Partagez | 
 

 Mercenaires et assassins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante McAllister
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 71
Métier : Peintre/Mercenaire
Age du personnage : 282
Alignement : Chaotique neutre
Ennemis : Mes propres démons
Double Compte : Daniel L.Bryngrim

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Mercenaires et assassins    Ven 12 Juil 2013 - 15:02

La nuit s'installait confortablement en Màvreah, plongeant le manoir de Gainbourd dans des ténèbres propices à la vie nocturne des vampires. Dante émergea avec difficulté de son sommeil et se prélassa pendant quelques minutes sous les draps, une sale habitude du temps où il était encore vivant. Le vampire à la chevelure d'albâtre bailla avec vigueur avant de filer dans son bain, admirant avec une once de fierté la nouvelle cicatrice qu'on lui avait infligée. Son kriss était en argent, c'était une arme destinée à abattre ses propres pairs. Lorsque cet Hyppolite avait retourné son arme contre lui, il lui avait fait une sacrée plaie. Dante McAllister ne s'était pas blessé au point d'avoir une cicatrice depuis des décennies. C'était probablement le fait de trouver un nouvel adversaire à sa mesure qui l'excitait ces derniers jours, à tel point qu'il décida de reprendre son entraînement quotidien. Le vampire à la toison blanche barbota silencieusement dans l'eau parfumée de son bain, une odeur de groseille qu'il affectionnait car elle lui rappelait le parfum de sa femme. Il pouvait sentir sa présence dans les ondulations de l'eau, percevait son visage à la surface claire du bain, le vampire gardait un air mélancolique, les yeux rivés sur son propre reflet. Très rapidement il fut happé par un flot de souvenirs, perdu dans le dédale de ses songes. C'était chose commune, Dante s'absentait souvent spirituellement, son esprit n'était pas attaché à notre monde et avait pour coutume de flâner dans un passé idyllique qu'il aurait souhaité ne jamais quitter.


Il revoyait le doux visage de sa femme, ses iris verdoyants qui scintillaient comme deux soleils. Ses cheveux doux ambré, son parfum irrévérencieux envers le commun des mortels. Tout chez elle était supérieur à la normale. Elle était le soleil de ses nuits, apportait de la douceur dans un monde constamment ravagé par la guerre, la peste, la mort. Le vampire se remémorait avec attention ses moment passés avec sa fille, son petit lionceau comme il aimait l'appeler. Elle tenait les cheveux de sa mère mais il était évident que l'éclat bleu ciel de ses yeux était de son père. Elle avait les cheveux aussi lisse que les elfes, peut-être parce que Dante avait lui même une ancienne ascendance elfique.


- Weddin lionors, elaine blath … murmura-t-il dans une langue ancienne qui datait d'avant la guerre.


Puis vint le temps de la guerre, les corps mutilés et sans vie de sa famille, gisant à même le sol froid de leur chaumière. L'étouffante vérité lui dévorait le cœur, il combattit comme un fou mais il se rendit vite compte que face aux titans, le vampire n'avait aucune chance. Commençait alors le temps du mépris, le temps de la hache et du fer, le temps où le sang coulerait pour étancher une soif inextinguible. Dante serra fortement les bords de la baignoire et brisa de sa main droite une partie du rebord en porcelaine. L'eau se teinta d'une couleur carmin, ce même sang qu'il avait vu jaillir de ses veines lors de la Grande Guerre. La vue de ce sang le tira de sa torpeur et il grommela quelques jurons dans sa barbe avant de sortir de l'eau. Enveloppé dans une simple serviette verte, il appela une servante pour réparer ses dégâts. Il regarda la paume de sa main, la petite coupure avait tôt fait de cicatriser et commençait progressivement à disparaître. Le vampire se changea indifféremment dans la salle de bain, sous les yeux d'une domestique dont le teint tirait vers la couleur de la pivoine. Une fois qu'il eut revêtu une tenue plus décente, à savoir une pantalon et une chemise, le vampire enfila ses bottes noires et les laça consciencieusement. Il sortit de la pièce tel un paon sans même faire attention à où il marchait et c'est ainsi qu'il bouscula une frêle jeune femme. Elle devait lui arriver au niveau de l'abdomen, le choc avait dû être plus déplaisant pour elle que pour lui. Le vampire se confondit en plates excuses, mornes et sans sincérité, puis se pencha légèrement avant d'ajouter :


- Et vous êtes ?


