Partagez | 
 

 Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMar 23 Juil 2013 - 2:54




Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Tumblr_mnp1ko3hrV1rhz43wo1_500

Le temps est un partenaire aussi agréable que désagréable et passe à une vitesse folle, lorsque l’occupation est là. L’occupation est une chose que le couple connaissait parfaitement bien depuis maintenant un peu plus d'un cycle, un cycle c’est le temps qui s’était écoulé depuis la transformation de la douce Aurore. Douce ? Pas tant que ça finalement, le passage de la vie humaine à vampirique avait laissé des traces et la jeune femme était tout simplement incapable de résister à ses pulsions, ce qui la rendait particulièrement triste. Tristesse, qu’elle ne montrait que très rarement pour ne pas affoler son sang-froid. Le chemin de l’adaptation était long et sinueux et la jeune femme n’était visiblement pas capable de le prendre sans faire une montagne d’erreur.  Aurore vivait plus mal qu’elle ne l’aurait cru cette évolution et bien que les points positifs étaient plus nombreux que les négatifs, l’idée de ne pas pouvoir se contrôler était tout bonnement insupportable. Céder à un être qui n’est le fruit que de votre imagination, de votre souffrance et de votre manque de nectar rouge est particulièrement frustrant, et Aurore n’échappait jamais à cette frustration.  

En cette nouvelle nuit, la jeune femme espérait un peu de calme, malheureusement pour elle, son partenaire lui proposa de rejoindre la cité d’Ambroisie et d’un commun accord –pas si commun que ça finalement- le couple avait entamé la marche. L’obscurité était moins agréable qu’à son habitude, ce que l’ancienne humaine prenait évidemment pour un signe. D’humeur râleuse ? Possible. Contrairement à sa routine, Aurore tirait un peu la tête, traînait un peu derrière son vampire qui semblait lui ravi de retrouver la civilisation vampirique. Alors que les sens d’Aurore étaient en alerte, humant l’air, écoutant le moindre bruit, sa gorge elle la brûlait atrocement comme à chaque réveil, ce qui entraînait systématiquement une boule dans le bas de ventre de la nouvelle née, qui pariait avec elle-même le temps qu’elle allait mettre pour devenir un monstre incontrôlable en soif de sang.  Paniqué à l’idée de re-sombrer dans la noirceur de la nuit, la jeune femme avait pris les devants, s’éclipsant pour grignoter un vulgaire lapin, reniflé sur le chemin. Adrän ne la suivait plus systématiquement, ce qui permettait au deux tourtereaux de souffler un peu individuellement.

Aurore ne tarda pas à retrouver Adrän et à se replacer dans son ombre, traînant toujours les pieds. Une multitude d’excuse pour ne pas aller à la cité lui torturait l’esprit, cependant la jeune femme restait dans un silence de marbre. Silence qui fut rapidement brisé par un orage impressionnant, un éclair brise le calme environnant, puis le ciel déversa sa multitude de larmes. Trempé et de mauvaise humeur, il n’en fallut pas plus pour la sang-froid pour lâcher un long et bruyant soupire.  Sa longue chevelure lui collait au visage, ses pas raisonnaient dans les flaques d’eau ce qui la faisait encore traîner davantage. Cependant, elle n’avait aucune excuse pour ralentir le rythme, la fatigue, la maladie, tant de chose que les vampires ne connaissait pas et il fallait bien avouer que ça lui manquait. Relâchant un nouveau soupire d’agacement, elle finit par râler tel une enfant impatiente :

- «  On est bientôt arrivé ? Puis c’est quoi ce temps normalement il fait beau en Kandintia… Il ne manquait plus qu’un orage de chaleur…»

Accélérant le pas pour ne pas perdre Adrän, elle s’avança de façon à être à côté de lui et glisser sa main dans la sienne. Aurore était simplement terrifiée à l’idée de mettre le couple dans une situation délicate, avec sa maladresse ou ses pulsions ou d’autres déterminants improbable. Alors qu’au loin l’entrée de la grande ville se dessinait, la nouvelle née murmura doucement, prête à rebrousser chemin.

- «  Tu es toujours aussi sur que c’est une bonne idée ? »



Dernière édition par Aurore Badry le Mer 24 Juil 2013 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMer 24 Juil 2013 - 0:31

Ce n'était pas un bon jour, aujourd'hui, ou plutôt une bonne nuit. Le temps se dégradait au fur et à mesure de notre avancé jusqu'à la cité d'Ambroisie. Cela faisait une semaine que nous étions dans la nature, pour qu'Aurore puisse se contrôler un minimum, la retour à la vie civilisée n'allait pas être de tout repos, nous avons croisé le chemin d'un centaure, mais pas de foule. Cependant, on ne peut pas dire que les rues de la Cité d'Ambroisie soient noires de monde, c'est une cité plutôt calme comparé à la Cité de l'Aurore ou Ardamir. Il était temps d'aller de l'avant et de s'installer.

Je sentais bien que derrière moi, j'avais une Aurore boudeuse qui traînait les pieds. Est-ce qu'elle ne se sentais pas prête à rencontrer du monde ? Il est vrai que notre rencontre avec Dertar n'a pas été très concluante, mais nous n'allions tout de même pas vivre éternellement dans la forêt comme des sauvages. De plus, j'avais une envie pressante de m'acheter des vêtements. Mes haillons que je portais depuis fort longtemps commencent à se découdre sévèrement. J'allais entamer une nouvelle vie, alors changer de vêtement est vraiment anodin.

Ma douce vampire s'en alla précipitamment, chasser sans doute. J'hésite longuement à la poursuivre, mais je préfère la laisser tranquille, ce qui me permets aussi de souffler un peu. Je me demandais si elle avait des doutes en elle, concernant justement notre nouvelle vie. Lui demander de bute en blanc ne serait pas raisonnable et j'irais à la rencontre de problème. Je soupire légèrement, je n'avais guère de doute, je savais m'adapter facilement, et c'est ce que j'allais devoir faire, sans ronchonner. Après tout, c'est ce que je voulais.

La nouvelle née revint rapidement, elle n'était pas tombée sur plus gros qu'elle et tant mieux. Nous reprenons notre route vers Ambroisie avec ce silence pesant et les nuages qui couvrent le ciel. Un éclair foudroie dans le ciel, suivit du tonnerre, la pluie ne tarda pas à arriver. Je soupire d'agacement, même les astres s'y mettent.

La vampire se mit alors à parler, savoir si on était encore loin tout en se plaignant du mauvais temps. Je pouvais la comprendre, nous n'étions pas dans un lieu où la pluie embellie la nature, mais plutôt l'inverse.

