Partagez | 
 

 De nature sanguinaire [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grey Noire-fourrure
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 113
Alignement : Chaotique Bon
Double Compte : Sarah Melody Azariel

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: De nature sanguinaire [Abandonné]   Sam 20 Juil 2013 - 15:00

Au couché du soleil, l’orage cessa enfin. Toute la journée j’avais couru sous ce déluge, les pattes aspirées par la boue, la fourrure trempée et sans pouvoir utiliser mon odorat pour me guider. Les plantes alentour avaient rudement souffert, les gouttes telles la grêle avaient plié et cassé les végétaux. J’avais moi-même dû renoncer temporairement à la traque que je menais lorsque le plus fort de la tempête me parvint et je pataugeais maintenant dans des flaques dissimulant des ornières parfois aussi grandes que le loup que je suis et je maudissais le mauvais état du chemin à chaque fois que je tombais sur l’une d’elle.
  Néanmoins, la courte éclaircie avant le crépuscule me permis de détailler mon environnement. Je fus désagréablement surpris et pour cause, les arbres n’étaient plus que cadavres végétaux, noirs et sinistres, la terre était plus sombre, plus gorgée de sang que partout ailleurs où j’avais posé les pieds, le vent ne soufflait plus que comme un râle morbide et nul animal ne semblait présent à des lieux, pas même quelque oiseau. Merde ! J’avais franchi la frontière et mis pied en Màvreah. Comment ce jeune sot a-t-il pu être aussi stupide ? En pénétrant ici, il détruisait quasiment ses propres chances de survie, et mes chances de le retrouver s’évaporer comme la chaleur des vivants en ces lieux. Je n’avais mis les pieds qu’une fois à Màvreah, et ce que j’avais vu à la frontière m’avait dissuadé d’avancer plus loin. J’avais eu l’impression de marcher sur les restes d’une charogne géante tombait là et dont chaque veine était sauvagement saignée par un suceur de sang.

  Mais j’avais promis de retrouver le gamin, je n’avais rien à voir avec sa fugue mais sa mère m’avait supplié à grands renforts de larmes de partir à sa recherche. Comme toujours je ne faisais que passer dans ce petit village humain, j’étais descendu à la taverne et quelques curieux m’avaient questionné sur ce que les raisons de mon passage. Quand les parents du gosse ont su que je voyageais sans but et que je rendais quelques services pour gagner un peu d’argent à l’occasion, ils avaient déboulé dans l’auberge en hurlant qu’ils voulaient voir l’étranger.
  Leur fils avait quitté la maison pour partir à l’aventure un cycle plus tôt, la tête pleine de rêves à propos de gloire, d’anciens combats, de jeunes vierges, et de trésors. En soit il était en droit de partir de son foyer, mais sa décision relevait du suicide, fils de paysan il n’avait aucune connaissance de la nature, des dangers ou du combat. J’avais inspiré profondément avant de promettre de le ramener à la mère. Avant de me mettre en route, j’avais laissé mes affaires chez eux, et une fois éloignées du village, je repris ma forme de loup, bien plus adapté pour la chasse. Le gamin avait seize ans, cheveux bruns et courts, de taille moyenne et des yeux marron, une semaine d’avance et un prénom : Keran. C’est tout ce que j’avais pour le retrouver, je mis du temps à trouver sa piste, et chose faite, je le poursuivis vers l’ouest.

  Et voilà huit jours que je cours après, j’avais considérablement réduit la distance entre nous car les traces de son passage étaient de plus en plus récentes. Mais il avait atteint la terre des vampires et cela changer toutes les règles du jeu.

  Je montai une petite colline, et le soleil n’était plus, quand un frisson me parcouru l’échine. J’avançai sur mes gardes, le corps prêt à bondir quand au détour d’un chemin un spectre apparu soudain. Je pliai mes muscles, et m’apprêtai à me jeter dessus. Je n’avais jamais combattu de fantôme et j’allai vite savoir s’ils étaient sensibles à mes crocs. Le spectre se tenait immobile au milieu du chemin, les bras le long du corps, comme léthargique, son corps semblait vaporeux, son corps pâle comme le tissu de la mort n’était pas complet, partout sur lui des parties de son corps disparaissait, laissant un vide de ténèbres noires.
  Et alors, sous la faible lumière de la lune, je compris. Ce n’était pas une entité éthérée. C’était un charognard aux canines mortelles, c’était un vampire. Elle était jeune, physiquement, et ses cheveux tombaient autour d’elle comme un linceul. Les tâches noires sur son corps étaient des tatouages. Je ne bougeais pas. Lentement, ses yeux quittèrent le ciel pour se poser sur moi, pour me fixer sans ciller, des yeux rouges je le savais malgré l’ombre, et des yeux glacés et dangereux.