La politesse était un art qu'il maîtrisait bien néanmoins il se trouva que Dante était encore préoccupé par les souvenirs qui le hantaient. Ces souvenirs se faisaient de plus en plus fréquents, le laps de temps entre deux crises s'amenuisait au fil des jours. Il plongea son regard teinté d'un bleu cyan dans les yeux vairons de sa nouvelle interlocutrice. Une lueur sanguinaire brillait dans la pupille de cette dernière. Il remarqua aisément sa chevelure blanche, d'un blanc aussi dérangeant que ses propres cheveux. Aucun sourire ne se dessina sur les lèvres de Dante, il attendit patiemment que la vampire à l'allure de jeune femme lui réponde.

 

_________________

Gripoil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Ven 12 Juil 2013 - 18:12



Elle sortie mal réveillée de son lit. Elle purgeait une de ses légendaires gueule de bois. Elle s'étira tel un chat et se passa de l'eau sur le visage. Quant elle se fixa dans le miroir, elle remarqua que ses cheveux avait encore poussés. Ils lui arrivaient au milieu du dos. Fascinant. La croissance de ses cheveux avait continué! En souriant, elle s'approcha de sa penderie et choisit une robe noire dans laquelle elle dissimula ses dagues. Sa prudence frôlait la paranoïa parfois. Cependant, cette prudence lui avait plusieurs fois sauvé la vie.

Relevant ses longs cheveux blanc en un chignon haut, elle sentit soudain sa gorge lui bruler. La soif qu’elle n’avait pas pu étancher depuis plusieurs jours la tiraillait. Ses dernières sorties avaient été perturbées par des chasseurs de prime. Son passé d’assassin la rattrapait inexorablement. Elle soupira puis sortit de sa chambre.

Perdue dans ses pensées, Amy ne vit pas l’homme qui lui fonçait droit dessus. Elle le percuta de plein fouet. Perdant son équilibre un instant, elle tituba mais se remit sur ses pieds. L’homme en question était presque deux fois plus grand qu’elle. Sa crinière blanche ressemblait en tout point à celle d’Amy qui écarquilla les yeux. Il s’excusa platement puis se pencha vers elle.

-Et vous êtes?

Peinant pour rassembler ses pensées, elle ne répondit pas tout de suite. Lentement, elle ouvrit la bouche et lui répondit d’une voix douce

-Amy Astryël, je suis Amy Astryël. Et vous êtes?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante McAllister
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 71
Métier : Peintre/Mercenaire
Age du personnage : 282
Alignement : Chaotique neutre
Ennemis : Mes propres démons
Double Compte : Daniel L.Bryngrim

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Ven 12 Juil 2013 - 22:49

La jeune femme se présenta en tant qu'Amy Astryël. Le vieux vampire haussa un sourcil, ce nom ne lui disait rien. Il faut garder en tête que Dante avait la fâcheuse manie d'oublier momentanément un paquet d'informations. C'était le seul mécanisme que son cerveau avait trouvé pour le divertir, sa vie d'immortel le condamnait à retenir tout ce qu'il voyait et entendait dans des détails stupéfiants. Le vampire à la chevelure d'albâtre ne quittait pas des yeux la créature de la nuit, il savait que même si cette dernière avait l'apparence d'une jouvencelle, elle pouvait être plus âgée que lui. Cette pensée effleura Dante puis le quitta très vite, les vampires plus vieux que lui étaient extrêmement rares. C'était souvent des tordus que l'éternité avait pervertis, rongés comme la moisissure ronge si bien le bois humide. Les iris azurs du mercenaire parcoururent brièvement son interlocutrice qu'il jaugea d'un seul regard. Une musculature fine sous ses vêtements, plutôt grande pour une femme, une constitution qui restait chétive malgré tout, de long cheveux blancs raides qui descendait quasiment jusqu'au creux des reins sans délimitation précise. Un vif coup d’œil à ses mains le renseigna immédiatement : cette femme avait eu l'habitude de manier des petites armes comme des dagues, l'intérieur de ses paumes portait de faibles irrégularités, rien que ne puisse distinguer un humain normal mais Dante était un vampire accoutumé à ses sens aiguisés depuis des siècles, deux pour être plus précis. Soudain, l'identité de sa nouvelle partenaire de conversation surgit à son esprit. Il claqua dans ses mains pour marquer son étonnement puis ajouta dans un air faussement naïf :