«-Nous sommes bientôt arrivé, ne t’inquiète pas … Il fallait s'y attendre, il a fait beau depuis plusieurs jours … Enfin, nous aurons de quoi nous abriter là-haut.»

Lui dis-je sans savoir trop quoi lui dire de plus au sujet du mauvais temps. Heureusement que finalement, je n'avais très peu de tissu sur moi, j'avais toujours cette sainte horreur d'avoir des vêtements mouillés sur moi. Aurore se positionna alors à mes cotés et je sentis sa main glisser dans la mienne, m'arrachant enfin un sourire. Je la serre doucement dans ma paume, pour lui signifier que j'étais là, que je ne l'abandonnerai pas.

Plusieurs minutes de marche plus tard, lorsque qu'enfin, le silence n'était pas aussi crispant. On pouvait voir l'entrée de la cité vampirique. Aurore me murmura alors si c'était toujours une bonne idée d'y aller. Voici ce que j'attendais, je me tourne alors vers elle, arrêtant pas la même occasion la marche.

«-Tu as des doutes Aurore ? Qu'est-ce qui ne va pas ?»

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMer 24 Juil 2013 - 12:18




Le couple poursuivait la marche dans un silence beaucoup moins crispant que les minutes précédentes. Main dans la main la nouvelle née appréciait particulièrement ce petit contact avec son vampire, ce qui arrivait toujours à lui arracher un sourire. Cependant et malgré la situation d’apaisement, l’ancienne humaine n’avait pas pu se retenir de formuler son doute à voix haute, demandant à Adrän si l’idée d’habiter en Ambroisie lui semblait toujours aussi bonne qu’avant.  La question eut exactement le même effet que l’éclair déchirant le ciel dans la tête de son vampire, qui stoppa immédiatement la marche afin de lui faire face. Le sang-froid resta cependant calme, lui demandant avec douceur si elle avait des doutes, cherchant à comprendre ce qui la tracassait.

Si Aurore avait des doutes ? C’était beaucoup plus que ça. La jeune femme était terrifiée à l’idée de s’insérer dans un peuple nouvellement rejoint, inquiète de ne pas pouvoir résister à ses pulsions qui pourraient entrainer de graves conséquences. A toutes ses émotions s’ajouta celle de la culpabilité du regret, comment pouvait-elle encore hésiter alors qu’Adrän lui semblait particulièrement heureux de pouvoir retrouver la civilisation, la situation n’était qu’un des aboutissements de leur relation, alors pourquoi en être à ce point inquiété. Observant Adrän de haut en bas, Aurore se pinça légèrement la lèvre, que pouvait-elle lui dire ? Que oui elle avait des doutes et qu’elle ne se sentait pas prête à affronter d’autre vampire actuellement, non impossible. Alors que l’eau, ruisselait sur son visage et imbibé la totalité de ses vêtements, la nouvelle buveuse d’hémoglobine formula une réponse, bien loin de la réalité.

- «  Hein ? Non, non. Je me demandais simplement si tu souhaitais toujours vivre en Màvreah aussi… Rapidement ? Mais je suis certaine que ça va bien se passer. Avec ce temps on ferait mieux de se dépêcher de toute façon ! »

Lui attrapant la main, Aurore obligea Adrän, en tirant légèrement, à reprendre la marche. Même si elle avait su répondre de façon à détourner le problème, elle était certaine que le vampire allait réfléchir, comme à son habitude, avant de revenir dessus et de taper juste. Il fallait donc rapidement changer de sujet, ce qui lui permettrait également de cesser sa réflexion et donc ses craintes. Alors que l’entrée de la cité se dévoilait de plus en plus, la boule dans le bas ventre de la jeune femme était elle aussi grandissante. Secouant la tête, elle chercha à se ressaisir.

- «  D’ailleurs j’y pense, je ne sais pas ce que tu veux faire une fois installé, enfin je ne sais même pas ce qu’on va faire… Tu continueras  à jouer de ton instrument ? »

Une fois la question formulé, la sang-froid ce pinça l’intérieur de la joue, il était vrai qu’en y réfléchissant, elle ne savait pas non plus ce qu’elle allait faire de ses nuits une fois installé. La cité de l’Aurore lui manquait atrocement, peut-être plus particulièrement le lac et l’idée de rester dans sa nouvelle demeure sans la moindre occupation ne la réjouissait pas forcement. L’unique point positif qu’elle trouvait à la situation et qu’elle allait être avec Adrän pour une très longue éternité.



Dernière édition par Aurore Badry le Mar 6 Aoû 2013 - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMer 24 Juil 2013 - 21:28

J'avais stopper la marche pour laisser une chance à Aurore de s'exprimer sur ce qui la trottinait, mais elle laissa sa chance passer, me formulant une réponse qui ne me convainc pas, je devais l'avouer. Je la connaissais bien, ma vampire, son air, ses gestes, ses mimiques, je connaissais tout d'elle. Alors que j'allais lui répondre, elle m’entraîne de force vers la cité d'ambroisie, je lâche un soupir inaudible à cause de la pluie.

Elle changea de sujet rapidement, peut-être par peur que je reprenne l'ancien pour approfondir ses pensées, je vois que je n'étais pas le seul à tout savoir sur l'autre, ce qui, au final, m'arracha un léger sourire. Elle avait sans doute peur de notre nouvelle vie, de tout ce changement si soudain, et peut-être, qu'elle n'était pas prête à tout ça ce que je comprenais aisément, mais il y avait autre chose que je comprenais, il ne fallait pas que je lui fasse la moral, au contraire, plutôt que je la réconforte. Malheureusement, ce n'était pas moins point fort.

Je la laisse me balader jusqu'à ce que je m'arrête volontairement juste au dessous d'un arbre puis je la tire doucement vers moi. Je réceptionne son corps en entier dans mes bras et l'étreint doucement tout contre moi.

«-Aurore … Tu sais que tu peux tout me dire. Si quelque chose t'embête, tu n'as qu'à m'en parler au lieu de couver ça. Je sais que cela peut faire peur de changer de vie, mais je seras là, ma douce, je serais avec toi ...»

Lui dis-je avant de lui sourire. C'était une invitation à prendre, elle n'était pas obligée de m'en parler, est-ce qu'elle le ferra ? C'est à elle de voir, je ne peux pas l'obliger à me parler. Pour en revenir sur mon futur, il était bien incertain ! Je ne pourrais pas devenir un musicien, mes compétences ne sont pas celles que les vampires entraînés depuis des générations appréciaient. Je ne cherchais pas de la réputation, mais une once de notoriété ne ferrait pas de mal.