_________________
Le loup court sous la lune de Thaodia.

RP actuels:
Une rencontre inattendue

Forme lupine:
 




Dernière édition par Grey Noire-fourrure le Lun 21 Oct 2013 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De nature sanguinaire [Abandonné]   Dim 21 Juil 2013 - 4:50





Le sang... Douce substance qui fait a la fois peur et qui symbolise tellement de chose a la fois... Il peut symboliser la peur pour certain, la mort voir même les blessures... Alors que pour d'autre, cela leur donne l'eau a la bouche. Le désir de boire la peur des gens, leur vie qui s'échappe simplement pour satisfaire ses propres désirs. Certain vampire sont plus doux que d'autre à laisser la vie a leur victime... Alors que d'autre ne sont que tout simplement mal intentionné... A détruire sa victime pour le simple plaisir de le faire, de le vider de ses forces et le laisser ce faire dévorer vivant par les corbeaux voraces. L'un des rares animal vivant encore sur les terre de Mävreah, qui profite des cadavres que les vampire laisse derrière. Voilà bien l'ambiance lugubre qui vivait en cette nuit... La nuit ou les monstres sortes et ou plus rien n'est sûr. La forme sombre des vampires et le silence morbide, mélanger au longue forme noir que sont les arbres... Il est facile de croire apercevoir quelque chose alors que ce n'était rien.

La peur dans cette forêt est comme une goute de sang pour des requins... Elle attire les créatures les plus terrifiantes... Un jeune garçon s'était peut-être aventuré trop loin de sa maison, il tremblait comme une feuille dans ce millieu beaucoup trop hostile pour même le plus brave des chevaliers. Les arbres poussait des murmures, toujours avec une impression d'être constamment observer et encerclé... Chaque pas de plus dans cette forêt ne fait qu'assombrir encore et encore les lieux.... Jusqu'au moment ou il n'y ai que la lune au ciel qui soit visible. Le jeune homme hurla de douleur, avec la pénombre dieu seul sait ce qui venait de ce produire. Mais l'on pouvait entendre la voix du jeune homme faiblir jusqu'à ce que les ténèbres et le calme revienne. Le malheureux avait tentez d'être un homme et d'affronter la peur elle même. Hélas, la volonté et le courage ne peuvent franchir les terres vampires. Ici, il n'y a que la peur.... Et la mort.

Un jeune garçon... Sans doute vierge encore et plein d'espoir. C'était de loin le repas qu'elle préférait le plus et pour ce fait elle n'y avait pas laisser une seule goute. Il était rare qu'elle tombe sur des occasions en or comme celle-ci. Un sang de si bonne qualité, elle ne pouvait que voir cette nuit comme son jour de chance. Les lèvres pleine de sang encore, elle ce reposait et profitait de l'ambiance lugubre parmi les ombres... La tête vers le ciel, pouvant sentir tout le sang chaud entré dans ses veines et lui redonner une grande vivacité... Elle n'avait pas sucée le sang depuis un bon moment et elle en était particulièrement satisfaite. Complètement dans son élément, ici était son lieu de vivre. Parmi les ombres de la forêts avec un cadavre a ses pieds.

Mais venu un petit étranger de ces lieux. Un loup, plus précisément un lycan. Oui car n'importe quel animal censé ne serait jamais venu jusqu'ici même pour de la nourriture. Elle souriait, comment pouvait-elle être malheureuse après tout ? Regardant la créature avec un air complètement confiant et pas du tout effrayée par la présence du canin. Ici, elle était le prédateur ce n'était pas à s'y méprendre. Mais après, il était presque certain que pour une raison comme une autre, ce loup était là pour l'enfant. Il allait sans doute bien vite réaliser que son objectif était à ses pieds, absent de vie. Ce qui faisait frémir d'envie Fiora.

"Belle soirée n'est-ce pas ? Mais dit moi... Que fais un chien perdu ici... Oh... A moins que tu veulent les os qui reste." Dit-elle en souriant très malicieusement. Déplaçant le corps avec l'un de ses pieds. "Si j'étais toi, je ferais vite... Les charognard ne sont pas loin et n'attendent seulement que je quitte les lieux pour eux aussi satisfaire leur besoin."