- Vous êtes la nouvelle Duchesse ? Dame Astryël, je suis impardonnable de ne pas vous avoir reconnu sur le champ !

Dante se montrait obséquieux, il n'avait cure de toute l'étiquette que l'on exigeait à la cour mais il tenta de illusion, jetant de la poudre aux yeux. En réalité Dante McAllister accordait peu d'importance aux privilèges, seuls l'argent et le talent étaient des valeurs sûres dans notre monde gouverné par la violence. Des deux il ne manquait nullement, c'est pour cela qu'il vivait encore comme un prince 300 ans après sa naissance. Dante montrait une face radieuse, un large sourire aux lèvres. Il était difficile d'imaginer là qu'il était un redoutable tueur, un impétueux guerrier, un vétéran de la Grande Guerre. C'était pourtant le cas, ses grandes mains vigoureuses habituées à tenir le glaive pouvaient en attester, de même que ses jambes râblées, son torse blessé, son dos musclé. Le vampire poursuivit sans se laisser interrompre par la Duchesse, d'une voix mielleuse légèrement douteuse :

- Je suis Dante McAllister, vraisemblablement l'homme à tout faire dans cette maison ironisa-t-il, il ne considérait pas sa position auprès de l'impératrice comme dégradante bien au contraire. Mon métier est très simple, il consiste à effectuer des tâches qu'aucun autre ne serait en mesure d'effectuer, moyennant finances bien sûr. Voyez vous, tout l'argent que l'on me donne est reversé à la compagnie McAllister, une association à but très lucratif qui a pour seul intérêt d'entretenir ma petite personne. Peut-être qu'une donation …

Un nouveau sourire charmeur égaya le visage de l'homme aux yeux cyans. S'il avait réussit à perfectionner autre chose que ses bottes d'arme et ses parades, c'était bien son sourire radieux. Il se demandait si la Duchesse ferait appel à ses services et ce qu'elle pourrait bien lui demander. Dante McAllister savait combien les vampires pouvaient être dérangés mais il était capable de faire tout et n'importe quoi, ce n'était pas une question de fierté ou de dignité, tout n'est qu'une question de prix en fin de compte.

_________________

Gripoil



Dernière édition par Dante McAllister le Sam 13 Juil 2013 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Sam 13 Juil 2013 - 14:41

L'homme la détailla. Amy frissonna sous le regard perçant de ce dernier. Ce pourrait il qu'il soit.... plus vieux qu'elle? Rien que l'idée qu'un Vampire plus vieux qu'elle se tienne à quelques centimètre de sa tête lui faisait peur. Les vieux Vampire avaient la réputation d'être dépourvus totalement d'âme. Ah mais au fait, n'était elle pas non plus dépourvue d'âme? Elle sursauta quant l'homme pris la parole.
 
- Vous êtes la nouvelle Duchesse ? Dame Astryël, je suis impardonnable de ne pas vous avoir reconnu sur le champ !