«-Je jouerai seulement pour les privilégiés que je connais, et tu en fais partie ...»

Dis-je à ma vampire avant de venir l'embrasser avec tendresse tout en la serrant davantage contre moi. Je vais devenir musicien à la retraite, cela n'a pas duré longtemps, mais quand cela se fait sentir, nous devons changer de voie, que ce soit pour moi ou pour elle. Qu'allais-je faire une fois installé ? C'était une bonne question bien que j'avais déjà réfléchit à diverse solution, il n'y a qu'une qui me convient. J'estompe le contact entre nos lèvres doucement avant de reprendre la parole.

«-Je pense m'enrôler dans la milice local … Je sais me battre et il paraît qu'on est bien payé là bas … Et toi, tu as une idée ? … Je te verrais bien en aubergiste, tu as été … Fracassante la dernière fois. »

Lui dis-je en riant doucement, je faisais référence évidement à la veille de notre départ pour Màvreah, dans l'auberge de son ami où elle avait réussi à faire s'évanouir deux hommes en un temps record.

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMer 24 Juil 2013 - 23:47




Alors que la jeune femme continuait à entraîner Adrän dans sa marche elle fut stoppé net dans son élan par le vampire qui les entraîna sous un arbre. La nouvelle née laissa son corps se faire manipuler telle une marionnette, se blottissant contre le corps de son sang-froid, qui la câlina avec tendresse. Aurore se sentait particulièrement bien à cet instant, et ne souhaitant pas que le moment s’arrête. Rien de mieux pour rassurer une jeune femme proie au doute, qu’un peu d’amour et de tendresse. Adrän expliqua doucement à l’ancienne humaine, qu’elle pouvait tout lui dire, qu’il était là pour l’écouter et qu’il serait avec elle quoi qu’il arrive. Gardant le silence, le cœur sans battement d’Aurore, hésitait. Devait elle lui dire la vérité, se conforter dans son ancienne réponse ? Impossible pour elle de vraiment se décider.

Alors qu’il poursuivait son explication dans une phrase dont l’origine échappé à la jeune femme, puis le sang-froid vint l’embrasser amoureusement en resserrant son emprise. Aurore prolongea avec beaucoup de tendresse, avant de l’enlacer et de lui câliner le bas du dos. Ses doutes commençaient à s’envoler doucement. Le vampire poursuivit son explication, supposant même qu’il allait rejoindre la milice vampire, Aurore grimaça légèrement à cette idée… Mais pourquoi pas, si c’était son choix, elle ne pouvait pas s’y opposer. Le buveur d’hémoglobine lui demanda par la suite ce qu’elle comptait faire elle, voilà une question qui méritait d’être approfondie, Adrän plaisanta même sur l’idée que la jeune femme pourrait tenir une auberge, dessinant un sourire sur ses lèvres, la nouvelle née finit par répondre. :

- « Tu as raison Adrän… J’ai peur, je suis terrifié à l’idée de te décevoir, de ne pas être à la hauteur, de sombrer dans la folie. Ce n’est pas aussi simple que ce que je pensais, changer de vie est difficile, le soleil me manque, ma vie me manque… Je suis en permanence en lutte avec moi-même, cherchant à refouler mon envie de meurtre permanente… Et si j’attaquais un autre vampire, qu’est-ce qu’on devrait faire ? Qu’est-ce que tu penserais de moi si j’en arrivais là ? »

Faisant une pause, Aurore se blottit davantage dans les bras protecteur du vampire, cherchant à se reprendre, à évacuer le moindre de ses doutes, qu’elle formulait enfin. Reprenant la parole de sa voix douce, elle poursuivit :

- « Mais je finirais pas y arriver, je t’en fais la promesse… Peut-être que l’idée de tenir une auberge n’est pas si mauvaise finalement. Et puis si tu t’engages il faudra bien que je m’occupe durant ton absence, tu crois que… Enfin une fois que je serais plus stable on pourra s’organiser une soirée plus calme à deux ? Ou retourner faire un tour au Lac de l’aube ? Dis-moi Adrän… Comment as-tu fais pour maîtriser tes pulsions ? J’ai peur de te faire du mal si je cédais… »

La fin de la phrase de la jeune fille, vu plus vibrante, trahissant sa crainte la plus profonde. Depuis quelque temps et si elle ne se nourrissait pas suffisamment elle c’était surprise à analyser les veines du vampire à les désirer plus que n’importe quel drogue. Est-ce que le sang était dans une relation vampirique était un échange également ? Tant de questions inexplicables se bousculaient dans son esprit, renforçant sa peur.

- « Je ne me pardonnerais jamais si je te blessais… Jamais. »

Resserrant autour de la taille d’Adrän, Aurore enfouit sa tête dans le creux de son épaule, humant son odeur qui l’envoutait de plus en plus. Ses mains caressaient le pas de son dos, remontant le long de sa colonne vertébrale. Elle murmura alors

- « Il va falloir te trouver des vêtements… »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyVen 2 Aoû 2013 - 3:51

J'avais toujours eu une forme d'adaptation assez ahurissante, je devais le reconnaître. Lors de ma transformation par Hylianna, je n'avais pas eu de mal à m'habituer à ce rythme de vie, bien que boire le sang me répugne toujours autant. Aurore était différente, cela se voyait. Finalement, elle laisse tomber son masque de bien être pour m'exposer ses inquiétudes.

Je préférais cette version que l'autre. A présent, ses doutes étaient bien palpables. Cependant, deux interrogations sortirent des lèvres d'Aurore,, elle avait peur que je la vois différemment si elle venait à attaquer un autre vampire. Pourtant, elle n'a jamais changé lorsque je lui ai dit que j’avais attaqué des innocents lorsque j'étais sous l'influence de ma soif qui avait pris conscience. Malgré ça, elle était restée auprès de moi. J4allais lui répondre alors qu'elle se blottissait contre moi, m'arrachant un sourire.  

Lentement, je laisse mes doigts glisser entre ses cheveux grisâtres légèrement mouillés. Elle reprend la parole avant moi, décidément, elle est plus rapide que moi et elle finit par se répondre à elle même. Au final, l'idée de l'auberge n'était pas mauvaise pour elle, pourquoi pas ? J'avais une confiance aveugle envers elle. Puis viens une question bien profonde, comment est-ce j'ai pu retenir mes pulsions aussi longtemps. Je dois dire que c'est assez incompréhensible, en effet, est-ce que ca serait mon humanité qui interdisait à ma soif de ne pas faire n'importe quoi ? Je dois avouer que c'était inexplicable sur les faits.