Au fond, pour Fiora c'était à la fois de la provocation mais aussi un acte de cruauté simple envers le cadavre au sol. Cadavre qui s'avérait être toujours en vie... Il gémis légèrement suite au petit coup de pied de Fiora. Il n'avait plus de sang dans son organisme et était a l'agonie la plus total... Mais par simple cruauté, elle ne lui avait pas tout prit jusqu'à lui offrir une belle mort. Non, elle l'avait volontairement laissé a l'agonie. Il était si faible, que les corbeaux et les rats pourront le dévorer vivant sans qu'il puissent ce défendre. Un acte complètement diabolique qui pouvait sembler simplement inhumain, mais qui était l'acte presque commun des lieux ici. Enfin... Sans doute que Fiora était juste un peu plus folle que les autres... Juste... Un peu. Mais n'était-ce pas tout simplement plus amusant ainsi ? Tuer ses victimes ou ne pas trop en prendre n'avait rien de très amusant contrairement à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Grey Noire-fourrure
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 113
Alignement : Chaotique Bon
Double Compte : Sarah Melody Azariel

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: De nature sanguinaire [Abandonné]   Dim 21 Juil 2013 - 15:04

Je restais sur mes gardes tandis que la vampire me provoquait. Elle poussa du pied la forme pitoyable à ses pieds et celle-ci poussa un gémissement. L’odeur du sang qui flottait dans l’air ne m’était pas inconnue, s’était l’odeur que je suivais depuis des jours. Je grognais. Le pire scénario imaginable venait de se produire, quel imbécile il avait été, maintenant Keran agonisait, complètement vidé de son sang. La vampire semblait prendre plaisir à le laisser ainsi, et elle me provoquait malicieusement ce qui était mauvais signe quant à la suite. J’avais la puissance de mon corps pour me protéger au moins, et peut-être un avantage si elle était aussi hautaine que les autres suceurs de sang car elle me sous-estimerai mais je ne pouvais en être sûr alors autant ne pas trop compter là-dessus. Je ne doutais pas, par contre, qu’elle avait deviné ma nature, l’inflexion de sa voix et son attitude envers moi ne laissait aucune ambiguïté.
  Le garçon gémit encore, bien plus faiblement que la première fois. Tant pis. Je bondis en avant, surprenant la vampire et refermai mes mâchoires, mordant dans la chair. La nuque du gosse se brisa, mettant fin à ses tourments. En un éclair je sautai en arrière afin de garder une distance raisonnable avec la chasseuse de la nuit. Le goût du sang restait sur ma langue mais faiblement, le goût d’un repas quelques heures après l’avoir mangé et cette fois je n’avais aucun plaisir à le sentir sur ma gueule. Ce n’était ni un cerf, ni un autre animal, c’était un gosse humain ! Ma colère monta d’un cran, enflammant mon corps. Cette créature ne méritait sûrement pas de vivre. Je me retins pourtant de me jeter dessus, elle n’en restait pas moins très dangereuse.

  Elle ne semblait pas vouloir attaquer, juste s’amuser. Elle fit la moue un instant en constatant ce que je venais de faire puis ses yeux brûlèrent de nouveau d’excitation en me fixant à tel point que le frisson qui me parcouru l’échine se fit douloureux. Mais elle ne se montrait pas hostile, du moins pas physiquement. Elle n’avait pas du tout la posture d’un tueur prêt à frapper, plutôt celle d’une poupée vivante à l’esprit tordu dont on aurait cassé le jouet… J’avais pris un gros risque pour le gosse. Quel imbécile ! Lui comme moi ! J’avais lu la folie dans les yeux rouges du monstre, et je lui avais tout de même donné une raison de me détester.
  Je reculai encore un peu, mettant une longueur suffisante afin qu’elle ne puisse me sauter dessus immédiatement si l’idée lui en prenait. Avec méfiance je repris forme humaine. Mes muscles éclatèrent sous ma peau, mes os se brisèrent et fondirent, ma fourrure s’enfonça dans mon épiderme tendu. Mon dos s’élargit et me pattes s’allongèrent, la transformation me redressa peu à peu. Puis ma gueule se reforma en un visage, la chair formant des ourlets disgracieux le long de mes mâchoires qui se résorbèrent à vue d’œil tandis que mes cheveux retombaient sur ma nuque. Je rouvris mes yeux gris, un instant clos pas le processus.
  Je sursautais en constatant que pendant ce court laps de temps la vampire s’était ostensiblement rapprochait. Je fis jouer mes épaules et tous les muscles de mon dos tout en restant sur mes gardes.

« N’approchez pas ! » Grognai-je.