La nouvelle Duchesse.... Il la connaissait de nom. Parfait. Peut être l'avait elle déjà rencontré, car son visage lui rappelait vaguement quelqu’un. Amy espérait qu'il ne la connaissait pas d'avant sa nomination en tant que Duchesse.  Son passé était aussi sombre que possible et elle ne tenait pas à le voir resurgir d'un coup. Elle s’apprétait à ouvrir la bouche pour lui dire que ce n'était rien, mais il ne lui laissa pas le temps et reprit d'une voix douce et agréable

- Je suis Dante McAllister, vraisemblablement l'homme à tout faire dans cette maison ironisa-t-il, il ne considérait pas sa position auprès de l'impératrice comme dégradante bien au contraire. Mon métier est très simple, il consiste à effectuer des tâches qu'aucun autre ne serait en mesure d'effectuer, moyennant finances bien sûr. Voyez vous, tout l'argent que l'on me donne est reversé à une la compagnie McAllister, une association à but très lucratif qui a pour seul intérêt d'entretenir ma petite personne. Peut-être qu'une donation …

Elle rit. C'est qu'il ne manquait pas de toupet le "McAllister"! Elle aimait cela. Calmant son fou rire, elle sortit une pièce d'or qu'elle ajouta sous son nez. Il voulait de l'argent, elle voulait de la protection. Ils faisaient la paire non?

-Que diriez vous de vous mettre à mon service, moyennant salaire bien entendu. Disons que j'ai un passé... Sombre et qu'il resurgit parfois sous forme de chasseur de prime... 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante McAllister
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 71
Métier : Peintre/Mercenaire
Age du personnage : 282
Alignement : Chaotique neutre
Ennemis : Mes propres démons
Double Compte : Daniel L.Bryngrim

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Jeu 18 Juil 2013 - 1:17

La jeune femme se mit à rire aux éclats. Dante apprécia que son humour soit perçu comme tel, il était tellement rare que ce soit le cas auprès de ses congénères vampires bien trop vieux et sérieux pour rire de quoi que ce soit. Le vampire égara son regard sur le couloir où ils se trouvaient, s'attardant sur les murs à l'aspect ternes, recouverts de diverses décorations. La lueur blafarde des bougies peinait à éclairer correctement la demeure. Les vampires n'avaient pas besoin de lumière, ils pouvaient voir dans la pénombre comme les hommes voient en plein jour. Le soucis c'était que des humains résidaient dans ce manoir, il leur était impossible de se déplacer correctement ou d'effectuer leur travail sans une source lumineuse. Dante soupira, la vie d'humain recelait elle aussi des désavantages. Enfin, il venait d'oublier que lui ne pouvait même pas vivre le jour mais ça, c'était une autre paire de manche. La vampire au corps de jouvencelle agita une pièce d'or sous le nez de Dante, une pièce dont l'éclat doré éblouissait toujours le mercenaire. Sans se faire attendre, le vampire attrapa la pièce d'un mouvement éclair. Il s'empressa alors de la faire luire à la lumière d'une bougie :

- Je vois … Des chasseurs de prime dites-vous ? J'en fais mon affaire. Néanmoins dit-il en marquant un temps d'arrêt, il observait attentivement son interlocutrice, vous ne semblez pas incapable de vous défendre par vous même.

Sans ajouter un simple mot, le regard du vampire se durcit. Ce n'est pas qu'il voulait perdre un travail en faisant remarquer que son employeur n'avait pas besoin de lui, simplement quelque chose lui revint instantanément en mémoire. S'il connaissait cette duchesse, c'est surtout parce que l'impératrice lui en avait parlé pas plus tard que la nuit dernière. C'est donc cette femme qui s'était attirée les foudres d'Emerence. Le vampire la toisa légèrement, elle n'avait pas l'air dangereuse ou folle au point de mériter tout ce chahut dans le domaine mais si la femme la plus puissante de la contrée était entrée dans une telle rage ce n'était pas sans raison. Le tout maintenant était de tirer les vers du nez d'Amy Astryël. Le vampire à la chevelure d'albâtre cessa de la dévisager pour regarder de nouveau la pièce qu'il venait de piquer. Il avait accepté de la protéger pour le moment, sans bien savoir en quoi son métier consisterait vraiment. Le mercenaire soupira. L'air se fit de plus en plus lourd, la tension devenait palpable. Il fit deux pas pour se rapprocher d'elle, l'obligeant à relever la tête si elle voulait le regarder dans les yeux. Le colosse la surplombait aisément, atteignant quasiment les deux mètres. Son souffle léger pouvait être perçu tant la distance les séparant était courte. Il reprit la parole en faisant claquer chaque mot :

- Duchesse, êtes vous sûre de ne rien me dissimuler ?