Je ferme les yeux avant qu'elle me dise qu'elle ne se pardonnerai pas si un jour, elle me ferrait du mal. A ce moment, je fronce les sourcils.


«-Aurore … Quoi qu'il arrive, quoi que tu fasses, tu resteras celle que je chérirai durée mon éternité, sois en sûr ..;Et si je te dis que tu peux prendre mon sang, ça ne me blessera pas, il en faut bien plus pour me tuer … C'est que, je suis un coriace ! »

Lui-dis sur un ton humoristique pour lui faire envoler ses doutes. Je connaissais déjà ses questions qu'elle se pose … Est-ce que je le blesserai si je buvais son sang, est-ce que j'arriverai à me contrôler ? Je savais ce qu'elle redoutait, car j'en ai fait l'expérience sur l'île d'Omerïe où Aurore m'avait proposé son liquide vital, maintenant, c'était à moi de l'idée, et elle n'avait pas le droit de refuser ! Elle termine sur le fait qu'il fallait que je trouve des vêtements. Je regarde mes haillons sérieusement avant de rétorquer simplement.
 
«-Tu trouves ? Je crois savoir que cela ne te déplaît pas de me voir ainsi vêtu … Je me trompe ?»

Je me mets à rire une nouvelle fois avant de venir l'embrasser tendrement. J’estompe peu à peu le contact avant de la regarder droit dans les yeux avant de lui dire à voix douce et avec le sourire.

«-Ca va mieux ? »

Spoiler:
 

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptySam 3 Aoû 2013 - 21:13



Aurore expliquait avec sincérité ses différentes angoisses, le passage de la vie humaine à vampirique, ses craintes vis-à-vis de ses pulsions, les besoins changeant et cette envie sincère d’enfin être au calme, de se poser. Ne définit-on pas le bien être comme un état de bien-être physique psychique et social, celui-ci ne consiste-t-il pas seulement à l’absence d’infirmité ? Infirmité qui désormais ne ferait plus partie de la vie d’Aurore, il ne restait donc à la jeune femme qu’à affiner ses relations sociales. Alors que la nouvelle buveuse d’hémoglobine s’évadait dans ses pensées plus ou moins profonde, une main froide se glissa dans sa longue chevelure grise, esquissant un sourire, l’ancienne humaine le laissait faire.  Doucement, elle s’inséra davantage contre lui, brisant les quelques centimètres qu’il restait encore entre eux. Observant le doux visage de porcelaine de son conjoint, elle remarqua que le jeune homme avait fermé les yeux et fronçait légèrement les sourcils, avait-elle dit encore une bêtise ? Il prit rapidement la parole afin d’éclaircir la situation, expliquant à la nouvelle née que peut-importe ses agissements, elle resterait pour lui, Aurore, la personne dont il est amoureux. Que si elle avait besoin de sang, alors elle ne devait pas se gêner, Adrän termina sa phrase par un trait d’humour qui arracha un sourire à la douce Aurore.

Alors que les yeux de la jeune femme contemplaient le corps presque nu du sang-froid, elle ne put s’empêcher de rire discrètement. Décidément, elle commençait à croire que la nudité lui plaisait, en tout cas cela ne déplaisait pas à la jeune femme loin de là. Alors qu’Adrän annonça la pensée de l’ancienne humaine à voix haute, celle-ci passait ses mains avec tendresse sur son torse, escaladant ses abdominaux du bout des doigts. Le rire particulièrement mélodieux du vampire, fini par faire sortir la jeune femme de sa contemplation. Esquissant un large sourire, elle releva le regard vers son cher et tendre. Il avait raison, cela ne lui déplaisait pas. Les lèvres du couple se joignirent quelque instant  le temps d’un échange passionné et rempli d’amour. Le contact prit fin rapidement trop rapidement au gout d’Aurore, qui fit une légère moue, alors que les deux corps reprenait une très légère distance, le sang-froid demanda à l’ancienne humaine si elle allait bien. Dessinant sur ses lèvres un petit sourire, Aurore finit par reprendre la parole, tout en passant ses deux mains dans le dos du vampire pour le câliner avec tendresse.

- «  Huuum, il me semble oui… Et toi ça va ? Je pense qu’on ferait mieux de se dépêcher. On a perdu suffisamment de temps. »  

Attrapant sa main, elle le tira finalement vers elle pour l’embrasser passionnément, beaucoup plus rassuré elle était prête à reprendre la route et à s’installer à Màvreah.  L’orage autour d’eux grognait encore et les éclairs continuaient à illuminer le ciel étoilé, la pluie raisonnait dans le feuillage des arbres et dans les différentes flaques. L’atmosphère s’était légèrement rafraichie et la chaleur avait laissé place à l’humidité. La nouvelle née tira légèrement Adrän sous la pluie avec elle, afin de poursuivre la marche et surtout anéantir les quelques pas qui restaient jusqu’à la cité. Les petits pas du couple n’était qu’à peine audible, le brouahah déclenchait par l’orage camouflait à la fois les odeurs et le bruit qu’il pouvait faire.  La vie que s’imaginait Aurore était presque parfaite, une petite auberge, une petite maison dans le centre de la ville, l’unique chose qui lui manquait été la présence du Lac de l’aube. Soupirant doucement, main dans la main les deux amoureux de la nuit, arrivèrent enfin à la grande cité d’Ambroisie.

Les yeux de l’ancienne humaine s’écarquillèrent devant les anciens bâtiments tous plus grand que les autres, certaines habitations étaient encore ravagé par l’apparition des dragons, rien que le fait d’y penser provoqua une vague de frisson chez la vampire. Les rumeurs disaient donc vrai la grande capitale était bien en reconstruction, mais rien n’avait effacé la prestance du lieu.  Les yeux brillant, la jeune femme lâcha la main de son amant pour faire quelque pas en avant, quelques vampires passèrent non loin d’eux, chacun vaquant à ses occupations. La population semblait beaucoup moins importante que la cité de l’Aurore signe de sa reconstruction soudaine. Se tournant vers le vampire, les mains sur les hanches, les lèvres de l’ancienne humaine s’ouvrirent une nouvelle fois :

- «  Pas très dynamique tout ça, parfait pour une nouvelle vie ! Alors une auberge, tu en connais une correcte ? »

Suivant du regard le vampire qui faisait chavirer son cœur, Aurore ne pouvait que se satisfaire de la nouvelle vie qui se dressait devant eux. Ignorant si l’adaptation serait plus facile désormais, ou si les complications allaient encore faire leurs apparitions.

Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyDim 4 Aoû 2013 - 21:36

Sans conteste, je la préférai ainsi, plus détendu, plus sereine. Et je devais dire que c'était également mon cas. Qui n'aurait pas de doute quant à s'installer définitivement dans une région qu'on ne connaît absolument pas ? L’appréhension de cette futur emménagement se dissipe peu à peu lorsque je lui parle, lorsqu'elle me parle surtout, je n'ai plus le droit de douter à présent.

Je souris lorsqu'elle me demande si cela allait, je fis un signe de tête lui signifiant que tout allait bien dans le meilleur des mondes. Et finalement, elle décide de prendre l'initiative et de m'amener directement vers Ambroisie après un doux baiser passionné. J'étais satisfait de l'avoir convaincu de tout me dire sur ses angoisses, ses doutes les plus profonds. Bien que j'ai fait du mieux que j'ai pu pour la réconforter, nous devons aller de l'avant, ensemble.

Une fois dans la cité, on pouvait voir les dégâts du fameux Dragon qui avait attaqué la ville. Cela devait faire un an maintenant qu'ils étaient apparu et que je m'étais confronté à eux à deux reprises. Je regarde à présent au alentour, il y avait très peu de personnes dehors, bien que la nuit était à son paroxysme. Cela change de la Cité de l'Aurore qui était noire de monde. Aurore décide de faire  un petit tour toute seule en me lâchant la main pour faire quelques pas en avant, je reste là, à la regarder comme une enfant qui s’émerveille devant un jouet. C'était craquant, cependant, nous devons pas rester ici et aller à l'auberge la plus proche, nous risquons de se faire arrêter pour nudisme intempestif sur la voie publique.

«-Humm … Je ne connais pas beaucoup d'Auberge en ambroisie, ce qui pourrait être un petit plus pour notre établissement … Suis moi, je connais vaguement un endroit.»

Je n'étais pas beaucoup venu en Ambroisie pour connaître les lieux par cœur, et je connais qu'une auberge. Je passe devant et prends la main d'Aurore pour qu'elle me suive et surtout, pour avoir un contact avec elle. Nous passons par d’innombrable ruelle et nous atteignant finalement la dite Auberge. Cependant, aucune lumière ne séjourne à l’intérieur, aucun bruit, comme si c'était fermé. Je reste devant la porte alors que l'orage semble enfin se calmer, je reste perplexe devant cette découverte inquiétante.

«-Hé bien … Je crois que nous venons de trouver la futur auberge, tu ne crois pas ? »

Il n'y avais plus qu'à faire une demande pour récupérer les locaux et s'installer, Mais … Il y a toujours un mais, que faisons nous maintenant ? À ma connaissance, c'était la seule auberge d'Ambroisie. On peut dire qu'il n'y aura pas beaucoup de concurrence pour les potentiels clients.

Je passe mes mains sur la porte puis sur la clenche et, bien entendu, c'était fermé. Je me poste devant la porte en me demandant si c'était possible de rentrer sans fracas pour avoir un abri contre le soleil.

«-Tu as une idée pour qu'on puisse rentrer discrètement ? »

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMar 6 Aoû 2013 - 21:49



Aurore observait l’environnement, tournoyant sur elle-même, laissant les plis de sa robe se soulever par les petits courants d’airs qu’elle provoquait. Ecartant légèrement les bras de son torse, les doigts en éventail, son petit jeu lui donnait un air particulièrement enfantin et la jeune femme s’émerveillait devant chaque détail qui se dévoilait devant ses yeux. Elle finit par se stopper s’arrêtant devant le vampire qui venait de prendre la parole d’une voix calme, celui-ci expliqua qu’il n’y avait pas énormément d’auberge à sa connaissance, mais qu’il en avait fréquenté une. La nouvelle née, l’avait écouté d’une oreille distraite obnubilé par le peu de tissu qui recouvrait encore le corps de son sang-froid, esquissant un sourire en coin. Aurore finit par se faire entrainer par son buveur d’hémoglobine préféré. Main dans la main les deux vampires traversèrent différentes ruelles plus ou moins étroites, croissant toujours moins d’autre membre de la race. Alors que les pas du couple ralentirent enfin, une petite auberge se dressa devant les deux compères. Des murs recouverts de lierres, des vieux volets en bois grinçant au rythme des brises, des vitres visiblement fragiles, un extérieur peut entretenu, aucune lumière ou signe de vie ne se dégageait de l’établissement. Mais où était donc le propriétaire ?


L’orage commençait à se calmer, tout comme la pluie qui avait presque cessé. Alors que les yeux d’Aurore cherchait encore une personne, Adrän lui concluait déjà à voix haute qu’il venait de trouver leur futur auberge. Une façon de voir les choses, faisant le tour de l’établissement l’ancienne humaine essaya d’ouvrir la porte de derrière sans succès. Le vampire finit par lui demander si elle avait une idée pour rentrer à l’intérieur de l’établissement. Aurore resta silencieusement réfléchissant avec calme. L’habitation était sur deux étages, l’étage inférieur était très certainement le côté taverne, l’étage lui devait être constitué de plusieurs chambre, il n’y avait donc aucun risque de faire rentrer le soleil en bas. Attrapant une pierre plutôt imposante, la jeune femme brisa une vitre et s’appliqua à retirer tous les morceaux. Levant légèrement la voix, elle finit par enfin répondre à Adrän :

- « Reste devant je t’ouvre, une seconde ! »

Pénétrant par la petite ouverture, les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent. La pièce était dévasté, les tables renversait, la poussière semblait être l’unique propriétaire tout comme les araignées, l’humidité était présente partout et le comptoir ne ressemblait plus à rien, les termites en avaient fait leurs habitats principale visiblement. Toussotant légèrement, la nouvelle née s’approcha avec calme jusqu’à la porte afin de la déverrouiller et de faire face à son partenaire. Esquissant un large sourire, la buveuse d’hémoglobine finit par reprendre la parole d’une voix particulièrement douce :

- « Bienvenu chez nous ! Bon je n’ai pas eu le temps de faire la poussière mais au moins nous avons un abri pour la journée. »

S’écartant légèrement de l’entrée, la jeune femme laissait le vampire constater par lui-même l’étendu des dégâts. Une fois à l’intérieur elle poussa la porte qu’elle verrouilla, l’obscurité n’était plus un problème pour elle –et il fallait dire que ça l’arrangerait grandement- . Alors que ses yeux détaillés une nouvelle fois le vampire, un sourire évocateur sur les lèvres, la vampire se contenta de demander d’une petite voix fluette :


