréciait et finalement cela l’arrangeait de ne pas avoir à les faires en faces à faces. Une fois terminée elle se tourna vers son sang-froid afin de lui annoncer qu’elle était prête. Tous deux redescendirent les marches de l’auberge, ré-enjambèrent le corps du client –qui respirait encore- avant de sortir pour la porte principale. Une fois devant celle-ci, la jeune femme fit un léger sourire au buveur d’hémoglobine avant de glisser sa main dans la sienne, cette fois elle était certaine une nouvelle vie commençait vraiment !

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un réveil difficile [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un réveil difficile [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Avalon | Un réveil difficile. [Terminé]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]
» Un réveil difficile
» Réveil Difficile et Perturbant [Abyss & Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Cité de l'aurore • :: Quartier commerçant-