Si la phrase précédente avait la forme d'une question, elle sonnait plutôt comme une affirmation très dure. Il ne la quittait plus des yeux, gardait ses bras le longs du corps, les jambes fermement tendues. Sa cage thoracique se bombait à chaque inspiration, donnant un aspect démesuré à son corps en comparaison à la frêle vampire qui lui faisait face. Certes, les morts-vivants n'avaient pas besoin de respirer mais Dante gardait de sales habitudes. Son regard l'aspirait peu à peu dans son univers, un univers pesant, malsain, dérangeant. Ses iris scintillaient de façon inquiétante, angoissante pour ne pas dire sinistre. Le vampire maintenait cette atmosphère désagréable, son buste devait paraître titanesque vu du dessous. Sa fine barbe, ses traits durs, son visage marqué par une vie mouvementée. Tout contribuait à lui attribuer une sévérité monstrueuse. Le vampire exhalait l'autorité à un point inimaginable, lui qui souriait niaisement il y a encore quelques instants. C'était sûrement cela, le vrai visage de Dante McAllister. Un homme terrifiant, qui ne recule devant rien, n'hésite pas à intimider, à user de violence pour parvenir à ses fins. Il poursuivit alors avec une voix grave, sérieuse, qui ne laissait aucune place au mensonge :

- L'impératrice vous a destitué n'est-ce pas ? Contre quoi me demandez vous de vous protéger exactement ? Si vous voulez une garde efficace, j'ai besoin que vous me racontiez votre histoire dans les grandes lignes, pour savoir à quels dangers vous nous exposez.

Un silence pesant s'installa.

_________________

Gripoil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Ven 19 Juil 2013 - 20:43

L'homme ne regarda la pièce qu'un instant avant de s'en saisir en un éclair. Dante avait l'air d'aimer particulièrement l'argent. Il examina la pièce sous la lueur d'un bougie. Amy le regarda un moment amusée par sa réaction. Elle rangea la bourse dans un mouvement tout aussi rapide que celui de l'autre Vampire par précaution et croisa les bras pour le fixer. L'homme se retourna vers elle et lui répondit ce qu'elle voulait entendre

- Je vois … Des chasseurs de prime dites-vous ? J'en fais mon affaire. Néanmoins dit-il en marquant un temps d'arrêt, il l'observait attentivement, vous ne semblez pas incapable de vous défendre par vous même


Elle lui sourit en le fixant de son regard vairon. Certes, elle n'était pas sans défense, mais Amy en avait marre d'être dérangée en permanence lors de ses sorties. L'ex Duchesse passa sa langue sur ses lèvres, signe qu'elle avait soif. Ce réflexe était apparut il y a tellement longtemps qu'elle n'y faisait même plus attention. Elle allait répondre quant la voix du mercenaire repris, plus sèche et menaçante. 

- Duchesse, êtes vous sûre de ne rien me dissimuler ?

Le regard de la jeune femme si fit plus froid. Il se voila un instant, mais Amy ne cilla pas devant le colosse qui la surplombait de plusieurs têtes. Elle leva les yeux vers ceux, cyans, du Vampire et lui montra les crocs. 

-Pourquoi demander, vous connaissez la réponse. 

Son ton était dur, et claquant. Dante connaissait son sort. Il savait qu'elle n'était plus Duchesse. 

- L'impératrice vous a destitué n'est-ce pas ? Contre quoi me demandez vous de vous protéger exactement ? Si vous voulez une garde efficace, j'ai besoin que vous me racontiez votre histoire dans les grandes lignes, pour savoir à quels dangers vous nous exposez.


-Je vous expose au destin commun de tout être vivant: la mort. C'est mon seul enemi digne d'être nommé. 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    Sam 20 Juil 2013 - 20:24



Rp Abandonné pour incohérence


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mercenaires et assassins    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mercenaires et assassins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Grades chez les mercenaires (merci de lire)
» [Mercenaires] Premier essai de liste
» Les triplés [Mercenaires]
» Bande d'assassins, voleurs, truands

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-