- « Bon hé bien qu’est-ce que tu veux faire à présent ? »

Alors qu’Adrän semblait absorber par le lieu, Aurore commença à ranger, remettant les tables dans le bon sens, plaçant les chaises. Il était évident que la pièce n’allait certainement pas rester comme ça. La poussière allait déguerpir, les termines renvoyées et une touche de modernité allait très certainement faire son apparition… Enfin avant de penser à tout ça, il fallait déjà l’accord de l’impératrice, qui avait une réputation plutôt changeante. Certain la trouvé particulière froide et cruelle alors que d’autre laissait entendre qu’elle était particulière douce. Difficile de connaitre la vérité dans tout ça. Observant les marches de l’étage la jeune femme, finit par s’y aventurer. Montant doucement, la nouvelle née put découvrir plusieurs chambres dans un état plutôt correct, elle poussa les différentes portes qui grinçaient légèrement, après plusieurs longues minutes de visites, elle finit par choisir la dernière chambre tout au fond du couloir. En effet celle-ci était plutôt spacieuse, avec un lit double –visiblement très vieux-, une fenêtre donnant sur la cité d’Ambroisie, une armoire prête à s’écrouler, en outre une chambre presque agréable. Elle reprit une dernière fois la parole à voix haute :

- « Je pense que j’ai trouvé notre chambre … Mais je suis pas certaine de dormir sur le lit cette journée ! »


Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyMer 7 Aoû 2013 - 21:18

Tandis que je cherchais une solution de mon coté, je ne regarde pas Aurore qui elle avait déjà trouvé sa propre solution au problème. Elle avait pris une pierre pour briser une vitre, la discrétion n'était pas trop là, mais soit, ça règle nos soucis à présent. Enfin, ça nous fait déjà des frais ! Mais ce n'était pas le moment de rechigner, je laisse Aurore prendre de l'avance pour qu'elle puisse m'ouvrir en espérant qu'il ne fallait pas de clés pour l'ouvrir.

Le loquet et ouvert 2 fois et voici la porte ouverte. Ma jeune vampire se permet de plaisanter sur le lieu. Cependant, quelque chose vint me frapper, et je tente de ne pas le montrer. Chez nous … Ceci est chez nous … Il y a bien longtemps qu'on ne m'a pas dit ça, même Nina ne l'avait jamais dit lorsque j'étais chez elle. Au final, seuls mes parents avaient eu la décence de m'accepter dans leur logis et me le fit partager. Mais maintenant, je vais avoir mon propre chez moi, avec elle, Aurore.

Je lui fais un mince sourire avant de poser un pied sur les planches de bois et commence la visite, la première chose que je voyais, c'était le comptoir qui était habité par les termites, cela se voyait aux nombreux petits trous qu'il possédait. Heureusement que le plancher n'a pas été infecté et semblait solide. Je fis un tour sur moi même pour observer le lieu attentivement. La poussière était dominante ainsi que les toiles d'araignée. Les propriétaire ont du partir il y a pas mal de temps, un an je dirais, voir deux.Peut-être lors de l'attaque des dragons.

Toujours est-il, ils ont laissé quelques mobiliers. Je m'avance vers le comptoir et à peine j'eus toucher le bois que celui par littéralement en miette, les termites ont parachevé leur œuvre magnifiquement bien, il ne reste plus rien d'exploitable. Je me tourne vers Aurore qui s'amuser à me regarder en petite tenue puis elle me demande ce que je veux faire à présent.

«-Pour le moment, se reposer … Ensuite, nous aviserons. Nous devons demander à l'impératrice une demande pour qu'on devienne propriétaire de l'endroit, après, remettre en état. »

Ça n'allait pas être de tout repos, et certainement assez coûteux. Je ne pense pas qu'on aille un problème d'argent. Puis que je sois qu'un musicien itinérant, j'ai pu engranger suffisamment d'argent pour acquérir cette auberge. Aurore commença à ranger et à mettre les chaises dans le bon sens . Je m'en approche et analyse le mobilier de la salle commune. Certains à jeter, mais d'autre, on pouvait garder.

Je regarde Aurore monter les escaliers, sans doute pour vérifier les chambres disponibles. Pendant ce temps, je remets les tables correctement et les dépoussière légèrement avec le bras. Je recule de plusieurs pas en arrière et contemple ce havre qui sera bientôt à nous.

«-Humm … Ça va le faire, j'en suis sûr.»

A vrai dire, si une voyant m'avait prédit que je deviendrais soldat et que ma compagne tiendrai une auberge, je ne l'aurais jamais cru. Je décide de monter voir également les chambres dont les portes étaient ouvertes, Aurore était passée par là.

Elles étaient correctes dans l’ensemble, mis à par la poussière qui règne en maître dans ce bâtiment à l'abandon.Mais une fois remit à neuf avec un petit nettoyage, cet établissement rayonnera la joie de vivre ! Je m'aventure dans le couloir jusqu'à son bout où ma vampire semblait avoir trouver une chambre qui lui convenait, normal que nous ayons la chambre la plus spacieuse !

Je l'avais entendu à l'autre bout du couloir, elle ne souhaitait pas dormir sur le lit pendant la journée. Cette affirmation m'intrigue légèrement. Où soit-elle dormir ? Je rentre dans la chambre, passant silencieusement derrière elle, l'embrassant furtivement dans le cou avant de la contourner et de regarder le lit poussiéreux, je comprends à présent. Mais, heureusement, il y avait juste un drap au dessus du matelas, il suffisait juste de le changer.

«-Si c'est la poussière qui t'incommode, laisse moi m'en charger !»

Lui dis-je avant de sourire et d'aller vers le placard qui tenait presque plus debout. J'espère qu'il avait laissé un jeu de drap avant de partir. Et pour une fois, la chance est de mon coté. Il y avait tout ce qu'il fallait, bien que les mites avaient rongé la plupart des vêtements qui restaient. Je sors un drap blanchâtre et lui montre à Aurore avant de faire le lit en faisant attention de ne pas mettre de la poussière partout et mets tout ça en boule avant de le mettre sur le sol. Il faudra le lavé plus tard, actuellement, je n'en avais pas envie de toute manière.

Je finis de faire le lit qui étincelait … A moitié.

«-Et voilà le travail ! Bluffant non ?»

A peine eu-je le temps de dire ça que je m'allonge littéralement sur le drap. Cependant, le lit craque dans tout les sens, et ce qui devait arriver, arriva. Les pattes du lit se brisent et le lit s'écroule sous son poids, et sous le mien par la même occasion. Heureusement que le plancher était résistant. Je regarde Aurore et commence à m'embraquer dans un fou rire.