  La créature, presque entièrement nue, la peau couverte de lignes d’encre noires se mêlant en entrelacs complexe, ne laissant que peu d’espace de derme blanc, sourit d’un sourire érotique et sanglant en avançant encore d’un pas vers moi d’un mouvement de hanche sensuel.
  Je fronçai les sourcils après qu’un frisson m’eu parcouru le corps, un frisson qui n’était pas dû au froid sur mon propre corps nu… un frisson comme un signal de mon instinct de détruire ce monstre avant que son regard ne soit la dernière image que j’emporte de ce monde.

_________________
Le loup court sous la lune de Thaodia.

RP actuels:
Une rencontre inattendue

Forme lupine:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De nature sanguinaire [Abandonné]   Dim 21 Juil 2013 - 20:16



(Hrp: Tu joue beaucoup mon personnage... Fait attention ><)

La beauté de la situation était sans doute de voir jusqu'à quel point le petit corps féminin de la vampire pouvait arriver a inspirer l'effroi chez les autres. Elle n'avait rien de physiquement très menaçant, étant petite et maigrichonne. Malgré tout, aller savoir, c'était sans doute justement sa beauté et sa délicatesse physique qui la rendait si terrifiante. Ou alors ce n'était que son attitude, qui sait ? Le jeune chien tant qu'à lui montrait les dents comme si la menace des canines allait effrayer la vampire. Le pauvre, ne savait-il pas qu'elle avait elle aussi des canines bien acéré ? Il s'approcha rapidement et venu mordre a la nuque le jeune garçon. Il faut avouer qu'au départ, elle pensait qu'il était là pour dévorer le gamin... Mais non, il n'avait fait que l'achever. Elle perdit son sourire, voilà qui n'avait rien de très amusant. Un brin d'hostilité grimpa dans l'air, elle n'était pas là pour tuée et seulement s'amuser. Hélas le cabot venait de lui gâcher son plaisir. S'il désirait rester en sécurité, il n'avait pas prit la bonne route...

Puis hors de toute attente, le chien ou plutôt... L'homme ? Ce changea droit devant ses yeux. Restons franc, cela était assez surprenant a voir comme transformation. Les lycans qu'elle avait croisé ce transformait rarement sous ses yeux, du fait que pendant les transformations ils sont généralement vulnérable. Qui plus est, leur forme de loup est généralement plus agile et puissante que leur forme humaine... Pourquoi cet homme avait prit sa forme humaine droit devant elle? Vraiment, elle n'arrivait pas a l'expliquer. Sinon qu'il devait être fou ou qu'il avait envie de lui parler. Peut-être était-ce pour ce racheter d'avoir détruit son petit jouet? Oui car après tout, l'homme était nue devant elle. Si sans doute une grande majorité des femmes en aurait détournée le regard et aurait supplier qu'elle ce vêtissent, Fiora non. Elle le regarda sans gêne, de la tête au pied.

"Ma foi, ce mettre nue devant une demoiselle. Votre race ne connait donc pas les bonnes manières ?"

Les bonnes manières, Fiora les connaissaient bien sûr... Mais ne les appliquait que très rarement. Il suffisait de regarder ses habits, elle même presque entièrement nue, pour voir qu'elle semblait avoir un penchant vers la débauche humaine. La luxure et le plaisir était bien sur tout ce dont elle pensait. Ce rapprochant de l'homme a petit pas, il était sur ses gardes, il était clair que si elle bougeait brusquement ce dernier allait la frapper. Il lui ordonna même de ne pas s'approcher, ce qui fit l'effet totalement inverse. Désirant maintenant encore plus ce rapprocher. Mais Fiora tenait la faiblesse des hommes entre ses mains. Qu'importe la taille et la carrure des hommes, ils ont tous le même point faible : Le corps d'une femme. Surtout que la beauté vampirique n'était pas qu'une rumeur. Tout en s'avançant, elle détacha le haut de ses habits. Ce retrouvant torse nue. Ne serait-ce que pour gêner ou déstabiliser l'homme devant elle le temps qu'elle ce rapproche. Très doucement venant poser ses petites mains délicates sur ses gros bras de mâle et collant sa poitrine contre lui. L'on pouvait clairement voir maintenant combien elle n'était pas très grosses. Une toute petite vampire. Ce collant a lui comme le ferait une femme humaine avait son époux, elle était délicate et sensuelle à la fois.

"Tu as brisé mon jouet... Que dis-tu de le remplacer ? Ne serait-ce pas amusant ?"