«-Il est grand temps je me mette au régime ...»

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyVen 16 Aoû 2013 - 13:58




Aurore observait avec minutie la chambre dans laquelle elle se trouvait. Une petite pièce, plus grande que les précédentes, couverte de poussière, un vieux lit qui n’avait pas l’air bien solide, une armoire prête à s’effondrer au moindre effleurement et une grand fenêtre qui dévoilait une cité très calme presque sans vie. Malgré cette ambiance peu attirante au premier abord, la nouvelle née était certaine que c’était ici qu’elle voulait vivre et qu’elle allait être très heureuse dans sa vie de vampire, surtout avec Adrän à ses côtés. Les yeux rivés sur le lit –qui visiblement lui posé un problème puisque elle ne pourrait pas dormir dans celui-ci cette journée-, l’ancienne humaine ne capta pas immédiatement la présence de son partenaire et c’est dans un léger surtout qu’elle accueillit le bisou dans le cou, silencieusement Adrän contourna la buveuse d’hémoglobine pour faire à son tour quelque constations plus positives que celle de la jeune femme.  D’un simple hochement de tête, la vampire laissa Adrän effectuer son idée –qui selon Aurore allait très certainement finir en échec-.

Sans bruit le sang-froid se dirigea vers l’armoire, cherchant à l’intérieure de quoi refaire une couche plus propre, fermant les yeux Aurore s’attendait à entendre un bruit d’écroulement mais rien. Elle avait certainement sous-estimé la résistance du bois, enfin une chose était sure il allait falloir la changer rapidement.  Fièrement, Adrän revint vers la couchette pour changer les draps –mettant au passage une accumulation de poussière dans l’air-, toussotant légèrement Aurore finit par ouvrir la fenêtre afin de faire rentrer de l’air. Se retournant l’ancienne humaine ne put constater que le lit… était toujours dans un état déplorable, propre oui, mais niveau résistance rien n’était sûr.  Poussant du pied la boule de linge usagé sur le côté, les mains sur les hanches et penchant légèrement la tête sur la côté, la nouvelle née regarda Adrän s’installer sur le lit s’apprêtant à le mettre en garde. Mais le regard si satisfait de son vampire la poussa au silence, s’installant dans un coin du lit visiblement pas très rassurée, la jeune femme s’attendait au pire. Ce qui ne tarda pas à arriver, sous le poids des deux amoureux, le lit grinça, craqua pour finalement céder dans un raffut impressionnant. Allongé malgré elle moitié sur le sol, moitié sur le lit, Aurore lança un regard vers Adrän qui riait à gorgé déployé, devant autant de bonne humeur la nouvelle née ne put que faire de même.
Après plusieurs longues minutes de rire joyeux –voir légèrement moqueur-, la buveuse d’hémoglobine se leva afin de se secouer. Déposant ses yeux marron/rose sur Adrän elle esquissa un large sourire. Jouant dans sa longue chevelure elle finit par prendre la parole, laissant entendre une voix douce et calme :


- «  Le régime n’est pas obligatoire en revanche le nouveau lit oui… Bon lève toi mon gentil optimiste j’ai une idée ! »

Attendant patiemment que le vampire se lève, la jeune femme observa les environs qui peu à peu lui semblaient de plus en plus agréable. Quelques silhouettes vampiriques se dessinaient sous ses yeux, les feuilles des arbres dansaient sous la pression du vent, l’odeur devenait plus douce à chaque nouvelle respiration forcé, une vrai adaptation. Se retournant, la nouvelle née adressa une nouvelle fois un large sourire à son vampire, avant de venir déposer un long et tendre bisou. Aurore lui murmura à l’oreille un je t’aime, avant de retourner à son problème principal : le lit. Se mettant accroupis, elle attrapa les bords du matelas –qui lui contrairement au reste semblait encore en bonne état- afin de le tirer en arrière jusqu’au milieu de la pièce. Une fois ceci fait, elle attrapa les différents draps –un peu moins propres que précédemment- pour  recouvrir une nouvelle fois la couchette. Se relevant, la nouvelle née fut plutôt satisfaite de son travail.

- «  Bon voilà ce que je te propose pour cette journée, on dormira sur le sol enfin sur le matelas… Et puis demain on verra pour l’impératrice… »

Doucement la jeune femme vint se glisser dans les bras de son cher et tendre, déposant ses lèvres sur les siennes, câlinant de ses petits doigts fins le bas de son dos. Remontant ses yeux jusqu’au visage d’Adrän, la nouvelle née ne put s’empêcher de sourire, les yeux brillants :

- «  Je suis certaine qu’on serra bien ici tu sais… Bon il va falloir faire quelques travaux et un nom pour l'auberge aussi mais… Je me sens déjà bien. Comment tu imagines les événements à présent Adrän ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
Adrän Lockwood

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 35
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyDim 18 Aoû 2013 - 16:06

Il semblerait que le lit n'avait pas tenu à cause de nos poids respectifs, enfin, même si j'étais seul sur le lit, il n 'aurait pas tenu. Aurore avait un poids plume tandis que moi, j'étais tout de même un peu plus lourd. Après ces quelques minutes de rigolade intense avec ma vampire, elle semble avoir une idée pour la couchette, me demandant gentiment de me lever. J'étais assez curieux, je décide de me lever alors qu'elle regarde la rue en contre bas.

Il fallait dire que la ville était assez étrange ici, je n'avais guère l'habitude de voir si peu de monde dehors en plein nuit ! Cela était ironique, les humain étaient plus actifs la nuit que les vampires. Le vent était toujours présent quant à lui, bien que la pluie a cessé, il y a toujours ces nuages noirs menaçant au dessus de la cité. Est-ce que nous allons nous habituer à cette nouvelle vie ? Pour ma part, je me sentais prêt à m'adapter au changement, j'en avais assez de fuir et cette auberge accueillera avec joie la fin de mon périple.

Alors que j'étais dans mes pensées, Aurore se retourna vers moi, je regardais la rue en contre-bas au dessus de son épaule. Elle vient déposer ses lèvres sur les miennes ce qui fit naître un mince sourire. Je lui répond avec la même intensité, mais elle rompt assez rapidement le contact et passe à coté de moi, murmurant au creux de mon oreille un Je t'aime. Un long frisson parcourra mon dos, j'étais assez sensible des oreilles, et ça, je crois qu'elle ne le sait pas encore.

Ma vampire, bien décidée à rendre notre couchette plus décente, commence à prendre le matelas et à le positionner au milieu de la pièce. Un bonne idée, cela empêche que les débris de bois abîment davantage le matelas qui est en parfait état comparé au reste de l'auberge. Elle remet en place les draps qui ont étaient légèrement salis à cause du choc avec le sol.

«-Ma foi, cela me semble plutôt correct ! Et puis, qu'importe où je dors, tant tu es à mes cotés ...»

Lui dis-je avec sincérité. Nous avons déjà dormi dans des endroits beaucoup plus étrange et inconfortable. Cette fois-ci, cette vie itinérante était réellement terminée. D'un coté, cela me soulage, je n'ai plus à m'inquiéter de ma différence et elle non plus. Elle vint s'infiltrer dans mes bras, je l’accueillie comme il se doit, en l'enlaçant tendrement. Je l'embrasse avec passion … Je me demandais ce que nous resserve le futur maintenant mais un chose est sûre, c'est que ça sera à ses coté.

Elle dicte les nombreux procédés qui vont avoir lieux ici, le renouvellement du mobilier, un bon ménage, l'acquisition du commerce et surtout … Un nom d'auberge … Je m'allonge doucement sur le matelas en évitant de faire voler la poussière au sol, j'avais entraîné Aurore avec moi. Je me mets à réfléchir à ses questions …

«-Humm … Je ne suis pas voyant … Mais je suis sûr que tout se passera bien, l'Impératrice ne va pas refuser notre demande au contraire … Personnellement, moi aussi, je me sens bien ici … Peut-être est-ce à cause de cette petite chose que j'ai dans les bras ...»

Dis-je en me retournant vers elle. Je faisais référence à ma vampire, je lui souris et l'embrasse tendrement avant de reprendre en tournant la tête vers le plafond.

«-Pour le nom de l'auberge, je dois dire que je n'ai guère d'imagination en ce qui concerne les noms … Surtout ceux des auberges ! … As-tu une idée toi ? »

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.
Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Mini_110102032926520988
Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] EmptyDim 18 Aoû 2013 - 18:05



Adrän confirme que l’idée du matelas posé sur le sol devrait suffire pour la journée qui s’annonçait, laissant échapper une nouvelle phrase particulièrement touchante. Observant son sang froid avec énormément de tendresse Aurore ne put s’empêcher de se faufiler dans ses bras afin de s’y blottir et de lui apporter une multitude de baiser. Le vampire l’enlaça tendrement avant de l’embrasser passionnément, échange que la jeune femme fit durer le plus longtemps possible, afin de satisfaire se besoin d’affection toujours grandissant. Aurore était particulièrement heureuse de enchaînement de tous les événements et surtout elle attendait avec impatience la lettre qui lui annoncerait qu’elle et Adrän était propriétaire des lieux. L’idée d’avoir enfin une maison juste pour elle et lui la comblait au plus haut au point, tout comme celle de fonder un foyer équilibré sans bêtes, dragon, harpie, fantôme ou autre créature sorties tout droit de ses mauvais rêves. Cette fois-ci la jeune femme en était certaine, une vie calme et paisible s’offrait au jeune couple. Ce qui finalement après autant d’aventure, conflit, déception, émotion, échange, découverte était plus que convenable.

Doucement, elle se laissa glisser sur le matelas recouvrant le sol, s’installant confortablement dans les bras de son sang-froid, entrelaçant leurs doigts dans une délicatesse maîtrisé, déposant ses lèvres sur les siennes, câlinant de sa main libre son visage, avant de venir lui mordiller la lèvre inférieure par provocation. Aurore avait avec le temps, beaucoup plus d’assurance et s’autorisait un peu plus que lors de sa transformation, elle n’était toujours pas prête à goûter au sang d’Adrän mais elle laissait ses canines se balader volontiers un peu partout. Alors que des petites idées pouvaient se lire sur le visage de l’ancienne humaine, Adrän vint briser involontairement se moment de tendresse pour répondre à toutes les questions et affirmation de la jeune femme. C’est donc dans une moue enfantine qu’elle l’écouta plus ou moins attentivement, tout en le taquinant en effleurant sa peau du bout des doigts. A sa remarque quant à la petite chose qu’il tenait dans les bras, un petit sourire en coin s’installa sur les lèvres de la nouvelle buveuse d’hémoglobine :

- «  Je suis exactement à la bonne taille tu sais… Et puis attention à toi, je te signale qu’actuellement je suis beaucoup plus forte que toi, alors attention à ce que tu dis mon vieux vampire. » Sa voix était douce, légèrement taquine.

De nature joueuse, Aurore avait pris l’habitude de provoquer gentiment le vampire, venant une fois le séduire, une fois l’embêter, une autre fois le mettre dans une situation délicate, c’était une de ses façons pour lui montrer l’affection qu’elle lui portait. S’installant confortablement, faisant glisser jusqu’au ventre du vampire afin de faire des ronds sur celui-ci, la jeune femme écouta la suite avec beaucoup moins de sérieux. Il était évident qu’elle n’avait aucune idée d’un nom pour l’auberge enfin rien que ne ressemblait vraiment au couple. Elle préféra donc jouer la carte de l’honnête un large sourire toujours dessiné sur ses lèvres.  

- «  Absolument aucune idée mais tu sais le sommeil porte conseil il parait, peut-être que demain une fois bien reposé on pourra y réfléchir ensemble tu ne crois pas ? Eh attention ! Interdiction de disparaître, pendant la nuit ou moi et ma force surpuissante de nouveau née on te botte les fesses. »

Bien que la phrase sonnait comme une nouvelle taquinerie, elle cachait bien une réellement crainte qui n’avait jamais vraiment disparue du cœur de la jeune femme, celle de voir Adrän partir une nouvelle fois. Même si jamais elle ne l’admettrait vraiment, Aurore n’oublierait pas  cette période de désarrois et de solitude qui l’avait envahi et à présent que la stabilité semblait s’offrir au couple elle craignait qu’un nouvelle événement perturbateur ne fasse son apparition. Doucement, elle se resserra contre Adrän, de façon à sentir le moindre de ses mouvements avant de fermer les yeux, une légère inquiétude au creux du ventre. Le lever du soleil étant particulièrement proche  entraîna rapidement Aurore dans les profondeurs de son esprit, s’endormant malgré elle et sa volonté de sombrer après le sang-froid.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]   Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle vie nous attends il parait [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les blessures nous rapprochent... [Livre II - Terminé]
» Si nous n'étions pas tous fous, nous deviendrions tous dingues~ /Terminé/
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» Petite nouvelle du Renard
» ce que nous faisons : les sauts en image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Màvreah - Contrée des Vampires :: • Cité d'Ambroisie •-