Dit-elle en rigolant un peu. Ses intensions semblaient indiquer qu'elle désirait une relation homme-femme. Mais était-ce vraiment le cas ? Après tout, n'importe qui connaissant un peu les vampires savait que charmer leur proie était dans leur habitude. Mais là était bien le défaut a cette logique ; Fiora n'avait rien d'une vampire ordinaire... Elle était imprévisible. Il était quasi jamais possible de savoir ce qu'elle avait derrière la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Grey Noire-fourrure
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 113
Alignement : Chaotique Bon
Double Compte : Sarah Melody Azariel

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: De nature sanguinaire [Abandonné]   Lun 22 Juil 2013 - 17:58

Si il y a un stade à ne pas dépasser avant de basculer dans la folie la plus complète, la créature devant moi l’avait plus que franchit. Quand à moi… J’avais déjà cumulé un nombre d’handicaps en cas de lutte qui me rapprochait beaucoup de cette limite. Je voulais éviter l’affrontement et récupérer le corps du gosse pour ses parents mais la suceuse de sang m’avait piégé en se plaçant entre mon but et moi. Et si j’avais sans-doute la force pour moi, je n’avais pas vraiment les crocs ou les griffes adéquates pour lui arracher la gorge s’il fallait en arriver là… contrairement à la vampire. Quand elle fit remarqué ma nudité, je ne réagis pas. C’était dans ma nature, alors être couvert ou non, qu’importe la différence.
  Elle-même n’exprimait aucune gêne et se montrait juste narquoise. Elle défit le haut de ses habits, aussi peu qu’elle en portait, exposant au clair de lune deux petits seins blancs. A quoi jouait-elle ? En tout cas, ça n’augurait rien de bon. Elle vint se coller contre moi avec la perversité de sa race, à son contact sur mes bras, mes muscles se contractèrent involontairement, gonflant mes bras que je tentais de garder entre la vampire et moi. Mais elle colla sa poitrine sur mon torse, et il était difficile de l’écartait sans la toucher plus. Bordel, je ne pouvais pas l’attaquer pour ça !  Sa tête arrivait à peine à la base de ma gorge, je posais mes mains sur ses épaules essayant de garder une distance de manœuvre et mes doigts effleurèrent ses longs cheveux sombres et instinctivement je humai son odeur, sous-jacente à celle du sang, un léger musc me parvint. Elle était belle, magnifique même, et semblait si fragile et pourtant ce n’était qu’une façade. A quoi joue-t-elle ? Elle roucoula son mon menton :

« Tu as brisé mon jouet… Que dis-tu de le remplacer ? Ne serait-ce pas amusant ? »

  Le petit rire qui accompagna ses mots n’avait rien de chaleureux. Mon visage se durci et je me rendis compte que j’avais beaucoup baissé ma garde. Beaucoup trop ! Reprends-toi, Loup ! Elle ne faisait que jouer de ses charmes, et pour quoi ? Mon sang ne pouvait pas l’intéresser puisque j’étais un lycan. Faire de moi sa marionnette ? Tout les vampires étaient-ils si pervers, si malin et décadents ? Une louve choisit un partenaire pour sa force et son caractère, un partenaire… pas un jouet. Keran avait-il eu le même scénario ? Pas question de me rabaisser au rend de vulgaire toutou pour satisfaire les besoins d’un cadavre ambulant.
  Et puis une idée me traversa l’esprit au moment ou mon regard croisa à nouveau le sien… Ce pourrait-il qu’elle fasse cela parce… j’étais un lycan ? Son sourire aurait pu exprimer mille désirs différents, tous d’ordre charnels et sanglants. Mes pupilles se dilatèrent. Même les loups le faisaient avec les deux partenaires sous la même forme. Bon sang ! Ces seins s’appuyaient sur mon ventre, et leurs extrémités laissaient un frisson sur ma peau, une fine pellicule de sueur se formait là où son corps touchait le mien.

  Je me repris soudain. Une boule s’était formée dans ma gorge et mes mots sortaient difficilement.

« Je ne suis pas un jouet ! Pas un monstre ! »

  Pas un monstre… c’était la seul chose qui me venait à l’esprit quant à ce que cette suceuse de sang pouvait manigancer, quant à ce qu’elle avait fait subir au gamin, quant à la couleur de ses yeux.
  J’étais un loup, un animal dominé par l’instinct plus que l’humanité, mais mon instinct me hurlait de l’égorgée sur le champs, tandis qu’une infime partie répondait à l’aura étrange dont elle m’enveloppait à l’instant. Il fallait que je me sorte de là et vite, ma propre existence était en jeu depuis trop longtemps. Mais c’était une être vivant, mort en partie, mais vivant. Bordel, j’avais déjà eu moins de scrupules.

_________________
Le loup court sous la lune de Thaodia.

RP actuels:
Une rencontre inattendue

Forme lupine:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nature sanguinaire [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De nature sanguinaire [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Màvreah - Contrée des Vampires :: • Parc régional de Màvreah • :: Rivière de sang-